Vous êtes sur la page 1sur 33

LA MAISON DES TERRES GRAB:

[Dravida Peravai mené une bataille acharnée pour sauver les victimes innocentes qui
avaient été la proie de politiciens avides de pouvoir.Avec 15 parti appuie Dravida
Peravai commencé l'agitation.Le Lt.Governor de Pondichéry a ordonné d'enquête CBI,
mais il n'y avait aucun signe de CBI à venir de l'avant. Alors que Coordonnateur de la
lutte contre House / Land Grab Comité d'action comprenant 12 parties politiques se sont
réunis le Premier ministre indien Atal Bihari Vajpayee, le 17 Décembre 1998 et ministre
de l'Intérieur indien LKAdvani le 19 Décembre 1998.La délégation a rencontré chef de
l'opposition Sharad Pawar, et bien d'autres. Pendant ce temps quelques parties déserté
le combat. Puis, en 1999 avec 8 partis politiques allé à Chennai et manifestations
organisées exigeants CBI à prendre l'enquête ordonnée en accaparement des terres.
CBI est venu, lui demanda tout en gardant le rapport dans les entrepôts frigorifiques.
Ainsi Dravida Peravai approché de la Cour suprême de l'Inde, la pétition déposée est
donnée dans le verbatim.La lecture de cette pétition révélera l'Opération Land Grab
impliquant de nombreux partis politiques.Le rapport de la semaine est donné comme
visuelle.En fin de l'ordre de la Cour suprême est donné ....Nandhivarman N., Secrétaire
général Dravida Peravai]

1
SYNOPSIS ET LISTE DES DATES

Le départ des Français de Pondichéry a laissé plusieurs

questions importantes et singulier qui ne sont pas rencontrés

par les citoyens de l'Union indienne.N'ayant pas réussi à

convaincre le Gouvernement. de l'Inde d'accorder la

citoyenneté, le français a proposé une option à son sujet en

français de Pondichéry pour l'option de la nationalité. Autant

que 7.000 citoyens de rester ressortissants français et détenir

des biens dans le territoire de l'Union.70.000 citoyens indiens

de Pondichéry travailler en France.

Le maintien des terres françaises et documents

municipaux.Le français remis ces documents aux autorités

indiennes. Après leur départ, nouvelle enquête était en cours

prises et de nouvelles cartes et les numéros ont été donnés à

des maisons et des parcelles et des terres agricoles.

Les troubles ont commencé que les gens estiment

que la nouvelle enquête n'a pas été effectué

correctement.Quand ils ont essayé de trouver d'anciens

enregistrements, on apprit que quelques-uns des vieux disque

2
n'est pas disponible et a été soit détruits soit dérobée par les

mains de l'ancienne municipalité et le département des

recettes.

Peu à peu, les actes de vente de faux et de faux

documents ont commencé à apparaître et de fausses

demandes et possessions pénale a

commencé.Malheureusement, il a décochée par

l'administration et de la caisse avec la force musculaire ont fait

leur profession et les terres, maisons bungalows de

l'absentéisme français ressortissants indiens ont été ciblés.

terres ultérieure et de la Chambre saisissant atteint de telles

proportions que les partis politiques a fait une question de

gouvernement a été abordée, certains des descentes de

police ont confirmé les craintes de difficultés que les anciens

employés ont été trouvés en possession illégale de

documents recettes.

Lorsque les choses sont devenues graves agitations

plus par les partis politiques a été lancé médias ont également

venus pour aider et publié l'état des affaires sordides.Une

délégation de tous les partis politiques a rencontré le

3
lieutenant-gouverneur et a insisté sur l'enquête CBI. Le

gouverneur a été heureux de recommander une enquête CBI

mais pas beaucoup en est sorti jusqu'à maintenant.

Honorable ministre de la Défense a été approché, Honorable

Ministre de l'intérieur et, enfin, même le Premier ministre a été

informé de ce butin. Un mémorandum a été donnée à lui.

Le gouvernement français a également été sensible à

cette menace et l'accaparement des terres questions ont été

posées dans leur Sénat.Un sénateur s'est rendu en Inde.

les gens individuellement allé devant les tribunaux,

même la Haute Cour.La police et le CBI ont jusqu'à présent

pas été en mesure d'enrayer la pourriture. Maintenant, la

police n'est plus coopérative et traitée comme un problème

simple litige civil. Aucune accusation n'a été déposée jusqu'à

ce jour par la DRAS Aucune condamnation n'a été obtenue.

Personne qui a perdu sa possession été en mesure de le

récupérer. D'où cette pétition de mandat.

28.05.1956 Traité de cession des établissements français

de Pondichéry, Kariakal, Mahé et Yaman signé.

4
15.10.1998 Lettre par le pétitionnaire à l'Honorable Ministre

de la Défense, M. George Farnendes (Confidentiel) sur le

vol des terres des dossiers de l'époque française.

02.12.1998 Mémorandum à Son Excellence le lieutenant-

gouverneur de Pondichéry environ accaparement des

terres par tous les partis politiques.

17.12.1998 protocole par tous les partis politiques à

Hon'ble sont le Premier ministre.

17.12.1998 Motion Appel attention No.12957 déplacé au

Sénat du Parlement français.

26/12/1998 Les Maisons de l'ex-fonctionnaires ont attaqué

des dossiers des terres de l'époque française.

27.12.1998 L 'Honorable Ministre de la défense assurée

par lettre à propos de l'action.

03.05.1999 mémorandum au directeur de CBI par les

partis politiques.

30.08.2003 Lettre du pétitionnaire Honorable ministre de la

Défense informer nouveau cas d'accaparement.

.01.2004 D'où cette pétition de mandat pour examen

nature de cette Cour Honorable.

5
DANS LA COUR SUPRÊME DE L'INDE

(Juridiction civile ORIGINAL)

Pétition de mandat (civil) de NO. DE 2004

(Selon l'article 32 de la Constitution de l'Inde)

DANS L'AFFAIRE DE: -

N. Nandhivarman
Secrétaire Général
Dravida Peravai
Ayant son siège à
28, rue Romain Rolland,
Pondichéry - 605 001.
... Pétitionnaire

VERSUS

1. L'Union de l'Inde
par le secrétaire du Cabinet
Gouvernement de l'Inde,
Ministère de l'Intérieur,
New Delhi - 110 001.

2.2. Méthodes 2.1. Participants Les sujets pour cette étude étaient 105
patients ayant consulté l'unité de gestion de douleur interdisciplinaire au
ROYAUME-UNI entre novembre 2005 et juin 2006. La majorité était des
femmes (60.0 %). La majorité écrasante sont d'origine ethnique blanc
(incluant britannique, irlandais, et autres) (98.1 %). L'âge moyen était 46.9
ans (SD = 12.5). La moyenne de la fin des années scolaires était 12.3 (SD
= 2.3). La plupart était marié (61.9 %), suivi par les seuls (16.2 %),
divorcés (16.2 %) et veufs, séparés ou concubinage (5.7 %). La durée
médiane de douleur était 96.0 mois (ecart type 7-540). Le
gouvernement de Pondichéry,
représentée par son secrétaire en chef
au gouvernement de Pondichéry,
Les bâtiments du Secrétariat,

6
Avenue Goubert,
Pondichéry - 605 001.

3. Le Directeur du Bureau central des enquêtes,


New Delhi.
...Les répondants

Une requête en vertu ARTICLE 32 DE LA

CONSTITUTION DE L'INDE de délivrance d'un

bref, une ordonnance ou la directive au

mandamus ou toute nature, pour aider les

peuples en détresse et NÉCESSITEUSES

endosser leur cause contre le crime organisé et la

mafia d'une part et aider le public CONTRE

HAUTE QUESTIONS impartialité des

fonctionnaires d'Etat et agiter d'intérêt public pour

l'octroi d'reliefs.

Honorable LE JUGE EN CHEF DE L'INDE

ET SON COMPAGNON DE JUGES

7
LA COUR suprême de l'Inde.

LA pétition de mandat HUMBLE du

pétitionnaire susnommées.

Très respectueusement SHOWETH:

1. Le pétitionnaire est un citoyen de l'Inde par la

naissance et qui réside de façon permanente à Pondichéry.Il est le

secrétaire général de Dravida Peravai, un parti politique, a

enregistré un parti politique régionale avec la Commission

électorale de l'Inde, dont l'objet est d'aider les personnes

nécessiteuses en détresse et épouser leur cause contre le crime

organisé et la mafia, d'une part et aider le public contre le

despotisme élevé de fonctionnaires de l'Etat et agiter question

d'intérêt public. Il travaille pour la paix et l'harmonie dans les

différentes sections de la population et de travailler pour

l'intégration nationale.

2.2. Méthodes 2.1. Participants Les sujets pour cette étude étaient

105 patients ayant consulté l'unité de gestion de douleur

interdisciplinaire au ROYAUME-UNI entre novembre 2005 et juin

8
2006. La majorité était des femmes (60.0 %). La majorité

écrasante sont d'origine ethnique blanc (incluant britannique,

irlandais, et autres) (98.1 %). L'âge moyen était 46.9 ans (SD =

12.5). La moyenne de la fin des années scolaires était 12.3 (SD =

2.3). La plupart était marié (61.9 %), suivi par les seuls (16.2 %),

divorcés (16.2 %) et veufs, séparés ou concubinage (5.7 %). La

durée médiane de douleur était 96.0 mois (ecart type 7-

540). Que le pétitionnaire en tant que secrétaire général

et un membre actif de la partie est constamment sollicité par le

besoin, les pauvres, les personnes privées de l'aide. Depuis il se

consacre à la cause publique, il a été longtemps associé aux

problèmes de la population du territoire de l'Union de Pondichéry.

3. Que les problèmes de Pondichéry sont aggravés que ce

territoire français a longtemps été administrée par les lois

françaises pour les ressortissants français d'origine indienne.Le

pétitionnaire a été associée à leurs problèmes pendant près de

deux années. La longue absence de certains de ses citoyens a

attiré les yeux avides de mécréants et ils ont commencé à occuper

ces locaux de gauche est verrouillée pour aller en France.

9
4. Que, lorsque la terre et la dépossession de biens de

ressortissants français d'origine indienne et plus tard même des

autres citoyens de Pondichéry obtenu dimensions graves, la

pétitionnaire a été inondé de plaintes.Les médias et les autres

partis politiques aussi se réveilla à ces problèmes. Les problèmes

sont plus graves et le chemin du retour en Décembre 1998, le

chefs des partis politiques agitée et un jour grève de la faim

symbolique a été conjointement organisé par le parti du

pétitionnaire avec d'autres partis comme le BJP, AIADMK, Dravida

PERAVAI, PCM, RJD, SAMTA, Janata, DK etc Le pétitionnaire a

rejoint leur grève de la faim et a informé le ministre de la Défense

Honorable antérieure du 15.10.1998. Une photocopie de la lettre

est déposée en tant que annexe: P-1. Il alongwith d'autres

dirigeants politiques se sont réunis à l'époque lieutenant-

gouverneur de Pondichéry et a soumis un mémorandum signé par

lui avec les autres.Une photocopie de la note datée du 02.12.1998

a été déposée en annexe: P-2 à la présente pétition.

5. C'est plus tard, il a été membre de la délégation qui a

demandé au Premier ministre indien Atal Sri Vajpai Behari du

17.12.1998 à New Delhi d'apporter son avis genre à ce problème.Il

était aussi un signataire du protocole présenté au ministre

10
Monsieur le Premier par cette délégation. Une photocopie du

mémorandum d'accord en date du 17.12.1998 a été déposée et

marque présente comme annexe: P-2 à cette pétition.

6. Qu'il a été en contact constant avec le Sri George

Fernandes, ministre de la Défense de l'Union et le président du

Parti Samta qui est le parti associé du pétitionnaire. Il a été

informé de l'accaparement des terres mafia Regardez sa lettre est

déposée aux présentes et marqués comme annexe: P-3.

Demandeur était un membre de la délégation qui a

rencontré le directeur adjoint de la CBI sur 03.05.1999.Le

pétitionnaire a également représenté le cas de ces ressortissants

français malheureux au sujet de leur problème de la propriété et

l'accaparement des terres au Parlement sénateur o français,

Honorable Jean-Pierre Cantegrit. Ainsi, le pétitionnaire a été

associé à cette cause publique pour une période très longue. Il

est pleinement compétent pour déposer cette pétition de mandat

dans l'intérêt public.

7. Que cette pétition d'intérêt public a été déposée devant

la Cour Honorable directement parce que: -

11
A) Les partis politiques de premier plan fait de leur mieux

pour obtenir un soulagement pour le souffre et s'approcha du

gouverneur, qui avait recommandé enquête de CBI, mais rien

ne vint plus tard, hors de lui.Une cellule a été créée en vertu

de la collection d'entendre les plaintes et puis il a été fermé.

B) la question a des implications internationales et des

questions se posent en français Parlement au sujet de cette

maison et l'accaparement des terres grave problème qui est

confronté par des ressortissants français d'origine

indienne.Mme Monique Cerisier ben Guiga un membre du

parti au pouvoir du Parlement a présenté une requête à

appeler l'attention no.12957 en français Sénat attirer

l'attention du ministre des Affaires étrangères sur la

spoliation des biens des immeuble pour lequel les Français

de Pondichéry sont les victimes. Copie de la question en

date du 17.12.1998 traduite est dûment déposée et annexée

aux présentes comme annexe: P-4 à la présente pétition.

C) La mafia organisée a la bénédiction du parti au pouvoir

ainsi que d'un lien à des fonctionnaires corrompus.Les

allégations par le peuple et qui figurent souvent dans les

12
médias sont que de nombreuses politiques gros bonnets sont

d'aider ce pays mafia saisissant. Voilà pourquoi la police,

qui avait récupéré dans des raids de 5 ex-fonctionnaire du

ministère du Revenu qui a aidé à la préparation de cartes

d'acquisition de faux dossiers et des cartes pour aider la

terre aucun autre organisme du gouvernement a proposé à

l'assistance de la victime de harcèlement des personnes.

Même un bureau de police supérieur du grade de

surintendant est maintenant accusé par le public pour

regarder de l'autre dans cette affaire. Une photocopie de la

déclaration en date du Livre Nouvelles 26.12.1998 est

annexé comme annexe: P-5 de la présente pétition.

D) Ce Honorable Cour a désapprouvé le rôle joué par les

militants de la Haute Cour dans l'affaire de Guru Vayoor D.

Comité de Gestion CK Rajan c. - 2003 (7) CSC 546.

8. Cette question a personne visée par les justiciables

devant la Haute Cour de l'Etat et leurs exploits sont en instance

devant la Haute Cour, mais la direction de cette Honorable Cour

ne sont pas respectées et être pris en charge par les divers

ministères du gouvernement de Pondichéry. La Haute Cour a été

13
approché pour obtenir FIR enregistré que la police a refusé de le

faire. Le problème est trop profond, trop lourd fardeau sur les

individus à exercer. Il doit y avoir enquête approfondie, les

documents produits à partir du moment de la langue française sont

bien en place et utilisé; de nombreux trous déjà creusés comme

détruire des documents importants doivent être comblés et les

personnes doivent être effectués sans peur afin qu'ils puissent se

manifester et à l'approche de la organisme d'établissement des

faits. Maintenant, en raison de la propagation peur qu'ils ont peur

de le faire. Tous les partis politiques ont demandé l'intervention

de l'Administration d'État de la gouverneure Honorable, Honorable

ministre de l'Intérieur, ministre de la Défense et n'a trouvé aucune

ouverture. Encouragé par cette tentative de la faiblesse des

cartes d'acquisition sont de gras tous les jours et s'emparent de

gros morceaux, soit par occupation forcée, la vente de faux actes

de vente ou même tordre le bras.

9. Cette intervention de cette Cour Honorable est

également recherchée pour que le traité de cession avec un pays

ami la France peut être respecté dans la lettre ainsi que dans

l'esprit.Qui plus est le message d'une loi de ce pays respectueux

14
doit se rendre à ce grand comté européenne qui est tellement prise

en charge, même pour ses ressortissants d'origine indienne.

Jusqu'à présent, pas un seul cas a été signalé ou appris dans

lequel la personne volée a été remis en possession de plus de la

maison, la terre ou la propriété foncière dans le territoire de

l'Union.

10. Ce territoire de l'Union a sa spécificité en tant que aucun

autre État de l'Union indienne possède.Le traité de cession des

établissements français de Pondichéry, Karikal, Mahé et Yenam a

été signé le 28/05/1956 entre le Premier ministre indien Shri Nehru

et JL S. Ostrorog, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire

de France en Inde.L'article 15 de ce traité est pertinent se lit

comme suit: -

Article 15

Les dossiers de la date d'enregistrement

jusqu'à Bureau de cession, doivent être conservés

conformément aux règles qui leur sont applicables à

cette date et des copies ou des extraits de la procédure

doit être remis aux parties ou aux autorités concernés.

"

15
11. Comme indiqué plus haut il ya environ 7000

ressortissants français d'origine indienne et environ 70.000

ressortissants indiens travaillant en France.C'est en grande partie

ceux qui en raison de leur absence et d'autres en raison de leur

faiblesse ou de machinations, de faux et fausses inscriptions

préparées par les voleurs et leurs cohortes de recettes qui

s'attaquent à la terre entière cartes d'acquisition.

12. Qu'il était le cor et à cri les parties concernées qui ont

attiré l'attention des médias et des partis politiques afin que les

rivalités entre partis pourraient s'unir de coupe et de la différence

sur cette question. Comme indiqué plus tôt les dirigeants de

AIDMK, BJP, PCM, MDMK, Dravida Peravai, Lok Sakthi, TN Rajiv

Congrès, Samta, l'IPC (ML), CPI (ML), dirigé par Su Kathir Mani,

Gandhi Kamraj Congrès national, Dravida Kazhagam, Dravida

Kazhagam (R), Rastriya Janata Dal, Janata rencontré alors

lieutenant-gouverneur, Son Excellence le Dr Rajani Rai et a

présenté un mémorandum qui porte cette Affaires à piteux état à

son avis genre. La prière a été faite à Son Excellence de prendre

des mesures et de l'ordre enquête exhaustive sur ces grabbings et

16
de forger de mauvaise carte, et les registres des recettes. Le

pétitionnaire apprend qu'elle avait recommandé au gouvernement

de demander à la CBI pour enquêter sur la question. Une

photocopie du protocole est annexe: P-1 à la présente pétition.

13. C'est après une quinzaine de jours les dirigeants de

toutes ces parties sont parvenues à Delhi et a rencontré tous les

dirigeants des partis politiques nationaux de la ministre de la

Défense, le ministre de l'Intérieur et le Premier ministre.Un

protocole a été soumis au Premier ministre Honorable apportant

un mémoire exhaustif des malheurs des peuples de

Pondichéry.Copie de la note est déposée en tant que sous-

annexe: P-2 à la présente pétition.

14. C'est du 15.10.1998 au pétitionnaire en tant que

Secrétaire du Dravida Peravai avait porté à la connaissance de

Samta Parti Président et le ministre de la Défense au sujet du vol

du cadastre registres fonciers importants et Paimache »laissées

par l'administration française. Celui-ci un bi hebdomadaire Junior

Vikatan dans son édition datée du 11.11.1998, exposée la raquette

de la fabrication des terres record de faux. SP (De vigilance et de

lutte contre la corruption) ont attaqué des lieux et récupéré des

17
preuves massives de fabrication de faux documents. Le vieux

dossiers ont également été récupérés à partir de la possession de

certains des anciens employés du ministère du Revenu confirmant

l'existence d'un lien de fonctionnaires, politiques ups de haute et

de la mafia enfile.

15. Cette question a attiré l'attention du législateur

français et autant en bas 17.12.1998 Mme Monique Cerisier ben

Guiga a attiré l'attention du ministre des Affaires étrangères sur la

spoliation des immeubles dont le français appartient à Pondichéry

sont victimes à travers le mouvement attirer l'attention No.12957 .

16. Que les ressortissants français rejoint les partis

politiques et dans les questions de l'Assemblée ont été mis sur ces

questions saisissant. Le gouvernement a admis que 106 plaintes

ont été reçues et des enquêtes sont en cours dans 92 cas. Cela

peut sembler une bonne réponse mais jusqu'à présent, aucun

progrès n'a été fait par la CBI, qui est censé être enquêter sur les

questions. Le ministre de la Défense a eu l'amabilité de

transmettre au pétitionnaire Accueil ministère prend actuellement

des mesures sur notre plainte. Une photocopie de sa lettre en

date du 27.12.1998 a été déposée en annexe: P-6.

18
17. C'est après avoir attendu pendant un temps les dirigeants

des partis politiques a rencontré le Directeur de la CBI à Shastri

Bhavan, Chennai et lui soumit un mémorandum sur 03.05.1999.

Une photocopie de la même est annexée, annexe: P-7. Le

pétitionnaire a également écrit au ministre de la Défense sur

Honorable 30.08.2003 pour violation grave de la propriété. Une

photocopie de la lettre datée du 30.08.2003 a été déposée comme

annexe: P-8.

18. Que le pétitionnaire afin de faire pression sur les autorités

soumis un mémorandum au sénateur français M. Jean Pierre

Cantegrit qui ont visité Pondichéry.Mais toutes ces années, ni CBI,

ni aucun autre organisme est venu en aide à ces personnes

disposées. Une poussée de frais de l'accaparement des terres et

de la Chambre saisissant a été remarqué en Décembre 2003.

Rejya Sabha membres et au Congrès le président du Comité V.

Narayanaswamy et avocat principal et vice-président de DMK

(Pondichéry) Sri CP Thirunavukkarasu ont déclaré que des

officiers de haut niveau de la police avec la complicité d'une

personne médias sont désormais aider ces voleurs de terre.

19
19. C'est malheureusement chaque fois qu'une question

de cette nature sont recherchés pour être signalé à la police ce ne

sont pas considérées comme des infractions pénales et sont

considérés comme des litiges civils. Dans les tribunaux civils de

la CPP prévoit une telle procédure que sur une génération s'épuise

dans la poursuite de la réparation. Le résultat est que les gens

ont perdu le courage de se battre. En fait, un individu n'a guère de

chance contre le crime organisé.

20. C'est une société civilisée fonde sa fondation de la

part juste et le respect du droit et de mode de vie démocratique

sont le mode accepté non seulement d'un individu mais aussi de la

société en bonne santé. Les choses peuvent être contrôlées. Une

volonté de faire doit être trouvée dans ceux qui s'occupent de

l'administration. Gangs, quelle qu'en soit forte, ils ont peut

apparaître sont liés à couler si torpillé par l'organisation d'un corps

à l'intérieur avec l'aide des gouvernements qui doivent assumer la

tâche de base de l'examen des dossiers des recettes anciennes.

Même si les registres des recettes à Pondichéry ont été mutilés,

ont perdu des photocopies manipulées peuvent être servis à partir

du duplicata en toute sécurité avec le gouvernement

20
français.Toutes les questions signalées à ce jour doivent être

examinées et un climat de confiance dans les processus de droit

et il a la majesté de l'être prévu que le droit se brise peur de la

punition et la peur de l'esprit de l'homme va commune. Dans ce

rôle des responsables de recettes CBI et les hommes publics de

l'intégrité peuvent être coordonnés sous la direction et la

supervision d'une autorité / Cour.

21. C'est après de remplir le mandat de l'article 21 de la

Constitution, les mesures prises dans la bonne direction est de

l'Inde une victoire de l'appréciation du peuple français.Cela doit

être un exemple encore d'autres états de l'Union indienne qui se

font un avant-goût de la criminalité organisée. Les actes illicites

qui sont violait le cadre prévu par l'article 21 et l'article 14 de la

Constitution de l'Inde. D'où cette pétition est présentée sur les

points suivants entre autres: -

JUSTIFICATION

A) Parce que le droit à la propriété et la vie paisible est le

mandat de la Constitution.Les actes illicites qui sont violait le

cadre prévu par l'article 21 et l'article 14 de la Constitution

de l'Inde.

21
B) Parce que les ressortissants français d'origine indienne de

l'Inde ont à donner le même parapluie de la loi que les

Indiens d'origine en Inde.Le message de Lure internationale

doit aller de l'Inde comme une loi plus grand respect pays.

C) Parce que des ramifications internationales de la demande

soit différent et plus délibérée approche dans la résolution

des questions.La question est en quelque sorte un test de ce

pays à respecter l'engagement qu'il a donné à la France alors

que le français quitté les rives de ce pays, sans un murmure

avec tout la dignité et depuis j'ai toujours été avec l'Inde

dans le domaine international.

D) Parce que les problèmes individuels ne peuvent être

résolus par l'agitation des questions différentes dans les

tribunaux, même sur la Haute Cour.

E) Parce que cette Cour dans Honorable Bandhua Mukti

Morcha V / s de l'Union de l'Inde - 1984 (3) SCC 161 ont déjà

montré un chemin à travers lequel le défi de l'ex-Premier

ministre en lui-même à l'Ex.PM Chandra Shekhar V / s BL

22
Vadhera 2002 (9) SCC 108 une autre marque des terres pour

l'accaparement des terres a été atteint.

F) parce que cette Cour a désapprouvé Hon'ble l'activisme et

le cours pris par la Haute Cour dans l'affaire de Guruvayoor

Devawom Comité de Gestion V / s CK Rajan 2003 (7) CSC

546.

22. Que le pétitionnaire n'a pas déposé une autre requête

devant la Haute Cour ou la Cour Hon'ble pour le soulagement

similaires.

PRIÈRE

Dans les lieux précités, le pétitionnaire très humblement

et respectueusement prié pour que Vos Seigneuries peut

gracieusement un plaisir de: -

a) délivrer un bref ou de la nature de mandamus enjoignant

l'Union Accueil ministère sous le contrôle duquel le territoire

de l'Union est administrée pour terminer la sonde par le

Bureau central des enquêtes et de sonder tous les cas

signalés l'accaparement des terres jusqu'à ce jour dans les

médias ou en attendant que la société civile s'adapte dans

23
les tribunaux locaux et de traduire les coupables en livre,

indépendamment de leur lien politique ou officiel;

b) délivrer un bref de ou dans la nature de mandamus

enjoignant le gouvernement de Pondichéry pour demander

documents originaux d'archives françaises et de la comparer

avec ce que l'ONU-volée des dossiers que nous avons à

tracer les chaînons manquants pour combler les lacunes et à

restaurer les terres appropriées l'enquête et aux biens d'une

manière informatisée assurant un casier vierge pour les

titulaires d'un titre mettant ainsi fin à la circulation de faux

documents et fabriqués en circulation et les combinaisons

inutiles civile cause par des affrontements sur le titre par les

propriétaires légaux et illégaux de biens;

c) émettre une instruction au ministère de la maison des

syndicats à l'enquête sur la richesse accumulée par les

recettes massive des fonctionnaires de police et d'aider les

cartes d'acquisition et de traduire tous les coupables de

réserver en envoyant une équipe spéciale de prendre des

mesures immédiates sur les fonctionnaires dévoyés

24
impliqués dans la promotion d'aider complicité et le blindage

accaparement des terres saisir maison à Pondichéry, et

d) adopter toute autre ordonnance ou les ordonnances que

Vos Seigneuries peut juge convenable et appropriée dans les

extrémités de la justice.

Dessiné par: Classé par:

VINAI SINGH
AVOCAT

NEW DELHI

Tiré sur: 20 .01.2004 (Upadhyay RD)


L'AVOCAT Pour le pétitionnaire
Déposée le: 21.01.2004

DANS LA COUR SUPRÊME DE L'INDE

Juridiction civile ORIGINAL

IA NO. DE 2004

IN

Pétition de mandat (C) NO. DE 2004

DANS L'AFFAIRE DE:

Nandhivarman N. ... Pétitionnaire

Par rapport à

25
L'Union de l'Inde et d'autres. Les

répondants ...

Demande d'exemption d'PRODUCTION traduction officielle

Honorable LE JUGE EN CHEF DE L'INDE

ET SON COMPAGNON DE JUGES

LA COUR suprême de l'Inde.

LA pétition de mandat HUMBLE du pétitionnaire

susnommées.

Très respectueusement SHOWETH:

1. Que le pétitionnaire a déposé la pétition de mandat

d'accompagnement vertu de l'article 32 de la Constitution de

l'Inde.

2.2. Méthodes 2.1. Participants Les sujets pour cette étude étaient

105 patients ayant consulté l'unité de gestion de douleur

interdisciplinaire au ROYAUME-UNI entre novembre 2005 et juin

2006. La majorité était des femmes (60.0 %). La majorité

écrasante sont d'origine ethnique blanc (incluant britannique,

26
irlandais, et autres) (98.1 %). L'âge moyen était 46.9 ans (SD =

12.5). La moyenne de la fin des années scolaires était 12.3 (SD =

2.3). La plupart était marié (61.9 %), suivi par les seuls (16.2 %),

divorcés (16.2 %) et veufs, séparés ou concubinage (5.7 %). La

durée médiane de douleur était 96.0 mois (ecart type 7-

540). Les faits et les circonstances qui ont conduit à cette

demande ont été exposées en détail dans la pétition de mandat, ils

peuvent être considérés comme faisant partie intégrante de cette

demande car ils ne sont pas répétés par souci de brièveté.

3. Que le pétitionnaire a déposé l 'annexe P / 5 dûment

traduits en anglais, dont les originaux est en langue française. Le

ladite traduction a été faite par un expert français et le même

savoir peut être prise sur le disque comme un véritable et

authentique.

Intérêt de la justice serait servi si le pétitionnaire être

exemptées de traduction officielle de dépôt de l 'annexe P / 5, ce

stade.

PRIÈRE

Il est donc, très respectueusement prié pour que cette

Cour Honorable peut gracieusement à:

27
a) dispenser le demandeur de déposer une traduction

officielle de l 'annexe P / 5 et passer afin de prendre le

record de la même chose que de vrais et authentiques;

b) passer les autres ordonnances ou autres qui peuvent être

jugées honorabilité et de compétence.

Dessiné par: Classé par:

VINAI SINGH
AVOCAT

NEW DELHI
Déposée le: .01.2004 (Upadhyay RD)
L'AVOCAT Pour le pétitionnaire

INDEX

S. NO. DONNEES N ° de

page.
1. Synopsis et liste des dates Une
2.2. Méthodes Bref Pétition avec affidavit. 1-

2.1. Participants

Les sujets pour

cette étude

étaient 105

patients ayant

28
consulté l'unité

de gestion de

douleur

interdisciplinaire

au ROYAUME-

UNI entre

novembre 2005

et juin 2006. La

majorité était

des femmes

(60.0 %). La

majorité

écrasante sont

d'origine

ethnique blanc

(incluant

britannique,

irlandais, et

autres) (98.1

%). L'âge

moyen était

29
46.9 ans (SD =

12.5). La

moyenne de la

fin des années

scolaires était

12.3 (SD = 2.3).

La plupart était

marié (61.9 %),

suivi par les

seuls (16.2 %),

divorcés (16.2

%) et veufs,

séparés ou

concubinage

(5.7 %). La

durée médiane

de douleur était

96.0 mois (ecart

type 7-540).
3. Annexe: P-1: - Copie de la lettre
en date du 15.10.1998 par le
pétitionnaire au ministre de la
Défense.

30
4. Annexe: P-2: - copie du
mémorandum en date du
02.12.1998 donné à Son
Excellence la lieutenant-
gouverneur de Pondichéry UT.

5. Annexe: P-3: - copie de l'acte en


date du 17.12.1998 donné à
l'Honorable Premier Ministre de
l'Inde.

6. Annexe: P-4: - Traduit copie de la


question en français Sénat en date
du 17.12.1998

7. Annexe: P-5: - copie de l'élément


de nouvelles publiées dans «La
date du 26.12.1998 hindoue.

8. Annexe: P-6:-Copie de la lettre en


date du 27.12.1998 par le ministre
de la Défense au pétitionnaire.

9. Annexe: P-7: - copie de la note à


la DRAS Directeur, Chennai, en
date du 03.05.1999.

10. Annexe: P-8: - Copie de la lettre


datée du 30.03.2003 de la
pétitionnaire à la ministre de la
Défense et président du Parti
Samta.

11. Demande de dispense de


traduction officielle.

31
Cour suprême d'Inde
Pétition de mandat [civil] n ° 70 de 2004

N. Nandhivarman versus Union de l'Inde

Honorable juge en chef

SHKapadia Justice Honorable

Après avoir entendu l'avocat, la Cour a la suite

ORDONNANCE

Nous sommes d'avis que le requérant dispose

d'un recours par le dépôt d'une requête en vertu

de l'article 226 de la Constitution de l'Inde.Cette

pétition est erronée.

Avec ces observations, la pétition de mandat est

donc rejeté.

23.02.2004

32
33