Vous êtes sur la page 1sur 25

S O L I D A R I T E P R O V E N C E / A M E R I Q U E D U S U D PRÉSENTE

13 RENCONTRES
ES

DU CINEMA
SUD-AMERICAIN
P E U P L E S E T C U LT U R E S D U M E X I Q U E

DU 23 MARS AU 3 AVRIL 2011 I AIX-EN-PCE & MARSEILLE


SCIENCE PO, CRDP, LA FRICHE LA BELLE DE MAI

DU 5 AU 9 AVRIL 2011 I RÉGION PACA


LA CIOTAT, MANOSQUE, FORCALQUIER, SAINT BONNET
LES LIEUX LES TARIFS
Équipe des Rencontres 5

SOMMAIRE
Vente sur place
Édito du Président de l’ASPAS 6
À Marseille Prix des entrées MARSEILLE
Édito de la Directrice Artistique 7
Tarif normal : 6 €
Friche La Belle de Mai, salle La Cartonnerie
41 rue Jobin, 13 003 Marseille Tél. 04 95 04 95 04 Tarif réduit : 4 €
Séances de 11h : 4 € pour tous LA SÉLECTION OFFICIELLE 9
Stationnement gratuit sur place.
Lignes de bus 49 et 52 (arrêt Jobin). Pass 5 entrées : 20 € Prix et Jurys 10-11
Arrêts de métro ou tramway à proximité Scolaires : 4 €
(St-Charles, Réformés, 5 Avenues-Longchamp). Station Le Vélo.
(gratuité pour le professeur/accompagnateur) Longs métrages 12-22
CRDP Aix-Marseille Journée du 28 mars Courts métrages 27-28
31 bis bd d’Athènes, 13001 Marseille aux Studios Decanis - Entrée gratuite
Tél. 04 91 91 07 99
“Leçon de cinéma” GRILLE HORAIRE DES PROJECTIONS 23-25
Tramway, métro ou parking Gare St-Charles. Station Le Vélo.
Samedi 26 mars de 14h à 17h
Studios Decanis (sur inscription. Voir page 35)
22 avenue de Saint-Barnabé, 13004 Marseille CRDP 31 bis bd d’Athènes, 13001 Marseille, PLUS DE RENCONTRES 29
Entrée, comprenant la “Leçon” et la projection du
Sciences Po film (café offert) : 15 € / Prix réduits étudiants : Peuples et Cultures du Mexique 30-32
25 rue Gaston-de-Saporta, 13625 Aix-en-Provence 10 € / Entrée gratuite pour les journalistes Carte Blanche FIDMarseille 33
Tél. 04 42 17 01 60 et critiques de cinéma accrédités
Hommage à CINE OJO
Visite guidée gratuite de l’exposition et Leçon de cinéma 34-35
Andrés Del Collado > Samedi 2 avril, Friche La Belle
Hommage à l’École Internationale
En Région de Mai, salle La Cartonnerie
de cinéma et de télévision (EICTV)
(Voir détails page 41) Suivie d’un repas partagé avec le peintre et l’équipe des
Rencontres : sur inscription San Antonio de los Baños, Cuba 36-37
La Ciotat > Cinéma Lumière Séances scolaires et Agora des jeunes 39
Place Evariste-Gras, 13600 La Ciotat Fête latino-américaine :
Tél. 08 92 68 09 75 Musique et chants avec le groupe La Cumbia Chicharra Expositions 40
et tangos avec l’Academia del Tango Argentino.
Tarif Concert : 4 € (Réduit : 3 €) Fête et musique 41
Saint-Bonnet en Champsaur > Cinéma Le Central
Rue de la trésorerie, 05500 Saint-Bonnet Entrée couplée : tarif spécial (Ciné : prix normal Les Rencontres en Région 41
Tél. 04 92 50 56 11 ou réduit + Concert : 3 €) L’association Solidarité
Clôture : Chants et musique gratuits.
Provence/Amérique du Sud 42-43
Forcalquier > Cinéma Le Bourguet
Place du Bourguet, 04300 Forcalquier Les partenaires 44-45
Tél. 08 92 68 01 28 Prix des projections en RÉGION PACA Remerciements 46
se renseigner sur place (voir page 41)
Manosque > Cinéma Le Lido
2 av. Saint-Lazare, 04100 Manosque
Tél. 08 92 68 75 14 Sur les lieux de projection (tous les jours)
BUFFET LATINO-AMÉRICAIN
Stand de livres d’occasion et vente d’accessoires...

RENSEIGNEMENTS Tous les films sont présentés


La librairie Prado Paradis tiendra une librairie en version originale sous-titrée
04 91 48 78 51 éphémère à la Friche La Belle de Mai pendant la durée
des Rencontres proposant des ouvrages de littérature,
contact@aspas-marseille.org des essais et documents sur la société latino-
www.aspas-marseille.org américaine.
www.cinesud-aspas.org
2 3
L ’ ÉQUIPE DES RENCONTRES
ESPACE COPIES
…………………………………………………
Administration Générale Vitrine et décoration : Florentino Javier GORLERI,
Photocopies - Tirage de plans des 13es Rencontres Pamela VILCHES ALVAREZ
Impression numérique du cinéma sud-américain: Sponsor et mécénat : Sylvia MALACHOWSKI
Site internet : Raymond GALINDO, Sylvia MALACHOWSKI,
tous formats Conseil d’Administration de l’association Solidarité Florentino Javier GORLERI,
Provence/Amérique du sud (ASPAS) Scolaires : Leonor C. HARISPE, Beatrix CAREL,
Ouvert tous les jours sauf samedi et dimanche Président: Hernán HARISPE Françoise FACH, Caroline DELPERO,
………………………………………………… Membres: Jean-François BARGES, Elizabeth Billetterie : Georges LIENS, Sylvette LIENS, Anne-Marie
BORGHINO, Jean CABANE, Béatrix CAREL, Leonor LEPAGNOL, Martine SIMULA, Marie-Thérèse GASSIN-
170, la Canebière 13001 Marseille CRISTALLI HARISPE, Carole EGGER, Françoise FACH, BERANGER, Raymond GALINDO, Jacques SCHMIDT,
Laura FRANCESCHI, Marie-Thérèse GASSIN- Florian MONGIN, Anne Sophie POTET, Alexandra
Tél.: 0491470147/fax: 0491926104 BERANGER, Dilia GAVARETTE-LHARDIT, Pascal
espacecopies@wanadoo.fr HORCHOLLE, Sylvia MALACHOWSKI. Sara CLOTTERIOU
JOURDANA, Guillemette KLEPAL, Ingrid LAJARA, Leçons de cinéma : Leonor C. HARISPE, Françoise FACH
Anne-Marie LEPAGNOL, Georges LIENS, Sylvette LIENS, Agora des jeunes : Anne-Sophie POTET, Maria RODRIGUEZ
Aline MALKA, Sylvia MALACHOWSKI, Luisa MARQUES MARTINEZ, Fausto ORTEGA VILLARREAL, Caroline DELPERO,
DOS SANTOS, Gabriel MICOLON, Roseline RENEUVE, Annick NUÑEZ, Léonard WAUTERS, Mamadou N'DIAYE,
Alice TAPPERO, Michel TREGAN Florian MONGIN, Carolina DINTRANS, Pamela VILCHES
ALVAREZ
Extension régionale : Leonor C. HARISPE, Alice TAPPERO,
Équipe des 13es Rencontres François ALLOSIA, Béa ALLOSIA, Édith MOUGEL, Jacques
du cinéma sud-américain: MOUGEL, Jean-Philippe SARTORI, Guillemette KLEPAL
Buffet participatif : Françoise FACH, Camille SCHMIDT,
29 chambres insonorisées et climatisées Direction artistique et technique : Claudia BARICCO Régine OBERTI, Ingrid LAJARA, Leonor C. HARISPE, Béatrix
Coordination générale: Leonor C. HARISPE CAREL, Jean-François BARGES, Michèle PASQUINI, Roseline
38, allées Léon Gambetta - 13001 Marseille Coordination technique et régie transport :
Tél.: 0491508178 RENEUVE, Marie-Thérèse GASSIN-BERANGER, Sylvette
Florentino Javier GORLERI LIENS, Aline MALKA, Martine SIMULA, Bérengère VALLAURI,
Fax: 0491502352 Commission de présélection : Leonor C. HARISPE, Paule MARTINI, Gérard AUBOURG
lutetia@hotelmarseille.com Roseline RENEUVE, Caroline DELPERO, Françoise FACH, Participants à d’autres tâches spécifiques :
Michel TREGAN ; Luisa MARQUES DOS SANTOS, Georges LIENS, Raymond TAPPERO, Elizabeth BORGHINO,
Ingrid LAJARA, Florentino Javier GORLERI Jean CABANE, Laure FRANCESCHI, Joseph MOROUCCI,
Constitution et suivi des jurys : Pascal JOURDANA Dilia GAVARETTE-LHARDIT, Carole EGGER, Sandra
(Jury officiel), Ingrid LAJARA (Jury Jeune) GONDOUIN, Olivier HARISPE, Martine SIMULA,
Accompagnement jury officiel : Anne ALIX et Rubén TORRES MARTINEZ, L. Victoria HARISPE, Ludo DENY
Aurélia BARBET Édition du programme : Pascal JOURDANA
Vote du public : Jean JOSKOWICZ Conception graphique affiches et programme :
Atelier de sous-titrage Roseline RENEUVE,
Librairie
Yann LECA / Studio ZEN (www.zen-studio.com)
Caroline DELPERO, Ingrid LAJARA, Gabriel D’OLIVEIRA,
Pamela VILCHES ALVAREZ, Émilie ROMERO
• 700 m2 de livres ! Le Jury Jeune est composé cette année de :
Prado Paradis Librairie générale : littérature jeunesse,
Les ateliers étudiants : Élodie BELLON, Marion
ZANCA, Raphaël LEBLOND, Aline RAPHAEL,
Delphine DUMAS, Víctor ABECASSIS, Mélanie MASSON
(IEP) ; Marie SUSCILLON (Euromed Management
BD, scolaire, papeterie, vente en ligne… Charlotte LAVET, Fanny BOUILLON, Romain GILLES, CESEMED), Antoine PERSONNAZ (Euromed Management
• Service collectivité/Entreprise/École… Laaziza OUDRHIRI, Kevon GOYER ESC) ; GUERINEAU Hélène, CHARRADE Loïc (École
• 90 m2 de papeterie Traduction et interprètes : Françoise FACH, Centrale de Marseille) ; Julia ROSTAGNI (Toulouse)…
Sylvette LIENS, Caroline DELPERO, Roseline RENEUVE,
Luisa MARQUES DOS SANTOS, Florian MONGIN,
Léa MONSARRAT, Annick NUÑEZ, Philippe VALLAURI
Librairie Prado Paradis
Presse et communication : Florian MONGIN,
19 avenue de Mazargues, 13008 Marseille
Xavier MOULIN, Anne-Sophie POTET, Caroline DELPERO,
Ouverture de 10h à 19h du lundi au samedi Sylvia MALACHOWSKI, Florentino Javier GORLERI,
Tél. 04 91 76 55 96 Angèle BRAUD, Amandine BOUCHE, Pamela VILCHES
ALVAREZ, Hernán HARISPE
4 5
EDITO     
Les événements politiques ont
PLAN
Les courts métrages nous montrent

B
rattrapé la préparation de ces aussi que dix minutes suffisent à
  Rencontres. L’Année du Mexique en créer un monde quand on a du talent
France annulée, nous avons dû passer et quelque chose à dire. Le
au fameux “plan B” : un plan de documentaire, indispensable pour
secours qui demande inventivité, comprendre notre réalité, sera bien

VENTSNT
AUX des Rencontres Solidaires, à la venue de
audace et passion, le sens de la lutte
et de la solidarité (seuls, on n’y
sûr présent, avec par exemple
l’hommage à la société Cine Ojo.
Cuauhtémoc Cárdenas, au partenariat avec le arriverait pas), une bonne dose d’hu- Hommage aussi à l’École de Cinéma
festival littéraire CoLibriS… mour… Voilà qui fait penser à nos pays et de Télévision de San Antonio de los
Outre le Mexique et son cinéma, seront latino-américains, experts en survie ! Baños, à Cuba, qui fête ses 25 ans.
DU représentés Cuba, l’Argentine, le Chili, le Brésil, Mais où l’on se demande aussi “ Nous ne renonçons pas : le Mexique

CH AN GE ME la Colombie, le Guatemala, le Venezuela. Un


hommage sera rendu à l’École Internationale
pourquoi survivre et non pas vivre ?”,
et en y mettant toute l’énergie pour y parvenir.
continue à jouer un rôle central, avec
une dizaine de films, dont ceux de María
de cinéma San Antonio de los Baños (Cuba), Cet état d’esprit se retrouve dans notre Novaro, Nicolás Pereda, Fernando Eimbcke…
un autre à la maison de production Cine Ojo sélection. Los colores de la montaña ne Les voies alternatives que l’on emprunte dans
Les Rencontres du cinéma sud-américain ont (Argentine). Le tout sera orchestré par la renonce pas à l’humour en dépeignant la l’urgence peuvent se révéler très fructueuses.
pour idée directrice que l’art et la culture baguette de notre nouvelle directrice artistique, tragédie des “déplacés” dans le conflit armé Milagro en Jujuy le confirme. L’Amérique latine
permettent d’ouvrir des portes sur d’autres Claudia Baricco. colombien. L’Enfer choisit le ton de la satire en pleine reconstruction : à ne pas manquer.
sociétés, de se comprendre mutuellement en Nous serons accueillis à La Friche La Belle de féroce pour nous plonger dans le conflit des Bonnes projections !
tant qu’individus ou collectivités. Les sociétés, Mai, au CRDP, à Aix (Sciences Po), La Ciotat, narcotrafiquants au Mexique. Dans Las
la géographie, les idées, les révolutions inspirent Manosque, Saint-Bonnet, Forcalquier… marimbas del infierno, un improbable trio se Claudia Baricco
l’imagination de l’artiste et nourrissent la Musique et danse seront proposées par démène à Guatelama City pour un projet Directrice artistique
volonté de millions de personnes. Il en résulte “La Cumbia Chicharra” et l’Academia del Tango impensable. Les coups du sort contraignent les
des ruptures et des progrès qui construisent la Argentino et des buffets quotidiens serviront à acteurs du film vénézuélien Hermano à redéfinir
démocratie, nourrie aux vents du changement. alimenter le public… et le budget de nos leur stratégie, dans le foot et dans la vie. Rien
Comme l’acte de penser exige des images, projets de solidarité ! n’est jamais complètement perdu, selon le film
nous essayons d’opérer par le cinéma une Merci pour le soutien des institutions (Conseil argentin Eva y Lola, pas même l’identité des
harmonieuse jonction entre nécessaires uto- La nouvelle directrice artistique
Régional, Conseil Général, Ville de Marseille), à bébés nés en captivité durant la dictature des Rencontres : Claudia Baricco
pies et participation à l’avenir. tous nos adhérents, amis, bénévoles, sans qui militaire. Un film de super-héros à Rio de
Cette 13e édition nous emmène au Mexique et ces Rencontres ne pourraient exister. Janeiro, A alegria, propose une nouvelle utopie Née en 1962 à Buenos Aires, Argentine, Claudia Baricco est
son peuple qui a élaboré un art ancien et Malgré les avatars, le Mexique, avec son de la jeunesse. Des vents nouveaux ouvrent les diplômée de l’Université de lettres de Buenos Aires. Elle a ensuite
complété sa formation par des études de cinéma en Argentine et
universel, avec des artistes socialement et intelligence, son art et son peuple merveilleux, portes de La casa vieja et font ressortir ses de philologie cinématographique en Allemagne.
intrinsèquement engagés. Une culture qui ne partagera donc avec nous l’année 2011. secrets, dans le film cubain homonyme. Visa Son activité s’est depuis toujours développée dans les domaines
s’est jamais laissée domestiquer par les coups Influences mutuelles et échanges sont plus al paraíso a pour décor Marseille durant la de la littérature, du théâtre et du cinéma. Elle a notamment exercé
les métiers de journaliste, de scénariste, d’assistante réalisateur
de l’Histoire. Cette culture est aujourd’hui avec forts que l’absurdité et l’oubli ; ils gardent la Seconde Guerre mondiale, quand un audacieux et d’organisatrice d’événements cinématographiques. Elle a de
nous, grâce aux films et aux expositions, à la Mémoire, préparent des jours meilleurs. consul mexicain sauva dans la vraie vie des plus créé et dirigé l’entreprise de sous-titrage ZENIT à Buenos
participation de Teresa et Laura Bosques, filles milliers de réfugiés. Enfin, que montre, sinon Aires. Elle est aussi traductrice de romans et de pièces théâtrales,
ainsi qu’auteur de divers textes courts en prose.
du consul protagoniste de Visa pour le paradis, et, Hernán Harispe un talent incontestable pour l’improvisation, L’ASPAS est particulièrement honorée de l’accueillir au sein de
au-delà des Rencontres, grâce aux conférences Président de l’ASPAS le génial cinéaste de El ambulante ? l’équipe des Rencontres du cinéma sud-américain.

6 7
1 3 ES R E N C O N T R E S D U C I N É M A S U D - A M É R I C A I N
LES RIVES DU DRAC
CAMPING ET GÎTES

www.chez.com/helenemotte/

Le Gà • 05500 Saint Bonnet


Téléphone : (+33) 04 92 50 19 73
Mobile : 06 87 84 61 48
e-mail : lesrivesdudrac@wanadoo.fr
SELECTION OFFICIELLE

Apéro maison offert


pour tout repas
sur présentation
du programme

8
PRIX ET JURYS PRIX ET JURYS

LA COMPÉTITION
OFFICIELLE
Le Colibri d’or :

© J.M DE SAMIE
le Prix du meilleur film
Le jury officiel, en plus du
“Colibri d’or”, remettra également Samuel Bester Philippe Conti Éric Giraud Bania Medjbar Jean-Claude Nieto
le Prix du meilleur court métrage, Auteur et traducteur
le Prix du meilleur acteur, Réalisateur Photographe Réalisatrice Metteur en scène, liseur
le Prix de la meilleure Actrice Franco-Allemand né à Genève, Samuel Philippe Conti est né en 1972. Il suit Éric Giraud, auteur et traducteur, respon- Bania Medjbar est née à Marseille, en Après des études de théâtre et de mime à
et le Prix spécial du jury. Bester est initié à l’art par une artiste en d’abord des études d’Histoire des arts et sable du centre de ressources du cipM, a 1962. Elle a été assistante de Claire Paris, Jean-Claude Nieto joue dans
Suisse où il passe ses premières années. de la photographie à Aix-en-Provence fait partie du collectif Idée Générale, du Simon, Brigitte Roüan, Christophe Ruggia, diverses compagnies, à Rennes, Gennevilliers
Il suit ensuite des études d’arts appliqués durant lesquelles il s’intéresse à la photo- Abbas Kiarostami, Merzak Allouache. puis à Marseille où il s’installe en 1980,
graphie documentaire et sociale. Il réalise comité de rédaction de la revue Action
sur Nîmes, et poursuit ses recherches à Poétique, et a été secrétaire de rédaction En 1996, elle débute la réalisation à reprenant son activité de metteur en scène
l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg par la suite plusieurs projets photogra- l’école du documentaire. Son premier après un passage comme chargé de
où il prend conscience, avec son phiques avec diverses organisations dont de la revue critique CCP à partir de sa documentaire de création, Impression de mission théâtre à la Région.
professeur Jean-François Guiton, de l’association Médecin Sans Frontière dans création. Il est né à Toulon, a vécu voyage, coréalisé avec Christian Pesci date Parmi ses créations, on peut citer Gaspard
les Territoires Palestiniens. En 2004, il a quelques années à Lusaka, San Francisco
l’importance que la vidéo va prendre réalisé les photographies de l’exposition
de 1996. Vient ensuite Mères amères, Hauser, Hamlet, Les Femmes savantes,
Pour symboliser l’esprit de notre festival dans sa vie et dans sa recherche et Montréal où il a organisé un colloque réalisé en 1997, où elle aborde, à travers Othello, Cyrano de Bergerac, Inconnu à
nous avons choisi, comme icône de notre et du livre On dirait le Sud… (Images En
prix, le colibri, oiseau mythique dans toute artistique. Conférences et rencontres avec Manœuvres Éditions), ouvrage témoignant dédié à Gertrude Stein et traduit Money trois générations et trois paroles, la figure cette adresse, 24 heures de la vie d’une
l’Amérique du Sud, chef-d’œuvre de la des artistes tels Sarkis et Jochen Gertz de l’histoire d’habitants du bidonville de (éd. Harpo &), un texte découvert dans les de la femme arabe,“le chef d’orchestre de femme, Le Songe d’une nuit d’été et plus
nature américaine, habitant du Nouveau vont le conforter dans ses choix et lui Fontblanche à Cassis, œuvre de mémoire archives de la Beinecke Library à Yale. la communauté” auquel pourtant l’islam récemment Le Facteur de Neruda de
Monde et de lui seul, de l’Alaska donnent du cœur à l’ouvrage.Aujourd’hui refuse le statut de personne. En 2000, elle Skarmeta (Festival d’Avignon 2007 et
à la Terre de Feu. et hommage à ces habitants. La cité À chacun des lieux correspond l’histoire
monteur et réalisateur, il partage sa vie et nationale de l’Histoire de l’immigration a d’un texte, une écriture de l’œil, du langage réalise Le marché aux puces, un 2008, tournée en France, Suisse et
son travail entre Marseille, Strasbourg et fait l’acquisition d’une série de ces documentaire sur les économies Belgique), L’École des femmes de Molière,
et de l’acte de traduire les expériences
Le Prix du Public l’Allemagne. Aux frontières des genres, photographies. En 2007, Philippe Conti
mentales et perceptuelles du réel des lieux
informelles. En 2001 le documentaire de Le grand Retour de Boris S de Kribus
ses films sont souvent d’inspiration édite chez le même éditeur Djelem, création J’ai fait un rêve, s’attache à (création 2010). Son prochain spectacle
Ce sont les spectateurs qui attribueront documentaire et poétique. Sa magnifique Djelem où, de Marseille à la Roumanie, il où compte le mouvement. Traduisant décrire une campagne électorale, celle de sera Bérénice de Racine (création octobre
un vote au film qu’ils viendront de voir, tétralogie (Biike, Bi di Wik, Ofskäär et révèle le quotidien “privé” des Rroms, d’abord avec Holly Dye des poètes améri- Nadia Brya. Au-delà de cette campagne 2011 au théâtre Gyptis à Marseille).
à l’issue de la projection. Le décompte Kumm Weer), un travail filmé en super 8 l’au-delà des trottoirs. Il cherche ainsi à cains de générations diverses (Juliana électorale, c’est l’histoire d’une aventure Depuis de nombreuses années, il mène
final permettra d’attribuer le Prix. sur une île reculée et désolée démontrer que d’une certaine façon les Spahr, Lee Ann Brown, Peter Gizzi, Charles humaine dont il s’agit ici. Les habitants parallèlement un travail sur la lecture à
d’Allemagne, nous emporte au cœur Rroms ne sont pas notre marge mais d’un des quartiers les plus défavorisés de haute voix et le montage poétique et
l’image inversée de nous-mêmes. Olson, Charles Reznikoff…) pour la revue If
Le Prix Jury jeune même des sensations, dans un paysage
Ses recherches photographiques posent et à l’occasion de l’événement “Poésie et la ville de Marseille transforment cette musical. Parmi ses réalisations : Regard
étrange où le ciel et la terre se mélangent cinéma américains” qu’il avait organisé au aventure en un combat pour la dignité. blessé, textes de Rabah Belamri accom-
Les Prix Jury jeune donnent l’occasion la question de l’altérité. Il essaye
par la couleur et le son, le bruit du vent… d’interroger ce concept à la fois d’un point
C’est en 2003 qu’elle se lance dans la pagnés par Fouad Didi ; Letras del Sur,
à des étudiants marseillais de connaître et fait (re) surgir les émotions de temps cipM, il a par la suite cofondé la revue fiction avec Quand le vent tisse les fleurs, lecture de textes d’Amérique latine
et d’apprécier un autre cinéma, une de vue ethnologique et ontologique en Issue, partant de la traduction/création de
reculés. posant la question de l’autre dans un court métrage sélectionné à la Quinzaine accompagnée par un orchestre de tango ;
autre culture. Ils devront choisir parmi Biographie établie par Emmanuelle poésie américaine, dirigé une collection des réalisateurs à Cannes. Ce court reçu Des mots qui volent comme des oiseaux,
la sélection qui leur sera réservée contexte géographique et social où
Sarrouy, réalisatrice. l’identité revêt à la fois une dimension américaine aux éditions Le Bleu du ciel, huit prix dans différents festivals. pour une manifestation d’Amnesty
le film et le court métrage qu’ils puis traduit deux romans de Raymond Son dernier court métrage Des enfants International ; Cœurs itinérants, textes
auront préféré. individuelle et collective en mutation aux
regards des transformations que subit le Federman (Al Dante) et des écrivains dans les arbres tourne dans les festivals sur le nomadisme accompagnés par
Un regard jeune et différent
territoire d’assignation. C’est dans le cadre libanais dont Jalal Toufic et Etel Adnan. internationaux. Il fut primé sept fois et a un trio tzigane ; Le Fou d’Elsa d’Aragon
sur le cinéma sud-américain.
immédiat de la vie quotidienne, les Auteur d’une pièce radiophonique à été diffusé sur Canal+. Actuellement, elle accompagné par l’orchestre de musique
espaces intimes où les gens mènent leur
France Culture (La Fabrication des développe un long-métrage, Le Crime des arabo-andalouse de Fouad Didi.
vie que ce travail prend forme. anges, tout en travaillant pour d’autres Il développe aussi depuis 2005 le “Théâtre
Américains, avec la collaboration sonore réalisateurs. des Langues”, lectures dramatiques de
de l’artiste Joffrey Ferry), il programme pièces contemporaines étrangères
l’émission Passionnément Bis sur les présentées en bilingue français/langue
ondes de Radio Grenouille. d’origine et est l’auteur du jeu-spectacle, le
Loto-Poésie, dont la diffusion se poursuit
depuis 1983.
10 11
COMPETITION / LONGS METRAGES COMPETITION / LONGS METRAGES

Ouverture officielle à La Friche La Belle de Mai ARGENTINE • 2009 • 84’ • DOCUMENTAIRE

El ambulante (L’Ambulant)
MEXIQUE • 2010 • 145’ • FICTION Réalisateurs : Eduardo de la Serna, Lucas Marcheggiano
et Adriana Yurcovich • Tous trois vivent à Buenos Aires et ont
El Infierno (L’Enfer) travaillé ensemble sur plusieurs projets audiovisuels en échangeant
les fonctions de réalisateur, de caméraman et d’assistant de
Réalisateur : Luis Estrada • Luis Estrada est né à Mexico en production. Ensemble ils ont écrit, dirigé et réalisé le documentaire
1962. Après des études de cinéma, il commence en 1989 sa El ambulante.
carrière de professionnel comme réalisateur, producteur et Eduardo de la Serna a aussi dirigé un long métrage, El refugio de
scénariste. Parmi ses longs métrages, on citera Camino largo para los caracoles (Le Refuge des escargots) (2002) et des courts
Tijuana (La Longue route pour Tijuana), Bandidos (Les Bandits), et métrages.
Ambar (L’Ambre). Il commence ensuite sa trilogie de critique Luis Marcheggiano a dirigé 4 a cero (4 à zéro) en 1998, Ruta 3
sociale et politique avec La ley de Hérodes (La Loi d’Hérode) en (Route 3) en 1996, Loma de burro (Dos d’âne) en 1994.
2000 et Un mundo maravilloso (Un monde merveilleux) en 2006. Adriana Yurcovich a dirigé Un vaso de soda (Un verre de soda) en
Il a reçu tout au long de sa carrière de nombreux prix nationaux et 2008, Diferente (Différents) en 2007, Fin de año (Fin d’année) en
internationaux. 1999.
Il termine sa trilogie avec le satirique El infierno (L’enfer) de 2010 Scénario et montage : Eduardo de la Serna, Lucas Marcheggiano
qui décrit avec un humour noir la vie sociale et politique du Mexique Benjamin Garcia, El Benny, est expulsé des États-Unis. et Adriana Yurcovich • Photo : Pablo Parra • Musique : Atahualpa
contemporain. De retour dans son village, il découvre une situation Yupanqui (thème non original) • Son : Damián Turkieh • Producteur :
Scénario : Luis Estrada, Jaime Sampietro • Montage : Mariana désolante. La violence irraisonnée, la corruption Adriana Yurcovich • Contact : adrianayurcovich@yahoo.com.ar
Rodríguez • Photo : Damián García • Direction artistique : Salvador généralisée et la crise économique qui frappent le pays el.ambulante.docu@gmail.com
villageois seraient les personnages. En échange,
Parra Son : Santiago Núñez • Musique : Michael Brook • Producteur : ont complètement ruiné le village. Pour aider sa famille, l’homme ne demande qu’à être nourri et logé jusqu’à la
Luis Estrada • Production : Bandidos Films, S.A. de C.V., CONACULTA, El Benny s’engage dans le narcotrafic, l’argent, les Interprète : Daniel Burmeister
IMCINE, FOPROCINE, ECHASA, Comisión Bi100, EFICINE 226 • “première”, projection prévue trente jours plus tard. Le
femmes, la violence. Mais il découvre bientôt à ses Un homme conduisant une voiture délabrée arrive dans marché conclu, le village va vivre pendant un mois une
Contact : Luis Estrada, Bandidos Films / bandidos@me.com • IMCINE
Javier Nuñez Carrasco San Vicente • Tél. (5255) 54485345 / difuinte@
dépens que le crime ne paye pas toujours. un petit village. Il rencontre le maire et lui propose de aventure unique autour du tournage proposé par ce
imcine.gob.mx / www.imcine.gob.mx Troisième volet d’une trilogie, après La ley de Herodes et réaliser un long métrage de fiction dont lui et les cinéaste génial, doux et solitaire.
Un mundo maravilloso, cette comédie noire a d’abord
Interprètes : Damián Alcázar (El Benny), Joaquín Cosío, Ernesto Gómez été interdite à tous, puis seulement aux moins de 18
Cruz, María Rojo, Elizabeth Cervantes. ans, et a obtenu un énorme succès au Mexique.

12 13
COMPETITION / LONGS METRAGES COMPETITION / LONGS METRAGES
ARGENTINE • 2010 • 96’ • FICTION ____________ BRÉSIL • 2010 • 106’ • FICTION
PR EM IÈR E
Eva y Lola (Eva et Lola) FR ___ISE
___ÇA
___AN ___ A alegria (La Joie)
Réalisateurs : Felipe Bragança et Marina Meliande •
Réalisatrice : Sabrina Farji • Sabrina Farji est réalisatrice, Felipe Bragança et Marina Meliande travaillent ensemble Marina Meliande
scénariste et productrice. Elle a réalisé de nombreuses vidéos depuis leurs études dans une école de cinéma. Les courts
d’art présentées entre autres au MOMA de New York. Elle a créé est l’une des invités des
métrages de Felipe Bragança ont été primés. Il travaille aussi
sa propre maison de production Zoelle en 2002 pour le cinéma 13es Rencontres de
comme assistant et scénariste notamment avec Karim Ainouz
et la télévision. Elle a dirigé les longs métrages Cielo azul, cielo (Suely in the Sky) et d’autres cinéastes de la nouvelle généra- Cinéma. Elle présentera
negro (Ciel bleu, ciel noir) en 2005, codirigée avec Paula de tion comme Eduardo Valente et Helvécio Marins Jr. son film au public
Luque Cuando ella saltó (Quand elle a sauté) en 2007, La voz Marina Meliande est réalisatrice de courts métrages primés et marseillais et participera
(La Voix) en 2010. Elle dirige actuellement la minisérie de 13 une monteuse reconnue (plus de quarante films). Elle vient de aux échanges qui
chapitres El Paraíso (Le Paradis). passer deux ans en résidence au Studio National des Arts suivront les projections.
contemporains du Fresnoy. A alegria est le deuxième volet d’une
Scénario : Victoria Griguera Dupuy et Sabrina Farji • Montage : Rosario trilogie Coraçao no fogo sur la jeunesse et l’adolescence de nos
Suarez, Nicolas Sulcic et Sabrina Farji • Photo : Marcelo Iaccarino • jours, entamée avec La Fugue de la femme gorille. Le troisième
Direction artistique : Rodolfo Pagliere • Musique : Christian Basso • Son : volet sera Desassossego (Soulagement). Un conte sur la jeunesse et le courage. Luiza, 16 ans, en
Diego Gat • Producteur : Sabrina Farji • Production : Zoelle Producciones a assez d’entendre toujours parler de la fin du monde.
Contact : Sabrina Farji pour Zoelle Producciones, Scénario : Felipe Bragança • Montage : Marina Meliande • Photo : Un soir de Noël, son cousin João est abattu dans un
zoelleproducciones@fibertel.com.ar et Lucia Meik pour Primer Plano Andrea Capella • Son : Felippe Mussel • Musique : Lucas Marcier quartier pauvre de Rio de Janeiro, et disparaît au milieu
sales@primerplano.com Producteur : Lara Frigotto, Felipe Bragança et Marina Meliande de la nuit. Quelques semaines plus tard, seule dans son
Production : Duas Mariolas Filmes - PETROBRAS • Contact : Ventes appartement, Luiza découvre un mystérieux invité dans
Interprètes : Celeste Cid (Eva), Emme (Lola), Jorge D’Elía (El Oso), internationales : FIGA FILMS / www.figafilms.com / contact@figafilms.com
Victoria Carreras (Alma), Alejandro Awada (Daniel), Willy Lemos son salon. João, devenu fantôme, lui demande s’il peut
réalité et préfère vivre dans le mensonge. Eva essaiera se cacher chez elle. Un film de superhéros, une utopie
(Sammy), Claudia Lapacó (Beatriz), Juan Minujín (Lucas). Interprètes : Tainá Medina (Luiza), Flora Dias (Marcela), Rikle Miranda
d’aider et de pousser Lola à effectuer un test ADN pour inspirée par la jeunesse d’aujourd’hui dans n’importe
découvrir l’identité de sa famille biologique, car elle s’avère (Duda), Cesar Cardadeiro (Fernando), Junior Moura (le cousin).
Eva et Lola sont deux amies qui travaillent ensemble au quelle grande ville du monde, ici, Rio.
Kabaret Delux. Eva crée un monde imaginaire pour pouvoir être en effet l’une des enfants nées dans un centre de
vivre sa vie alors que Lola ne parvient pas à accepter sa détention pendant la dictature militaire argentine.

14 15
COMPETITION / LONGS METRAGES COMPETITION / LONGS METRAGES
COLOMBIE / PANAMA • 2010 • 93’ • FICTION _____________________ CUBA • 2010 • 95’ • FICTION
___AN PR___
T-___ ___E
IÈR
EM___ _______________
Los colores AV ______
Casa Vieja (Ma maison) PR EM IÈR E
de la montaña Réalisateur : Léster Hamlet • Léster Hamlet est né à La
Havane en I971. Diplômé en 1991 de l’École des Enseignants
EU
______PÉ EN
RO ___ NE
______
(Les Couleurs de la montagne) d’Art de La Havane, il se spécialise en Direction Théâtrale. Il
Réalisateur : Carlos César Arbeláe • Carlos César Arbeláez étudie à l’École Internationale de Cinéma et Télévision de San
est originaire d’Antioquia. Il est diplômé en communication de Antonio de los Baños et d’autres centres d’enseignement
l’Université d’Antioquia et en cinéma de l’École de San Antonio artistique. On remarque ses courts métrages de fiction, des spots
de los Baños (Cuba) et de l’École Nationale d’expérimentation publicitaires, des vidéoclips et des documentaires. Il débute au Léster Hamlet est l’un
et de réalisation cinématographique en Argentine. Il a écrit et cinéma avec le long métrage Tres veces dos (Trois fois deux) en
2004 qui a reçu entre autres distinctions le Zenit de Plata des invités des 13es
réalisé plusieurs documentaires pour la télévision. Son
documentaire Negro Profundo - Historias de Mineros a reçu (Zénith d’argent) pour la meilleure première œuvre au Festival de Rencontres de Cinéma.
quant à lui la Mention d’Honneur au Festival de Bogota. Los Films du Monde de Montréal. Casa Vieja est son troisième long Il présentera son film au
colores de la montaña est le premier long métrage de fiction de métrage. public marseillais, et
Carlos César Arbeláez. participera aux
Scénario : Mijail Rodríguez et Léster Hamlet, à partir de l’œuvre échanges qui suivront
Scénario : Carlos César Arbeláez • Montage : Felipe Aljure,Andrés Durán éponyme d’Abelardo Estorino • Montage : Adrián García • Photo : les projections.
Photo : Gonzalo Martinez • Producteur : Juan Pablo Tamayo • Production : Rafael Solis • Musique : Aldo López Gavilán • Son : Maykel Barzagas •
El Bus Producciones • Contact : Distribution France : Gebeka Films paire de gants de gardien de but. Un jour, Manuel et Producteur : Carlos de la Huerta • Production : ICAIC, MINCULT, AHS •
www.gekekafilms.com - Ventes internationales : Umedia www.umedia.fr Julian, son copain de toujours, envoient le ballon sur le Contact : Instituto Cubano del Arte e Industria Cinematográficos - ICAIC
champ de mines. Malgré le danger, toute la bande www.cubacine.cu / europaicaic@icaic.cu Esteban apprend que son père va mourir. Il revient à
Interprètes : Hernán Ocampo (Manuel), Genaro Aristizábal (Poca Luz),
Norberto Sánchez (Julián). décide d’aller le recupérer, coûte que coûte… Derrière Cuba et retrouve la maison familiale qu’il a quittée
Interprètes : Yadier Fernández, Daisy Quintana, Alberto Pujol, Adria
les jeux d’enfants, les signes d’un conflit armé Santana, Susana Tejera, Isabel Santos, Manuel Porto. depuis 14 ans. Il est porteur d’un secret de famille. Les
“La Pradera”, un village dans les montagnes de Colombie. gangrènent la vie quotidienne, la plupart des habitants souvenirs, les projets, les amours s’entrecroisent.
Manuel a un vieux ballon avec lequel il joue chaque jour étant poussée inexorablement à quitter les lieux. Un film
au football avec les garçons de son âge. Pour ses 9 ans, plein de beauté, un point de vue sur la réalité qui ne
Ernesto, son père, lui offre un nouveau ballon et une tombe pas dans le pessimisme.

16 17
COMPETITION / LONGS METRAGES COMPETITION / LONGS METRAGES
GUATEMALA / MEXIQUE / FRANCE • 2010 • 73’
FICTION
MEXIQUE • 2010 • 112’ • DOCUMENTAIRE _______________
PR EM IÈR E
Las marimbas Visa al paraíso ___ PÉ EN
RO ___
EU___ NE
______
(Un visa pour le paradis)
del infierno Réalisatrice : Lillian Liberman Shkolnikoff • Lillian
Etant donné l’importance de
ce documentaire, la projection
(Les Marimbas de l’enfer) Liberman Shkolnikoff a deux petits enfants. Après des études du vendredi 1er avril sera
de littérature française à l’UNAM, elle s’est installée en France suivie d’un débat en présence
Réalisateur : Hernán Jabes • Julio Hernández Cordón est né et a vécu dans une communauté. Elle a suivi ensuite un
aux États-Unis en 1975 d’un père mexicain et d’une mère des filles du consul Teresa et
enseignement en Sciences de la Communication. C’est là qu’elle Laura, du professeur Gérard
guatémaltèque. Il a fait des études de communication et de Don Alfonso joue des marimbas. Il présente habituellement a découvert la vidéo comme instrument de recherche.
journalisme à l’Université Rafael Landivar de Guatemala. Puis il Malgat, historien et chercheur,
son spectacle dans l’un des hôtels les plus élégants de Aujourd’hui de retour au Mexique, elle étudie le cinéma et, au auteur d’une thèse où il décrit
a étudié au Centro de Capacitación Cinematográfica (CCC) de sein d’une ONG, elle réalise des vidéos pour enfants sur des
Mexico. Sa première œuvre Gasolina (Essence, 2008) a gagné la ville de Guatemala, mais il est triste de constater que le rôle de Gilberto Bosques
thèmes primordiaux comme la prévention des abus sexuels, les
entre autres le Prix Horizontes pour le meilleur film latino- les marimbas intéressent de moins en moins le public grossesses des adolescentes, les addictions, etc.
dans le secours apporté à Max
américain au Festival de San Sebastián. Il prépare actuellement qui les trouve démodées. Par chance il rencontre Black, Aub, et de Jeanne Baumberger,
son nouveau film, Polvo. un médecin pionnier de Heavy Metal Underground. Avec Scénario : Lillian Liberman Shkolnikoff • Montage : Lucrecia Gutiérrez critique de cinéma.
Maupomé • Photo : Jorge Barajas, Oscar Palacios • Son : Nerio
lui et avec un jeune garçon de la rue, il va former un trio. Barberis • Musique : Jacono Lieberman • Producteur : Lillian Liberman
Scénario : Julio Hernández Cordón • Montage : Lenz Claure • Photo : Le pays les ignore, mais ils vont accepter leurs Bosques, sous le mandat de Cárdenas, a pu obtenir la
Shkolnikoff • Production : Producciones Nitya, FOPROCINE, Bambú
María Secco • Direction artistique : Son : Antoine Brochu, Olivier Peria différences et réuniront leurs talents pour créer “Las nationalité mexicaine, qui leur a permis de commencer
Audiovisual, IBERMEDIA • Contact : Lillian Liberman, Fresnos
Musique originale : Guerreros del Metal & Bacteria Sound System • marimbas del Infierno” (Les Marimbas de l’Enfer), un No 53 San Ángel Inn. México, D.F. 01060 / lillian©shottama.org et une nouvelle vie dans un pays libre. En 112 minutes la
Producteur : Julio Hernández Cordón, Pamela Guinea & Cyrial Auriol directrice Lillian Liberman interviewe Gilberto Bosques,
Production : Melindrosa films, Les Films du Requin,Axolote Cine S.A.,
groupe qui joue dans un style inédit. Julio Hernández IMCINE, Javier Nuñez Carrasco San Vicente / Tél. (5255) 54485345
Cordón a su construire une fiction à partir de la vie réelle difuinte@imcine.gob.mx / www.imcine.gob.mx sa fille et plusieurs fils et petits-fils des protagonistes,
FiGa Films • Contact : Cyriac Auriol, Les Films du Requin d’un exil qui a changé le cours de l’humanité.
cyriacauriol@lesfilmsdurequin.com de ces trois “personnes-personnages”, leur passion pour
la musique et leur volonté de vaincre les obstacles et la Ce documentaire met en scène plus de cinq cent mille
Interprètes : Alfonso Tunché (Don Alfonso), Blacko González (Blacko), pénurie de moyens que la société consacre à la création personnages et un héros, Gilberto Bosques, consul du Visa al paraíso est un rendez-vous phare de nos
Victor Hugo Monterroso (Chiquilín) artistique. Mexique en France et sauveur des Républicains qui Rencontres. Un film pour tous ceux qui aiment Marseille,
purent échapper au nazisme et au fascisme de l’Europe car il contient des séquences inédites de la ville, filmées
pendant la Seconde guerre mondiale. Il a aidé des par les protagonistes. C’est le Marseille du pétainisme,
Espagnols et aussi des Juifs, des Français, des Libanais de l’occupation, mais aussi de la solidarité. Un
et d’autres victimes de persécutions. documentaire incontournable pour mettre en valeur le
Avec de petits moyens, la réussite de ce projet réside courage et l’humanité d’un homme qui a su se jouer du
dans les récits des enfants de tous ceux pour qui nazisme.

18 19
COMPETITION / LONGS METRAGES HORS COMPETITION / LONGS METRAGES
VENEZUELA • 2010 • 96’ • FICTION ARGENTINE • 2008 • 53’ • DOCUMENTAIRE Attention, diffusé en préambule

Hermano (Frère) Milagro en Jujuy à Aix-en-Provence (Sciences Po) le 24 mars


puis au CRDP le 27 mars.
Réalisateur : Marcel Rasquin • Ce jeune cinéaste (Miracle à Jujuy)
vénézuélien a fait des études de Communication Sociale à Réalisateur : Miguel Pereira • Miguel Pereira est né à Jujuy,
l’Université Catholique Andrés Bello de Caracas et est diplômé Argentine, en 1957. Il est directeur, producteur et scénariste.
de Cinéma et Télévision au Victorian College of Arts d’Australie. Il a étudié le cinéma à la London Film School. Il a gagné de
Le Cercle des Critiques d’Australie lui a décerné le titre de nombreux prix internationaux, comme l’Ours d’Argent du
meilleur jeune talent avec le Prix de Direction en 2005. Son court décrire ces hommes à la peau sombre d’origine
Festival International de Berlin pour son film La deuda interna indigène, des paysans qui ont dû partir vers les grandes
métrage Happy Endings a gagné le Prix du meilleur Film aux (La Dette interne) en 1988. Il a été Directeur du Festival
projections AVC en 2004 et le prix du Meilleur court métrage au International de Cinéma de Mar del Plata. Parmi ses autres villes, spoliés de leurs terres ancestrales.
Festival de Cinéma Latino de Chicago en 2007. films : La última siembra (Les Dernières semailles, 1991), Sin C’est la deuxième fois que les Rencontres mettent
palabras… Jujuy (Jujuy… sans paroles, 1994), Che… Ernesto, Milagros en lumière. La transmission de l’expérience
Scénario : María Alejandra Yepes • Montage : Carolina Aular et Juan 1998, El destino (Le Destin, 2006). alternative menée par le mouvement Tupac-Amaru
Carlos Melián • Photo : Enrique Aular • Direction artistique : Maya Oloe Montage : Germán Sisro • Contact : Organización Barrial TUPAC AMARU propose un modèle sans frontières : création de
Musique : Rigel Michelena • Son : Nerio Gutierrez et Frank Rojas CTA Jujuy / www.tupacamaru.org.ar coopératives de textile et d’usines de métallurgie,
Producteur : Enrique Aular, Marcel Rasquin, Liz Mago et Juan Antonio construction de maisons pour quatre mille familles, mise
Díaz • Production : A&B Producciones • Contact : Juan Antonio Díaz / Le film nous présente Milagros Salas : ses origines, sa en place d’un système d’éducation et de culture,
aybproduccion@gmail.com • Ventes internationales : m-appeal, Anne quartier La Ceniza (La Cendre). Daniel veut de toutes famille, son parcours personnel jusqu’à ce qu’elle installation de terrains de sport et hôpitaux, création
Wiedlack / aw@m-appeal.com
ses forces devenir professionnel, tandis que Julio fait devienne la dirigeante du mouvement social le plus d’une station de radio et d’une chaîne de télévision
Interprètes : Eliú Armas (Julio), Fernando Moreno (Daniel), Gonzalo vivre sa famille avec de l’argent sale, il n’a pas le temps important d’Amérique latine : Le Tupac-Amaru de Jujuy, autonomes. Un concept d’organisation participatif où
Cubero, Marcela Girón. de rêver. L’opportunité de rentrer dans la célèbre équipe dans le Nord-Est argentin. Miguel Pereira plonge ainsi tout est décidé en assemblées.
Caracas Futbol leur offre une chance unique. Ils doivent dans le passé de Milagros pour montrer la cohérence Leader indiscutable de son peuple, Milagros est la cible
Daniel est un footballeur, attaquant exceptionnel, un vrai choisir, sur le terrain, ce qui est le plus important : la de ses actes dès qu’elle prend conscience des causes de calomnies et de complots menés par les propriétaires
phénomène. Julio, capitaine de son équipe, est un cohésion de la famille, le goût de la vengeance ou le des injustices, et décrit son rôle de représentante des terriens alliés des opposants aux progrès sociaux qui
leader né. Ils sont frères et jouent au football dans leur rêve de leurs vies. groupes les plus délaissés de la population. Milagros se ont vu le jour ces dernières années en Argentine.
désigne souvent comme “negra de mierda” (négresse Voilà pourquoi, Miguel Pereira a tourné ce film, voilà
de merde), “nègre” étant couramment utilisé pour pourquoi les Rencontres le programment.

20 21
HORS COMPETITION / LONGS METRAGES

Clôture
BRÉSIL • 2010 • 100’ • FICTION
Concerto pour violon
5x favela, Réalisateur : Luciano Vidigal
Quand ils étaient enfants, Márcia, Jota et Ademir ont fait
por nos mesmos un serment d’amitié éternelle. Aujourd’hui, ils sont devenus
adultes. Jota est dans le circuit de la drogue et Ademir est
(5x favela, par nous-mêmes) entré dans la police. L’affrontement des deux pourrait
empêcher Márcia, musicienne, de réaliser son rêve : devenir
5x favela est un film en cinq épisodes entièrement violoniste.
réalisé par des jeunes qui vivent dans les favelas de
Rio de Janeiro.
Producteurs : Carlos Diegues, Renata de Almeida Magalhães Laisse voler
Contact : ELLE DRIVER, Julie Susset / julie@elledriver.eu Réalisateur : Cadu Barcellos
Flávio laisse s’échapper le cerf-volant d’un ami qui retombe
Source de revenus dans une autre favela, contrôlée par une faction ennemie.
Malgré le danger, il décide quand même d’aller chercher le
CAHIER DÉTACHABLE
Réalisateurs : Manaíra Carneiro et Wagner Novais cerf-volant en zone interdite.
Un jeune réalise son rêve d’entrer en faculté de Droit, mais
manque d’argent pour payer ses livres et ses déplacements.
Il est tenté par la vente de drogue à des copains de la fac
afin de pouvoir financer ses études.
Allume la lumière S O L I D A R I T E P R OV E N C E / A M E R I Q U E D U S U D PRÉSENTE
Réalisatrice : Luciana Bezerra

Riz et haricots noirs


Réalisateurs : Rodrigo Felha et Cacau Amaral
C’est la veille de Noël et le courant est coupé dans la favela
depuis trois jours. Les techniciens envoyés par la compagnie
d’électricité n’arrivent pas à résoudre le problème. Les 13 ES RENCONTRES
DU CINEMA
habitants enlèvent un des techniciens et jurent de ne le
Wesley entend un jour son père se plaindre de la monotonie relâcher que lorsque le courant sera rétabli.
des menus à la maison, limités au riz et aux haricots noirs
quotidiens. Avec son ami Orelha, le petit garçon essaye de
se faire suffisamment d’argent de poche pour acheter un
poulet.

SUD-AMERICAIN
P E U P L E S E T C U LT U R E S D U M E X I Q U E

DU 23 MARS AU 3 AVRIL 2011 I AIX-EN-PCE & MARSEILLE


SCIENCE PO, CRDP, LA FRICHE LA BELLE DE MAI

DU 5 AU 9 AVRIL 2011 I RÉGION PACA


LA CIOTAT, MANOSQUE, FORCALQUIER, SAINT BONNET

22
HORAIRES
mar 29 mars mer 30 mars jeu 31 mars ven 1er avril sam 2 avril dim 3 avril EN REGION
13 RENCONTRES
es
LA FRICHE LA BELLE DE MAI - Salle de la cartonnerie Manosque
DU CINÉMA SUD-AMÉRICAIN / HORAIRES 9h30 Scolaires 9h30 Scolaires 11h
Cinéma Le Lido
Mardi 5 avril
Visite guidée 18h30
Sin dejar huella Eva y Lola
(Mexique) 100’ (Argentine) 96’
de l’exposition El infierno
Film-débat Film-débat + (Mexique) 145’
ven 25 mars sam 26 mars dim 27 mars lun 28 mars 12h30 Film-débat
Préambule
Déjeuner sur
Sciences Po CRDP Les Studios place (buffet)
(Aix) Decanis
Mer 23 mars 14h à 17h 14h 14h Scolaires 14h Scolaires 14h Scolaires 14h 14h30 Forcalquier
17h à 20h et public et public et public Cinéma
Leçon Corazón Marcovaldo Cuerpo de Le Bourguet
Sin dejar huella de Cinéma avec de perro Lake Tahoe Hermano Los colores de (Brésil) 15’ mujer (Cuba) 10’ Mer 6 avril
(Mexique) 100’ Marcelo Céspedes (Mexique) 10’ (Mexique) 82’ (Venezuela) 96’ la montaña En présence + 18h30
Film-débat + des réalisateurs CARTE
Film-débat Film-débat (Colombie) 88’
La noche eterna Sin dejar huella Film-débat
+ BLANCHE FID El Infierno
(Argentine) 81’
(Mexique) 100’ Las marimbas Somos nosotros (Mexique) 145’
del infierno (Argentine) 72’ Film-débat
(Guatemala) 72’

Jeu 24 mars 17h15 16h30 17h30 16h30 16h 16h30 16h 16h La Ciotat
17h à 20h Agora Cinéma
Milagro en Jujuy Dios te pague Vernissage Los minutos, Bialet Massé Courts des jeunes
Sustento
Milagro en Jujuy (Argentine) 53’ (Venezuela) 10’ de l’Exposition las horas (Argentine) 91’ métrages en (Cuba) 12’ Lumière
(Argentine) 53’ Film-débat En présence d’Andrés (Brésil/Cuba) ) 11’ En présence compétition 92’ El ambulante + Ven 8 avril
Film-débat 18h du réalisateur Del Collado + du producteur En présence (Argentine) 84’ A tiro de piedra 18h30
+ Visa al paraíso des réalisateurs (Mexique) 97’
Lectures de Perpetuum Eva y Lola
(Mexique) 112’
Juan Rulfo Mobile (Argentine) 96’
par Dilia Gavarette- Film-débat
(Mexique) 86’
Lhardit 18h 18h 18h 18h
Tonky y otros La mina de oro La ducha CLÔTURE Saint-Bonnet
18h30 19h30 19h30 18h15

Grille sous réserve de modifications de dernière minute.


amigos (Mexique) 11’ 19h30 (Chili) 10’ Cérémonie En-Champsaur
Vecino (Cuba) 10’ Eva y Lola A alegria (Uruguay) A alegria + SOIRÉE + de remise Cinéma
+ (Brésil) 106’ Court métrage (Brésil) 106’ Las marimbas SPÉCIALE Casa Vieja des Prix Le Central
(Argentine) 96’
El ambulante En présence d’animation En présence del infierno (Cuba) 95’ Sam 9 avril
Film-débat Visa al paraíso
(Argentine) 84’ de la réalisatrice + de la réalisatrice (Guatemala) 72’ En présence 5x favela
Del otro lado
(Mexique) 112’’ du réalisateur (Brésil) 100’ 18h30
de la línea Film-débat + Eva y Lola
En présence Bouquet de (Argentine) 96’
(Mexique/France) 26’
des filles du Consul chansons par Film-débat
21h 21h30 21h30 + 20h15 20h30 Gilberto Bosques 20h30
Hommage OUVERTURE Leo et Ludo
El último inning La leyenda Cisne cuello El Infierno Los colores de 21h
de Fernando negro, cuello EICTV (Cuba) la montaña
(Mexique) 13’
Courts El Infierno (Mexique) 145’ et Performance Hermano
+ Valdez (Cuba) 12’ blanco (Cuba) 13’ (Mexique) 145’ Film-débat (Colombie) 88’ musicale par
Hermano + + métrages 70’ Parking latino
(Venezuela) 96’
Film-débat
(Venezuela) 96’ Casa Vieja Jaime de Nevares 22h30
(Cuba) 95’ (Argentine) 70’
En présence En présence Tango et
du réalisateur du réalisateur Concert

• LONGS MÉTRAGES ET COURTS MÉTRAGES EN COMPÉTITION Séance de courts métrages FRICHE LA BELLE DE MAI CRDP Aix-Marseille LES STUDIOS DECANIS SCIENCES PO
• HOMMAGE EICTV (CUBA) en compétition : ensemble Salle La Cartonnerie 31 bis bd d’Athènes, 22 av de St Barnabé, 25 rue Gaston de Saporta,
des films présentés p. 27 et 28 41 rue Jobin, 13001 Marseille 13012 Marseille 13625 Aix-en-Provence
• PEUPLES ET CULTURES DU MEXIQUE
Tous les films sont présentés 13003 Marseille Tél. 04 91 91 07 99 Tél. 04 91 43 98 07 Tél. 04 42 17 01 60
• CINE OJO (ARGENTINE)
en version originale sous-titrée Tél. 04 95 04 95 04
24 25
COMPETITION / COURTS METRAGES
____________ ____________
BRÉSIL • 2010 • 15’ • FICTION PRE MIÈ RE CHILI • 10’ • FICTION PRE MIÈ RE
FRA
________ ISE
NÇA____ ISE
NÇA____
FRA
Marcovaldo La ducha (La douche) ________

Réalisateurs : Cíntia Langie et Rafael Andreazza • Cíntia Langie est cinéaste Réalisatrice : María José San Martín • Née en
et enseignante à l’Universidad Federal de Pelotas. Elle a étudié le journalisme et la mars 1974 à Curico, Chili, María José San Martín
communication sociale. Rafael Andreazza a étudié la philosophie dans la même participe à des ateliers de théâtre et travaille comme
université. Ils appartiennent tous les deux à la société de production Moviola Films et assistante à la mise en scène. La ducha est le premier film
ont codirigé le documentaire sur le Festival de Jazz de Pelotas (2010), Futbol qu’elle réalise.
Sociedad Anonima (2009) et Noutra Dimensão (Dans une autre dimension, 2009). Scénario : María José San Martín, Alicia Scherson
Scénario : Cíntia Langie et Rafael Andreazza • Montage : Cíntia Langie • Photo : Alberto Montage : Soledad Salfate • Photo : Inti Briones • Direction
Alda • Direction artistique : Bianca Dornelles, Iná Grabin • Son : Davi Mesquita, Lauro Maia artistique : Sebastián Muñoz • Son : Miguel Hormazabal •
•Musique : Eduardo Varela, Davi Mesquita, Zé Menna,Tato Ribeiro • Producteurs : Cíntia Langie Productrice : Marianne Mayer-Beckh • Contact : Marianne
et Rafael Andreazza • Production : Moviola Filmes • Contact : moviolafilmes@gmail.com Mayer-Beckh, mmayerbeckh@yahoo.com
cintiacla@hotmail.com / rafael.andreazza@gmail.com Interprètes : Luz Croxatto, Manuela Oyarzún.
Interprètes : Alexandre Mattos, Renata Pinhatti, Gustavo Macedo Bandeira, Natanael
Oliveira da Fonseca, Bira Monteiro,Alê Ayres, Lóri Nelson, Mestre Batista, Edu Caboclo. Le dernier matin de deux femmes dans leur salle de bain.
L’une va quitter le pays. L’autre a décidé de rester. Qui va
Marcovaldo raconte vingt-quatre heures de la vie d’un travailleur brésilien. Sur un ton se charger du chat ?
documentaire et avec une esthétique visuelle poétique, le film invite à réfléchir, en
montrant une réalité quotidienne, certes, mais que tout le monde ne remarque pas.

Cíntia Langie et Rafael Andreazza sont invités aux


13es Rencontres de Cinéma. Ils présenteront leur
film au public marseillais et participeront aux
échanges qui suivront les projections.

La ducha

____________
PRE MIÈ RE
Marcovaldo Los minutos, las horas ERN____
INT____
____ ____ALE
AT ION ____
La leyenda de Fernando Valdés
BRÉSIL / CUBA • 2009 • 11’ • FICTION
CUBA • 2009 • 12’ • DOCUMENTAIRE
Los minutos, las horas (Les minutes, les heures)
Réalisatrice : Janaína Marques Ribeiro • Janaína Marques
La leyenda de Fernando Valdés
Ribeiro est née en 1978 à Brasilia, capitale du Brésil, mais habite de- (La Légende de Fernando Valdés)
puis son enfance à Fortaleza, au nord-est du Brésil. Elle a fait des études Réalisateur : Ricardo Zambrana Román • Ricardo Zambrana
de Réalisation Audiovisuelle, des études de théâtre et de critique ciné- Román est scénariste, acteur, éditeur et présentateur de radio
matographique, et est diplômée en Communication Sociale et Journa- nicaraguayen. Il a réalisé au Nicaragua la série Sexto Sentido
lisme à l’Université Fédérale de Ceará (UFC). Elle a travaillé comme (Sixième sens) et dirige le programme radio du même nom. Il a
journaliste et écrit des articles sur le cinéma, le théâtre, la musique et aussi dirigé des spots publicitaires et des courts métrages : La
la télévision. À l’École Internationale de Cinéma et de Télévision (EICTV) Tierra es un satélite de la Luna (la Terre est un satellite de la Lune),
de San Antonio de los Baños, Cuba, elle a étudié la Réalisation de Ci- Adiós mundo cruel (Adieu monde cruel), Megabyte.
néma et de Télévision. Elle a réalisé les courts métrages Ecce Homo
(2008), Isla (2007), Tambores de Corpos (2002). Scénario : Paul André Serrano Huerta, Ricardo Zambrana Román
Montage : Juan Manuel Gamazo Pérez • Photo : Camilo Soratti Cirianni
Scénario : Janaína Marques, Pablo Arellano • Montage : Ariel Escalante Son : Heidi Carrazana Rivero • Producteur : Victoria Álvarez Pozo
Photo : Julio Costantini • Direction artistique : Erick Grass • Son : Raynier Production : Escuela Internacional de Cine y TV San Antonio de los
Hinojosa • Producteur : Johanne Gómez • Production : Escuela Interna- Baños (EICTV) • Contact : EICTV, Promoción Internacional, Festival,
Une Cagole offerte pour tout repas cional de Cine y TV San Antonio de los Baños (EICTV) • Contact : EICTV, promocioninternacional@eictv.org.cu / www.eictv.org
amme
le vendredi soir sur présentation du progr promocioninternacional@eictv.org.cu / www.eictv.org et Janaína Marques
Ribeiro, jana.zabriskie@gmail.com À Pinar del Río, petite ville de Cuba, on recherche Fernando Valdés, un
Interprètes : Laura de La Uz (Yoli), Xiomara Palácio (Marlene). ancien joueur de baseball qui a disparu de la scène publique. Cette
quête devient un reflet de la ville et de ses habitants, de leurs
Ouvert : Midi : du lundi au vendredi / Soir : jeudi et vendredi Yoli a toujours vécu avec sa mère, dans un quartier modeste de La tempéraments et aspirations. Fernando, comme tout habitant de Pinar
Havane. Un jour, un homme l’invite à sortir et elle décide de l’attendre, del Río, va se confondre avec l’histoire de sa ville et les espérances de
en refusant pour la première fois la compagnie de sa mère. ses habitants. Une vraie légende.
26 27
COMPETITION / COURTS METRAGES
MEXIQUE • 2010 • 10’ • FICTION MEXIQUE • 2010 • 10’ • FICTION
P LU S D E
La mina de oro (La Mine d’or)
Réalisateur : Jacques Bonnavent • Jacques Bonnavent est né en
1975 à Mexico. Il a fait des études de Littérature Dramatique et de
Théâtre et a publié les pièces Extraños en un diván (Des étrangers sur
un divan) en 2000 puis Mar muerto (Mer morte) en 2005. Il représente
au Mexique le World Interplay Festival for Young Playwrigts et a été
boursier du Fondo Nacional para la Cultura y las Artes en 2000. Il écrit
aussi des romans et des scénarios pour la radio et la télévision. Pour le
Corazón de perro (Cœur de chien)
Réalisateur : Ismael Nava Alejos • Ismael Nava Alejos est né en
1978 à Monterrey. C’est là qu’il étudie les Sciences de la Communication
à l’Instituto Tecnologico y de Estudios Superiores. Il se spécialise
ensuite en Direction Cinématographique au Centre d’Estudis Cinemato-
grafics de Barcelone, en Catalogne. Il a aussi suivi les cours de montage
cinématographique de la EICTV à San Antonio de los Baños, Cuba. Il a
dirigé de nombreux courts métrages, entre autres : El espejo, el camarón
RENCONTRES
1 3 ES R E N C O N T R E S D U C I N É M A S U D - A M É R I C A I N
cinéma, il est scénariste du court métrage Sirenas de Fondo (Les Sirènes y el balcón (Le Miroir, la crevette et le balcon), en 2008, Paraíso perdido
du fond) de IMCINE en 2006 qui a reçu le prix du meilleur scénario au (Paradis perdu) en 2008, Silencio (Silence) en 2008, Libre en 2009.
Festival Pantalla de Cristal (Écran de cristal) à Mexico. Scénario : Simón Sepúlveda Torres • Montage : Ismael Nava Alejos • Photo :
Scénario : Jacques Bonnavent • Montage : Alexis Rodil • Photo : Ramón German de Santiago Puy • Direction artistique : Alma Morales • Son :
Orozco Stoltenberg • Direction artistique : Denise Camargo • Producteur : Bernardo Ortiz • Musique : Jorge Zertuche, Gustavo Bolaños, Juan Chávez,
Hilda Soriano, Ana Graciela Ugalde • Production : Instituto Mexicano de Grupo Resorte • Producteur : Blanca Aguirre, Janeth Aguirre Elizondo
Cinematografía (IMCINE) • Contact : Javier Nuñez Carrasco San Vicente Production : Consejo para la Cultura y las Artes de Nuevo León
Tél. (5255) 54485345 / difuinte@imcine.gob.mx / www.imcine.gob.mx (CONARTE) ; Fondo de Promoción al Cine de Nuevo León (PROMOCINE) ;
Interprètes : Paloma Woolrich,Alfonso Dosal, Cristina Michaus. Instituto Mexicano de Cinematografía (IMCINE) • Contact : Javier Nuñez
Carrasco San Vicente,Tél. (5255) 54485345 / difuinte@imcine.gob.mx
À la cinquantaine passée, Betina connaît l’amour grâce à Internet. Elle / www.imcine.gob.mx
laisse derrière elle sa vie citadine monotone pour aller rejoindre son Interprètes : Elizabeth Cervantes, Miguel René Moreno,Antonio Craviotto.
fiancé virtuel, à l’autre bout du pays.
Silvano est un trentenaire alcoolique, Taibele une jeune prostituée.
Lorsque leurs routes se croisent ils découvrent que la vie peut avoir
une autre saveur. Mais l’ambition, une arme et une coïncidence
forment une violente combinaison.

La mina de oro Último inning


____________
MEXIQUE • 2010 • 13’ • FICTION PRE MIÈ RE
FRA ISE
NÇA____
________
Corazón de perro Dios te pague R. Ortiz
Último inning (La dernière manche) VENEZUELA • 2010 • 10’ • FICTION
Réalisateur : Enrique Cruz • Né à Guadalajara, Mexique, il est scé-
nariste, réalisateur et musicien. Il a fait des études de Sciences de la
Dios te pague (Dieu te le rende / Mon fils)
Communication, puis de cinéma en se spécialisant en Développement Réalisateur : Reynaldo Ortiz Toledo • Reynaldo Ortiz est né
de la Créativité. Il a écrit les scénarios de plus de dix courts métrages, en 1982 à Maracaïbo,Venezuela. Il s’intéresse très tôt à la photo,
présentés dans plusieurs festivals, et de trois longs métrages qui sont aux voyages et à l’esthétique. Il a travaillé dans l’une des plus
en cours de préproduction. Il est l’auteur de divers spots pour la radio importantes sociétés de production du pays, Soda Producciones,
et la télévision, du concept argumentaire de plusieurs vidéoclips comme producteur, caméraman et assistant de réalisation. Il a
diffusés sur des chaînes comme MTV et TELEHIT. Il a réalisé plusieurs fait une carrière solide de photographe pour divers supports gra-
courts métrages et a participé à la composition de leur bande sonore. phiques avant de se consacrer au cinéma, poursuivant ses
études au Central Film School de Londres où il a réalisé les
Scénario : Enrique Cruz • Montage : Kenneth C. Muller • Photo : Denis courts métrages Kings of the streets (Rois des rues), Interlude et
Hernández • Direction artistique : Carlos Rocha • Son : Luis Fernando López, la série de documentaires courts Oficios (Métiers).
Enrique Cruz • Musique : Jaime Ruesga • Producteur : Adrián Gabuardi,
Carlos Rocha, Yunue Salcedo y Oscar Arcieniega • Production : 3DMX Scénario : Reynaldo Ortiz Toledo • Montage : Natalia Oduber • Photo :
Digital Design University, Procomunica & Lengua • Contact : Enrique Cruz, Raoul Held • Son : Eduardo Escalante • Musique : Gustavo Guerrero
uzcroix@hotmail.com / enrique.cruz@3d.com.mx Production : ZitroFilms, Soda Producciones, Central Film School
Interprètes : María Gutiérrez, Guillermo Esquivias, Roberto Ramírez, Tessy London • Contact : Reynaldo Ortiz Toledo / reynaldo.zitro@gmail.com
Camacho, Guillermo Ruiz, Miguel Zamora, José Corona, Omar Rodríguez. Interprètes : Diana Volpe,Alejandro Faillace.
La vie est un jeu, et Claudia, simple femme au foyer, est forcée d’y jouer Une femme, déjà âgée, croise dans un supermarché un jeune homme
après avoir découvert les douteuses habitudes nocturnes de son mari, qui ressemble à son fils. Cette rencontre va révéler une facette
Rodolfo. C'est sa dernière chance de reprendre sa liberté et celle de fascinante de cette femme singulière.
sa petite fille… Dans ce jeu final, Daniel, policier, se fait arbitre et
montre que la justice passe parfois au-dessus de la loi. Último inning Reynaldo Ortiz est l’un des invités des 13es Rencontres de Cinéma. Il
révèle l’imperfection des relations humaines et le besoin irrésistible de présentera son film au public marseillais, et participera aux échanges
qui suivront les projections.
faire justice.
28
PEUPLES ET CULTURES DU MEXIQUE

PEUPLES Prix du meilleur film latino-américain au Festival Prix Alfred Bauer et Prix FIPRESCI

ET CULTURES
profond, Sergeï Eisenstein et son Que viva Mexico !, Luis de Sundance 2001 au Festival de Berlin en 2008
Prix du Public pour le meilleur film au Festival Latino Sélection Semaine de la Critique
Buñuel et ses Oubliés, Alberto Isaac et son Il n’y a pas de de Los Angeles, au Festival de Guadalajara et à la Semaine au Festival de Cannes en 2008
voleur dans ce village, Alejandro González Iñárritu et ses du Cinéma latino-américain de Madrid en 2001

DU MEXIQUE
Amours chiennes, Felipe Cazals et son Il était une fois MEXIQUE • 2008 • 81’ • FICTION
Zapata… Tous ces films ont été présentés dans nos
Rencontres au cours des éditions précédentes.
MEXIQUE / ESPAGNE • 2000 • 110’ • FICTION
Lake Tahoe
Ce sont des Maîtres. Nous ne pouvons que proclamer Sin dejar huella (Sans laisser trace) Réalisateur : Fernando Eimbcke • Né à Mexico en
1970, Fernando Eimbcke a achevé ses études de
notre admiration et nos remerciements pour la contribution cinématographie en 1996 à l’Université Nationale
Pour ces 13 Rencontres, un volet de la programmation
es de ces réalisateurs au cinéma latino-américain et Réalisatrice : María Novaro • Voir page précédente Autonome de Mexico (UNAM). Il a réalisé de nombreux
est consacré aux peuples et cultures du Mexique. Nous mondial. Ils forment toujours une avant-garde, une école Scénario : María Novaro • Montage : Ángel Hernández Zoido • Photo : Serguei
courts-métrages et clips musicaux. En 2004, il a écrit et
réalisé son premier long métrage, Temporada de Patos,
saluons ainsi particulièrement, en vrac et sans hiérarchie d’engagement social et de génie cinématographique pour Saldívar Tanaka • Direction artistique : Patrick Pasquier • Musique : Lynn Fainshtein
sélectionné à la 43e Semaine de la Critique à Cannes
Son : Nerio Barberis, Juan Borrel • Producteur : Dulce Kuri • Production : Tabasco
de dates, car tous ont apporté quelque chose de nouveau la brillante nouvelle génération. Films, Altavista Films, Tornasol Films, IMCINE, FOPROCINE [Mexique] / Televisión
en 2004 et dans presque 90 festivals internationaux
(dont les Rencontres à Marseille). Lake Tahoe est son
et d’important : Jorge Fons et sa Rue des miracles, Paul Española (TVE), Vía Digital, IBERMEDIA [Espagne] • Contact : Mónica Lozano,
second long métrage.
Leduc et sa Frida Kahlo, une nature vivante, Jaime Leonor C. Harispe Tél. 52 (55) 5256-5757 / mlozanos@me.com
Aparicio et son El Mago, Arturo Ripstein et son Carmin Scénario : Fernando Eimbcke, Paula Markovitch • Montage :
Interprètes : Aitana Sánchez-Gijón (Ana), Tiaré Scanda (Aurelia), Jesús Ochoa
Mariana Rodríguez • Photo : Alexis Zabé • Direction artistique :
(Mendizábal), Martín Altomaro (Saúl).
Diana Quiroz • Son : Lena Esquenazi,Antonio Diego • Producteur :
Christian Valdelièvre, Jaime Bernardo Ramos • Production :
Aurelia, décidée à changer le destin de ses enfants, et Ana, une trafiquante
Cinepantera - Fernando Fernández de Córdova (Mexique) •

© Gianmarco Farfan Cerdan


María Novaro
internationale d’art, se croisent et poursuivent ensemble leurs chemins : un
incroyable voyage au Mexique, de Ciudad Juárez à Cancún. Poursuivies par Contact : Distribution France : Ad Vitam - www.advitamdistribution.com
une bande de narcotrafiquants et par un policier corrompu, les deux
femmes entreprennent une aventure dangereuse dans laquelle elles feront Interprètes : Diego Cataño (Juan), Héctor Herrera (Don Heber),
María Novaro avait été choisie très tôt dans la préparation de cette édition peu à peu connaissance. Daniela Valentine (Lucía), Yemil Sefami (Joaquín), Juan Carlos
pour être la Présidente de ces 13es Rencontres. La crise entre l’État Lara (David).
français et l’État mexicain a noyé nos souhaits. Nous souhaitions cepen- Le film se déroule dans un port du sud du Mexique qui, en
dant maintenir notre hommage à cette réalisatrice, dont la filmographie dehors de la saison touristique, donne une impression de
ville déserte. Toute une journée, un adolescent cherche le
parlera pour elle-même. moyen de réparer la voiture qu’il vient d’abîmer dans un
accident. Dans un style minimaliste, Eimbcke décrit les
María Novaro est née à Mexico. Elle fait tout d’abord des études de sociologie à l’UNAM avant de se consacrer au rencontres du jeune homme avec divers personnages, qui
cinéma. Elle réalise ses premiers courts métrages en 8 et 16 mm. En 1984 Una isla rodeada de agua, un film qui vit un choc émotionnel bien plus grave que le choc de sa
voiture. Il cherche de l’aide et va croiser un vieux mécani-
traite de la condition féminine, attire l’attention de la critique. En 1989, son premier long métrage gagne le prix du cien, un adolescent passionné de Kung-fu, une jeune fille
Meilleur film mexicain et sera primé dans des nombreux festivals internationaux. La femme et le peuple mexicain punk dont il tombe amoureux… C’est un film du tao, une
chronique fine et tendre de la fin de l’enfance qui réunit
sont toujours présents dans ses films. Danzón, Lola, El jardín del Edén, Las buenas hierbas, sont quelques-uns des avec brio le drame et l’humour.
films d’une œuvre cinématographique composée d’une vingtaine de réalisations.

Filmographie : Enredando sombras (1998) Azul celeste (1988)


El jardín del Edén (1994) Historias de la ciudad (1988)
Sin Miedo (2010) Projeté dans nos Rencontres en 2003 Una isla rodeada de agua (1986)
Las buenas hierbas (2008) Otoñal (1993) Pervertida (1985) Attention, diffusé en préambule
Traducción simultánea, (2006) Danzón (1991) Querida Carmen (1983) à Aix-en-Provence (Sciences Po) le 23 mars
Sin dejar huella, (2000). Projeté Projeté dans nos Rencontres en 1997 7 A.M. (1982) puis au CRDP le 27 mars
cette année, voir pages suivantes. Lola (1989) Conmigo la pasaras muy bien (1982) et en séances scolaires le 31 mars (La Friche).

Voir aussi les films mexicains courts et longs en compétition :


c Vendredi 25 mars, 18h, au CRDP El Infierno / Visa al paraíso / La mina de oro
Último inning / Corazón de perro
Lecture de textes de l’écrivain mexicain Juan Rulfo (1917-1986) par la comédienne Dilia Gavanette-Lhardit.
Entrée libre.

30 31
PEUPLES ET CULTURES DU MEXIQUE
CARTE BLANCHE
AU FIDMARSEILLE
Prix Mayahuel d’or (meilleur long métrage mexicain Mention spéciale du Jury Section Horizons
de fiction) au Festival de Guadalajara 2010 au Festival de San Sebastián en 2010
Prix du Cinéma en Construction au Festival
de Toulouse 2009 MEXIQUE • 2010 • 97’ • FICTION
MEXIQUE / CANADA / FRANCE • 2009 • 86’ • FICTION A tiro de piedra ville. De jour en mobylette (conduite par le tout jeune
Mariano Blanco, acteur dans son premier film), puis la
Perpetuum Mobile (À un jet de pierre) Sélection Compétition Internationale et Compétition
Premier Film, projeté en première internationale nuit à pied, en vélo, en voiture enfin, mais sans jamais
que de la vitesse vienne décoiffer une nonchalance portée
au FIDMarseille en 2010
Réalisateur : Nicolás Pereda • Nicolás Pereda est né à Réalisateur : Sebastián Hiriart • Sebastián Hiriart est né sans aucune arrogance. Peu de mots s’échangent ici,
Mexico en 1982. Il a eu un Master de Fine Art à la York Uni- à Mexico en 1986. Enfant, il a participé à des films comme
versity de Toronto, Canada. Directeur de cinéma indépendant, acteur. Il a été plus tard acteur, photographe, assistant et ARGENTINE / 2010 • 72’ • DOCUMENTAIRE c’est plutôt, comme chez Gus Van Sant auquel on songe
il a l’habitude de réaliser des tournages à petit budget, mais opérateur pour 14 longs métrages. A tiro de piedra est son évidemment, l’équilibre instable mais têtu de la grâce,
très soignés, qui connaissent une diffusion internationale,
comme en témoignent les projections aux Festival de Cannes,
premier film en tant que réalisateur.
Scénario : Gabino Rodríguez et Sebastián Hiriart • Montage : Pedro Gómez
Somos nosotros (C’est nous) la possibilité de maintenir un certain flottement que la
douce avancée du film parvient à protéger jusqu’à
San Sebastián ou Toronto. Donde están sus historias ? (Où García • Photo : Sebastián Hiriart • Musique originale : Emiliano Motta, Réalisateur : Mariano Blanco • Mariano Blanco est né en
sont leurs histoires ?), Juntos (Ensembles), Todo, en fin, el échouer sur la plage, sans avoir jamais fait les 400
Emiliano González de León • Son : Matías Barberis • Productrice : Ximena 1989 à Buenos Aires. Il a fait des études de direction de
silencio lo ocupaba (Et enfin, le silence occupait tout) et El Hiriart Schyfter • Production : GALOPANDO FILMS, IMCINE, Conaculta, cinéma à l’Universidad del Cine de Buenos Aires. Somos coups.
verano de Goliath (L’Été de Goliath) font partie de sa filmographie. Foprocine • Contact : Ventes internationales, Ondamax Films / Beto nosotros est son premier long métrage. Sans volonté de récit, affranchi tout à fait des
Scénario : Nicolás Pereda • Montage : Nicolás Pereda • Photo : Alejandro Giraldo, beto@ondamaxfilms.com pesanteurs qu’imposerait un scénario, presque sans
Coronado • Producteur : Nicolás Pereda, Catalina Pereda • Production : Montage : Mariano Blanco • Photo : Ian Feld • Son : Sophie Wolff, personnage puisque ces trois silhouettes gardent
Interprètes : Gabino Rodríguez, Montserrat Angeles.
Enchinga Films • Contact : Ventes internationales : Ondamax Films - Beto Victoria Pereda, Carlos Moguer, Carolina Nievas, Eugenia Brañeiro et vertueusement leurs secrets, Somos nosotros réussit
Giraldo, beto@ondamaxfilms.com Jacinto Medina, un jeune homme de 21 ans, berger dans le Nord Federico Vicchio • Production : Mariano Blanco
du Mexique, s’ennuie dans sa vie. Un jour, il trouve un porte-clés. Contact : marianoblancox@hotmail.com
pleinement son pari : dessiner une belle courbe, ténue,
Interprètes : Gabino Rodríguez (Gabino), Luisa Pardo (Luisa), Francisco Considérant cet objet comme un signe, il entreprend alors un élégante et aussi modeste qu’une figure de skate.
Barreiro (Paco) y Teresa Sánchez (mère de Gabino). voyage qui lui fera parcourir des milliers de kilomètres. Jusqu’au-
delà de la frontière… Sur une place de Mar del Plata, autrefois prestigieuse Et dans ce mouvement, en outre, révéler une étrange
Gabino est un jeune homme qui dirige avec son associé une complicité. Celle qui se distille entre la délicatesse d’une
entreprise de déménagements. Il a peu de responsabilités en station balnéaire d’Argentine, un groupe de skaters se
dehors de ce travail. Le jour, il conduit à travers les rues de la retrouve pour s’ennuyer ensemble. Le “c’est nous” du ville au parfum de passé et la jeunesse qui s’y réfugie,
capitale, le soir, il rentre à la maison où sa mère, avec laquelle il titre, c’est eux. Ce n’est pas cette petite troupe pourtant dont la mélancolie se nourrit et se satisfait de discrètes
s’entend mal, l’attend. L’absence d’un frère et d’un père dont on acrobaties à roulettes.
ne prononce jamais le nom augmente la tension du foyer. qui va nous retenir, mais trois garçons qui s’en détachent
Perpetuum Mobile est une comédie dramatique, où les aventures successivement à la recherche de l’amour. Chacun va
du héros chez ses clients prennent des airs de feuilleton satirique. nous entraîner à sa suite, chacun va se déplacer dans la Jean-Pierre Rehm, Délégué général du FIDMarseille

MEXIQUE / FRANCE • 2009 • 26’ • DOCUMENTAIRE

Del otro lado de la línea (De l’autre côté de la ligne)


Réalisateurs : Joël Martins Da Silva et Ivon Guillon
Contact : Les Films de l’Autre Côté / www.delautrecote.fr / contact@delautrecote.fr
Pendant l’été 2008 ont eu lieu dans les villes de Tijuana et de San Diego les ateliers du projet “L’autre côté
de la ligne. Regards croisés Tijuana-San Diego”. Il s’agit d’un projet trinational auquel ont participé plus
de cinquante personnes des États-Unis, du Mexique et de la France. Durant ces ateliers, les enfants de
chaque ville, avec l’aide et l’encadrement de jeunes artistes et d’étudiants, ont produit un court métrage
d’animation sur le thème “L’autre coté de la ligne”. Ce film documentaire nous fait découvrir les films de
ces ateliers et leur réalisation. En traversant la ligne, la caméra est le trait d’union entre nos jeunes
cinéastes.
32 33
HOMMAGE À CINE OJO (ARGENTINE)
HOMMAGE À Grand Prix “Colombe d’or”, Festival de Leipzig, Prix de la meilleure musique originale de film aux Pendant les années cinquante, la zone de Río Turbio fut l’une des

C IN E O J O
Allemagne, 1995 Jornadas de Cine Independiente de Bahia, Brésil 1991 régions carbonifères les plus productives d’Amérique latine. La
Mention spéciale du Jury et Prix du Public, Prix Spécial du Jury et Prix du Public au Premier tristesse s’ajoute au sentiment de frustration de ceux qui avaient
Festival du Portugal, 1995 Festival de Cinéma Argentin, Buenos Aires, 1992 tout abandonné pour s’installer dans cette région inhospitalière
Prix de l’Office Catholique Internationale Mention Spéciale de l’association “Sin anestesia, avec l’espoir d’une vie meilleure. Les mots des mineurs et de

(A R G E N T IN E )
de Cinéma de La Havane, 1995 oyentes para la libre expression” (Sans anesthésie, leurs épouses, illustrés par des documents d’archives, sont un
Prix Spécial (Riconoscimento), Festival de Trieste, 1995 auditeurs pour la libre expression) témoignage de dignité humaine, une dignité faite d’un passé de
sacrifices et d’un avenir incertain.
Finalist Award, Houston Film Festival, 1996
États Généraux du Film Documentaire, Lussas,
France, 1995 ARGENTINE • 1991 • 80’ • DOCUMENTAIRE

ARGENTINE • 1990-95 • 70’ • DOCUMENTAIRE


La noche eterna
ARGENTINE • 2006 • 91’ • DOCUMENTAIRE
(La nuit éternelle)
Jaime de Nevares, Réalisateurs : Marcelo Céspedes et Carmen Guarini
Bialet Massé, último viaje
Voir pages ci-contre et précédente

un siglo después (Jaime de Nevares, dernier voyage)


Scénario : Marcelo Céspedes, Carmen Guarini • Montage : José del Peón
Photo : Andrés Silvart • Son : Libio Pensavalle • Musique : Edgardo
(Bialet Massé, un siècle après) Rudnitzky • Producteur : Marcelo Céspedes • Production : CINE OJO
Réalisateurs : Marcelo Céspedes et Carmen Guarini Contact : Marcelo Céspedes, Tél. +5411 4371-6449
Marcelo Céspedes : voir page ci-contre. Carmen Guarini, distribucion@cineojo.com.ar
Réalisateur : Sergio Iglesias • Sergio Iglesias a fait une cinéaste et anthropologue, a un Doctorat de l’Université de
grande carrière dans le domaine de la musique et de la Nanterre en études cinématographiques, spécialisation cinéma
production sonore. Il a travaillé comme concepteur et anthropologique, sous la direction de Jean Rouch (1988). Elle
réalisateur de bandes son et de musiques de plusieurs films a suivi des séminaires de spécialisation avec Fernando Birri et
comme La Peste de Luis Puenzo, 76 89 03 de Cristian

LEÇON DE
Bernard et Flavio Nardin, Por la vuelta de Cristian Pauls. En
Jorge Prelorán. Elle a participé à de nombreuses rencontres
internationales et à des forums de discussion sur le cinéma
Samedi 26 mars de 14h à 17h
1998, Circulo de Creativos (Cercle des Créateurs) lui documentaire. Elle est chercheuse au CONICET et enseignante au CRDP Aix-Marseille,
attribue l’Or dans la catégorie Techniques du Son de la à l’UBA. Elle a cofondé CINE OJO en 1986 avec Marcelo
meilleure bande sonore de l’année pour la campagne de bien 31 bis bd d’Athènes, 13 001 Marseille.
Céspedes. Elle a réalisé, entre autres, les films Hospital Borda,

CINÉMA
public Skinhitler. Bialet Massé est son premier projet de long Inscription et tarifs voir page 2
un llamado a la razón (Hôpital Borda, un appel à la raison,
métrage documentaire. 1986), Tinta Roja (Encre rouge, 1998), H.I.J.O.S, el alma en Réservations au 04 91 48 78 51 et
Scénario : Sergio Iglesias • Montage : Gustavo Codella • Photo : Andrés dos (L’Âme en deux, 2002), Meykinof en 2005 et Gorri en contact@aspas-marseille.org
Durán • Son : Augusto Hernández, Sergio Iglesias • Musique : Sergio 2010. L'entrée, comprenant la “Leçon” et la projection
Iglesias • Producteur : Marcelo Céspedes • Production : CINE OJO • Contact : du film : 15 € (pause 10’ avec café offert)
Marcelo Céspedes,Tél. +5411 4371-6449 /distribucion@cineojo.com.ar Textes : Osvaldo Bayer, Carmen Guarini, Ernesto Lamas • Montage : Gabriela Prix réduit étudiants : 10 €
Jaime • Photo : Libio Pensavalle • Son : Edgardo Rudnitzky, Gustavo Entrée gratuite pour les journalistes
En 1904, un rapport de Juan Bialet Massé, médecin, avocat, Dvoskin • Musique : Edgardo Rudnitzky • Production exécutive : Marcelo La “Leçon de cinéma” est conduite cette année par Marcelo Céspedes,
et critiques de cinéma accrédités.
ingénieur agronome et aventurier espagnol, révèle les conditions Céspedes • Production : CINE OJO & Serpac • Contact : Marcelo Céspedes, réalisateur et Directeur de la maison de production CINE OJO.
de vie, les abus et l’injustice dont souffraient alors les travailleurs Tél. +5411 4371-6449 distribucion@cineojo.com.ar La leçon exposera le travail de cette maison de production dans les
et les natifs d’un pays d’Amérique latine, l’Argentine. Le film nous L’Aspas organise ces “Leçons” depuis l’année
montre les paradoxes d’un passé et d’un présent d’exaction, de différentes étapes de l’Histoire récente de l’Argentine. Marcelo Céspedes
Au long de six années de tournage, ce film raconte deux histoires. 2000. L’initiative en revient à Fernando “Pino”
misère et de domination d’un peuple immensément riche. Celle du voyage d’adieux d’un évêque de la Patagonie argentine, proposera notamment une étude précise du film La Noche eterna qu’il a
Solanas, qui nous fit l’amitié de présider nos 2es
Monseigneur Jaime de Nevares, et celle du voyage intérieur des coréalisé, et qui sera projeté dans son intégralité à cette occasion. Il
réalisateurs qui découvrent ce personnage. Jaime de Nevares est Rencontres. Outre sa chaleureuse présence et son
donnera de plus un aperçu des films documentaires en Argentine et active participation, il nous avait apporté cette idée
connu pour ses prises de position courageuses en faveur des droits
des indigènes, des ouvriers et des opposants politiques. Le film parlera du récent Festival de cinéma documentaire “DocBuenos Aires”. originale qui consiste à confier à des réalisateurs
retrace ses 30 ans de travail, à travers ses conversations avec les sud-américains, des critiques, des scénaristes, des
réalisateurs et ses relations avec la population. Au seuil de la techniciens du cinéma, une sorte de “master class”
vieillesse, Jaime de Nevares fait un bilan de sa vie.
Marcelo Céspedes, enseignant, cinéaste et producteur, a été consultant à l’intention d’un public sensibilisé à la production
pour des médias audiovisuels et diverses institutions culturelles et cinématographique sud-américaine, ou tout
corporatistes. Il a créé en 1986 CINE OJO, la maison de production la plus simplement à la création cinématographique.
Nous souhaitons promouvoir, à partir de cette
importante d’Amérique latine qui s’est spécialisée dans la production de
expérience, des échanges avec des étudiants, des
documentaires. En 2001, il crée le Forum de Producción Documental de
cinéphiles, des écoles et des professionnels du
Buenos Aires, dont il est Directeur Général. Depuis 2009, il est membre, cinéma. Ces “Leçons”, qui permettent de faire
dans la fonction publique, du Comité de Apelación Documental de connaître l’originalité de la création cinématogra-
l’Instituto Nacional de Cine y Artes Audiovisuales (INCAA). phique latino-américaine, pourraient être aussi la
Marcelo Céspedes présentera les films qu’il a réalisés ou produits au public base de futurs projets avec tous ces différents
marseillais, et participera aux échanges qui suivront les projections. acteurs, ici ou en Amérique du Sud.

34 35
HOM MA GE À L ’ ÉCO LE INT ERN ATI ONA LE
˜
HOMMAGE À L ’ EICTV, SAN ANTONIO DE LOS BANOS, CUBA
COURTS MÉTRAGES
DE CIN ÉMA ET DE TÉL ÉVI SIO N (EIC TV) ____________
PRE MIÈ RE
____ALE
AT ION
____________
˜ , CUBA / COURT S MÉTRA GES
SAN ANTON IO DE LOS BANOS
CUBA • 2010 • 10’ • FICTION ____ERN____
INT____ ____ CUBA • 2009 • 12’ • DOCUMENTAIRE PRE MIÈ RE
ERN____
INT____
____ ____ALE
AT ION ____
Cuerpo de mujer (Corps de femme) Sustento (Gagner sa vie)
La clepsydre à l’envers (ou 25 ans depuis l’utopie) Réalisatrice : Clara Albinati • Clara Albinati est née en 1983 à Belo Réalisatrice : Juliana Fanjul Espinoza • Juliana Fanjul Espinoza a
Horizonte, Brésil. Diplômée en peinture de l’École des beaux-arts de grandi à Mexico ou elle a étudié la Communication. En 2006 son court
Il sera cinq heures de l’après-midi dans trois minutes exactement, l’heure de Lorca où “la l’Université Fédérale du Minas Gerais, elle a étudié la direction à l’EICTV métrage El lugar de las cosas perdidas (Le Lieu des objets perdus) a
colombe et le léopard s’affrontent”, quand la voiture de Fidel arrivera. Il bruine. Nous sommes et a dirigé les courts métrages La pasión según (La Passion selon…) en gagné le prix du meilleur court métrage de fiction du Riviera Maya
2008 et El gato y el martillo (Le Chat et le marteau) en 2008.. Underground Film Festival. Elle est diplômée de l’EICTV. Si seguimos
tous là, dans le patio de l’École : Gabo, Julio, Orlando,Alquimia,Tanya, ceux qui représentent la vivos (Si nous restons en vie), son court métrage de thèse (2006),
Scénario : Clara Albinati • Montage : Sergio Luís Caraballo Malave • Photo :
nouvelle génération d’étudiants, à côté de ceux qui plus tard reviendront en tant que nouveaux Román Lechapelier • Direction artistique : Celia Ledón • Son : Sergio commence à être présenté dans les festivals. Elle a travaillé comme
professeurs ; ils sont là, nous sommes là, tous les camarades de la Fundación del Nuevo Cine Fernández Borras • Producteur : Nandaime Rodríguez Ruiz assistante de réalisation pour d’importantes maisons de production
mexicaines de cinéma et de publicité. Elle est actuellement étudiante
Latino Americano, amis et voisins, Coppola qui apporte en cadeau depuis les États-Unis la Interprètes : Nuri Duart, Mariela Brito. invitée à l’Université de Cinéma et Télévision Konrad Wolf à Postdam-
caméra qui a filmé Conversation secrète, et, sur le mur blanc, on voit le message de bon augure, Babelsberg, Allemagne.
Un corps nu éveille une relation d’amour et de désir entre deux femmes
vertical, en japonais d’Akira Kurosawa… qui vivent dans un espace confiné. Des peurs et des désirs qui Scénario : Juliana Fanjul Espinoza • Montage : Boris Villalaz • Photo : César
“La vie est un songe”, “Le temps est un songe”, et on a dit quelque part “Tous les songes n’ont pas encore été rêvés”, n’aboutissent jamais totalement. Zayas • Son : Denis Godoy • Producteur : Juan Carlos Godoy
on a aussi dit “La vie nous vieillit, les rêves non”. Je me réveille. 25 ans ont passé depuis cette après-midi. Je me réveille ? Communauté de Jaimanitas, La Havane, Cuba. Le film montre les
Sont-ils passés ? Des étudiants par centaines sont passés par l’École. Il en passe encore. Il en passera encore. personnages, les situations, les différentes façons de gagner sa vie : et
cela ne semble pas poser de problème.
Pour que l’Utopie (le non-lieu) audiovisuel latino-américain et cosmique, qui par définition n’est “nulle part” soit quelque
part, et reste rageusement joyeux dans notre EICTV.
Fernando Birri, fondateur de l’EICTV.
L’École de tous les mondes Cuerpo de mujer Vecino
On considère l’École Internationale de Cinéma et TV attribué à des œuvres, à des créateurs ou des institutions ____________
(EICTV) de San Antonio de los Baños, Cuba, comme l’une qui illustrent l’esprit de progrès et l’humanisme caracté- CUBA • 2010 • 11’ • FICTION PRE MIÈ RE
des plus importantes de son genre dans le monde. Créée ristiques du réalisateur italien. Elle a aussi été reconnue ERN____
INT____ ____ALE
AT ION ____ Sustento Cisne cuello negro,
en 1986 par la Fundación del Nuevo Cine Latino par la première édition de Prix Pepe Escriche (2009) du
Vecino (Le Voisin) ____ cuello blanco
____________
americano (FNCI), elle se distingue par la vision de ses Festival de Huesca, Espagne, qui est remis à des person- Réalisateur : Argenis Mills • Argenis Mills est né en 1983 en CUBA • 2009 • 13’ • DOCUMENTAIRE PRE MIÈ RE
membres fondateurs qui ont conçu un centre pour nalités et des institutions audiovisuelles. En 2010 l’École
République Dominicaine. Il a fait des études de Théâtre à l’École
Cisne cuello negro, ____ERN____
INT____ ____ALE
AT ION ____
Nationale d’Art Dramatique et y a obtenu le diplôme de Directeur de
développer le talent créatif des étudiants d’Amérique a été décorée de l’Ordre du Mérite Culturel de la Scène. En 2007 il a commencé des études à l’EICTV, spécialité
réalisation. Il a réalisé plusieurs courts métrages de fiction ou
cuello blanco (Cygne au cou noir, au cou blanc)
latine, d’Afrique et d’Asie. Depuis lors, des milliers de République du Brésil, la plus haute récompense
professionnels et d’étudiants de plus de cinquante pays décernée par ce pays dans le domaine de la culture. documentaires, dont Canda y Zacarias et La carne (La Chair). Réalisateur : Marcel Beltrán Fernández • Marcel Beltrán
Fernández, né à Cuba en 1985, est diplômé de Direction de la
en ont fait un espace de diversité culturelle et de portée Dans le défi de l’adaptation constante aux nouvelles Scénario : Daniel Rodríguez de Castro • Montage : Rocío Gattinoni • Photo : Facultad de Medios de Comunicación Visual. Il fait en ce mo-
internationale. La dénomination “La Escuela de Todos los tendances culturelles et technologiques la nouvelle César Zayas • Direction artistique : Maykel González • Son : Catarina ment des études à la EICTV et travaille sur deux longs métrages
Apolunio • Producteur : Viana González En canto (En chant), sur la complexité du panorama lyrique cu-
Mundos”, L’École de tous les mondes, la caractérise génération qui tient les rênes de la EICTV conserve le bain, et la trilogie Memorias del abuelo (Mémoires du grand
Interprètes : Yarien Rodríguez, Osvaldo Doimeadios.
parfaitement. credo des premiers jours “apprendre en faisant”, et vingt- père) sur les derniers jours du compositeur Harold Gramatjes. Il
Chaque année, l’EICTV reçoit plus de trois cents cinq ans après sa fondation, elle poursuit l’objectif de Samuel, émigrant latino, part en Europe à la recherche d’une vie a dirigé les courts métrages El velorio (La Veillée funèbre), El pan
professeurs dans les différentes disciplines enseignées. création humaniste et utopique qui fait son originalité meilleure. Les “bruits” dans sa maison deviennent un énorme nuestro (Notre pain), Un lejano rumor (Une rumeur lointaine) et
problème, un problème universel… Parihuela (Le Brancard).
Les professionnels venus de divers pays partagent avec dans le panorama mondial.
Scénario : Marcel Beltrán Fernández • Montage : Irene Cajías • Photo :
les étudiants non seulement la réalisation d’ateliers Román Lechapelier • Son : Raphaël Baraní • Producteur : Leonardo de
théoriques et d’exercices pratiques, mais aussi la vie en Tous ces films :
Production : Escuela Internacional de Cine y TV Morais Ribeiro
dehors de salles de classe et toute l’activité de la San Antonio de los Baños Interprète : Sergio Abel.
communauté pendant leur séjour. C’est ainsi que l’École Contact : EICTV, Promoción Internacional, Festival
est devenue un centre de collecte et d’actualisation des promocioninternacional@eictv.org.cu / www.eictv.org La famille de Sergio Abel le prend pour un fou et un exclu, mais sa
pensée a une cohérence inhabituelle. Cet homme de la campagne qui
connaissances autour des arts audiovisuels, et un lieu de Voir aussi, en compétition courts métrages aime son village, et qui, avec des cygnes, essaye de transmettre un
discussion théorique sur ce média. message d’espoir et l’utopie d’un monde meilleur.
Los minutos, las horas
L’excellence et l’importance de la pédagogie de l’École La leyenda de Fernando Valdés
ont été reconnues en 1993 quand elle a reçu au Festival
International de Cannes le prix Roberto Rosselini qui est Tous les films EICTV sont projetés en séance
gratuite aux Studios Decanis le 28 mars
36 37
SÉANCES SCOLAIRES ET AGORA DES JEUNES
Restaurant Texan
Mexicain Projections scolaires Jeune public
L’INDIGO Renseignements page 2
Des débats sont proposés après chaque séance.
Lundi 28 mars
Séances aux Studios
CAFE Rappel : toutes les séances scolaires se déroulent Decanis
à La Friche La Belle de Mai, salle de La Cartonnerie. 22 av de Saint-Barnabé,
142, Av Pierre Tous les films sont en version originale sous-titrée. 13012 Marseille
Mendès France Entrée gratuite
Escale Borély Un apéro offert Mercredi 30 mars
13008 Marseille pour tout repas, 14h Lake Tahoe • Mexique • Réalisateur : Fernando Eimbcke 18h Tonky y otros amigos (Tonky et autres amis)
Tél. 04 91 71 21 92 sur présentation Accueil : scolaires et tout public Uruguay • Courts métrages d’animation
www.indigocafe.fr du programme Fiction, tragicomédie. Au petit matin, Juan, 16 ans, emboutit la Réalisateur : Walter Tournier. Walter Tournier est uruguayen. En 1974, il
voiture de son père. En cherchant de l’aide, il va croiser un vieux réalise son premier film de 17 minutes : En la selva hay mucho que hacer
ur mécanicien, un adolescent passionné de Kung-fu, une jeune fille punk (Dans la forêt il y a du pain sur la planche). Ce film a été primé à la première
ison offert pon
Un cocktail sma r présentatio dont il tombe amoureux… Ces rencontres vont l’aider à vivre son édition du Festival de La Havane.
tout repa suogramme. En 1984, après son installation au Pérou, Walter Tournier produit Nuestro
de ce pr douloureux secret.
pequeño paraíso (Notre petit paradis) considéré comme l’un des meilleurs
Jeudi 31 mars courts métrages d’animation du Festival d’Animation d’Annecy, France. En
1985, de retour en Uruguay, il crée le cycle de dessins animés Los Tatitos, qui
9h30 Sin dejar huella (Sans laisser trace) le rend célèbre, non seulement dans le monde enfantin mais qui lui ouvre les
Mexique / Espagne • Réalisatrice : María Novaro portes de l’Angleterre. De nombreux autres films d’animation suivront.
Accueil : scolaires uniquement Cette séance présente huit courts métrages, tendres et poétiques, de la série
Fiction, road-movie, aventure.Aurelia, décidée à changer le destin de d’animation Tonky y otros amigos.
ses enfants, et Ana, une trafiquante internationale d’art, se croisent et
entament un incroyable voyage au Mexique.

14h Hermano (Frère)


Venezuela • Réalisateur : Marcel Rasquin Marcel
Accueil : scolaires et tout public
Fiction, tragicomédie. Deux frères : Daniel est footballeur, un
attaquant exceptionnel, Julio est capitaine de son équipe, un leader
né. L’opportunité de rentrer dans la célèbre équipe Caracas Futbol
AGORA DES JEUNES
leur offre une chance unique. Mais ils doivent faire des choix qui vont Cette 13 édition poursuit l’expérience menée avec succès
e
décider de leurs vies. au cours des Deuxièmes et Troisièmes Rencontres et
reprise l’an dernier : l’Agora des jeunes. Sur la base d’un
Vendredi 1er avril film en compétition servant de point de départ pour les
échanges, durant une soirée, un débat structuré est
9h15 Eva y Lola (Eva et Lola) organisé, conduit par des jeunes de l’ASPAS.
Un apéro offert pour tout repas d'une valeur Argentine • Réalisatrice : Sabrina Farji
de 19 € sur présentation du programme Accueil : scolaires uniquement
Le film retenu est El ambulante d’Eduardo de la Serna,
Fiction, drame. Eva et Lola sont deux amies
de caractères très différents. Eva veut Lucas Marcheggiano et Adriana Yurcovich (Argentine)
pousser Lola à effectuer un test ADN pour Un homme conduisant une voiture délabrée arrive dans
découvrir l’identité de sa famille biologique : elle serait née dans un un petit village. Il va entraîner le village à vivre pendant un
centre de détention pendant la dictature militaire argentine… mois une aventure unique autour du tournage d’un film,
mené par ce cinéaste génial, doux et solitaire.
14h Los colores de la montaña (Les Couleurs de la montagne)
Colombie / Panama • Réalisateur : Carlos César Arbeláe Plus tard, une journée de réflexion sur les thèmes de la
Accueil : scolaires et tout public culture, de l’emploi, des liens avec l’Amérique latine, sera
Restau-bar musical et culturel Fiction, drame et humour. Un village en Colombie… Un jour, Manuel organisée. L’émergence d’initiatives, de propositions et
Cuisine végétalienne exotique et Julian, son copain de toujours, envoient le ballon de football tout d’échanges en sera l’objectif. Il s’agit d’un forum qui vise
et produits de la mer neuf sur un champ de mines. Malgré le danger, toute la bande décide à rassembler les jeunes, à ouvrir des portes et des espaces,
ouvert du lundi au vendredi le midi d’aller le récupérer, coûte que coûte. à encourager la communication entre des jeunes de
et du mercredi au samedi le soir LE CARIBOU Marseille et les jeunes latino-américains vivant dans la
10, cours Julien - 13006 Marseille 38, Place Thiars 13001 MARSEILLE région. Un forum source de projets, d’idées, lieu de
Tél : 04 91 94 00 17 - umuja@live.fr Tél : 06 74 90 57 64 SÉANCES SPÉCIALES DANS LES LYCÉES rencontres et si possible de création.
www.matiti.fr -10% pour tout repas La participation d’autres associations, de jeunes étudiants
www.lecaribou-corse.com sur présentation Eva y Lola (Eva et Lola) Argentine • Réalisatrice : Sabrina Farji
Studio d'enregistrement sur RDV Séances scolaires à Manosque (École Internationale), Marseille (Lycée et de lycéens est la bienvenue. L’Agora est ouverte !
ouvert du mardi au samedi du programme N’hésitez pas à nous contacter pour y participer ou pour
privé Sévigné) et La Ciotat (Lycée Méditerranée)
Un cocktail maison offert pour tout repas obtenir plus d’informations.
sur présentation du programme
38 39
EXPOSITIONS FÊTE ET MUSIQUE Les Rencontres
Samedi 2 avril 22h30
en région PACA
SOUVENIRS MEXICAINS TABASCO ET VERA CRUZ Soirée festive et danses Renseignements page 2
Comme chaque année, les Rencontres du
  Jacqueline Colde Friche La Belle de Mai - Salle de la Cartonnerie cinéma sud-américain se déplacent et se
renforcent en Région PACA, pour partager
Après la projection du film, Los colores de la montaña (Colombie) à 20h30, nos découvertes avec tous ceux qui ont de la
Jusqu’au 26 mars – Espace Culture, 42, La Canebière, 13001 Marseille les Rencontres vous proposent danse et musique, qui débuteront dès 22h30 ! curiosité et de l’affection pour le continent
Photographies des années quatre-vingt, lors de différents séjours de la photographe Buffet et boissons sur place.Tarif spécial pour film + Concert (Voir conditions page 2) latino-américain.
dans deux états tropicaux du golfe du Mexique : les États de Tabasco et de Vera > Démonstration de tangos
Cruz. Une plongée dans la vie quotidienne et festive des habitants de ces régions, Toutes les projections sont suivies d’un
Proposée par l’Academia del Tango Argentino de Marseille débat avec les membres de l’ASPAS.
dont, sous cette forte lumière et cette oppressante chaleur, elle voudrait transmettre un
peu de l’âme intemporelle. > Concert de La Cumbia Chicharra
Venus d’horizons bariolés, dix musiciens célèbrent la cumbia, cette musique aimée
et dansée dans toute l’Amérique latine… Manosque - Cinéma Le Lido
La Cumbia Chicharra est née en 2002 au bord de la mer, par amour de ce rythme En partenariat avec le cinéma Le Lido-Cinemovida
BAJO LA LLUVIA (SOUS LA PLUIE) PORTRAITS D’AUTEURS suave et irrésistible qu’est la cumbia. Influencés et fascinés par les perles de la
cumbia colombienne des années 60 et 70 (Corraleros de Majagual, Pedro Laza,
et le groupe médiathèque de Manosque.

Lucho Bermudez…), les musiciens de La Cumbia Chicharra ont composé leur pre-
Mardi 5 avril 18h30
    mier album Ya va empezar en y laissant mûrir leurs influences méditerranéennes et
MEXIQUE • 2010 • 145’ • FICTION

Andrés Del Collado Patrick Gherdoussi européennes. Basé à Marseille, le El Infierno (L’Enfer)
groupe exprime la passion latine de la Réalisateur : Luis Estrada
Vernissage mardi 29 mars à 17h30, En partenariat avec La Marelle/ADAAL pour le Festival CoLibriS cumbia colombienne exaltée par la
La Friche La Belle de Mai / Salle de la Cartonnerie. fougue méditerranéenne : un mélange
Fin de l’exposition 3 avril.
Vernissage mardi 29 mars à 17h30, totalement torride à découvrir sur scène, Forcalquier - Cinéma Le Bourguet
La Friche La Belle de Mai - Salle de la Cartonnerie. muni d’une tenue légère, les pieds En partenariat avec le cinéma Le Bourguet Forcalquier
Andrés Del Collado, peintre et dessinateur mexicain, vit en Exposition présente en ce lieu jusqu’au 3 avril, souples, les yeux brillants et les hanches et l’Association de Gestion du Cinématographe
de Château-Arnoux.
Espagne. Il maîtrise toutes les techniques artistiques, jusqu’à puis poursuite de l’exposition au festival CoLibriS mobiles…
l’hyperréalisme. La tradition muraliste mexicaine est présente (allées Gambetta, 13001 Marseille), du 7 au 10 avril. ¡A gritar y bailar! Mercredi 6 avril 18h30
dans ses œuvres, réalisées au Mexique comme en Espagne. MEXIQUE • 2010 • 145’ • FICTION
Ses peintures murales parlent de la vie quotidienne qui se Patrick Gherdoussi est journaliste photographe, né dans la El Infierno (L’Enfer)
projette sur les murs, créant une nouvelle atmosphère dans les région. Il travaille à Marseille depuis une douzaine d’années, Réalisateur : Luis Estrada
espaces. Il façonne aussi sur les meubles, les images à l’huile, essentiellement dans la presse.Après avoir fait partie durant Dimanche 3 avril 18h
tatouant le bois de couleur et de réalisme. Le symbole de l’eau huit ans de la rédaction de Marseille L’Hebdo et de La
est récurrent dans son œuvre. L’eau comme symbole de Provence, il exerce désormais en indépendant, collaborant Clôture en musique !
l’inconscient. Liquide de lumière et d’ombre qui habite dans pour des titres nationaux (L’Équipe Mag, L’Humanité, Le Friche La Belle de Mai - Salle de la Cartonnerie La Ciotat - Cinéma Lumière
Monde). Ses voyages l’ont amené quelquefois en Amérique En partenariat avec Art et essai Lumière.
l’esprit, dissimulant des souvenirs et des images qui déambu-
du Sud, et il suit les Rencontres depuis plusieurs années, en
Avant et après la projection du film de clôture 5x favela (Brésil). Vendredi 8 avril 18h30
lent dans les rêves. Elle évoque le féminin, le ventre maternel,
la mer de la vie, source de naissance. Élément de purification, amateur ! Pour lui, le portrait est un médium qu’il utilise ARGENTINE • 2010 • 96’ • FICTION
une mer pour naufrager, une pluie pour étancher la soif, un lieu souvent et qui le passionne. > “Bouquets de chansons” par Leo et Ludo Eva y Lola (Eva et Lola)
où l’on peut s’échouer… Ses œuvres sont peuplées d’êtres qui Sa curiosité pour la culture Un bouzouki grec et une voix argentine vous invitent à un petit voyage à travers des Réalisatrice : Sabrina Farji
habitent la mer, les poissons, la rouille, des verres, des cuvettes, latino-américaine le pousse à pays et des standards de films latinos... Dépaysement assuré!
vouloir “mettre des portraits” Interprétées par Leo et Ludo, juste avant que les Jurys décernent les Prix.
et des ombres qui flottent sur les toiles.
Andrés Del Collado sur des grands noms, à l’occa-
delcollart@yahoo.com.mex.madrid / (34) 63-59-85996 sion de leur passage à > Parking latino Saint-Bonnet-en-Champsaur
www.andresdelcollado.blogspot.com Marseille. En fin de cérémonie, une performance audiovisuelle proposée par Parking latino. Cinéma Le Central
Accompagnés du musicien Platano Ygwanabana (guitare latine), Dj Reda et Vj benj En partenariat avec l’association Cinéma Le Central
Patrick Gherdoussi travaillent ensemble à la réalisation d’installations visuelles et sonores. Leur pratique
commune propose des rythmiques électroniques et sud-américaines bien adaptées Samedi 9 avril 18h30
Tél. 06 80 43 60 89 ARGENTINE • 2010 • 96’ • FICTION
pgherdoussi@gmail.com au VJing, performance visuelle en temps réel, grâce à un groove radicalement
expérimental. Réutilisant les codes urbains dans une expérience festive et sonore, Eva y Lola (Eva et Lola)
pgherdoussi@fedephoto.com Réalisatrice : Sabrina Farji
ils mettent en place un voyage fait d’incertitude, invitant à l’ouverture des sens
www.fedephoto.com
biopoétiques.
www.bordcadre.com Samedi 9 avril 21h
VENEZUELA • 2010 • 96’ • FICTION
Hermano (Frère)
Carlos Sampayo Réalisateur : Marcel Rasquin
40 41
ASSOCIATION SOLIDARITE C U L T U R E , M E M O I R E , S O L I D A R I T E
PROVENCE/AMERIQUE DU SUD
6ES RENCONTRES SOLIDAIRES 2011 CYCLE DE CONFÉRENCES SUR LE MEXIQUE
L’association Solidarité Provence/Amérique centres culturels, etc. qui travaillent On le voit, Solidarité Provence/Amérique du
du Sud, créée à Marseille en février 1998, dans le même esprit Sud, dès son origine, ne concevait pas la
regroupe des adhérents dans toute la région. ■ d’initier et soutenir des projets solidarité comme dissociée de la culture. Son 28 avril à 17h 29 septembre à 17h
Elle répond au désir de donner un cadre plus solidaires (Argentine, Brésil, Salvador, activité durant ces dernières années, sa vitalité, Salle de conférence de la BMVR l’Alcazar, 13001 Marseille Salle de conférence de la BMVR l’Alcazar, 13001 Marseille
stable aux rencontres et débats sur maints Nicaragua…) son inscription dans la vie associative et 1968 au Mexique, le massacre de Tlatelolco. Le rôle de l’indigène dans le Mexique d’aujourd’hui.
sujets concernant les pays de ce ■ d’organiser des voyages et des culturelle de Marseille et la région, l’attestent. Mémoire et Imagination. Avec Néstor Ponce Avec Pável Meléndez et Virginie Ruiz
continent. Ses objectifs sont: échanges culturels entre la Provence, Et le succès croissant de nos Rencontres
la France et l’Amérique du Sud auprès du public nous conforte dans cette et Ernesto Ascencio Le 1er janvier 1994, le Mexique entre dans l’ALENA tandis que le cri
■ d’informer sur la réalité économique ■ de mettre en place des Rencontres du conviction. L’APSAS fonctionne, en plus de ses Peu d’événements de l’Histoire latino-américaine ont généré autant des indigènes mexicains retentit au niveau international. La Declara-
et sociale de l’Amérique du Sud et cinéma sud-américain, en liaison avec organismes statutaires (Bureau, Conseil d’admi- de controverses que ceux qui ont eu lieu le 2 octobre 1968 sur la ción de la Selva Lacandona montre un Mexique oublié et jusque-là
Centrale les réalisateurs de ces pays nistration, Assemblées générales ordinaires Place des Trois-Cultures, à Mexico. 35 ans après ces événements caché et ignoré. Par la suite, une série de réformes constitutionnelles
■ d’appuyer toute action de défense ■ de diffuser la musique, la littérature, le et extraordinaires), avec des équipes et des tragiques, certaines questions demeurent. Le mouvement de 1968 au concernant les droits des indigènes et de leurs cultures a été
des droits humains, économiques théâtre, la peinture d’Amérique du Sud commissions de travail où chacun(e) peut Mexique avait commencé à réunir diverses forces sociales pour adoptée par le Congrès. Malgré ces réformes, le statut de l’indigène
et sociaux ■ d’offrir à ses adhérents un service de s’investir avec plaisir selon ses désirs, motiva- réclamer les droits civiques et la démocratie. Cependant le pays s’était n’est pas clair dans la société mexicaine actuelle. Quel est son rôle
■ de faire connaître les luttes des prêt de documents pour des travaux de tions et compétences. Sont ainsi en activité des engagé à accueillir les Jeux olympiques cette année-là, ce qui a joué aujourd’hui ? Que signifie être indigène au Mexique ? Quels sont les
indigènes, des paysans sans terre, des recherche, des livres et films, une équipes cinéma, ateliers de nouvelles (cuentos), un rôle très important : la priorité du gouvernement était de mainte- défis et les enjeux de l’indigénisme mexicain ?
femmes, des travailleurs et chômeurs pratique de l’espagnol et du portugais musique, conversations, finances, logistique, nir une image de stabilité face à l’opinion internationale. Pour
de tous secteurs, pour le respect ■ d’intervenir dans les collèges et lycées, sous-titrage et traductions, site Internet, presse. certains, le massacre de cet après-midi-là a été le résultat d’un “chaos 24 novembre à 17h
de leurs droits à la demande des enseignants, pour Sans oublier les fêtes, la fabrication des organisé”. Mais organisé par qui ? Dans quel but ? Jusqu’à aujour- Salle de conférence de la BMVR l’Alcazar, 13001 Marseille
■ d’établir des contacts, ici et là-bas, exposer les aspects de la vie culturelle, légendaires “empanadas”… et tout ce que d’hui, le gouvernement est toujours resté silencieux sur cet
avec d’autres associations, économique, sociale et politique des fraternité et imagination peuvent inventer dans événement.
Cent ans plus tard : la signification de la Révolution
coopératives, associations de femmes, pays d’Amérique du Sud… nos utopies des plus réalistes! Mexicaine Conférence magistrale de Cuauhtémoc Cárdenas Solórzano
Conférence magistrale de Cuauhtémoc Cárdenas Solórzano 20
26 mai à 17h novembre 1910 : un groupe de propriétaires fonciers du nord du pays
Salle de conférence de la BMVR l’Alcazar, 13001 Marseille
et des paysans des États du sud suivent l’appel lancé par Madero
LES PROCHAINES ACTIVITÉS DE L’ASPAS Les enjeux actuels du Mexique à la lumière pour en finir avec la tyrannie de Porfirio Díaz. Bien que le dictateur
de l’Histoire du XXe siècle. Avec Nelly Chávez s’exile à Paris, plusieurs groupes révolutionnaires commencent la lutte
Toute l’année film de Eduardo Spagnuolo (Argentine/2009 Conférence “En Souvenir de Frida et Raphaële Plu avec des revendications diverses : terre, liberté, droits sociaux, non-
couleur /97’). Suivi d’un débat et d’un buffet Kahlo” par Leonor C. Harispe Avec l’arrivée de gouvernements “néolibéraux”, le nationalisme réélection, etc. Parmi les leaders se détachent P. Villa, E. Zapata, V.
> 6es Rencontres solidaires – révolutionnaire touche à sa fin, ce qui signifie une rupture implicite au Carranza et A. Obregón. Après de longs débats idéologiques, les
Cycle de conférences sur le Mexique latino-américain Frida Kahlo est la principale figure de la
peinture mexicaine. Il faut ajouter à cela sein du groupe au pouvoir. Le pays s’achemine vers une lutte idéolo- accords de la constitution de 1917 sont finalement approuvés.
Voir ci-contre
Première quinzaine d’octobre son rôle important dans l’histoire sociale du gique où les principes de la Révolution mexicaine s’opposent aux Cent ans après cette révolte armée, quelles sont les répercutions de
> Cinémas et littératures d’Amérique politiques du libre marché. En 2006, pour la première fois, deux la Révolution mexicaine aujourd’hui ? La révolution a-t-elle toujours
Du 1er au 12 avril Mexique. Une place essentielle doit donc lui
options historiquement opposées se sont clairement affrontées face un impact sur le Mexique ? Que signifie-t-elle pour les jeunes
> Festival CoLibriS du Sud. Début octobre, une programmation être attribuée dans cette saison culturelle
4es Rencontres littéraires latino-américaines, Littérature et Cinéma (des films, des livres, à la société. Les élections ont montré une société divisée mais générations ?
organisées par La Marelle / ADAAL des auteurs, des réalisateurs…) en collabora- Premier lundi du mois conservant un espoir en l’avenir. Face à un siècle qui s’annonce
(www.villa-lamarelle.fr) avec l’ASPAS. tion avec La Marelle / Des auteurs aux Débat sur l’évolution de l’économie comme celui de la haute technologie et de l’information, quel rôle
lecteurs. Des projections de films inspirés Projet conçu par l'ASPAS, élaboré par Rubén Torres Martínez
Voir ci-contre et la société sud-américaine peut jouer ce Mexique coupé en deux, avec, d’un côté, le narcotrafic, et Sandra Gondouin en collaboration avec le comité
de textes d’écrivains, des débats sur les films Prochaine date : lundi 30 mai à 18h, au la violence et la pauvreté et, de l’autre, des niveaux de vie
et les livres. Premier thème envisagé : consultatif “Mexique”
Jeudi 30 juin 2011 à 20h Jorge Luis Borges.
siège de l’ASPAS, 76 rue Perrin-Solliers, comparables aux pays du “premier monde” ?
Cité de la Musique, 13 001 Marseille, 13006 Marseille
04 91 39 28 28. En partenariat avec
Samedi 22 octobre à 18h
Festival CoLibriS
le Festival de la Rue du Tango
Academia del Tango Argentino,
> Projection de Homero Manzi, 3A rue des Héros, 13001, Marseille
un poète dans la tempête,
✂ Quatrièmes rencontres littéraires sud-américaines !
Une découverte dynamique des cultures d’un continent en pleine ébullition à travers cafés littéraires,
Bulletin à découper ou à photocopier débats, tables rondes, lectures, contes, ateliers scolaires, musique, exposition…
BULLETIN D'ADHÉSION
à l'association Solidarité Provence / Amérique du Sud - Cotisation valable de la date d’adhésion à décembre 2011 Cette année, un thème transversal “Frontières intérieures, frontières extérieures”, et une quinzaine d’invités
dont Elmer Mendoza, David Toscana, Eduardo Antonio Parra, Jordi Soler, Juan Manuel Villalobos
Nom Prénom (Mexique), Patricia Melo (Brésil), Eduardo Berti (Argentine), Sergio Chejfec (Argentine), Grecia Caceres
(Pérou), Nicolas Buenaventura (Colombie), François Arango (France), François Beaune (France)…
Adresse Du 1 au 12 avril > Rencontres en région
Code Postal Ville Téléphone Martigues, Manosque, Arles, La Ciotat, Aix, Luynes (Maison d’arrêt) et aussi Grenoble (13 avril)
Jeudi 7 avril > Avant-première “Écrivains en dialogue”
Portable Courriel @ Avec Patricia Melo (Brésil) et François Beaune / BDP Gaston Defferre
Vendredi 8 avril > Soirée d’inauguration à L’Alcazar
Cotisation annuelle Rencontres littéraires, buffet apéritif. Soirée conte au Collège Izzo
Samedi 9 et dimanche 10 > Rencontres littéraires sous chapiteau, allées Gambetta
membre actif 32 euros couple 50 euros étudiant / Chômeur 8 euros membre bienfaiteur 50 euros ou plus Dédicaces. Stands de livres proposés par les librairies Prado-Paradis et L’Écailler. Soirée festive à l’Academia del Tango.
Cotisation à adresser par chèque au nom de “ASPAS” ou Association Solidarité Provence / Amérique du Sud,
En partenariat avec Solidarité Provence / Amérique du Sud et Libraires à Marseille
au 76 rue Perrin-Solliers, 13006 Marseille.
43
PARTENAIRES PARTENAIRES

LES SALLES, LIEUX DE PROJECTIONS CINEMA Cinéma LES PARTENAIRES INSTITUTIONNELS, SOCIAUX ET CULTURELS
Le Central Le Central,
ET PARTENAIRES CINÉMA S T B O N N E T

Saint-Bonnet
Le fonctionnement du cinéma Le Central de
La Friche La Belle de Mai, Marseille Saint-Bonnet est assuré uniquement par des
bénévoles réunis dans une association. Il
En Amérique du Sud, le cinéma poursuit sa formidable ascension. fonctionne pendant les vacances scolaires
Des réalisations remarquables, quel que soit le genre, continuent de avec un film par semaine, le reste du temps Les Instants Vidéo Academia del Tango Euromed Management
voir le jour. De nouveaux réalisateurs percent régulièrement en même l’équipe du cinéma assure une projection par numériques et poétiques Argentino Contact : Ingrid Lajara, responsable
temps que d’autres confirment leur talent. Mais leurs œuvres ne parviendraient pas jusqu’à Mar- mois. Le cinéma est partenaire de l’ASPAS de l'enseignement de l'espagnol
pour les Rencontres du cinéma sud-américain. Contact : Marc Mercier Contact : Marion Ouazana, directrice
seille sans l’énergie déployée par les quelques bénévoles de l’ASPAS. Permettre de voir le meilleur Friche La Belle de Mai, BP 921, 13288 Marseille Cedex 9
Contact : l’équipe du Cinéma Le Central Tél 06 76 85 04 21
de la production cinématographique sud-américaine de ces dernières années et continuer de le 13331 Marseille cedex 3 Tél 04 91 82 78 27
Rue Trésorerie, 05500 Saint-Bonnet- www.academia-del-tango-argentino.com
faire avec autant d’enthousiasme et de générosité en ces périodes de régime budgétaire, c’est Tél 04 95 04 96 24 / ingrid.lajara@euromed-management.com
un engagement remarquable que la Friche se devait de soutenir. en-Champsaur / Tél 04 92 50 56 11 www.euromed-management.com
administration@instantsvideo.com
Les Rencontres du cinéma sud-américain fêteront donc cette treizième édition avec une fois de www.instantsvideo.com
plus la Friche pour complice.
Contact : Matthieu Colotte, secrétaire général adjoint en charge du cinéma et de l’audiovisuel Cinéma
Friche la Belle de Mai, 41 rue Jobin, 13003 Marseille Le Bourguet,
Tél 04 95 04 95 04 / Fax 04 95 04 95 00 / www.lafriche.org Forcalquier Centre Documentation et
L’Association de Gestion du Cinématographe de Animation Tiers-Monde
Château-Arnoux est heureuse d’accueillir, au Contact : CDATM-Ritimo (mar. au ven. Centrale Marseille
CRDP CRDP Sciences Po cinéma Le Bourguet à Forcalquier, les Ren-
Espaceculture 14h30 à 18h30 ou sur RV) Contact : Carole Enoch, Responsable
ACADEMIE contres du cinéma sud-américain de Marseille. Tél 04 91 47 69 17 / cdatm13@ritimo.org Langues et Cultures Internationales.
AIX-MARSEILLE Ce Centre pédagogique Contact : Christian Duval, Directeur Contact : Association de Gestion Contact : Jean-Jacques Gilliard, direction École Centrale Marseille Technopôle
contient librairie, salles de 25 rue Gaston de Saporta, 13625 Aix-en- du Cinématographe de Château-Arnoux Tél 04 96 11 04 60 / info@espaceculture.net de Château-Gombert / Tél 04 91 05 47 55
conférences et d'expositions et la salle de Provence Cedex 01 / Tél 04 42 17 01 60 Place du Bourguet, 04300 Forcalquier www.espaceculture.net carole.enoch@ec-marseille.fr
projection "Cézanne", équipée d'appareils de sciencespo.aix@sciencespo-aix.fr Tél 04 92 75 02 82 www.centrale-marseille.fr
projection. Elle ouvre ses portes à différentes www.iep.univ-cezanne.fr
associations et initiatives culturelles, dont les
Rencontres du cinéma sud-américain.
Contact : Gérard Puimatto, Directeur FIDMarseille Fada Films
31 bd d’Athènes, 13232 Marseille Cedex 01 Les Studios Par sa Carte Blanche Contact : Javier Gorleri
Tél 04 91 14 13 12 Decanis désormais bien établie, le FIDMarseille est Tél 06 98 19 51 31
accueil@crdp-aix-marseille.fr heureux de partager chaque année un film Association Libraires info@fadafilms.com / www.fadafilms.com
Maison de la Région
www.crdp-aix-marseille.fr 22 av. de Saint-Barnabé, 13004 Marseille
Tél 04 91 43 98 07
avec les Rencontres du cinéma sud-américain, à Marseille 61 La Canebière, 13001 Marseille
manière de réaffirmer, comme chaque année, le Contact : Marie-Dominique Russis Tél. : 04 91 57 57 50
contact@lesstudiosdecanis.com
bonheur de liens dont nous sommes fiers. 142 La Canebière, 13001 Marseille information@crt-paca.fr
www.lesstudiosdecanis.com
Contact : Jean-Pierre Rehm, Tél 04 96 12 43 42 www.regionpaca.fr
Délégué général du FIDMarseille contact@librairesamarseille.com
ASSOCIATION
14 allées Léon Gambetta, 13001 Marseille www.librairie-paca.com Worldmundo
art&essai Tél 04 95 04 44 90 / welcome@fidmarseille.org Contact : Gentiane Piovanacci
Lumière
LA CIOTAT www.fidmarseille.org Tél 06 07 91 70 68 /
communication@worldmundo.com
Art et essai www.worldmundo.fr
Lumière, La Ciotat Cinémovida Le Lido, Cinémas
Manosque du Sud
Cette année encore, La Ciotat sera au rendez-
vous des Rencontres du cinéma sud-améri- Depuis de nombreuses années, le Cinéma Le Le partenariat entre Cinémas du Sud et les
cain, avec de nouveaux films, de nouvelles Lido participe aux Rencontres du cinéma sud- Rencontres du cinéma sud-américain permet BMVR L’Alcazar
connaissances et la découverte de nouveaux américain. C’est l’occasion pour nous de faire de partir à la découverte de nouvelles œuvres, La Marelle, villa Département d’Études 58 Cours Belsunce,
réalisateurs.
Contact : Jean-Philippe Sartori, Art et essai
découvrir au public manosquin des films et
des rencontres riches et variés. Des films
qui, par le biais du réseau de salles de Ciné- des projets d’auteurs latino-américaines de 13001 Marseille
accueil-bmvr@mairie-marseille.fr
mas du Sud, peuvent rencontrer un nouveau
Lumière, développement de la culture “rares”, des rencontres enrichissantes... public dans plusieurs villes de la Région. Contact : Pascal Jourdana, l’Université de Provence www.bmvr.marseille.fr
cinématographique Contact : Williams Hourantier, Contact : Vincent Thabourey, coordinateur de Des auteurs aux lecteurs Contact : Maud Gaultier, directrice
Cinéma Lumière, place Evariste Gras, cinéma Le Lido, groupe Cinémovida Cinémas du Sud / Friche La Belle de Mai, Friche La Belle de Mai, 41 rue Jobin, du Département (Centre d’Aix)
13600 La Ciotat Cinémovida le Lido, 2 ave Saint-Lazare, 13331 Marseille Cedex 3 / Tél 04 91 62 79 05 13003 Marseille / Tél 04 91 05 84 72 29 ave Robert Schuman, 13621
cine.plus.lumiere@wanadoo.fr 04100 Manosque contact@cinemasdusud.com contact@villa-lamarelle.fr Aix-en-Provence Cedex 01
www.artetessailumiere.fr www.cinemovida.com/manosque www.cinemasdusud.com www.villa-lamarelle.fr Tél 04 42 95 34 46 / www.univ-provence.fr
44 45
REMERCIEMENTS

Nous remercions tous les réalisateurs, nos partenaires cinéma, dont: - Studio Zen : Yann Leca, Thierry Zenou, Exlusivité !
maisons de productions, institutions - La Friche La Belle de Mai : Matthieu Colotte, Piérick Jeannoutot
culturelles qui nous ont permis de montrer Henri Lambolay, Sophie Lemaire - les élèves d’Euromed Management
La bûche A découvrir
Maya au SAVIM
les films, et particulièrement - FIDMarseille : Jean-Pierre Rehm, et Ingrid Lajara Bar, tapas, d’automne !
- Lillian Liberman, Mexique
Ourida Timhadjelt et toute l’équipe
- Cinémas du Sud : Vincent Tabourey,
- l’École Centrale Marseille et Carole Enoch
- Xavier et Chloé Ouvrard
cuisine &
vins espagnols
- Sabrina Farji, Argentine
- Miguel Pereira, Argentine
Eva Brucato
- L’équipe du CRDP : Philippe Stephanus,
- Anne Alix et Aurélia Barbet
- Tronera production, Argentine et Tarantula
www.choco-france.com
- Walter Tournier, Uruguay 18, rue Bussy l’Indien 13006 Marseille
Christine Dinoia production, Belgique Planteur de Cacao en Equateur et en Amazonie,
- Eduardo de la Serna, Lucas Marcheggiano Artisan d’un chocolat éthique et savoureux...
et Adriana Yurcovich, Argentine
- Le Lido à Manosque : William Hourantier - Nicolás Buenaventura
- L’association Art et essai Lumière, La Ciotat,
- Tomas Dotta
04 96 12 00 23 (métro cours Julien)
- Institut Culturel du Mexique à Paris : et son président Jean-Philippe Sartori - Milagros Salas, Federico Noro, Jorge Ramos
Carolina Becerril - L’équipe du cinéma Le Central à Saint-Bonnet de “Tupac-Amaru”, Argentine
- Ambassade d’Argentine à Paris - L’équipe du cinéma Le Bourget à Forcalquier,- Eduardo Rodriguez
- Union Latine : Alessandro Melioli Jacques et Édith Mougel - Rubén Torres
- Imcine Mexique : Marina Stavenhagen, - Marta Oves
María Eugenia Garzón, Alejandro Díaz, - Jen Marc Di Trocchio
Jesús Nuñez Carrasco Nous sommes particulièrement honorés - Les Studios Decanis
- FUC, Argentine : Manuel Ferrari de la présence de: - Les Instants vidéo et Marc Mercier
- CNAC, Venezuela : Alizar Dahdah, Teresa et Laura Bosques, Gérard Malgat, - Radio Nostalgie
Fernando Clavier Andres del Collado, Jeanne Baumberger, Bania - Le Bicok, brasserie
- INCAA, Argentine : Bernardo Bergeret, Medjbar, Samuel Bester, Jean-Claude Nieto, - le Centre d’Information et documentation
Maria Nuñez Eric Giraud, Philippe Conti Tiers-monde, Jean et Françoise Cabané
- Pascal Condito, Argentine que nous remercions encore ici - l’Academia del Tango Argentino
- Festival de Toulouse : Esther Saint Dizier, chaleureusement. et Marion Ouazana
Erick Gonzalez Guy Boissieres - Espace Copies
et Hélène Lecomte - la société AGODIS : Hector Jara
- Cine Ojo, Argentine : Marcelo Cespedes, Enfin, un certain nombre de personnes - Raphaël Degoix-Messand (poptromatiQ
Carmen Guarini et Michelle Toriglia nous ont apporté leur aide en de multiples Événements)
- Mostra de Cinema Llatinoamericà occasions. Merci encore à: - Worldmundo : Gentiane Piovanacci
de Catalunya, Lleida, Espagne : Jordi Gonzàlez - le Conseil Général 13, Direction de - le groupe “La Cumbia Chicharra”
Macià, Cristina Latrás la Jeunesse et des Sports Service de - Hans et “Parking latino”
- Festival Reflets du cinéma ibérique la Jeunesse : Catherine Claveau
et latino-américain : Laurent Hughes et Patricia Chiarena Ainsi que: Charlotte Lebos, Chantal Fischer,
- ICAIC, Cuba : María Padrón Iranzo - la Région PACA : Michèle Trégan Alain Carré, Grégoire Marechal, Noëlle Mas, Guy
- EICTV, Cuba : Zita Morriña - l’Espace Culture : Anne-Marie d’Éstienne Panchout, Claude de Peretti, Christian Scarzella, R E S T A U R A N T H O T E L
- Sala Lugones, TGSM, Buenos Aires : d’Orves, Isabelle Lesieur, Soizik Voinchet, Florence Lloret, Nathalie Guimard, Christian
Luciano Monteagudo Jean-Jacques Giliard Garcin, Ilya Green, Mathilde Chèvre, Nicolas Dick,
- Cinemateca Argentina : Marcela Cassinelli - l’Université d’Aix, dépt latino-américain : Luisa Marques Dos Santos, Adèle Pécout…
Mme Maud Gautier et bien entendu tous les adhérents et amis de
et l’ensemble des réalisateurs des films - l’Association Libraires à Marseille : l’association qui, par leur active contribution,
qui nous ont offert leur participation. Marie-Dominique Russis ont rendu possible cette manifestation.
Nos remerciements vont également à tous - La Marelle / ADAAL : Fanny Pomarède SPECIALITES CUBAINES ET SUD-AMERICAINES
19 BD DES NEIGES 13008 MARSEILLE
(QUARTIER BONNEVEINE)
04 91 73 52 37
VENDREDI ET SAMEDI SOIR JUSQU’À TARD DANS LA NUIT
COURS DE SALSA TOUS LES JEUDI SOIRS

Un punch offert pour tout repas


sur présentation du programme
46 47
76 rue Perrin-Solliers, 13006 MARSEILLE
tél : 04 91 48 78 51 / contact@aspas-marseille.org
www.aspas-marseille.org / www.cinesud-aspas.org

ESPACES
COPIES

CRDP
ACADEMIE
ASSOCIATION

art&essai Le Central
CINEMA
AIX-MARSEILLE Lumière S T B O N N E T
LA CIOTAT
www.zen-studio.com