Vous êtes sur la page 1sur 27

L’Influence

en
Intelligence
Economique

Levier
des
Stratégies
de Puissance
M.N. BELDJERD
mbeldjerd@wanadoo.fr
ANTAGONISMES ET CONTRADICTIONS DU DEVELOPPEMENT

 Contradictions systèmiques  Asymétrie générique : Flexion historique / Puissance


endogènes / exogènes économique / Puissance Géo-stratégique

Zonalisation accentuée des échanges à l’échelle mondiale


Globalisation des marchés
et des stratégies de dominance des firmes,
Intensification des pressions concurrentielles,
Amplification des interdépendances
Tensions géopolitiques récurrentes

POSTURE STRATÉGIQUE
REPENSER les stratégies MAÎTRISER
des Entreprises et de l’Etat l’information et la
[champs d'actions, moyens , marges de Gouvernance Publique
manœuvre] NE PAS SUBIR
les
effets négatifs de la zonalisation

INTELLIGENCE ECONOMIQUE
outil de
COMPRÉHENSION et de RÉORGANISATION INFLUENCE
de l'économie nationale,
Levier de STRATEGIE
indispensable à la définition d’un
développement réactivé et performant
Systèmique
de l’Influence
EMERGENCE PREVALENCE

Influence, levier de Puissance

CONVERGENC
DIVERGENCE
E
RISQUES PAYS / ENTREPRISES

Sphère Economique RISQUE Sphère Politique

- Potentialités naturelles - Dépendance multiforme


- Taille du Marché - Dépendance industrielle
- Socle Industriel - Dépendance financière profilée
- Situation sociale fragile
Cercle vertueux optimiste du risque politique ?
 Inconnue 1 : l’avènement d’une société civile consolidée
 Inconnue 2 : L’absence d’un projet de société
 Inconnue 3 : croissance incertain ayant trait à la problèmatique
de restructuration des centres de production et de l’investissement étranger .

RISK MANAGER Nouvelle approche du risque et maîtrise de la peur


Vision globale des menaces
Mobilisation des compétences 6
Objectifs

Identifier les risques


informationnels ( Rumeurs, Initier aux techniques de
désinformation, manipulation
persuasion, d’influence et
de l’information) et les
de contre-influence
actions offensives et
défensives de l’IE

Identifier et comprendre
les problématiques liées
sensibiliser à la mise en
aux stratégies d’influence
place de stratégies
et de contre-influence
offensives / défensives
mises en œuvre par les
acteurs publics et privés.
SYSTEMIE DE L’INFLUENCE
Niveaux de Décision

Stratégique Tactique Opérationnel


Axes de Optimisation des moyens Exploitation des
Contenu de
Développement mis en place moyens
Décision

Que peut-on faire ?


 Analyse interne : Forces / Faiblesses COMPETENCES
 Analyse externe: Opportunités / Menaces FACTEURS DE SUCCES

Que doit on faire ? POLITIQUE FONCTIONNELLE


Cf Matrice SWOT

7
FSP / PODC

Finalité
Roue Managérielle

Intelligence
Economique
Planification Organisation

Stratégie

?
Contrôle Direction

Politique

INFLUENCE
8
Cycle

9
Effet Final Recherché (EFR)

l’adaptation
un cadre  aux besoins de l’entreprise algérienne
méthodologique  à des résultats tangibles quant à la
résolution juridique des conflits
l’assimilation
de démarches pragmatiques

accroître en valeur
les compétences décisionnelles
notamment juridiques
du Décideur,
Tactique
de l’Influence

 De l’Opérationnel
à l’Informationnel

 Guerre économique et
Guerre de l’Information
CONTRAINTE

- ©7792030670
falsification endoctrinement
mystification

propagande

publicité

Variable de lobbying
assujettissement
MESSAGE

relation publique
presse © JF.Bianchi
d'opinion relation presse

media
promotion instrumentalisation
des ventes
connaissance presse
+ commerciale

PERSUASION + Variable de gestion de la CIBLE -


MSIE XiX École de Guerre Économique 24 mai 2013
CONTRAINTE

-
©7792030670

DESINFORMATION polémologie

COERCITION
INTOXICATION

?
INFLUENCE
gestion du
polémique
MESSAGE

COMMUNICATION
© JF.Bianchi

Rhétorique
AGITATION

INFORMATION

Dialectique
MANIPULATION
+

PERSUASION + Management de la CIBLE -


MSIE XiX École de Guerre Économique 24JF.Bianchi
© mai 2013
- ©7792030670

DESINFORMATION
COERCITION

INTOXICATION

INFLUENCE
MESSAGE

COMMUNICATION
AGITATION

CONNAISSANCE &
INFORMATION
MANIPULATION
+

+ CIBLE -
MSIE XiX ©J-F. BIANCHI. École de Guerre Économique 24 mai 2013
DE L’OPERATIONNEL A L’INFORMATIONNEL

L’attaque d'une entreprise peut être conduite


- par une stratégie directe
- Par un encerclement progressif de ses intérêts.

Attaque sur le cœur de la cible Attaque à sa périphérie


à partir de la faille visible de l’adversaire
(la campagne contre les pluies lancée au cours des
(la campagne déclenchée par General Motors après le années 70 par des mouvements écologistes sur les
débauchage par Volskwagen d'un de ses principaux facteurs déterminants de la pollution manipulée par
cadres dirigeants (affaire Lopez). des constructeurs automobiles allemands)

 Discréditer,
 Décrédibiliser ses représentants,
 Nuire à la réputation des secteurs d’activité ou à son
image,
 déstabiliser son environnement (structures amont et
aval, ses partenaires, ses clients, ses fournisseurs,)
Renseignements préalables La contre-information
Appliquer le cycle du renseignement pour dresser une cartographie
Tridimensionnelle de l’entreprise. " La contre-information
peut-être définie comme
Trois aspects des opérations de guerre économique de l'Information l’ensemble des actions de
communication qui, grâce à
• la Tromperie :Désinformation, Manipulation, discrédit
une information pertinente
 la Contre-information : ouverte, argumentée, non
. - Identification des points faibles de l'adversaire,
manipulée et vérifiable
- Exploitation de ses contradictions,
permettent d’atténuer,
- Viser ses talons d'Achille,
- Utiliser l'information vérifiable) d’annuler ou de retourner
contre son instigateur une
 la Résonance attaque par l’information’’
- Faire de l'agit-prop, (Ch. HARBULOT,
- Optimiser les caisses de résonances, Ecole de Guerre économique)
- Créer des réseaux d'influence,
- animer des forums de discussion…)
Stratégie
de l’Influence

 Grille de Lecture des


Interactions

 Modes opératoires et
Diplomatie Publique de
la Puissance
Synoptique

Outil
de Puissance
Domaine particulier
de l’Intelligence Economique

Concept
Universel La capacité des organisations, des entreprises vers un accroissement
quand il convient de penser, comprendre et agir et un durcissement
La relation de pour résoudre les problèmes posés par les conflits des conflictualités
l’homme à lui économiques et sociétaux…
même hors des règles institutionnelles Nouvelle polémologie
du marché économique

Employer l’influence
comme stratégie et
dans l’IE ?
19
Méthodologie
1. Présentation du Contexte

2. Acteurs-Clefs et Relais

3. Tempo du Conflit
3.1 Matrice socio-dynamique
3.2 Echiquiers

4. Moyens, Postures, 4.1 Schéma Générique


Perceptions,Comportements 4.2 Comportement
des protagonistes

5. Stratégies 5.1 Stratégie de Greenpeace


mises en œuvre 5.2 Stratégie de Shell

6. Hypothèse de Stratégie 6.1 Options


Préventive et contre- mesures 6.2 Contre-Mesures
pour Shell 6.3 Planification

20
1. Dresser un état des lieux

1
La définition des antagonisme et des synergies possibles

ENGAGES HESITANTS

ALLIES
ADVERSAIRES

OPPOSANTS

CONTRADICTEURS
PASSIFS

22
3.1 Matrice Socio-Dynamique

Shell DEU
UK Gvt
Shell UK Esso UK Exxon Royal Dutch Family

Peter
Duncan Hésitants
Alliés
Chris Fay John Major
SHELL/Royal Dutch North Sea
Conférence

Tim Eggar Johanssen


Shell Herkstroter Tim Birch
Expro Com m ercial
Fishing
Associat ions

Engagés Shell NLD


Joint Nat u re
Conservancy
Com m it ee
s Greenpeace Ulrich Jurgens
u tre
Scot t i sh Ne
Nat ional
Herit age Madeleine
Angelika Merkel Cobbing Thilo Bode
Scottish Court

Média DEU
Adversaires
Greenpeace DEU

Média

Helmut Khol Société DEU


Opposants Greenpeace UK

DEU Gvt
Junge Union
Labor party
Greenpeace NLD Gijs Thieme
Passifs Contradicteurs

Worker Activistes
Council
4.1 schéma générique

MOYENS POSTURES PERCEPTION COMPORTEMENT

ACTIVISTES
SAUVEGARDE DE
ATTAQUE DE LA
LA NATURE
PLATE-FORME OFFENSIVE AGRESSIF
GREENPEACE LES MEDIAS
PLAIDOYER POUR
L’ENVIRONNEMENT
INFLUENCE

LEGALISTE PRIMAUTE DE LA
REPONSE TECHNIQUE
JURIDIQUE DEFENSIVE LEGITIMISTE
TENACITE
SHELL ASSOCIATIONS SUR LE RESPECT
RAPPORTS DES NORMES
D’EXPERTS

24
Champ
géo-économique Champ concurrentiel

Champ de la société
Champ géoéconomique (compétition entre blocs, civile divergences d’intérêts nationaux, montée en
puissance de la rivalité des territoires, évaluation du parasitage des économies
différenciationcriminelles)
à établir entre les
compétition entre blocs, firmes prédatrices et les firmes non
intervention
Champ concurrentiel (différenciation à établir entre prédatrices,
des organisations de les firmes prédatrices et les firmes non
Divergences
prédatrices,d’intérêts
mesurenationaux,
des pratiquesconsommateurs,
de concurrence déloyale, observation des opérations
d’influence
montée derrière
en puissance de des thèmes porteurs comme la moralisation desmesure
la rivalité affaires
desou la protection
pratiques de de
l’environnement)
des territoires, concurrence déloyale,
des organisations non
observation des opérations
évaluation du la parasitage gouvernementales,
Champ de société des civile (intervention des organisations d’influence derrière des thèmes
de consommateurs, des
économies criminelles
organisations non gouvernementales, développement de l’économieporteurs
développement de
sociale)comme la moralisation des
affaires ou la protection de
l’économie sociale
l’environnement
L’interprétation des jeux d’acteurs

26
Une Vision et une démarche efficiente ne relèvent pas des questions de connaissances
seulement mais d’un état d’esprit à écouter pour inclure la dimension juridique ab initio dans
la prise d’informations et dans la réflexion pour la décision . Parmi toutes les tendances et
évolutions, la surveillance doit naître à partir du moment où une pratique commence à faire
naître des enjeux
Véronique CHAPUIS-THUAULT - La dimension stratégique du droit