Vous êtes sur la page 1sur 24

02

0 2 N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Équipe nationale sion qui avait régné.

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011

Coup d’œil Équipe nationale

sion qui avait régné. Mais il n’a pas omis d’accabler le chef de délégation qu’il
sion qui avait régné.
Mais il n’a pas omis
d’accabler le chef de
délégation qu’il tient
pour responsable de
tout ce qui s’était
produit à la mi-
temps et à la fin
de cet Algérie-
Maroc.
Walter
Gagg :
«S’ils
voulaient
gagner, ils
n’avaient
qu’à
marquer»

Walter Gagg, chargé de la sé- curité de ce match, s’est en- tretenu avec l’arbitre mauri- cien qu’il a tenu à rassurer quant à sa presta- tion. Il lui aurait dit textuellement : «Vous avez été bon sur l’ensemble de votre prestation. Il n’y a pas eu de faute pénalisante. S’ils voulaient gagner, ils n’avaient qu’à marquer», lui a-t-il dit, histoire sans doute de le réconforter.

Magdi (commissaire du match » : «Vous serez bien notés»

Le commissaire du match, le

Ce que prévoit le règlement Des joueurs risqueraient d’être suspendus pour le match retour à
Ce que
prévoit le
règlement
Des joueurs risqueraient d’être suspendus
pour le match retour à Casablanca. Certaines
rumeurs avancent que des joueurs, dont
Chemakh et Kherdja auraient été signalés par
l’arbitre dans cette tentative d’agression, mais cela
demande confirmation. Ce qui est sûr c’est que la
CAF peut toujours faire valoir l’article 36.5 qui régit
ces éliminatoires à la CAN 2012 et dont le contenu
ci-joint. «Si un arbitre signale un joueur dont le
comportement a été à l’origine de l’arrêt d’un
match ou qui a commis une faute grave après
la fin du match, ce dernier sera
automatiquement suspendu pour le match
qui suit dans la même compétition,
sans préjudice des sanctions qui
pourront lui être infligées
ultérieurement.»

Soudanais Magdi, a eu la même réflexion : «Vous serez bien notés», leur a- t-il dit pour leur mani- fester sa satisfaction par rapport à leur prestation. C’est cer- tain, cette affaire va faire parler d’elle pour encore des se- maines.

A. A. A.

Rapport accablant de l’arbitre

contre les Marocains

I l s’est passé des choses dans

les coulisses de cet Algérie-

Maroc que l’arbitre mauri-

cien, Rajindrapassad, avait

mentionnées dans son rap-

port de match. Des incidents sur lesquels devra sans doute se pen- cher la commission de discipline de la CAF en temps opportun. Et ça risque fortement de faire jaser compte tenu de la teneur du rap- port en question qui accable à plus d’une raison les Marocains que l’arbitre accuse à son tour d’avoir tenté de l’agresser dans le parking. «Des joueurs marocains s’en sont pris violemment à la voiture du trio arbitral au niveau du parking du stade avec une intention franche d’en découdre», pouvait-on, entre autres, lire sur le rapport de l’arbi- tre mauricien qui n’a pas pu avan- cer de nom, sans doute dans la confusion qui y régnait. On n’en est pas encore à un remake du triste Egypte-Algérie, mais les in-

grédients y sont.

Le chef de délégation marocaine au banc des accusés

L’arbitre mauricien a avancé un nom sur son rapport d’après- match, celui du chef de la déléga- tion marocaine, Akram Abd El Illah, qu’il a tout simplement dési- gné comme étant l’instigateur de cette tentative d’agression contre sa personne perpétrée par certains joueurs, dont Chemakh, avancent

certaines indiscrétions.

Il est accusé de propos racistes

En plus d’être tenu comme insti- gateur de ces incidents, Akram Abd El Illah est accusé par l’arbitre mauricien de propos racistes qu’il aurait proférés à son encontre à la mi-temps de ce match Algérie- Maroc. Le ci-devant président du WAC, qui a été désigné par la Fé- dération royale marocaine comme chef de délégation à l’occasion. C’est certain que la CAF va ouvrir une enquête et il n’est pas à écarter qu’elle prononcera des sanctions à l’encontre dudit dirigeant d’autant qu’il est écrit noir sur blanc sur le rapport du match qu’il est «l’insti- gateur» de la tentative d’agression perpétrée contre l’arbitre par des joueurs marocains.

La voiture des arbitres prise pour cible par des joueurs marocains

Dans son rapport de match, l’ar- bitre a fait état, comme relaté ci- dessus, d’une tentative d’agression contre sa personne par des joueurs marocains au niveau du parking du stade. Des joueurs s’en sont pris à la voiture du trio arbitral par des coups de pied, lisait-on sur le rap- port du match, à sa sortie du stade. Aucun nom n’a été men- tionné, sans doute parce que l’arbi- tre n’a pu reconnaître les acteurs de cette agression dans la confu-

Ses déclarations à l’encontre de l’arbitre et de Hayatou pourraient lui coûter cher

Chamakh risque de rater le match retour

lui coûter cher Chamakh risque de rater le match retour D éfaits di- manche dernier de-

D éfaits di- manche dernier de- vant l’Algé- rie (1-0), les

joueurs de la sélection marocaine n’ont pas vrai- ment digéré ce revers qu’ils estiment «injuste». Au terme de la partie, ils n’ont pas manqué de char- ger et d’accuser l’arbitre mauricien, Rajindrapar- sad Seechurn, d’avoir avantagé volontairement l’équipe algérienne lors de cette rencontre très im- portante pour les deux sé- lections. L’attaquant vedette des Lions de l’Atlas, Me- rouane Chamakh, n’a pas mâché ses mots, lui non plus. En effet, accosté par nos soins à sa sortie des vestiaires, il a tiré à bou-

lets rouges sur ce referee qui, précise-t-il «a com- plètement faussé la partie, par ses décisions». Le Gunner ne s’est pas arrêté là, puisqu’il a vive- ment critiqué les déci- sions de la Confédération africaine de football qui a désigné cet arbitre mauri- cien pour ce derby en lan- çant : «Je ne comprends pas comment on peut se permettre de nous mettre un arbitre qui nous a déjà

officiés lors de notre dernier match en Tanzanie. N’y a- t-il pas assez d’arbitres en Afrique ou quoi ? Il est d’où déjà cet arbitre ? Du cham- pionnat de Tanzanie ?» Et d’enchaîner : «En tout cas, je ne sais pas si le président de la CAF a pris son temps ce soir pour regarder ce match et voir le niveau de l’arbitrage en Afrique. Si entre-temps, il n’était pas allé boire un verre et fumer un cigare.» Des propos assez virulents, notam- ment ceux faisant allusion au premier responsable du football africain, Issa Hayatou, qui ne devraient pas rester impunis du côté de la CAF. L’ancien Borde- lais demeure ainsi sous la menace d’une sanction comme le stipulent les rè- glements généraux de la CAF, et pourrait bien manquer le match retour face aux Fennecs, prévu le 3 juin prochain à Casa- blanca.

Le président de la Fédération mauricienne va saisir la CAF

Autre fait qui pourrait enfoncer davantage le nu- méro 17 de la sélection marocaine, c’est la riposte

immédiate faite par le pré- sident de la Fédération mauricienne de football, Vinod Persunnoo, qui a annoncé qu’il allait saisir la Confédération africaine de football au sujet des dé- clarations du joueur qui a remis en cause l’intégrité de l’arbitre Rajindraparsad Seechurn : «Je vais prendre contact avec la Confédéra- tion Africaine de Football pour savoir de quoi il en re- tourne», confie-t-il dans le journal local, L’Express. Il explique aussi avoir eu une rencontre avec le patron de l'Association de foot- ball du Maroc bien avant ce match et que ce dernier a encensé Rajindraparsad Seechurn comme étant un des meilleurs arbitres afri- cains. Il n’est pas exclu que la MFA réclame des sanc- tions contre le joueur d’Ar- senal.

Gerets, plus

intelligent !

Le sélectionneur natio- nal du Maroc, Eric Gerets, s’est, quant à lui, assez bien contrôlé lors de la confé- rence de presse qu’il a tenue au terme de la ren- contre. En effet, le techni- cien belge, qui a certes

souligné «le mauvais arbi- trage» du Mauricien, ne s’est nullement attaqué à lui néanmoins, préférant rester calme et mesurer ses propos : «C’est vrai que l’arbitre nous a pénalisés par ses décisions, mais je préfère néanmoins ne pas m’étaler sur lui. Vous savez, les lois de la CAF sont strictes à ce sujet. Si je m’at- taque à l’arbitre, je risque une suspension allant jusqu’à cinq rencontres», a- t-il conclu.

La commission de discipline examinera son cas incessamment

Conformément aux rè- glements généraux de la CAF, la commission de discipline de cette dernière devrait dans les jours qui viennent ouvrir une en- quête sur Merouane Cha- makh et examiner ainsi ses propos formulés au terme de ce Algérie- Maroc. Le joueur risque un à deux matchs de sus- pension et une lourde amende financière.

Saïd F.

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Équipe nationale 0 3 Walter Gagg «Dans deux

Coup d’œil Équipe nationale

03

Walter Gagg «Dans deux jours, je transmettrai à la CAF un rapport détaillé sur le comportement honteux des Marocains»

Walter Gagg a été désigné par la CAF en tant qu’officier de la sécurité pour la rencontre Algérie-Maroc, comptant pour les éliminatoires de la CAN-2012, qui s'est déroulée à Annaba. Après les graves dépassements d'après-match, Walter Gagg a décidé de rédiger un rapport détaillé sur le mauvais comportement de certains membres de la délégation marocaine envers officiels. Joint par téléphone hier, il a tenu à répondre à nos questions.

M. Gagg, selon des informa- tions en notre possession, vous rédigerez un rapport qui acca-

ble la délégation marocaine, après les graves incidents qui se sont produits à la fin du match

En effet, je compte rédiger un rapport à la CAF seule habilitée à prendre les décisions qui s’impo- sent, après tout ce qui s'est passé.

Pourrait-on en connaître la teneur ? Je suis vraiment désolé, car il s’agit là d’un secret professionnel.

On a eu vent que Merouane Chamakh et le chef de déléga- tion du Maroc sont ciblés… Je ne sais pas de qui vous me parlez, mais sachez qu'il y a un membre de la délégation maro- caine qui s'est comporté de façon honteuse envers les arbitres qui ont dirigé cette rencontre. C'est un comportement honteux et inad- missible. Je ne peux pas rester les bras croisés devant un tel compor- tement. Pouvez-vous être plus explicite

Je ne pourrai pas vous en dire davantage. Moi, je vais faire mon rapport qui sera adressé à la CAF qui à son tour prendra les déci- sions qui s'imposent.

Il paraît que des membres de la délégation marocaine se sont attaqués aux arbitres à la fin du match… Exactement. Moi, j'étais avec eux. Au moment où les arbitres

? sont sortis du vestiaire, ils ont re- joint le véhicule qui devait les transporter à l'hôtel. Moi, j'étais présent, lorsque des membres, précisément deux, de la délégation marocaine se sont attaqués à la voiture qui transportait les arbi- tres. Il y a eu des coups de pied et des coups de poings. C'est un comportement honteux. Merouane Chamakh s'est lui aussi comporté violemment en- vers l'arbitre à la fin du match… Je ne dirai rien sur le cas de ce joueur (ndlr : Chamakh). Ce n'est pas de mes prérogatives. C'est le commissaire au match qui s'en chargera. Il va établir lui aussi un rapport complémentaire. A-t-il essayé d'agresser l'arbitre à la fin du match ? Qui, Chamakh ?

? Oui… Sincèrement, je ne peux rien vous dire. Voudriez-vous nous parler suc- cinctement du comportement

des mem- bres de la délégation marocaine ? On était tous à l'inté-

rieur du véhi- cule. Au moment où on s'apprêtait à quitter le stade, le véhi- cule a été atta- qué par des personnes fai- sant partie de la délégation marocaine. Ils étaient combien ? Je pense qu'ils étaient deux. Je ne peux pas vous confirmer le chiffre exact, puisqu'il y avait du monde devant le vestiaire. Le véhi- cule n'a pas été endommagé, mais il a été pris pour cible par ces per- sonnes, pour s'attaquer aux arbi- tres. C'est une honte. Il paraît que c'est le chef de dé- légation du Maroc qui s'est comporté de la sorte… Non, à ce moment-là, ce n'était pas le chef de délégation. C'était d'autres personnes. Mais êtes-vous convaincu que

ces personnes faisaient partie de la délégation marocaine ? Oui, j'en suis sûr. C'est bien eux, ils n'ont pas digéré la défaite. Quand ce rapport sera-t-il adressé à la CAF ? Dans deux jours, au maximum trois. Je rédigerai un rapport en bonne et due forme pour l’envoyer à la CAF qui tranchera. De tels comportements honteux doivent être sanctionnés. Entretien réalisé par Hamza Rahmouni

Il revient sur le succès étriqué de l’EN face au Maroc

Saâdane «Peu importait la manière,

l’essentiel demeurait la victoire»

Madjdi

Chamseddine

«J'ai envoyé mon rapport à la CAF»

Le secrétaire général de la Fé- dération soudanaise de football, Madjdi Chamseddine, était pré- sent au stade d’Annaba en tant que commissaire du match Algé- rie-Maroc. Joint par nos soins hier, il s’est contenté de nous dire : «Les lois de la CAF nous interdi- sent de faire la moindre déclara- tion. Donc, je ne peux rien vous dire sur ce qui s'est passé, sauf que j'ai envoyé mon rapport à la CAF qui tranchera.»

que j'ai envoyé mon rapport à la CAF qui tranchera.» L’ ancien sélec- tionneur na- tional,

L’ ancien sélec-

tionneur na-

tional,

Rabah Saâ-

dane, a es-

timé lors de son intervention sur le plateau de la chaîne sa- tellitaire Nessma TV, avant- hier soir, dans l’émission hebdomadaire «Ness Sport» que la sélection algérienne a réalisé l’essentiel dans sa confrontation face au voisin marocain, à savoir empocher les trois points de la victoire qui lui ont permis de recoller

en tête du classement et de s’éviter notamment une éli- mination qui aurait été cer- taine, en cas de mauvaise performance. Le Cheikh a enchaîné en insistant sur le fait que dans ce genre de rencontre déci- sive, la manière importait peu. «Comme je l’ai déjà déclaré, dans ce genre de match, le plus important est d’obtenir la victoire. Ça ne sert absolu-

ment à rien de bien jouer et de faire le spectacle, si au bout, on finit par perdre. L’Algérie se devait de relever la tête pour espérer garder ses chances in- tactes de qualifications à la CAN 2012. Les joueurs ont joué avec une grande volonté, et on voyait qu’ils en voulaient vraiment. Cela leur a permis de passer cet écueil marocain et de retrouver confiance en eux.»

«Notre force a toujours été la défense»

Rabah Saâdane s’est dit très satisfait du rendement de la défense qui a assuré et su annihiler les offensives ré- pétées des Chamakh and Co. «Notre sélection a confirmé, une nouvelle fois, que sa grande force résidait dans sa ligne défensive. Celle-ci n’a été nullement affectée par les ab- sences de ses cadres, tels Hal- liche et Bougherra, et a été à la hauteur durant ce match

face au Maroc. Les défenseurs alignés par Benchikha ont tenu leur rôle comme il faut et ont su comment stopper la progression des attaquants adverses. Je tiens à rendre hommage aussi aux joueurs du milieu de terrain défensif qui ont été eux aussi énormes.»

«On doit trouver une solution à l’inefficacité de l’équipe»

En ce qui concerne l’ineffi- cacité de la ligne offensive de l’EN, qui perdure toujours, Saâdane dira : «Je dois recon- naître que l’inefficacité de nos attaquants demeure toujours. Il faut travailler davantage ce volet et ne surtout pas perdre confiance. Le sélectionneur doit trouver les automatismes entre les attaquants et la solu- tion à ce problème lors des prochains stages.»

«Le retour des joueurs blessés redonnera de la force à l’équipe»

L’ex-coach national reste confiant quant à l’avenir de la sélection et pense qu’elle sera en mesure de revenir du Maroc en juin prochain avec un bon résultat, notamment lorsque l’équipe aura re- trouvé ses joueurs actuelle- ment blessés. «Le derby retour promet d’être chaud et très difficile pour les deux sélections. L’Al- gérie aura la chance d’ici-là d’enregistrer le retour de plu- sieurs joueurs cadres qui sont actuellement blessés ou qui reviennent de blessure. Je cite- rai Ziani, Bougherra, Hal- liche, Meghni et Matmour entre autres. A ce moment-là, l’EN redeviendra encore plus forte, ce qui permettra à l’en- traîneur de préparer sereine- ment cette partie.» S. F.

04

0 4 N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Équipe nationale Aucun joueur suspendu pour

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011

Coup d’œil Équipe nationale

Aucun joueur suspendu pour le

Sénégal-Maroc, le 10 août à Dakar

match retour contre le Maroc

A près le coup de sif-

flet final de l'arbi-

tre mauricien

Rajindrapassard,

tout le monde a

commencé à penser au match retour qui aura lieu à Casa- blanca, au début du mois de juin prochain. On a même com- mencé à faire des calculs. On voulait aussi connaître les joueurs qui allaient faire l'im- passe sur cette rencontre explo- sive et qui sera déterminante, pour cumul de cartons, après trois matchs disputés. Il faut dire qu'il n'y aura aucun joueur suspendu pour ce match. Face à la Tanzanie à Blida, aucun joueur algérien n'avait été averti par le referee togolais, Jakob Koko. Pour le deuxième match, l'arbitre angolais, Helder De Carvalho, avait averti le 10 oc- tobre dernier à Bangui, Khaled Lemmouchia ainsi qu’Abdel- moumen Djabou. Et lors de ce dernier match, Rajindrapassard avait brandi le jaune à Mehdi Mostefa et Medhi Lacen. Cela dit, tout le monde sera présent face au Maroc à Casablanca, idem pour les joueurs blessés qui se seront rétablis d’ici là.

les joueurs blessés qui se seront rétablis d’ici là. Lacen, Lemmouchia, Mostefa et Djabou sous la

Lacen, Lemmouchia, Mostefa et Djabou sous la menace

Par ailleurs, les quatre joueurs cités seront sous pression face au Maroc. Et pour cause, ils devront faire très attention lors de cette

rencontre, pour ne pas recevoir un deuxième carton jaune syno- nyme d'une absence au match suivant qui aura lieu, au début du mois de septembre prochain, à Dar Es Salem face à la Tanzanie, selon l'article 36, alinéa 1 qui concerne les sanctions des

joueurs en phase préliminaire de la CAN. Au cas où un des quatre joueurs précités reçoit un carton jaune, il fera l'impasse sur le match de la Tanzanie qui sera dé- terminant pour l'avenir des Verts dans cette compétition.

Hamza R.

Lemmouchia : «L’équipe a retrouvé son âme»

Le milieu de terrain Khaled Lemmouchia a disputé contre le Maroc son premier match officiel avec les Verts depuis qu’il a été banni par l’ex-sélectionneur Rabah Saâdane. Il pense que l’équipe a retrouvé son âme d’il n’y a pas si longtemps.

C’était un match difficile, n’est- ce pas ? Très difficile même. Vous savez dans ce genre de match, c’est l’en- jeu qui prend le dessus sur le jeu. C’était un match très engagé avec beaucoup de duels. Je pense qu’on va retenir la chose la plus impor- tante, à savoir les trois points et qu’on a renoué avec la victoire. On n’a pas gagné, je crois, depuis le match de Dubaï (Emirats arabes unis, ndlr) après la Coupe du monde. Aujourd’hui, nous allons donc retenir la victoire qui nous permettra de travailler sereinement pour le match retour. On a remporté une victoire, certes, mais le chemin est encore long. Il y a des pos- sibilités, ce groupe a beau- coup d’avenir, ces jeunes aussi. J’espère qu’on sera meilleurs dans les prochains matches, inch’Allah. L’Equipe nationale a gagné, mais la manière n’y était pas ; qu’en pensez- vous ? Tout à fait, c’est à cause de l’enjeu du match. On était dos au mur. Vous savez si on avait perdu, on serait éliminés. A Annaba devant un public merveilleux, je tiens à le préciser, il ne fallaikt pas se rater. Ce n’est pas facile de gérer ce genre de match où l’enjeu est grand. Comme je vous l’ai dit, on va retenir les trois points. Je pense qu’il y a eu beaucoup de cœur, c’est ce qui manquait à l’Equipe nationale ces derniers temps. On s’est dit les choses en face cette semaine, comme des membres d’une seule famille. Le

message est passé. Maintenant, avec cette victoire et la confiance, on va retrouver l’Equipe natio- nale d’il n’y a pas si longtemps, celle qui a gagné contre la Côte d’Ivoire et fait un grand match contre l’Angleterre. Je pense qu’avec cet esprit, on est capables de faire de très belles choses. On a vu une équipe qui cour- rait beaucoup plus derrière le résultat au détriment de la ma- nière… Oui, c’est surtout ça. Le plus important à retenir ce sont les trois points. Après, c’est facile de le dire comme ça, peut-être qu’on

Les Lions de l'Atlas ont déjà établi un pro- gramme de prépa- ration, en prévision de la suite des élimina- toires de la CAN- 2012 qui aura lieu conjointement au Gabon et en Gui- née équatoriale. Après le match de dimanche dernier face à l'Algérie, le Maroc disputera une rencontre amicale ce soir dans le nouveau stade de Marra- kech face au Bots- wana, première équipe à avoir va- lidé son ticket pour la prochaine édition de la CAN. Les Marocains de- vraient disputer un autre match amical le 7 juin prochain à Casa- blanca, face à un

adversaire qui reste à déterminer. Il sera connu en principe dans quelques jours. Par ailleurs, pour le 10 août pro- chain, à l'occasion de la date FIFA, le Maroc se rendra à Dakar, pour défier en amical les Lions de la Te- ranga, leaders du groupe E. Ce sera l'ultime rendez- vous avant le dé- placement des protégés du tech- nicien belge Eric Gerets à Bangui pour une rencon- tre carrément ex- plosive prévue au début du mois de septembre face à la RCA. Un match où le résultat sera déterminant pour les quatre équipes de ce groupe D. H. R.

Modalités de qualification pour la CAN-2012

La Confédération africaine de football

a publié, hier sur son site Internet, les

modalités de qualification pour la pro-

chaine CAN qui aura lieu en 2012 conjointement au Gabon et en Guinée équatoriale.

- Qualifiés d’office en qualité de

pays hôtes : Gabon et Guinée équatoriale - les premiers des 11 groupes

- Le deuxième du groupe K qui

comprend cinq équipes. (Toutefois, si un des pays du groupe viendrait à se retirer, le deuxième du groupe postulerait une place au titre de meilleur deuxième). - Les deux meilleurs deuxièmes seront déterminés en prenant en compte des

seuls résultats obtenus contre le premier

et le troisième de chacun des groupes.

Les résultats des matchs contre le qua- trième du groupe seront annulés. Un nouveau classement sera alors établi et les deux meilleurs deuxièmes seront dé- terminés selon les paramètres suivants et dans l’ordre :

1 - plus grand nombre de points 2 - meilleure différence de buts 3 - plus grand nombre de buts mar- qués 4 - match d'appui en cas d’égalité.

présenter. On n’a pas été bons en seconde mi-temps, il faut l’avouer, mais on a fait l’essentiel. On a pu empocher les trois points. Les quatre équipes totalisent quatre points chacune, il faut penser à décrocher la première place ? Il faut prendre les matchs les uns après les autres. Il y avait du positif et du négatif, maintenant

il faut tirer les enseignements et

comprendre pourquoi on a été mauvais dans certains matchs. Il

faut avoir confiance ; le football, c’est dans la tête. La qualité, c’est la majorité des joueurs qui l’ont, il

y a un bon groupe, il faut seule-

ment avoir confiance. Le public a été à la haujourd’hui et je l’en re- mercie.

Entretien réalisé par Saïd Fellak

résultats. Il ne faut pas l’ou- blier. On vous sent revanchard contre Saâdane, est-ce le cas ? Quand on vous prive d’une Coupe du monde, c’est normal qu’on ait un sentiment pareil. Demande à celui qui joue les élimina- toires de la Coupe du monde et à qui on ouvre la tête et pour le priver ensuite de cette compétition ce qu’il ressent. Les Marocains ont accusé l’arbitre d’avoir influencé

sur le cours du match, que pensez-vous ? C’est leur avis, ils sont li- bres de penser ce qu’ils veu-

lent. Je pense qu’ils avaient l’occasion d’égaliser, ils ne l’ont pas fait, et ce n’est pas l’arbitre qui a empêché le

ballon d’entrer. C’est facile de tirer sur l’arbitre, mais je pense qu’on était plus volontaires, plus agres- sifs sur le terrain. Je suis content pour les joueurs comme Mehdi

Mostefa qui a joué pour la pre- mière fois en Algérie. Ils étaient très volontaires, je suis très content pour eux. Cette équipe a de l’avenir, il faut l’encourager, lui donner de la confiance. Il n’y a pas si longtemps, on a touché le fond en Centrafrique. Il y a des hauts et des bas. Contre le Maroc, il y a eu du positif, il faudra s’ap- puyer sur ça. Que vous a dit le coach à la mi- temps ? Qu’il faut jouer et ne pas recu- ler. Malheureusement, on n’a pas réussi à le faire. On a essayé, mais en face, il y avait de la qualité. Le Maroc a des joueurs qui jouent dans les plus grands champion- nats d’Europe qui ne sont plus à

a à si
a
à
si

marqué trop tôt. Je pense que

c’est un réflexe, on avait peut-être

peur de passer à côté. On fait 1 à 1 contre la Tanzanie et on perd 2

0 contre la Centrafrique. Avec

le respect que j’ai pour toutes les équipes, ce n’est pas la plus grosse

équipe de cette poule, mais qui nous bat 2 à 0. L’équipe a été af- fectée. Il y avait une légère amé- lioration au Luxembourg où il y a eu un certain état d’esprit, au-

jourd’hui on confirme. Il n’y a pas

longtemps, on était capables de

faire beaucoup de bonnes choses. Tout doucement mais sûrement, inch’Allah. Vous avez été le seul joueur évoluant dans le championnat local à être titularisé et vous avez réussi à sortir votre épin- gle du jeu, un commentaire ? Hamdoullah. Moi personnelle- ment, je vais vous dire une chose, ce n’est pas pour des raisons tech- niques que j’ai quitté l’Equipe na- tionale. Il y a eu, comme vous le savez, une altercation entre Saâ- dane et moi. Maintenant ce qui m’intéresse, c’est le présent et l’avenir. L’Equipe nationale a re- noué avec la victoire, après une très longue période de mauvais

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011

Coup d’œil Équipe nationale

1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Équipe nationale 0 5 Il a assisté USMH-ASO Medjani

05

Il a assisté

USMH-ASO Medjani avec le maillot harrachi

au match

assisté USMH-ASO Medjani avec le maillot harrachi au match Tout d’abord, quel est le secret de

Tout d’abord, quel est le secret de votre présence au stade Lavigerie ? Tout le monde sait que ma famille est originaire d’El Harrach et je que suis un supporter de l’USMH. La preuve, je porte le maillot de l’USMH et je m’apprête à as- sister à un match de cham- pionnat de l’USMH. C’est un rêve que je caressais de- puis très longtemps. Comme je ne vais pas ren- trer tout de suite en France, je n’ai pas voulu rater cette occasion (entretien réalisé avant le match USMH- ASO). Si on revenait sur la vic- toire face au Maroc, ce fut difficile, non ? La victoire n’a pas été fa- cile, mais l’essentiel était de prendre les trois points de la victoire. Même si la manière n’y était pas. L’objectif était de gagner, pour revenir dans la course. Pensez-vous que le rende- ment est dû à la pression

qui pesait sur les joueurs avant le match ? On aurait aimé faire plai- sir aux milliers de suppor- ters qui se sont déplacés à Annaba, mais la pression était telle que la moindre faute pouvait nous coûter une élimination de la com- pétition. On a bénéficié d’un penalty dans les premiers moments du match, on a pris l’avantage qu’on a pu préserver. Les Marocains conti- nuent de contester la dé- cision de l’arbitre qui a accordé un penalty, esti- mant que sa décision est trop sévère… Au cours de la partie, les Marocains se sont distin- gués pas les nombreuses contestations. Cela m’a beaucoup surpris. Je me de- mande ce qu’a fait l’arbitre pour essuyer autant de cri- tiques. Le penalty que l’arbi- tre nous a accordé ne souffre d’aucune contesta- tion. Le défenseur marocain

L e public du stade du 1 er -Novembre d’El Harrach a eu une agréable sur- prise, hier, en

marge du match USMH- ASO. Il s’agit de la présence de Carl Medjani, le défen- seur central d’Ajaccio et de l’EN, parmi la foule venue assister au match. Les tri- bunes ont longtemps scandé le nom de Medjani qui tenait à assister à une des rencon- tres de l’USMH, comme il nous l’avait souvent déclaré dans les différents entretiens

qu’il nous avait accordés par le passé.

Il est venu accompagné d’un membre du BF

Medjani est apparu en compagnie de Boukaroum, membre du Bureau fédéral, ainsi que d’un des dirigeants

de l’USMH, un certain Aziz. Le joueur avait tenu à assis- ter au match qui a opposé l’USMH au leader du cham- pionnat, l’ASO. Medjani, qui venait souvent à El Harrach passer ses vacances, est de- venu tout naturellement supporter de l’USMH.

Il a fait un tour d’honneur en portant le maillot jaune de l’USMH

La présence de Medjani a provoqué une mêlée autour du joueur. Malgré la forte pression autour de sa per- sonne, il s’est montré dispo- nible et très souriant en acceptant de répondre favo- rablement aux sollicitations des nombreux supporters qui voulaient prendre des photos souvenirs avec lui. Le moment phare de cette pré- sence, c’est lorsque Medjani

a endossé le maillot de

l’USMH et l’embrassé. Les tribunes du stade Lavigerie s’enflammèrent. Le public se leva comme un seul homme pour applaudir l’internatio- nal algérien. Ce dernier fera par la suite un tour d’hon-

neur, avant de se diriger vers

le vestiaire pour encourager

les joueurs d’El Harrach. Ce qui n’a pas empêché les pou- lains de Charef de perdre sé- vèrement face au leader. Mais là, c’est une autre his- toire. C’est la première fois

que Medjani assiste à une rencontre de l’USMH.

«Il le veut gratuitement», scandent les supporters pour narguer Laïb

Les supporters de l’USMH, comme pour nar- guer leur président réputé

très peu enclin à recruter les stars et les joueurs à fortes primes de signature, dans notre championnat cela s’en- tend, ont scandé pendant un bon moment : «Laïb veut Medjani gratuitement !» Ce qui a fait marrer l’assistance.

Les Harrachis apprécient le geste de Medjani

Les supporters ont appré- cié le geste de Medjani qui s’est rendu au stade d’El Har- rach. Le défenseur central des Fennecs, rappelle-t-on, est sous le coup d’une sus- pension dans le champion- nat de Ligue 2. C’est ce qu’il lui a permis de rester quelques jours supplémen- taires en Algérie et de faire une visite surprise à l’USMH.

Hichem M.

Je rêve d’une accession avec Ajaccio et d’une qualification à la CAN-2012»

En marge de la rencontre qui a opposé l’USMH à l’ASO, on s’est rapprochés de l’international Carl Medjani. Le défenseur d’Ajaccio, qui n’a pas raté l’occasion de voir jouer l’équipe d’El Harrach, est notamment revenu dans cet entretien sur la dernière sortie des Fennecs face au Maroc.

a touché le ballon avec la main dans les dix mètres. Les images de la télévision sont claires. Je dis aux Ma- rocains que notre victoire est nette et sans bavure. Quelles sont les chances de l’Algérie ?

A la lumière des résultats

de la dernière journée de notre groupe, je pourrai dire que nos chances de qualifi- cation sont intactes. Ça va se jouer entre les quatre équipes qui partagent désor- mais la première place. Il faut y croire, l’Algérie a les moyens de se qualifier à la prochaine CAN.

Vous avez déjà joué à

Blida et au 5-Juillet, com- ment avez-vous trouvé l’ambiance à Annaba ?

Il y avait à chaque fois un

très grand nombre de sup- porters, mais à Annaba, c’était encore plus fort. Une ambiance à laquelle on n’as- siste que rarement. Je me suis régalé.

Souhaiteriez-vous que l’Algérie reçoive ses pro- chains matchs à Annaba ? C’est une décision qui me dépasse. Seuls le sélection- neur et les responsables de la fédération peuvent déci- der. On est disposés à jouer

sur n’importe quel terrain. Partagez-vous l’idée que la qualification se jouera entre l’Algérie et le Maroc au match retour à Casa- blanca ? Dire que la qualification se jouera entre le Maroc et

l’Algérie n’est pas vrai. Cela va profiter à la République centrafricaine et à la Tanza- nie. Il y quatre équipes ac- tuellement leaders, on doit tenir compte de toutes les forces en présence pour évi- ter toute mauvaise surprise à la fin du tournoi. Comment jugez-vous votre rendement, après le changement opéré par le staff technique et votre entrée à la place de Yahia ? Je me tenais prêt à toute éventualité. Que je joue d’entrée de jeu ou comme remplaçant. Je suis heureux d’avoir fait partie de cette équipe qui vient de battre le Maroc et d’avoir joué devant un public qui nous a soute- nus durant toute la partie. Je pense que tous les joueurs ont tenu leur rôle. J’ai rempli le mien du mieux que je le pouvais. On a craint un moment à

cause des absences des Ziani, Bougherra et par la suite la sortie de Yahia… Les éléments que vous venez de citer représentent les piliers de l’équipe. Leur présence est très impor- tante, mais on a montré que l’EN est un groupe qui se complète, uni. On a montré que les doublures pouvaient se montrer utiles dans les moments difficiles Comment voyez-vous le match retour face au Maroc ? Comme il n’est pas possi- ble de préparer le match

avec l’EN, on le préparera avec nos clubs. Je pense que nous serons prêts en juin et nous donnerons la meilleure image de l’Equipe nationale. Je suis optimiste. Rêvez-vous d’une qualifi- cation à la CAN-2012 et d’une accession en Ligue1 avec Ajaccio ? Bien sûr, Ajaccio est en train de réaliser un bon par- cours qui pourrait nous conduire en Ligue1. Je sou- haite aussi revenir de Casa- blanca avec un bon résultat qui nous ouvrira les portes de la qualification à la CAN Entretien réalisé par Hichem M.

blanca avec un bon résultat qui nous ouvrira les portes de la qualification à la CAN
blanca avec un bon résultat qui nous ouvrira les portes de la qualification à la CAN
blanca avec un bon résultat qui nous ouvrira les portes de la qualification à la CAN
blanca avec un bon résultat qui nous ouvrira les portes de la qualification à la CAN
Le match retour aura lieu en juin ; ça sera encore plus décisif au Maroc,
Le match retour aura lieu en
juin ; ça sera encore plus décisif
au Maroc, non ?
On va aller là-bas avec la ferme
intention de réaliser un bon résultat.
Ce match ne nous fait pas peur.
Comment voyez-vous les
chances de qualification
de l’EN ?
Elles demeurent intactes. Je pense
qu’après avoir réalisé l’essentiel ce di-
manche, on est maintenant bien re-
lancés pour se qualifier. On est tous
premiers du groupe. Maintenant, il
faudra confirmer lors du reste des
confrontations.
Il paraît que Bougherra et
Yahia vous ont un peu
secoué, histoire de vous
motiver dans le tunnel
menant au stade…
Non, c’était juste des en-
couragements. D’ailleurs,
ils n’étaient pas les
seuls à venir m’en-
courager. Dieu
merci, on forme
une famille
dans notre
groupe et
toutes les
consignes
sont bonnes à
prendre.
Une dernière
question : votre
sentiment après ce
premier succès obtenu
en sélection ?
Je suis bien sûr très fier
surtout que cette pre-
mière victoire a été réa-
lisée face au Maroc. Je
n’oublierai pas de
sitôt ce succès ob-
tenu dans un
derby.
Entretien réalisé par
Hamza Rahmouni

06

dans un derby. Entretien réalisé par Hamza Rahmouni 0 6 N° 1518 Mercredi 30 mars 2011

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011

Coup d’œil Equipe nationale

Boudebouz «Le match

retour ne nous fait pas peur»

Ryad Boudebouz, le milieu inter- national algérien du FC Sochaux, af- firme que ce derby gagné contre le Maroc va complètement métamor- phoser le groupe de l’EN avant d’aborder le reste du parcours des éli- minatoires avec plus de confiance et de sérénité. Il explique sa baisse de rythme en seconde période par l’en- jeu du match et l’accumulation des rencontres de championnat de France. Que pensez-vous de cette victoire contre les Marocains ? C’est une victoire très importante pour nous, obtenue dans un contexte difficile, je veux parler bien entendu de la qualité de l’adversaire et de l’en- jeu du match. Les Marocains, mieux lotis au classement, ont montré une solidité à tous les niveaux. Il y a eu quand même une bonne réaction ? Je crois que vu notre classement avant ce derby, on devait bien réagir. Le plus important était de glaner les trois points et je pense que nous avons atteint notre objectif dans ce derby. On était motivés à fond pour gagner parce qu’on savait que tout autre résultat qu’une victoire nous mettrait hors course dans ces élimi- natoires. Le Maroc vous a un peu mis en difficulté ; en avez-vous douté ? C’est vrai que les joueurs maro- cains ont montré de belles choses dans ce match. Ce n’est pas surpre-

nant pour nous, car on savait qu’ils pratiquaient un beau football. Ils nous ont certes mis en difficulté, mais je dois dire que nous avons fait preuve de plus d’envie et c’est ce qui a fait la différence en fin de rencontre. Un mot sur le public ? Franchement, il était merveilleux. On n’avait pas le droit de décevoir tout ce monde qui nous a soutenu de manière admirable du début jusqu’à la fin. Je crois qu’on s’est défoncés à fond durant toute la partie cette vic- toire est pour eux. On vous a vu un peu émoussé dans ce match ; vous ne croyez pas que cela est dû à l’accumulation des rencontres avec votre club ? C’est vrai que j’ai été très sollicité ces derniers temps par mon club, j’ai dû aligner une série de rencontres de suite, maintenant, la fatigue se fait ressentir. Je trouve cela normal dans un derby de ce niveau et très engagé. Cela dit, j’ai tout donné dans ce match pour aider aussi mes cama- rades à conserver ce score jusqu’à mon remplacement. La pression engendrée par ce large public ne vous a-t-elle pas un peu crispé ? Franchement non. Au contraire, ça m’a stimulé. Au risque de me répéter, leur soutien n’existe jamais ailleurs. Etre porté par des milliers de fans comme ce fut le cas ce dimanche, est quelque chose de magique.

«Madjid et Anthar m’ont encouragé avant ce match. J’étais comme tous mes camarades motivé pour gagner»

La victoire de l'EN décortiquée sur

pour gagner» La victoire de l'EN décortiquée sur L 'émission hebdomadaire «L'match» sur Médi1Sat

L 'émission hebdomadaire «L'match» sur Médi1Sat qu'anime Djallal Bouzrara est revenue longuement, avant-

hier, sur la victoire des Verts dans ce derby maghrébin. Le moins que l’on puisse dire à propos de cette émission est que le quatuor présent à cette émis- sion, à savoir les deux journalistes qui ont couvert le match à partir de An-

naba (Naoufel El Aouamla et El Hadi El Hennaoui), Khalid Yassine et l'an- cien joueur Walid Regragui, ont eu une discussion chaude à propos du match en lui même, de la production des Lions de l'Atlas, du rôle de Gerets dans cette défaite et enfin de l'arbitre qu'ils ont qualifié d'arbitre maison.

Comment est vu le match ?

Les quatre invités de Bouzrara étaient unanimes à dire que le match était quelque peu moyen en raison de l'en- jeu, du caractère derby en lui-même et de l'engagement physique qui l'a carac- térisé, sans oublier les facteurs de l'ar- bitrage et l'apport du public qui a quelque peu ébloui les joueurs maro- cains et même les journalistes qui s'in- terrogeaient merveilleusement comment les supporters pouvaient-ils entrer au stade 12 heures avant le début du match ; c'est un public unique au monde, ajoute Naoufel El Aouamla. Les invités du plateau «L'match» ont imputé la défaite du Maroc tantôt à Gerets, qui était trop confiant en la victoire de ses protégés avant le match avant qu'il reçoive un coup de massue sur la tête dès la 5’ du match où il a vu avec quelle intensité les Guerriers du désert entamèrent le match et étouffèrent durant toute la 1 re mi-temps les Marocains ; tantôt à l'ar- bitre qui, d’après leurs dires, a énervé

à l'ar- bitre qui, d’après leurs dires, a énervé les coéquipiers de Chamakh. Khalid Yassine, d'habitude

les coéquipiers de Chamakh. Khalid Yassine, d'habitude pas tendre avec l'EN, rappellera qu'il a déjà fait part à Gerets avant le match en lui expliquant qu'il a dit que les joueurs algériens n’al- laient pas laisser le champ libre aux Marocains et qu'ils allaient les étouffer par des pressings, au point où ils fini- ront par dominer les duels et le match. Même analyse de la part de l'ancien joueur Regragui qui a reconnu que les Verts ont dominé la 1 re mi-temps et que le Maroc avait la possibilité de re- venir au match en seconde période. Les joueurs algériens provoquaient in- lassablement les coéquipiers de Khardja durant la majeure partie du match et ils étaient décidés à garder les points de la victoire, ils ont marqué un but et ont laissé l’initiative à l'équipe du Maroc qui devait faire le jeu pour reve-

nir au match

Le rôle de Gerets

Décortiquant le rôle des deux coachs durant ce match, les quatre invités ont salué le rôle de Benchikha dans ce match, lui qui a promis de garder les 3 points de la victoire en Algérie, malgré l'absence de plusieurs éléments de son échiquier. Le «Général» a bien négocié son match après la défaite face à la RCA, tout le contraire de Gerets qui, après le match amical face à l'Irlande, n'a pas apporté de correctifs à son équipe qui a encaissé le but algérien sur une balle arrêtée (corner qui a conduit un penalty). Le coach belge a eu sa première surprise avec la déter- mination des joueurs algériens lors des 15 premières minutes et l'intensité et l'abnégation qui ont animé les coéqui-

piers de Anthar Yahia. La non-titulari- sation de Carcella et la non-convoca- tion d'El Hamdaoui ont été les deux points sur lesquels sont revenus les in- vités de l’émission qui ont constaté que leur apport aurait été bénéfique pour la sélection marocaine, et que Gerets doit s'expliquer sur cela.

L'arbitre du match

Le referee mauricien a été qualifié par les invités de l’émission d’arbitre mai- son tant il a décerné un penalty ca- deau, pas évident selon les Marocains, et ce penalty a été le tournant du match. En plus de cela, le Mauricien a énervé les protégés de Gerets en sif- flant des fautes en faveur des Algériens, ce que réfuta Khalid Yassine en disant que les joueurs marocains avaient 85 minutes pour revenir au match, mais

ils ne l'ont pas fait. «En Afrique, l'arbi- tre maison est fréquent et même le Maroc a bénéficié par le passé par ce genre d'arbitre», déclare-t-il. Les hôtes de l'émission ont dénoncé la passivité du referee et son manque de courage, au point où il pouvait donner des car- tons rouges à Mehdi Mostefa, Lacen, mais il n'a rien fait.

Le match retour

Le match retour Maroc-Algérie a été différemment commenté par les pré- sents à cette émission. L'ancien joueur, Walid Regragui, a déclaré qu'à présent que Gerets a vu la sélection d'Algérie, il n'a aucune excuse à l'avenir. Il doit pré- parer son équipe pour les deux pro- chains matchs à domicile pour assurer son ticket pour la CAN. Mais Khalid Yassine lui rétorqua que le prochain match est le plus difficile du fait que les deux équipes seront à découvert et que chacune veut prendre le dessus sur l'autre. C'est un match décisif. Et il avertit que l’équipe algérienne qui sera renforcée par l'arrivée des Meghni, Bougherra, Halliche, Matmour et Ziani sera plus forte, L’Algérie, qui cou- rait depuis longtemps derrière une vic- toire, l'a trouvée face au Maroc, elle a la tête haute à présent, alors pourquoi elle ne le rééditera pas au mois de juin ? Chose que réfuta El Hennaoui qui di- sait que l'équipe d'Algérie, avec la pré- sence de sept mondialistes à Annaba, a difficilement gagné ce match, mais d'ici juin prochain, la sélection maro- caine pourra retrouver sa verve et vaincra l'équipe d'Algérie, si bien sûr le coach Gerets tirera les leçons du match disputé à Annaba.

S. Belkallouche

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Ligue 1
N° 1518 Mercredi 30 mars 2011
Coup d’œil Ligue 1

USMH 1 - ASO 3

Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Ligue 1 USMH 1 - ASO 3 à 07 Reprise

à

07

Reprise

aujourd’hui

Pas de répit pour les joueurs

chélifiens qui n’auront pas de jour de repos au lende- main de leur rencontre d’hier face aux Harrachis, puisqu’ils sont appelés à reprendre dès aujourd’hui le chemin des entraîne- ments. Une séance de re- prise qui marquera l’entrée sans transition dans la préparation du prochain match de championnat face à l’USM Blida.

Stade : 1 er -Novembre (Mohammadia) Affluence : nombreuse Arbitres : Abid, Boulefelef, Amri Avertissements
Stade : 1 er -Novembre (Mohammadia)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Abid, Boulefelef,
Amri
Avertissements : Lagraâ (54’),
(USMH) ; Abdeslam (58’)
(ASO)
Buts : Boualem (53’) (USMH) ;
Soudani (21’), Abdeslam (29’),
Messaoud (72’), (ASO)
USMH : Doukha, Yachir (La-
draâ 58’), Touahri, Hindou
(Layati 75’), Djeghbala (Bellat
74’), Lagraâ, Benabderahmene,
Griche, Boualem, Boumechra,
Gherbi
Entraîneur : Charef
ASO : Ghanem, Senouci,
Zazou, Mellouli, Zaoui,
Zaouche, Seguer (Ali Hadji 84’),
Abdeslam, Soudani (Bentoucha
58’), Messaoud, Gherbi (Moha-
med Rabah 80’)
Entraîneur : Ighil
techniqueFiche
Fiche technique

Environ 150 supporters chélifiens présents

Leader du classement général, l’ASO Chlef se dirige petit à petit vers le sacre. En effet, les supporters des Rouge et Blanc, qui croient en leur équipe, ne ratent aucun match que ce soit à domicile ou à l’extérieur. C’était d’ailleurs le cas hier au stade de Lavigerie qui a enregistré une forte présence des supporters chélifiens qui dépassaient les 150 personnes.

Hanitser dans la tribune d’honneur

Blessé depuis quelques temps, l’attaquant de l’USMH, Sofiane Hanitser, était présent au stade du 1er- Novembre. Ce dernier, qui n’a pas manqué de se dépla- cer au stade pour encourager ses coéquipiers, était assis dans la tribune d’honneur.

En juniors :

USMH 0 - ASO 1

En lever du rideau, les juniors des Jaune et Vert se sont incli- nés contre leurs homologues de l’ASO un but à zéro. A l’image de leurs aînés, les Rouge et Blanc ont parfaitement négocié leur déplacement.

après ! 31 la tête rate légèrement le cadre (5’). Cinq minutes après, l’international Sou-
après ! 31 la tête rate légèrement le cadre (5’). Cinq minutes après, l’international Sou-

après !

31 la tête rate légèrement le cadre (5’). Cinq minutes après, l’international Sou- dani rend la monnaie à son coéquipier Messaoud qui

A près l’importante victoire décrochée à l’extérieur contre le CABBA, un but à zéro, les poulains de Boua- lem Charef voulaient conformer le bon résultat

récolté de l’extérieur contre le leader du championnat, qui, depuis l’entame de la saison, négocie parfaitement ses matchs que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Les Rouge et Blanc, qui se sont déplacés à Alger pour un bon ré- sultat, ont eu ce qu’ils voulaient en battant les Jaune et Noir sur un score de trois buts à zéro, signés Soudani, Abdeslam et Messaoud. Dès le coup d’envoi de la partie, les visiteurs n’ont pas trop tardé pour annoncer la cou- leur. En effet, après une domination totale, Messaoud sert Soudani qui de

d’une jolie frappe passe au- dessus de la barre transver- sale. La domination des visiteurs continue avec le talentueux Messaoud qui exécute un joli coup. Sa tentative, qui se dirigeait vers le cadre, a été sau- vée miraculeusement par Doukha. Il nous a fallu attendre la 20’ pour assis- ter à la première occasion des Harra- chis, signée Boumechra qui a failli ouvrir la marque si Senouci n’était pas bien placé pour sauver son équipe d’un but tout fait. Une minute plus tard, et comme on s’y attendait, Mes- saoud sert en profondeur Soudani, qui, sans beaucoup de peine, ouvre la marque en donnant ainsi l’avantage pour son équipe. 23’, les poulains de Boualem Charef essayent d’égaliser par l’intermédiaire de Boualem qui verra son coup franc passé à côté. 29’,

toujours Messaoud, qui anime l’at- taque, sert sur un plateau Abdeslam. Ce dernier, bien positionné, aggrave la marque. Après ce but, on n’enregis- tre aucun changement dans le tableau d’affiche jusqu’à la fin de la première période. De retour des vestiaires, les locaux ont essayé de presser devant pour espérer réduire la marque. 53’, le jeune Hamia Boualem redonne de l’espoir pour ses coéquipiers suite à un joli coup franc direct. Dix minutes plus tard, Gherbi adresse un bolide qui oblige Ghanem à dégager diffici- lement le cuir en corner. 73’, le milieu de terrain Hindou commet une bourde en défense. Messaoud bien placé en profite pour inscrire le troi- sième but. Durant les dernières mi- nutes de la partie, les deux équipes se sont contentées de jouer le contre jusqu’au sifflet final de l’arbitre qui met fin aux débats. Avec cette impor- tante victoire, l’ASO Chlef maintient toujours sa place de leader.

H. M.

L’USMH méconnaissable

Tous ceux qui ont as- sisté à la rencontre d’hier ont été surpris par la fai- ble prestation de l’USMH qui a cédé sur son terrain face à une équipe chélifienne plus réaliste. Pourtant, les poulains de Charef nous ont habitués à beaucoup mieux par rapport à ce

qu’ils ont laissé apparaî- tre face à Chlef. Mécon- naissable dans ses trois compartiments, l’équipe harrachie est passée complètement à côté. D’habitude, les hommes du milieu arrivaient tou- jours à maîtriser la situa- tion dans l’entrejeu en faisant bien circuler le

ballon. Cela n’a pas été le cas hier sur le terrain du stade Lavigerie. La ligne d’attaque, quant à elle, a fait preuve d’une ineffi- cacité flagrante. Concer- nant la défense, ça a été pire. Dès le début de la rencontre, l’axe défensif paraissait fébrile. Et ce qui devait arriver arriva.

Bensemra : «On doit vite oublier cette défaite !»

Le président de section Fayçal Bensemra, que nous avons joint hier après la fin du match, parais- sait déçu par la défaite de l’USMH. Toutefois, il a reconnu sportive- ment la victoire de Chlef : «Il n’y a rien à dire, l’ASO mérite amplement sa victoire. Aujourd’hui, l’USMH n’a pas montré son vrai visage. On est passés complètement à côté. Je crois qu’il ne faut trop s’attarder à s’interroger sur les raisons de cette défaite parce qu’il y a des jours comme ça où rien ne réussit à une équipe. On doit tourner la page et penser au match de ce samedi contre l’USMAn.»

Benomar : «On a perdu le match en première mi-temps»

«On ne s’atten- dait pas à une défaite et encore moins à un tel score. Mais en football, ce sont des choses qui arrivent. Pour moi, le premier but de l’ASO a perturbé l’équipe. On devait réagir pour revenir au score, mais on a encore encaissé. Il faut dire qu’il y avait une très forte pression que les joueurs n’ont su gérer. Il faut aussi admettre qu’on et tombés sur une très bonne équipe de Chlef dont la victoire est incontestable.»

bonne équipe de Chlef dont la victoire est incontestable.» Djediat reprendra demain ● ● Le meneur

Djediat reprendra demain

Le meneur de jeu Lamouri Dje-

diat, qui a été l’un des grands absents au match d’hier face à El Harrach, semble mieux se porter de sa blessure qui l’a empêché d’être de la partie mardi à Lavigerie et est, de ce fait, attendu pour revenir au travail collectif dès au- jourd’hui. Ainsi, l’ex-stra- tège du Paradou aura trois jours d’entraînement pour espérer convaincre Ighil de son état de forme et as- pirer à prendre part au prochain match face à l’USM Blida.

Biyaga toujours incertain

Contrairement à

Djediat, Biyaga,

qui était lui aussi absent à la rencontre d’hier face à l’USMH, devra encore at- tendre avant de pouvoir reprendre les entraîne- ments. En effet, sa bles- sure à la cuisse s’est avérée plus compliquée que prévu et il n’aura donc pas beaucoup de chances de jouer le prochain match. Son retour ne pourra, dans ces conditions, être escompté avant le rendez- vous d’après qui attend son équipe en champion- nat face au MCEE dans 10 jours.

Ighil : «Désormais, on ne fera pas de calcul»

Interrogé par nos soins juste après le match sur la victoire de son équipe, l’entraîneur de l’ASO, Meziane Ighil, était très heu- reux de l’avoir obtenue à Lavigerie. A ce sujet, il dira :

de l’avoir obtenue à Lavigerie. A ce sujet, il dira : «Je pense qu’on a bien

«Je pense qu’on a bien joué. En première mi-temps, on a dominé notre adversaire en se créant beaucoup d’occasions. En seconde période, les locaux voulaient revenir au score mais nous étions bien organisés. C’est difficile de gagner devant une équipe qui négocie par- faitement ses matchs à domicile. Désormais, on ne fera pas de calcul, on essayera de pratiquer notre football lors de tous les matchs qu’on disputera dorénavant.»

Medouar : «Heureux de ce succès»

A l’image de l’entraîneur, le président Medouar était content d’avoir enregistré ce succès au stade de Lavi- A l’image de l’entraîneur, le président Medouar était gerie 30 ans après : «Je suis heureux gerie 30 ans après : «Je suis heureux d’avoir enregis- tré ce succès à Lavigerie 30 ans après. Je me rappelle bien de la dernière victoire acquise dans ce stade il y a quelques années. Maintenant, on essayera de rester sur cette lancée lors des prochaines journées.»

de rester sur cette lancée lors des prochaines journées.» Zaoui : «C’était difficile» Pour le capitaine

Zaoui : «C’était difficile»

Pour le capitaine Samir Zaoui, cette victoire contre l’USMH motivera davantage les joueurs qui feront tout pour garder cette dynamique lors des prochaines ren- contres : «C’est une victoire difficile que nous avons enre- gistrée aujourd’hui contre une belle équipe de l’USMH, qui pratique un beau football. Je pense que nous étions plus volontaires que notre adversaire. C’est ce qui nous a permis de gagner.»

La prime de Béjaïa avant Blida

Contrairement à ce qui leur avait

été promis, les joueurs n’ont pas encore perçu leur prime du match gagné face à Béjaïa. Cette prime, selon une source du club, leur sera versée avant le match de Blida, c’est-à- dire au plus tard jeudi

ASO-USMB

à 18h

Après les ru- meurs qui ont cir-

culé concernant le changement d’horaire du match de l’ASO face à

Blida pour 19h, la direc- tion de l’ASO et, confor-

la

programmation de la Ligue nationale, nous a confirmé que le match se déroulera ce vendredi à 18h comme d’habitude. A. F.

mément

08

0 8 N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Ligue 1 JSK 1 - MCO

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011

Coup d’œil Ligue 1

JSK 1 - MCO 0

Stade : 1 er -Novembre (Tizi Ouzou) Affluence : très faible Arbitres : Dabou, Chambai,
Stade : 1 er -Novembre (Tizi Ouzou)
Affluence : très faible
Arbitres : Dabou, Chambai,
Bouzaghou
Avertissements : Akram (31’)
(MCO) ;
Khellili (59’) (JSK)
But : Hamiti (51’) (JSK)
JSK : Berrefane, Remache,
Oussalah, Rial, Khellili
(Berchiche 65’), Saïdi, El Orfi,
Tedjar (Lamhene 84’), Younès,
Hamiti, Nessakh (Amada 80’)
Entraîneur : Belhout
MCO : Fellah, Bousaâda,
Akram, Belabbès, Ouasti,
Tahar (Daoud 65’), Benatia,
Berradja, Meddahi (Cherif
75’), Aouadj (Boukessassa
80’), Belaïli
Entraîneur : Cherif El
Ouazzani.

Hamiti encore

et toujours

L a formation kabyle s’est imposée, hier, face au MCO, sur le score de

1 but à 0 pour le compte de la 17 e journée de Ligue 1. Une réalisation signée Farès Hamiti. Toutefois, ce que nous avons retenu en début de match, c’est que le fait de n’avoir pas joué depuis 10 jours a pesé sur le volet physique des joueurs lors des 20 premières minutes, avec un jeu très passif. La seule occasion enregistrée en faveur des Kabyles fut celle de Farès Hamiti, à la 17’, qui a tenté une tête, mais le ballon est passé loin de la barre transversale. Dans le camp adverse, les

joueurs du MCO se sont contentés de défendre. Ce n’est qu’à la 32’ que l’équipe de la JSK a commencé à développer son jeu habituel avec plusieurs occasions nettes devant. La première fut celle de Tedjar qui, d’une belle frappe, a failli faire mouche. Six minutes plus tard, le même joueur effectue un centre à l’entrée de la surface de réparation, Hamiti reprend le ballon de la tête, mais déséquilibré dans les airs, il n’a pu armer sa frappe suffisamment. La dernière grosse occasion de la première mi-temps était l’œuvre de Younès qui offre une passe en profondeur pour Remache. Ce

dernier enchaîne par un tir qui oblige le portier Fellah à s’interposer en difficulté. La première manche s’achève sur un score vierge de zéro. En seconde mi-temps, les Kabyles reviennent avec plus de volonté, à l’image de la frappe de Tedjar à la 48’ qui passe juste à côté du but de Fellah.

51’, Hamiti à la Madjer

La détermination des Kabyles n’a pas tardé à porter ses fruits. A la 51’, Tedjar fait un travail remarquable sur le côté droit puis sert Farès Hamiti bien placé dans l’axe de la défense oranaise. Dos au gardien, l’attaquant de la JSK enchaîne par une

talonnade à la Madjer en mettant le ballon au fond. Par la suite, les joueurs du MCO tenteront de répliquer grâce à Aouadj et Belaïli, en vain. Les défenseurs kabyles n’ont pratiquement laissé aucune occasion à leur adversaire de revenir. La JSK a même failli doubler la mise grâce aux frappes de Tedjar et Lamhene respectivement aux 80’ et 93’, en obligeant Fellah à étaler toute sa classe. Le score en restera là jusqu’au coup de sifflet final. La JSK a ainsi perpétué la tradition en réussissant son entame de phase retour à domicile. Lyès Aouiche

Khellili sort sur blessure

●● Le jeune défenseur central de la JSK n’a pas eu le temps qu’il faut pour fêter comme il se doit sa seconde titularisation de la saison. Et pour cause, l’international algérien est sorti sur blessure à la 65’, après avoir ressenti des douleurs aux adducteurs.

«Je n’ai rien de grave»

●● Interrogé sur sa blessure aux adducteurs, le jeune défenseur central de la JSK nous dira : «J’ai ressenti des douleurs aux adducteurs qui m’ont contraint de céder ma place en seconde période. Je ne vous cache pas que j’étais quelque peu anxieux au début. Mais une fois avoir effectué une consultation chez le kiné Guillou, cela m’a réconforté. J’ai appris que ma blessure n’est pas trop grave. Le repos tombe à pique. Je vais prendre le temps de récupérer avant de reprendre les entraînements au retour de l’équipe de Mauritanie.»

Le préparateur physique des Olympiques présent

●● Afin de suivre de près les performances des quatre internationaux, en l’occurrence Ziti, Khelili, Aouadj et Belaili, le préparateur physique de l’EN olympique, Ahmed Karamani, était présent hier au stade du 1 er -Novembre. Il a été chanceux puisque trois joueurs ont été titularisés. Pour Ziti, il a été préservé par le staff pour le prochain match de Coupe de la CAF.

«Je suis satisfait de la prestation de Aouadj, Belaïli et Khelili»

●● «Je suis venu suivre ce match dans la mesure où quatre joueurs de l’EN olympique sont concernés. A part Ziti qui a été mis sur le banc, je trouve que Aouadj, Belaïli et Khelili ont effectué un excellent match. Pour l’occasion, je ne pense pas que la blessure de Khelili soit

grave. Il a beaucoup joué ces derniers temps. Il a juste besoin d’un léger repos.»

Belkalem au vestiaire de la JSK

●● Non concerné par le match pour cause de blessure, le défenseur central Belkalem s’est déplacé au stade hier pour soutenir ses partenaires, il a même fait un saut au vestiaire à la mi-temps. Toutefois, le joueur attend toujours de connaître la date de son départ à Aspetar pour effectuer un nouveau diagnostic.

Un bouquet de fleurs offert à Hannachi

●● Un membre du comité de supporters du MCO a offert un bouquet de fleurs au président de la JSK avant le coup d’envoi de la partie. Un geste qui a été applaudi par les supporters présents.

L. A.

Fiche technique
Fiche technique

Hamiti :

«Ma joie n’est pas complète»

●● «Ce match n’a pas été une partie de plaisir. Nous avons souffert face à une bonne équipe du MCO qui nous a compliqué la tâche. Mais nous n’avons jamais douté de nos capacités. Nous avons fait le pari de marquer en seconde période. Je suis heureux de contribuer au succès de mon équipe et ravi d’inscrire mon

7 e but de la saison (5 en

championnat, 2 en coupe, ndlr). Toutefois, ma joie n’est pas complète, car je ne suis pas qualifié en Coupe de la CAF. Je souhaite bon courage à mes partenaires qui feront tout pour revenir avec la qualification.»

Belhout :

«Une victoire

importante»

●● «Je remercie mes joueurs pour cette victoire. Nous avions besoin de ces 3 points. Ça reste un succès important, car pour réussir un bon parcours en championnat, il va falloir gagner tous les matchs à domicile. Cela permettra à mes joueurs de voyager avec un bon moral en Mauritanie, afin d’arracher la qualification.»

Cherif El Ouazani :

«La JSK était supérieure»

●● «Je félicite la JSK pour son succès. Avec toute sportivité, je reconnais que notre adversaire était supérieur, même si nous avons raté une bonne occasion de revenir avec un résultat positif. Je dirai que ce n’est pas la fin du monde, car la saison est encore longue. J’ai demandé à mes joueurs de garder le moral et penser à la suite de notre parcours.»

Belaïli intéresse les Kabyles

●● D’après une source proche de la direction, les responsables kabyles semblent très intéressés par les services du jeune international algérien Belaïli. Même si aucune démarche n’a été entreprise, ils suivent de très près les performances du joueur.

Les juniors

s’inclinent

●● Les juniors de la JSK continuent à manger leur pain noir en championnat et ce, depuis le début de la saison. Les Kabyles ont essuyé une autre défaite hier sur le score de 2 buts à 0. C’est quasiment la pire saison jusque-là.

Belloumi présent

●● Comme annoncé, Lakhdar Belloumi a effectué le déplacement avant-hier à Tizi avec la délégation du MCO. L’ancien international algérien occupe actuellement le poste de conseiller du président Mehiaoui, depuis quelques mois déjà.

Il a reçu de nombreuses visites des supporters

●● Sachant qu’il a effectué le déplacement à Tizi Ouzou, de nombreux supporters de la JSK se sont déplacés à l’hôtel Amraoua, la veille de la rencontre, afin de rencontrer l’ancienne gloire du football algérien. Plusieurs d’entre-eux en ont profité pour prendre quelques photos souvenirs. Ce qui prouve la grande estime que les supporters kabyles lui vouent.

Une cinquantaine de supporters hamraouis

●● Afin de soutenir leur équipe pour cette seconde sortie en championnat, une cinquantaine de supporters du MCO se sont déplacés au stade du 1 er -Novembre. Bien que leur équipe soit en difficulté, les Hamraoua étaient omniprésents jusqu’au coup de sifflé final.

Bengourine et Belabbès saluent leur ex-

●● Les deux joueurs oranais, en l’occurrence Bengorine et Belabbès, ont salué leurs ex- partenaires de la JSK, avant le coup d’envoi de la rencontre. Ils se sont remémoré les bons moments passés à la JSK.

Choukri non retenu

●● Retenu pour la séance de mise au vert, le jeune Ouaïl Choukri a été écarté à la dernière minute de la liste des 18 pour le match face au MCO. Le staff technique a préféré se passer de ses services. Le joueur devrait prendre son mal en patience avant de convaincre son entraîneur.

Première

titularisation

de Saïdi…

●● Le jeune milieu de terrain de la JSK Lyès Saïdi, a enregistré hier sa première titularisation de la saison en championnat. En l’absence de Naïli, l’entraîneur Rachid Belhout a décidé de l’incorporer à la récupération aux côtés de El Orfi.

… et la seconde pour Khellili

●● Pour ce qui est du jeune international algérien Sofiane Khelili, il a enregistré sa seconde titularisation de la saison, après celle de la Coupe d’Algérie face au MCEE. Il a occupé l’axe central aux côtés de Ali Rial.

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’envoi MCO - JSK
N° 1518 Mercredi 30 mars 2011
Coup d’envoi MCO - JSK

les

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’envoi MCO - JSK les 09 Yahia-Cherif de retour

09

Yahia-Cherif

de retour contre le

Tevragh Zeina

dès aujourd’huiy

de retour contre le Tevragh Zeina dès aujourd’hui y Les Kab en Mauritanie C’ est cet

Les Kab

en Mauritanie

C’ est cet après-midi, vers les coups de midi, que la délégation kabyle s’en- volera
C’ est cet après-midi, vers les coups de
midi, que la délégation kabyle s’en-
volera à destination de la Maurita-
nie en prévision du match retour de
la Coupe de la CAF, contre le Te-
pas
su comment
faire le plein à domicile
en inscrivant une seule réalisation
signée Chamseddine Nessakh à la 26’, mais
les coéquipiers de Ali Rial pourraient créer la
surprise à Nouakchott, en décrochant le billet de
qualification pour le prochain tour. Un seul but
en début de match suffira aux Kabyles pour
gérer convenablement le reste de la rencontre,
puisqu’il faudra que les locaux marquent trois
buts pour espérer se qualifier.
aura lieu samedi,
2 avril prochain. Une
fois sur le tarmac international
Mohamed V, les Algériens n’auront à
attendre que quelques minutes avant
d’embarquer dans l’avion qui les
transportera en Algérie. Après une
heure trente de vol, l’appareil se posera à
Houari-Boumediène à 10h.
vragh Zeina. Juste après le match qui les a op-
posés hier après-midi aux Hamraoua, les
joueurs de la JSK ont directement regagné leur
résidence pour préparer leurs valises. L’entraî-
neur en chef, Rachid Belhout, qui avait demandé
à ses poulains de se donner à fond contre le
MCO dans le but de glaner les trois points qui
permettront au club de bien se replacer dans le
classement, disposera pratiquement du même
effectif qui a été appelé lors du match aller. Le
seul changement qui pourrait être effectué sera
le retour de Belkacem Remache, au poste d’ar-
rière droit. Il est vrai que les Kabyles n’avaient
Alger-Casa-Nouakchott aujourd’hui
Comme nous l’avions rapporté dans ces
mêmes colonnes, la délégation kabyle ralliera
d’abord la capitale économique marocaine avant
de prendre le vol à destination de Nouakchott.
Après quelques heures passées à l’hôtel Atlas, les
coéquipiers de Malik Asselah seront appelés à
rallier la Mauritanie dans la soirée, soit à 21h 30.
Retour dimanche
C’est dimanche matin, plus exactement à 7h,
que la délégation kabyle devrait rallier le
Maroc depuis Nouakchott. En effet, les Canaris
ne passeront qu’une seule nuit en Mauritanie
après le match contre le Tevragh Zeina, qui
Khellili, Amada, Naïli et Hamiti,
les grands absents
Pas moins de quatre joueurs ne se-
ront pas autorisés à prendre part au
match retour de la Coupe de la CAF, le
2 avril prochain. Il s’agit des trois nou-
velles recrues, à savoir Khellili, Ouaïl et
Choukri, ainsi que Billel Naïli, qui souf-
fre d’une blessure au dos. L’autre joueur,
qui manquera certainement à ses co-
équipiers, sera l’attaquant, Farès Hamiti,
qui n’est toujours pas qualifié. Malgré
toutes ces absences, l’entraîneur en chef
reste serein quant à la qualification. Il est
important pour l’équipe de rester invin-
cible pour que le moral des joueurs soit
toujours gonflé à bloc, sachant que plu-
sieurs matchs importants attendent
l’équipe en championnat, qui joue pour
une place sur le podium. Saïd D.

B onne nouvelle pour les Ka- byles ! L’attaquant Sid-Ali Yahia-Cherif, qui n’était pas concerné hier par le match de championnat contre le Mouloudia d’Oran, effec-

tuera le déplacement cet après-midi avec ses coéquipiers en Mauritanie. Le joueur, qui souffrait d’une blessure à une che- ville, réintégrera le groupe dès la pre- mière séance d’entraînement qui aura lieu à Nouakchott. Avec l’absence de Farès Hamiti, qui ne sera qualifié qu’à partir du prochain tour, le staff technique et médical fera de son mieux pour remettre sur pied l’ex-joueur du RCK, qui sera sans doute associé à

Nabil Yalaoui en attaque.

«Je serai présent dès la première séance d’entraînement»

Joint par nos soins hier, Alilou nous a fait savoir qu’il sera du voyage avec son équipe en Mauritanie. D’après lui, il réintégrera le groupe lors de la pre- mière séance d’entraîne- ment qui s’effectuera en Mauritanie jeudi : «Je ne voulais pas prendre le risque de jouer contre le MCO. J’ai préféré rater ce match plutôt que la Coupe de la CAF. D’ailleurs, je ré- intégrerai le groupe lors de la première séance d’entraî- nement qui s’effectuera en Mauritanie.»

Saïd D.

Nessakh : «On ira chercher

la qualif’ à Nouakchott»

de tion
de
tion

Le 20 mars dernier au match aller face à Tevragh Zeina, la JSK

match

qui

L’auteur de l’unique but au match aller, il y a dix jours, en Coupe de la CAF, face à Tevragh Zeina (Mauritanie), Chemseddine Nessakh, es- time que la JSK garde in- tactes ses chances de passer au tour suivant. Certes, un but inscrit à Tizi reste insuffi- sant mais la qualif’ ne de- vrait pas échapper aux Canaris qui arriveront dès ce soir dans la ville qui abritera le match retour, la capitale, Nouak- chott.

s’est contentée d’un seul but dont vous étiez l’auteur. Ce samedi, votre mission consiste à défendre cet acquis mais, surtout, à arracher la qualification au prochain tour. Comment appréhendez-vous ce match retour ? C’est

très

important

nous

attend ce

samedi à

Nouak-

chott.

C’est vrai

un

que nous

aurions pu

augmenter

nos chances

qualifica-

au match aller en inscrivant plus d’un but, toute-

fois, ce résultat, il faut le prendre tel qu’il est, tourner la page et penser à la meil- leure stratégie, laquelle nous servira d’aller au tour sui- vant. Comment s’est déroulée la préparation du match ? Je dois d’abord vous pré- ciser que notre programme de préparation a été surtout axé sur le match de cham- pionnat face au MCO. C’est avec justement cette prépa- ration qui sera suivie de quelques séances d’entraîne- ment une fois arrivés à Nouakchott qu’on jouera la deuxième manche des 16 es de finale, face à Tevragh Zeina. Nous sommes tous convaincus que si nous dé- veloppons notre jeu habi- tuel et qu’on se serre les coudes durant les 90 mi- nutes de la rencontre, per- sonne ne pourra nous priver de la qualification. Nous avons un groupe qui a fait ses preuves en Cham- pion’s League, tous les

joueurs ont l’expérience re- quise dans ce genre d’événe- ment, ce qui jouera certainement en notre fa- veur. A leur retour en Mauritanie, les joueurs de Tevragh Zeina affichaient un large sourire, allant jusqu’à affirmer qu’ils sauront marquer les deux buts de retard au match retour. Peut-on connaître votre réaction ? Qu’ils disent ce qu’ils veulent. On ne fait pas at- tention à tout ce qu’ils ont déclaré à l’issue du match aller. A ma connaissance, le match retour n’est pas en- core joué et nous n’avons pas encore dit notre dernier mot. Je sais bien qu’ils di- ront que le résultat d’un but à zéro est positif, eux qui sont venus à Tizi se conten- ter de défendre. Les gars de Tevragh Zeina étaient venus pour limiter les dégâts et, pour eux, le score d’un but

à zéro est positif. Ce que je dirai, moi, c’est que le match retour n’aura pas la même physionomie, les données vont changer et vous verrez réellement de quoi nous sommes capables. Vos supporters étaient les grands absents au match aller et attendent de vous une qualification au prochain tour pour qu’ils puissent retrouver les sensations que procure la compétition africaine ; un message à leur adresser ? Qu’ils sachent que nous allons défendre dignement les couleurs du club. C’est vrai, on a ressenti leur ab- sence au match aller au point où cela a beaucoup influé sur le rendement de l’équipe, mais nous ferons de notre mieux pour reve- nir avec la qualification qui leur sera spécialement dé- diée.

Entretien réalisé par Lyès Aouiche

10

1 0 N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Ligue 1 MCA 0 - ASK

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011

Coup d’œil Ligue 1

MCA 0 - ASK 0

Stade : OPOW de Rouiba Affluence : moyenne Arbitres : Sahraoui, Mi- loud, Nair Avertissements
Stade : OPOW de Rouiba
Affluence : moyenne
Arbitres : Sahraoui, Mi-
loud, Nair
Avertissements : Bella-
gra (52’), Benkhodja
(90’+4) (ASK) ; Douadi
(76’) (MCA)
MCA : Zemmamouche,
Besseghier, Babouche,
Bedbouda, Megherbi,
Koudri (Attafen 84’),
Bouchema, Mokdad,
Berramla, Sofiane
(Hamrat 61’), Laref
(Douadi 61’)
Entraîneur : Zekri
ASK : Benkhodja, Rezig,
Khellafi, Zouak, Sebahi,
Nait Yahia (Boussefiane
90’), Ngomo, Leghzal,
Bellagra (H. Mesfar 63’),
Ziad, Mesfar
Entraîneur : Djelloul
Fiche technique

Babouche

«Nous jouons bien mais nous n’arrivons plus à gagner»

Comme à son habi- tude, Réda Babouche, en tant que capitaine d’équipe, a accepté de répondre à nos ques- tions, malgré la décep- tion de la contre-performance

concédée face à l’ASK. «Je ne comprends plus rien. La saison passée, nous avions besoin d’une demi- occasion pour mettre un but, alors qu’aujourd’hui, nous en avons eu plus de neuf sans réussir à en mettre au moins au

fond. Il y a cette poisse qui nous colle à la peau. Nous avons pourtant bien joué. Il faut que nos suppor- ters sachent que nous ne pensons même pas à la relégation. Nous allons tout faire pour nous qualifier contre le Dynamos et cela ne pourra se faire que grâce au soutien de nos supporters. Nous avons encore un match en retard que nous tâ- cherons de gagner pour sortir un peu de cette crise de résultat», nous a confié Réda Babouche à la fin de la partie.

Le Mouloudia

s’enlise dans la crise

Dos au mur et n’ayant plus droit à la moindre erreur, les gars du Mou- loudia, qui se trouvent logés dans la même en- seigne que l’ASK, de- vaient tout mettre en œuvre pour renouer avec le succès qui fuit le club depuis presque quatre mois. Les locaux vont annoncer la cou- leur en essayant d’ou- vrir la marque à la 5’par Berramla dont la tenta- tive sera repoussée par le gardien Benkhodja,

qui sera suppléé par un de ses défenseurs. A la 16’, c’est au tour de So- fiane de se mettre en évidence, mais une nou- velle fois, le dernier rempart Khroubi aura le dernier mot. Deux mi- nutes plus tard, c’est Berramla qui a voulu surprendre Benkhodja d’un tir puissant des 25 mètres, mais l’essai de l’Oranais est allé mourir sur la transversale. Côté visiteurs, on notera tout de même une action qui

a failli faire mouche n’était Zemmamouche qui a su remporter son duel face à Ziad, pour- tant seul dans la surface de réparation. Man- quant cruellement d’ins- piration dans la surface de vérité, les Sofiane, Berramla et Laref vont regagner les vestiaires sans parvenir à prendre l’avantage au tableau d’affichage. La seconde mi-temps sera conforme à la première avec une domination écrasante

du Mouloudia qui va s’installer dans le camp khroubi, sans parvenir à

trouver la faille. L’incor- poration de Douadi et Hamrat ne changera rien, puisque le Moulou- dia va essuyer une nou- velle contre-performance en championnat qui l’enlise davantage dans une crise qui risque de l’em- mener tout droit vers la division deux.

R. B.

Djelloul : «Nous avons obtenu un point précieux dans la course au maintien»

C’est avec un sourire qui en dit long que Djelloul s’est approché des journalistes pour la traditionnelle conférence de presse d’après-match. «Nous savions que le match allait très disputé avec beaucoup d’engage- ment physique face à une équipe du MCA qui venait de jouer un match de coupe très épuisant contre la JSMB. Nous avons su résister aux assauts du Mouloudia grâce à la solidarité de tout un groupe. Nous aurions même pu, avec plus de réussite, partir avec les trois points de la victoire. Ce point obtenu contre le Mouloudia sera très précieux dans notre course au maintien. Il faudra confirmer ce bon résultat lors de nos prochains rendez-vous.»

Zekri : «Certains supporters ont déstabilisé nos joueurs par leurs insultes»

«Mes joueurs étaient un peu émoussés en raison du match de Coupe d’Algérie qui a laissé des traces. Malgré cela, nous avons dominé les débat en nous octroyant pas moins de neuf occasions nettes de scorer, mais la réussite n’était pas au rendez-vous. Maintenant, moi je suis venu pour réaliser le maintien, mais cela ne pourra se faire sans le soutien des sup- porters. D’ailleurs, certains de nos joueurs ont été déstabilisés par les in- sultes qui fusaient des tribunes. C’est dans les moments difficiles que nous avons besoin de nos fans, pas lorsque l’équipe enchaîne les victoires. A présent, nous allons nous focaliser sur ce match de Coupe d’Afrique que nous allons jouer à fond pour ne pas avoir de regret à la fin.»

R. B.

Certains joueurs insultés

Voyant que leur équipe ne parvenait pas à faire la différence, certains joueurs de l’équipe ont essuyé les in- sultes des Chnaoua qui ne les ont pas ménagés, surtout en seconde période. C’est d’ailleurs sous les sifflets que l’équipe a regagné le vestiaire au coup de sifflet final.

Amroune et Zeddam dans la tribune officielle

Bien que très déçus de ne pas se trouver parmi les 18 retenus pour

le match de championnat, Mohamed Amroune et Hamza Zeddam étaient pré- sents dans la tribune officielle pour sui- vre et soutenir leurs partenaires.

Les juniors tenus en échec

Les juniors du Mouloudia qui ont affronté hier matin leur homologue

khroubi au stade de Zeralda, ont été contraints au partage des points. En effet, au terme d’une rencontre qui était riche en rebondissements, les Moulou- déens n’ont pu faire mieux qu’un 2 à 2, contre une équipe accrocheuse à sou- hait.

Les Chnaoua n’ont pas répondu présents

Une fois de plus, les supporters du Mouloudia ne se sont pas dé-

placés en masse au stade de Rouiba. C’est devant des gradins clairsemés que les camarades de Babouche ont affronté les Khroubis. Hier, on était bien loin des 30 000 supporters ré- clamés par Zekri lors de sa venue pour les matchs de son équipe.

Ils ont scandé le nom de Zekrinho

Dès son entrée sur la pelouse du stade de Rouiba, les

Chnaoua présents ont scandé en donnant de la voix le nom du coach mouloudéen «Zekrinho», qui les a aussitôt salués.

Bedbouda et Daoud retrouvent Mesfar

Brahim Bedbouda, le capitaine des U23, a retrouvé hier son

partenaire de la sélection nationale, en l’occurrence Mesfar qui fut l’au- teur du troisième but contre Mada- gascar. Farid Daoud, qui était sur le banc de touche, a lui aussi profité de l’occasion pour saluer son parte- naire de l’EN avec lequel il s’envo- lera le 5 avril à destination de Madagascar.

Douadi salue ses ex

Après trois saisons et demie passées au Khroub, El Eulmi

Douadi était la coqueluche des sup- porters de l’ASK. Hier, El Eulmi avait salué tous ses ex-partenaires avec lesquels il avait partagé beaucoup de moments chargés en émotion. Le joueur a dû se contenter d’un statut de joker, alors qu’il avait cette am- bition d’aborder cette affiche assez particulière dans la peau d’un titu- laire.

Zemma, Babouche et Aniat contents de revoir Djelloul

Mohamed Amine Zemma- mouche et Réda Babouche

étaient contents de revoir Zoheir Djelloul, l’entraîneur de l’ASK et an- cien adjoint de Rabah Saâdane en Equipe nationale. Le technicien khroubi a profité de l’occasion pour discuter avec le médecin du MCA, Mohamed Aniat, qui est aussi celui des Verts.

Pas de turn-over pour Zekri

Bien que son équipe ait joué un très long match de coupe

vendredi dernier contre la JSMB, qui est allé jusqu’aux tirs au but, Nour- redine Zekri a reconduit le même groupe sans changer le moindre élé- ment. Ce qui était impensable sous l’ère Michel qui avait instauré le turn-over pour éviter la surcharge. Ne dit-on pas qu’on ne change pas une équipe qui gagne ?

Nouvelle chance pour Berramla et Laref

Aligné par Zekri lors de la ren- contre de coupe face à la JSMB,

Tayeb Berramla, qui a dû céder sa place à Douadi et Abdelhakim Laref qui lui a été remplacé par Hamrat, n’ont pas beaucoup convaincu leur coach. Hier, les deux joueurs avaient une deuxième chance de montrer de quoi ils sont capables sur un terrain. En plus des enjeux du match, il est inutile de préciser que les deux éléments jouaient gros lors de cette affiche.

Nassima Kahoul

(chargée de communication du Groupe Vedis, concessionnaire automobile de la marque Chana)

Groupe Vedis, concessionnaire automobile de la marque Chana) «Vedis va davantage vous surprendre» On évoquait par-ci

«Vedis va davantage vous surprendre»

On évoquait par-ci et par-là une exposition de Vedis portée sur les véhicules de sport, alors qu'au niveau de votre stand, les observateurs ont eu à découvrir une gamme de voitures touristiques. Quel est votre commentaire ? Je comprends votre question et je mesure surtout l’intérêt que porte le consommateur algérien pour les pro- duits de Vedis. Beaucoup d’efforts ont été consentis par notre groupe pour satisfaire l’exigence de sa clientèle qui, faut-il le souligner au passage, devient de plus en plus grandissante au regard de la qualité et de la fiabilité des pro- duits qui lui sont destinés. Cet effort est continuel puisque Vedis ne fait pas dans la promesse, mais compte sé- rieusement se distinguer prochaine- ment sur ce registre, à savoir la mise sur le marché de véhicules sport. Nous vous donnons rendez-vous après ce présent Salon de l’automo- bile, lors d’un test drive, organisé en la

présence de nos plus fidèles clients et nos amis journalistes. Quels sont les produits et les nouvelles marques que vous avez présentés durant cette foire ? Les professionnels de l’automobile comme les organisateurs de ce salon, à savoir la Safex, ont accrédité notre pro- duit qui est la Alsvin Sedan comme «la belle surprise» de cet événement. Quoi de plus pour être fier ! Dans ses édi- tions, qui ont accompagné ce présent événement, «La Gazette de la Safex en a fait bien écho. Franchement, cette re- connaissance que nous saluons té- moigne à la fois du sérieux et de l’abnégation investis pour arriver à ce stade de la performance. Ce n’est pas uniquement un réconfort pour nous, mais une assurance pour le consomma- teur algérien. Ce dernier a tout simple- ment le loisir de se réjouir d’un produit sûr et de qualité. Il ne faut pas oublier qu’à côté de la Alsvin Sedan, Vedis ex- pose aussi une de ses marques phare qui est la Gala.

Quelle était votre principale attente de ce salon ? C’est d’être en communion avec le consommateur algérien, d’échanger avec lui notre expérience, notre savoir-faire et enregistrer à l’occasion ses attentes. Pour Vedis, cet événement est un vérita- ble moment de communication, mais aussi un rendez-vous pour rencontrer un maximum de visiteurs afin de faire découvrir la star de notre stand qui est la Alsvin. Est-ce que c'est votre première participation ? Heureusement non, et nous espérons pouvoir surprendre nos clients avec des nouveautés à chaque salon. Quelles sont vos impressions à propos de l'organisation de cette présente foire ? Nous sommes ravis de l’accueil que nous ont fait les équipes de la Safex, mais aussi enchantés par l’engouement affiché par le public pour nos voitures. Allez-vous présenter des véhicules sport dans les prochaines éditions ?

Bien sûr ! Vu que notre devise est de vous surprendre ! Nous prévoyons de lancer la Alsvin Hatchback dans sa ver- sion classique et sport ainsi que la Beni Mini et la CX 20. Comptez-vous lancer une opération de vente de véhicules spéciale pour les journalistes, comme c’est déjà le cas durant ce salon ? Notre souci est d’arriver à satisfaire toutes les couches de la société algé- rienne. Une société qui connaît un dy- namisme économique certain avec une évolution sensible dans ses habitudes de consommation. C’est le double défi que s’assigne Vedis : la mise sur le marché de produits de qualité avec des prix com- pétitifs, c'est-à-dire accessibles à tout le monde. Pour ce qui est de la vente pro- motionnelle pour les différentes corpo- rations, nous ferons de notre mieux pour répondre aux multiples demandes déjà exprimées Interrview réalisé par N.S.

L’équipe du Dynamos

sera demain

à Alger

Cest demain que la délégation du

Dynamos de

Harare foulera le sol

algérien après

un long

périple de

15 heures.

C’est Rafik Hadj Ahmed

et Omar Ghrib qui

seront à l’accueil

de l’équipe qui avait usé de

tous les

stratagèmes à l’aller pour

déboussoler

les Mouloudéens.

Un trio

égyptien

dirigera les débats

La CAF a désigné un

trio arbitral

égyptien

pour diriger les débats,

dimanche prochain, entre

le MCA et

le Dynamos. Le commissaire

du

match est

de nationalité

marocaine. Le

quatuor devrait

rallier l’Algérie

la veille du match,

soit samedi.

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011

veille du match, soit samedi. N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 1 1 Coup difficile MCA-ASK

11

Coup difficile MCA-ASK

report du match en libérant Brahim Bedbouda et Mohamed Amine Zemmamouche. Cette fois-ci, Azzedine Aït
report du match en libérant
Brahim Bedbouda et Mohamed
Amine Zemmamouche. Cette
fois-ci, Azzedine Aït Djoudi ne
compte nullement se défaire de
ces trois joueurs, du moins de
deux éléments que sont Farid
Daoud et Brahim Bedbouda.
Ce dernier, qui est une pièce
maîtresse dans le dispositif
défensif du sélectionneur,
pourrait devenir la pierre
d’achoppement entre Zekri et
Aït Djoudi. Et pour cause,
Zekri nous avait déclaré
dernièrement que Bedbouda
était un élément
incontournable dans son
dispositif et jouer le match de
Coupe sans cet élément ne
semble pas faire partie des
projets du technicien
mouloudéen.
Aït Djoudi pourrait
céder Amroune
Selon des indiscrétions, Aït
Djoudi, au lieu de prendre les
trois éléments, pourrait faire
une entorse à la règle en laissant
à la disposition du Mouloudia,
Mohamed Amroune, qui n’avait
pas joué le match aller contre le
Madagascar. Zekri, pour sa part,
semble tenir à Bedbouda
puisque
Amroune ne
semble pas faire
partie des projets du
coach, du moins pour le
moment. Autant dire que le cas
Bedbouda risque de lancer un
bras de fer entre le sélectionneur
national et le Mouloudia, à
moins de trouver une issue à
même d’arranger les deux
parties, ce qui est très peu
probable vu l’enjeu des deux
rencontres.
T. Che
T. Che

Le cas des internationaux des U-23 inquiète le Doyen

Le MCA devrait affronter les Hamraoua

en Coupe sans Daoud, Bedbouda et Amroune

L ’Equipe nationale des U-23 s’envolera le 5 avril prochain à destination de

Madagascar pour disputer le match retour comptant pour les éliminatoires des JO 2012 de Londres. Le hic, c’est que les petits Fennecs comptent dans leurs rangs trois Mouloudéens, à savoir Mohamed Amroune, Brahim Bedbouda et Farid Daoud. Ces joueurs devant être retenus pour le match en question, Noureddine Zekri sera contraint de se passer de leurs services pour les quarts de finale de la Coupe d’Algérie contre le Mouloudia d’Oran qui aura lieu les 8 ou 9 avril dans la capitale. Un gros souci en somme pour le Doyen qui a fait de Dame Coupe l’un de ses objectifs majeurs. Affronter une équipe du calibre du MCO sans certains cadres ne serait pas accepté par les pensionnaires de Chéraga.

Zekri voudrait garder Bedbouda

Pour le match de Coupe d’Algérie contre la JSMB, la FAF et la LNF avaient trouvé une solution pour éviter le

Une prime de 200 millions pour Zekri en cas de qualification aux poules de la C1

Le nouveau coach mouloudéen, Noureddine Zekri, s’est vu assigner des objectifs à atteindre par les pensionnaires de Chéraga. Le premier serait de terminer parmi les cinq premiers au classement général, ce qui reste un sacré défi à relever vu la position actuelle des Vert et Rouge. Le second challenge serait de mettre le paquet pour essayer de remporter la Coupe d’Algérie, devenue l’un des objectifs majeurs du club. Et le dernier pari serait de tout mettre en œuvre pour atteindre la phase de poules en Ligue des champions. Un autre gros challenge à relever surtout que le Doyen doit surmonter un handicap de trois buts, dimanche prochain à Bologhine, face au Dynamos de Harare. Atteindre ces objectifs devrait valoir à Noureddine Zekri une prime de 200 millions de centimes qui lui sera octroyée par la direction du club. C’est, du moins, l’une des clauses stipulées noir sur blanc dans le contrat signé par Zekri avec le Mouloudia. Maintenant, pour décrocher le jackpot, il faudra réussir de sacrés exploits, à commencer par décrocher une victoire en championnat pour mettre fin à 115 jours de disette.

Derrag met tout en œuvre pour être d’attaque face au Dynamos

●● Le meilleur passeur de l’équipe la saison passée, Mohamed Derrag, qui se remet progressivement de sa blessure, est en train de tout mettre en œuvre pour être opérationnel pour l’affiche de dimanche prochain contre le Dynamos de Harare. Face à l’obligation de marquer trois buts afin de valider son billet qualificatif pour les huitièmes de finale, le retour de Derrag constituerait un apport très important pour les Vert et Rouge et pour Noureddine Zekri qui aura besoin de tous ses joueurs pour créer l’exploit à Bologhine, surtout que Nacim Bouchema est suspendu pour cumul de cartons. Pour rappel, Derrag avait raté le match aller de la Ligue des Champions en raison de la blessure contracté le 8 mars dernier contre l’USMB à Chlef, blessure qui l’a contraint à sortir pour se faire remplacer par El Eulmi Douadi.

T. Che

Grosse désillusion pour Azzedine

●● Avant de rallier le Mouloudia durant le mercato d’hiver, Sofiane Azzedine était le gardien titulaire de l’USB. Très compétitif, Sofiane l’avait démontré lors du stage de préparation effectué en Espagne où il était le seul portier à avoir fait le déplacement pour les raisons que l’on sait. Azzedine avait affiché alors toutes ses ambitions de concurrencer Mohamed Amine Zemmamouche. Il avait cette opportunité de jouer les trois matchs en retard contre l’USMH, le MCS et la JSK, car le poste de gardien était vacant. Finalement, pour une question de réglementation, Sofiane a dû se contenter de suivre les rencontres à partir des gradins. Et puis il y a le retour de Billel Slimani qui s’est refait une santé avec les trois matchs de championnat. Une situation qui a relégué Azzedine au rang de troisième portier, chose qui ne faisait nullement partie des projets du gardien au moment de son retour au Mouloudia, lui qui a été le héros de l’équipe vainqueur de la Coupe d’Algérie en 2007 sous la direction d’Enrico Fabbro.

La venue de Borzetti coince pour une question financière

Au lendemain de la défaite subie à Harare, contre le Dynamos en Ligue des Champions africaine, Noureddine Zekri n’avait pas hésité à remettre en cause le travail accompli par son pré- décesseur, surtout sur le plan physique. Pour combler cette défection, Zekri avait émis le vœu de faire venir un pré- parateur physique italien du nom de Borzetti. Finalement, le technicien ita- lien, qui monnaye ses talents en Rou- manie, ne rejoindra pas le Mouloudia. La raison en est toute simple, l’aspect financier est derrière les réticences des pensionnaires de Chéraga. En effet, selon nos informations, il faudrait dé- bourser un salaire mensuel de 4 000 euros au préparateur italien, ce qui pose problème à la direction. A partir de là, le recrutement de Borzetti a cessé d’être une priorité pour le Mouloudia qui a reporté sa venue pour le mois de juin.

Le préparateur physique italien sera recruté à l’intersaison

A défaut de le faire venir au mois d’avril, Noureddine Zekri a insisté au- près de son employeur pour avoir dans son staff technique Borzetti au mois de juin prochain afin d’effectuer la prépa- ration d’intersaison avec son nouveau club.

Meguellati sera maintenu

Cette volonté de renforcer son staff technique pourrait être interprétée par Abdelhak Meguellati comme une me- sure pour se séparer de lui du fait qu’il risque d’y avoir deux techniciens pour un seul poste. Mais nous avons appris que Zekri n’avait nullement l’intention de se défaire de Meguellati. Toutefois, avec la venue de Borzetti, Zekri devra répartir et définir les tâches des uns et des autres pour éviter les malentendus au moment d’entamer la préparation d’intersaison.

T. Che

des uns et des autres pour éviter les malentendus au moment d’entamer la préparation d’intersaison. T.

12

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 PUBLICITÉ
N° 1518 Mercredi 30 mars 2011
PUBLICITÉ
1 2 N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 PUBLICITÉ
1 2 N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 PUBLICITÉ
N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Ligue 1
N° 1518 Mercredi 30 mars 2011
Coup d’œil Ligue 1
N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Ligue 1 1 3 WAT 1 - ESS

13

WAT 1 - ESS 1

Stade Akid-Lotfi (Tlemcen) s Affluence : moyenne, Arbitres : Bousseter, Haci, Hamou Avertissement : Sameur
Stade Akid-Lotfi (Tlemcen)
s
Affluence : moyenne,
Arbitres : Bousseter, Haci,
Hamou
Avertissement : Sameur
(5’) (WAT)
Buts : Sameur (14’)
(WAT), Hadj Aïssa (59’)
(ESS)
WAT : Djemilli, Benya-
cine, Bachiri, Hebri, Me-
barki, Sidhoum, Belgheri,
Chaïb (Boussehaba, 52’),
Boudjakdji (Lazaref, 67’),
André, Sameur (Hadji 84’)
Entraîneur : Amrani
ESS : Benhamou, Raho
(Hachoud, 72’), Yekhlef, Laï-
faoui, Belkaïd, Delhoum,
Feham, Djabou (Benmoussa,
59’), Hemani, Hadj Aïssa,
Traoré (Ghazzali 58’)
Entraîneur : Dellacasa
A chacun sa mi-temps
Fiche technique

F inalement, le Widad de Tlemcen s’est contenté d’un seul point face à

cette équipe de l’Entente qui a réussi à limiter les dégâts grâce à l’expérience de ses joueurs qui réussiront à remettre les pendules à l’heure au moment opportun. Motivés rien qu’à l’idée d’affronter une équipe de l’Entente qui ren- ferme dans ses rangs pas moins de cinq internationaux dont deux étaient sur le terrain, les joueurs du Widad n’ont pas attendu le round d’observation pour entrer directement dans le vif du sujet.

Après huit minutes de jeu, le rusé Boudjakdji distillera une passe lu- mineuse à André qui ratera son contrôle alors qu’il devait se pré- senter seul face à Benhamou. La réponse des visiteurs ne s’est pas fait attendre, puisque Traoré a ré- pondu par un tir dans la surface que Djemilli réussira à intercepter. En pleine confiance en ce début de match, les locaux réussiront à ou- vrir le score peu avant la fin du premier quart d’heure. Le jeune attaquant Sameur profi- tera d’un cafouillage dans les 18 mètres pour loger le cuir au fond des filets de Benhamou. Les co- équipiers de Laïfaoui riposteront juste après, mais ils se vont se heurter à Djemilli qui réussira à

annihiler toutes leurs attaques. Hemani, Traoré et Djabou ont dû le vérifier à leurs dépens (17’, 29’ et 40’). Après la pause, les Sétifiens vont faire pression sur les poulains de Amrani. L’entrée en jeu des deux anciens Tlemcéniens que sont Ghazzali et Benmoussa don- nera plus de fraîcheur à l’attaque des Noir et Blanc. Un quart d’heure après le retour des ves- tiaires, ces derniers arriveront à égaliser. Suite à un tir puissant dévié par Djemilli, Hadj Aïssa, qui était à l’affût, poussera le ballon au fond des filets de Djemilli. Un but qui a complètement re- lancé les débats. La réaction des Bleu et Blanc, qui ont raté une multitude d’occasions en première

période, n’était pas aussi tran- chante pour espérer porter l’esto- cade à nouveau. Au contraire, c’est l’Entente qui a failli ajouter un se- cond but, n’était le mauvais contrôle de Ghazzali en pleine sur- face de vérité (80’). Les locaux bé- néficieront juste après d’une dernière occasion. André réussira à lober Benhamou, mais Hachoud sauvera son équipe d’un but certain. L’arbitre sifflera la fin du match entre les deux équipes qui se sont partagé les points de la rencontre qui reflète parfaitement la physionomie du match. O. R. B. A

Amrani : «Pour gagner, il fallait ajouter un second but»

A Amrani : «Pour gagner, il fallait ajouter un second but» «Je trouve que nous avons

«Je trouve que nous avons eu un match difficile face à une équipe de l’Entente qui n’est pas à présenter. Pourtant, nous avons réalisé l’essentiel en ouvrant le score. On a eu d’autres occasions de marquer, mais le juge de touche a sifflé des hors-jeu imaginaires. Le but égalisateur de l’ESS était inévitable, car on n’a pas su faire le break. Le match est devenu par la suite très équilibré où chaque équipe pouvait l’emporter. On aurait aimé arracher les trois points et confirmer notre bonne santé ; malheureusement pour nous, on est tombés sur une bonne équipe séti- fienne.»

Dellacasa : «Un bon point de pris»

«Je trouve que nous avons pris un bon point face à une co- riace équipe qui nous a posé beaucoup de problèmes au cours de ce match. Notre expérience nous a permis de revenir au score. On aurait pu même aspirer aux trois points de la vic- toire. Je dirais que le fait de jouer sur une pelouse en gazon naturel après une succession de matchs sur du tartan est péna- lisant. Maintenant, on doit vite oublier le championnat et pen- ser à ce match retour de la Coupe d’Afrique.»

Il a raté l’avion pour Tlemcen Chaouchi exposé à une lourde sanction Ayant raté l’avion
Il a raté l’avion pour Tlemcen
Chaouchi exposé
à une lourde sanction
Ayant raté l’avion qui devait
transporter la délégation séti-
fienne pour Tlemcen, le por-
tier international de l’Entente
de Sétif, Faouzi Chaouchi,
risque de se retrouver dans de
sales draps. Tous les joueurs
internationaux convoqués
pour ce match se trouvaient
dans l’appareil qui devait
transporter la délégation séti-
fienne pour Tlemcen, sauf
Chaouchi. Chose qui a mis les
responsables de l’Entente dans
une colère noire. Le groupe a
rallié la ville des Zianides sans
Benmalek, qui devait être le
troisième gardien de but en
l’absence de Chaouchi, mais la
délégation n’avait pas assez de
temps de lui faire appel. L’En-
tente a ainsi décidé de sanc-
tionner lourdement Chaouchi
qui devrait connaître la nature
de sa sanction par écrit juste
après le retour de la délégation
sétifienne du Burkina Faso.
ter le risque d’un aussi péril-
leux déplacement avant le
match retour face à Asfa, mais
aussi pour maintenir sa sanc-
tion qui sera, selon nos
sources, d’ordre financière.
S. B.
L’ESS
On lui a refusé
de se déplacer
par route
refuse l’hôtel
Pacifique
Les responsables de l’Entente, à
Voulant se racheter
après cette nouvelle
bévue, Chaouchi a de-
leur tête Rachid Rajradj, qui ont
inspecté l’hôtel Pacifique que l’équipe
adverse leur a réservé pour leur séjour
au Burkina Faso, ont été déçus par le
mandé à ses dirigeants
de rejoindre l’équipe par
route. Mais ces derniers
ont catégoriquement refusé
cette proposition pour lui évi-
standing de cet établissement. Les
responsables de l’Entente ont
demandé auprès de
l’ambassadeur algérien de
leur changer d’hôtel.

Les joueurs de l’Entente sifflés

En foulant le terrain gazonné du stade Birouana, les joueurs de l’Entente de Sétif ont eu droit à une véritable branca de la part des supporters tlemcéniens. Il faut dire que les relations sont de- venues tendues entres les deux équipes depuis le match de la sai- son écoulée qui a connu la vic- toire de Tlemcen qui a privé les Noir et Blanc de titre. L’Entente s’est vengée à sa manière en enga- geant les trois meilleurs éléments de Tlemcen cet été que sont Ghazzali, Djallit et Benmoussa.

Ghazzali et

Benmoussa

insultés…

Les deux anciens joueurs du WAT, qui ont préféré porter les couleurs de l’Entente cette saison, ont dû entendre des vertes et des pas mûres à leur apparition sur le terrain. En effet, ces deux joueurs ont été pris pour cible par les supporters qui n’ont jamais ac- cepté leur départ.

… Yekhlef épargné

Si Benmoussa et Ghazzali ont été traités par tous les noms d’oi- seau, le seul ancien Tlemcénien à être épargné par les ultras du WAT a été Mohamed Yekhlef. Ce dernier qui force toujours le res- pect des supporters de Tlemcen a eu même droit à des applaudisse- ments de la part de la galerie lo- cale.

Les supporters de l’ESS présents à Birouana

Le match d’hier a été marqué par la présence des supporters de l’Entente qui ont effectué ce long et périlleux déplacement jusqu’à l’extrême ouest du pays pour sou- tenir leur équipe. Une centaine de fans sétifiens ont pris place dans les gradins en donnant de la voix durant quelques instants du match.

Metref et

Lemmouchia

ménagés

Si Djabou et Hadj Aïssa ont été alignés d’entrée au cours de cette rencontre, ce n’était pas le cas pour les autres internationaux que sont Metref et Lemmouchia. Ce duo a été en effet ménagé par le coach sétifien.

André titulaire !

Bien qu’il ait joué toute la ren- contre du match Algérie-Mada- gascar de samedi passé, Amrani a décidé de faire jouer l’attaquant malgache André comme titulaire au cours de cette rencontre. Il faut dire que le manque cruel d’attaquants a obligé Amrani à faire confiance à André malgré ses signes de fatigue.

En juniors

WAT 0 - ESS 4

En lever de rideau du match seniors, les juniors de l’Entente, qui disputent le titre de cham- pion cette saison, n’ont fait qu’une bouchée du WAT en l’emportant sur le score de quatre buts à zéro. Une vraie démonstration de force de la part des jeunes Sétifiens au stade Birouana.

14

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Ligue 1
N° 1518 Mercredi 30 mars 2011
Coup d’œil Ligue 1
1 4 N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Ligue 1 MCEE 0 - CRB

MCEE 0 - CRB 0

Stade : Messaoud-Zeghar (El Eulma) Affluence : moyenne Arbitres : Mial, Gourari, Bou- rouba Avertissements
Stade : Messaoud-Zeghar (El Eulma)
Affluence : moyenne
Arbitres : Mial, Gourari, Bou-
rouba
Avertissements : Renane ( 44’),
Deghiche ( 66’) (CRB) ; Bouked-
jane (35’), Herrouche (41’), Saïbi
(44’), Ousserir (83’), Rebih (79’),
Ousserir (83’), Aksas (85’), Bou-
rekba (89’) (MCEE)
MCEE : Sahraoui, Hemami,
Mahfoudi, Hebaiche, Mehia,Re-
nane (Karaoui 60’), Deghiche
(Kabri 72’), Benamokrane (Ca-
mara 60’), Kab, Boulemdaïs,
Tiaïba
Entraîneur : Bira
CRB : Ousserir, Mameri, Bou-
kedjane, Aksas, Abdat, Lahmar,
Mekhout, Herrouche (Rebih 59’),
Ammour, Kherbache (Slimani
80’), Saïbi (Bourekba 57’)
Entraîneur : Gamondi
Le Chabab rate la victoire
Fiche technique

L e CRB a réalisé hier une bonne opéra- tion à El Eulma en te- nant en échec l’équipe locale.

Les poulains de Gamondi, qui ont réussi à prendre un précieux point, auraient pu même revenir avec une victoire n’avait été ce manque de réalisme face au but. En préservant son invincibilité, les Belouizdadis se sont mis da- vantage en confiance, ce qui leur permettra d’aborder les pro-

chaines confrontations en toute sérénité. L’entame de la partie était au profit des locaux qui ont essayé de presser les visiteurs dans leur zone, sans pour autant parvenir à inquiéter Ousserir. Le coup franc dont a bénéficié le MCEE à la 15’ à la hauteur des vingt mètres a été mal exécuté par Kab. Laissant passer l’orage, les Belouizdadis sont montés d’un cran pour faire jeu égal avec leurs adversaires du jour, mais la dernière touche leur a fait défaut pour mettre en diffi- culté le MCEE. Les Eulmis ont tenté de prendre à défaut la dé-

fense du Chabab à la 26’ par Tiaïba et la 40’ par Hemami, mais sans succès. L’occasion la plus concrète de cette première pé- riode de jeu était à l’actif du Cha- bab lorsque Kherbache s’infiltre dans la surface de réparation (42’), malheureusement il manque son duel face à Sahraoui qui sauve son équipe d’un but tout fait. En seconde période, on a assisté presque au même scénario de la première mi-temps, mais le rythme de la partie était au-des- sus de la moyenne. Il a fallu atten- dre la 68’ pour voir Ammour

servir idéalement Kherbache qui manque lamentablement face à Sahraoui. Kherbache n’était pas le seul qui a manqué de chance, car le buteur maison Ramzi Bourekba avait la balle de victoire au bout des pieds à l’ultime minute de jeu, mais son tir passe juste à côté du poteau, alors qu’il s’est présenté seul face au portier eulmi. C’est sur un score vierge que l’arbitre a mis fin aux débats entre les deux formations, un résultat qui profite beaucoup plus au CRB. K. M.

Bira

Bira «Il faut y croire et continuer à travailler» «Je suis déçu par ce résultat car

«Il faut y croire et continuer à travailler»

«Je suis déçu par ce résultat car on devait gagner cette rencontre, mal- heureusement nous avons manqué de chance et on était confrontés

à une bonne équipe du CRB. Il faut y croire et continuer à travailler, car il reste encore des matchs à jouer et il faut glaner le maximum de points», dira Bira

jouer et il faut glaner le maximum de points», dira Bira Gamondi «Ce résultat nous satisfait»

Gamondi

«Ce résultat nous satisfait»

«La rencontre était très disputée et on s’at- tendait à ce qu’elle soit diffi- cile. Je suis satis- fait du résultat car un point et toujours bon à prendre. Je pense qu’on aurait pu l’emporter si nous avions réussi à concréti-

aurait pu l’emporter si nous avions réussi à concréti- ser les occasions qu’on s’était créées au

ser les occasions qu’on s’était créées au cours de cette rencontre. Je dirais toutefois que ce résultat nous permet- tra d’être plus en confiance et d’aborder la pro- chaine rencontre avec plus de sérénité», nous confie Gamondi.

Slimani pourra rejoindre l’EN Olympique prochainement

affiche cette

a bonne forme que Slimani

L

Une

saison lui a fait gagner des galons.

source digne de foi nous a confié que l’attaquant du Chabab sera appelé prochainement à renforcer la sélection

Il est à rappeler

que

nationale Olympique.

à lEN A,

Slimani était déjà sélectionné

d’autres

sa place au profit

avant de perdre

se confirme chez

joueurs. Si sa convocation

une juste récompense

sera lattaquant

les Olympiens,

ce pour

du Chabab.

n s , c e p o u r d u C h a b a

Deuxième titularisation de Lahmar

Relégué souvent au statut de rempla- çant, Abbou Lahmar a été titularisé

hier pour la deuxième fois de la saison. Le technicien argentin a préféré l’aligner dans le onze rentrant à la place de Anane qui a dis- puté un match samedi passé avec la sélection nationale olympique qui a donné la réplique à son homologue malgache. Lahmar a été donc associé à Mekhout qui retrouve son poste de titulaire pour la deuxième fois d’affilée, lui qui était indisponible pour une longue durée à

cause d’une blessure.

Confiance renouvelée à Kherbache

Finalement, le technicien argentin a préféré ménager son attaquant Islam

Slimani qui n’a repris les entraînements avec le

groupe qu’en début de semaine, lui qui souf- frait d’une blessure aux adducteurs. Il a donc renouvelé la confiance au jeune Kherbache, auteur d’une belle partie face au MCS. Quant au buteur maison Bourekba, il a été laissé sur le banc des remplaçant, car il ne jouit pas de toutes ses facultés physiques, après une longue absence. Il n’a joué que la dernière demi-heure

du jeu en se substituant à Saïbi qui était dans un jour sans.

Les jeunes du CRB l’emportent à El Eulma

L’équipe juniors du CRB a réalisé une bonne opération à El Eulma en l’em-

portant sur le score d’un but à zéro. Les jeunes Belouizdadis sont à leur troisième victoire

d’affilée, ce qui leur permettra de gagner quelques places dans le classement après avoir manqué plusieurs points lors de la phase aller du championnat.

Rebih n’a pu être remis sur pieds à temps

Jusqu'à la dernière minute, les Belouiz- dadis n’ont pas perdu espoir de pouvoir

bénéficier des services de Rebih pour cette rencontre. Souffrant d’un point à la cuisse, le milieu de terrain du Chabab était soumis à des soins intensifs tout au long de la semaine. Finalement, Rebih n’a pas été titularisé pour la rencontre, tout en faisant son rentrée en cours du jeu à la 59’pour renforcer le milieu du ter- rain.

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Ligue 1 1 5 MCS 1 - USMA

Coup d’œil Ligue 1

15

MCS 1 - USMA 1

Stade : 13-Avril-1958 (Saïda)
Stade : 13-Avril-1958 (Saïda)

Boulebda offre un précieux point aux Usmistes

N’ayant pas le droit à l’er- reur avant le coup d’envoi de la partie, les Rouge et Noir, qui ont affronté hier en début d’après-midi le MCS au stade du 13-Avril- 1956, ont débuté la rencon- tre d’hier avec une seule intention : se racheter après avoir été éliminés de la Coupe d’Algérie par cette même formation. Certes, leur objectif n’a pas été at- teint à 100%, mais ils ont quand même réussi à pren- dre un bon point en se neu- tralisant sur le score d’un but partout. Une fois la par-

tie entamée, ce sont les gars de Soustara qui ont dominé, mais le danger vient des lo- caux. Madouni a failli faire mouche à la 8’ d’un tir en dehors de la surface de ré- paration, mais la balle est passée à côté du poteau de Abdouni. A la 14’, c’était au tour de Bendahmane de tenter sa chance d’un coup franc direct qui n’était pas cadré. L’unique action des visiteurs était celle de la 42’, suite à un coup de franc de Aït Ouamar. Daham a failli donner l’avantage aux siens si cela n’avait été l’interven-

tion de Nehari à la dernière minute. C’est donc sur ce score vierge que les vingt- deux acteurs ont été ren- voyés aux vestiaires. Après la pause, les deux équipes ont, chacune de son côté, essayé de trouver la faille, et ce sont les visiteurs qui sont parvenus à prendre l’avan- tage. Ce fut à la 73’. Servi en profondeur par Hadiouche, Bendahmane a battu Ab- douni suite à une faute de Maïga laissant éclater la joie des supporters. Une joie qui n’a été que de courte durée, puisque les Algérois sont

revenus au score onze mi- nutes après. Un but signé Boulebda d’un coup franc direct offrant ainsi un pré- cieux point à son équipe. Malgré l’infériorité numé- rique après l’expulsion de Daham, les gars de Soustara ont gardé le score jusqu’au coup de sifflet final. A quelques jours de recevoir le WAT, ce nul fera certai- nement énormément de bien aux coéquipiers de Cheklam. A. B.

Renard : «C’est un point important pour nous»

«Nous avons dominé les débats. Dans l’en- semble, je crois qu’il y avait de l’espace pour qu’on marque un autre but. Nous avons en-

caissé contre le court du jeu, mais cela ne nous

a pas empêchés de revenir au score. Nous

avons inscrit un but dans un moment idéal. Le plus important aujourd’hui est d’avoir évité

la défaite.» Avant d’ajouter à propos de tout

ce qui s’est passé : «Le professionnalisme, il doit être appliqué dans tous les domaines et non pas sur le terrain seulement. Ce n’est pas faisable de me lancer une bouteille.»

Rouabah : «Ce fut un match équilibré»

«Je crois que ce fut un match équilibré. Une rencontre a été disputée d’un côté comme de l’autre. En première mi-temps, nous n’avons pas pu trouver la faille. En se- conde, on a réussi à le faire, malheureuse- ment cela n’a pas suffi pour qu’on empoche les trois points. Le foot est ainsi fait, nous nous contenterons de cette unité en atten- dant des jours meilleurs.»

Prise de bec Achiou-Aït Ouamar

Ayant perdu le ballon au milieu du ter- rain, et c’est ce qui a failli coûter cher à son équipe, Hamza Aït Ouamar a été sermonné par Hocine Achiou. Les deux hommes ont même eu une légère prise de bec sous le re- gard des présents qui ont été surpris par la réaction de Achiou qui s’est pris violemment à son camarade. Le meneur de jeu des Rouge et Noir n’est pas, pour rappel, à sa première.

Baptême du feu pour Maïga, Boulebda et Benmeghit

Le match d’hier a été une occasion pour Maïga, Boulebda et Benmeghit de faire leurs débuts officiels sous les cou- leurs de leur nouvelle équipe. Arrivés tous les trois cet hiver pour renforcer les rangs de l’équipe usmiste, le pre- mier a été titularisé par Renard, tandis que les deux au- tres n’ont été incorporés qu’en seconde période.

Boulebda débloque son compteur buts

Première apparition, premier but ! Ali Boulebda n’espé- rait sans pas un meilleur début officiel sous les couleurs de l’USMA. En effet, l’ancien milieu offensif de l’US Créteil, qui a remplacé Achiou à un quart d’heure du coup de sif- flet final, a offert un précieux point aux siens en bottant parfaitement un coup franc direct. De bon augure pour la suite…

L’arbitre a rédigé un rapport contre Renard et Daham…

Mauvaise nouvelle pour les Usmistes ! L’arbitre de la rencontre, Zouaoui, a rédigé un rapport juste après la fin du match qui a opposé le MCS à l’USMA pour souligner l’at- titude de Hervé Renard qui s’est pris au commissaire après avoir été touché par un projectile lancé par les supporters locaux. N’ayant pas apprécié ce comportement, il s’est pris au dudit responsable, chose qui lui a coûté un avertisse- ment. Ce rapport, qui sera remis aux responsables de la commission de discipline, risque de coûter cher à l’ancien sélectionneur de la Zambie et de l’Angola. A croire une source digne de foi, Renard pourrait ne pas être sur le banc de touche. Daham, quant à lui, n’ayant pas voulu quitter le terrain après avoir été expulsé, a été la cible de l’arbitre. Suite au rapport du referee, le meilleur buteur du club risque de rater plus d’un match. Nous y reviendrons…

…et sur les jets de projectiles des supporters saïdis

En plus de Renard et de Daham, Zouaoui a cité dans son rapport le mauvais comportement des supporters saïdis, coupables d’un geste antisportif en jetant des projectiles. Ce comportement peut avoir des retombées sur le club phare de la ville des Eaux.

A. B.

Affluence : faible Arbitres : Zouaoui, Bitam, Boughlam Avertissements : Hedjari (20’), Cheraitia (42’), Bendahmane
Affluence : faible
Arbitres : Zouaoui, Bitam,
Boughlam
Avertissements : Hedjari (20’),
Cheraitia (42’), Bendahmane
(64’) (MCS) ; Daham (12’, 85’),
Maïga (38’), Benmeghit (64’)
(USMA)
Expulsion : Daham (85’)
(USMA)
Buts : Bendahmane (73’) (MCS) ;
Boulebda (84’) (USMA)
MCS : Kial, Bekhtaoui, Nehari,
Meghni, Hedjari (Addadi 63’),
Mokdad, Bendahmane (Mezli
83’), Saâdi, Abdellaoui, Cheraïtia
(Hadiouche 71’), Madouni
Entraîneur : Rouabah
USMA : Abdouni, Khoualed,
Aouamri, Maïga, Chafai,
Cheklam, Ghazi, Aït Ouamar
(Benmeghit 46’), Achiou
(Boulebda 77’), Daham,
Meklouche (Sayah 70’)
Entraîneur : Renard
Fiche technique

Hadiouche jugé à court physiquement

Abdennour Hadiouche était tout proche de re- prendre la compétition officielle hier après-midi après avoir raté quelques rencontres, mais en fin de compte cela ne s’est pas produit. En effet, bien qu’il soit totalement réta- bli de la blessure dont il souffrait, l’ancien joueur du NAHD n’a pas été ali- gné dans le onze de dé- part pour la simple raison que son entraîneur Roua- bah a voulu le préserver pour les matchs à venir.

Les juniors se neutralisent

C’est sur le score de deux buts partout que le match qui a opposé les ju- niors du MCS à l’USMA s’est achevé. Les juniors des Rouge et Noir qui sont leaders de leur championnat, ont été menés au score avant qu’ils n’égalisent. Les pro- tégés de Bousbia ont en- suite pris l’avantage avant que les locaux ne remet- tent les pendules à l’heure quelques minutes avant le coup de sifflet final. Lors de cette confrontation, les quatre buts de la partie ont été inscrits sur des pe- naltys.

Ils ont été lésés par l’arbitre

Auteur d’une belle prestation, les juniors de l’USMA pouvaient espé- rer mieux s’ils n’ont pas été lésés par l’arbitre. Mal- gré ce match nul, les jeu- nots usmistes qui sont toujours premiers, auront l’occasion de renouer avec le succès dès ce vendredi en accueillant le WAT lors d’une confrontation qu’ils vont débuter sans Kara. Le gardien de but titulaire a en effet été expulsé suite à une faute sanctionnée d’un penalty qui a permis au MCS d’égaliser. A. C.

16

1 6 N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 Coup d’œil Ligue 1 JSMB 1 - USMA

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011

Coup d’œil Ligue 1

JSMB 1 - USMAn 0

Stade : Unité-Maghrébine (Béjaïa) Affluence : faible Arbitres : Senane, Belkheir, Cherchar Avertissements :
Stade : Unité-Maghrébine (Béjaïa)
Affluence : faible
Arbitres : Senane, Belkheir,
Cherchar
Avertissements : Bellakhdar
(29’), Boucherit (32’), Meftah
(72’), N’djeng (88’) (JSMB) ;
Bouterbiat (37’), Dif (52’),
Bouaïcha (72’) (USMAn)
But : N’djeng (76’) (JSMB)
JSMB : Chouih, Meftah, Bel-
lakhdar, Megatli, Zafour, Bou-
cherit, Zerdab (Boulaïncer
46’), Maroci, N’djeng, Aoures
(Bouder 70’), Gasmi
Entraîneur : Menad
USMAn : Ouadah, Ali Gue-
chi, Mekaoui, Boudjelida, Bou-
terbiat, Herbache (Bekrar 81’),
Ounes, Naâmoune (Boukhari
74’), Dif, Ammari (Benabdal-
lah 81’), Bouaïcha
Entraîneur : Biskri
FFiicchhee tteecchhnniiqquuee

Zafour a joué blessé

Suite à un télescopage avec le gardien adverse Ouadah, le défenseur béjaoui, Brahim Zafour, s’est blessé à une épaule. Le capitaine d’équipe a continué à jouer en serrant sa main sur le torse alors que les deux défenseurs Mebara- kou et Kraouche sont allés s’échauffer sans être appelés pour faire leur entrée sur le terrain.

La déception

du coach

Contrairement à ses habi- tudes où il dirigeait ses joueurs pendant tout le match, l’entraîneur béjaoui, Djamel Menad, n’a pas bougé de sa place hier contre l’US- MAn. En colère, mais sur- tout déçu de la prestation de ses joueurs et l’élimination en Coupe d’Algérie, le coach bé- jaoui semble perdre tout es- poir de réussir une belle saison à la JSMB.

N’djeng et

Boucherit

suspendus

L’attaquant Yannick N’djeng et le milieu de ter- rain Boucherit ne joueront pas le prochain match que disputera leur équipe contre l’USMA pour cause de sus- pension. Les deux joueurs ont écopé hier d’un troisième carton jaune chacun syno- nyme d’une suspension auto- matique.

Zerdab, le pied dans le plâtre

Au retour des vestiaires, Zahir Zerdab n’est pas re- venu sur le terrain. Il a été remplacé par le jeune Bou- laïncer. Renseignements pris, le milieu de terrain béjaoui s’est blessé en première mi- temps au niveau de la che- ville gauche et a été de ce fait évacué à l’hôpital pour pas- ser les examens nécessaires et se fixer sur la nature de sa blessure. Victime d’une en- torse, Zerdab est retourné au stade le pied dans le plâtre. Sa période d’indisponibilité sera de deux à trois se- maines.

N’djeng redonne

espoir aux Béjaouis

L es séquelles de l’élimina- tion en Coupe d’Algérie contre le MCA étaient perceptibles, à l’occa- sion de la réception de

l’USMAn en championnat. Et ce ne sont pas les insultes d’un public en colère qui arrangeront les choses pour les poulains de Dja- mel Menad. Ces derniers enta- maient le match la peur au ventre et ne pouvaient de ce fait dévelop- per un jeu capable de déstabiliser l’équipe annabie tout au long de la première mi-temps. A la 8’, Zer- dab reprend un centre de Meftah qui passe à côté du but de Oua- dah. Cinq minutes plus tard, N’djeng délivre une passe en pro- fondeur pour Gasmi qui se trouve face-à-face avec Ouadah, mais il

rate complètement son tir. En quête d’un but pour se libérer, les camarades Zafour se ruent en at- taque, mais l’équipe annabie ré- siste en opérant par des contres qui ont failli porter leurs fruits. A la 27’, sur une contre-attaque ra- pide menée par Dif, Boucherit lui chippe le ballon mais il a failli tromper son propre gardien. Mis sous pression par leurs supporters qui ne cessaient pas de les insulter pendant le match, les gars de Yemma Gouraya essayent de trou- ver le chemin des filets. Dans les arrêts de jeu de la première mi- temps, Meftah a failli ouvrir le score d’un joli coup franc, mais le gardien Ouadah sort le ballon dif- ficilement en corner. En seconde période, on assistera au même scé-

nario avec une équipe béjaouie qui tente coûte que coûte ouvrir la marque. Il a fallu attendre la 76’ de jeu pour voir le buteur maison Yannick N’djeng délivrer ses ca- marades. Sur un centre idéal de Gasmi, le joueur camerounais amortit le cuir de la poitrine et d’une reprise instantanée ouvre la marque pour son équipe. Ses ca- marades ainsi que les supporters de la JSMB poussent un grand ouf de soulagement. L’arbitre du match met fin aux débats sur cette petite mais ô combien précieuse victoire des hommes de Djamel Menad qui avaient besoin de ce succès pour retrouver la confiance et la dynamique de bons résultats. S. A.

la confiance et la dynamique de bons résultats. S. A. Menad : «Je vais prendre du
la confiance et la dynamique de bons résultats. S. A. Menad : «Je vais prendre du

Menad :

«Je vais prendre du recul»

Lors d’une réunion qu’il a tenue avant- hier avec les joueurs, Djamel Menad a an- noncé à ses poulains que la rencontre d’hier face à Annaba sera la dernière pour lui cette saison sur le banc béajoui et ce quel que soit le résultat. Hier, à l’issue de la victoire de son

Biskri :

«On a offert la victoire à la JSMB»

«Aujourd’hui, je dirais que c’est nous qui avons

fait un cadeau à la JSMB. Nous lui avons offert la victoire. On a en- caissé un but sur

N’djeng marque son neuvième but Yannick N’djeng a été encore une fois décisif en marquant
N’djeng
marque son
neuvième but
Yannick N’djeng a été encore
une fois décisif en marquant hier
l’unique de but de la rencontre of-
frant de ce fait une victoire impor-
tante à son équipe en quête de
sérénité. Le buteur béjaoui
en est à son neuvième
but de la saison.
Il l’a
dédié à
Menad
Juste après avoir marqué son but
hier contre l’USMAn, Yannick N’djeng
s’est directement dirigé vers son entraî-
neur Djamel Menad pour le lui dédier.
Un geste fort apprécié par l’ex- bu-
teur de l’Equipe nationale, qui a
décidé, semble-t-il, de quitter
la JSMB à l’issue du
match d’hier.

équipe contre l’USMAn, le coach béjaouie dira : «A la fin de la rencontre contre le Mouloudia, j’ai pris la décision de quitter la JSMB. Les responsables du club ont pris attache avec moi et m’ont demandé de rester. Au- jourd’hui je ne dirai pas que je vais rester ou partie, mais

une erreur de marquage qu’on aurait pu éviter. Mes joueurs n’ont fait que défen- dre dans ce match. C’était le cas aussi des

j’ai besoin de prendre un peu de recul. Je prendrai ensuite

la

décision qui me semble la meilleure. Et pour re- venir au match d’aujourd’hui, les joueurs ont

réussi à remporter une victoire précieuse en dépit des insultes du public. C’est la pre- mière après quatre matches sans victoire en championnat. Les joueurs ont bien réagi en seconde période et réussi le plus important.»

Béjaouis qui n’ont rien fait à part le but qu’ils ont marqué. Il reste 13 matches à dis- puter durant lesquels il faut se battre pour

«Pour moi, Kacem est un traître»

Interrogé sur le cas de Mehdi Kacem, qui a raté le dernier penalty contre le Mouloudia d’Alger qu’on accuse avoir vendu le match au MCA, Djamel Menad n’a pas été tendre avec

sauver le club de la relégation. Je n’ai pas la baguette magique, je dois faire avec les moyens du bord.» S. A.

son joueur : «Pour moi, Kacem est un traître. On

a

entendu dire qu’il a été touché par le MCA. Si je reste à la JSMB, je ne veux plus de lui dans l’équipe.» S. A.

Le public boycotte son équipe

La rencontre qui a opposé la JSMB hier à l’USMAn n’a pas drainé la foule attendue. En colère après l’élimination en Coupe d’Algérie contre le Moulou- dia d’Alger, le public béjaoui a boy- cotté son équipe. Environ 1 000 personnes seulement ont assisté à la rencontre d’hier.

Les juniors confirment

Les juniors de la JSMB ont battu hier leurs homologues d’Annaba sur le score de 2 à 1 grâce à un doublé de Hammouche. Les poulains de Ghi- mouz enchaînent avec leur quatrième match sans défaite après une victoire à domicile et deux nuls ramenés de l’extérieur. Leurs aînés devraient s’en inspirer.

Les joueurs insultés à leur entrée sur le terrain

Comme il fallait s’y attendre, les joueurs de la JSMB ont été accueillis par des insultes à l’occasion de leur rencontre d’hier après leur élimina- tion en Coupe par le MCA. Bien que pas nombreux, les supporters bé- jaouis ont bombardé leurs joueurs à leur entrée sur le terrain par des in- sultes et injures et les traitant de tous les noms d’oiseau.

«Une équipe sans cœur n’a aucune valeur»

En plus des insultes proférées à l’en- contre des joueurs, les supporters pré- sents hier au stade de l’Unité-Maghrébine ont déployé une grande banderole pour exprimer leur désarroi et leur déception pour leur équipe qui n’a pas été à la hauteur de leurs attentes. «Une équipe sans cœur n’a aucune valeur», pouvait-on lire sur ladite banderole.

Bouder répond au public

Ne pouvant supporter les insultes du public, Mehdi Bouder lui a ré- pondu bien qu’il ne soit pas concerné par le match de la Coupe perdu contre le MCA. Ce qui a irrité davan- tage les supporters qui l’ont pris le comme cible.

2 e titularisation d’Aourès

Mohamed Aourès a enregistré hier sa deuxième titularisation à l’occasion de la rencontre contre l’USMAn. L’at- taquant béjaoui n’a pas été, pour rap- pel, aligné d’entrée depuis le derby kabyle face à la JSK comptant pour la sixième journée du championnat. Il a été associé à N’djeng et Gasmi.

Chouih reconduit

Titularisé lors du match de Coupe contre le MCA, Ahmed Chouih a été reconduit hier en championnat face à l’USMAn. Le gardien de but interna- tional, Cédric Si Mohamed, n’a pas été retenu quant à lui pour cette confrontation. C’est Yacine Djebaret qui a été sur le banc des remplaçants.

Hamlaoui retrouve le banc

Après cinq titularisations d’affilée, Nassim Hamlaoui a été relégué hier au banc des remplaçants. L’ex-joueur de la JSK a, pour rappel, débuté la sai- son sur le banc avant de gagner par la suite la confiance de Menad.

Kacem dans la tribune

Ecarté du groupe par le président du club, Boualem Tiab, à l’issue de l’élimination de la JSMB en Coupe, Mehdi Kacem n’a pas été retenu parmi les 18 joueurs qui ont affronté l’USMAn hier. Le milieu béjaoui a tenu toutefois à se déplacer au stade pour assister au match de son équipe.

N° 1518 Mercredi 30 mars 2011 17 manager français qu’il a connu quand il jouait
N° 1518 Mercredi 30 mars 2011
17
manager français qu’il a connu quand