Vous êtes sur la page 1sur 8

BLOCS-PAYSAGES

CORSE

MASSIF LITTORAL

Le massif littoral est un paysage emblématique de la rive occidentale de la Corse, où la montagne semble
plonger dans la mer. Depuis les enchaînements de sommets qui dessinent les crêtes, les versants parfois
abrupts sont recouverts d’un maquis dense, balayé par le vent et ne laissant émerger que quelques
affleurements rocheux. Dans ce paysage sauvage, l’homme s’est adapté au relief (village perché, route
sinueuse à flanc de montagne, terrasses agricoles). La côte ciselée par la mer alterne pointes rocheuses et
petites criques bordées de plages, au débouché d’étroits vallons creusés au pied des pentes.

Bloc-paysage « Massif littoral »


Panorama des paysages du littoral, 2017
1
Pressions/dynamiques

La forte fréquentation touristique génère d’importants conflits d’usages, notamment dans les zones moins
escarpées comme les vallons, en mer et autour des accès aux plages. Le maquis a recouvert les surfaces
agricoles laissées à l’abandon.

Protections/enjeux

L’intervention du Conservatoire du littoral et de ses partenaires vise à développer les activités pastorales,
utiles dans le cadre de la lutte contre les risques d’incendies, et à mettre en valeur le petit patrimoine bâti
agricole. La beauté de ces paysages, leur richesse écologique et les menaces qui ont un temps pesé sur leur
maintien à l’état naturel ont conduit à la mise en place de nombreux dispositifs de protection (sites inscrits
et classés, ainsi que le golfe de Porto, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO). Le parc
naturel régional de Corse, qui gère notamment la réserve naturelle de Scandola et le Parc naturel marin du
cap Corse et de l'Agriate, font respecter les réglementations en vigueur sur leurs périmètres d’action.

MOTIFS DU PAYSAGE

Bloc-paysage « Massif littoral »


Panorama des paysages du littoral, 2017
2
Sommet
Les lignes de crêtes (successions de sommets et de cols) du massif se terminent au niveau de la mer par des
pointes rocheuses. Elles délimitent des vallées perpendiculaires au trait de côte. Les masses rocheuses
formidables des sommets (aiguille, pic, piton…) parfois enneigés se dressent à plusieurs centaines de
mètres au-dessus de la mer et ferment l’horizon terrestre.
Le Monte Minerviu à Barrettali.

Les lignes de crêtes du massif littoral s’avancent vers la mer et


ferment une partie de la baie de Nichiaretto, à Calvi.

Versant littoral
Plus ou moins escarpés, les versants littoraux du massif plongent dans la mer. Ils sont couverts d’un maquis
dense, ras, haut ou arborescent, son développement étant régulièrement soumis aux incendies qui le
ravagent. À proximité de la mer, les embruns lui donnent un aspect brossé. Le maquis est composé
d’arbousiers, d’oliviers sauvages, de lentisques, de cistes, de bruyères et de chênes-lièges. Il souligne les
émergences rocheuses (voir le motif chaos rocheux) et masque les traces de l’activité humaine.

Versant du massif de Campomoro-Senetosa, à Sartène.


« Coloré au printemps par le jaune des genêts et le blanc
lumineux des cistes, ce tapis vert prend l’été venu des
teintes rousses du maquis grillé par le soleil », Atlas des
paysages de la région Corse.

Bloc-paysage « Massif littoral »


Panorama des paysages du littoral, 2017
3
Route-balcon

Aménagée le long du versant dont elle épouse les pentes, cette voie de communication surplombe la mer
et offre des panoramas spectaculaires aux automobilistes en alternant paysages maritimes et montagnards.

Route panoramique à Calvi.

Maison isolée

Demeure bâtie sur un emplacement privilégié, telle les Palazzi des Américains » au Cap Corse.

Chaos rocheux

Affleurement de roches émergeant du maquis sur les versants littoraux. Les roches sont parfois percées de
tafoni, cavités originales de formes variables sculptées par le vent et l’alternance des périodes humides et
de sécheresse. Certaines ont servi d’abri à l’homme et sont aujourd’hui le refuge d’une faune variée sur
terre (oiseaux, reptiles, chauves-souris) comme en mer (crustacés, coraux, poissons).

Tafoni dans le massif de Campomoro-Senetosa.

Bloc-paysage « Massif littoral »


Panorama des paysages du littoral, 2017
4
Terrasse agricole abandonnée

Ces replats successifs, délimités par des


murets ennoyés dans le maquis du
versant, descendent en cascade en
direction de la mer. Vestiges d’anciennes
cultures (céréales, vergers, vignes), ils
constituent un petit patrimoine rural
original.

Terrasse agricole abandonnée au Cap Corse.

Vallon

Entres les monts du massif, se sont creusées de petites dépressions plus ou moins étroites et encaissées.
Les vallons ont été formés en amont par l’écoulement des eaux de ruissellement et en aval par l’intrusion
marine. Un petit ruisseau saisonnier y serpente jusqu’à la mer au niveau de la plage. Relativement abrité
des embruns, le vallon est fertile et aménagé en prairies pâturées.

Vallon de Sant’Antone, à Ajaccio. Chaque vallée et vallon a longtemps correspondu aux limites territoriales d’un village, fermées par les crêtes.

Bloc-paysage « Massif littoral »


Panorama des paysages du littoral, 2017
5
Plage
La plage est un estran (espace compris entre le plus haut et le plus bas niveaux ordinaires de la marée) en
pente plus ou moins douce. Cette côte très découpée abrite de nombreuses petites plages en croissant,
souvent constituées de sables ou de galets. Elles connaissent une forte fréquentation estivale, à l’origine de
difficultés de stationnement dans des endroits souvent exigus.

Pointe et falaise
Extrémité de terre s’avançant en mer, la pointe rocheuse termine le massif en plongeant doucement dans
la mer, ou en la surplombant dans le cas d’un éperon rocheux. Elle est bordée de falaises souvent nues et
marquant une rupture de pente par rapport au versant. Elles sont percées de grottes creusées par
l’érosion.

La pointe de Cargèse surplombe la mer. Les pointes offrent un Les falaises vertigineuses du Capu Rossu à Piana.
panorama spectaculaire et cultivent un sentiment de bout du monde.
Cette expérience paysagère entraîne un engouement qui nécessite
souvent la mise en place d’aménagements discrets pour respecter
l’esprit des lieux.

Tour génoise
Édifice maçonné haut et peu large, la tour génoise avait une vocation essentiellement militaire, défensive
et de surveillance, et a été implantée tout au long du littoral à l’initiative de la République de Gênes aux
XVIe et XVIIIe siècles.
Tour génoise sur la pointe de La Parata à Ajaccio.

Bloc-paysage « Massif littoral »


Panorama des paysages du littoral, 2017
6
Terrasse marine perchée
Plateforme créée par l’érosion marine
sur des roches tendres, au niveau de
l’emplacement d’un ancien rivage
alors que le niveau de la mer était plus
élevé qu’aujourd’hui. Elle est
caractérisée par une surface plane,
légèrement surélevée par rapport au
niveau marin actuel et habillée de
pelouses littorales et de petits rochers
nus.
Terrasse d’abrasion marine près de la Cala
d’Agulia (Belvédère-Campomoro).

Îlot
Petites îles, rochers et récifs animent le trait de côte en prolongeant les pointes. Souvent interdits d’accès,
ils servent de refuges aux oiseaux marins et constituent de hauts lieux de biodiversité.

Mer
La bande côtière est très fréquentée, bien que les ports ne soient pas nombreux. Ces derniers servent de
points de départ pour les navires de pêches, les navettes de transports, les bateaux de plaisance et les
embarcations de loisirs nautiques (plongée, kayak, etc.). Toutes ces activités doivent se dérouler dans le
respect de la biodiversité marine et sous-marine exceptionnelle autour de l’île de Beauté : oiseaux marins,
cétacés, herbiers de posidonie, etc.

Bloc-paysage « Massif littoral »


Panorama des paysages du littoral, 2017
7
POUR EN SAVOIR PLUS
Atlas des paysages de la région Corse
http://www.corse.developpement-durable.gouv.fr/atlas-des-paysages-de-corse-r42.html

Parc naturel régional de Corse


http://www.pnr.corsica/

Parc naturel marin du Cap Corse et de l’Agriate


http://www.aires-marines.fr/L-Agence/Organisation/Parcs-naturels-marins/Parc-naturel-marin-du-cap-Corse-et-de-l-
Agriate

Réserve naturelle de Scandola


http://www.reserves-naturelles.org/scandola

Stratégie d’intervention 2015-2050 - Rivages de la Corse, Conservatoire du littoral


http://www.conservatoire-du-littoral.fr/105-delegation-de-rivages-corse.htm

Encyclopédie du littoral : les rivages du Conservatoire, Actes Sud-Conservatoire du littoral, 2010

CRÉDITS
Conservatoire du littoral
La Corderie royale
17306 Rochefort
www.conservatoire-du-littoral.fr

Délégation de rivages Corse


Résidence Le Saint Marc, Avenue du juge Falcone, 20200 Bastia
Tél. : 04 95 32 38 14 - Fax : 04 95 32 13 98
corse@conservatoire-du-littoral.fr

Avec le soutien financier de la Fondation d’entreprise Procter&Gamble pour la protection du littoral


163-165, quai Aulagnier
92600 ASNIERES-SUR-SEINE
France

Dessin
Alain Freytet, paysagiste DPLG
Rédaction, iconographie
Thomas Berland
Application web
Nicolas Durou

Crédits images et photos


Sommet : Pierre Bona, Wikimedia Commons CC BY-SA 3.0 ; Erba Barona Paysage ; Erba Barona Paysage
Versant littoral : Erba Barona Paysage
Route-balcon : Erba Barona Paysage
Chaos rocheux : seteun, Wikimedia Commons CC BY-SA 3.0
Terrasse agricole abandonnée : Erba Barona Paysage
Vallon : Erba Barona Paysage
Pointe et falaise : Conservatoire du littoral ; Jean-François Bonachera, Flickr, CC BY-NC-ND 2.0
Tour génoise : Daniel Culsan, Wikimedia Commons CC BY-SA 3.0
Terrasse marine perchée : Randonner en Corse du Sud : http://corserando.fr
Mer : H2c37, Flickr CC BY-NC 2.0

Bloc-paysage « Massif littoral »


Panorama des paysages du littoral, 2017
8