2

Sommaire


I. Introduction


II. La candidature d’Aix-Marseille au label French
Tech

1. Le label national
2. La candidature
3. La démarche partenariale
4. Les atouts du territoire
5. Les 9 projets d’accélérateur


III. French Tech weeks


IV. Contacts presse


3
I. Introduction


A l’occasion de la World Smart Week, le territoire d’Aix-Marseille présentera
officiellement sa candidature au label national « French Tech ».
Premier territoire sur le plan national à avoir déposé son dossier dès le mois
de mars 2014, Aix-Marseille a également été le premier à remettre une version
finalisée de sa candidature, au terme d'une phase de co-construction entamée
avec le Ministère et la mission French Tech.

Lancé par l’Etat pour placer la France parmi les principales nations numériques, le
label « French Tech » a pour objectif de fédérer toutes celles et ceux qui créent la
dynamique digitale de la France. L’initiative « French Tech » s’adresse aux
métropoles dotées d'un riche écosystème et d'entrepreneurs prêts à s'investir
localement et à former une « équipe de France » des porteurs du plus fort potentiel
de croissance et d’attractivité internationale.

La Communauté du Pays d’Aix, la ville d’Aix-en-Provence, la Communauté
urbaine Marseille Provence Métropole, la ville de Marseille, les neuf projets
d’accélérateurs et leurs partenaires se sont fortement impliqués dans une
démarche collaborative afin de proposer une candidature commune, vecteur
d’accélération pour la filière numérique locale.

Cette candidature a été co-construite au sein du territoire Aix-Marseille et
s’articule autour de ses forces vives et de ses infrastructures telles que les sites du
Pôle Média de la Belle de Mai, des Technopôles de Château-Gombert à Marseille et
de l’Arbois ainsi que du site de la Constance à Aix-en-Provence.

Avec 40 000 emplois sur les Bouches-du-Rhône, l’écosystème du numérique
compte autant que le tourisme et l’industrie portuaire pour l’économie locale et offre
encore un très fort potentiel de développement.

En se positionnant sur le label FrenchTech, le territoire Aix-Marseille affirme son
engagement à favoriser les synergies locales dans le numérique, secteur
économique, porteur d’innovation , d’emploi et de compétitivité.

Pour célébrer cette candidature, le territoire Aix-Marseille propose les « French Tech
Weeks » du 7 au 24 octobre 2014, des semaines riches en événements de
dimension internationale, en rencontres professionnelles où les participants pourront
aussi bien découvrir les dernières tendances technologiques que des offres
d’emplois dédiées.





4





La World Smart Week

Evénement technologique de la rentrée à Marseille du 22 au 25 septembre 2014, la
World Smart Week accueillera 1 700 professionnels de 75 pays, lors de quatre
conférences autour du sans-contact, de l'Internet des objets, de l'identité électronique
et de la sécurité numérique.
Plus de 280 intervenants issus des leaders mondiaux de la high tech ont été
sélectionnés pour y présenter les dernières innovations dans ces domaines
complémentaires et débattre du futur connecté et mobile. 50 exposants compléteront
ce panorama de l'innovation.
L'innovation en PACA sera particulièrement bien représentée, notamment avec
Com4Innov, Gemalto, Underwriters Laboratories (UL), Projet Massilianium "Marseille
Smart Cities", Pôle SCS, STMicroelectronics ...
Parmi les temps forts des conférences :
• le sans contact sur NFC World Congress
• le M2M et l'Internet des Objets sur M2M Innovation World Congress
• l'identité électronique avec World e-ID Congress
• la sécurité digitale avec Chip-to-Cloud Security Forum
• l'exposition Smart Solutions Show






5
II. La candidature d’Aix-Marseille au label French
Tech


II.1 Le label national French Tech


Portée par l’Etat, l’initiative « French Tech » se définit comme un label
destiné à entraîner une mobilisation collective pour la croissance et le
rayonnement international des Start-up numériques françaises.

Anciennement appelée Quartiers numériques, la démarche a pour
objectif de favoriser l’émergence de jeunes pousses numériques
de niveau mondial, capables d’employer à terme plusieurs
milliers de salariés.

Voués à travailler en équipe et en réseau, les écosystèmes métropolitains labellisés
sur le territoire national formeront ensemble la French Tech.

Le Label French Tech est assorti de mesures financières.
L’Etat investira 200 M!, en faveur des entrepreneurs et des structures
d'accompagnement des Start-up pour des programmes dits d’accélération. Les
entrepreneurs privés associés au dossier seront, de plus, éligibles aux financements
de la Banque Publique d’Investissement et de la Caisse des Dépôts.

Désignées à l’automne 2014 par un jury international, les premières métropoles et
aires métropolitaines lauréates bénéficieront à terme de la labellisation et profiteront
d’une communication internationale associée, pour le plus grand bénéfice de leurs
territoires dont l’attractivité sera renforcée.
La consolidation de la labellisation aboutira au terme d’une phase probatoire de
quatre ans comportant une année d’expérimentation suivie de trois années de
consolidation.

Les enjeux :
- Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques
« Métropoles French Tech » qui se caractérisent par un écosystème
numérique de niveau international et un projet de croissance de cet
écosystème ambitieux et fédérateur.
- Accélération : 200 M" investis dans des initiatives privées (des « programmes
d’accélération ») qui aident les entreprises numériques à croître plus vite pour
devenir des champions internationaux.
- Attractivité internationale : 15 M" pour soutenir des actions de communication
et attirer des talents, entrepreneurs et investisseurs étrangers.
- Les financements s’inscrivent dans le Programme d’Investissements d’Avenir.

6




Le Calendrier national de la candidature French Tech :
1. Annonce de la feuille de route numérique du gouvernement : 28 février 2013
2. Manifestation d’intérêt et positionnement de plusieurs agglomérations en
France : Paris, Lille, Bordeaux, Lyon, Grenoble, Nice, Toulon, Aix, Marseille…
3. Lancement du concept de la French Tech : 27 novembre 2013
4. Publication de l’appel à projet : 29 janvier 2014
5. Dépôt des dossiers de pré candidature possible à partir du 1er février 2014
6. Phase de construction de la candidature finale avec la mission French Tech
7. Avis du jury international sur les 1ères candidatures : Automne 2014
8. Démarrage d’une phase d’expérimentation d’un an pour confirmation de
l’obtention du label
9. Phase de consolidation de 3 ans pour rester labellisé

7
II.2 La candidature

Une candidature partenariale et pionnière

Illustration d’une coopération métropolitaine de projet, la Communauté du Pays
d’Aix, la ville d’Aix-en-Provence, la Communauté urbaine Marseille Provence
Métropole, la ville de Marseille, les neuf projets d’accélérateurs et leurs partenaires
ont construit une candidature commune pour répondre à l’appel à projets French
Tech lancé par l’Etat dans la perspective de construire un territoire numérique
partagé.

Premier territoire sur le plan national à avoir déposé son dossier dès le mois
de mars 2014, Aix-Marseille est aussi le premier à remettre une version
finalisée de sa candidature, au terme d'une phase de co-construction entamée
avec le Ministère et la mission French Tech.

En se positionnant sur le label French Tech, les partenaires de la candidature ont
pour ambition commune de faire partie de l’équipe de France des hubs numériques
pour stimuler le développement de l’économie numérique, multiplier les créations
d’emplois durables et soutenir le rayonnement de l’économie numérique locale au-
delà des frontières.

La candidature Aix-Marseille French Tech se distingue par une volonté d’associer
pleinement les entrepreneurs, de concourir au développement de leurs projets, d’en
faire les pionniers, de donner toute la place à l’esprit d’entreprendre, de libérer les
énergies, pour favoriser une création de richesse solidaire et une économie digitale
forte et inclusive, avec le soutien des collectivités territoriales.

Neufs entreprises leaders, « Tech-Champions » du territoire, ont d’ailleurs porté des
projets d’accélérateurs, symbole du dynamisme et du potentiel du territoire.

L’agenda de la candidature Aix-Marseille

- Décembre 2013-février 2014 : réunions de mobilisation des Tech Champions,
- 12 février 2014 : réunion d'information et de mobilisation de l'écosystème élargi (90
personnes),
- 21 février 2014 : visite de David Monteau, aujourd’hui directeur de la mission
French Tech auprès du Secrétariat d'Etat au Numérique,
- 19 mars 2014 : Aix-Marseille est le premier territoire à déposer sa candidature,
- Avril: 2014 : création et premières réunions d'un comité des leaders économiques,
- 23 avril 2014 : réunion du comité de pilotage,
- 26 mai 2014 : visite de la mission gouvernementale nationale French Tech.
- 23 septembre 2014 : Présentation et dépôt de la candidature finalisée


8



La candidature en bref :

Un positionnement original :
• Figurer parmi les premiers à proposer une candidature solide
• Faire valoir une logique de territoire grâce une démarche partenariale

Une ambition stratégique :
• Faire grandir les entreprises du territoire
• Permettre l’émergence de nouvelles Start-up
• Augmenter l'attractivité territoriale
• Rendre l'écosystème visible à l'international
• Être reconnu comme un pôle d'excellence en matière d'économie
numérique
• Faire partie de « l'équipe de France » des hubs du numérique

9
II.3 La démarche partenariale

La Communauté du Pays d’Aix, la Ville d’Aix-en-Provence, la Communauté urbaine
Marseille Provence Métropole, la Ville de Marseille, les neuf projets d’accélérateurs
appuyés par leurs partenaires publics ont mené une démarche collaborative afin de
proposer une candidature commune autour du territoire Aix-Marseille.

La lettre d’engagement commune
Afin d’entériner la vocation partenariale de cette initiative, les représentants des
quatre collectivités portant le projet ont signé une lettre conjointe pour le
développement de l’économie numérique sur le territoire. Véritable acte
d’engagement commun, ce courrier accompagne le dossier de candidature adressé
à la Secrétaire d’Etat chargée du Numérique.


Un partenariat public et privé, riche et mobilisé pour tout un territoire
Les quatre collectivités chefs de file du projet ont mobilisés l’écosystème et
les forces vives du territoire autour de cette démarche commune :

- la Préfecture des Bouches-du-Rhône et sa Mission Métropole
- le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte-d'Azur
- le Conseil Général des Bouches-du-Rhône
- la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence
- l’Établissement Public d’Aménagement Euroméditerranée
- Provence Promotion
- Pays d’Aix Développement
- L’écosystème élargi (Aix-Marseille Université et grandes écoles, entreprises
et clusters comme Primi, Medinsoft, Pôle SCS, PBA, Marseille Innovation,
Incubateur National...)


10
II. 4 Les atouts du territoire


Carrefour de la Méditerranée, Aix-Marseille représente l’un des trois « hot spots » du
numérique avec Barcelone, et surtout Tel Aviv.

Accueillant 8 pôles de compétitivité à forte intensité numérique, dont deux à
dimension mondiale (Solutions Communicantes Sécurisées - SCS - et le Pôle Mer
PACA), ainsi qu’une Opération d’Intérêt National (Euroméditerranée sur 480 ha de
réhabilitations urbaines), le territoire Aix-Marseille présente à la fois les
caractéristiques d’un développement de pointe et de vastes champs
d’expérimentation.

La filière du numérique y emploie plus de 40 000 salariés privés (2012), soit 55 %
des emplois numériques de la Région PACA (75 600 salariés).
Au total, 7 000 entreprises (9 600 établissements) génèrent un chiffre d’affaires de
près de 8 milliards d'euros.

De par son positionnement géostratégique, Aix-Marseille French Tech a pour
ambition de devenir un carrefour d’échanges, d’expérimentations et d’accélérateurs
de talents pour l’ensemble de la zone euroméditerranéenne.

Territoire attractif et créatif, Aix-Marseille est présent sur l’ensemble de la
chaîne de valeur du numérique, de l’expérimentation de nouveaux usages (en lien
avec les espaces publics et les pratiques urbaines) à l’élaboration de solutions à
forte intensité technologique.
Très en pointe, il bénéficie d’une antériorité d’investissement sur les filières
du numérique (sécurité, contenus, sans contact, données et réseaux…) qui
permet à la démarche French Tech de prendre appui sur des acquis importants,
afin de jouer véritablement un rôle d’accélérateur et de permettre aux
entreprises à potentiel de renforcer leur développement.

Aussi important que la filière touristique et l’industrie portuaire, le numérique
constitue l'un des principaux moteurs économiques du territoire provençal,
notamment au travers de quatre grands pôles émergents et complémentaires :
le big data, les réseaux télécoms et data center, le transmédia, le marketing digital
(intégrant le e-commerce, le e-tourisme et la production de contenus audiovisuels et
multimédias).
Ces pôles bénéficient non seulement d’une reconnaissance européenne, mais aussi
d’une mise en cohérence au sein de la stratégie régionale de smart spécialisation
(notamment avec un domaine d’activité stratégique mis en avant autour des
industries culturelles, touristiques et de contenus).




11

Cette candidature co-construite s’articule autour des forces vives du territoire et de
ses mieux d’ancrage du numérique tels que les sites du Pôle Média de la Belle de
Mai, des Technopôles de Château-Gombert à Marseille et de l’Arbois et du site de la
Constance en Pays d’Aix.

Les infrastructures du Pôle Média Belle de Mai et du Pôle numérique aixois seront
les deux sites emblématiques du territoire au sein desquels l’écosystème numérique
Aix-Marseille élaborera des projets innovants et ambitieux.

Engagé aux côtés de Marseille Provence Métropole, la Communauté du Pays d’Aix,
la Ville de Marseille et la Ville d’Aix dans le projet de labellisation French Tech, le
milieu académique représente également un atout majeur de la candidature
avec l’innovation placée au centre des enjeux communs.
Aix-Marseille Université est la plus grande université francophone avec 72 000
étudiants dont 10 000 sont étrangers, 12 écoles doctorales, 132 structures de
recherche et 5 grands campus.
L’Ecole Centrale de Marseille, avec 825 étudiants en cycle d’ingénieur, 25
nationalités, 2 sites et le développement d’un « Creativity Center » de 4 000 m#, se
trouve au cœur des atouts technologiques de la French Tech.
L’IAE, Sciences Po, Kedge Business school représentent une offre de formation
complémentaire essentielle.


Le territoire s’enrichit aussi grâce à ses entrepreneurs emblématiques du
numérique, investis dans le développement de filières porteuses d’avenir.

Au total, 9 acteurs privés, porteurs de programmes d’accélération positionnés
sur les principaux marchés et technologies clés du territoire se sont
mobilisés.
Représentatifs de la dynamique entrepreneuriale du territoire, leurs projets
permettront de franchir un cap décisif dans le domaine du numérique et de
l’innovation.













12



Le numérique dans les Bouches-du-Rhône : une filière de premier plan
Avec 1,8 millions d’habitants, 75 000 emplois et plus de 700 entreprises à
capitaux étrangers, le territoire et l’écosystème d’Aix-Marseille dans lesquels la
candidature French Tech s’inscrit, présentent un très fort potentiel de
développement économique illustré par la deuxième plus forte croissance
d’emploi (+ 2,1 %) des métropoles européennes au cours des 10 dernières
années.

Une Métropole numérique aux atouts diversifiés
• 8 milliards de chiffre d’affaires
• Forte concentration de compétences complémentaires : logiciels et
services, microélectronique, production de contenus et transmédia, e-
commerce et e-tourisme,...
• 55 % des emplois numériques de PACA
• Leadership mondial dans le NFC (sans contact) et la sécurité des
paiements et des transactions
• 40 000 salariés privés, 7 000 entreprises (9 600 établissements)

13



14
II. 5 Les 9 projets d’accélérateurs


Neuf propositions de programmes privés d’accélération focalisés sur la croissance
des Start-up ont émergé sur le territoire.

!"#$%&'() +')'&",
- ./01234 567889:9/732;/
<=>7>8=2/4 595=94 7;?
437/3;.4 5; >;@9/=A;2
B %C30;/=4@2 D
B &/7>4@95=7D
B %C80@@2/82 D
E!"#& F'&G
E"(E FH(&"F& I (JF
B E2/K=824 47>4 80>3783 @0L=:24
23 87/324 D
M') +"&"
N ./01234 567889:9/732;/ .04=3=0>>94
4;/ O =>5;43/=24 8:94 5; 32//=30=/2
P ./0123 567889:9/732;/
595=9 7;? >0;K27;?
;47Q24 >;@9/=A;24


Ces programmes d’accélération permettront de développer significativement le
nombre de projets accompagnés à fort potentiel dans le domaine du numérique, en
particulier dans les secteurs d’activités clés identifiés pour lesquels le territoire
dispose d’atouts indéniables, en matière d’équipements, de lieux d’animation, de
compétences, de talents, de dispositifs dédiés...

Mobilisés autour de la démarche French Tech, les porteurs de projets d’accélération
se sont réunis dès le mois de mai 2014 pour partager leur vision du projet, identifier
les besoins du territoire concernant le développement des Start-up, et mesurer
l’impact de leur projet au sein de l’écosystème local.


15






Implantation territoriale

Le Groupe Voyage Privé porte un projet de création d’un Campus qui sera constitué
d’un bâti de 10 000 m# à terme (Projet de type satellite) sur un site végétalisé de 2 à
3 hectares au sein du futur pôle numérique de la Constance à Aix-en-Provence (au
sein du quartier sensible Jas de Bouffan).

Un terrain a déjà été identifié et réservé à cette initiative, et des partenariats déjà
entrepris pour alimenter le cahier des charges associé à ce lieu (services,
restauration, aménagements des espaces et des postes de travail…).

Description du programme

Leader de la vente flash de voyages sur internet, Voyage Privé souhaite bâtir un
large projet comprenant :
• le siège social du Groupe, les équipes centrales internationales (marketing,
finance) et les filiales,
• une université interne (en partenariat avec des écoles de la Région),
• un pôle de développement technologique et informatique,
• un laboratoire d’usage UI,
• un département marketing spécialisé sur les réseaux sociaux,
• une fondation Ecole des XV (intégration par le sport et l’éducation de jeunes
issus de milieux défavorisés)
• les départements administratifs, marketing et partenariat du Pays d’Aix Rugby
Club, dont VPG est le principal partenaire et actionnaire,
• le premier incubateur sur les métiers du e-tourisme dans une région
prédestinée à cette thématique :
depuis l’été 2013, le groupe organise un appel à candidatures pour faire
émerger des projets innovants dans le e-toursime (Les tremplins de
l’innovation) et soutenir les futurs entrepreneurs sélectionnés. Les candidats
retenus intègrent un « Summer Camp » annuel et sont accompagnés par les
cadres du groupe pour valider la faisabilité de leur projet et se préparer à leur
lancement effectif et/ou leur accélération.
• Il est ainsi important que ces nouveaux projets soient « incubés » dans des
conditions idéales et au milieu d’experts du secteur concerné. Le groupe
soutiendra financièrement ces initiatives futures et pourra soumettre une
demande de parrainage à la commune et au ministère chargé des PME, en
parallèle du soutien déjà acquis d’établissements financiers de premier plan.
Sur la première session, deux entreprises ont déjà vu le jour et une d’entre
elles travaille étroitement aujourd’hui avec notre groupe.

16
• le centre de formation du PARC, agrée par la Fédération Française de Rugby
et le Ministère de la jeunesse et des sports ainsi que le centre
d’entraînement de l’équipe professionnelle











































17






Implantation territoriale

Cible : startups très technologiques à fort potentiel (modèles disruptifs ou business
plans audacieux), relocalisation de porteurs de projets expérimentés disposant d’un
track record (projet structuré, KPI à 12 mois), des entreprises à maturité (TPE) et des
entreprises à potentiel de croissance forte (pépites).

Description du programme

« Parce que fournir aux jeunes entreprises un environnement fertile associant
infrastructures performantes et retour sur expérience gagnant, c’est leur permettre de
réussir, nous nous devons de mettre les nouvelles technologies au service du
développement économique. ».
L’accélérateur proposera dès le second semestre 2015 une offre globale associant
coworking et moyens techniques de dernière génération.

Il intégrera tous les moyens techniques permettant l’éclosion des futurs usages de
2020, mais aussi l’ensemble des technologies nécessaires à l’éclosion de projets à
très forte valeur ajoutée (DATA analyTIC).
L’accueil est exclusivement réservé aux porteurs de projets et leurs équipes proches,
en proposant notamment des espaces de travail et de convivialité dans lesquels ils
pourront être performants et des services à valeur ajoutée (offloading des freins à
l’entrepreneuriat, conseils, services à la personne) permettant aux entreprises de se
concentrer sur leur développement économique et l’acquisition de maturité marché.

Le site sera doté d’un ensemble de technologies de pointe, d’espaces
spécifiquement aménagés (fablab, lab, amphi, …) et de dispositifs répondant aux
besoins des entreprises ciblées :
• téléprésence : jonction avec le monde de la recherche universitaire,
collaboratif (CSCW), partenariats Nord/Sud,
• meeting points : Fast Brainstorm, accès simplifié « Geek Bar », services tiers,
• internet à haut débit : nouveaux usages, outils de dématérialisation et de
collaboration, laboratoires hardware et outils de développement ouverts,
• clustering fort réunissant des industriels (hors tourisme industriel) :
accompagnement par des entrepreneurs successfull, promotion de valeurs
pragmatiques,

18
• compétences infrastructures, applicatives, hardware et big data,
• mise en relation d’investisseurs, fonds, entrepreneurs de la seconde
génération du web.

Un site qui pourrait être situé au cœur du quartier Euroméditerranée à Marseille.







































19






Implantation territoriale

Le programme cible les acteurs de l’écosystème autour des services sans contact
mobiles et cartes.

Description du programme

Avec une infrastructure en place et le lancement des premiers services de paiement,
il semble opportun de lancer de façon structurée un programme de pépinières de
jeunes pousses (« startups ») centrées sur le sans contact, par le biais du
rapprochement entre startups et industriels.

L’objectif de ce projet est de proposer un programme d’animation qui offrira un
soutien pertinent et pragmatique aux startups dans le lancement des services sans
contact et un déploiement à l’international.

Gemalto prévoit d’articuler son programme d’accélérateur autour de 5 grands axes :
1. Un accompagnement pour mieux identifier les marchés potentiels :
Connaissance de différents marchés : bancaire, transport, santé, opérateur,
gouvernement… au niveau international
2. Des actions visant à faciliter l’accès des startups à la technologie :
• cartes et autres facteurs de forme,
• terminaux NFC/RFID,
• TSM,
• mise en relation privilégiée avec la plateforme d’interopérabilité (à
développer).
3. Des actions de formation et de facilitation de l’accès aux talents par les
startups :
• aider les startups à recruter des talents dans le domaine du sans
contact,
• développer les liens avec les écoles.
4 .Des actions de mentorat :
• évaluation / sélection des projets,
• outils de validation,
• conseil,
• coaching marketing et technique des candidats.
5. La mise en place d’un programme visant à faciliter l’accès des marchés
internationaux aux startups : « The Gemalto NFC Factory »

20
Un programme visant à proposer aux clients de Gemalto un catalogue complet de
solutions NCF, réunissant les offres proposées par la société et celles de ses
partenaires, couvrant des marchés aussi divers que la publicité, le partage de
données, le contrôle d’accès, les services aux entreprises, la billetterie…

Ces partenaires seront sélectionnés dans le cadre du « Gemalto NFC Factory
Program ».

21







Implantation territoriale

Positionné sur tous les savoir-faire via sa stratégie de diversification de filiales et de
labels de production et de distribution, le groupe TELFRANCE, est un acteur
incontournable du paysage audiovisuel français depuis 1949. Le Groupe est présent
dans tous les domaines de la Production Audiovisuelle : fiction, programmes de flux,
documentaire et animation. Son savoir-faire est totalement intégré : production,
distribution, plateaux de tournage et post-production.

Le groupe mène depuis plusieurs années, une stratégie active de diversification en
réponse à l’évolution des médias : production multimédia, produits dérivés et
licences, placement de produits, contenu de marques.
Le groupe est par ailleurs un acteur clé du Pôle Media de la Belle de Mai à
Marseille ; présence depuis 2004, 9 000 m2 de moyens techniques (5 studios de
tournage, 30 m2 de régies de post-production, moyens techniques avancés de
tournage).Depuis 10 ans, le groupe produit notamment un programme emblématique
pour la région PACA : « Plus Belle la Vie » (2 500 épisodes livrés, 50 emplois
permanents et 500 emplois intermittents).

Le groupe procède actuellement à des investissements techniques majeurs sur le
pôle de la Belle de Mai.
Un studio de motion capture et un studio avancé d’effets spéciaux (dont 3D) seront
opérationnels début 2015 (travaux en cours).

Description du programme

Le groupe TELFRANCE souhaite, à partir de son implantation historique au cœur de
la Belle de Mai, créer un programme d’accélération sous la forme d’une « Pépinière
de Talents » dédiée à l’industrie de la création audiovisuelle.
La « Pépinière de Talents TELFRANCE » est une structure destinée à stimuler et à
accompagner la création de programmes audiovisuels innovants.
Le projet de Pôle d’excellence créative sera structuré selon trois axes d’intervention
intégrés et complémentaires :
• Une résidence d’auteurs
• Une cellule de coaching de projets
• La mise à disposition de moyens techniques du Groupe TELFRANCE.


22


La résidence d’auteurs permettra d’accueillir dans des bureaux au cœur du Pôle
Media de la Belle de Mai des créateurs de contenus innovants. La résidence grâce à
un environnement propice aux échanges et une proximité directe avec de nombreux
acteurs de la chaîne de création de programmes audiovisuels, a vocation à stimuler
la création artistique et à faire émerger une nouvelle génération de talents.

L’accélérateur comprendra également une cellule de coaching de projets. A partir
d’une sélection des projets les plus innovants tant en matière de nouveaux formats
que de nouveaux médias, les animateurs de la structure d’accélération issus du
Groupe TELFRANCE accompagneront les porteurs de projets en particulier dans les
phases d’écriture, de narration et de réalisation.

Les moyens techniques avancés du groupe TELFRANCE sur la Belle de Mai seront
mis à disposition des porteurs de projets pour la réalisation d’épisodes pilotes.
TELFRANCE mettra notamment à disposition les moyens techniques de la Boîte à
Effets Studio (plateau de tournage sur fond vert, cellule effets spéciaux et post-
production). Le Groupe assistera de manière opérationnelle en accompagnant les
équipes techniques (intégration des stagiaires production, participation à la formation
des équipes, …).

























23
Creating the future




Implantation territoriale

Le projet est celui d’un campus de 12 000 m# qui sera implanté sur un terrain de 7
hectares face à la montagne Sainte-Victoire, dans la zone de la Technopôle de
l'Environnement Arbois méditerranée, à Aix-en-Provence. Il sera situé à proximité
immédiate des grandes infrastructures de transport (gare TGV, aéroport).

Ce choix d'implantation témoigne d’une volonté de participer au rayonnement
national et international d’un territoire métropolitain au potentiel considérable.

TheCamp s'incarnera dans un projet architectural exemplaire en termes d’esthétique,
d’innovation, de performance environnementale et d’intégration dans le paysage.

Description du programme

TheCamp est un projet de campus d'innovation technologique dédié à la ville de
demain.

La mission :
• créer un écosystème d'intelligence connectée, de création et d’innovation,
• développer le potentiel de rupture et de création d’étudiants, pour qu’ils
deviennent des leaders ta,
• Armer managers et entrepreneurs pour qu’ils anticipent comment les
technologies émergentes vont transformer leurs industries, leurs entreprises et
leur développement personnel et professionnel,
• inspirer et accompagner les créateurs d'entreprise qui inventeront les solutions
qui rendront les espaces urbains plus durables, plus équitables, plus résilients
et plus humains,
• être une source de réflexions, de prospective sur les enjeux et les innovations
liés au développement des espaces urbains du futur.

L'écosystème TheCamp s’appuiera sur quatre activités centrales :
• un Pôle de Formation post-diplôme pour des étudiants de profils divers
(ingénieurs, programmeurs, designers, médecins, diplômés d'écoles de
commerce, de marketing, de communication, etc…),
• un Pôle de Formation pour des dirigeants et des cadres du privé et du public,

24
• un Pôle d'Accélération pour des startups et des PME de croissance,
• un Pôle d'Expérimentation, d'abord dans le Lab interne, prolongé par
l'expérimentation de prototypes commerciaux in situ dans des zones pilotes
de la Métropole.

TheCamp organisera également des conférences ouvertes au public et pourra inviter
des artistes numériques à venir travailler sur le campus.

Des services d'hébergement et de restauration sur place complèteront le dispositif.

25





Implantation territoriale

StarDust est une société implantée à Marseille, au sein du Pôle Média Belle de Mai,
situé sur le périmètre Euroméditerranée (3e arrondissement).
La société possède également un bureau commercial à Paris et un centre de
production à Montréal (Canada).

Ecosystème des entreprises ciblées :
jeunes sociétés qui se développent, porteurs de projets digitaux innovants,
entrepreneurs dynamiques et étudiants implantés en région marseillaise ou partout
en France.

Description du programme

L’AppCubateur est un programme d’accueil pour les jeunes sociétés et développeurs
indépendants qui sont porteurs de projets d’applications mobiles ou sites web ou
encore objets connectés.
Il vise à encourager le développement de produits digitaux de qualité et l’émergence
de nouveaux acteurs français sur le marché du digital.

Ce programme propose d’accueillir durant 3 mois, sur sélection, ces porteurs de
projets afin de les accompagner dans leurs phases de test.
StarDust les accueille dans ses locaux en leur mettant à disposition de nombreuses
ressources pour les aider à réaliser leurs tests : accès à l’ensemble des terminaux du
marché, outils et méthodologies de test, coaching par des testeurs professionnels.

Qui peut candidater à l’AppCubateur ? :
• étudiants,
• sociétés de moins de 2 ans développant un service digital ou un objet
connecté,
• porteurs de projet d’application mobile, de site web accompagnés ou non par
des incubateurs,
• lauréats et candidats des Startup Weekend.

D’autres structures peuvent également bénéficier de ces ressources, en tant que
« visiteurs », sur la base d’un tarif journalier comprenant location des locaux et accès
aux terminaux.

26







Implantation territoriale

KEDGE Business School dispose de plusieurs infrastructures en France et à
l’étranger. Pour ce qui concerne la Métropole Aix-Marseille, l’école est implantée sur
3 sites autour de la Cité phocéenne : La Joliette (1000 m#), Vaufrèges (1600 m#) et
Luminy (11000 m#) où se situe notre campus marseillais principal, au cœur d’un
domaine universitaire de 1000 hectares niché dans le massif des Calanques. Un
projet d’extension de 7000 m# pour un investissement de plus de 30 M" prévoit
d’étendre encore sa capacité d’accueil d’ici 2018. Et le 3ème étage de l’aile Nord du
bâtiment existant est d’ores et déjà réservé à l’implantation du futur incubateur /
accélérateur.

La surface disponible est d’environ 500 m# pour le projet. L’aile a été entièrement
vidée et est en attente de travaux.

Au-delà de son implantation physique sur le territoire de la Métropole Aix-Marseille,
KEDGE Business School est très bien implantée auprès des acteurs institutionnels et
économiques de la région. Elle entretient des liens étroits avec la CCIMP, fortement
représentée au sein de son CA, et les acteurs économiques locaux. Elle organise et
accueille de nombreuses rencontres tout au long de l’année favorisant
l’entreprenariat et le Net Working dont le forum annuel des entrepreneurs, UPE 13,
qui se tient chaque année sur le site de Luminy.


Description du programme

Ce programme est au cœur de la stratégie déployée par KEDGE BS. En effet, dans
un monde globalisé, en profonde mutation, où la technologie numérique est présente
dans tous les secteurs de l’économie, KEDGE BS souhaite développer les talents,
l’esprit d’innovation de ses futurs managers et les accompagner dans leur projets
d’entreprise.

L’objet du programme est de créer un « lieu catalyseur de l’innovation, permettant
d’accélérer les projets et la création de valeur en bénéficiant d’un écosystème
transdisciplinaire globalisé et numérique ».




27
Les objectifs poursuivis sont :
• valoriser l’innovation et la créativité en offrant des infrastructures & des
services adaptés,
• favoriser les projets dans les domaines porteurs que sont les nouveaux
usages et le numérique,
• être un accélérateur, capable de sourcer, accompagner et développer les
projets entrepreneuriaux,
• réunir un écosystème (créateurs d’entreprises, partenaires corporate,
Professeurs-Chercheurs, Alumni, Etudiants et Associations),
• participer au développement international des projets en s’appuyant sur le
réseau de KEDGE BS,
• objectiver la formation des étudiants en devenant un élément majeur de la
pédagogie.

Nous souhaitons accompagner nos étudiants, nos anciens diplômés, ainsi que tous
les porteurs de projets extérieurs à KEDGE qui nous solliciteront.
Notre volonté est également d’accompagner dans un processus d’Open Innovation,
les entreprises qui ont des projets en souffrance faute de temps ou de ressources.
Dans un deuxième temps et selon l’évolution du modèle, nous envisagerons la
possibilité d‘investir en propre dans certaines d’entre elles et de jouer le rôle de
« business angel ».

Cette plateforme sera reliée à notre Innovation Lab de Toulon (1 M"
d’investissement. Opérationnel depuis le mois de mai) offrant ainsi la possibilité de
prototyper des objets aux porteurs de projets.

Un million d’euros a d’ores et déjà été budgété pour ce projet.

Chaque projet, après une phase de sélection, sera accompagné et pourra bénéficier
d’un écosystème complet : experts-métiers, formation, études marketing, mise en
relation avec des partenaires en France et à l’International, mise en relation avec des
investisseurs. Le co-working et l’Open Innovation seront encouragés au travers de
groupes de travail transdisciplinaires (Manageurs, Ingénieurs, Designers…) et
intergénérationnels.

Une fois l’accompagnement terminé (6 mois maximum), la StartUp fraîchement créée
rejoindra une pépinière appartenant à la French Tech pour y poursuivre son
évolution.

28









Implantation territoriale

P/factory est un accélérateur privé (SAS) dédié aux startups du numérique et à
vocation internationale. P/factory ne propose pas d’hébergement aux startups
accélérées, car chaque société a des besoins spécifiques. En revanche P/factory
négocie des conditions préférentielles auprès d’espace de co-working, des
pépinières et hôtels d’entreprises. Les locaux de P/factory au sein de l’EMD (Ecole
de Commerce et de Management), un lieu propice à l’organisation d’événements,
workshop, réunions .

Description du programme

P/factory apporte de l’Education, des privilèges et du réseau aux jeunes
entrepreneurs.

L’objectif est d’accompagner les jeunes pousses et leur permettre de consolider leur
vision, leur produit et service, avant d’arriver sur leur marché afin d’augmenter leur
chance de succès.

1/P/factory Education :
• coaching entrepreneurial permanent (gratuit 12 mois),
• suivi hebdomadaire individuel,
• structuration : business plan, commercial, outils de pilotage, comportement,
• expertise personnalisée à la demande (gratuite 12 mois),
• experts métiers adaptés à chaque entreprise,
• experts techniques (design, webmarketing, hébergement),
• workshops collectifs réguliers,
• rencontres bimensuelles avec des entrepreneurs,
• ateliers méthodologiques (juridique, levée de fonds,…).

2/P/factory Privilèges :
• labellisation de prestataires dans les domaines juridiques, comptables mais
aussi techniques,
• prestations négociées auprès de Banque, prestations informatiques :
hébergement, logiciels SaaS, maintenance, Locaux dans les pépinières
d’entreprises et bureaux partagés, relations publiques / communication,
Memberships clubs et associations professionnelles.


29
3/P/factory Réseau :
• réseau local : décideurs, chefs d’entreprises régionaux, business angels,
écoles et centres de formations régionales,
• réseau P/factory : échanges entre startups accélérées, actionnaires, experts,
anciens,
• réseau international : Etats-Unis (French Founders), Canada (Mybevolution).
4/ P/factory partenaire de The Family :
• The Family : L’un des principaux accélérateurs parisiens avec une centaine de
startups intégrées,
• toutes les startups de P/factory ont accès à plus de 50 deals négociés
(Google, Microsoft, Amazon, …) et aux workshops retransmis en live ou en
différé,
• les startups sélectionnées par The Family ont accès en plus au « programme
fellowship ».

30







Implantation territoriale

Les domaines d’intervention privilégiés resteront le e-commerce et ses applications
mobiles à destination des marchés BtoB et BtoC. Des interventions plus mesurées,
mais de plus en plus importantes, seront menées en direction des activités de
gaming et de bigdata.

Description du programme

Netangels souhaite s’inscrire dans le projet French Tech et participer à la valorisation
de l’aire urbaine dans le domaine du numérique, en devenant un incubateur privé
spécialiste des startups du web, capable de communiquer de façon plus fluide avec
d’autres écosystèmes français (Paris…) et d’élargir son réseau.

« Notre volonté est d’ancrer Netangels sur notre territoire et permettre de le rendre
plus visible. Notre territoire doit devenir un lieu incontournable et favorable au
développement des startups du web et du numérique.
Le projet French Tech doit être à la fois un véritable laboratoire dédié aux startups et
à leur développement accéléré à l’international. »


31
SYNTHESE DES NEUF PROGRAMMES D’ACCELERATIONS PRIVES :

!"# $%&#'()*+, -&.,/0,#,1( 2"+/3)10 4)#,15)"11,#,1( 4&6')
CLMAL1C Sans ConLacL nCn
naLlonal volre lnLernaLlonal
!eunes pousses eL ÞML de crolssance
une dlzalne de clbles quallflees en local
eL une LrenLalne au nlveau naLlonal
3 a 6 sLarL-ups par an
30 socleLes accelerees
d'lcl a 3 an
Þro[eL lance
1 socleLe en cours
d'acceleraLlon
!ACuA8
nL1WC8kS
numerlque au
sens large
Cul
8eglonal
ÞML avec forLs besolns d'lnfrasLrucLures
numerlques
une dlzalne de ÞML uebuL 2016
1LLl8AnCL
ÞroducLlon
conLenus
audlovlsuels
nCn mals
acces aux
sLudlos
8eglonal eL naLlonal
souhalLe s'appuyer sur l'ecosysLeme de la
8elle de Mal
8esLe a preclser CouranL 2013
1PL CAMÞ SmarL ClLles
Cul mals pour
des perlodes
courLes
naLlonal volre lnLernaLlonal
!eunes pousses eL ÞML de crolssance
40 pro[eLs par an a
Lerme
lln 2016
vC?ACL Þ8lvL
voyage eL
servlces assocles
nCn
naLlonal
!eunes Þousses eL ÞML fuLures peplLes
dans le domalne de l'e-Lourlsme
3 a 4 par an
Þro[eL lance en 2013
2
eme
« Summer Camp »
prevu ceL eLe
nL1AnCLLS
llnancemenL
Coachlng
nCn
8eglonal
!eunes pousses, , 1ÞL, ÞML eL porLeurs de
pro[eL dans les secLeurs du e-commerce
eL des appllcaLlons moblles (gamlng eL 8lg
uaLa en complemenL)
Cb[ecLlfs a 3 ans en
cumule : 100 sLarLups
creees eL
accompagnees
AcceleraLeur cree en
2011
MonLee en pulssance
dans le cadre de la
lrench 1ech
Þ/lAC1C8?
llnancemenL
Coachlng
nCn
Crand Sud volre naLlonal
!eunes pousses a forL poLenLlel
lmporLance de l'equlpe
une vlngLalne de
sLarL-ups au
demarrage , 30 a 40
par an a Lerme
Þro[eL flnallse, lancemenL
en sepLembre 2014
SÞLLuuÞ LA8
ÞA8 kLuCL
lormaLlon
LxecuLlve
CaLalyseur de
« pro[eLs»
nCn
ÞorLeurs de pro[eLs « exLernes »
ÞorLeurs de pro[eLs « eLudlanLs »
SocleLes de crolssance evenLuellemenL
lorLes synergles avec la 8uslness nursery
100 pro[eLs en enLree
40-30 creaLlon
d'enLreprlses esperees
en sorLle
Ml 2013
AÞÞCu8A1Lu8
ÞA8 S1A8uuS1
Lab eL coachlng
developpemenL
servlces dlglLaux
nCn sauf
pour de Lres
courLes
perlodes
8eglonal volr naLlonal
LLudlanLs, socleLes de molns de 2 ans,
porLeurs de pro[eL accompagnes ou non
par des, lncubaLeurs
LaureaLs eL candldaLs des SLarLup
Weekend
3 par LrlmesLre solL 12
par an
1
er
sepLembre 2014





32
III. French Tech Weeks




Pour célébrer cette candidature, le territoire Aix-Marseille propose les « French Tech
Weeks » du 7 au 24 octobre 2014, des semaines animées par le cluster
« MedInSoft » et riches en événements de dimension internationale, en rencontres
professionnelles où les participants pourront aussi bien découvrir les dernières
tendances technologiques que des offres d’emplois dédiées.


Au programme :

• World Smart Week, du 22 au 25 septembre 2014, au Palais du Pharo à
Marseille
• Lancement de la candidature au label « French Tech » du territoire Aix-
Marseille, le 23 septembre 2014 à 11h au Palais du Pharo à Marseille
• Congrès International de la RFID, les 7 & 8 octobre, Hôtel Pullman,
Marseille
• Plénière Medinsoft, le 9 octobre à Aix-en-Provence
• Club local de l'intelligence économique sur la défense de l'immatériel, le
10 octobre, Pôle Média Belle-de-Mai, Marseille
• Tic Emploi Marseille, le 13 octobre (Pôle Média Marseille) et le 20 octobre
(Fondation Vasarely Aix-en-Provence)
• Top Tic, le 14 octobre au Palais de la Bourse de Marseille, avec remise du
Prix du concours des PME innovantes du Numérique en PACA
• Financial IT Day, le 15 octobre, au Pôle Média associé au dispositif Bus Dev
du Pôle SCS, au Process PME de FCM et à l'Angels Café de Provence
Business Angels
• Creative Entreprise Network, le 15 octobre en soirée, Pôle Média
Marseille
• Conférence e-manufacturing, le 15 octobre, Ecole Centrale Marseille

33
• Forum TIC et Numérique, le 16 octobre à Marseille Luminy Polytech
• Marseille Web Talks, le 16 octobre au WTC Marseille Provence
• Table ronde sur la Ville Intelligente, le 16 octobre matin à la Maison du
Développement Industriel de Château-Gombert
• Marseille Web Fest, 17 au 18 octobre à la CMCI Marseille
• La soirée des 10 ans du Pôle Média de Marseille, le 16 octobre
• Start-up Week-End chez Kedge Marseille, du 17 au 19 octobre
• Le Lift Etudiants avec l'université Aix-Marseille, le 20 octobre après-midi
à Aix-en-Provence, Fondation Vasarely
• Le Lift (Conférences, Expériences, jeunesse et Carrefour des Possibles), du
20 au 22 octobre à la Villa Méditerranée Marseille
• Conférences SENSO du 22 au 24 octobre (CMP Gardanne) : Sensors,
Energy harvesting, wireless Network and Smart Objects
• Lib'Day (journée du logiciel libre) le 22 octobre à l'EMD Marseille


34

IV. Contacts presse






Ville de Marseille : Charlène GRIMAUD – 04 91 14 64 76

Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole :
Patricia LITOU - 04 88 77 62 51

Ville d’Aix-en-Provence : Nawel ADDAOUD - 04 42 91 90 79

Communauté du Pays d’Aix : Bruno AUBRY - 04 42 93 85 26