Vous êtes sur la page 1sur 1

Mesure de tension induite

Un appareil électrique est branché au secteur 220 V au moyen d'un câble électrique contenant 2 ou 3 fils :
– un fil de phase (normalement rouge) qui porte le 220 Volt (de – 220 V à + 220 V), relié via le tableau électrique au compteur électrique
– un fil de neutre (normalement bleu) qui est à 0 V, relié via le tableau électrique au compteur électrique
– éventuellement un fil de terre (normalement vert et jaune) , relié via le tableau électrique à la terre du logement
Ces appareils branchés sur une prise de courant sont par exemple une lampe, d'une ampoule, d'une lampe, d'un plafonnier, d'une hotte aspirante,
d'un radiateur, d'un fauteuil ou d'un lit électrique, d'une box internet, d'un ordinateur, d'une imprimante, etc...

Dans un cas très particulier, si le courant électrique est coupé à l'aide d'un interrupteur qui coupe le fil de phase, tous ces appareils sont au
potentiel 0 V. Dans les autres cas, ces appareils resent à un potentiel différent de 0 V. une ampoule éteinte peut ainsi être au potentiel de 220 V, et
émettre un champ électrique. Ce champ électrique, en se propageant autour de la lampe, va porter à son tour tous les objets susceptibles de faire
antenne à un potentiel, c'est à dire à une certaine tension, en Volt.
Les objets susceptibles de faire antenne sont par exemple la carcasse d'une lampe, d'une hotte, d'un radiateur, une applique métallique voisine, les
ressorts d'un sommier, le pourtour d'une fenêtre, la carcasse métallique d'une box ou d'un ordinateur portable, ET AUSSI UNE PERSONNE QUI
SERAIT SUR LE CHEMIN DU CHAMP ELECTRIQUE ! On parle alors de tension induite (c'est à dire induite par le champ électrique, lui même causé
par le branchement de l'appareil électrique. Voilà une des explications au fait que ce balader sous une ligne haute tension avec un néon fait que
celui-ci s'allume : voir la vidéo.

Notre corps fonctionne grâce aux échanges électrique entre nos cellules . Une personne, subissant un champ électrique, est donc porté à un
potentiel électrique. Les électrosensibles sont souvent fortement troublés par ce champ électrique et le potentiel qu'induit ce champ.

Une manière d'éliminer cette tension induite consiste à relier à la terre l'appareil électrique et la carcasse émettrice. Ainsi, les charges électriques
s'écoulent vers la terre, et le potentiel des appareils reliés est à 0 volt ou presque. Il n'y a plus ou presque plus de champ électrique émis, et la
tension induite se réduit fortement, et se rapproche de 0 volt.
La mesure de cette tension induite se fait simplement grâce à un multimètre en position de voltmètre (on commence la mesure sur le calibre le
plus élevé, puis on diminue le calibre pour augmenter la précision)
– le commun (fiche noire) est relié à la terre (ici une rallonge de terre)
– le contact indiqué Volt (fiche rouge) est relié à un petit tube en cuivre que l'on peut facilement et fermement prendre en main.
Normalement, comme nous ne sommes pas une pile électrique, la mesure devrait être de 0 Volt... OR CE N'EST PAS LE CAS !
Simplement parce que nous sommes prêt d'un appareil non mis à la terre, notre corps est porté à un potentiel différent de 0 Volt, et ce potentiel
peut monter dans certains cas à plus de 50 V. Nous voilà transformé en pile !

PC portable sur batterie et câble USB-Terre non branché : PC portable sur batterie et câble USB-Terre branché (à droite sur la photo):
Mesure de tension induite dans votre corps : 15,31 Volts. Mesure de tension induite dans votre corps : 0,62 Volts, soit 6 fois
Vous voilà transformé en pile qui ne peut guère passer sous les 4 volts moins, et surtout moins de 1 volt, un maximum pour être sûr de ne pas
en s'éloignant du PC. Il n'est pas étonnant qu'un EHS se sente mal ! se sentir mal en tant qu'EHS.

Cette situation correspond ici à un champ électrique élevé émis par le Cette situation peut correspondre à un champ électrique émis par le PC
PC supérieur à 300 V/m ! relativement faible, de l'ordre de 3 à 5 V/m.

Pour un EHS, cette situation est souvent rédhibitoire, même si le Pour un EHS, cette situation est normalement supportable. En
courant induit est très faible car notre résistance corporelle est élevée. s'éloignant du PC grâce à un clavier déporté, la tension induite est
Avec une résistance corporelle de 4,4 kΩ on arrive à un courant de encore plus faible, et devient tolérable durant les quelques moment
1mA, courant qui devrait être perceptible par la majorité des personnes. d'utilisation de l'ordinateur.
Avec une résistance corporelle de 4,4 MΩ (surface du corps très sèche A 4,4 kΩ de résistance corporelle on arrive à un courant de 0,17 mA,
par ex.) on a 1μA, normalement imperceptible. qui peut encore être perçu. Avec 4,4 MΩ on a 0,17μA, imperceptible.

Sylvain Coquema – 20/01/2019 - fiche à retrouver sur http://nomana.free.fr/public/electrosensible.html 1/1