Vous êtes sur la page 1sur 17
REMERCIEMENTS Le présent travail porte, certes, ma signature, mais il reste le fruit de toute une équipe. C’est donc la conjugaison des efforts des uns et des autres qui a abouti aux résultats que nous présentons ici. Il me paraît, à ce titre, au moment où cette étude s’achève, de manifester ma gratitude et ma reconnaissance à toutes les personnes qui y ont contribué. Je voudrais d’abord adresser mes vifs remerciements aux autorités de l’Université de Cocody, au Doyen de l’UFR des sciences de la Terre et des Ressources Minières (STRM), aux Responsables de la formation à l’UFR pour m’avoir offert l’opportunité de faire cette étude Doctorale. Mes remerciements les plus sincères et les plus distingués vont à l’endroit du Professeur BIÉMI Jean, Doyen de l’UFR des Sciences de la Terre, Directeur de cette thèse. Il a toujours été pour moi un père. Sa disponibilité, sa grande rigueur scientifique, mais aussi son amabilité et son dynamisme, joints à ses encouragements constants ont facilité la réalisation de ce travail. Mes remerciements s’adressent également au Professeur SAVANE Issiaka, Doyen de l’UFR des Sciences et Gestion de l’Environnement de l’Université d’Abobo Adjamé. Sa contribution dans ce travail a été très importante car il m’a accepté dans son laboratoire (LGE), donné les orientations et les conseils pour sa réalisation. Je voudrais, de façon particulière, saluer le Docteur INZA Doumouya, Il a toujours été à mes côtés. Il a su m’initier à la recherche depuis mon accession au 3eme cycle. Depuis cette date, il a toujours eu un regard bienveillant sur moi sans oublier le soutien tant moral que matériel que j’ai pu bénéficier de sa part. Je vous transmets les remerciements de ma famille. Au Vice Doyen, chargé de la recherche, Professeur JOURDA Jean Patrice et au Professeur AFFIAN Kouadio Directeur du CURAT, tout deux rapporteur de cette Thèse, leur contribution dans l’amélioration de ce travail. Ces remerciements s’adressent également au Professeur SORO Nagnin, Directeur du Laboratoire des Sciences et Techniques de l’Eau et de l’Environnement (LSTEE). Je ne saurais oublier le Professeur GOULA Bi Albert, qui m’a aidé à relancer ces travaux pour sa participation à la rédaction du volet hydrologique. Ces remerciements s’adressent également et au Docteur SIEDOU Touré pour les analyses géologiques. Je voudrais remercier les Docteurs N’GO Yao Alexis, GONE Droh Lanciné, KOFFI Kouadio, KAMAGATE Bamory, KOUAME Innocent pour l’analyse des différents résultats obtenus et la correction de cette thèse. Je réitère mes remerciements aux Docteurs SALEY Bachir, LASM Théophile, KOUAME Fernand, KOUADIO Hélène, DONGO Kouassi, DJAGOUA Eric, KOUAME Kan et N’DA DIBI. Ils ont toujours apporté leur soutien dans la réalisation de ce travail. I Ces travaux n’auraient pu se dérouler correctement sans l’apport de la Direction de la Géologie, de l’Antenne d’Hydraulique Villageoise d’Abidjan Bietry. Elles ont apporté leur aide dans l’acquisition des données et la réalisation des missions de terrain. Je voudrais remercier toute l’équipe du Projet Coopération Ivoiro-Allemande, avec à sa tête M. KONAN Gilbert. Je remercie aussi MM. KOUAKOU Edouard, DJAHA Bénoit, DJEZOU et DAGNOGO de l’antenne d’Hydraulique Villageoise de Bietry. Je n’oublie pas l’équipe de recherche du CREPA-CI dirigée par le Docteur GNAGNE Théolphile. J’associe à ses remerciements M. M’DOUME Claude du CCT et M. BANDAMA, chimiste à la SODECI. Pour l'esprit d’entraide et la sympathie dont ils ont fait preuve, Je remercie tous mes amis et collègues du 3è cycle : BROU Yao, COULIBALY Mamina, ADJA Miessan, AKE Gabriel, N’DRI Gervais, KOUASSI Lazare, KONAN Felix, KOUASSI Amani Michel, KOUAKOU Koffi Eugène, KOUAME Auguste, COULIBALY Naga, DOUAGUI Aristide, KOUAME Kassy Alexis, YOUAN TA et YAO Koudio Achille, SORO et N’GUETTIA Ives. Je remercie vivement tout le personnel du CURAT et de l’UFR en particulier MM. N’GONIAN Victor, PHOTO Valentin, TOURE et Mme TCHOUM Clémentine, pour la bonne compréhension, l’ambiance fraternelle et les multiples services rendus au cours de cette étude. J’adresse un infini remerciement à Mademoiselle GOGBE Balé Francoise, pour son soutien permanent et sa compréhension pour au cours de ces difficiles moments de la réalisation de ce travail. Je témoigne ma profonde gratitude à toute ma famille. Il s’agit particulièrement de M. KOUAME N’guessan et son épouse, M. KONAN Jean François, M. DIBI Kouassi René et Madame, Dr KOUAKOU Kouadio Alphonse et Madame, M. GOLY et sa famille, MM AMANI Kouakou Djelex, KONAN Yao Nestor, N’DRI Gabin, N’GORAN Kouassi Eugène et Mme DIBI N’Guessan Elisabeth. Je témoigne aussi ma reconnaissance aux familles SEHI, KOUASSI, GOSSE et YOBOUET à Abidjan, Daloa et Sran. Je remercie également les membres des associations MUDESSRAN et UDESSBO, ainsi que les frères du groupe « ISRAEL », à savoir JEROME, ALEX, JB et RENAULD. Je ne saurais oublier les frères et sœurs en Christ avec à leur tête le Pasteur YOBOUE et sa femme. Enfin que tous ceux qui, de près ou de loin, ont bien voulu apporter leur part active à la réalisation de ce travail et que ma mémoire trop faible n’a pu honorer à travers ces lignes, trouvent ici, l’expression de ma profonde gratitude. II DEDICACE Je dédie ce mémoire à mon père KOUASSI Dibi et à ma mère GOSSE Akissi qui ont su m’inculquer le sens de la persévérance et du sacrifice. Chers parents, trouver dans ce mémoire, les raisons de votre patience et de votre fierté Que le SEIGNEUR, vous accorde sa grâce et son pardon. III TABLE DES MATIERES Remerciements I Dédicace III Table des matières IV Liste des abréviations IX Liste des figures X Liste des tableaux XIII Résumé XVI Abstract XVII INTRODUCTION 1 1ère Partie : GENERALITES Chapitre 1 : CADRE ENVIRONNEMENTAL 4 1-1 : MILIEU NATUREL ET ACTIVITÉ SOCIO-ÉCONOMIQUE 4 1-1-1 : Situation Géographique de la zone d’étude 4 I-1-2 : Milieu naturel 5 1 –1- 2-1 : Climat 5 1–1-1- 2 : Végétation 5 1 –1-1- 3 : Réseau hydrographique 6 1 –1-1- 4 : Relief 7 1-1-1 – 5 : Sols 8 1-1-2 : Activités socio-économiques 10 1-1-2-1 : Population 10 1-1-2-2: Principales cultures 12 1-1-2-3 : Pèche 12 1-2 : CADRE GÉOLOGIQUE ET HYDROGÉOLOGIQUE 13 1-2-1 : Cadre géologique de la Côte d’Ivoire 13 1-2-1-1 : Domaine archéen 14 1-2-1-2 : Domaine protérozoïque 15 1-2-1-3 : Formations sédimentaires 15 1-2-2 : Géologie et hydrogéologie du département 17 1-2-2-1 : Aperçu géologique 17 1-2-2-1 -1 : Schistes 17 1-2-2-1 -2 : Gneiss 19 1-2-2-1 -3 : Granitoïdes 19 IV 1-2-2-1 -4: Bassin sédimentaire 21 1-2-2-2 : Aperçu hydrogéologique du département d’Aboisso 22 1-2-2-2 -1 : Aquifères des altérites 22 1-2-2-2 -2 : Aquifères du socle cristallin et cristallophyllien 23 1-2-2-2 -3 : Aquifères du bassin sédimentaire 24 1-2-2-3 : Profondeur du socle 24 Conclusion partielle 26 2 ème Partie : MATERIEL ET METHODES Chapitre 2 : MATERIEL 27 2-1 : MATÉRIEL TECHNIQUES DE TERRAIN 27 2.2 : DONNÉES IMAGES ET CARTOGRAPHIQUES 27 2-3 : DONNÉES ALPHANUMÉRIQUES 27 2-3-1 : Données climatologiques 27 2-3-2 : Données techniques de forages 28 2-4 : LOGICIELS 29 Chapitre 3 : METHODES 30 3-1 : METHODES D’EVALUATION DE LA RECHARGE 30 3-1-1 : Indices de Nicholson et fluctuation pluviométrique 30 3-1-2 : Bilan hydrologique 31 3-1-2-1 : Méthodes de Turc et de Thornthwaite 31 3-1-2-1-1: Evapotranspiration réelle (ETR) 31 3-1-2-1-2 : Détermination de la lame d’eau infiltrée 32 3-1-2-2 : Modèle GR2M 32 3-1-2-2-1 : Equation de base du modèle 32 3-1-2-2-2 : Réservoir de production et de routage 35 3-1-2-2-3 : Détermination du Nash : Critère d’évaluation du modèle 37 3-1-2-2-4 : Performance en calage et contrôle 38 3-1-2-2-5: Evapotranspiration réelle (ETR) 40 3-1-2-2-6 : Détermination de la lame d’eau infiltrée 40 3-2 : NOUVELLE APPROCHE DE L’ANALYSE SPATIALE DES POTENTIELS DES PRODUCTIVITÉS 43 3-2-1 : Analyse des données 43 3-2-1-1 : Débit 43 3-2-1-2 : Débit spécifique 44 3-2-1-3 : Profondeur totale de l’ouvrage 45 3-2-1-4 : Niveau statique 45 V 3-2-1-5 : Epaisseur d’Altérites 45 3-2-1-6 : Transmissivité 46 3-2-2 : Méthodes d’analyses des paramètres de forages 46 3-2-2-1 : Recherche de la formation la plus productive 47 3-2-2-2 : Sélection des paramètres influençant la productivité 47 3-3 : CATROGRAPHIE DES LINÉAMENTS ET DETERMINATION DES PERMEABILITES INDUITES 49 3-3-I : Cartographie des linéaments à partir de l’image satellitaire Landsat de ETM+ 49 3-3-1-1 : Méthode de traitement de l’image satellitaire 50 3-3-1-1-1 : Correction géométrique 50 3-3-1-1-2 : Amélioration d’image 50 3-3-1-1-3 : Accentuation des discontinuités images par filtrage spatial 52 3-3-1-2 : Méthodes de validation de la carte de fracturation 53 3-3-2: Analyse statistique de la fracturation 54 3-3-3 : Détermination des perméabilités induites 54 3-3-3-1: Théorie de la méthode 54 3-3-3-2: Méthode de calcul des perméabilités induites par les fractures 55 3-3-3-3 : Détermination des variables Ko et Ci 55 3-3-3-3-1 : Coefficient de proportionnalité Ci 55 3-3-3-3-2 : Conductivité hydraulique (Ko) 56 3-3-3-4: Calcul des perméabilités induites 56 3-3-3-5 : Tests de sensibilité des perméabilités induites 57 3-4 : MISE EN PLACE DU SIG ET DE L’ANALYSE MULTICRITÈRE 59 3-4-1 : Constitution de la base de données 60 3-4-2 : Méthodologie et objectif de l'analyse multicritère 60 3-4-3 : Etablissement des facteurs de décision 61 3-4-4 : Indicateurs d’appréciation 63 3-4-4-1 : Classification et standardisation des facteurs 64 3-4-4-1-1 : Indicateur accessibilité 66 3-4-4-1-2 : Indicateur exploitabilité 68 3-3-4-1-3 : Indicateur disponibilité 70 3-4-4-2 : Pondération des facteurs d'appréciation 73 3-4-4-3 : Agrégation des facteurs 76 3-4-5 : Indicateur de surveillance 77 3-4-5-1 : Choix de l’indicateur de surveillance 77 3-4-5-2 : Description de la méthode DRASTIC 77 3-4-5-2-1 : Paramètres de la méthode DRASTIC 78 3-4-5-2-2 : Elaboration de la carte de vulnérabilité 79 3-4-5-2-3 : Origine des données DRASTIC 79 3-4-5-2-4 : Pondération des paramètres 82 VI 3-4-6 : Elaboration de la carte des futurs points d’eau 84 3-4-6-1 : Méthode de conception de la carte des points d’eau 84 3-4-6-2 : Méthode de validation de la carte 84 3-4-6-3 : Mise en place de la carte des zones d’implantation sélective 84 3-4-6-4 : Conception de la carte des directions productives 85 3-4-6-5 : Production de la carte finale des futurs points d’eau 85 Conclusion partielle 87 3 ème Partie : RESULTATS ET DISCUSSION Chapitre 4 : RESULTATS DE LA RECHARGE 88 4-1 : RÉSULTATS 88 4-1-1 : VARIABILITÉ CLIMATIQUE 88 4-1-2 : EVALUATION DE LA RECHARGE 90 4-1-2-1 : Résultats de la méthode de Thorntwaite 90 4-1-2-2 : Résultats de la méthode de Turc 92 4-1-2-3 : Résultats du modèle GR2M 92 4-1-2-3-1 : Résultats des simulations 92 4-1-2-3-2 : Résultats Nash 94 4-1-2-3-3 : Résultats de l’ETR 96 4-1-2-3-4 : Lame d’eau écoulée 96 4-1-2-4 : Résultats de la lame d’eau infiltrée 98 4-1-3 : COMPARAISON DES RÉSULTATS DES DIFFÉRENTES MÉTHODES 99 4-2 : DISCUSSION 100 Conclusion partielle 101 CHAPITRE 5- ANALYSE SPATIALE DES PARAMÈTRES INFLUENÇANT LA PRODUCTIVITÉ 103 5-1 : RESULTATS 103 5-1-1 : RÉSULTATS DES TRANSMISSIVITÉS 103 5-1-2: COMPARAISON DE LA PRODUCTIVITÉ DES DEUX PRINCIPALES 103 FORMATIONS GÉOLOGIQUES 5-1-3 : RÉSULTATS DE L’ANALYSE SPATIALE DU POTENTIEL DE PRODUCTIVITÉ 104 DES OUVRAGES 5-2 : DISCUSSION 108 Conclusion partielle 110 VII Chapitre 6 : CARACTÉRISATION DES AQUIFÈRES DE FISSURES ET 111 DETERMINATION DES PERMEABILITES INDUITES 6-1 : RESULTATS 111 6-1-1 : CARTOGRAPHIE DES AQUIFÈRES DE FISSURES 111 6-1-1-1 : Etablissement de la carte linéamentaire 111 6-1-1-1-1 : Mise en évidence des linéaments à l’aide de filtres spéciaux 111 6-1-1-1-2 : Carte de fracturation 112 6-1-1-1-3 : Validation de la carte de fracturation 113 6-1-1-2 : Analyse statistique des linéaments 116 6-1-2 : PERMÉABILITÉS INDUITES PAR LA MÉTHODE DE FRANCISS (1970) 117 6-2 : DISCUSSION 120 Conclusion partielle 121 CHAPITRE 7: SÉLECTION DES MEILLEURS SITES POUR L’IMPLANTATION DES 1 POINTS D’EAU 22 7-1 : RESULTATS 122 7 -1-1 : CARTOGRAPHIE THÉMATIQUE DES INDICATEURS D’APPRÉCIATION 122 7-1-1-1: Accessibilité aux ressources en eau souterraine 122 7-1-1-2 : Exploitabilité des ressources en eau souterraine 124 7-1-1-3: Disponibilité des ressources en eau souterraine 126 7-1-1-4: Zones potentielle d’implantation des points d’eau 129 7-1-1-4-1: validation de la carte des zones d’implantation des points d’eau 130 7-1-1-4-2 : Analyse de la carte des zones potentielle d’implantation 132 7-1-2 : CARTOGRAPHIE DE L’INDICATEUR DE SURVEILLANCE : VULNERABILITÉ 133 A LA POLLUTION PAR LA MÉTHODE DRASTIC 7-1-2-1 : Validation de la carte de vulnérabilité 136 7-1-2-2 : Analyse de la carte de vulnérabilité 139 7-1-3 : DÉTERMINATION DES ZONES D’IMPLANTATION SÉLECTIVES 139 7-1-4 : DÉTERMINATION DES DIRECTIONS PRODUCTIVES 142 7-1-5 : RESULTAT FINAL DE LA CARTOGRAPHIE DES FUTURS DES POINTS D’EAU 143 7-2 : DISCUSSION 144 Conclusion partielle 146 CONCLUSION GENERALE ET PERSPECTIVES 148 REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES 152 VIII ARTICLES PUBLIES SIGLES ET ABBREVIATIONS ACP : Analyse en Composantes Principales ACPN : Analyse en Composantes Principales Normées AHP: Analytic Hierarchy Process CCT : Centre de Cartographie et de Télédétection CIE : Compagnie Ivoirienne d’Electricité Cpt : Campement CREPACI : Centre Régional de l’Eau Potable et de l’Assainissement Côte d’Ivoire DHH : Direction de l’Hydraulique Humaine DMA : Drainage Minier Acide DRASTIC : Deep Recharge Aquifère Sol Topographie Impact Conductivity hydraulic. EPA : Agence Américaine de Protection de l’Environnement ETM: Enhanced Thematic Mapper plus ETP : Evapotranspiration Potentielle ETR : Evapotranspiration Réelle GR2M : Génie Rurale au pas de temps mensuel avec deux données d’entrées GR4J : Génie Rurale au pas de temps journalier avec quatre données d’entrées HV : Hydraulique Villageoise HVA : Hydraulique Villageoise Améliorée INS: Institut National de Statistique IRD: Institut de Recherche et Développement ISDMI: Installation pour le Stockage des Déchets Ménagers et Industriels KfW : Kreditantstalt für Wiederaufbau LEE : Lame d’Eau Ecoulée LGE : Laboratoire de Géosciences et Environnement LSTEE: Laboratoire des Sciences et Techniques de l’Eau et de l’Environnement NCSS 6.0: Number Cruncher Statistic System version 6.0 ONEP: Organisation Nationale de l’Eau Potable OMS : Organisation Mondiale de la Santé IX SASCA : Domaine Sassandra - Cavally SIDA: Syndrome Humino Déficitaire Acquis SIG: Système d’Information Géographique SIRHS: Système d’Information Hydrogéologique à Référence Spatiale SIRS: Système d’Information à Référence Spatiale SODEXAM: Société d’Exploitation pour le Développement Aéroportuaire et Météorologique SOGREAH: Société Grenobloise d’Etudes et d’Applications Hydraulique STRM: Shuttle Radar Topographic Mission UTM: Universal Transvers Mercator (Système International de Référence Spatiale) VER: Volume Elémentaire Représentatif WGS: World Geodesic System X LISTE DES FIGURES Figure 1 : Localisation de la zone d’étude 4 Figure 2 : Source d’un des affluents de la rivière Ehania observé à Dibi 6 Figure 3 : Carte du réseau hydrographique du département d’Aboisso 7 Figure 4 : Carte topographique de la zone d’étude 8 Figure 5 : Esquisse Pédologique de la zone d’étude 10 Figure 6 : Carte de répartition spatiale de la population du département d’Aboisso 11 Figure 7 : Quelques plantations agro-industrielles dans le département d’Aboisso 12 Figure 8 : Différentes techniques de pêches dans le département d’Aboisso 13 Figure 9 : Carte géologique simplifiée de la Côte d'Ivoire modifiée (Kouamelan, 1996) 14 Figure 10 : Esquisse géologique de la zone d’étude 18 Figure 11 : Formations schisteuses observées dans le département d’Aboisso 19 Figure 12 : Granitoïdes observés dans le département d’Aboisso 21 Figure 13 : Puits traditionnel utilisé pour la consommation humaine à Koffikro-Aféma 23 Figure 14 : Coupe lithologique montrant la variation de la profondeur du socle E – W 25 Figure 15 : Localisation des postes synoptiques ou hydroclimatiques et hydrométrique 28 Figure 16 : Organigramme du modèle GR2M (Mouehli et al, 2005) 35 Figure 17 : Fonctionnement du réservoir de production (Mouehli S., 2003) 36 Figure 18 : Fonctionnement du réservoir de routage (Mouehli S., 2003) 37 Figure 19 : Schématisation de la technique du double échantillon (Mouelhi, 2003) 39 Figure 20 : Schéma conceptuel de l’évaluation de la recharge et du volume d’eau infiltré 42 Figure 21: Carte des points d’eau 44 Figure 22 : Schéma conceptuel de l’analyse des potentiels de productivité 48 Figure 23 : Synthèse des traitements de télédétection pour l’élaboration de la carte de 58 fracturation et des perméabilités induites Figure 24 : Transformation en note des facteurs d'appréciation par les fonctions 64 d'appartenance de forme en S (A), en J (B) et linéaires (C) (ELmorani, 2003) Figure 25 Organigramme de la méthode DRASTIC modifiée (Dibi et al, 2007) 83 Figure 26 : Schéma conceptuel de la réalisation de la carte des futurs points d’eau par 86 analyse multicritère Figure 27: Variations des indices de Nicholson à la station d'Adiaké de 1950 à 1999 89 Figure 28 : Graphe de corrélation des débits observés et des débits calculés 93 Figure 29 : Hydrogramme observé et calculé sur la période (1984 – 1995) 93 Figure 30 : Hydrogramme (A) et graphe (B) des résultats de calage 95 Figure 31 : Hydrogramme (A) et graphe (B) des résultats de contrôle 95 Figure 32 : Evolution de la lame d’eau écoulée dans le temps 98 XI Figure 33: Graphes de variation des paramètres (T, Prof, EA) en fonction du débit d’exploitation des forages dans les schistes et les granitoïdes 105 Figure 34 : Cercle de communauté des plans factoriel F1 – F2 et F1 – F3 dans les schistes 107 Figure 35 : Cercle de communauté des plans factoriels F1 – F2 et F1 – F3 dans les granitoïdes 108 Figure 36: Filtre de direction NE-SW rehaussant les accidents NW-SE 111 Figure 37 : Filtre de direction E-W rehaussant les accidents N-S 112 Figure 38 : Carte de fracturation détaillée du département d’Aboisso 113 Figure 39: Carte des méga-fractures d’Aboisso-Nord (HIRDES et al, 2004) 114 Figure 40 : Carte des fractures régionales 115 Figure 41 : Comparaison de rosaces pour validation de la carte de fracturation 115 Figure 42 : Différents pourcentages en longueurs et nombres cumulés des linéaments 116 Figure 43: Rosaces directionnelles de la carte de fracturation 117 Figure 44 : Graphe de variation de la longueur cumulée en fonction des perméabilités 118 induites moyennes Figure 45 : Carte des perméabilités induites moyennes 119 Figure 46 : Carte d’accessibilité aux ressources en eau souterraine 123 Figure 47: Carte d’exploitabilité des ressources en eau souterraine 125 Figure 48: Carte de disponibilité des ressources en eau souterraine 127 Figure 49: Carte des zones d’implantation potentielle des points d’eau 129 Figure 50 : Validation de la carte des zones d’implantation potentielle 131 Figure 51 : Carte d’indice DRASTIC 134 Figure 52 : Carte de vulnérabilité intrinsèque 135 Figure 53 : Source de pollution d’origine agricole 136 Figure 54 : Source de pollution d’origine minière 137 Figure 55 : Carte des teneurs en Nitrates 138 Figure 56: Carte des zones d’implantation sélectives 140 Figure 57: Carte des directions productives 142 Figure 58: Carte des futurs points d’eau 143 XII LISTE DES TABLEAUX Tableau I : Structure de la matrice 7 × 7 du filtre de Sobel (Biemi, 1992 ; Kouamé, 53 1999) Tableau II : Structure hiérarchique pour la sélection des zones d’implantation 62 sélectives Tableau III Appréciation des différentes classes selon le type de fonction 65 Tableau IV : Classification et standardisation de la distance d’éloignement des points 66 d’eau Tableau V: Classification et standardisation de la profondeur des points d’eau 67 Tableau VI : Classification et standardisation de la probabilité de réussite 68 Tableau VII : Classification et standardisation du débit d’exploitation 69 Tableau VIII : Classification et standardisation du niveau statique 70 Tableau IX : Classification et standardisation des pentes 71 Tableau X : Classification et standardisation de la densité de drainage 71 Tableau XI : Classification et standardisation de la perméabilité induite 73 Tableau XII : Classification et standardisation des épaisseurs d’altération 73 Tableau XIII : Expression verbale et numérique de l'importance relative d'une paire de 74 facteurs (ELmorani, 2003) Tableau XIV : Matrice de comparaison par paire déterminant le coefficient de 75 pondération des facteurs d’accessibilité Tableau XV : Matrice de comparaison par paire déterminant le coefficient de 75 pondération des facteurs d’exploitabilité Tableau XVI : Matrice de comparaison par paire déterminant le coefficient de 76 pondération des facteurs de disponibilité Tableau XVII : Matrice de comparaison par paire déterminant le coefficient de 77 pondération des différents indicateurs Tableau XVIII: Classes des indices DRASTIC selon Lobo et al (2003) et Menani (2001) 79 Tableau XIX : Notation des classes de la profondeur de la nappe 80 Tableau XX : Notation des classes de la nature de la zone saturée 80 Tableau XXI : Notation des classes de la nature de la zone vadose 81 Tableau XXII : Notation des classes de la Topographie 82 Tableau XXIII: Facteurs de pondération des différents critères de la méthode DRASTIC 83 (Lallemand-Barrès, 1994) Tableau XXIV : Résultats des différents paramètres par la méthode de Thornthwaite 90 Tableau XXV: Coefficient de correction de la latitude (I) par mois 90 Tableau XXVI: Résultats récapitulatifs de la méthode de Thornthwaite 91 Tableau XXVII : Résultats d’ETP obtenus par la méthode de Turc 92 XIII Tableau XXVIII : Résultats récapitulatifs de la méthode de Turc 92 Tableau XXIX Résultats du double échantillonnage 94 Tableau XXX: Valeur d’ETR calculées par le modèle GR2M 96 Tableau XXXI: Lame d’Eau Ecoulée (LEE) sur le bassin période (1984 – 1995) par 97 GR2M Tableau XXXII: Récapitulatif des résultats bilan par GR2M 98 Tableau XXXIII : Tableau comparatif des trois méthodes (Turc, Thornthwaite et GR2M) 99 Tableau XXXIV : Résumé des valeurs de transmissivités 103 Tableau XXXV: Tableau de la matrice de corrélation dans les schistes et les granitoïdes 106 Tableau XXXVI: Pourcentages et écart-types des facteurs utilisés 106 Tableau XXXVII: Tableau des coordonnées des variables des schistes et des granitoïdes 106 Tableau XXXVIII: Résumé des valeurs de perméabilités induites 117 Tableau XIL : Proportions des différentes classes thématiques d’accessibilité 123 Tableau XL : Proportions des différentes classes thématiques d’exploitabilité 125 Tableau XLI : Proportions des différentes classes thématiques disponibilité 127 Tableau XLII: Proportions des différentes classes thématiques des zones potentielles 130 d’implantation Tableau XLIII : Données de validation de la carte des zones potentielles d’implantation 130 Tableau XLIV Pourcentage d’une classe de sensibilité se superposant à une classe 131 thématique Tableau XLV : Résumé statistique des indices DRASTIC 134 Tableau XLVI: Proportions des classes thématiques de vulnérabilité 135 Tableau XLVII Données de validation de la carte de vulnérabilité intrinsèque 138 Tableau XLVIII: Proportion et qualificatif des différentes classes thématiques des zones 140 d’implantation sélectives XIV RESUME Le département d’Aboisso, malgré une précipitation assez importante (2000 mm/an) et de l’existence de nombreux cours d’eau, connaît des difficultés d’approvisionnement en eau. En effet, les débits des forages d’hydrauliques villageoises restent généralement faibles. De plus, la région regorge d’énormes exploitations agro-industrielles et l’ancien site minier d’Afema qui sont de véritables sources de pollution. Pour apporter notre contribution à la résolution de ce problème ; à savoir, identifier de nouveaux sites plus productifs et moins menacés par la pollution, plusieurs méthodes ont été appliquées au cours de ces travaux. Il s’agit du modèle GR2M qui a été associé aux méthodes de Turc et Thornthwaite pour la détermination du volume d’eau infiltré. Nous avons aussi utilisé l’analyse en composantes principales normées (ACPN) pour l’identification des paramètres influençant la productivité et la télédétection pour la cartographie des linéaments. Tous ces paramètres identifiés ont été intégrés dans l’analyse multicritère basée sur la méthode de comparaison par paire pour cartographier les sites des futurs points d’eau. La recharge déterminée à partir du modèle GR2M considéré comme le plus approprié, est estimée à environ 386 mm, soit un volume de 1,77 10 9 m3. Ce volume est jugé suffisant pour l’alimentation des aquifères de la région. La comparaison de la productivité au niveau des deux formations (schistes et granitoïdes) montre que les schistes sont les formations les plus productives dans la zone. Cette productivité est probablement influencée par l’épaisseur d’altération et la profondeur des ouvrages. L’analyse statistique du réseau de fracturation a donné les principales directions suivantes : N 0 – 30 ; N 90 – 120 ; N 150 – 160 et à un degré moindre la direction N 50 – 60. Les perméabilités induites déterminées varient de l’ordre de 10-7 à 10-6 m/s. La cartographie des sites des futurs forages passe par la carte des zones d’implantations sélectives issue de la combinaison des cartes des zones d’implantation et de vulnérabilité. Cette vulnérabilité reste généralement moyenne, soit 77% de la zone. Pour la carte finale des futurs forages, nous avons déterminé les directions productives. Ce sont, au niveau d’Aboisso, les directions NE – SW correspondant aux directions éburnéennes et NW – SE associée à la direction libérienne. La combinaison de l’ensemble de ces cartes en plus des confluents des différentes fractures et des localités a permis d’élaborer la carte des futurs forages. Cette carte XV validée par les données de forages du projet KfW montre que plus de 60 % de la zone d’étude présente de bonnes conditions d’implantation. Mots clés : Cartographie, aquifères fracturés, SIG, analyse multicritères, eau souterraine, futurs points d’eau. ABSTRACT In spite of an important precipitation (2000 mm/year) and many rivers, Aboisso region knows difficulties of provision in water. Indeed, debits of villager hydraulic well remain generally weak. Besides, sources of pollution represented by important agro-industrial exploitations and the old mining site of Afema exist in this region. To contribute to the resolution of this problem: identify more productive new sites and less menaced by the pollution, several methods have been applied during these works. For the determination of infiltrated water volume, the GR2M model will be associated to the Turc methods and Thornthwaite. We also used the Normed analysis in main components (ACPN) to identify parameters that influence the productivity and the remote sensing to map of lineams. All these identified parameters are integrated in multicritère analysis of help to decision. To identify futures points of water, the determination of parameters ponderation coefficients makes by the pair comparaison method. The determined refill from the model GR2M considered like most suitable, is appraised to about 386 mm, either a volume of 1,98 106 m3. This volume is judged sufficient for the feeding of the aquiferous of the region. Shales are the most productive formations of the fact of vertical position of schistosity plans. The ACPN method showed that this fruitfulness is under the influence of the thickness of change and the depth of works. The statistical analysis of the fracturation network gave the main following directions: N0- 30; N90 - 120; N150 - 160 and the direction N 50 - 60. The determined induced permeabilities vary the order of 10 -7 to 10-6 m/s. The cartography of future wells sites is the combination of map implantation zones map and vulnerability map. This vulnerability remains generally middle, either 77% of the zone. We determined the productive directions, for the final future wells map. In Aboisso, NE-SW directions correspondent to directions eburnean and NW-SE associated to the Liberian XVI direction. The combined maps to confluences of fractures permitted to elaborate the future wells map. This map validated by data of the KWF project forages, shows that more than 60% of the zone present good conditions of implantation. Key words: Cartography, productivity, SIG, multicritere analysis, underground water, futures wells. XVII