P. 1
LE BUTEUR PDF du 19/02/2012

LE BUTEUR PDF du 19/02/2012

|Views: 719|Likes:
Publié parPDF Journal
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct

More info:

Published by: PDF Journal on Feb 18, 2012
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/03/2013

pdf

text

original

Amri : «Karim a été phénoménal»

DIMANCHE 19 FÉVRIER 2012
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1839 PRIX 20 DA

Super Matmour sur ces trois buts» est de retour «Je ne mʼarrêterai pas

Il a inscrit hier un triplé

Coup dur pour les Verts

Fin de saison

pour Yebda
Halilhodzic : «C’est vraiment une mauvaise nouvelle»
Alors que Langar est attendu ce vendredi

Il lʼa confié à ses proches

Tedjar : «Je ne remettrai plus les pieds à Tizi»
ASK 0 - JSK 0

Sahraoui sabote

les Kabyles
Karouf : «Cet arbitre était dépassé»
USMH 0 - CSC 1

MCA

La guerre du fauteuil fait rage

Zedek : «Je suis le président légitime»
Ghrib : «C’est l’assemblée qui a destitué Zedek»
CRB 0 - USMA 0

Les Usmistes ratent les 3 points
Ighil : «Je ne suis pas satisfait de la prestation de mes joueurs» Menad : «On ne joue pas le titre»

Les Harrachis accusent l’arbitre

02

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

El Orfi à la Zidane !
Ne vous fiez pas au titre, le milieu de terrain de la JSK, El Orfi, n’a pas été l’auteur d’un geste technique face à l’ASK propre à l’ex-star du Real Madrid et de l’équipe de France, Zinéddine Zidane, mais la ressemblance est ailleurs. Hier, face à l’ASK, El Orfi a été expulsé à la 33’, suite à un coup de coude sur un joueur du Khroub. Mais sur l’action ni l’arbitre ni ses deux assistants n’ont vu ce qui s’était passé. C’est le délégué de la rencontre qui a appelé le referee de la rencontre pour lui signaler la faute du joueur kabyle. On se rappelle que lors de la finale du Mondial 2006 entre l’Italie et la France, le trio d’arbitrage n’avait pas vu le coup de boule de Zidane asséné à Materrazi. Le capitaine de l’équipe de France n’a été expulsé qu’après que le commissaire de la rencontre eut demandé à l’arbitre de revoir l’action sur un petit écran de télévision.

omme C il a dit lui

«Bouali est l’entraîneur qu’il nous faut»
Omar Ghrib, coordinateur de la section football Mais le Mouloudia est-il le club qu’il lui faut ?

L’agression sur Izri
comme vous ne l’avez jamais vue
Tout le monde se souvient de l’agression dont a été victime Lyès Izri de la part d’un joueur égyptien, à l’issue de la finale de football du C h ampi on n at du monde des jeux militaires entre l’Algérie et l’Egypte. Entraîneur des gardiens de but, Izri a reçu de plein fouet sur le dos un coup de pied digne des films de karaté. A l’époque, nous n’avions pas eu des photos très claires de cette agression, c’était beaucoup plus des images prises à partir de la télévision. Mais voilà que nous vous faisons découvrir cette photo très claire de ladite agression. .

Ce n’est pas de la langue de bois
«La réussite du football zambien, c’est parce qu’il y a un ancien joueur à la tête de la Fédération»

Rabah Madjer, ambassadeur de l’Unesco Khoualed se venge de Ousserir sur… Boukedjane
Sur une balle disputée entre Khoualed et Ousserir, ce dernier se débarrasse de son adversaire en lui assénant en catimini un coup qui l’a mis à terre. En colère, le défenseur usmiste ne pouvait pas se venger de son agresseur car l’arbitre suivait l’action, mais il n’a pas raté sur son passage Boukedjane qu’il a fait tomber en le poussant. Dommage, M. Amalou n’a rien vu.

Balbone vend du miel aux Chéliffiens

te Yebda s’invi

au derby !
CRB-USMA

Zazou était au ballet de Bel Abbès
Dans une interview accordée à notre envoyé spécial au Burkina Faso, Samir Zazou a révélé beaucoup de facettes de sa vie de footballeur que beaucoup ignorent. La plus étonnante est que, dans sa jeunesse, Samir Zazou était membre du célèbre ballet de Bel Abbès dont la renommée avait dépassé les frontières du pays. Il est vrai que nous avons du mal à imaginer le rugueux défenseur chéliffien membre d’un ballet. D’ailleurs, c’est grâce à cela qu’il pu effectuer des essais en France. Profitant d’une tournée du ballet bélabessien en France, l’actuel défenseur chéliffien est allé effectuer des essais au centre de formation de Rennes dirigé à l’époque par Bertrand Marchand. Zazou avait réussi ses tests, après avoir pris part à deux matchs. Finalement, il n’a pas été retenu pour être arrivé en retard pour un 3e match, à cause d’une représentation avec le ballet.

Durant le séjour des Chéliffiens au Burkina Faso, Balbone leur aura été d’une aide précieuse. La veille du match, l’ex-joueur de l’USMA et de l’ASO s’est, une nouvelle fois, rendu à l’hôtel de la délégation de Chlef pour leur proposer du… miel. Oui, vous l’avez bien lu, du miel naturel. Selon Balbone, ce dernier est d’une qualité supérieure et ayant des vertus médicales reconnues, sans oublier son prix attractif. En effet, un kilo de ce miel coûterait 500 DA, ce qui est beaucoup moins cher par rapport aux prix pratiqués en Algérie. Plusieurs joueurs ne sont pas fait prier pour en acquérir.

Achiou

Khaldi préfère le derby à Saïda

ne pouvait pas rater «Meriem»

Au breux à ne pas être indifférents au Carnaval de Rio, chacun venant défendre l’école de son cœur dans cette grande et joyeuse bataille. Ronaldinho et Neymar, pour ne citer que deux des plus grosses stars de la Seleçao, seront notamment de la partie. Ronaldinho défendra, demain, l’école de samba, «Academicos do Grande Rio» contre la concurrente, celle de l’école «Arrastao de Cascadura», chère à Patricia Amorim, présidente du club de football de Flamengo, là où joue un certain… Ronaldinho ! Bref, le carnaval, au Brésil, divise parfois sur le fond mais dans la forme, le but est le même. Ce sera également le cas pour Neymar et Lucas qui sont attendus à Salvador de Bahia pour participer au défilé de la troupe du «Camarote».

Neymar et Ronaldinho, stars du Carnaval sde Rio Brésil, les athlètes brésilien sont nom-

essure la grave bl uvelle de tour de Hier, la no a a fait le bd de Hassen Ye ortives et Le président du MCS, Khaldi, deutes les rédactions sp dans le to écialisés sp était hier dans la tribune officielle du tous les sitesrien. L’info était tellell gé stade de Tlemcen pour assister au footbaimal rtante que po t derby de l’ouest entre le WAT et le men e la Télévision Algémêm utée au MCO aux côtés de Yahla, Djebbari et rienne l’a répercontre s de la renc fet, le président de la LFP, Mahfoud Ker- cour SMA. En ef -U badj. Le hic est qu’au même moment, CRBcommentateurs les le à l’est du pays, son équipe le MCS af- chargés de couvrir un qué y ont mar frontait le MCEE. Apparemment, l’at- derb ur d’arrêt po traction du derby était plus forte que temps er ce maunc anno l’amour du club ! Cela ne va certaine- vais coup pour oment pas être du goût des irréductibles l’Equipe nattile le, avan du MCS, surtout que ce dernier s’est in- naatch face à la m cliné à El Eulma, une défaite qui com- Gambie.

Renard coûtera plus cher àConscient des sollicitations dont le la Zambie
sélectionneur national, Hervé Renard, fait l’objet, le gouvernement zambien s’est emparé du dossier. Le ministre des Sports est décidé à mettre les grands moyens pour conserver et prolonger le technicien français, actuellement sous contrat jusqu’à la fin novembre 2012. «Nous avons eu une réunion fructueuse avec la FAZ et je veux vous annoncer que nous allons signer très prochainement un contrat (...) avec Hervé Renard qui se prolongera jusqu’en août 2014», a déclaré Chishimba Kambwili à la Radio Nationale. «Nous allons faire en sorte de lui offrir un contrat lucratif, de façon à ce qu’il ne soit pas influencé par les autres pays qui cherchent à le recruter», a ajouté le ministre.

plique la situation de Saïda.

Ighil et Menad en photo souvenir avec les arbitres
C’est peut-être une première sur un stade en Algérie. Hier au 5-Juillet, t-hier, Depuis avan Hocine Achiou est Djamel Menad et Meziane Ighil, respectivement entraîneur du CRB et l’heureux papa d’une pée à qui on de l’USMA, sont allés, avant l’entame petite pou a donné le prénom de de la rencontre, prendre une photo Meriem. C’est certai- souvenir au côté des deux capitaines nement la raison pour d’équipe et du trio d’arbitrage, alors laquelle le milieu de qu’habituellement, les entraîneurs ne s’invitent pas à ce rituel. terrain de l’ASO a fait passe sur le déplal’im cement au Burkina Faso avec son équipe. Porter sa fille chérie et Après une carrière assez riche en tant voir son sourire valait que footballeur, Mounir Dob ambitionne de passer peine de rester bien la de l’autre côté de la barrière. D’ailleurs, l’ex-joueur à Alger. Les joueurs du MCA, le CRB, le CAB, de la JSK, du CSC… a reheureux étaient tous trouvé le banc de l’école pour apprendre les ficelles r leur coéquipier, pou du métier d’entraîneur. En parallèle, il a entamé une eux qui, de Ouagaexpérience du côté du club de CRB Draria, , l’ont fait sadougou mais il a dû mettre fin à ses fonctions à cause voir à Achiou qu’il de ses… enfants. En effet, les horaires des n’était pas quesentraîneurs ne lui permettaient pas d’être tion qu’il les reà l’heure pour chercher ses enfants de trouve sans avoir l’école. Mounir Dob a préféré faire pasbonne ramené une ser l’amour qu’il porte à ses enfants ina» avec lui. «tam avant tout.

Dob démissionne pour ses… enfants

Footaises
s s s

Harrachis s euLesSanafir... ont une peur bleue face aux

peo ple

Mesfar est devenu s tout jaune devant Bitam !
Mansouri est sZiani, Djebbour et toujours le capitaine de Ghezzal.

o L’inf

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil Équipe nationale Gravement blessé au ligament croisé intérieur

03
Quelle solution pour Halilhodzic ?

Yebda out en Gambie, Ghezzal en pole position

C

oup dur pour Vahid Halilhodzic et l’Equipe nationale algérienne. Hassan Yebda a été gravement blessé, hier, au niveau du genou, précisément au ligament croisé intérieur,

suite à un mauvais appui sur le gazon. Le milieu de terrain de Granada CF a été contraint d’écourter la séance d’entraînement d’hier matin qui s’est déroulée au stade de Los Càrmenes de la ville. Selon le premier diagnostic du staff médical, cette blessure est sérieuse et pourrait même le rendre forfait pour le reste de la saison. Ainsi, la première question qui se pose actuellement concerne celui qui remplacera l’ancien joueur du Benfica Lisbonne. Il faut dire que l’option de voir un professionnel remplacer Yebda est carrément écartée. La cause est bien simple. On est à dix jours seulement de ce match, et les règlements de la FIFA obligent la FAF à adresser les convocations aux joueurs au minimum deux semaines avant le match. Dans l’entourage d’Halilhodzic, on parle d’une éventuelle présence de Abdelkader Ghezzal en Gambie, dans la mesure où il figure dans la liste des réservistes, mais surtout au vu de sa polyva-

lence. Il est, en effet, l’unique joueur qui peut jouer dans les deux registres, offensif et défensif. A moins qu’il décide de faire appel à un joueur local, ce qui est peu probable.

Fin de saison pour Yebda
C’est une source médicale auprès de Granada CF qui a annoncé l’information à l’agence d’information EFE qui l’a transmise. Hassan Yebda, victime d’une rupture du ligament croisé intérieur du genou droit, suite à un mauvais appui, est out pour le reste de la saison. Ce genre de blessure nécessite au moins six mois pour s’en remettre, comme ça a été le cas pour Foued Kadir, il y a deux ans.

Il ratera le début des éliminatoires du Mondial 2014
Si l’information se confirme, Hassan Yebda sera officiellement absent pour le reste de la saison, mais surtout pour le début des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Ce sera un coup dur pour le sélectionneur national qui sera obligé d’affronter le Rwanda, puis le Mali à Bamako, avant de recevoir la Gambie, sans Hassan Yebda. Ce dernier, qui a commencé à retrouver son véritable niveau, sera une vraie perte pour la sélection.

L’absence de Hassan Yebda en Gambie mettra le sélectionneur national dans une situation très embarrassante. Le milieu de terrain de Granada CF a retrouvé son véritable niveau depuis presque un mois. Une performance qui a réjoui beaucoup Vahid Halilhodzic, dans la mesure où toutes ses excellentes prestations ont été produites en tant que milieu récupérateur. Cela a poussé le coach à envisager d’aligner Yebda dans la récupération en compagnie du milieu de terrain de Getafe, Medhi Lacen. Ce choix a été fait par rapport à la cohésion qui existe entre les deux éléments qui se sont habitués à jouer ensemble depuis 2010. Mais avec l’absence de Yebda, la question va se poser actuellement sur ce que compte faire Halilhodzic. Va-t-il faire confiance à Adlane Guedioura qui a retrouvé le volume de jeu ces derniers temps, ou à Khaled Lemmouchia ? Il faut dire que le néo-milieu de terrain de Nottingham Forest est réputé être athlétique en faisant preuve de beaucoup d’engagement physique. Dans ce genre de match, sa présence ne sera que bénéfique pour les Verts. A Dar Es Salem, Halilhodzic avait choisi Medjani pour jouer en compagnie de Lacen en l’absence de Yebda qui était blessé. Finalement, ce choix s’est avéré non judicieux dans la mesure où Medjani n’avait pas eu le rendement que coach Vahid espérait. Par contre, un autre scénario peut se produire. Halilhodzic peut carrément procéder à un changement tactique. Le sélectionneur national, qui a toujours aligné deux récupérateurs, peut surprendre tout le monde et aligner un seul joueur, Lacen en l’occurrence. Cette hypothèse reste probable. Mais une chose est sûre, le sélectionneur n’a toujours pas tranché. H. R.

Halilhodzic «C’est vraiment

une s’il était hier à Francfort afin de suivre le derby de la ville mauvaise nouvelle» Même

Plus de peur que de mal pour Guedioura
Sur son terrain du stade City Ground Stadium, Nottingham Forest, qui est resté pendant longtemps sans succès, a arraché une victoire précieuse, ce samedi après-midi, face à Coventry City. Un succès qui permet aux poulains du coach, Steve Cotterill, d’accroître leurs chances de maintien en Championship. A signaler que c’est la première victoire de l’international algérien, Adlène Guedioura, depuis qu’il a rejoint Nottingham, le 31 décembre dernier. Toujours aussi imposant dans l’entrejeu, Adlène est allé au bout de cette empoignade caractérisée par un engagement physique sans merci entre les joueurs des deux camps.

entre Eintracht et le FSV par lequel quatre joueurs algériens étaient théoriquement concernés, le sélectionneur national Vahid Halilhodzic a quand même été informé de la grave blessure aux ligaments croisés du genou contractée dans l’après-midi par Hassan Yebda à l’entraînement. Contacté par nos soins, il s’est contenté de nous faire une petite déclaration : «Je suis au courant de tout. J’ai eu tous les détails. C’est vraiment une mauvaise nouvelle et pour le joueur et pour la sélection. Il faudra faire avec.» Il s’est néanmoins refusé à dévoiler le nom du joueur qui remplacera le milieu de terrain du Granada CF dans la liste des partants pour la Gambie. «Pour l’instant, je ne veux pas parler de ça. Il faudra d’abord que j’analyse la situation», s’est-il contenté d’affirmer.

F. A.-S.

q L’attaquant des Glasgow Rangers, Salim Kerkar, a pris part à la dernière demi-heure du match perdu par son équipe, contre Kilmarnock. Kerkar n’a cette fois-ci pas eu l’efficacité voulue pour éviter à ses camarades la défaite.

Kerkar et les Rangers battus !

q

laires. Intronisés d’entrée jeu, Carl Medjani et Mehdi Mostefa ont joué toute la rencontre. Mostefa, qui a été victime de son engagement physique, a écopé d’un carton jaune, en toute fin de partie.

q Getafe a été tenue en échec, hier soir, par l’Espanyol de Barcelone. Utilisé comme remplaçant lors des trois dernières rencontres de son équipe, l’Algérien Medhi Lacen a été incorporé d’entrée. Auteur d’un match plein, Lacen est resté sur le terrain jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre.

Lacen retrouve sa place de titulaire

q

q Le FC Sochaux Montbéliard n’arrive plus à se sortir de cette spirale de mauvais résultats qui dure. Hier, sous les yeux du préparateur physique de l’Equipe nationale, Cyril Moine, envoyé par Halilhodzic pour superviser le milieu de terrain sochalien, Ryad Boudebouz, Sochaux a été tenu en échec, zéro à zéro.

Boudebouz et Sochaux ne s’en sortent plus

q

Il ne souffre d’aucune blessure grave
Vers la fin du match joué, ce samedi, contre Coventry City, Adlène Guedioura a été victime d’un choc avec un joueur adverse. Cela lui a valu une blessure à la main. Son entraîneur, qui avait consommé ses trois changements, n’a pu le remplacer. Se tordant de douleurs, Guedioura s’est battu courageusement pour pouvoir aller au bout de ce match. Par ailleurs joint par nos soins, hier soir, un proche du milieu de terrain de Nottingham nous a confié que Guedioura ne soufrait d’aucune blessure grave. Sa participation pour la rencontre de la Gambie n’est donc pas du tout compromise.

Match complet pour Medjani et Mostefa

q

q L’AC Ajaccio, qui se bat pour son maintien, s’est contenté d’un résultat nul devant un adversaire direct pour la survie, le Stade Brestois. Les deux joueurs algériens d’Ajaccio continuent leur série de matchs comme titu-

q Dans le choc du haut du tableau de la Ligue 2 française, le Stade de Reims s’est incliné à Bastia par la plus petite des marges. L’international algérien Kamel Fethi Ghilas a été titularisé d’entrée. Peu efficace, le meilleur joueur du mois de janvier de la Ligue 2 a été rempalcé à la 81’. Il a cédé sa place à son compatriote Idriss Saâdi. Aïssa Mandi, le jeune Algérien de Reims, est resté sur le terrain jusqu’au coup de sifflet final.

Ghilas et Reims battus à Bastia

q

C’est par un vol spécial que la sélection nationale ralliera Banjul, la capitale de la Gambie, à partir de Paris, une fois que tous les joueurs auront rejoint le regroupement. Ainsi, l’heure du décollage a été fixée pour 12h00, le lundi 27 février, à partir de l’aéroport d’Orly. Cet aéroport a été préféré à celui de Roissy Charles-de-Gaulle pour une raison pratique : il est plus facilement accessible et aussi plus proche du lieu du regroupement des joueurs. Le vol durera 6 heures environ.

Les Verts décolleront d’Orly à 12h00

L’avion restera à Banjul
Contrairement à ce qui se fait d’habitude quand il s’agit de vols spéciaux, l’avion qui transportera la délégation algérienne ne rentrera pas à Alger. Il restera à Banjul durant deux jours, soit jusqu’après le match. L’équipage sera hébergé dans le même hôtel où descendra la délégation algérienne, à savoir Ocean Bay, dans un pavillon à part afin de respecter l’intimité et la concentration des joueurs et du staff technique.

Moumen A.
q Le FC Istres Ouest Provence est revenu avec un succès important de son déplacement à Châteauroux, vendredi passé. L’attaquant Istrien, Yahia-Cherif, a pris part à cette rencontre. Incorporé en seconde période, il a été l’auteur d'une passe décisive sur la seconde réalisation istrienne. Titulaires, les deux autres Algériens d’Istres, Nassim Akrour et Ryad Nouri, ont joué l’intégralité de cette empoignade.

Bouazza est en pleined’une légère blessure, Haforme Resté éloigné des terrains durant plusieurs jours à cause
meur Bouazza a fait son retour à la compétition, hier, à l’occasion du huitième de finale de la Cup qui a opposé son équipe, Milwall, à celle de Bolton. Sans doute pour le ménager, son entraîneur n’a pas voulu le titulariser d’entrée. Il l’a incorporé à la 71’, ce qui a permis à Bouazza de jouer une vingtaine de minutes contre un club de la première division anglaise. D’ici au match contre la Gambie, il aura plusieurs séances d’entraînement dans les jambes et peut-être même un ou deux matches de Championship s’il est incorporé mardi contre Middlesbrough et/ou samedi face à Burnley.

Yahia-Cherif, passeur décisif

q

Le retour à minuit
La délégation algérienne décollera de Banjul le 29 février, à minuit, soit après le match et après que les joueurs auront pris le temps de dîner. L’arrivée à Alger est prévue au petit matin, ce qui permettra aux joueurs de rejoindre rapidement leurs clubs respectifs afin de préparer les matchs du weed-end qui suivra. En somme, le voyage a été organisé de manière à ce que les joueurs se déplacent confortablement et reviennent rapidement.

«Des gens veulent le casser !»
Par ailleurs, des membres de l’entourage du joueur nous ont contactés, hier, afin de dénoncer ce qu’ils considèrent comme «une campagne de dénigrement» à l’encontre de Hameur Bouazza. «Il y a des gens qui colportent de fausses informations faisant état d’une grave blessure dont il souffrirait. Ils veulent le casser ! Sinon, comment expliquer de tels ragots ? Il vient de prouver, sur le terrain, qu’il est bien portant et prêt à défendre le maillot national face à la Gambie. Apparemment, il y a certains qui ne veulent pas le voir en sélection nationale», se sont indignés nos interlocuteurs.

q Le Mans FC a réalisé une victoire importante, avant-hier contre Le Havre AC. Orphelin de son meneur de jeu algérien Walid Mesloub, le doyen des clubs français a été corrigé sur le score de trois buts à zéro. Cette fois, Idir Ouali, qui a joué toute la rencontre, n’a pu marquer le moindre but. Quant à Boudebouda, il n’a pas été retenu pour cette empoignade.

Ouali titulaire, Boudebouda toujours absent

q

F. A.-S.

F. A.-S.

q Vendredi, Amiens a été sévèrement battue par Laval, trois buts à un. Rafik Saïfi, qui a commencé le match sur le banc, a été incorporé en seconde période. Son entrée en jeu n’a finalement pas suffi pour Amiens.

Saïfi remplaçant, Amiens s’écroule à Laval

Yahia sur le banc, Kaiserslautern s’enfonce

q

q

q Après avoir été titularisé la semaine passée contre le Bayern Munich, Anthar Yahia, le défenseur central et capitaine d’équipe de l’EN, n’a pu avoir la chance de confirmer, hier à domicile, contre le troisième de la Bundesliga, le Borussia Mönchengladbach. Retenu pour cette rencontre importante pour le maintien du FC Kaiserslautern, Yahia n’a pas été incorporé dans ce match qui s’est soldé par une victoire du Borussia, deux buts à zéro. Avec 18 points, l’équipe entraînée par Marcos Kurz est désormais reléguable.

04

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil Equipe nationale
Auteur d’un triplé et d’une passe décisive hier lors du derby

Super Matmour Roi de Francfort
n joueur algérien évoluant en Europe, qui s’offre un triplé, qui plus est dans un derby, avouez qu’on n’en voit que très rarement. Seulement, un homme l’a fait hier et il a pour nom, Karim Matmour. En effet, pour le compte de la 22e journée du championnat de Bundesliga 2, l’Eintracht Francfort recevait hier, en début d’après-midi, dans son antre de Commerzbank, son homologue du FSV Francfort, dans un derby qui promettait beaucoup. Défaits au match aller assez lourdement (4-0), les Bleu et Blanc du FSV voulaient prendre leur revanche et s’éloigner ainsi un peu plus de la zone rouge. Toutefois, face à la furia des poulains d’Armin Veh, le FSV n’a guère fait le poids, passant complètement à côté de ce rendez-vous. L’homme de ce derby, remporté très largement par l’Eintracht (6-1), fut, incontestablement, l’attaquant des Verts, Karim Matmour qui, comme nous le signalions plus haut, a été l’auteur d’un triplé et d’une passe décisive. Le festival de buts a débuté à la 14’, lorsque Matmour fut à la réception d’un centre venu de la droite, et, du pied gauche, il réussit à tromper la vigilance du portier adverse. 20 minutes plus tard, l’ancien sociétaire du Borussia Mönchengladbach, bien placé aux abords des 5m 50, profite du ballon relâché par le gardien du FSV pour inscrire, dans un angle fermé, le second but, et mettre déjà sur orbite son équipe. Au retour des vestiaires, l’ailier droit algérien, apparemment non rassasié par ce doublé, parviendra à inscrire un troisième but, le sixième de son team, à la 79’. Une réa-

U

lisation pleine d’opportunisme du gauche, qui a laissé sans réaction l’infortuné gardien du FSV. Avant cela, Matmour a été passeur décisif sur le quatrième but inscrit par l’Eintracht à la 67’, suite à une belle échappée de sa part côté droit, conclu par un magnifique centre en retrait pour son coéquipier Sonny Kittel qui n’a trouvé aucune difficulté pour aggraver davantage le score. Alexander Meier (62’) et Erwin Hoffer (71’) ont été les deux autres buteurs de ce match côté Eintracht. Le but de l’honneur du côté du FSV, a été inscrit par Micanski à la 68’. Par ce beau succès, l’Eintracht Francfort s’empare provisoirement du fauteuil de leader de la Bundesliga 2.

mour, hier, lors du derby francfortois, est son tout premier depuis qu’il joue en professionnel. Il n’a jamais eu par le passé le privilège de mettre autant de buts dans un seul match. La seule fois où il avait inscrit un doublé, c’était lors de la saison 2005/2006, à l’époque où évoluait à Fribourg. Ce fut lors d’un match de la 32e journée de Bundesliga 2, qui s’est tenu un certain 3 mai 2006. Ce jour-là, Fribourg est allé s’imposer sur la pelouse du Hansa Rostock (1-2). Depuis, Matmour n’a jamais réussi à inscrire plus d’un but au cours d’un même match, jusqu’à ce match d’hier. Sacré performance !

gladbach 2010/2011 : 0 but avec Mönchengladbach

48’, Karim échappe miraculeusement à l’exclusion !
Le bel après-midi de Karim Matmour a bien failli être gâché, si l’arbitre du match, le très célèbre Wolfgang Stark, ne s’était pas montré un peu indulgent vis-à-vis de l’ailier algérien. En effet, on jouait la 48’ lorsque Matmour, sur une action de jeu anodine, gifle (intentionnellement ou pas, c’est selon) un défenseur du FSV, qui s’écroule littéralement par terre. L’arbitre central, qui était pourtant près de l’action, n’a pas jugé utile de sanctionner le geste de Karim d’un avertissement, pensant certainement que celui-ci n’était pas délibéré. Un nouveau carton jaune aurait été surtout synonyme d’expulsion pour Matmour, puisqu’il avait déjà été sanctionné d’un avertissement à la 12’, suite à une faute sur le gardien du FSV. L’Algérien l’a donc échappé belle et il s’en est fallu de peu pour que son fameux triplé n’ait jamais lieu. Signalons qu’à la fin du match, le joueur est

allé gentiment saluer le trio arbitral, avec lequel il s’est entretenu durant quelques secondes. On imagine qu’on a parlé de cette fameuse action.

S. F.

La présence d’Halilhodzic l’a transcendé
Comme nous l’avions indiqué dans notre précédente édition, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a fait le déplacement hier au Commerzbank Arena de Francfort pour suivre de près les débats de ce derby et discuter en fin de partie avec Karim Matmour, qui est, pour rappel, concerné par le match que livrera l’EN à la fin du mois en Gambie. L’attaquant des Verts, sans doute transcendé par cette présence du sélectionneur dans les tribunes, a réalisé l’un des meilleurs matchs de sa carrière. Au-delà du triplé qu’il a inscrit, il a été aussi dans tous les bons coups de son équipe, et a contribué par sa vivacité et sa technicité à ce large succès. Notons aussi que Matmour a eu 100% de réussite au cours de ce match, puisqu’il a concrétisé ses trois tentatives cadrées.

La saison la plus prolifique en buts de sa carrière
Jusqu’à ce fameux derby, Matmour n’avait inscrit que trois buts en championnat cette saison. Le premier face à Greuther Fürth lors de la 1re journée, le second, face à Ingolstadt lors de la 13e journée tandis que le troisième, c’était face à Aix-la-Chapelle, lors de la 15e journée. Avec le triplé d’hier, le joueur en est donc à six réalisations en tout jusqu’à cette 22e journée. Une statistique intéressante pour le joueur, lui qui n’a jamais atteint ce ratio de buts en une seule saison de championnat durant toute sa carrière, comme l’indiquent les chiffres ci-dessous :

Son 1er triplé en pro
Bien évidemment, le triplé de Mat-

Saison : 2005/2006 : 2 buts avec Fribourg 2006/2007 : 2 buts avec Fribourg 2007/2008 : 5 buts avec Fribourg 2008/2009 : 3 buts avec Mönchengladbach 2009/2010 : 1 but avec Mönchen-

Matmour «Je ne veux pas m’arrêter sur ces 3 buts»

Au coup de sifflet final, après avoir aligné votre troisième match consécutif et inscrit un triplé, qu’avez-vous ressenti ? Le sentiment du devoir accompli, sans plus. Avant tout, j’ai été content que nous ayons gagné. C’est l’essentiel, même si je n’avais pas marqué. Maintenant, il se trouve que j’ai inscrit un triplé, mon premier en match officiel, et cela me procure naturellement de la joie, mais je ne vais pas m’enflammer pour autant. Je préfère faire le bilan à la fin de la saison et non pas m’arrêter sur ces trois buts inscrits sur un seul match. C’est à la fin du bal qu’on paye les musiciens. Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez inscrit deux buts dans un même match ? Cela remonte à quelques années. Je ne me rappelle pas de la date exacte, mais je sais que c’était avec Fribourg contre Rostock. Effectivement, c’était contre Hansa Rostock, le 2 mai 2006. Je savais bien que c’était contre Rostock ! Cela dit, je ne me fais l’obsession de marquer des buts. Quitte à me répéter, l’essentiel pour moi est que mon équipe gagne. Je crois aux vertus du collectif. Vous auriez pu ne pas avoir le temps d’inscrire le troisième but puisqu’après avoir inscrit le deuxième, les caméras de la télévision vous ont surpris en train de donner une

suis Nous avons remarqué que vous avez inscrit claque à un défenseur adverse. Sachant que vraiment des buts dignes d’un vrai attaquant de pointe, vous étiez déjà averti, vous auriez pu être exoù vous étiez constamment à l’affût. Est-ce à pulsé… peiné dire que vous jouez désormais carrément Non, ce n’était pas une claque que je donnais. comme attaquant ? En voulant me départir de son marquage, je l’ai pour Non, pas du tout. Dans le schéma de départ, je touché au visage. D’ailleurs, je me suis excusé Yebda» suis milieu offensif droit. Cependant, dans les vatout de suite auprès de lui et il a accepté mes exriantes qui accompagnent ce schéma et que nous cuses. Il n’y avait aucune agressivité de ma part et travaillons à l’entraînement, il y c’est pour ça qu’aucun des a des situations où l’entraîneur arbitres n’a réagi. «Après le match, me donne la liberté de piquer Votre prestation d’auC’est vrai que j’ai eu une pensée pour mes vers l’axe ou d’être carrément jourd’hui a eu lieu sous le j’ai eu une compatriotes. Je suis quand même content pour dans les 18 mètres adverses. Ce regard de Vahid HalilhodChadli car, après avoir inscrit un but sont des autodiscussion zic, présent au Commerzla semaine passée, il a délivré la matismes étubank Stadion de Francfort. passe décisive du but du FSV avec diés et travaillés. «Je n’ai pas Déjà, même quand vous Frankfurt contre nous. Halilhodzic» Des quatre Aljouiez peu l’année derAvez-vous une pensée pour Hasdonné une gériens concernière, il appréciait votre san Yebda, gravement blessé à nés par votre style de jeu, répétant que claque au l’entraînement ? match, vous êtes sans vous étiez le seul attaquant qui va vers l’avant. Oui, j’ai appris la nouvelle. Je défenseur, Aujourd’hui, c’est sûr qu’il vous apprécie ensuis vraiment peiné pour lui, surcore davantage… je l’ai juste tout que c’est le genre de blessure doute le plus heureux puisque (Rires) Il faudra lui poser la question à lui. qui nécessite du temps et beauHabib Bellaïd et Karim Benyatouché» L’avez-vous rencontré ? coup de patience. Je suis de tout mina n’ont pas joué alors que Après le match, nous avons discuté de choses cœur avec lui et espère qu’il Chadli Amri a joué et perdu et d’autres. Je ne vous dirai pas ce qui s’est dit nous reviendra très vite. lourdement, même s’il a eu le mérite de délientre nous, mais nous avons conversé durant un Entretien réalisé par Farid Aït-Saâda vrer une passe décisive… bon moment.

«Je

Chadli Amri «Matmour a été phénoménal»
Quelques heures après la fin du derby francfortois, on a pris attache avec le sociétaire du FSV, Chadli Amri qui, malgré sa grosse déception suite à la déconvenue enregistrée, a accepté de nous donner ses impressions et surtout de nous parler de l’excellente prestation de son excoéquipier en sélection, Karim Matmour, auteur d’un triplé dans cette rencontre. «Oui, c’est sûr que je suis un peu déçu. On a subi une lourde défaite dans un derby que toute la ville attendait. Je pense qu’en première période, on aurait pu marquer un ou deux buts, si on avait concrétisé nos occasions. Ce fut une rencontre très difficile pour nous, d’autant que l’Eintracht n’est pas à présenter. C’est comme si on avait affronté une équipe de Bundesliga. Je suis content pour Karim (Ndlr, Matmour) pour son triplé. Je l’ai félicité après le match, et je le félicite encore une fois pour son excellent match. Il a été vraiment phénoménal. Dommage néanmoins qu’il ait marqué ses trois buts contre nous (rires). On est en manque de points et on s’en serait volontiers passés.» Pour ce qui est de son rendement, Amri ajoute : «J’ai fait mon match le plus normalement possible. Je retrouve mes sensations peu à peu et, malgré la lourde défaite, je pense avoir tenu mon rôle. Ce fut difficile pour nous. J’espère qu’on relèvera la tête lors du prochain match.»

«Halilhodzic m’a dit de continuer à travailler pour revenir en EN»
Comme annoncé, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, était présent hier au Commerzbank Arena de Francfort pour suivre les débats de ce derby. A la fin de la rencontre, il est allé à la rencontre du quatuor Amri-Matmour-BenyaminaBellaïd, avec lequel il a eu quelques minutes de discussion. «Oui, bien sûr. J’ai croisé le sélectionneur national à l’issue de la rencontre. Il est venu nous voir tous ensemble et on a discuté quelques minutes. Il m’a dit qu’il était content pour moi, d’avoir trouvé un club et aussi le fait que je joue de nouveau. Il m’a conseillé de travailler davantage pour ainsi revenir très rapidement en sélection. De mon côté, je lui ai souhaité bonne chance pour ce match important en Gambie. J’espère de tout mon cœur que l’EN reviendra avec une victoire», nous dira Chadli Amri. Saïd Fellak

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil Équipe nationale

05
Le président de la Fédération gambienne lance le match

Le groupe d’Halilhodzic n’a pas l’expérience de l’Afrique noire

«Sur le papier, l’Algérie est favorite, mais on ne l’entend pas de cette oreille»
e président de la Fédération gambienne de Football, Kinteh Seedy, promet que l’Algérie aura droit à un accueil des plus chaleureux à Banjul. Dans une déclaration accordée hier, à Radio Internationale, il a affirmé que ce match aller du second tour des éliminatoires CAN-2013 se déroulera dans de bonnes conditions, mais il affirme que la sélection nationale gambienne ne manquera pas de détermination pour assurer un résultat sécurisant, avant la confrontation retour qui aura lieu à Alger, au mois de juin prochain : «On est conscients de l’importance du match qui nous attend à Banjul le 29 février prochain face à une très forte équipe algérienne qui pratique un football propre. On respecte beaucoup l’Algérie.»

L

«Rassurez-vous, vous aurez droit à un accueil chaleureux»

U

ne fois la liste des joueurs retenus pour le déplacement en Gambie rendue publique, les questions ne se sont pas fait attendre concernant les choix du sélectionneur. Beaucoup ont même lancé une série de critiques à l’encontre de Vahid Halilhodzic, suite à la mise à l’écart de Karim Ziani et Rafik Djebbour. Au vu de l’importance du match et de l’enjeu, les spécialistes estiment que la présence de ces deux joueurs pourrait être bénéfique au groupe, vu leur expérience, notamment pour ce qui est de Karim Ziani. Le milieu de terrain d’Al Jaish compte dans les jambes plus d’une vingtaine de matchs, tous joués en Afrique noire. On constate ainsi que l’effectif de Vahid Halilhodzic ne possède pas l’expérience des matchs de l’Afrique noire, dans la mesure où les rencontres dans ces régions diffèrent carrément de celles à domicile ou qui se déroulent par exemple dans les pays voisins, comme le Maroc, la Tunisie ou même l’Egypte. Dans sa récente interview qu’il nous a accordée, le sélectionneur national du Burkina Faso, le Portugais Paulo Duarte, a relaté le cauchemar vécu à Banjul, il y a un an. Les Etalons du Burkina ne se sont pas entraînés à cause de l’indisponibilité du terrain, sans oublier aussi qu’ils n’ont pas pu s’échauffer avant le coup d’envoi du match. En Afrique noire, beaucoup de choses se passent que ce soit avant, pendant ou même après les rencontres, surtout que l’expérience des Verts à Banjul en

2008 a été marquée par de graves incidents après le match. Autrement dit, il faut des joueurs d’expérience dans ce genre de confrontation. Yahia, Bougherra, Chaouchi, Metref, Meftah et Lemmouchia, l’exception Néanmoins, il existe des joueurs plus ou moins rompus à ce genre de situation. On notera par exemple que la charnière centrale des Verts, Yahia-Bougherra, possède l’expérience nécessaire en Afrique noire. Les deux joueurs totalisent, en effet, le même nombre de matchs disputés, à savoir 19. Aussi, le gardien du Mouloudia d’Alger connaît très bien le continent pour avoir déjà joué un grand nombre de matchs de compétition africaine, que ce soit avec la JSK ou l’ESS. Idem pour Meftah et Lemmouchia qui ont joué eux aussi beaucoup de matchs de Coupe d’Afrique respectivement avec la JSK et l’ESS. Metref, qui est le plus expérimenté, a commencé à sillonner le continent africain il y a maintenant dix ans. Matmour et Djabou plus ou moins aguerris On peut dire que les deux joueurs Matmour et Djabou ne vont pas vers l’inconnu. Ils connaissent le continent noir. Certes, ils n’ont pas la même expérienceque Yahia et Bougherra, mais ce n’est pas non plus comme Mostefa ou Mesbah par exemple. Le premier

cité n’a pas fait la moindre apparition sous les couleurs de l’EN sur le terrain. En Tanzanie, il a été envoyé dans la tribune, tandis que Mesbah a joué deux matchs. Cinq éléments joueront en Afrique subsaharienne pour la première fois Ce match de la Gambie prévu le 29 février prochain à Banjul sera l’occasion pour cinq joueurs de découvrir les matchs en Afrique noire et, surtout, l’ambiance qui règne là-bas. Le premier est l’arrière droit de la Real Sociedad, Liassine Cadamuro. Le milieu de terrain du FC Valence, Sofiane Feghouli, Kadir, Boudebouz et Guedioura découvriront eux aussi l’Afrique noire pour la première fois. En sélection depuis 2010, ils n’ont pas pu effectuer à chaque fois le déplacement avec les Verts pour cause de blessures. Dans ce genre de match, l’expérience est primordiale A présent, on se demande si Vahid Halilhodzic n’a pas commis d’erreur en ne tenant pas compte de l’expérience dans ses critères de choix des joueurs. On se souvient qu’à Bangui par exemple, en octobre 2010, à l’issue du match face à la RCA, le manque d’expérience a été tout simplement fatal aux Verts qui ont essuyé une défaite amère face à un adversaire pourtant à leur portée. Hamza R.

Concernant les conditions dans lesquelles va se jouer ce match Gambie-Algérie, qu’on appréhende du côté algérien, le premier responsable de la Fédération gambienne de football rassure et précise que l’organisation de ce duel sera à la hauteur de l’événement : «Concernant l’accueil et les conditions de sécurité, je peux vous assurer que tout a été bien pris en considération. Ce match se jouera dans des conditions parfaites. L’Algérie aura droit à un accueil chaleureux. C’est vous dire que sur le plan de l’organisation, il n’y aura aucun problème.»

«La préparation du match a commencé depuis un moment»
Kinteh Seedy a aussi abordé la préparation technique et tactique du match capital qui attend les Scorpions contre les Fennecs, à la fin du mois en cours. Il avance que tout a été mis en œuvre pour que la Gambie puisse sortir victorieuse de cette première manche contre l’Algérie. La confiance renouvelée au coach Peter Bonu Johnson se veut comme une motivation supplémentaire pour ce jeune entraîneur, préféré à plusieurs techniciens étrangers pressentis pour prendre en main la Gambie : «La préparation du match de l’Algérie a commencé depuis un moment déjà. On a rassemblé les joueurs évoluant dans le championnat local. Le coach Peter Bonu Johnson effectue du bon travail. D’ailleurs, c’est pour cela que nous avons décidé de lui renouveler notre confiance pour deux années supplémentaires.»

Meniri : «En 2007, j’ai failli laisser un œil à Banjul !»
de manière officielle. En fait, c’est un intermédiaire qui m’a suggéré le CSC, mais je n’ai jamais rien vu venir. Autrement dit, il n’y a pas eu de contact officiel avec la direction de ce club. Que devenez-vous ? Je joue en amateur. Je sens que j’ai encore des choses à donner. Je sens encore la motivation de prendre le matin mon sac et partir à l’entraînement. Le jour où je n’éprouverai plus cette motivation, j’arrêterai. L’Algérie s’apprête à affronter la Gambie à Banjul, actualité oblige, pouvez-vous nous parler du match de 2007 auquel vous aviez pris part ? Ce match-là, je ne l’oublierai pas de sitôt. Je me souviens que nous avons joué dans un climat très tendu. Il y a même eu une bagarre à la fin du match. Des joueurs ont été chargés par des militaires. Quand je me rappelle qu’on ait fait tout ça alors que le match était sans enjeu pour la Gambie, je me demande ce qu’il en serait advenu de nous, si le match était décisif. Vous avez été expulsé ce jourlà, pourquoi ? C’était une décision injuste. J’ai été littéralement mis KO par un attaquant adverse. J’ai failli perdre un œil, mais étrangement, l’arbitre nous a brandi le rouge à tous les deux. A quoi doivent s’attendre les joueurs lors de ce Gambie-Algérie ? Je crois qu’ils le savent déjà. Il y a dans le groupe des joueurs qui ont joué là-bas en 2007, donc j’imagine qu’ils savent à quoi s’en tenir. La Gambie use de beaucoup d’engagement physique, parfois à la limite de la correction. Par conséquent, il faudra être très costauds là-bas. Dans quelles conditions s’était joué le match ? Sous une forte chaleur. Il faisait, je crois, 40°C. La pelouse n’est pas terrible. Je le dis direct, ça ne va pas être une partie de plaisir. On nous a fait jouer l’après-midi. Bref, les conditions n’étaient vraiment pas réunies pour jouer un match de football. Le poids de la rencontre a-til pesé sur vous les défenseurs ? Oui. Dans ce genre de matchs, la technique on la laisse aux vestiaires ! Il n’est jamais facile de développer son jeu sur une telle surface et devant un adversaire qui vous tacle sans retenue. Je me souviens que Saïfi et Ziani ont beaucoup souffert ce jour-là. En évoquant Ziani, comment avez-vous accueilli sa nonconvocation ? J’ai été franchement surpris. C’est quand même l’un des piliers de l’équipe, et puis, il n’est pas si mal en club en ce moment. Idem pour Djebbour qui a sorti quelques bons matchs en Ligue des champions. Après, Halilhodzic reste maître de ses choix. Il a sans doute ses raisons. Pensez-vous que c’est le meilleur moment de faire appel à un nouveau joueur comme Cadamuro ? Je pense qu’il n’y a pas de meilleur moment. Il était appelé à intégrer l’équipe un jour ou l’autre. Si le sélectionneur lui a fait appel en ce moment, c’est qu’il a besoin de ses services. Entretien réalisé par M. H.

«On compte beaucoup sur nos professionnels»
Pour ceux qui ne le savent pas, cette équipe gambienne est composée essentiellement de joueurs champions d’Afrique des moins de 17 ans, après avoir gagné le titre africain contre l’Algérie, en 2008. Selon le président Gambien, ces éléments qui se sont expatriés un peu partout en Europe et en Amérique auront à cœur de prouver qu’ils sont bien capables de hisser leur nation au sommet de l’échelle africaine. «En ce qui nous concerne, nous possédons staff de qualité et un effectif assez compétitif composé de joueurs évoluant en Europe et en Amérique. On compte beaucoup sur ces joueurs professionnels pour bien aborder cette rencontre face aux Algériens.» En Gambie, on respecte beaucoup l’Algérie et son football. Mais sur cette double confrontation, ils nourrissent d’énormes espoirs de passer au prochain tour éliminatoire. Le président Kinteh Seedy ne cache pas les ambitions de la sélection Gambienne : «Tout le monde en Gambie attend ce match décisif face à l’Algérie. Sur papier, l’Algérie est une grande équipe, elle est donc en toute logique favorite. Mais la qualification se jouera sur deux confrontations, donc il va y avoir un match ici à Banjul qu’on tâchera de gagner coûte que coûte et un autre qu’on livrera à Alger. Nos joueurs sont déterminés à passer ce tour et c’est aussi le cas des Algériens. Que le meilleur passe !»

Qui mieux que Mehdi Meniri pour nous parler du prochain Gambie-Algérie. C’est que l’exdéfenseur des Verts peut toujours revendiquer une légitimité historique que lui confère son statut de vétéran. Le joueur figure parmi le groupe qui a joué en Gambie, en 2007. Victime d’un véritable «attentat», l’ex-défenseur de Metz nous en parle. Mehdi Meniri, votre nom a été cité au CSC cet hiver, qu’en est-il au juste ? La question ne s’est pas posée

Moumen A.

06

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil Ligue 1
Stade : Abed-Hamdani (Khroub)
Affluence : nombreuse Arbitres : Sahraoui, Bichirene, Naceri Avertissements : Menzli (25’), Souakir (46’) (ASK) Expulsion : El Orfi (34’) (JSK)

ASK 0 – JSK 0
35’, Sahraoui prive la JSK d’un penalty
On jouait la 35’ lorsque l'avant-centre kabyle, Hanifi, est allé seul du centre du terrain, effaçant deux défenseurs avant de servir son partenaire Metref, bien positionné pour reprendre la course. Le centre tir est repoussé de la main par un défenseur adverse mais l’arbitre central Sahraoui ne bronche pas, se limitant à désigner le point de corner. La décision n’a pas manqué de provoquer l’ire des joueurs comme les membres du staff technique de la JSK qui ont réclamé un penalty. Asselah s’explique avec le juge assistant Au coup de sifflet final, le portier kabyle Malik Asselah, qui a mal apprécié l’erreur de l’arbitre Sahraoui qui a privé la JSK d’un penalty, s’est expliqué avec le juge assistant auquel il a signalé la main du joueur adverse.

ASK 0
Boutrik, Bounab, Bekha (Kouffi 74’), Boudar (Belaïli 65’), Mihia, Zouak, Amada (Souakir 46’), Mesfar, Menzli, Boudaoud, Boukhiar Entraîneur: Khezar

JSK 0
Asselah, Remache, Bitam, Rial, Belkalem, El Orfi, Camara, Ziad (Hemani 90+4), Metref (Sedkaoui 76’), Hanifi, Boulemdaïs (Saïdi 44’) Entraîneur : Karouf

A dix, la JSK a tenu bon
a JSK a réussi, hier, une bonne opération en revenant avec un précieux point du Khroub face à l’ASK locale qu’elle a tenue en échec (0-0), et ce, malgré l’infériorité numérique suite à l’expulsion d’El Orfi en première mi-temps. Un résultat plutôt favorable aux Canaris qui avaient besoin de confirmer leur intention de se hisser en haut du tableau et de réaliser un résultat probant à une semaine seulement du match de Coupe d'Algérie face à Hessasna. La partie a démarré sur les chapeaux de roues de part et d’autre. La première alerte des Kabyles est venue à la 11’ : sur un centre tir bien enveloppé de Ziad, la tête

L

de Belkalem passe tout juste à côté des buts de Boutrik. Sept minutes plus tard, les locaux répliquent par l’entremise du Malgache Amada dont le tir est intercepté sans difficulté par Asselah. La JSK bénéficie d’un coup franc dangereux et Remache, qui se charge de son exécution, voit son tir repoussé par la transversale. Les Canaris poursuivirent leur forcing devant jusqu’à acculer les locaux dans leur zone.

La JSK réduite à dix dès la 34’
A la 35’, suite à une accélération du centre du terrain, Hanifi centre sur l’international Metref et la balle est stoppée de la main à l’intérieur de la

surface de réparation par un défenseur local sans que l’arbitre désigne le point de penalty. Une minute avant, le milieu récupérateur El Orfi a été expulsé suite à un tacle dangereux sur Amada laissant la JSK continuer la rencontre à 10. Mais les Canaris n’ont pas abdiqué et l’entrée de Saïdi à la place de Boulemdaïs a stabilisé le jeu en milieu de terrain. De retour de la pause, et en dépit de l’infériorité numérique, la JSK continue son pressing devant obligeant les joueurs de l’ASK à rester vigilants. Après cinq minutes à peine dans cette seconde manche, Ziad, d’un tir croisé, met en difficulté Boutrik qui sauve du

bout des doigts. Trois minutes plus tard, les locaux répliquent par l’entremise de Bounab et la barre sauve la cage d’Asselah. Ce dernier fera preuve de beaucoup de talent à la 65’ pour priver l’ASK d’un but tout fait en annihilant un tir de Bekha. De l’autre côté, Hanifi, se retrouvant seuil, rate l’ouverture du score à un quart d’heure de la fin en voyant son tir arrêté sur la ligne par le portier Boutrik. Les deux équipes se jettent alors dans une rude bataille au milieu du terrain sans toutefois parvenir à débloquer la situation jusqu’au coup de sifflet final.

El Orfi expulsé à la 34’
La JSK a continué la rencontre d’hier avec 10 joueurs suite à l’expulsion de son milieu récupérateur, Hocine El Orfi, à onze minutes de la fin de la première mi-temps. El Orfi, qui tenait merveilleusement son rôle jusqu’à cet instant, s’est rendu coupable d’un méchant tacle sur le jeune Malgache Amada. Devant la pression des dirigeants adverses, l’arbitre Sahraoui n’a pas hésité à brandir le carton rouge à El Orfi.

Saïd Djoudi

Karouf : «On avait la possibilité de gagner»
Hier, l’entraîneur Karouf était plutôt satisfait du résultat de parité de zéro partout, même s'il estime que son équipe aurait pu revenir à Tizi avec la victoire. A ce propos, il dira : «Je crois que, dans l’ensemble, l’équipe a bien fonctionné et les joueurs ont appliqué à la lettre les consignes données et le schéma adopté à l’occasion. En dépit de notre infériorité numérique depuis le premier half, l’équipe est restée sur place et a géré intelligemment la rencontre. Nous nous sommes procuré plusieurs occasions de marquer. J’estime que si nous avions gagné, personne ne pouvait crier au scandale. C’est un bon point de pris en attendant de confirmer lors des les prochaines sorties.» «Mes joueurs sont à féliciter» Commentant le rendement de ses joueurs, Karouf dira : «Mes joueurs ont donné le meilleur d’euxmêmes, je craignais quelque peu pour eux après l’expulsion d’El Orfi, mais ils ont prouvé le contraire, ils ont redoublé d’efforts jusqu’à terminer la partie sur le même rythme au point même où l’on a oublié qu’on était en infériorité numérique. Je ne peux que les féliciter pour le travail accompli.» «La sortie d’El Orfi nous a quelque peu perturbés» Avouant que l’expulsion d’El Orfi en début de match a faussé ses calculs, Karouf ajoute : «Nous avons mis en place un dispositif de jeu à même d’espérer repartir avec une victoire. L’expulsion d’El Orfi nous a forcés à opérer des changements. Je vous assure qu’à onze on aurait pu marquer, même si les joueurs ont tout donné durant les 90 minutes de la rencontre.» «L’arbitre était dépassé» Au sujet de la qualité de l’arbitrage, Karouf s’est limité à dire ceci : «Je n’aime pas trop parler de l’arbitrage. Je préfère laisser le soin aux personnes chargées de suivre ça de plus près de juger. Pour ma part, je dirai tout simplement que l’arbitre était dépassé par les événements.» «L’avenir de l’équipe est radieux» Après son quatrième résultat positif en tant qu’entraîneur en chef de la JSK, Karouf se dit optimiste quant à l’avenir de cette jeune formation : «Les joueurs sont animés d’une bonne volonté, on continuera à travailler pour améliorer plusieurs paramètres et je reste optimiste que l’avenir ne sera que positif.» S. D.

L’entraîneur de l’ASK, Hadi Khezar, était déprimé à la fin de la rencontre et le faux pas concédé face à la JSK risque de précipiter son départ. A ce propos, il dira : «Je n’ai pas reconnu mon équipe face à la JSK. Mes joueurs ont manqué cruellement d’opportunisme devant. Rien n’a fonctionné cet après-midi. La situation se complique davantage, et, dans les 48 heures qui suivront, mon avenir à la barre technique de l’ASK sera connu.»

Khezar : «Mon avenir sera connu dans 48h»

ne méritait pas le rouge»
Le président de la JSK, Hannachi, présent hier au stade d’El Khroub, n’a pas beaucoup apprécié la décision de Sahraoui de priver la JSK des services d’El Orfi. Selon Hannachi, la décision est sévère et le joueur ne méritait pas le rouge : «Je suis content pour ce résultat de parité, même si je sais qu’on aurait pu gagner dans d’autres conditions. Je parle de l’expulsion d’El Orfi qui n’est pas justifiée. Le joueur n’a rien fait de grave pour mériter sa sortie en première mi-temps. Je remercie les joueurs qui se sont bien défendus jusqu’à la fin. Place maintenant à la Coupe d’Algérie. Nous avons un match dans moins d’une semaine et on fera tout pour passer au tour suivant.» «Ce qui se dit autour de la commission de réflexion ne me perturbe pas» Interrogé pour connaître son avis sur la commission de réflexion qui a été installée à la suite de la dernière réunion des anciens joueurs et dirigeants de la JSK, le président Hannachi dira : «Il y a beaucoup de bruit ces jours-ci à propos de ladite commission, je vous assure que tout ce qui se dit autour ne me perturbe pas. J’aurais aimé que ces anciens se rapprochent pour clarifier leur opinion au lieu de verser dans la polémique stérile qui ne sert pas le club.» S. D.

Hannachi «El Orfi

«Mon expulsion est sévère»
Bien que touché par son expulsion en première mi-temps, le milieu récupérateur est plutôt soulagé de voir son équipe terminer la partie sans prendre de but. A la fin de la rencontre, nous avons accosté El Orfi qui nous a confié : «Ce n’est pas de mes habitudes de laisser mon équipe en infériorité numérique, je vous assure que j’ai tout fait pour ne pas toucher Amada. J’ai joué le ballon et l’arbitre a été très sévère. Ce que je n’ai pas apprécié, c’est le fait qu'il a mis tout ce temps pour me montrer le chemin de la sortie. Par ailleurs, je suis content que mon équipe ait terminé le match sur un score de parité et que mon expulsion n’a pas beaucoup influé, même si je dois vous dire qu’à onze on avait largement la possibilité de repartir avec les trois points.» S. D.

Boulemdais victime d’une entorse à la cheville
L’attaquant de la JSK, Hamza Boulemdaïs, devait à tout moment céder sa place et l’expulsion d’El Orfi a été l’occasion pour Karouf de remplacer son deuxième avant de pointe par le milieu de terrain Saïdi. Boulemdaïs ne pouvait tenir son rôle jusqu’à la fin en raison d’une blessure à la cheville. A la fin du match, le staff médical nous a indiqué que le joueur souffre d’une entorse à la cheville.

Accrochage Zouak-Belkalem
N’ayant pas apprécié la manière avec laquelle Zouak lui a disputé le ballon, l’international olympique kabyle, Belkalem, s’est accroché avec le joueur Khroubi Zouak auquel il a reproché son agressivité.

Il passera une échographie ce matin
Afin de déterminer la nature de la blessure de l’attaquant kabyle, le staff médical a prescrit au joueur de passer une échographie ce matin. Le staff technique souhaite disposer de son joueur pour le prochain match de Coupe d'Algérie prévu dans cinq jours face à Hessasna à Tizi Ouzou. S. D.

Belkalem blessé au dos
Le défenseur de la JSK, Essaid Belkalem, a terminé la partie blessé au dos. Selon l’avis médical, le joueur devrait observer quelques jours de repos avant de reprendre avec le groupe, sa blessure ne suscitant pas d’inquiétude.

N° 1839 Dimanche 19 févreir 2012

Coup bas JSK
Il l’a confié à ses proches

07
Une dizaine de supporters en visite chez les Canaris
L’hôtel Arc-en-Ciel où a séjourné la JSK depuis avant-hier a reçu hier la visite d’une dizaine de supporters venus de la ville de Aïn El Beïda spécialement pour la JSK. Ces supporters, qui ont profité de la présence des Kabyles au Khroub, ont tenu à se renseigner sur l’état actuel de leur club fétiche. Certains ont même pu rencontrer quelques joueurs.

Tedjar «Je ne remettrai
plus les pieds à Tizi»
affaire du milieu de terrain Saâd Tedjar risque de prendre une autre dimension. En effet, le joueur qui boude l’équipe depuis le déplacement de la JSK au CAB pourrait ne plus remettre les pieds à Tizi Ouzou. D’ailleurs, c’est ce que nous avons eu comme dernière information. Alors que certaines personnes parlent d’une blessure au pied, d’autre sont allées plus loin en disant que le milieu kabyle a été agressé à Oran. Même si le président Hannachi lui a demandé de rallier Tizi Ouzou afin d’éclaircir sa situation, Saâd ne compte pas s’y déplacer pour ne pas rencontrer les supporters qui, faut-il le dire, ne veulent plus de lui au club. Notre source d’information nous a confié que Tedjar n’a pas digéré le comportement des supporters envers lui, en le traitant de tous les noms d’oiseau. Selon la direction de la JSK, l’expensionnaire du Paradou a abandonné son poste depuis plus de 25 jours. Certainement, la sanction sera très lourde et le joueur risque gros.

Certains ont posé avec Hannachi
En arrivant sur les lieux où se trouve la JSK depuis avant-hier, les supporters kabyles résidant à Aïn Beïda étaient contents de trouver devant l’entrée de l’hôtel le président Hannachi. Ce dernier n’a d’ailleurs pas tourné le dos à la sollicitation de ces fans pour quelques photos souvenir.

L’

Il compte signer dans un autre club prochainement
Alors que tous ses coéquipiers s’entraînent tous les jours et se donnent à fond dans le but de bien replacer le club d’ici la fin de la saison, Tedjar avait la tête ailleurs. D’ailleurs, même les supporters lui reprochaient depuis un bon moment son rendement sur le terrain. Autrement dit, dès le début, il n’avait pas l’intention de rester à la JSK, ou d’honorer son contrat. Ce qui confirme tout cela, notre source d’information nous a révélé que Saâd signerait prochainement dans un autre club de la Ligue 1. Alors que personne ne connaît l’identité du club, l’USMA et le MCA le veulent à tout prix. S. D.

Sedkaoui est arrivé hier
Comme annoncé dans notre édition d’hier, Sedkaoui, le milieu récupérateur, n’a pas accompagné son équipe vendredi dernier. Ayant perdu son grand-père (que Dieu ait son âme), Sedkaoui a été laissé à Tizi Ouzou. C’est hier qu’il a rallié la ville de Khroub en compagnie du président Hannachi. Les joueurs ainsi que l’ensemble des membres du staff technique ont présenté leurs condoléances au joueur qu’ils ont beaucoup consolé.

«Je serai prêt Départ de l’hôtel à 13h15 q pour le match de coupe»
Zarabi, l’ex-international, n’a pas effectué le déplacement avec l’équipe hier au Khroub, pour cause de suspension automatique (cumul de cartons). Le staff technique a ménagé le joueur qui a ressenti des douleurs au dos, et ce pour une seule séance seulement avant de reprendre, jeudi dernier.
Vous vous êtes plaint de douleurs au dos en fin de semaine dernière, comment vous sentez-vous maintenant ? Effectivement en fin de semaine, j’ai dû faire l’impasse sur une séance d’entraînement en raison de légères douleurs au dos. Le staff médical a donc jugé inutile de continuer à travailler avec le groupe pour que je puisse m’en remettre assez vite. Aussi et comme je n’étais pas concerné par le match face à l’ASK, j’avais tout le temps de récupérer. Je vais beaucoup mieux et d’ailleurs j’ai participé à l’entraînement la veille du départ de l’équipe au Khroub, sans ressentir la moindre douleur. Vous voulez dire que vous êtes complètement rétabli, n’est-ce pas ? C’est le cas de le dire, je ne ressens plus aucune douleur. Je reprendrai avec le groupe dès la première séance d’entraînement de la semaine en prévision de notre prochain match de Coupe d’Algérie qui se jouera à Tizi Ouzou. Justement, vous allez recevoir l’équipe de Hessasna évoluant en division inférieure, comment allez-vous préparer ce match ? La coupe diffère complètement des matches de championnat. Ils sont très difficiles et il va falloir bien préparer cette rencontre. Je ne suis pas de ceux qui sous-estiment leur adversaire en coupe puisque c’est là où tout le monde part sur un pied d’égalité et je ne suis pas le seul à le penser. Nous devons respecter cette équipe qui a montré de quoi elle est capable. C’est d’ailleurs cette même formation de Hessasna qui a éliminé la JSMB. Jouer ce match de coupe à domicile est pour vous un autre avantage, n’est-ce pas ? Oui, jouer ce match à domicile est mieux que se déplacer. D’abord, ça nous donnera plus de temps pour le préparer surtout qu’il est avancé de quarante-huit heures et ça nous évitera le déplacement. Aussi, évoluer devant nos supporters est un autre avantage pour peu que nos fans fassent le déplacement en force. Nous avons besoin d’eux et nous ferons tout pour être à la hauteur. Pour finir, votre coéquipier Tedjar traverse des moments particuliers surtout avec son absence prolongée aux entraînements. Qu’avez-vous à dire à ce propos ? Même si je dois vous avouer que seul le concerné est habilité à vous répondre car le sujet le concerne lui personnellement, je pense que Tedjar est un jeune joueur qu’il faudra comprendre et aider à traverser cette épreuve. Il est jeune et son retour aux entraînements ne fera que du bien à l’équipe qui a besoin des services de chacun de nous. Entretien réalisé par Lyès F.

Zarabi

qUne fois que le staff technique s’est réuni avec ses joueurs, la JSK a quitté l’hôtel hier vers 13h15 sous une forte escorte. Les Canaris devaient rentrer juste à la fin du match par route.

Il a été ménagé face à l’ASK
Sedkaoui n’étant pas dans la plénitude de ses moyens pour jouer le match face à l’ASK. Le staff technique a décidé de laisser au repos le joueur qui vient de perdre son grand-père. Il a été remplacé sur l’aile droite par Hamza Ziad qui, à l’occasion, retrouve la compétition après plusieurs semaines.

qLa qont dusérie des mauvais résultats continue pour les espoirs de la JSK qui mal à trouver leur équilibre en cette saison. Hier encore, ils se sont inclinés en ouverture des seniors par la plus petite des marges. L’instabilité à la barre technique de cette catégorie reste pour de nombreux observateurs l’une des raisons principales de ces échecs à répétition.

Encore une défaite des espoirs !

Khellili ne reviendra pas avant deux semaines Alors que nous avons rapporté dans ces mêmes
colonnes que Sofiane Khellili est désormais prêt pour reprendre la compétition, l’entraîneur en chef, Mourad Karouf, nous a surpris en nous disant que son défenseur ne pourra être apte à rechausser ses crampons que dans deux semaines. D’après lui, un défenseur qui est resté presque un mois sans compétition, lui faudra minimum trois semaines avant qu’il soit officiellement prêt. Après une semaine d’entraînement déjà écoulée, Khellili ne lui reste que deux semaines pour revenir. Pour rappel, Sofiane a perdu beaucoup de poids depuis le retour de l’équipe d’Espagne.

de supporters déqqLe groupeKabylie Boys, qui a nommé fait le déplacement hier au Khroub, a été empêché par les services de sécurité d’accrocher leur banderole aux couleurs de la JSK. La curiosité dans tout cela, ce sont les responsables kabyles qui se sont adressés dans un premier temps au directeur des affaires administratives de l’ASK qui les a orientés vers le commissaire au match, lui demandant d’instruire les services de sécurité d’enlever la banderole. Après l’avoir décrochée pendant quelques minutes, les supporters de la JSK ont fini par la remettre en place. qAlors que l’ex-capitaine de la JSK, Lamara Douicher, qui devait hier affronter son ancienne équipe, n’a pas été retenu dans les 18, lui qui a été bloqué en Kabylie pendant plus de dix jours, le jeune Malgache, Amada, exjoueur de la JSK a retrouvé hier ses expartenaires. Amada a tenu à se rendre au vestiaire des Canaris pour saluer tout le monde. Absent depuis plusieurs semaines dans le qqL’absence de Sedkaoui hierchangeonze de départ a été l’occasion pour le staff technique d’opérer un

Les Kabylie Boys empêchés d’accrocher leur banderole

Il ratera encore le match de Hessasna
Heureusement que la JSK n’a aucun problème sur le plan défensif du moment que plusieurs joueurs de métier affichent une éblouissante forme, à l’image de Rial, Zarabi, Assami, Belkalem et Bitam. Autrement dit, Khellili aura tout son temps pour soigner convenablement sa blessure et revenir progressivement à la compétition pour ne pas rechuter et compliquer davantage sa blessure.

q

Amada retrouve la JSK

Karouf : «Il faudra trois semaines à Khellil pour qu’il puisse revenir»
D’après l’entraîneur en chef de la JSK, Mourad Karouf, le défenseur central Sofiane Khellili, lui faudra au moins trois semaines pour pouvoir revenir à l’aise à la compétition, sachant qu’il n’a plus rechausser ses crampons depuis le match amical JSK-Espagnol de Barcelone B. A ce sujet, il dira : «A propos du cas Khellili, il lui faudra au moins trois semaines pour qu’il puisse revenir à la compétition. Il a déjà passé une semaine, il lui reste donc deux. Comme vous le savez, il ne s’est plus entraîné pendant presque un mois. D’ailleurs, il a perdu beaucoup de poids. Il va devoir continuer à travailler pour être prêt le plus tôt possible».

Ziad de retour à la compétition

S. D.

ment de dernière minute. Karouf a rappelé le milieu de terrain Ziad qui retrouve la compétition après plusieurs semaines. Absent depuis le match aller face au CRB, Ziad, qui relève de blessure, a été ravi de retrouver la compétition.

Trois supporters ont rendu visite aux joueurs
Juste après le dîner, trois supporters se sont déplacés à l’hôtel Arc-en-Ciel afin de rencontrer les joueurs et prendre quelques photos souvenirs avec eux. Les coéquipiers de Salim Hanifi ont beaucoup apprécié le geste des fans de la JSK, qui soutiennent partout leur équipe.

Réunion technique hier matin
Comme ce fut le cas avant chaque rencontre, le premier responsable à la barre technique regroupera tous ses joueurs pour une réunion technique afin de leur annoncer la liste du onze rentrant.

être titularisé, le qqS’attendant aà finalement comjeune attaquant malien de la JSK Makan Dembélé mencé la rencontre sur le banc. L’entraîneur Karouf a décidé d’aligner la paire Boulemdaïs-Hanifi d’entrée de jeu.

Boulemdaïs préféré à Dembélé

Cela fait trois ans (19/02/2009) que tu nous as quittés pour l’éternité laissant derrière toi un vide que personne ne pourra jamais combler. En cette douloureuse circonstance, les familles Hocine de Tizi Ouzou et Mouzaoui de L.N. I. demandent à tous ceux qui l’ont connu et aimé d’avoir une pieuse pensée à sa mémoire Repose en paix ! «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

PENSEE

08

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil Ligue 1

CRB 0 - USMA 0
Stade : 5-Juillet (Alger) Affluence : moyenne Arbitres : Amalou, Azrine, Bounoua Avertissements : Lemmouchia (52’) (USMA) ; Ammour (53’), Abdat (89’) (CRB)

Kaoua a suivi la rencontre
Comme à son habitude, l’entraîneur des gardiens de but de la sélection nationale, Kaoua, a effectué le déplacement au 5-Juillet pour suivre cette grande affiche entre l’USMA et le CRB. Venu superviser le gardien réserviste Mohamed-Lamine Zemmamouche, Kaoua a certainement été épaté par le niveau d’Ousserir qui fut omniprésent dans ce match, notamment en 1re mi-temps.

CRB 0 USMA 0
Zemmamouche, Meftah, Yekhlef, (Kherbache 60’), Benabderrahmane, Laïfaoui (Chafai 76’), Abdat, Khoualed, Boukedjane, Lemmouchia, Meghout, Bouchama, Benaldjia, Bouazza, Aoued, Hamiti, Ammour, Meklouche Rebih (Boualem 67’), (Guebli 93’), N’gal Slimani Entraîneur : (Ferhat 62’) Menad Entraîneur : Ighil
Ousserir, Boukria

Kerbadj insulté
Le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, a été longuement malmené par les supporters de l’USMA qui l’accusent de favoriser le CRB. Même Kaoua n’a pas échappé aux insultes après avoir déclaré que c’est Chaouchi qui sera le n°1 en sélection. Les Usmistes estiment que c’est Zemmamouche le meilleur.

Djediat va purger en Coupe d’Algérie
Absent hier face au CRB pour cause de suspension, le milieu de terrain usmiste Laâmouri Djediat a purgé. Il aura la chance d’effectuer son retour jeudi prochain lors du match de Coupe d’Algérie face au JSD, pour le compte des seizièmes de finale.

L’USMA perd deux points

U

Accrochage entre supporters des deux galeries
Environ 30 minutes avant le coup d’envoi de la partie, nous avons assisté à un léger incident, mais sans gravité heureusement. Les supporters des deux camps se sont accrochés près du virage usmiste. Il aura fallu l’intervention du service de sécurité pour ramener rapidement le calme.

Hamiti et Bouaza de retour dans le onze
Pour sa première rencontre avec l’USMA, Meziane Ighil a apporté un léger changement dans son onze de départ. Pour preuve, Farès Hamiti, sanctionné par Ollé Nicolle face au MCEE, a retrouvé sa place de titulaire. Idem pour Feham Bouaza qui a comblé l’absence de Djediat, suspendu.

ne première manche plutôt équilibrée entre les deux formations, puisque les occasions franches de scorer ont été nombreuses de part et d’autre. Deux minutes après le coup d’envoi, Rebih sert Slimani qui s’est fait contrer par son ange gardien Laïfaoui qui lança rapidement une offensive, Bouazza hérite du cuir au centre de la défense belouizdadie et passe dans l’intervalle à Meklouche qui tire instantanément, mais il bute sur Ousserir qui repousse, la balle revient dans les pieds de l’attaquant usmiste qui rate une fois de plus. Première frayeur et première véritable alerte, le rythme de la rencontre monte d’un cran. Cinq minutes plus tard, le maître à jouer Bouazza, qui a dû être informé de la lenteur des axiaux du Chabab, a une nouvelle fois trouvé la faille et sert Hamiti qui pénètre balle au pied sans être inquiété et arme son tir, mais hors du cadre. 20’, une longue passe en transversale de Lemmouchia sur N’gal, la nouvelle recrue usmiste, qui préfère tenter sa chance, alors qu’il aurait dû servir Hamiti, seul en pointe. Slimani riposte six minutes après en en-

chaînant un contrôle de la poitrine et tire en mouvement, suite à une passe de Boukria, Zemmamouche ne prend aucun risque et dégage le ballon. Coup franc rentrant de Rebih qui a failli tromper le gardien usmiste qui s’est étalé pour dévier en corner. A la 38’, Zemmamouche est mis en difficulté, mais grâce à une jolie claquette, il efface un but après que Slimani eut adressé un tir aussi précis que puissant des 20 mètres. Benabderrahmane, en dernier défenseur, arrive toutefois à chiper le ballon à N’gal, mais les Usmistes s’en tirent à bon compte. Quatre minutes avant la fin de la première mi-temps, Ousserir s’illustre en sauvant sa cage sur un tir de Hamiti.

Le Chabab a eu chaud
Après la pause, les hommes de Menad n’ont pas attendu longtemps pour se mettre en évidence en essayant d’imposer leur jeu. Un corner rentrant de Rebih à la 52’, le dernier rempart usmiste intercepte difficilement le ballon. Slimani, omniprésent, expédie un bolide qui passe au-dessus de la trans-

versale, à la 55e minute. A l’heure de jeu, Menad procède à un changement imposé en incorporant Kherbache pour donner de la vivacité à l’attaque. Ighil, de son côté, riposte en faisant rentrer un attaquant. Ferhat sert Boualem. Bouchama plein axe, il tire mais rate lamentablement le cadre, à la 76’. Fatiguées par les efforts consentis, les deux équipes n’arrivent plus à construire le jeu et s’échangent de longues balles. Le jeu baisse alors d’intensité. On procède par des contres pour porter le danger. A la 89’, Ousserir évite la défaite pour son équipe en repoussant une première fois un tir de Boualem. Abdat, sur sa ligne, essaye d’écarter le danger, mais en vain puisque Bouazza, à l’affût, rate la balle du match. Dans le temps additionnel, l’USMA a eu une autre opportunité de marquer par l’intermédiaire de Boualem qui n’a pas réussi à tromper Ousserir. Adel C.

U21 : CRB 0 USMA 2
La formation de l’USMA des U21 a consolidé sa première place au classement, après avoir pris le dessus sur le Chabab de Belouizdad, au stade du 20-Août (0-2). Les jeunes Belouizdadis n’ont pas réussi à stopper la domination des Rouge et Noir. En revanche, les poulains de Bousbia, après une série de résultats positifs, ont été arrêtés par le leader.

Résultats de la 20e journée
WA Tlemcen CR Belouizdad AS Khroub MC El Eulma USM El Harrach CA Batna

Ighil : «On a du pain sur la planche»
«On aurait pu remporter les 3 points du match, notamment dans le dernier quart d’heure où on pouvait faire la différence. Franchement, je ne suis pas satisfait de la prestation de mes joueurs. Une chose est sûre, on a du pain sur la planche. J’aurais été content si on avait gagné ce match, mais ce ne fut pas le cas. Il reste encore dix rencontres à jouer et on va se battre jusqu’à la dernière minute. Concernant les changements effectués, je voulais au départ incorporer Daham, mais la blessure de Laïfaoui m’a contraint de modifier mes plans.»

4-2 0-0 0-0 1-0 0-1 0-0

MC Oran USM Alger JS Kabylie MC Saïda CS Constantine NA Hussein Dey

Classement

Lemmouchia : «Un match plaisant»
«On a assisté aujourd’hui à un match plaisant. Il y avait des occasions des deux côtés, mais aucune des deux équipes n’est parvenue à concrétiser. On aurait espéré gagner cette rencontre, mais on ne va pas faire la fine bouche sur ce point. Concernant le prochain déplacement de la sélection, le match qui nous attend sera difficile, car on a souvent été mis à rude épreuve en jouant à Banjul. On doit bien négocier cette première manche, avant de recevoir les Gambiens chez nous. La rencontre se jouera sur deux parties, donc à nous de bien les gérer», dira le capitaine d’équipe Khaled Lemmouchia qui n’a pas voulu commenter la non-convocation de Ziani et Djebbour.

Gana présent
Parmi les dirigeants du Chabab présents hier au 5Juillet, figurait le premier responsable du club, Gana. Le président du CRB a préféré prendre place au niveau de la tribune de presse pour suivre le rendement de ses joueurs.

Ammour : «Ce fut un match équilibré»
«Je pense que le derby a tenu toutes ses promesses. Ce fut équilibré avec des occasions des deux côtés. Techniquement, on a été à la hauteur. Le Chabab était déterminé à gagner cette rencontre, mais on avait en face une coriace équipe de l’USMA. Les supporters des deux camps doivent être satisfaits de la production et de la prestation fournie tant par le CRB que l’USMA.»

Deuxième titularisation pour Benaldjia
Le jeune Bilel Benaldjia a enregistré, hier, sa seconde titularisation de la saison sous la coupe de Djamel Menad. Après avoir joué d’entrée face au MCO, le coach belouizdadi a décidé de lui accorder une seconde chance.

Match avancé de la 21e journée Samedi 25 février 2012

JSMB

CAB

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil Ligue 1

09

’est un semi-échec, même si chaque équipe pouvait à tout moment faire la différence. La partie a été tout juste moyenne. Nous sommes rentrés sur le terrain pour gagner, mais on n’a pas su profiter de nos temps forts. Notre adversaire, qui a eu également beaucoup d’occasions, pouvait lui aussi remporter les trois points, surtout sur l’action de la dernière minute de Boualem. Sur le plan de jeu, je dois dire que nous n’avons pas su concrétiser les quelques occasions nettes qu’on eues. Lors de la seconde période, on a été moins bien dans la conservation de la balle par rapport à l’USMA. Concernant nos objectifs, désormais il va falloir enlever de la tête l’idée que nous jouerons le titre. On va se contenter de jouer les premiers rôles.»

«C

Menad «On ne joue pas le titre»
s Les joueurs s l’USMAla 58e de ont réclamé un penalty, à minute, suite à une faute commise sur le milieu du terrain Feham Bouazza par le défenseur Boukedjane. Le directeur de jeu, Amalou, est resté de marbre en demandant aux joueurs de continuer de jouer, au grand désarroi des Rouge et Noir.

Les Usmistes réclament un penalty

Adel C.

s Le président du conseil d’administrasjoueursAzzedine Gana,l’ultime séance à tion, a rendu visite ses en assistant à d’entraînement qui s’est finalement déroulée à Aïn Benian. Le premier responsable était venu pour remettre la prime longtemps attendue du match gagné face à la JSK. Le montant de huit millions est, certes, en deçà des attentes des joueurs qui espéraient le revoir à la hausse, mais la direction insiste à appliquer le barème établi à l’intersaison, même si les ambitions du club ont été modifiées en cours de route. Cela ne semble guère émouvoir les dirigeants. Ensuite, Azzedine Gana a discuté avec les éléments en les poussant à redoubler d’efforts et de rester concentrés sur le derby avec l’espoir de le remporter bien sûr. La direction a souvent déclaré être incapable de mettre les moyens pour jouer le titre mais elle ne s’empêche pas d’encourager son équipe à multiplier les performances. Avant de quitter les lieux, Gana a remis des cartes d’invitation à tous les joueurs, un geste qui a fortement plu au groupe.

Gana a remis la prime et encouragé ses joueurs

Afin d’éviter les affrontements dans avec les Espoirs s La blessure aux adducteurs de Mams L’autre nouvelle reles tribunes entre les supporters des meri a contraint l’entraîneur Djamel crue, Hamzaoui, qui deux équipes, un grand nombre Menad de composer son onze sans un arrière - manque de compétition, a d’agents de police a été déployé. D’ail droit de métier. Aouameur, qui devait le supété laissé à la disposition de , un long cordon de sécurité a leurs pléer, n’a pas reçu les faveurs de son coach qui séparé les deux galeries au niveau l’équipe Espoirs, pour avoir préfère finalement placer Benaldjia sur le couloir, plus de temps de jeu. Le défendu flambeau et des tribunes en alternance avec Meghout pour la couverture. 13, 14 et 15. seur central a, depuis son arrivée au mercato, beaucoup progressé Ammour Laïfaoui blessé au tibia physiquement en prenant part jusques Le défenseur central Abdelkader lamme le enf là à toutes les rencontres de la phase reLaïfaoui n’a pu aller au terme de 5-Juillet tour avec les U21. Sa participation en la rencontre, suite à sa blessure lques minutes après le Que ie, plus pré- amical et aux entraînements avec l’équipe contractée au niveau de son tibia. Le coup d’envoi de la part fanion auront permis à Menad de joueur a d’abord reçu les premiers cisément à la 7e minute, le milieu de constater de visu la marge de progressoins dans l’espoir de reprendre sa r Ammour a enflammé sion de l’ancien joueur du club tunisois. terrain Ama place, mais ne pouvant continuer, il les gradins du Chabab grâce à sa En compagnie de Benayache, les deux a dû se faire remplacer par le jeune grande technique. En pleine vitesse, éléments doivent retrouver toute leur Chafai. La sortie de Laïfaoui a été lé deux joueurs Ammour a drib plénitude de leur talent et de pouvoir esmalheureusement acde l’USMA, avant de passer pérer faire partie compagnée par des chaballon, ce qui a réson de l’effectif du Chace. pelets d’insultes lancés par galé l’assistan bab durant cette les fans belouizdadis. seconde partie du championnat.

s

Le CRB sans latéral droit

Un cordon de sécurité pour séparer les supporters des deux camps

Hamzaoui a joué

s Ce n’ qu’à s dernièreestminutelaque le coach du CRB a décidé de ménager le capitaine Maâmeri pour le match face à l’USMA. Souffrant toujours de douleurs aux adducteurs, Djamel Menad a décidé de ne prendre aucun risque avec son joueur.

Maâmeri sur le banc

s

s

s Les supporters de s l’USMA ontà affiché un énorme tifo, dix minutes de la fin de la partie où on pouvait lire : «LA CASBAH, fierté de l’Algérie», en guise de réponse à leurs homologies du Chabab qui, lors du match aller, ont usé de mots vulgaires en portant atteinte aux habitants de La Casbah.

Les fans usmistes répondent par un tifo

Stade : Messaoud-Zeggar (El Eulma)
Affluence : nombreuse Arbitres : Bouster, Hamou, Hassi Avertissements : Hebaïche (27’), Diara (41’), Daouadi (62’) (MCEE) ; Mokdad (9’), Zaoui (66’) (MCS) But : Diara (36’) (MCEE)

MCEE 1 - MCS 0

Heddane évite la presse
Décidément très déçu par le rendement de ses joueurs, l’entraîneur du MCS, Heddane, a refusé d’affronter les journalistes. Aussitôt sortie des vestiaires, l’entraîneur a pris place dans le bus du club.

MCEE 1
Berrefane, Mahfoudi, Berchiche, Hebaïche, Renane, Bentayeb, Gherbi, Bouaïcha, Belakhdar (Deghiche 72’), Daouadi (Kadri 68’), Diara (Tiaiba 76’) Entraîneur : Taleb

MCS 0
Kial, Addadi (Zaoui 61’), Mokdad (Bouraba 54’), Bakayoko, Mebarakou, Nehari, Guenifi, Saâdi, Berremla
(Ould Teguidi 67’),

2e but pour Diara
L’attaquant burkinabé du MCEE a inscrit son second but, hier, sous les couleurs de sa formation. Après avoir marqué face au CRB lors de la première journée de la phase retour, le Burkila «Peu importe nabé s’est montré dértant manière, l’impo cisif, une nouvelle était les 3 points» fois. de «Je dois dire que nous avions besoin cette victoire. Peu importait la manière, Duel musclé ts. entre l’essentiel est d’avoir remporté les 3 poin rire Berchiche Je reste convaincu qu’on aurait pu insc et Hadiouche plus d’un but, mais nous avons fait Le défenseur preuve d’un manque d’efficacité. De central Kouceila plus, l’adversaire s’est replié derBerchiche a réalisé rière, ce qui a compliqué davantage notre une excellente renconsituation.» tre, hier. Ce dernier à avait une mission bien la 52’, tandis précise, à savoir effecque le second avait la balle de l’égalituer un marquage sation à la 74’, suite à une passe du strict sur l’attaquant Mauritanien Ould Teguidi qui a saïdi, Hadiouche. manqué son tir, alors qu’il était seul Même si cette tâche n’a face à Berrefane. Le score en restera pas été facile, Berlà jusqu’au coup de sifflet final. Après chiche s’est livré à un un début de phase retour, les Eulmis rude duel avec son adont enregistré leur premier succès en versaire durant les 90 cette année 2012. minutes de jeu. A. K.

Hadiouche, Madouni Entraîneur : Heddane

Taleb

xcellente opération pour les camarades de Kouceila Berchiche qui se sont imposés face au MCS par la plus petite des marges, suite à un but de Diara. Dès le coup d’envoi de la partie, les hommes de Taleb ont exercé une pression constante sur la défense saïdie, avec pas moins de 5 occasions nettes de scorer. La première fut l’œuvre de Bellakhdar, à la 11’ qui a vu son ballon stoppé par un excellent Kial. A la 13e minute, Bouaïcha a tenté sa chance mais sans pour autant cadrer son tir. A la 15’, c’est Bellakhdar qui a tenté une nouvelle fois sa chance, mais son ballon est passé à quelques centimètres du but. On jouait la 21e minute lorsque Renane

E

2012 pour El Eulma
effectue un centre millimétré côté gauche vers Daouadi qui a enchaîné par une reprise de volée. Une fois de plus, le portier Kial s’empare du ballon.

1er succès de l’année

36’, Diara crucifie Kial
Après une première occasion à la 31’, l’attaquant burkinabé du MCEE, Diara, a fini par ouvrir le score pour son équipe. On jouait la 36’ lorsque Berchiche décoche un boulet de canon repoussé par Kial. Malheureusement pour le portier du MCS, le

ballon est revenu dans les pieds de Diara qui n’a fait que terminer le travail. Un but qui venait concrétiser les nombreuses occasions enregistrées lors des 30 premières minutes. Par la suite, les locaux ont géré leur avance jusqu’au coup de sifflet final.

74’, Madouni rate la balle de l’égalisation
En seconde période, ni l’occasion de Hadiouche ni celle de Madouni n’ont pu faire changer le score. Le premier a raté une énorme occasion,

10

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup de bluff MCA
Tandis que des rumeurs l’annoncent au poste de directeur général
Le retour de Sayoud prévu aujourd’hui
Après avoir contracté une blessure qui lui a occasionné une inflammation aux adducteurs lors du dernier match de championnat disputé contre la JSMB, à Bologhine, Amir Sayoud est actuellement en train de se soigner, à l’instar d’Attafen, chez Dr Ghrieb. Le renforcement musculaire est devenu le quotidien de l’ex-joueur d’Al Ahly qui doit suivre un programme spécifique, avant de réintégrer le groupe. Manquant cruellement de préparation, Sayoud devra suivre un programme qui lui permettra de parfaire sa condition physique.

Idir Langar attendu ce vendredi à Alger
Aujourd’hui, journée chargée pour les Mouloudéens qqLes parte

«Je ne suis au courant de rien»
Depuis quelques jours, les spéculations vont bon train concernant la composante qui dirigera le Mouloudia. Annoncé comme l’homme providentiel côté mouloudéen, Idir Langar aurait opté, selon certaines presses, pour la nomination de Mustapha Dahleb au poste de directeur général du club. Info ou intox ? Pour en avoir le cœur net, nous avons pris attache avec celui qui a été l’icône du Parc des Princes et troisième meilleur buteur dans l’histoire du club parisien avec 98 buts en 306 matchs. Mouss, comme on le surnomme, s’est inscrit en faux contre toutes ces rumeurs. «Je suis très surpris d’apprendre cette information. Personnellement, je ne suis au courant de rien. D’ailleurs, je vais poser la question à Mustapha qui est peut-être mieux renseigné que moi», a conclu ironiquement l’un des héros de Gijon. F.A-S.

Dahleb

naires de Babouche devront, aujou gocier une journée assez chargée. Deux séanc rd’hui, nées ment seront au menu des Mouloudéens, l’une d’entraînele matin et l’autre l’après-midi, à l’annexe du 5-Juillet. Il sera question de préparer le match de Coupe d’Algérie contr Beïda prévu vendredi prochain, au stade de e l’USM Aïn Bologhine.

Bouchema veut revenir au Mouloudia
Même s’il a signé à l’intersaison un contrat juteux avec l’USMA, Nacim Bouchema ne se sent pas à l’aise chez les Rouge et Noir. D’ailleurs, nous avons appris qu’un émissaire de Ghrib a rencontré dernièrement Bouchema, qui lui a fait part de son envie de revenir au Mouloudia. Seul bémol, le demi-défensif usmiste est sous contrat avec son club jusqu’en juin 2013. Il faudra donc à Bouchema résilier son bail pour matérialiser son retour chez le Doyen, chose qui ne sera pas facile à réaliser, car ce n’est pas dans la politique du club usmiste de céder l’un de ses meilleurs éléments à l’ennemi juré.

lus que jamais pressenti pour être le futur actionnaire majoritaire du Mouloudia, Idir Langar était attendu, avant-hier, à Alger. Mais pour des raisons professionnelles, l’homme d’affaires a dû repousser sa venue au pays de quelques jours. Selon nos informations, le P-DG de la boîte de sécurité serait attendu ce vendredi à Alger.

P

sister au match de Coupe d’Algérie entre le MCA et l’USM Aïn Beïda. L’occasion pour le chef d’entreprise annoncé comme l’homme providentiel de tâter le terrain et tester sa popularité auprès des Chnaoua qui craignent de revivre une affaire Pellicano bis.

Il pourrait assister au match de coupe face à Aïn Beïda
Nous avons appris, par ailleurs, qu’Idir Langar pourrait se rendre au stade Omar-Hamadi, pour as-

Gaceb et Kamel Langar ont promis le poste de directeur général à Ghrib
Selon des indiscrétions, nous avons appris que Ahmed Gaceb et Kamel Langar se sont réunis dernièrement avec Omar Ghrib afin que celui-ci facilite l’arrivée de l’investisseur venu de France. Les

deux responsables mouloudéens ont, par ailleurs, promis le poste de directeur général à Ghrib qui sera le gérant du club, dans la mesure où Idir Langar sera pris par ses engagements. Une proposition qui semble intéresser au plus haut point le coordinateur de section qui aura le même rôle que Mouldi Aïssaoui chez le club voisin. Joint par nos soins pour avoir plus d’éclaircissement, Ghrib tiendra un discours modéré : «Le plus important, c’est l’intérêt du club qui doit passer avant tout. Ce serait fabuleux d’avoir un actionnaire majoritaire digne de ce nom qui nous permettra de ne plus nous soucier du problème d’argent». T. Che

Attafen poursuit sa rééducation à ses propres frais

T. Che

Bouhellal : «Nous sommes en phase finale de préparation du match de coupe»
L’entraîneur intérimaire du Mouloudia, Kamel Bouhellal, a accepté de s’exprimer, pour la première fois depuis l’éviction de François Bracci. L’excoach du Paradou et du RCK nous a fait une petite synthèse du travail qu’il est en train d’accomplir depuis quelques jours. «Nous avons abordé aujourd’hui la phase finale de préparation du match de Coupe d’Algérie contre l’USM Aïn Beïda. Nous avons attaqué donc le volet technicotactique, car il s’agit de bien préparer l’affiche de ce vendredi. C’est une bonne chose que Sayeh ait réintégré le groupe. Je lui ai d’ailleurs parlé avant qu’il reprenne l’entraînement avec ses partenaires.»

O

péré dimanche dernier du ménisque, à la clinique Saâda par le Pr Zemmouri, Billel Attafen a attendu 48 heures, avant d’entamer sa rééducation chez Dr Ghrieb. A raison d’une séance par jour, Billalou poursuit ses soins qui s’étaleront sur une semaine. L’exHusseindéen devra encore attendre quelques jours avant d’ôter les deux points de suture nécessaires à son intervention chirurgicale. Après la fin de sa rééducation, Attafen devra passer une visite médicale chez Dr Zemmouri qui est le seul ha-

bilité à lui donner son aval pour reprendre les entraînements avec l’équipe. Mais ce qui intrigue dans toute cette histoire, c’est que le chouchou des Chnaoua a pris à sa charge les frais de son hospitalisation et des soins nécessaires à son rétablissement, alors que c’est son employeur qui devrait s’en charger, car Attafen s’est blessé à l’entraînement sous les couleurs du Mouloudia.

«Nous ferons tout pour retaper le moral de Sayoud, car je compte sur lui pour la suite des événements»
Critiqué par les Chnaoua pour sa nonchalance et son manque de combativité affiché face à la JSMB, Amir Sayoud semble tout de même jouir du soutien de Kamel Bouhellal. «Je n’ai pas encore d’information sur la date exacte de la reprise de Sayoud. Mais ce que je peux vous dire, c’est que nous allons tout faire pour retaper le moral du joueur, car je compte sur lui pour la suite des événements. Sayoud est un joueur de qualité qui mérite notre soutien», dira Bouhellal qui affiche le même état d’esprit que François Bracci qui, lui aussi, a soutenu contre vents et marées l’exjoueur d’Al Ahly qui doit se surpasser pour reconquérir le cœur des fans du Mouloudia.

T. Che

«J’essayerai d’être d’attaque pour le match face à Chlef»
Comment se passe votre rééducation ? J’ai entamé ma rééducation mardi dernier chez Dr Ghrieb, à raison d’une séance par jour. D’ailleurs, au moment où je vous parle, je suis chez mon médecin traitant. Je dois encore poursuivre ma rééducation durant quelques jours, avant de passer une visite chez Dr Zemmouri. D’ici là, j’espère que j’aurai enlevé les deux points de suture. Savez-vous quand vous allez reprendre les entraînements ? C’est encore trop tôt pour se prononcer. Comme je vous l’ai dit, tout se décidera après la visite que j’effectuerai chez le Pr Zemmouri qui m’a opéré du ménisque. On peut dire que cette mini trêve observée par votre équipe est vraiment tombée à pic ? Absolument. J’aurai le temps de me remettre de ma blessure, sans rater plusieurs matchs. Il est évident que je vais rater le rendez-vous de coupe contre Aïn Beïda et probablement le derby face au NAHD. J’espère que je serai de retour pour la rencontre face à Chlef. Cela dit, je veux prendre le temps nécessaire afin de me rétablir, car j’ai vraiment envie de terminer la saison en force. Mais avouez que c’est démoralisant de se blesser au moment où vous êtes redevenu un titulaire indiscutable ? Mais que voulez-vous y faire ? Ce sont les risques du métier. Chaque

joueur vit avec cette crainte de se blesser un jour. Et lorsque cela arrive, il faut savoir remonter la T. Che pente. Mais il ne faut pas non plus Hier Sayeh dramatiser, car ma blessure n’est pas matin, séance a réintégré aussi grave que cela. C’est une interau «Cati» vention mineure qui nécessitera au l’équipe maximum trois semaines d’indispoqqA défaut de s’entraîner à qqContraint de s’absenter pour nibilité. Et puis, je serai de retour à l’annexe du 5-Juillet, les joueurs rester au chevet de sa sœur gravement la compétition. Le plus important, du Mouloudia se sont rabattus sur malade, Réda Sayeh a réintégré, hier le complexe sportif de la Sûreté c’est d’être prêt pour les rencontres matin, le groupe au Cati de Hydra. Dès choc qui vont s’enchaîner à grande nationale sis à Hydra. C’est donc son arrivée à Alger par le vol de Constanau «Cati» que les partenaires de tine, le natif de Ouargla a pris la direction vitesse au mois de mars. d’Hydra pour reprendre le travail avec C’est le destin. Il faut l’accepter. Zeddam ont bossé sous la direcde Bouhellal. C’ st ses partenaires. Après avoir comLe plus important maintenant, c’est tion cette séance queelesau cours de Mouloumencé la séance en solo, Sayeh a été de guérir et faire une très bonne rédéens ont repris le travail axé autorisé, après avoir discuté éducation pour attaquer comme il essentiellement sur le volet avec Bouhellal, à réintése doit la suite du championnat. technico-tactique. grer le groupe. Entretien réalisé par Tarek-Che

N° 1839 Dimanche 19 février 2012 N° 1839 Dimanche 19 février

Coup d’œil MCA

11

respecter la volonté des membres de l’AG»
Il fallait s’attendre à une réaction de la part des membres de l’AG qui ont décidé de destituer Sadek Amrous et Abdelhamid Zedek suite à l’AG que ce dernier à tenue hier à l’hôtel Icosium. Le coordinateur de la section football du Mouloudia a appelé à la sagesse et à laisser l’équipe travailler en toute sérénité. A ce sujet, il dira : «Zedek doit respecter la volonté des deux tiers des membres de l’AG qui ont décidé de lui retirer leur confiance au même titre que Amrous. La nomination de Yahia Yacef au poste de président du CSA/MCA est la décision de l’AG qui est souveraine et qui a pour finalité de mettre fin au conflit entre Amrous et Zedek. Nous allons remettre le PV du huissier de justice aux instances compétentes.» trop duré et il a terni l’image du Mouloudia. Nous avons donc mis un terme à cette histoire par l’élection de Yahia Yacef. Une fois de plus, je demande à Zedek de laisser le club travailler dans la sérénité.»

Ghrib «Zedek doit

Zedek a tenu son AGEx hier

C’

est hier à l’hôtel Icosium de Bouzaréah que la deuxième lecture des travaux de l’AGEx organisée par Zedek a eu lieu. Prévue à 9h du matin, elle a commencé avec une heure et demie de retard du fait que les invités affluaient au fil du temps. Il faut noter que le quorum n’a pas été atteint si on se réfère à la liste des quarante et un membres reconnus par les instances compétentes. Toutefois et conformément à la réglementation mise en vigueur, les décisions prises lors d’une deuxième lecture sont reconnues quel que soit le nombre des membres ayant pris part à ces travaux.

est une preuve irréfutable pour les partisans de Abdelhamid Zedek, confirmant qu’il est le président légitime du MCA.

Le règlement intérieur adopté, la composante de l’AG élargie
Après une minute de silence observée à la mémoire des anciens dirigeants du MCA, Abdelhamid Zedek, en sa qualité de président, a ouvert la séance, avant que le règlement intérieur ne soit remis aux membres de l’AG et qui a été adopté à l’unanimité. Par la suite, la composante de l’AG a été élargie aux anciens joueurs invités à l’AGEx. On pourra citer Bachi, Betrouni, Yermech, Bellemou, Attar, Nacer Bouiche, Ferhi, ainsi que les anciens dirigeants, à l’image de Tourki, Ali Mebrek, Khaled Adnane et Azef.

proposée pour exclure de la composante de l’AG, les membres qui avaient destitué Amrous et Zedek pour cause de graves agissements. Cette résolution a provoqué des divergences au sein même de la nouvelle composante, où Bachi a failli quitter la salle, criant à qui voulait l’entendre qu’il refusait de cautionner les règlements de comptes. Attar a failli d’ailleurs le suivre n’était l’intervention de certains sages qui ont calmé les esprits, et la résolution d’exclusion a été rejetée.

«Les portes sont ouvertes à ceux qui veulent aider le Mouloudia»
Le coordinateur de la section football du MCA précise que les portes du club n’ont jamais été fermées à ceux qui veulent aider le club. «Personne n’a besoin d’être membre du bureau, de l’AG ou du conseil d’administration pour aider le club. Celui qui veut aider le MCA sera le bienvenu et les portes du club n’ont jamais été fermées aux bonnes volontés», dira Ghrib.

«J’attend une réponse définitive de Bouali»
Quant à la venue de Bouali au Mouloudia, Omar Ghrib nous a confié que tout sera connu ce dimanche du fait que l’ex-coach de la JSMB rendra sa réponse définitive. «Comme je l’ai déjà affirmé, Bouali a demandé un temps de réflexion et j’attends de lui une réponse définitive aujourd’hui. Maintenant, si on n’a contacté personne, cela prouve que nous souhaitons engager Bouali», conclut Omar Ghrib. K. M.

L’installation de Zedek à la villa sera remise aux membres de l’AG
Outre la résolution de l’exclusion, l’installation de Zedek à la villa de Chéraga a fait l’objet de divergences entre ceux qui tenaient à ce que la loi soit appliquée à la lettre, et ceux qui veulent attendre la fin de saison, afin de ne pas perturber l’équipe. Ainsi, cette décision sera remise prochainement aux membres de l’AG pour une décision finale. K. M.

«L’AG est souveraine et elle a choisi de destituer Zedek»
Dans le même registre, Omar Ghrib poursuit : «Nous sommes des légalistes et ce sont les deux tiers des membres de l’AG qui ont choisi de provoquer une AGEx pour destituer Amrous et Zedek. L’AG est souveraine et ce sont les membres qui ont élu Zedek, qui l’ont destitué jeudi dernier. Ce confit entre les deux hommes a

Le représentant de la DJSL présent
Les travaux de l’AGO se sont déroulés en présence de M. Boungab, huissier de justice, et un représentant de la DJSL, en l’occurrence Djamel Djender. La présence du représentant de la Direction de la jeunesse, des sports et des loisirs

La résolution d’exclusion rejetée, Bachi a failli quitter la salle
Cependant, une résolution a été

Zedek «C’est aux membres
de l’AG de décider de mon installation à la villa»
«Comme vous l’avez constaté du visu, les travaux de l’AG se sont déroulés dans la légalité en présence du représentant de la DJSL, et cela prouve que je suis le président légitime. Je suis content d’avoir rassemblé de nouveau la famille mouloudéenne. Je vais tenir une AG élective à la fin de saison comme prévu. Quant à mon installation à la villa de Chéraga, c’est aux membres de l’AG de prendre la décision, si elle aura lieu dans l’immédiat ou bien la reporter à la fin de l’actuel exercice.»

Khabatou n ye nommé do ia d du Moulou tés

Parmi les invi sde l’a aux travaux ait blée, il y av sem res l’une des figu du matiques emblé habaclub, Smaïl K i a été tou, qu naninommé à l’u les memmité par doyen bres de l’AG d’Aldia du Moulou ger.

Bouali choisira aujourd’hui entre le Mouloudia et le Bahrein
Au Mouloudia, on tient toujours au recrutement de Bouali pour prendre en main l’équipe jusqu'à la fin de saison. Pour preuve, Omar Ghrib n’a contacté aucun autre technicien, même si Walid Bouchenafa, le manager de Bouali, s’est excusé dans un premier temps auprès du coordinateur de la section football du MCA. Toutefois, les pensionnaires de Cheraga redoutent que l’ex-entraîneur de la JSMB choisisse la piste bahreïnie, et c’est pour cette raison qu’ils lui auraient demandé de leur rendre une réponse définitive aujourd’hui. Une manière d’être fixés, d’autant plus qu’il y a d’autres techniciens avec lesquels certains proches du club ont pris attache, et qui avaient montré leur intérêt pour prendre la barre technique. Ainsi donc Bouali choisira aujourd’hui entre le Mouloudia et le Bahreïn. Il est évident qu’il résiliera le précontrat qu’il a signé avec les Bahreïnis s’il décide d’opter pour le MCA. s’étalera sur une durée de dix-huit mois et refuse qu’on lui assigne la tâche de jouer les premiers rôles en championnat. Bien qu’il disposera d’un groupe de bons joueurs, auxquels il doit juste redonner confiance, pour qu’ils puissent réaliser de bons résultats, il aura peu de temps pour rectifier le tir et réaliser le travail souhaité, contrairement à Francois Bracci qui a eu l’avantage d’effectuer un stage de préparation en Espagne et jouer trois matchs à domicile sur les quatre rencontres livrées jusqu'à présent. Bouali ne jouera donc que pour une place honorable, sans se mettre la pression. Cela dit, et même s’il acceptera de driver le MCA, il y aura toujours quelques détails à régler entre Ghrib et Bouali avant la signature du contrat.

Sa mission sera de préparer le prochain exercice
Si Bouali prend en main l’équipe pour le reste de la saison, en plus de la place honorable pour laquelle il jouera, son principal objectif sera de préparer la saison prochaine. Il est convaincu qu’avec la qualité de l’effectif qu’il aura sous sa coupe, et qui sera renforcé dans des postes bien ciblés, il jouera carrément le titre, d’autant plus qu’il connaît certains joueurs qu’il a déjà eus sous sa coupe à l’image de Yalaoui, Djalit et Kacem Hadji. K. M

Il veut un contrat de dix-huit mois
Toutefois, Bouali n’est pas prêt à prendre la barre technique du Mouloudia sans s’être assis au préalable à la table des négociations avec Omar Ghrib. L’ex-entraîneur de la JSMB, qui a négocié jusqu'à présent par le biais de son manager Walid Bouchenafa, rencontrera le coordinateur de la section football avant de s’engager officiellement avec le club. Bouali veut un contrat à long terme qui

12

N° 1839 Dimanche 19 février 2012 De notre envoyé spécial au Tchad : Sofiane Abdelli

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

13
JSMB-CAB avancé pour le 25 février

Ligue des champions
Stade Idriss Mahamt Ouya (N’Djamena) Affluence : faible Arbitres : Djonko, Pamok, Iyeng
FC Foullah 0
Aladoum, Asalmou, Abacar, Magilm, Tchoumé, Gacema, Ama-Ema
(Djamel Aba 63’),

FC Foullah 0 - JSMB 0

Les Béjaouis premiers arrivés au stade
Les joueurs de la JSMB ont été les premiers à se pointer au stade IdrissMahamat. C’est à 13h30, soit une heure et demie avant le coup d’envoi, que les camarades de Zafour ont rejoint les vestiaires.

Tiab veut racheter le contrat de Ouali
ecruté l’été dernier à titre de prêt, le milieu de terrain Bilel Ouali est en train de s’illustrer avec la JSMB. Auteur d’un très bon parcours lors des rencontres qu’il a jouées jusqu’à maintenant, Ouali n’est toujours pas acquis pour la saison prochaine. Voulant donc le garder le plus longtemps possible, le président Boualem, Tiab qui a insisté pour son recrutement, veut déjà racheter le contrat de ce joueur avant même la fin de la saison puisque d’après nos informations, ce dernier a déjà pris attache avec son homologue du PAC pour négocier sa lettre de libération. Pour le moment, rien n’est encore fait mais d’après nos sources, le président Tiab a eu la promesse des dirigeants du PAC de lui céder Ouali pour qu’il puisse signer encore à la JSMB au moins pour les deux prochaines années.

annoncé par nos qaqComme la direction de la soins, JSMB déjà adressé une demande avant le départ au Tchad à la LNF dans laquelle elle a expliqué son souhait de jouer le match comptant pour la 21e journée dès son retour ce lundi. En effet, la Ligue nationale de football vient de répondre favorablement à la demande des Béjaouis en avançant ladite rencontre pour le samedi 25 février prochain à 15h.

JSMB 0
Si Mohamed, Megatli, Mebarakou, Zafour, Maïza, Boucherit, Maroci, Benchaïra, Yabeun (Ouali 67’), Gasmi (Bellakhdar 80’), Yellemou Entraîneur : Michel

Les Tchadiens accusent une demi-heure de retard
Les joueurs tchadiens n’ont débarqué qu’une heure et demie après l’arrivée des Béjaouis, c’est-à-dire à 14h00, soit une heure seulement avant le coup d’envoi.

R

leurs joueurs.

L’USMA et le MCA s’intéressent déjà à lui
Il faut dire que son parcours et ses prestations lors des matches qu’il a joués n’ont pas laissé indifférents certains dirigeants qui veulent, d’ores et déjà, s’attacher ses services dès la saison prochaine. Dans ce même contexte et d’après une source proche du joueur, ce dernier a déjà reçu un contact très sérieux de la part d’un dirigeant usmiste, ces derniers jours, qui lui a proposé l’idée de rejoindre les galactiques dès l’été prochain. Etant lié avec le PAC et vu que le championnat n’est toujours pas achevé, Ouali lui a demandé d’attendre encore jusqu’à la fin de la saison avant de prendre une décision. Le joueur n’a pas raté cette occasion pour lui rappeler aussi qu’il est lié avec le PAC et c’est pour cette raison qu’il doit d’abord voir avec la direction de ce club. Tout comme l’USMA, le Mouloudia d’Alger s’intéresse aussi à ce jeune talent. D’ailleurs, lors du dernier match joué à Bologhine, un dirigeant du MCA n’a pas hésité à aller lui demander ses coordonnées.

«Pour le moment, je préfère me concentrer sur mon équipe»
Interrogé sur ce sujet, Bilel Ouali nous a fait savoir qu’il ne veut pas parler de ces détails maintenant surtout que le championnat n’est pas encore terminé. «Je pense que c’est vraiment prématuré de parler des contacts ou bien d’autres choix actuellement. Moi, je préfère toutefois me concentrer sur mon équipe, on a des objectifs à atteindre, donc je ne dois pas penser ailleurs. Je dois d’abord honorer mon contrat et d’ici la fin de la saison, on verra», déclare Bilel Ouali.

Asama, Hacene (Raïmagi 85’), Abdelaziz (Habib 60’), Djeugoue Entraîneur : Emmanuel Bocar

Les bus de la JSMB sous bonne escorte
Le bus qui a transporté les joueurs de la JSMB de l’hôtel au stade a été escorté par un important dispositif sécuritaire. A noter qu’aucun incident n’a été signalé depuis l’arrivée de la délégation béjaouie dans la capitale tchadienne.

Affluence peu nombreuse
En dépit de son importance, la rencontre d’hier n’a pas drainé la grande foule. Au coup d’envoi, les tribunes étaient quasiment vides, avant que les supporters commencent à affluer par petits groupes. Ils étaient environ deux mille à garnir les gradins à la fin de la première mi-temps.

milieu de franco-algérien de la qqLeKacem, n’a terrain JSMB, Mehdi pas at-

Kacem devait rentrer hier

Les Béjaouis ratent le coche
a formation béjaouie a réalisé une bonne affaire en tenant en échec le FC Foullah hier sur son terrain sur le score vierge de zéro partout dans le cadre du tour préliminaire aller de la Ligue des champions. Les gars de Yemma Gouraya auraient pu prétendre à mieux et revenir avec une victoire s’ils avaient su transformer l’une des multiples occasions que se sont présentées au cours du match. La première alerte a été donnée par l’équipe locale. Sur un centre d’Abacar, Abdelaziz reprend le cuir de la tête, mais Megatli écarte le danger. Les Béjaouis se sont montrés plus dangereux que leurs adversaires et faillirent ouvrir la marque dans le premier quart d’heure. Sur un corner bien botté par Tayeb Maroci, Megatli reprend de la tête mais son ballon rase le

Les étudiants «béjaouis» fidèles à la JSMB
Après avoir réservé un accueil chaleureux à la délégation béjaouie et s’être déplacés à l’entraînement de la JSMB, les étudiants tchadiens de l’université de Béjaïa ont été encore une fois fidèles à l’équipe béjaouie, en lui apportant leur soutien hier. Ils étaient environ une centaine aux couleurs vert et rouge à avoir pris place dans la tribune pour supporter les camarades de Zafour.

L

De nouvelles tenues offertes par le ministère des Sports
Pour son premier match en Coupe d’Afrique, le FC Foullah a reçu de nouvelles tenues et autres équipements offerts par le ministère des Sports tchadien. Les poulains d’Emmanuel Boucar ont arboré une tenue aux couleurs de l’Argentine.

poteau alors que le gardien était battu (15’). La réaction des Tchadiens est intervenue quelques minutes après par un tir puissant de Magilm, mais le gardien Si Mohamed veillait au grain. Le jeu se concentre ensuite au milieu du terrain avec deux équipes qui pratiquent un jeu décousu avec beaucoup de déchets. L’arbitre de la rencontre renvoie les deux équipes aux vestiaires sur un nul de zéro partout. En seconde période, les Vert et Rouge dominent leur vis-à-vis et se créent plus d’occasions de but, mais n’arrivent pas à trouver la faille. Deux minutes après la reprise, Benchaïra lance en profondeur Yabeun. Celui-ci se retrouve seul dans les 18 mètres, mais il bute sur le gardien adverse. Trois minutes plus tard, le joueur tchadien Gacema tente un tir lointain qui a failli faire mouche avec l’effet du vent. L’attaquant camerou-

Michel : «C’est un bon résultat»
«C’est un bon résultat que nous avons réalisé aujourd’hui. On a raté au moins deux buts lors de ce match, on a manqué de précision dans le dernier geste. On a bien joué et nous nous sommes créé plusieurs occasions, surtout en seconde période où on a procédé par de dangeureux contres, malheureusement, on a manqué d’efficacité. Un nul avec des buts aurait été meilleur, mais c’est un bon départ tout de même. C’est bon pour le moral. Maintenant, nous devons faire la différence chez nous pour nous qualifier.»

Un DJ pour l’animation
Afin de mettre de l’ambiance avant le coup d’envoi et pendant la pause, les organisateurs du match ont fait appel à un DJ qui a diffusé de la musique, notamment africaine, sur laquelle les supporters ont dansé.

Bocar : «On cherchera notre qualification en Algérie»
«Le manque de compétition nous a pénalisés, on se contentait de jouer des matches amicaux, mais rien ne remplace la compétition officielle. Contrairement à nous, notre adversaire en est à la cinquième journée de la phase retour. Ce n’est pas donc facile de jouer avec des données pareilles. Mais on va chercher notre qualification au match retour.»

Les Béjaouis ont été con traints d’évoluer pendant enviro n huit minutes en infériorité numé rique après la blessure de Gasmi. L’at taquant béjaoui est resté pendant tou t ce temps à se soigner dans l’espoir de revenir sur le terrain et terminer le match. Se rendant compte qu’il éta it inc de poursuivre la rencontre apable , il a cédé sa place à Bellakhdar.

pendant huit minut es

nais de la JSMB Yabeun se reLe défenseur Zidane Mebarakou a été trouve encore une fois face-àtitularisé hier à l’occasion de la renconface avec le gardien tchadien, tre face au FC Foullah. Il s’agit du premais ce dernier remporte son mier match pour lui dans une duel pour la deuxième fois compétition africaine. Le jeune défenconsécutive (55’). Les Béjaouis seur béjaoui, qui n’a quasiment pas joué poursuivent leurs assauts, mais de matches officiels lors de la phase aller, l’efficacité devant le but adverse est devenu titulaire à part entière depuis leur fait défaut. La plus nette ocl’arrivée d’Alain Michel. casion a été enregistrée à la 74’ de jeu lorsque Megatli, toujours Benchaïra préféré actif sur son côté droit, centre pour Yellemou, mais la tête de à Ouali celui-ci heurte le poteau. Le derLe milieu de terrain Billel Ouali, qui a nier quart d’heure n’apporte pas retrouvé sa place lors des derniers de changements au tableau d’affimatches, n’a pas été titularisé hier. L’enchage et les deux équipes se sont traîneur Alain Michel lui a préféré Benquittées sur ce score nul et chaïra, qui a été aligné aux côtés de vierge. Les Béjaouis devront gaBoucherit et Maroci au milieu du tergner leur match retour prorain. grammé pour le 2 mars prochain au stade de l’Unité maghrébine La température pour valider leur ticket pour le a atteint 45° C prochain tour de la Ligue des La rencontre d’hier opposant le FC champions. Foullah et la JSMB s’est déroulée sous S. A. une chaleur torride. En effet, la température a atteint les 45° C au coup d’envoi La JSMB a dix avec un taux d’humidité élevé.

Une première pour Mebarakou en Afrique

Le joueur veut rester, mais…
Sitôt arrivé, Bilel Ouali a pu quand même s’imposer dans l’équipe de la JSMB. Il n’a trouvé donc aucune difficulté pour s’adapter à son nouvel environnement. Contrairement à certaines nouvelles recrues l’été dernier, Ouali reste parmi les bonnes affaires de la JSMB. Ce dernier nous a fait savoir dans une récente déclaration qu’il veut vraiment poursuivre sa mission avec les Vert et Rouge étrant donné qu’il se sent très bien dans ce club malgré la concurrence qui existe actuellement. Toutefois, il nous a avoué que le dernier mot ne lui appartient pas du moment qu’il est toujours lié avec le PAC pour une autre saison. Cela dit, le président Tiab doit encore user de son savoir-faire pour convaincre le président Kheïredine Zetchi dans les tout prochains jours afin de lui céder l’un de ses meil-

tendu jusqu’à ce soir pour rejoindre le pays. En effet, juste après la rencontre d’hier contre le FC Foullah, le joueur a fait ses bagages pour se rendre au Maroc avant de rejoindre l’Algérie demain. Le joueur doit répondre présent à la séance de la reprise de ce mardi à Béjaïa afin d’entamer avec le reste du groupe la préparation pour le match de Batna à domicile.

Tiab rencontrera Zetchi incessamment
Pour mettre fin à tout cela et afin de garder encore son joueur le plus longtemps possible, le président Tiab, qui se trouve actuellement en France pour des soins et qui sera de retour ces jours-ci au pays, envisage de s’entretenir avec le président du PAC Kheïredine Zetchi pour négocier le rachat de la lettre de libération de Bilel Ouali. En tous les cas, le président a eu déjà l’accord de principe du président du PAC en attendant la concrétisation ces jours-ci surtout que le joueur n’est pas contre cette idée.

«Je veux réussir mon passage à la JSMB»
«Comme je vous l’ai déjà dit, je suis venu ici pour m’imposer. C’est pourquoi je compte bien me donner encore à fond afin d’être à la hauteur de la confiance placée en moi par le staff technique, les supporters et surtout le président Tiab. Actuellement, je n’ai qu’une chose en tête : réussir mon passage à la JSMB. Après si je reste ou pas, c’es une question de destin», dira-t-il en guise de conclusion. S. A.

Comme fallait s’y qqattendre,àill’ambassadeur, qui a été la hauteur de l’événement depuis l’arrivée la délégation béjaouie à N’Djamena, a tenu quand même à organiser hier dans la soirée après le match contre le FC Foullah une réception en leur honneur.

Les Béjaouis invités de l’ambassadeur

Comment les joueurs ont vécu les derniers instants avant le match
a profité donc de cette dernière réunion afin de rappeler à ses protégés certains principes de jeu à respecter durant les 90 minutes de la rencontre.

Rafales de vent au moment du match
Le moins que l’on puisse dire, c’est que le match d’hier s’est déroulé dans des conditions climatiques difficiles. En plus de la chaleur et l’humidité, un vent fort a soufflé sur la capitale tchadienne rendant la tâche des joueurs plus compliquée.

une fois au stade Idriss-MahamatOuya pour une dernière séance avant le match d’hier. Il faut dire que ce jour-là, le taux d’humidité était très élevé et la chaleur était vraiment suffocante. Ainsi, le coach Alain Michel n’a pas voulu vraiment forcer car ladite séance n’a duré que 45 minutes.

deux premières séances qqAprès lesjeudi dernier, les Béjaouis se sont déplacés encore

La séance de vendredi n’a duré que 45 minutes

11h30, le déjeuner est servi
La réunion technique avec l’ensemble des joueurs n’a duré que trente minutes, et le déjeuner a été servi à 11h30. Tous les joueurs se sont dirigés vers le restaurant. D’ailleurs, une bonne ambiance régnait au sein du groupe avant la rencontre. Autrement dit, les coéquipiers de Redouane Bachiri étaient décontractés.

L’attaquant possède une certaine expéqqquiau niveauMohamed Derrag, rience africain qu’il a acquise avec le Mouloudia d’Alger, la JSK et l’équipe nationale, n’a pas joué le match d’hier contre le FC Foullah. En effet, Derrag n’a pas pu poursuivre l’entraînement d’avanthier dans la soirée après avoir ressenti de petites douleurs au niveau des adducteurs. Ainsi, pour éviter toutes complications, le staff technique a décidé donc de le ménager pour ce match. L’ex-Mouloudéen a toutefois déjà entamé les soins afin d’être prêt pour le prochain match de championnat contre le CAB.
qAprès le match d’hier face au

Derrag sera prêt pour le CAB

Le ministère a lancé un appel aux supporters
Le ministère des Sports tchadien a appelé les supporters à se rendre en force au stade pour soutenir les deux clubs représentant le pays dans la compétition continentale. Les fans du FC Foullah n’ont pas répondu massivement à l’appel hier, en attendant la réaction de ceux du second club, la Renaissance, qui affrontera aujourd’hui l’ES Sahel de Tunisie.

Fracture du nez pour Gasmi...
Ahmed Gasmi n’a pas pu aller au terme de la rencontre d’hier face au FC Foullah pour cause de blessure. Après un téléscopage avec un adversaire, l’attaquant béjaoui s’est écroulé et est resté pendant huit minutes aux soins. Victime d’une fracture du nez, il a cédé sa place dix minutes avant la fin de la rencontre à son coéquipier Ammar Bellakhdar.

Arrivés à l’hôtel, les joueur s ne sont pas allés prendre leu r douche. Ils ont préféré piquer un e tête à la piscine. C’est le défenseur Megatli qui s’est jeté le premier et montré la voie à ses camarades. Les joueurs ont créé une belle ambiance après le nul qu’ils ont réalisé.

Les joueurs ont piqu é une tête à la piscine

La télévision tchadienne a retransmis le match en direct
La rencontre FC Foullah-JSMB a été retransmise en direct par la télévision nationale du Tchad. Contrairement aux fans béjaouis, les supporters du représentant tchadien qui ne se sont pas déplacés au stade ont pu suivre leur équipe sur le petit écran.
a première mission africaine pour la JSMB a commencé hier à 15h au stade d’Idriss-Mahamat-Ouya contre le FC Foullah Edifice. Les coéquipiers de Amine Megatli ont évolué pendant toute la rencontre sous une chaleur suffocante contre une jeune équipe tchadienne qui manque de compétition mais qui possède des éléments dangereux. En effet, la JSMB, qui s’est envolée mercredi dernier à destination de Paris avant de rejoindre la capitale N’Djamena dans la soirée, a trouvé beaucoup de difficultés pour s’entraîner dans de bonnes conditions connaissant la chaleur et le taux élevé d’humidité qui caractérisent ce pays. En plus de l’état du terrain

L

qui était vraiment sec. Cela a beaucoup dérangé les joueurs qui ont rencontré les pires difficultés à évoluer à l’aise.

La majorité des joueurs se sont réveillés à 9h avant de rejoindre le restaurant de l’hôtel à 9h30 pour prendre leur petit déjeuner.

13h15, départ vers le stade
Après avoir déjeuné, les joueurs ont regagné directement leurs chambres pour se reposer et s’éloigner de la pression. A 13h15, ils étaient tous dans le bus pour rallier le stade Idriss-Mahamat-Ouya à bord d’un minibus mis à leur disposition par la Fédération tchadienne de football. A leur arrivée, le président du FC Foullah était à l’accueil. Ce dernier a chaleureusement salué la délégation algérienne.

... il a été évacué à l’hôpital
Rentré à l’hôtel à la fin du match, Ahmed Gasmi, qui a contracté une blessure au niveau de son nez, a été conduit à l’hôpital le plus proche pour effectuer des examens approfondis et se fixer sur la nature de sa blessure. Le joueur souffre, a priori, d’une fracture au nez.

leur rencontre cidé également avec la fin qui a coïnmatches de la 20e journé du reste des les joueurs, qui ont joint e de Ligue 1, par leurs proches, ont demand téléphone é les résultats. Chacun y est allé de son commentaire, sachant que neutralisée avec le MCA la JSMB s’est samedi passé.

Ils ont demandé les résultats du championnat A la fin de

L’ambassadeur algérien présent
Accompagné de son épouse et de ses enfants, l’ambassadeur algérien à N’Djamena s’est déplacé hier au stade Idriss Mahamat où il a assisté à la rencontre de la formation béjaouie contre le FC Foullah. Le diplomate algérien est même descendu à la pause aux vestiaires pour encourager la bande à Michel.

Réveil à 9h
Après une longue journée caractérisée par une chaleur insupportable, les joueurs de la JSMB, qui ont effectué une dernière séance de travail à l’heure du match vendredi dernier, étaient très épuisés. Cela a poussé le staff technique à demander à ses poulains d’aller se coucher tôt pour récupérer afin d’être à 100% de leur forme le jour du match.

11h, réunion technique
Par ailleurs, le premier responsable du staff technique, Alain Michel, a rassemblé tous les joueurs à 11h du matin pour une réunion technique obligatoire. Ainsi, c’était l’occasion pour leur annoncer la liste des joueurs titulaires qui devaient relever le défi pour cette première sortie en Ligue des champions. Michel

S. A.

FC Fouallah, les Béjaouis ont dû passer encore une autre nuitée à N’Djamena. La délégation béjaouie devra quitter le Tchad ce soir pour se rendre à l’aéroport Hassan Djamous de N’Djamena pour rejoindre Alger. L’arrivée des camarades de Maroci est prévue pour demain matin à l’aéroport Houari-Boumediène. S. A.

q

Plan du retour

14
Stade : 4-Août (Ouagadougou) Affluence : moyenne Arbitres : Hama Abdelaziz, Bokoy Brahim, Mamane Abdallah (Niger) Avertissements : Gharbi (34’), Messaoud (90’) (ASO) ; Ishola Wassiou (90’+2) (ASFA)

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil Ligue des champions

ASFA Yennega 0 – ASO 0

Les responsables de l’ASFA Yennenga se fondent en excuses
qqLes dirigeants de l’ASO nous ont fait savoir qu’au cours de la réunion technique qui a eu lieu hier matin, les responsables de l’ASFA Yennenga ont tenu à présenter leurs excuses à leurs homologues chélifiens par rapport à tout ce que ces derniers ont enduré pendant leur séjour dans la capitale bukinabée.

ASFA 0
Zongo Bara, Zongrana Ali, Bakang Brice (Zongorana 70’), Oudrago Amsa (Adraga Asani 88’), Traoré Momouni, Ishola Wassiou, Mekima Karim, Zerbo Adama, Yamogo André, Outara Isou, Kabou Abdallah (Kalamane 47’) Entraîneur : Gouamini

ASO O
Ghalem, Zazou, Bouhafer, Zaoui, Mellouli, Bentocha, Abdeslam (Selama 63’), Gharbi (Ali Hadji 63’), Messaoud, Seguer, Hamidi (Haddouche 80’) Entraîneur : Saâdi

Medouar réunit ses joueurs
qqAvant-hier vendredi, la veille du match face à l’ASFA Yennenga, le président Medouar a tenu à réunir ses joueurs juste après le repas du soir. Le premier responsable chélifien a surtout voulu motiver ses troupes à moins de 24 heures de la rencontre, tout en abordant avec eux d’autres points en relation avec la vie de l’équipe, sans oublier l’aspect financier à propos duquel il a tenu à rassurer ses joueurs.

Saâdi : «Je m’attendais à une victoire, mais…»
«Vous avez certainement vu dans quelles conditions nous avons joué, c’est impossible de parvenir à développer son jeu. C’est un terrain vert, certes, mais il n’a rien d’un terrain de football. J’attendais une victoire de mon équipe, mais, après tout ce que nous avons vécu et compte tenu des conditions climatiques, je ne peux rien leur reprocher.»

l’ASFA Yennega se faisait de plus en s’il avait pu cadrer son tir. Les caar rapport à tout ce que et médical n’ont pas marades de Zaoui ne se laissent pas plus ressentir. On notera toutefois les Chélifiens ont enassisté à la réunion la tentative de Zerbo Adama à la 50’ impressionner et vont de l’avant, duré durant leur séjour qqDurant la réunion qui a lorsque son tir est passé à côté du toujours avec Messaoud à la baà Ouagadougou, le eu lieu vendredi soir entre Mepoteau gauche de Ghalem, et la match nul arraché, hier, guette. Ce dernier arrive à décaler douar et les joueurs, Nouredfrappe de Messaoud, servi par Ali Seguer qui aurait pu tenter sa sur le terrain du stade du 4-Août, dine Saâdi et ses assistants n’y ont pas été conviés. Le premier Hadji, qui a été repoussée par la déchance, mais a préféré donner sur est un excellent résultat. Ils auresponsable chélifien n’a voulu fense des Burkinabés. Les ChéliHamidi qui rate lamentablement raient pu aspirer à mieux, mais les s’entretenir qu’avec ses joueurs. fiens auraient pu revenir avec le (28’). A la 41’, Messaoud, à l’origine conditions de jeu, particulièrement plein de Ougadougou s’ils avaient de toutes les actions de l’ASO, sert l’état du terrain, les ont énorméOussalé a réintégré su transformer une belle occasion Seguer à l’entrée de la surface. Ce ment gênés. Bon résultat tout de dans le dernier quart d’heure, ladernier rate curieusement le cadre. même. Pour revenir au match, les le groupe la veille mentablement ratée par Seguer. Ce Peu avant la pause, une sortie haChélifiens ont été les premiers à Gouamini : «Pour du match dernier, encore une fois bien servi sardeuse de Ghalem a failli coûter aller provoquer leur vis-à-vis, et ce, moi, c’est un qqDepuis l’arrivée de l’ASO par Messaoud, se retrouve seul face cher aux Chélifiens. L’attaquant dès la 3e minute de jeu par l’interà Ouagadougou, Hervé Oussrésultat positif» au portier de l’ASFA, mais, étrangeburkinabé, manquant de lucidité, médiaire de Messaoud. Le coup salé, le Burkinabé des Chéli«Cela fait deux mois que nous fiens, est rentré chez lui et ne ment, il ne cadre pas son tir (76’). Il n’a su en profiter (43’). Le match a franc de ce dernier passe légèresommes à l’arrêt. Jouer et parves’est plus entraîné avec son n’y aura pas d’évolution dans le plus ou moins baissé d’intensité en ment au-dessus. La réaction des équipe. N’étant pas concerné nir à réaliser un match nul, et score jusqu’au coup de sifflet final. Burkinabés est survenue à la 24’ à la deuxième période. La chaleur et d’hier, le en ligue des champions, Brahim Saâdallah par le matchs’est offert néo-Chél’humidité commençaient à avoir suite d’un contre rapide et lifien quelques après deux mois raison des Algériens, et le manque Zerbo Adama a failli surjours de repos auprès de sans compétide compétition des joueurs de prendre les Chélifiens Terrain midi depuis ses proches. Il a néantion, je trouve moins réintégré l’équipe Premier match de Ha cela très poimpraticable la veille du match où il a le 31 décembre arition sitif. Je crois participé à la dernière En plus de la chaleur, l’état catas- Souffrant de la cheville Hamidi a fait hier son app une abqqChikh séance qui a eu lieu au ine Saâdi après que nous trophique du terrain a compliqué da- Ghalem ne devait pas tirer dans le onze de Nouredd is. Sa dernière apparistade du 4-Août de Ouaavons fait de plus de deux mo vantage la mission des Chélifiens qui sence sion du gadougou. Noureddine e au 31 décembre à l’occa a. un bon ré- n’arrivaient pas à développer leur jeu. les six mètres tion remont Saâdi n’a toutefois pas face à Henaï sultat match de Coupe d’Algérie Le gardien chélifien a reçu des instructions de ne pas Le seul moyen pour eux de s’en sortir manqué de le réprimanmême si remettre en jeu les balles sorties en six mètres. Souffrant der, lui reprochant de était d’user de balles aériennes et pporters nous avons de la cheville, le staff médical lui a conseillé de ne pas les ne s’être pas entraîné Une trentaine de su dégager n’importe comment gradins tout fait pour durant les trois derniers tirer, et Noureddine Saâdi a chargé Samir Zaoui et Mellouli au risque de se mettre en chélifiens dans les ens avaient pris gagner.» de les exécuter, comme ce fut le cas lors du dernier match en danger. elques supporters chélifi oût de Ouaga- jours avec ses coéquiqqQu piers. stade 4-A championnat contre l’ESS. place dans les gradins du arades de

Chlef aurait pu... P

Les staffs technique

Les Chélifiens rentrent au pays
Les Chélifiens sont rentrés aujourd’hui au pays après un séjour à Ouagadougou qu’ils voudront oublier au plus vite. Les camarades de Samir Zaoui ont quitté leur hôtel vers 14h en direction du stade qui allait abriter le match d’hier, et n’y sont plus reparus. Ils n’ont pas souhaité, en effet, revenir dans ce vétuste établissement après le match, prenant soin de ramasser toutes leurs affaires qu’ils ont soigneusement rangées dans leur bus. avant l’horaire du vol vers Niamey, soit à 23h. Celui de Casablanca était prévu à 1 h du matin. Car avant d’atterrir à Casablanca, le vol vers la capitale marocaine devait d’abord faire une escale dans la capitale nigérienne. tout dans le hall de l’aéroport Mohamed V.

la voix aux cam dougou pour donner de us, ils n’ont pas fait le Zaoui. Rassurez-vo Samir sont des membres de la déplacement de Chlef. Ce idant à Ouagadougou. enne rés communauté algéri environ. Ils étaient une trentaine

Aouamri en solo
qqMohamed Aouamri, qui s’est blessé aux adducteurs lors du dernier match contre l’ESS, s’est contenté de quelques tours de piste en solo lors de la dernière séance des Chélifiens avant le match d’hier. Une blessure qui l’a privé de ce rendez-vous africain.

5 heures d’escale à l’aéroport Mohamed V
Et puisque le vol vers Alger via Casablanca était prévu à 10h30, les Chélifiens ont dû faire une escale de 5 heures dans l’aéroport Mohamed V, et ce n’est qu’en début d’aprèsmidi que les Chélifiens ont pu rentrer au pays. B. S.

Un match sans pres

sion

5h 30 de vol jusqu’à Casa
Le vol vers Casablanca a duré près de 5h 30 avec escale à Niamey. Les joueurs, qui ont pu, plus ou moins, dormir pendant le vol, sont arrivés lessivés au Maroc. Très fatigués, ils se sont allongés un peu par-

qu’ils attendaient, les qqContrairement à ce sans pression lors du lué joueurs de l’ASO ont évo Yennega. Il n’y avait pas match d’hier face à l’ASFA les tribunes, et ceux qui s beaucoup de monde dan équipe ont eu en plus un sont venus soutenir leur e. comportement exemplair

Dîner chez l’ambassadeur après le match

i pour comAouamri et Senouc pléter la liste des 18 uamri et

Juste après le coup de sifflet final, et Sous après avoir pris leur douche, les un soleil joueurs se sont dirigés directement à de plomb l’ambassade d’Algérie à Ouagadougou, Le match d’hier s’est déroulé où ils étaient conviés par le consul sous un soleil de plomb où la chad’Algérie à un dîner et une petite réleur a dépassé les 40° avec un taux ception en leur honneur. Les Chélid’humidité qui a atteint les 70 %. fiens y sont restés pendant deux Les Chélifiens avaient du mal à heures, le temps d’oublier toute la mirespirer et profitaient du moindre sère qu’ils ont endurée pendant leur arrêt de jeu pour aller se rafraîséjour à Ouaga. chir sur la main courante et Direction l’aéroport boire quelques gorgées La délégation chélifienne a quitté d’eau. l’ambassade d’Algérie deux heures

Une première pour Bouhafer
Toufik Bouhafer a pris part hier au premier match de sa carrière dans une compétition africaine. Le néo-Chélifien, qui était autant enthousiasmé que passionné, s’est acquitté convenablement de sa tâche, mais a trop souffert des conditions difficiles du match.

s indiqué, Ao qqComme nous l’avon nés par le match en i n’étaient pas concer Senouc de santé dont ils soufraison de quelques bobos tif chélifien était très ue l’effec fraient mais puisq di leur a fait appel juste amoindri, Noureddine Saâ 18. Il n’avait pas l’indes pour compléter la listes r. tention des les incorpore

Saâdi ménage Senouci

qqSenouci lui aussi n’a pas été hier de la partie. L’entraîneur de serves sur l’ASO n’a pas voulu L’ASO a émis des ré SFA prendre le risque trois joueurs de l’A joueurs de l’aligner en raifaites sur trois qqDes réserves ont été début de la rencontre son de son état de santé qui pouvait SFA Yennega avant le Les joueurs en de l’A ASO. par les responsables de l’ Ali, Traoré Moumouni se détériorer daa vantage. Il a donc question sont Zongoran joueurs disposeraient préféré le ménaone Haro. Ces trois et Lab qui n’auraient pas icaines ger. d’anciennes licences afr des dirié
n du côt été renouvelées, apprend-o nts de l’ASO. gea

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup osé ESS

15

Serrar«Qu’on le veuille ou non,
Après que Hamar eut tiré à boulets rouges sur lui…

je suis le numéro 1 de l’ESS»
pourtour de la pelouse du stade du 8-Mai-45 dépassait les 140. Il n’y en a maintenant plus que trois : ceux de Djezzy, Saifisr et de la cimenterie de Aïn Kbira. L’ESS est manifestement victime des tiraillements qui existent entre les chefs d’entreprise. Quand il y en a un qui associe son image à celle du club, il en fait fuir une dizaine.»

est un peu la réponse du berger à la bergère quand on se fie à la déclaration faite par Serrar sur les ondes de Radio Sétif. Ce dernier s’est longuement étalé sur ce qui semble être un bras de fer entre lui et le président du club, Hamar. Avant cela, il ne manquera pas de rendre hommage aux dirigeants, bienfaiteurs et supporters du club voisin, le MCEE. Il dira en substance : «Le parcours effectué par le MCEE ne peut que susciter l’admiration. El Eulma peut se targuer d’avoir plus de 2000 importateurs qui parcourent le monde et qui, chacun de son côté, apporte une aide financière au club .C’est pour cette raison que le MCEE a devant lui un avenir radieux.»

C’

«Le budget de l’ESS est quatre fois inférieur à celui de l’USMA»
Même s’il ne veut montrer aucun triomphalisme, Serrar précisera que la principale force de la direction de son club est cette expérience acquise depuis de nombreuses saisons. Il ajoutera que même si l’argent est important, ce n’est pas tout en football. «A titre d’exemple, notre budget fait moins du quart de celui d’un club de L1, en l’occurrence l’USMA. L’ESS occupe la quatrième place en matière de budget et bien sûr, cela nous rend fiers de dominer jusqu’à présent le championnat.»

«Si un jour les industriels se mobilisaient… »
«C’est connu, la région de Sétif compte plusieurs centaines d’industriels. Si un jour, ils se mobilisaient, ils assureraient la bonne santé, non seulement de l’ESS, mais de l’USMS et du MCEE. Ce n’est malheureusement pas le cas. C’est d’abord la jeunesse de Sétif qui en pâtit», dira Serrar, suite à une question qui lui a été posée.

«La SPA Black Eagles peut tenir pour au moins 25 ans !»
En abordant le sujet qui tient à cœur les dizaines de milliers de fans de l’Entente, Serrar parlera de la société par actions (Black Eagles) qui gère les affaires de l’ESS et dont il en est le président. «Cette société a été bâtie sur des bases solides et elle peut tenir pour au moins le quart de siècle à venir. Ce que je dis va sûrement déplaire à beaucoup de gens qui sont jaloux de notre réussite, mais ceci est une vérité.» Le premier responsable du grand club de Sétif ajoutera : «Si la société déclare qu’elle est en faillite, cela signifierait qu’elle serait rétrogradée, quel que soit son capital points en championnat. C’est peut-être ce que cherchent nos détracteurs.»

«Je déploierai en personne un tapis rouge aux hommes d’affaires qui… »
«Croyez-moi, nous en avons assez, nous les présidents des SPA, de quémander des sous auprès des walis… Alors que l’argent des clubs doit provenir d’autres sources. Les clubs professionnels sont avant tout des sociétés commerciales qui doivent générer des richesses après investissements… Je déploierai en personne un tapis rouge aux 10 ou 12 hommes d’affaires qui achèteront la totalité des actions de la société dont la valeur tourne autour de 50 à 60 milliards… Il n’y a pas lieu de faire la fine bouche, car il est évident que dans le monde du football, le nerf de la guerre est l’argent.»

«Hamar n’a pas à me reprocher le fait de m’exprimer à travers les médias»
L’un des sujets sensibles qui seront abordés par Serrar sera celui de ses relations avec le président du club, Hamar. Il dira à ce propos : «Avant toute chose, je ne vois pas où est le mal de s’exprimer à travers les médias et de parler de la vie du club aux supporters. Je pense qu’en étant le premier responsable de l’ESS, et en ayant gagné 13 titres avec l’ESS, je suis habilité à le faire. Je n’en tire aucune gloire, contrairement à ce qu’a déclaré monsieur Hamar à maintes reprises. Des statistiques vous montreront que je suis loin derrière le président du club sur la question des déclarations, interviews et autres.»

«Parler d’une même voix»
«Nous allons, nous les présidents des sociétés, à nous réunir ce dimanche (ndlr, aujourd’hui) avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar. Il nous faudra ce jour-là parler d’une même voix, car la plupart des sociétés ne survivent que grâce à des emprunts, aux subventions des wilayas et des APC. L’apport des partenaires économiques reste largement insuffisant», dira Abdelhakim Serrar, à propos des ressources dont dispose la société qu’il préside.

«La majorité de nos joueurs sont avides de gloire et de titres»
Après avoir longuement parlé des ressources financières, Serrar a abordé le volet technique et il dévoilera un des secrets de la réussite de son club cette saison. «Nous avons effectué un virage à 180 degrés concernant le recrutement. Ce dernier a été, je le pense, judicieux. La politique de la vedettariat ne sera plus de mise à Sétif. Les joueurs qui défendent les couleurs du club sont, pour la majorité d’entre eux, avides de connaître la gloire et gagner des titres. C’est ce qui explique cette rage qu’ils ont, lorsqu’ils sont sur le terrain. Je pense que jusqu’à présent, les résultats enregistrés et la place que nous occupons au classement nous donnent entièrement raison.»

«Le titre de cette année sera celui du nif»
«Monsieur Hamar a des responsabilités à assumer et j’en fais de même. Le mieux est de travailler main dans la main, car nous devons unir nos efforts pour gagner ce titre de champion coûte que coûte. Ce sera celui du nif, pas celui des milliards. Notre consécration, inch’Allah, aura une saveur particulière et elle sera partagée entre tous ceux qui y auront œuvré.» Le SMS Synthèse Samir de la honte B.

«Nous sommes passés de 140 à 3 panneaux publicitaires au 8-Mai-45»
Serrar, qui a mis le doigt sur le manque à gagner du club, s’appuiera sur quelques exemples : «Il y a de cela quatre ou cinq ans, le nombre des panneaux publicitaires qui étaient installés sur le

Ghazali n’a pas trouvé mieux que d’en- medi dernier, pour prendre part au voyer un SMS chargé de tournoi organisé par les anciens de grossièretés au corresC’est ce que s’est contenté de nous dire Hamar, Hamar et Serrar s’évitent-ils ? l’USMB. Ces derniers ont voulu hopondant d’El Heddaf, lorsqu’on a voulu connaître les raisons de son norer la mémoire du regretté Hadj Tout laisse à penser que les deux respondans la nuit de venrefus de rencontrer Serrar. Hamar ajoutera Zoubir Bendali, l’ancien président du sables du club sétifien évitent de se trouver dredi au samedi. Plus qu’une fois qu’il aura démissionné, il gardera le club blidéen. en même temps, au même endroit. En plus silence jusqu’à la fin de la saison, dans le but de de ne pas se rencontrer lors des réunions de que cela, il a proféré de graves menaces, après ne pas perturber la bonne marche de l’équipe. Il travail, chacun d’eux ne se rend au stade Geiger n’a vu qu’une que des propos tenus précisera que des joueurs l’ont contacté pour que si l’autre n’y est pas. On se demande, du mi-temps de USMApar Hamar le visant jouer le rôle de médiateurs. Il précisera qu’il les côté du kop sétifien, jusqu’à quand se pouraient été publiés dans a rassurés sur la question de leurs arriérés fisuivra ce petit jeu du «chat et de la souris». CRB les colonnes du Buteur nanciers. s Comme il devait diriger, hier, et d’El Heddaf. En plus une séance d’entraînement à 16 d’être quelqu’un de heures, le coach sétifien n’a vu qu’une Suite au conflit entre Serrar et Hamar, les joueurs réagissent grossier, Ghazali semmi-temps du derby algérois entre ble avoir une cervelle l’USMA et le CRB dont le coup d’envoi d’oiseau. En effet, il n’a a été donné à 15 heures. Toutefois, le pas trouvé mieux, pour Suisse a chargé quelqu’un pour enreproférer ses insultes, gistrer la totalité de la rencontre. que l’utilisation d’un téléphone muni d’une puce cédée par la direc- Sbaâ, demain à Sétif s Aussitôt la séance de samedi tion de l’ESS. Ceci est passé terminée, Hakim Sbaâ, l’enune pièce à conviction traîneur des gardiens de but de l’ESS, irréfutable. Il ne doit s’est rendu à Blida où il réside. Il faut pas en douter un seul instant, il aura à répon- dire que depuis son arrivée du côté de Sétif, Sbaa effectue un excellent travail, dre de son comportemettre sur la table tous les problèmes. Aussitôt dit, Ce sont les cadres de l’équipe, à l’image de Djabou, Aouau vu de ses connaissances en matière ment indigne et aussitôt fait, et pour montrer sa bonne foi, Serrar apdia et Belkaïd, qui ont profité de la présence de Serrar au de football et de pédagogie. Ce dernier inadmissible devant la stade pour l’interpeller sur les tiraillements qui existent ac- pellera sur son téléphone Hamar sans recevoir la sera à pied d’œuvre au stade du 8-Mai, justice. moindre réponse. tuellement entre lui et Hamar. Serrar leur répondra qu’il demain lundi. S. B. S. B. était disposé à rencontrer le résident du club et cela pour S. B.

de Ghazalli

Hamar songe sérieusement à démissionner

s Trois anciens joueurs de Kamli et sl’ESS, Boulahdjillet,à Blida, saOsmani se sont rendus

Boulahdjillet, Kamli et Osmani à Blida

s

s

16

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil Ligue 1

WAT 4 - MCO 2
Stade : Akid Lotfi (Tlemcen)
Affluence : nombreuse Arbitres : Zouaoui, Bitam, Chnaoua Avertissements : Rechrouche (28’) (WAT) ; Harizi (55’), Belaïli (59’) (MCO) Expulsion : Sameur (70’) (WAT) Buts : Andréas (10’, 78’, 90’+4), Ambane (27’) (WAT) ; Dagoulou (35’), Belaïli (58’) (MCO)

1000 dinars le billet d’entrée au marché noir
Introuvables dans les guichets, à quelques heures du début de match, les prix des billets d’accès au stade ont connu une flambée fulgurante. En effet, il a fallu aux retardataires débourser la somme de 1000 DA au marché noir pour espérer avoir le ticket d’accès au stade Birouana. Un prix qui a obligé certains supporters à rebrousser chemin et voir le match sur le petit écran.

WAT 4
Maâzouzi, Mebarki (Benyacine 54’), Messaoudi, Boudjakdji, Tiza, Rechrouche, Belgheri, Ambane (Sidhoum 90’), Sameur, Andréas, Bourahli (Belkaroui 80’) Entraîneur : Amrani

MCO 2
Ouamane, Bourzama, Boussaâda, Belabbès, Kechout, Benattia, Harizi
(Boukemacha, 77’),

Dagoulou, El Bahari (Sandaogo, 66’), Belaïli, Boussehaba
(Hichem Cherif 27’)

Entraîneur : Henkouche

Tlemcéniens et Hamraoua rendent hommage à Sidhoum
Bien qu’il soit encore peiné par la disparition tragique de son frère, le sociétaire du Widad de Tlemcen, Sidhoum, qui a marqué sa présence hier après-midi, a eu droit à un hommage digne de ce nom de la part non seulement de sa propre galerie mais aussi de celle des Hamraoua. Accueilli par les applaudissements de tout le stade, l’ancien joueur de la sélection militaire, ému par la réaction du public, a salué toute l’assistance, avant de prendre place sur le banc de touche du WAT.

La «saga africa» du Widad
ettement mieux organisés voire plus motivés que les Hamraoua, les joueurs du Widad de Tlemcen ont dû se passer du traditionnel round d’observation en jetant leurs forces dès le coup d’envoi du derby officié par l’arbitre Zouaoui. Il a fallu attendre seulement 3 minutes pour assister à la première réelle occasion du match lorsque Belgheri, d’un tir, a failli surprendre les visiteurs, n’était l’intervention de Ouamane. Ce dernier a dû, encore une fois, se déployer sur un tir de Bourahli, à la 7’, pour dévier le cuir en corner. Mais le portier

N

du MCO n’a rien pu faire face au tir enveloppé d’Andrés qui, après un débordement sur le flanc droit de la défense du MCO, a réussi à entrer dans l’axe et placer le cuir hors de portée de l’infortuné Ouamane. Un but qui a eu pour effet de revigorer davantage les locaux qui n’ont pas baissé leur domination en continuant à jouer l’offensive à outrance. A la 27’, Ambane, d’un tir fulgurant suite au laxisme de la défense du Mouloudia, a pu doubler la mise, au grand bonheur des supporters du WAT. Ayant très mal entamé cette partie, les Hamraoua, menés par deux buts zéro, ont été dans l’obligation de se

découvrir. A dix minutes de la fin de la première période, les Oranais ont réussi, pratiquement sur leur première occasion du match, à réduire la marque d’une tête de Dagoulou qui a été bien servi par Belaïli. Cette réduction du score a relancé la partie qui est devenue beaucoup plus ouverte et plus équilibrée. Ce sont les Hamraoua qui poussent pour revenir au score, d’autant que les locaux avaient donné l’impression d’être tombés dans la facilité. Hichem-Chérif, qui a envoyé dans les décors la première occasion de cette seconde manche, a réussi à déposer le cuir sur la tête de Belaïli qui, d’une tête

décroisée, a réussi à niveler le score et relancer par là même la rencontre. Après ce but, le contrôle du match a changé de camp, puisque les poulains de Henkouche, beaucoup plus à l’aise, ont eu la maîtrise du cuir et des nerfs, contrairement à ceux qui WAT qui ont enregistré l’expulsion de Sameur. Mais curieusement, cette infériorité numérique a été profitable aux locaux qui ont réussi à ajouter deux autres buts par le biais de l’intenable Andréas qui a donné à la victoire de son équipe une allure d’humiliation pour les Hamraoua. O. R. B. A.

Amrani «L’état d’esprit du groupe a fait la différence»
C’est un entraîneur très soulagé qui nous a fait part de ses impressions, après le match WAT-MCO d’hier : «Je pense que nous avons assisté à un vrai derby. Notre succès a été difficile à se réaliser, malgré notre bonne entame de match. Je pense que le but du MCO peu avant la mi-temps leur a donné confiance et lui a permis de revenir au score. Notre mission s’est compliquée advantage, suite à ce but égalisateur mais surtout après l’expulsion de Sameur. Mes joueurs ont prouvé qu’ils avaient du mental. C’est grâce à cet état d’esprit et cette solidarité sur le terrain qu’on est allés chercher, avec nos tripes, ce second souffle qui nous a permis de reprendre l’avantage et réaliser un beau succès.»

Henkouche «On ne s’attendait
pas à un tel accueil»
Apparemment, Mohamed Henkouche semblait déçu du comportement de la galerie du WAT qui s’en est pris à son équipe. C’est d’ailleurs sur ces faits qu’il a préféré axer ses déclarations sans pour autant analyser le match : «Sincèrement, on ne s’attendait pas à un tel accueil dans une ville considérée comme la capitale de la culture islamique», s’est contenté de dire Mohamed Henkouche qui était visiblement déçu par la lourde défaite de son équipe.

Brixi et Bennaceur accompagnent l’équipe
Bien qu’ils ne soient pas concernés par le derby, le gardien de but Brixi et l’attaquant Bennaceur ont accompagné l’équipe jusqu’au stade, façon pour eux de rester avec l’équipe pour une question de solidarité. Ils ont attendu l’entrée de l’équipe sur le terrain, avant de regagner la tribune officielle.

«J’espère que les supporters vont revenir encore avec cette ferveur»
Amrani n’a pas omis de remercier les supporters qui ont répondu présents à ce rende-vous. «J’étais émerveillé par le comportement de nos fans au cours de ce match. J’aimerais bien qu’ils reviennent aussi nombreux lors des prochaines rencontres, comme ce fut la cas pour ce derby.»

Boussehaba applaudi

Le virevoltant attaquant du Mouloudia d’Oran, Brahim Boussehaba, qui a joué la phase retour Les Les Oranais ont de la saison écoulée au Widad de Tlemcen, a Mebarki touché à la tête Widadis, reçu des… “kojacs” été finalement bien accueilli par ses anciens les premiers par un projectile... C’est par des jets de “kojacs” supporters qui l’ont applaudi qui a fait exsur le terrain Le jeune défenseur du WAT, Me- que les Hamraoua ont été accueillis ception parmi l’effectif du Mouloudia C’est la formation du WAT qui est barki, a été victime d’un jet de à leur entrée sur la pelouse gazonnée d’Oran. Il faut dire que l’ancien joueur du apparue la première sur le terrain, une projectile balancé par la galerie du stade Birouana. Une réaction qui a CRB a été très correct avec le WAT la saidemi-heure avant le début du match, sous du MCO. Une blessure à la tête été loin de surprendre encore moins son passée en contribuant à son sauveles applaudissements des supporters tlemcé- qui a obligé le joueur à céder sa de perturber les coéquipiers de Be- tage. Les fans du WAT, qui n’ont pas la niens qui avaient pour objectif de motiver place à Benyacine. davantage leurs joueurs. L’équipe du MCO nattia qui savaient bien ce qui almémoire courte, se sont bien comportés en fera de même quelques minutes plus lait les attendre ... et voulait envers leur ex-joueur. tard. C’est dans une folle ambiance que pendant ce continuer à jouer les deux formations effectuaient leurs match. N’ayant pas été mis au Il a été évacué à l’hôpital échauffements, avant le coup d’enDispositif courant de l’entrée de BenyaOn jouait seulement la 23’ voi du match. sécuritaire cine, Mebarki, qui était aux du jeu lorsque l’attaquant soins sur la ligne de touché, s’apimpressionnant du Mouloudia a reçu un prêtait à reprendre sa place, avant que C’est un dispositif sécuritaire très coup à la tête, suite à un Bettadj, les dirigeants ne lui signifient son impressionnant qui a été dépêché par coup involontaire de consultant remplacement. les services de sécurité de la wilaya de Messaoudi. Une blessur A3 Tlemcen et celle des environs. La police a C’est l’ancien milieu de terrain sure qui a obligé le Adréas augmente son entamé son travail depuis l’arrivée de la délé- joueur à quitter prédu WAT et de la sélection nationale, capital buts gation oranaise à Tlemcen où deux véhicules maturément le terrain Tarek Bettadj, qui a été choisi par les à 7 unités du service d’ordre veillait sur la sécurité des pour être évacué diresponsables de l’ENTV afin de comLe Malgache Andréas a été le bourreau des menter le match sur la chaîne nationale joueurs à l’hôtel des Zianides. Le jour du rectement à l’hôpital, Hamraoua, hier après-midi, au stade Birouana A3, en compagnie de Taha Chaâbane. match, c’est tout le stade qui a été encer- puisque cette blessure de Tlemcen en ayant été derrière trois des quatre L’ex-joueur du Widad a dû toutefois clé par les membres du service d’orbuts de son équipe. Ce triplé a permis au joueur de lui a causé une plaie à la faire un saut dans le vestiaire du dre qui ont accompli faire un saut fulgurant dans le top 10 des buteurs de la tête. Le joueur a été remWAT avant le match, façon pour admirablement leur Ligue 1 avec sept réalisations déjà dans son compteur. placé par Hichem-Cherif. lui de motiver ses anciens tâche. O. R. B. A. O. R. B. A. coéquipiers.

Il a quitté le terrain

2000 fans oranais à Birouana
Deux mille du Mouloudia d’Oran ont pris place dans les gradins. Leur nombre a été toutefois beaucoup moins important que celui de la saison écoulée où ils étaient plus de 5000 à avoir effectué le déplacement.

U21 : WAT 1 - MCO 0
Les jeunes du Widad de Tlemcen ont montré la voie à leurs aînés en s’imposant face au MCO sur le score d’un but à zéro. Une victoire qui montre la bonne santé de la relève widadie. A noter que le match s’est déroulé dans un fair- play exemplaire, contrairement à celui des seniors. O. R. B. A.

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil Ligue 1
Stade : 1er-Novembre (El Harrach)

17
Belhout a eu sa licence
Celui qui vient de prendre les rênes de la formation clubiste à savoir, Belhout et qui a supervisé le groupe durant la dernière rencontre à Hamlaoui face au CA Batna, devait cette fois-ci à El Harrach être sur le banc de touche. Ayant récupéré sa licence, Belhout devait avoir la latitude de conseiller ses joueurs à partir de la touche. Un avantage conséquent quand on sait que nos joueurs se sont habitués à recevoir les consignes tout au long de leurs matchs. Une présence qui s’avère positive pour les uns et les autres.

USMH 0 - CSC 1

Affluence : nombreuse Arbitres : Ghorgal, Meknous, Serradj Avertissements : Bounedjah (29’), Hendou (42’), Messaoudi (62’), Saha (84’) (USMH) But : Ziti (3’) (CSC)

USMH 0
Limane, Messaoudi, Kahouadji, Demou, Griche, Hendou, Legrâa, Aïssaoui
(Benyettou 72’),

CSC 1
Daïf, Ziti, Mekaoui, NGomo, Djilali, Zemit, Mansouri, Hadjadj, Bezaz (Bahloul 62’), Bouguerra (Isoffa 63’), Ferhat (Naït Yahia 54’) Entraîneur : Belhout

Djarbou (Yaya 64’), Bounedjah, Touahri (Saha 81’) Entraîneur : Charef

De la motivation dans l’air
Boulhabib, le dirigeant le plus actif de la formation du CS Constantine, a tenu à être présent au moment du départ de ses joueurs vers Alger. Une présence qui se veut significative quant à l’objectif fixé pour ce match devant un adversaire qui n’est plus à présenter. Le dirigeant a insisté sur le fait qu’une forte prime serait attribuée aux joueurs dans le cas d’un résultat positif. Ce qui, d’ailleurs, n’a pas laissé les camarades de Ferhat indifférents. L’on croit savoir que le montant de la prime évoquée serait de l’ordre de dix millions.

Réouverture du capital : ce n’est pas demain la veille !
L’ouverture du capital aux futurs actionnaires, on en a souvent parlé dans l’entourage de la direction du club, mais apparemment cela reste juste un vœu pieux chez les amoureux du club, qui veulent voir une grosse pointure investir au sein de la SPA/USMH. Mais par rapport à nos informations, il semble bien que les membres actionnaires ne sont pas vraiment obnubilés par l’augmentation du capital social ni par l’intégration de nouveaux membres qui veulent investir dans la SPA/USMH. Un dirigeant que nous avons eu au téléphone hier matin et qui a tenu à garder l’anonymat, nous dira : «Pour l’instant, il n’y a aucune raison impérieuse qui nous pousse à rouvrir le capital à d’éventuels investisseurs. C’est vrai que nos moyens financiers sont limités et que notre budget de fonctionnement est juste moyen, mais quand il y a une bonne gestion financière cela nous suffit pour terminer la saison. A l’USMH, on ne jette pas l’argent par les fenêtres. Nos dépenses ne sont pas excessives. Avec les 10 ou 11 milliards que nous dépensons, on arrive à boucler la saison.»

L’arbitre à l’index

V

enu à El Harrach pour arracher un point, le CSC est reparti avec une victoire. La première dans l’histoire des confrontations entre les deux clubs. Contre toute attente, les visiteurs vont d’emblée porter le danger dans le camp harrachi. Après trois minutes de jeu à peine, la défense des Jaune et Noir s’inclinera sur une tentative de Ziti. Ce dernier, après avoir semé deux défenseurs, se retrouve seul face au but et bat de près Limane. Cueillis à froid, les Harrachis sont obligés de réagir. Comme a leur habitude, ils vont tenter de construire le jeu à partir du milieu du terrain. Mais ils buteront sur une défense avancée du CSC qui repoussera toutes leurs tentatives. Charef fait signe à ses poulains de jouer sur les côtés. La première occasion de l’USMH est à l’actif de Bounedjah qui rate le

cadre après une belle remise de Touahri. Peu à peu, les Jaunes reprennent en main le match et arrivent à dominer copieusement leur vis-à-vis. A la demi-heure de jeu, Legraâ, d'un tir puissant, verra la balle repoussée par la transversale. Dans les dernières minutes de la première mi-temps, les Harrachis multiplient les tentatives. Tour à tour, Aïssaoui et Bounedjah, à deux reprises, rateront deux occasions nettes. Après la pause, les locaux reviennent avec une plus grande détermination. Touahri sur la gauche et Saha sur le côté droit font des misères à leurs anges gardiens, mais toutes leurs actions sont mal exploitées par Bounedjah, Aïssaoui et Djarbou. Soit par malchance ou par excès de précipitation, au moins six occasions nettes sont ratées par les attaquants harrachis. Charef effectue alors des changements. Yaya et

Benyettou entrent et donneront plus de tonus à la ligne offensive. Mais les défenseurs de l'USMH, montés ont attaque, laissent des espaces aux attaquants du CSC. Profitant de cette situation, Bezaz a failli ajouter un second but sur une tentative personnelle, mais son tir s’écrasera sur la transversale. Les Jaune et Noir poussent de toutes leurs forces, mais il faut tout de même avouer qu'ils n’ont pas été gâtés par l'arbitre. Ce dernier, à deux reprises, a fermé les yeux sur une main à l’intérieur de la surface de réparation. Dans les dernières minutes, Saha évite deux défenseurs, son tir est renvoyé, encore une fois, de la main par un défenseur du CSC. Les Harrachis réclament un penal>ty mais l'arbitre fait signe de jouer. Les Jaune et Noir sont abattus et ne se relèveront plus. N. R.

Va-t-on gérer les cartons jaunes ?
La question qui trotte dans la tête de ceux qui suivent avec intérêt le parcours du club est celle relative au traitement des cartons jaunes des joueurs. Rien que pour ce match d’El Harrach, pas moins de six éléments étaient sous l’éventualité de recevoir un autre carton, synonyme de suspension pour la rencontre prochaine. Il s’agissait de l’attaquant Bouguera, des défenseurs latéraux Ziti et Mekaoui, et des trois milieux de terrain Gil N’gomo, Bahloul et Ferhat. Cela fait beaucoup, il faudrait en convenir. Et comme le futur match des Vert et Noir se trouve être celui de la Coupe d’Algérie face à l’O Médéa, certains sont vite allés en besogne pour évoquer l’idée de faire certains calculs à ce sujet. On en saura un peu plus une fois ce match achevé.

Priorité aux actionnaires

Bechouche : «On a bien joué, on pouvait gagner, mais l'arbitre nous en a empêchés»

L’équipe victime de l’arbitrage
Désigné pour officier le match USMH-CSC, l'arbitre Ghodbane n’a pas été à la hauteur de diriger un match de Ligue 1. Il est passé complètement à côté au point d’énerver la galerie par ses décisions souvent au profit de l’adversaire. Victimes d'un arbitrage partial, les Harrachis ont été privés d’au moins trois penaltys. Les Jaune et Noir auraient pu faire mieux avec un arbitre plus correct.

Doukha, ZianeChérif et Benaï dans les tribunes
N’ayant pu participer à la rencontre contre le CSC pour différentes raisons, certains joueurs harrachis ont néanmoins tenu à assister au match. C'est le cas de Ziane-Chérif, Doukha et Benaï qui, dès le coup d’envoi, ont pris place dans la tribune officielle.

Bechouche, l’adjoint de Charef, que L’information ayant circulé cette nous avons rencontré après la fin du semaine à El Harrach faisant état match, nous dira : «Je crois qu'’il n’y de l’arrivée prochaine de nouveaux a pas beaucoup de choses à dire actionnaires parmi lesquels l’exconcernant le match. Vous avez été président de l’USMA, Saïd Allik, s’est avérée une simple rumeur. témoins de la partialité de l’arbitre. C’est ce que nous apprenons d’une Pour moi, on ne mérite pas de persource officielle. En effet, selon ce dre. L’équipe a bien joué. On pouvait Une première dirigeant, l’ouverture du capital est gagner, mais l'arbitre en a décidé auune question qui concerne les acpour Yaya trement.» tionnaires. C’est à eux seuls que reYaya, le nouvel attaquant harraVont-ils écouter vient la décision d’augmenter le Elle quitte le terrain, chi, a joué, hier, son premier match Aïssaoui : «Avec un capital social. Pour l’instant, cette Boulhabib ? sous ses nouvelles couleurs. Il est idée ne fait pas l’unanimité chez puis revient Au vu des bonnes relations ces entré peu après l’heure de jeu en arbitrage pareil, on les actionnaires. Comme a tenu à On jouait la 40’ quand Charef, le remplacement de Djarbou. Dès son derniers temps entre Harrane peut jamais nous le souligner ce même responcoach harrachi, désabusé par les apparition sur le terrain, l’internachis et Constantinois, le dirisable : «Pour l’instant, on ne décisions de l'arbitre, fait signe à tional tchadien a été longuement gagner» geant Boulhabib a donné des compte augmenter le capital social ses joueurs de quitter le terrain. applaudi par les sup«Je suis déçu par la défaite, mais consignes aux supporters afin ni vendre des actions à d’éventuels Griche et ses camarades obéissent porters harrabeaucoup plus par la partialité de d’éviter de faire le déplacenouveaux investisseurs. Mais si cela et prendront la direction de la main chis. Quelque l’arbitre qui nous a privés d’au ment à Alger. Ceci évidemdevait arriver, la priorité sera donmoins deux penalties. Partant de là, courante. Ils y resteront pendant ment dans le but de ne née aux actuels membres action300 Sanafir une minute pour marquer leur désje dirai qu'avec un arbitrage pareil, point réveiller les vieux naires, qui sont trois ou quatre, présents approbation de la partialité de l’aron ne peut jamais gagner.» démons entre les deux financièrement tout à fait capables Les supporters du CSC ont marqué bitre, avant de revenir sur le terrain de mettre plus de dix milliards et clubs. La question qui leur présence, hier, au stade de Lavigerie. devenir actionnaires majoritaires. se pose d’elle-même Les Hendou Ils étaient environ quelques 300 Sanafir à C’est vous dire que l’idée de étant celle de voir la fans harrachis avoir fait le déplacement à El Harrach pour réaction des Sanafir à faire venir une grosse poinsuspendu ture d’actionnaire, et lui assister au match de leur équipe. Devant Après avoir écopé d'un carton cette consigne. Une en force remettre les clés du club l’éxiguïté des gradins, pleins à craquer, les certitude cependant, Les supporters de l’USMH sont revenus en force au jaune, hier, pour contestation de décin’est pas à l’ordre du jour le nombre de supporstade de Lavigerie après avoir boycotté les premiers sion, Hendou, le milieu de terrain har- fans du CSC n’ont pu trouver de places. parce que tout simpleIls se sont contentés de suivre le rachi, ne pourra pas participer au ters présents à El Harmatches de la phase retour. Hier, ils ont fait le ment il n’y a pas urgence match à partir du grillage sépamatch de Coupe d'Algérie contre rach ne devrait pas être plein dans les gradins du stade pour assister sur le plan financier.» Azeffoun, prévu le week-end pro- rant le terrain du parking incelui habituel. au match contre le CSC. N. R. térieur du stade. chain. Tahar Aggoune

18
Régionale 2

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil Clubs de Kabylie

JS Tichy 2- ORB Akbou 2
es littoraux de Tichy se sont cassés les dents dans le derby tant attendu face à l’excellente équipe de l’ORB Akbou qui les a forcés au partage des points malgré le fait qu’ils aient joué plus d’une mi-temps en supériorité numérique après l’expulsion du gardien akboucien Hamimi. Les visiteurs ont montré un excellent visage et ainsi confirmé leur bonne santé. L’absence de Karim Adrar a laissé un grand vide dans la défense de la bande à l’entraîneur Kamal Adrar. Dès l’entame de la rencontre, les deux équipes affichèrent leurs intentions d’empocher les trois points, ce qui était légitime puisque la rencontre était comme un match de coupe entre deux équipes qui ont en-

Ça ne fait les affaires de personne
Stade : Benallouache Affluence : moyenne Arbitres : Laidaoui, Talbi, Sahar Buts : Ayache (25’ sp et 80’sp) JST Tigrine (35’ et 60’) ORBA Expulsion : Hamimi (40’) ORBA Avertis : Amsili (ORBA) Ourabah (JST) JS Tichy : Arriche, Messaoudi, Larabi (Mersel), Bournane (Bensaid), Saidani (Aibache), Adrar, Hammoum, Hilem, Ayache, Redouane, Ourabah Entraîneur : K. Adrar ORB Akbou : Hamimi, Nait Slimane, Meftah, Iftissen, Saidi, Hadi, Hammouche, Tigrine (Djait), Bouchouchene (Amsili), Lardjene, Hocine Entraîneurs : Hamidouche et Mira

L

core leurs chances entières dans la course au titre après les derniers faux pas du leader, l’ES Azeffoun. La première action dangereuse a été l’œuvre des locaux, lorsque Fatah Adrar, d’un tir puissant, a failli ouvrir la marque. Tigrine, du côté de l’ORBA, a répliqué et le gardien Arriche ne dut son salut qu’au poteau droit de son but qui renvoya un ballon chaud. Les deux teams continuèrent leurs opérations offensives jusqu’à la 25’ où Redouane a été fauché à l’intérieur de la surface de réparation, induisant un penalty en faveur des locaux. Il faut souligner que les visiteurs ont beaucoup contesté ce penalty, pour eux, imaginaire. Ayache ne s’est pas fait prier pour transformer la sentence au grand bonheur des inconditionnels de la JS Tichy. Les Akbouciens ont montré un mental d’acier malgré

la jeunesse de leur effectif et s’en allèrent presser fortement les locaux. Dix minutes après la réalisation d’Ayache, leur abnégation fut récompensée grâce au travail énorme du virevoltant Tigrine qui a réussi à s’infiltrer entre cinq défenseurs et marqua un but d’anthologie. La joie des Akbouciens fut grande, mais leur allégresse s’est dissipée à la 40’ après l’expulsion du gardien Hamimi. La première mi-temps s’est terminée sur le score de 1 but partout. Durant la deuxième moitié du match, les visiteurs furent plus motivés sur le terrain, malgré leur infériorité numérique, ils enchainèrent des opérations offensives au grand désarroi des gars de Tichy. À l’heure de jeu, ce diable de Tigrine s’est faufilé encore une fois entre quatre défenseurs pour ajouter le deuxième but pour son

équipe et signer ainsi un beau doublé. L’inquiétude des littoraux était visible et ils n’arrivaient pas à comprendre ce qui leur arrivait. Heureusement pour eux qu’ils ont su trouver l’énergie pour revenir dans le coup pour se voir récompensés à dix minutes de la fin du match suite à un grand cafouillage dans la surface de réparation des visiteurs. Encore une fois, il a fallu un penalty pour leur salut. De leur côté, les Akbouciens n’ont pas cessé de crier au scandale. Ayache n’a pas tremblé pour offrir aux siens l’égalisation. Au final, l’arbitre siffla la fin de la rencontre sur le score de 2 buts partout qui, il faut le dire, n’arrange les affaires d’aucune des deux formations. Hafit Zaouche

Kamal Adrar (entraineur JS Tichy) :
«Les Akbouciens étaient plus motivés»
«On ne s’est presque pas entraînés durant quinze jours à cause des intempéries. Comme je l’ai déjà dit, on n’a pas les moyens pour jouer l’accession. Les joueurs de l’ORBA furent plus motivés que les nôtres, c’est normal, on n’a pas avec quoi motiver nos joueurs».

Djamal Hamidouche (Entraîneur ORB Akbou) :
«Un bon point à prendre»
«On s’est déplacés à Béjaïa pour revenir avec les trois points de la rencontre. On était sur une lancée de plusieurs victoires consécutives et on voulait maintenir cette dynamique. Un point ramené de l’extérieur face au dauphin est bon à prendre et on ne va cracher dessus».

Azeffoun reprend sa balade
n peu en deçà de ce qu’il avait montré durant la première moitié de saison, le leader du groupe de Kabylie de la Régionale 2, après avoir tâtonné durant les trois dernières journées, pour voir son avance fondre comme neige au soleil,

U

s’est brutalement réveillé ce dernier week-end pour reprendre sa marche en avant. Dans le match des extrêmes, face au NRB Sidi Daoud, les Marins de la wilaya de Tizi-Ouzou n’ont pas eu vraiment à forcer leur talent pour rappeler à tout le monde qu’ils sont

les favoris majeurs pour l’accession en Régionale 1. Un net 4-1 et voilà la bande à Karim Kaced repartie sur de bonnes bases. Un réveil qui, au grand bonheur des Ivahriyen, a coïncidé avec les faux pas de ses dangereux poursuivants puisque dans le

même temps, les Diables Rouges de Sidi Aich se sont fait battre dans le derby de la Soummam par leurs voisins de Timezrit (0-1) alors que Tichy se faisait tenir en respect par une bonne équipe des Olympiens d’Akbou. Un Regain de santé

d’Azeffoun qui intervient au bon moment donc, surtout que se profile à l’horizon l’autre épreuve dans laquelle les camarades de Rami sont en train de briller, la Coupe d’Algérie. Reprendre la main en championnat, de façon

aussi éclatante, a dû bien gonfler le moral des Marins qui, rappelons-le, en découdront vendredi prochain avec l’USM El Harrach en 1/16e de finale de l’épreuve populaire. Alors, bon vent Ivahriyen ! M. Ben

Ligue de Tizi-Ouzou

Rabah Kadri (président de la ligue de football de Tizi-Ouzou) :

Les bilans approuvés en attendant la succession à Rabah Kadri

«Le travail collectif paye»
ccosté à l’issue de l’assemblée générale, tenue jeudi dernier, le président de la ligue de football de Tizi Ouzou, Kadri, dont les bilans moral et financier de l’exercice 2011 ont constitué un véritable plébiscite, a bien voulu nous livrer, à chaud ses impressions : «Je suis content pour la ligue, les clubs et toute la famille footballistique de la wilaya. L’adoption des bilans à l’unanimité des membres de l’AG m’a fait chaud au cœur. C’est une marque de reconnaissance qui me poussera, en compagnie de mon équipe, à fournir encore davantage d’efforts à l’avenir. Je tiens à remercier vivement les membres de l’AG pour leur maturité et leur sens de responsabilité. Je profite de l’occasion pour leur dire que c’est grâce à leur compréhension et leur dévouement que le football demeure toujours debout dans une wilaya où l’infrastructure et autres moyens, notamment d’ordre financier, ne sont toujours pas réunis», dira le président Kadri de manière très détendue avant d’enchaîner : «Les clubs ont besoin de plus d’égard de la part des autorités qui doivent

L’

assemblée générale de la ligue de Tizi Ouzou qui s’est tenue jeudi dernier en matinée au niveau de l’école Ecomode de Tizi Ouzou, a approuvé à l’unanimité les bilans moral et financier de l’exercice 2011. Le président Kadri Rabah a, après avoir constaté que le quorum avait été largement atteint, ouvert la séance, en souhaitant la bienvenue à tous, avant de faire lecture de l’ordre du jour qui comportait deux points, à savoir l’adoption des bilans moral et financier de l’exercice 2011, l’élection et l’installation de la commission de candidature dans le cadre du renouvellement des instances élues pour le prochain mandat olympique qui court de 2012 à 2016. Soumis à l’assemblée, ce dernier fut adopté par les 40 membres de droit présents aux travaux. Le président poursuivra son allocution en présentant respectivement le bilan

moral puis financier de manière succincte, sachant que les deux documents ont été remis une semaine auparavant aux membres de droit à l’assemblée, avant de les soumettre tour à tour à l’approbation des membres qui les ont approuvés à l’unanimité. Un véritable plébiscite pour Rabah Kadri dont les deux bilans n’ont soulevé aucune remarque et dont le premier responsable de la ligue a tenu aussitôt à remercier l’ensemble des membres pour leur confiance. «Je vous remercie pour votre confiance. C’est grâce à vous tous de par votre compréhension et votre sens des responsabilités que la ligue a réussi dans sa mission. C’est le fruit d’un travail collectif», lancera Kadri à l’adresse des présents, avant de passer la parole respectivement au représentant de la DJS, M. Idouar, le vice-président de l’APW, M. Hadibi, et Mustapha Louchel, vice-président de la ligue régionale de football d’Alger. Les

trois intervenants qui ont reconnu la difficulté de la tâche des dirigeants de clubs qui font face, dirontils, à plusieurs entraves, liées notamment à l’infrastructure et au problème financier, ont tenu à rendre hommage à ces derniers, avant de mettre en exergue, entre autres, la nécessité de conjuguer les efforts afin de continuer à encadrer ces milliers de jeunes et leur éviter, à l’occasion, de verser dans les fléaux sociaux.

L’infrastructure et les subventions, ces éternels écueils
Dans la foulée, le président Kadri a ouvert les débats, ce qui a permis à de nombreux présidents de soulever les problèmes rencontrés par leurs clubs respectifs. Le manque, voire l’absence d’infrastructures au niveau de certaines localités, le retard dans le versement des subventions,

des dotations jugées insignifiantes par rapport aux besoins, le service d’ordre, sont les contraintes majeures évoquées par les intervenants tout au long des débats qui furent fructueux et qui se sont déroulés dans la sérénité. Abordant le deuxième point, à savoir l’élection et l’installation de la commission de candidature, devant l’absence de candidats, trois membres ont été proposés à l’assemblée générale. Il s’agit de Drouche Ramdane (président du CSA/US Béni Douala), Kara Rachid (président du CSA/Etoile de Draa El Mizan), et Arezki Houheche (président du CSA/US Tala Athmane). Une composante que les membres de l’assemblée ont approuvée à l’unanimité. A l’issue des travaux, le président Kadri a invité l’ensemble des membres présents à un déjeuner au niveau de l’Ecomode pour clore une assemblée générale très fertile en débats et promesses. H.K.

A

s’impliquer davantage afin d’alléger un tant soit peu la noble mission des dirigeants qui consacrent des sacrifices énormes pour l’amour du sport et la grosse envie de soustraire les jeunes des fléaux sociaux», ajoutera Kadri. Evoquant la suite du parcours en championnat, le premier responsable de la ligue a indiqué : «Pour la suite du parcours qui s’annonce difficile, la ligue veillera au bon déroulement de la compétition. Je suis persuadé qu’avec la compréhension et la sagesse dont ont toujours fait preuve les clubs, tous ensemble nous parviendrons à relever le défi en menant le championnat à terme et dans les temps, comme nous l’avons toujours fait jusque-là y compris dans les moments les plus difficiles». H.K.

18

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil Ligue 1

CAB 0 - NAHD 0
Stade : 1er-Novembre (Batna)
Arbitres : Mial, Gourari, Semsoum Avertissements : Daïra (80’) Merazka (70’, 88’) (CAB) ; Derrardja (45’+1), Madi (90’+1) (NAHD) Expulsion : Merazka (88’) (CAB)

Nezar : «Nous ne pouvons pas nous permettre de changer le staff technique»
Le président Nezar a pris à son tour la parole face à la colère des supporters qui ne se sont pas gênés de lui faire part de leur inquiétude et du mauvais chemin que prend leur club. Le numéro un du CAB a dit en substance : «Nous ne pouvons pas nous permettre de changer le staff technique. Nous sommes sur la dernière ligne droite qui mène vers la fin de la saison.» Le président du CAB a profité de l’occasion pour renouveler sa confiance aux entraîneurs qui se trouvent à la barre technique. Il l’a d’ailleurs prouvé en faisant le voyage retour dans le bus qui transportait les joueurs et les entraîneurs. Mais ce qui laisse perplexe, c’est que le CAB et son président qui, soit dit en passant, a main-mise sur les décisions de ce type avec l’aval du conseil d’administration de la SSPA-CAB, avait déjà changé de staff technique à quelques encablures de la fin de la saison. Autres temps, d’autres circonstances.

CAB 0
Boultif, Benamara, Daïra, Oussalah, Boulediab, Fezzani (Merazka 65’), Koufana, Mani Sapol, Hadi Adel, Amrane, Bitam (Maïdi 75’) Entraîneur : Ameur Djamil

NAHD 0
Ghoul, Benlamri, Abbès, Mellouli, Merbah, Boussaïd, Allag, Derrardja, Zennou (Madi 76’), Okbi (Biyaga 62’), Hafid (Khiter 34’) Entraîneur : Merzekane

Le Chabab de mal en pis
e Chabab aurait émis des réserves à l’encontre de l’attaquant Zennou qui est arrivé au mercato hivernal. Selon notre source, il n’aurait pas purgé un match de suspension pour cumul de trois cartons. Il évoluait au sein de l’équipe de Hassi Messaoud, en Inter-Ligues. Si nos informations sont bonnes, les réserves sont portées sur la feuille de match de Mial. On n’émet plus de réserves par évocation, la loi ne l’autorise plus. Par ailleurs, l’entrée au stade était gratuite, comme face au

L

MCO. Malgré cela, on ne peut pas dire que les gradins étaient archi combles. C’est dans ce contexte que débute le match. Ce sont les banlieusards d’Alger qui engagent les hostilités. Abbès et Hafid ratent devant le gardien Boultif. Le CAB l’a échappé belle. Il revient dans le match en première mitemps. 25’, frappe de Mani Sapol qui passe légèrement à côté des buts de Ghoul. 38’, retrait à partir de l’aile droite au profit du CAB et tête décroisée de Hadi Adel. Ghoul boxe le ballon. Les Rouge et Bleu ouvriront la marque par Amrane, mais le juge de touche si-

gnale une position de hors-jeu flagrante. Le public sent que son équipe peut ouvrir le score. Il donne de la voix. En deuxième mi-temps, on assiste à un match complètement fermé. D’un côté, le Chabab qui construit ses attaques et essaye d’écarter le jeu, soit par Bitam et Benamara, soit à gauche par Oussalah. De l’autre, le Nasria évolue par moments à dix en défense. Il ne procède que par des contres timides. 50’, longue trajectoire de Boulediab en direction de Amrane. Bien démarqué, le retrait de ce dernier est trop fort et passe au-dessus des têtes. 51’, la frappe

de Hadi Adel passe au-dessus. 53’, Bitam à l’entrée des 18 mètres, légèrement excentré, frappe, mais Ghoul se trouve sur la trajectoire. Biyaga, du côté du NAHD, rentre en jeu, on sent que Merzekane veut réaliser le hold-up. La domination du CAB est totale. 79’, Biyaga rate l’immanquable. Il ouvre trop son pied et le ballon passe au-dessus de la transversale. Sur le contre, Amrane saute plus haut que tout le monde, sa frappe de la tête n’est pas cadrée. Finalement, c’est sur le score vierge que l’arbitre de la rencontre met fin aux débats. M. B.

Des membres de la SSPA ne sont plus convaincus par la stratégie du président
On ne va pas citer ce membre influent de la SSPA qui s’est opposé au départ de l’entreprise de Nezar. Mais il n’avait jamais fait de déclaration publique. Dès l’instant où le président avait eu l’aval des autres membres de la société sportive de s’occuper du recrutement, on ne voulait pas lui mettre les bâtons dans les roues. Parce que Nezar avait pris tout le monde à contre-pied en annonçant lors de la fameuse assemblée générale du club de l’été l’arrivée imminente de Ameur Djamil et de Halim Bouarara à la barre technique. Décision qui, faut-il le rappeler, avait été accueillie par une salve d’applaudissements.

Radio Batna consacre deux heures à la situation des Rouge et Bleu
La veille de la 20 journée du championnat, Radio Batna a consacré deux heures à un sujet consacré à la situation peu reluisante que connaît le Chabab. L’émission était diffusée entre 15 et 17h, le journaliste a écouté, tour à tour, Nezar le président, l’entraîneur adjoint Halim Bouarara et des supporters du club.
e

Merzekane : «On a le moral pour bien préparer le MCA»
«Le CAB a usé de balles aériennes, notamment par l’intermédiaire du latéral droit, ce qui nous a facilité la tâche. Le milieu de terrain, Mani Sapol, m’a impressionné. J’ai donné des consignes pour le marquage de Hadi Adel et d’Amrane. Le match nul nous permet d’aborder les derbies dans la sérénité, surtout le match contre le MCA. On s’est cantonnés en défense. Le match manquait de rythme, ce qui nous a arrangés.»

Nezar pique une grosse colère
Le président Nezar a piqué une grosse colère dans le vestiaire. On ne l’entendait pas très clairement, mais le numéro un du CAB s’en serait pris à tout le monde, du staff technique aux joueurs.

Sommes-nous en présence de la politique du jusqu’au-boutisme du président ?
Contre vents et marrée, Nezar soutient mordicus son staff technique. Dire que le bilan du même staff technique est mitigé, c’est défoncer une porte ouverte. Il semblerait que le dialogue entre une partie des joueurs et le coach ne fonctionnerait plus. Des joueurs nous ont contactés et nous l’ont déclaré : «Le coach parle pour lui-même.» Il faut croire que le président ne veuille pas laisser entrevoir que l’idée d’engager Ameur Djamil qui était la sienne n’était pas très indiquée. C’est, semble-t-il, ce qui pousserait le numéro un du CAB à continuer à soutenir son entraîneur.

Khedis se dit prêt pour les derbies
près le match d’hier contre le CAB, le Nasria est appelé à disputer trois derbies de suite, contre l’USMH et le CRB respectivement pour le compte des 21e et 22e journées du championnat de Ligue 1, et contre le MCA dans le cadre de la mise à jour.

Il s’est exprimé sur les ondes de Radio Batna Bouarara : «Nous ne disposons pas d’un effectif expérimenté»
Le coach adjoint a pris la parole au cours de l’émission et fait part de son analyse au sujet des mauvais résultats que connaît le club depuis plus de deux mois. «La majorité de notre effectif vient de la Ligue 2. On manque terriblement d’expérience. Les seuls joueurs qui ont connu dans un passé plus ou moins récent la Ligue1 se comptent sur les doigts d’une main. Boudjlida (USMAn), Daira et Babouche sous les couleurs du CAB et leur capital expérience date de quelques saisons seulement. Cette saison, nous la considérons comme une phase de construction de l’équipe.»

A

Trois matches décisifs et indécis pour le devenir de l’équipe. Pour

espérer atteindre son objectif, le Nasria a besoin de tous ses éléments. Bonne nouvelle cependant concernant le retour de certains éléments clés. Il s’agit en premier lieu du libéro, Sid-Ahmed Khedis. Ce dernier, qui souffrait ces derniers temps de douleurs au dos, se dit prêt pour la compétition à partir de la prochaine journée. Le report du derby contre le MCA l’a bien arrangé. Il dira dans ce sens : «Je me sens bien. J’ai multiplié les soins et les séances de suivi chez mon médecin dans le but de reprendre rapidement la compétition. Il m’avait conseillé aussi de ne pas m’entraîner pour éviter d’éventuelles complications. C’est ainsi

que je ressens une nette amélioration et normalement je serai prêt pour la prochaine journée», a déclaré en substance le libéro de charme du Nasria. Concernant le report du match contre le MCA, Khedis ajoutera : «Ce report m’arrange bien car je n’ai jamais pensé rater le derby et je veux bien le jouer. Maintenant, je commence à reprendre la forme et j’espère être au top aussi bien face au MCA que pour les autres matches.» Khedis, souffrant de douleurs au bas du dos, ne s’entraîne plus depuis dix jours. Il a été le grand absent, hier à Batna, face au CAB. S. H.

Heriat, Mani Sapol et Bitam, direction l’Arabie Saoudite la saison prochaine
Parmi les points qui ont retenu notre attention lors de cette émission radiodiffusée, celui relatif au transfert de quelques joueurs, notamment Heriat, Mani Sapol et Bitam. Ces trois éléments sont susceptibles de connaître une carrière professionnelle en Arabie Saoudite, mais le président se refusera de divulguer le nom du prochain club qui devrait enrôler ces joueurs ou l’un d’entre eux. Il ne s’agit pas en tout cas d’Al Qadisia.

L’attaquant husseindéen Zakaria Benyahia devrait Les membres du bureau du Nasria et le dirigeant Mourad reprendre bientôt l’entraînement, apprend-on de Lahlou vont se rencontrer aujourd’hui chez le notaire, nous source proche du club. Benyahia, qui souffrait d’une déchirure musculaire au bas de la cuisse, est totale- dit-on, pour officialiser l’introduction de l’ancien président du club dans la société par actions SPA/NAHD. Lahlou, qui a aidé ment rétabli. Il ne lui reste que quatre séances de l’équipe cette saison, va placer son argent dans le compte de la dans quatre jours. soins avant de reprendre, soit Notre source affirme cependant que le joueur ne sera société. Le président Ould Zmirli lui avait demandé de payer pas présent pour le prochain derby contre l’USMH. les dettes du club et racheter la majorité des actions pour pouvoir en prendre les commandes. Son probable retour à la compétition est prévu contre S. H. le CRB ou le MCA.

Benyahia reprendra dans 4 jours

Les membres du bureau chez le notaire

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil Ligue 2

19

CABBA 2 - MOB 1

ESM 2 - JSS 1
Les Crabes du MO Béjaïa n’ont pas su profiter des résultats enregistrés lors de cette 20e journée pour améliorer leur classement, en s’inclinant hier soir à Bordj devant le leader bordjien sur le score de 2 à 1. Les locaux ont été les premiers à ouvrir le score par l’intermédiaire de Abed qui, d’un tir à l’intérieur de la surface de réparation, offre l’avantage à son équipe (2’). Les Béjaouis vont remettre les pendules à l’heure vingt minutes plus tard par Ferhat d’un tir puissant et dévié par un défenseur de CABBA qui trompe son gardien. De retour des vestiaires, les Bordjiens parviennent à doubler la mise par Mansour qui se retrouve seul face au gardien, alors que les défenseurs béjaouis croyaient qu’il était en position de hors-jeu. Il est à signaler des légères échauffourées entre les deux galeries qui ont retardé l’entame de la seconde période de dix minutes. A. B.

L’essentiel pour le leader
Stade : 20-Août (Bordj Bou Arréridj) Affluence : moyenne Arbitres : Saïdi, Hadj Saïd, Rezguane Avertissements : Mansour (42’), Hamdadou (61’) (CABBA) Buts : Abed (2’), Mansour (52’) (CABBA) ; Ferhat (22’) (MOB) CABBA : Ferradji, Bekhtaoui, Mansour, Hamdadou, Bendahmane, Mohamed Rabah, Oudni, Abed (Akkouche 84’), Bentayeb, Belguerfi, Belkhir (Bensaâdi (66’) Entraîneur : Ifticen MOB : Toual, Benhocine (Selloum 89’), Baâouali, Chaoui, Ferhat, Akrour, Klahnmer, Dehouche, Yaya, Henider (Rehal 68’), Benchabane Entraîneur : Rahmouni

90’+1, Tahraoui offre la victoire à Mostaganem
Stade : Bensaïd-Mohamed (Mostaganem) Arbitres : Helalchi, Doulache, Brahim Avertissements : Djahel (11’), Amirouche (12’), Tréa (49’) (ESM) ; Fethi (73’), Sefioune (83’) (JSS) Expulsions : Berbari (90’+2), Belbachir (90’+2) (ESM) ; Bendjilali (90’+2) (JSS) Buts : Berbari (16’), Tahraoui (90’+1) (ESM) ; Bencherif (85’) (JSS) ESM : Belarbi, Amirouche, Hedad, Djahel, Moufok, Berbari, Cheikh Djahid, Tréa, Zerouali (Lemouadaâ 65’), Fouaz (Tahraoui 85’), Lamali (Medahi 78’) Entraîneur : Osmane JSS : Sefioune, Charef (Berabeh 65’), Terbah, Sabouni, Boukemacha, Fethi, Bousmaha, Bentazi (Motrani 46’), Amrani, Bendjilali, Latrèche (Bencherif 58’) Entraîneur : Belhefiane

ASMO 2 - USMB 2

Gouaïche sauve les Asémistes d’une défaite
Stade : Ahmed-Zabana (Oran) Affluence : faible Arbitres : Saâdi, Talbi, Yahi Avertissements : Oumamar (53’), Balagh Sofiane (55’), Chaouti (75’), Mezaïr (88’) (ASMO) ; Djahel (52’) (USMB) Buts : Gouaïche (72’, 90’) (ASMO) ; Ledraâ (2’), Djahel (18’) (USMB) ASMO : Mezaïr, Youssef Yacine, Hamidi, Ouasti, Mazari, Oumamar, Aini (Balagh Sofiane 46’), Chaïb, Abidi (Sari 46’), Chaouti, Aït Tahar (Gouaiche 66’) Entraîneur : Medjahed USMB : Khaladi, Aliouane, Djeroudi, Nemani, Berdjil, Oukili, Mana (Belmahi 48’), Djahel (Hamia 86’), Ledraâ, Belkheir, Melika (Hazi 71’) Entraîneur : Amrouche
L’ASMO est revenue de loin hier après-midi lors de son match face à l’USM Blida en décrochant le point du match nul après avoir été mené au score par deux buts à zéro en première mi-temps. Les Asémistes ont montré deux visages durant ce match. En première mi-temps, ils sont passés complètement à côté de leur sujet avant de se ressaisir en seconde période. Les hommes d’Amrouche ont ouvert le score deux minutes seulement après le début de la rencontre. Suite à un corner, Ledraâ de la tête trompe la vigilance du gardien Mezaïr. Les Blidéens ont doublé la mise à la 18’ par Djahel qui d’une frappe puissante inscrit le second but pour son team. L’entraîneur de l’ASMO, Medjahed, a procédé à des changements en tout début de la seconde mi-temps en incorporant Sari, Balagh Sofiane et Gouaïche. Ces changement se sont avérés payants puisque ce dernier parvient à réduite la marque pour l’ASMO à la 72’ avant d’inscrire le but de l’égalisation à la toute dernière minute de la rencontre d’une jolie frappe. Riad O.

Dans un match à couper le souffle, l’Espérance de Mostaganem est parvenu dans le temps additionnel à décrocher trois précieux point face à a JS Saoura. Les Mostaganémois sont parvenus à ouvrir le score à la 16’ de jeu par l’excellent Berbari qui a profité d’une erreur du gardien de la JSS, Sefioune, pour ouvrir le score en faveur de son équipe. Les Sudistes ont remis les pendules à l’heure à la 85’par l’intermédiaire du remplaçant Bencherif. Alors que tout le monde pensait que le match allait se solder par le score de parité d’un but partout, le remplaçant Tahraoui parvient, dans le temps additionnel, à inscrire le but de la victoire en faveur de l’ESM. Il est à noter que les esprits se sont échauffés après cette réalisation puisqu’une bagarre générale a éclaté entre les joueurs de deux équipes, ce qui avait poussé à l’arbitre à expulser deux joueurs de l’ESM et un autre de la JSS.

Sofiane T.

USB 1 - USMAn 0

MOC 2 - RCK 2

ABM 0 - MSPB 0 Un nul qui n'arrange personne
Stade : Bensaci (Merouana) Arbitres : Bachir, Benmansour, Abid Avertissements : Boussaïd (26’) Frioua (69’) Boubeker (89’) (ABM) ; Hadjidj (38’) Zeghidi (72’) (MSPB) ABM : Khalfa, Soualah, Adel Hamza, Frioua, Boussaïd, Abas, Brahim-Salem, Trirat (Ramdani 79’), Kherkhache, Ghediri (Beouaf 59’), Boulaouidet (Boubeker 89’) Entraîneur : Slimani MSPB : Sahraoui, Amrane, Belkheir, Zeghidi, Leblalta, Louanès, Abdellaoui (Amrani 56’), Benmansour, Hadjidj (Aguini 56’), Ouanes, Boukhlouf Entraîneur : Magra
Merouana et Boubiya n’ont pas pu se départager. Malgré une légère domination des locaux, le Mouloudia a réussi à garder vierge sa cage. Un résultat qui n’arrange pas le MSPB qui aspire à accéder en Ligue 1. Tandis que les locaux, ils avancent pas à pas vers le maintien.

Les Bônois trébuchent
Stade : OPOW de Biskra Affluence : moyenne Arbitres : Habibatni, Boutaguène, Guessoum Avertissements : Si Ahmed (39’), Guedja (70’) (USB) ; Lahcène (37’), Seddik (88’) (USMAn) But : El Far (63’) (USB) USB : Benmoussa, Si Ahmed, Guassiri, Affaïfia, Belouahem, Heriet (Kebabi 56’), Mobah, Z’biri, Rouane (Daoud 30’), El Far (Zemmouri 75’), Guedja Entraîneur : Bouguerara USMAn : Ouadah, Chebira,Tobal, Lahcène (Bekrar (88’), Zemmouchi, Harbache, Bouharbit, Guechi, Bouabdellah, Naâmoune (Bey 62’) (Lounas 68’), Seddik Entraîneur : Mouassa

Banouh dans le temps mort
Stade : Hamlaoui (Constantine) Affluence moyenne Arbitres : Chenane, Cherchar, Bensahnoune Avertissement : Boulemdaïs (68’) (MOC) Buts : Brinis (24’), Banouh (90’ + 3) (RCK) ; Boulemdaïs (38’), Bouregaâ (45’+3) (MOC) MOC : Chouih, Aïche, Bendridi, Boulemdaïs, Benayada, Bourenane, Chermat (Djemaouni 59’), Belaïdi (Khellaf 83’), Derbal, Bouregaâ (Guessoum 77’), Beloufa Entraîneur : Mechiche RCK : Mokrani, Assad, Chouieb, Aït Ali, Tchico (Oughlis 80’), Khellaf, Brinis, Bencherifa (Banouh 71’), Madour, Bouzana, Benkouider Entraîneur : Hamada

C’était la stupeur dans un stade Hamlaoui tout acquis au Mouloudia local et ce, dans le temps additionnel avec cette réalisation de Banouh. Un but qui pourrait remettre bien des choses sur la table durant la semaine à venir. Toujours est-il que l’ouverture du score par Kouba, grâce à Brinis, n’a pas trop gêné les joueurs locaux qui ont eu assez de ressources pour égaliser par Boulemdaïs et prendre l’avantage dans les temps morts de la première période. Un bon coup pour le moral des Constantinois qui, hélas !, sont tombés dans le piège de la facilité en ratant moult occasions de creuser l’écart. Un partage des points qui complique le parcours mouloudéen après une phase d’inactivité qui pourrait être l’explication à ce ratage. Tahar Aggoune

M. B.

Résultats et classement de la Ligue 2 Mise a jour de la 20e journée
US Biskra ASM Oran ES Mostaganem CAB Bou Arréridj AB Merouana MO Constantine Paradou AC SA Mohammadia
1-0 2-2 1-1 2-1 0-0 2-2 2-1 2-1

PAC 2 - USMBA 1
Ammour renverse la situation
Stade : Ahmed-Falek (Hydra) Affluence : moyenne Arbitres : Achouri, Amri, Zid Buts : Ammour (57’, 60’) (PAC) ; Boukhari (4’) (USMBA) Expulsion : Khali (80’) (USMBA) Avertissements : Bouabdallah (37’) (PAC) ; Abdelli (18’), Labiod (32’), (USMBA) PAC : Hadjaoui, Si El Hadj, Aggoune, Karboua, Kedjour, Djiad, Boudoumi, Baleh (Ammour 57’), Benachour, Nekkach (Bouyoucefi 90’), Daoud (Harrouche 73’) Entraîneur : Lounici USMBA : Zaïdi, Chikhaoui, Abdelli, Chebana, Kebaïli, Labiod (Hamzaoui 59’), Zazoua (Moukdad 59’), Kab (Dif 71’), Khali, Hamiche, Boukhari Entraîneur : Benyellès

En accueillant l’USM Annaba, un sérieux prétendant à l’accession, l’US Biskra a su comment sortir indemne de ce match piège. En première mi-temps, le jeu s’est concentré au milieu de l’aire de jeu et les deux gardiens de but n’ont pas été inquiétés. De retour des vestiaires, les locaux ont exercé un pressing couronné par une très belle réalisation d’El Far qui a été servi par l’excellent Si Ahmed qui a trompé le gardien Ouadah d’un coup de tête magistral à la 63’. Les Bônois se jetteront ensuite dans la bataille pour revenir au score, en vain.

USM Annaba USM Blida MO Constantine JS Saoura MO Béjaïa MSP Batna RC Kouba USM Bel-Abbès O Médéa

Classement

S. T.

Les Jaune et Bleu d’Hydra viennent de remporter leur première victoire dans cette phase retour et quelle victoire devant un sérieux prétendant pour l’accession ! Les visiteurs n’ont pas attendu long temps avant d’ouvrir le score. Il a fallu quatre minutes pour voir Boukhari finir la belle frappe de Zazoua au fond des filets. Dès le début de la seconde, les coéquipiers de Karboua ont réussi à reprendre les commandes en dominant la totalité du terrain. Les changements effectués par Khaled Lounici ont été payants, puisque Ammour a réussi à égaliser dès son entrée à la 59’. Trois minutes après, le même joueur a ajouté un second but. Khalil Y. M.

SAM 2 - OM 1
Stade : Wali-Mohamed (Mohammadia) Affluence : nombreuse Arbitres : Meguelati, Rachedi, Bourouba Avertissements : Allali (2’), Bendiafe (80’) (SAM) ; Habib (52’) (OM) Buts : Annani (11’) (OM) ; Allali (51’) Tlemçani (54’) (SAM) SAM : Gariche, Bahri, Kechairi, Allali, Moumen, Brami, Adda, Aroussi (Mecherfi 46’), Haoua (Mesbah 63’), Benayed (Bendiaf 63’), Tlemçani Entraîneur : Bordji OM : Beneddour, Boudmagh, Kherbach, Mokrane, Boutnef, Habib, sahraoui, Belhamri (Belhani 54’) Benaïssa (Bousofiene 73’), Messouadi, Annani (Zeroukat 69’) Entraîneur : Latrèche

Barigou logiquement
C'est sur le score de deux buts à un que le match ayant opposé hier au stade Wali de Barigo le SA Mohammadia à l’O Médéa s'est terminé en faveur des locaux. Le premier but de la partie a été l'œuvre d’Annani à la 11’ pour Médéa. Les protégés de Bordji ont égalisé à la 51’ par Allali et ont fait le break grâce à l’attaquant Tlemçani (54’). H. Benmouloud

Mise à jour du calendrier
Mardi 28 février 2012 MOC MOB PAC o OM

20
Italie

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil International
Milan Seedorf sur le flanché lors

Allemagne

Le cauchemar de l’Inter…
Le retour en grâce de Naples
Deux rencontres de la 24e journée de Serie A avaient lieu vendredi soir en Italie. L’Inter Milan s’est inclinée à domicile contre le Bologne d’un Di Vaio auteur d’un doublé (03). Le club lombard n’a plus gagné depuis six matches toutes compétitions confondues. Malgré Sneijder et Forlan postés derrière Pazzini dans un 4-2-3-1, l’Inter n’a rien montré et a même encaissé un but de son ancien joueur Acquafresca. Le stade Giuseppe-Meazza a sifflé durant toute la rencontre avant de demander le retour de José Mourinho.

Leverkusen : Ballack,
avec Henry et Marquez ?
En fin de contrat en juin prochain, Michael Ballack pourrait quitter Leverkusen plus tôt que prévu. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Wolfgang Holzhäuser, président du club, au magazine allemand Focus : «Notre contrat est valable jusqu’au 30 juin mais s’il veut partir avant, on peut certainement en parler.» Une déclaration qui fait écho à celle de Dietmar Beiersdorfer, ancien manager général du club new-yorkais, sur Sky News : «New York serait une super expérience pour Michael. Aux côtés de Thierry Henry et Rafael Marquez, il reste encore une place pour Michael.»

Figo après Ranieri à l’Inter ?
Furieux alors que son équipe de l’Inter Milan était dominée par Bologne 0-2, Massimo Moratti a quitté les tribunes de San Siro après 25 minutes en seconde période. Le président nerazzurro a peu goûté cette cinquième défaite (0-3) enregistrée par ses hommes en six matches. Du coup, il réfléchirait à changer d’entraîneur et à retirer les rênes de l’équipe à Claudio Ranieri, nommé en début de saison après le limogeage de Gian Piero Gasperini. D’après Sport Mediaset, Moratti penserait à Luis Figo pour succéder au technicien italien. A 39 ans, le Portugais, Ballon d’Or France Football 2000, est ambassadeur de l’Inter depuis sa retraite en 2009. Figo pourrait donc diriger les Nerazzurri contre Marseille, mercredi soir au Vélodrome en Ligue des champions.

Touc de la victoire du Milan AC face à Arsenal (4-0) en Ligue des Champions mercredi dernier, le milieu de terrain Clarence Seedorf (35 ans, 15 matchs et 2 buts en Serie A cette saison) sera absent pendant plusieurs semaines. Le Néerlandais s’est blessé aux ischio-jambiers et dois subir des examens médicaux complémentaires afin de connaître la durée exacte de son indisponibilité.

Juve : Un diable rouge tout proche de la Juventus ?

France

Cavani rejoint Di Natale avec 17 réalisations
Désormais sixième, l’Inter a été dépassée par Naples qui l’a emporté chez la Fiorentina (3-0). Cavani a marqué un doublé (4e, 55e) sur deux passes décisives d’Hamsik. L’Uruguayen est le meilleur buteur de la Serie A avec 17 réalisations, comme Di Natale (Udinese).. Sans défaite depuis quatre rencontres, le Napoli remonte un peu au classement et fait le plein de confiance avant son match de Ligue des champions face à Chelsea, mardi.

Il n’a que 18 ans et vient de faire ses grands débuts en Premier League, mais Paul Pogba pourrait ne pas faire long feu à Manchester United. Le journal Tuttosport l’affirme : l’ancien Havrais débarquera à la Juventus l’été prochain. Libre de tout contrat en juin prochain, Pogba arriverait sous les ailes du fameux agent Mino Raiola, qui a été mandaté par la Vieille Dame.

La petite ambition de Blanc pour l’Euro
Après une Coupe du monde 2010 désastreuse, l’équipe de France tentera de relever la tête durant l’Euro 2012 en Ukraine et en Pologne. Le «Dix-sept mois après le désastre de l’Afrique du Sud, certains pensent que, si on n’est pas en demi-finales, on aura raté notre Euro. Je ne le pense pas. Notre objectif, c’est donc de gagner un match. Nous sommes en pleine reconstruction. Il faut avoir la lucidité de ne pas tomber dans le : on va à l’Euro pour gagner. (...) Après tout ce qu’on vient de traverser, la vraie échéance pour le foot français, c’est l’Euro 2016», a confié le Président dans un entretien paru hier dans le journal Le Monde. Au moins cela à le mérite d’être clair... sélectionneur français Laurent Blanc n’affiche pourtant pas vraiment une grande ambition.

Espagne

Lille : Petit tacle Hazard
Elu meilleur joueur de Ligue 1 la saison passée, promis à un brillant avenir, Eden Hazard (21 ans, 22 matchs et 9 buts en Ligue 1 cette saison) ne convainc pas encore Emmanuel Petit qui n’hésite pas à tailler un costard à la star du LOSC.«Eden Hazard, je veux bien mais il a fait quoi au haut niveau ? Il a été bon en derniers mois avec Lille. A l’écouter, on dirait que c’est déjà fini», a-t-il lancé dans les colonnes de So Foot. Même s’il a encore à prouver au plus haut niveau, ce qui est logique vu son âge encore très jeune, cela n’empêchera pas Hazard de signer dans un grand club anglais l’été prochain.

Real Madrid : Mourinho évoque le titre et l’incident du parking
Alors que son Real Madrid compte dix points d’avance sur le FC Barcelone, José Mourinho a refusé de s’enflammer hier en conférence de presse : «La situation en Liga est bonne pour nous et difficile pour eux. Ça me paraît évident, logique. J’aimerais gagner le championnat dès demain, mais ce n’est pas possible, tout comme je pense que ce n’est pas possible de gagner la Liga avant notre match au Camp Nou. C’est une bêtise de penser qu’on finira avec 15 points d’avance sur une équipe comme le Barça. Si on termine avec un point d’avance sur eux, ça serait déjà fantastique.» Confiant pour le titre, le Special One est ensuite revenu sur un des faits qui ont marqué le dernier Clasico : sa présence dans le parking du Camp Nou : «Dans le parking du Camp Nou, j’ai eu un comportement exemplaire et je suis resté très tranquille compte tenu de ce qu’il s’était passé. Je suis très fier de m’être si bien comporté avec Monsieur Teixeira Vitienes.»

Ligue des Champions ? On ne l’a pas vu. Il est bon en sélection ? Il lui arrive même d’être remplaçant. Il devrait se concentrer sur ses

Glasgow Rangers

Renard : rêve de St-Etienne
«Je rêve d’entraîner un jour SaintEtienne. Mais Christophe Galtier fait un travail remarquable. Je le félicite. Je ne tiens pas surtout pas à prendre sa place. SaintEtienne est simplement le club de mon cœur, de ma jeunesse», a déclaré Hervé Renard sur RMC après son sacre avec la Zambie lors de la CAN.

Transferts : Cousin aux Rangers, ça bloque
En proie à de graves problèmes financiers, le club des Glasgow Rangers a été placé mardi en redressement judiciaire par un tribunal d’Édimbourg. Du coup, le recrutement de Daniel Cousin a été refusé par la Ligue écossaise de football. L’attaquant international gabonais arrivait pourtant libre de tout contrat... L’entraîneur des Rangers espère que la situation va pouvoir s’arranger et a déclaré que le joueur était détruit par cette décision. Sur le plan sportif, les Glasgow Rangers se sont vus retirer 10 points en championnat d’Ecosse et pointent désormais à 14 points du leader et grand rival Celtic Glasgow.

Angleterre Portsmouth

Grèce
Le championnat suspendu
La Ligue grecque de football met la pression. Il y a d’abord eu la nouvelle loi donnant plus de pouvoir au gouvernement grec pour sanctionner les clubs ne réglant pas leurs problèmes de hooliganisme et de finances (loi critiquée par la FIFA). Il y a ensuite le statu quo des négociations avec son sponsor qui ne veut plus honorer son contrat en raison de la violence et de la corruption qui sévissent dans le monde du football grec. Pour protester contre tout cela, la Ligue a carrément décidé que les matches de la 23e journée, prévus les 25 et 26 février, ne se disputeront pas. e club de Portsmouth criblé de dettes, a de nouveau été placé en redressement judiciaire vendredi pour la deuxième fois en 2 ans, et a écopé d’une pénalité de 10 points au classement de la Championship, ont indiqué les instances dirigeantes de la D2 anglaise. Un tribunal lon-

L

10 points de pénalité
donien a confirmé ce matin le placement en redressement judiciaire du club en proie à de graves difficultés financières, mesure accompagnée d’une pénalité de 10 points au classement de la D2 anglaise, selon les règles en vigueur de ce championnat. «Le football club de Portsmouth s’est

vu déduire 10 points conformément au règlement de la Ligue de football», a déclaré l’un de ses porte-parole. «Cette sanction a pris effet immédiatement après la confirmation officielle que le club était en redressement judiciaire. Porthsmouth a sept jours pour faire appel», a-t-il poursuivi.

Arsenal : Koscielny, plus de peur que de mal
Touché à un ligament du genou gauche mercredi lors du 8e de finale aller de la Ligue des Champions face au Milan AC (4-0), le défenseur d’Arsenal Laurent Koscielny (26 ans, 23 matchs et 1 but en Premier League cette saison) a été rassuré. L’international français ne souffre que d’un étirement ligamentaire. L’ancien Lorientais sera tout$uera très certainement le derby face à Tottenham, le 26 février prochain.
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender, Saïd Djoudi, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

N° 1839 Dimanche 19 février 2012

Coup d’œil International
FC Barcelone
Lionel Messi devrait être titulaire face au FC Valence lors de la 24e journée de Liga. Une titularisation qui confirmera que l'international argentin dispute la totalité des matches du championnat espagnol (le joueur a seulement été remplaçant face à la Real Sociedad avant de faire son entrée en jeu à la 6e minute). Le footballeur de 24 ans va ainsi disputer son 200e match avec le club catalan. Le joueur de 24 ans va devenir le 5e footballeur le plus capé de l'effectif de Pep Guardiola derrière Xavi (401), Carles Puyol (359), Victor Valdés (317) et Andrés Iniesta (258). De plus, le joueur argentin a déjà inscrit 23 buts en 22 rencontres cette saison. Des statistiques vraiment impressionnantes pour le meilleur joueur de la planète «Sa vie est le football», a précisé récemment Pep Guardiola dans les pages du journal Marca. En effet, Lionel Messi enchaîne les matches et les buts à une cadence infernale. Toutefois, le joueur formé à la Masia n'a pas encore réussi à marquer un but à la défense du FC Valence cette saison (les deux clubs se sont affrontés 3 fois). Rappelons que Lionel Messi a même manqué un pénalty face à Diego Alves lors du match aller de la Coupe du Roi. Selon le milieu de terrain du PSG, Momo Sissoko, il ne faut pas accorder plus d'importance qu'il ne faut au choc de dimanche soir Pep Guardiola n'est (21h00) contre le dauphin toujours pas décidé à montpelliérain : «Un match prolonger son contrat déterminant ... Je ne sais pas avec le FC Barcelone. si on peut le dire. Cela va Alors que son bail acêtre trois points très tuel prend fin en juin prochain, importants, pour nous, le technicien catalan préfère pour eux. On ne va «prendre le temps» de la répas se prendre la tête, flexion : «En ce moment, je préon est devant notre pufère prendre un peu de temps blic et au match aller, mais quand ma décision sera on avait fait une prise, le club en sera informé». bonne presta«Je sais que je ne peux pas être tion.» L'anmieux ailleurs, a-t-il poursuivi. cien Mais tout n'est pas encore clair joueur dans mon esprit. C'est pourquoi de la Juje ne veux pas révéler si le cycle ventus est terminé ou si je vais prolonn'y voit ger. Si le club fixe un délai, nous pas un allons parler et je vais décider. En moment attendant, je vais me concentrer charsur le présent.» La saison passée, nière de Guardiola avait fait durer le susla pense jusqu'au 8 février avant de saison : signer une prolongation d'un an. «Je ne pense

21
PSG

Un nouveau record pour Lionel Messi Sissoko : «Pas un tournant»
Guardiola «prend son temps» avant de prolonger
pas que c'est un tournant. J'ai déjà eu la chance d'être champion (en 2004, avec Valence, NDLR), et je pense que la différence se fait plus au mois de mai. Pas avant.»

Le retour de Pastore se précise
Le milieu de terrain argentin Javier Pastore, blessé à la cuisse depuis le 20 janvier dernier, a pris part à l'entraînement collectif parisien vendredi. Il a testé ses accélérations et pris part à une opposition à 6 contre 6, ainsi qu'à un exercice de frappes.

Déjà 142 buts en 199 matches de Liga
Lionel Messi a disputé son premier match à l'âge de 17 ans en 2004 face à l'Espanyol Barcelone. Depuis, le parcours du triple Ballon d'Or est impressionnant avec un total de 142 buts en 199 matches.

Allemagne

Angleterre

Le Borussia Dortmund bat
le Hertha Berlin et impose son rythme
Sérieux et appliqué sur la pelouse du Hertha Berlin, le Borussia Dortmund s'est imposé (1-0) hier et conserve trois longueurs d'avance sur M'Gladbach (2e), tombeur de Kaiserslautern (2-1). Le Bayern est provisoirement relégué à cinq longueurs. La série d'invincibilité du Borussia Dortmund en Championnat n'est visiblement pas prête de s'arrêter. Invaincu sur les terrains de Bundesliga depuis le 18 septembre et un revers à Hanovre (1-2, 6e j.), le champion d'Allemagne en titre épate la galerie à chacune de ses sorties. Et même sans être forcément flamboyants, comme hier chez le Hertha Berlin (1-0), les protégés de Jürgen Klopp demeurent bel et bien irrésistibles. Une reprise acrobatique opportuniste de Grosskreutz (66e), à bout portant, a ainsi fait la différence. Avec désormais treize victoires et trois nuls enregistrés depuis son faux pas à Hanovre, Dortmund impose une cadence d'enfer à la concurrence. Suffisant pour distancer le Borussia M'Gladbach, véritable révélation de la saison ? Pas vraiment. Grâce à leur succès décroché à Kaiserslautern (2-1), les coéquipiers de Reus, muet pour l'occasion, restent à trois longueurs du leader. La pression se trouve donc sur les épaules du Bayern Munich, distancé de cinq points avant de se rendre à Fribourg, lanterne rouge du Championnat. Dans les autres rencontres de la journée, le Werder Brême a retrouvé le goût de la victoire à Hambourg (3-1), après quatre nuls et une défaite, alors que le Bayer Leverkusen a facilement dominé Augsburg (4-1) et reste sixième. Enfin, Nuremberg s'est donné de l'air grâce à son succès devant Cologne

Arsenal : Mertsesacker out «sur le long terme»
Le défenseur d'Arsenal Per Mertesacker sera absent «sur le long terme», a déclaré vendredi le manager des Gunners Arsène Wenger sur le site officiel du club londonien, après l'opération de l'international allemand, blessé à une cheville la semaine dernière. Wenger avait d'abord évoqué un mois d'absence pour Mertesacker, qui ne disputera donc pas le match amical Allemagne France du 29 février.

City aussi veut Gaitan
Nicolas Gaitan est suivi par Manchester United depuis plusieurs semaines. Mais les Red Devils ne sont plus seuls sur le coup… Ils devront

faire face à la concurrence de leurs voisins de City sur ce dossier d’après le Mirror. Une offre de 35 millions de livres sterling (42,2 millions d’euros), équivalente à la clause de sortie du joueur, serait d’ailleurs en préparation. Nicolas Gaitan, 23 ans, joue à Benfica depuis 2010.

Invaincu depuis six rencontres en Championnat, Everton a validé son billet pour les quarts de finale de la Cup, hier après-midi. Récents tombeur de Manchester City (1-0) et de Chelsea (2-0), les Toffees ont confirmé leur bonne forme en dominant Blackpool (2-0), club de Championship, à Goodison Park. Les hommes de David Moyes ont rapidement pris les devants au tableau d'affichage, grâce à Royston Drenthe (1ere), puis Denis Stracqualursi (5e), avant de tranquillement gérer leur avantage. Emmené par Ryo Miyaichi (4e) et David N'Gog (59e), Bolton s'est, lui, imposé sur le terrain de Millwall (2-0), autre formation de division inférieure. Enfin, Leicester a battu Norwich
Chelsea n'est décidemment pas en grande forme cet hiver. Avec seulement 3 points pris en 4 matches de Championnat et une 5e place au classement, les Londoniens comptaient sur la FA Cup pour se remonter le moral. Et bien ce n'est pas (encore) pour cette fois. Chelsea n'a pu faire faire mieux qu'un match nul (1-1) contre Birmingham City, équipe de Championship, et devra donc rejouer ce match pour tenter d'accéder aux quarts de finale. Très vite, les Blues de Londres se sont fait surprendre par les Blues des Midlands : sur corner, après un gros cafouillage devant le but de Cech, Murphy a réussi à ouvrir le score (0-1, 20e). Dans la foulée, Chelsea a bénéficié d'un penalty pour une faute sur Ramires, mais l'excellent gardien de Birmingham, l'Irlandais Colin Doyle, a détourné la frappe de Mata.

Everton sans forcer en Cup

Chelsea arrache le replay

Le Bayern suit YangaMbiwa
Selon le site en ligne du journal France Soir, le jeune joueur de 22 ans de Montpellier, Mapou Yanga-Mbiwa, est sur les tablettes du FC Bayern. Le club de Munich est à la recherche d'un grand défenseur central pour la saison prochaine. Le club du président Nicollin a la cote en Bavière puisque déjà la semaine dernière, Björn Andersson, l'un des coordinateurs du recrutement du club allemand, avait avoué dans un quotidien suédois qu'il supervisait l'attaquant Olivier Giroud.

Rehhagel proche du Hertha Berlin
Otto Rehhagel devrait être nommé à la tête du Hertha Berlin, aujourd’hui dimanche. L'ancien sélectionneur de la Grèce, âgé de 73 ans, succèdera à Michael Skibbe, limogé la semaine passée, cinq matches seulement après sa prise de fonctions. Le Hertha Berlin, où Rehhagel a évolué entre 1963 et 1965, devait affronter le Borussia Dortmund hier. René Tretschok et Ante Covic ont assuré l'intérim

Villas Boas n'est pas rassuré
A la mi-temps, Torres, toujours inefficace, a été remplacé par Drogba, tandis que les supporters scandaient le nom de leur ancien coach, José Mourinho. Celui que l'on annonçait comme son successeur, Andre Villas Boas, se trouve désormais dans une situation très inconfortable, à trois jours d'un huitième de finale aller de Ligue des champions compliqué à négocier à Naples. Heureusement pour lui, Sturridge est parvenu à trouver la faille dans cette équipe de Birmingham bien organisée pour arracher l'égalisation (1-1, 60e). Loin de se rassurer, Chelsea a tout de même réussi à obtenir une deuxième chance de se qualifier dans 10 jours lors du replay. Ce sera sur la pelouse de St Andrews', où Birmingham n'a perdu aucun match en Championnat cette saison.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender, Saïd Djoudi, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

22

Le Buteur n° 1839 Dimanche 19 février 2012

V SA utile In En Suède, les voitures ont le volant à gauche, sauf pour les voitures de la poste

OIR

Détente
e-mail : Réagissez à cette page parcom jeux-sante@lebuteur.

Sudoku n° 899

QCM
Quelle est la capitale de la Guinée ?
a- Accra b- Conakry c- Lagos

L’intrus
Limousine Chevrolet Mustang Cadillac

LS V
eaviez-

ous ?

Pourquoi Gustave Eiffel a-t-il construit la tour du même nom ?
La Tour Eiffel a été construite par Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour l'Exposition universelle de Paris en 1889. Sa hauteur est de 313,2 mètres et pendant 41 ans elle est restée le monument le plus haut. Sa hauteur a été légèrement relevée car elle mesure maintenant 325 mètres. Elle est en fer puddlé et sa construction a duré un peu plus de deux ans. Outre le fait qu'elle ait été construite pour l'Exposition universelle de Paris, la Tour Eiffel sert aujourd'hui d'émetteur pour les programmes télévisés et radiophoniques. C'est un des monuments les plus visités au monde.

M

éli Débusquez 2 hydrocarbures élo dont les noms ont été mélangés : N E P ATA B U P R O N E

Qui Cʼest ?
El Raïs

Charade
Mon 1 ne rentre pas. Mon 2e est une note de musique. Mon 3e flâne. Mon tout jette des sorts.
er

D

Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

evinette

Quand le nombre 13 est-il à craindre, à table ?

D ’ où Ç a sort ?

De quel film célèbre cette photo est-elle extraite ?

Enigme
Si l'on me laisse faire, je dévore. Si l'on me donne à boire, je meurs. Quel est mon nom ?

Qui a dit ?
«On est heureux lorsque sont en harmonie ce que lʼon pense, ce que lʼon dit et ce que lʼon fait»
Mao Tsé-Toung Mahatma Ganhi Abraham Lincoln Voltaire

Mots fléchés n° 1354

Ce

jour-là

1996 : Le couvre-feu instauré en Algérie depuis 1992 dans la capitale et le centre-nord de l'Algérie est levé définitivement. 1986 : Bernard Tapie devient président de l'Olympique de Marseille. 2003 : Un avion militaire iranien avec à son bord deux cent soixante-quinze Gardiens de la Révolution s'écrase dans le sud de l'Iran : aucun survivant.

Humour…
q Avant le mariage Elle : Salut ! Lui : Ah, depuis le temps que j'attends ça ! Elle : Tu veux que je parte ? Lui : Non. Je n'ose même pas y penser. Elle : Tu m'aimes ? Lui : Bien sûr ! Enormément ! Elle : Tu m'as déjà trompée ? Lui : Non ! Pourquoi demandes-tu ça ? Elle : Tu veux m'embrasser ? Lui : Chaque fois que j'en aurai l'occasion. Elle : Tu me battras un jour ? Lui : Tu es folle ? Je ne suis pas comme ça ! Elle : Je peux te faire confiance ? Lui : Oui. Elle : Chéri ! q Après le mariage : Lire le texte de bas en haut

La photo du jour

Solution des jeux…
Propane et butane
Méli-Mélo L?intrus Limousine : ce nʼest pas une marque de voiture mais plutôt un type de véhicule Dʼoù ça sort Mr & Mrs Smith

Sudoku n° 899

Sorcière (Sort - Si – Erre)
Charade

b- Conakry
QCM

Djamel Abdennacer
Qui Cʼest ?

Quand il n'y a à manger que pour 12.
Devinette

Mahatma Gandhi
Qui a dit ?

Le feu.
Enigme

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com x-santé@lebute jeu

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

D écrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 1839 Dimanche 19 février 2012
Horaires des prières
26 Rabi el awel 1433

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs
DIMANCHE
ASSEZ ENSOLEILLÉ

LUNDI
AVERSES ÉPARSES

«Mesure la profondeur de l'eau avant de t'y plonger.»
(Proverbe arabe)

Dimanche
Dohr Asr Maghreb Icha : 13h02 : 16h06 : 18h35 : 19h53 : 06h05 : 07h31

Lundi
Fedjr Chourouk

Matin : 7 °C A-M : 15 °C Vent :7 km/h Direction : S.E.

Matin : 6 °C A-M : 13 °C Vent : 14 km/h Direction : N.E.

ACTUEL
Le FBI va-t-il couper l'Internet
Le FBI pourrait couper l'accès Internet de millions de personnes à travers le monde le 8 mars afin de combattre le DNSChanger, un virus de type cheval de Troie repéré en 2006, explique Brian Krebs sur son blog Krebs on Security. Le 9 novembre 2011, les six Estoniens à l'origine du virus avaient été arrêtés dans l'opération Ghost click, «la plus importante opération de cybercriminalité de l'histoire». Ils étaient soupçonnés d'avoir infecté 4 millions d'ordinateurs dans environ 100 pays, avec un virus qui leur aurait permis d'engranger 14 millions de dollars, raconte France 24. Début février, un demi-million de machines étaient encore infectées par DNSchanger, dont plus de 10.000 en France selon certaines estimations. Aux Etats-Unis, comme le raconte Krebs, il a été repéré sur la moitié des ordinateurs des 500 plus grosses compagnies et de presque la moitié des agences gouvernementales américaines comme la Nasa, et évidemment des particuliers. Grâce à une décision de justice, le FBI est autorisé à mettre hors ligne tous les serveurs corrompus, ce qui couperait d'Internet les ordinateurs reliés à ces serveurs. Et si elle n'est pas reconduite, cette décision de justice expirera le 8 mars... C'est donc la date limite à laquelle la grosse coupure devrait avoir lieu.

DENTIER, APPAREIL DENTAIRE :
QUELS AVANTAGES, QUELS INCONVENIENTS ?
Lorsquʼil manque des dents, le préjudice est à la fois fonctionnel (mastication) et esthétique. En théorie, lʼimplant dentaire est plus avantageux car il est fixe et remplace donc de façon permanente la ou les dents manquantes. En pratique, cette technique nʼest pas toujours réalisable et à chacun ses préférences. Cʼest ainsi que lʼon peut par exemple recourir à un appareil dentaire amovible… Lʼimplant dentaire, une solution pour remplacer des dents manquantes L'implant dentaire est une vis en titane que lʼon fixe dans l'os de la mâchoire et qui permet d'accueillir une couronne ou un bridge. Cette intervention relève de la chirurgie car lʼos doit être travaillé afin dʼaménager un logement capable dʼaccueillir la vis. Ce nʼest quʼaprès quelques mois de cicatrisation que la prothèse ou le bridge est placé sur la vis. Autrement dit, le procédé est long et lʼintervention peut impressionner. En revanche, ce procédé est définitif et confortable. Néanmoins, il n'est pas toujours possible de bénéficier d'un implant dentaire et ce dernier est très onéreux... Quels sont les avantages de lʼappareil dentaire amovible (dentier) ? Les appareils dentaires amovibles ont lʼavantage de pouvoir être retirés à tout moment. La fabrication est rapide et la ou les dents peuvent ainsi être remplacées très rapidement. La prothèse correspond exactement à la couleur des dents voisines et à la forme de la ou des dents manquantes. L'appareil dentaire ou dentier présente aussi clairement un avantage financier : la plupart des appareils dentaires amovibles sont remboursés à 70% par lʼAssurance maladie, ce nʼest pas le cas des implants. Quels sont les inconvénients de lʼappareil dentaire amovible ? qq Un inconvénient majeur fonctionnel à considérer est lié aux crochets de l'appareil dentaire qui ont pour fonction de maintenir la prothèse en place en prenant appui sur les dents voisines. Cet appui peut endommager les dents avoisinantes et accélérer leur perte. Cʼest ainsi que le nombre de dents manquantes à remplacer par la prothèse tend à augmenter progressivement. qq Lʼappareil dentaire amovible présente aussi lʼinconvénient de ne pas solliciter lʼos alvéolaire. Or en lʼabsence dʼappui mécanique des dents à chaque mastication, cet os alvéolaire qui soutient les dents et détermine la forme de la gencive, se rétracte et tend à disparaître. Pour pallier à cet inconvénient, lʼappareil dentaire doit être régulièrement réadapté afin quʼil épouse au mieux la gencive et tienne bien en place. qq L'appareil dentaire est dʼailleurs changé en moyenne tous les 5 à 10 ans. A noter que ce phénomène de disparition de lʼos alvéolaire en lʼabsence de stimulation mécanique rendra par la suite impossible la pose dʼimplant. qq Enfin, les appareils dentaires amovibles sont plus favorables aux caries et à la formation de

le 8 mars?

Omelette aux aubergines

Re cett es

plaque dentaire. Appareil dentaire, dentier : une période d'adaptation est nécessaire Il faut compter en moyenne un mois pour que la bouche sʼadapte à lʼappareil dentaire. En effet, parler et manger avec un appareil dentaire nécessite un peu de pratique au début. Mais plus l'appareil dentaire est porté, plus lʼadaptation se fait vite et bien. Lʼhygiène buccodentaire est également un élément déterminant et il ne faut pas hésiter à consulter rapidement son dentiste en cas de douleur ou de sensibilité anormale. En conclusion, lʼimplant dentaire est beaucoup plus avantageux pour remplacer des dents manquantes que la prothèse dentaire amovible. Mais lʼimplant nʼest pas toujours possible (techniquement et financièrement) et nécessite des délais importants. L'appareil dentaire amovible représente alors une solution intéressante, plus simple et beaucoup plus rapide.

Ingrédients : q 2 aubergines q 2 poivrons rouges ou verts q Fromage râpé q 8 à 10 œufs q 2 oignons q 50g de beurre q Huile q Sel q Poivre Préparation : Faites griller les poivrons, coupezles en lanières, coupez les aubergines, en fines rondelles, saupoudrez de sel. Faites cuire les oignons pendant 10 minutes à petit feu avec un peu de beurre, du sel et du poivre. Epongez les rondelles dʼaubergine,

Et si votre cœur devenait un mot de passe ?
Après la révolution qu'avaient provoqué les systèmes de reconnaissance d'empreintes digitales, à l'époque, il est possible que ce soit au tour du coeur de devenir une nouvelle technologie. Une équipe de chercheurs taiwanais de la National Chung Hsing University, menée par Chun-Liang Lin, a inventé un système de reconnaissance des battements du coeur. Selon Clubic, grâce à un électrocardiogramme les battements du coeur deviendraient une "clé chiffrée". Les recherches, encore au stade expérimental, prévoient un socle qui pourrait déchiffrer les battements du coeur et enclencher un système de déverrouillage. Quand bien même le propriétaire reviendrait de son jogging ou aurait bu plusieurs tasses de café, cela ne fausserait pas le système de reconnaissance. Le système pourrait être enclenché par le seul contact de la paume de main.

faites-les frire dans lʼhuile, égouttezles. Battez les œufs avec un peu de sel, du poivre noir, mélangez avec le poivron et le fromage. Préparez une première omelette en faisant chauffer 20g de beurre dans une poêle, mettez la moitié des rondelles dʼaubergines et la moitié des œufs, laissez cuire 2 minutes de chaque côté, réservez, faites une deuxième omelette, étalez les oignons dessus et couvrez avec la 1ère omelette. Servez avec une salade pour un repas léger.

10 astuces anti nausée
Mal des transports, repas copieux, stress, migraine, gastro-entérite... Les causes de la nausée sont nombreuses. Les 10 astuces de Medisite pour éviter ou soulager rapidement cette sensation très désagréable!

Question
Un homme peut avoir un cancer du sein
Vrai !
Aussi étonnant que cela puisse paraître, le cancer du sein de lʼhomme nʼest pas exceptionnel : il représente de 0,5 à 1 % de lʼensemble des cancers du sein et 0,2 % de tous les cancers affectant lʼhomme (contre 25 % de ceux affectant la femme). Il se développe essentiellement chez les hommes de plus de 65 ans dont la fonction testiculaire a été altérée suite à une infection ou à un traumatisme. Ces altérations induisent un déséquilibre dans la production des hormones sexuelles : les estrogènes produites en faible quantité chez lʼhomme par les glandes surrénales et le tissus graisseux se retrouvent alors en excès par rapport aux androgènes. Ce déséquilibre favorise le développement de certaines cellules tumorales et notamment celles du sein. Les traitements sont les mêmes chez lʼhomme et la femme, pouvant faire intervenir la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie et lʼhormonothérapie.

Gingembre anti nausée : c’est prouvé !
Bénéficiant d’une action sédative sur l’estomac, le gingembre est un remède de choix contre la nausée ! Selon une méta-analyse publiée en 2006 portant sur 363 personnes, il réduirait de 35% les risques de nausées et de vomissements lors des suites opératoires . D’autres recherches publiées en 2010 ont démontré auprès de 1077 femmes enceintes que le gingembre pouvait diminuer leurs nausées. Comment l’utiliser : En décoction : 1 cuillère à café rase de rhizome séché concassé ou 2 cuillères à café de gingembre frais rapé pour 1 tasse d’eau. Porter à ébullition douce, à couvert, puis couper le feu. Laisser infuser 5 à 10 min, selon le goût, avant de filtrer. Boire 2 à 4 tasses par jour. A noter : L’ajout de citron ou de miel peut atténuer le goût piquant du gingembre. Attention : Bien respecter les posologies. Un surdosage peut notamment être responsable de crampes intestinales. Par ailleurs, l’OMS déconseille l’usage du gingembre chez l’enfant de moins de 6 ans. En cas de grossesse, faites valider sa prise par votre médecin traitant ou un pharmacien.

People
Les surprenantes révélations de l’ancien chauffeur de Whitney Houston
Alors que les funérailles de la star auront lieu ce samedi 18 février, l'ancien chauffeur de Whitney Houston a choisi ce moment pour revenir sur ce qu'il a vécu avec elle. Selon ses récentes déclarations, il aurait conduit la défunte chanteuse dans les ghettos afin qu'elle puisse se procurer du crack qu'elle fumait sans aucune gène devant sa fille Bobbi Kristina. Comme le révèle le Daily Mail Online, Al Bowman a en effet confié au Daily Mirror : "Je n'en croyais pas mes yeux, Whitney Houston était assise à l'arrière de ma limousine, elle fumait du crack alors que sa fille de 6 ans était à ses côtés. Ça faisait mal au coeur, c'était totalement fou ! J'ai conduit pas mal de grandes stars au cours de ma carrière, comme notamment Michael et Janet Jackson, Ozzy Osbourne, Motley Crue, mais Whitney était de loin celle qui avait le comportement le plus douteux. C'était tragique, elle était une super star adorée du monde entier mais à l'arrière de ma voiture, ce n'était qu'une droguée. C'était tellement triste, j'avais envie de lui venir en aide mais elle était totalement incontrôlable et ne voulait écouter personne." Il a ensuite ajouté : "La petite Bobbi est montée en voiture avec Bobby et Whitney, et ils fumaient du crack devant elle. Whitney se contentait de dire : "Bébé, papa et maman font des trucs d'adulte !" Elle n'avait pas l'impression de faire quelque chose de grave."

Demain : L’infusion d’aneth

A stuce
Pommes de terre
Pour empêcher des pommes de terre de noircir pendant la cuisson, ajoutez à lʼeau de cuisson quelques gouttes de vinaigre blanc.

N ew s
S ant é

Le bon mobile
13:30 Journal (RTBF) 14:00 Touche pas à mon poste 15:35 Nouvo 15:50 Excellence française 16:00 TV5MONDE, le journal 16:25 Nec plus ultra 17:00 Kiosque 18:00 TV5MONDE, le journal 18:10 Internationales 19:00 360° -GEO 20:00 MaghrebOrient-Express 20:30 Journal (France 2) 21:00 On n'est pas couché 00:05 TV5MONDE, le journal 00:15 Journal (TSR) 00:50 Tout sur moi 01:15 Tout sur moi 01:40 TV5MONDE, le journal Afrique 01:55 Internationales

Le téléphone pourrait servir à dépister les cancers de la peau. Grâce à son appareil photo intégré, le téléphone mobile serait utile pour dépister les cancers cutanés, en particulier dans les régions où les dermatologues font défaut. Des médecins ont photographié 137 lésions chez 86 patients, celles-ci ont ensuite été examinées par un dermatologue, puis sur photo, par un second spécialiste. Les résultats, publiés dans le Journal of the American Academy of Dermatology, montrent 82 % de concordance diagnostique entre les deux dermatologues.

Le

C hiffre du jour

500

500 millions de diabétiques en 2030
Le diabète serait à l'origine de 4,6 millions de décès dans le monde, chaque année. Les deniers chiffres de la Fédération internationale du Diabète (FID) donnent le tournis. Le monde aujourd'hui, compte 366 millions de diabétiques et selon les estimations, ce nombre devrait atteindre 552 millions en 2030. Il existe plusieurs types de diabète. Le diabète de type I concerne en majorité les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Il s'agit d'une maladie auto-immune – c'est-à-dire que l'organisme du malade se retourne contre lui-même- qui conduit à la destruction complète des cellules pancréatiques chargées de la production d'insuline. Le patient n'en produit plus assez, ce qui explique pourquoi ce type de diabète nécessite des injections quotidiennes d'insuline. Les causes de ce diabète ne sont pas clairement identifiées. Les scientifiques évoquent des modifications au niveau de l'environnement, de l'alimentation. Le diabète de type 2 est le plus fréquent des diabètes, puisqu'il concentre à lui seul 90% des cas mondiaux. Il est caractérisé par un défaut dans l'utilisation de l'insuline. La maladie se

développe de façon silencieuse, pendant sept à dix ans, sans le moindre symptôme. Dans la plupart des cas, c'est une complication du diabète qui fera poser le diagnostic.

12:00 Les douze coups de midi 12:55 Voile 13:00 Journal 13:25 Du côté de chez vous 13:35 Walker, Texas Ranger 14:25 Monk 15:20 Monk 16:10 Les experts 17:00 Les experts 18:05 Sept à huit 19:50 Là où je t'emmènerai 20:00 Journal 20:35 Du côté de chez vous 20:50 La momie : la tombe de l'empereur dragon 22:55 Les experts : Manhattan 23:45 Les experts : Manhattan 00:30 Les experts : Manhattan 01:15 L'empreinte du crime 02:15 L'actualité du cinéma 02:20 Le club de l'économie

13:20 13h15, le dimanche... 14:10 Vivement dimanche 16:25 Grandeurs nature 17:30 Stade 2 18:45 Point route 18:50 Vivement dimanche prochain 19:55 Emission de solutions 20:00 Journal 20:30 20h30 le dimanche 20:45 Neuilly sa mère ! 22:15 Faites entrer l'accusé 23:35 Journal de la nuit 23:50 Histoires courtes 00:30 Vivement dimanche prochain 01:25 13h15, le samedi... 01:55 Thé ou café 02:45 Les égouts d'une grande ville 03:00 La Résistance

13:15 Météo 13:20 Maison à vendre 15:05 C'est du propre ! 16:00 Nouveau look pour une nouvelle vie 17:20 66 Minutes 18:45 D&CO 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 E=M6 20:30 Sport 6 20:50 Capital 22:45 La saga «Culture pub» 00:15 Zemmour et Naulleau 01:20 Météo 01:25 Un fidèle ami 02:45 M6 Music / Les nuits de M6

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->