Vous êtes sur la page 1sur 2

Grands 

problèmes sociaux et politiques 
IEP 2A – 2011‐2012 
 
etienne.pingaud@gmail.com 
 
Remarque : pour l’année 2012‐2013, ce cours est amené à évoluer suite au changement d’enseignant 
 
Introduction 
 
  1/ 5 grands problèmes 
‐ religion et politique 
‐ la « question sociale » (Castel) 
‐ identité et immigration 
‐ nouvelles formes de participation politique 
‐ environnement et vivant 
 
2/ la politisation des problèmes sociaux 
 
3/ les grands courants idéologiques contemporains 
‐ un axe central : le néolibéralisme 
‐ la version dominante : le « libéral‐conservatisme » 
‐ la version radicale : les « libertariens » 
‐ le national‐populisme 
‐ populisme de gauche, « bolivarisme », « péronisme »,… 
 
 
F.Denord, Néolibéralisme, Paris, Démopolis, 2007. 
F.Hayek, Les routes de la servitude, Paris, PUF, 1944. 
P‐A.Taguieff, Sur la Nouvelle Droite. Jalons d'une analyse critique, Paris, Éditions Descartes et Cie, 
1994 
P.Salin, Libéralisme, Odile Jacob, 2000. 
 
 
 
Chapitre 1 : Religion et politique 
 
Intro : islamisme, évangéllsme, néoconservatisme… la revanche de Dieu ? (Kepel) 
 
  1/ Le religieux au fondement de la vie politique moderne 
‐ la sécularisation et la « religion de la sortie du religion » (Gauchet) 
‐ le clivage religion / Etat (Lipset et Rokkan) 
‐ le religieux transfiguré : peut‐on parler de « religions séculières » ? 
 
2/ Les interventions politiques des différentes religions 
‐ catholicisme (doctrine sociale, théologie de la libération, Vatican II) 
‐ protestantisme (évangélisme, « religious right ») 
‐ judaïsme (sionisme, kibboutzim et diaspora) 
‐ islam (« frères musulmans », islamisme, salafisme) 
‐ autres confessions (hindousme, confucianisme, shintoïsme) 
 
 
3/ Le contrôle étatique des religions. Politiques de la laïcité 
‐ les théocraties 
‐ les Etats séculiers 
‐ les Etats laïcs 
‐ les Etats sans religions (communisme) 
‐  
  
F.Burgat, L’islamisme au Maghreb : La voix du Sud, Editions Karthala 1988 
M.Gauchet, Le Désenchantement du monde. Une histoire politique de la religion, Gallimard, Paris, 1985. 
S.Huntington, Le Choc des Civilisations, Éditions Odile Jacob, Paris, 2007 
G.Kepel, La revanche de dieu, La Revanche de Dieu : Chrétiens, juifs et musulmans à la reconquête du 
monde, Paris, Le Seuil, 1991. 
S.Lipset et S.Rokkan, Cleavage Structures, Party Systems and Voter Alignements. 
 
 
Chapitre 2 : les questions sociales  
 
Intro : questions sociales, questions économique et question de l’Etat 
 
1/ Aux origines de la question sociale 
‐ la fin de « l’économie politique millénaire de la faim » 
‐ le socialisme utopique 
‐ la philanthropie chrétienne 
‐ le mouvement ouvrier 
 
2/ L’institutionnalisation de la question sociale 
 
3/ L’Etat‐Providence 
‐ la question sociale dans les pays totalitaires 
‐ la question sociale dans les pays démocratiques 
‐ la généralisation de l’Etat‐Providence 
 
4/ Quand le « social » devient un problème : l’hégémonie néolibérale 
 
 
R.Castel, Les métamorphoses de la question sociale, Paris, Fayard, 1995. 
B.Badie, G.Hermet, Politique comparée, Paris, Armand Colin, 1990. 
G.Esping‐Andersen, Trois leçons sur l’état­providence, Essai sur le capitalisme moderne, Le lien social, 
éd. PUF. 
P.Rosanvallon, La nouvelle question sociale. Repenser l'État­providence, Le Seuil, 1995. 
 
 
Chapitre 3 : « Identités » et immigration 
 
Intro : la construction des identités. Le rôle des « entrepreneurs d’identité ». 
 
1/ L’identité nationale 
‐ l’identité nationale : une construction sociale 
‐ les usages politiques de l’identité nationale 
‐ Identité nationale et immigration 
 
2/ Les identités minoritaires 
‐ les identités territoriales 
‐ les minorités actives 
 
 
P.Bourdieu, « L’identité et sa représentation », Pouvoir et langage symbolique, Paris, Seuil, Points, 
2001. 
M.Detienne, Où est le mystère de l’identité nationale ?, Paris, Panama, 2008. 
A‐M.Thiesse, La création des identités nationales, Paris, Seuil, Points Histoire., 2003.