Vous êtes sur la page 1sur 6

Recherche Opérationnelle : Méthode de simplexe et dualité

Prof : A. El maliki, ENCG Casablanca

Excercice 1.
Après l’élargissement des couloirs d’une mine, Gorog se retrouve avec des tonnes de gravats en
stock :
– 90 tonnes de roches friables.
– 30 tonnes de roches dures.
– 54 tonnes de roches intermédiaires.
Mais tout a une valeur. Il a trouvé différentes offres d’achat pour ses gravats, mais à condition qu’ils
soient livrés dans certaines proportions. Voici les 3 types de lots qu’il peut vendre :
– Un mélange de 60% de roches friables et 40% de roches dures se vend 100$ la tonne.
– Un mélange de 20% de roches friables, 20% de roches dures et 60% roches intermédiaires se
vend 80$ la tonne.
– Les gravats de roches intermédiaires pures se vendent 50$ la tonne.
Notons par x1 le nombre de tonnes vendues du première mélange, x2 le nombre de tonnes vendues
du deuxième mélange, x3 le nombre de tonnes vendues du troisième lot. Le programme linéaire (PL)
qui représente son problème est :

max
 z = 100x1 + 80x2 + 50x3

 6x1 + 2x2 ≤ 900
4x1 + 2x2 ≤ 300

s.c

 6x2 + 10x3 ≤ 540
x1 , x2 , x3 ≥ 0

On désigne par s1 , s2 , s3 les variables d’écarts des trois contraintes du PL.


1. Expliquez comment on a obtenu le programme linéaire (PL) ci-dessus ?
2. Écrire le PL sous forme standard et donner une solution de base réalisable.
3. Compléter le tableau 3 du simplexe en utilisant le tableau 2 (prendre soin d’expliquer vos
démarches).
Tableau 2 : Tableau 3 :
Li |VB z x1 x2 x3 s1 s2 s3 bi Li |VB z x1 x2 x3 s1 s2 s3 bi
−3
L1 |s1 0 0 -1 0 1 2 0 450 L1 |s1 0 . . . . . 450
1 1 1 1
L2 |x1 0 1 2 0 0 4 0 75 L 2 |x 1 0 1 2 0 0 4 0 75
L3 |s3 0 0 6 10 0 0 1 540 L3 |x3 0 . . . . . . 54
Lz |z -1 0 30 50 0 -25 0 -7500 Lz |z -1 0 0 0 0 -25 -5 -10200
4. Quelle est la solution optimale ?
Précisez la valeur de la fonction objectif, les variables hors base et en base au point optimal.
5. Interpréter la valeur de la variable d’écart s1 ?

Exercice 2.
Considérons un agriculteur qui possède des terres, de superficie égale à 100 hectares (ha), dans
lesquelles il peut planter du blé , du maïs et des fèves. L’agriculteur possède une quantité 200
kilos d’engrais et 300 litres d’insecticide. Le blé nécessite une quantité 4 d’engrais par hectare. Le

1
maïs nécessite une quantité 2 d’engrais par hectare et 6 d’insecticide par hectare. Enfin, les fèves
nécessitent une quantité 10 d’insecticide par hectare. Le blé rapporte un gain de 8k euros à l’hectare,
le maïs rapporte un gain de 4k euros à l’hectare et les fèves rapportent un gain de 5k euros à l’hectare.
On note par x1 , x2 et x3 le nombre d’hectares à planter en blé, en maïs et fèves. Le programme
linéaire (PL) qui représente son problème est :
max z = 8x1 + 4x2 + 5x3


 x1 + x2 + x3 ≤ 100
4x1 + 2x2 ≤ 200

s.c

 6x 2 + 10x3 ≤ 300
x1 , x2 , x3 ≥ 0

On désigne par s1 , s2 , s3 les variables d’écarts des trois contraintes du PL.
1. Expliquez comment on a obtenu le programme linéaire (PL) ci-dessus ?
2. Écrire le PL sous forme standard et donner une solution de base réalisable.
3. Expliquer comment on a obtenu le tableau 3 du simplexe à partir du tableau 2(itération 2).
Tableau 2 : Tableau 3 :
Ligne VB z x1 x2 x3 s1 s2 s3 bi Ligne VB z x1 x2 x3 s1 s2 s3 bi
1 −1 −1 −1 −1
L1 s1 0 0 2
1 1 4
0 50 L1 s1 0 0 10
0 1 4 10
20
1 1 1 1
L2 x1 0 1 2
0 0 4
0 50 L2 x1 0 1 2
0 0 4
0 50
3 1
L3 s3 0 0 6 10 0 0 1 300 L3 x3 0 0 5
1 0 0 10
30
−1
Lz z -1 0 0 4 0 -2 0 -400 Lz z -1 0 -3 0 0 -2 2
-550
4. Quelle est la solution optimale ?
Précisez la valeur de la fonction objectif, les variables hors base et en base au point optimal.
5. Interpréter le résultat de la variable s2 ?
6. Que représentent les valeurs non nulles dans la ligne Lz (coefficients de la fonction objectif) ?

Exercice 3.
On considère le programme linéaire suivant :
max z = 10x1 + 9x2 + 7x3

 2x1 + 3x2 + 5x3 ≤ 450
2x1 + 5x3 ≤ 600

s.c

 3x 1 + 2x 2 + 6x3 ≤ 600
x1 , x2 , x3 ≥ 0

1. Donner une base de départ et la solution de base réalisable associée. Justifier ce choix.
2. Résoudre par la méthode du simplexe en tableaux, en donnant, pour chaque tableau :
– Des flèches indiquant les variables entrantes et sortantes.
– Le pivot encadré.
– La base courante. La solution de base courante.
– La valeur de la fonction objectif.

2
Exercice 4.
On considère le programme linéaire suivant :
max z = 3x1 + 2x2 + 5x3


 x1 + 2x2 + x3 ≤ 430
(P L) 3x1 + 2x3 ≤ 460

s.c

 x1 + 4x2 ≤ 420
x1 , x2 , x3 ≥ 0

1. Résoudre le PL ci-dessus par la méthode du simplexe en tableaux. Indiquer le détail des calculs.

Excercice 5.
Une personne soucieuse de sa forme physique souhaite absorber chaque jour 36 unités de Vitamine
A, 28 unités de Vitamine C et 32 unités de Vitamine D. Deux marques sont susceptibles de fournir
ces apports. La marque 1 coûte 3 euros et procure 2 unités de Vitamine A, 2 unités de Vitamine C
et 8 unités de Vitamine D. La marque 2 coûte 4 euros et procure 3 unités de Vitamine A, 2 unités de
Vitamine C et 2 unités de Vitamine D. Il s’agit de trouver la combinaison respectant les exigences
d’absorption quotidienne au moindre coût. Résoudre (P) graphiquement.
1. Enoncer ce problème sous forme d’un programme linéaire (P).
2. Ecrire le dual (D) de (P).
3. Résoudre (D) par la méthode du simplexe.
4. Déduire une solution de (P) à partir du tableau final du simplexe de (D)
5. Résoudre (P) graphiquement.

Exercice 6
Le programme linéaire associé au problème de la production de peinture est donné :

max z = 5x1 + 4x2



 6x + 4x ≤ 24

 1 2


 x1 + 2x2 ≤ 6




s.c x2 ≤ 2


x2 − x1 ≤ 1






x1 , x2 ≥ 0

La solution optimale du problème primal ci-haut est donnée par x = (3, 23 ).


1. Trouver les valeurs des variables d’écart s1 , s2 , s3 , s4 au point optimal et interprétez.
2. Formuler le problème dual.
3. En utilisant le théorème des écarts complémentaires de la dualité, déterminer la solution op-
timale du programme dual correspondant.
4. Pour la solution de base optimale du problème primal, écrire l’objectif du problème primal en
fonction des variables hors base.
5. Vérifier que les valeurs de la solution optimale du dual n’est autre que l’opposé des coefficients
des variables d’écart hors base.

3
Exercice 7.
La compagnie Wyndor Glass Co. produit des produits verriers de haute qualité, incluant des
fenêtres et des portes vitrées. Elle dispose à cette fin de trois usines (usine 1, usine 2, usine 3), qui
ont chacune une capacité de production limitée. Les châssis en aluminium et les matériaux sont
produits dans l’usine 1, les châssis en bois sont fabriqués dans l’usine 2, et l’usine 3 produit le verre
et assemble les produits. La compagnie a décidé de mettre en place de ligne de production :
produit 1 : une porte vitrée avec un châssis d’aluminium ;
produit 2 : une fenêtre double-vritage avec châssis en bois. Un lot de 20 unités donne lieu à un profit
de $3000 et $5000, respectivement pour le produit 1 et le produit 2. Les données du problème sont
synthétisées dans la Table suivante. Chaque lot d’un produit est le résultat combiné de la production
dans les trois usines.
Produit 1 Produit 2 Capacité
Temps de prod. (h) Temps de prod. (h) production (h)
Usine 1 1 0 4
Usine 2 0 2 12
Usine 3 3 2 18

Nous souhaitons déterminer le taux de production pour chaque produit (nombre de lots par
semaine) de façon à maximiser le profit total.
1. Ecrire le programme linéaire associé au problème de la compagnie Wyndor Glass Co.
2. Supposons qu’une compagnie partenaire de Wyndor Glass, appelée DGlass, aimerait louer du
temps aux usines afin de fabriquer des lots de produits. Quel prix horaire pour chaque usine
devrait-elle demander de telle sorte que le résultat soit équitable, soit aucun profit ni perte
pour aucun des deux partenaires ?
3. La solution optimale du primal est donnée par (x1 , x2 ) = (2, 6). Utiliser le théorème des écarts
complémentaires pour trouver la solution optimale du dual.
4. Pour la solution optimale x = (2, 6) du problème Wyndor Glass, écrire l’objectif en fonction
des variables hors base.
5. Vérifier que les valeurs de la solution optimale du dual n’est autre que l’opposé des coefficients
des variables d’écart hors base.

Exercice 8. (contrôle 2013)


L’entreprise PLUX est spécialisée dans la fabrication du gaz ammoniac (NH3) et du chlorure
d’amonium (NH4Cl). Actuellement elle dispose de 50 unités d’azote (N) , 180 unités d’hydrogène
(H), 40 unités de chlore (Cl). Lorsqu’elle vend sur le marché une unité de gaz ammoniac, elle réalise
un bénéfice de 40 euros. Une unité de chlorure d’amonium lui rapporte un bénéfice de 50 euros .
Elle souhaiterait établir un plan de production optimal, basé sur ses bénéfices et l’état actuel de ses
stocks.
Si on désigne par x1 et x2 les quantités produites en NH3 et NH4Cl respectivement, on peut
présenter le problème de la firme PLUX par le modèle suivant :
max z = 40x1 + 50x2


 x1 + x2 ≤ 50
(P) s.c : x1 + 2x2 ≤ 60


 x2 ≤ 40
x1 , x2 ≥ 0

4
La solution optimale de (P) est : x1 = 40, x2 = 10.
1. Ecrire le dual de ce problème.
2. Déduire la solution optimale du problème dual (D)(en utilisant le théorème des écarts complé-
mentaires de la dualité). Interpréter la valeur de ces variables.
3. Écrire l’objectif du problème primal en fonction des variables hors base. Déduire les valeurs
optimales des problèmes primal et dual (profit maximum, coût minimum).
4. Si on augmente le nombre d’unités d’azote (N) de 10, quel sera le nouveau profit ?

Exercice 9. (contrôle 2014)


Une boulangerie industrielle produit du pain, de la brioche et des croissants. Pour cela, elle utilise
trois matières de base M1, M2 et M3, dont les quantités sont précisées ci-dessous :
Les quantités de M1, M2 et M3 journalières sont respectivement de 26, 20 et 30 unités. Enfin, les
bénéfices journaliers de la vente d’une unité de pain, brioche et croissant sont respectivement de 2$,
3$ et 4$. On souhaite établir un planning de production maximisant le bénéfice.
Pain Brioche Croissant
M1 1 2 1
M2 2 0 4
M3 1 3 0
On notera par x1 , x2 , x3 les quantités produites du pain, de la brioche et des croissants.
Le programme linéaire (PL) qui représente son problème est :

max z = 2x1 + 3x2 + 4x3



 1x1 + 2x2 + 1x3 ≤ 26

2x1 + 4x3 ≤ 20

(PL) : s.c

 1x 1 + 3x 2 ≤ 30
x1 , x2 , x3 ≥ 0

On désigne par s1 , s2 , s3 les variables d’écart des trois contraintes du PL.
1. Écrire le PL sous forme standard et donner une solution de base réalisable.
2. En partant du tableau 2 (deuxième itération du simplexe), expliquer comment on obtient le
tableau 3 du simplexe et compléter le.

Tableau 2 : Tableau 3 :
V.B z x1 x2 x3 s1 s2 s3 bi V.B z x1 x2 x3 s1 s2 s3 bi
L1 |s1 0 1
2 0 1 −1
0 21 L1 |s1 0 . . . . . . 1
2 4 1 1
L2 |x3 0 1
0 1 0 1
0 5 L2 |x3 0 2
0 1 0 4
0 5
2 4
L3 |s3 0 1 3 0 0 0 1 30 L3 |x2 0 . . . . . 10
Lz |z -1 0 3 0 0 -1 0 -20 Lo |z -1 0 0 0 0 -1 -1 -50

3. Le tableau 3 du simplexe est-il optimal ? Justifier.


4. Quelle est la solution optimale ? Préciser la valeur de la fonction objectif, les variables hors
base et en base au point optimal.
5. Ecrire le dual (D) du programme primal PL. Interpréter les variables duales. Donner la valeur
de l’objectif du programme dual wmin .
6. Calculer la solution optimale du problème dual (D)(en utilisant le théorème des écarts com-
plémentaires).

5
7. Utiliser le tableau 3 pour exprimer l’objectif du primal en fonction des variables hors base.
Que peut-on dire des coefficients des variables d’écart hors base.
8. Quel prix donnez-vous à une unité supplémentaire de la matière de base M2 ? Justifier.