Vous êtes sur la page 1sur 12

The Le

Church
Conseil
Council
des Églises
on Justice
pourand 2006
la justice
Corrections
et la criminologie
TheLe
Church
Conseil
Council
des Églises
on Justice
pourand
la Justice
Corrections
et la Criminologie

Repenser la justice, libres de nos carcans

Photo de Don Butler, un journaliste


d’Ottawa, et Kearney Healy, un avocat
de Saskatoon, lors de l’atelier du CÉJC,
Les arts au service de la justice,
de mars 2006.

Œuvres d'art : cj fleury


Photographies : Sheryl Peters
son travail en matière de justice réparatrice l’a amenée en
Jamaïque; elle a donné généreusement de son temps pour
orienter et conseiller Tiffani Murray et Kimberly Mann
(pendant qu’elles assuraient l’intérim) et Maristela; elle a
été encore plus impliquée dans le développement de son
travail en qualité de Chaire de réflexion communautaire
Au moment d’assumer mes fonctions de présidente, en sur la justice. Enfin, nous avons reçu l’aide d'une étudiante
mai dernier, je me sentais comme un nouveau parent qui en criminologie, Marie-Claude Boies, qui a mis au point
tient un enfant dans ses bras – un bébé plus précieux qu’on un guide de l’utilisateur pour la Courtepointe ainsi que de
ne saurait l’exprimer – et, comme la plupart des nouveaux deux étudiants en droit, Miranda Cole et Dave Deutsch,
parents, je ressentais une responsabilité terrifiante pour cet qui ont réalisé une étude poussée des questions de droit
enfant qui m’avait été confié. Il pourrait sembler étonnant d'auteur auxquelles nous avions à faire face.
que je parle du CÉJC comme d'un nouveau-né, alors qu’il L’un des développements les plus prometteurs du CÉJC
existe depuis plus de trente ans, mais il me semblait au cours de la dernière année a été le souci apporté à la
pourtant que le CÉJC entamait un nouveau stade de son création ou au renouvellement de partenariats : la
développement après plusieurs années de changement et de Fondation communautaire d'Ottawa; la Coalition pour la
transition. Quelque chose de nouveau naissait. Eh bien! Le sécurité, la santé et le bien-être des communautés; Kairos;
bébé a maintenant fait ses premiers pas; il est plein les Associations nationales intéressées à la justice
d'énergie et touche à tout. criminelle; notre Regroupement de la côte Ouest. Ces
Au début de l’année dernière, Christine Lecompte, partenariats présentent beaucoup de potentiel pour assurer
coordonnatrice du CÉJC du Québec s’est jointe à nous. De un travail soutenu et approfondir la conversation au sujet
concert avec Laurent Champagne et sous la toujours de la justice. Le CÉJC a aussi tôt fait de réagir aux projets
bienveillante direction de notre présidente, Maureen de loi relatifs à la Justice avec plusieurs initiatives
Murphy, le CÉJC a organisé une Assemblée générale publiques.
annuelle fertile en événements à Montréal, en mai 2006 : Il nous faut dire au revoir à deux membres du Conseil
on y a présenté en vedette la Courtepointe de la justice, d'administration du CÉJC cette année : Greg Rodgers et
assortie de sa danse exécutée par Megan O’Shea; un atelier Margot Lavoie. Greg doit maintenant consacrer plus de
sur les arts au service de la justice, animé pat cj fleury; un temps à son travail avec le Project Reconciliation de
banquet en l’honneur de Pierre Allard; et un spectacle Kingston, alors que Margot Lavoie doit, elle, accorder plus
musical plein d'entrain. de temps à sa famille. Nous sommes reconnaissants de leur
J’ai entamé mon mandat de présidente en mai, en contribution au CÉJC et nous leur souhaitons la meilleure
ayant à surmonter plusieurs difficultés. Rachel Fenton, des chances.
notre coordonnatrice, nous a annoncé son départ afin de Ce ne sont là que quelques-uns des faits saillants qui
poursuivre ses études en théologie. Lorraine Berzins, Chaire ont marqué la dernière année. Tant de choses ont été
de réflexion communautaire sur la justice, nous a informés réalisées. Je désire remercier notre personnel pour leur
de son intention de se limiter à un rôle consultatif, pour des dévouement et leur engagement. Ce fut un privilège et un
motifs d'ordre familial. La présentation de la Courtepointe honneur pour moi de travailler avec vous. Je suis aussi
de la justice lors de l’AGA et les demandes de présentation profondément reconnaissante envers les membres du
de la comédie musicale Crime on Broadway ont soulevé Conseil d'administration qui ont donné si généreusement de
plusieurs questions relatives au droit d'auteur. leur temps, notamment notre vice-président, Richard
Grâce au dévouement de nombreuses personnes, nous Haughian, qui, en plus des travaux importants qu’il a
avons été en mesure de faire face à toutes ces difficultés. réalisés sur la gouvernance par le Conseil d'administration,
D'abord, et de manière très importante, nous sommes ravis nous a guidés pas à pas avec gentillesse, de manière
d'accueillir notre nouvelle coordonnatrice, Maristela réfléchie et sage.
Carrara, une avocate ayant un intérêt marqué pour les Nous avons tous marché ensemble dans la foi, faisant
droits de la personne. Elle nous comble d'une multitude de confiance à la providence et la grâce divines, nous avons
bienfaits : d'excellentes compétences sur les plans été bénis dans notre travail et dans notre démarche vers
organisationnel et administratif, une intelligence vive, une une vraie justice.
présence constante et bienveillante, et une humeur joyeuse.
Nous avons embauché une nouvelle commis-comptable,
Sandie Lessard, qui gère nos finances de manière très
minutieuse. Lorraine s’est occupée des besoins de sa famille; Présidente
création artistique à des fins de guérison et d'exploration
de questions douloureuses par des moyens sûrs et
régénérateurs qui aident les gens à faire le point sur leurs
Le 21 mars 2006 – Cour des arts d'Ottawa
sentiments et leurs attitudes. Les participants ont
formulé des commentaires sur chacun des outils présentés
et sur leur utilité en fonction des divers buts fixés et du
public cible. Une personne a bien résumé le tout :
« Il me semble que votre nouvelle façon d'aborder la
Oeuvres d'art: cj fleury justice vise à communiquer une nouvelle vision de la
justice qui contraste avec la vision traditionnelle bien
…vers un rôle plus significatif des Canadiens en ancrée. La citation soulève deux questions : « qu’est-
matière de sécurité communautaire ce qui est beau ? » et « quelles pulsions de vie? » (…)
La beauté de l’approche axée sur le châtiment lui
« Pour que les gens adhèrent à une idée, vient de sa simplicité et de sa vérité absolue (les
il faut qu’elle soit belle méchants devraient être punis); la pulsion de vie à
et qu’elle s’adresse à leur pulsion de vie. » laquelle elle s’adresse est celle de la sécurité face à la
(Pier Giorgio di Cicco, peur (la prison me protège des méchants). (…) La
beauté du prisme lui vient de sa capacité de refléter la
poète lauréat de la Ville de Toronto)
complexité et la profondeur de l’expérience humaine
et de son caractère inclusif (nous sommes tous dans le
L’importance de la notion de beauté pour inciter les même bateau); la pulsion de vie à laquelle elle
gens à envisager de manière plus noble ce que devrait et s’adresse est celle de la sécurité communautaire en
pourrait être la justice est une image qui a séduit les regard de la faiblesse humaine et des pertes subies (la
participants réunis pour discuter de nouvelles approches Justice, c’est… la démarche d'une collectivité vers
d'éducation du public en matière de justice. son mieux-être). Merci pour cette merveilleuse
Quelque 40 « spécialistes » de plusieurs régions du journée.
Canada avaient été choisis en fonction de leur
Cet atelier marquait la fin de la phase I du projet
expérience des domaines de la justice, des arts, de
intitulé Pour de nouveaux propos publics sur ce
l’éducation, de la promotion/défense des intérêts et des
qu’est la Justice (Towards a New Public
droits, des communications, et du changement social. Ils
Conversation about what Justice Is) une initiative
se sont joints à notre équipe de 7 personnes pour le
lancement d'une initiative provisoirement intitulée De de la Chaire de réflexion communautaire sur la justice
du CÉJC. L’atelier a pu être présenté grâce à l’aide
la prison au prisme. Cette consultation se voulait un
financière accordée par Sécurité publique Canada, la
forum qui permettrait à des personnes averties en
Commission du droit du Canada et plusieurs donateurs
matière de justice criminelle de se pencher sur les moyens
individuels. Tous les Canadiens doivent apprendre les
par lesquels on pourrait se servir plus efficacement du
moyens de contribuer plus efficacement à la sécurité
langage courant et des arts pour transmettre nos
communautaire. Le défi qui se pose est d'éveiller chez
observations à nos concitoyens et les amener à
eux un sentiment de responsabilité à cet égard et de leur
s’intéresser aux enjeux.
fournir les connaissances et les moyens qui leur
Lorraine Berzins avait collaboré de près avec
permettront de prendre des actions positives. La phase II
cj fleury, une artiste interdisciplinaire, à la conception de
vise l’élaboration de nouvelles stratégies qui permettront
toute une gamme d'outils novateurs d'éducation du
de pénétrer plus profondément et de manière créatrice au
public, des outils qui pourraient intéresser un public plus
sein des collectivités afin d'amener de nouveaux
large et l’amener à discuter de manière nouvelle des
partenaires externes au milieu de la justice à participer
enjeux de la justice pénale. On a examiné tout un
aux discussions. Notre progrès dépendra de notre
assortiment d'outils, autant de moyens créatifs destinés à
capacité d'obtenir plus de financement de sources
amener les gens à tenter de cerner, par le biais d'activités
privées.
éducatives amusantes et d'accès facile pour tous, les
enjeux liés à la question cruciale : « Qu’est-ce que la
justice? ». On a aussi donné des exemples d'activités
démontrant le potentiel de transformation inhérent à la

2
Marie-Claude Boies a rédigé un Guide de
l’utilisateur qui vous facilitera la tâche pour l’accueillir
Révélations des points de repère de mon esprit… dans votre propre collectivité. Marie Cadieux est à
produire un DVD intitulé Le Fil de nos vies, qui
Cette courtepointe a été créée conjointement en 2005 servira à lancer les discussions.
par les artistes Meagan O’Shea et David Pijuan-
Nomura; elle a entamé sa tournée en 2006. Elle a été
créée à la demande du CÉJC. Chacune des pièces qu’elle
comporte est une image descriptive et symbolique réalisée
par des victimes et des délinquants de partout au CONTRIBUERONT--
DES PEINES PLUS SÉVÈRES CONTRIBUERONT
Canada. Chaque carré de la courtepointe est activé par ELLES À MIEUX NOUS PROTÉGER?
le toucher et permet d'entendre un témoignage de deux
minutes par la personne qui l’a conçu et qui y fait état C’est pour tenter de répondre à cette question que 85
des tristes événements qu’elle a vécus. Il y a 40 carrés personnes, dont des députés de trois partis, ont participé à
dont 15 récits en français et 25 en anglais. Ne pas jeter la clef, un Forum public, organisé par le
CÉJC en octobre dernier grâce à l’aide financière offerte
par l’Église unie du Canada et aux efforts d'une équipe
inlassable d'employés et de bénévoles. Les participants ont
eu l’occasion de se pencher sur les implications pratiques de
cette question avec l’aide de panélistes avertis qui les ont
renseignés sur les changements proposés (projets de loi C-9
et C-10) qui auraient limité les pouvoirs des juges
d'imposer des peines adaptées à des circonstances
particulières et de tenir compte des intérêts des victimes, des
délinquants et des familles de nos collectivités. Un
La courtepointe a été présentée dans diverses participant du Programme de justice coopérative d'Ottawa
collectivités et prisons en Saskatchewan, au Québec, en y a livré un récit personnel ayant trait au crime et à la
Colombie-Britannique et en Ontario. Elle a été exposée justice et qui mettait en relief le sentiment de vraie justice
dans des églises, des colloques, des galeries d'art, à que peuvent ressentir toutes les parties si on accorde à
l’occasion de banquets et dans des hôtels de ville. Nous chacune l’attention qu’elle mérite. Graham Stewart de
avons appris au fur et à mesure de cette tournée la Société John Howard du Canada et Kim Pate de
comment la présenter le plus efficacement, l’exposer, et l’Association canadienne des Sociétés Élizabeth Fry ont
amener les gens à en discuter de manière plus ou moins fait le point sur les particularités et les implications des
approfondie, en partant d'expériences personnelles ou projets de loi, les coûts financiers et humains qu’ils
d’enjeux liés à la justice et même des questions pourraient engendrer et leurs incidences sur les Canadiens
spirituelles qu’elle peut soulever. L’artiste Meagan les plus vulnérables. Le révérend Garth Bulmer de la
O’Shea s’en est servi pour animer des ateliers et, en paroisse St. John The Evangelist d'Ottawa a présenté une
plusieurs endroits, elle a exécuté la danse qu’elle avait réflexion théologique sur l’inclusivité par opposition à la
conçue. David Shantz, cocréateur de la courtepointe et marginalisation dans le processus de la justice. Lorraine
aumônier de prison, a réalisé un dépliant convaincant à Berzins a exposé la perspective du CÉJC sur ces
distribuer lors des diverses présentations : « (…) Le but questions.
premier de la courtepointe n’est pas de nous sensibiliser à Sous la présidence du révérend Andrew Jensen, les
la souffrance des victimes et des délinquants, car cela participants ont eu l’occasion de d'entendre parler des
pourrait susciter de vifs sentiments de colère et de questions sur lesquelles on doit se pencher si l’on veut que
vengeance. Elle vise plutôt à nous rassembler afin que notre système de justice réponde aux besoins des
Canadiens. On leur a présenté de meilleures options.
nous puissions comprendre et ressentir la souffrance,
l’espoir et le courage des victimes et des délinquants. (…) Nous désirons encourager d’autres collectivités à
Puisse cette courtepointe nous servir d'inspiration et nous organiser des événements de ce genre, alors que nous
donner le courage de discuter des tristes événements de avons toujours à faire face aux nombreux défis que
soulèvent les enjeux de la justice. N’hésitez pas à
nos propres vies. » communiquer avec nous pour obtenir des
renseignements ou des ressources à ce chapitre.

3
lorsque le Comité a apporté des modifications
substantielles aux deux projets de loi afin d'en
minimiser les incidences négatives. Toutefois, en
fin de compte, ce dénouement heureux a été
Le CÉJC a porté une attention particulière et contourné par le processus politique; de nouvelles
s’est prononcé sur les nombreux enjeux découlant motions ont été déposées visant à rendre au projet
des propositions au chapitre de la politique de loi C-10 une partie de la sévérité qu’il avait
criminelle qui ont fait surface depuis le printemps perdue et celles-ci ont l’appui du NPD et de
dernier; nous l’avons fait de notre propre chef, de certains libéraux.
même qu’en partenariat avec plusieurs autres Le projet de loi C-27 relatif aux délinquants
associations et personnes. Nous agissons ainsi afin dangereux a aussi soulevé certaines inquiétudes,
d'aider à mieux équiper les Canadiens pour le rôle car il renverse le fardeau de la preuve, un
qu’ils ont à jouer en matière de sécurité publique. changement majeur dans le cadre du système de
Au dernier décompte, le nouveau gouvernement justice canadien. De l’avis d'observateurs avertis, la
canadien avait déposé 12 projets de loi afférents à loi actuelle est suffisamment sévère et le
la criminalité au cours de sa première année. Deux gouvernement n’a pas démontré que le système
ont grandement attiré l’attention de la population actuel ne fonctionne pas adéquatement. Il n’existe
l’automne dernier : C-9, visant à restreindre le pas non plus de faits démontrés sur lesquels
recours à l’emprisonnement avec sursis et C-10, appuyer les changements proposés, surtout si l’on
visant à augmenter les peines d’emprisonnement tient compte des risques et des coûts additionnels
minimales obligatoires qui découleraient de ce projet de
Le CÉJC a procédé à une analyse loi.
détaillée de ces propositions en « … selon nous, le pouvoir Les autres projets de loi n’ont
collaboration avec plusieurs experts judiciaire discrétionnaire pas suscité beaucoup de
hautement qualifiés de nos réseaux. revêt une importance commentaires de la part de nos
Nous avons pu constater que, outre vitale dans le processus de partenaires. Aucun projet de loi n’a
leurs principes sous-jacents avec la justice humaine. » encore abordé la question de la
lesquels nous étions en désaccord, les libération d'office.
deux projets de loi étaient gravement déficients; ils De l’avis du CÉJC, il faudrait centrer ses
allaient vraisemblablement engendrer des énergies sur une contestation plus globale de la
conséquences non intentionnelles, dont certaines ligne dure pour contrer la criminalité, une
n’avaient pas été prévues, du fait que les approche sous-jacente à tous les projets de loi. On
changements proposés ne reposaient pas sur une n’améliore pas les gens en leur infligeant de la
approche stratégique éclairée. Le CÉJC a répondu souffrance : les preuves abondent à cet égard et les
à l’invitation du Comité permanent de la Justice et Églises ont une responsabilité morale d'en
des Droits de la personne auquel il a exprimé sa témoigner en s’inspirant d'une analyse réfléchie et
vive opposition à ces deux projets de loi. Nous de principes spirituels. Il faut élaborer des
avons souligné certaines de leurs incohérences sur stratégies de communication et des messages plus
le plan technique en fournissant des exemples de efficaces qui s’adressent davantage à la classe
leurs implications et nous avons fait état des populaire. On pourrait y parvenir de maintes
constats de la recherche relative aux peines plus façons : par des lettres aux rédacteurs; par des
sévères et aux peines minimales obligatoires. Nous éditoriaux, par des chroniques d'opinions, et dans
avons expliqué pourquoi, selon nous, le pouvoir le cadre de rencontres publiques ou avec des clubs
judiciaire discrétionnaire revêt une importance de bienfaisance auxquels on présenterait des
vitale dans le processus de la justice humaine. messages suffisamment passionnants pour les
L’éliminer serait inutile, car on pourrait toujours amener à réfléchir et à discuter de manière
recourir à d'autres remèdes. De nombreuses rationnelle. On pourrait aussi songer à des encarts
personnes bien averties ont communiqué leurs dans les bulletins paroissiaux et à des affiches, de
propres conclusions et nous avons été encouragés même qu’à une couverture intensive dans les
médias ecclésiastiques et autres.

4
de justice et d'autres préoccupations, puis d'amener la
collectivité à s’impliquer dans des activités destinées à
améliorer les services de justice et leurs résultats.
Réaction des collectivités aux enjeux de la Nous espérons mettre au point des indicateurs de
justice pénale « justice en santé », de même que des méthodes
permettant d'avoir accès à des renseignements précis à
Le crime, la peur du crime et l’expérience du système leur sujet : les services aux victimes, incluant les soins
de justice pénale conventionnel peuvent engendrer des destinés à prévenir les répercussions du stress post-
conséquences néfastes pour certaines personnes et des traumatique; l’engorgement des tribunaux; les options de
collectivités entières : le stress post-traumatique, des la justice réparatrice; les autres services d'aide et de
problèmes de santé, des conflits familiaux, l’absentéisme guérison; les tendances en matière de détermination de
au travail, des incidences économiques, les coûts élevés la peine); les coûts; les conditions de vie dans les prisons
de l’assistance sociale et des services correctionnels, et un locales; la mise en œuvre des peines discontinues; les
climat de méfiance. Il s’agit là des conséquences incidences sur les familles, les enfants et la santé; les
négatives de la criminalité qu’aucun système de justice incidences économiques; les incidences des coûts des
ne peut effacer. Il incombe aux collectivités d'aider les services sociaux; les risques et les facteurs de protection
gens à composer de manière saine avec les répercussions liés au crime; la victimisation et la récidive; les
de la criminalité et du processus de justice pénale, car collectivités et les groupes à risque; la réinsertion sociale
nos tribunaux n’ont pas été conçus pour aborder de délinquants et de leur familles en vue de
ou combler ces besoins. Il leur incombe aussi prévenir la récidive et la victimisation; et
d'évaluer si leurs services locaux de justice La façon de rendre la justice encore. On pourrait aussi s’arrêter
pénale ont besoin d'être modifiés pour dans une collectivité peut lui aux facteurs que l’on sait mettre les
mieux leur venir en aide. Mais aider à réduire la criminalité citoyens à risque de devenir des
comment amener une et à composer de manière délinquants ou des victimes ou les
collectivité à s’interroger sur la constructive avec ce deux; par exemple la violence
phénomène lorsqu’il se familiale, l’abus d'alcool ou
qualité des services de justice produit ou, au contraire,
qu’elle offre de manière à ce que d'autres drogues, le faible niveau
l’amener à prendre une
des approches plus responsables mauvaise tournure comme d'alphabétisation, la pauvreté, la
socialement et des approches c’est souvent le cas en vertu maladie mentale, etc.
réparatrices lui semblent de la pratique Le premier rapport SVO a été
souhaitables? publié en octobre 2006 et incluait
« les délais d'attente occasionnés par
En mai 2006, le CÉJC a entrepris l’engorgement des tribunaux » au chapitre des
d'explorer cette dimension en se penchant sur les signes vitaux, en raison de l’incidence de ces stresseurs
indicateurs du mieux-être des collectivités. Nous sur nombre des préoccupations relatives à la qualité de
avons appris que la Fondation communautaire vie et à la justice sociale. On étudiera pour l’avenir la
d'Ottawa était sur le point d'entreprendre de dresser le possibilité d'établir une corrélation entre certains des
bilan de santé annuel de la ville d'Ottawa par le biais autres indicateurs et d'autres facteurs que nous savons
du programme Signes VitauxMC d'Ottawa (SVO) qui lui liés à la criminalité et à la prévention du crime.
permettrait de mesurer la vitalité de la ville, d'identifier Il existe déjà 155 fondations communautaires au
les tendances significatives et de coter dix ou douze Canada. Nous espérons que d'autres commenceront
secteurs essentiels à la qualité de vie à Ottawa. Nous aussi à s’intéresser aux préoccupations de justice pénale
avons entamé un processus qui avait pour objet que nous avons entrepris de décrire et qu’elles en
d'amener SVO à allonger la liste des facteurs considérés saisiront l’importance. Nous envisageons aussi de tenter
comme essentiels à la qualité de vie d'une collectivité en de conclure de nouveaux partenariats avec d'autres
y ajoutant l’évaluation des incidences des services organisations qui n’œuvrent pas nécessairement dans le
de justice pénale et de leurs résultats sur le bien- domaine de la justice pénale, mais qui sont à mettre au
être d'une collectivité. Notre logique était la point des indicateurs de mieux-être communautaire et de
suivante : en procédant ainsi, il serait possible d'exposer la vitalité des quartiers.
à une collectivité les liens existant entre ces indicateurs

5
Le financement : Le Programme de justice
coopérative (PJC) reçoit toujours du financement du 2006 aura été la scène d’un tourbillon d'activités
ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse de pour le CÉJC du Québec. En plus de nos visites et de
l’Ontario pour couvrir le salaire d'un praticien à temps nos activités régulières à l’intérieur des établissements
fédéraux et provinciaux, nous avons aussi planifié des
plein. Il a été informé que ce financement allait être
activités à l’extérieur des murs. En février nous avons
reconduit selon les mêmes modalités que l’année
organisé, de concert avec le Centre de justice réparatrice,
précédente. Le PJC a reçu quelque 27 000 $ en dons au la première Journée de ressourcement pour les
cours de 2006. Ces sommes ont servi à offrir des victimes d'actes criminels. Celle-ci a connu un franc
services individualisés aux adultes. À ce jour, il a reçu succès et sera reprise annuellement. Nous avons
reçu environ 12 000 $ pour 2007. En outre, depuis également participé avec d'autres organisations à une
mars, le ministère du Procureur général de l’Ontario autre activité spéciale, la Journée internationale
appuie financièrement les Comités de la justice pour les pour l’abolition de la peine capitale. Quelque 50
personnes se sont réunies autour d'un café pour une
adultes par le truchement de son Projet d'optimisation
soirée de camaraderie et entendre les témoignages de
du système de justice. Cela vise à financer les deux intervenants auprès de condamnés à vie.
programmes de déjudiciarisation offerts par les Comités
de justice à l’intention d'adultes entre les âges de 18 et C’est à Montréal que s’est tenue notre Assemblée
24 ans (bien qu’on puisse accepter des gens de tous âges) générale annuelle : quatre merveilleuses journées,
par le biais d'une approche réparatrice. Le PJC recevra incluant un dîner d'appréciation pour nos bénévoles avec
un montant de 100 000 $, la subvention maximale, Pierre Allard comme conférencier, une séance de
formation sur la Courtepointe animée par Lorraine
pour l’exercice 2007-2008, ayant déjà reçu ses fonds de
Berzins, de même qu’une journée de formation et
démarrage en mars 2007. d'information à l’intention de nos bénévoles. Pour
Le personnel: Grâce au nouveau financement, depuis couronner le tout, nous avons eu droit à notre premier
le 1er avril 2007, Kimberly travaille maintenant 4 jours concert-bénéfice où le Groupe AZ nous a charmés.
par semaine et Tiffani, à plein temps. En mars 2007, le
Comme par les années passées, notre Semaine de la
PJC a embauché une ancienne stagiaire étudiante,
justice réparatrice a connu un franc succès. Les
Amber Montgomery; elle travaille à plein temps en
cérémonies d'ouverture se sont tenues à l’Oratoire St-
qualité de praticienne affectée au Comité de la justice Joseph de Montréal où plus de 4 000 personnes ont
pour les adultes. entendu parler de justice réparatrice et de la
Courtepointe. Nos membres et nos partenaires ont
Le PJC continue de prendre l’initiative du Réseau de la justice organisé des manifestations et assuré une présence dans
réparatrice d’Ottawa (anciennement le Comité d'organisation de des kiosques dans le but de sensibiliser la population aux
la Semaine de la justice réparatrice, dont Kimberly continue avantages à long terme de la justice réparatrice pour les
d'assurer la présidence. Les membres du réseau reçoivent un victimes, les délinquants et la société dans son ensemble.
bulletin mensuel par courriel, alors que les membres actifs du Plus de 150 invités ont participé à notre forum de
Comité continuent à planifier des manifestations locales.
clôture. Nous remercions le Ciel pour une année très
productive. Nos avons recruté de nouveaux membres et
Pour plus de renseignements au sujet du PJC, bénévoles ainsi que de nouveaux partenaires et des
veuillez consulter www.collaborativejustice.ca ou collectivités disposées à collaborer pour bâtir une société
communiquer avec Kimberly au numéro 613- plus forte, plus sûre et en meilleure santé.
239-1546 ou, par courriel cjpkim@storm.ca

6
Cette année en fut une de transition pour le CÉJC
sur les plans administratif et financier. Un virus
informatique a occasionné la perte d'un ordinateur et de
nos dossiers financiers au milieu de 2005, puis un éclair
a frappé nos bureaux; de ce fait, une bonne partie de
2006 a été consacrée à la consolidation de nos données
financières, à du rattrapage et à la réinstallation des
Henk Smidstra et Meredith Egan
logiciels de comptabilité appropriés. Rachel Fenton a
passé une bonne partie de l’année à mettre à jour nos
Le CÉJC continue de stimuler la formation de dossiers de comptabilité, à nous doter d'un service
regroupements régionaux partout au pays. On en trouve Internet plus fiable, à mettre à jour la base de données
de différents types, petits et grands, alors que des réseaux relative à nos membres et à réviser notre site Web : un
différemment constitués se penchent sur les moyens travail de moine. Une grande partie de ce travail avait
d'assurer une présence du CÉJC dans leur milieu, tout été complétée à la fin de 2006; les états financiers pour
en contribuant à alimenter la famille élargie du CÉJC 2005 ont été vérifiés et le Rapport annuel 2005 a été
depuis la base. Il nous fait plaisir cette année de faire achevé.
rapport sur les activités stimulantes d'un tout nouveau Nous avons entrepris de trouver un nouveau
regroupement d'anciens et de nouveaux membres et amis coordonnateur à l’automne. Kimbely Mann et Tiffani
sur la côte Ouest. Murray (à l’emploi du Programme de justice
coopérative) ont assuré la gestion intérimaire de nos
Le Regroupement de la côte Ouest (RCO) du bureaux à compter de janvier 2007. À l’issue de deux
CÉJC s’est réuni 5 fois environ au cours de 2006. Les séries d'entrevues, Maristela Carrara a été embauchée
réunions, animées par Meredith Egan, visent le comme coordonnatrice en mars. Sandie Lessard effectue
développement de relations interpersonnelles et portent la tenue de livre du CÉJC depuis janvier 2007 sur une
sur des sujets d'intérêt mutuel. Le groupe a eu l’occasion base contractuelle.
de présenter un atelier dans le cadre de la conférence des
aumôniers du SCC qui s’est tenue à Vancouver; celui-ci L’abolition de la Commission du droit du
était animé par Meredith Egan et James Loewen, avec Canada et l’adoption de nouvelles priorités de
financement par Sécurité publique Canada ont eu
l’appui de Henk Smidstra (membre du RCO et
des répercussions majeures sur nos finances en
aumônier). L’atelier avait pour titre Arts’ Tools for 2006; outre nos donateurs privés, il s’agissait là de
Justice (Les arts au service de la justice) et a permis nos principaux bailleurs de fonds pour les
de faire connaître le RCO. L’atelier a pris la forme initiatives de la Chaire de développement
d’une activité pratique d'expression artistique, semblable communautaire de la justice. Le CÉJC est parvenu
au projet de corde à linge (Clothesline Project) présenté à à compléter l’année sans déficit en restreignant
grandement ses activités. Il nous faudra chercher
l’occasion de l’atelier national de mars sous le même
d'autres sources de financement et nous espérons
thème (voir l’article en page 2), mais d'une perspective augmenter le nombre de nos membres et
différente. Nous nous sommes inspirés d'une citation supporters.
d'Helen Keller : « Le monde est rempli de
souffrances. Il est aussi rempli de victoires sur la Au cours de 2006, le conseil d'administration a
souffrance ». Les participants ont réalisé des tee-shirts décidé d’entreprendre un examen des structures de
et ont discuté des divers autres concepts artistiques gouvernance du CÉJC et d'élaborer de très nécessaires
présentés. Cet événement en valait la chandelle et a politiques administratives. Il a entériné le mandat du
permis de doter le bureau chef du CÉJC d'un nouvel Comité du personnel, de même que celui du Comité
outil : l’équipement de production de tee-shirts. Nous consultatif et de soutien. On est présentement à revoir
prévoyons présentement organiser une discussion des ébauches de politiques relatives au rôle et aux
publique sur la justice à Langley. Les travaux sont en responsabilités du conseil d'administration, aux attentes
cours, mais ont été retardés en raison de promesses non à son égard, de même que les catégories de membres et
tenues du député local. les avantages qui s’y rattachent.

7
Conseil d’administration - 2006 Bilan financier - projections 2007

Rev. Jane Griffiths – Présidente Dons et subventions 106,239.90


Margot Lavoie – Vice- présidente Revenus des projetc 210,815.25
James Loewen – Vice- présidente Autres 15,000.00
REVENUS 332,055.15
Laurent Champagne – Trésorier
Rev. Greg Rodgers – Secrétaire
Deboursements administratifs 127,448.28
Richard Haughian – Administrateur
Scott Du Bois – Administrateur Deboursements des projets 204,323.62
Rev. Andrew Jensen – Administrateur DEBOURSEMENTS 331,771.90
Meredith Egan – Administrateur
Revenus nets pour l’exercice 283.25
Personnel - 2006

Lorraine Berzins Qui sommes-


sommes-nous?
Kimberly Mann
Le Conseil des Églises pour la justice et la
Tiffani Murray
criminologie (CEJC) est un organisme bilingue et
Rachel Fenton
oecuménique établi depuis 1974. Il a été fondé sous
la responsabilité du Conseil canadien des Églises et
Remerciements particuliers! de la Conférence des évêques catholiques du
Canada. Il est formé de membres impliqués dans les
Tiffani Murray, Kimberly Mann, Marie-Claude domaines judiciaire et carcéral. Il regroupe dix
Boies; Mary Scott; Rev. Pierre Allard, Georgette confessions à travers le Canada.
Houle, Stephanie Coward-Yaskiw, Melanie Le CEJC s'intéresse à un large éventail de
Walker, Robin Guy; Rev. Garth Bulmer, Kim questions. Voici les principales: •alternatives aux
Pate, Graham Stewart, Sheila Arthurs, Ethel peines d'incarcération •familles des contrevenants
Archard, Rev. Lori Jensen, Kiersten Jensen, •femmes face au système judiciaire •justice des
Sandra Elgersma, Amber Montgomery; Marie autochtones •jeunes et violence •longues sentences
Cadieux; c.j. fleury, Sheryl Peters, Victoria Stillie, •libérations conditionnelles •peine de mort
•racisme •réforme du droit criminel •victimes de
Roisin McCaffrey, Brian Tansey, Matteo
la violence •violence familiale •violence urbaine.
Pagliarello, Jonathan Fenton; Meagan O’Shea,
Le CEJC s'intéresse à tout ce qui empêche les
David Pujian-Nomura; Keith Fenton; Valérie
canadiens de vivre dans la justice et la paix. Le
Boies, Gaston Saint-Jean; and Saint Paul Conseil peut aider les groupes dans une réflexion
University. théologique sur la nature de la justice, une prise de
conscience sur l'impact du système actuel sur les
Nos Églises personnes, une recherche pour des voies de
transformation.
Armée du Salut au Canada
Christian Reformed Churches of North America Pour nous rejoindre
Comité central mennonite du Canada
Conférence des évêques catholiques du Canada Le Conseil des Églises pour la justice et la criminologie
Convention baptiste de l'Ontario et du Québec 507 rue Bank, 2ième étage
Église évangélique luthérienne au Canada Ottawa ON Canada K2P 1Z5
L'Église anglicane du Canada T: 613.563.1688 F: 613.237.6129 www.ccjc.ca
L'Église presbytérienne au Canada
L'Église Unie du Canada Coordonnatrice: Maristela Carrara
Société religieuse des amis (Quakers) du Canada mcarrara@ccjc.ca

8
1.Greg Rodgers, Maureen Murphy, Laurent Champagne, Maria Eugénia Gomez et James Loewen à l’AGA 2006 tenue à Montréal et
The Church Council on Justice and Corrections
Laval Québec; 2.Margot Lavoie, Thérèse de Villette, et Luc Landry à l’AGA 2006; 3. Lorraine Berzins présentant les arts au service de
la justice à l’AGA 2006; 4. Lorraine avec les bénévoles Dan, Faith et Roisin préparant des ‘grains de guérison’ pour l’atelier de mars
Le Conseil des Églises pour la Justice et la Criminologie
2006; 5 and 6. Des outils d’art au service de la justice présentés à l’AGA 2006.

1 2

3 4

5 6
FORMULAIRE D’ADHÉSION

Chers donateurs et membres,

Le Conseil des Églises pour la justice et la criminologie(CÉJC) croit que la seule façon de composer avec la
criminalité est de bâtir une société pacifique, sûre et juste. Il nous faut nommer et tenter de minimiser les torts
causés aux gens et veiller à assurer la guérison des victimes, des délinquants, de leurs familles et de la société plus
globale. Nous réclamons un engagement envers la résolution non violente des conflits qui soit à la fois centré sur la
personne et préventif, et qui vienne renforcer le processus de guérison plutôt que le blâme.

L’appui de donateurs et de nos membres a joué un rôle important pour permettre au CÉJC de rassembler les
membres de collectivités dans le but de favoriser la mise en œuvre d’approches réparatrices en matière de justice.
Votre contribution permettra de réaliser certaines initiatives d'éducation, de revendication et de développement
communautaire, qui contribueront à promouvoir des collectivités plus saines et la prévention de la criminalité en
misant sur la responsabilité sociale. Si vous désirez appuyer le travail du CÉJC, veuillez nous fournir vos
coordonnées, incluant votre adresse courriel, et choisir l’une de deux options : A. Don B. Adhésion

NOM ou ORGANISATION

PERSONNE-RESSOURCE DE
L’ORGANISATION

ADRESSE

VILLE / PROVINCE CODE POSTAL:

TÉLÉPHONE RÉSIDENCE : TRAVAIL :

COURRIEL :

A. Don

Je désire faire un don au CÉJC pour 2007. Le CÉJC émettra un reçu d'impôt pour activités de bienfaisance. Si vous
désirez utiliser une carte de crédit, veuillez vous rendre à l’adresse www.canadon.org. Cherchez « Church Council
on Justice and Corrections », puis cliquez sur « Faites un don ». Vous recevrez un reçu électronique directement de
CanaDon, que vous pourrez utiliser pour vos impôts

1 Don par carte de crédit par le truchement de Canadon.org ou

1 Don ci-inclus au montant de

25 $ _____ 50 $ _____ 100 $ _____ Autre ______$

B. Adhésion
Vous pouvez soutenir le travail du Conseil des Églises en devenant membre, soit à titre de particulier ou en tant
qu’organisation. Le CÉJC compte sur ses membres pour des conseils ou une réflexion sur les sujets qui leur sont les
plus familiers. Les membres peuvent profiter du réseau grandissant des regroupements confessionnels et de
justice communautaire sur les plan régional et local, ont le droit de voter aux assemblées générales annuelles du
CÉJC, et peuvent être mis en candidature pour un siège au conseil d'administration.

(Suite au verso)
1 Je suis déjà membre (nous vous saurions gré de mettre vos coordonnées à jour)
1 Je désire renouveler mon adhésion pour une (1) année
1 Je désire devenir membre du CÉJC en 2007

Cotisation annuelle : Veuillez noter que, à compter de 2007, la cotisation couvrira les frais d'adhésion
pour une (1) année. Les adhésions pour trois ans versées en 2006 demeurent valides jusqu’en 2009.

Particuliers – 40 $
Étudiant(e)s et aîné(e)s – 20 $
Petits groupes et organisations - 100 $
Grandes organisations (budget supérieur à 250 000 $) – 200 $

Pour les membres : J’appuie l’énoncé de mission décrit ci-dessus.

Signature:__________________________ Date:_____________

1 Vous trouverez ci-inclus ma cotisation de ____________ $ pour l’année qui vient.

Le CÉJC n’est pas autorisé à émettre des reçus à des fins d'impôt pour les cotisations de ses
membres. Cependant, si vous désirez faire un don en plus de votre cotisation, comme plusieurs le
font, veuillez compléter la partie « A » de ce formulaire. Le CÉJC est un organisme de bienfaisance
enregistré et émettra un reçu à des fins d'impôts pour tout don reçu.

Je serais intéressé à devenir bénévole pour le compte du CÉJC (cocher tous vos sujets d'intérêt)

1 Recherche liée aux politiques (p. ex. pour étoffer un mémoire sur un projet de loi)
1 Financement/marketing/communications (p. ex. rédaction ou édition, élaboration de stratégies de marketing,
organisation d’événements spéciaux)
1 Élaboration de matériel et de ressources pédagogiques
1 Aide au développement d'un réseau régional du CÉJC
1 Maintenance de site Web
1 Traduction vers le français du site Web et de documents écrits
Volunteers
1 Gestion de base de données
1 Tâches générales de bureau/administration (bureau national d'Ottawa)
1 Autres intérêts/compétences ____________________________________

Veuillez libeller votre chèque à l’ordre du Conseil des Églises pour le justice et la criminologie et le
faire parvenir par la poste à :

Conseil des Églises pour la justice et la criminologie


507, rue Bank, 2e étage
Ottawa ON K2P 1Z5

Merci de votre généreux appui!