Vous êtes sur la page 1sur 1

Recherche

Publications Ressorts de compression - Contrainte statique


Logiciels
La base du calcul des contraintes dans le corps du ressort (voir base de calcul) ne tient pas compte de la courbure du fil (le ressort est assimilé á une barre droite). L'effet de courbure induit en
particulier un écart de longueur sensible entre la fibre intérieure et la fibre extérieure du ressort. On observe ainsi une irrégularité de la répartition des contraintes dans la section du fil. La contrainte
(+) Généralités
la plus élevée, se trouve sur l'enveloppe interne des spires du ressort.

(-) Ressorts de compression

Nomenclature
Extrémités

Longueurs de travail
Angle d'hélice

Flambage

Contrainte statique

Tenue en fatigue
Distribution des contraintes de cisaillement
Contrainte à spires jointives
Méthode de calcul La théorie des ressorts étant basée sur une géométrie simplifiée du ressort, il convient d'utiliser un coefficient de correction de contrainte pour améliorer la précision du calcul. Comme le montre la
figure ci-dessus, la différence dans les niveaux de contrainte est accentuée lorsque le rayon de courbure est petit. Le coefficient de correction k est ainsi défini en fonction du rapport d'enroulement.

La littérature fournit de nombreuses formulations de ce coefficient. Elles donnent des résultats équivalents.
(+) Ressorts coniques
Pour le norme DIN : k = (w + 0.5) / ( w - 0.75)

(+) Ressorts de traction Un ressort de compression doit donc �tre dimensionné pour que la contrainte corrigée maximale

τ k2 = 8 D R k ( L0 - Lc ) / ( π d3 )
(+) Ressorts de torsion
ne dépasse pas la contrainte de cisaillement maximale admissible dans le corps du ressort τ zul.

Infos pratiques En général : τ zul = 50% Rm pour l'acier et τzul = 48%Rm pour l'inox.

Accueil

Manuel Paredes