Vous êtes sur la page 1sur 203
Cm eee Gel COMPTABILITE DES SOCIETES CeO aOR a) is | > 4 | Collection dirigée par May oe el tcc) ECONOMIE ET GESTION sous la direction de Philippe Raimbourg, Professeur & I'Université Paris | = Economie Microéconomie, tome | : consommateurs et producteurs (J. Hubler, G. Tchibozo} Microéconomie, tome 2 : les marchés (J.-N. Ory) Macroéconomie, tome | : concepts (C. Monjal) Macroéconomie, tome 2 : la monnaie (V. Leli Macroéconomie, tome 3 : équilibres et déséquilibres (A. Bourgain, V. Leliévre) Mathdmnctiqnss financiéres (C. Deffains-Crapsky) Probabilités pour l'économie (C. Deffains-Crapsky] ‘Statistiques pour l'économie (J. Hubler) = Gestion Comptabilité analytique (G. Melyon) Gestion financiére (G. Melyon) Comptabilité Générale (C. Deffains-Crapsky) Marketing (U. Mayrhofer} DROIT sous us lo direction de Claude Lombois, Professeur Université Paris I! Introduction générale au droit (M. Parquet) Droit administratif (N. Poulet-Gibot-Leclerc) Droit constitutionnel (V. SaintJames) Droit des affaires (A. Chamoulaud-Trapiers) Droit du travail (J. Mouly) Droit international privé (M-C. Meyzeaud-Garaud) Droit pénal général (L. Teillot, P. Urbansky) Finances publiques (E. Devaux) Droit civil, introduction générale, personnes, famille ().-F. Dhénin, S. Lamadon) Droit civil, biens et obligations (I. Bufflier) « le logo ci-contre mérite une explication. Son objet ast d’alerter le lecteur sur la menace que repré- sente pour l'avenir de I'écrit, tout paticuiérement dans le domaine des sciences humaines et sociales fou de sciences, techniques, médecine ; ov de droit ; ov d’enseignemenl), le développement massif du photocopillage. Lo code de la propriété intellectuelle du 1* juillet 1992 interdit en effet expres sément la photocopie ¢ usoge collectif sons aviorisation des ayonts droit. Or, cette pratique s'est généralisée dans les éiablissements d'enseignement supérieur, provequant une baisse brutole des chats de ivzos, av point que la possbiité méme pour les autour de créor des covvres ncwvolos et de les faire éditer correctement est aujourd'hui menocée. Nous rappelons donc que toute reproduc- tion, partielle ou totale, du présent ouvrage est interdite sons autorisation de lauieur, de son éditeur ou du Centre fran- ais d'exploitation du droit de copie (CFC, 3, rve d’Houtefoville, 75006 Paris). » Mise en pages : Studio Michel Pluvinage © BREAL, 2002 Toute reproduction méme partielle interdite ISBN : 27495 0016 8 PARTIE VII : AMORTISSEMENT DU CAPITAL fiche 51 - Amortissement du capital : présentation........... 180 fiche 52 - Amortissement du capital : reconversion du capital... 184 fiche 53 - Amortissement du capital : enregistrement comptable . 186 PARTIE VIII : 'EMPRUNT OBLIGATAIRE fiche 54 -Emprunt obligataire. 06... 0... eee 190 fiche 55 - Emprunt obligataire : cas particuliers. .. 196 fiche 56 - Emprunt obligataire : applications..............- 200 “ ETE fiche 57 - La fusion de sociétés fiche 58 - La fusion par réunion fiche 59 - Fusion absorption de soci ndép ndantes....... 211 “Fatipation de la société absorbante dans fekereys Rusia eae? Participation de o société absorbée dans la société al Participation réciproque. . . . ss Be fiche 63 - Fusion des sociétés : application: fiche 64 - Fusions de sociétés dépendantes : applications... . . 230 PARTIE | REGLES DE CONSTITUTION mss _ - LES SOCIETES COMMERCIALES | - PRINCIPE Les sociétés commerciales se caractérisent par : —un contrat —une personnalité juridique L’article 1832 du Code Civil, modifié par la loi n° 85-697 du 11 juillet 1985, dispose que la société est instituée par deux ou plusieurs personnes qui conviennent par un contrat d'affecter 4 une entreprise commune des biens ou leur industrie en vue de partager le bénéfice ou de profiter de I’économie qui pourra en résulter. Elle peut étre instituée, dans les cas prévus par la loi, par V’acte de volonté d’une seule personne. Les associés s’engagent A contribuer aux pertes. Il - CONTRAT DE SOCIETE A. Caractéristiques Le contrat de société se caractérise par les éléments suivants : Réunion de deux ou plusieurs personnes Volonté de collaborer en une entreprise commune | Obligation d‘apporter quelque chose Objectif de partager des bénéfices ou de profiter ‘economies Engagement de contribuer aux pertes 8 CoMPTABILITE DES sociETES 1. Réunion de deux ou de plusieurs personnes Les contractants sont appelés associés. IIs sont deux ou plus. Des dis- positions de la loi sur les sociétés commerciales prévoient les cas particuliers od le nombre d’associés peut étre ramené A une personne ou ne peut étre inférieur 4 un minimum fixé. Dans le langage des affaires, le terme de société vise essentiellement la personne morale, tandis que l’acte de constitution est appelé contrat de société ou statuts. 2. Volonté de collaborer en une entreprise commune La volonté de collaborer prend le nom d’affectio societatis et engage les associés 4 ceuvrer ensemble en vue de réaliser l'objet social de la société prévu par les statuts. 3. Obligation d’apporter quelque chose Les associés doivent effectuer des apports qui peuvent prendre diffé- rentes formes : — Apports purs et simples : les associés sont tenus, pour constituer le patrimoine de la société, d’apporter certains biens (meubles ou immeubles) en échange desquels ils recoivent des droits sociaux soumis aux aléas de l’entreprise : ce sont alors des apports a titre pur et simple. — Apports a titre onéreux : les apports sont effectués a titre onéreux lorsque la contrepartie fournie par la société est un avantage ferme et actuel non soumis a I’aléa social : asomme d’ argent a verser par la société sw obligations émises par la société = paiement par la société de dettes incombant a I’ apporteur. — Apports mixtes : |’apport d’un associé peut étre pur et simple pour partie et 4 titre onéreux pour le surplus, il est alors dit "mixte". Le patrimoine d'une société est donc normaiement constitué par les « apports purs et simples » effectués par les associés en échange de droits sociaux. I] peut également comprendre des apports rémunérés par un Equivalent soustrait aux risques sociaux dits « apports a titre onéreux ». Cette distinction entre les apports purs et simples et les apports a titre oné- reux n’a d’intéréts que lorsque I’ opération entre dans le champ d’applica- tion des droits d’enregistrement : elle n’en présente aucun lorsque les biens apportés entrent dans le champ d’ application de la TVA. Les apports peuvent étre effectués : —en nature : terrains, immeubles, matériels, fonds de commerce ; — en industrie : savoir et savoir-faire propre a un associé, crédit per- sonnel. Les apports en industrie ne participent pas directement a I’ augmenta- tion du patrimoine social. Ils ne peuvent étre incorporés au capital social. Ils sont interdits dans la société 4 responsabilité limitée et dans la société anonyme. Parte |: Régles de constitution 9 4. Objectif de partager des bénéfices ou de profiter de certains avantages Chaque cié attend un gain, sous forme de participation aux béné- fices, de sa volonté de collaborer 4 une ceuvre commune et de ses apports. Selon l'article 1844-1 du Code Civil (Loi n° 78-9 du 4 janvier 1978), la part de chaque associé dans les bénéfices se détermine a propor- tion de sa part dans le capital social. La part de l’apporteur en indus- trie est égale a celle de l’associé qui a le moins apporté. Des clauses des statuts peuvent prévoir un autre mode de répartition condition de n’exclure aucun associé du profit réalisé. 5. Engagement de contribuer aux pertes La contribution aux pertes est un engagement auquel ne peut se soustraire aucun associé. L’article 1844-1 du Code Civil (Loi n° 78-9 du 4 janvier 1978), prévoit la contribution aux pertes de chaque associé 4 proportion de sa part dans le capital social. La part de perte pour l’apporteur en industrie est égale & celle de I’associé qui a le moins apporté. B - Condition de validité Le contrat de société est soumis aux conditions applicables a tous contrats. Consentement valable de parties Capacité des contractants Objet et cause licite £39 ie Toutefois la validité du contrat de société est soumise a des régles parti- culitres : Wun acte doit étre obligatoirement rédigé. Les principales clauses indiquent notamment : — le type de la société; — le siége social; —la durée de la société; —Vobjet de la société ; — le montant du capital ; — le nom des associés (selon la forme juridique); —larégle du partage des bénéfices. COMPTABILITE DES SOCIETES aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. Cette classification est basée : m Sur le réle que joue la considération de la personne des associés, Dans une société de personnes, le crédit personnel de chaque associé est le motif déterminant de la constitution de ces sociétés ; tandis que seule l' importance des capitaux apportés présente un intérét dans les sociétés de capitaux. w Sur les garanties offertes aux créanciers sociaux. Dans les sociétés de personnes, les associés sont personnellement et solidaire- ment tenus sur leurs biens des engagements de la société. Dans les sociétés de capitaux, les actionnaires ne sont responsables qu’a concur- rence du montant de leur apport. Cette forme de société n’a pour élément de cré- dit que le capital social. Il s’agit de sociétés indépendantes de la considération des personnes. 12 COMPTABILITE DES SOCIETES aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. en commun une activité industrielle ou commerciale, dans la limite de Y objet social défini dans le contrat de société. Le tableau ci-dessous récapitule les principales conditions de validité du contrat de société relatives a la société en nom collectif. la société en nom collectif comprend au moins deux associés Nombre d’associes pa ae Aucun maximum n'est fix par la foi aden les associés ont tous la qualité de commercant et doivent avoir la copacité requise par la loi pour réaliser des actes de commerce. ag Vobjet de la société doit étre possible et licite. Quel que soit son Objet de la societé Y os Po 4 abjet la société est commerciale par sa forme Consentement le consentement des parties doit éte réel et exempt de vices des parties lerreur, dol violence) le capital est divisé en parts sociales. La loi ne fixe aucun capital minimum étant donné que tous les associés sont responsables indéfiniment et solidairement des Comite sock dettes sociales de la société II n'y a. pas de montant maximum. De méme, ni la loi, ni le décretl ne fixent un montant minimum pour le nominal des parts sociales. la SNC peut étre uniquement constituée d’apports en industrie et avoir un capital égal 4 zér0 euro. . Tous les associés sont tenus personnellement, solidairement et Responsable indéfiniment des obligations contractées par la société sur tous des assocés ~ leurs biens Cause du contrat la cause est le motif pour lequel les personnes ont dcidé de de société s‘associer. Celle-ci doit étre licite la durée de la société est limitée 6 99 ans, Le point de départ Durée de ba société est la date d'immatriculation au registre du commerce et des saciétes. B - La société en commandite simple 14 La société en commandite simple (SCS) est une société de personnes dans laquelle tous les membres sont associés en considération de leur personne. 1. Caractéristiques La société en commandite simple est composée de deux catégories d’associés : — les commandités qui sont tous des commergants ; — les commanditaires qui n’ ont pas la qualité de commergant. 2. Conditions de fond Les associés de la société en commandite simple s’unissent pour entreprendre en commun une activité industrielle ou commer- ciale, dans la limite de l’objet social défini dans le contrat de société. COMPTABILITE DES SOCIETES Les principales conditions de fond de la constitution de la société en commandite simple sont résumées dans le tableau ci-dessous. la sociéé en commandite simple comprend au moins deux associés Nombre d’associés -un commandié ; un commanditaire. les commandités ont la qualité de commergant. Les comman- ditaires sont les bailleurs de fonds. lls ne sont pas commergants Seule lo capacité, civile est requise. lls ne peuvent s‘immiscer dans la gestion de soc Vobjet de la société doit étre possible. Quel que soit son objet, la société est commerciale par sa forme. Capacité des associés Objet de la sociate le consentement de parties doit tre réel et exempt de vices Consentement des parties fax dol, violence] la loi ne fixe pas de capital social minimum, ni de valeur mini male des parts, puisque l'essentiel de la garantie des créanciers sociaux repose sut engagement indéfini et salidaire des commandités. Capital social les commandités sont responsables indéfiniment et solidairement des deties de la société. leur situation est comparable 4 celle des associés en nom de la société en nom colecif les commanditaires répondent des dettes sociales seulement a concurrence du montant de leur apport. leur responsabilité est ainsi limitée & ce montant. Responsabilité des associés {a cause est le motif pour lequel les personnes ont décidé de Couse du contrat de société : ‘ Sassocier. La cause doit étre licite. la durée de la société est limiée & 99 ans. le point de départ est Durée de Ia société as a date d'immatriculation au registre du commerce et des sociétés. Ill - LES CONDITIONS DE FORME ET DE PUBLICITE Les formalités de constitution des sociétés de personnes sont trés simples. Elles se limitent aux opérations suivantes : —rédaction des statuts sous la forme authentique ou sous seing privé. La loi sur les sociétés commerciales impose que soit mentionné dans les statuts la forme de la société, la durée (qui ne peut excéder quatre-vingt-dix-neuf ans), la dénomination sociale, le siége, I’ objet social, le montant du capital et lidentité des associés ; —accomplissements des formalités de publicité : — insertion d’un avis dans un journal d’annonces légales du sige social ; —dépot au greffe du tribunal de commerce du lieu du siege social de deux exem- plaires des statuts ; —immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS). — insertion d’un extrait des statuts dans le bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (BODACC). Parnié 1; Régles de constitution 15 IV - DENOMINATION SOCIALE La société en nom collectif et la société en commandite simple peuvent étre dési- gnées par une dénomination sociale a laquelle peut étre incorporé le nom d’un ou de plusieurs associés, Suivant le type de société, la dénomination sociale doit étre précédée ou suivie immédiatement des mots société en nom collectif ou société en commandite simple. La dénomination sociale doit figurer dans tous les documents destinés aux tiers (factures, lettres, annonces, publications diverses). Le choix de la dénomination sociale peut tenir compte de différents éléments. Dénomination par ropport 4 objet social Choix dela Dénominotioa de pure faniaisie dénomination sociale Dénomination & laquelle est incor- poré le nom d'un ou de plusieurs associés L’incorporation du nom d’un ou plusicurs commanditaires lors de la création de Ja société en commandite simple, n’entraine pas pour ces deniers I’ obligation de répondre indéfiniment et solidairement des dettes sociales. 16 CoMPTARILITE DES SOCIETES - LASOCIETEENNOM . COLLECTIF ET LA SOCIETE : EN COMMANDITE SIMPLE LES APPORTS ET LE REGIME FISCAL 1 = PRINCIPE Les apports des associés constituent le capital de la société. En contrepartie des biens dont les associés transférent la propriété ou la jouissance a la société, ils recoivent des droits sociaux sous forme de parts sociales en général proportion- nels aux apports. Fiscalement, les sociétés de personnes ne sont pas en principe imposées directement sur les bénéfices. Il - DIFFERENTES CATEGORIES D’/APPORT Dans les sociétés de personnes, les apports peuvent étre de trois types. Apports en numéraire Apports en nature Apports en industrie A- Apports en numeraire Les apports en numéraire se matérialisent par une somme d'argent. B - Apports en nature Les apports en nature correspondent a I’ apport de biens meubles incor- porels ou corporels (fonds de commerce, créances,...) ou de biens immeubles. La description, |’évaluation des apports et |’identité des apporteurs doivent figurer dans les statuts. C - Apports en industrie Les apports en industrie représentent notamment, les connaissances pro- fessionnelles et techniques, le talent, les caractéristiques artistiques et les Partie I : Régles de constitution 17 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. tm =m 6 = c AL LA CONSTITUTION DE LA SNC ET DE LA SCS LES ENREGISTREMENTS COMPTABLES | = PRINCIPE Les apports des associés peuvent étre réalisés totalement ou partiellement lors de la constitution de la SNC et de la SCS. Quelle que soit la décision retenue par les apporteurs de capitaux, les opérations de constitution doivent étre enregistrées selon un schéma de comptabilisation particulier. Il - COMPTABILISATION DES APPORTS La comptabilisation doit distinguer deux étapes. Les étapes de complotlscfion | des apports lo | tron cope | des [_ transac | . A- Constatation des promesses d’apport Elle doit étre comptabilisée dés la date de signature du contrat de société par lequel les associés deviennent débiteurs de la société. Cette créance est portée au débit du compte 456/ — Associés - compte d’apport en société. Ce compte de tiers, ouvert en principe au nom de chaque associé, se subdivise en : 45611 —Apports en nature, 45615 — Apports en numéraire En contrepartie, le compte /0/2 — Capital souscrit, appelé non versé, est crédité du montant du capital figurant dans |’acte de société. Bien que |"enregistrement comptable des promesses d’apports s’effectue de maniére identique, tant pour la société en nom collectif que pour la société en commandite simple, il convient, pour cette derniére, de sépa- rer les apports des deux catégories d’associés dans le compte capital, afin de distinguer ceux des commandités de ceux des commanditaires. Partie I: Régles de constitution 19 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. zi c 1) wore. om LES SOCIETES DE PERSONNES SNC/SCS APPORTS INTEGRALEMENT LIBERES LORS DE LA CONSTITUTION @ | - PRINCIPE Le législateur ne fixe aucune régle quand 4 la réalisation des apports. Les asso- ciés peuvent ainsi prévoir dans les statuts la libération immédiate de leurs apports dans la phase initiale de constitution de la société. Il - SCHEMA DE COMPTABILISATION Lorsque la réalisation des apports est immédiate, il convient de respecter le schéma de comptabilisation suivant. Constatation de la promesse d'apport. Réalisation immédiate apports. ih Schéma le compiabilisation Frais de constitution Régulorisation du capital. A - Constatation de la promesse d’apport L’écriture comptable est la suivante. 4561 | Associés - Compies d’appott en société (1) x 1012 Capital souscrit - appelé, non versé x Promesse d'apports suivant statuts (1) Compte a subdiviser selon les besoins en 45611 et 45615. Paatie I: Régles de constitution 21 22 B - Réalisation immédiate des apports La créance de la société est remplacée par divers éléments du bilan, qui représentent I’ensemble des promesses figurants dans les statuts. Comptes d'immobilisation Comptes de stock Comptes de tiers Comptes financiers 161 Associés ~ Compte d'apport en société Xx Réalisation des appors oe Apres cette écriture, le compte 4561 (ou ses subdivisions) se trouve soldé. C - Frais de constitution Les frais engagés a l'occasion des opérations de constitution des socié- tés s’enregistrent au débit du compte « 201 1-Frais de constitution ». 2011 Frais de constitution x 44562 | TVAdéduciible Xx 512 Banque x Réglement des frais de constitution ’ oe . D - Regularisation du capital La régularisation du capital entraine l’ouverture du compte /0/3 — Capital souscrit, appelé, versé, qui doit étre crédité. Ce compte est ensuite débité pour solde, par le crédit du compte /0J — Capital. 1012 | Capital souscrit- oppelé, non versé X 1013 Capital souscrit, appelé, versé Xx Versement pour ordre 1013 | Capital souscrit - appelé, versé Xx 101 Capital x Versement pour solde COMPTABILITE DES SOCIETES Sic h= LES SOCIETES DE PERSONNES SNC/SCS : APPLICATION APPORTS INTEGRALEMENT LIBERES LORS DE LA CONSTITUTION A-Enoncé Monsieur Benoit et Madame Marie-Christine décident de constituer le 16 janvier N, la société en nom collectif MIROF-DIFFUSION dans le but d’exploiter une librairic. L’acte de constitution et les statuts enregis- trés devant Maitre Noél indiquent les éléments suivants. L’apport de Monsieur Benoit est de 47500 € (nature et numéraire), celui de Madame Marie-Christine entigrement en numéraire s’éléve a 26000 €. Les apports de Monsieur Benoit se décomposent de la fagon suivante : Apports Voleor Fonds de commerce 30500 € Camionnette Renault 6000 € Meubles de bureau 4000 € Matériel de bureau et informatique (photocopieur, ordinateur et fax) 3500 € Stock de livres 2000 € Il compléte son apport par un versement en numéraire sur un compte ouvert 4 la Banque Populaire au nom de la société. La libération des apports est intervenue le 20 janvier N. Les apports en numéraire ont été effectués par virement bancaire. Les frais de constitution s’élévent a 1200 € (frais non assujettis a la TVA). Ils ont été réglés par cheque bancaire. Travail 4 faire : * Présenter les écritures de constitution de la société MIROF-DIFFUSION. * Présenter le bilan de création de la société. B - Corrigé Ecritures de constitution Les écritures de constitution sont les suivantes. Partie I : Régles de constitution 23. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. oi-) = LES SOCIETES oe DE PERSONNES SNC/SCS APPORTS PARTIELLEMENT LIBERES LORS DE LA CONSTITUTION I = PRINCIPE Dans les sociétés de personnes, les statuts peuvent prévoir que les apports en numéraires, seront libérés par fractions sur appel de la société. Dans une telle situation, il convient de distinguer les apports libérés immédiatement des apports libérés par fraction. ll - SCHEMA DE COMPTABILISATION Lorsque les apports sont libérés partiellement lors de la constitution des sociétés de personnes, les comptes suivants doivent étre utilisés : 1011 — Capital souscrit — non appelé 1012 — Capital souscrit — appelé, non versé 1013 - Capital souscrit — appelé, versé 109 — Associés, capital souscrit — non appelé 45625 — Associés - capital appelé, non versé Le compte 109 — Associés, capital souscrit — non appelé est ouvert au nom de Lassocié débiteur. II est débité du montant de la fraction du capital qui sera appelé ultéricurement. Son solde figure en premiére ligne, a I’actif du bilan dans le poste « Capital souscrit — non appelé ». En contrepartie le compte /0// — Capital souscrit — non appelé est crédité. L’intitulé du compte différe de celui prévu par le plan comptable général qui fait référence aux « actionnaires ». Dans la mesure oi il s’agit de sociétés de per- sonnes, il est préférable de remplacer actionnaires par associés. Le compte 45625 - Associés - capital appelé, non versé ouvert pour les sociétés autres que les sociétés de capitaux est débité lors des appels ultérieurs afin d’indiquer le passage d’une créance non exigible immédiatement (compte 109) a une créance exigible. Le schéma de comptabilisation suivant doit étre respecté lors des appels avec réalisation différée. Partie I: Régles de constitution 25, Constatation de la promesse ‘apport, Libération des apports eelazlectO Régularisation partielle lu-capital, Frais de constitution. Appel de la fraction non libérée du capital. Libération des apports selon la promesse d’apport Régulorisation finale du capital. lk A - Constatation de la promesse d’apport Le schéma d’enregistrement demeure inchangé pour la partie des apports devant étre libérée immédiatement. Pour la partie devant étre libérée ultérieurement, I’ article du livre jour- nal est le suivant : 109 Associés - capital souscrit - non appelé x 1011 Capital sousctit ~ non appelé x Suivants statuts eas . ous B - Libération des apports a la souscription L’enregistrement comptable s’effectue de la méme maniére que pour la réalisation immédiate des apports. 26 COMPTABILITE DES SOCIETES aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. ng jis = LES SOCIETES as ae DE PERSONNES SNC/SCS : APPLICATION APPORTS PARTIELLEMENT LIBERES LORS DE LA CONSTITUTION 28 A-Enoncé Hamid et Marie-Jeanne décident de créer le 10 mars N une société en nom collectif en vue d’exporter des fleurs tropicales vers la métropole. La société Guadfleurs est constituée avec un capital de 60000 €. Les statuts précisent : il est apporté a la société : — par Hamid un fonds de commerce d’une valeur de 40000 €, des espéces pour un montant de 5000 € qu’il libérera ultérieurement. — par Marie-Jeanne un apport en numéraire de 15000 € versé dés la constitution de la société. Les frais de constitutions d’un montant de 300 € ont été réglés par chéque bancaire le 17 mars N. Le 15 avril N, la gérance de la société demande 4 Hamid de s’acquitter de sa promesse d’apport en numéraire. Le versement de Hamid est intervenu le 17 avril N par chéque bancaire. Travail a faire : 1. Enregistrer les écritures de la constitution de la société en nom collectif Guadfleurs. 2. Présenter le bilan d’ ouverture de la société Guadfleurs. 3. Enregistrer I’ appel et le versement ultérieur de I’associé Hamid. COMPTABILITE DES SOCIETES B - Corrigé Kcritures de constitution 1. Les écritures sont les suivantes : 10 Mars 45611.1 | Hamid, apport en nature 40000 45615.2 | MarieJeanne, apport en numéraire 15000 1012. Capital souscrit appelé, non versé. 55000 Promesse d‘apport suivant statuls ¢ 109. Hamid. Copital souscrit - non oppelé. 5000 1011 Capital souscrit - non appelé. 5000 Promesse d’apport suivant statuts. ¢ 207. Fonds de Commerce 40000 512 Banque 15000 45611.1 Hamid, apport en nature. 40000 45615.2 Marie Jeanne, apport en numércire. 15000 libération des apports ¢ 1012 Capital souscrit oppelé, non versé. 55000 013 Copital souscrit, appelé verse 55000 Pour solde. 17 Mars 2011 Frais de constitution 300 512 Banque. 300 Chéque n°. 2, Bilan d’ ouverture de la société Guadfleurs Actif Bilan av 10 Mars N Passif Capital souscrit - non appelé 5000 | Copitaux propres immobilisé Copital leon versé $5 000} 60000 Immobilisations incorporelles Frais de constitution 300 Fonds de commerce 40000 N 40300 TI 60000 Actit Grevlont Banque 14700 T2 14700 Total général 60.000 | Total général 60000 Pagrtt I: Régles de constitution 29 3. Appel et versement de l’associé Hamid Le versement effectué par l’associé Hamid le 17 Avril N, 1a libération totale de ses apports selon la promesse qui figure dans les statuts. Les écritures sont les suivantes : 15 Avil 1011 | Capital, souscrit~ non appelé 5000 1012 Capital, souscrit - appelé, non versé 5000 Appel de la promesse de I'associé Hamid e 45625 | Hamid, capital appelé, non versé 5000 109 Hamid, capital souscrit — non appelé 5000 Appel de la promesse de l'associé Hamid 17 Avil 512 Banque 5000 45625 Hamid, capital appelé, non vers8 5000 Chéque regu de l'associé Hamid ¥ 1012 | Capital souscrit - appelé non versé 5000 1013 Capital souscrit ~ appelé, versé 5000 Pour sole du compte ¢ 1013 | Capital souscrit - appelé versé 60000 101 Capital 60000 Pour régularisation finale du capital 30 COMPTABILITE DES SOCIETES aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. le capital minimum de la SARL est fixé par la loi sur les sociétés commerciales 6 7 500 €. Il est divisé en parts sociales égales dont la valeur nominale est librement fixée par les associés. les parts sociales en nature doivent étre souscrites en folalité par les Citl social associés et libéiées integralement lors de la constitution de la société, les apporis en numéraires peuvent n'étre libérés que du 1/5¢ de leur montant. le reliquat doit étre lib&ré dans les cing ans qui suivent. La répar- tition des parts sociales figure obligatoirement dans les statuts La responsabilité de tous les associés est limitée au montant de Respoesoiit des assdes | apports. la cause, c'esti-dite le motif pour leque! des personnes ont Cause du contrat de société | décidé de stassocier ou de ciéer une SARL, dott étte licite, confor mément au droit commun, La SARL est désignée par une dénomination sociale 4 laquelle peut &tre incorporé le nom d'un ou plusieurs associés. la dénomination sociale doit étre précédée ou suivie immédiate- Dénomination sociale ment des mots « société a responsabilité limitée » ou des initiales « SARL » et de {énonciation du capital social dans tous les actes ei documents destinés aux tiers, Cette régle s'impose 4 la SARL pluripersonnalle comme &EURL Durée de In société la durée de la société est de quatreving-dixneuf ans. eae eae B - Les conditions de forme et de publicité. Apres I’établissement des statuts (soit sous seing privé, soit devant un notaire), il est procédé aux formalités d’enregistrement de la société. Le paiement des droits d’enregistrement peut étre effectué au moyen des fonds de la société devenus disponibles aussit6t aprés I’ immatriculation. 32 COMPTABILITE DES SOCIETES Les formalités de publicité sont les suivantes : Insertion relative & la constitution de la SARL dons un journal d’annonces légales du dépar- tement du siage social. epat au du tribunal de commerce de lee des statuts s‘ils sont établis par actes authentique, ou deux originaux s‘ils sont établis par acte sous seing privé. Dépét au greffe du tribunal de commerce, le cas échéont, de deux copies des actes de nomi-| nation des gérants et des commissaires aux comptes et de la déclaration de conformité. Dépét au greffe du tribunal de commerce, le cas échéant de deux exemplaires du rapport du commissaire aux opports sur I'évaluation des apports en nature. Immatriculation de la société au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) Insertion d'un avis au Bulletin Officiel des Annonces Civiles et Commerciales (ODACC). Partié I : Régles de constitution 33 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. Les apports en numéraire doivent étre libérés d’au moins un cinquiéme de leur montant lors de la constitution, au moment de la signature des statuts. La libération du surplus intervient en une ou plusieurs fois sur décision du gérant, dans un délai qui ne peut excéder cing ans & comp- ter de l’immatriculation de la société au registre du commerce et des sociétés. B - Apports en nature Ils sont évalués dans les statuts a partir du rapport rédigé par le commis- saire aux apports. Ils peuvent consister en des éléments isolés ou en un fonds de commerce dans sa totalité et sont quelquefois grevés de passifs repris par la société. Le commissaire aux apports est choisi par les associés parmi les com- missaires aux comptes inscrits ou les experts inscrits. II doit étre nommé a T'unanimité des associés. Toutefois, les futurs associés peuvent décider 4 l'unanimité que le recours 4 un commissaire aux apports ne sera pas obligatoire et procéder eux mémes a |’évaluation des apports en nature, lorsque les deux condi- tions suivantes sont réunies : — aucun apport en nature n’excéde 7500 € —la valeur totale de ensemble des apports en nature non soumis a Pévaluation d’un commissaire aux apports n’excéde pas la moitié du capital. Cette dispense est accordée dans les mémes conditions a I’associé unique. Tous les éléments sont repris pour leur valeur d’apport y compris les créances en application du principe des coiits historiques. Si les créances douteuses apportées sont complétement recouvrées pour leur nominal par la société qui les a regues, un produit exceptionnel sur opérations de gestion est enregistré pour la différence valeur nominale — valeur d’ apport Si les créances apportées ne sont pas complétement recouvrées, une perte sur créances irrécouvrables est enregistrée pour le montant non pergu. C- Apports en industrie En principe, il ne peut y avoir d'apport en industrie dans le cadre de la SARL. Par exception, des apports en industrie ne concourant pas a la formation du capital sont possibles de la part de l'apporteur en nature d’un fonds de commerce ou artisanal ou de la part de son conjoint. Partie I: Régles de constitution 35 L’article L. 223-7 alinéa 2 du Code de commerce dispose en effet : Lorsque lobjet de la société porte sur l’exploitation d'un fonds de com- merce ou d'une entreprise artisanale apporté a la société ou créé par elle a partir d’éléments corporels ou incorporels qui lui sont apportés en nature, U'apporteur en nature ou son conjoint, peut apporter son industrie lorsque son activité principale est liée @ la réalisation de Vobjet social. Ill - REGIME FISCAL DE LA SOCIETE Les SARL sont en général assujetties au régime fiscal des sociétés de capitaux. Toutefois, les SARL exergant une activité industrielle, commerciale ou artisanale et formées uniquement entre personnes parentes en ligne directe (enfants, parents, arriéres grands-parents) ou entre fréres et sceurs, ainsi que leurs conjoints, peuvent opter pour le régime fiscal des sociétés de personnes. Les EURL sont assujetties au régime fiscal des sociétés de personnes, mais peu- vent opter pour l’impét sur les sociétés. 36 COMPTABILITE DES SOCIETES pt 1K “ CONSTITUTION DE LA SARL VENREGISTREMENT COMPTABLE | - PRINCIPE La constitution de la SARL se traduit par des écritures similaires a celles de la constitution de la société en nom collectif. | - COMPTABILISATION DES APPORTS Les apports en numéraire pouvant étre intégralement ou partiellement libérés a la constitution, deux schémas d’enregistrements comptables doivent étre analysés. A- Apports en numéraire intégralement libérés a la constitution Lorsque les apports en numéraire sont intégralement libérés a la consti- tution, les opérations de comptabilisation se déroulent en trois étapes. Constatation de la promesse Coppa Libération immédiate des apports Reversement des fonds 4G la société sous déduction des frais de constitution Ce schéma d’enregistrement comptable est applicable, méme lorsque les deux opérations que sont les promesses d’apports et la réalisation des apports sont simultanées. Le plan comptable général a prévu l’ouverture du compte 4567 — Associés — Comptes d'apport en société » pour constater les promesses d’apport. Afin d’opérer une distinction entre les apports en nature et les apports en numéraire, ce compte est subdivisé en : 45611 — Apports en nature 45615 — Apports en numéraire Partie I : Ragles de constitution 37 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. LA CONSTITUTION DE SOCIETES DE CAPITAUX | = PRINCIPE Les sociétés de capitaux ne sont pas constituées en fonction de la personne qui participe a la formation du capital. Seule importance des capitaux apportés pour chaque associé, rémunérés par des actions librement cessibles et négociables pré- sente un intérét lors de la constitution de ce type de société. Il - DIFFERENTS TYPES DE SOCIETES DE CAPITAUX Le Code de commerce distingue trois types de sociétés de capitaux : La société anonyme La société en commandite par actions Sociétés de capitaux La société par actions simplifi¢e eras A- La société anonyme La société anonyme (SA) est la société dont le capital est divisé en actions et qui est constituée entre des associés appelés actionnaires, qui ne supportent les pertes qu’é concurrence de leurs apports. Elle est la forme juridique privilégiée des grandes entreprises car elle permet de disposer de fonds importants tout en permettant une grande mobilité du capital. La société anonyme peut faire appel public 4 l’épargne; dans ce cas elle est cotée sur une bourse de valeurs. Partie I: Ragles de constitution 39 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. nt me is ee - @ CONSTITUTION DE LA SOCIETE ANONYME | = PRINCIPE Le Code de commerce n’accorde pas la liberté de constitution & la société par actions dans laquelle il n’existe aucun associé en nom personnellement respon- sable. Pour cette raison, cette société est appelée société anonyme. Il - FORMALITE DE CONSTITUTION Les conditions de fond et les conditions de forme doivent étre respectées lors de la constitution de la société anonyme. Elle doit également se conformer aux régles de publicité légale. A- Conditions de fond Elles correspondent aux conditions générales de validité des contrats et Acertaines conditions spécifiques du contrat de société Le tableau suivant récapitule les principales conditions de fond. le nombre des actionnaires ne peut étre inférieur 4 sept. La loi Nombre d’actionnaires f ne fixe pas de moximum: a5 eg les actionnaires n’ayant pas la qualité de commer¢ant, Capacité des actionnaires we niiaietatrrcer i la capacité d'exercer le commeice n'est pas requise. Uobjet peut étre civil ov commercial. Quel que soit son objet, Objet de la société la sociéié anonyme est dans ious les cas une sociéé commerciale soumise comme telle l'ensemble des régles du droit commercial, Consentement le consentement doit étre réel et exempt de vices. Toutefois, les des octionnaires vices du consentement ne peuvent entrainer la nullité de la sociéé, les actions remunérent les apports effectués en numéraire ou en Apports nature. || n'existe aucune disposition réglementaire quant 4 la fixation de la valeur nominale des actions. le capital social de la SA différe selon que la société fait ou ne a dcot fait pas appel public 4 |’épargne. II doit dire au minimum de Copia soc + 37000 € lorsque la société ne fit app public 6 épargne * 225.000 € lorsque la société fait appel public 4 I'épargne. Responsabilité la responsabilité de tous les actionnaires est limitée au montant des actionnaires de leurs apport. Page I : Régles de constitution 41 Cause du contrat la couse, c'eskirdire le moti! pour lequel des personnes ont de société décidé de s‘associer doit étre licite. la société anonyme est désignée par une dénomination sociale dans laquelle le nom d'un ou plusieurs actionnaires peut étre Dénomination sociale inclus. la dénomination sociale, précédée ou suivie de ka mention de la forme de la SA et du montant du capital social, doit figurer dans tous les actes et documents destinés aux tiers. la durée de la société est de quatre-vingtdixneuf ans. Le point Durée de la société de départ de cette durée correspond 4 fa date d'immatriculation au RCS. 42 B - Les condi ions de forme Les conditions de forme different selon qu’il s’agit de constituer une société anonyme par appel public ou non a |’épargne. La loi du 24 juillet 1966 énongait des présomptions d’appel public & l'épargne applicables aux sociétés par actions, sans toutefois donner de définition de cette notion. Depuis la loi du 2 juillet 1998 portant DDEOF (Diverses Dispositions d’Ordre Economique et Financier), une définition précise de l’appel public a |’épargne figure dans l'article 6 de l’ordonnance du 28 sep- tembre 1967 de la Commission des opérations de bourse (COB). Désormais, !’appel public 41’ épargne est constitué par : —Vadmission d’un instrument financier mentionné & l'article ler de la loi du 2 juillet 1996 aux négociations sur un marché réglementé ; -T'émission ou la cession d’instruments financiers dans le public en ayant recours soit a la publicité, soit au démarchage, soit & des établissements de crédit ou a des prestataires de services d’investis- sement. Lors de la constitution, le capital doit étre intégralement souscrit. Il est divisé en actions ou coupures d’actions dont la valeur nominale peut étre fixée par les statuts. Cette option s’applique 4 toutes les émissions d’actions. 1. Sociétés ne faisant pas appel public a ’épargne Pour ces sociétés, la loi du 24 juillet 1966 a institué un mode de constitution trés proche de celui prévu pour les SARL. COMPTABILITE DES SOCIETES Etablissement du projet de statuts signé por les fondateurs, Souscription intégrale du copital, libération de la moitié au moins de la valeur de chaque action de numéraire souscrite. La liberation du solde doit inter- venir dans les cing ans de l'immatriculation au RCS. Les actions émises en rémunération des apports en nature doivent étre liberées lors de leur souscription. | Dépét des fonds, soit chez un notaire, soitdans un établissement de crédit, soit & la Caisse des dépéts et consignations. pone Bacco bet établissement d’un certficat par le dépositaire des fe fosent pas fonds mentionnant le nom, le domicile et la somme versée par chaque souscripteur d’actions en numéraire, Signature des statuts. ] Désignation des membres des organes de direction. \ Enregistrement des statuts. } \ Immatriculation au RCS et autres formalités \ de publicite. appl pubic Retrait des fonds sur présentation d’un cerfificat du greffier du tribunal de commerce attestant 'immatri- culation de la société au regisire du commerce et des associés. 2. Sociétés faisant appel public a l’épargne Pour ces sociétés, les formalités de constitution sont complexes et minuticusement réglementées. En raison du nombre important des actionnaires, qui ne se connaissent pas, la réunion des associés sup- pose l’intervention d’un ou plusieurs fondateurs et implique néces- sairement du temps. Trois phases successives peuvent étre distin- guées dans cette procédure de constitution. Les formalités 4 accomplir different des régles applicables 4 la SA ne faisant pas appel public a I’épargne sur les points suivants (1), 1. P. Bauvert et N. Siret « Droit des Sociétés et autres groupements, doits de l’entreprise en difficulté ». 3e édition. Collection Gestion, ESKA aoat 2001, p. 227. Partie I : Régles de constitution 43 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. mt OW) ia société ANONYME LES APPORTS ET LE REGIME FISCAL | = PRINCIPE Lors de la constitution de la société anonyme, le capital divisé en actions dont la valeur nominale est librement fixée par les statuts, doit étre intégralement sous- crit. Les actions ne peuvent étre émises avant I’immatriculation de la société ano- nyme au registre du commerce et des sociétés. . Il - DIFFERENTS APPORTS Les apports des actionnaires de la société anonyme ne peuvent étre que de deux types : —en nature. —en numéraire. Les apports en industrie sont prohibés. En contrepartie de leurs apports, les actionnaires recoivent deux catégories Les actions d’apport qui rémuné- rent les apports en natu Les actions de numéraire qui rémunerent les apports d’actions. Les actions dans la sociaté ‘anonyme en numéraire. A- Apports en nature Les actions d’apport doivent étre intégralement libérées lors de leur souscription. Ces apports sont évalués dans les statuts. Ils font Vobjet d’un rapport annexé aux statuts et rédigé par le ou les commissaires aux apports nommé(s) par le président du tribunal de commerce statuant sur requéte, 4 la demande des fondateurs ou de l'un d’eux. Pagmie I : Régles de constitution 45 Les commissaires aux apports sont choisis parmi les commissaires aux comptes inscrits sur la liste prévue a l'article L. 225-219 du Code de commerce ou parmi les experts inscrits sur une des listes établies par les cours et tribunaux. B - Apports en numéraire Les actions de numéraire doivent étre libérées lors de la souscription, de la moitié au moins de leur valeur nominale. La libération du surplus intervient sur décision du conseil d'administration ou du directoire selon le cas, dans un délai qui ne peut excéder cing ans 4 compter de l’imma- triculation de la société au registre du commerce et des sociétés. Les fonds sont déposés pour le compte de la société 4 la caisse des dépéts et consignations, chez un notaire ou dans une banque. Ill - REGIME FISCAL DE LA SOCIETE La société anonyme 4 |’instar des autres sociétés de capitaux est passible de Vimpé6t sur les sociétés quel que soit son objet. 46 COMPTABILITE DES SOCIETES aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. A-Réalisation des apports immédiate et intégrale Dans cette premiére hypothése, le schéma d’enregistrement comptable comprend trois étapes. Promesse dapport de formation du capital. Apports avec ibération Remise des fonds par le notaire intégrale et sous déduction des frais immediate de consfitution. du copital Regularisation du capital. B -Promesse d’apport et réalisation de l’apport non simultanée Dans cette hypothése, le schéma de comptabilisation comprend quatre étapes. Promesse d’apport. liberation de 'apport. eee oe réalisation d’apport non simultanée. | Remise des fonds par le notaire sous déduction des frais de constitution Régularisation du capital. Ill - EXEMPLES re 2 A-Enonceés @ Exemple 1 La société anonyme GWADEVA est créée le 1* septembre N avec un capital de 200000 € entigrement libéré. Les fonds sont versés chez Maitre Rabbe, notaire. La société ayant été immatriculée au registre du commerce et des sociétés, le notaire vire les fonds sous déduction de 4000 € représentant les frais de constitution. 48 COMPTABILITE DES SOCIETES 467.1 1013 2011 512 467.) 1013 101 Travail a faire : Enregistrer les écritures de constitution de la société anonyme GWA- DEVA. mExemple 2 La société anonyme SOLENE-Diffusion est constituée le 1¢ janvier N. Le capital social est de 300000 € divisé en 30000 actions. Les apports en nature comprennent : —Un petit immeuble évalué a 220000 € ; —Du matériel informatique pour 20000 €. Les apports en numéraire s’élévent & 60000 €. Les fonds ont été dépo- sés chez Maitre Sanfloch, Notaire. La société est immatriculée au registre du commerce et des sociétés le 20 janvier N. Le notaire vire les fonds retenus en dépét, sous déduction des frais de constitution s’éle- vant a 4500 €. Travail a faire : Enregistrer les écritures de constitution de la société anonyme SOLENE-Diffusion. Corrigés mExemple n° 1 1/09 Notaire, Maitre Rabbe 200000 Capital souscrit, appelé, versé 200000 Constitution de la SA 8/09 Frais de constitution 4000 Banque 196000 Notoire, Maitre Robbe 200000 Remise des fonds par le notaire Capital souscri, oppelé, verse 200000 Capital 200000 Virement pour ordre Partie I: Ragles de constitution 49 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. 45611 45615 1012 109 1011 213 2183 45611 467 45015 2011 512 467 1012 1013 1011 1012 45621 109 512 45021 1012 1013 1. Souscription du capital et libération des apports 1/01/N Actionnaires, Apports en nature Actionnaires, Apports en numéraire Capital souscrit - appelé, non versé Suivant statuts ¢ Actionnaires : Capital souscrit - non appelé Capital souscrit - non appelé Suivant statuts ¢ Constructions Matériel de bureau e! matériel informatique Actionnaires, Apports en nature libération des apports en nature ¢? Maitre Michel, notaire Actionnaires, Apports en numéraire Libération des apports en numéiaire 20/01 Frais de constitution Banque Maitre Michel, notaire Virement des fonds & la banque par le notaire ps Capital souscrit - appelé non versé Capital, souscrit, appalé versé Pour régularisation 1/06 Capital souscrit - non appelé Capital souscrit - appelé non versé Appel de la moitié du solde {1 600 actions 4 6,25 €] ¢ Actionnaires - Capital sousciit et appelé, non versé Actionnaires : capital souscrit ~ non appelé Exigibilité de fa moitié de la valeur des actions 15/06 Bangue Actionnaires - Capital souscrit et appelé, non versé Avis de crédit, versement de 6,25 € par action {1.600 actions} 15/06 Capital souscrit - appelé nonversé Capital souscrit appelé, versé Pour régularisation Parris 1 : Régles de constitution 60000 20000 20000 50000 10000 20000 4000 16000 80000 Appel et libération de la moitié du solde (3° quart) 10000 10000 10000 10000 80000 20000 60000 20000 20000 80000 10000 10000 10000 33 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. Le 15 mai N, la société appelle la moitié du solde, les versements doi- vent étre effectués pour le 27 mai N. A cette date, l’apport est normale- ment réalisé pour 6500 actions. M. Valmir détenteur de 1000 actions a versé l’intégralité de l’appel ainsi que le solde. M. Joél détenteur de 500 actions n’a pas réalisé son apport. Mis en demeure de s’exécuter dans un délai de trente jours, il régle le 20 juin N, la somme réclamée majorée de 50 € d’intéréts de retard et 10 € de frais de relance. Le 15 septembre N, la société appelle le solde, les versements sont nor- malement effectués le 30 septembre N. Travail 2 faire : Enregistrer les écritures de constitution et les différents appels en distin- guant : 1, la souscription du capital et la libération des apports. 2. l'appel de la moitié du solde avec le versement anticipé de M. Valmir et le versement en retard de M. Joél. 3. l’appel et la libération du solde. . B - Corrigé 1. Souscription du capital et libération des apports. O1/O1/N 109 Actionnaites : Capital souscrit - non appelé 80.000,00 45611 | Actionnaires, Compte d'apport en nature §0000,00 45615. | Aclionnaires, Compte d'apport en auméraire 80.000,00 1011 Capital souscrit - non appele 80000,00 1012 Capital souscti! ~ oppelé, non versé 160000,00 Suivant statuts a — 213 Constructions 52.000,00 2154 | Matériel industriel 14.000,00 2182 | Matériel de transport 8000,00 2184 | Mobilier 6000,00 467) Maitre Lounis, notaire 80.000,00 A561) Actionnaires, Compte d’apport en nature 80000,00 45615 Actionnaires, Compte d’apport en numéraire 80000,00 libération des apports 10/01/N 2011 Frais de constitution 7 500,00 512 Banque 72.500,00 4671 Maite lounis, notaire 80000,00 Versement des fonds, avis de crédit n°. 7 1012 | Capital souscrit - appelé, non verse 160000,00 1013 Capital souscrit - appelé, versé 160000,00 Virement pour ordre Partie 1: Régles de constitution 57 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. 4566 Actionnaire défaillant © Montant de la fraction du copital appelé © Produit de la yonte des actions et qui demeure impayé © Réglement définitif pour solde du compte © Intéréts moratoires © Frais liés G la vente des actions Le schéma de comptabilisation comporte quatre étapes : Constatation de le défaillance. Enregistrement du produit de la cession des actions Imputation des intéréts de retard et des frais & l'actionnoire défaillant. Solde du compte de l'actionnai i: défaillont. — Partie 1: Régles de constitution 61 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. 1011 1012 4566 512 1012 1013 1013 1012 01/08/N+1 Capital souscrit - non appelé Capital souscrit - appelé non versé Appel du solde {1000 actions & 12.50 €) 20/08/N+1 Actionnaires défaillanis. Banque Solde cs compte de lactionaire défaillant Fred ¢ Capital souscrit - appelé, non versé Capital souscrit - appelé, versé Pour régularisation ¢ Copital souscrit — appelé, versé Capital souscrit ~ appelé, non versé. Pour régulorisation du capital Partie 1: Régles de constitution 12500 157 625 50000 12500 625 50000 65 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. 70 B - Taxe sur les véhicules de société Cette taxe est due par les sociétés pour les voitures particuliéres ins- crites au bilan (pleine propriété), louées pour une durée de plus de 30 jours consécutifs, ou dont elles assurent l'entretien, La période d’imposition va du 1* octobre au 30 septembre. Le montant de la taxe est de 1130 € si la puissance n’excéde pas 7 CV et de 2440 € si la puissance est supérieure 47 CV. La taxe est payable par trimestre. En cas de propriété du bien le ti- mestre est di si les conditions d’assujettissement sont remplies le ler jour du trimestre civil. En cas de location du bien, le trimestre est da si la durée de location est de 30 jours dans le trimestre. Si cette location se trouve 4 cheval sur deux trimestres, la taxe n’est due que pour I’un des deux. Les véhicules électriques ou utilisant du GPL sont exonérés depuis le 1/10/95. L’exonération est de 50 % en cas de motorisation mixte, essence et GPL. C - Intéréts des comptes courants d‘associés dirigeants En cours de vie sociale un ou plusieurs associés peuvent apporter des fonds en plus de leur part de capital & la société pour améliorer sa tréso- rerie ou lui permetire de réaliser un projet. Il est possible de verser un intérét 4 ses associés comme on le verserait 4 une banque en cas d’emprunt. Juridiquement |’associé peut réclamer a tout moment le remboursement de son compte courant, mais en pratique, surtout dans une PME, cette demande n’interviendra que si la société peut effectuer ce rembourse- ment sans qu’il y ait danger pour elle. Lorsque l’associé a la qualité de dirigeant les conditions de déductibilité de ces intéréts sur le plan fiscal sont soumises a plusieurs conditions. Dans une SARL, les gérants sont des associés dirigeants. Dans une SA, ils’agit du PDG et des administrateurs. Les conditions sont les suivantes : — Le capital doit étre enti¢rement libéré —Le taux retenu pour le calcul des intéréts ne peut dépasser la moyenne annuelle des taux effectifs moyens pratiqués par les établis- sements de crédit pour les préts 4 taux variables aux entreprises. Ces taux sont calculés par la Banque de France. Au 31/12/2001 ce taux était de 6,2 %. COMPTABILITE DES SOCIETES aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. PAIEMENT ET COMPTABILISATION DE L'IMPOT DES SOCIETES | - PRINCIPE L’entreprise doit payer quatre acomptes et effectuer une régularisation annuelle. Il - LES ACOMPTES A - Dates Le tableau suivant indique les dates de paiement des acomptes pour un exercice qui se termine le 31 décembre : Dates @exigibilité limite de poiement 1 ocompte 20/02 5/08 2° acomple 20/05 15/06 3° acomple 20/08 15/09 4° acompte 20/11 15/12 Ces dates sont les mémes quelle que soit la date d’arrété des comptes. Le premier acompte est celui qui suit la date d’ouverture de |’exercice. Ainsi pour un bilan arrété au 30 septembre, le premier acompte est celui qui doit étre payé le 15 décembre. B - Calcul des acomptes Chaque acompte est égal 8,33 % du dernier résultat fiscal connu. Le total des acomptes est donc égal 4 8,33 % x 4 = 33,33 %. Les taux de 8,33 % et de 33,33 % donnent un résultat approché qui est cependant admis. Pour plus de précision, il convient de remarquer que 8,33 % est égal A 1/12 et que 33,33 % est égal A 1/3. Le calcul du ler acompte pose un probléme particulier. En effet au 15 mars de I’année N le résultat de N-1, exercice précédent, n'est pas encore connu. II le sera normalement le 31 mars. Cet acompte doit donc étre calculé provisoirement sur la base du résultat de l’année N-2. Panrit IT : Impot des sociétés 1 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. ll- RESULTAT FISCAL ET CALCUL D’IS AVEC DETAIL DES CHARGES NON DEDUCTIBLES Le résultat comptable de la société LUNIS avant impét est de 139800 € pour Texercice 2002. Le capital de la société est de 92000 €. L’année 2001 présentait une perte comptable de 33400 €. Par suite des régularisations, déductions et réintégrations, la perte fiscale s’élevait 4 27 400 €. Afin de calculer le résultat fiscal et |"impét correspondant, il convient de signaler les points suivants. 1, L’entreprise a acheté un véhicule de tourisme d’une valeur TTC de 27360 € le 1/06/2002. La puissance est de 9 CV. 2. Le compte courant du PDG présentait un montant créditeur de 99100 € du 1/01/2002 au 31/05/2002 et de 167700 € pour le reste de l'année. Le taux d’inté- rét servi est de 7 % et la limite fiscale est de 6,2 %. 3. Les produits financiers comprennent 6400 € de dividendes. Travail 4 faire : Déterminer le résultat fiscal et IS pour I’année 2002 dans le cas oi la société n’est pas une PME et le cas oi elle est une PME. Solution : 1. Calculs préliminaires : — Véhicule de tourisme : La limite de calcul de l’amortissement déductible est de 18300 €. Amortissement comptable : 27 360 x 20 % x (7/12 mois) = 3 192 € Limite d’amortissement : 18 300 x 20 % x (7/12) = 2135 € Montant a réintégrer : 3192 — 2135 = 1057 € Taxe sur véhicules de sociétés : 2440 € par an en raison de la puissance. Cette taxe n’est due que pour Ie 3° et le 4° trimestre soit : 1220 € —Intéréts sur comptes courants : Le montant maximum du C/C compte tenu du capital est de : 92.000 x 1,5 = 138000 € Intérét versé : 99 100 x 7 % x (151/365) + 167700 x 7 % x (214/365) = 9752 € Limite fiscale : 99 100 x 6,2 % x (151/365) + 138000 x 6,2 % x (214/365) = 7558 € Part non déductible : 9752 - 7558 = 2194 € ividendes : L'avoir fiscal est de 6400 x 25 % = 1600 € 84 COMPTABILITE DES SOCIETES aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. j\:5 AFFECTATION gym, DU RESULTAT : LES REGLES COMMUNES |, PRINCIPE La répartition du bénéfice de l’exercice s’inscrit dans un cadre juridique strict qui s’applique aux différentes sociétés. Si certaines régles concernent de fagons spé- cifiques les sociétés de personnes et les sociétés de capitaux, il existe toutefois des régles communes aux différentes sociétés. Il, LES RESERVES Les réserves sont des bénéfices affectés durablement |’entreprise jusqu’a déci- sion contraire des organes compétents. Elles sont constituées pour répondre aux obligations légales ou statutaires ou de maniére facultative. Quelles soient obligatoire ou facultative, les réserves contribuent a augmenter les possibilités d’autofinancement de la société. A - Réserves obligatoires Elles sont au nombre de trois : a, )| 1, Réserve légale L’article L. 232-10 fait obligation aux SARL et aux sociétés par actions de constituer une réserve légale par prélévement d’un ving- tigme (5 %) du bénéfice de l’exercice, diminué, le cas échéant, des pertes antérieures (reports 4 nouveau débiteur). Ce prélévement cesse d’étre obligatoire lorsque son cumul au passif du bilan atteint le dixiéme du capital social. Partie III : Affectation des résultats 91 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. y= wt ems io Co TABLEAU D’AFFECTATION DES RESULTATS | = PRINCIPE Le projet de I’ affectation du résultat est présenté a l’assemblée générale ordinaire des associés ou actionnaires sous la forme d’un tableau appelé « tableau des affectations des résultats ». Il - PRESENTATION DU TABLEAU DES AFFECTATIONS DES RESULTATS Le tableau des affectations des résultats permet de disposer de l'ensemble des informations nécessaires 4 |’ enregistrement comptable. Ce document peut se présenter sous la forme suivante lorsqu’il est établi pour la proposition d’ affectation du résultat dans le cadre de la société anonyme. RESULTAT NET DE 'EXERCICE ~ Report & nouveau débiteur En cas de pertes antérieures d reporter ~ Dotation 4 la réserve légale 5 % dans la limite de 10 % du capital + Report 6 nouveau créditeur Provenant de l'exercice N-1 Dotations aux réserves réglementées Plusvalues 4 long terme, oeuvres dart = Dolation 4 la réserve statuaire Réserve prévue par les statuts ~ BENEFICE DISTRIBUABLE — Premier dividende ou intérét statuaire Calculé sur le montant du capital Dotations aux réserves facultatives Décidées par l'assemblée générale ordinaire ~ Superdividende Complément de distribution décidé par lassemblée générale ordinaire. ~ Report & nouveau N Solde créditeur ou nul Il est également présenté aprés adaptations pour les propositions d’ affectation du résultat, dans le cadre des sociétés de personnes et de la société & responsabilité limitée. De facon générale, les calculs se ventilent dans trois colonnes. — la premiére colonne indique le détail des calculs ; — la seconde colonne indique les sommes partielles ; — la troisigme colonne permet d’effectuer les soustractions 96 ComPTABILITE DES SOCIETES aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. 120 1063 1068 457 459 Ces derniers sont imposés personnellement pour la part de bénéfice qui leur revient, que cette part soit distribuée ou mise en réserve. Le mon- tant des droits des associés est ajouté aux autres revenus pour étre sou- mis a I'impét sur le revenu des personnes physiques (IRPP). La rémunération du gérant associé est constituée par un prélévement qui s‘analyse comme une anticipation sur les bénéfices. A ce titre, elle n'est pas comptabilisée dans un compte de charge, mais au débit du compte de prélévement 459 - Compte de prélévement. En contrepartie, le compte 455 - Associés compte courant est crédité. Le compte de prélévement est soldé par le débit du compte de résultat « 120 Résultat de l’exercice », dont le solde exprime le bénéfice rési- duel & partager entre les associés. Le schéma d’enregistrement comptable de 1a répartition est le suivant : ultat de I'exercice x Réserve statutaire Autres réserves Dividendes 4 payer (1) Compte de prélavement (2) Suivant approbation des comptes > > > (1) et (2) comptes a subdiviser au nom de chaque associé. 120 1063 1068 457 oye . os Société ayant opté pour limpét sur les sociétes La société en nom collectif a la possibilité d’opter pour I'impét sur les sociétés. Cette option est irrévocable. Lorsque ce choix est opéré, la rémunération du gérant est fiscalement déductible. Elle s’enregistre au débit du compte « 641 Rémunération du personnel » bien que ne consti- tuant pas un salaire. Le schéma d’enregistrement comptable de la répartition est le suivant. Résultat de |'exercice x Reserves sfatutaires ou contractuelles x Autres réserves Xx Dividendes a payer (1) x Suivant approbation des compiles (1) Comptes & subdiviser au nom de chaque associé Partie Hl: Affectation des. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. 5 1 AFFECTATION DU RESULTAT “30 DANS LA SOCIETE ANONYME : CAS GENERAL I - PRINCIPE L'affectation du résultat dans la société anonyme est régie conjointement par les textes légaux en vigueur et par les statuts. L’assemblée générale ordinaire des actionnaires aprés approbation des comptes annuels et constatation des sommes dis- tribuables, détermine la part attribuée aux actionnaires sous forme de dividendes. Il - MODALITES A - Bénéfice distribuable Dans la société anonyme le bénéfice distribuable se détermine de la fagon suivante : Bénéfice net comptable année N ~ report & nouveau débiteur année N-1 ~ dotation a la reserve lagale + om 6 nouveau créditeur année Benéfice distribuable dans la société anonyme — dotation d la réserve spéciale des plus-values 4 long terme ~ dotation aux réserves statutaires De maniére générale, toutes les réserves peuvent étre dotées —réserve légale, obligatoire pour la société anonyme —réserves réglementées qui permettent a la société de bénéficier d’un régime fiscal de faveur —réserves statutaires qui doivent étre dotées avant I’attribution du superdividende. B - Affectation du bénéfice distribuable Le bénéfice distribuable est généralement partagé entre les actionnaires (intérét statutaire et superdividende) et les réserves décidées par l’assemblée générale ordinaire des actionnaires (réserves facultatives, réserves exceptionnelles). Un report 4 nouveau bénéficiaire peut étre créé ou augmenté. 112 COMPTABILITE DES SOCIETES aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. PARTIE VII AMORTISSEMENT DU CAPITAL aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. Remarque: La derniére écriture de A et de B est liée 4 I’échange des actions a annuler contre les actions de la société nouvelle, sur la base de la proportion des échanges. Cette derniére écriture est la somme d’écritures semblables passées pour chacun des actionnaires. Par exemple, pour un actionnaire de B possédant 4 actions B et qui doit recevoir 7 actions C, |’écriture est: Capital : 20 € x4 80 Réserves : 15 €x 4 60 Tites C : 20€ x7 140 Il - ECHANGE AVEC SOULTE En reprenant l’exemple précédent, l’apport de A est finalement de 625000 € décomposé comme suit: Actifs divers 765000 € Dettes = 140000 € Actif net apporté 625000 € La société C devrait rémunérer cet apport au moyen de 31250 actions de 20€. En conséquence la proportion d’échange serait de 31250 actions C contre 20000 actions A, ce qui en simplifiant donne le rapport 25 actions C contre 16 actions A. Pour participer 4 l’opération il est nécessaire de posséder un multiple de 16 actions, ce qui risque de poser des problémes 4 de nombreux actionnaires. II est alors possible, comme dans I’exemple | de garder le nombre de 30000 actions C qui représente une valeur de 600000 € qu’il convient de compléter par une somme de 25000 € pour atteindre la valeur de l’actif apporté. La valeur mathématique de l’action A est done de 625 000/20000 = 31,25 €. L’échange sera donc le suivant: 3 actions C plus une somme de 2,50€ contre 2 actions A a annuler. Cet échange de base devant se reproduire 10000 fois, la soulte totale s’élévera a 25 000€. Cette somme doit étre versée par la société C a la société A. Bilon de la societé C Actifs divers Appot de A 765000 | Capital 2000000 Apport de B 1550000 Dettes de A 140000 Deties de B 150000 Soule & payer &A 25000 Totel 2315000 Total 2315000 210 — COMPTABILITE DES SOCIETES aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. 462 Société A 1800 000 Dettes 350 000 Divers acts 2.150000 Transmission de l'actif et du passif 261 Titres société A 1 440 000 462 Société A 1 440 000 Remise de 18 000 actions A 101 Capital 24 000 x 40 € 960 000 Réserves 24 000 x 20 € 480 000 261 Titres société A + 440 000 Echange des actions Aprts cette écriture le compte Société A reste débiteur de 360000 €. Cette somme correspond aux 20 % de l’apport de B possédés par la société A et donc des 6000 actions B. Derniére écriture 101 Capital 6 000 x 40 € 240 000 Reserves 6 000 x 20 € 120 000 462 Société A 360 000 Pour solde de ces comptes 2. Société absorbante Divers actif 2150 000 Dettes 350 000 455 Société B 1 800.000 Apport de B 261 Titres B 90 000 1042 Primes de fusion 90 000 Revalorisation des titres B 455 Société B 1 800 000 101 Copital 900 000 1042 Primes de fusion 540 000 261 . Titres B 360 000 Emission des 24 000 actions nouvelles Bilon dele société A aprés fusion Divers actits Copital 3085000 + 2 150000 5235000 2000000 + 900000 2900000 Primes de fusion 630000 Reserves 1110000 Detes 245 000 + 350000 595000 Total 5235000 Total 5235000 Partie IX : Fusion des sociétés,. 217. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. Equation du bilan B: 1556000 + 2000 A — 180000 = 24000 B 1376000 + 2000 A = 24000B | (2) Résolution de ce systéme d’équations: on peut multiplier les deux membres de T’équation (1) par 12 pour éliminer B par addition. Equation (1) transformée: 20064 000 + 24000 B = 270000 A_| (3) L’addition des équations (2) et (3) donne: 21440000 = 268 000 A A=80 et B=64 2. Actif net de la société B: Plus value réalisée sur les Titres A: (80 - 40) x 2000 = 80000€ Actif net de B : Capital 600000 € Réserves 856000 € Plus value 80000 € Total 1536000 € (Autre calcul : 24.000 x 64 € = 1536000 €) Actif net de B a rémunérer: La société A posséde 2000 actions sur 24.000, soit 1/12, donc elle ne doit rémunérer que 11/12 de cet actif par une augmentation de capital: 1536000 x (11/12) = 1 408000 € 3, Nombre d’actions nouvelles : L’augmentation de capital devrait porter sur: 1 408 000/80 = 17 600 actions. La société B peut conserver les 2000 actions A qu’elle a déja. Dans ce cas l’aug- mentation de capital peut étre limitée 4 15600 actions. Proportion d’échange: 17 600/22000 soit 4 actions A contre 5 actions B. 4, Augmentation de capital: Capital 15600 x 40 € = 624000€ Primes de fusion 15600 x 40€ = 624000€ Keritures: 1, Société absorbée : 462 Société A 1376 000 Dettes 180 000 Divers actifs 1 556.000 Transmission de l'actif et du passif 261 Titres A 80 000 10207 Résultat de fusion 80 000 20) Tines A 1248 000 462 Société A 1 248 000 Remise de 15 600 actions A 222 COMPTABILITE DES SOCIETES aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. 261 Titres C 750.000 512 Banque 6000 462 Societé C 756 000 Remise de 37 500 actions et de 6 000 € 101 Capital 450000 Réserves 315000 261 Titres C 750000 512 Banque 15000 Annulation des actions B Il - FUSION ABSORPTION DE SOCIETES INDEPENDANTES : : A - Enoncé Une société A absorbe une société B. Ces deux sociétés sont indépen- dantes I’une de I’ autre. Le projet de fusion corrige certaines des valeurs du bilan des deux sociétés. Bilon A Divers actits 2712000 Capital 1500000 Disponibilités 206000 Réserves 1314000 Dettes 104000 Toto 2918000 Total 2918000 Capital : 30000 actions de 50 € Plus value sur divers actifs : 111000 € Bilan B Divers actifs 1417500 Capital 900000 Disponibilités 58 500 Réserves 630000 Charges & rep 135000 Deties 81000 Total 1611000 Total 1611000 Capital: 22 500 actions de 40 € Plus value sur divers actifs : 67500 € 1, Calculer l'actif apporté par B ; du nombre d’actions A a émettre pour rémuné- rer l'actif apporté 2. Constater les écritures chez A et le bilan aprés fusion 3. Constater les écritures chez B et l'échange des actions Parti IX : Fusion des socigtés, 227 aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. Apport effectif de B : Divers actifs 1776400 Disponibilités 25600 Total 1802000 Augmentation de capital chez A : Capital : 15000 x 45= 675000 € Primes de fusion : 15000 x 23= 345000 € Total 1020000 € Ce montant correspond 4 la valeur de I’apport sans la soulte. 4, Ecritures chez B : 462 Société A 1724000 Dettes 78000 Divers actifs 1776400 512 Banque 25600 Transmission de l'actf et du passif 261 Titres société A 1020000 262 Société A 1020000 Remise de 1.5000 actions A 101 | Capital 24000 x 25 € 600000 Réserves 24000 x 19 € 456000 261 Titres A 15000 x 68 1020000 512 Banque 36000 Annulation de 24000 actions B Apres cette écriture le compte Société A reste débiteur de 704000 € représentant la valeur des 16000 actions détenues par A : 16000 x 44 € = 704000 € De méme les comptes capital et réserves ne sont pas soldés. Il faut donc passer une demiére écriture : 101 Capital 16000 x 25 400000 Réserves 16000 x 19 304000 262 Société A 704000 5. Ecritures chez A : Divers actifs 1776400 512 | Banque 25600 Dettes 78000 455 Société B 1724000 Apport de B 261 Titres B 192000 1042 Primes de fusion 192000 Revalorisation des titres B 232 = CompTaILiTé DES sociETES aa You have either reached a page that is unavailable for viewing or reached your viewing limit for this book. 49"500164' 9 1782 2