Tous les soirs, c'est la même rengaine. Je sors mon agenda car je dois faire mes devoirs.

Et ça m'embête un peu...Je préfèrerais jouer à la console. Est-ce que tous les élèves pensent comme moi ?

P

our vérifier, je suis allé questionner des élèves de ma classe ainsi que Madame Gagner-Ruiz, directrice de la SEGPA du collège Descartes.

Nous travaillons le mercredi matin au collège pour une meilleure répartition des heures de cours dans la semaine. Cela permet d'avoir des journées plus équilibrées. Pour gagner sa vie, on doit travailler. Il faut donc travailler à l'école. Dans notre classe, il y a beaucoup d'élèves qui aiment l'Anglais. Par contre, le français et les maths, on aime moins... Donc même si on n'a pas envie de travailler quand on est au collège, il faut s'accrocher pour pouvoir prétendre faire un métier qui nous convienne ! Cédric Préau

La scolarisation est obligatoire jusqu'à 16 ans. Donc nous sommes obligés d'aller au collège jusqu'à nos 16 ans... Parfois les parents décident de mettre leur enfant à domicile mais ils doivent d'abord avoir l'accord de l'inspection de l'académie. Certains élèves doivent se lever à 6h du matin comme Marine dans ma classe, afin de ne pas rater leur bus. En 6eme, on a 26 heures de cours par semaine, en 5eme, on a 25 h de cours par semaine, en 4eme, 30h de cours et en 3eme, on a 31h de cours.

La RédacƟon : Vincent Dubois , Davy Lallement , Axelle Pierre, Julie Levrault ,  Gregory Gavois,  Loubna Mezada,    Damien    Maillet , Nicolas Marchand, Kenny Gidouin,  Marine Bruneau ,Cédric Préau,  Bas en Descortes  et      Gwendoline Chapelet . Directeur de publicaƟon : Pierre Massonneau. MaqueƩe : Lenhard Séverine. Crédits photo ©Splash, 2013 (sauf photo p.4, une députée au collège) Collège René Descartes., 98, Bd Blossac, 86100 Châtellerault . Juin 2013. Imprimé par Mégatop 86530 Naintré

Nous n’avons pas tous la chance de partir en vacances (à la plage, la mer, la montagne, la campagne…). Pas de voiture, manque d’argent, pas le temps, mais il faut s’occuper pendant deux mois…J’ai listé toutes les choses qu’on peut faire pour ne pas s’ennuyer pendant les vacances d’été !
Si vous ne pouvez pas partir, vous pouvez voir votre famille : faire des repas, prendre l’apéro, se balader, discuter toute la nuit… Sinon, on peut se retrouver avec ses amis et camper dans le jardin. Il suffit d’une toile de tente, un matelas, un duvet, et c’est parti pour une nuit à la belle étoile comme au camping. L’été est également le moment où on peut faire du sport (du foot entre copains, du vélo…) Mais si on veut se reposer, alors on peut regarder la télévision ou faire la sieste au soleil, s’il fait enfin beau. Si vous ne partez pas en vacances, inspirez vous de ces idées pour vous occuper. Grégory Gavois

Les jeux vidéo sont divertissants mais ils cachent bien leur jeu. Ils ont des limites d'âge en fonction de leur violence et ils peuvent rendent accrocs ! J'ai interrogé des gameurs qui sont fans de GTA5, Assins'creed 4, conduit2, Far Cry 3, Call of Duty …..
uand je leur ai demandé pourquoi ils jouaient, ils m'ont dit qu’ils s'ennuyaient s'ils ne jouaient pas. Ce qui leur plait quand ils jouent en monde ouvert ,c'est de tuer des personnages. Ils jouent très longtemps, c'est l'activité principale de leur journée, Quand, je leur ai parlé des dangers des jeux vidéo, ils m'ont dit qu'ils avaient surtout peur pour leur santé, mais ils n'arrivent pas à s'arrêter, car pour eux c'est trop divertissant. Moi, je ne joue pas 24/24h car ça me fait trop mal aux yeux et on peut faire une crise d’épilepsie. Vincent Dubois

Q

Aujourd’hui, les filles et les garçons peuvent travailler ensemble. Mais nos grandsparents avaient des écoles séparées : les filles d’un côté, les garçons de l’autre… Les écoles et les établissements sont devenus mixtes dans les années 1970. Avant, c’était chacun de son côté…

e voulais savoir si les filles réussissaient mieux que les garçons. Les filles sont peut - être plus sérieuses que les garçons mais quand elles sont « chipies », c’est l’inverse. Les filles ont le même genre d’orientation que les garçons. Elles choisissent de faire des

J

métiers qu’elles ne pensaient pas avant essayer. Les profs les encouragent. Comme la mixité sociale, il est donc bon de mélanger les filles et les garçons dans le même établissement. Loubna Mezada

Madame Massonneau est venue au collège et je l’ai interrogée sur son métier de député.
ous avons fait un goûter le 3 mai 2013 avec madame Massonneau et madame Marécot (principale de notre collège). Elles nous ont félicités pour notre journal car nous avons été sélectionnés au concours national de journaux scolaires. On a fait une photo tous ensemble avec un journaliste. On était content de faire ce goûter et on a pu faire connaissance avec notre députée : Elle s’appelle Véronique Massonneau, elle a 54 ans, elle est députée de la 4e circonscription de la Vienne, et elle adore son métier qui consiste à voter des lois. Elle a 3 bureaux (1 à Loudun, 1 à Paris, 1 à Châtellerault). Elle doit écouter les citoyens. Elle est élue pour un mandat de 5 ans. Au début j’avais un peu peur de l’interroger, mais Mme Massonneau était très gentille et finalement, cela s’est bien passé, et j ai appris ce qu’était le métier de député. Julie Levrault

N

©Pole Emploi 

Je ne savais pas que Mme Lenhard, notre documentaliste faisait de la photographie et donc je l'ai interviewée, et j'ai trouvé cela passionnant.

E

lle a 38 ans, et diffuse ses photos sur internet depuis 3 ans. Pour elle, « la photographie, c'est choisir des cadrages pour faire des images fixes qui racontent des histoires ou qui provoquent des émotions ». Elle fait des photos de ses enfants et de la nature. Pour faire de la photo, on peut utiliser n'importe quel appareil mais quand on veut faire des photos plus recherchées, c'est plus facile avec un appareil plus sophistiqué, et surtout avec un bon objectif.

Son appareil est un « reflex » Nikon D 90 avec un objectif de 35 millimètres. Grâce à elle, j'ai découvert la photographie. C'était vraiment passionnant, elle m’a donné envie de faire de la photographie. Nicolas Marchand. Pour en savoir plus : http://silencenoir2.blogspot.fr/

©Seve rine Le nhard, 2013

Je m appelle Marine j ai 13 ans et ma mère fait le métier de nourrice. Facile pour moi de l’interviewer.

U

ne nourrice peut garder des enfants de moins de 10 ans. Ma mère garde 3 enfants (Maëlys 2ans, Tiago 4 ans, Amélia 1,5 ans) et peut en garder jusqu' à 4, mais pas en même temps. Elle fait ce métier car elle aime les enfants, elle aime leur apprendre des choses (dessiner) et jouer avec eux (petites voitures, dinette). Les enfants vont chez une nourrice avant d'avoir l'âge d'aller à l école, ou quand ils n’ont pas école. Chez la nourrice, les enfants apprennent à jouer ensemble, à partager, se faire des amis. Pour être nourrice, il faut aimer ce métier. Cela demande de grandes responsabilités vis à vis des enfants, et beaucoup de patience. Marine Bruneau

Je suis allé rencontrer le chef cuistot, il m’a bien accueilli. Je lui ai posé des questions et il y a répondu gentiment. Il travaille déjà depuis 7 ans dans notre collège.

I

l s’appelle Christophe, il a 46 ans, c’est le chef cuistot du collège René Descartes. Il aime pouvoir faire découvrir aux élèves des nouvelles choses et faire découvrir aux élèves différents plats. Il aime bien travailler pour les enfants. Parfois, quand même, il trouve que certains élèves manquent de respect. Il a déjà travaillé dans un autre établissement : le lycée des fontaines dans les Deux-Sèvres. Il travaille du lundi au vendredi de 6h à 14h30 et il prépare 460 repas par jour chaque jour. Malheureusement, en fonction du menu, il jette entre 50 et 100 kg de nourriture. Pour devenir cuistot il faut aimer la cuisine. Il faut

faire un apprentissage, ne pas avoir peur du travail physique. Damien Maillet

J’étais déjà allée le voir pour des papiers mais je ne connaissais pas son travail. Je vous parle de monsieur Guilbaud, le secrétaire des élèves du collège. Je l’ai rencontré pour lui demander des précisions sur son travail.

I

l travaille depuis 1991 au collège Descartes. Avant il a travaillé à Montmorillon et au lycée Branly. Il a 53 ans et le collège ne fonctionnerait pas sans lui, s’il n’était pas là. Il s’occupe des inscriptions, des élèves, donne des dossiers aux parents, il aide les professeurs. Comme il y a 800 élèves au collège, il s’occupe des 800 dossiers d élèves !!!

Gwendoline Chapelet

J’adore les manèges et c’est mon rêve depuis tout petit de tenir un manège donc j’ai été voir les forains sur la place du boulevard Blossac.
ous avons été au boulevard Blossac et nous avons rencontré un forain qui s’appelle Cédric. Il a 38 ans. Il s’occupe d’un manège qui s’appel le « L’île au trésor ». Il nettoie tous les jours son manège et il se déplace en camion. Il n’a jamais eu d’accident. Il aime

N

beaucoup son métier. Pour s’installer sur un terrain il faut payer une sorte de loyer, l’emplacement. Cédric se déplace en camion. Il aime beaucoup son métier. Comme il était gentil je lui ai demandé s’il faisait des passages gratuits, mais …non ! Il habite un peu partout … Il se

déplace souvent tous les 15 jours environ. « C’est la vie de forain… » m’a-t-il dit. Je trouve que cette vie ressemble à une aventure, où on se déplace souvent, on rencontre plein de gens mais il faut entretenir tous les jours son manège. Bastien Descortes

’adore les manèges ! C’est bien parce qu’on s’amuse beaucoup. J’adore les manèges à sensation comme la pieuvre, l’ascenseur ou encore la roue. Mais être forain ne veut pas dire tour de manège… Je suis allé au boulevard Blossac interroger un forain de 38 ans qui s’appelle Cédric et qui s’occupe d’un manège qui s’appelle l’île au trésor. Cédric travaille tous les jours, vérifie son matériel, nettoie, resserre des vis ..., pour que nous puissions nous amuser… En plus, il vit dans une caravane presque toute l’année, et ne voit pas souvent son fils. Être forain semble difficile, et rencontrer Cédric m’a permis de comprendre qu’on ne s’amusait pas tout le temps… Davy Lallement

J

J’adore les chevaux. J’aime les monter et faire des promenades. Alors je suis allée à Orches chez Nicolas Beausse qui a 7 chevaux pour découvrir ce monde.

I

l existe plusieurs races de chevaux: selle, français , trotteur , poney … Les chevaux peuvent vivre au pré ou dans des boxes. Ils mangent plusieurs choses comme : de l’herbe, du foin, de l’orge, des carottes et de l’avoine. Un cheval boit environ 30 ou 40 litres d’eau par jour. Les chevaux peuvent vivre jusqu'à 25 /30 ans. Les chevaux de mes amies aiment bien les promenades, et ils font aussi des concours d’obstacles, et des courses. Les deux chevaux que j’ai pris pour les

photos font des concours hippiques. Pour diriger les chevaux, il faut des rênes. Le cheval le plus petit s’appelle Hurinie et le grand s’appelle Nectar Rabutin. Quand j’ai fait les photos entre les deux chevaux Nectar Rabutin m’a mis un coup de tête pour rigoler mais ça fait un peu mal. Alors, quand on s’approche des chevaux, il faut toujours faire attention. Axelle Pierre   

Un jour, mon beau-frère et mon père jouaient aux échecs. J’ai eu envie d’y jouer, alors j’ai demandé à Khallid Essbaï, qui s’occupe du local jeune des Renardières, de m’apprendre à jouer. Et j’ai eu envie de vous faire partager ma passion des échecs.

L

e jeu d’échecs est un jeu de stratégie où deux joueurs s’affrontent. Les pions blancs affrontent les noirs et c’est toujours les blancs qui commencent en premier. Tous les pions ont une place bien précise. Les règles du jeu sont très simples : A chaque partie, le joueur dispose de 20 secondes. Chaque pion a une manière de se déplacer. Par exemple, la « tour » ne peut se déplacer qu’en ligne droite, le « fou », en diagonale, le cavalier fait un « L », et la reine, peut aller en diagonale et en ligne droite. Le but de la partie est de faire une stratégie pour prendre le roi de l’adversaire. Il est en « échec et mat ». Je joue tous les jours car ça me permet de faire travailler mon cerveau. Kenny Gidouin

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful