Vous êtes sur la page 1sur 11

SOMMAIRE

INTRODUCTION ………………………………………………………………….. 2
Objet du ………………………………………………………………………….. 2
TP
Rappel sur les Bases de Données …………………………………………………... 3
Conception d’une BDD ……………………………………………………………... 3
Introduction ……………………………………………………………….. 3
Rappel et notions sur MCD ………………………………………………. 4
Notion du MLD …………………………………………………………... 4
Notion du MPD …………………………………………………………... 4
Démarche de conception ………………………………………………… 4
Langage de programmation …………………………………………………………. 5
Conception de la Base de Données ………………………………………………… 5
MCD ……………………………………………………………………... 7
MLD ……………………………………………………………………... 8
Modèle physique …………………………………………………………... 9
Présentation du programme …………………………………………… 9
d’application
Introduction
L’université se compose de plusieurs administrations et fonction qui s’échangent constamment un grande
quantité d’informations variées. Ce flux d’information circulant à l’intérieur de cette dernière pose beaucoup
d’inconvénients et entrave le déroulement des missions des différentes fonctions. Si on prend par exemple le
cas de la gestion de scolarité, cette fonction gère des informations dynamiques propre à elle ainsi que d’autre
qui lui sont communiqué par d’autres fonctions tel que les départements. Un système d’archivage de données
non partagé dans ce cas là présente plusieurs inconvénients tel que :
- la non disponibilité de l’information au bon moment
- incohérence des données, du fait de leur duplication (redondance), leur présence simultané dans
plusieurs endroits
- partage limité de données
- les différentes applications utilisent de différents formats de données, et s’intègre rarement les
une aux autres, et peuvent être non complémentaires.
- Augmentation des coûts de stockage de données et de mise à jour ( elles doivent être multiples)
- Les données sont difficilement normalisable

Vu ces différent inconvénients, une base de données s’avère nécessaire, en effet, la conception d’une base
de données regroupant les différentes informations relatives à la scolarité résoudra beaucoup de problèmes et
offrira le avantages suivant :
- normalisation des données et leur indépendance
- meilleur productivité du programmeur, donc, enrichissement des programmes d’application
- meilleur sécurité et confidentialité des données
- réduction des coûts des stockage
- disponibilité de l’information
- manipulation des données plus confortable (utilisation des requêtes)

Le programme d’application associé à cette base de donnée doit assurer une large gamme de fonction, donc
un langage de programmation basé sur l’orientée objet, assurera la souplesse et la performance de
l’application et la gestion facile des différentes parties du programme. Comme il offre des possibilités très
vaste concernant l’organisation des états du coté conceptuel et du coté esthétique.

Objet du TP :
Ce TP consiste à :
- concevoir une base de données qui regroupe les différents informations sur la scolarité tel que
les informations concernant les étudiant, les enseignant, les modules, les diplômes, … etc.
- conception d’un programme d’application gérant la base de données.
- Le programme d’application doit assurer les tache suivantes :
o Inscription des étudiants dans chaque filière
o Inscription d’un nouveau enseignant
o Réalisation des certificats de scolarité
o Réalisation des relevés de notes
o Réalisation des PV des modules et de l’année
… etc.

Rappel sur les Bases de Données :

La base de données est constituée par l’ensemble des données structurales, fonctionnelles,
topologiques et graphiques à la fois partagé et intégré. Cette possibilité de stockage de sous-ensembles dans
des bibliothèques de composants accentue l’intérêt d’une description hiérarchisée.
L’environnement d’une base de données est composé de quatre éléments :
données
utilisateur
matériel
logiciel
la création, l’accès à la base de données ainsi que sa gestion est assuré par un SGBD
(exple : Oracle, Access, Paradox, …), ce dernier permet :
l’indépendance des données
le partage et l’intégrité des données
un accès concourrant
sécurité décentralisée et un contrôle de confidentialité
intégration du système … etc.

Conception de la base de données :


Introduction :
La conception de la base de données a été faite en utilisant le modèle conceptuel de données
transformé en deuxième lieu en un modèle logique de données puis enfin en un modèle physique.

Rappel et notions sur le MCD :


Le MCD est une démarche élaborée pour contenir et contrôler la réflexion et l’imagination lors de la
conception de la BDD. Il résume les différentes information regroupées dans des entités et les différente
relations entre elles.
Entité : un entité est la signification qu’on attribue à un ensemble d’objets distincts porteurs des
mêmes caractéristiques.
Propriété : c’est une caractéristique porté par un objet de l’entité.
Occurrence de propriété : valeur relative à une propriété appelé valeur de propriété.
Occurrence d’entité : c’est un objet particulier de l’entité en terme de l’information en occurrence
d’une entité et la somme des occurrence par propriété.
Relation : c’est un lien logique entre deux entités, elle peut être de un à plusieurs, de plusieurs à
plusieurs .. etc.
Occurrence d’une relation : c’est l’ensemble des propriétés de chaque entité qui participe à la
relation.

Formalisme :
Entité Relation
Nom de l’entité

Propriété 1 Nom de la relation


… P1………………..Pn
Propriété n

Notion du MLD :
Un Modèle Logique des Données, est un modèle construit à l’aide d’un MCD en tenant compte du type
du SGBD utilisé, En tenant compte des paramètres suivants, La prise en compte du SGBD Machine, La
configuration des données, le rapprochement des données vers la machine. Un base de données définie
entièrement par un seul schéma logique.

Notion de MPD :
Un Modèle Physique de Données est un modèle qui permet de décrire la structure des fichiers à savoir :
o la taille et le type des données
o le nombre d’enregistrements porté par les fichiers
o les volumes des fichiers
o l’emplacement physique de la BDD

Démarches de conception :
La procédure de conception d’une BDD se fait généralement en trois étapes :
Etape 1 : Modélisation conceptuelle (élaboration du MCD)
Etape 2 : construction du schéma logique ( MLD)
Etape 3 : conception physique de la BDD

Règles de passage du MCD au MLD :


- chaque entité du MCD devient une table dan le MLD, les propriété des entités deviennent les
attributs de la table. Et l’identifiant de l’entité formera la clé de la table.
- Les relations du type 1→ ∞ donnera naissance à une migration de la clé primaire des entités
correspondant à l’extrémité 1 vers celle correspondant à l’extrémité ∞.
- Les relation de type ∞ → ∞ donnerons naissance à une nouvelle table contenant les deux clés

Langage de programmation :
Nous avons conçu notre base de données avec Access, et le programme d’application avec Delphi5 qui
est un puissant langage de la Programmation Orientée Objet, qui offre plusieurs avantages, tel que :
o Réalisation de l’application en un temps très réduit, en utilisant le minimum de codage
manuel
o La bibliothèque de ses composants est très importante
o Un ensemble d’outil de conception des models d’application qui simplifient le
prototypage.
o Un module de données qui facilite la manipulation et l’accès à la BDD
o Possibilité d’ajout de tuples dans les tables

Conception de la base données :


Nous avons recenser les différentes informations qui circule dans un système de gestion de scolarité.
Nous les avons regroupé dans les entités suivantes :

Etudiant, Enseignant, Anneeuni, Departement, Filière, Module, Resposable, NoteModule, Diplôme


Les différentes entités, et leurs attributs sont résumés dans le tableau suivant :

Entité attribut Définition


Codetud Type text sous forme ../……….
Nometud Nom de l’étudiant
Prenometud Prénom de l’étudiant
Etudiant Datenais Date de naissance de l’étudiant
Dateentree Date de l’admission de l’étudiant à l’université
Datesortie Date de la sortie de l’étudiant de l’université
Lieunais Lieu de naissance de l’étudiant
Codens Code de l’enseignant
Nomens Nom de l’enseignant
Enseignant
Prenomens Prénom de l’enseignant
Coddep Code du département dont l’enseignant dépend.
Anneeuni Annuni Année universitaire d’étude (2001/2002 par ex)
Coddep Code du département
Departement
Nomdep Nom du département
Codfil Code de a filière
Filière
Nomfil Nom de la filiére
Codmod Code du module
Nomod Intitulé du module
Module
Coefficient Coéfficient du module
Mothodecalc Méthode par laquelle on calcul la moyenne de ce module
Codresponsable Code du responsable d’une année pédagogique
Resposable
Annee Code de l’année
Note1 Note durant la 1ere EMD
Note2 Note durant la 2ere EMD
Note3 Note durant la 3ere EMD
NoteModule Notetp Note du TP
Notetd Note du TD
Synthese Note de la synthése
Rattrapage Note de l’examen de rattrapage
Nodiplome Code du diplôme
Diplôme
nomdiplome Intitulé du diplome
MCD :
Le modèle conceptuel de données qui traduits les entités ainsi que les différentes relations entres elles est :
MLD :
Dans cette partie on transformé le MCD en un modèle logique des données, on a obtenu les tables
suivantes :

Tables Attributs Coefficient


Coddep Codfil
Département Comdep Methodecalc
Codchefdep Moduleann Codmod
Codfil Annuni
Nomfil Codfil
Filiere Coddep Codens
Codchefdep Annee
Nodiplome Liste
Annuni Codetud
Anneeuni
Codfil Nometud
Codens prenometud
Nomens Etudiant Datenais
Enseignant
Prenomens Dateentree
Coddep Datesortie
Nodiplome Lieunais
Diplôme
Nomdiplome Annuni
Codetud Codmod
Annuni Codetud
Etudiant_annfil
Codfil Note1
Annee Note2
Notemodule
Codresponsable Note3
Annee Notetd
Responsable
Codfil Notetp
Annuni Synthese
Module Codmod rattrapage
Nommod

Le schéma suivant représente les différentes tables ainsi que les relations existantes entre elles et leurs
natures :
Modèle physique :
Dans cette étape on a transformé le MLD en un modèle physique , pour cela on a utilisé ACCESS qui est un
très bon SGBD, on a bien défini les différentes relations ainsi que les différentes règles d’intégrité. Puis on a
associé un alias à notre base de données: « pvetud_alias ».

Présentation du programme d’application :


Le programme d’application à été conçu avec DELPHI, il offre les fonctionnalités suivantes :
- Consulter la liste des étudiants et faire les différentes opération tel que l’ajout, suppression et
mise à jours.
- Consulter la liste des enseignants et faire les différentes opération tel que l’ajout, suppression et
mise à jours.
- Consulter la liste des modules et faire les différentes opération tel que l’ajout, suppression et
mise à jours.
- Consulter les notes des étudiants obtenues dans les différents modules au cours de son cursus.
- Réalisation des relevés de notes et les certificats de scolarité.