Vous êtes sur la page 1sur 1

Sacrée barre....sauteuse!

11 Mars 2013

On peut comprendre la frustration de Renaud Lavillenie lors de l’invalidation de son


saut à 6m07 aux Championnats d’Europe indoor à Göteborg 2013. Un saut qu’Il
pensait pourtant avoir réussi à cette hauteur, puisque la barre qu’il avait bougé
durant son action de franchissement était finalement restée « en l’air », stabilisée
sur les matériels qui servent à positionner la barre aux différentes hauteurs de
montée de barre. On peut aussi penser à la frustration du juge qui a du prononcer
l’invalidation d’un tel saut mais qui, garant du respect des règles et de l’équité,
devait le faire comme il l’aurait fait pour n’importe quel autre saut réalisé dans ces
mêmes conditions. Et sachant qu’on ne peut réduire la validation d’un saut réalisé
dans ces conditions, au seul fait qu’elle soit restée « en l’air » surtout après avoir
été heurtée par l’athlète durant le saut....