Vous êtes sur la page 1sur 24
Ce n’est pas de la langue de bois «J’ai reçu une offre d’Al Ittihad au
Ce n’est pas de la langue de bois «J’ai reçu une offre d’Al Ittihad au
Ce
n’est pas de la
langue de bois
«J’ai reçu une
offre d’Al Ittihad
au même titre que
Geiger»
Michel, entraî-
neur MCA

02

au même titre que Geiger» Michel, entraî- neur MCA 0 2 C N° 1397 Vendredi 26

C

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010

omme il a dit l ui «Si les moyens sont réunis, on jouera les premiers
omme
il a dit
l ui
«Si les moyens sont réunis, on
jouera les premiers rôles»
Litiges joueurs-clubs
La FAF lâche
Kerbadj, président CRB
les
joueurs
Il nous semble pourtant que vous avez démissionné, non ?
Les dossiers
de plusieurs joueurs
du
championnat lésés par leurs clubs sont
entassés aujourd’hui sur
la Chambre de résolution
les bureaux de
Il est revenu sur la crise algéro-égyptienne
des litiges
(CRL) qui a décidé, à
la surprise géné-
rale, de rejeter une
bonne partie des
plaintes, bafouant ainsi son propre rè-
glement. La CRL a décidé, depuis hier,
de ne traiter que les dossiers
de la nou-
velle saison. Selon la réglementation
de la Chambre de résolution des li-
tiges, article 1 alinéa 4, la Fédération
Zaher : «On n’a pas
su bien la gérer»
algérienne de football ne peut traiter
que les dossiers
n’ayant pas dépassé
deux ans. Or, des dossiers
datant d’une
année seulement, ceux de 2009 entre
autres, viennent d’être rejetés, au grand
dam des
joueurs concernés qui ne
comprennent pas trop cette décision,
I ntervenant en direct dans une émis-
sion sportive sur la chaîne égyptienne
Moderne Sport, le président de la Fé-
dération égyptienne de football, Samir
pour le moins
douteuse. La FAF, qui
devrait protéger les joueurs contre des
présidents mafieux, vient de les lâcher
en leur montrant le chemin du Palais
de la justice. On laisse entendre à ce
sujet que ladite
commission aurait
reçu des instructions pour ne pas trai-
ter certains dossiers qui pourraient pé-
naliser quelques clubs au mercato,
puisque si le litige n’est pas réglé, les
clubs en question
ne pourront pas re-
cruter. Les joueurs qui se voient ainsi
victimes de cette décision,
vont recou-
rir au TAS, nous
ont-ils fait
savoir.
Zaher, est revenu brièvement sur la crise al-
géro-égyptienne qui a secoué le monde arabe
l’année dernière et qui a fait tant de bruits,
suite notamment au caillassage du bus de la
sélection algérienne. Le patron du football
égyptien, à tête reposée, a avoué que les
choses sont allées trop vite dans cette affaire
et que la situation avait pris une tournure
dramatique, ce qui ne lui avait, soi-disant,
pas permis de bien gérer la situation : «Oui, il
y a eu des erreurs dans cette crise qui a secoué
les deux pays. C’était nouveau pour nous et on
ne savait pas comment bien gérer cela. Il y a
eu ce caillassage du bus qui a compliqué les
choses et rendu l’atmosphère encore plus dé-
chaînée. Je regrette qu’on en soit arrivé là à
cause d’un match de football.»
S. F.
Puyol fait la pub de Malena
Carles Puyol (32 ans) est visiblement très fan
joueur du Barça partage sur
son twitter la dernière pub
Sweet and Sexy.
Puyol avait déclaré, il y
a quelques mois, qu'il continuerait à
rante ans si sa page facebook arrive
maines.
à 250 000 fans. C'est chose
p
e
o
p
l
e
L ’ i n f o
L
i
n
f
o
fans. C'est chose p e o p l e L ’ i n f o Djebbour

Djebbour a

assisté au match Panathinaikos-Barcelone

Mercredi dernier, l’international algérien Rafik Djebbour a été aperçu dans la tribune officielle du stade olympique d’Athènes à l’occasion du match Panathinaikos-Barcelone (0-3), comp- tant pour la cinquième journée de la Ligue des champions d’Europe. Profitant de la venue des Blaugranas, l’attaquant des Verts n’a pas voulu rater cette belle affiche pour voir à l’œuvre les Messi and Co. Djebbour s’est ainsi fait plaisir, avant de rentrer chez lui.

Entre MCO-USMA et Real-Barcelone, Djebbari n’a pas hésité à faire son choix

Youcef Djebbari sera l’un des heureux privilégiés du Camp Nou qui as- sisteront, ce lundi, au plus grand clasico du monde. L’ancien président du Mouloudia d’Oran, qui se rend souvent en Espagne pour des raisons pro- fessionnelles, sera l’un des invités d’honneur de ce grand évènement de la Liga. Ce dernier a reçu trois invitations du bureau d’Al Jazeera en Es- pagne, dont le chef n’est autre que Lakhdar Berriche, un très bon ami à lui. Djebbari, qui se rendra ce samedi à Barcelone, sera accompagné de deux anciens dirigeants du Mouloudia. Les trois hommes ne vont certainement pas regretter de rater le match de demain entre le MCO et l’USMA.

L’UEFA enquête sur les cartons de Ramos et Xabi Alonso

L'Union européenne de football (UEFA) a ordonné de déclencher une en- quête pour dévoiler si les joueurs du Real Madrid Xabi Alonso et Sergio Ramos ont volontairement écopé d'un 2 e carton jaune

synonyme d'exclusion, mardi à Amster- dam, en Ligue des champions. Le Real Madrid menait alors 0-4, et était mathé- matiquement qualifié pour les 8 es de finale de l'épreuve. Xabi Alonso et Sergio Ramos, qui devraient purger leur match de suspen- sion contre Auxerre le 8 décembre lors de la dernière journée de la phase de

Le zoom du jour

lors de la dernière journée de la phase de Le zoom du jour Reconnaissez-vous l’homme à
Reconnaissez-vous l’homme à droite de la photo ? Oui, c’est lui, c’est José Mourinho, l’entraîneur
Reconnaissez-vous l’homme à droite de la
photo ? Oui, c’est lui, c’est José Mourinho,
l’entraîneur le mieux payé au monde. A
l’époque, il travaillait dans l’ombre de Louis
Van Gaal à Barcelone. Aujourd’hui, le special
one dit de son mentor : «Van Gaal est le seul
qui peut critiquer mon travail. C’est le seul
qui peut me dire des choses que je n’ai pas
envie d’entendre.»

Le vilain geste d’un fan du Pana à Lionel Messi

Scène étrange hier soir lors du duel entre le Panathinaikos et Barcelone en Ligue des cham- pions. Dix minutes avant la fin du match, un individu s'est précipité sur le terrain vers Lionel Messi pour lui montrer son majeur. L'homme a ensuite été maîtrisé par les forces en présence et le match a pu continuer. Barcelone a gagné le match 0-3 - notamment grâce à un but de Messi - et s'est qualifié pour les huitièmes de fi- nale de la C1.

Dernière minute Babouche forfait de sa nouvelle copine, Malena Costa (21 ans). Le de Malena
Dernière minute
Babouche
forfait
de sa nouvelle
copine, Malena Costa (21 ans). Le
de Malena : un doux parfum nommé
jouer jusqu'à qua-
se-
faite depuis plusieurs
Ce n’est qu’au dernier mo-
ment que Réda Babouche a
dû déclarer forfait pour le
match de ce soir contre An-
naba. Le joueur est out en
raison de son genou gauche
qui le fait souffrir depuis la
saison passée. Mokdad le
remplacera, alors que Atta-
fen sera aligné comme me-
neur de jeu.
alors que Atta- fen sera aligné comme me- neur de jeu. Layati attend toujours la réponse

Layati attend toujours la réponse de la FIFA

Ammar Layati, l’ex-défenseur de l’USM Alger, se trouve sans club, suite à son conflit avec les Rouge et Noir, à l’intersaison. Pour le moment, il s’entraîne avec son ancien club, le Widad de Tlemcen. Mais son litige

Un gardien marque de son rectangle Airton, le gardien de l'équipe brési- lienne Juventude de
Un
gardien marque
de son rectangle
Airton, le gardien de l'équipe brési-
lienne Juventude de moins de 17 ans, a
marqué la semaine dernière un but aussi
surprenant que magnifique contre Caxias.
Le jeune gardien hésitait entre dégager son
camp de la main ou du pied, avant d’opter
pour la seconde possibilité, non sans une
certaine réussite. Il a pu tromper le
gardien adverse à partir de sa sur-
face d’un dégagement long et
précis.

avec l’USMA n’est pas encore réglé. Le joueur, qui n’avait pas touché la totalité de son dû, a dû recourir à la FIFA pour obtenir gain de cause. Son dossier est

toujours en attente à l’instance fédérale in- ternationale qui ne de- vrait pas tarder à saisir la

FAF à ce sujet.

qui ne de- vrait pas tarder à saisir la FAF à ce sujet. Footaises ■ ■

Footaises

Gamondi veut prolonger son contrat au CRB

Michel ne compte pas

lâcher le Mouloudia

Saâdi restera

à l’USMA

jusqu’à la fin de la saison

poules, y auraient ainsi assuré leur par- ticipation. L'UEFA, au terme de cette enquête basée sur le rapport de l'arbi- tre écossais Craig Thomson, pourrait cependant les sanctionner pour conduite anti-sportive. José Mourinho

a fait mine de déplorer les cartons, les images du quotidien sportif espagnol Marca montrent pourtant le technicien portugais demander au gardien Iker Casil- las de faire passer la consigne aux deux joueurs.

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 Coup d’œil Équipe nationale
N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010
Coup d’œil Équipe nationale
Vendredi 26 novembre 2010 Coup d’œil Équipe nationale 0 3 Lacen jouera d’entrée face à La

03

Lacen jouera d’entrée face à La Corogne

presse locale de Santander sur le staff technique pour qu’il fasse plus confiance à Medhi a poussé l’entraî- neur à revoir ses plans, notamment à apporter des changements, d’autant plus que les résultats qu’enregistre le club durant cette saison ne sont pas trop reluisants et le mèneront à ce rythme tout droit vers le purgatoire.

L’occasion pour lui de convaincre les dirigeants du Deportivo et…

Comme tout le monde le sait, plu- sieurs clubs espagnols suivent le par- cours et les performances de Lacen. Ses deux belles saisons réalisées avec le club en Liga et son excellente Coupe du monde effectuée avec la sélection algérienne lui ont valu l’in- térêt de ces formations, dans l’éven- tualité d’un transfert lors du mercato d’été. L’une d’elles demeure juste- ment Le Deportivo La Corogne, qui avait manifesté en août dernier son désir de s’attacher les services de l’Algérien, mais sans que les négocia- tions n’aient pris une avancée concrète. Ce dimanche, le natif de Versailles aura une belle occasion de taper encore plus dans l’œil des diri- geants galiciens et les pousser à reve-

nir à la charge pour finaliser, pourquoi pas, un transfert au mois de juin prochain. Cependant, le joueur, qui semble bien décidé à quitter le Racing cet été, préfère (comme il nous l’avait indiqué) rester dans le championnat espa- gnol. Donc, la piste du Deportivo La Corogne pourrait bien être réactivée dès ce dimanche. Saïd F.

Relégué au rang de remplaçant depuis le début de cette saison par son entraîneur Miguel
Relégué au rang de remplaçant
depuis le début de cette saison par
son entraîneur Miguel Angel Portu-
gal, le milieu de terrain dé-
fensif du Racing
Santander,
Medhi Lacen,
vit une situation
compliquée et surtout
assez inédite. En effet, ce
joueur, qui a de tout temps été titu-
laire au sein de cette équipe au cours
des deux dernières saisons, pour des
raisons nullement sportives se
contente à présent de jouer unique-
ment 20 à 30 minutes par match.
Cette situation n’arrange bien évi-
demment pas l’ancien sociétaire
d’Alaves, qui se dit victime d’une in-
justice. Les choix du coach restent
incompréhensibles et ne reposent
pas sur des critères sportifs,
lorsqu’on juge les prestations de
Lacen qui demeurent assez sa-
tisfaisantes à chaque fois qu’il
est incorporé. Comme révélé
par nos soins et confirmé
par la suite par le joueur
en personne, lors d’une
interview exclusive
qu’il nous avait accor-
dée au Luxembourg
en marge du stage
de l’EN, la véri-
table raison
qui a poussé
le staff
technique

de son club à le met- tre presque hors service, c’est son refus de répondre favorablement aux demandes répétées de ses dirigeants de renouveler son contrat, qui pren- dra fin au mois de juin prochain. En l’écartant de cette façon, les respon-

sables de la formation espagnole es- pèrent faire pression sur Lacen et surtout le mettre dans l’ombre, afin qu’il ne puisse pas bénéficier de bonnes propositions à la fin de cet exercice. Même si Lacen n’a pas trop voulu polémiquer là-dessus, en nous précisant qu’il respectait les déci- sions de son club, n’empêche que cette façon d’agir l’a beaucoup vexé et cela n’est certainement pas pour l’encourager à poursuivre l’aventure avec le club du nord d’Espagne. Buteur le week-end dernier lors de la 12 e journée de Liga face à Le- vante, 30 minutes après son incor- poration à la 58’, l’international algérien a une nouvelle fois réalisé un match correct en dépit du nau- frage qu’avait connu son équipe en première période (elle avait encaissé trois buts). Néanmoins, pour la pro- chaine rencontre de championnat, les choses devraient être différentes. Selon les informations dont nous disposons, Medhi devrait être titu- laire. Une opportunité à saisir pour démontrer qu’il est vraiment indis- pensable à l’équipe.

La pression des médias et la suspension de Diop plaident en sa faveur

Cependant, et pour bien préciser le contexte, ce n’est pas forcément le but qu’il a inscrit dimanche dernier qui pousserait l’entraîneur Portugal à aligner d’entrée de jeu Lacen face au Deportivo La Corogne. C’est plutôt la défection de l’autre milieu de ter- rain défensif de l’équipe, en l’occur- rence le Sénégalais Pape Kouly Diop, pour cause de suspension qui plai- dera en faveur de l’Algérien. Aussi, la pression qu’exerce actuellement la

Mesloub «J’ai eu

pression qu’exerce actuellement la Mesloub «J’ai eu vent de l’intérêt de certains clubs pour moi, mais

vent de l’intérêt de certains clubs pour moi, mais il n’y a rien d’officiel»

Le milieu de terrain offensif du Havre AC, Walid Mesloub, est un joueur très demandé en France. Des clubs de Ligue 1 seraient très intéressés par le profil de l’Algérien et comptent même entrer en contact avec ses dirigeants pour l’engager. Dans ce bref entretien, Mesloub, que nous avons interrogé à ce sujet, n’écarte par cette éventualité, mais affirme qu’il n’a reçu aucune offre concrète pour le moment.

On a appris que plusieurs clubs de Ligue 1 seraient sur vos traces, une confirmation ? Oui, j’ai appris cela à travers la presse. Des sites spécialisés ont parlé de clubs de Ligue 1 qui me suivaient de près. Il y a Nice, Lens, Valenciennes, Saint Etienne et Bordeaux. Avez-vous reçu une offre concrète dans ce sens ? Pour tout vous dire, je n’ai reçu aucun contact officiel. Ce n’est que des écrits de presse. Je ne suis au courant de rien. Votre manager vous a-t-il tou- ché un mot à propos de ces probables contacts ? En vérité, on n’en a pas encore discuté. Mon agent se trouve ac- tuellement à l’étranger, donc je vais attendre son retour pour une mise au point. Si une bonne offre se présente, serez-vous tenté de partir cet hiver?

Je ne peux répondre avec exac- titude à cette question, tout ce que je peux vous dire est que mon départ du Havre ne dépend pas seulement de moi. Je dois dis- cuter avec mes responsables et étudier l’offre qui se présentera éventuellement avant de trancher. Si le challenge sportif s’avère inté- ressant, je verrai avec mes diri- geants. Vous êtes sous contrat jusqu’à quand avec le Havre ? Mon contrat avec le Havre AC court jusqu’au mois de juin 2012. Donc, vous comprendrez que cela ne dépendra pas seulement de ma volonté. Cela dit, je vais en- core patienter et voir comment les choses vont évoluer. Des clubs comme ceux qu’on a cités ne se refusent pas… C’est clair, mais pour l’heure, il n’y a rien d’officiel. Je suis concen- tré à fond avec mon club et j’es- père réaliser une grande saison pour continuer sur cette dyna-

mique positive.

L’Algérie pourrait affronter prochainement l’équipe de la Catalogne, seriez-vous prêt à répondre favora- blement à l’appel de la

Il est suspendu pour ce soir Considéré comme une pièce maîtresse dans son club, le
Il
est
suspendu pour
ce soir
Considéré comme une
pièce maîtresse dans son
club, le meilleur buteur du
Havre, Walid Mesloub, ne
sera pas du voyage à Troyes
ce soir. Ayant écopé d’un
troisième carton jaune lundi
dernier en Coupe de France
contre Angers, Mesloub est
donc suspendu pour le
compte de cette empoi-
gnade de la 16 e journée
de Ligue 2 fran-
çaise.

sélection sachant qu’il n’y aura pas de date FIFA en cette période ? J’ai eu vent de cette empoignade et ce serait une très bonne chose si elle venait à s’officiali- ser. Pour ma part, je suis prêt à ré- pondre à toutes les convocations de l’Equipe nationale. Il n’y a aucun pro- blème. Entretien réalisé par

Moumen A.

Bellaïd

et Sedan en déplacement à Metz

Bellaïd et Sedan en déplacement à Metz Dauphin du championnat, le SC Sedan se rendra au-

Dauphin du championnat, le SC Sedan se rendra au- jourd’hui au stade Saint- Symphorien pour affronter une vieille connaissance, le FC Metz en l’occurrence. Ce duel se présente comme celui de la confirmation pour les Ar- dennais, qui restent sur deux éclatantes victoires contre respectivement Ajaccio (4-1) en cham- pionnat et le FC Steinseltz (0-2) en coupe. Habib Bel- laïd, le défenseur algérien de Sedan, devrait être du groupe qui affrontera au- jourd’hui Metz.

Yebda incertain contre Udinese

Blessé à la cuisse lors de la dernière séance dentraînement qui avait pré-

cédé la rencontre amicale

bourg-Algérie du 17 novembre,

Hassan Yebda reste incertain manche contre Udinese. En dépit du fait qu’il a déjà re- pris nor- malement

l’entraîne-

ment, sa par- ticipation au prochain match de championnat nest pas en-

core acquise.

Mazzarri veut le faire jouer

Par ailleurs, perturbé par la série de blessures qui frappe son équipe, et privé de ses meilleurs joueurs, le coach de Naples, Walter Mazzarri, en-

tend faire appel au milieu

gérien pour composer

terrain, rapporte la presse italienne

d’hier. Suite au forfait de Michel Pa-

zienza, le coach napolitain

sauf rebondissement de dernière minute, aligner Yebda comme récu- pérateur. Absent lors de la dernière

confrontation contre Bologne, l’ex-

joueur de Portsmouth

effectuer son retour dimanche.

04

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 Coup d’œil Équipe nationale
N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010
Coup d’œil Équipe nationale

Il a reçu son trophée hier

Abdoun

«Cette distinction est celle de tous mes camarades»

Désigné meilleur joueur de la 11 e journée du champion- nat, Djamel Abdoun, qui a reçu hier jeudi son trophée des mains des responsables de la Fédération grecque de football, a tenu à rappeler que cette ré- compense est aussi celle de l’ensemble de ses camarades :

«Sans mes équipiers, je n’aurais jamais pu réaliser ces exploits avec Kavala. Donc, ce trophée est aussi celui de l’ensemble de mes équipiers. Je le dédie à mon président du club qui veille à la bonne marche de l’équipe.»

«Je ne songe pas à changer d’air»

Suite aux rumeurs colpor- tées ici et là à propos de son départ cet hiver vers d’autres équipes plus huppées de la Super League grecque, à l’ins- tar de l’Olympiakos, Djamel Abdoun a tenu à rassurer ses dirigeants, supporteurs et staff technique. «Je ne songe pas à changer d’air. Tout ce qui compte pour moi, c’est d’hono- rer mes engagements avec Ka- vala. La saison est encore longue et on verra après», a dé- claré l’ex-meneur de jeu nan- tais à la chaîne de télévision qui parraine cette distinction qui récompense le meilleur joueur de chaque journée de

première division grecque.

«Le plus important, c’était de battre l’AEK»

Poursuivant son discours, Djamel Abdoun a signifié que le plus important pour lui, c’était de glaner les trois points face à l’AEK et non devancer Cissé dans ce classement de meilleur joueur : «J’étais motivé par l’idée de gagner contre l’AEK et rien d’autre. Les dis- tinctions personnelles viennent après, ce n’est pas de mes objec- tifs dans un match. Le plus im- portant pour moi, c’est de contribuer à l’objectif du club, celui d’accrocher l’une des places européennes cette année.»

Sa libération coûte plus de 2 millions d’euros

Après l’intérêt affiché par l’Olympiakos à vouloir s’atta- cher les services de l’Algérien Djamel Abdoun, l’on apprend que les dirigeants de Kavala ont estimé que la clause libéra- toire de celui qu’ils considèrent comme le meilleur joueur de leur team à 2 millions d’euros. C’est ce qui a été rapporté hier par la presse grecque. M. A.

ce qui a été rapporté hier par la presse grecque. M. A. Eliminés de la Ligue

Eliminés de la Ligue des champions

Bougherra et les Rangers se contenteront de l’Euro League

Battus par la plus petite des marges, mercredi soir dans leur antre d’Ibrox Stadium, les Rangers sont éliminés de la Ligue des champions euro- péenne. Ce revers concédé en l’ab- sence de Madjid

Bougherra, blessé, aura été donc préjudiciable pour les poulains d’Al- lan Smith, mais il ne les empêchera pas d’occuper la troisième loge du classement synonyme d’une partici- pation à l’Euro League. Une compé- tition qui va permettre aux Blues de se consoler.

Coupe du monde 1994 en mar- quant le but de la victoire pour la Bulgarie à la toute dernière minute au Parc des Princes, confirme l’intérêt porté au gar- dien de but de l’EN : «On a l’intention de racheter son contrat. La direction devrait en- clencher des pourparlers avec son homologue du Slavia, pour convaincre cette équipe de nous céder Mbolhi.»

Soltani écope d’un seul match

Expulsé lors de la dernière rencontre jouée contre le Pana- thinaïkos suite à deux cartons jaunes perçus pour contesta- tion de décision de l’arbitre, l’attaquant de l’Iraklis Salo- nique a écopé d’une seule ren- contre de suspension. Soltani sera de ce fait absent pour le match de ce week-end.

M. A.

Luxem- ce di- de terrain al- son milieu de Bochum et Yahia n’ont plus le
Luxem-
ce di-
de terrain al-
son milieu de
Bochum
et Yahia n’ont
plus le droit à
l’erreur
devrait,
Le Vfl Bochum accueillera ce soir
Paderborn, une équipe qui totalise le
même nombre de points que son ad-
devrait donc
versaire du jour. Mis à l’écart lors de
la dernière confrontation perdue à
l’extérieur, Anthar Yahia, le ca-
pitaine d’équipe de l’EN,
devrait reprendre
M. A.

Kostadinov (directeur sportif du CSKA Sofia) :

«Tout pour garder Mbolhi»

Le directeur sportif du CSKA, Emile Kostadinov, dans un entretien ac- cordé à un site spor- tif spécialisé bulgare (7 jours de Sport), a dé- claré que son club ne veut en

aucun cas se séparer du por- tier algérien, Raïs Ouahab Mbolhi. L’homme qui avait privé la France de la phase finale de

Medjani et Ajaccio recevront Boulogne

Après avoir essuyé un cin- glant 4-1 à Sedan, lundi passé, l’AC Ajaccio de Carl Medjani, qui s’est bien res- saisi en Coupe de France, il

cin- glant 4-1 à Sedan, lundi passé, l’AC Ajaccio de Carl Medjani, qui s’est bien res-

y

a quelques jours, recevra

ce vendredi une équipe de Boulogne-sur-Mer imprévi- sible. En forme ces derniers

temps, Medjani, qui a pris part aux trois derniers matchs de son équipe, de- vrait commencer la partie d’entrée. A moins que le coach Pontaloni ne décide de le faire reposer.

Akrour et Istres défieront Laval chez lui

Le FC Istres, club où évolue l’ex-international al- gérien Nassim Akrour, se déplacera à Laval ce ven- dredi, où il n’est jamais facile de revenir avec le moindre point. Istres, qui pourra compter sur son buteur Akrour, n’aura pas la mission facile contre une formation lavalloise intraitable à la maison cette saison.

Mostefa Mehdi et Zarabi en danger à Reims

Après une série de mauvais résultats, le FC Nîmes, qui est sur une série de deux succès de suite, sera en danger au- jourd’hui à Reims. Les ca- marades de Mostefa Mehdi, de retour parmi le groupe nîmois après une absence qui aura duré une semaine en raison d’une sanction administrative,

retour parmi le groupe nîmois après une absence qui aura duré une semaine en raison d’une

affronteront une équipe rémoise mal lotie. L’autre Algérien de Nîmes, Ab-

deraouf Zarabi, sera en toute logique reconduit d’entrée par Noël Tosi dans l’axe de la défense.

Fabre et Clermont se rendront à Nantes

Clermont Foot, l’équipe de Michaël Fabre, aura un périlleux déplacement à effectuer ce soir à Nantes. Relancés dans la course pour la montée les Canaris n’auront d’autre alternative que de glaner les trois points face à une équipe clermontoise en regain de forme. Capitaine d’équipe et titulaire in- discutable au sein de sa formation, le portier algé- rien de Clermont, Fabre, sera titularisé.

Saïfi en déplacement à Strasbourg

 

Le SC Amiens, qui veut

faire de cette année celle de l’accession en Ligue 2, sera en déplacement ce vendredi

faire de cette année celle de l’accession en Ligue 2, sera en déplacement ce vendredi

à

Strasbourg, une vielle

connaissance. Ce duel, entre deux anciens finalistes de la Coupe de France 2001, connaîtra certainement la

participation de l’attaquant algérien Rafi Saïfi, parti dans une nouvelle aventure professionnelle avec le club amiénois.

Le Havre, l’aubaine pour Bezzaz de confirmer

L’international algérien de l’ESTAC, Yacine Bez- zaz, est pressenti pour commencer la partie comme titulaire ce soir à l’occasion de la réception du Havre. Restant sur une belle production pro- duite en Coupe de France, Bezzaz, qui revient fort de blessure, tentera de sceller sa place dans le onze de départ de Jean-Marc Furlan.

 

M. A.

Décès

La famille Lacète d’Alger et de Tizi Ouzou fait part du décès de son père Mohamed Lacète, sur- venu hier jeudi 25 novembre 2010 à Ikherbane, commune de Fréha, wilaya de Tizi Ouzou. L’en- terrement aura lieu aujourd’hui à Ikherbane. Que Dieu l’accueille en Son Vaste Paradis.

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 Coup d’œil Équipe nationale 0 5 Mekhloufi «Saâdane aurait dû

Coup d’œil Équipe nationale

05

Mekhloufi «Saâdane aurait dû démissionner juste après Oum Dourmane» «Si j’étais responsable, je ferais
Mekhloufi
«Saâdane aurait dû
démissionner juste
après Oum Dourmane»
«Si j’étais responsable, je ferais
appel à la génération de 82 qui
mérite d’avoir une chance»

Lorsqu’on a joint au téléphone l’ex-joueur et sélectionneur Rachid Mekhloudi, un monument du football algérien, notre but n’était pas seulement de connaître sa réaction suite aux déclarations de l’ex- président de l’US Chaouia, Abdelmadjid Yahi. Nous lui avons demandé aussi de nous parler de l’EN et du championnat d’Algérie.

Suivez-vous toujours l’actualité footballistique de notre championnat ainsi que l’Equipe nationale ? Franchement, je ne suis pas à jour. Parfois, je consulte la presse locale et je m’informe aussi grâce à des amis. Je ne suis plus en âge de supporter la pression d’où qu’elle vienne, pas seu- lement en football. Avez-vous suivi le match Algérie- Luxembourg ? Non, j’étais un peu occupé, car ça a coïncidé avec les fêtes de l’Aïd El Adha. Mais j’ai appris, grâce à des amis, que le match s’est terminé sur un score blanc et que notre équipe a bien joué. S’agit-il d’amis algériens ou tunisiens ? Des Tunisiens, mais je n’ai pas avalé ce qu’ils m’ont dit, puisqu’ils font à chaque fois l’éloge de notre sé- lection, même lorsqu’elle ne joue pas bien. C’est pour me faire plaisir, sans aucun doute. Mais ils n’ont pas eu tort cette fois-ci, car l’équipe d’Algérie a bien joué et il ne manquait que les buts… C’est encourageant pour notre équipe, en attendant la prochaine rencontre officielle face au Maroc. En votre qualité d’ancien joueur et entraîneur, que faut-il faire pour mettre fin à la stérilité de notre attaque ?

Le problème est profond, trop profond même. Il ne suffit pas de changer d’entraî- neur ni de joueurs. Notre équipe traverse une période difficile. Il y a une crise de ré- sultats qui s’est répercutée né- gativement sur le rendement de tous les compartiments.

La défense encaisse sans cesse des buts, tandis que l’attaque reste muette. Et ce n’est pas l’avis d’un expert ou d’un spécialiste qui fera changer les choses. Mais c’est par un travail de base bien étudié et une stratégie élaborée soigneuse- ment par les responsables qu’on réa- lisera ce bond tant souhaité. Même si on était présents en Coupe du monde et d’Afrique, notre football n’a pas encore progressé, car seule la régularité dans les succès nous dira si notre football n’est plus malade.

Quel est ce profond problème et quelle est cette stratégie que vous préconiseriez pour que notre football progresse ? Je ne peux nier que ce que nous avons réalisé l’année passée est un

exploit. Mais c’est comme ça, on se contente d’un seul exploit toutes les deux décennies pour s’endormir par la suite. Il faut continuer à travailler à long terme pendant plusieurs an- nées pour que l’Algérie soit toujours présente aux joutes continentales et mondiales. Vous voulez que je vous parle de ces problèmes qui se sont répercutés sur notre sélection ? Je vais alors vous en parler. Allez-y… Où sont les stades qui répondent aux normes pour la pratique du football en Algérie ? Il n’y en a pas. Où sont les terrains d’entraînement en Algérie ? Il n’y en a pas aussi. Où sont les centres de formation en Al- gérie ? Les équipes qui possèdent des écoles se comptent sur le bout des doigts. Où en est la formation que nous avons entamée lors des an- nées 80, l’âge d’or de notre football ? Les équipes locales sont-elles capa- bles de fournir des joueurs à l’Equipe nationale ? Non. Et la for- mation des entraîneurs ? On compte toujours sur l’entraîneur étranger au détriment de la formation de jeunes entraîneurs locaux. Quel est donc le remède, selon vous ? La formation ! Il faut former des joueurs. La matière première existe en Algérie, nos jeunes ont un tou- cher de balle magique, ils ont seule- ment besoin qu’on prenne soin d’eux. Nos entraîneurs ont aussi be- soin de formation et d’encadrement. Je profite de l’occasion pour lancer un appel aux autorités dans le pays. Les autorités doivent exiger aux APC de construire des stades dans les quartiers. Un stade dans chaque quartier au minimum pour jouer au football, au lieu de ne construire que des bâtiments, des villas ou des commerces. Une simple parcelle de terrain qu’utiliseront les jeunes de quartier pour jouer au foot et qui

Je ne pense pas qu’à la CAN 2012 et je ne me focalise pas uniquement sur la phase finale de cette CAN. Mais je regarde l’avenir autrement. Le début des éliminatoires est diffi- cile, mais les chances de qualifica- tion restent intactes. Mais croyez-moi, cette qualification sera

l’arbre qui cache la forêt. Je suis per- suadé que la politique du bricolage continuera et une élimination nous obligera à tout recommencer à zéro. Il y aura des change- ments au niveau de l’en- traîneur et des joueurs, comme cela est toujours le cas, après un échec. Pour éviter tout ça, nous devons tout re- commencer maintenant et ne pas attendre 2012. Construisons une équipe solide, une équipe qui tra-

vaille à long terme et qui pourra impo- ser sa supréma- tie des années durant sur le continent. Et non pas se focaliser sur

dent aux normes ainsi qu’à la créa- tion de centres de formation suffi- sants. Nous devons mettre tous les moyens pour les jeunes. Si tel est le cas, dans cinq à six ans, nous récol- terons les fruits de notre investisse- ment. Ce sujet me fait rappeler une anecdote Racontez-là-nous… Dernièrement, je rentrais de Tuni- sie. A mon arrivée à l’aéroport, une personne s’est approchée de moi et m’a dit : «C’est un honneur de vous rencon- trer cheikh. J’ai ré- pondu que j’en étais honoré. Et il m’a posé une question surpre- nante. Etes-vous en Al- gérie, pour discuter du projet du professionna- lisme ? J’ai longue- ment souri et j’ai

répondu que je n’étais pas au courant du lan- cement d’un tel projet. Vous êtes quelque peu déçu, en tant que spécialiste de

football, de ne pas avoir été consulté ? Bien évidemment ! Les footbal- leurs de ma génération et ceux qui ont marqué le football algérien en 82 devraient être associés à ce projet. Notre expérience en tant qu’ancien joueur professionnel puis en tant qu’entraîneur nous donne le droit de donner notre avis sur ce qui est bien pour notre football. Malheureuse- ment, on ne nous a pas consultés. Et je vais aller plus loin me concernant. J’ai été mis à l’écart de manière déli- bérée. Avez-vous réagi par rapport à cette éviction ? Oui, j’ai demandé des explications et quelle fut ma surprise quand on m’a répondu que j’avais refusé l’invi- tation de faire le voyage en Afrique du Sud. J’ai quand même le droit de refuser une invitation. Chacun est libre de ses choix. En ce qui me concerne, je ne pouvais faire le voyage en Afrique du Sud, parce que j’avais des obligations personnelles. Et maintenant, si l’on vous sollicitait pour aider l’Equipe nationale, quelle serait votre réponse ? Pourquoi voulez-vous que je re- fuse d’aider mon pays ? Bien sûr que je serai disposé à venir en aide à l’Equipe nationale. Mais il me sera difficile de revenir sur les terrains, car j’ai 74 ans. Par contre, je pourrais être utile sur le plan théorique. Je dis cela en précisant que je ne suis pas le seul à pouvoir contribuer à donner un coup de main. Il y a de nom- breuses personnes qui ont été mal- heureusement marginalisées et qui sont en mesure d’apporter quelque

«Si Saâdane est resté par amour pour l’argent, il est sorti par la petite porte»
«Si
Saâdane est
resté par amour
pour l’argent, il est
sorti par la petite
porte»

la qualification uni- quement à la CAN. Les responsables sont à la recherche d’un coach étranger pour renforcer la barre technique voire un conseiller. Pensez-vous que ce soit la solution idoine ? De grâce, qu’on ne me parle pas du sujet de l’entraîneur étranger. C’est comme si nous n’en avions pas en Algérie. Ce ne sont pas les hommes qui manquent dans notre pays. Les milliards sont là, on peut former des entraîneurs pour ensuite leur faire confiance. Que pourrait faire un coach étranger et dans quelles conditions travaillerait-il ? Que voulez-vous insinuer par là, s’il vous plaît ? L’outil essentiel fait dé- faut : les terrains de foot- ball. Le jour où nous disposerons de terrains de football au sens propre du terme et de centres de for- mation, on pourra alors se permet- tre d’aller chercher un entraîneur étranger. Faisons donc confiance au coach local et que cesse la politique du bricolage. Doit-on comprendre que le lancement du professionnalisme est voué à l’échec ? Il ne suffit pas de parler de profes- sionnalisme ou de pondre des textes. Il faut avoir cette mentalité de pro- fessionnel pour y arriver. La dépen- dra en fait de la stratégie mise en place par des spécialistes compé- tents, avec une organisation admi- nistrative rigoureuse. La réussite du professionnalisme est liée à la dispo- nibilité de terrains de jeu qui répon-

«On n’a pas demandé mon avis sur le projet du professionnalisme à cause de mon
«On n’a pas
demandé mon avis
sur le projet du
professionnalisme
à cause de mon
refus de me
déplacer en
Afrique du Sud»

nous permettra de bénéficier de leurs services et de les encadrer par la suite. Les clubs doivent se focali- ser sur la formation et ne pas dé- bourser leur argent dans le recrutement. Construire des stades réglementaires pour jouer au foot- ball. Quant on arrive à réaliser ces choses de base, on aura une équipe nationale solide et un championnat de haut niveau. J’espère avoir été très clair. Ce que vous dites est vrai, mais nous voulons savoir si vous croyez que l’Equipe nationale est capable de se qualifier à la prochaine CAN, après ce début raté dans les éliminatoires ?

chose. Pourriez-vous nous citer quelques-uns ? Si j’étais responsable de la FAF, je ferais appel sans hésitation aucune à la génération de 82. Les footballeurs qui ont participé à la glorieuse aven- ture en Coupe du monde en Es- pagne sont tous en mesure d’aider le football algérien. Ne me demandez pas de vous citer des noms, je pour- rais en oublier. Ils sont tous capables de faire avancer notre football. Ac- cordons-leur une chance et je suis persuadé qu’ils apporteront un plus. Il y a dans notre pays des clubs qui continuent vaille que vaille à former des jeunes, mais qui manquent de moyens. D’un autre côté, des clubs aux moyens colossaux ne forment pas de jeunes. C’est cela le paradoxe dans notre pays. Quels sont, selon vous, les clubs qui s’intéressent à la formation ? Certains clubs se sont lancés dans la formation, mais les moyens leur font défaut. Je prends comme exem- ple ce club proche d’Hydra qui n’évolue pas en Division1 (Il veut parler du PAC), même si les joueurs n’adoptent pas une façon de jouer à l’algérienne. Mais le fait que les res- ponsables de ce club aient pensé à créer une académie est en soi une chose formidable. Ce club va récol- ter les fruits de sa politique dans un avenir très proche. Et je suis convaincu que certains de ces joueurs vont faire partie de la sélec- tion nationale A. Voilà comment on fournit des joueurs locaux à l’Equipe nationale. Avez-vous rencontré Saâdane en Tunisie ? Je dois dire que je ne l’ai pas ren- contré depuis très longtemps. Comment sont vos rapports avec lui ? Saâdane est comme un fils pour moi. Je l’ai connu quand il était sous les drapeaux. Cela ne date pas d’hier. C’est un bon entraîneur. Il a laissé des traces lors de son passage en Equipe nationale. Mais il est sorti par la petite porte, après le Mondial… Que l’on ait poussé Saâdane à la démission ou qu’il ait décidé de quitter son poste, je dois dire que s’il est parti dans ces conditions, c’est sa faute. Il aurait dû quitter la sélection, suite à la qualification de l’Equipe nationale au mondial sud-africain. Lors de la CAN 2010, il a réalisé de bons résultats. Au Mondial, ses ré- sultats étaient tout justes moyens. A chaque fois, il avait décidé de conti- nuer. Je me demande si Saâdane était resté à chaque fois à son poste par amour pour l’argent ou pour faire de bons résultats. Il avait la possibilité de partir la tête haute. Mais il est sorti par la petite porte, s’entêtant à continuer à driver les Verts. Adlène C.

06

0 6 N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 Coup de manivelle JSK Avec 3 victoires, 3

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010

Coup de manivelle JSK

Avec 3 victoires, 3 nuls et 2 défaites
Avec
3 victoires,
3 nuls et
2 défaites

Le même

parcours

qu’en 2002 et 2006…

A mi-parcours de la première phase de championnat, il serait intéres- sant de faire un premier bilan du

parcours des Kabyles, afin de suivre de près leur évolu- tion, lesquels ne crachent pas le feu en Ligue 1. Le par- cours de la JSK après huit journées de Ligue 1 est tout juste moyen, avec 3 victoires (ASK, CABBA, USMAn), 3 nuls (ASO, MCO, CRB) et 2 défaites (JSMB, USMH). Certains avancent que les Canaris n’ont pas l’habitude de réaliser un tel parcours. Ceux qui défendent cette thèse n’ont pas vraiment tort au vu de la prestation des Kabyles en Ligue des cham- pions. Mais les fans de la JSK devraient se rassurer car ce mauvais départ en cham- pionnat n’est pas le premier du genre. Hasard ou pure coïncidence, la JSK a déjà

réalisé un parcours iden- tique en 2002 et 2006. En 8 matchs, les Kabyles n’avaient récolté que 12 points sur 24 possibles. Certains observa- teurs expliquent ce par- cours par le fait que la JSK a toujours eu du mal à bien démarrer en début de saison. Et les exemples ne manquent

pas. En 2008, elle avait réa- lisé son plus mauvais départ dans l’histoire du clubs, avec 5 nuls, 2 victoires et 1 dé- faite. Ce qui n’a pas empê- ché les hommes de Jean-Christian Lang de finir à la 2 e place au classement final, derrière l’ESS. Les sta- tistiques montrent ainsi qu’il n’y a pas le feu dans la maison kabyle. Toutefois, ce n’est pas une raison de jouer facile demain face au WAT, car le club a besoin de créer le déclic pour revenir à son meilleur niveau.

Et pourtant, la JSK a terminé 4e et 2e au classement Les grands clubs revien- nent toujours forts quelles que soient les circonstances. Là aussi, les exemples ne manquent pas. En parlant toujours des deux saisons

citées plus haut, en 2002, la JSK avait terminé à la 4 e place au classement général, avec 49 points au compteur, derrière le NAHD, l’USMB et l’USMA. Mieux, en 2006, et malgré un début difficile, les

une place qualificative pour la Ligue des champions, après avoir terminé à la 2 e place derrière l’ESS, avec seulement 2 points de retard (52 points au compteur).

Un parcours chaotique, mais au final globalement positif Ni les saisons 2002, 2006 et 2008 n’ont empêché la JSK de terminer en haut du ta- bleau en gagnant une place qualificative, soit pour la Ligue des champions ou la Coupe de la CAF. C’est ré- confortant et motivant à la fois pour les joueurs qui doivent se ressaisir, car rien n’est joué. C’est la raison pour laquelle le staff tech- nique ainsi que les diri- geants ont beaucoup insisté sur ce point avec l’ensemble des joueurs afin de les aider à n’y penser qu’au prochain match face au WAT, dans l’espoir de voir enfin le vrai départ de la JSK en Ligue 1.

Le boss kabyle n’a pas mâché ses mots devant la commission de discipline

Hannachi tient

une nouvelle fois tête à Raouraoua

Hannachi tient une nouvelle fois tête à Raouraoua C’ est hier en début d’après-midi, plus précisément

C’ est hier en début d’après-midi, plus précisément vers 14h, que Hanna- chi et son avocat Berkaïne se sont

présentés au siège de la Ligue na- tionale de football, où le prési- dent de la JSK a été convoqué par la commission de discipline. Le but était d’auditionner Mohand Cherif Hannachi sur ses der- nières sorties à répétition, où il accusait le premier responsable du football, Mohamed Raou- raoua, d’avoir voulu arranger la rencontre face à Al Ahly, pour le compte de la Ligue des cham- pions. Les membres de la com- mission de discipline prévoyaient de maintenir la suspension de deux ans à l’encontre de Hanna- chi. Cette réunion entre les deux parties a donc finalement eu lieu et, d’après certaines sources proches de la LNF, Mohand Che- rif Hannachi a eu un long entre- tien avec Heddadj, ex-président de la FAF. Les deux hommes ont discuté sur le sujet qui a fait cou- ler beaucoup d’encre il y a quelques jours de cela. Même si on ignore pour l’instant les points qui ont été abordés entre les deux hommes, on a su toutefois que Mohand Cherif Hannachi a si- gnifié à son interlocuteur qu’il ne comptait nullement revenir sur ses déclarations et qu’il campait sur sa décision, tout en refusant de reconnaître la sanction. Aussi, Hannachi a refusé de faire toute

déclaration à sa sortie du siège de

la

LNF, préférant garder le silence

le

plus absolu sur cette réunion.

Hannachi à Heddadj : «Je ne ferai jamais machine arrière»

D’après la même source d’in- formation, nous avons pu avoir

une partie de ce qui a été dit entre les deux hommes au cours de leur entretien au siège de la LNF. Très serein, Mohand Cherif Hannachi

a dit à l’ex-président de la FAF,

Heddadj : «Je suis conscient et res- ponsable de mes déclarations à la presse. Je tiens à dire que ne je re- viendrai jamais sur mes déclara- tions et je ne compte nullement faire machine arrière. Je suis prêt

à aller le plus loin possible dans cette affaire avec Raouraoua, car je sais de quoi je parle. S’il veut que cette affaire prenne une autre dimension, je suis prêt à assumer les conséquences.» Reste main- tenant à savoir quelle sera la réaction du premier responsa- ble du football algérien, mais aussi des membres de la commission de- vront certaine- ment donner une suite à cette audition. A.Y.

Abdelatif A. Kabyles avaient su assurer Aux yeux du capitaine Laâmara Douicher, la si- tuation
Abdelatif A.
Kabyles
avaient
su
assurer
Aux yeux du capitaine
Laâmara Douicher, la si-
tuation n’est pas aussi
critique vu que la JSK est
déjà passée par des mo-
ments plus compliqués en
championnat. Il citera
comme exemple la saison
2008 où l’équipe avait du
mal à démarrer en cham-
pionnat, avant de termi-
ner deuxième derrière
l’ESS.
Je me souviens aussi qu’en 2002,
nous avions perdu au stade Ben-
haddad face à la RCK alors qu’une
semaine auparavant, nous avions
remporté la Coupe de la CAF.
Mais cela ne nous a pas empêchés
de terminer sur le podium. C’est
la raison pour laquelle je dis que
la JSK reviendra en force, comme
à chaque saison.
Cela est-il dû à une baisse de
forme ?
Oui. Ça a toujours été ainsi, ce
n’est pas la peine de paniquer.
N’oublions pas que la JSK a tou-
jours devancé les autres équipes
avec un nombre important de
matchs dans les jambes avant le
début de championnat. C’est d’ail-
leurs ce qui s’est passé cette saison.
Nous avons disputé 14 matchs de
haut niveau, il est donc normal
que l’on soit fatigués.
Que faut-il maintenant pour
revenir au-devant de la
scène ?
Les joueurs doivent avant tout
y croire, car douter de nos capaci-
tés serait une erreur fatale. Je dirai
aussi que nous devons réappren-
dre à gagner, à commencer le
match de samedi face au WAT. Je
pense que chacun d’entre nous
doit se remettre en question après
chaque rencontre.
L’absence du public n’y est-elle
pas pour quelque chose ?
Il est vrai que c’est décevant de
voir les tribunes vides, mais d’au-
tre part, sa réaction est légitime. Il
y a deux mois, nos supporters as-
Quelle est votre analyse après
8 journées de Ligue 1 ?
Il est vrai que pour certains, la
situation est critique, mais je ne
suis pas de cet avis. Moi qui suis
l’élément le plus ancien de
l’équipe, j’ai vécu des scénarios
plus difficiles que celui de cette
saison. En 2008, nous avions raté
notre début de saison, avant de
terminer second en fin de saison.
sistaient à des rencontres de haut
niveau, et maintenant notre pres-
tation est moyenne. C’est normal
qu’il soit déçu. Si on veut revoir
les supporters dans les gradins, il
faudra gagner, rien de plus. La
balle est dans notre camp.
Entretien réalisé par
Lyès Aouiche

Après Geiger, le capitaine parle de la situation du club

Douicher : «En2002, nousavionsperduà Koubaunesemaine après le sacre de la CAF»

«Nous sommes passés par des moments plus difficiles, mais on a terminé sur le podium»

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 Coup d’œil JSK
N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010
Coup d’œil JSK
N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 Coup d’œil JSK 0 7 Rebondir face au WAT Bouhelal

07

Rebondir face au WAT

26 novembre 2010 Coup d’œil JSK 0 7 Rebondir face au WAT Bouhelal : «Les joueurs

Bouhelal :

«Les joueurs ont besoin de réconfort moral, c’est notre devoir de le faire»

«Sincèrement je ne trouve pas les mots pour vous dire qu’on ne mé- rite vraiment pas ce triste sort. Il n’y a cependant pas de quoi s’alar- mer (ce n’est pas de la langue de bois) on a un groupe qui va réagir, j’en suis persuadé. On essayera au fur et à mesure de les faire revenir à la compétition nationale qui né- cessitera encore plus d’efforts et de détermination, et on doit tous travailler la main dans la main pour sortir de cette position et re- monter dans le classement géné- ral. La mission qui consiste à remobiliser les joueurs relève de nos principales missions ces jours- ci, et c’est à quoi nous nous sommes attelés sérieusement, Geiger, moi-même et les autres membres du staff tech- nique. On a une oppor- tunité de renouer ce samedi avec les vic- toires, et j’espère que face au WAT ce sera le déclic.»

A yant accordé

une journée de

récupération

aux joueurs

après le match

dre, la séance n’a débuté qu’une fois le staff tech- nique ait réuni, et ce du- rant une bonne trentaine de minutes, les joueurs avant de descendre sur la pelouse. Durant cette réu- nion, il a été question d’évoquer naturellement le dernier match face au CRB qui a coûté à la JSK deux points mais surtout retardé le déclic tant sou- haité par toute la famille de la JSK, direction, joueurs et supporters. Et afin de ne pas saper da- vantage le moral du groupe, déjà assez atteint, les entraîneurs Geiger et son assistant Bouhelal ont tenu de parler à toute l’équipe, usant d’un dis- cours franc plein de mots réconfortants à même de lui éviter de tomber dans

face au CRB, le

staff technique a rappelé hier matin ses troupes à l’occasion de la reprise des entraînements. Au pro- gramme, la préparation de la prochaine sortie face au WAT prévue ce samedi après-midi. Le moins que l’on puisse dire est que la reprise s’est effectuée dans les conditions les plus normales, où pratique-

ment tous les joueurs étaient présents, d’autant plus que la direction par le biais du président Han- nachi a mis en garde contre toute absence non justifiée. Cependant, et comme il fallait s’y atten-

non justifiée. Cependant, et comme il fallait s’y atten- le chaos. Les deux techni- ciens ont

le chaos. Les deux techni- ciens ont réaffirmé leur soutien aux joueurs qu’ils ont exhorté à éviter de tomber dans le piège de la démobilisation, sachant qu’une bonne partie du parcours reste à accom- plir en championnat. Certes, tout le monde avait l’espoir de voir la JSK rebondir face au CRB, mais ce n’est que partie remise attestent plusieurs joueurs que nous avons sollicités hier à leur sortie du stade. En d’autre termes, les Cana- ris comptent vraiment sur cette sortie, encore une fois à domicile, face au WAT pour pouvoir ga- gner et pourquoi pas re- partir sur de bases solides.

Lyès A.

Reprise hier matin

Après avoir consommé l’unique journée de repos qui leur a été accordé après le match face au CRB, les Canaris étaient hier tous au rendez-vous. Pas un seul ab- sent à l’occasion de la reprise des entraîne- ment en prévision du match face au WAT, demain à 14h30, au stade de Tizi Ouzou.

Travail léger pour les titulaires face au CRB

Le staff technique a scindé le groupe en deux hier matin. Les éléments ayant été alignés face au CRB mardi dernier, et cela dans l’optique de leur assurer une meil- leure récupération, ont effectué un travail léger sous la coupe de Bouhelal et Guillou.

Match d’application pour les autres

Concernant le deuxième groupe, les joueurs n’ayant pas joué face au CRB, ils ont été pris en charge par Geiger. Après le match d’application qu’il a proposé aux joueurs, le coach a programmé une série d’exercices particuliers, les duels et le tra- vail offensif entre autres.

Coulibaly

jouera ce

match

Ayant été attendu face au CRB, l’axial

de la JSK n’a pas été aligné pour la sim-

ple raison qu’il a ef-

fectué un long trajet

de retour de Ba-

mako, où il a été re-

tenu chez l’équipe nationale du Mali qui a disputé un match amical. Eloi- gné de la compéti- tion depuis le match retour face au TP Mazembe, Couli- baly pourra bien si- gner son retour demain face au WAT ; et du coup le staff technique va opérer plusieurs changements dans le onze.

Ultime

séance

aujourd’hui

La deuxième et dernière séance

d’entraînement de la JSK avant son match face au WAT aura lieu au- jourd’hui, à 14h30.

A

savoir que la

Ligue interrégions a programmé des

matchs en jeunes catégories dans la matinée. Les jeunes cadets et juniors B de la JSK recevront leurs homologues

du

CRB à partir de

9h.

Cherif El Ouzani avec le groupe

La séance d’hier matin a été l’occasion pour le milieu de terrain Cherif El Ouzani de reprendre son travail avec le groupe. Il a donc officiellement obtenu le ok du staff technique après que le staff médical ait donné son feu vert. Cherif El Ouzani a, pour rappel, contracté une blessure à la cuisse face au Heartland et qui l’a éloigné des terrains depuis le 19 septembre der- nier

L’infirmerie se vide

Avec le retour officiel de Cherif El Ou- zani dans le groupe il ne reste, au grand soulagement du staff technique, plus aucun joueur à l’infirmerie. Geiger et Bou- helal auront donc l’embarras du choix des éléments à retenir en fonction des pro- chains matchs.

Yalaoui : «Je laisserai les sentiments de côté, on veut réagir au plus vite»

bres du staff technique pro- noncent un discours pour expliquer le programme du travail qui nous attend pour le prochain match. C’est fois on a beaucoup mis l’accent sur le dernier match où a perdu deux précieux points face au CRB. Nous avons noté des points positifs, et on fera en sorte de corriger quelques lacunes pour espé- rer arriver à notre but qui est le déclic.

Tout le monde l’attendait face au CRB, que s’es-il passé au juste ? Personnellement je ne peux pas vous l’expliquer. Tout le monde s’accorde à dire que nous avons bien entamé la partie, nous sommes d’ail- leurs parvenus à marquer en premier un but puis encore un deuxième qui a été refusé par l’arbitre. Je ne pense pas que nous ayons fait un mau- vais match, mais le but de l’égalisation nous a vraiment scié les jambes. J’espère que la situation va s’améliorer pour nous tous d’ici les pro-

chaines journées, car fran- chement on ne mérite pas du tout ce sort.

C’est le WAT que le pro- gramme de la journée de ce samedi vous propose. C’est naturellement avec un sentiment particulier pour vous, n’est-ce pas ? Comme je vous l’ai dit la dernière fois, le WAT est le club avec qui j’ai beaucoup progressé moi qui suis venu de Meghnia. J’ai passé avec les Blanc et Bleu trois belles saisons sous la coupe de Fouad Bouali à qui je rends un vibrant hommage, et que je considère comme l’un des meilleurs entraîneurs que j’ai connu dans ma carrière. Na- turellement le sentiment existera, toutefois je suis à la JSK et de par l’engagement que j’ai envers les Canaris je me dois de laisser mes senti- ments au vestiaire. Si jamais je serai aligné je ne connaî- trai qu’un seul langage, mar- quer des buts, et à la fin la sportivité l’emportera. A l’oc- casion je voudrai vous faire

une confidence.

Allez-y ? Lorsque les contacts avec la JSK devenaient de plus en plus concrets, les responsa- bles du WAT étaient fiers de moi. En professionnel, avant même que j’appose ma si- gnature sur mon nouveau contrat j’ai appelé au télé- phone le président du WAT qui m’a dit : «va mon fils, à la JSK tu connaîtra une nouvelle aventure, et c’est un passage historique de ta carrière que tu franchira». Je crois que ce message est plein de sens.

Une réaction positive de votre part sera attendue ce samedi, pensez-vous pou- voir chasser la guigne ? C’est ce qu’on souhaite tous. On fera de notre mieux pour que les points de la rencon- tre ne nous échapperont pas, et ainsi repartir sur de bonnes bases.

Entretien réalisé par Lyès Aouiche

Le milieu de terrain Nabil Yalaoui a bé- néficié de vingt minutes de jeu mardi dernier face au CRB, en rempla- cement de Doui- cher sorti blessé. Les quelques minutes jouées lui ont, un tant soit peu, permis de re- nouer avec la compéti- tion. Le joueur espère bénéficier d’une autre participation cette fois spéciale face à son an- cienne équipe, le WAT où il a passé pas moins de trois belles saisons. Hier, Douicher a bien voulu nous ac- corder un entretien à sa sortie du vestiaire.

On croit savoir que le staff technique a fait un petit discours avant l’entame de la séance d’entraînement, est-ce exact ? Tout à fait. A chaque reprise des entraînements les mem-

08

0 8 N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 Coup d’œil Ligue 1 MCA-USMAN aujourd’hui à 19h30

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010

Coup d’œil Ligue 1

MCA-USMAN aujourd’hui à 19h30

Battre Annaba et effacer le dernier revers au 5-Juillet

Battre Annaba et effacer le dernier revers au 5-Juillet A près la qualification obtenue avec les

A près la qualification obtenue avec les tripes contre Al Ittihad de Tripoli, le Mouloudia devra replonger ce

soir dans l’ambiance du champion- nat avec la réception de Annaba au stade olympique. Une aubaine pour les Vert et Rouge de confirmer leur embellie même s’il va falloir s’arra- cher pour prendre la mesure des hommes de Biskri qui ne viendront certainement pas à Alger pour faire de la figuration. Souvent victorieux à domicile contre les Annabis, les partenaires de Babouche savent que ce soir ils n’ont plus le droit à l’erreur sous peine de se retrouver

lanterne rouge.

Les Annabis n’ont pas oublié la raclée de la saison passée à Rouiba

Personne, que ce soit du côté mouloudéen ou annabi, n’a oublié le premier match de la saison pas- sée, le 6 août 2009 au stade OPOW de Rouiba. Ce jour-là, le Moulou- dia avait surclassé l’USMAn en- traîné alors par Abdelkader Amrani sur le score de 4-0 grâce à des buts de Bedbouda (35’) et Bou- guèche (38’) suivis d’un doublé de Amroune (49’, 60’). C’était le début

d’une belle aventure pour les cama- rades de Derrag qui allaient tracer progressivement leur chemin vers un sacre historique.

Le spectre de la défaite contre le MCO au 5-Juillet toujours en mémoire

De retour au 5-Juillet après avoir disputé les deux derniers matches à Rouiba, les gars du Mouloudia ne pourront fouler ce soir la pelouse sans avoir en mémoire la défaite concédée dans cette même enceinte

contre le MC Oran lors de la troi- sième journée du championnat dans un match contre les Ham- raoua qui devait être la confirma- tion du retour au premier plan des champions en titre. Mais le match va finalement virer au cauchemar avec un but encaissé dans les der- nières minutes sur penalty signé Berradja qui a mis fin à l’invincibi- lité du MCA, alors que l’équipe res- tait sur 1089 jours sans subir le moindre revers dans l’enceinte olympique. Ce soir, il est hors de question pour le Mouloudia de s’incliner une seconde fois de suite au stade du 5-Juillet.

T. Che

Des changements en vue contre les Tuniques rouges Ayant constaté milieu de terrain mouloudéen montré
Des changements
en vue contre les
Tuniques rouges
Ayant
constaté
milieu
de
terrain
mouloudéen
montré
toute
ses
dimanche,
contre
Al
Ittihad
de
Tripoli
en
l’UNAF,
Michel
rema-
nier
sensiblement
son
en
ali-
gnant
d’entrée
de
jeu
Abdelmalek
Mokdad
El
Eulmi
Douadi.
Une
option
dont
devra
principalement
faire
les
frais
Amar
Ammour,
n’a
été
que
l’ombre
de
lui-même
face
aux
Libyens.
Et
avec
les
forfaits
de
Farid
Daoud
et
Hamza
bles-
sés,
c’est
Nacim
Bouchema
et
Réda
Babouche
que
devra
incomber
la
mission
de
faire
barrage
aux
offen-
sives
des
annabis.
Pour
ce
qui
est
de
l’arrière-garde
moulou-
déenne,
on
prend
les
à mêmes
et
on
recommence
avec
Zeddam
gherbi,
pour
composer
charnière
centrale.
à Alain tous l’équipe et Besseghier attaquants limites,
et
se-
ront,
eux,
reconduits
le et poste
de
prédilection.
Sofiane
la devra que milieu Bedbouda leur Koudri, la Belkheir coupe a
et
au-
ront
la
lourde
tâche
d’animer
ligne
avant
de
avec
ferme
la Me- qui de déter-
mination de faire sauter le verrou
annabi.
Une
dernière séance,
hier après-midi,
à
l’annexe du 5-Juillet
gars
du h Mouloudia avant qui
ont
effec-
tué
hier
à
16
leur
a dernière
avant
le
match,
à
l’annexe
5-Juil-
let Les
(Hadjout),
surtout
du permis les séance
au
coach
Michel
d’apporter
der-
niers
réglages
de donner
la
liste des joueurs retenus pour la ren-
contre.
T. Che

Michel : «On n’a pas le choix, il faudra battre Annaba pour revenir dans la course»

A quelques

heures de

recevoir

pour revenir dans la course» A quelques heures de recevoir l’USMAn au 5-Juil- let, Alain Michel

l’USMAn au 5-Juil- let, Alain Michel a annoncé la couleur. Pas question pour le Mouloudia de rater le coche comme ce fut le cas contre le MCO. «Nous avons l’USM

Annaba, l’USMA et le WAT puis la finale de la coupe de l’UNAF contre le Club Africain. Sachant que nous avons cet objectif de remporter la coupe de l’UNAF et défendre notre titre de champion, il va falloir trouver la bonne recette pour bien négocier ce calendrier démentiel auquel on sera confrontés dans les jours qui vien- nent. Il est certain que si nous voulons reve- nir dans la course au titre, il faudra tout d’abord battre Annaba. On n’a pas le choix si on veut retrouver une place plus conforme à

la stature du club.»

« Faire tourner l’effectif pour ne pas compromettre la finale contre le Club Africain »

Pour cette affiche contre l’USM Annaba, Michel a décidé d’instaurer le turn-over, ques- tion de ménager certains cadres et donner leur chance à d’autres. «Je vais faire tourner mon effectif car au vu de l’enchaînement des matches, tous très difficiles, je dois trouver le juste milieu pour ne pas saturer certains de mes joueurs, et ce, afin de ne pas compromettre la finale de la coupe de l’UNAF contre le Club Africain.»

lorsqu’il a at- teint le stade de la
lorsqu’il a at-
teint le stade de la

Douadi : « Il est hors de question qu’on lâche le moindre point contre Annaba »

question pour nous de lâcher le moindre point chez nous même si notre adversaire à pour nom Annaba avec toute son armada d’internationaux. Vous allez jouer ce match au 5-Juillet, qui a été le théâtre de la défaite face au MCO… Nous avons oublié cette dé- faite qui fait partie du passé. A présent, on va se focaliser sur cette rencontre face à Annaba que nous devons absolument gagner, un point c’est tout. On sait que nos supporters ne vont jamais nous pardonner un autre faux pas chez nous. On va faire le maximum pour leur rendre le sourire en championnat comme nous l’avons fait en coupe de l’UNAF. Vous allez probablement être associé à Mokdad dans l’ani- mation du jeu… On tâchera de faire le néces- saire pour prendre à défaut l’ar- rière-garde annabie. C’est l’occasion pour vous de gagner vos galons de titu- laire… Absolument. J’ai une chance que je dois saisir si je veux aug- menter mon volume de jeu. Entretien réalisé par Tarek-Che

Devant retrouver un statut de titulaire, la coqueluche des Chnaoua, El Eulmi Douadi, lequel est connu pour être un joueur combatif qui a une sainte horreur de la défaite, aura pour mission d’animer le jeu offensif. Le joueur estime que son équipe va se battre en ayant du cœur à l’ou- vrage, afin de sortir victorieux de ce face-à- face contre Annaba.

« Mokdad, Belkheir et Douadi auront l’occasion

de se mettre en évidence

»

«Je compte aligner Belkheir, Douadi et Mokdad qui au- ront l’occasion de se mettre en évidence. Amroune sera ménagé car à force de se donner à fond lors de chaque match, il risque de connaître la même situation que la saison passée

saturation.»

« Pour des raisons familiales, Mouissi devra quitter le club lors du mercato »

Et au sujet de Hicham Mouissi, qui vit actuellement une situation très délicate pour des raisons purement familiales, Michel nous a répondu sans trop vou- loir entrer dans les détails. «Mouissi traverse actuellement une situation très difficile. Pour des raisons familiales, il devra quitter le club lors du mercato. Je tiens à préciser qu’il n’a aucun conflit avec la direction du club qui est d’accord pour le laisser partir. D’ailleurs, tout a été réglé avec les responsables du Mouloudia afin de faciliter le départ de Hicham.» T. Che

On imagine que vous êtes un peu stressé avant ce match contre Annaba, n’est-ce pas ? Stressé ? Non, pas du tout ! C’est vrai que c’est un match dif- ficile, et aussi très important pour nous, mais on est bien concentrés. On est déter- minés à faire un bon résultat. Il est hors de

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 Coup franc 0 9 Sofiane : « Battre Annaba et

Coup franc

09

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 Coup franc 0 9 Sofiane : « Battre Annaba et

Sofiane : « Battre Annaba et inscrire mon premier but au 5-Juillet »

ne sera palpable que lorsqu’on foulera la pelouse. C’est à ce mo- ment-là qu’on devra ressentir le poids de cette rencontre car le fait de se retrouver dans une po- sition très délicate en champion- nat nous impose de gagner cette rencontre. On n’a vraiment pas le droit à la moindre erreur. Le fait de retrouver le 5-Juillet et son public très exigeant n’augmente-t-il pas ce stress ? Il faut savoir que c’est toujours avec un très grand bonheur qu’on retrouve le 5-Juillet. C’est d’ailleurs nous les joueurs qui avions demandé à jouer dans ce stade mythique. Mais la défaite contre le MCO dans cette enceinte est tou- jours en mémoire… Certes, on ne peut oublier cette défaite. C’était un accident de parcours… En ce qui vous concerne, vous devez garder un mauvais sou- venir de ce match car vous avez quitté le stade sous les huées des supporters… J’avoue que ce jour-là, j’ai manqué cruellement d’inspira- tion. Il faut savoir que j’étais le premier abattu par cette défaite qui nous a beaucoup affectés car

on ne la méritait certainement pas. Au fil des matches vous êtes devenu incontournable dans le dispositif offensif. Que vous inspire cette nouvelle situa- tion ? J’ai connu des débuts difficiles, ce qui est tout à fait normal car il me fallait un temps d’adaptation. Même les meilleurs joueurs du monde connaissent cela. Mais avec les matches, j’ai pu retrou- ver toutes mes sensations. Et je compte encore progresser en inscrivant d’autres buts. En parlant de but, vous en avez inscrits au 20-Août et à Tripoli, ce serait bien de le faire au 5-Juillet… Je ne le vous fais pas dire. Le scénario idéal serait de battre Annaba et que j’inscrive mon premier but au 5-Juillet. Mais le plus important c’est de gagner ce match afin de soigner notre clas- sement, surtout qu’un derby face à l’USMA se profile à l’horizon. Pour nous, il est vital de s’impo- ser car nous avons des matches très difficiles à négocier prochai- nement comme la finale aller de la coupe de l’UNAF contre le Club Africain. Entretien réalisé par Tarek-Che

Considéré comme l’un des meilleurs joueurs du Moulou- dia actuellement, l’ex-joueur de West Ham, Youssef Sofiane, constituera ce soir l’une des forces de frappe de son équipe, contrainte de s’impo- ser face aux Annabis pour revenir dans le mi- lieu du tableau. A la re- cherche de son troisième but avec les Vert et Rouge, So- fiane voudrait retrouver ce soir ses bonnes vieilles habitudes en inscrivant, à l’occasion, son premier but au 5- Juillet.

On imagine que la pression a dû monter d’un cran à quelques heures de la récep- tion de Annaba… C’est certain qu’au fil des heures qui passent, la pression a commencé à monter. Mais elle

Quand Saâdane découvre Zeddam

L’ancien sélectionneur national Rabah Saâdane ainsi que l’ancien joueur Se- limi, qui sont consultants sur la chaîne Nessma TV ont tous deux encensé avant-hier soir le défenseur central du Mouloudia, Hamza Zeddam. Pour les deux spécialistes, l’enfant de Constan- tine est un défenseur de qualité qui a fourni un très gros match contre les Libyens en prenant le dessus sur des attaquants qui le dépassent d’une tête.

Saâdane : « Il mérite d’avoir sa chance en EN A’ »

Lors de son intervention, Rabah Saâ- dane n’a pas manqué l’occasion d’en- voyer un message à Benchikha en déclarant devant des milliers de télé- spectateurs : «Au vu de ce qu’il est en train de montrer, Zeddam mérite d’avoir au moins sa chance en équipe nationale A’ ».

Zeddam : « Avoir droit à autant d’éloges me poussera à travailler davantage »

Joint par nos soins afin de nous don- ner son avis sur la question, Zeddam, connu pour être un joueur très discret, nous dira : «Avoir droit à autant d’éloges de la part de cheikh Saâdane, me poussera à travailler davantage afin de gagner une place en sélection natio- nale car, pour un joueur, défendre les couleurs de son pays demeure l’honneur suprême».

T. Che

Mouissi quittera le Mouloudia

à la fin de l’année

A lors qu’il était en train de s’imposer au sein de son équipe, Hicham Mouissi a connu des fortunes diverses, notamment cette

blessure au genou lors du match face au CABBA, qui l’avait contraint au repos. Mais voilà, le joueur n’était pas au bout de ses peines, puisque pour des raisons d’ordre familial, il est obligé de reconsidérer son engagement avec le Mouloudia. Une informa- tion qui nous a été confirmée par Alain Michel en personne.

Il s’est entretenu avant-hier soir avec Michel et Ghrib

Finalement, bien déterminé à partir à la fin de l’année alors que son contrat expire au mois de juin, l’ex-joueur de Tournai s’est entretenu avant- hier soir avec Michel et Ghrib dans le but de trou- ver une solution à l’amiable. Après une heure de discussion, Mouissi est parvenu à un compromis avec sa direction, qui a consenti à le laisser partir à la fin du mois de décembre. Tout a été réglé dans le moindre détail afin de permettre à Hicham de quit-

le moindre détail afin de permettre à Hicham de quit- ter son club sans le moindre

ter son club sans le moindre souci. Ainsi, le polyva- lent mouloudéen devra poursuivre son aventure avec les Vert et Rouge jusqu’à la fin de l’année avant de prendre la direction de la France au grand dam des Chnaoua qui ont commencé à l’adopter.

T. Che

Bouaïcha : « Nous sommes déterminés à réussir un coup d’éclat au 5-Juillet »

Comment se présente ce match face aux champions en titre ? Nous avons préparé comme il se doit ce match contre le Mou- loudia d’Alger. On sait que notre mission ne sera pas de tout repos. Mais soyez sûr que nous sommes préparés en conséquence. Nous sommes bien déterminés à réussir un grand coup au 5-Juillet. Vous avez dû suivre le match du Mouloudia contre Al Itti- had. Quels enseignements avez-vous tirés de cette rencon-

tre ? Nous avons suivi la partie avec notre coach pour avoir une idée sur la manière de jouer du Mou- loudia. Et sincèrement, on ne peut prendre ce match comme point de repère dans la mesure où le MCA a prôné une tactique défensive pour préserver le score du match aller. Face à nous, le Mouloudia devra adopter une tout autre atti- tude. Le MCA sera contraint d’at- taquer pour nous battre. A nous de trouver la bonne formule pour les contrer.

En tant qu’ancien joueur du Paradou, ce match doit être un peu spécial pour vous, non ? Sachez que c’est la première fois que j’affronte le Mouloudia car j’ai évolué au Paradou en 2e division. Ce sera un moment assez particu- lier pour moi de jouer contre le Mouloudia et de surcroît au 5- Juillet. J’espère que ce rendez-vous inédit pour moi, tournera en fa- veur de mon équipe.

Entretien réalisé par Hadou H.

Trois joueurs seront recrutés au mercato

Omar Ghrib, Alain Michel et Kamel Achouri se sont mis d’ac- cord pour renforcer l’équipe lors du mercato d’hiver en recrutant trois joueurs. Sans surprise au- cune, c’est le compartiment of- fensif qui sera concerné par ce renforcement.

Aberane et Otsmane auront leurs licences

Avec le départ de Mouissi et le droit de recruter cinq joueurs durant le mercato, Mohamed Aberane et Sid Ahmed Otsmane devront tirer profit de cette situa- tion. Les deux joueurs auront droit à une licence chacun pour pouvoir prendre part avec leur équipe aux matches officiels.

Le match contre le WAT aura lieu le 3 décembre à 15 h

La rencontre comptant pour la 10e journée de championnat qui devra opposer le MCA au WAT à Tlemcen, aura finalement lieu le vendredi 3 décembre à 15h.

Bechari dirigera le derby MCA-USMA

L’affiche tant attendue entre le Mouloudia et l’USMA, pro- grammée pour ce mardi au 5-Juillet sera dirigée par Be- chari. Pour ce qui est de la ren- contre de ce soir entre le MCA et Annaba, c’est Mial qui a été dési- gné pour arbitrer les débats.

La venue de Haddad au Mouloudia se précise

Il n’est un secret pour per- sonne que le milliardaire algé- rien, Haddad, est très séduit par l’idée d’investir au Moulou- dia. L’homme d’affaires l’avait d’ailleurs déclaré dernièrement dans un entretien qu’il avait ac- cordé à notre journal. Etant déjà l’actionnaire majoritaire de l’USMA, Haddad devra injecter de l’argent au Mouloudia par l’intermédiaire de son frère ou bien de son neveu. Cette infor- mation nous a été confirmée par des proches du club mou- loudéen.

Les négociations avec El Ouaddah se poursuivent

Par ailleurs, nous avons aussi appris que les négociations avec Réda El Ouaddah se pour- suivent en catimini. La direc- tion mouloudéenne ne désespère pas de voir cet homme d’affaires devenir l’un des actionnaires principaux du club. La présence dans les gra- dins de Ouaddah à chacune des apparitions de l’équipe, prouve qu’il est très intéressé par cette idée d’investir au Mouloudia.

T. Che

10

1 0 N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 Coup ferme CRB Affaire Boussehaba Vers la réintégration

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010

Coup ferme CRB

Affaire Boussehaba

Vers la réintégration de Lehouamed et Baâ

La Fédération algé- rienne de football a dé-

cidé l’octroi de trois licences supplémentaires pour les clubs profession- nels. Une décision qu’at- tendaient avec beaucoup d’impatience les prési- dents de club, mais sur- tout certains joueurs. C’est le cas des deux éléments du Chabab, Lehouamed et Baâ, qui n’ont pas pu être retenus dans le groupe, pour manque de licences supplémentaires. Le pre- mier responsable du club avait promis aux deux joueurs qu’ils seront réin- tégrés dans l’équipe pre- mière une fois que le club aura obtenu des licences supplémentaires. Cela dit, les deux joueurs n’ont rien signé pour le moment. Reste à savoir si Kerbadj tiendra sa promesse ou préférera-t-il recruter d’autres joueurs et renfor- cer de ce fait son effectif, sachant que son équipe se trouve dans une bonne position au classement et pourra jouer les premiers rôles.

Le Chabab risque d’être privé de recrutement au mercato

Le Chabab pourrait se retrouver face à un

autre problème lors du prochain mercato, à cause de la crise financière qu’il traverse. La FAF a exigé des équipes voulant recru- ter d’autres joueurs, à par- tir du 2 janvier prochain, de régulariser la situation financière de ses joueurs avant cette date. Ce qui n’est pas le cas pour le mo- ment au club de Laâquiba dont les joueurs réclament leur dû. Le CRB sera de ce fait privé de recrutement au mercato si la situation perdure. A noter que le nombre de joueurs à recruter est limité à cinq éléments, et le CRB ne peut atteindre ce nombre si des solutions ne sont pas trou- vées d’ici le début de l’an- née pro- chaine.

La

prime

de la

JSK

perçue

Les joueurs du Chabab ont perçu hier matin une prime de quatre millions de centimes chacun en guise d’encou- ragements

pour le point du nul arra- ché à Tizi Ouzou contre la JSK. Bien qu’ils se soient entendus sur 2 millions en cas de nul à l’extérieur, Kerbadj a décidé de dou- bler la prime pour remer- cier ses joueurs pour le rendement et les efforts qu’ils ont fournis durant cette rencontre.

Les joueurs inquiets pour leur prime de signature

Bien qu’ils soient contents de cette prime,

les joueurs du CRB s’in- quiètent pour leur prime de signature. Alors qu’ils comptaient faire part de leurs inquiétudes au prési- dent, les joueurs ont été surpris de recevoir leurs enveloppes contenant les primes de la JSK de la main du chauffeur du pré- sident.

L’effectif au

complet

Il semble que le pro- blème des absences à ré-

pétition au CRB est réglé puisque c’est tout le monde qui assiste aux séances d’en- traînement. C’est le cas d’ailleurs de la séance d’hier qui a connu la présence de tous les joueurs. Les me- naces de sanctions de la di- rection et surtout l’ambiance qui règne au sein du groupe suite aux bons résultats réalisés ces der- niers temps y sont pour quelque chose.

Entraînement aujourd’hui à Staouéli

Le stade 20-Août n’étant pas disponible, la séance

d’entraînement d’au- jourd’hui a été programmée au stade de Staouéli, qui est doté d’un terrain en gazon synthétique, à partir de

16h30. Les joueurs rentre- ront en mise au vert juste après, en prévision de la rencontre de demain.

Le Chabab sur le podium

Le point précieux obtenu à Tizi Ouzou contre la

JSK a permis au Chabab d’être sur le podium. En effet, les Rouge et Blanc oc- cupent actuellement la troi- sième place, en compagnie du MC Saïda avec 14 points, derrière l’ESS (18 points) et l’ASO Chlef (17

points). D’ailleurs, Le Cha- bab accueillera le dauphin, en l’occurrence l’ASO, et aura l’opportunité de gagner une place au classement. Ce qui est dans les cordes du club de Laâquiba, à condi- tion que les Belouizdadis remportent les trois points mis en jeu. Les supporters de leur côté ne sont pas res- tés insensibles au bon début de championnat qu’est en train de réaliser leur équipe et le visage séduisant mon- tré par les camarades de Mameri. Les fans des Rouge et Blanc commencent à rêver et parlent même de jouer les premiers rôles.

La direction du club songe

à ramener un huissier de justice

La direction du club songe à ramener un huissier de justice L ’ affaire Bousse- haba

Laffaire Bousse- haba est loin de connaître son épilogue. Pis encore, la situa-

tion du joueur semble se com- pliquer de jour en jour. Les deux parties n’arrivent plus à s’entendre, chacun campe sur sa position. Le joueur est dé- cidé à continuer à boycotter le club et réclamer sa lettre de li- bération alors que la direction du club lui a opposé un niet catégorique et veut garder son joueur jusqu’à la fin de la sai- son et l’expiration de son contrat. Pour rappel, Bousse- haba, après avoir été margina- lisé par son entraîneur, Miguel Angel Gamondi, qui l’a exclu de ses plans, a décidé de ren- trer chez lui et réclamer sa let- tre de libération afin de trouver un autre club où il jouera dès le mercato hivernal. La direction du club ne l’en- tend pas de cette oreille, tandis que le président Kerbadj ré- clame un prix dissuasif pour lui remettre le précieux docu- ment. Mais la situation du joueur pourrait se compliquer davantage car selon nos sources, la direction a l’inten- tion de ramener un huissier de justice pour constater son ab- sence à l’entraînement. Le joueur sera considéré de ce fait

en abandon de poste et aura tout à perdre. Il sera contraint, s’il veut éviter d’autres soucis, de reprendre le travail, même à contrecœur. Jadis chouchou du club, Boussehaba n’a pas connu pire situation depuis son trans- fert au CRB. L’ex-joueur de Remchi affirme haut et fort qu’il ne reviendra pas au club tant que l’entraîneur argentin est en place. Ce qui risque de durer longtemps, du moment que le technicien belouizdadi est bien parti pour rester long- temps avec les Rouge et Blanc. Car avec les résultats obtenus jusque-là, personne ne pourra lui reprocher quelque chose ou remettre ses choix en cause.

Le joueur devra revoir sa copie

La position radicale prise par Boussehaba risque de se retourner contre lui. En effet, le joueur doit revoir sa copie s’il ne veut pas se compliquer la tâche avec la direction du club, qui ne compte pas se plier à sa demande. Le prési- dent du club affirme qu’il a toujours besoin de son joueur et lui conseille de reprendre le travail avec le groupe en atten- dant des jours meilleurs. Si le joueur s’obstine davantage, il risque de se ruiner lui-même. N. B.

davantage, il risque de se ruiner lui-même. N. B. par N. B. Ghoul : «Je finirai

par N. B.

Ghoul : «Je finirai par avoir ma chance et m’imposer dans l’équipe»

Comment se déroule votre préparation pour la pro- chaine rencontre contre l’ASO Chlef ? Le nul ramené de Tizi Ouzou a fait beaucoup de bien à l’équipe. Notre rendement lors de ce match ne peut que nous encourager à gagner en confiance. Le moral est au beau fixe, ce qui fait que la pré- paration se déroule dans de bonnes conditions.

Parlons de vous ; jusqu’à présent, vous n’avez pas joué le moindre match ; comment vivez-vous cette situation ? Je ne suis pas venu au CRB pour chauffer le banc, cette si- tuation n’est pas faite pour me plaire. Cela dit, je suis content pour l’équipe et les résultats obtenus jusque-là. En ce qui me concerne, le fait de ne pas jouer me dérange énormé- ment. Si je suis au CRB, c’est pour donner un plus à ce grand club. Je savais à l’avance que ce ne sera pas facile pour moi de m’imposer puisqu’il y a un bon gardien de but en place, mais cela me pousse à travailler davantage. J’attends

ma chance pour montrer ce que je vaux.

Mais cela fait beaucoup, non ? Effectivement, aucun joueur ne souhaite rester durant neuf rencontres sans jouer, mais je n’ai pas d’autre choix, l’équipe est en train de réaliser de bons résultats, et on ne change pas une équipe qui gagne. C’est plus dur pour les gardiens par rapport aux joueurs de champ d’avoir la chance de jouer. En tant que gardien de but, vous pouvez avoir une seule chance durant la saison que vous devez saisir. Je vais attendre donc cette chance.

Ne craignez-vous pas de connaître le même scénario de l’USMA ? Non, pas du tout. A l’USMA, je ne jouais pas pour des raisons extra sportives. Même si vous arrêtez dix pe- naltys, vous vous retrouverez sur le banc dans le match qui suit. Les choses sont diffé- rentes au CRB, je suis per- suadé que j’aurai ma chance que je dois saisir.

Avant vous, Fellah a connu la même situa- tion. Ne crai-

gnez-vous pas la même situation que lui ? Non, les don- nées ne sont pas les mêmes. Peut-être que ce gardien n’a pas su s’im- poser. Et n’oublier pas qu’à l’époque, Ousserir était

internatio-

nal. Il fallait

lui donner

naturelle-

ment plus de chances. Je connais bien Ousserir, c’est un fils de bonne famille qui n’usera pas de manœuvres peu élégantes pour pré- server sa place. La concurrence sera loyale entre nous deux. Entretien réalisé

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 Coup de colère USMA 1 1 Hamidi et Ziane-Cherif n’ont

Coup de colère USMA

11

Hamidi et Ziane-Cherif

n’ont pas digéré leur

Saâdi «Le

groupe est composé de 30 joueurs, et je convoque qui je veux»

Hamidi et Ziane-Cherif étant injoigna- bles, nous avons pris attache avec Noureddine Saâdi. Le premier responsable de la barre technique n’a pas mâché ses mots puisqu’il nous a dé- claré à propos de la réaction des deux joueurs : «Le groupe est composé de 30 joueurs. Je convoque qui je veux parce que je suis le seul maître à bord. Je n’ai pas de pré- férence, moi je ne re- tiens que ceux qui sont prêts à jouer.»

«Le

recrutement

sera étudié»

Concernant la nouvelle loi qui permet au club de s’offrir les services de cinq joueurs lors du mercato, Noureddine Saâdi s’est réjoui en nous affirmant. «C’est une bonne nouvelle, mais le plus important c’est de trouver les éléments capables d’apporter un plus au groupe. Nous n’allons pas nous presser pour le faire. Le re- crutement sera étudié.» Depuis quelques semaines, plusieurs noms ont été cités du côté de Soustara, mais jusqu’à présent, rien n’est officiel. A. C.

mise à l’écart
mise à l’écart

L e départ pour

Oran étant

prévu pour

ce matin,

c’est donc

hier que les Rouge et Noir ont effectué leur dernière séance d’entraînement de la semaine avant de pren- dre la route pour rallier la capitale de l’Ouest, où ils affronteront demain le MCO, au stade Zabana pour le compte de la neu- vième journée du cham- pionnat. Pour cette rencontre, comme d’habi-

tude, Noureddine Saâdi a fait appel à 18 joueurs. Parmi les non retenus, deux éléments n’ont vrai- ment pas apprécié leur mise à l’écart. Il s’agit de Cheikh Hamidi et Ilyès Ziane-Cherif. Les deux joueurs n’ont pas été convoqués alors que leurs noms figuraient sur la feuille de match lors de la dernière sortie officielle de leur équipe, il y a presque deux semaines. Tous deux titulaires contre le RCK, lundi passé -Hamidi n’a été

aligné qu’à deux reprises depuis l’entame de la sai- son-, et Ziane-Cherif reste- ront à Alger, et c’est ce qui n’a pas été de leur goût. D’ailleurs, à en croire une source bien informée, déçus par la «surprise» qui leur a été réservée par l’en- traîneur, Hamidi et Ziane- Cherif n’ont pas pu garder leur sang-froid. Résultat :

ils n’ont pas hésité à lâcher quelques phrases avant de quitter le vestiaire pour ex- primer leur colère, faisant savoir à Saâdi par la même

occasion, qu’ils espéraient profiter de ce déplacement à El Bahia pour prouver qu’ils peuvent apporter un plus à l’USMA, mais au final, leur souhait ne se réalisera pas du moment qu’ils sont hors des choix du premier responsable de la barre technique.

Les deux joueurs injoignables

Une fois l’information parvenue, nous avons es- sayé à maintes reprises de

joindre les deux joueurs, afin de connaître leur réac- tion après ce qui s’est passé, mais sans succès puisque aucun d’eux n’a daigné ré- pondre. Nous y revien- drons dans notre prochaine édition avec les déclarations des deux joueurs, car à l’heure où nous mettons sous presse, les deux joueurs sont injoignables.

Adel Cheraki

Gamondi approché C e n’est un secret pour per- sonne, l’USMA est à la recherche
Gamondi approché
C e n’est un secret pour per-
sonne, l’USMA est à la
recherche d’un entraî-
neur. Alain Michel a été cité
comme potentiel successeur de
Saâdi, mais le coach mouloudéen
n’est apparemment pas la seule
piste des Usmistes.
D’autres techniciens
seraient également
au centre d’intérêt
des responsables du
club, dont Miguel
Angel Gamondi,
l’actuel entraîneur
du CRB. Ce dernier,
apprend-on d’une
source sûre, serait
même la priorité du
moment de
l’USMA puisque,
selon nos
formations, un premier contact
aurait été déjà établi. Certains
peuvent se poser des questions
quant à la position de Gamondi
par rapport à cet intérêt, d’autant
que les choses semblent bien se
passer pour lui au CRB. Mais
d’après ce que nous avons pu sa-
voir, l’entraîneur du Chabab ne
s’est jamais senti à l’aise depuis le
début de la saison en raison de
nombreux problèmes qui entra-
vent son travail. Selon ses
proches, les bons résultats qu’en-
registrent l’équipe ces temps-ci se-
raient l’arbre qui cache la forêt.
En fait, il semblerait que l’ex-en-
traîneur de l’ES Tunis serait bel et
bien intéressé par l’idée de
reprendre l’USMA. Aussi para-
doxal que cela puisse paraître,
l’éventuel départ de l’Argentin
pourrait arranger la direction du
CRB qui éprouve quelques diffi-
cultés à le payer. Et comme indi-
qué plus haut, Alain Michel reste
une piste tout aussi sérieuse.
B. M.
Les supporters
se déplaceront
par train
L’USMA jouera demain en début
d’après-midi son deuxième match
cette saison en dehors de la capitale
après le déplacement de la troisième
journée à Tlemcen. Cette fois-ci, les
Usmistes joueront à Oran face au
MCO, et les coéquipiers
de Hocine
Achiou pourront compter sur leurs
supporters pour les soutenir tout au
long de cette partie puisqu’ils sont
des centaines à avoir fait le déplace-
ment à El Bahia
ce matin. En effet, les
fans de l’USMA se sont
gare d’Agha pour rallier
retrouvés à la
la capitale de
l’ouest du pays. Pour rappel, les sup-
porters abonnés se sont déplacés
gratuitement.
in-
Merbah,
un deuxième
défenseur central
laissé à la maison
La nouvelle loi
soulage
les Usmistes
Alors
qu’ils
avaient
de
re-
Ilyès Ziane-Cherif n’est pas le seul défenseur
central à ne pas être retenu pour le match de
demain après-midi face au MCO. En effet,
Noureddine Saâdi a jugé utile de se passer des
services de Abdelmalek Merbah pour cette
rencontre. Convoqué pour la première fois
face à l’USMB, le transfuge du NARBR
se contentera, cette fois-ci, d’encou-
rager ses coéquipiers de chez
cruter
que
deux
joueurs
lors
du
mer-
Décrassage
cet après-midi
cato
hivernal,
n’ les
clubs
Ligue
1
ont
désormais
le
droit
s’offrir
jusqu’à
cinq
éléments.
nouvelle
A en croire une source
digne de foi, le premier res-
ponsable de la barre technique
a programmé une séance de
décrassage. Elle aura lieu une
fois la délégation arrivée à
Oran.
qui
soulagé
les
responsables
club
qui
songeaient
même
faire
un
re-
cours
auprès
des
hautes
afin
de
a leur la
permettre
d’engager
plus
de
deux
éléments.
A
la
recherche
du d’un
lui.
défenseur
central
et
un
à Une souhaite instances avant-centre, de le
Adel C.
Noureddine
Saâdi
pourra
de droit ainsi la
élar-
gir
ses
priorités,
lui
qui
aussi
venue
d’un
arrière-gauche.
Daham et Benaldjia de retour L a non-convocation de Hamidi et Ziane-Che- rif n’était pas
Daham et Benaldjia
de retour
L a non-convocation de
Hamidi et Ziane-Che-
rif n’était pas la seule
surprise réservée par
Daham : «Je
suis en mesure
de jouer»
Noureddine Saâdi,
puisque s’il a préfère se passer des
services des deux joueurs cités
plus haut, il a fait en revanche
appel à deux autres qui n’ont pas
été concernés par la dernière ren-
contre de championnat disputée à
Bologhine face au MCEE, et ga-
gnée difficilement sur le score de
deux buts à zéro. Ces deux atta-
quants ne sont autres que Nou-
reddine Daham et Mahdi
Benaldjia. Le premier, meilleur
buteur du club jusqu’à présent
avec cinq buts, comme nous
l’avions révélé il y a une semaine,
sera du voyage à Oran, sa ville
natale. A en croire une source
bien informée, Daham, rétabli de
la déchirure dont il souffrait à la
cuisse, pourrait bien débuter le
match sur le banc au moment où
le premier responsable de la barre
technique ne veut pas prendre de
risque en l’alignant d’entrée. Meil-
leur buteur lui aussi chez les ju-
niors avec six réalisations à son
actif, Mahdi Benaldjia, retenu en
seniors à deux reprises, a été rap-
pelé par Noureddine Saâdi. Une
nouvelle qui a réjoui l’un des plus
grands espoirs du club, auteur
d’un but et une passe décisive
face au RCK lundi passé
en amical.
Joint par
nos soins,
Noured-
dine
Daham,
l’attaquant
des Rouge
et Noir,
nous a dé-
claré : «Je
suis content
de faire le
voyage avec
mes coéqui-
piers. Si j’ai
été retenu
dans le groupe, c’est parce que
les membres des staffs tech-
nique et médical ont
constaté que je pouvais
apporter un plus. De mon
côté, je me suis bien pré-
paré pour cette rencon-
tre. Après plus d’une
semaine d’entraînement,
je me sens en mesure de
tenir mon rôle.» Avant
d’ajouter : «Si l’occasion se
présente, je ferai de mon
mieux pour être à la hauteur
de la confiance placée en moi.»
N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 112 Coup de pied USMB Belloucif forfait face à
N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010
112
Coup de pied USMB
Belloucif forfait
face à Béjaïa
C’est la mort dans l’âme que
Belloucif a quitté le terrain, mer-
credi passé, avant la fin de la
séance. Il s’est plaint de douleurs
au niveau de l’aine et on peut an-
noncer d’ores et déjà qu’il fera
l’impasse sur le match de demain
face à la JSMB. Il est certain que
le Skikdi laissera un grand vide
dans l’équipe dont il est l’une des
pièces maîtresses.
De même que
Bendjillali
Un autre joueur important de
cette équipe de Blida ne sera pas
parmi les dix-huit qui seront
choisis par Iaïche, pour la ren-
contre face à la JSMB. Il s’agit de
Bendjillali qui est au repos de-
puis le début de la semaine à
cause d’une légère entorse à la
cheville.
BlidaBlidaBlidaBlidaBlidaBlidadéjàdéjàdéjàdéjàdéjàdéjàauauauauauaupiedpiedpiedpiedpiedpieddudududududumurmurmurmurmurmur
booster la ligne d’attaque. Il
s’agit de Bentayeb et de Dje-
maoune. Ils ont tous les
deux récupérés de leurs pe-
tits bobos et cela au grand
bonheur des supporters.
d’avoir gagné contre une
équipe de la JSMB réputée
pour se battre jusqu’à l’ul-
time seconde, ils auront des
atouts à faire valoir. L’équipe
de Blida, qui flirte avec les
mauvaises places du classe-
ment depuis un bon mo-
ment, veut se ressaisir et cela
dès aujourd’hui.
concerne la composante de
l’équipe et les systèmes de
Zaïm refuse de
céder Ezechiel
au TP Mazembe
jeu, rien n’y fera. S’il est vrai
que cette équipe de Blida
n’encaisse pas beaucoup de
buts, elle n’en marque pas
aussi, et c’est le problème au-
quel s’est attelé à résoudre le
nouveau coach blidéen. La
paire d’attaquants inédite,
Bentayeb-Djemaoune, aura
Dans une de nos précédentes
éditions, nous avions évoqué la
demande faite par le président
du TP Mazembe à son homo-
logue blidéen concernant le
transfert d’Ezechiel. Zaïm a fina-
lement répondu par la négative
et selon des sources sûres, la
même réponse sera faite à toutes
à bien fonctionner face à Bé-

Ce match face à la JSMB ne se présente pas sous les meilleurs auspices pour l’équipe de la ville des Roses. Les camarades de Zemmou- chi vont recevoir leurs ad- versaires avec une équipe déjà au pied du mur. Si l’ef- fectif blidéen était réduit, lors des derniers matchs à une peau de chagrin, ce n’est pas du tout le cas mainte- nant. Plusieurs joueurs, qui étaient absents et cela pour diverses raisons, feront leur retour à la compétition. D’un autre côté, deux joueurs sur lesquels comp- tera énormément Iaïche se- ront de la partie et auront à

occupe la peu enviable place d’avant-dernier, et les joueurs auront à se dépenser pour grignoter très vite plu- sieurs paliers du classement. Il n’est pas trop tôt pour par- ler d’ores et déjà de survie pour le club blidéen et les raisons pour cela ne manque pas. Les poulains de Iaïche ont, en effet, réalisé, jusque- là, un véritable parcours de potentiel relégable, en per- dant, à quatre exceptions près, tous les matchs qu’ils ont disputés jusque-là. Les entraîneurs qui se sont succédé à la tête de l’équipe ont eu beau essayer toutes les variantes en ce qui

Peu de changements dans l’équipe Peu de changements sont donc attendus au sein de l’équipe de Blida qui aura à être à l’appel de l’arbitre, ce samedi en début d’après- midi. Le coach blidéen dis- posera par conséquent d’un banc de touche plus riche. Pour toutes ces raisons, même s’il est aisé de deviner que les Blidéens sont loin

Gagner pour «avoir meilleure mine» Après huit matchs sans la moindre victoire à se mettre sous la dent, c’est un ensem- ble blidéen, plus que jamais au pied du mur, qui abor- dera la rencontre de demain après-midi. En effet, l’USMB

les sollicitations concernant l’in- ternational tchadien. C’est à Blida qu’Ezechiel continuera à jouer au football et pas ailleurs, dira le boss blidéen.

Que de changements au sein de l’équipe !

Il faut dire que Iaïche aura les coudées franches pour composer l’équipe qu’aura à débuter la ren- contre face à la JSMB, demain après-midi. C’est Gaouaoui qui sera dans la cage et il reste, au vu de ses prestations le meilleur à son poste. La ligne défensive sera composée, sur les flancs, de Che- bira et Sebaï. La paire centrale verra la titularisation de Def- noun aux côtés de Zemmouchi. C’est au niveau de la zone inter- médiaire que s’opèreront les plus grands changements, avec la ti- tularisation de Harizi, aux côtés de Meguenni. Ce choix est prati- quement indispensable pour avoir la maîtrise d’une des zones les plus sensibles du jeu. Djahel aura à animer le jeu de leur équipe.

jaïa, ce samedi. Gagner des points pour avoir «meilleure

mine» est donc l’objectif pre- mier de la bataille qu’auront

à livrer les Blidéens demain après-midi.

Slimane B.

L’homme en forme, ces derniers temps de l’USMB, Chebira a insisté dans l’entretien qu’il nous
L’homme
en forme, ces
derniers temps de
l’USMB, Chebira a
insisté dans
l’entretien qu’il nous
a accordé sur le fait
que le mauvais
parcours effectué
jusque-là est
oublié et que ce
samedi, lui et ses
coéquipiers ne
veulent laisser
aucune chance à
l’équipe de la
JSMB. Il nous
parle par
ailleurs de
l’ambiance qui
règne dans
l’équipe avant
cet important
rendez-vous.

Chebira «La victoire est impérative face à la JSMB»

échecs nous sont restés en travers de la gorge. Nous avions bon espoir lors de
échecs nous sont restés en travers de la gorge.
Nous avions bon espoir lors de plusieurs ren-
contres de réaliser de bons résultats et le foot-
ball en a voulu autrement. Pour ce qui est de
l’avenir, nous ne voulons qu’une seule chose :
renouer avec la victoire et au plus vite.
Ce sera donc une équipe de Blida
combative que nous verrons sur le
terrain…
Nos supporters attendent beaucoup de
nous pour ce match et croyez-moi, il n’y a
rien de plus motivant. Ce sera pour eux que
nous nous battrons sur le terrain et nous ne
laisserons aucune espace à nos adversaires.
C’est certain, cette équipe de la JSMB, qui est
bien classée en championnat, est truffée d’in-
dividualités et notre mission sera de les em-
pêcher de jouer.
Un mot justement pour vos supporters…
Je veux seulement leur demander de venir
en nombre au stade et d’être à nos côtés.
Entretien réalisé par
Slimane Baghdali
Un trio d’attaque
inédit
Tout porte à croire que le
coach blidéen est en voie de
trouver la bonne formule, en ce
qui concerne le compartiment
offensif de son équipe. Le retour
en forme de Belkheir est le bien-
venu et l’ex-joueur du Mouloudia
pourrait, dans un très proche
avenir, être ce finisseur qui a tant
manqué à l’équipe de Blida. Bel-
kheir jouera aux côtés de
Bentayeb Djemaoune
sera donc associé à ce
duo d’attaque. Ce
Iaïche
«Mes joueurs
doivent
choix qui sera fait
par Iaïche sera la
force de frappe
de cette
équipe de
Blida, ce sa-
medi et
avec juste
prendre
des initiatives»
Le
coach
ne
veut
pas
minimiser
la ce nous ce et à tâche
qui
: nous attend «Il à
joueurs.
Celle-ci
compliquée
devant
une
bonne
équipe
de
la
JSMB,
dont
classement,
nous
a-t-il
dit,
reflète
totalement
sa
à ses va- à
leur.
Pour
ce
qui
des
solutions
qu’auront
trouver
: ses
joueurs
pour
pallier
leur
manque
d’expérience,
Iaïche
dira
nous
faut
faire
preuve
vivacité
et
de
détermination.
Mes
auront
ga-
gner
des
duels
cela
toutes
les
zones
jeu.
demandera
une
grande
dépense
d’énergie,
mais
ce
ne
sera
prix
que
réalise-
un soup-
çon de co-
hésion, il
pourrait
mettre à
mal les dé-
fenses les
plus hermé-
tiques, à
rons
un
bon
résultat.»
Pour
ce
qui
est
de
façon
son
équipe
doit
aborder
ce
match,
à est sera l’entraîneur quelque
de
il Blida
la refusera qu’à du
dévoiler
la
stra-
tégie
qu’il
à adopter coûter dans
mais
précisera
suit
«Je
veux
voir
mes
joueurs
mordre
dans
le
ballon
et
surtout
qu’ils
soient
commencer
par celle de la
JSMB.
S. B.
cent
pour
dans
leur
match.
La
moindre
seconde
de
décon-
centration
peut
très
cher.
Il
nous
faut
il qui dont reconnaître joueurs quand Ceci de
que
ce
match
est
part,
un
tournant
ne
s’agit
pas
de
côté.
Pour
cela,
mes
joueurs
auront
de passer aura cent prendre le blidéen et
des
initiatives
personnelles
l’opportunité
se
présente.»
S. B.

La venue de la JSMB vous permettra de retrouver le stade Tchaker. Un commentaire ? C’est toujours bon de jouer chez nous. Nous comptons sur nos supporters. Ils doivent se déplacer au stade en grand nombre et nous apporter leur soutien. Dans quel état d’esprit allez-vous appréhender cette rencontre ? Je peux vous assurer que chez l’ensem- ble des joueurs, il y a une réelle volonté de se battre. Notre seul objectif pour ce match contre la JSMB est la victoire. C’est une rencontre à domicile et il ne faut céder aucun point. Nous sommes décidés à réaliser une belle perfor- mance pour effacer notre mauvais parcours, jusque-là. De quelle façon, vous faudrait-il jouer pour cela ? Il est évident que nous devons être présents dans tous les duels. C’est un match que nous aurons à jouer avec beaucoup d’intelli- gence et de sang-froid. Nous au- rons tout simplement à jouer notre football et surtout priver notre adversaire de ballon. Il faut se battre et nous sommes décidés à le faire. Votre entraîneur vous a-t-il donné certaines recommandations en ce qui concerne cette rencontre ? En réalité, nous n’avons pas encore parlé de ce match. Cela se fera lors de la réunion tech- nique, la veille de la rencon- tre. Nous allons nous entendre sur le schéma tac- tique que nous aurons à adopter et sur le rôle de chacun de nous sur le ter- rain. De toutes les façons, nous avons l’intention de ne laisser aucune chance à cette équipe de Béjaïa. Cela vous permettra de bien entamer la dernière ligne droite de la phase aller du championnat, c’est cela ? Il est vrai que plusieurs

de bien entamer la dernière ligne droite de la phase aller du championnat, c’est cela ?
N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 13 Coup de pompe JSMB Les Béjaouis Les Béjaouis
N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010
13
Coup de pompe JSMB
Les Béjaouis
Les Béjaouis
Les Béjaouis
Les Béjaouis
Les Béjaouis
Les Béjaouis
gonflés à bloc
gonflés à bloc
gonflés à bloc
gonflés à bloc
gonflés à bloc
gonflés à bloc
Les joueurs très
motivés

Avec un moral gonflé à bloc suite à leurs dernières performances, les capés de Djamel Menad s’apprêtent à affronter l’USMB demain après-midi pour le compte de la neuvième journée de championnat de Ligue 1, dans une rencontre ouverte à tous les pronostics. Pour le mo- ment, les Béjaouis se concen- trent sur le match en déplacement de ce samedi face à l’USMB, une rencontre qui s’annonce déjà difficile. A cet effet, les Vert et Rouge ne veulent surtout pas rater cette occasion de revenir avec au moins le point du match nul,

pour confirmer leur bonne santé. Les responsables de la JSMB ayant mis tous les moyens à la disposition des joueurs, les membres du staff technique ont assuré une bonne préparation pour cette rencontre. Ces derniers comptent surtout l’état d’esprit qui règne au sein du groupe, qui semble très motivé. Les supporters qui sont toujours derrière leur équipe espèrent un autre résultat positif ce sa- medi avant la rencontre de mardi prochain à domicile face au MCS.

joueurs n’auront plus à penser qu’à gagner et satisfaire leur président qui n’hésite jamais à mettre la main à la poche afin de les motiver comme c’était le cas d’ailleurs à chaque veille de match. Un geste qui a vrai- ment touché les joueurs qui ne jurent désormais que par un résultat positif. Désor- mais, il ne reste qu’une seule petite prime de match que leur doit la direction, celle du match nul ramené de Lavige- rie face à l’USMH qui vaut trois millions et qui sera ver- sée dans les jours à venir.

S. A.

Avant leur déplacement vers Alger, le président Tiab a accordé une prime substan- tielle à ses joueurs pour le match gagné face à la JSK lors de la sixième journée. Comme annoncé par nos soins, les joueurs concernés ont touché dix millions cha- cun. Ce n’est donc un secret pour personne que le chair- man béjaoui voulait, par ce geste, stimuler ses joueurs avant le match face à Blida. Il faut dire qu’à présent les

le match face à Blida. Il faut dire qu’à présent les «On a les moyens de
le match face à Blida. Il faut dire qu’à présent les «On a les moyens de

«On a les moyens de contrer les Blidéens chez eux»

Gasmi, l’attaquant de la JSMB, estime que le match face à l’USMB ne sera pas une simple formalité pour son équipe devant une équipe qui va tout faire pour gagner afin de confirmer ses dernières performances. Toutefois, l’enfant de Skikda reste confiant et pense que son équipe a les moyens de faire un grand match et, pourquoi pas, arracher la victoire demain après-midi sur la pelouse du stade Tchaker.

Comment s’est déroulée la préparation pour le match face à Blida ? Dans de très bonnes conditions. Les gars ont bien travaillé, surtout que le moral est beau fixe après nos dernières performances. Je pense que toutes les conditions et tous les moyens sont réunis pour faire un grand match ce samedi face à l’USMB. Avez-vous effectué une préparation spéciale ? Oui, on peut dire ça. Après le report de notre dernière rencontre face au MCS, on a eu vraiment le temps de préparer la rencontre de ce samedi. Donc, je peux vous dire qu’on a effectué une très bonne préparation. Le coach a essayé surtout de corriger les lacunes et je pense qu’après plus de deux semaines de travail, on est prêts à affronter l’USMB. Qu’avez-vous à nous dire donc sur cette rencontre ? Ce sera un match très difficile pour les deux formations, l’USMB est une bonne équipe qui possède en son sein plusieurs jeunes qui ont du talent. Cette équipe, qui a raté ses premières sorties en ce début de saison, fera de son mieux pour se racheter pour s’éloigner de la zone rouge. Nous, nous sommes sur la bonne voie, donc il faut surtout confirmer notre bonne santé et notre dernier succès. Les joueurs sont tous conscients de la tâche qui les attend et on fera tout pour revenir au bercail avec le meilleur résultat possible. A vous entendre, on comprend que vous êtes confiant… Effectivement, et je peux vous dire que tous les joueurs ont bien travaillé durant les deux semaines qui ont précédé ce match afin de réaliser un résultat. Tout le monde est conscient de la tâche qu’il attend et est bien motivé pour faire un grand un match. De toute façon, que ce soit l’USMB ou autre, nous jouerons pour la gagne comme on le fait toujours d’ailleurs. Donc, on fera tout pour ne pas rentrer bredouilles à Béjaïa. La rencontre se jouera sur du gazon, cela risque de vous gêner, non ? Non pas vraiment. Comme je viens de vous le dire, on a bien préparé ce match, on a disputé une rencontre amicale sur une pelouse identique à celle de Tchaker sans oublier aussi les séances d’entraînement programmées sur du gazon durant la toute semaine. Donc, je peux vous dire qu’il n’y a aucun problème de ce côté du moment que tous les joueurs ont déjà évolué sur une pelouse pareille. Entretien réalisé par S. A.

Les Béjaouis depuis hier à Sidi Fredj

●●●●C’est hier dans la matinée que la forma- tion béjaouie s’est dépla- cée à Alger pour poursuivre la préparation de la rencontre qui l’oppo- sera demain à l’USMB à Blida. Pour leur mise au vert, les Béjaouis ont élu domicile à l’hôtel El Marsa à Sidi Fredj, un endroit idéal et très étudié par la direction béjaouie qui veut mettre les joueurs dans des meilleures condi- tions et surtout leur éviter toute pression. Les gars de Yemma Gouraya passe- ront encore cette nuit à Alger avant de prendre la route demain en direction de la ville des Roses.

20 joueurs

retenus

●●●●Pour le match, le staff technique béjaoui a retenu vingt éléments comme d’habitude. On a noté dans cette liste plu- sieurs changements par rapport à celle qui a af- fronté l’USMH. En effet, Zafour et Maïza, qui ont raté la dernière rencontre, ont retrouvé leur place. En plus de cela, le coach a convoqué un autre élé- ment pour la deuxième fois cette saison, il s’agit de l’attaquant Abdelhakim qui a pris la place de Bou- raba, qui souffre toujours d’un étirement aux adduc- teurs. Pour le reste, ce sont les mêmes éléments convoqués face à El Har- rach qui ont fait le dépla- cement hier dans la matinée.

Déplacement demain matin pour Blida

●●●●Les Béjaouis, qui se trouvent depuis hier à Alger, se déplace- ront demain matin en di- rection de Blida, où se déroulera la prochaine confrontation qui les op- posera bien sûr à l’équipe locale de l’USMB à 14h30 au stade Tchaker. Au re- tour, les Vert et Rouge re- gagneront Béjaïa juste après le coup de sifflet final.

La rencontre d’El Eulma programmée pour vendredi à

18h

●●●●Tout comme la rencontre face à Saïda qui se jouera ce mardi à Béjaïa à partir de 18h, le match de la dixième journée face au MCEE aura également lieu à 18h, vendredi à Bé- jaïa. Ce sera donc le der- nier match de l’année à se jouer à cet horaire, puisque, juste après, la di- rection va devoir appli- quer les horaires de la LNF et recevoir ses adver- saires à partir de 14h30 en hiver avant de reprendre avec les rencontres en noc- turne dès le mois de mars de l’année prochaine.

Bouster pour

officier face

Saïda

●●●●La commission fédérale a communiqué hier les noms des arbitres désignés pour diriger les rencontres du champion- nat professionnel de Ligues 1 et 2 seniors et U20, ainsi que celles du championnat de division nationale amateur pro- grammées les vendredi 3 et samedi 4 décembre. Pour ce qui concerne la mise à jour de la huitième journée entre la JSMB et le MCS, ce mardi à 18h à Béjaïa, elle sera arbitrée par M. Bouster assisté de MM. Hamou et Bounoua.

Sixte au menu

●●●●Pour la séance d’entraînement avant-hier dans la matinée au stade de l’Unité maghrébine, le driver béjaoui n’a pas voulu trop forcer, ses capés s’apprêtant à livrer une rencontre très impor- tante à Blida ce samedi. Contrairement donc à ses habitudes, le coach a baissé un peu la cadence. Les camarades de Maroci ont effectué quelques tours de piste suivis d’un échauffement avant quelques exercices tech- nico-tactiques, tout en es- sayant de trouver la meilleure variante à adop- ter ce samedi. La séance sera bouclée par un sixte où les joueurs se sont don- nés à fond sous le regard attentif de Menad, qui n’hésitait pas à apporter les correctifs nécessaires.

Aït Ouarab

mécontent

●●●●Le milieu de ter- rain franco-algérien de la JSMB, Ahmed Aït Oua- rab, est en train de vivre de durs moments en ce début de saison. Après une première saison ratée avec la JSMB, le joueur a décidé de faire de son mieux pour s’illustrer cette saison et apporter ce qu’on attend de lui en match officiel. Mais il faut dire que même cette sai- son, il ne rentre pas dans les plans de son entraî- neur, qui ne l’a jamais ali- gné durant les sept matches joués par son équipe depuis le début de saison. Bien qu’il ait été convoqué pour quelques rencontres en déplace- ment, le joueur n’a tou- jours pas participé à un match officiel cette saison. Malgré la forme affichée ces derniers jours, notam- ment dans les rencontres amicales qu’il a disputées dernièrement, ce dernier n’a même pas été retenu pour demain face à Blida. Il faut dire que Ahmed, qui s’est comporté comme un professionnel la saison écoulée, après sa mise à l’écart par le coach Menad et même cette saison, n’ar- rive toujours pas à com- prendre ce qui lui arrive et cette fois, il a bien mani- festé son mécontentement

après une autre mise à l’écart pour le match de demain. S. A.

à

14

1 4 N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010 Coup d’œil Ligue 1 Les joueurs répondent à

N° 1397 Vendredi 26 novembre 2010

Coup d’œil Ligue 1

Les joueurs répondent à Griche

Le joueur de l’USMH a déclaré que le MCS n’était pas redou- table chez lui et que c’est une équipe prenable en affirmant que sa formation, l’USMH, viendra pour repartir avec un succès. Il faut dire que cette déclaration n’est pas passée inaperçue chez les joueurs du MCS qui ont tenu à réagir. «Le joueur de l’USMH nous sous-estime beaucoup et il a dé- clare que nous sommes prena- bles chez nous, mais le match se jouera sur le terrain et ce ven- dredi, Griche verra ce que le MCS est capable de faire avec la correction qu’il va prendre en même temps que son équipe qui n’a rien à espérer.»

Entraînement à l’heure du match

Le MCS a effectué son dernier entraînement hier après-midi, plus précisément à l’heure du match d’aujourd’hui, soit à 15h. Même si c’était une légère séance, l’entraîneur Rouabah en a profité pour faire quelques réglages et corriger les lacunes sans omettre de parler à ses joueurs de la né- cessité de rester bien concen- trés afin de réussir leur entame de match et à partir de là pren- dre le jeu à leur compte et donner ce qui est attendu d’eux.

Mise au vert depuis mercredi soir

L’entraîneur du MCS a voulu que son équipe soit concentrée

sur le match d’aujourd’hui et pour ce faire, il a tenu à éloi- gner les joueurs de la pression des supporters et surtout pour qu’ils soient dans de très bonnes conditions à la veille d’affronter l’USMH.

MCS-USMH, aujourd’hui à 15h

Hadiouche «L’USMH

n’aura rien à espérer»

Tout d’abord, comment est l’ambiance au sein de votre groupe ? Il y a une très bonne ambiance au sein de notre groupe. Nous avons tra- vaillé dans un bon climat et une grande sérénité, même s’il y avait au début une grosse charge de tra- vail. Le moral est au beau fixe et c’est le plus impor- tant pour une équipe qui va reprendre la compéti- tion Comment ça s’est passée la préparation pour ce match face a l’USMH ? Nous avons entamé la préparation il y a déjà plusieurs jours, car il y aura d’autres matchs à jouer après celui d’El Harrach. Tous les joueurs étaient concentrés sur le tra- vail et ça a permis à notre coach de juger tout notre effectif pour avoir une idée sur la composante qui sera ali- gnée ce vendredi face à l’USMH, qui sera une rencontre très importante pour nous.

Donc, cette trêve de 21 jours a été bénéfique pour le MCS ? Même si nous n’avons pas joué pendant trois se- maines, nous avons profité de cet arrêt du champion- nat pour bien nous prépa- rer. Nous avons joué pas moins de trois matchs amicaux qui nous ont per- mis de rester compétitifs tout en profitant de cette période pour récupérer nos blessés.

Est-ce que le MCS est prêt pour ce match face à l’USMH ? De ce côté, pas de pro- blème, notre équipe est prête pour reprendre la compétition et tous les joueurs sont impatients d’affronter les Harrachis. Le plus important est que notre moral soit au beau fixe, sachant que le coach insiste beaucoup sur ce point. Nous sommes dé-

terminés à faire tout pour gagner ce match. Ce sera un match contre l’une des meil- leures équipes de Ligue

1

C’est un match très im- portant pour nous et qui sera face à une solide for- mation qui viendra sûre-

ment a Saïda pour faire un bon résultat. Je suis sûr que les débats seront chauds. Je pense que ça va être très serré durant les 90 minutes, même si je peux vous dire qu’il n’est pas question de céder le moindre point aux Harra- chis. La victoire est impéra- tive pour vous, non ? Nous devons réagir après nos deux faux pas. Donc, pas question de céder le moindre point ce vendredi face à l’USMH où la victoire est impéra- tive pour nous les joueurs qui sommes conscients de la tâche qui nous attend sur le terrain. Nous allons jouer avec la rage de vain- cre car on sait que nous n’avons pas le droit à l’er- reur devant nos milliers de supporters. Justement, les suppor- ters attendent beaucoup de vous ? Oui, c’est sûr, nous de- vons leur faire oublier notre dernier semi échec concédé à domicile face à l’ASO. Il nous faut leur of- frir la victoire en y met-

tant la manière en plus. Qu’ils viennent nombreux et je leur promets qu’ils ne seront pas déçus. Entretien réalisé par Amar Bensadek

Mebarakou «L’USMH, c’est mon ancienne équipe, mais les trois points doivent rester à Saïda»

P our l’ex-joueur de

l’USMH, le

match de cet

après-midi sera comme les précédents. «C’est vrai que j’ai fait une bonne sai- son avec l’USMH, mais cette fois je défends les cou- leurs du MCS et je me sent très bien au sein de cette équipe. C’est pour vous dire

que même si l’USMH est mon ancienne équipe, les trois points doivent rester ici à Saïda. Pour cela, je vais laisser les sentiments aux vestiaires et je jouerai à fond en faisant tout mon possible pour que le MCS gagne», nous confiera l’ancien Harrachi.

Classement de la Ligue 1 Clubs Pts J G N P Bp Bc Dif 1
Classement de la Ligue 1
Clubs
Pts
J G
N P
Bp
Bc
Dif
1 ESS
18
07
06
00
01
14
05
+09
2 ASO
17
08
05
02
01
14
06
+08
3 CRB
14
08
04
02
02
11
08
+03
4 MCS
14
07
04
02
01
10
08
+02
5 JSMB
13
07
04
01
02
16
10
+06
6 JSK
12
07
03
03
02
09
08
+01
7 USMH
12
08
03
02
02
11
09
+02
8 USMA
11
07
03
02
02
12
09
+03
9 MCO
11
08
03
02
03
05
05
00
10 MCEE
10
08
03
01
04
05
12
-07
11 WAT
08
08
02
02
04
09
11
-02
12 USMAn
08
08
02
02
04
05
08
-03
13 ASK
07
08
02
01
05
08
13
-05
14 MCA
06
06
02
00
04
07
08
-01
15 USMB
04
08
00
04
04
02
10
-08
16 CABBA
04
08
01
01
06
03
11
-08
04 02 10 -08 16 CABBA 04 08 01 01 06 03 11 -08 Bousmaha et

Bousmaha et Louzaï blessés

MCS ne seront pas dans la liste des élé- ments convo- qués pour affronter l’USMH cet après-midi. Il s’agit de Bous- maha et Lou- zaï qui sont

D eux

joueurs

du

tous les deux blessés, même si le premier a commencé à courir et faire des tours de piste. Pour sa part, Louzaï n’est toujours pas rétabli de sa blessure au niveau de la cuisse.

et faire des tours de piste. Pour sa part, Louzaï n’est toujours pas rétabli de sa

Kial et Saâdi suspendus

S i Louzaï et Bousmaha vont rater le

match de cet après-midi pour

cause de blessure, deux autres

joueurs auront à faire eux aussi l’im-

passe sur ce rendez-vous, mais pour cause de suspension. Il s’agit de Kial et

dont Rouabah aurait souhaité

pouvoir compter sur leurs services, mais ce n’est pas pour autant qu’il risque de rester sans solution pour pal- lier ces défections puisqu’il y a de élé- ments qui n’attendent que leur chance pour prouver leur valeur.

Saâdi

que leur chance pour prouver leur valeur. Saâdi   Programme de la 9 e journée de
 

Programme

de la 9 e journée de Ligue 1

 
   

VENDREDI

26 & SAMEDI 27 NOVEMBRE 2010

 

Lieu

Rencontre

 

Arbitre

1 er assistant

2 e assistant

Aujourdʼhui

   

5-JUILLET

MCA/USMAN

19

h 30

MIAL

GOURARI

BOUROUBA

SAIDA 13-AVRIL

MCS/USMH

15