Vous êtes sur la page 1sur 2

Application de la Logique Floue pour la Poursuite du Point de Puissance Maximale d'un

Système de pompage solaire


1) Fuzziffication
La tension et le courant actuels du générateur photovoltaïque sont mesurés instantanément par
un convertisseur A/N, et la puissance peut être ainsi calculée :
P (k )  I ( k ).V (k )

On suppose que le contrôle se fait par la satisfaction de deux critères relative à deux variables
d'entrées du contrôleur flou proposé, qui sont: L'erreur (E) et le changement de l'erreur (CE) à
des instants échantillonnés (k).
Les variables E et CE sont exprimées comme suit:
Pph (k )  Pph ( k  1)
E (k ) 
I ph (k )  I ph ( k  1)

CE ( k )  E (k )  E (k  1)

Où P (k ) et I (k ) sont respectivement la puissance et la tension du générateur

photovoltaïque.
La figure montre les fonctions d'appartenances des variables d'entrées ainsi que la variable de
sortie.
2) Méthode d'inférence
La table (05), montre la table de règles du contrôleur flou où toutes les entrées de la matrice
sont :

E/CE NB NM NS ZE PS PM PB
NB ZE ZE ZE NB NB NB NM
NM ZE ZE ZE NS NM NM NM
NS NS ZE ZE ZE NS NS NS
ZE NM NS ZE ZE ZE PS PM
PS PS PM PM PS ZE ZE ZE
PM PM PM PM ZE ZE ZE ZE
PB PB PB PB ZE ZE ZE ZE

Tableau: Tables des règles floues.

3) Déffuzification
Pour une représentation de données échantillonnées, le centre de gravité est calculé par :
n

 (D
j 1
j )  Dj
dD0  n (13)
  (D
j 1
j )

Les valeurs de sorties sont déffuzzifiées et multipliées par le facteur d’échelle pour construire
le signal de contrôle. Son rôle est de régler le contrôleur flou pour obtenir la poursuite de la
PPM.