Vous êtes sur la page 1sur 17

Application de la

méthodologie de l’évaluation
de l’ OCDE/DAC:
le CPAR du Chili

Jorge Claro, Président et PDG


International Procurement
Institute, INPRI
Rapport d’Évaluation des
Passations de Marchés des
Pays (CPAR)
 L’Exécution des prêts/subventions est
généralement mise en oeuvre en accord
avec les politiques des MDB
 L’intention d’utiliser les systèmes
nationaux existe
 Les Stratégies d’Assistance aux Pays du MDB
doivent inclure les considérations de passations
de marchés
 Le CPAR est l’outil le plus important pour
déterminer la solidité d’un système national,
permettant aux MDB d’évaluer la capacité d’un
pays d’exécuter avec succès les projets qu’ils
Le Cadre Chilien
 Le processus a commencé en 2007
mais les contraintes budgétaires et
les obstacles bureaucratiques ont
retardé son démarrage jusqu’à
2008
 2009 est une année d’élection au
Chili et le climat politique a évolué
avec le changement des priorités du
gouvernement
 Ce qui était une priorité et avait un
Le Cadre Chilien
 L’influence des MDB au Chili est
limitée
 Le Gouvernement a un accès facile
aux Marchés Financiers
Internationaux
 La BID a fait un prêt à Transantiago,
le Système de Transport Public de
Santiago.

Le prêt a été déclaré inconstitutionnel
Le Cadre Chilien
 Transantiago est le sujet d’une
dispute domestique majeure parmi
les factions parlementaires,
centrée sur l’efficacité, les
augmentations de taux et les
sources de financement pour le
système. Cela a affecté la position
de la BID dans le pays.
 Le prêt n’a pas été remboursé.
Le Cadre Chilien
 Le CPAR doit être négocié aux plus
hauts niveaux du gouvernement
 Les autorités responsables des
passations de marchés peuvent avoir
leurs propres perspectives ou
programmes
 Le Chili n’est pas membre de l’OCDE,
mais a exprimé un intérêt à en
devenir membre
Cadre
 La méthodologie de l’OCDE/DAC
est
 Extrêmement Participative
 Plusieurs intervenants doivent être
identifiés
 Représente un sérieux investissement de
temps et de ressources, et la
participation de plusieurs autorités
publiques exige une volonté politique
 Quelque peu rigide, dépourvue des
nuances du processus de passation de
Les Acteurs Clés
 Gouvernement du  Equipe BID/BM
Chili  Personnel
 Ministère des Bancaire
Finances  Consultants
Locaux
 Expert en 
Consultant légal
Passation de 
Economistes
Marchés 
Spécialistes en
 Ministère des Passation de
Marchés
Travaux Publics
 Consultants
 Ministère du Internationaux
Logement 
Spécialistes en
 Entité d’Audit Passation de
Marchés
Les Acteurs Clés
 Utilisateurs de  Corps Electoraux
ChileCompra Organisés
 Tous les Ministères  Chambres de
 Entités Commerce
Décentralisées  Associations
 Forces Armées Professionnelles
 Gouvernements  Médias
Locaux et Régionaux  Groupe de Pression
 Vendeurs et Pro-OCDE
Fournisseurs

Petites et Moyennes
Entreprises

Importateurs et
Questions
 La méthodologie de l’OCDE/DAC
n’est pas appliquée en vase clos
 La participation de tous les
secteurs et intervenants est
essentielle
 Il est difficile de les identifier tous
 Seule une autorité centrale puissante
aura le pouvoir de les organiser
 Les retards ont causé une
diminution dans les niveaux
Questions
 Les experts en passation de marchés
jouent un rôle critique dans les ateliers de
validation
 Un plan stratégique de passation de marchés
pour 2008 – 2012 a été publié sans apport du
CPAR

Les résultats du CPAR qui différaient ou signifiaient
des changements au plan auraient été controversés
 Les attitudes envers l’exercice établissent le ton

La volonté d’apprendre des autres et d’aborder les
problèmes est essentielle, mais peut être limitée par
le désir d’obtenir la meilleure note possible pour un
Questions

 Un budget limité a eu un impact


sur la magnitude et l’envergure
des échantillons d’audit et la
couverture régionale
 La sélection des échantillons
nécessite une connaissance du pays
et est un élément clé de cet exercice
Questions
 Lorsque les systèmes sont perçus
comme démunis, les Gouvernements
sont plus disposés à identifier les
problèmes et à trouver des solutions
 Lorsque les systèmes sont perçus
comme adéquats, les
Gouvernements préfèrent ne pas
identifier les problèmes et laissent le
système tel quel, tandis que les
priorités sont placées ailleurs
 Le Chili est perçu au niveau interne
comme ayant un bon système et est
Approches

 La méthodologie OCDE/DAC
semble être plus applicable aux
économies naissantes qu’aux pays
développés
 L’équipe BM/BID devait concilier la
rigueur scientifique de l’OCDE/DAC
avec les réalités d’un scénario
politique survolté
Approches

 L’équipe BM/BID a dû trouver des


façons de produire un CPAR après
que les ateliers de validation aient
produit des résultats qui ont
contredit les conclusions initiales
des consultants locaux
Résultats
 Le CPAR fut complété en 2008 et
l’ébauche de rapport est
actuellement en révision (mai 2009)
 Quoique l’exercice se soit avéré
réussi, les opportunités pour une
discussion plus approfondie sur les
questions présentes et futures, ainsi
qu’un affinement plus poussé du
système pourraient peut-être avoir
été mieux exploités
Fin

Les commentaires et questions sont


bienvenus

Jorge Claro
Président et PDG
INPRI
10708 Lady Slipper Tr.
North Bethesda, MD 20852
Tel 301 230-9011
jclaro@inpri.org