Vous êtes sur la page 1sur 27

Éthique et politique – 2

1. Éthique ancienne / éthique moderne


2. Aristote et la question de la vie bonne
3. «Couche avec le plus grand nombre de
filles possibles» - le bien, c’est le plaisir
4. «Sois heureux» - le bien, c’est le bonheur
1. Éthique ancienne / éthique
moderne
Bien Juste

Conception attractive Conception impérative


La valeur éthique est l’intérêt bien La valeur éthique est
compris de l’agent indépendante de l’intérêt de
l’agent (devoir)
2. Aristote et la question de la vie
bonne
Qu’est-ce qui fait une bonne scie ?
 Quel est le propre de la scie ?

 La capacité de scier.

 Une bonne scie est une scie qui


nous permet de bien scier.
Qu’est-ce qui fait un bon être
humain ?
 Quel est le propre de l’être
humain?

 La capacité de raisonner.

 Un bon être humain est un être


humain qui raisonne bien.
3. «Couche avec le plus grand
nombre de filles possibles» - le
bien, c’est le plaisir.
 Little Miss Sunshine
(2006)

 Hédonisme : une
base scientifique pour
l’éthique ?
Jeremy Bentham (1748-1832)
 Durée : Un plaisir long et durable est plus
utile qu'un plaisir passager.
 Intensité : Un plaisir intense est plus utile
qu'un plaisir de faible intensité.
 Certitude : Un plaisir est plus utile si on est
sûr qu'il se réalisera.
 Proximité : Un plaisir immédiat est plus
utile qu'un plaisir qui se réalisera à long
terme.
 Étendue : Un plaisir vécu à plusieurs est
plus utile qu'un plaisir vécu seul.
 Fécondité : Un plaisir qui en entraîne
d'autres est plus utile qu'un plaisir simple.
 Pureté : Un plaisir qui n'entraîne pas de
souffrance ultérieure est plus utile qu'un
plaisir qui risque d'en amener.
 Théoriquement, l'action la plus morale sera
celle qui réunit le plus grand nombre de ces
critères.
John Stuart Mill (1806-1873)
 «Peu de créatures humaines accepteraient d'être changées
en animaux inférieurs sur la promesse de la plus large
ration de plaisir de bêtes; aucun être humain intelligent ne
consentirait à être un ignorant, aucun homme ayant du
coeur et une conscience à être égoïste et vil, même s'ils
avaient la conviction que l'imbécile, l'ignorant ou le gredin
sont, avec leurs lots respectifs, plus complètement satisfait
qu'eux même avec le leur. Ils ne voudraient pas échanger
ce qu'ils possèdent de plus qu'eux contre la satisfaction la
plus complète de tous les désirs qui leur sont communs.
S'ils s'imagine qu'ils le voudraient, c'est seulement dans
des cas d'infortune si extrême que, pour y échapper, ils
échangeraient leur sort pour presque n'importe quel autre,
si indésirable qu'il fut a leur propre yeux. Un être pourvu de
faculté supérieure demande plus pour être heureux, est
probablement exposé a souffrir de façon plus aiguë, et offre
certainement a la souffrance plus de points vulnérables
qu'un être de type inférieur; mais en dépit de ces risques, il
ne peut jamais souhaiter réellement tomber a un niveau
d'existence qu'il sent inférieur.[...]
 Il vaut mieux être un homme insatisfait qu'un porc satisfait;
il vaut mieux être Socrate insatisfait qu'un imbécile satisfait.
Et si l'imbécile ou le porc sont d'un avis différent, c'est qu'ils
ne connaissent qu'un coté de la question: le leur.»
 Mill, L’Utilitarisme
La machine à expérience
 «Supposez qu’il existe une machine à expérience qui soit en
mesure de vous faire vivre n’importe quelle expérience que vous
souhaitez. Des neuropsychologues excellant dans la duperie
pourraient stimuler votre cerveau de telle sorte que vous croiriez et
sentiriez que vous êtes en train d’écrire un grand roman, de vous
lier d’amitié, ou de lire un livre intéressant. Tout ce temps-là, vous
seriez en train de flotter dans un réservoir, des électrodes fixées à
votre crâne. Faudrait-il que vous branchiez cette machine à vie,
établissant d’avance un programme des expériences de votre
existence ? Si vous craignez de manquer quelque expérience
désirable, on peut supposer que des entreprises commerciales ont
fait des recherches approfondies sur la vie de nombreuses autres
personnes. Vous pouvez faire votre choix dans leur grande
bibliothèque ou dans leur menu d’expériences, choisissant les
expériences de votre vie pour les deux ans à venir par exemple.
Après l’écoulement de ces deux années, vous aurez dix minutes, ou
dix heures, en dehors du réservoir pour choisir les expériences de
vos deux prochaines années. Bien sûr, une fois dans le réservoir
vous ne saurez pas que vous y êtes; vous penserez que tout arrive
véritablement. D’autres peuvent aussi se brancher pour connaître
les expériences qu’ils désirent, aussi n’est-il pas besoin de rester
débranché pour les servir. (Ne vous arrêter pas à des problèmes
comme celui de savoir qui fera marcher les machines si tout le
monde se branche.) Vous brancheriez-vous ? Que peut-il y avoir
d’autre qui nous préoccupe si ce n’est la façon dont nous
ressentons nos existences de l’intérieur?»
 Robert Nozick, Anarchie, État et utopie, PUF, 1988, p.64.
Arguments de Nozick :
 (a) Nous voulons faire certaines choses, et non seulement nous contenter
d’avoir l’expérience de les faire.

 (b) Nous voulons être d’une certaine façon, être tel ou tel genre de personne.

 (c) Nous sommes attachés à la réalité.


4. «Sois heureux» - le bien,
c’est le bonheur
La psychologie positive
(Seligman)
 Trois vies heureuses :
 La Vie de Plaisir (VP)
 La Vie Bonne (VB)
 La Vie Signifiante (VS)
(VP)
+ (VB)
+ (VS)
----------
Vie Heureuse (VH)
La Vie de Plaisir (VP)
 Maximiser les émotions positives.
 Développer les habilités qui permettent
de les amplifier.

 Problèmes :
 Héréditaire
 Habituation
La Vie Bonne (VB)
 Engagement

 Plaisir / flow (le temps s’arrête…)

 Repérer ses forces et les exercer.


La Vie Signifiante (VS)
 Repérer ses forces…

 Et les mettre au service de quelque


chose de plus grand que soi.
Problème #1 : On cherche le
bonheur… Mais s’il nous tombait
dessus ?
70
Gagner à la
loto
60

50

Bonheur
après une 40
année
30 Devenir
paraplégique
20

10

0
70

60
Gagner à la Devenir
loto paraplégique
50

Bonheur
après une 40
année
30

20

10

0
Le biais de l’impact… (Gilbert)
 Nous avons tendance
à surestimer l’impact
des événements
futurs sur notre
bonheur…
Un Système Immunitaire
Psychologique (SIP)
 Processus cognitifs
 Plus ou moins conscients
 Si le monde me satisfait…
 Si le monde me laisse sur ma faim…
 Je change ma vision du monde.
Le bonheur synthétisé…
 «Je me sens tellement mieux, physiquement, mentalement et dans
presque tous les autres aspects de ma vie.»
 «Je n’ai pas une minute de regret. Ce fût une expérience
incroyable»
 «Pour moi, tout a tourné pour le mieux»
«Je me sens tellement mieux, physiquement,
mentalement, financièrement et dans presque tous
les autres aspects de ma vie.»
Jim Wright, ex-politicien.
«Je n’ai pas une minute de regret. Ce fût une
expérience incroyable»
Moreese Bickham, ex-détenu.
«Pour moi, tout a tourné pour le mieux»
Harry S. Langerman, non-millionnaire.
«Je suis plus heureux que je l’aurais été avec les
Beatles.»
Pete Best, ex-beatles
La recette du bonheur ?
 1. Acquérissez pouvoir, prestige et richesse,
puis perdez-les.
 2. Passez le plus de temps possible en prison.
 3. Aidez quelqu’un à devenir très, très riche.
 4. Ne devenez pas un membre des Beatles.
Problème #2 : ce n’est pas clair que
le bonheur devrait être notre idéal
moral
 Éthique du juste ----- » Devoir
 Il y a des choses qu’on doit faire, peu
importe si ça nous rend heureux ou pas.