Vous êtes sur la page 1sur 24
Il a fait plier Hull City Mahrezgol de retour MANDI SE RÉVOLTE
Il a fait plier Hull City
Mahrezgol
de retour
MANDI
SE RÉVOLTE
www.competition.dz DIMANCHE 5 MARS 2017 30 DA N° 4928 ISSN 1111 QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
www.competition.dz DIMANCHE 5 MARS 2017 30 DA N° 4928 ISSN 1111
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
2 2
QUEQUE
D'ÉMOTIONS
MOUASSA : «ON A RATÉ LA VICTOIRE»
Put :
Bouguèche :
«Arbitrage
dépassé»
«Mon but
n'a aucune
saveur»
Benyahia :
«Un point
qui nous
satisfait»
IL A AVALÉ SA LANGUE
Bouhenna :
en Demou
gardé
«C'est
observation
frustrant»
: en Demou gardé «C'est observation frustrant» 1 -0 El-Harrach dans le doute 2 -1 BELAMEIRI
: en Demou gardé «C'est observation frustrant» 1 -0 El-Harrach dans le doute 2 -1 BELAMEIRI
: en Demou gardé «C'est observation frustrant» 1 -0 El-Harrach dans le doute 2 -1 BELAMEIRI
: en Demou gardé «C'est observation frustrant» 1 -0 El-Harrach dans le doute 2 -1 BELAMEIRI
: en Demou gardé «C'est observation frustrant» 1 -0 El-Harrach dans le doute 2 -1 BELAMEIRI

1-0

El-Harrach

dans le doute

2-1

BELAMEIRI

ASSOMME

BELOUIZDAD

2-1

GASMI, UN BUTEUR QUI VOIT ROUGE

Rahmouni et Moussouni ESSUIENT LEURS 1 res CRITIQUES VERS LE RENFORCEMENT DU STAFF Hannachi :
Rahmouni
et Moussouni
ESSUIENT LEURS
1 res CRITIQUES
VERS
LE RENFORCEMENT
DU STAFF
Hannachi :
«Je ne comprends
pas ce qui s'est
passé à Béjaïa»
LES ANCIENS
OPTIMISTES
AÏT DJOUDI :
«Hannachi doit réunir
la famille de la JSK»
FERGANI :
«Il faut une révolte
des joueurs»

SÉTIF SUR

LA VOIE

ROYALE

doit réunir la famille de la JSK» FERGANI : «Il faut une révolte des joueurs» SÉTIF
www.competition.dz Dimanche 5 mars 2017 2 LE MATCH DE LA SAISON
www.competition.dz
Dimanche 5 mars 2017
2 LE MATCH
DE LA SAISON

USMA

2

MCA

2

Stade du 5-Juillet

 

Buts :

MCA : Seguer (4'), Bouguèche (10') USMA : Meftah (21'), Benyahia (25')

Zemmamouche 3 Meftah 4 Benmoussa 3 Chafai 3 Benyahia 3 Koudir 4 Benguit 3 Bourenane 3 (Sayoud 84') Guessan 2 Andria 3 Meziane 3 Ent. : Put

Chaouchi 3

Hachoud 3

Boudebouda 3

Bouhenna 3

Demmou 3

(Mebarakou

86')

Karaoui 3 Kacem 3 Bouguèche 3 (Zerdab 90'+3) Seguer 3 Mansouri 3 (Derrardj 86') Nekkache 3 Ent. : Mouassa

Affluence nombreuse, pelouse en bon état, arbitrage de M. Achouri assisté de MM. Tamen et Benhamouda

Averts :

USMA : Benmoussa (9'), Chafai (60'), Meftah (90'+5) USMA MCA : Karaoui (9'), Boudebouda

(90’+5)

Film du match

4' Le MCA entre rapidement dans le vif du sujet. A l'issue d'une grossière erreur du défen- seur Benyahia, Bouguèche récu- père la balle avant d'effectuer un joli retrait sur Seguer qui ouvre de la tête la marque. 7' Meftah réagit par un tir à bout portant qui passe pas loin de la cage du gardien Chaouchi. 10' Le Mouloudia d'Alger va creuser davantage l'écart en ajoutant un deuxième but par Bouguèche qui reprend victo- rieusement un retrait de Nekkache. 18' Après une belle combi- naison collective, Andria tente un tir croisé qui met en difficulté Chaouchi. 21' Grave flottement dans la défense mouloudéenne, Meftah en profite pour réduire l'écart d'un tir à l'intérieur de la surface de réparation. 25' Les Rouge et Noir réta- blissement la marque par Benyahia qui conclut une passe latérale de Benguit. 61' Action dangereuse pour le MCA, Seguer rate la première tentative puis Nekkache ne saura faire mieux. 65' Coup franc direct de Hachoud, le gardien usmiste boxe la balle. 80' En bonne position à l'inté- rieur de la surface, Andria est privé de but par un Chaouchi éveillé.

Qui a désigné Achouri ?

A la surprise générale, le derby entre l'USMA et le MCA a été confié à l'arbitre Achouri. Personne ne s'y attendait dans la mesure où l'arbitre en ques- tion était sous le coup de la suspension. Il n'a pas dirigé le moindre match depuis la fameuse rencontre USMH - JSK pendant laquelle Achouri a commis de grossières erreurs d'arbitrage. La question qui se pose : qui a désigné Achouri pour un match à grand enjeu ? Est-il logique de faire appel à un arbitre sous le coup de la suspension ? L'arbitrage algé- rien fait toujours débat.

25

premières minutes

DE FOLIE

rien fait toujours débat. 25 premières minutes DE FOLIE Le derby tant attendu entre les Algérois

Le derby tant attendu entre les Algérois de l'USMA et ceux du MCA (22 e journée de la Ligue 1 Mobilis) s'est achevé sans vainqueur.

PAR ANIS S.

Les deux équipes ont quitté le terrain du 5-Juillet dos à dos dans un match sanctionné par un nul de deux buts partout. Un résultat qui arrange plutôt les affaires du leader sétifien qui semble, du coup, fran- chir de nouveaux pas vers le sacre final. Pour le MCA e l'USMA, le résultat du nul ne les arrangera pas du moment qu'ils continueront à pointer à la troisième place. Dans une ambiance de feu dans une enceinte olympique du 5-Juillet des grands jours, le MCA a débuté la partie sur les chapeaux de roues. Dès le coup d'envoi, les capés de Kamel Moussa, fidèles désormais à leurs débuts de matches en fanfare, sont allés imposer leur rythme sur une équipe de l'USMA qui ne s'y attendait nullement. Quatre minutes ne se sont pas écoulées que

le très en forme Seguer parvient à donner l'avantage au Mouloudia, reprenant victorieusement de la tête un retrait parfait de Bouguèche. Le stade olympique a explosé par des Chenaoua, hystériques. Déboussolés, les Rouge et Noir ten- tent de réagir, mais ils seront, une nouvelle fois, assommés par le Doyen qui corse la note. On jouait, en effet, la 10e minute quand le MCA part en contre-attaque rapide, Nekkache sert un caviar pour Bouguèche qui ne se fait pas prier pour ajouter le deuxième but. Le Mouloudia est bien parti pour don- ner une leçon de football aux Usmistes. Mais c'était sans compter sur le réveil de ces derniers qui vont niveler la marque dans un laps de temps assez court. En quatre petites minutes, les capés de Paul Put mar- quent deux buts. Le premier par l'entremise du chevronné Meftah

profitant de flottement de la défen-

se du MCA (21'). Il sera imité à la

25e minute par Benyahia reprenant victorieusement une balle latérale de Benguit. Le cours de match change. L'on assiste alors à une

belle partie qui aurait pu basculer à tout moment. N'empêche que l'ar- bitre Achouri siffle la fin de la pre- mière période sur un nul (2-2). Un résultat qui ne changera pas au terme d'une deuxième période net- tement moins attrayante que la pré- cédente. Evoluant avec une grande prudence, les deux protagonistes ont bouclé toutes les issues rendant

le match complètement fermé. Les

occasions de but se comptaient sur les doigts d'une seule main. Et c'est

dans la logique que l'arbitre Achouri met fin à la soirée footbal- listique algéroise sans vainqueur ni vaincu.

A. S.

L'ŒIL

DE L'ARBITRE

Berber : «Il y avait hors-jeu sur le premier but usmiste»

L'ancien arbitre international

a regardé la rencontre et a accepté

de nous faire son analyse sur la prestation d'Achouri au cours de cette rencontre. Une prestation en dessous de la moyenne, selon lui. Comme attendu, les joueurs étaient les plus en vue au cours de la ren- contre. Cependant, la prestation de

l'homme en noir était elle aussi scru- tée car de ses décisions pouvait se jouer le sort de la rencontre. Pour nous parler de la prestation d'Achouri et de ses assistants, qui de mieux qu'un ancien arbitre interna- tional pour nous en parler. Il s'agit de Kamel Berber qui traine derrière lui une grande carrière. Ce dernier et à propos de l'arbitre nous a fait savoir : "Tout d'abord, je trouve que l'arbitre de la rencontre n'était pas vraiment au rendez-vous. D'abord,

il y a eu certains de ses placements

qui étaient approximatifs. Il n'était pas bien placé pour juger de cer- taines actions. Cela aurait pu influer

sur le déroulement de la ren-

contre. La première qui me vient à l'esprit, c'est sans aucun doute l'action du premier but de l'USMA. Le joueur était en position fla- grante de hors-jeu mais l'ar- bitre était mal placé et n'a pas pu bien voir. Là aussi, son assistant n'a rien fait pour déclarer le hors-jeu." Ça commen- ce bien puisque même sur le plateau de l'ENTV, on a relevé cette position d'Andria sur le premier but de l'USMA.

position d'Andria sur le premier but de l'USMA. Karaoui suite à son duel avec Meftah au

Karaoui suite à son duel avec Meftah au poteau de corner. Tout le monde a vu que Karaoui assène un coup de pied à Meftah." La seconde action qui fait débat, c'est celle de fin de match avec la faute de Meftah sur Boudebouda :

"En fin de match, tout le monde

a pu voir l'agression de Meftah sur

Boudebouda. Là, l'arbitre aurait dû sortir le caron rouge direct pour le joueur de l'USMA mais il ne l'a pas

fait. Je pense qu'il a voulu préserver le score mais ce n'est pas ça le but. Il

y aussi son assistant qui fait défaut

et qui n'a fait que confirmer les déci-

sions de l'arbitre central. En général,

je n'ai pas aimé la prestation en des-

sous de la moyenne de l'arbitre. Je lui donnerai un 5/10."

I. Z.

«Karaoui méritait un second carton et Meftah le rouge» Continuant dans son analyse de la prestation de l'arbitre, l'ancien refe- ree international relève deux actions

très importantes. La première celle de Karaoui et Meftah : "Je pense qu'il a oublié un second carton jaune pour le joueur du Mouloudia

Ouverture des portes à 14h

Les portes du 5-Juillet ont été ouvertes à partir de 14h afin de permettre aux deux galeries de prendre place dans les gradins réservés à chaque partie. Bien sûr, malgré la grosse rivalité entre les deux clubs, les fans mouloudéens et usmistes sont montés au 5-Juillet ensemble.

Korichi présent

Le DTN Korichi était présent hier au 5-Juillet pour suivre le derby algérois entre le MCA et l'USMA. Il est clair que Korichi est venu pour certes suivre le derby mais sur- tout pour voir à l'œuvre les convo- qués pour les A' qui sont du côté mouloudéen : Chita, Nekkache et Mansouri.

Zetchi aussi

Le président du Paradou, Zetchi, était lui aussi présent hier au 5- Juillet afin de suivre le choc de la journée entre le MCA et l'USMA. Pour rappel, Zetchi a deux joueurs, à savoir Mansouri qui se trouve au MCA et Benghit avec les Usmistes et voulait certainement voir ses poulains à l'œuvre.

Berraf et Neghiz étaient là

Le président du Comité Olympique Berraf et l'ex-adjoint de Leekens, Neghiz, étaient tous les deux pré- sents hier au 5-Juillet pour suivre en direct le derby entre Usmistes et Mouloudéens.

Des Européens dans la tribune de presse

Il y avait des Européens présents hier dans la tribune de presse du 5-Juillet afin de suivre le derby algérois. On apprend même que ces étrangers sont venus spécia- lement pour voir le choc entre les deux voisins mouloudéen et usmiste.

16h15, les tribunes du MCA affichent complet

Les Chnaoua ont répondu présents à l'appel étant donné qu'hier à 16h15 les gradins réservés pour les fans mouloudéens étaient archicombles à la différence de la galerie adverse où à cette heure précise, il y avait du vide.

Chaouchi applaudi

Après l'échauffement des Usmistes, les Mouloudéens fou- lent la pelouse pour s'échauffer. Le premier à le faire, c'est le gar- dien de but Faouzi Chaouchi. Les supporters du MCA lui ont réservé un accueil chaleureux lui mon- trant qu'ils comptent sur lui pour être un lion dans sa cage.

Nekkache titulaire à la place de Zerdab

Alors que tout le monde pensait que c'est Zerdab qui avait marqué

un doublé lors du rendez-vous de la phase aller serait titularisé aux côtés de Seguer et Bouguèche, mais à la dernière minute, le coach décide autrement puisque c'est Nekkache qui sera titulaire contre l'USMA.

www.competition.dz Dimanche 5 mars 2017 LE MATCH DE LA SAISON 3 2-2
www.competition.dz
Dimanche 5 mars 2017
LE MATCH
DE LA SAISON
3
2-2

BOUHENNA

«On a payé cash nos erreurs individuelles»

"C'est frustrant de rater un match surtout qu'on menait au score par deux buts. On a payé cash nos erreurs individuelles. On pouvait gagner, mais voilà c'est comme ça. On est vraiment déçus."

KACEM

«On a commis des erreurs

impardon-

nables»

"On a fait une entame de match exceptionnelle. On savait pour- tant que le point fort de l'USMA ce sont les balles arrêtées, mais on a commis des erreurs impardonnables qu'on a payées cash. Ceci dit, il ne faut pas oublier qu'on a joué à l'extérieur et c'est une satisfaction, mais quand on voit qu'on était à 2-0, on est déçus car on pouvait gagner le derby."

CHAOUCHI

«On a raté la victoire»

"Dommage, on a raté la victoire. On est bien rentrés dans le match et on a su marquer deux buts. Malheureusement, on n'est pas arrivés pas à garder cet avantage. C'est le derby, c'est comme ça. Ceci dit, il ne faut pas baisser les bras, car rien n'est encore perdu. Tant que le championnat n'est pas fini, on va se battre bec et ongles pour assurer le titre. On doit se sur- passer, car ce merveilleux public mérite les honneurs et on doit être à la hauteur."

M. Z.

Victoire

mouloudéenne

en réserve

Le Mouloudia d'Alger s'est imposé logiquement devant son homologue de l'USMA dans le cadre du championnat de la réserve. Les Vert et Rouge l'ont emporté sur le score de 3 buts à 1.

Le Mouloudia minimise

SES CHANCES

POUR LE TITRE

PAR M. ZERROUKI

Hier, la bande de Mouassa savait que seule une victoire était belle pour croire encore et plus fort au titre de champion. Mais le MCA qui a eu un scé- nario idéal à l'entame du match n'a pas su gérer. Les chances de gagner le titre se réduisent à cause des erreurs de Mouassa et ses joueurs. Un début fracas- sant pour les Mouloudéens. Deux buts en un laps de temps très court, mais le Doyen se mêle les pinceaux et n'arrive pas à gérer le score. Puisque très vite les Usmistes ont remis les pendules à l'heure. Et cela est dû à beaucoup d'erreurs commises. Même si Demou est un joueur bourré de qualités, il ne faut pas oublier qu'il est resté très longtemps loin des terrains et cela s'est fait sentir lors du derby. Il ne fallait pas changer la paire Mebarakou-

lors du derby. Il ne fallait pas changer la paire Mebarakou- Bouhenna. Face à des atta-

Bouhenna. Face à des atta- quants rapides de l'USMA, la défense du Mouloudia était très lourde à se replacer. A gauche aussi, il y avait une défaillance et cela a permis d'ailleurs à Meftah de s'expri- mer à sa guise. Hachoud n'était pas en tous les cas de figure

dans son grand jour. Mansouri aussi n'était pas le Mansouri qui faisait sensation. Il faut aussi souligner que le coach a apporté les changements un peu en retard. En tout cas, ce résultat n'arrange pas les affaires des Mouloudéens, car pour se remettre en selle afin

de reprendre la tête du cham- pionnat, il fallait gagner contre les Rouge et Noir. Les Vert et Rouge savent que ce résultat n'est pas bon car il minimise leurs chances pour avoir le tro- phée en fin de saison. M.Z.

GHRIB TIRE SUR L'ARBITRAGE

«Le 1 er but était hors jeu, mais l'arbitre assistant n'a pas bronché»

Omar Ghrib était vraiment hors de lui au coup de sifflet final. Pour lui, les arbitres de touche ont une dent contre le MCA et cela a été vu contre l'ESS et a été confir- mé face à l'USMA. Meziane Ighil dans son analyse de la première mi-temps du derby avait men- tionné qu'il y avait un retour d'hors jeu d'Andria mais l'arbitre n'a pas vu. Chose confirmée par tous les présents sur le plateau de la chaîne de télévision de l'A3. Comme eux, Omar Ghrib qui sui- vait le rendez vous du tunnel a déclaré dans ce sens : "On a un

sérieux problème avec les arbitres assistants. Le 1er but était hors jeu, mais l'arbitre assistant n'a pas bronché. C'est comme face à Sétif." Pour l'ensemble du match, Ghrib dira : "On a fait un bon match. On a marqué deux buts, malheureu- sement, on n'a pas su gérer cet avantage. " Un nul au goût de défaite pour les deux équipes qui misent sur le trophée en fin de sai- son, surtout que les deux équipes vont plonger la semaine prochai- ne dans la compétition africaine mais pour Ghrib, "ce résultat ne va pas nous affecter, on abordera

la coupe d'Afrique avec détermi- nation et conviction afin de réussir le pari". Avant de clore son inter- vention, Ghrib croit toujours au titre et pour lui, "il reste dix matches avant le tomber du rideau, et soyez sûrs que le MCA fera tout pour réussir. On n'a pas encore dit notre dernier mot." On verra si le MCA arrivera à se prendre en main, mais pour le moment, il doit se focaliser sur son RDV contre la Renaissance du Congo prévu le 10 mars prochain au 5-Juillet.

M. Z.

Il a savonné les joueurs «Ce n’est pas comme ça qu’on gagne»

Dans le vestiaire, Omar Ghrib ne s’est pas empê- ché pour mettre ses joueurs devant leurs res- ponsabilités en leur fai- sant comprendre ceci :

«Ce n’est pas comme ça qu’on gagne un titre. Vous aviez tout entre les mains, mais vous l’avez laissé partir. Je suis vraiment déçu. Car le MCA mérite bien mieux.»



Coach Put

applaudi

Les supporters de l'USM Alger sont grandement satis- faits des deux der- nières victoires de l'équipe en cham- pionnat. Ils ont accueilli en héros leur entraîneur à l'occasion du match d'hier. Les Usmistes ont longtemps applaudi leur entraî- neur dès son appari- tion sur la surface de jeu avant le début de la partie.



Ses deux

changements Comparativement à l'équipe qui a donné la réplique à l'Olympique de Médéa la journée écoulée, l'entraîneur de l'USM Alger, Paul Put, a procédé hier à des changements. Il s'agit, en effet, de la titularisation de Bourenane à la place de Benkablia, tandis que Koudri a fait son retour dans le onze de départ en rempla- cement de Belahcène. Celui-ci n'était pas concerné par le rendez-vous d'hier puisqu'il était sous le coup de la suspension.



Bourenane

en meneur

de jeu

Il faut dire aussi que la titularisation de Bourenane aura été une surprise sachant que ce dernier s'est vu confier hier la tâche de l'animation de jeu.

L'ŒIL DU COACH

Mouassa : «Le MCA était plus proche de la victoire»

la fin du derby algérois entre le MCA et l’USMA, Kamel Mouassa, le premier responsable du staff technique du MCA n’était pas content de son équipe qui n’a pas su comment garder son avantage laissant l’ad-

versaire revenir dans

le score. Ce qu’on peut

retenir de ce grand derby entre Mouloudéens et Usmistes, c’est la pre- mière demi-heure. La seconde mi-temps est à mettre totalement aux oubliettes. En tous les cas, dans sa déclaration d’après-match, Mouassa commencera par dire : «On était tout proche du troisième but, ce n’est pas normal qu’on encaisse deux buts sur balle arrêtée, alors qu’on pouvait les éviter. Ceux sont des erreurs impardon-

nables. Le MCA était plus proche de la victoire, mais on n’a pas su gérer cet

A

acquis.» Dans son analyse du match, Mouassa dira : «Sur le plan de jeu, avant le match et pendant toute la semaine, on a discuté avec les joueurs que la force de l’USMA c’est les balles arrêtées. Mais on encais- se deux buts sur des balles arrêtées. Je ne remets pas en question la défense, contrairement au match contre l’ESS, on était bien en place. C’est vrai que ce choc n’était pas le rendez vous à perdre. On a joué intelligemment et on a dominé les débats. Si on avait gagné, personne n’aurait crié au scandale. Un point mieux que rien.» Certes, un point mais l’ESS est en avance. Mouassa dira pour clore son intervention : «Malgré que l’Entente est en avance de six points, il reste dix matches et donc rien n’est encore perdu.»

M. Z.

reste dix matches et donc rien n’est encore perdu.» M. Z. Put : «Un arbitrage dépassé

Put : «Un arbitrage dépassé par les évènements»

L'entraîneur de l'USMA, Paul Put, n'a pas apprécié la prestation de l'arbitre de la rencontre, Achouri. Celui-ci n'aura pas été, selon lui, à la hauteur de l'affiche entre les deux frères algérois. " Je pense que l'arbitrage a commis beau- coup d'erreurs. Je trouve qu'il a été complètement dépassé par les évènements. C'est pourquoi j'ai demandé à mes joueurs entre les mi-temps de faire très attention. Je leur ai expliqué qu'il va falloir jouer avec beaucoup de prudence en deuxième période afin de parer à toute éventualité ", estime le technicien belge qui ne regrette pas, cependant, le résultat final du derby indiquant que " c'est un nul au goût d'une victoire ". Et de renchérir : " Nous avons eu un début de match difficile encais- sant deux buts dans les dix pre- mières minutes. Ce n'était pas de tout évident de remonter le score

devant une équipe comme le Mouloudia. Je salue la force de caractère de mes poulains."

«Voici mes

la force de caractère de mes poulains." «Voici mes champions la saison pro- chaine." «Magnifique

champions la saison pro- chaine."

«Magnifique

ambiance»

Assistant pour la première à un derby de la capita- le et découvrant ainsi son ambiance, le patron du staff technique des Rouge et Noir se dit impressionné. Ecoutons-le : "Franchement, cela fait grandement plaisir de vivre une telle ambiance. Elle aura été magnifique et empreinte du fair- play. C'est un climat digne des grands derbys. Je rends hommage aux supporters surtout ceux de l'USMA qui ont su appuyer leur équipe dans les moments les plus difficiles."

A. S.

objectifs»

Interrogé si ce match nul n'aurait pas compromis les chances usmistes de conserver son titre du championnat, l'ancien entraî- neur des Etalons du Burkina Faso dira : "Nous continuerons à croire en nos chances pour le titre. Il faudra bien négocier les pro- chains matches pour tenter de jouer le titre. Même si nous ne parviendrons pas à offrir un nou- veau titre aux supporters, il faut dire que la deuxième place demeure une bonne performance. Il faudra absolument s'assurer une participation à la Ligue des

www.competition.dz Dimanche 5 mars 2017 4 LE MATCH DE LA SAISON 2-2 Il a avalé
www.competition.dz
Dimanche 5 mars 2017
4 LE MATCH
DE LA SAISON
2-2
Il a avalé sa langue
Il revient sur son erreur face à Nekkache
DEMOU
évacué en
urgence
à l'hôpital
BENYAHIA
A la 83', Demou a fait une mau-
vaise chute et donna des
frayeurs à tout le monde.
Heureusement que Chaouchi
est intervenu à temps pour
dégager la langue de son
coéquipier, avant que le staff
médical ne lui prodigue les
premiers soins, mais ce n'était
pas suffisant, puisqu'à la 83',
Demou est sorti du terrain sur
une civière. Il a été évacué en
urgence à l'hôpital Aïssat Idir.
«Oui, il y avait
faute sur moi»
Le défenseur central de l'USMA pense que le résultat de la rencontre est
logique et que c'est un bon point de pris. Il revient sur sa faute face à Nekkache
et assure qu'il y avait bel et bien faute.
Entretien réalisé par
avoir été en difficulté.
Il a été
gardé en
observation
ANIS S.
Quel commentaire faites-vous sur
cette rencontre ?
Pensez-vous qu'il y avait mieux à
faire pour cette partie ?
faute. Qu'en est-il au juste ?
je me suis racheté et que j'ai effacé
mon erreur même si j'ai senti un coup
face à Nekkache.
Demou a ouvert les yeux, mais
très vite, il tombe dans les
pommes. Le staff médical a
Je pense que ce n'était pas une par-
tie de plaisir pour nous du moment
qu'on affrontait une belle équipe du
Mouloudia. Comme vous avez pu le
Pensez-vous que l'USMA est
toujours en course pour le titre ?
décidé de l'évacuer en urgence
à l'hôpital. Car, si le joueur
voir, on a mal débuté la rencontre et
entre dans le coma, il risque
on encaisse deux buts directement.
des lésions cérébrales. Arrivé
Après, je trouve que nous sommes
bien revenus dans la partie et on a
réussi à revenir dans la rencontre. Je
pense que ce résultat est logique du
moment qu'on a su revenir après
Sincèrement, je pense que pour
nous, il s'agit d'un bon point de pris
face à une bonne équipe du
Mouloudia. Maintenant, je ne sais
pas de quoi sera fait l'avenir mais on
prend ce point et on doit faire avec. Il
ne faut pas oublier aussi qu'il reste
encore beaucoup de matches à jouer
au cours de la prochaine période.
Eh bien je dirai qu'il y avait effecti-
vement faute sur ma personne. Moi,
j'ai senti un coup. L'arbitre n'a pas
donné une faute et a laissé le jeu se
poursuivre. Après, je n'ai pas pour
habitude de discuter des décisions
arbitrales. Le plus important c'est
d'avoir repris confiance et d'avoir
égalisé.
à Aïssat Idir, le joueur a été
très vite pris en charge. Les
Mouloudéens qui l'ont accom-
pagné, à savoir Ali Lorari et
Khaled Sellidj sans oublier
Justement, vous avez marqué le
but de l'égalisation…
Bien sûr, je pense que rien n'est
encore joué pour le titre. Il reste beau-
coup de matches à jouer. On ne va
pas abandonner et on va faire le
nécessaire pour nous battre bien
comme il faut.
Vous avez commis une erreur face
à Nekkache et avez réclamé une
A. S.
Effectivement, on pourra dire que
l'agent de sécurité sont restés
à l'hôpital pour être au chevet
RESULTATS
de leur joueur. Demou se
réveille un peu avant de s'éva-
nouir à nouveau pendant un
certain temps. Vers les coups
de 21h45, Demou ouvre les
yeux et tout le monde nous a
assuré qu'il s'est remis de son
mal, mais le médecin a décidé
de le garder en observation
pour éviter toute complication.
M. Z.
SEGUER, BOUGUÈCHE :
22 e journée
MCO
0-0
CAB
chose promise, chose due
ESS
3-1
RCR
MOB
3-0
JSK
PAR M. ZERROUKI
USMA
2-2
MCA
Il a joué
titulaire
Avant le derby, Seguer avait
annoncé dans ces mêmes
colonnes : "C'est mon match",
alors que Bouguèche avait dit :
Il faut dire qu'il y a quelques
jours de cela et dans ces
mêmes colonnes, Seguer avec
lequel on s'est entretenus
nous a assuré ceci : "C'est mon
match." Il faut dire qu'il a tenu
sa promesse, mais quoi qu'il
en soit, Seguer monte en puis-
sance depuis quelque temps.
Et le voir marquer fut la
meilleure chose qui puisse
arriver à son équipe. L'autre
joueur avec lequel on avait
discuté avant le match nous a
assuré qu'il marquerait same-
di, surtout qu'on lui avait fait
comprendre que le public
attend de le voir marquer, et
Bouguèche savait tout cela et
il allait tout faire pour remé-
dier à cela. Il a promis et il a
lui aussi tenu sa promesse
puisqu'hier, Bouguèche a ins-
crit le second but, qui n'est
autre que son premier en
2017. En tout cas, les deux
buts ont ravi les présents et
tout le monde souhaite à
Bouguèche de récidiver et ne
pas revivre ce qu'il a vécu
durant la phase aller où il
trouvait du mal à arriver à la
cage pour marquer.
DRBT
1-0
USMH
CSC
2-1
CRB
NAHD
2-1
OM
Mouassa, a décidé de faire des
changements dans sa charniè-
re centrale en faisant rempla-
cer Mebarakou par Demou.
Pour rappel, Demou n'a pas
joué depuis le 26 décembre
dernier. Face à l'OM, il avait
contracté une blessure puis
les malheurs se sont succédé
obligeant même Demou à rater
la préparation. Avant le match,
son coach lui a demandé de se
préparer, mais Demou lui a fait
comprendre qu'il était à 50%
seulement de ses capacités,
malgré cela, Mouassa a décidé
de lui faire confiance. Malgré
qu'il ne soit pas au top physi-
quement et ne soit pas au top
de sa forme, il a accepté de
jouer pour aider son équipe
dans son derby.
"Face à l'USMA je marquerai."
Les deux joueurs ont tenu leur
promesse, puisque Seguer a
ouvert la marque avant que
Bouguèche n'ajoute un but.
Hier, le Doyen a vécu un très
bon début de derby. Seguer
ouvre la marque et Bouguèche
corse l'addition en 10 minutes
de jeu. Ce fut le scénario idéal.
JSS
3-0
USMBA
CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
MATCHS
BUTS
CLUBS
Pts
J.
G.
N.
P.
P.
C.
Diff.
1. ESS
41
21
12
05
04
30
17
+13
M. Z.
2. USMBA
36
22
11
03
08
26
23
+03
3. USMA
35
21
10
Bouguèche : «Un but sans saveur»
05
06
30
19
+11
4. MCA
35
20
10
05
05
22
16
+06
Hadj Bouguèche a marqué le second but
pour son équipe. Il aurait voulu que ce but soit
synonyme de victoire, mais l'adversaire est
revenu pour remettre les pendules à l'heure et
c'est sur le score de 2 buts partout que le derby
d'hier s'est terminé.
5. NAHD
32
21
09
05
07
26
20
+06
6. JSS
31
21
08
07
06
22
20
+02
7. MCO
31
21
07
10
04
18
16
+02
8. OM
29
21
08
05
08
25
26
-01
Que diriez-vous sur ce derby algérois ?
On doit voir le verre à moitié plein et se dire
9. USMH
27
22
06
09
07
12
17
-05
que l'essentiel soit qu'on n'a pas perdu le match.
Certes, on voulait renouer avec la victoire et on
10. CRB
26
21
07
05
09
20
19
+01
avait tout pour réussir, malheureusement on se
Demou-Bouhenna,
un an après
fait rattraper. C'est comme ça, on ne peut rien
11. CSC
24
22
06
06
10
24
26
-02
changer.
Par ailleurs, en formant la
paire avec Bouhenna, Demou
retrouve ce duo un an après.
Pour rappel, les deux hommes
ont été séparés avant la finale
de la coupe d'Algérie, puisque
lors de ladite finale, il a été
décidé que Bachiri joue aux
côtés de Demou. Après,
Bouhenna a vécu des mauvais
moments avec l'ex-coach. Il
voulait partir, mais il a décidé
de rester pour continuer
12. DRBT
23
21
06
05
10
22
26
-04
En seconde période, l'équipe a reculé,
craignez-vous de vivre le scénario contre
l'Entente ?
Vous avez promis de marquer et vous l'avez
fait…
13. CAB
22
21
05
07
09
16
23
-07
Oui, mais un but sans saveur. J'aurais voulu
que mon premier but en cette année 2017 rime
avec une victoire pas avec un nul, mais c'est
comme ça. Hamdoulah, j'ai retrouvé le chemin
des filets et incha Allah, ce n'est que le début.
14. RCR
20
20
07
05
08
20
25
-05
Absolument, après que l'USMA a marqué ses
deux buts et a égalisé, on est revenus en secon-
de mi-temps avec plus de retenue et de pruden-
ce. On ne voulait pas revivre le scénario vécu
face à l'ESS.
15. JSK
18
19
03
09
07
10
18
-08
16. MOB
16
20
03
07
10
17
29
-12
l'aventure. Il a bien fait, car sa
patience a payé, étant donné
que depuis la blessure d'Azzi,
c'est lui qui est dans l'axe avec
Mebarakou. Mais, pour le
derby contre l'USMA, Bouhenna
Cette phase retour n'a pas vu un grand
Mouloudia comme lors de la première
moitié de la saison…
Vendredi prochain, le Mouloudia d'Alger
retrouvera la coupe d'Afrique avec ce match
aller du second tour contre la Renaissance
du Congo, qu'en dites-vous ?
23 e JOURNÉE
24 e JOURNÉE
MCA-MOB
MCO-JSK
USMH-JSS
DRBT-USMBA
Ecoutez ! Chaque équipe subit un passage à
CAB-ESS
CSC-OM
vide. Ça arrive. Il ne faut pas oublier qu'il reste
NAHD-MCO
CRB-RCR
dix matches avant le tomber du rideau. On ne
USMBA-CRB
ESS-NAHD
baissera pas les bras, on va tout faire pour
a joué avec Demou, une paire
remonter la pente et retrouver le sommet.
N'oublions pas qu'on a deux matches en retard
et donc rien n'est encore perdu.
On doit tout faire pour assurer la victoire et
surtout éviter d'encaisser. On doit faire le plein
pour assurer la qualification ici à Alger. On sait
que la tâche sera dure, mais on fera tout pour
réussir le pari et assurer la gagne pour retrouver
la confiance et avancer dans le bon sens. M. Z.
RCR-CSC
USMA-CAB
reconstituée après un an. M. Z.
OM-DRBT
MOB-USMH
JSK-USMA
JSS-MCA
www.competition.dz Dimanche 5 mars 2017 LE MATCH DE LA SAISON 5 2-2
www.competition.dz
Dimanche 5 mars 2017
LE MATCH
DE LA SAISON
5
2-2
Dimanche 5 mars 2017 LE MATCH DE LA SAISON 5 2-2 Les supporters des deux camps

Les supporters des deux camps ont assuré le spectacle

AMBIANCE

DE FOLIE

au 5-Juillet

ont assuré le spectacle AMBIANCE DE FOLIE au 5-Juillet PAR ISLAM Z. Comme prévu, les supporters

PAR ISLAM Z.

Comme prévu, les supporters des deux équipes ont fait un dépla- cement massif du côté du temple olympique pour suivre le déroule- ment de la rencontre. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le 5-Juillet n'avait pas affiché une telle affluen- ce depuis fort longtemps. Tous les ingrédients étaient réunis pour qu'on puisse assister à un grand match. Si à la veille du match on pouvait avoir des doutes par rap- port à la vente de l'intégralité des billets, on savait bien que les amou- reux du MCA et de l'USMA allaient faire le déplacement et remplir les travées du grand stade d'Alger. D'ailleurs, les supporters ont com- mencé à affluer au fur et à mesure que les heures avançaient. Certains se sont même présentés au stade vers les coups de 10h30. Ces der- niers ne voulaient pas rater la ren- contre. les portes ont été ouvertes avant l'heure convenue. Très vite, le

stade s'est rempli pour que tout le monde puisse mettre son grain de sel dans la partie car la bataille des tribunes allait aussi faire rage durant le derby entre les fans. cha- cun voulait gagner la bataille et prouver qu'il est bien plus fort que son voisin et rival de toujours.

Ouled El-Bahdja - Ultras ou l'art des tifos On attendait beaucoup de cette nouvelle bataille épique entre les deux galeries. Quand on parle de bataille, on parle bien sûr des tifos. On n'est pas restés sur notre faim. Deux tifos de classe mondiale qui montrent bien que ce derby est à part et qu'il n'y a pas d'équivalent en Algérie. Deux démonstrations de force de la part des deux groupes de supporters qui ont fait un travail exceptionnel et dont tout le monde va en parler encore et encore. Des images qu'on aimerait revoir plus souvent dans nos stades.

Des chants, des cris, du stress, le truc qui fait la différence Bien avant le coup d'envoi de la rencontre, on a vu que les deux galeries étaient bien chaudes et allaient grandement donner de la voix. On en a eu pour notre argent puisque les deux adversaires d'un jour n'ont pas arrêté. Des chants et des cris à la gloire de leurs équipes. des cris, des sifflets et beaucoup de stress. On pense notamment au début de match et les deux buts du MCA qui ont fait taire les Usmistes. Ces derniers ont enfin poussé un ouf de soulagement après l'égalisa- tion de Benyahia. La même chose pour les Chnaoua qui sont passés de la joie au silence.

Craquage Après avoir vu la splendeur des tifos des deux côtés et les chants qui n'ont pas cessé depuis le début de la rencontre, on attendait encore plus de la part des deux galeries. Eh bien à force d'attendre, on a été ser-

vis puisque les Mouloudéens ont commencé les premiers avec un cra- quage haut en couleur qui a fait grand bruit. Une dizaine de minutes plus tard, c'était au tour des Usmistes d'en faire de même et d'offrir un spectacle de très grande qualité. Les chants ne se sont pas arrêtés et on a eu tout ce qu'il fallait dans ce derby qui représente la vitrine du football national et qui a donné une très belle image du championnat national.

Match nul pour les fans Après avoir vu tout ce qui s'est passé, difficile de départager et dire qui était meilleur. Toutefois, comme le match sur le terrain s'est terminé par un nul, on dira aussi que le match des tribunes s'est terminé par un score de parité lui aussi. De toute façon, l'essentiel était ailleurs, pour les fans qui ont offert une démonstration de force des deux côtés. Bravo aux 50 000 spectateurs. I. Z.

Zemiti : «Dommage que la seconde mi-temps n'ait pas été comme la première»

Juste après la fin de la ren- contre, on a joint Farid Zemiti pour nous parler de la rencontre qu'il venait de suivre sur le petit écran. D'ailleurs, ce dernier a comme tout le monde beaucoup aimé le déroule- ment de la rencontre. Invité à donner son analyse de la rencontre, il a assuré : "Je pense qu'on a assisté à un très beau derby entre deux grandes équipes. La première mi-temps a vu le MCA entrer tambour battant dans la rencontre puisque les Mouloudéens on trouvé la faille à deux reprises. Par la suite, c'est l'USMA qui a repris le dessus avec deux buts également. 4 buts en 25 minutes, c'est quasiment du jamais vu. Le début d'une ren- contre comme ça, tout le monde le souhaite, joueurs, entraîneurs et fans. Cependant, il y a eu des erreurs de

marquage de la part des deux laté- raux du Mouloudia sur les deux buts de l'USMA. Pour le MCA, il lui fallait conserver le ballon et faire en sorte de gérer son avance mais ses joueurs n'ont pas pu le faire. En seconde période, je savais qu'il était impossible de revoir la même intensité qu'au cours du premier half. Le jeu s'est concentré seulement au milieu et dans les duels. On n'a pas vu grand- chose durant cette seconde moitié de la rencontre.

«Il faut tirer chapeau à Meftah» Poursuivant dans son analyse, l'an- cien entraîneur adjoint de Djamel Menad en 2013 a également fait savoir que Meftah a été l'une des clés du retour de l'USMA : "Je pense

qu'un joueur comme Meftah a fait le plus grand bien à son équipe dans ce match. il a provoqué et dédoublé et marqué. Il faut lui tirer chapeau. Maintenant, je pense qu'il a fait la dif- férence et a donné beaucoup de diffi- cultés aux latéraux du MCA dans cette rencontre importante. Il a fait ce que n'ont pas pu faire les latéraux du Mouloudia qui ne sont pas beaucoup montés au cours de cette rencontre."

«Le nul profite à l'ESS» Farid Zemiti a également commenté le score final du match en faisant savoir que finalement, ce score de parité n'arrangeait personne. "Je pense que les deux équipes ne devaient pas perdre mais finalement, ce match nul, il profite beaucoup plus à l'ESS qui prend encore de l'avance

beaucoup plus à l'ESS qui prend encore de l'avance au classement général. Maintenant, on va voir

au classement général. Maintenant, on va voir ce qui va se passer pour le reste du parcours. Je voudrais remer- cier les joueurs pour le spectacle offert sur le terrain au cours de ce match et les supporters pour rôle dans les gra- dins."

I. Z.

Benkhemassa

rechute

Mohamed Benkhemassa est en train de vivre l’un des plus pires moments de sa carrière. Bien parti pour être retenu pour le grand derby algérois d’hier ayant opposé son équipe à son éternel rival, le Mouloudia, le jeune milieu de terrain usmiste a finalement rechuté de sa blessure à la cuis- se. Ce qui l’a contraint une fois de plus à déclarer forfait pour l’im- portant rendez-vous d’hier. Jusqu’au moment où nous met- tons sous presse, la participation de Benkhemassa pour le match aller du 2e tour préliminaire de la Ligue des champions africaine demeure incertaine.

Sera-t-il opéré?

Il faut dire que la blessure du joueur à la cuisse commence a suscité de l’inquiétude car il la traîne depuis deux mois. Reste à savoir s’il sera opéré pour qu’il s’en débarrasse d’une manière définitive ? Ceci dit, Benkhemassa est bien pris en charge par le staff médical du club qui fait de son mieux afin que le joueur soit définitivement rétabli, et ce, le plus vite possible.

Beldjilali sera fixé aujourd’hui

Souffrant d’une déchirure à la cuisse qui l’a éloigné des terrains pendant plus d’un mois, Kaddour Beldjilali est complètement réta- bli. Selon les informations dont nous disposons, le meneur de jeu usmiste effectuera aujourd’hui une IRM ; si les résultats seront rassurants, il aura le feu vert pour réintégrer le groupe aux entraîne- ments à partir de demain et être ainsi apte pour le match face au RC Kadiogo. Il faut dire que le coach Put espère récupérer le plus vite possible Beldjilali, dont l’absence s’est fait ressentir.

Mansouri a eu le feu vert pour reprendre les entraînements

Victime d’une fracture au doigt, le gardien de but Smail Mansouri est enfin rétabli. Le portier usmiste a effectué avant-hier un contrôle médical et a eu le feu vert pour reprendre du service à partir de cette semaine. Ce qui signifie qu’il est opérationnel pour le match de samedi. Mais il reste à savoir s’il va être retenu face au RC Kadiogo.

Hammar devrait être retenu

Opéré avec succès au ménisque, c’est la fin de la semaine dernière que Ziri Hammar a réintégré le groupe. Le joueur est complète- ment rétabli et si tout marche comme prévu, il sera retenu face au RC Kadiogo.

Abel devrait réintégrer le groupe cette semaine

Enfin, concernant Khaled Abel, il s’est blessé aux adducteurs après le match face au DRB Tadjenanet. Se contentant des soins pendant un mois, l’état de santé du joueur est en nette amélioration. Selon les informations qui nous sont parvenues, il devrait réintégrer le groupe demain pour se préparer avec ses coéquipiers en vue du match face au RC Kadiogo. A. S.

Abdellaoui gracié

Le staff technique de l'USM Alger vient de prendre une mesure de grâce en faveur du défenseur Abdellaoui. Celui-ci était sous le coup d'une suspension en raison de sa contestation des décisions de l'entraîneur. Et pour cause, le défenseur figurait dans la feuille du match du derby.

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

www.competition.dz Dimanche 5 mars 2017 «Il faut faire l'impasse sur la coupe de la CAF» Conscient

«Il faut faire l'impasse sur la coupe de la CAF» Conscient du danger qui guette l'équipe, Aït Djoudi, qui possè- de une longue expérience, conseille aux dirigeants kabyles de faire l'impasse sur la coupe de la CAF afin de ne se concen- trer que sur le maintien. "La situation devient inquiétante à 11 matches de la fin du cham- pionnat. Il faut faire l'impasse sur la coupe de la CAF afin de sauver l'équipe de la relégation. Sincèrement, j'aurais souhaité l'élimination lors du tour précé- dent en perdant par exemple 3 à 1 ou 4 à 2. La priorité est d'as- surer le maintien et non pas de qualifier au prochain tour de la coupe de la CAF", conclut Aït Djoudi.

N. B.

6

LIGUE 1 MOBILIS

la CAF", conclut Aït Djoudi. N. B. 6 LIGUE 1 MOBILIS JSK : LES ANCIENS toujours

JSK : LES ANCIENS

toujours optimistes

PAR N. BOUMALI

En dépit de la situation catastrophique dans laquelle se trouve l'équipe à 11 matches de la fin du championnat, les anciennes gloires de la JSK gardent toujours espoir de voir leur équipe de cœur se maintenir en Ligue 1 Mobilis. Certaines d'entre elles sont en désaccord avec le président Hannachi depuis plusieurs années, mais elles ne pensent qu'à l'intérêt de la JSK à l'image de Fergani et Aït-Djoudi. Elles pensent

que l'heure n'est pas aux règlements de comptes et que l'heure est à la mobilisation pour sauver l'équipe de la relégation. Fergani et Aït-Djoudi voient différemment les choses, mais ils s'accordent tous les deux à dire que la JSK n'est pas encore en Ligue 2 Mobilis et que l'espoir de voir la JSK en Ligue 1 Mobilis la saison prochaine est toujours permis. La situation actuelle leur fait de la peine, mais ils prient tous les deux pour que la JSK ne descende pas. N. B.

prient tous les deux pour que la JSK ne descende pas. N. B. AÏT DJOUDI FERGANI

AÏT DJOUDI

FERGANI

«Il faut une révolte des joueurs pour sauver l'équipe»

Très pragmatique, l'ancien capitaine et entraîneur des Jaune et Vert, Ali Fergani, pense que le maintien de la JSK en Ligue 1 est tributaire de la réaction des joueurs dans les matches à venir. A l'instar de tous les supporters kabyles, Fergani prie jour et nuit pour que son équipe de cœur ne descende pas en Ligue 2 Mobilis. Interrogé par nos soins dans l'après-midi d'hier, sur les solutions susceptibles de permettre à l'équipe de se maintenir en Ligue 1 Mobilis, Fergani n'ira pas par 36 chemins. "Il faut la révolte des joueurs pour que la JSK assure son maintien en Ligue 1 Mobilis. Je n'ai pas vu le match face au MOB, mais la défaite de 3 à 0 reflète la prestation de l'équipe. La balle est dans le camp des joueurs qui doivent se révolter pour éviter une relégation historique de la JSK en Ligue 2 Mobilis", affirme Fergani.

«Le staff technique doit trouver des solutions» Tout en comptant sur la révolte des joueurs pour faire sortir l'équipe de la zone rouge, Fergani estime que le staff technique aussi doit trouver les solutions. "La priorité pour le moment est de sauver l'équipe de la relégation. En plus de la révolte des joueurs, le staff technique doit trouver les solutions. Il ne faut pas oublier aussi que la direction doit assumer ses responsabilités. Je pense que le problème de l'instabilité à tous les niveaux a conduit l'équipe à la situation dans laquelle se trouve actuellement", résume Fergani. N. B.

Si sa blessure s'avère méchante, il n'ira pas au Congo

Boulaouidet sera fixé

sur son sort aujourd'hui

au Congo Boulaouidet sera fixé sur son sort aujourd'hui Victime d'une blessure au mol- let la

Victime d'une blessure au mol- let la veille de la rencontre face au MOB, L'hadi Boulaouidet effectuera une échographie aujourd'hui pour être fixé sur son cas. Si sa blessure s'avère méchante, il ne fera pas le déplacement avec l'équipe au Congo. Il faut dire que plusieurs voix se sont élevées ces derniers jours pour demander aux dirigeants de se déplacer avec les remplaçants au Congo. Pour eux, il est inconcevable que les dirigeants jouent à fond leurs chances en coupe de la CAF, alors que l'équipe est sérieusement mena- cée par la relégation. Finiront-ils par avoir la sagesse en renonçant à la coupe de la CAF afin de ne se concentrer que sur le maintien de l'équipe en Ligue 1 Mobilis ? N. B.

«Hannachi doit faire appel à la famille de la JSK comme en 1993»

L'entraîneur Azzedine Aït Djoudi n'est pas indifférent à la situation dans laquelle se trouve la JSK.

pionnat, Aït Djoudi pense que ce n'est pas du tout le moment de désigner les joueurs à la vindicte populaire. "Il ne faut plus critiquer les joueurs. Au contraire, ces derniers ont besoin de sérénité, notamment en cette période délicate pour redresser la barre. Il faut que tout le monde se concentre sur le maintien, car le faux pas est interdit désormais", affirme Aït Djoudi.

«On a une bonne équipe et on doit être tous derrière elle» Au moment où certains se doutent des chances de l'équi- pe de se maintenir en Ligue 1 Mobilis, notre interlocuteur se montre optimiste. "On a une bonne équipe et le maintien est dans nos cordes. Rahmouni et Moussouni feront tous pour la sauver de la relégation. On doit être tous derrière notre JSK. Il reste encore 11 matches et j'avoue que les marges de manœuvre de notre équipe se rétrécissent, mais rien n'est encore perdu. Je suis au Maroc, mais je pleure sur la JSK", confie-t-il.

La direction va saisir la FAF aujourd'hui

Reprise à Sidi Moussa

Sauf surprise de dernière minute, les coéquipiers du capitaine Rial reprendront le chemin des entraînements demain après-midi au CTN de Sidi Moussa. C'est hier après- midi que les dirigeants du club ont pris cette décision. Plusieurs facteurs ont motivé le choix de Hannachi et ses proches collaborateurs. D'abord, par cette décision, les dirigeants du club veulent éviter une grosse pression aux joueurs en reprenant les entraînements à Tizi Ouzou. Et puis, l'équipe quittera le territoire national mercredi après-midi pour rallier la capitale du Congo, l'idéal donc pour les joueurs est d'effectuer deux séances d'entraînements à Alger avant de partir au Congo. Comme les joueurs se trouvent dans une situation catastrophique, notamment sur le plan psychologique, ils ont besoin d'être ensemble pour dépasser cette crise, pour toutes ces raisons, les responsables du club veulent programmer un mini-stage de quarante- huit heures au CTN de Sidi Moussa. Hannachi va solliciter Raouraoua ce matin pour mettre à la disposition de la JSK le Centre technique national de Sidi Moussa comme ce fut le cas par le passé avec l'ESS, le MOB… A. H.

Il exerce au Maroc, mais il suit avec un grand intérêt tout ce qui se passe dans l'équipe de son cœur. Réclamé par le public kabyle depuis bien long- temps, Aït Djoudi a toujours montré sa dis- position à aider la JSK. Joint hier dans l'après-midi, il affir- me que la JSK n'est pas encore en Ligue 2 Mobilis et que ses chances du maintien sont tou- jours intactes. "Pour sauver l'équipe de la relégation, il faut que le président Hannachi fasse appel à toute la famille de la JSK comme c'était le cas en 1993. Chacun apportera un plus à l'équipe. La priorité est de sauver l'équipe de la reléga- tion et non pas de régler les comptes", suggère Aït Djoudi qui recommande à tout le monde de laisser les différends de côté et de ne penser qu'à l'intérêt de la JSK.

«Il ne faut plus critiquer les joueurs» Affecté par l'avant-dernière place qu'occupe l'équipe à 11 matches de la fin du cham-

Ils attendaient les joueurs vendredi soir, ni insulte, ni accrochage…

Le «beau» geste des supporters

Vendredi dernier, à l'issue de la rencontre qui a opposé la formation du Djurdjura au Mouloudia de Béjaïa, plusieurs supporters se sont déplacés à l'hôtel Ithourar pour attendre le retour de l'équipe. A l'arrivée des joueurs, les fans des Canaris qui étaient sur place ont donné une belle leçon aux joueurs. Les supporters n'ont pas insulté les camarades de Rial, ils ne se sont accrochés avec aucun joueur mais ils ont balancé quelques phrases blessantes en direction

des Berchiche et consorts.

«Pourquoi avez- vous terni l'image du club» "On veut juste savoir pourquoi vous avez terni l'image du club, vous n'avez pas honte, vous avez perdu par un score lourd face à une équipe qui ne s'entraîne même pas, le match s'est déroulé à huis, on veut juste comprendre ce qui ne tourne pas rond au sein de l'équipe", déclaraient les supporters en direction des joueurs, néanmoins,

aucun élément de l'effectif n'a pu répondre aux questions des supporters…

«Sauvez la JSK et partez tous» Avant de partir, les supporters ont balancé cette phrase en direction des Yettou et consorts :

"Sauvez l'équipe et partez tous, on ne vous insulte pas, on ne va pas vous frapper mais on ne veut plus vous voir au club, continuez cette saison, laissez l'équipe là ou vous l'aviez trouvée et partez tous." A. H.

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

JSK

7

www.competition.dz Dimanche 5 mars 2017 JSK 7 RAHMOUNI ET MOUSSOUNI essuient leurs 1 r e s

RAHMOUNI ET MOUSSOUNI

essuient leurs 1 res critiques

PAR MOHAMED A.

Si

essuient leurs 1 r e s critiques PAR MOHAMED A. Si après le semi-échec concé- dé

après le semi-échec concé-

l'entraîneur Rahmouni et son adjoint Moussouni ont été épargnés par les critiques, ce n'est pas le cas après l'humiliation de vendre-

di

les voyaient comme des sauveurs à leur arrivée, ont remis en cause leur choix face au MOB. Ils n'ont pas compris le choix de certains joueurs qui à leurs yeux ne devaient pas jouer d'en- trée. Raison pour laquelle le président Hannachi parle d'ores et déjà de

devant la JS Saoura à domicile,

dernier. Les dirigeants

l'éventualité de renforcer

le

venir. Rahmouni et Moussouni

staff dans les jours à

ont été accueillis avec les honneurs, et par les sup- porters et par les diri- geants, mais le deuxiè- me échec concédé en championnat ne leur

a

tiques. Evidemment, ils ne sont pas les seuls responsables de ces

valu que des cri-

deux derniers échecs, mais au- delà de ces deux

contre-perfor-

mances, c'est la prestation de

Vers le renforcement du staff

Selon une source proche de la direction, le président Hannachi songe sérieusement à renforcer le staff technique à la suite de l'humiliation subie par son équipe vendredi dernier à Béjaïa. Se trouvant entre l'enclume et le marteau, il affirme qu'il va bien réfléchir avant de prendre une quelconque décision. Cela fait à peine quelques jours qu'il a recruté Rahmouni et Moussouni et c'est pour cela qu'il ne veut pas se précipiter concernant le renforcement du staff technique. Paniqué par la lourde défaite concédée devant le MOB, le président Hannachi pèse le pour et le contre avant de trancher sur le sujet. Il faut dire que le choix du onze face au MOB a surpris tout le monde y compris les dirigeants qui ne comprenaient pas certains choix de Rahmouni et Moussouni. La situation devient très critique à 11 matches du baisser du rideau et il n'est pas du tout à écarter le renforcement du staff avant ou après le retour de l'équipe du Congo. M. A.

avant ou après le retour de l'équipe du Congo. M. A. Le duo Mourad Rahmouni et

Le duo Mourad Rahmouni et Fawzi Moussouni n'a pas échappé aux critiques après la lourde défaite concédée face au MOB.

l'équipe qui inquiète.

les joueurs mouilleront leurs maillots, mais les supporters ont vite déchanté. Non seulement la presta- tion de l'équipe est plus catastro- phique qu'avant, mais le duo Rahmouni-Moussouni donne l'im- pression aussi d'être impuissant. Il ne fait que rejeter la responsabilité sur les joueurs en déclarant à chaque fois qu'ils ne méritent pas de porter le maillot de la JSK.

Tout le monde sait qu'il y a des joueurs qui sont limités dans l'effec- tif, mais Rahmouni et Moussouni doivent aussi assumer leurs respon- sabilités. A force de rejeter la respon- sabilité des échecs sur les joueurs, cela a fini par se retourner contre eux. C'est à eux d'apporter une certaine organisation tactique sur le terrain au lieu de dire qu'on a joué anarchique- ment. C'est à eux aussi de bien prépa- rer les joueurs physiquement surtout

qu'ils sont à la tête de l'équipe depuis plus de 3 semaines. C'est à eux aussi de leur assurer une bonne prépara- tion sur le plan mental pour leur redonner la joie de jouer, car il y va de la survie de la JSK en Ligue 2. Ils doivent aussi expliquer aux fans ce qu'ils comptent faire pour sauver l'équipe au lieu de se contenter de déclarations lapidaires après chaque

échec.

M. A.



Aucune tac- tique sur le ter- rain, fléchisse- ment des joueurs sur le plan physique et choix de joueurs contestés. Cela ne fait qu'aggraver la situation pour une équipe qui occupe l'avant- dernière place au classement général avec 18 points à 11 journées de la fin du championnat. Les suc- cesseurs de Hidoussi accablaient après chaque échec les joueurs, mais ils doivent assumer leurs responsabilités. Personne ne doute de leur amour pour la JSK, mais cette dernière a besoin d'un sauveur. En acceptant de succéder à Hidoussi, Rahmouni et Moussouni ont ressuscité de l'espoir chez les supporters. Ils ont déclaré qu'ils ne badineront pas avec la discipline et que

Le laisser-

aller continue

Au moment où les supporters pleuraient sur l'avenir de leur équipe, certains joueurs ne sont pas revenus avec l'équipe à la fin de la rencontre face au MOB. Les Asselah, Rial et Baïtèche ont préféré rejoindre Alger par leurs propres moyens. Cela reflète l'état de déliquescence dans laquelle se trouve la JSK à cause d'une direction incapable d'imposer aux joueurs de faire le déplacement ensemble.

HANNACHI : «Je n'abandonnerai

pas l'équipe»

Il s'est réuni avec les dirigeants hier

Le premier responsable de la JSK s'est déplacé hier en début

A l'issue de la rencontre MOB-

JSK de vendredi dernier, de fortes rumeurs circulaient à Tizi Ouzou concernant la démission de Mohand-

Chérif Hannachi, l'humiliante défaite des Canaris du Djurdjura devant la lanterne rouge du classement a pro- voqué une grande tempête au sein de

la maison jaune et vert, néanmoins, le

numéro 1 de la JSK ne compte pas jeter l'éponge. "Je n'ai jamais fui mes responsabilités, ce n'est pas aujour- d'hui que je vais le faire, je n'abandon- nerai pas l'équipe, j'assume tout, c'est vrai, les joueurs n'ont rien fait pour gagner à Béjaïa, au contraire, ils étaient absents sur le terrain mais c'est moi qui encaisse, comme à chaque fois. Bref, depuis que j'ai pris la prési- dence du club, je n'ai jamais fui mes responsabilités, l'équipe est sérieuse- ment menacée par la relégation, je suis très conscient de la situation que traverse le club mais je ne vais pas fuir l'équipe ou partir", nous dira Mohand-Chérif Hannachi.

«On est condamnés à sauver le club» Concernant l'avenir de son équipe en Ligue 1 Mobilis et les plans que la direction compte mettre en place pour sauver l'équipe d'une relégation historique, le président de la forma- tion de la ville des Genêts avoue :

"Tout simplement, on est condamnés

à sauver le club de la relégation.

Comme je vous l'ai déjà dit, je suis très

conscient de la situation actuelle de

l'équipe, on va tout faire, on fera le maximum pour assurer notre main- tien parmi l'élite, je sais que notre mis- sion ne sera pas facile mais on ne bais- sera pas les bras, on fera le maximum pour éviter la rétrogradation."

«Pourtant, j'ai promis

une prime de 20 millions aux joueurs» Sur les moyens que la direction du club va mettre pour essayer de sauver l'équipe, le premier responsable du club phare de la wilaya de Tizi Ouzou précise : "On a mis tous les moyens à la disposition des joueurs et des membres du staff technique, on n'a rien à se reprocher sur ce plan. A titre d'exemple, vendredi passé, l'équipe a joué le MOB qui est toujours le der- nier du classement malgré sa victoire, le match s'est déroulé à huis clos mais pour bien motiver les joueurs, je leur ai promis une prime de vingt millions de centimes, que puis-je faire de plus. On va mobiliser les joueurs, on mettra tous les moyens à leur disposition, c'est à eux de réagir."

«Je ne comprends pas ce que s'est passé à Béjaïa» Sur un plan technique, le président de la Jeunesse Sportive de Kabylie n'arri- ve pas toujours à comprendre ce que s'est passé sur le rectangle vert. "Sincèrement, je n'arrive toujours pas

à comprendre ce que s'est passé ven- dredi passé à Béjaïa, les joueurs n'ont rien fait sur le terrain, et puis,

les joueurs n'ont rien fait sur le terrain, et puis, quelques éléments ne devaient pas jouer

quelques éléments ne devaient pas jouer d'entrer. Bref, ce sont des détails qui concernent les membres du staff technique."

«La saison passée et à 10 journées de la fin du championnat, on a sauvé l'équipe et…» Malgré l'humiliante défaite de ven- dredi passé, Hannachi reste optimiste et confiant en même temps concer- nant l'avenir de son équipe en Ligue 1 Mobilis. "C'est vrai, l'équipe se trouve dans une situation catastrophique mais on peut toujours sauver les meubles, il reste trente-trois points en jeu, c'est à nous de réagir, aux joueurs, aux membres du staff technique… La saison passée, à dix journées du bais- ser de rideau du championnat, l'équi-

pe était sérieusement menacée, on n'a non seulement assuré notre maintien mais on a aussi réussi à se hisser sur le podium et d'assurer une participation à une compétition continentale. Les joueurs doivent s'inspirer du scénario de la saison passée."

«Arrêtons les critiques, jugez-moi en fin de saison» Pour conclure, Hannachi lance un appel à tous les amoureux des Jaune et Vert. "Tout le monde doit s'unir autour du club, c'est le moment ou jamais pour l'union sacrée, qu'on arrête de perturber l'équipe par les critiques. C'est vrai, la situation est catastrophique, laissez-nous sauver le club d'abord, en fin de saison, jugez- moi."

A. H.

d'après-midi au siège du club, Hannachi a rencontré les dirigeants, il voulait revenir avec eux sur le match de la veille, sur les choses qui n'ont pas tourné rond mais il voulait beaucoup plus dégager un bon plan de sauvetage.

Il se réunira avec les membres du staff technique aujourd'hui

Hannachi convoquera les membres du staff technique aujourd'hui à une réunion d'urgence. Le président va revenir avec les entraîneurs de l'équipe première sur les choses qui n'ont pas marché lors du derby, les deux parties vont aborder plusieurs détails qui concernent l'avenir du club lors de cette réunion. Rahmouni sera appelé à communiquer son programme de préparation avant le départ de l'équipe au Congo.

Il fera le déplacement au Congo

Contrairement au précédent déplacement de l'équipe au Liberia où le premier responsable de l'équipe ne s'est pas déplacé avec l'équipe, mercredi prochain Hannachi fera le voyage au Congo, c'est lui d'ailleurs qui présidera la délégation des Jaune et Vert.

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

8

MOB

www.competition.dz Dimanche 5 mars 2017 8 MOB  Belkacemi s'est illustré Le jeune attaquant mobiste Ismaïl

Belkacemi

s'est illustré

Le jeune attaquant mobiste Ismaïl Belkacemi qui est resté longtemps muet en laissant tout le monde penser que c'était certes un bon attaquant mais plutôt

mal à droite devant les bois a profité de la sortie forcée de Faouzi Yaya après sa blessure pour prendre place sur le terrain et mettre fin aux spéculations. Belkacemi

a donc réalisé une rencontre

des plus grandioses et s'est

ainsi illustré à la 57' avec un grand sang -froid pour déclencher une frappe qui s'est directement logée dans les filets de la JSK en laissant Asselah impuissant, l'attaquant n'est pas resté la puisque c'est encore lui et après avoir fourni un grand travail individuel parvient à pénétrer la forteresse de la JS Kabylie et donner un ballon destiné en première intention à Bouchema bien placé mais que Berchiche a finalement fait le travail

à sa place.

Benmelouka n'a pas eu froid aux yeux

Le défenseur qui a pris place dans ce derby au poste d'arrière gauche et ceci afin de remplacer Benali suspendu a, en effet, fait valoir ses qualités lors de cette rencontre, Benmelouka

a non seulement assuré la

protection du flanc droit tout en ne ratant pas l'occasion de monter donner un coup de main en attaque, chose qu'il lui a permis de gagner son duel face à Asselah à la 65' en inscrivant son premier but sous les couleurs du MO Béjaïa.

Bouchema monte en puissance

Malgré le fait que la nouvelle recrue qui a débarqué au club béjaoui lors de ce dernier mercato n'a pas eu l'occasion d'inscrire une réalisation lors du derby de vendredi, lui qui était quasiment présent dans la surface de la JS Kabylie tout au long de la seconde période, le milieu récupérateur mobiste monte en effet en puissance, et ce, après la prestation produite

à Relizane, Bouchema a

confirmé vendredi qu'il mérite de porter les couleurs du club des martyres en ne ménageant aucun efforts pour aider ses camarades sur le terrain.

Grand match pour Bentayeb

Après le forfait à la dernière minute de Boucherit, Smaïl Bentayeb s'est vu confier le rôle de milieu récupérateur en prenant place sur le

terrain d'entrée pour être aux côtés de Bouchema. Bentayeb

a donc signé sa deuxième

titularisation après celle de la dernière rencontre face au RC Relizane, le milieu de terrain mobiste a en effet donné le meilleur de lui- même durant ce derby en effectuant une très grande rencontre.

Les Béjaouis ont signé leur retour dans la course au maintien qui devient à présent plus jouable que jamais, après une grosse prestation vendredi lors du derby contre la JSK, prouvant ainsi qu'ils valaient plus qu'on le croyait.

De notre correspondant

BADIS BESSAÏ

Après les dernières contre-perfor- mances à domicile et à l'extérieur, les camarades de Benmelouka ont prouvé qu'ils avaient seulement un problème moral lors des derniers faux pas lors des précédentes batailles qu'ils ont livrées. Les poulains de Boussaâda n'ont pas démérité sur le plan physique et ont tenu tête à leurs adversaires, avec à la clé trois jolis buts inscrits en deuxième mi-temps, chose qui explique nettement leur forme dans ce match. Aucun supporter n'espérait mieux que ce scénario qui relance com-

plètement les pronostics et permet à l'équipe de gratter quelques points pour être plus proche que jamais des équipes qui la devancent au tableau général. Cette victoire sera très répara- trice pour le moral du groupe car le dri- ver attendait une telle réaction des joueurs qui ont fait un match exemplai- re sur le plan tactique, en étant un vrai poison pour l'adversaire, chose qui a permis au MOB de récolter les trois points de la victoire. Le groupe a donc fait le plein durant cette rencontre qui permettra à l'équipe phare de la Soummam de continuer la compétition

avec une énorme volonté qui sera leur

seule clé pour assurer le maintien en fin de saison.

L'équipe a sorti le grand jeu C'est donc face à des tribunes vides à cause de la sanction du huis clos infli- gée au MOB, que les camarades d'Yaya ont entamé cette grande affiche du derby face à la JSK dans sa 6e édition, l'enjeu était énorme car le perdant de cette rencontre se voyait déjà dans la peau d'une des équipes qui seront relé- guées en Ligue 2 Mobilis cette saison, c'était donc la rencontre qu'il ne fallait

LES CRABES

REFUSENT DE MOURIR

rencontre qu'il ne fallait LES CRABES REFUSENT DE MOURIR surtout pas rater et ceci pour pouvoir

surtout pas rater et ceci pour pouvoir encore espérer un éventuel maintien, chose que les joueurs mobistes ont bien compris et qui n'ont pas raté l'occasion de faire comprendre à la JSK que le MOB n'a pas encore dit son dernier mot dans cette course au maintien en s'illustrant parfaitement pour finir la rencontre sur une victoire écrasante de trois buts à zéro.

Une 2 e mi-temps complètement différente Le niveau de jeu qu'on a vu en premiè- re mi-temps laissait vraiment à croire que c'était une rencontre entre deux équipes sans âme avec pratiquement

aucune action créée de part et d'autre, chose que la bande à Boussaâda n'a pas tarder à rectifier dès le retour des ves- tiaires contrairement aux protégés de Rahmouni qui croyaient que la physio- nomie de la deuxième période serait identique à celle de la première et qui voulaient se contenter d'un seul point. Les Béjaouis ont donc pris leur courage à deux mains dès l'entame de la seconde période en montrant un visage complètement différent de celui des premières quarante-cinq minutes en jouant ainsi à fond l'attaque, chose qui leur a permis d'ouvrir aussi tôt le score et de parvenir à en mettre deux autres buts avant de bien gérer

la fin de la rencontre.

La défense était aussi au rendez-vous La victoire face à la JS Kabylie était due aux trois buts inscrits dans ce match, mais aussi à la résistance de la défense de l'équipe qui a fait un sans-faute lors de ce match. Boussaâda a su comment boucler toute les issues durant ce match, les défenseurs ont été présents mentalement dans ce match et ont privé la JSK de prétendre à la victoire en remportant tous leurs duel contre les attaquants de la formation de Tizi Ouzou qui ont été comme muselés tout au long des 90 minutes. B. B.

BOUSSAÂDA : «On continuera à nous battre jusqu'au bout»

: «On continuera à nous battre jusqu'au bout» Il avait la mine réjouie, après la précieuse

Il avait la mine réjouie, après la précieuse victoire réalisée par son équipe, vendredi dernier, face à la JSK. Abdelwehab Boussaâda estime que malgré la difficulté de la tâche, les joueurs ont tenu leur rôle convenablement durant ce match.

équipe, on a fait preuve de patience en poursuivant notre travail. On a eu cette chance de continuer et de prouver que le groupe était très soli- daire, malgré toute la pression qu'il a vécue. Après la dernière rencontre, on a beaucoup parlé avec les joueurs et on a essayé surtout de les mettre en garde. L'équipe a montré un jeu très plaisant, surtout en deuxième mi-temps où on est arrivés à créer le danger devant les bois de la JS Kabylie et finir par en inscrire trois buts et tout cela ponctué d'une belle victoire. J'ai demandé aux joueurs de ne pas prendre des risques inutiles."

«Le plus dur reste à venir, il faut être plus costauds» En abordant la suite de la compéti- tion, Boussaâda estime que toutes les rencontres qui restent à jouer seront plus difficiles que les précé- dentes, surtout que tous les clubs se valent désormais. "On doit vraiment redoubler d'efforts car les matchs qui nous attendent seront plus diffi-

«Nous étions dans l'obligation de gagner ce match. Après les der- nières défaites, il ne fallait surtout pas rater ce match à domicile devant la JSK. C'est toujours important de ne pas rater un match derby. On arrive à gagner ce match tant atten- du. C'est vraiment fabuleux ! Ainsi, je ne peux qu'être fier de mes joueurs qui ont fait ce qu'il fallait faire. Cette victoire est importante, car elle va nous booster encore plus sur le plan mental."

ciles. Tous les clubs vont essayer de gagner pour atteindre leur objectif. On n'aura pas la tâche facile, on devra rester très vigilants même à domicile, afin d'éviter toute mauvai- se surprise."

«Le maintien ? Une mission difficile, mais on y croit toujours» Bien que le MOB soit toujours posi- tionné à la dernière place, le coach estime que ses joueurs doivent se battre, du moment qu'il reste encore plusieurs points à prendre. "On ne doit pas baisser les bras et redoubler d'efforts car désormais le maintien est plus relancé que jamais Mathématiquement, on n'est pas encore en Ligue 2 Mobilis, donc on se battra jusqu'au bout. Je ne suis pas un rêveur mais je pense qu'on doit jouer nos derniers matchs à fond, je pense qu'on n'a pas le droit de lâcher. Quelle que soit l'issue de cet exercice, on doit honorer nos enga- gements jusqu'au bout." B. B.

«Malgré tout, on a fait preuve de patience» "En dépit du fait qu'on ait vécu des moments très diffi- ciles ces derniers jours, sans omettre la grogne des sup- porters qui eux aussi étaient inquiets pour leur

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

 

22 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

 

9

DRBT

1

EL-HARRACH

USMH

0

Réserve :

Stade Lahoua-Smaïl

DRBT 0 - USMH 0

 

But :

En match d'ouverture du match des seniors, les deux équipes réserves se sont neutralisées sur un score vierge de zéro partout. Les Jaune et Noir ont dominé leurs vis-à-vis pendant les 90 minutes de la partie mais sans parvenir à inscrire le moindre but. Malgré les nombreuses occasions de scorer, la ligne offensive des Harrachis est restée muette. Le duel des deux formations a été marqué par un niveau acceptable, mais la dernière touche a manqué aux Harrachis qui auraient pu revenir avec la totalité des points.

 

Djahel (3').

Litim 3 Fourloul 4 Terbah 3 Aib 4 Guitoune 4 Guerrabis 3 Haddad 4 Djahel 3 (Noubli 85') Demane 3 El-Mouaden 4 (Si-Amar 60') Chibane 3 (Maroci 65') Ent. : Bougherara

Zeghba 4 Hamidi 3 (Fekih 85') Djeghbala 3 Harrag 3 Madani 4 Dahar 3 (Saiahi 74') Abdet 3 Benamra 3 (Mellel 60') Belarbi 3 Debari 3 Younès 4 Ent. : Charef

 

DANS LE DOUTE

Cette victoire arrachée face à l'USMH sur le score et battre la vigilance du gardien

Cette victoire arrachée face à l'USMH sur le score

et battre la vigilance du gardien Zeghba. Touchés dans leur amour- propre, les Harrachis

l'arbitre Bessir sans hésiter désigne le point de penalty. Chibane chargé de le tirer

Terrain praticable, temps ensoleillé, affluence appréciable, arbitrage du trio Bessiri-Bourechoun-Bouhassoun.

Averts :

DRBT : Litim (45'), Guitoune (81') USMH: Abdet (26'), Madani (45'), Harrag (85')

Mezouani et Mehsas non convoqués

Deux joueurs du DRBT, en l'occurrence, Mazouni et Mehsas, n'ont pas été convoqués pour le match d'hier face à l'USMH. Titulaires indiscutables sur l'échiquier de l'entraîneur Liamane Bougherara, les deux éléments ne figuraient même pas dans la liste des 18. Selon notre source, leur mise à l'écart est due à un choix tactique du driver du DRBT.

Film du match

3' Sur une passe latérale d'El- Mouaden, Djahel à la réception et de son pied gauche dévie la balle dans les filets. 10' Younès avait grandement la possibilité de marquer, mais au moment d'ajuster son tir, un défenseur lui arrache la balle. 22' Benamra de la gauche sert Belarbi à la pointe de l'at- taque, ce dernier rate sa reprise de balle. 33' Haddad effectue un cro- chet à l'intérieur des 18 mètres et enchaîne avec un tir, mais Zeghba a réussi à écarter le dan- ger. 45' Penalty accordé au DRBT, Chibane chargé de le transformer rate son coup de pied et frappe sur la barre trans- versale. 60' Tir à ras de terre d'Younès des 20 mètres, mais sa balle est captée facilement par le gardien Litim. 75' Demane en bonne posi- tion tente un tir, sa balle s'écrase contre le poteau droit du gar- dien. 87' Coup franc des 25 mètres au profit de Tadjenanet, botté par Haddad dans les bras du portier Zeghba.

étriqué de 1 à 0 permet au DRBT de quitter la place de premier relégable et s'éloigner de la zone de turbulences.

Après une série de trois matchs sans victoire, l'USMH n'a pas pu provoquer le déclic en s'inclinant en déplacement sur la plus petite des marges (1-0) face au DRBT. Les camarades du capitaine Sofiane Younès ont été cueillis à froid par les locaux qui ont trouvé le chemin des filets dès la 3 e minute de jeu par l'intermédiaire de Djahel. Suite à une passe latérale d'El-

Mouaden, l'attaquant du DRBT n'a trouvé aucune peine pour mettre le cuir au fond des filets

quittent leur zone et se jettent vers l'avant mais sans parvenir à franchir la ligne défensive des locaux qui renvoient toutes les tentatives des attaquants des Jaune et Noir. 19 minutes après le but encaissé, les visiteurs ratent une occasion nette de revenir dans la partie et remettre les pendules à l'heure. Bien servi dans la surface de vérité par Benamra, le milieu de terrain Belarbi rate complètement sa reprise qui finit dans les décors. Malgré la domination des Harrachis, la défense du DRBT tient bon en cette première mi-temps, en optant pour des contre-attaques précises et dangereuses. A la

45', un défenseur harrachi ne trouve pas mieux que de faucher un attaquant adverse dans la surface de vérité et

frappe sur la transversale et prive ses coéquipiers de la seconde réalisation. Et c'est sur cet avantage d'un but à zéro que l'arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires. Après la pause citron, les Harrachis sont revenus sur le terrain avec la ferme intention de revenir dans le score et relancer le match. Boualem Charef change sa tactique de jeu et opte pour un schéma purement offensif en passant du 4-4-2 au 4-3-3. Un changement tactique qui permit aux camarades d'Younès de prendre les choses en main en cette seconde période en pressant leurs adversaires dans leur périmètre, mais l'efficacité

fait encore défaut à cette équipe d'El- Harrach qui reste sur un zéro but inscrit en trois matchs. B. S.

 

Bouda dans les 18

Non convoqué depuis l'entame de la phase retour du championnat, l'attaquant Bouda a été retenu hier à l'occasion du match face à l'USMH. Suite à la mise à l'écart du buteur Mazouni, Liamine Bougherara a fait appel à son jeune attaquant Bouda qui a pris sa place sur le banc des remplaçants.

Les joueurs du DRBT ont perçu 1 mois de salaire

Pour motiver les joueurs afin de remporter la rencontre face

à l'USMH et quitter la zone de turbulences, le président du DRBT, Tahar Graiche, a payé un mois de salaire pour les

camarades de Chibane. Un geste qui a fait beaucoup de bien aux protégés de Liamine

 
     
BOUGHERARA : «Une victoire méritée» Approché par nos soins à l'issue de la rencontre, l'entraîneur

BOUGHERARA :

«Une victoire méritée»

Approché par nos soins à l'issue de la rencontre, l'entraîneur du DRBT Liamine Boughrara s'est dit satisfait du résultat et la prestation de son équipe qui a su gérer le match. " Je pense que c'est un résultat logique face à une équipe de l'USMH qui n'a pas démérité. Vu la physionomie de la partie, je dirais qu'on mérite amplement ce succès qui nous permet de souffler et quitter la zone rouge. On aurait pu tuer le match en fin de la première mi-temps, si on avait réussi à transformer le penalty, mais le plus important c'est d'avoir empoché les trois points. Les joueurs doivent garder les pieds sur terre et continuer à travailler en prévision de reste du parcours qui nous attend en championnat ", nous a déclaré le premier responsable du staff technique du DRBT.

 

 

Hamidi retrouve le onze

Le jeune milieu de terrain, Zakaria Hamidi, qui se contentait de quelques brides de temps de jeu depuis l'entame de la deuxième phase du championnat a été aligné d'entrée hier à l'occasion du match face au DRBT. Le joueur de 20 ans qui a connu sa dernière titularisation lors du match nul à domicile (0-0) face à l'Olympique Médéa, comptant pour la 15e journée du championnat, a retrouvé hier après-midi sa place sur l'échiquier de Boualem Charef.

Une

cinquantaine

de Harrachis

dans les

tribunes

Les supporters de l'USMH n'ont pas manqué d'effectuer le long trajet jusqu'à l'Est du pays pour accompagner leur équipe. En effet, pas moins de cinquante fans étaient présents hier dans les tribunes du stade Lehoua-Smaïl pour soutenir leur équipe. Cette poignée de supporters a donné de la voix aux camarades de Belarbi, avant et pendant les 90 minutes de la partie.

Bougherara qui se sont donnés à fond hier face à leurs hôtes.

Zekour promu

senior

Le jeune attaquant de l'équipe réserve, Oussama Zekour, a enregistré hier sa première convocation avec les seniors. Très bon depuis l'entame de l'exercice avec l'équipe réserve, l'entraîneur Bougherara a décidé de lancer cet attaquant de formation en cette deuxième phase du championnat.

YOUNÈS : «L'efficacité nous a fait défaut»

Contrairement au reste des joueurs et les membres du staff technique qui refusaient de s'exprimer à la suite de cette défaite concédée en déplacement, le capitaine Sofiane Younès a accepté volontairement de répondre aux questions des journalistes présents sur les lieux. L'attaquant harrachi est très déçu à la suite de cette énième défaite et estime que beaucoup du travail attend ses coéquipiers et lui pour remonter la peinte. "C'est toujours difficile de revenir avec un bon résultat en déplacement. L'adversaire nous a cueillis à froid, nous avons encaissé un but à la 3e minute et malgré les nombreuses occasions que nous nous sommes procurées, on a manqué de chance devant les bois. Il faut vite oublier cet échec et se remettre au travail pour corriger les insuffisances et remonter la pente", nous a déclaré Sofiane Younès.

se remettre au travail pour corriger les insuffisances et remonter la pente", nous a déclaré Sofiane

B. S.

Mellel sur

le banc

L'attaquant Benamar Mellel s'est vu sauter de l'équipe-type qui a donné la réplique hier à la formation du DRBT. Le natif de Mascara qui a repris mercredi le chemin des entraînements après avoir raté le début de la préparation à la suite d'une blessure aux adducteurs a débuté la partie sur le banc, et le staff technique qui n'a pas voulu prendre des risques a décidé de faire appel au jeune Zakaria Hamidi. Mellel a effectué son entrée à la 72e minute de jeu à la place de Marouane Benamra.

Djeghbala préféré à Chenoufi

Pour combler le vide laissé par le défenseur Zineddine Boulekhoua qui souffre d'une blessure au genou, l'entraîneur harrachi Boualem Charef a fait appel à Abdelmalek Djeghbala. L'ancien joueur du MCA et du RCA a été préféré à son camarade Fayçal- Hocine Chenoufi. Le premier responsable du staff technique des Jaune et Noir a préféré aligner un défenseur axial sur le couloir gauche.

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

10 LIGUE 1 MOBILIS 22 e JOURNÉE NAHD 2  Sur un doublé Réserve :
10
LIGUE 1 MOBILIS 22 e JOURNÉE
NAHD
2
Sur un doublé
Réserve :
OM
1
NAHD 2 - OM 0
Stade du 20-Août-1955
Buts :
NAHD : Gasmi (34', 88')
OM : Gherbi (73')
Chez les réservistes, les Nahdistes
l'ont emporté 2 à 0 sur deux
réalisations signées Saïdani et
Haroune.
DE GASMI
Doukha 3
Laribi 4
(Bendebka 68')
Satli 3
Khiat 4
Zeddam 2
Ouertani 3
Ouali 3
(Daouadji 85')
El-Orfi 3
Ardji 3
(Benamara 70')
Gasmi 0
Abid 3
Ent. : Michel.
Ousserir 3
Ouchène 3
(Zeroual 72')
Lamara 3
Boubekeur 3
Saâdou 3
Boukhenchouche 3
Ouadah 2
(Herida 82')
Bouchiba 3
(Benaïssa 85')
Sebie 3
Gherbi 4
Banouh 4
Ent. : Slimani.
Pagaille à l'entrée
Ouvert, le match entre le NAHD et
l'OM n'a, certes, pas atteint le haut
niveau mais a vu les deux équipes
tenter de faire de leur mieux.
Les responsables qui ont décidé de
la gratuité de l'entrée au stade ont
été les auteurs d'une mauvaise
organisation puisqu'il fallait
désormais avoir un ticket pour
prétendre à l'entrée. Cela a donné
lieu à une bousculade et ceux
n'ayant pas de tickets en ont
souffert.
Joli tifo nahdiste
PAR MOHAMED ADRAR
Affluence nombreuse, temps clair ;
arbitrage de MM. Bouzerar, Lasmi
et Rahmoune.
Averts :
Les Ultras du NAHD se sont fait
remarquer par un joli tifo qui a
soulevé la joie de tous les
présents. La banderole où était
écrit "Razzista" a plu aux
spectateurs.
NAHD : Ouertani (88'),
Gasmi (88', 90+3)
OM : Lamara (38'), Boubekeur (51'),
Gherbi (74'), Sebie (80')
Expl. :
Michel procède
à un changement
NAHD : Gasmi (90'+3)
Film du match
2' Bouchiba tente un tir
des 20m, le ballon passe
tout juste à côté des bois de
Doukha.
Même si le
NAHD a dominé
en monopolisant le
ballon, il n'a pas
été assez
dangereux puisque
les attaquants du
Nasria n'ont pas
bénéficié de
beaucoup
d'espaces. Avares
en rushs, les deux
équipes étaient
très prudentes et le
jeu s'est beaucoup
concentré au
milieu du terrain
où le NAHD
semblait meilleur.
Il a fallu passer
par les ailes pour
que le Nasria
trouve la faille en
première mi-
temps. Après la
pause, la bataille a
été plus rude et les
joueurs des deux
camps ont affiché
de meilleures
dispositions,
notamment les
Médéens qui
étaient plus actifs
et ont même réussi
à égaliser. Le
Nasria, qui est
revenu en fin de
match, devrait
remercier son
goleador Gasmi
qui a été l'auteur
d'un second but
victorieux, au
grand désarroi des
visiteurs qui ont
longuement
contesté, en vain.
Seul un changement a été opéré
dans le onze du NAHD, l'entraîneur
des Sang et Or a aligné Khiat à la
place de Herida qui est blessé.
C'est le seul changement par
rapport à l'équipe du dernier match.
12' Centre d'Ouali, Abid
d'une aile de pigeon a failli
surprendre Ousserir.
Bendebka remplaçant
34' Ardji effectue un joli
centre, embusqué au second
poteau, Gasmi reprend
d'une tête plongeante en
pleine lucarne et inscrit le
premier but de son équipe.
Cette fois-ci, Bendebka a chauffé le
banc comme l'a décidé le staff
technique. Cela est intervenu après
sa mauvaise prestation ; Bendebka
n'a pas été à la hauteur en tant que
défenseur droit.
M. A.
600 Blues
au 20-Août-1955
46' Boukhenchouche
oblige Doukha à un arrêt
difficile après un tir tendu.
52' Suite à un mauvais
dégagement d'Ousserir,
Zeddam hérite du ballon et
tente un lob qui va au-
dessus.
Environ un demi-millier de
supporters de l'OM ont accompagné
leur équipe à Alger. Les Médéens se
sont fait remarquer par leurs
chants mais aussi par les couleurs
de leurs banderoles et autres
maillots.
3 ex-Nahdistes à l'OM
73' Gherbi hérite d'un
ballon en profondeur,
slalome dans la défense du
NAHD et va battre
tranquillement Doukha d'un
tir.
Trois joueurs de l'OM qui ont été
titularisés dans ce match ont porté
les couleurs du NAHD auparavant et
ont retrouvé leur ancienne équipe à
l'occasion de ce match. Il s'agit
d'Ousserir, Boukhenchouche et
Ouchène qui est un pur produit du
club d'Hussein Dey.
88' Centre de Satli sur
Abid qui remet de la tête à
Gasmi, ce dernier fusille de
près Ousseir d'u tir et inscrit
le second but du NAHD.
9 e but de Gasmi
L'ŒIL DU COACH
ANNIVERSAIRE
Grosse surprise
pour Athamna
En ce 5
mars 2017,
Yasmine, ce
beau plant
de jasmin,
fleurant
toutes les
senteurs
d'un jardin
parfumant tout ce qui
l'entoure d'odeurs douces
et agréables, fête ses neuf
printemps. En ce
printanier jour
anniversaire, sa maman
Sihem Kamli et son papa
Sofiane Abdi, ses sœurs
Amira et Lyna, ainsi que
ses grands-parents lui
souhaitent un anniversaire
tout de parfum et de
bonheur.
Lors de la mise au vert à
l'hôtel, les joueurs ont fait
une jolie surprise au
secrétaire du club, Samir
Athamna, à l'occasion de son
anniversaire. L'ambiance
était grandiose et
l'intéressé n'en croyait pas
ses yeux.
SLIMANI : «L'expérience et
Gasmi ont fait la différence»
Auteur d'un doublé, Gasmi est à
neuf réalisations. Le buteur du
Nasria est à hauteur du meilleur
buteur du championnat, Hamia.
Ainsi, le goleador nahdiste revient
très fort. A rappeler qu'il a été
expulsé en fin de match pour cumul
de cartons. Suspendu
automatiquement, il ne jouera pas
face au MCO.
"Je pense qu'aujourd'hui nous n'avons pas démérité, même
si on a perdu ce match en étant naïfs quelque part. En
effet, mers joueurs sont à féliciter. Je dois dire que l'expé-
rience de l'adversaire et la présence de Gasmi ont prévalu.
Après avoir égalisé, mes joueurs n'ont pas su gérer cet
acquis à bon escient. On aurait pu mieux faire, à mon sens.
On doit se rattraper au prochain match."
Slimani intenable
Comme à son habitude,
l'entraîneur de l'OM, Ahmed
Slimani, n'a pu tenir en place
puisqu'il n'a pas cessé de bouger
sur la main courante d'où il donnait
des consignes à ses joueurs non
sans crier et gesticuler.
Les Médéens
contestent
le second but
du NAHD
MICHEL : «Une victoire qui
nous réjouit»
Ousserir revient
dans les bois
Alef mabrouk !
Tout autant que les joueurs,
le staff technique de l'OM a
longuement contesté le
second but du NAHD
estimant que Gasmi était en
position d'hors jeu.
"Face à une bonne équipe de Médéa qui confirme ses
atouts et ses résultats, nous n'avons pas été régu-
liers. Le rendement a été intermittent. C'est une vic-
toire qui nous réjouit quand même. Avec ce succès, on
se place et on pointe le nez vers le podium. On va
titiller les équipes du haut du tableau. Le dispositif pré-
senté a bien réussi car multiplié à la détermination et à la
volonté de mes joueurs, le résultat est là."
En l'absence d'Addadi blessé,
Ousserir a hérité du brassard de
capitaine. Ousserir est revenu dans
les bois à l'occasion de ce match.
Même s'il est le numéro deux,
Ousserir a été préféré en raison de
son métier, selon nos sources.

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

22 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

11

Dimanche 5 mars 2017 22 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 11   CSC CRB 2

CSC

CRB

2

1

Stade Hamlaoui

CSC : Belameiri (15', 22') CRB : Hamia (89')

 

Buts :

   

Affluence moyenne, temps clair, terrain en bonne état. Arbitrage de M. Boukhalfa assisté de MM. Zerhouni et Benali

 

Film du match

assisté de MM. Zerhouni et Benali   Film du match 16' Longue transversale de Taïb vers
assisté de MM. Zerhouni et Benali   Film du match 16' Longue transversale de Taïb vers

16' Longue transversale de Taïb vers Belameiri, ce dernier surprend Salhi et ouvre le score de la tête. 22' Rebih fait une longue passe

vers le second poteau, Belameiri,

sans marquage, marque son second but du pied. 25' Aribi déborde, centre, Lamhène de la tête mais rate. 30' Belameiri frappe de loin, à ras de terre, Salhi intercepte le ballon 34' Rebih déborde sur le côté droit des 18, frappe, et c'est déga- gé en corner par Salhi. 57' Lakroum effectue un cor- ner, le ballon est dévié par Namani, de la tête, et atterrit chez Hamia. 75' Hamia, seul face à Cedric, frappe mais rate le cadre. 78' Belameiri bien lancé se retrouve seul face à Salhi, frappe mais rate complètement son tir. Son ballon part très haut. 81' Yahia-Cherif contrôle le bal- lon de la poitrine et, d'une demi- volée, a failli surprendre Cedric. 84' Aoudia dresse un joli centre vers le second poteau, Sameur reprend la balle de la tête que Salhi dégage en corner. 89' Belaïli effectue un centre magnifique pour Hamia, ce der- nier réduit le score de la tête.

Les supporters constantinois reviennent en force

Il y a bien longtemps que le CSC n'a pas eu droit à une aussi importante affluence au sein de leur stade comme ce fut le cas hier face au CRB. Les supporters constantinois ou comme le prénomme, les Sanafir étaient très nombreux à avoir fait le déplacement au stade Hamlaoui. Ils reviennent après plusieurs semaines d'absence. Une absence à travers laquelle ils ont voulu exprimer leur mécontentement en raison des mauvais résultats qu'enregistrait leur formation. Désormais, ils ne doivent plus bouder ; Sameur et compagnie ont besoin de leur soutien.

Les supporters belouizdadis étaient bel et bien là

Comme à chaque rencontre, les supporters belouizdadis ne manquent presque jamais d'effectuer le déplacement là où leur équipe joue dans le seul but de lui apporter leur soutien. Hier encore à Constantine, ils étaient assez nombreux pour faire entendre leur voix aux hommes de Badou Zaki. Bien dommage pour eux que cela n'a pas suffi pour que le CRB revienne au moins avec le match nul.

BELAMEIRI assomme le CRB

au moins avec le match nul. BELAMEIRI assomme le CRB Hier après-midi, le CSC a réussi

Hier après-midi, le CSC a réussi une belle opération en s'imposant face au CRB, ce qui augmente ses chances de se maintenir en L1 Mobilis.

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Sur deux erreurs de la défense adverse, la formation constantinoise a été impitoyable grâce à son virevoltant atta- quant Belameiri. Ce dernier a réussi à ins- crire un doublé en l'espace de sept minutes seulement, presque de la même manière. Il a su profiter du manque de cohérence de la

défense du CRB pour se retrouver seul et pouvoir ainsi leur mettre des buts sans grande difficulté. Le CSC a dominé en pre- mière période ; et il faut le dire, en face, l'adversaire avait du mal à prendre ses marques et à imposer son jeu. Les Algérois se sont laissés faire et semblaient même dépassés. Il fallait attendre la seconde mi-temps pour voir les hommes de Badou Zaki reprendre des forces et surtout profiter de la sortie du brillant défenseur du CSC, Bahri, qui effec- tuait un travail énorme sur le couloir droit de la défense. La blessure de Bahri a permis aux Belouizdadis de reprendre confiance et même de se procurer plusieurs occasions par le biais d'Aribi, Yahia Cherif et Hamia.

Les erreurs de débutant de Salhi Ce qui est à souligner est que le CRB a été très déstabilisé par la très mauvaise entame de match de son portier Salhi. Ce dernier a fait quatre mauvaises sorties lors de la pre-

mière demi-heure de jeu dont deux lui ont été fatales (15' et 22'). A la suite de ces deux buts, le doute a gagné le CRB au point que son entraîneur Badou Zaki songeait à faire un changement de gardien de but avant de revenir sur sa décision quelques minutes plus tard. Ces deux buts vont sans doute coûter cher à Salhi. Ses chances de pour- suivre la saison en tant que titulaire devienne minimes.

Belameiri tel un poison Le CSC avait, certes, en face un adversaire qui était en manque de repères, mais il faut noter également que l'excellente prestation de Belameiri a beaucoup pesé sur le cours de la rencontre. Il avait au bout du pied un quintuple, il était le joueur le plus actif et le plus efficace de son équipe. Cette presta- tion remarquable vient de permettre au CSC de reprendre son souffle et de se remettre à espérer d'assurer le maintien en L1 Mobilis très bientôt. R. G.

le maintien en L1 Mobilis très bientôt. R. G. L'ŒIL DU COACH Badou Zaki : «Nous

L'ŒIL DU COACH

Badou Zaki : «Nous leur avons offert la victoire»

En fin de rencontre, l'entraîneur du CRB a déclaré : "Nous leur avons offert la victoire en raison de notre mauvaise entame de match. Nous sommes parvenus à revenir plus forts en seconde période, mais cela n'a pas suffit pour égaliser au moins. Beaucoup de travail nous attend."

Amrani : «Je ne suis pas satisfait de notre rendement»

Amrani, quant à lui, a déclaré : "C'est une précieuse victoire, mais j'avoue que je ne suis pas entièrement satisfait de notre rendement. Nous avons eu une baisse de régime qui a failli nous coûter cher, notamment en seconde période."

nous coûter cher, notamment en seconde période." Réserve : CSC 2 - CRB 3 En ouverture

Réserve : CSC 2 - CRB 3

En ouverture de la rencontre principale de la journée d'hier, les équipes U21 des deux clubs se sont affrontées. Cette rencontre a connu le retour des jeunots du Chabab après plusieurs journées d'incertitudes. Ils se sont imposés sur le score de 3 à 2, de quoi leur remonter le moral et leur permettre également de remonter au classement. Notons que le CRB se retrouve après cette victoire à la 6e place avec 31 points à 20 points du leader, l'ESS. Quant au CSC, il stagne à la 14e place avec 22 points seulement.

Absences de taille pour les locaux

En ce qui concerne les choix tactiques qu'il devait effectuer en prévision du match d'hier, l'entraîneur en chef du CSC, à savoir Amrani était dans l'obligation de se passer des

services de joueurs confirmés et qui pèsent lourd dans le dispositif de jeu constantinois. Ils étaient pas moins de cinq éléments à avoir raté la rencontre en raison de leur blessure. Il s'agit de Meghni, Bezzaz, Manucho, Benayada et Bencherifa qui, notons-le, était blessé mais suspendu en même pour cumul de cartons jaunes.

Les Belouizdadis réclament un penalty

Vers la fin de la partie, Hamia était très remonté contre l'arbitre de la rencontre. Et pour cause, avant le coup de siffler final, à la 88e minute de jeu, le joueur en question a voulu qu'on lui accorde un penalty pour avoir été accroché pour la seconde fois en l'espace de deux minutes dans la surface de réparation. L'arbitre n'a rien sifflé, et cela a mis en colère les belouizdadis qui estimaient

qu'il y avait bel et bien une possibilité de rentrer à Alger avec au moins un point.

La sortie de Bahri chamboule la stratégie d'Amrani

Touché aux ischio-jambiers avant même la fin de la première période, le défenseur Bahri, qui effectuait un travail exceptionnel que ce soit en défense ou au milieu, a complètement chamboulé la stratégie de jeu d'Amrani. Pour adapter son équipe à cette sortie, le coach du CSC s'est retrouvé obligé de faire plusieurs changements. D'abord faire entrer Cherfa à la place de Bahri. Puis faire jouer Zaalani qui jouait dans l'axe, sur le couloir droit de la défense. Ces changements ont considérablement pesé sur le rendement du dispositif défensif du CSC.

www.competition.dz Dimanche 5 mars 2017 12 EQUIPE NATIONALE
www.competition.dz
Dimanche 5 mars 2017
12
EQUIPE NATIONALE

Le regroupement des A' débutera aujourd'hui

Le NAHD remplace le CRB pour le match amical

PAR ISLAM Z.

Comme on le faisait savoir dans nos pré- cédentes éditions, les A' vont entrer en stage bloqué pour quelques jours et disputer un match amical. Au départ, c'était le CRB mais finalement, le club s'est désisté et ce sera donc le NAHD qui prendra sa place. Toufik Korichi a dû trancher dans le vif pour faire en sorte de dégager les 21 joueurs retenus pour ce premier regroupement d'une sélection qui va bientôt entamer la préparation pour les éli- minatoires du CHAN. C'est aujourd'hui que

les joueurs arriveront au CTN pour entamer le stage. D'ailleurs ils vont très vite entrer dans le vif du sujet puisque durant l'après-midi, il y aura la première séance d'entraînement. Ce premier stage va permettre au DTN de voir les joueurs à l'œuvre et d'essayer de dégager une première ossature pour la suite du par- cours. Comme on le faisait également savoir, un match amical est prévu mardi. Au départ, c'était le CRB qui devait affronter les A' mais finalement, les choses ont changé puisque la formation de Belouizdad s'est désistée au der- nier moment. Pour remplacer le Chabab, ce

sera finalement le NAHD qui a répondu posi- tivement à la sollicitation. Cette joute va permettre à Korichi d'avoir une meilleure idée sur les capacités de chacun.

Moussa. Cependant, cette fois, le groupe devrait changer puisque les joueurs du MCA, de la JSK et de l'USMA ne devraient pas être concernés du moment que les clubs seront engagés dans la com- pétition africaine. Par consé- quent, le DTN va se tourner vers d'autres joueurs, notam- ment ceux qui évoluent à l'ouest du pays avec des joueurs du MCO, de Bel- Abbès et de la JSS.

I. Z.

avec des joueurs du MCO, de Bel- Abbès et de la JSS. I. Z. Un second

Un second stage entre le 12 et le 15 mars Par ailleurs, une fois que le pre- mier stage sera terminé mardi et après la pro- chaine journée de championnat, un second regroupement est annoncé du côté de Sidi

un second regroupement est annoncé du côté de Sidi Officiel : les matchs face au Soudan

Officiel : les matchs face au Soudan les 25 et 28 mars

Sidi Officiel : les matchs face au Soudan les 25 et 28 mars Nous avons appris

Nous avons appris d'une source digne de foi que la FAF a reçu une notification de confirma- tion de la part de la Fédération soudanaise pour la tenue des deux matchs amicaux. En effet, les deux rencontres sont confirmées mais la date a changé. Le premier match se jouera finalement le 25 mars à Tchaker. La seconde joute amicale se jouera le 28 mars et devrait se jouer à Sidi Mousssa.

Après les deux plateaux de prospection de Sétif et Alger Un autre plateau au menu pour lancer la sélection U23

Le second plateau de pros- pection organisé par la DTN réser- vé aux sélections régionales U23 d'Alger, Blida, Oran et Saïda s'est achevé hier au CTN de Sidi Moussa. Ce plateau était l'occasion pour les cadres de la DTN de superviser un maximum de joueurs nés en 1997 dans le but de sélectionner les meilleurs qui vont constituer le noyau de la future sélection U23. Ce plateau est venu une semaine après celui organisé à Sétif avec les sélections régionales de Constantine, Batna et Annaba où plusieurs joueurs ont été rete- nus pour composer la sélection U23. Un autre plateau sera organi- sé prochainement qui concerne exclusivement les joueurs nés en 1997, titulaires dans leurs équipes premières. Les meilleurs éléments issus de ce troisième plateau seront retenus pour renforcer les rangs de la sélection U23. Le DTN, Tewfik Korichi, compte mettre en place cette sélection avant la fin du mois afin qu'elle puisse entamer sa pré- paration en vue de sa participation aux Jeux de la solidarité islamique qui se tiendront au mois de mai prochain à Bakou, en Azerbaïdjan. La sélection U23 représentera éga- lement l'Algérie au mois de juillet aux JM 2017 à Tarragone, en Espagne, concernant le court terme. Quant au long terme, la sélection algérienne va se projeter sur les éliminatoires des JO 2020

K. H.

au Japon.

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

PAR MEHDI KABI
PAR MEHDI KABI

LA ROMA

VEUT CONCURRENCER L'OM POUR BRAHIMI

Le mercato s'annonce mouvementé pour Yacine Brahimi. Alors que l'OM le supervise, l'AS Rome rouvre le dossier et compte concurrencer le club français. Après avoir été supervisé par Zubizarreta, le milieu international algérien est parmi les priorités de l'Olympique de Marseille pour le prochain mercato. Le club français n'est cependant pas le seul club à s'intéresser à lui. L'AS Rome, qui avait fait part de son intérêt il y a quelque temps, rouvre le dossier et se renseigne de nouveau sur Yacine Brahimi. Ce n'est pas la première fois que le club italien évoluant en Serie A tente une approche auprès de l'international algérien. Quand ce dernier évoluait encore en Espagne avec Granada, la Roma avait fait part de son intérêt, mais sans pour autant aller jusqu'au bout. En tout cas, le club italien compte cette fois saisir sa chance et tout faire afin de l'avoir lors du prochain mercato, surtout que Yacine Brahimi se dirige tout droit vers un départ en été et il ne lui reste plus qu'à choisir sa prochaine destination. Comme tout le monde le sait, le milieu de terrain des Verts allait déjà quit- ter le FC Porto lors du dernier mercato pour aller à Everton ; cependant, la direction du club portugais avait changé d'avis à la der- nière minute et le transfert est finalement tombé à l'eau. En tout cas, cette saison, les choses s'annoncent différentes pour Yacine Brahimi ; il devrait quitter son club lors du prochain mercato et cela même s'il est devenu un élément important de la forma- tion drivée par Nuno Esperito Santo. Il faut dire que les prestations de l'international algérien ne passent pas inaperçues ; il semble avoir retrouvé son meilleur niveau pour le grand plaisir des fans du FC Porto.

M. K.

EQUIPE NATIONALE

13

plaisir des fans du FC Porto. M. K. EQUIPE NATIONALE 13 MAHREZ BUTEUR  Olivier Renard

MAHREZ

BUTEUR

Olivier Renard : «Hanni est un n°10 comme on n'en voit plus»

Le directeur sportif et ancien joueur du Standard de Liège, Olivier Renard, n'a pas tari d'éloges à propos de Sofiane Hanni. Après avoir explosé à Malines lors de la der- nière saison, Sofiane Hanni se préparait hier à faire son retour au sein de son ancien club pour la première fois depuis son départ. Pour cette occasion, l'ex-joueur du Standard de Liège et du FC Malines Olivier Renard s'est exprimé sur l'international algérien :

LEICESTER

GAGNE

"Ce qui me frappe le plus chez lui, c'est son flair pour être toujours au bon endroit. Selon moi, sa meilleure place se situe dans l'axe. C'est un numéro 10 comme on n'en voit plus beaucoup, mais avec des qualités de finisseur en plus." Il a ensuite continué : "C'est un garçon honnête sur le terrain et en dehors. On conserve de bons contacts, malgré quelques moments diffi- ciles. Après sa première année, qui avait déjà été bonne chez nous, Sofiane a vu plusieurs de ses coéquipiers décrocher des transferts. Lui- même a alors rêvé de partir. Son début de sai- son suivant a donc été moins bon. Il a une gran- de force de caractère, mais aussi une grande confiance en ses quali- tés." Il faut dire que l'in- ternational algérien a réussi son transfert et est en train de faire une excellente saison avec Anderlecht. Il est l'un des meilleurs joueurs de son équipe et son entraî- neur René Weiler compte beaucoup sur lui. Olivier Renard, qui le connaît bien, n'a ainsi pas tari d'éloges envers lui en l'encensant. Sofiane Hanni, de son côté, se concentre pour le moment sur ses presta- tions et sur cette fin de saison avec le Sporting qui s'annonce mouvementée.

Ghoulam

et Naples

gagnent

un match

important

L'international algérien et ses co-équipiers ont arraché une belle victoi- re hier sur le terrain de l'AS Rome pour le compte de la 27e journée du championnat italien de première division. Les Napolitains ont réussi à remporter la rencontre sur le score de deux buts à zéro sur un doublé de Mertens. Naples a ainsi remporté une victoire importante puisque maintenant l'écart avec la Roma qui est deuxiè- me de la Serie A n'est que de deux points. L'international algérien a pris part à la totalité de la rencontre et a écopé d'un carton jaune à la 83e minute.

Riyad Mahrez a retrouvé le chemin des filets hier face à Hull City. Un but qui aura aidé Leicester City à remporter une nouvelle victoire importante.

Après avoir gagné le dernier match face à Liverpool, Leicester City avait besoin de confirmer en enchaînant face à Hull City. Menés par un but à zéro dès la 14 e minute, les Foxes n'ont pas tardé à revenir au score grâce à Fuchs. Ce dernier a inscrit un but à la 27 e minute. Riyad Mahrez qui a été aligné en début de rencontre était en pleine forme et a réussi à marquer un très beau but à la 59e minute. Ce dernier se joue de la défense de Hull City et dribble trois adversaires avant de tirer au but à l'entrée de la surface de répara- tion. Un but dont seul Mahrez a le secret. Il a ensuite multiplié les dribbles et a permis à son équipe de garder l'avantage. C'est à la 83 e minute qu'il cède sa place en faveur d'Islam Slimani. Ce dernier n'a pas eu beaucoup à faire lors de cette rencontre et n'a pas reçu beaucoup de ballons. A la 90 e minute,

Huddelstone marque un but contre son camp et offre ainsi un bel avantage pour Leicester City. La rencontre s'est finalement soldée sur le score de trois buts à un comme pour le dernier match face à Liverpool. Riyad Mahrez a été très bon sur le terrain et a prouvé enco- re une fois que son équipe pouvait compter sur lui lors des matchs compli- qués. Il marque à nouveau et relance Leicester City en Premier League. Il ne faut pas oublier que le club anglais est en danger cette saison et se retrouve à la 15 e place. Les Foxes ont maintenant 27 points au compteur et ont cinq points d'avance sur le premier relé- gable. En tout cas, c'est une victoire importante pour les deux internatio- naux algériens avant les prochains ren- dez-vous qui s'annoncent difficiles. Rappelons qu'ils feront face à Arsenal en championnat et au match retour face à Séville en Ligue des champions. M. K.

Le but de Mandi fait sensation

Aïssa Mandi a beau- coup fait parler de lui depuis le match face à la Real Sociedad, notamment grâce à son très beau but. Auteur d'une belle presta- tion face à la Real Sociedad, le défenseur international algérien a réussi à marquer un beau but. Alors que son équipe était menée par un but à zéro après dix minutes de jeu, il réussit à arracher l'égalisation à son équipe grâce à un beau ciseau retourné. C'est à la 16e minute que Aïssa Mandi réussit ce coup de génie qui redonne un nouveau souffle à son équipe. Sur un centre long de Dani Ceballos, Mandi, bien placé au second poteau, effectue une reprise de volée acrobatique du pied droit qui trompe le gardien adverse. Alors qu'il était annoncé comme rem- plaçant lors de cette ren- contre, ce dernier a été titu- larisé par son coach et a réussi à prouver, enco- re une fois, son importance au sein de la formation du Real Bétis. A 25 ans, le

au sein de la formation du Real Bétis. A 25 ans, le défenseur des Verts a

défenseur des Verts a dis- puté vendredi son 17e match au sein du cham- pionnat espagnol de pre- mière division. Ce dernier a réussi à se distinguer lors des matchs les plus impor- tants à l'image de celui face au FC Barcelone où il avait sauvé son équipe à deux reprises. En tout cas, les prestations de l'internatio- nal algérien ne sont pas passées inaperçues et son beau but, qui a vite fait le tour du Web, continue à faire parler de lui.

«Je suis content» En pleine euphorie après avoir réussi à marquer son but, Aïssa Mandi a déclaré :

"Je suis vraiment heureux d'avoir réussi à marquer un

tel but." Mais il faut dire que malgré le beau but du défenseur central algérien, le Real Bétis a tout de même perdu la rencontre sur le score de trois buts à deux : "J'ai inscrit un beau but, mais au final il n'aura pas servi à grand-chose puisqu'on a perdu", a décla- ré Mandi avant de conclure : "C'est dommage que nous ayons perdu la rencontre car on voulait absolument gagner le match ! On vou- lait confirmer notre derniè- re bonne prestation face à Malaga et tenter de garder les trois points à la maison, mais ce ne fut pas le cas. Il faut dire qu'on ne peut pas gagner après avoir encaissé trois buts. C'est difficile." M. K.

avoir encaissé trois buts. C'est difficile." M. K.  Ziani offre le match nul à Orléans

Ziani

offre le

match

nul à

Orléans

L'ex-interna-

tional algérien a marqué hier le but de l'égalisation face à Niort. C'est sur penalty que Karim Ziani a réussi à mar- quer un but à la 34e minute et a ainsi offre le match nul à son équipe. Un point impor- tant qui per- met à Orléans de s'éloigner un peu plus de la zone de relégation. Ziani a joué 88 minutes avant de céder sa place à Gomis. Essaid Belkalem quant à lui a pris part à toute la ren- contre et a écopé d'un carton jaune à

la 58 e minute de jeu. M. K.

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

14

LIGUE 1 MOBILIS 22 e JOURNÉE

JSS

3

La Saoura écrase

USMBA

0

Stade du 20-Août-1955

 

Buts :

Djallit(24' et 40'), Hamia (86')

Djemili Bellatrèche Merbah Salah Bapidi Bousmaha Belalem Bourdim (Sayah 64') Djallit © Bencherif (Zaïdi 52') Saâd (Hamia 58') Ent. : Khouda

Ghoul Zenasni Labani Cherifi Khali© Benabderrahma ne Bounoua (Belhocini 83') Balegh Tabti (Chettal 66') Zouari Kourbea Ent. : CEO

Temps doux, affluence nombreuse,

arbitrage de M. Brahimi assisté de

MM. Semsoum et Iddir.

Averts. :

JSS : Bousmaha (69') USMBA : Balegh (29'), Chettal (83').

Exp. :

USMBA : Cherifi (44').

Film du match

6' Corner de Bourdim, Saâd place un tir, mais le portier visiteur écarte le danger.

11' Saâd, encore lui, arrive à frapper mais son essai ne passe pas loin de la transversale des bois de l'équipe visiteuse.

16' Tentative de l'équipe d'El-Khadra par Bounoua, mais le tir de ce dernier n'a pas inquiété le gardien béchari.

22' Belalem, bien servi par Bousmaha, place une frappe qui ne passe pas loin du cadre.

24' Djallit ouvre le score d'un tir tendu du pied gauche, la balle a heurté le pied d'un défenseur adverse avant de finir sa course au fond de la cage de Ghoul.

40' Sur un corner, Djallit profite d'une balle dégagée sur la ligne pour la catapulter dans la cage du portier des Scorpions.

67' Hamia prend de vitesse un défenseur adverse et tente de surprendre Ghoul, ce dernier arrive à écarter le danger.

69' Coup franc de Sayah, Bellatrèche donne à Zaïdi qui tire à bout portant, mais le cuir rate le cadre.

71' Ghoul sauve in extrémis de sa main droite un essai astucieux du rentrant Hamia.

86' Ouverture de Djallit, Hamia intercepte de la tête et bat le portier adverse, portant le score à 3 à 0.

89' Belle talonnade de Zaïdi pour Djallit qui n'arrive pas à réceptionner une balle facile à mettre au fond.

90'+2 Bapidi envoie un bolide, mais le ballon frôle la transversale du gardien visiteur.

EL-KHADRA

La JS Saoura a nettement disposé de son adversaire du jour, l'USM Bel-

Abbès, hier.

PAR L. M. AZZI

Les Bécharis n'ont pas fait dans le détail dans un match qu'ils ont dominé malgré la valeur de l'adversaire. Dès le début de la partie, les hommes de Karim Khouda ont affiché leurs intentions de ne laisser aucun répit à El-Khadra. Avant la pause, la cause était entendue avec un doublé du capitaine Djallit (24' et 40'). Il faut dire que les locaux ont imposé un rythme infernal à leurs vis-à- vis qui ont passé une sale soirée sur le terrain du 20-Août-

qui ont passé une sale soirée sur le terrain du 20-Août- 1955 de Béchar. En face

1955 de Béchar. En face d'eux, les Vert et Jaune donnaient l'impression de tenir à asseoir leur domination par un score large. Ils sont

arrivés à leurs fins par le rentrant Hamia qui, d'une tête impeccable, a pu ajuster le malheureux Ghoul

(86').

En somme, le onze de

CEO n'a pas pesé lourd dans ce match qui a montré qu'il faudra compter avec la JSS dans le reste de la compétition.

L. M. A.



Merbah arrière gauche, Bencherif aux avant-postes

Les changements de Khouda

L'entraîneur Karim Khouda a été contraint d'apporter d'autres changements dans la composante de son équipe. Hier, à l'occasion de la réception de l'USM Bel- Abbès, le coach béchari a aligné le milieu Merbah sur le flanc gauche de la défense pour suppléer la défection de Tobal en convalescence. Le porteur du N°18 est à créditer d'une prestation époustouflante. L'autre changement a touché les avant-postes avec la titularisation de Bencherif qui retrouve sa place en remplacement de Zaïdi, relégué sur le banc des remplaçants.



Djallit cobuteur avec Hamia

L'attaquant Mustapha Djallit n'a pas omis de trouver le chemin des filets à l'occasion de la réception d'El-Khadra. Le capitaine de l'équipe a même fait mieux en inscrivant deux buts dans un intervalle d'un quart d'heure. Un doublé qui lui permet de porter son total à neuf réalisations, rejoignant Hamia du CR Belouizdad en tête des buteurs du championnat.

Réserve : la JSS vainqueur

Le match concernant le championnat des espoirs a souri à la JS Saoura. Les jeunes Bécharis l'ont emporté sur le score de trois buts à un (3-1). La JSS a marqué par Mehdaoui et L'hamri, auteur d'un doublé. A la suite de ce succès, le 13e de la saison, la JSS se place au 3e rang avec un total de 44 points derrière l'ES Sétif (51) et le MC Oran

(45).

Ils avaient récusé l'arbitre

Les Bel-Abbésiens ont menacé de ne pas jouer

D'après les échos parvenus du stade du 20-Août- 1955, les dirigeants de l'USM Bel-Abbès avaient récusé M. Brahimi, l'arbitre de la rencontre face à la JS Saoura. Ils auraient menacé de ne pas jouer ce match en protestation contre la désignation de ce referee.

Plus de 300 Scorpions présents

Ils étaient plus de 300 supporters de l'USM Bel-Abbès à assister à la rencontre de leur équipe face à la JSS, ce samedi. Les Scorpions ont pris place dans les travées réservées aux visiteurs avec de nombreuses banderoles aux couleurs d'El-Khadra.

Dépistage du cancer du sein

Zerouati présent à une journée de sensibilisation

Mohamed Zerouati a représenté le club de la JS Saoura à une journée consacrée à une sensibilisation pour le dépistage du cancer du sein et du col de l'utérus. Jeudi dernier à la Maison de la culture de Béchar, le patron du club béchari a assisté à cette journée de sensibilisation contre cette maladie. D'après une source fiable, le porte-parole de la JS Saoura a même promis une aide financière. Dans le même contexte, l'intéressé a parlé de la nécessité de préparer une journée de reboisement prévue mardi prochain.

contexte, l'intéressé a parlé de la nécessité de préparer une journée de reboisement prévue mardi prochain.

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

MCO

15

www.competition.dz Dimanche 5 mars 2017 MCO 15 Belatoui ne partira pas seul C'est l'une des décisions

Belatoui ne partira pas seul

C'est l'une des décisions prises, lors de la réunion qui s'est tenue hier, par les dirigeants. En effet, tout en acceptant la démission d'Omar Belatoui, la direction va mettre fin aux fonctions de Nassim Sefraoui. Quant à Bachir Mecheri, son cas divise les dirigeants. Certains sont pour son départ de la barre technique et d'autres estiment que Mecheri peut toujours rendre service à l'équipe. Par ailleurs, on a appris, à l'issue de cette réunion, que Djamel Bekadja, l'entraîneur des U21, va renforcer le staff technique par les seniors. A priori, seul Karim Saoula (entraîneur des gardiens) va échapper à la révolution que compte faire la direction après la série de mauvais résultats.

Cavalli, l'autre piste évoquée

Tandis que la piste Mohamed Henkouche paraît la plus plausible, d'après des indiscrétions, des parties sont en train de faire pression sur le président pour engager Jean-Michel Cavalli, lequel, depuis son départ de l'USMA, est libre sur le marché. On reviendra avec plus de détails sur le profil du successeur de Belatoui, dont l'identité sera révélée en début de semaine, prévoit-on.

M. S.

sera révélée en début de semaine, prévoit-on. M. S. Après la démission de Belatoui Natèche fait

Après la démission de Belatoui

Natèche fait gagner des points

Avant-hier, Raouf Natèche a stoppé le troisième penalty cette saison. Auteur d’une belle saison dans les bois du MCO, notamment pendant la première phase du championnat, Natèche fait gagner de nombreux points à son équipe. En scandant son nom sous les lam- pions, le public du MCO n’est pas dupe ; il sait très bien que sans l’apport de son chevron- né kepper, le MCO serait en mauvaise posture actuellement en champion- nat.

Aucun

attaquant

de pointe

Sur le banc de touche ven- dredi face au CAB, alors que l’entraîneur n’a pas convoqué Abdeslem Moussi, qui est un attaquant de pointe, ni l’espoir Nouredine Hassani pour rem- placer Amine Souibaah, en méforme depuis le retour de la trêve, on a fait entrer Bennai qui est un attaquant de cou- loir. Cela n’a pas échappé aux supporters qui étaient surpris par le choix de l’entraîneur. On aurait souhaité avoir les explications de Belatoui à pro- pos de ce choix ; mais hélas, il ne s’est pas présenté à la conférence de presse.

Réunion des dirigeants

Hier en milieu de journée, le président avait convié ses col- laborateurs à une réunion d’urgence afin d’évoquer la succession de Belatoui qui a claqué la porte ce vendredi.

Lever le huis clos

Depuis la saison dernière, les entraînements du MCO se déroulent à huis clos ; une mesure qui n’est pas appréciée par les supporters, lesquels ont déployé vendredi une longue banderole en deman- dant de lever le huis clos. Interrogé en conférence à pro- pos de cette revendication, Bachir Mecheri répondra :

«On a pris note de cette reven- dication de nos supporters. Cependant, il y a eu parfois des dépassements ; d’où la décision de décréter le huis clos. Que nos supporters soient rassurés ! Même loin de leurs yeux, les joueurs tra- vaillent sérieusement aux entraînements», assure Bachir Mecheri.

NAHD-MCO ce samedi

La rencontre de la 23e jour- née entre le NAHD et le MCO est programmée pour ce samedi, selon le site de la LFP. Cette rencontre, dont le coup d’envoi est prévu à 16h, sera retransmise en direct par la Télévision nationale.

BELHADJ

«On va recruter

un autre entraîneur»

Vendredi, après le nul peu glorieux concédé par son équipe à domicile devant le CAB, Omar Belatoui, qui a une nouvelle fois boudé la conférence de presse d’après-match, a informé dans le vestiaire l’un des dirigeants et même ses adjoints qu’il se retirait de la barre technique.

PAR M. STITOU

Vilipendé par les supporters, Belatoui n’a plus la force, ni l’envie de continuer à driver l’équipe. Certes, publiquement, comme ce fut le cas après la déroute il y a trois semaines face au CRB, Belatoui n’a pas fait la moindre déclaration au

sujet de sa démission. Mais cette fois-ci, la direction ne compte pas le retenir, comme nous l’a indiqué hier le président Ahmed Belhadj. «Je pense que Belatoui a perdu le contrôle du groupe, d’où sa décision de démissionner. J’attends de le rencontrer pour éventuellement

officialiser son départ de la barre technique», nous a appris le premier responsable du MCO. «Cela fait six journées que l’équipe n’a pas gagné le moindre match ; on est arrivé à une situation où il faut prendre des mesures pour la sortir de la crise», préconise Baba. M. S.

Docteur, le MCO va mal !

Alors qu’il misait sur le plein en points à domicile, le MCO a perdu, depuis le début de la phase retour : 7 points déjà, cela fait beaucoup pour une équipe qui avait des ambitions plus élevées.

Ce n’est cependant pas tant l’absence de résultats qui inquiètent beaucoup les amoureux du club, mais surtout la médiocre prestation fournie par l’équipe avant-hier ; elle fut incapable de faire le jeu contre une formation du CAB, qui n’a pas cru en ses chances ou qui a trop res- pecté le MCO, sinon les Batnéens auraient facilement pu repartir d’Oran avec une victoire. Même après que son capitaine Réda Babouche a raté un penalty, sans que personne n’ait crié au scandale, car en face, il a affronté une équipe du MCO fantomatique qui a affiché un piteux visage plus qu’inquiétant. «Heureusement qu’on a fait le plein en points à l’aller, sinon avec le jeu que produit l’équipe, on serait aujourd’hui vraiment menacés de relégation», déplore un dirigeant du club. Il faut dire qu’après le nul ramené d’El Harrach, on prédisait une victoire ce vendredi :

«Détrompez-vous, rectifie notre interlocuteur, l’USMH n’était pas bon dans ce match.» Toujours est-il que cette petite lueur d’espoir qu’en- tretenaient les supporters du club après ce résultat s’est transformée en désespoir ; ces derniers ont dès la première demi-heure du match ven- dredi hué et insulté leurs favoris. Cette réaction du public était inévi- table car il a vu une équipe amorphe, incapable d’aligner trois passes de suite. Les supporters savaient dès les

trois passes de suite. Les supporters savaient dès les premières minutes du match que le CAB

premières minutes du match que le CAB allait repartir de Zabana, avec un résultat positif. Alors qu’on pro- mettait l’enfer aux hommes du prési- dent Farid Nezar qui, pour informa- tion, n’a pas fait le déplacement à Oran, en fin de compte, le MCO a échappé à l’humiliation. Si lors des précédentes rencontres, on avait accordé des circonstances atté- nuantes à l’équipe (manque de ryth- me ou de réussite), l’image qu’elle a montrée ce vendredi laisse claire- ment croire que l’effectif est dépour- vu de joueurs de talent, capables de sortir l’équipe d’une mauvaise passe lorsque elle s’y trouve. Ce n’est pas en développant un hourrah football qu’elle peut répondre aux espé-

rances de ses supporters, lesquels n’en finissent de déchanter.

Un coaching décrié Dans cette mauvaise période que vit l’équipe, s’il y a un homme qui est visé par les critiques, c’est bien Omar Belatoui. Pour les supporters et même les proches de l’équipe, il a failli dans son coaching : «Ce n’est pas normal, il incorpore Bennai qui est un attaquant, alors qu’on avait besoin d’un gars comme Aoued pour construire le jeu», se demandaient beaucoup de gens. Après le match, le placement du duo offensif Bentiba- Chérif laissait à désirer ; les deux joueurs censés évoluer l’un à côté de l’autre pour déstabiliser la défense

adverse n’étaient pas bien position- nés, facilitant du coup la tâche aux défenseurs du CAB, lesquels se réga- laient devant l’insistance de leurs adversaires qui usaient aveuglement de balles longues qui ont fait leur bonheur. Evidement si Bencheikh et après Chérif avaient transformé les occasions qu’ils se sont procurées en buts, l’équipe et l’entraîneur seraient épargnés des critiques, comme ce fut le cas à la phase aller où l’équipe a engrangé des points sans convaincre réellement. Mais cette fois-ci, elle ne produit ni le jeu ni fut capable de battre une formation modeste telle que le CAB. C’est grave ! M. S.

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

16

RCR

www.competition.dz Dimanche 5 mars 2017 16 RCR Méconnaissable, le Rapid La défaite de vendredi dernier face

Méconnaissable, le Rapid

La défaite de vendredi dernier face à l'Entente de Sétif, pour le compte de la 22 e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis, a fait très mal aux joueurs et aux supporters du RCR.

De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Bien qu'il fût face au leader du championnat, mais vu la prestation des gars de la Mina lors de la première période, personne ne s'attendait à une telle contre-performance pour un début de la deuxième période au moment où les Lions de la Mina avaient l'avantage du score et aussi du public qui a rempli

les tribunes réservées au stade du 8-Mai

1945.

Une défense fragile Même si le milieu du terrain et l'attaque du Rapid ont montré une certaine fragilité, c'est la défense qui demeure le principal souci aux yeux des nombreux observateurs, car d'après les spécialistes, si le RCR a perdu vendredi, c'est non pas parce qu'elle a raté plusieurs buts, mais parce qu'elle a encaissé des buts sur des erreurs de débutant. A Relizane, tout le monde sait que lorsque la défense est faible, tout se bloque dans une équipe. C'est en grande partie ce qui s'est pro- duit ce vendredi à Sétif.

Harrouche n'a rien fait, Derrag complètement perdu Même s'ils étaient en forme durant la semaine aux séances d'entraînement,

en forme durant la semaine aux séances d'entraînement, les deux attaquants Houcine Harrouche et Mohamed Derrag

les deux attaquants Houcine Harrouche et Mohamed Derrag restent inefficaces lors des rencontres officielles. Le pre- mier cité n'a rien fait tout au long de la rencontre, tandis que Mohamed Derrag n'a pas trouvé ses repères. Ça a été le cas lors du dernier match du MOB et ce fut aussi le cas vendredi dernier. Pourtant, les dirigeants ont beaucoup misé sur ces deux attaquants. Mauvaise pioche ou simple manque d'adaptation, réponse dans les prochains jours.

Mauvais placement de Boussider Bien qu'il soit considéré comme la révé- lation du club cette saison par sa belle

performance en gardant ses bois vierges pendant plus de six journées sans encaisser le moindre but, le gar- dien du Rapid tient une grande respon- sabilité dans la défaite contre Sétif où son mauvais renvoi a permis à Ziti de remettre les pendules à l'heure. Le deuxième, bien que le cuir ait été dévié par Ramache, son placement n'était pas bien et pour le troisième but, Ait Ouamer l'a inscrit d'une frappe de plus des 35 mètres comme si les cages étaient vides. Cette mauvaise presta- tion de l'ancien du PAC va peut-être lui coûter sa place de titulaire et devra l'inciter à redoubler d'effort aux

entraînements avec son entraîneur Ali Benadla.

Zidane et Guebli, l'exception Les seuls joueurs qui n'ont pas eté conspués par les supporters relizanais présents à Sétif furent bel et bien la paire centrale de la défense Ishak Guebli et le capitaine de l'équipe Zidane Mohamed-Amine. Les deux hommes ont sorti le grand jeu devant Djabou et autres Nadji ; sans l'inter- vention de ces deux hommes, le score aurait été très lourd au tableau final. B. B.

Zidane inscrit son 2 e but de suite

Après avoir inscrit son premier but de la saison contre le MOB, le week- end dernier suite à un penalty qui a permis à son équipe de garder les gains de la rencontre sur ses bases, voilà, pour le deuxième match de suite, le capitaine de l'équipe Zidane Mohamed-Amine réussit à inscrire un but où il a ouvert le score pour son équipe en première mi- temps. Mais malheureusement pour lui et son équipe, cela n'a pas été suffisant, car l'Entente a réussi à remettre les pendules à l'heure en deuxième période avant d'ajouter deux autres buts.

1 re titularisation pour Moundji

Recruté lors du dernier mercato hivernal, le milieu récupérateur Fayçal Moundji s'est contenté de quelques apparitions ; la première journée contre le NAHD et lors du déplacement à Oran pour affronter le MCO, avant de sortir des calculs de son entraîneur qui a compté sur les deux joueurs en forme, en l'occurrence Allag et Annane. Mais vu que ce dernier fut forfait suite à une blessure, le Tunisien a compté sur son joueur. L'ancien de l'OM a bien tenu son rôle avant d'être remplacé par Oualid Hellal en deuxième mi-temps.

Ce qu'on reproche à Benayad

Bien qu'il n'ait pas assisté au match suite à une suspension écopée lors de la 21e journée du championnat, l'attaquant meilleur buteur de la formation relizanaise Mourad Benayad a essuyé la grosse part des reproches suite à la défaite. Les fans relizanais lui reprochent d'avoir voulu intentionnellement prendre le carton rouge pour ne pas jouer le match de Sétif. D'ailleurs, une source à l'intérieur du club nous a soufflé que même l'entraîneur Moez Bouakez aurait des soupçons sur ses intentions lors du match du MOB, surtout lors du deuxième carton jaune. Allant plus loin, ils ont exigé du président du club Mohamed Hamri de mettre fin au comportement de ce joueur qui n'arrête pas de créer les problèmes, comme ce fut le cas 24 heures avant le départ à Sétif où, sans aucune raison concrète, il a commencé à insulter tout le monde, à commencer par le secrétaire général.

B. B.

sans aucune raison concrète, il a commencé à insulter tout le monde, à commencer par le

Messaoudi : «On est tous responsables»

Personne ne s'attendait à une lourde défaite contre l'ESS. Votre commentaire à propos de ce résultat ?

Nous sommes très déçus par ce résultat. Nous avons bien géré notre match, surtout en première mi-temps, mais nous avons commis quelques erreurs. Cette défaite fait mal, car on ne méritait vraiment pas de perdre de cette manière. Je pense que la chance n'a pas été de notre côté.

Je pense que la chance n'a pas été de notre côté. Après cette défaite, ne craigniez-vous

Après cette défaite, ne craigniez-vous pas que cela influe négativement sur le moral du groupe ?

Il est vrai que ça peu paraître inquiétant, mais cela peut arriver à n'importe quelle for- mation. Je ne suis pas très inquiet. Nous sommes des professionnels et nous devons trouver les solutions pour rebondir face au CSC la semaine prochaine. Il faut oublier cette contreperformance face à Sétif et penser à la suite du championnat.

Dans quelles conditions allez-vous

préparer votre prochaine rencontre face au CSC ?

Nous allons reprendre les entraînements aujourd'hui ou demain. Comme je vous l'ai dit, nous n'avons pas d'autre choix que de nous remettre au travail. On va voir avec le staff ce qui n'a pas vraiment marché ce jour-là avant de nous concentrer de nou- veau sur le CSC. Ce match nous tient à cœur et nous tenons tous à réagir pour le bien du Rapid.

Pensez-vous trouver les ressources nécessaires pour rebondir ?

Nous devons avoir les ressources. Il s'agit du bien du club. On sait qu'on doit mener cette équipe sur le droit chemin, nous n'avons plus aucune excuse.Nous avons toujours notre destin en main. B. B.

Beaucoup pensent que la défense a montré certaines faiblesses et qui sont à l'origine de cette défaite…

Si nous avons perdu, c'est notre faute à nous tous ; ce n'est ni aux attaquants ni aux défenseurs. Nous sommes tous responsables, car on se trouve dans le même bateau. Toutefois, je reconnais que nous avons com- mis pas mal d'erreurs, ce qui nous a été fatal. Je reste tout de même convaincu qu'on aurait pu faire mieux dans ce match.

Que vous a-t-il manqué ?

Je pense que nous avons manqué d'efficaci- té devant les buts. On s'est créé pas mal d'oc- casions, mais nous n'avons pas su les concré- tiser. Si nous avions ajouté un deuxième but en première période, cela nous aurait certai- nement facilité la tâche. A la pause, on savait qu'il fallait préserver notre avantage. Nous étions donc sous pression. C'est ce qui nous a conduits à commettre certaines erreurs.

Meddahi sort blessé

Un autre joueur a été salué par les Mina Boys lors du match de Sétif, il s'agit du latéral droit Karim Meddahi. Ce dernier a complètement absorbé l'attaquant sétifien Bougueroua, mais malheureusement, l'enfant d'El-Bahia n'a pas pu continuer le match ; il a quitté en cours du match suite à une blessure.

www.competition.dz Dimanche 5 mars 2017 ESS 17
www.competition.dz
Dimanche 5 mars 2017
ESS
17

6 victoires en 7 matches

Sétif sur la voie royale

Ce qu'on craignait du côté d'Aïn El-Fouara, avant-hier à l'occasion du match face au RCR, a failli se produire.

De notre correspondant

SOFIANE H.

Le scénario qu'on voulait, en effet, éviter a tout prix s'est produit finale- ment puisque les partenaires d'Adel Bougueroua ont failli laisser des plumes avec une première mi-temps catastro- phique pour une équipe qui restait pourtant sur un formidable succès devant le MCA au stade du 5-Juillet. Désorientés totalement et ne savant même pas quoi faire, les partenaires de Mellouli, qui honorait sa première titu- larisation depuis son retour au mercato d'hiver, se sont fait surprendre au tout début du match. Un but qui n'a fait que compliquer un peu plus la tâche des joueurs du coach Kheirredine Madoui qui ne comprenait rien à ce qui arrivait à

son équipe, bien que l'incident, qui s'est produit la veille du match au sujet du mécontentement de Keniche pour la non-régularisation des primes de match par la direction du club, ait provoqué une certaine tension visible aussi bien sur le visage du staff technique que leurs joueurs. Laissant l'initiative à leurs adversaires du jour qui n'imaginaient pas un seul instant qu'ils allaient bénéfi- cier d'un tel scénario, de surcroît devant le leader du championnat, il a fallu attendre la seconde mi-temps pour voir la situation revenir à son cours normal, c'est-à-dire avec un onze sétifien bien déterminé à rétablir l'ordre et arracher les trois points du succès.

Le meilleur est à venir Cela ne dura que quelques minutes

Les supporters ont apprécié son rendement Bonne entame d'Ibouziden
Les supporters ont
apprécié son rendement
Bonne entame d'Ibouziden

Aligné en seconde période au lieu et place de Lamri, alors que son équipe était menée au score, Djamel Ibouziden a toutefois sorti une prestation honnête. Certes, il n'a pas été aussi percutant, mais dans l'ensemble, l'ancien joueur de Noisy-le-Sec a bien rempli la mission que lui a confiée son coach Kheirredine Madoui. D'ailleurs à plusieurs reprises, il a été encouragé par les supporters présents dans les gradins non loin du couloir gauche où il évoluait. C'est au fait le premier match officiel de ce joueur formé à Paradou AC depuis qu'il a rejoint les rangs de l'ESS l'hiver dernier, après avoir honoré sa première convocation dans le groupe où il fut retenu pour la rencontre contre le MCA.

Le directeur technique national Toufik Korichi, qui assure l'intérim d'entraîneur national des A', a dévoilé mercredi soir une liste de 21 joueurs qu'il a convoqués pour un stage de préparation au Centre national de Sidi Moussa à partir de demain.

au Centre national de Sidi Moussa à partir de demain. avec un but égalisateur intervenu au

avec un but égalisateur intervenu au bon moment, soit juste après le coup de sifflet de la reprise. Une réalisation qui a ouvert la voie aux Noir et Blanc au moment où les Relizanais commen- çaient à se cantonner dans leur camp pour essayer au moins de limiter les dégâts. Mais c'était sans compter sur la volonté de Ziti et consorts qui sont par- venus par la suite à faire une mainmise totale sur les débats avant de faire la dif- férence avec un superbe but signé Aït Ouameur et empocher du coup les trois

points de la sixième victoire en sept matches. Une performance qui ouvre maintenant la voie aux Ententistes afin de postuler sérieusement pour la course au titre de champion d'Algérie. Il est vrai qu'il reste encore des matches et des points en jeu, mais avec ce nouveau suc- cès qui leur a permis de rester en pole position et avec une certaine avance et ce, quels que soient les résultats des autres équipes concurrentes, l'Aigle noir

est bel et bien parti pour aller chercher le

S. H.

sacre final.

"Sincèrement, j'étais très content d'apprendre cette nouvelle. C'est un grand honneur d'être appelé en équipe natio- nale des locaux. C'est un événement qui n'arrive pas tous les jours. Je tiens à remercier le staff tech- nique de m'avoir fait confiance. Cela dit, ce n'est qu'un début. Je dois encore travailler afin de progresser et aller de l'avant. Je vais tout faire pour essayer d'être à la hauteur de cette mis- sion", nous a-t-il dit quelques minutes après la diffusion de la liste des joueurs retenus. S. H.

Bedrane convoqué pour la 1 re fois avec l'EN A'

Une juste récompense

Dans cette liste figure un contingent de joueurs de l'ESS de cinq élé- ments, à savoir Keniche, Ziti, Djahnit, Amokrane et Bedrane. Pour les quatre premiers cités, ce sont des habitués qui ont déjà fait partie de l'EN A, A' ou des Olympiques ; ce n'est pas le cas de Bedrane qui est appelé pour la première fois à porter les couleurs natio- nales. Une juste récom- pense au fait, estiment ceux qui suivent les per- formances de ce joueur depuis le début de cette saison. Ses statistiques sont là pour prouver le mérite de l'ancien joueur

de l'USMB qui ne comp- te pas s'arrêter là et prou- ver qu'il mérite bel et bien sa chance. La preu- ve, le natif de la ville des Roses est considéré à juste titre comme le joueur le plus utilisé de l'effectif ententiste depuis le début de la sai- son puisque rien qu'en championnat, il a joué en intégralité avant-hier face au RCR son 21e match sur les 23 disputés par le onze des Noir et Blanc. Interrogé le lende- main, ce joueur, qui fête- ra ses 25 ans le 2 avril prochain, s'est déclaré content et honoré par cette nouvelle.

Amada incertain face au CAB

Rebiaï, l'autre solution de Madoui

Sorti sur blessure, le milieu relayeur malgache Ibrahim Amada fut transféré au CHU après la fin du match. Pour le moment, on ignore la gravité de sa blessure bien qu'on évoque son fort probable forfait au prochain déplacement de son team à Batna pour affronter le CAB, dans le cadre de la 23e journée du cham- pionnat de Ligue 1 Mobilis. Une défection qui va certes peser vu l'importance de l'ancien Harrachi dans la stratégie du coach Kheireddine Madoui. Toutefois, ce dernier dispose d'autres solu- tions avec la présence d'Aït Ouameur et également de Rebiaï qui a maintes fois joué comme milieu relayeur, lui qui est un laté- ral droit de formation.

et également de Rebiaï qui a maintes fois joué comme milieu relayeur, lui qui est un

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

18

USMB

www.competition.dz Dimanche 5 mars 2017 18 USMB LES BLIDÉENS reprennent confiance Après la victoire engrangée

LES BLIDÉENS

reprennent confiance

Après la victoire engrangée par l'USMB à domicile avant-hier face à l'USB, les coéquipiers de Meziane ont repris confiance et commencent à croire à l'accession de leur club.

De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

Les joueurs de l'USMB, malgré leur tâche difficile face à l'autre préten- dant à l'accession, à savoir l'USB, ont su déplumer leur adversaire du jour et ont pu clouer leur place sur le podium. La victoire face aux Biskris a fait renaître l'espoir au sein des joueurs et va mettre l'entraîneur Kamel Zane dans de bonnes conditions pour préparer le derby de la Mitidja, qui ne sera pas facile vendredi prochain au stade Mustapha-Tchaker face au WAB.

Zane a respecté les règles du jeu Contrairement à son prédécesseur, à savoir Calin Augustin, l'entraîneur

prédécesseur, à savoir Calin Augustin, l'entraîneur Kamel Zane, après le bon résultat qu'a engrangé en

Kamel Zane, après le bon résultat qu'a engrangé en déplacement lors de la 22e journée du championnat de Ligue 2 Mobilis face au Ghali, n'a pas voulu changer son onze. Il a reconduit la même composante face aux Biskris ; ce qui lui a permis de battre les gars des Zibans et a pu également redonner confiance à ses joueurs.

Houari-Brahmi-Guenifi, le trio gagnant L'entraîneur blidéen Kamel Zane, qui

travaille à l'USMB depuis le début de saison - il a été l'adjoint de Hadj Mansour et Calin Augustin -, a une idée claire sur les points faibles de la formation de la ville des Roses qui demeurent au niveau du milieu du terrain. Zane, après une longue observation et plusieurs variantes, a décidé d'écarter Tayeb Slimane du onze en optant pour l'incorporation de Houari, Guenifi et Brahmi. Ceci a donc permis à l'équipe blidéenne de renouer avec les bons résultats. A. Dj.

ABED :

«Je confirmerai face à Boufarik»

La victoire d'avant-hier face à l'USB fut grâce à l'attaquant Azzedine Abed, qui a délivré ses coéquipiers après une demi-heure du coup d'envoi de la rencontre.

Abed a marqué son 5 e but de la saison et confirme, encore une fois, qu'il est un vrai chas- seur de buts. L'ancien atta- quant de Oued Rhiou demeure sur une courbe ascendante et confirme de match en match son talent.

l'USB, notre accession est entre nos mains ; on doit savoir pro- fiter de cette situation pour l'of- frir à ce club et lui permettre de revenir parmi l'élite.

Le prochain match s'annonce difficile pour votre équipe face à un adversaire qui lutte pour le maintien, à savoir le WAB, n'est-ce pas ?

Oui, bien sûr, le prochain match sera plus compliqué que celui du CABBA, car on aura affaire à un adversaire qui est en danger et qui veut se ressai- sir pour éviter la descente aux enfers. Mais cela ne nous inté- resse pas, ce qui nous intéresse, c'est notre rendement sur le terrain. On va faire de notre mieux pour enchaîner avec une autre victoire.

Quelles seront les clés de la victoire face au WAB ?

Les derbys ne se jouent pas, mais ils se gagnent ; donc on doit préparer comme il se doit le match sur le plan psycholo- gique et technique et on doit éviter les grosses bourdes pour conclure le match en beauté. A. Dj.

Vous avez été efficace face à l'USB et vous avez pu offrir la victoire à votre équipe ; où demeure le secret ?

Le travail est le secret de mon illustration face à l'USB. Franchement, j'ai bossé dur tout au long de la semaine et le jour J, j'ai senti que je vais faire quelque chose de spécial. Hamdoulilah, la réussite a été au rendez-vous et j'espère que je vais pouvoir poursuivre sur ce rythme le reste du parcours avec plus d'efficacité afin de conclure la saison avec le maxi- mum de buts.

La victoire de votre équipe face au prétendant à l'accession, à savoir l'USB, va-t-elle vous permettre de vous relancer dans la course à l'accession ?

Maintenant, après cette vic- toire amplement méritée face à

Compétition / PUB ANEP 505 851 du 05/03/2017
Compétition / PUB
ANEP 505 851 du 05/03/2017
Compétition / PUB ANEP 505 940 du 05/03/2017
Compétition / PUB
ANEP 505 940 du 05/03/2017

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

23 e JOURNÉE LIGUE 2 MOBILIS

19

5 mars 2017 23 e JOURNÉE LIGUE 2 MOBILIS 19 BÉJAÏA piégée chez elle Les Vert

BÉJAÏA

piégée chez elle

Les Vert et Rouge n'ont pas été à la hauteur de l'importance de la rencontre qui les a opposés à la formation de l'ASO Chlef.

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Les camarades de Merbah, qui avaient l'opportuni- té de prendre le large vis-à-vis de leurs concurrents directs, n'ont pas réussi à offrir de la joie à leurs supporters qui se sont déplacés en masse pour les soutenir. Face à une équipe bien organisée, les hommes d'Ifticen étaient impuis- sants. La première était à l'actif des locaux, suite à un tir de Bensaha repoussé par le portier de Chlef (6'). La réponse est venue par l'intermédiaire de Boudina qui tire au-dessus du cadre (9'). Les hommes de Khezzar, qui étaient plus volon- taires, ont été plus proches d'ou- vrir l'occasion à plusieurs

reprises, Meddahi oblige Djebarat à la parade (12'). Les visiteurs réussissent néanmoins à trouver le chemin des filets, sur un contre de Melika qui réussi à s'échapper sur son côté avant de distiller une belle passe pour Boudina qui met le ballon au fond des filets (39'). Au retour des vestiaires, les Béjaouis réagi- ront sur coup franc, Bensaha met le ballon au fond des filets (59'). L'égalisation des Vert et Rouge redonnera la confiance aux joueurs, Hadjidj sur coup franc, trouve la tête de Merbah, qui remise pour Rebouh, ce dernier ne réussit pas à atteindre le ballon (65'). La suite de

la rencontre n'offrira pas de change- ment au score. C'est sur ce score d'un but partout que les deux équipes se

B. E. Z.

quittent.

L'ŒIL DU COACH

les deux équipes se B. E. Z. quittent. L'ŒIL DU COACH JSMB 1 ASO 1 Stade

JSMB

1

ASO

1

Stade de l'Unité maghrébine

Buts :

JSMB : Bensaha (58') ASO : Boudina (38')

Djebarat Khellaf O. Khellaf N. Allali Merbah Hadjidj Raït Ounnas (Boumechra 43') Bensaha Drifel (Rebouh 57') Latrèche (Haddef 80') Ent. : Ifticen

Oubadi Boudina (Semahi 90'+2) Medahi Merouani LadraÄ Boutiba (Baouche 70') Chaouchi Merbaki Attafen Melika (Soltani 88') Yadroudj Ent. : Khezzar

Affluence, moyenne, temps enso- leillé. Arbitrage de MM. Boukouassa, Bourouba et Slimani Averts :

JSMB : Allali (50'), Bensaha (59'), Hadjidj (85'). ASO : Meddahi (45'), Yedroudj (50'), Mebarki (77'), Oubadi (78')

2 changements du côté d'Ifticen

Younes Ifticen a effectué deux changements par rapport à la dernière rencontre qui avait opposé son équipe à l'AS Khroub la semaine dernière. Pour la réception de Chlef, le premier responsable de la barre technique de la JSMB a jugé bon d'apporter des modifications au niveau de son onze pour cette rencontre importante en championnat.

Le comité des supporters a honoré, Khezzar, Zaoui et Benaazoug

Le comité des supporters de la JSM Béjaïa a honoré trois personnalités à l'occasion de la rencontre qui a opposé le club kabyle à la formation de Chlef. Le comité des supporters a, ainsi, offert des cadeaux symboliques à Khezzar Mohamed El Hadi, ancien joueur et entraîneur de la JSMB, à Zaoui Samir pour son dévouement en sélection nationale et à Benaazoug Tahar, le chef de Sûreté adjoint de la wilaya de Béjaïa.

Drifel évacué

à l'hôpital

L'attaquant de la JSMB, Drifel Lakhdar, n'est pas allé au bout de son match ; il a été touché lors d'un duel avec un adversaire, ce qui a créé une panique au sein du corps médical du club, surtout que le joueur est resté un bon moment sur la pelouse avant d'être évacué à l'hôpital.

Ounnas touché

au genou

Le milieu de terrain de la JSMB, Ounnas Hamza, à l'image de son coéquipier Drifel n'était pas en mesure de poursuivre la rencontre. Touché au genou, ce dernier a été remplacé juste après le but encaissé par la JSMB.

a été remplacé juste après le but encaissé par la JSMB. Medahi et Mebarki contre leur

Medahi et

Mebarki

contre leur

ex-équipe

Deux joueurs ont affronté leur ancienne équipe lors de cette rencontre. A cet effet, Mebarki Sofiane et Meddahi Oussama ont reçu un accueil spécial de la part du public béjaoui.

Khezzar

a déjoué

les plans

d'Ifticen

L'ancien entraîneur de la JSMB, Khezzar Mohamed El Hadi, est reparti de son déplacement à Béjaïa avec un précieux point. Khezzar, qui a réussi à donner plus de rigueur à son équipe sur le terrain, a finalement mis les bâtons dans les roues à son confrère Ifticen, qui n'a pas trouvé de solutions lors de cette confrontation.

RESULTATS

23 e journée

MCEE

0-0

ASMO

CRBAF

2-2

ABS

JSMS

2-1

ASK

MCS

1-1

CABBA

PAC

3-0

WAB

USMB

1-0

USB

RCA

2-0

GCM

JSMB

1-1

ASO

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS

 

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

01. PAC

50

22

15

05

02

33

13

+20

02. JSMB

37

23

10

07

06

25

19

+06

03. USMB

37

23

10

07

06

19

14

+05

04. JSMS

34

23

10

04

09

22

17

+05

05. USB

34

23

10

04

09

22

20

+02

06. ABS

30

23

07

09

07

25

25

00

07. CABBA

30

23

07

09

07

18

18

00

08. MCS

30

23

08

06

09

18

22

-04

09. ASO

29

23

07

08

08

25

24

+01

10. GCM

28

23

07

07

09

17

23

-06

11. ASMO

27

23

05

12

06

22

23

-01

12. CRBAF

26

23

05

11

07

19

24

-05

13. WAB

25

23

05

10

08

17

25

-08

14. MCEE

23

22

06

08

08

18

22

-04

15. ASK

23

23

05

08

10

19

25

-06

16. RCA

18

23

04

09

10

17

22

-05

24 e JOURNÉE

25 e JOURNÉE

ABS-MCEE

MCEE-ASK

ASK-CRBAF

CRBAF-ASO

ASO-JSMS

JSMS-CABBA

CABBA-JSMB

MCS-JSMB

GCM-MCS

PAC-ABS

ASMO-PAC

USMB-ASMO

WAB-USMB

RCA-WAB

USB-RCA

GCM-USB

Ifticen : «L'arbitre n'a pas protégé mes joueurs»

Le coach de la JSMB, qui était déçu suite à la prestation de son équipe qui n'a pas été à la hauteur, avait déclaré : "Je dirais qu'aujour- d'hui, nous n'étions pas dans notre jour. On manquait de volonté et de motivation. Nos joueurs n'ont pas eu le niveau escompté. Je dirais néanmoins que l'arbitre, aujourd'hui, n'a pas protégé mes attaquants. L'agressivité des joueurs de Chlef nous a beaucoup handicapés. Néanmoins, le chemin est encore long, et nous allons nous battre jusqu'à la dernière journée."

allons nous battre jusqu'à la dernière journée." Zaoui : «L'arbitre nous a lésés» L'entraîneur

Zaoui : «L'arbitre nous a lésés»

L'entraîneur adjoint de l'ASO Chlef, Zaoui Samir, avait réagi à la fin de la ren- contre : "Aujourd'hui, nous avons été lésés par l'arbitre, qui a fait énormément de fautes, surtout durant la première période. Je demanderais à ce dernier de revoir cer- taines situations qui étaient à notre avanta- ge. Pour revenir à la rencontre, en première période, nous avons eu plusieurs occasions nettes de scorer. A la deuxième mi-temps, on avait eu aussi quelques occasions, mais sans toutefois réussir à les concrétiser."

DIVISION NATIONALE AMATEUR

Après IBKEK-RCK

Arbitrage catastrophique de Bachir

Le RCK s'est imposé dans le temps additionnel grâce à Hanifi sur le score de 2-1, hier, au stade de Réghaïa malgré un arbitrage catastrophique de M. Bachir qui a tout fait pour casser les Koubéeens avec la complicité de son

premier assistant, M. Boudjakdji. Les supporters présents au stade ont été scandalisés par l'arbitrage de M. Bachir qui a, encore une fois, confirmé les soupçons qui pèsent sur lui depuis longtemps. Les spécialistes de l'arbitra-

ge, qui connaissent bien cet arbitre d'Aïn Témouchent, sont tous unanimes pour dire que cet arbitre doit être écarté du milieu de l'arbitrage à la fin de cette saison, car il ne peut rien apporter.

INSOLITE

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

20

DÉTENTE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

20 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE L'amour est cette merveilleuse chance qu'un autre
L'amour est cette merveilleuse chance qu'un autre vous aime encore quand vous ne pouvez plus
L'amour est cette
merveilleuse
chance qu'un
autre vous aime
encore quand
vous ne pouvez
plus vous aimer
vous-même.
Jean Guéhenno
Citation

British Airways va devoir indemniser 200 passagers

à cause d'une souris

va devoir indemniser 200 passagers à cause d'une souris A cause d'une souris qui a empêché

A cause d'une souris qui a empêché un appareil de décoller, la compagnie aérienne britannique va devoir débourser l'équivalent de 240.000 euros pour indemniser ses passagers. Branle-bas de combat, mercredi, sur le vol BA 285 de la British Airways qui devait s'envoler depuis l'aéroport londonien de Heathrow pour San Francisco. Alors que les passagers avaient embarqué, une souris a été repérée à l'intérieur du Boeing 777. Bien que minuscule, l'animal vorace est capable de ronger des câbles. Raison pour laquelle les autorités ont aussitôt décidé, par

précaution, de bloquer l'appareil au sol, le temps de vérifier toutes les connections. A bord, un membre de l'équipage a alors annoncé au micro qu'"un événement assez inhabituel s'est produit" et demandé aux passagers de sortir de l'avion. Ils ont pu finalement décoller dans un autre avion quatre heures plus tard. Pour la compagnie, cette souris va coûter cher ! Au total, British Airways va devoir payer l'équivalent de près de 240.000 euros d'indemnisations. Elle a, en effet, offert le déjeuner aux 200 passagers et va devoir payer une compensation de 515 euros à

chacun

n'ont pas pu avoir leur correspondance à

l'arrivée. Du coup, British Airways a été obligé de prendre en charge des chambres

L'humour british a quand même

gardé ses droits. "Avec le service et les prix de la compagnie, nous savons que presque tout le monde veut voler avec nous à San Francisco. Sauf que là, il y avait un très petit client que nous avons dû renvoyer à la porte", a expliqué un porte-parole de British Airways, en s'excusant pour le retard.

d'hôtel

En outre, avec ce retard, certains

LES FLÉCHÉS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
savoir
espère
instrument
rapt
prendre des
de musique
risques
fondateur de
DUDU JOURJOUR
de la
l’Oratoire
patrie de
lâches
petit poème
campagne
d’Italie
Zénon
6
Une étudiante en médecine répond aux
questions du professeur:
sans fard
- Qu'est ce qui provoque la transpiration ?
3
- Vos questions, Monsieur ! répond la jeune fille.
conducteur
patient
crier sous
11
SUDOKU
bois
paresseux
1
bon vouloir
8
5
4 2
1
originaire
de nature
de devoir
2 3
7
aire de
cause
lancement
remuerai
6
2
1 5
9
stère
gaz
immensité
symbolique
d’eau
7
fils de
8
Jason
bouts de noix
état de ce qui
est statique
8
3
9
1
5
9 contracté
cassier
2
5
étoffe unie
explosif
2
3
6
8
7
émascule
1 7
à les
soupape
fleuve
2
côtier de
rideau
7
8
2
9
couvert de
France
poils
code postal
13
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
rigolais
expression
moyen de
algébrique
4
7
1
8
6
5
4
3
9
2
transport
mélodie
6
4
5
9
2
3
7
1
8
samarium
2
9
3
7
1
8
6
5
4
réfléchi
vieille note
5
7
1
8
9
2
4
3
6
égouttoir
ville de
personnage
3
2
6
1
4
7
5
8
9
Moldavie
légendaire
12
points
9
4
8
9
5
3
6
2
7
1
opposés
sujets de
plainte
grugé
1
5
7
4
6
9
8
2
3
8
6
2
3
7
1
9
4
5
10
infusion
9
3
4
2
8
5
1
6
7
C
E
I
E
A
T
N
A
S
I
F
F
U
S
N
E
D
E
C
N
LES MELÉS
C
O
M
M
O
D
I
T
E
S
N
O
U
V
E
A
U
T
E
A
A
R
B
I
T
R
E
R
L
E
T
R
O
H
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
O
C
R
E
E
S
I
R
T
C
E
R
I
D
N
I
O
M
E
A
I
A
R
O
N
S
A
I
S
I
R
F
R
E
T
I
L
U
V
S
E
I
G
L
E
C
E
I
C
T
B
E
R
AGRICOLE
INDIRECT
D
R
I
S
S
O
L
E
R
E
E
N
N
I
I
U
T
H
C
I
L
E
T
H
A
R
O
A
V
E
ARBITRER
INNOCENT
N
O
M
S
E
R
F
E
P
L
E
D
R
R
A
A
E
T
L
T
I
N
BABILLER
HAIR
S
T
A
B
L
E
R
A
BRILLER
HOTE
L
R
T
O
G
E
S
T
F
U
I
R
R
P
E
E
D
E
C
A
D
E
T
CEINTURER
INNE
E
S
S
S
U
M
O
A
L
O
E
A
C
A
G
E
E
R
A
I
E
O
M
T
A
C
L
E
S
L
CRACHAT
POURPOINT
A
N
E
R
I
E
E
P
I
I
B
N
M
M
I
R
R
B
S
E
N
R
U
E
DEBILE
PROBITE
O
R
M
E
O
S
A
T
DEMEURE
REFECTION
B
I
U
C
R
P
T
D
S
H
L
N
U
R
V
I
N
E
S
A
U
L
E
DUNE
RODAGE
A
T
D
O
H
A
O
E
S
A
I
O
T
P
E
LES FLÉCHÉS
EGARDS
SATIETE
B
E
L
H
O
T
E
N
A
I
B
C
N
O
I
1
2
3
4 5
6
7
ESSARTER
SEIGLE
LES MELÉS
R
I
C
A R
D
O
B
L
E
G
A
D
O
R
N
R
E
E
I
I
R
GIROLLE
SUFFISANT
ISSAM
LOUADJ
GRIEVEMENT
TAMPONNER
E
H
I
B
E
R
N
E
R
E
D
N
E
N
G
8
9
10
11
12
13
14
15
HABITUER
TRANSITER
C
A
R
V
A
L
H
O
R
E
T
I
S
N
A
R
T
N
R
T
C
T
A
HIBERNER
VELOCITE
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Dimanche 5 mars 2017

ASMO

21

www.competition.dz Dimanche 5 mars 2017 ASMO 21 Malgré un bon nul à El-Eulma El-Djamîya n'avance pas

Malgré un bon nul à El-Eulma

El-Djamîya n'avance pas

Même si leur équipe n'a pas gagné à El-Eulma, les supporters asémistes sont soulagés parce que beaucoup ont parié sur sa défaite au stade Messaoud-Zouggar face au MCEE, avant-hier.

De notre correspondant

L. M. AZZI

Les joueurs Asémistes ont bien tenu jusqu'à finir invaincus sur le terrain d'une équipe qui revient pourtant fort ces derniers temps. Ils ont donc forcé le Mouloudia des Babyas au nul sur le score vierge (0-0). Mais ce nul, le 12e de la saison en cours, ne change pas grand- chose pour El-Djamîya qui reste tou- jours menacée, car elle reste à trois lon- gueurs de la première loge du purgatoi- re. Un tir à blanc donc, mais un bol d'air

du purgatoi- re. Un tir à blanc donc, mais un bol d'air pour les poulains de

pour les poulains de Djamel Benchadli qui ont bien réagi après le drawn at home concédé face au CRB Ain Fakroun (1-1). Maintenant, il faudra penser à gagner et empocher le maximum de points afin de se rassurer d'abord, puis de prendre une grosse distance vis-à-vis de la zone rouge. Ceci d'autant qu'à sept jour- nées seulement de la fin du championnat,

un gros resserrement au tableau s'exerce de plus belle. De quoi pousser Barka et ses coéquipiers à se défaire de cette bais- se de régime qu'ils accusent et dans laquelle leur team n'arrive pas à convaincre car leur équipe n'avance tou- jours pas au classement, alors que les concurrents semblent se ressaisir. L. M. A.

Lettre de Hadj Berramla aux dirigeants

«Etes-vous satisfaits de votre bilan ?»

Hadj Berramla, ancien arbitre international et fervent supporter de l'ASM Oran, semble, à l'ins- tar de Benbella Benmiloud, préoccupé par l'état actuel de l'équipe fanion du club. Par le biais de son compte Facebook, ce dernier a pris le soin de rédiger une lettre adressée exclusivement aux dirigeants du club. "Aux gestionnaires actuels du prestigieux club de M'dina J'dida, ASMO, cher à tous les Oranais et Oranaises pas seulement aux Asémistes puisqu'il s'agit d'Oran. De grâce en votre âme et conscience, êtes-vous satis- fait de votre bilan ? Avez- vous une conscience ? Aimez-vous vraiment votre club ? Etes-vous jaloux de votre grande ville ? Si c'est le cas, épargnez le pire à ce club qui pourrait tomber de haut et dur sera de se rele- ver. Avec un bon sens et de responsabilité, et en toute sportivité passez le flam-

beau aux enfants du club et aux personnes qui ont les moyens financiers et intel- lectuels pour panser les blessures qui ont été causées volontairement ou pas et réparer ce qui peut l'être avant que ça ne soit trop tard. Car ça ne servira à rien de s'entêter, il n'y a pas meilleure que la sagesse ; l'erreur est humaine. Ne se trompe pas que celui qui ne fait rien. Par ce geste, l'his- toire vous le reconnaîtra et vous ferez partie de ceux qui ont marqué l'histoire du club. Je suis persuadé que vous êtes capables de rendre compte à qui de droit. Je vous souhaite bon courage et que vive l'ASMO au rang qu'elle mérite, sans oublier de rendre un grand homma- ge aux défunts Abdelkader Reguieg (Pons) et à tous les hommes qui ont beaucoup donné au club pour rivaliser avec les grands et qui ont marqué son histoire." L. M. A.

MCS

La grogne des supporters

Les Saïdis, qui étaient dans l'obligation de gagner les 3 points lors de la dernière rencontre face au CABBA, ont reculé au lieu d'aller jusqu'au bout de leur rêve.

De notre correspondant

K. DJELLOUL

Avant-hier, le MCS avait largement la possibilité de gagner son match puisque cela allait lui permettre d'améliorer son classement général avant de se déplacer à Mascara pour jouer le derby contre le Ghali, d'au- tant plus que l'adversaire du jour n'était pas au top. Mais à la grande déception de tous les supporters des Vert et Rouge, qui sont d'ailleurs les grands perdants en cette 23e journée, les choses se sont très mal passées ; les hommes de Benchouia ont concédé un échec face au CABBA qui a surpris plus d'un. Cela a non seulement mis fin aux espé- rances des fans du club, qui rêvaient de pouvoir jouer les trois premières places cette sai- son, mais a également suscité leur colère à la fin de la partie puisqu'ils sont directement allés reprocher aux joueurs d'avoir très mal fait leur tra- vail.

Scotché à la 8 e place Malgré l'importance des points de cette rencontre, le MCS n'a pas joué pour gagner et l'équipe n'a pas montré grand-chose. Ce qui s'est confirmé contre le CABBA pour le compte de la 23e journée. C'est dire que beaucoup reste à faire et que le chemin demeure encore long pour les Vert et Rouge. Une réalité incontournable pour le MCS qui reste scot- ché à la 8e place.

Le mauvais moment La victoire face au CABBA

à la 8e place. Le mauvais moment La victoire face au CABBA était impérative pour les

était impérative pour les Saidis qui sont passés com- plètement à côté de la plaque du moment qu'ils ont raté leur match. Un faux pas de trop pour la bande à Benchouia qui s'est compli- qué l'existence. D'ailleurs, Hamidi a raté un penalty à la 85'. Il faut dire que ce revers est venu au mauvais moment.

Une phase retour catastrophique A sept matchs du finish et une place de huitième au classement général avec 30 points, le plus dur attend le MCS qui n'aura certainement pas la mission facile lors des prochains matches, que ce soit à domicile ou en déplace- ment. Depuis le début de la phase retour, 7 points ont été perdus à Saida ; 4, c'est le nombre de rencontres que les Vert et Rouge de Saida ont disputées à domicile où les Saidis auraient pu glaner le maximum de points s'ils

avaient, bien sûr, remporté la majorité de leurs confronta- tions sur leurs terres. Ils n'ont en fin de compte récolté que 5 points en arrachant une vic- toire seulement face à l'ASO, deux matches nuls contre l'ASK et le CABBA et une défaite contre le MCEE. Ce qui donne un pactole de 7 points partis en fumée.

L'attaque, le maillon faible L'effectif du MCS a

fait montre d'un déséquilibre criant. C'est l'attaque d'abord qui a été pointée du doigt en étant le maillon faible de cette équipe durant cette phase retour où Benchouia et son staff n'ont pas pour autant changé la donne puis- qu'ils n'ont pas su ou pu trouver la bonne formule pour la solidifier, alors que l'attaque a marqué 3 buts durant les huit matches de la phase retour dont 2 sur penalty. Un constat qui reflè- te la situation que traverse

l'équipe.

K. Dj.

La bonne initiative des jeunes arbitres de la LRFS

Une première dans les annales de notre football : les jeunes arbitres de la Ligue régionale de Saida ont honoré les anciens joueurs du MCS des années 60 et 70 à l'image de Said Amara, Sahraoui Kerroum, Fezza Abdelkader et Chikhi Kadda. Ils ont aussi honoré des anciens arbitres de cette région et les anciens présidents du MCS. Ces jeunes n'ont pas aussi oublié les responsables actuels de cette Ligue régionale de football à l'image de Yacine Benhamza, Becharef Djillali et Abid Mekki. Beaucoup d'invités de marque étaient présents à cette réception, entre autres des autorités civiles et de sécurité. Cette bonne initiative a été très appréciée par les invités. Lors de chaque intervention, tout le monde a remercié ces jeunes arbitres pour ce bon geste.

Compétition / PUB ANEP 25102718 du 05/03/2017
Compétition / PUB
ANEP 25102718 du 05/03/2017