Vous êtes sur la page 1sur 106

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/41939925

Dimensionnement parasismique des bâtiments en maçonnerie. Méthode


basée sur les déplacements. Etudes de cas.

Technical Report · June 2008


Source: OAI

CITATIONS READS

0 128

3 authors, including:

Pierino Lestuzzi Clotaire Michel


École Polytechnique Fédérale de Lausanne Risk&Safety
250 PUBLICATIONS   1,433 CITATIONS    103 PUBLICATIONS   1,011 CITATIONS   

SEE PROFILE SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Seismic vulnerability analysis using in situ experimental techniques: from the building to the city scale – Application to Grenoble (France) View project

Cyber civil infrastructure for better asset management View project

All content following this page was uploaded by Pierino Lestuzzi on 30 October 2016.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


Dimensionnement parasismique des
bâtiments en maçonnerie

Méthode basée sur les déplacements


Études de cas

PROJET DE SEMESTRE PRINTEMPS 2008

ENSEIGNANT : DR. PIERINO LESTUZZI


ETUDIANT : ERIC LATTION
DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Table des matières

Introduction ........................................................................................................................................................................ 4

1 Modélisation .............................................................................................................................................................. 5

2 Méthode basée sur les forces .................................................................................................................................... 7

3 Méthode basée sur les déplacements ..................................................................................................................... 11

4 Villa d’habitation à Propéraz................................................................................................................................. 17


4.1 Description de l’ouvrage ................................................................................................................................. 17
4.2 Paramètres sismiques ...................................................................................................................................... 17
4.3 Description de la structure porteuse ............................................................................................................... 18
4.4 Modélisation et hypothèses.............................................................................................................................. 19
4.5 Méthode des forces de remplacement.............................................................................................................. 19
4.6 Méthode basée sur les déplacements ............................................................................................................... 20
4.7 Etude de sensibilité.......................................................................................................................................... 21
4.8 Conclusion....................................................................................................................................................... 25

5 Villa d’habitation à Troistorrents.......................................................................................................................... 26


5.1 Description de l’ouvrage ................................................................................................................................. 26
5.2 Paramètres sismiques ...................................................................................................................................... 26
5.3 Description de la structure porteuse ............................................................................................................... 27
5.4 Modélisation et hypothèses.............................................................................................................................. 28
5.5 Méthode des forces de remplacement.............................................................................................................. 28
5.6 Méthode basée sur les déplacements ............................................................................................................... 29
5.7 Etude de sensibilité.......................................................................................................................................... 30
5.8 Conclusion....................................................................................................................................................... 32

6 Villa d’habitation à Monthey ................................................................................................................................. 33


6.1 Description de l’ouvrage ................................................................................................................................. 33
6.2 Paramètres sismiques ...................................................................................................................................... 33
6.3 Description de la structure porteuse ............................................................................................................... 34
6.4 Modélisation et hypothèses.............................................................................................................................. 35
6.5 Méthode des forces de remplacement.............................................................................................................. 35
6.6 Méthode basée sur les déplacements ............................................................................................................... 36
6.7 Etude de sensibilité.......................................................................................................................................... 37

7 Immeuble d’habitation à Monthey ........................................................................................................................ 39


7.1 Description de l’ouvrage ................................................................................................................................. 39
7.2 Paramètres sismiques ...................................................................................................................................... 39
7.3 Description de la structure porteuse ............................................................................................................... 40

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 2/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

7.4 Modélisation et hypothèses.............................................................................................................................. 40


7.5 Méthode des forces de remplacement.............................................................................................................. 41
7.6 Méthode basée sur les déplacements ............................................................................................................... 42
7.7 Etude de sensibilité.......................................................................................................................................... 43

8 Synthèse ................................................................................................................................................................... 46
8.1 Résume des résultats des ouvrages étudiés...................................................................................................... 46
8.2 Intérêt de la méthode basée sur les déformations pour les villas de deux étages............................................ 47
8.3 Coefficient de comportement ........................................................................................................................... 48

9 Conclusion................................................................................................................................................................ 50

Bibliographie..................................................................................................................................................................... 51

Annexes.............................................................................................................................................................................. 51

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 3/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Introduction
Habituellement, il est admis que la maçonnerie non armée a un comportement fragile et qu’elle ne résiste que très
faiblement aux secousses sismiques. Des a priori négatifs circulent ainsi sur les bâtiments sans renforcement en béton
armé situés dans les zones sismiques marquées comme le Valais, de telle sorte qu’on néglige bien souvent leur
résistance dans les méthodes de dimensionnement parasismique traditionnelles.
Longtemps méconnu, le comportement dynamique des murs en maçonnerie soumis à des charges cycliques fait
aujourd’hui l’objet d’intenses recherches en Suisse comme en Europe. Contrairement aux idées reçues, il apparaît que la
maçonnerie possède une capacité de déformation non négligeable, suffisante pour appliquer des méthodes d’analyse non
linéaires basées sur les déplacements. Or, selon la méthode des forces de remplacement définie dans la norme SIA 261,
le coefficient de comportement, avec lequel les efforts élastiques sont réduits, ne doit pas dépasser q = 1.5. En réalité, ce
facteur ne tient compte que de la résistance effective des matériaux, mais pas de sa capacité de plastification.
Selon les observations des dommages provoqués par les séismes, les villas et petits bâtiments ne devraient pas
s’effondrer en cas de séisme, même en zone 3b, mais se fissurer et subir des dégâts importants. Comme la maçonnerie
est un matériau très utilisé traditionnellement dans la construction en Suisse, il paraît utile d’appliquer une méthode basée
sur les déformations, afin de pouvoir démontrer analytiquement ce que l’expérience laisse présager. Cette vérification a
particulièrement d’intérêt en Valais, où les constructions en briques de béton sont courantes.
Dans ce travail, quatre ouvrages réels ont été choisis, situés dans le Bas-Valais, en zone 3a. Il s’agit tout d’abord de deux
villas de deux étages sur sous-sol. La première, située à Propéraz, dans le Val d’Illiez, est de taille modeste et typique des
villas d’habitation traditionnelle, bien qu’elle soit relativement asymétrique. La seconde, à Troistorrents, est de surface
beaucoup plus importante. Elle représente en quelque sorte une limite supérieure pour les villas de deux étages. Puis une
petite villa de trois étages est étudiée. Elle est située à Monthey, dans une région sujette à des effets des sites importants
dus aux sols meubles de la vallée du Rhône. Enfin, un petit immeuble de quatre étages, également situé à Monthey, sera
analysé. Ces bâtiments ont tous été réalisés, mais le but de ce travail est de se placer à l’état du dimensionnement et non
de la vérification d’ouvrages existants. Ils ont tous été dimensionnés pour résister aux séismes, mais il n’est pas tenu
compte ici des renforcements éventuels ajoutés. La modélisation se base de manière fidèle sur les plans d’architecte. Les
renforcements effectifs ne sont pas traités dans ce travail, car le but n’est pas de juger des analyses effectuées par le
passé.
Avant d’étudier ces ouvrages, une courte description des hypothèses adoptées dans la modélisation, ainsi qu’une
présentation de la démarche de calcul adoptée sont effectuées. En dernier lieu, une étude de sensibilité de plusieurs
paramètres permettra de généraliser ces cas et de relever les principales incertitudes de la méthode basée sur les
déplacements.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 4/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

1 Modélisation
La structure porteuse des bâtiments est modélisée de la manière suivante, de manière fidèle aux plans d’architectes :
ƒ Les porteurs en maçonnerie sont définis par leur hauteur Htot et par leur longueur lw.

ƒ Les dalles sont en béton armé et sont admises infiniment rigides dans leur plan. Elles sont aussi relativement rigides
hors de leur plan, par rapport à la maçonnerie.

ƒ Le sous-sol, parfois partiellement enterré, est entièrement en béton armé et forme un caisson rigide. Le niveau
d’encastrement peut donc être admis au niveau de la dalle sur sous-sol.

ƒ La hauteur du mur h,p dépend du mode de rupture attendu. En observant les plans de façade, on peut estimer si les
fissures en croix, typiques de la rupture à l’effort tranchant de la maçonnerie, se limitent à la hauteur des piles entre
fenêtres ou au contraire se propagent sur toute la hauteur d’étage.

h,p
H,tot

M,z1d M,z1d M,z1d M,z1d


h,w

h,0
h,s

l,w

Figure 1: Modélisation de l’effet de couplage entre les murs (vert : béton ; hachures : murs en maçonnerie considérés)

ƒ Effets de couplage : les murs situés dans le même plan ne sont pas considérés comme des consoles
indépendantes, car les dalles, ainsi que les couvertes et contrecœurs, créent un effet de couplage qui diminue le
moment à la base des murs. Le degré de couplage est un phénomène complexe et peut être estimé, par
simplification, à l’aide d’un seul paramètre, h0, qui représente la hauteur du moment nul dans le diagramme des
moments. Ce paramètre dépend principalement du rapport entre la rigidité des poutres et la rigidité des montants. On
remarque que plus il est élevé, moins il y a de couplage. [Lan 02]

Pour notre modélisation, nous admettons deux cas en fonction de l’élancement des murs :

Cas I (voir figure ci-dessus) : h0 = hs (couplage par la dalle)

L’effet cadre de la maçonnerie est négligée, mais la dalle en béton armé reprend le moment de l’étage supérieur.
Cela signifie qu’il n’y a pas de moment qui s’exerce au sommet du mur à vérifier. Cette situation correspond bien aux
résultats d’essais pour des murs suffisamment élancés. Pour la vérification de la résistance des piles entre fenêtres,
on admet h0 = hp

Cas II : h0 =
∑m ⋅ zi i
(pas de couplage).
∑m i

Pour les murs peu élancés, leur rigidité est plus grande que la rigidité de la dalle et l’on ne considère pas l’effet de
couplage. Le point de moment nul correspond au point d’application de la résultante de la force de remplacement,
approximativement au 2/3 de la hauteur totale. Cela signifie qu’un moment, Mz1d, agit au sommet du mur. Ce moment
est difficile à calculer, car il dépend de VRd , inconnue à priori. Par ailleurs, l’effet du moment de flexion étant de

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 5/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

décaler le point d’application de l’effort normal d’une excentricité eM, cette excentricité peut dépasser la longueur du
mur lorsque le moment de flexion est grand par rapport à l’effort normal. Comme le moment agissant réellement sur
la section de contrôle dépend de nombreux paramètres, il n’est pas utile de le calculer avec précision à l’aide d’une
itération supplémentaire, mais plutôt d’estimer une excentricité réaliste. Par simplification et pour ne pas être trop
conservatif, nous choisissons de calculer l’excentricité de la manière suivante :

⎛M M l ⎞
eM = min ⎜ z1d ,rez , z1d ,rez , w − tw ⎟
⎜ N ⎟
⎝ xd ,rez Vd ,rez 2 ⎠
ƒ Seuls les murs du rez-de-chaussée sont vérifiés. Les murs de l’étage le plus élevé subissent des efforts latéraux plus
grands, mais ils ne sont pas vérifiés pour plusieurs raisons Tout d’abord, le mode de rupture attendu du fait de leur
faible effort normal est une rupture par glissement sur les joints d’assise. Comme les valeurs utilisées pour évaluer
cette résistance ne se basent pas sur des essais dynamiques, les résultats sont très conservatifs. Par ailleurs, ce
mécanisme à l’avantage de dissiper de l’énergie. Enfin, ce mode de rupture a peu de risque de provoquer un
effondrement de l’étage. [DW 07]

ƒ Lorsque la masse de la toiture est en bois, elle est suffisamment légère pour pouvoir la ramener au niveau de la dalle
inférieure. Cela n’a que très peu d’influence sur les résultats. Pour les cas étudiés plus loin, cette modélisation est
utilisée et, pour d’autres, non. Mais, dans tous les cas, la hauteur Htot des murs à vérifier est la hauteur totale di
bâtiment, approximé au centre de gravité de la toiture.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 6/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

2 Méthode basée sur les forces


La méthode des forces de remplacement est appliquée de manière traditionnelle, selon la norme SIA 261. Elle peut être
appliquée, car les bâtiments étudiés sont réguliers en plan et en élévation, ce qui permet de prédire que leur
comportement sismique est dominé par le mode de vibration fondamental.

Point 1 : Données du projet

ƒ La classe d’ouvrage est limitée à la classe I, car la maçonnerie doit être armée pour les ouvrages de classe II en
zone 3 [SIA 266 art. 4.7.1.2].

ƒ Les paramètres sismiques sont tirés de la norme SIA 261, mise à part le microzonage spectral disponible pour la
région de Monthey. Ce dernier a été effectué pour tenir compte des effets de site particulièrement défavorables de la
plaine du Rhône, pouvant mener à de grands dommages dans cette zone où plusieurs industries chimiques sont
implantées. Dans les zones où un microzonage existe, la norme SIA 261 précise qu’ils doivent être utilisés à la place
des classes de sol habituelles.

Point 2 : Caractéristiques mécaniques de la maçonnerie

Les caractéristiques mécaniques de la maçonnerie sont conformes à la norme SIA 266 pour la maçonnerie de béton (MC)
et la maçonnerie en terre cuite (MB). La maçonnerie de type « AmbioTherm » a été développée par la société Morandi. Il
s’agit de briques de 30 cm de large, utilisées pour les murs périphériques, qui servent aussi d’isolation thermique. Leurs
propriétés proviennent de données du fabricant, issues d’essais effectués à l’école d’ingénieurs de Fribourg.

Ces caractéristiques ont été établies pour des actions statiques. A défaut de plus amples connaissances et essais sur la
maçonnerie utilisée en Suisse, ces valeurs sont également admises pour le cas de charge dynamique. Selon les essais
en cours, il est cependant probable que ces valeurs soient relativement conservatrices.

Le but de ce travail étant d’étudier les bâtiments en maçonnerie, les quelques colonnes ou petits murs en béton armé
présents dans les cas analysés ont été négligés.

Maçonnerie type MB Maçonnerie type MC Maçonnerie Ambiotherm


Selon SIA 266 Selon SIA 266 Selon fabricant
f,xk 7 MPa f,xk 7 MPa f,xk 4 MPa
f,yk 2.1 MPa f,yk 3.5 MPa f,yk 1.2 MPa
γ,M 2 γ,M 2 γ,M 2
f,xd 3.5 MPa f,xd 3.5 MPa f,xd 2 MPa
f,yd 1.05 MPa f,yd 1.75 MPa f,yd 0.6 MPa
E,xk 7000 MPa E,xk 7000 MPa E,xk 5000 MPa
E,xd 3500 MPa E,xd 3500 MPa E,xd 2500 MPa
G,xk 1400 MPa G,xk 1400 MPa G,xk 1000 MPa
μ,d 0.6 μ,d 0.6 μ,d 0.6
v,mk 0.5 MPa v,mk 0.5 MPa v,mk 0.5 MPa

Tableau 1: Caractéristiques de la maçonnerie

Point 3 : Position et géométrie des murs

ƒ Les murs inférieurs à 1 m ont été négligés, car ils n’apportent qu’une très faible contribution à la résistance latérale
des bâtiments.

ƒ Les murs de même longueur et situés sur le même axe sont désignés par le même nom.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 7/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

ƒ La vérification de la rupture hors plan se fait au moyen du critère de l’élancement selon [SIA 266 art. 4.7.1.3], pour
les murs soumis au cisaillement :

hw
≤ 17 avec tw ≥ 150 mm
tw
Selon la norme SIA 266, hw correspond à la hauteur du mur mesurée entre les axes des dalles. Avec une épaisseur
de mur de 150 mm, on a donc une hauteur d’étage maximale de 255 cm. Cependant, dans les villas étudiées dans ce
travail, la hauteur d’étage est de 2.70 m. Comme il s’agit de bâtiments de faible hauteur dont les murs sont soumis
essentiellement en flexion, il est admis que hw correspond à la hauteur libre étage. Il est donc possible de tenir
compte des murs de 150 mm dans le calcul de la résistance latérale, ce qui est réaliste par rapport au comportement
attendu en cas de séisme.
Les critères de rupture hors plan sont encore peu connus pour la maçonnerie utilisée en Suisse. En réalité, les
spécifications de la norme SIA 266 par rapport à l’élancement correspondent aux dimensions utilisées
traditionnellement et ont été introduites pour ne pas imposer un changement du mode de construction sans
connaissance exacte. Mais les Eurocodes [EC8.1] et [EC6] spécifient des limites plus sévères pour les zones
sismiques correspondantes aux zones 2 et 3. Des essais sont en cours en Suisse pour mieux connaître la résistance
hors plan des murs en maçonnerie. Selon les connaissances actuelles, il semble risqué de dépasser trois étages en
maçonnerie en zone 3 sans renforcements en béton armé. [DW 07]

Point 4 : Calcul des masses par étage

ƒ Les charges utiles et les charges permanentes sont calculées selon SIA 260 et 261, pour la situation de risque
accidentelle. Puis les masses sont réparties à chaque étage, au niveau des dalles en béton armé. Le poids propre
des murs est réparti par moitié sur l’étage supérieur est inférieur [Bac 02].

ƒ Lorsque la masse du toit est très inférieure aux masses d’étage, elle est ramenée à celle de la dalle inférieure.

Point 5 : Calcul des efforts normaux dans les refends

ƒ La démarche de calcul suit l’exemple proposé dans [SIA D0191]. Les surfaces d’influence sont estimées sur la base
des plans d’architectes. Un calcul plus précis à l’aide d’un logiciel d’éléments finis pourrait fournir des résultats
différents, mais cet écart ne provoque pas un changement significatif de la résistance latérale globale.

Point 6 : Calcul des valeurs spectrales de dimensionnement

6.1 Calcul de la fréquence fondamentale


La période du mode fondamental est calculée à l’aide du quotient de Rayleigh :
N

∑m
j =1
j ⋅ d 2j
T = 2π ⋅ N

∑F ⋅x
j =1
j j

Hypothèses :
ƒ Seule la rigidité en flexion est prise en compte dans le calcul des déplacements fictifs d’étage dj. En réalité, la
déformation due à l’effort tranchant n’est pas négligeable, mais il est du côté de la sécurité de ne pas la considérer,
puisque une rigidité plus élevée diminue la période et augmente par conséquent l’accélération spectrale.

ƒ Les forces d’étage sont réparties linéairement sur la hauteur du bâtiment.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 8/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

ƒ La rigidité à l’état fissuré EIeff est réduite à 50 % de sa valeur initiale, en utilisant la valeur de dimensionnement Exd
du module d’élasticité de la maçonnerie. Le choix de cette valeur sera discutée plus loin, mais elle n’as pas
d’influence pour la méthode basée sur les forces puisque les bâtiments étudiés sont trop rigides pour atteindre la
partie descendante des spectres de dimensionnement.

6.2 Valeurs spectrales de dimensionnement


ƒ L’accélération spectrale de dimensionnement Sd est calculée en fonction du spectre donné, en admettant un
coefficient de comportement q égal à 1.5, selon [SIA 266 art. 4.7.1.4]. Ce facteur ne tient compte que de la
surrésitance des matériaux par rapport aux valeurs de dimensionnement admises, mais postule que la maçonnerie
n’a pas de capacité de déformation ductile et reste dans le domaine élastique.

ƒ Lorsque la période fondamentale est inférieure à TB, la valeur spectrale de plateau est admise. En effet, il est peu
réaliste d’utiliser la partie ascendante du spectre, car il n’est pas possible d’assurer que le bâtiment conserve une
grande rigidité durant un séisme.

Point 7 : Calcul des efforts de dimensionnement

Les calculs sont effectués pour chaque direction principale de sollicitation.


7.1 Force horizontale de remplacement due au séisme :

Fd = Sd ⋅ ∑ (Gk + ∑ψ 2Qk ) j
j

7.2 Répartition de la force de remplacement à chaque étage

zi (Gk + ∑ψ 2Qk )i
Fdi = ⋅ Fd
∑ z (G + ∑ψ Q )
j
j k 2 k j

7.3 Excentricités
Le calcul des excentricités de dimensionnement sont déterminés conformément à [SIA 261 art. 16.5.2.7]. Pour les
ouvrages de grande excentricité effective, cette valeur peut toutefois sortir de l’extrémité du bâtiment, ce qui est irréaliste.
Dans ce cas, la position extrême du centre de masse a été ramenée à la moitié de la distance entre le bord de la dalle et
le centre de rigidité S.

7.4 Répartition des efforts sur chaque mur


ƒ Les forces de remplacement de chaque étage sont réparties sur les murs proportionnellement à leur rigidité, en
tenant compte des parts de translation et de rotation dues à l’excentricité.

ƒ Les efforts internes Nxd,i, Vdi et Mz1d,i sont calculés pour chaque mur, au-dessus du niveau d’encastrement, en prenant
garde de diviser les efforts par le nombre de murs de même longueur situés sur le même axe, puisqu’ils ont le même
nom. La dénomination utilisée fait référence à la terminologie de [SIA 266]

ƒ La position longitudinale de l’effort normal sur le mur dépend du centre de gravité de sa surface d’influence.
L’excentricité es de l’effort normal devrait être calculé numériquement, afin de déterminer le moment supplémentaire
MN = Nxd · es [Sch 05]. Cette contribution est négligée dans ce travail, car les surfaces d’influence sont peu élevées.

ƒ Les murs périphériques sont soumis à une rotation de la dalle sous charge permanente. Selon SIA 266, ces murs
doivent être considérés comme des murs avec charge transversale excentrée, dont la résistance à l’effort horizontal
doit être calculé avec une largeur tnom = 0.25tw [SIA 266 art. 4.3.3.1]. Cependant cette démarche est très
conservative et n’est pas considérée ici. [Sch 05]

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 9/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Point 8 : Résistance latérale

La méthode utilisée se réfère à la norme SIA 266, sur la base de la théorie des champs de contrainte (théorie de la
plasticité, méthode de la borne inférieure). La démarche utilisée ici est appelée « méthode élaborée », par opposition aux
abaques de dimensionnements, plus conservatifs. Pour pouvoir évaluer les résultats et déterminer le mode de rupture, un
calcul de la résistance au cisaillement et à la flexion selon l’EC8 est également effectué.

8.1 SIA 266, méthode élaborée


La résistance latérale est calculée de manière itérative, à l’aide du solveur d’Excel, en minimisant VRd tout en vérifiant les
équations suivantes [Les 06]:

(1) N xd ,v + N xd ,m = N xd

(2) N xd ,v ⋅ ey 2,v + N xd ,m ⋅ ey 2,m − N xd ⋅ eM = VRd ⋅ hp

(3) VRd = N xd ,v ⋅ tan α

(4) N xd ,v ≤ f yd ⋅ l2 v ⋅ tw ⋅ cos 2 α

(5) N xd ,m ≤ ( f xd − f yd ) ⋅ l2 m ⋅ tw

(6) tan α ≤ μd
(7) l2v = lw − 2 ⋅ ey 2,v

(8) l2 m = lw − 2 ⋅ e y 2,m

(9) l2v + tan α ⋅ hw ≤ lw


(10) VRd , N xm , ey 2,v , ey 2,m ≥ 0
La terminologie utilisée est définie dans [Les 06].

8.2 Eurocode 8 et FEMA


Les modèles de calcul simplifiés de l’Eurocode 8 et de la FEMA ont l’avantage de pouvoir distinguer la résistance selon le
mode de rupture :
ƒ rupture en flexion (« rocking ») selon EC8 :

lw ⋅ N xd ⎛ N xd ⎞
VRd , R = ⋅ ⎜1 − 1.15 ⋅ ⎟
2 ⋅ h0 ⎝ lw ⋅ tw ⋅ f xd ⎠
Avec h0 défini au chapitre 2.
ƒ rupture en cisaillement (« shear ») selon FEMA :

VRd , S = 0.67 ⋅ vd ⋅ lw ⋅ tw

⎛ N ⎞ vmk
Avec vd = 0.5 ⋅ ⎜ 0.75 ⋅ vmd + xd ⎟ et vmd = = 0.25 MPa
⎝ lw ⋅ t w ⎠ γM

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 10/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

8.3 Résistance latérale de l’ouvrage

La résistance latérale du bâtiment pour le séisme de dimensionnement, calculée selon la méthode SIA élaborée, est
suffisante si :

VRd ,i
1) α MBF ,i = ≥ 1.0 pour tous les murs
Vd ,i
ou

2) α MBF =
∑V Rd ,i
≥ 1.0 dans chaque direction
∑V d ,i

Le second critère s’appuie sur le principe de superposition et postule que le bâtiment ne s’effondre pas lors de la
rupture du mur le moins résistant, mais qu’il continue de se déformer et que ses efforts sont redistribués sur les
autres murs.

3 Méthode basée sur les déplacements


La méthode basée sur les déplacements suit la méthodologie proposée par K. Lang dans [Lan 02] et [BL 02]. Comme
cette méthode ne tient pas compte de la torsion, cet effet a été introduit selon la démarche développée par A. Sommer,
décrite dans [SIA D0171].
La démarche de calcul adoptée ici suit les points 1 à 8 de la méthode basée sur les forces, puis les points 9 à 13
suivants :

Point 9 : Paramètres modaux

Afin de pouvoir utiliser les spectres de réponses, l’oscillateur multiple est remplacé par un oscillateur simple équivalent à
l’aide des formules suivantes :

ƒ Le premier mode φi est admis linéaire pour les murs en maçonnerie. Les modes supérieurs sont négligés.
ƒ Masse modale : mE = ∑ miφi

ƒ Facteur de participation modal : Γ=


∑mφ i i

∑mφ i i
2

Point 10 : Courbes de capacité

10.1 Courbe de capacité des murs en maçonnerie


La courbe force - déplacement d’un mur en maçonnerie chargé par un effort normal et un effort tranchant n’est pas aussi
claire à définir analytiquement que pour le béton armé. Les résultats d’essais sont très dispersés et il est difficile
d’approximer simplement les courbes. Pour pouvoir appliquer la méthode en déplacement, il est cependant nécessaire
d’avoir une approximation bilinéaire élastique – parfaitement plastique. Celle-ci peut être construite à l’aide des formules
ci-dessous, selon [BL 02], mais elles ne sont qu’une approximation conservatrice de la réalité. [DW 07]

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 11/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Figure 2: Courbe de capacité d'un mur [BL 02]

ƒ La résistance VRd maximale est calculée au point 8.


ƒ Rigidité à l’état fissuré : le comportement de la maçonnerie étant fortement non linéaire, il est difficile de choisir une
valeur réaliste de EIeff. Le module d’Elasticité de dimensionnement Exd selon la norme SIA 266 tient théoriquement
compte d’une certaine fissuration, mais selon certains essais, cette rigidité est encore plus faible. Comme il est du

côté de la sécurité de prendre une faible valeur de la rigidité, il est admis ici EI eff = 0.5 ⋅ EI 0 . Autrement dit, nous
prenons 50 % de Exd et 50 % de Gxd. Une étude de sensibilité de ce paramètre sera faite plus loin.
ƒ Déplacement élastique en tête de mur : il est calculé selon le principe des travaux virtuels et en admettant que
l’inclinaison d’étage est constante sur toute la hauteur et égale à l’inclinaison du mur :

hp (3h0 − hp ) κ
Δ y = VRd ⋅ H tot ⋅ +
6 EI eff GAeff
Avec : κ = 5/6 pour tenir compte de l’aire réduite dans le calcul du déplacement dû à l’effort tranchant.

Aeff = lw ⋅ tw

h0 = hp lorsqu’on tient compte du couplage des murs et des dalles

VRd
• Rigidité effective : keff =
Δy
ƒ Inclinaison maximale à la rupture δu : ce paramètre a une grande importance et est très difficile à déterminer de
manière réaliste. Nous le définissons comme suit, en fonction du mode de rupture attendu :
Si VRd , R < VRd , S : δ u = 0.8 % [EC 8.3]

⎛ N ⎞
Si VRd , R ≥ VRd , S : δ u = 0.6 ⋅ ⎜ 0.8 − 0.25 ⋅ xd ,rez ⎟ ≥ 0.4 % [La 02]
⎝ lw ⋅ t w ⎠
Il faut remarquer que le critère du mode de rupture attendu n’est pas évident à déterminer. En effet, en admettant un
couplage des murs avec la dalle, la hauteur h0 diminue et est égale à hs, ce qui augmente la résistance en flexion
selon la formule de l’EC8, sans changer la résistance au cisaillement. Dès lors, en admettant un effet de couplage, la
résistance au cisaillement peut devenir inférieure et conduire à réduire considérablement la capacité de déformation
telle que nous la calculons. Mais, comme la résistance en flexion calculée avec h0 = hs est relativement proche de la
résistance déterminée avec la même hypothèse selon la méthode SIA 266 élaborée, il est plus cohérent de conserver
ce paramètre pour la détermination de l’inclinaison maximale.

L’Eurocode 8, partie 3, annexe C.4.2 conseille de calculer δ u en fonction du rapport h0 / lw , ce qui donne dans nos
cas des valeurs plus faibles. Cependant, l’Eurocode définit d’autres paramètres différemment et, par soucis de

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 12/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

cohérence, nous ne retenons pas cette formule et choisissons de suivre la méthode Lang pour les murs dominés par
le cisaillement et la valeur normative de l’Eurocode pour les murs contrôlés par la flexion.
ƒ Ductilité globale d’un élément de mur :

δuH tot
μWE = ⋅
100 Δ y
Selon [La 02], il est recommandé de limiter μWE à 12. Cependant, cette valeur n’a pas de sens physiquement et,
selon M. Lestuzzi, des valeurs plus élevées, obtenues dans le cas de petits déplacements élastiques, peuvent être
acceptées.
ƒ Déplacement maximal en tête de mur :

⎡ hp ⎤
Δ u = ⎢1 + ⋅ ( μWE − 1)⎥ ⋅ Δ y
⎣ H tot ⎦
10.2 Courbe de capacité du bâtiment
La courbe de capacité du bâtiment est obtenue dans chaque direction en superposant les courbes de capacité de tous les
murs:

ƒ Résistance latérale du bâtiment : Vb = ∑ VRd ,i


ƒ Rigidité du bâtiment dans le domaine élastique : k = ∑ keff ,i
Vby
ƒ Déplacement élastique du bâtiment : Δ by =
k
ƒ Déplacement maximal du bâtiment : Δ bu = min(Δ u ) . Le déplacement admissible maximal du bâtiment est défini par

la rupture du premier mur.

Δ bu
ƒ Ductilité maximale admissible en déplacement : μΔ = . Comme Δ by est définie de manière très approximative,
Δ by
la ductilité en déplacement n’est pas une valeur représentative de la réserve de ductilité d’un bâtiment.

Point 11 : Déplacement cible

Pour déterminer le déplacement cible ΔD du bâtiment sur le spectre de réponse donné, les paramètres suivants doivent

être calculés :

1 k
ƒ Période : T= ⋅ . La période obtenue est plus grande que celle calculée avec la méthode des forces, car
2π mE
on tient compte des déformations dues à l’effort tranchant.

ƒ Accélération spectrale élastique : Se est déterminée selon le spectre de réponse donné.

Se Se ⋅ T 2
ƒ Déplacement spectral : Su = =
ω2 ( 2π )
2

ƒ Déplacement cible du bâtiment : selon l’Eurocode 8, partie 1, Annexe B, le déplacement cible est calculé
différemment selon la période :

a) T < TC :

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 13/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Vb
Si ≥ Se , la réponse reste élastique et donc Δ D = Γ ⋅ Su
Γ ⋅ mE
Sinon la réponse est non linéaire :

Su ⎛ TC ⎞ Se ⋅ mE
ΔD = Γ ⋅ ⎜1 + (qu − 1) T ⎟ ≥ Γ ⋅ Su et Δ D ≤ 3 ⋅ Γ ⋅ Su , avec qu = Γ ⋅
qu ⎝ ⎠ Vb
Le paramètre qu permet d’avoir une transition linéaire entre le domaine élastique et le domaine où le
principe des déplacements égaux est applicable.

b) T ≥ TC : Δ D = Γ ⋅ Su (principe des déplacements égaux)

Point 12 : Effets de torsion

Lorsque la disposition des murs en plan n’est pas symétrique par rapport aux axes principaux, il est nécessaire de tenir
compte des effets de torsion dus aux excentricités entre le centre de masse et le centre de rigidité. Ce problème est très
complexe, d’autant plus dans le domaine plastique. Les méthodes de résolution peuvent être très différentes selon les
auteurs. La méthode recommandée par la SIA 261 se base sur un modèle élastique et conduit à une augmentation des
efforts dans certains murs, dont il faut alors augmenter la résistance. Cependant, l’effet des sollicitations sismiques sur
une structure asymétrique non linéaires est, selon T. Paulay et A. Sommer, avant tout une augmentation de la demande
en déplacement des murs excentrés. La méthode utilisée ici se base sur ce principe, dont une démarche simplifiée est
proposée dans [SIA D0171]. En clair, il s’agit d’estimer la rotation du bâtiment, afin de pouvoir additionner la demande en
déplacement supplémentaire sur chaque mur et le déplacement cible du centre de masse du bâtiment, calculé au point
11. Par rapport à la norme SIA 261, le calcul des excentricités ne tient pas compte des incertitudes de la position du
centre de masse par rapport au centre de rigidité. Comme la méthode appliquée ici donne des résultats inférieurs à la
méthode utilisée pour les forces de remplacement, elle pourrait être améliorée en tenant compte des excentricités
accidentelles.

12.1 Caractéristiques :

ƒ Rigidités en translation : k x = ∑ k eff , x ,i ; k y = ∑ k eff , y ,i (cf. point 10.1)

k eff , x ,i et k eff , y ,i représentent la rigidité dans la direction X, respectivement Y.

ƒ Rigidité en torsion : K t = ∑ y 2j ⋅ k eff , x ,i + ∑ x 2j ⋅ k eff , y ,i avec x j = xi − x S et y j = yi − y S


ƒ Centre de masse : xM, yM (identique à la méthode basée sur les forces)

ƒ Centre de rigidité : xS, yS

Le centre de rigidité est identique à celui calculé pour la méthode basée sur les
forces, car il s’agit d’une position généralement plus défavorable que s’il est calculé

selon la rigidité effective k eff ,i . En effet, ces rigidités dépendent de la résistance des

murs, ce qui réduit davantage la rigidité des grands éléments, situés habituellement
en périphérie, que des plus courts.

ƒ Centre de résistance : xW =
∑V Rdy ,i ⋅ xi
; yW =
∑V Rdx ,i ⋅ yi
VRd ,b , y VRd ,b , x

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 14/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

L2x + L2y mtot


ƒ Moment d’inertie en rotation : J= ⋅ Lx ⋅ L y ⋅ .
12 Aétage
Cette formule n’est strictement applicable que pour une dalle rectangulaire, mais, compte tenu des incertitudes, elle
peut aussi être appliquée pour des bâtiments qui respectent les critères de régularité en plan.

ƒ Excentricités des résistances : eWx = xW − xM ; eWy = yW − y M

ƒ Excentricités des rigidités : eSx = x S − xM ; eSy = y S − y M

12.2 Rotation du bâtiment


La rotation maximale de la dalle supérieure est estimée de manière élastique, à l’aide du facteur de torsionψ , qui vaut 1

lorsqu’il n’y a pas d’effet de torsion, et tend vers 0 lorsque les excentricités augmentent. Les formules sont données ici
pour un séisme dans la direction Y. Pour la direction X, les indices x et y sont à échanger.
ƒ Facteur de torsion :

⎛ ⎛ ⎞
2 ⎞
1⎜ Km e2 m Km e2 m Km ⎟
ψ y = ⎜1 + t tot + Sx tot − ⎜⎜1 + t tot + Sx tot ⎟⎟ − 4 t tot ⎟⎟
2⎜ kx J J ⎝ kx J J ⎠ kx J
⎝ ⎠
J (1 −ψ ) edyn, y
ƒ Excentricités modifiées : edyn , y = − si − ≤ 1 . Sinon edyn, y = −eSx
mtot eSx eSx

eSx − edyn, y
ƒ Rotation du bâtiment : θr,y = ⋅ VR ,b , y
Kt
12.3 Demande en déplacement maximale de chaque mur

ƒ Position du mur par rapport à M : d y ,i = y M − yi ; d x ,i = xM − xi

ƒ Déplacement dû à la torsion : Δ r ,i , x = d y ,i ⋅ tan(θ r , x ) ; Δ r ,i , y = d x ,i ⋅ tan(θ r , y )

ƒ Déplacement cible du mur : Δ ED ,i , x = Δ D , x + Δ r ,i , x ; Δ ED ,i , y = Δ D , y + Δ r ,i , y


Il n’est bien évidemment pas tenu compte de la torsion lorsqu’elle est favorable.

Point 13 : Vérifications

L’évaluation de la résistance du bâtiment est déterminée en fonction du degré de dommage de l’ouvrage après un séisme,
défini selon l’échelle macrosismique européenne (EMS 98). La vérification est effectuée en calculant le facteur de
conformité α , qui représente le rapport de la capacité de déplacement sur le déplacement cible. Pour la méthode basée
sur les déplacements, seuls les deux derniers degrés de dommage sont intéressants :
ƒ Degré de dommage 4 : dommages significatifs

Ce point correspond à la rupture du premier mur. Le facteur de conformité du bâtiment est défini comme le facteur de
conformité minimal de tous les murs, compte tenu de l’augmentation des déplacements dus à la torsion. [Lan 2002]

⎛ Δ u ,i ⎞
α DG 4 = min⎜⎜ ⎟

⎝ Δ ED ,i ⎠
ƒ Degré de dommage 5 : état de quasi effondrement

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 15/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

La structure est fortement endommagée. La résistance latérale après la rupture de plusieurs murs doit encore être
supérieure à 2/3 de la valeur de résistance maximale [Lan 2002]. Pour pouvoir supporter les charges verticales, le

déplacement des murs ne peut dépasser 4/3 de l’inclinaison δ u [EC8.3, annexe C].

La vérification est effectuée comme suit :

Δ y ⎛⎜ H tot ⎛ Δ ED ⎞ ⎞
Inclinaison effective pour le déplacement cible : δ eff ,i = ⎜ − 1⎟ + 1⎟
⎜ Δ ⎟ ⎟
o
H tot ⎜⎝ h p ⎝ y ⎠ ⎠
4
o Inclinaison maximale admissible : δ u . max = δ u
3
o La résistance latérale des murs dont l’inclinaison dépasse δu est fixée à 0.

2
o Résistance résiduelle : ∑V Rd ,i ≥ VRd ,b
3
⎛ δ u ,max ⎞
o Facteur de conformité : α DG 5 = min⎜⎜ ⎟

⎝ δ eff ⎠

Commentaire :

Pour le degré de dommage 5, la rupture des premiers murs provoque une redistribution des charges verticales sur les
murs les plus proches. Comme leur résistance latérale est limitée par l’effort normal agissant sur la section de contrôle, on
pourrait a priori en conclure que la résistance latérale de l’ouvrage a une réserve supplémentaire pour le degré 5.
Cependant, il faut encore s’assurer que les murs puissent reprendre l’effort normal supplémentaire. De plus, la structure a
subit de gros dommages et les considérations sur la résistance résiduelle est très incertaine. Par ailleurs, les chances de
survie dans un ouvrage ayant subit de telles dommages sont plus faibles que pour l’état de dommage 4. Comme il s’agit
d’une méthode de dimensionnement et non de vérification de bâtiment existant, nous choisissons de limiter le facteur de
conformité au degré de dommage 4. La valeur de degré de dommage 5 sera tout de même calculée dans les cas étudiés,
pour avoir une idée de l’éventuelle réserve disponible.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 16/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

4 Villa d’habitation à Propéraz


Ce cas a été choisi parce qu’il ne comprend, d’un point de vue dynamique, qu’une seule masse libre d’osciller dans les
deux directions principales. Le sous-sol est entièrement en béton armé, mais une de ses façades n’est pas enterrée.
Selon les recommandations d’application de la législation cantonale valaisanne en matière de parasismique, spécifiées
dans le vade-mecum 1, ce cas s’apparente au cas N°2.2.2, pour lequel un rapport de prédimensionnement parasismique
n’est pas requis, mais doit être « remplacé par un avis d’ingénieur qualifié en parasismique, avec report sur plans des
éléments parasismiques » [www crealp].

4.1 DESCRIPTION DE L’OUVRAGE


ƒ Lieu : Commune de Troistorrents, lieu-dit « Propéraz »
ƒ Altitude : 730 m
ƒ Occupation de l’ouvrage : Villa d’habitation
ƒ Nombre d’étages hors sol : 1 étage + combles habitables
ƒ Nombre de sous-sol : 1 sous-sol partiellement enterré, entièrement en béton armé
ƒ Hauteur des étages : sous-sol : 2.70 m
(entraxe des dalles) rez : 2.70 m
combles : variable de 2.70 à 3.44 m
ƒ Hauteur du bâtiment hors terre : hauteur effective : 6.14 m – hauteur de calcul : 5.40 m
ƒ Longueur du bâtiment : 9.78 m
ƒ Largeur du bâtiment : 7.98 m
ƒ Géométrie en plan : rectangulaire
ƒ Année de construction : 2008
ƒ Remarque : la partie boisée est non porteuse et recouvre les murs en maçonnerie
ƒ Plans d’architecte : voir annexe A.1

Figure 3: Façades Sud et Est Figure 4: Façades Nord et Ouest

4.2 PARAMÈTRES SISMIQUES


ƒ Zone de risque sismique : Zone 3a (agd = 1.3 m/s2)
ƒ Classe d’ouvrage : CO I
ƒ Facteur d’importance : γf = 1.0
ƒ Classe de sol de fondation : Classe de sol E
Défini sur la base de la carte cantonale au 1 : 25'000 des sols de fondation selon classification SIA 261, carte
Monthey, Crealp / 04.03

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 17/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Figure 5 : Situation du projet selon BAFU, Swisstopo

4.3 DESCRIPTION DE LA STRUCTURE PORTEUSE


ƒ Structure porteuse pour charges de gravité : murs en maçonnerie
ƒ Nature des planchers : dalles en béton armé
ƒ Structure admise pour les efforts sismiques : murs en maçonnerie selon tableau ci-dessous

MX4 MX5

MY6
MY3

MY4

MX2 MX3
MY2
MY1

MY5

MX1 MX1

Figure 6: Situation rez-de-chaussée

Sens longitudinal X
Mur Nombre l,w [m] t,w [m] I,y [m4] y,i [m] h,p [m] h,w / t,w H,tot / l,w
MX1 2 2.96 0.18 0.78 0.00 2.50 13.9 1.82
MX2 1 2.86 0.15 0.29 5.60 2.50 16.7 1.89
MX3 1 1.33 0.15 0.03 5.60 2.50 16.7 4.06
MX4 1 6.68 0.18 4.47 7.80 2.50 13.9 0.81
MX5 1 2.42 0.18 0.21 7.80 2.50 13.9 2.23
Σ= 5.78

Tableau 2: Murs dans la direction X

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 18/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Sens transversal Y
Mur Nombre l,w [m] t,w [m] I,x [m4] x,i [m] h,p [m] h,w / t,w H,tot / l,w
MY1 1 0.62 0.18 0.00 0.00 2.50 13.9 8.71
MY2 1 1.02 0.18 0.02 0.00 2.50 13.9 5.29
MY3 1 2.20 0.15 0.13 4.04 2.50 16.7 2.45
MY4 1 2.20 0.15 0.13 7.71 2.50 16.7 2.45
MY5 1 4.95 0.18 1.82 9.60 2.50 13.9 1.09
MY6 1 1.35 0.18 0.04 9.60 2.50 13.9 4.00
Σ= 2.14

Tableau 3: Murs dans la direction Y

4.4 MODÉLISATION ET HYPOTHÈSES


ƒ Excentricités : la disposition des murs entraîne des excentricités très importantes, qui atteignent la limite d’application
de la méthode proposée dans la norme SIA 261 pour le calcul des excentricités de dimensionnement. En effet, selon
cette méthode, les valeurs edx,max et edy,max placent le centre de masse M au-dehors de la construction, ce qui n’est
pas réaliste. Par conséquent, la position extrême du centre de masse a été ramenée à la moitié de la distance entre
le bord de la dalle et le centre de rigidité S :
e,dx,max selon SIA 261 : 6.86 m e,dx,max admis : 4.57 m
e,dy,max selon SIA 261 : 4.49 m e,dy,max admis : 3.36 m
ƒ Hauteur des murs h,p :
Seul le mur MY2 pourrait avoir un mode de rupture limité à la hauteur de la fenêtre. Mais s’il se rompt, l’effort normal
est reporté sur MX2. On peut donc admettre que tous les murs sont vérifiés pour h,p = h,s.
ƒ Hauteur de moment nul h0 : h0 = hs pour tous les murs
ƒ Niveau d’encastrement : dalle sur sous-sol
ƒ Nombre de masses en mouvement : 2, dont la masse du toit

Eléments verticaux Masses


Charges permanentes Charges Masses pour
Etage Surface [m2] effectives
planchers [kN/m2] [kN/m2] 1) utiles [kN] calcul [kN]
[kN]
Toit 1.00 3.43 78 0 345 345
Rez 6.85 6.85 78 47 1115 1115
Encastrement x x x x 0.0 0.0
Total 1461 1461

Tableau 4: Répartition des masses par étage

4.5 MÉTHODE DES FORCES DE REMPLACEMENT


ƒ La méthode basée sur les forces donne les résultats suivants :
Métode basée sur les forces
Paramètres Résultats Remarques
Tx [s] 0.10
Direction X

Sdx [-] 0.30 Valeur de plateau


Fdx [kN] 443
VRd,x [kN] 232 Rupture: MX1, MX2, MX4
VRd,x / Vdx [-] 0.41 Mode de rupture: flexion
Ty [s] 0.16
Direction Y

Sdy [-] 0.30 Valeur de plateau


Fdy [kN] 443
VRd,y [kN] 109 Rupture: MY2, MY3, MY4, MY5
VRd,y / Vdy [-] 0.23 Mode de rupture: flexion

Tableau 5: Méthode basée sur les forces

ƒ Valeurs spectrales de dimensionnement :

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 19/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Spectre de dimensionnement
0.35

0.30

Accélération spectrale [-]


Sdx Sdy
0.25

0.20

0.15

0.10

0.05

0.00
0.01 0.1 1 10
Période [s]
Spectre de dimensionnement, sol de classe E
Tx selon Rayleigh
Ty selon Rayleigh

Figure 7: Spectre de dimensionnement

Commentaires :
ƒ La résistance de la base des murs est largement insuffisante. Comme le mode de rupture de tous les murs est en
flexion, une capacité de déformation supérieure est attendue, ce qui justifie l’application de la méthode en
déplacement.
ƒ La faible résistance des murs est due au faible effort normal agissant sur les parois. En effet, outre le fait qu’il n’y a
que deux étages, cette villa comporte de nombreux murs, ce qui réduit les surfaces d’influence des parois porteuses.

4.6 MÉTHODE BASÉE SUR LES DÉPLACEMENTS


ƒ La méthode basée sur les déplacements donne les résultats ci-dessous. Les résultats détaillés sont disponibles en
annexe.
Métode basée sur les déplacements
Paramètres Résultats Remarques
Tx [s] 0.13
Δ,by [mm] 1.08
Δ,bu [mm] 20.25 Mur critique: MX4
Direction X

μ,Δ [-] 18.75


Δ,D [mm] 7.61
R [-] 2.35
α,DG4 [-] 2.43 Mur critique: MX1
α,DG5 [-] 3.49
Tx [s] 0.18
Δ,by [mm] 1.03
Δ,bu [mm] 20.50 Mur critique: MY3, MY4
Direction Y

μ,Δ [-] 19.83


Δ,D [mm] 15.32
R [-] 5.45
α,DG4 [-] 1.30 Mur critique: MY2
α,DG5 [-] 1.30

Tableau 6: Méthode basée sur les déplacements

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 20/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Spectre ADRS Spectre de réponse


5.00 élastique, sol de classe E

Courbe de capacité X
4.00

Accélération spectrale S,e


Période T,x = 0.13 s
3.00
[m/s2] Déplacement cible X
2.00
Courbe de capacité Y
1.00
Déplacement cible Y

0.00
0.00 0.02 0.04 0.06 0.08 0.10 0.12 Période T,y = 0.18 s
Déplacement [m]

Figure 8: Spectre de réponse et courbes de capacité dans chaque direction

ƒ Commentaires :

1) La capacité de déformation de la maçonnerie offre une résistance suffisante pour le séisme de


dimensionnement, puisque la méthode basée sur les déformations est plus correcte que la méthode basée sur
les forces.
2) Alors que la méthode basée sur les forces limite la ductilité à q = 1.5, la méthode basée sur les déplacements

permet de montrer que même avec une diminution de la force élastique de R = Fd VRd ,b = 5.45 dans la

direction Y, la capacité de déformation des murs est suffisante pour résister aux sollicitations.
3) Les résultats de la méthode basée sur les déplacements doivent toutefois être relativisés, car la méthode des
forces de remplacement est très conservatrice pour la prise en compte des effets de torsion, alors qu’ils sont très
faibles pour la méthode en déplacement.

4.7 ETUDE DE SENSIBILITÉ


Afin de montrer l’influence de certains paramètres dans l’analyse, une étude de sensibilité est effectuée. A chaque fois,
les résultats sont donnés pour les deux méthodes de dimensionnement et seule une variable est changée par rapport au
cas de base. Pour la méthode basée sur les déformations, seul le facteur de conformité correspondant au degré de
dommage 4 est donné.

4.7.1 Classe de sol


La comparaison porte sur les classes de sol de la zone 3a, ainsi que sur le microzonage spectral de la région de Monthey:

Comparaison 1: classe de sol Comparaison 1: classe de sol


Direction X Direction Y
5.0 5.0

4.5 4.29 4.5

4.0 4.0
Facteur de conformité
Facteur de conformité

3.5 3.27 3.5


3.15
2.86 2.95
3.0 2.78 2.80 3.0
2.43 2.55
2.5 2.5 2.18
2.0 2.0
1.50 1.49
1.5 1.5 1.28 1.30 1.25
1.13
1.02
1.0 1.0
0.57 0.48 0.50 0.60
0.42 0.41 0.37 0.32 0.46
0.5 0.5 0.27 0.28 0.24 0.23 0.21 0.27

0.0 0.0
A B C D E Rocher Bord de Centre A B C D E Rocher Bord de Centre
plaine de plaine plaine de plaine

Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements

Figure 9: Comparaison 1, classes de sol et microzonage

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 21/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Les résultats montrent que la résistance est suffisante pour tous les types de sols, ainsi que pour la région de
Monthey. Par contre, un dimensionnement effectué uniquement selon la méthode des forces de remplacement est trop
conservateur, puisque seule une villa sur rocher aurait une résistance suffisante.
La méthode des forces de remplacement montre que le sol B est plus défavorable que le sol C dans la direction X. Il s’agit

en fait d’un cas particulier dû au fait que le déplacement cible Δ*D est limité à 3 x le pseudo déplacement S u , (cf. chapitre
2, point 11 ). Comme Su est plus élevé pour le sol B que pour le sol C, le déplacement cible l’est aussi.

4.7.2 Module de rigidité


Le module de rigidité de la maçonnerie est défini pour deux valeurs limites, à 50 % et à 100 % de la valeur de
dimensionnement, c'est-à-dire pour 1250 et 3500 MPa. Les résultats de la méthode des forces ne sont pas donnés, car
les valeurs spectrales restent sur le plateau et les facteurs de conformité ne changent donc pas.

Comparaison 2: module de rigidité Comparaison 2: module de rigidité


Direction X Direction Y
8.0

19.31 7.0
20.0

6.0
Facteur de conformité
Facteur de conformité

15.0 5.0 4.66

4.0
3.41 3.45
10.0
2.88 2.97 2.95 2.90
7.34 7.26 3.0 2.63
6.31 6.36 6.23 2.49
5.54 5.70 2.18
5.0 4.29 2.0
3.15 3.27 1.50 1.49
2.78 2.86 2.43 2.55 2.80 1.28 1.30 1.13 1.25
1.0
0.0
A B C D E Rocher Bord de Centre 0.0
plaine de plaine A B C D E Rocher Bord de Centre
E,eff / E,0 = 0.5 E,eff / E,0 = 1.0 plaine de plaine

E,eff / E,0 = 0.5 E,eff / E,0 = 1.0

Figure 10: Comparaison 2, rigidité à l’état fissuré

On remarque qu’entre les deux intervalles de rigidités définis, les résultats varient parfois de plus de 100 %. Ce paramètre
est donc très important et il serait utile de pouvoir l’estimer de manière plus précise.
La valeur très élevée du facteur de conformité pour le rocher, dans la direction X, est due au fait que la structure reste
dans le domaine élastique.
4.7.3 Type de maçonnerie
Hypothèses :
ƒ Les murs périphériques sont des briques thermiques en argile, par exemple de type AmbioTherm, de 30 cm de large.
ƒ Les murs intérieurs sont en maçonnerie d’argile, de 15 cm de large.
La comparaison est effectuée seulement pour la direction Y, pour trois types de sol particulièrement défavorables. Pour
chacun de ces sols, le résultat est donné pour un ouvrage en brique de ciment MC et en maçonnerie d’argile AT.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 22/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Comparaison 3: type de maçonnerie


Direction Y

Facteur de conformité
2
1.50
1.30 1.38 1.33
1.28 1.25

0.24 0.28 0.23 0.27 0.27 0.25

0
MC sol D AT sol D MC sol E AT sol E MC Centre AT Centre
de plaine de plaine

Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements

Figure 11: Comparaison 3, maçonnerie argile et béton

On remarque que la résistance d’une villa en brique thermique est légèrement supérieure à celle en murs en ciment, alors
que le matériau est beaucoup moins résistant. Cela s’explique par la grande largeur des éléments. Par ailleurs, ces
constructions ont le grand avantage d’assurer une résistance beaucoup plus élevée contre les ruptures hors plan.

4.7.4 Hourdage des joints

Le paramètre étudié est le facteur de correction η 3 , qui varie de 1.5 à 1 selon que les joints verticaux sont remplis de

mortier ou non.

Comparaison 4: hourdage des joints verticaux


Direction Y, sol E
3
Facteur de conformité

1.30 1.30

0.23 0.23

0
sans joints avec joints

Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements

Figure 12: Comparaison 4, hourdage des joints verticaux

Pour notre cas, l’hourdage des joints verticaux n’a pas d’influence sur la résistance de l’ouvrage. Généralement, les murs
porteurs sont hourdés, ce qui est favorable, même si les calculs ne le montrent pas forcément.

4.7.5 Hauteur du mur


La hauteur du mur admise pour la résistance dépend du mode de rupture attendue. En observant les plans des façades,
seul le mur MY2 pourrait rompre sur la hauteur de la pile de la fenêtre au lieu de la hauteur d’étage admise jusqu’ici. Cette
comparaison est effectuée ici avec le cas de base, en spécifiant une hauteur de h,p = 1 m au lieu de h,s pour le mur MY2.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 23/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Comparaison 5: hauteur des murs


Direction Y, sol E
2

Facteur de conformité
1.30

0.58

0.23 0.25

0
h,MY2 = h,s h,MY2 = h,p

Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements

Figure 13: Comparaison 5, hauteur des murs

En diminuant la hauteur du mur MY2 de moitié environ, sa résistance double, ce qui explique l’augmentation de résistance
avec la méthode des forces. Mais sa capacité de déformation diminue considérablement, ce qui explique la chute du
facteur de conformité avec la méthode des déplacements.
Comme les charges verticales peuvent être reprises par MX2, la rupture de MY2 n’est pas critique. On peut donc négliger
la limitation de la hauteur du mur et admettre qu’elle est égale à la hauteur d’étage. Une autre solution serait de négliger
ce mur dans l’analyse, mais cela ne change pratiquement pas le résultat, puisqu’cet élément contribue peu à la résistance
globale.

4.7.6 Zone sismique

Afin d’élargir notre comparaison des méthodes de dimensionnement aux autres zones sismiques présentes en Suisse, les
calculs sont effectués pour les zones 1, 2, 3a et 3b, avec une classe de sol E.

Comparaison 6: zone sismique Comparaison 6: zone sismique


Direction X, sol E Direction Y, sol E
5.0 5.0
4.61
4.5 4.5

4.0 4.0
Facteur de conformité
Facteur de conformité

3.5 3.5
3.04
3.0 3.0
2.63
2.43
2.5 2.5
2.02
2.0 2.0 1.66
1.5 1.5 1.30
1.07
0.88 1.0
1.0
0.53 0.50
0.41 0.33 0.30
0.5 0.5 0.23 0.19
0.0 0.0
Z1 Z2 Z3a Z3b Z1 Z2 Z3a Z3b

Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements

Figure 14: Comparaison 6, zones sismiques

Les résultats sont surprenants, puisqu’ils montrent que, même en zone 1, où le cas de charge sismique n’est en principe
pas déterminant, la méthode basée sur les forces ne parvient pas à assurer la sécurité structurale. Cela est dû, d’une part,
aux faibles efforts normaux et, d’autre part, à la présence d’excentricités importantes en plan.
Inversement, il est intéressant de remarquer que, même en zone 3b, cette villa de deux étages ne nécessite pas de
renforcement particulier pour résister au séisme de dimensionnement.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 24/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

4.8 CONCLUSION
L’étude de sensibilité montre que le paramètre déterminant par rapport à la modélisation est la rigidité à l’état fissuré. La
capacité de déformation des murs est aussi un paramètre important, qui sera étudié plus loin.
La comparaison des méthodes montre que, quelque soit la classe de sol et la zone sismique, la méthode des forces de
remplacement sous-estime la capacité de cette villa à résister au séisme, alors que la méthode basée sur les
déplacements montre qu’il n’est pas nécessaire de renforcer la structure porteuse.
Le cas le plus critique n’est pas le microzonage, mais la zone 3b. Nous n’avons montré que les résultats du sol de classe
E, mais le sol de classe D n’est lui aussi pas un cas trop défavorable puisque le facteur de conformité est de 1.05.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 25/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

5 Villa d’habitation à Troistorrents

5.1 DESCRIPTION DE L’OUVRAGE


ƒ Lieu : Commune de Troistorrents
ƒ Altitude : 707 m
ƒ Occupation de l’ouvrage : Villa d’habitation
ƒ Nombre d’étages hors sol : 1 étage + combles habitables
ƒ Nombre de sous-sol : 1 sous-sol partiellement enterré, entièrement en béton armé
ƒ Hauteur des étages : sous-sol : 2.70 m
ƒ (entraxe des dalles) rez : 2.70 m
ƒ combles : variable de 2.30 à 4.14 m
ƒ Hauteur du bâtiment hors terre : hauteur effective : 6.84 m – hauteur de calcul : 5.40 m
ƒ Longueur du bâtiment : 15.37 m (avec balcons)
ƒ Largeur du bâtiment : 13.03 m (avec balcons)
ƒ Géométrie en plan : rectangulaire
ƒ Année de construction : 2008
ƒ Plans d’architecte : voir annexe B.1

Figure 15: Façades Sud et Est

5.2 PARAMÈTRES SISMIQUES


ƒ Zone de risque sismique : Zone 3a (agd = 1.3 m/s2)
ƒ Classe d’ouvrage : CO I
ƒ Facteur d’importance : γf = 1.0
ƒ Classe de sol de fondation : Classe de sol A
Défini sur la base de la carte cantonale au 1 : 25'000 des sols de fondation selon classification SIA 261, carte
Morgins, Crealp / 04.03

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 26/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Figure 16 : Situation du projet selon BAFU, Swisstopo

5.3 DESCRIPTION DE LA STRUCTURE PORTEUSE


ƒ Structure porteuse pour charges de gravité : murs en maçonnerie
ƒ Nature des planchers : dalles en béton armé
ƒ Structure admise pour les efforts sismiques : murs en maçonnerie selon tableau ci-dessous

MX6 MX7 MX8 MX9


MY1

MY6
MY3

MY9
MX4 MX5
MY5
MY2

M
MY4

MY8
MY1

MX1 MX2
MY7

MX3 MX3

Figure 17: Situation rez-de-chaussée

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 27/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Sens longitudinal X
Mur Nombre l,w [m] t,w [m] I,y [m4] y,i [m] h,p [m] h,w / t,w H / l,w
MX1 1 1.84 0.18 0.09 2.50 2.50 13.9 2.93
MX2 1 2.09 0.18 0.14 2.50 2.50 13.9 2.58
MX3 2 2.03 0.18 0.25 0.00 2.50 13.9 2.66
MX4 1 2.00 0.15 0.10 9.26 2.50 16.7 2.70
MX5 1 4.20 0.15 0.93 9.26 2.50 16.7 1.29
MX6 1 1.27 0.18 0.03 11.65 2.50 13.9 4.25
MX7 1 1.15 0.18 0.02 11.65 2.50 13.9 4.70
MX8 1 1.75 0.18 0.08 11.65 2.50 13.9 3.09
MX9 1 1.27 0.18 0.03 11.65 2.50 13.9 4.25
Σ= 1.67

Tableau 7: Murs dans la direction X

Sens transversal Y
Mur Nombre l,w [m] t,w [m] I,x [m4] x,i [m] h,p [m] h,w / t,w H / l,w
MY1 2 1.29 0.18 0.06 0.00 2.50 13.9 4.19
MY2 1 2.89 0.18 0.36 0.00 2.50 13.9 1.87
MY3 1 3.18 0.15 0.40 3.03 2.50 16.7 1.70
MY4 1 9.79 0.15 11.73 7.23 2.50 16.7 0.55
MY5 1 3.10 0.15 0.37 11.17 2.50 16.7 1.74
MY6 1 2.23 0.15 0.14 11.56 2.50 16.7 2.42
MY7 1 1.37 0.18 0.04 14.20 2.50 13.9 3.94
MY8 1 2.90 0.18 0.37 14.2 2.50 13.9 1.86
MY9 1 3.57 0.18 0.68 14.2 2.50 13.9 1.51
Σ= 14.16

Tableau 8: Murs dans la direction Y

5.4 MODÉLISATION ET HYPOTHÈSES


ƒ Hauteur des murs h,p : tous les murs ont une hauteur égale à la hauteur d’étage
ƒ Hauteur de moment nul : h0 = hs pour tous les murs, sauf MY4, très trapu, où le couplage est négligé.
ƒ Niveau d’encastrement : dalle sur sous-sol
ƒ Nombre de masses en mouvement : 2, dont la masse du toit

Masses
Charges permanentes Eléments verticaux Charges Masses pour
Etage Surface [m2] effectives
planchers [kN/m2] [kN/m2] 1) utiles [kN] calcul [kN]
[kN]
Toit 1.00 2.18 190 0.00 604 604
Rez 6.85 4.36 190 125.10 2255 2255
Encastrement x x x x 0.0 0.0
Total 2859 2859
Tableau 9: Répartition des masses par étage

5.5 MÉTHODE DES FORCES DE REMPLACEMENT


ƒ La méthode basée sur les forces donne les résultats suivants :

Métode basée sur les forces


Paramètres Résultats Remarques
Tx [s] 0.24
Direction X

Sdx [-] 0.22 Valeur de plateau


Fdx [kN] 619
VRd,x [kN] 259 Rupture: MX2 à MX9
VRd,x / Vdx [-] 0.39 Mode de rupture: flexion
Ty [s] 0.08
Direction Y

Sdy [-] 0.22 Valeur de plateau


Fdy [kN] 619
VRd,y [kN] 398 Rupture: MY4, MY8
VRd,y / Vdy [-] 0.56 Mode de rupture: cisaillement

Tableau 10: Méthode basée sur les forces

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 28/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

ƒ Valeurs spectrales de dimensionnement :

Spectre de dimensionnement
0.30

0.25

Accélération spectrale [-]


Sdx

0.20

0.15
Sdy
0.10

0.05

0.00
0.01 0.1 1 10
Période [s]
Spectre de dimensionnement, sol de classe A
Tx selon Rayleigh
Ty selon Rayleigh

Figure 18: Spectre de dimensionnement

Commentaire :
ƒ La résistance des murs est largement insuffisante. Même si certains murs ont un mode de rupture par cisaillement,
une capacité de déformation supérieure est attendue.

5.6 MÉTHODE BASÉE SUR LES DÉPLACEMENTS


ƒ La méthode basée sur les déplacements donne les résultats suivants :

Métode basée sur les déplacements


Paramètres Résultats Remarques
Tx [s] 0.23
Δ,by [mm] 2.04
Δ,bu [mm] 20.53 Mur critique: MX5
Direction X

μ,Δ [-] 10.08


Δ,D [mm] 11.31
R [-] 0.35
α,DG4 [-] 1.79 Mur critique: MX3
α,DG5 [-] 2.47
Tx [s] 0.15
Δ,by [mm] 1.27
Δ,bu [mm] 20.42 Mur critique: MY8
Direction Y

μ,Δ [-] 16.13


Δ,D [mm] 7.12
R [-] 2.08
α,DG4 [-] 2.87 Mur critique: MY8
α,DG5 [-] 3.98

Tableau 11: Méthode basée sur les déplacements

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 29/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Spectre ADRS Spectre de réponse élastique,


8.00 sol de classe A
7.50
7.00 Courbe de capacité X
6.50

Accélération spectrale S,e


6.00
5.50 Période T,x = 0.23 s
5.00
4.50
[m/s2] 4.00 Déplacement cible X
3.50
3.00
2.50 Courbe de capacité Y
2.00
1.50
1.00 Déplacement cible Y
0.50
0.00
Période T,y = 0.15 s
0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0.07
D é pla c e m e nt [ m ]

Figure 19: Spectre de réponse et courbes de capacité dans chaque direction

ƒ Commentaires :
1) La capacité de déformation de la maçonnerie offre une résistance suffisante pour le séisme de
dimensionnement.
2) Le bâtiment est relativement bien symétrique en plan, ce qui permet une meilleure comparaison des méthodes
que pour la villa précédente, car les effets de torsion ont moins d’influence.

5.7 ETUDE DE SENSIBILITÉ


Par rapport au cas précédent, l’étude de sensibilité se limite aux paramètres les plus importants, à savoir : la classe de
sol, le module de rigidité à l’état fissuré et la zone sismique.
5.7.1 Classe de sol
La comparaison en fonction des classes de sol donne les résultats suivants :

Comparaison 1: classe de sol Comparaison 1: classe de sol


Direction X Direction Y
3.0 5.0

4.5
2.48 4.03
2.5 4.0
Facteur de conformité
Facteur de conformité

3.5
2.0 1.79
3.0 2.87
2.65
1.5 2.5 2.16 2.25 2.20
1.21 1.85 0.88
1.05 1.04 2.0
1.0
0.77 0.75 1.5
0.68 1.07
0.55 1.0
0.5 0.39 0.33 0.34 0.56 0.56 0.62
0.29 0.28 0.25 0.28 0.46 0.49 0.41 0.40
0.5

0.0 0.0
A B C D E Rocher Bord de Centre A B C D E Rocher Bord de Centre
plaine de plaine plaine de plaine

Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements

Figure 20: Comparaison 1, classes de sol et microzonage

Comme la masse de l’ouvrage est très importante, sa résistance face au séisme n’est pas suffisante selon X pour une
classe de sol D, qui provoque des grands déplacements, ainsi que pour les spectres de centre et de bord de plaine. Par
contre, pour les autres sites, les facteurs de conformité montrent que la sécurité face au séisme est vérifiée par la
méthode basée sur les déplacements, mais pas selon la méthode des forces.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 30/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

5.7.2 Module de rigidité


Le module de rigidité de la maçonnerie est définit pour deux valeurs limites : à 50 % et à 100 % de la valeur de
dimensionnement, c'est-à-dire pour 1250 et 3500 MPa.

Comparaison 2: module de rigidité Comparaison 2: module de rigidité


Direction X Direction Y
4 9 8.55
3.47 8
4
7

Facteur de conformité
Facteur de conformité

3 6.13 6.11
2.49 2.48 6
3 5.13 5.23 5.10
1.99 5 4.41 4.60
2 1.79 4.03
1.71 1.70 1.66 4
1.47 1.50
2 2.87
1.21 3 2.65
1.05 1.04 2.16 2.25 2.20
1 1.85 1.98
0.77 0.68 0.75 2

1 1

0 0

A B C D E Rocher Bord de Centre A B C D E Rocher Bord de Centre


plaine de plaine plaine de plaine

E,eff / E,0 = 0.5 E,eff / E,0 = 1.0 E,eff / E,0 = 0.5 E,eff / E,0 = 1.0

Figure 21: Comparaison 2, rigidité à l’état fissuré

Comme pour le cas précédent, la valeur de la rigidité à l’état fissuré influence beaucoup les résultats. Si l’on peut admettre
la valeur Exd comme module de rigidité, alors la résistance est vérifiée pour tous les sols.

5.7.3 Zone sismique


La comparaison selon les zones sismiques est effectuée pour la classe de sol A :

Comparaison 3: zone sismique Comparaison 3: zone sismique


Direction X, sol A Direction Y, sol A
5.0
14.99
15.0
4.0 3.67
Facteur de conformité
Facteur de conformité

3.0 10.0
2.29

2.0 1.79
1.47
5.0
3.72
1.0 0.85 2.87
2.33
0.51 0.39 1.21
0.32 0.73 0.56 0.45
0.0 0.0

Z1 Z2 Z3a Z3b Z1 Z2 Z3a Z3b

Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements

Figure 22: Comparaison 3, zones sismiques

A nouveau, la capacité de déformation est suffisante quelle que soit la zone, d’après la méthode basée sur les
déplacements. Au contraire, la méthode des forces de remplacement sous-estime considérablement la résistance pour les
zones 2, 3a et 3b. Pour la zone 1, le facteur de conformité est tout de même assez proche de 1 selon X. Selon Y, en zone
1, le facteur de conformité est supérieur à 1 et la méthode des déplacements montre que la structure reste dans le
domaine élastique.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 31/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

5.8 CONCLUSION
La méthode des déplacements montre que cet ouvrage, fondé sur une classe de sol A, a une capacité de déformation
suffisante face au séisme de dimensionnement, qu’il soit situé en zone sismique 3a ou 3b. Cependant, cela n’aurait pas
été le cas s’il avait été construit sur une classe de sol D. L’étude de sensibilité montre que la résistance est suffisante
dans tous les cas lorsqu’on augmente la rigidité à l’état fissuré.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 32/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

6 Villa d’habitation à Monthey

6.1 DESCRIPTION DE L’OUVRAGE


ƒ Lieu : Monthey
ƒ Altitude : 400 m
ƒ Occupation de l’ouvrage : Villa d’habitation
ƒ Nombre d’étages hors sol : 2 étages + combles habitables
ƒ Nombre de sous-sol : 1 sous-sol partiellement enterré, entièrement en béton armé
ƒ Hauteur des étages : sous-sol : 2.70 m
(entraxes des dalles) rez : 2.70 m
1er étage : 2.70 m
combles : variable de 1.50 m à 4.00 m
ƒ Hauteur du bâtiment hors terre : hauteur effective : 9.44 m – hauteur de calcul : 6.90 m
ƒ Longueur du bâtiment : 11.00 m (avec balcons)
ƒ Largeur du bâtiment : 8.00 m (avec balcons)
ƒ Géométrie en plan : rectangulaire
ƒ Année de construction : 2001
ƒ Plans d’architecte : voir annexe C.1

Figure 23: Façades Est et Nord

6.2 PARAMÈTRES SISMIQUES


ƒ Zone de risque sismique : Zone 3a (agd = 1.3 m/s2)
ƒ Classe d’ouvrage : CO I
ƒ Facteur d’importance : γf = 1.0
ƒ Zone spectrale : « Rocher »
Défini sur la base du microzonage spectral de la région de Monthey, établi par Résonnance SA et Tissières SA, 2004.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 33/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Figure 24 : Situation du projet selon la carte de microzonage, Monthey

6.3 DESCRIPTION DE LA STRUCTURE PORTEUSE


ƒ Structure porteuse pour charges de gravité : murs en maçonnerie
ƒ Nature des planchers : dalles en béton armé
ƒ Structure admise pour les efforts sismiques : murs en maçonnerie selon tableaux ci-dessous

Ouest

MX5 MX6

MY6
MY2

MX3 MX4
S
MY5

Nord
Sud

M
MY3
MY1

MY4

MX1 MX2 MX2 MX1

Est
Figure 25: Situation rez-de-chaussée

Sens longitudinal X
Mur Nombre l,w [m] t,w [m] I,y [m4] y,i [m] h,p [m] h,w / t,w H / l,w
MX1 2 1.39 0.18 0.08 0.00 2.50 13.9 4.96
MX2 2 2.28 0.18 0.36 0.00 2.50 13.9 3.03
MX3 1 1.60 0.15 0.05 3.90 2.50 16.7 4.31
MX4 1 3.45 0.15 0.51 3.90 2.50 16.7 2.00
MX5 1 3.34 0.15 0.47 6.32 2.50 16.7 2.07
MX6 1 2.35 0.18 0.19 6.32 2.50 13.9 2.94
Σ= 1.66

Tableau 12: Murs dans la direction X

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 34/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Sens transversal Y
Mur Nombre l,w [m] t,w [m] I,x [m4] x,i [m] h,p [m] h,w / t,w H / l,w
MY1 1 1.84 0.18 0.09 0.00 2.50 14.3 3.75
MY2 1 2.84 0.18 0.33 0.00 2.50 14.3 2.43
MY3 1 3.73 0.15 0.65 4.32 2.50 16.7 1.85
MY4 1 1.57 0.18 0.06 10.82 2.50 13.9 4.39
MY5 1 1.34 0.18 0.04 10.82 2.50 13.9 5.15
MY6 1 1.15 0.18 0.02 10.82 2.50 13.9 6.00
Σ= 1.19

Tableau 13: Murs dans la direction Y

6.4 MODÉLISATION ET HYPOTHÈSES


ƒ Hauteur des murs h,p : tous les murs ont une hauteur égale à la hauteur d’étage
ƒ Hauteur de moment nul : h0 = hs pour tous les murs
ƒ Niveau d’encastrement : dalle sur sous-sol
ƒ Nombre de masses en mouvement : 3, mais la masse de la toiture est ramenée à l’étage inférieure

Charges permanentes Charges utiles Masses Masses pour


Etage Eléments verticaux [kN/m2] 1) Surface [m2]
planchers [kN/m2] [kN] effectives [kN] calcul [kN]
Toit 1.00 2.53 72 0 254
1er 6.85 5.06 72 43 901 1155
Rez 6.85 5.06 93 62 1170 1170
Encastrement x x x x 0.0 0.0
Total 2325 2325

Tableau 14: Répartition des masses par étage

6.5 MÉTHODE DES FORCES DE REMPLACEMENT


ƒ La méthode basée sur les forces donne les résultats suivants :

Métode basée sur les forces


Paramètres Résultats Remarques
Tx [s] 0.30
Direction X

Sdx [-] 0.15 Valeur de plateau


Fdx [kN] 357
VRd,x [kN] 422 Rupture: MX5, MX6
VRd,x / Vdx [-] 1.14 Mode de rupture: cisaillement
Ty [s] 0.36
Direction Y

Sdy [-] 0.15 Valeur de plateau


Fdy [kN] 357
VRd,y [kN] 846 Rupture: MY2, MY3, MY4
VRd,y / Vdy [-] 0.61 Mode de rupture: cisaillement

Tableau 15: Méthode basée sur les forces

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 35/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

ƒ Valeurs spectrales de dimensionnement :

Spectre de dimensionnement
0.35

0.30

Accélération spectrale [-]


0.25

0.20
Sdx
0.15
Sdy
0.10

0.05

0.00
0.01 0.1 1 10
Période [s]
Spectre de dimensionnement, microzonage "Rocher"
Tx selon Rayleigh
Ty selon Rayleigh

Figure 26: Spectre de dimensionnement

Commentaires :
ƒ La résistance des murs est suffisante selon X, où il y a un grand nombre de parois, mais insuffisante dans l’autre
direction. En fait, dans la direction X, le mur MX4 rompt en cisaillement, mais la perte de résistance peut être
compensée par les autres murs. On admet donc qu’il y a une certaine capacité de redistribution plastique des efforts.
ƒ Même si certains murs ont un mode de rupture par cisaillement, une capacité de déformation supérieure est
attendue, ce qui justifie l’application de la méthode en déplacement.

6.6 MÉTHODE BASÉE SUR LES DÉPLACEMENTS


ƒ La méthode basée sur les déplacements donne les résultats suivants :

Métode basée sur les déplacements


Paramètres Résultats Remarques
Tx [s] 0.26
Δ,by [mm] 4.35
Δ,bu [mm] 13.52 Mur critique: MX4
Direction X

μ,Δ [-] 3.10


Δ,D [mm] 7.21
R [-] 1.07
α,DG4 [-] 1.87 Mur critique: MX4
α,DG5 [-] 3.45
Tx [s] 0.31
Δ,by [mm] 3.47
Δ,bu [mm] 13.05 Mur critique: MY3
Direction Y

μ,Δ [-] 3.76


Δ,D [mm] 8.80
R [-] 1.99
α,DG4 [-] 1.48 Mur critique: MY3
α,DG5 [-] 2.17

Tableau 16: Méthode basée sur les déplacements

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 36/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Spectre ADRS
3.00
Spectre de réponse élastique,
microzonage "Rocher"
2.50

Accélération spectrale S,e [m/s2]


Courbe de capacité X

2.00 Période T,x = 0.26 s

1.50 Déplacement cible X

1.00 Courbe de capacité Y

Déplacement cible Y
0.50

Période T,y = 0.31 s


0.00
0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05

Déplacement [m]

Figure 27: Spectre de réponse et courbes de capacité dans chaque direction

ƒ Commentaires :

1) La capacité de déformation de la maçonnerie offre une sécurité suffisante pour le séisme de dimensionnement.
2) La courbe de capacité selon Y montre que la résistance est proche du domaine élastique, ce qui explique le
résultat obtenu avec la méthode des forces.

6.7 ETUDE DE SENSIBILITÉ


6.7.1 Classe de sol
La comparaison en fonction des classes de sol donne les résultats suivants :

Comparaison 1: classe de sol Comparaison 1: classe de sol


Direction X Direction Y
2.0
2.0 1.87 1.8
Facteur de conformité

1.6 1.48
Facteur de conformité

1.5 1.4
1.33
1.14 1.2
1.05
1.0 0.88 1.0
0.81 0.77 0.76
0.67 0.70
0.60 0.58 0.58 0.8 0.70
0.51 0.53 0.49 0.50 0.61 0.60 0.61
0.5 0.6
0.43
0.36 0.38 0.39 0.39
0.4 0.32 0.31 0.28 0.31 0.32

0.0 0.2
A B C D E Rocher Bord de Centre 0.0
plaine de
A B C D E Rocher Bord de Centre
plaine
plaine de plaine
Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements
Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements

Figure 28: Comparaison 1, classes de sol et microzonage

En observant les résultats selon la direction Y, on remarque que le site « rocher » est un cas très favorable. Pour les
autres classes de sol, la résistance n’est pas suffisante. Cela s’explique par le fait que la villa est élevée et qu’elle a peu
de longs murs. Pour les zones « bord de plaine » et « centre de plaine », il y a très peu de différence entre les deux
méthodes, car la capacité de déformation des murs dominés par le cisaillement est faible.
Selon X, le manque de capacité de déformation de la structure est telle que la méthode des forces la surestime avec un
coefficient de comportement q = 1.5, pour la classe de sol D et les zones du microzonage qui demandent un grand
déplacement. Comme la méthode des déplacements est plus correcte, il faudrait prendre q = 1. En réalité, la question ne
se pose pas pour ce cas puisque le facteur de conformité est inférieur à 1.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 37/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

6.7.2 Module de rigidité


Le module de rigidité de la maçonnerie est défini comme pour les autres cas avec deux valeurs limites, à 50 % et à 100 %
de la valeur de dimensionnement, c'est-à-dire pour 1250 et 3500 MPa.

Comparaison 2: module de rigidité Comparaison 2: module de rigidité


Direction X Direction Y
2.5 2.33 2.5
Facteur de conformité

Facteur de conformité
2.0 1.87 2.0 1.92
1.65
1.48
1.5 1.33 1.5 1.36
1.10 1.11 1.05
1.0
0.95 0.94 0.92 0.91
0.88 0.83 1.0
0.77 0.76 0.79 0.78
0.70
0.61 0.60 0.60
0.53 0.59
0.51 0.49 0.50
0.5 0.5 0.39 0.39 0.32

0.0 0.0
A B C D E Rocher Bord de Centre A B C D E Rocher Bord de Centre
plaine de plaine de
plaine plaine

E,eff / E,0 = 0.5 E,eff / E,0 = 1.0 E,eff / E,0 = 0.5 E,eff / E,0 = 1.0

Figure 29: Comparaison 2, rigidité à l’état fissuré

L’influence du module de rigidité est ici moins visible que pour les cas précédents. Globalement, une valeur de 100 % de
Exd ne suffit pas à atteindre un facteur de conformité suffisant.

6.7.3 Zones sismiques


La comparaison selon les zones sismiques est effectuée pour la classe de sol A :

Comparaison 3: zone sismique Comparaison 3: zone sismique


Direction X, sol A Direction Y, sol A
6.0 6.0

5.0 5.0
4.46
Facteur de conformité
Facteur de conformité

4.0 4.0

3.0 3.0
2.26
2.0 1.75 1.72 1.87 2.0
1.36 1.48
1.05 1.14 1.08 0.94 0.85
1.0 0.66 1.0 0.61
0.56
0.35
0.0 0.0
Z1 Z2 Z3a Z3b Z1 Z2 Z3a Z3b

Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements

Figure 30: Comparaison 3, zones sismiques

Même pour une classe de sol A, la sécurité face au séisme n’est pas assurée en zone 3b. Pour les autres zones, selon X,
la méthode des forces de remplacement permet d’assurer une sécurité latérale suffisante selon X.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 38/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

7 Immeuble d’habitation à Monthey

7.1 DESCRIPTION DE L’OUVRAGE


ƒ Lieu : Monthey
ƒ Type d’occupation de l’ouvrage : Immeuble d’habitation
ƒ Nombre d’étages hors sol : 3 étages + combles habitables
ƒ Nombre de sous-sol : 1 sous-sol partiellement enterré, entièrement en béton armé
ƒ Hauteur des étages : sous-sol : 2.70 m
(entraxes des dalles) rez : 2.72 m
1er étage : 2.75 m
2e étage : 2.72 m
combles : variable de 2.72 à 4.17 m
ƒ Hauteur du bâtiment hors terre : hauteur effective : 12.33 m – hauteur de calcul : 8.16 m
ƒ Longueur du bâtiment : 16.10 m (sans balcons)
ƒ Largeur du bâtiment : 16.10 m (sans balcons)
ƒ Géométrie en plan : rectangulaire
ƒ Année de construction : 2004
ƒ Plans d’architecte : voir annexe D.1

Figure 31: Façades Sud et Ouest Figure 32: Façades Sud et Est

7.2 PARAMÈTRES SISMIQUES


ƒ Zone de risque sismique : Zone 3a (agd = 1.3 m/s2)
ƒ Classe d’ouvrage : CO I
ƒ Facteur d’importance : γf = 1.0
ƒ Zone spectrale : « Bord de plaine »
Défini sur la base du microzonage spectral de la région de Monthey, établi par Résonnance SA et Tissières SA, 2004.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 39/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Figure 33 : Situation du projet selon la carte de microzonage, Monthey

7.3 DESCRIPTION DE LA STRUCTURE PORTEUSE


ƒ Structure porteuse pour charges de gravité : murs en maçonnerie
ƒ Nature des planchers : dalles en béton armé
ƒ Structure admise pour les efforts sismiques : murs en maçonnerie selon tableau ci-dessous
ƒ Vue en plan du rez-de-chaussée : voir annexe D

Sens longitudinal X
Mur Nombre l,w [m] t,w [m] I,y [m4] y,i [m] h,p [m] h,w / t,w H / l,w
MX1 2 1.07 0.18 0.04 0.00 2.50 13.9 11.52
MX2 1 3.30 0.18 0.54 0.00 2.50 13.9 3.74
MX3 1 4.34 0.18 1.23 5.65 2.50 13.9 2.84
MX4 2 3.96 0.15 1.55 6.40 2.50 16.7 3.11
MX5 1 4.74 0.15 1.33 10.40 2.50 16.7 2.60
MX6 2 5.08 0.18 3.93 15.92 2.50 13.9 2.43
MX7 1 3.50 0.18 0.64 15.92 2.50 13.9 3.52
MX8 2 3.96 0.18 1.86 8.1 2.50 13.9 3.11
MX9 2 3.96 0.18 1.86 11.59 2.50 13.9 3.11
MX10 1 5.45 0.18 2.43 12.71 2.50 13.9 2.26
Σ= 15.42

Tableau 17: Murs dans la direction X

Sens transversal Y
Mur Nombre l,w [m] t,w [m] I,x [m4] x,i [m] h,p [m] h,w / t,w H / l,w
MY1 3 2.43 0.18 0.65 0.00 2.50 13.9 5.07
MY2 2 1.77 0.18 0.17 0.00 2.50 13.9 6.97
MY3 2 3.21 0.15 0.83 4.15 2.50 16.7 3.84
MY4 1 3.64 0.18 0.72 5.69 2.50 13.9 3.39
MY5 1 5.45 0.18 2.43 7.88 2.50 13.9 2.26
MY6 1 5.31 0.18 2.25 7.88 2.50 13.9 2.32
MY7 1 3.64 0.18 0.72 10.23 2.50 13.9 3.39
MY8 2 3.21 0.18 0.99 11.76 2.50 13.9 3.84
MY9 3 2.43 0.18 0.65 15.92 2.50 13.9 5.07
MY10 2 1.77 0.18 0.17 15.92 2.50 13.9 6.97
Σ= 9.56

Tableau 18: Murs dans la direction Y

7.4 MODÉLISATION ET HYPOTHÈSES


ƒ Hauteur des murs h,p : tous les murs ont une hauteur égale à la hauteur d’étage
ƒ Hauteur de moment nul : h0 = hs pour tous les murs
ƒ Niveau d’encastrement : dalle sur sous-sol
ƒ Nombre de masses en mouvement : 4, mais la masse de la toiture est ramenée à l’étage inférieure

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 40/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Charges permanentes Charges utiles Masses Masses pour


Etage Eléments verticaux [kN/m2] 1) Surface [m2]
planchers [kN/m2] [kN] effectives [kN] calcul [kN]
Toit 1.00 1.80 253 708
2e 6.85 3.60 290 185 3215 3923
1er 6.85 3.60 290 185 3215 3215
Rez 6.85 3.60 290 152 3181 3181
Encastrement x x x x 0.0 0.0
Total 10318 10318
Tableau 19: Répartition des masses par étage

7.5 MÉTHODE DES FORCES DE REMPLACEMENT


ƒ La méthode basée sur les forces donne les résultats suivants :

Métode basée sur les forces


Paramètres Résultats Remarques
Tx [s] 0.36
Direction X

Sdx [-] 0.33 Valeur de plateau


Fdx [kN] 3439
VRd,x [kN] 2016 Rupture: MX2 à MX10
VRd,x / Vdx [-] 0.45 Mode de rupture: cisaillement
Ty [s] 0.46
Direction Y

Sdy [-] 0.33 Valeur de plateau


Fdy [kN] 3439
VRd,y [kN] 1768 Rupture: MY1, MY3 à MY9
VRd,y / Vdy [-] 0.49 Mode de rupture: cisaillement

Tableau 20: Méthode basée sur les forces

ƒ Valeurs spectrales de dimensionnement :

Spectre de dimensionnement
0.45
0.40
Sdx
Accélération spectrale [-]

0.35
0.30 Sdy
0.25
0.20
0.15
0.10
0.05
0.00
0.01 0.1 1 10
Période [s]
Spectre de dimensionnement, sol de classe E
Tx selon Rayleigh
Ty selon Rayleigh

Figure 34: Spectre de dimensionnement

Commentaires :
ƒ La résistance des murs est largement insuffisante, malgré leur grand nombre de murs et le fait qu’ils soient disposés
symétriquement.
ƒ La rupture des murs en cisaillement laisse supposer que la capacité de déformation des murs est limitée.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 41/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

7.6 MÉTHODE BASÉE SUR LES DÉPLACEMENTS


ƒ La méthode basée sur les déplacements donne les résultats suivants :

Métode basée sur les déplacements


Paramètres Résultats Remarques
Tx [s] 0.30
Δ,by [mm] 6.45
Δ,bu [mm] 14.67 Mur critique: MX6
Direction X
μ,Δ [-] 2.27
Δ,D [mm] 33.22
R [-] 2.21
α,DG4 [-] 0.41 Mur critique: MX2
α,DG5 [-] 0.41
Tx [s] 0.35
Δ,by [mm] 7.60
Δ,bu [mm] 14.96 Mur critique: MY6
Direction Y

μ,Δ [-] 1.97


Δ,D [mm] 38.50
R [-] 2.52
α,DG4 [-] 0.39 Mur critique: MY6
α,DG5 [-] 0.39

Tableau 21: Méthode basée sur les déplacements

Spectre ADRS
6.0

Spectre de réponse élastique,


5.0 microzonage "Bord de plaine"
Accélération spectrale S,e [m/s2]

Courbe de capacité X
4.0
Période T,x = 0.30 s
3.0
Déplacement cible X

2.0
Courbe de capacité Y

1.0
Déplacement cible Y

0.0
Période T,y = 0.35 s
0.00 0.10 0.20

Déplacement [m]

Figure 35: Spectre de réponse et courbes de capacité dans chaque direction

ƒ Commentaire :

1) La faible capacité de déformation des murs dominés par le cisaillement et l’effet de site particulièrement
défavorable explique que ce petit immeuble ne résiste pas au séisme de dimensionnement.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 42/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

7.7 ETUDE DE SENSIBILITÉ


7.7.1 Classe de sol
La comparaison en fonction des classes de sol donne les résultats suivants :

Comparaison 1: classe de sol Comparaison 1: classe de sol


Direction X Direction Y
2.0 2.0

1.8 1.8
1.6 1.6
Facteur de conformité

1.48

Facteur de conformité
1.4 1.4
1.22
1.2 1.2
0.97 0.98 1.05
1.0
0.81 1.0 0.86
0.8 0.69
0.57 0.63 0.60 0.57 0.8 0.70 0.66
0.56 0.63
0.6 0.51 0.49 0.45 0.41 0.50 0.61 0.56 0.60
0.41 0.6 0.54 0.55
0.36 0.49
0.4 0.39 0.39
0.4 0.30
0.2
0.2
0.0
A B C D E Rocher Bord de Centre 0.0
plaine de A B C D E Rocher Bord de Centre
plaine plaine de plaine

Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements

Figure 36: Comparaison 1, classes de sol et microzonage

Dans la direction Y, la structure a une capacité de déformation suffisante seulement pour la classe de sol A et la zone
« rocher », alors qu’elle est toujours insuffisante selon X. La méthode des forces de remplacement permet de montrer que
le bâtiment est suffisamment résistant uniquement pour la zone « rocher » selon Y.
Comme l’inclinaison maximale des murs est proche de 0.4 % pour les parois dont le mode de rupture est dominé par le
cisaillement, la ductilité des murs est très faible. Pour les sols de qualité médiocre, qui provoquent de grands
déplacements, le coefficient de comportement de la méthode des forces de remplacement surestime cette ductilité.
Cependant, comme le facteur de comportement reste inférieur à un dans ces cas, ce coefficient n’est pas à remettre en
cause.

7.7.2 Module de rigidité


Le module de rigidité de la maçonnerie est défini comme pour les autres cas avec deux valeurs limites, à 50 % et à 100 %
de la valeur de dimensionnement, c'est-à-dire pour 1250 et 3500 MPa.

Comparaison 2: module de rigidité Comparaison 2: module de rigidité


Direction X Direction Y
2.5 2.0
1.80
1.8
2.0
Facteur de conformité

1.6 1.48
Facteur de conformité

1.4 1.27
1.5 1.2
1.31
1.05
1.05 1.0
0.98 0.85
1.0 0.74
0.81 0.79 0.8 0.70 0.73
0.71 0.70
0.63 0.57 0.60 0.58 0.61 0.60
0.56 0.54 0.6 0.51 0.47 0.50
0.5 0.41 0.41 0.36 0.39 0.39
0.4 0.30
0.2
0.0
A B C D E Rocher Bord de Centre 0.0
plaine de A B C D E Rocher Bord de Centre
plaine plaine de plaine

E,eff / E,0 = 0.5 E,eff / E,0 = 1.0 E,eff / E,0 = 0.5 E,eff / E,0 = 1.0

Figure 37: Comparaison 2, rigidité à l’état fissuré

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 43/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Comme pour le cas de la villa à Monthey, l’augmentation de la rigidité a peu d’influence sur la capacité de déformation du
bâtiment et ne suffit pas à atteindre un coefficient de comportement de 1. Des recherches sur ce paramètre seraient donc
peu utiles pour l’analyse de ce type de bâtiment.

7.7.3 Zone sismique


La comparaison selon les zones sismiques est effectuée pour la classe de sol D :

Comparaison 3: zone sismique Comparaison 3: zone sismique


Direction X, sol D Direction Y, sol D
2.0 2.0
Facteur de conformité

Facteur de conformité
1.5 1.5
1.18 1.21
1.10
1.0 1.0
0.84
0.66 0.73
0.50 0.45 0.50 0.49
0.5 0.41 0.41 0.45
0.34 0.5 0.39
0.31

0.0 0.0
Z1 Z2 Z3a Z3b Z1 Z2 Z3a Z3b
Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements Méthode basée sur les forces Méthode basée sur les déplacements

Figure 38: Comparaison 3, zones sismiques

Les résultats de cette comparaison sont sans doute les plus intrigants jusqu’à présent, puisque pour un sol D, qui
provoque de grands déplacements, la méthode des forces de remplacement surévalue toujours la capacité du bâtiment à
résister au séisme. Cela particulièrement dans la direction Y, pour la zone 1, où le facteur de conformité est inférieure à 1
selon la méthode basée sur les déplacements. Pour ce cas, le facteur de comportement q = 1.5 est surestimé et aucune
ductilité ne peut en réalité être admise.
Cependant, il est très étonnant qu’un bâtiment de cette taille, aussi régulier et bien rigidifié, ne résiste théoriquement pas à

un séisme en zone 1 et 2. Il est donc possible que la capacité de déformation δu soit sous-estimée.

7.7.4 Inclinaison maximale δu


Les résultats précédents nous incitent à étudier également les variations du paramètre δ u , qui représente la capacité de

déformation d’un mur. Cette valeur est calée sur des résultats d’essai et varie considérablement selon les auteurs. Pour
évaluer l’influence de ce paramètre, l’inclinaison à la rupture des murs dominés par le cisaillement est augmentée à 0.6 %,
puis à 0.8 %, à la place de la formule selon [Lan 2002] donnée au chapitre 3, qui donne des valeurs très proches de 0.4

%. Les résultats sont calculés pour chaque zone sismique, pour la classe de sol D. La valeur de δ u pour les murs dont le
mode de rupture est en flexion n’est pas modifiée, puisque pour le degré de dommage 4, c’est la rupture du premier mur
qui est déterminante pour la capacité du bâtiment.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 44/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Comparaison 4: inclinaison maximale Comparaison 4: inclinaison maximale


Direction X, sol D Direction Y, sol D
2.0 2.0
1.84

1.49
Facteur de conformité

1.5

Facteur de conformité
1.5
1.36
1.18
1.07
1.0
1.0
0.77 0.84 0.81
0.63 0.63 0.64
0.51 0.53 0.63
0.50 0.50 0.50 0.51
0.5 0.41 0.43
0.34 0.5 0.39 0.40
0.31

0.0
0.0
Z1 Z2 Z3a Z3b Z1 Z2 Z3a Z3b
delta,u = 0.4 % delta,u = 0.6 % delta,u = 0.8 % delta,u = 0.4 % delta,u = 0.6 % delta,u = 0.8 %

Figure 39: Comparaison 4, inclinaison maximale des murs dominés pas la résistance au cisaillement

Les résultats montrent que le facteur de conformité augmente, mais pas suffisamment pour assurer la sécurité structurale
face au séisme pour les zones 2 et 3. Ce paramètre a donc une influence, mais il ne suffit pas à expliquer les faibles
résultats de la méthode en déplacement pour ce cas.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 45/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

8 Synthèse

8.1 RÉSUME DES RÉSULTATS DES OUVRAGES ÉTUDIÉS


Les quatre ouvrages étudiés sont résumés dans le tableau ci-dessous :

Villa Propéraz Villa Troistorrents Villa Monthey Immeuble Monthey


Zone 3a 3a 3a 3a
Caractéristiques

Classe de sol E A rocher bord de plaine


Nombre d'étages 2 2 3 4
Surface par étage 78 m2 190 m2 72 m2 290 m2
4
I,x [m ] 5.78 1.67 1.66 15.42
I,y [m4] 2.14 14.16 1.19 9.56
αMBF 0.41 0.39 1.14 0.45
Sens X

αMBD,DG4 2.43 1.79 1.87 0.41


Résultats

αMBD,DG5 3.49 2.47 3.45 0.41


αMBF 0.23 0.56 0.61 0.49
Sens Y

αMBD,DG4 1.30 2.87 1.48 0.39


αMBD,DG5 1.30 3.98 2.17 0.39
Vérification ok ok ok KO
Tableau 22: Synthèse des résultats

Commentaires :
ƒ Le nombre d’étages tient compte des combles, dont la masse est très faible.
ƒ « MBF » signifie méthode basée sur les forces et « MBD » méthode basée sur les déformations.
ƒ La résistance des trois villas n’est pas suffisante si l’analyse se limite à la méthode des forces de remplacement. Par
contre, la méthode basée sur les déformations permet de montrer que ces ouvrages ont en réalité une capacité de
déformation suffisante pour le séisme de dimensionnement. De plus, les facteurs de conformité sont largement
supérieurs à 1, ce qui donne une marge de sécurité supplémentaire, compte tenu des incertitudes liées à la méthode.

ƒ Le facteur de conformité pour le degré de dommage 5, dit « de quasi effondrement », est rappelé pour information et
pour montrer l’éventuelle réserve disponible suite à la rupture du premier mur. Mais il n’est pas recommandé de se
baser sur ces valeurs pour effectuer un dimensionnement parasismique.

ƒ Bien que nous donnions ces résultats avec deux chiffres significatifs, il s’agit de méthodes d’approximation qui
reposent sur de nombreuses hypothèses et incertitudes. Pour décider de renforcer ou non la structure, il convient
donc d’effectuer un jugement plus qualitatif sur les ruptures attendues et les dommages qu’elles peuvent provoquer à
la structure porteuse et aux éléments non porteurs.

ƒ Bâtiment à Monthey : ce bâtiment de 4 étages est le seul qui nécessite un renforcement. Même s’il est régulier est
bien contreventé, les murs en maçonnerie prévus ne sont pas suffisant pour la zone particulièrement défavorable de
bord de plaine définie par le microzonage spectrale de Monthey. De plus, il a été montré qu’il faudrait renforcer ce
bâtiment également s’il était situé en zone 2, sur une classe de sol D ou E. Cela est cependant probablement
rarement le cas en pratique pour les ouvrages de ce type. Il faut tout de même relever que pour un bâtiment de cette
taille, il est rare de n’avoir aucun mur en béton armé dans la structure porteuse. Avant de procéder à un renforcement
de la structure à l’aide de refends, il serait donc intéressant d’étudier la capacité de déformation effective du bâtiment
en tenant compte par exemple du noyau d’ascenseur et de quelques autres murs en béton armé, qui n’ont pas
d’armature particulière pour le cas de charge séisme.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 46/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

ƒ Villa à Monthey : l’étude paramétrique montre que la zone « rocher » est un cas particulier et qu’il n’est pas possible
de généraliser la résistance de ce type de villa. En effet, sa capacité de déformation n’est suffisante que pour la zone
« rocher » et la classe de sol A, en zone 3a. Pour les autres classes de sol des zones 3a et 3b, un renforcement de la
structure est nécessaire. Pour les zones 1 et 2, seule la classe de sol A a été étudiée mais, quelque soient les
résultats, il paraît inutile de prévoir davantage de contreventements pour ce type de villa dans ces zones.

ƒ Villa à Troistorrents : la classe de sol sur laquelle est fondée cette villa est également un cas particulièrement
favorable. Mais, contrairement à la villa de Monthey, l’étude de sensibilité montre que la structure porteuse est
suffisante pour les autres classes de sol en zone 3a et 3b, dans la direction Y.

Dans la direction X, il faudrait tout de même ajouter quelques éléments en maçonnerie pour atteindre la résistance
nécessaire pour les sols plus défavorables. La somme des inerties dans cette direction montre d’ailleurs cela avec
évidence, sans qu’il y ait besoin de calculs sophistiqués. Sur cette base, on peut imaginer qu’un ingénieur
expérimenté puisse conseiller l’architecte sur les murs à ajouter ou à prolonger afin d’obtenir une valeur de la somme
des inerties qu’il juge suffisante, sans avoir à recourir à une vérification complète de l’ouvrage.

Comme la surface d’étage de cette villa est déjà considérable, elle fait en quelque sorte figure de cas limite pour une
villa de deux étages en zone 3.

Ces considérations ne sont cependant pas valables pour la région couverte par le microzonage de Monthey, où les
facteurs de conformité sont nettement au-dessous de 1, dans les deux directions. Pour cette région, une meilleure
connaissance du comportement de la maçonnerie serait particulièrement utile, afin de procéder à des renforcements
réalistes par rapport au risque.

ƒ Villa à Propéraz : cette villa traditionnelle est représentative d’un grand nombre de villas individuelles construites
dans cette région et dans le reste du Valais. Comme les comparaisons selon les classes de sols et les zones
sismiques montrent que la structure en maçonnerie est suffisante pour résister au séisme de dimensionnement, y
compris pour les microzonages, alors que la méthode des forces de remplacement n’y parvient pas, on peut en
conclure que les villas relativement régulières, de deux étages sur sous-sol et de taille moyenne ne nécessitent pas
de vérification au séisme en zones 3a et 3b.

8.2 INTÉRÊT DE LA MÉTHODE BASÉE SUR LES DÉFORMATIONS POUR LES VILLAS DE DEUX ÉTAGES
Une moyenne des résultats obtenus pour chaque direction, pour toutes les classes de sol, pour les villas de deux étages,
c’est-à-dire Propéraz et Troistorrents, est effectuée pour les zones 3a et 3b :

comparaison selon la classe de sol


Zone 3a
A B C D E moyenne
α,MBF 0.46 0.38 0.40 0.34 0.33 0.38
α,MBD 2.50 1.91 2.12 1.79 1.65 1.99
α,MBD / α,MBF 5.42 4.98 5.28 5.25 5.02 5.19
écart-type 0.91 0.96 1.46 1.71 1.00 1.21
Tableau 23: Moyenne des facteurs de conformité, zone 3a

comparaison selon classe de sol


Zone 3b
A B C D E moyenne
α,MBF 0.37 0.31 0.33 0.28 0.27 0.31
α,MBD 2.08 1.57 1.74 1.47 1.36 1.65
α,MBD / α,MBF 5.55 5.04 5.36 5.32 5.08 5.27
écart-type 0.59 1.30 1.58 1.55 0.65 1.13
Tableau 24: Moyenne des facteurs de conformité, zone 3b

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 47/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Les résultats montrent qu’en moyenne, la méthode des déplacements permet d’accroître de 5 fois le facteur de conformité
obtenu avec la méthode des forces. Comme l’écart type est proche de 1, on peut en déduire qu’un facteur 3 à 4 est une
valeur sur laquelle on peut compter avant de débuter une analyse basée sur les déplacements.

Microzonage comparaison selon l'effet de site


Monthey Bord de plaine Centre de plaine moyenne Rocher
α,MBF 0.35 0.44 0.39 0.78
α,MBD 1.59 1.75 1.67 3.41
α,MBD / α,MBF 4.55 3.97 4.26 4.39
écart-type 1.88 0.98 1.43 1.21

Tableau 25: Moyenne des facteurs de conformité, microzonage de Monthey

Pour la région de Monthey, on peut escompter accroître d’environ 3 le facteur de conformité calculé à l’aide de la méthode
des forces de remplacement.

8.3 COEFFICIENT DE COMPORTEMENT


Comme nos résultats montrent que la capacité de déformation des murs en maçonnerie est dans la plupart des cas sous-
estimée avec la méthode des forces de remplacement, le coefficient de comportement q pourrait en réalité être augmenté.
Pour évaluer la valeur nécessaire que doit prendre q pour obtenir un facteur de conformité supérieur à 1, une
comparaison est effectuée pour la villa de Monthey. Cet ouvrage se prête particulièrement bien à cette analyse car il est
situé dans la zone « rocher », qui provoque de faibles déplacements. Selon les résultats du paragraphe 7.6, on obtenait
un facteur de réduction de la force élastique de R=1.99 et on obtenait un facteur de conformité de 1.48 avec la méthode
des déplacements. On va donc calculer le facteur de conformité avec la méthode des forces pour q= 1.5, 2 et 2.5 :

Méthode basée sur les forces: coefficient de


comportement
2.0
1.90
1.8
Facteur de conformité

1.6
1.52
1.4
1.2
1.14
1.0 1.02
0.8 0.82
0.6 0.61
0.4
0.2
0.0
1.5 2 2.5

Coefficient de comportement q

Direction X Direction Y

Figure 40: Augmentation du coefficient de comportement

On remarque que dans la direction Y, il faudrait admettre q=2.5 pour vérifier la résistance de la structure. Ce résultat n’est
en fait pas très surprenant. En effet les normes européennes permettent en effet depuis peu de choisir un coefficient de
comportement q entre 1.5 et 2.5 pour la maçonnerie, en fonction du degré de surrésistance (« overstrength ratio »). Ce
paramètre dépend de certaines caractéristiques de l’ouvrage, telles que la régularité, la rigidité, etc. ainsi que
d’appréciations plus qualitatives. [Mag 06]

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 48/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Une démarche semblable n’est pas autorisée selon la norme SIA 261, mais permettrait de mieux correspondre au
comportement attendu de la maçonnerie en cas de séisme, tant par rapport aux méthodes non linéaires que par rapport
aux essais et aux enseignements tirés du passé. Mais les résultats que nous avons obtenus pour le bâtiment de Monthey
montrent que q ne peut pas toujours être augmenté et que les critères pour les définir sont complexes à déterminer.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 49/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

9 Conclusion
Au terme de ce travail, il ressort que, contrairement aux idées reçues, les constructions en maçonnerie peuvent avoir une
certaine capacité de déformation. Alors qu’une méthode élastique linéaire ne permet pas d’en tenir compte et ne satisfait
donc pratiquement jamais les critères de résistance selon les normes SIA, l’application d’une méthode basée sur les
déformations montre au contraire que certaines catégories d’ouvrages ne nécessitent pas de renforcements de la
structure pour faire face au séisme de dimensionnement.
Ces ouvrages sont principalement les villas individuelles de deux étages sur sous-sol, situées en zone 3a et 3b. Comme
une méthode non linéaire est astreignante et ne se justifie pas dans ces cas, on peut admettre que si la villa est régulière
en plan et en élévation, qu’elle a un nombre de murs suffisant et correctement répartis et qu’elle a une surface d’étage
2
d’environ 100 m , alors il n’y a pas besoin d’effectuer de vérifications. Cela est également valable lorsque le sous-sol est
partiellement enterré, de manière symétrique. Il s’agit donc d’un grand nombre de villas. Par ailleurs, comme on l’a vu, le
matériau utilisé peut être indifféremment des briques en béton ou des briques thermiques en argile, de type AmbioTherm
par exemple.
Pour les cas limites, il serait utile qu’un ingénieur ou un architecte puisse évaluer aisément la résistance d’un projet de
villa en maçonnerie face au séisme, sans avoir à recourir à des méthodes de calcul élaborées. Pour ce faire, il pourrait
être judicieux de créer des abaques de dimensionnement pour les villas de deux étages qui, à partir de la surface d’un
étage et de la classe de sol, donne la longueur totale des murs nécessaires. Alors que pour la méthode des forces de
remplacement, la caractéristique principale est l’inertie des murs, qui représente la rigidité de la structure, la longueur
totale des murs est plus représentative pour les bâtiments en maçonnerie analysés selon une méthode en déplacement.
En effet, un seul grand mur conduirait à une inertie très grande, mais la résistance n’augmente pas proportionnellement.
Ainsi, la meilleure caractéristique de la résistance est certainement la longueur du mur. L’effort normal agissant sur le mur
est en fait le paramètre principal de la résistance latérale des murs en maçonnerie, mais il varie relativement peu pour les
villas traditionnelles.
La capacité de déformation des villas et bâtiments de trois étages en zone 2 et 3 ne peut, en l’état actuel des
connaissances, pas être prouvée dans tous les cas. Comme l’expérience montre que ces ouvrages ne devraient pas
s’effondrer en cas de séisme, même majeur, un certain nombre de recherches restent à faire pour réduire la marge de
sécurité admise sur quelques paramètres. Selon l’étude paramétrique effectuée, il en résulte qu’une des principales
inconnues est la valeur de réduction de la rigidité à l’état fissuré. Concrètement, il s’agit de savoir quel pourcentage de Exd
admettre dans le calcul des déformations. L’inclinaison maximale des murs à la rupture est également un paramètre
primordial. Par ailleurs, les élancements limites vis-à-vis des risques de rupture hors plan sont encore mal connues et
probablement sous-estimée.
L’application d’une méthode basée sur les déformations est donc un excellent outil d’analyse des structures en
maçonnerie, mais cela ne doit pas faire oublier les grandes incertitudes inhérentes aux analyses liées au cas de charge
« séisme ». Notamment, l’utilisation des spectres de réponse peut sous-estimer les accélérations et demandes maximales
durant un séisme, puisqu’il s’agit de courbes enveloppes. Dans le dimensionnement de nouveaux bâtiments, il convient
donc de garder à l’esprit qu’une capacité de redistribution supplémentaire des efforts est souhaitable. Concrètement, pour
les ouvrages en maçonnerie, il peut s’agir des petits éléments en béton armé, présents même pour une villa, que l’on a
négligé notre l’analyse, mais qui permettent en réalité d’améliorer la capacité de déformation de la structure.

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 50/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE

Bibliographie

[Bac 02] Bachmann H., Erdbebensicherung von Bauwerken, Birkhäuser Verlag, Berlin, 2002.
[BL 02] Bachmann H., Lang K., Zur Erdbebensicherung von Mauerkwerksbauten, IBK, ETH, Zürich, 2002.
[DW 07] Dazio A., Wenk T., Erdbebensicherung von Bauwerken II, Polycopié du cours, ETH, Zürich, 2007.
[EC6] Comité européen de normalisation, Eurocode 6: Bemessung und Konstruktion von Mauerwerksbauten,
prEN 1999-1, Bruxelles, 2004.
[EC8.1] Comité européen de normalisation, Eurocode 8: Design of structures for earthquake resistance, Part 1:
General rules, seismic actions and rules for buildings, prEN 1998-1, Bruxelles, 2003.
[EC8.3] Comité européen de normalisation, Eurocode 8 : Calcul des structures pour leur résistance aux
séismes, Partie3 : Evaluation et modernisation des bâtiments, prEN 1998-3, Bruxelles, 2004.
[Lan 02] Lang K., Seismic Vulnerability of Existing Buildings, IBK, thèse ETH, Zürich, 2002.
[Les 06] Lestuzzi P., Dimensionnement parasismique, Polycopié EPF, Lausanne, 2006.
[Mag 06] Magenes G., Masonry building design in seismic areas: recent experiences and prospects from a
st
European standpoint, Keynote Address K9, 1 ECEES, Genève, 2006.
[SIA 261] Société Suisse des ingénieurs et architectes, Norme SIA 261 : Actions sur les structures porteuses,
Zürich, 2003.
[SIA 266] Société Suisse des ingénieurs et architectes, Norme SIA 266 : Construction en maçonnerie, Zürich,
2003.
[SIA D0171] Bachmann H. et al., Documentation SIA D 0171 : Erdbebengerechter Entwurf und
Kapazitätsbemessung eines Gebäudes mit Stahlbetontragwänden, Société Suisse des ingénieurs et
architectes, Zürich, 2002.
[SIA D0191] Lestuzzi P. et al., Documentation SIA D 0191 : Dimensionnement parasismique, Société Suisse des
ingénieurs et architectes, Zürich, 2004.
[Sch 05] Schwarz J., Erdbebensicherheit im Mauerwerksbau, Swissbrick, Zürich, 2005.
[www Crealp] www.crealp.ch (Centre de recherche pour l’environnement alpin, Sion)

Annexes

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Page 51/51


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

Annexe A : Villa à Propéraz

A1 : Plans d’architecte
A2 : Vue en plan étage de vérification
A3 : Note de calcul, cas de base
A4 : Note de calcul, étude de sensibilité

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

A1 : PLANS D’ARCHITECTE

Situation Rez-de-chaussée

Façade Sud

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

Façade Nord

Façade Ouest

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


Projet de semestre 29.05.2008 Projet de semestre 29.05.2008

Villa à Propéraz 4. Calcul des masses par étage


1. Données du projet 4.1 Charges utiles

1.1 Paramètres sismiques Charges par


Etage Surface [m2] Catégorie Charges [kN] Surface [m2] Catégorie Charges [kN]
étage[kN]
Lieu: Troistorrents 0 x 0.00 x 0.00 0
Altitude [m]: 730 Param. spectre Toit x 0.00 x 0.00 0
Classe d'ouvrage: 1 γ,f = 1.0 S= 1.40 Rez 78 A1 46.80 x 0.00 47
Zone sismique: 3a a,gd = 1.3 m/s2 T,B = 0.15 Encastrement x x x x x x x
Classe de sol: E T,C = 0.50 Total 47
Microzonage Non Zone entre de la plaine T.D = 2.00
Coeff. de comportement 1.5 4.2 Charges permanentes SIA 261 5.2.2 und 260 A.A Tab.2

1.2 Géometrie Poids propre G 2


Epaisseur [m] Masse vol. [kN/m3] γg γg · G [kN/m ]
[kN/m2]
Toit Couverture - tuiles 0.05 14.00 0.70 1.00 0.70
Longueur Lx 9.78 m Hauteur d'étage Hauteur de Hauteur totale
Etage Isolation thermique + étanchéité 0.05 2.00 0.10 1.00 0.10
Largeur Ly 7.98 m réelle calcul h,s [m] z,i [m]
Lattage et contre lattage 0.20 1.00 0.20
Nombre d'étages 2
Neige 0.00
Nombre de sous-sol 1
Total toit : 1.00
Hauteur du bâtiment (sur ss) 5.40 m Toit 3.44 2.70 5.40
Surface d'étage 78 m2 Rez 2.70 2.70 2.70
Plancher Dalle BA 0.20 25.00 5.00 1.00 5.00
Hauteur d'étage moyenne h,s 2.70 m Total 6.14 5.40
Isolation 0.03 3.00 0.09 1.00 0.09
Chape + revêtement 0.08 22.00 1.76 1.00 1.76
2. Caractéristiques mécaniques de la maçonnerie Total plancher : 6.85

Maçonnerie type MB Maçonnerie type MC Maçonnerie Ambiotherm Charge par mètre Charge répartie G
Longueur [m] γg γg · G [kN/m2]
Selon SIA 266 Selon SIA 266 Selon fabricant [kN/m'] [kN/m2]
f,xk 7 MPa f,xk 7 MPa f,xk 4 MPa Murs façades maçonnerie 23.00 9.00 2.65 1.00 2.65
f,yk 2.1 MPa f,yk 3.5 MPa f,yk 1.2 MPa Murs porteurs intérieurs maçonnerie 9.00 7.00 0.81 1.00 0.81
γ,M 2 γ,M 2 γ,M 2 Murs BA 0.00 12.00 0.00 1.00 0.00
f,xd 3.5 MPa f,xd 3.5 MPa f,xd 2 MPa Galandages 10.00 2.70 0.35 1.00 0.35
f,yd 1.05 MPa f,yd 1.75 MPa f,yd 0.6 MPa Total éléments verticaux: 3.81
E,xk 7000 MPa E,xk 7000 MPa E,xk 5000 MPa
Total charges permanentes (plancher + éléments verticaux) [kPa] 10.66
E,xd 3500 MPa E,xd 3500 MPa E,xd 2500 MPa
G,xk 1400 MPa G,xk 1400 MPa G,xk 1000 MPa 4.3 Répartition des masses par étage
μ,d 0.6 μ,d 0.6 μ,d 0.6
v,mk 0.5 MPa v,mk 0.5 MPa v,mk 0.5 MPa Eléments verticaux Masses
Charges permanentes Charges Masses pour
Etage Surface [m2] effectives
planchers [kN/m2] [kN/m2] 1) utiles [kN] calcul [kN]
3. Position et géométrie des murs [kN]
Toit 1.00 3.43 78 0 345 345
Sens longitudinal X Rez 6.85 6.85 78 47 1115 1115
Mur Nombre l,w [m] t,w [m] I,y [m4] y,i [m] h,p [m] h,w / t,w H,tot / l,w Encastrement x x x x 0.0 0.0
MX1 2 2.96 0.18 0.78 0.00 2.50 13.9 1.82 Total 1461 1461
MX2 1 2.86 0.15 0.29 5.60 2.50 16.7 1.89 1)
Les masses des éléments verticaux sont partagés par moitié sur la dalle supérieure et la dalle inférieure. [Bac02a,s.163]
MX3 1 1.33 0.15 0.03 5.60 2.50 16.7 4.06
MX4 1 6.68 0.18 4.47 7.80 2.50 13.9 0.81
MX5 1 2.42 0.18 0.21 7.80 2.50 13.9 2.23
Σ= 5.78

Sens transversal Y
Mur Nombre l,w [m] t,w [m] I,x [m4] x,i [m] h,p [m] h,w / t,w H,tot / l,w
MY1 1 0.62 0.18 0.00 0.00 2.50 13.9 8.71
MY2 1 1.02 0.18 0.02 0.00 2.50 13.9 5.29
MY3 1 2.20 0.15 0.13 4.04 2.50 16.7 2.45
MY4 1 2.20 0.15 0.13 7.71 2.50 16.7 2.45
MY5 1 4.95 0.18 1.82 9.60 2.50 13.9 1.09
MY6 1 1.35 0.18 0.04 9.60 2.50 13.9 4.00
Σ= 2.14
5. Efforts normaux dans les parois Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MY1 N,decke Normalkraft [kN] la surface
Nach SIA D 0191 s. 78 MN [kNm]
N,decke = Normalkraft aus Deckenauflager = Sp * q,p + Sb * q,b
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] [m]
q,T = Eigenlast der Tragwand pro Meter = Stockwerkshöhe * Wanddicke * 25 kN/m3 = 2.56 m * b,w * 25 kN/m3 Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 0.62
e,s = excentricité entre la surface d'influence et le point d'application de l'effort normal sur le mur
0.00 3.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0
M,N = e,s x N,decke Moment dû à e,s
0.00 3.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0
Masse volumique maçonnerie 18 kN/m3
Toit 5.40 3.00 1.00 0.00 3.0 8.1 0.0 3 0.0 0
Rez 2.70 3.00 6.85 6.85 20.6 8.1 5.0 29 0.0 0
Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der Encastr. 0.00 3.00 6.85 0.00 8.1 5.0 34 0.0 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX1 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
Somme 24 10 34 0
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon [m] [m]
Meter [kN/m'] Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b Lasten [kN/m2]
Etage z,i [m] q,T 2.96 [m2] Tragwand N,g [kN] Excentricité de
MY2 N,decke Normalkraft [kN] la surface
0 10.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0 MN [kNm]
0 10.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0 [kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m]
Toit 5.40 10.00 1.00 0.00 10.0 8.1 0.0 10 0.0 0 Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 1.02
Rez 2.70 10.00 6.85 6.85 68.5 8.1 24.0 102 0.0 0
Encastr. 0.00 10.00 6.85 0.00 8.1 24.0 126 0.0 0 0.00 2.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0
Somme 79 48 126 0 0.00 2.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0
Toit 5.40 2.00 1.00 0.00 2.0 8.1 0.0 2 0.0 0
Rez 2.70 2.00 6.85 6.85 13.7 8.1 8.3 24 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Encastr. 0.00 2.00 6.85 6.85 8.1 8.3 32 0.0 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN] Summe 16 8 24 0
MX2 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Meter [kN/m'] [m]
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der
Etage z,i [m] q,T 2.86 Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MY3 N,decke Normalkraft [kN] la surface
0.00 5.00 0.00 0.00 0.0 6.75 0.0 0 0.0 0 MN [kNm]
0.00 5.00 0.00 0.00 0.0 6.75 0.0 0 0.0 0 [kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m]
Toit 5.40 5.00 1.00 0.00 5.0 6.75 0.0 5 0.0 0 Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Rez 2.70 5.00 6.85 6.85 34.3 6.75 19.3 59 0.0 0 Etage z,i [m] q,T 2.20
Encastr. 0.00 5.00 6.85 0.00 6.75 19.3 78 0.0 0 0.00 2.00 0.00 0.00 0.0 6.75 0.0 0 0.0 0
Summe 39 19 59 0 0.00 2.00 0.00 0.00 0.0 6.75 0.0 0 0.0 0
Toit 5.40 2.00 1.00 0.00 2.0 6.75 0.0 2 0.0 0
Rez 2.70 2.00 6.85 6.85 13.7 6.75 14.9 31 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Encastr. 0.00 2.00 6.85 6.85 6.75 14.9 45 0.0 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN] Summe 16 15 31 0
MX3 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m]
Meter [kN/m'] Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b Lasten [kN/m2]
Etage z,i [m] q,T 1.33 [m2] Tragwand N,g [kN] Excentricité de
0.00 9.00 0.00 0.00 0.0 6.75 0.0 0 0.0 0 MY4 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
0.00 9.00 0.00 0.00 0.0 6.75 0.0 0 0.0 0 [kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw [m]
Toit 5.40 9.00 1.00 0.00 9.0 6.75 0.0 9 0.0 0 Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Rez 2.70 9.00 6.85 6.85 61.7 6.75 9.0 80 0.0 0 Etage z,i [m] q,T 2.20
Encastr. 0.00 9.00 6.85 0.00 6.75 9.0 89 0.0 0 0.00 2.00 0.00 0.00 0.0 6.75 0.0 0 0.0 0
Summe 71 9 80 0 0.00 2.00 0.00 0.00 0.0 6.75 0.0 0 0.0 0
Toit 5.40 2.00 1.00 0.00 2.0 6.75 0.0 2 0.0 0
Rez 2.70 2.00 6.85 6.85 13.7 6.75 14.9 31 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der
Encastr. 0.00 2.00 6.85 6.85 6.75 14.9 45 0.0 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX4 N,decke Normalkraft [kN] la surface Summe 16 15 31 0
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw [m]
Meter [kN/m'] Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b Lasten [kN/m2]
Etage z,i [m] q,T 6.68 [m2] Tragwand N,g [kN] Excentricité de
MY5 N,decke Normalkraft [kN] la surface
0.00 4.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0 MN [kNm]
0.00 4.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0 [kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m]
Toit 5.40 4.00 1.00 0.00 4.0 8.1 0.0 4 0.0 0 Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Rez 2.70 4.00 6.85 6.85 27.4 8.1 54.1 86 0.0 0 Etage z,i [m] q,T 4.95
Encastr. 0.00 4.00 6.85 0.00 8.1 54.1 140 0.0 0 0.00 9.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0
Summe 31 54 86 0 0.00 9.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0
Toit 5.40 9.00 1.00 0.00 9.0 8.1 0.0 9 0.0 0
Rez 2.70 9.00 6.85 6.85 61.7 8.1 40.1 111 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Encastr. 0.00 9.00 6.85 6.85 8.1 40.1 151 0.0 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN] Summe 71 40 111 0
MX5 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[kN] Eigenlast pro
Länge Tragwand Lw
Nd d'influence e,s
Meter [kN/m'] [m]
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Etage z,i [m] q,T 2.42 Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
0.00 3.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0 MY6 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
0.00 3.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0 [kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] [m]
Toit 5.40 3.00 1.00 0.00 3.0 8.1 0.0 3 0.0 0 Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Rez 2.70 3.00 6.85 6.85 20.6 8.1 19.6 43 0.0 0 Etage z,i [m] q,T 1.35
Encastr. 0.00 3.00 6.85 6.85 8.1 19.6 63 0.0 0 0.00 3.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0
Summe 24 20 43 0 0.00 3.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0
Toit 5.40 3.00 1.00 0.00 3.0 8.1 0.0 3 0.0 0
Rez 2.70 3.00 6.85 6.85 20.6 8.1 10.9 34 0.0 0
Encastr. 0.00 3.00 6.85 6.85 8.1 10.9 45 0.0 0
Somme 24 22 45 0
6. Calcul de la féquence fondamentale
7. Calcul des efforts de dimensionnement
6.1 Calcul de la fréquence fondamentale selon SIA 261 16.5.2.3:
7.1 Force horizontale de remplacement due au séisme
T1 = Ct * H 0.75 = 0.20 s avec Ct = 0.05 H= 6.14 m
Masse totale [kN]: Mtot = Σmj=Σ(Gk+ΣΨ2 x Qk) = 1461 kN
6.2 Calcul avec le quotient de Rayleigh
F,dx = Sdx * Mtot = 443 kN
Materiau déterminant MB,MC Nombre d'étages: 2 F,dy = Sdy * Mtot = 443 kN
Module d'élasticité E,xk 3.5 Gpa Masse totale: 146 t
Hauteur d'étage h,s 2.70 m 7.2 Répartition de la force de remplacement à chaque étage

Rigidités effective à l'état fissuré: 50 % de l'état non fissuré selon X Etage hi [m] Zi [m] m,i [kN] Fdi,x [kN] Fdi,y [kN]
0 0.00 6.14 0 0 0 [SIA 261 16.5.2.5]
50 % de l'état non fissuré selon Y
0 0 6.14 0 0 0
Toit 3.44 6.14 345 183 183
Calcul de la période:
Rez 2.7 2.70 1115 260 260 ΣZj(Gk+ΣΨ2 x Qk)j= 5131
Σ 1461 443 443 h,0 = 3.51 m
3
Direction X
Eieff / Eig
Iy [m4]
h / 6EI ΣFj*dj Σmj*dj2 fx Tx
[%] [m/N] [Nm] [Kgm2] [Hz] [s] 7.3 Excentricités
Non fissuré 100 5.78 1.6E-10 1.4E-08 1.7E-12 14.57 0.07
Fissuré 50 2.89 3.2E-10 2.8E-08 6.7E-12 10.30 0.10 Position du centre de masse M:

X,M= 4.8 m avec X,M=ΣXi Ai/A


Eieff / Eig h3 / 6EIΣFj*dj Σmj*dj2 fy Ty Y,M= 3.9 m Y,M=ΣYi Ai/A
Direction Y Ix [m4]
[%] [m/N] [Nm] [Kgm2] [Hz] [s]
Non fissuré 100 2.14 4.4E-10 3.8E-08 1.2E-11 8.87 0.11 Position du centre de rigidité S:
Fissuré 50 1.07 8.8E-10 7.5E-08 4.8E-11 6.27 0.16
X,S= 9.05 m avec X,S=Σ(IixXi)/ΣIix
6.3 Valeurs spectrales de dimensionnement Y,S= 6.63 m Y,S=Σ(IiyYi)/ΣIiy

Spectres de dimensionnement: (selon SIA 261) Excentricités effectives:

Période selon SIA 261(38) T 0.20 Sd 0.303 [-] e,x = X,M - X,S = -4.25 m valeur abs. : 4.25
Période selon le quotient de Tx 0.10 Sd,x 0.239 [-] e,y = Y,M - Y.S = -2.73 m valeur abs. : 2.73
Rayleigh Ty 0.16 Sd,y 0.303 [-]
Excentricités de dimensionnement:
Fréquence
Choix Direction X: Ly = 7.98 m
Comparaison Sd SIA 261 Rayleigh
e,dy sup = 1.5e,y + 0.05Ly = 3.36 m
Sd,x Sd,y Sd,x Sd,y Sd,x Sd,y
e,dy inf = 0.5e,y - 0.05Ly = 0.97 m
Grundschwingzeit T 0.20 0.20 0.10 0.16 0.10 0.16
Bemessungsspektrum Sd [-] 0.303 0.303 0.239 0.303 0.303 0.303
Direction Y: Lx = 9.78 m
e,dx sup = 1.5e,x + 0.05Lx = 4.57 m
Spectre de dimensionnement e,dx inf = 0.5e,x - 0.05Lx = 1.64 m
0.35

0.30
Accélération spectrale [-]

Sdx Sdy
0.25

0.20

0.15

0.10

0.05

0.00
0.01 0.1 1 10
Période [s]
Spectre de dimensionnement, sol de classe E
Tx selon Rayleigh
Ty selon Rayleigh
7.4 Répartition des efforts sur chaque mur

Direction X:

X MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Fdx
Smax,x 0.506 0.072 0.007 0.665 0.032 0.000 0.000 0.000 0.000 0.000 0.002 0.010 0.048 0.013 -0.021 0.000 0.000 0.000 0.000 0.000
0 6.14 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 6.14 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Toit 6.14 93 13 1 122 6 0 0 0 0 0 0 2 9 2 -4 0 0 0 0 0 183
Rez 2.70 131 19 2 173 8 0 0 0 0 0 1 3 12 3 -5 0 0 0 0 0 260
Vd,max 224 32 3 295 14 0 0 0 0 0 1 5 21 6 -9 0 0 0 0 0 568
Nd,EG 102 59 80 86 43 47 31 47 47 63 29 24 31 31 111 34 47 63 31 39
Md,max 923 132 13 1214 58 0 0 0 0 0 4 19 88 23 -38 -1 0 0 0 0

Direction Y:

Y MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Fdy
Smax,y 0.505 0.029 0.003 -0.184 -0.009 0.000 0.000 0.000 0.000 0.000 0.005 0.022 0.127 0.080 0.814 0.017 0.000 0.000 0.000 0.000
0 6.14 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 6.14 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Toit 6.14 92 5 1 -34 -2 0 0 0 0 0 1 4 23 15 149 3 0 0 0 0 183
Rez 2.70 131 8 1 -48 -2 0 0 0 0 0 1 6 33 21 212 4 0 0 0 0 260
Vd,max 224 13 1 -81 -4 0 0 0 0 0 2 10 56 35 361 7 0 0 0 0 471
Nd,EG 102 59 80 86 43 47 31 47 47 63 29 24 31 31 111 34 47 63 31 39
Md,max 922 54 5 -335 -16 0 0 0 0 0 9 39 233 145 1487 30 0 0 0 0

Efforts internes dans chaque mur:

MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
nbre [-] 2 1 1 1 1 0 0 0 0 0 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0
h,s [m] 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70
Nxd,3 [kN] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Nxd,2 [kN] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Nxd,1 [kN] 10 5 9 4 3 6 4 6 6 8 3 2 2 2 9 3 6 8 4 5
Nxd,rez [kN] 102 59 80 86 43 47 31 47 47 63 29 24 31 31 111 34 47 63 31 39
Vd,3 [kN] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Vd,2 [kN] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Vd,1 [kN] 46 13 1 122 6 0 0 0 0 0 1 4 23 15 149 3 0 0 0 0
Vd,rez [kN] 112 32 3 295 14 0 0 0 0 0 2 10 56 35 361 7 0 0 0 0
M,N rez [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,3 [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,2 [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,1 [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,rez [kNm] 125 36 4 328 16 0 0 0 0 0 2 11 63 40 405 8 0 0 0 0
8. Résistance latérale selon la méthode basée sur les forces
8.1 Résistance à la base des murs, direction X

Direction X
Murs MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 Σ
Type MC MC MC MC MC
Nombre 2 1 1 1 1 6
Joints vert. remplis oui oui oui oui oui
t,w m 0.18 0.15 0.15 0.18 0.18
l,w m 2.96 2.86 1.33 6.68 2.42
f,xd Mpa 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5
f,yd MPa 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625
N,xd,rez kN 102 59 80 86 43
Mz1d,rez kNm 0 0 0 0 0
Vd,rez kN 112 32 3 295 14 568
V,Rd,SIA266+ 56 32 18 51 20 232
V,Rd,S kN 68 47 39 104 42 367
V,Rd,R kN 53 30 17 103 19 274
V,Rd / V,d [-] 0.50 0.99 5.53 0.17 1.42 0.41
Vérif V,Rd,SIA>Vd KO KO ok KO ok KO

Mode de rupture: flexion

8.2 Résistance à la base des murs, direction Y

Direction Y
Murs MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10 Σ
Type MC MC MC MC MC MC
Nombre 1 1 1 1 1 1 6
Joints vert. remplis oui oui oui oui oui oui
t,w m 0.18 0.18 0.15 0.15 0.18 0.18
l,w m 0.62 1.02 2.2 2.2 4.95 1.35
f,xd Mpa 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5
f,yd MPa 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625
N,xd,rez kN 29 24 31 31 111 34
Mz1d,rez kNm 0 0 0 0 0 0
Vd,rez kN 2 10 56 35 361 7 471
V,Rd,SIA266+ 3 5 13 13 66 9 109
V,Rd,S kN 17 20 31 31 93 27 218
V,Rd,R kN 3 4 12 12 97 8 137
V,Rd / V,d [-] 1.53 0.49 0.23 0.37 0.18 1.20 0.23
Vérif V,Rd,SIA>Vd ok KO KO KO KO ok KO

Mode de rupture: flexion


9. Paramètres modaux 11. Déplacement cible

Etage z,i m,i φi mi φ i mi φ i2 mi φi zi Direction


[m] [kg] [kg] [kg] X Y
0 0 0 0 T s 0.13 0.18
0 0 0 0 m,E = 90285 kg S,e m/s2 4.165567 4.55
Toit 5.40 34515 1.00 34515 34515 186381 Γ= 1.45 S,u m 0.0018 0.0039
Rez 2.70 111540 0.50 55770 27885 150579 h,E 3.73 m Δ,D* m 0.0053 0.0106
Somme 146055 90285 62400 336960 Δ,D m 0.0076 0.0153
μ,D 7.04 14.82
10. Courbes de capacité
12. Torsion
10.1 Courbes de capacité des murs en maçonnerie
Caractéristiques principales
Direction X Centre de masse: X,M= 4.80 m
Murs MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 Y,M= 3.90 m
Nombre 2 1 1 1 1 Centre de résistance: X,W= 8.02 m Excentricités des résistances: e,Wx = 3.22 m
V,Rd,i kN 56 32 18 51 20 Y,W= 3.59 m e,Wy= -0.31 m
E,eff / E,0 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 Centre de rigidité: X,S= 9.05 m Excentricités des rigidités: e,Sx = -4.25 m
h,p m 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 Y,S= 6.63 m e,Sy = -2.73 m
h,0 m 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 Moment d'inertie en rotation: Lx = 9.78 m Rigidité en torsion: K,t = 3.4E+06 kNm
Δ,y m 0.0019 0.0014 0.0047 0.0005 0.0010 Ly = 7.98 m Rigidité en translation: K,x = 214596 kN/m
k,eff,i kN/m 29499 22956 3774 109449 19421 J= 1940.33 tm2 K,y = 105461 kN/m
δ,u % 0.80 0.80 0.80 0.80 0.80
μ,WE 22.92 31.45 9.16 92.16 42.10 Rotation du bâtiment Direction X Direction Y
Δ,u m 0.0210 0.0207 0.0225 0.0203 0.0206 Facteur de torsion ψ,x 0.75 [-] ψ,y 0.38 [-]
Excentricité dynamique e,dyn,x 1.22 [m] e,dyn,x 1.95 [m]
Direction Y Rotation maximale du bâtiment θ,rx -0.0003 [rad] θ,ry -0.0002 [rad]
Murs MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Nombre 1 1 1 1 1 1 Déformations maximales - Direction X
V,Rd,i kN 3 5 13 13 66 9 Mur MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10
E,eff / E,0 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 Δ,D m 0.00761 0.00761 0.00761 0.00761 0.00761 0.00761 0.00761 0.00761 0.00761 0.00761
h,p m 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 d,y m 3.90 -1.70 -1.70 -3.90 -3.90 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00
h,0 m 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 Δ,r m 0.00105 -0.00046 -0.00046 -0.00105 -0.00105 0.00000 0.00000 0.00000 0.00000 0.00000
Δ,y m 0.0062 0.0021 0.0010 0.0010 0.0009 0.0019 Δ,tot,i m 0.00866 0.00761 0.00761 0.00761 0.00761 0.00761 0.00761 0.00761 0.00761 0.00761
k,eff,i kN/m 532 2201 13097 13097 71823 4711
δ,u % 0.80 0.80 0.80 0.80 0.80 0.80 Déformations maximales - Direction Y
μ,WE 7.00 20.51 43.52 43.92 46.70 23.19 Mur MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Δ,u m 0.0233 0.0211 0.0205 0.0205 0.0205 0.0210 Δ,D m 0.01532 0.01532 0.01532 0.01532 0.01532 0.01532 0.01532 0.01532 0.01532 0.01532
d,x m 4.80 4.80 0.76 -2.91 -4.80 -4.80 0.00 0.00 0.00 0.00
10.2 Courbe de capacité du bâtiment Δ,r m 0.00096 0.00096 0.00015 -0.00058 -0.00096 -0.00096 0.00000 0.00000 0.00000 0.00000
Δ,ED,i m 0.01628 0.01628 0.01548 0.01532 0.01532 0.01532 0.01532 0.01532 0.01532 0.01532
Direction X Direction Y
V,Rd,b 232 kN V,Rd,b 109 kN
k 214596 kN/m k 105461 kN/m
Δ,by 0.0011 m Δ,by 0.0010 m
Δ,by* 0.0007 m Δ,by* 0.0007 m
Δ,bu 0.0203 m Δ,bu 0.0205 m
μ,Δ 18.75 μ,Δ 19.83
T,1 0.13 s T,1 0.18 s
13. Vérifications
13.1 Degré de dommage 4
Direction X
Mur MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10
Δ,ED,i mm 8.66 7.61 7.61 7.61 7.61
Δ,u mm 21.01 20.74 22.53 20.25 20.55
Δ,y mm 1.88 1.37 4.72 0.47 1.03
μ,Δ 11.15 15.10 4.78 43.20 20.03
μ,D 4.59 5.54 1.61 16.23 7.41
δ,eff 0.31 0.27 0.20 0.29 0.28
Δ,u / Δ,ED,i 2.43 2.73 2.96 2.66 2.70
Contrôle ok ok ok ok ok
Direction Y
Mur MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Δ,ED,i mm 16.28 16.28 15.48 15.32 15.32 15.32
Δ,u mm 23.31 21.13 20.53 20.53 20.50 21.00
Δ,y mm 6.17 2.11 0.99 0.98 0.93 1.86
μ,Δ 3.78 10.03 20.69 20.87 22.16 11.27
μ,D 2.64 7.73 15.59 15.58 16.56 8.23
δ,eff 0.52 0.61 0.60 0.59 0.59 0.57
Δ,u / Δ,ED,i 1.43 1.30 1.33 1.34 1.34 1.37
Contrôle ok ok ok ok ok ok

13.2 Degré de dommage 5


Direction X
Mur MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10
δu,max 1.07 1.07 1.07 1.07 1.07
δ,eff 0.31 0.27 0.20 0.29 0.28
δu,max / δ,eff 3.49 3.88 5.26 3.63 3.78
V,Rd,i kN 56 32 18 51 20
Résistance résiduelle: V,Rd,b,rés = 232 kN > Vd,b,rés = 155 ok
Direction Y
Mur MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
δu,max 1.07 1.07 1.07 1.07 1.07 1.07
δ,eff 0.52 0.61 0.60 0.59 0.59 0.57
δu,max / δ,eff 2.06 1.76 1.78 1.80 1.80 1.86
V,Rd,i kN 0 0 0 0 0 0
Résistance résiduelle: V,Rd,b,rés = 0 kN > Vd,b,rés = 73 KO

8.00 Spectre ADRS Spectre de réponse


élastique, sol de classe E
7.00
Accélération spectrale S,e [m/s2]

Courbe de capacité X
6.00

5.00 Période T,x = 0.13 s

4.00
Déplacement cible X
3.00
Courbe de capacité Y
2.00

1.00 Déplacement cible Y

0.00
0.00 0.02 0.04 0.06 0.08 0.10 0.12 Période T,y = 0.18 s
Déplacement [m]

13.3 Ductilité
Direction X: R= 2.35 Direction Y: R= 5.45
ANNEXE A4
Etude de sensibilité

Villa à Propéraz

Variables Comparaison 1: classe de sol Comparaison 2: module de rigidité 3: maçonnerie 4 5 6: zone sismique 7: zone 3b
Zone 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 1 2 3b 3b 3b 3b 3b 3b
E,eff / E,0 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 1 1 1 1 1 1 1 1 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5
Bord de Centre de Bord de Centre de Bord de
Classe de sol A B C D E Rocher A B C D E Rocher D E E E E E E A B C D E
plaine plaine plaine plaine plaine
Maçonnerie MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC AT AT AT MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC
h,p h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,p h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s
δ,u Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang
η,3 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5

Paramètres Métode basée sur les forces


Tx [s] 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.09 0.09 0.09 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10
Direction X

Sdx [-] 0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.12 0.33 0.21 0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.12 0.33 0.21 0.29 0.30 0.33 0.30 0.30 0.14 0.23 0.37 0.27 0.32 0.31 0.36 0.37
Fdx [kN] 316 380 364 427 443 177 487 303 316 380 364 427 443 177 487 303 427 443 487 443 443 204 341 545 389 467 448 526 545
VRd,x [kN] 232 232 232 232 232 232 232 232 232 232 232 232 232 232 232 232 263 263 263 225 232 232 232 232 232 232 232 232 232
VRd,x / Vdx [-] 0.57 0.48 0.50 0.42 0.41 1.02 0.37 0.60 0.57 0.48 0.50 0.42 0.41 1.02 0.37 0.60 0.48 0.46 0.42 0.40 0.41 0.88 0.53 0.33 0.46 0.39 0.40 0.34 0.33
Ty [s] 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.15 0.15 0.15 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16
Direction Y

Sdy [-] 0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.15 0.33 0.26 0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.15 0.33 0.26 0.29 0.30 0.33 0.30 0.30 0.14 0.23 0.37 0.27 0.32 0.31 0.36 0.37
Fdy [kN] 316 380 364 427 443 224 487 385 316 380 364 427 443 224 487 385 427 443 487 443 443 204 341 545 389 467 448 526 545
VRd,y [kN] 109 109 109 109 109 109 109 109 109 109 109 109 109 109 109 109 127 127 127 108 116 109 109 109 109 109 109 109 109
VRd,y / Vdy [-] 0.32 0.27 0.28 0.24 0.23 0.46 0.21 0.27 0.32 0.27 0.28 0.24 0.23 0.46 0.21 0.27 0.28 0.27 0.25 0.23 0.25 0.50 0.30 0.19 0.26 0.22 0.23 0.19 0.19

Paramètres Métode basée sur les déplacements


Tx [s] 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13 0.09 0.09 0.09 0.09 0.09 0.09 0.09 0.09 0.12 0.12 0.12 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13
Δ,by [mm] 1.08 1.08 1.08 1.08 1.08 1.08 1.08 1.08 0.54 0.54 0.54 0.54 0.54 0.54 0.54 0.54 1.05 1.05 1.05 1.05 1.08 1.08 1.08 1.08 1.08 1.08 1.08 1.08 1.08
Δ,bu [mm] 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25 20.13 20.13 20.13 20.13 20.13 20.13 20.13 20.13 20.30 20.30 20.30 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25
Direction X

μ,Δ [-] 18.75 18.75 18.75 18.75 18.75 18.75 18.75 18.75 37.27 37.27 37.27 37.27 37.27 37.27 37.27 37.27 19.31 19.31 19.31 19.32 18.75 18.75 18.75 18.75 18.75 18.75 18.75 18.75 18.75
Δ,D [mm] 5.62 6.52 5.37 6.30 7.61 3.85 7.18 6.46 2.27 2.72 2.30 2.70 3.18 0.54 3.07 2.77 5.20 6.25 5.93 7.61 7.61 3.51 5.85 9.36 6.69 8.03 6.61 7.76 9.36
R [-] 1.68 2.01 1.66 1.95 2.35 1.19 2.22 2.00 1.40 1.68 1.42 1.67 1.96 0.99 1.90 1.71 1.65 1.98 1.88 2.42 2.35 1.08 1.81 2.89 2.06 2.48 2.04 2.39 2.89
α,DG4 [-] 3.15 2.78 3.27 2.86 2.43 4.29 2.55 2.80 7.34 6.31 7.26 6.36 5.54 19.31 5.70 6.23 3.37 2.88 3.01 2.43 2.47 4.61 3.04 2.02 2.72 2.32 2.74 2.39 2.02
α,DG5 [-] 4.72 4.07 4.93 4.21 3.49 6.86 3.69 4.10 11.65 9.73 11.51 9.81 8.34 25.00 8.62 9.57 5.03 4.21 4.43 3.49 3.56 7.51 4.53 2.84 3.96 3.31 4.01 3.42 2.84
Tx [s] 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13 0.13 0.17 0.17 0.17 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18
Δ,by [mm] 1.03 1.03 1.03 1.03 1.03 1.03 1.03 1.03 0.52 0.52 0.52 0.52 0.52 0.52 0.52 0.52 1.05 1.05 1.05 1.03 1.03 1.03 1.03 1.03 1.03 1.03 1.03 1.03 1.03
Δ,bu [mm] 20.50 20.50 20.50 20.50 20.50 20.50 20.50 20.50 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25 20.25 20.51 20.51 20.51 20.50 9.08 20.50 20.50 20.50 20.50 20.50 20.50 20.50 20.50
Direction Y

μ,Δ [-] 19.83 19.83 19.83 19.83 19.83 19.83 19.83 19.83 39.17 39.17 39.17 39.17 39.17 39.17 39.17 39.17 19.52 19.52 19.52 19.97 8.77 19.83 19.83 19.83 19.83 19.83 19.83 19.83 19.83
Δ,D [mm] 8.76 13.13 13.22 15.51 15.32 6.20 17.68 15.91 5.56 6.67 5.49 6.44 7.78 3.93 7.34 6.61 13.06 14.33 14.89 15.32 14.87 7.07 11.79 18.86 10.78 16.17 16.26 19.09 18.86
R [-] 3.89 4.67 4.26 5.00 5.45 2.76 5.70 5.13 3.58 4.30 3.54 4.15 5.02 2.54 4.73 4.26 4.14 4.69 4.72 5.49 5.13 2.52 4.19 6.71 4.79 5.75 5.24 6.16 6.71
α,DG4 [-] 2.18 1.50 1.49 1.28 1.30 2.95 1.13 1.25 3.41 2.88 3.45 2.97 2.49 4.66 2.63 2.90 1.50 1.38 1.33 1.30 0.58 2.63 1.66 1.07 1.80 1.23 1.23 1.05 1.07
α,DG5 [-] 2.18 1.50 1.49 1.28 1.30 2.95 1.13 1.25 3.41 2.88 3.45 2.97 2.49 4.66 2.63 2.90 2.06 1.88 1.81 1.30 0.58 2.63 1.66 1.07 1.80 1.23 1.23 1.05 1.07
DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

Annexe B : Villa à Troistorrents

B1 : Plans d’architectes
B2 : Vue en plan étage de vérification
B3 : Note de calcul cas de base
B4 : Note de calcul étude de sensibilité

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


Projet de semestre 29.05.2008 Projet de semestre 29.05.2008

Villa à Troistorrents Mur Nombre l,w [m] t,w [m]


Sens transversal Y
I,x [m4] x,i [m] h,p [m] h,w / t,w H / l,w
MY1 2 1.29 0.18 0.06 0.00 2.50 13.9 4.19
1. Données du projet MY2 1 2.89 0.18 0.36 0.00 2.50 13.9 1.87
MY3 1 3.18 0.15 0.40 3.03 2.50 16.7 1.70
1.1 Paramètres sismiques MY4 1 9.79 0.15 11.73 7.23 2.50 16.7 0.55
MY5 1 3.10 0.15 0.37 11.17 2.50 16.7 1.74
Lieu: Troistorrents MY6 1 2.23 0.15 0.14 11.56 2.50 16.7 2.42
Altitude [m]: 707 Param. spectre MY7 1 1.37 0.18 0.04 14.20 2.50 13.9 3.94
Classe d'ouvrage: 1 γ,f = 1.0 S= 1.00 MY8 1 2.90 0.18 0.37 14.2 2.50 13.9 1.86
2
Zone sismique: 3a a,gd = 1.3 m/s T,B = 0.15 MY9 1 3.57 0.18 0.68 14.2 2.50 13.9 1.51
Classe de sol: A T,C = 0.40 Σ= 14.16
Microzonage Non Zone entre de la plaine T.D = 2.00
Coeff. de comportement 1.5 4. Calcul des masses par étage
1.2 Géometrie 4.1 Charges utiles

Longueur Lx 14.39 m Hauteur d'étage Hauteur de Hauteur totale Charges par


Etage Etage Surface [m2] Catégorie Charges [kN] Surface [m2] Catégorie Charges [kN]
réelle calcul h,s [m] z,i [m] étage[kN]
Largeur Ly 9.34 m
Nombre d'étages 2 Toit x 0.00 0 x 0.00 0
Nombre de sous-sol 0 Rez 153 A1 91.80 37 A2 33.30 125
Hauteur du bâtiment (sur ss) 5.40 m Toit 3.50 2.70 5.40 Encastrement x x x x x x x
Surface d'étage 190 m2 Rez 2.70 2.70 2.70 Total 125
Hauteur d'étage moyenne h,s 2.70 m Total 6.20 5.40
4.2 Charges permanentes SIA 261 5.2.2 und 260 A.A Tab.2
2. Caractéristiques mécaniques de la maçonnerie
Masse volumique Poids propre G 2
Epaisseur [m] 3 γg γg · G [kN/m ]
Maçonnerie type MB Maçonnerie type MC Maçonnerie Ambiotherm [kN/m ] [kN/m2]

Selon SIA 266 Selon SIA 266 Selon fabricant Toit Couverture - tuiles 0.05 14.00 0.70 1.00 0.70
f,xk 7 MPa f,xk 7 MPa f,xk 4 MPa Isolation thermique + étanchéité 0.05 2.00 0.10 1.00 0.10
f,yk 2.1 MPa f,yk 3.5 MPa f,yk 1.2 MPa Lattage et contre lattage 0.20 1.00 0.20
γ,M 2 γ,M 2 γ,M 2 Neige 0.00
f,xd 3.5 MPa f,xd 3.5 MPa f,xd 2 MPa Total toit : 1.00
f,yd 1.05 MPa f,yd 1.75 MPa f,yd 0.6 MPa
E,xk 7000 MPa E,xk 7000 MPa E,xk 5000 MPa Plancher Dalle BA 0.20 25.00 5.00 1.00 5.00
E,xd 3500 MPa E,xd 3500 MPa E,xd 2500 MPa Isolation 0.03 3.00 0.09 1.00 0.09
G,xk 1400 MPa G,xk 1400 MPa G,xk 1000 MPa Chape + revêtement 0.08 22.00 1.76 1.00 1.76
μ,d 0.6 μ,d 0.6 μ,d 0.6 Total plancher : 6.85
v,mk 0.5 MPa v,mk 0.5 MPa v,mk 0.5 MPa
Charge par mètre Charge répartie G
Longueur [m] γg γg · G [kN/m2]
[kN/m'] [kN/m2]
3. Position et géométrie des murs Murs façades maçonnerie 45.00 10.00 2.37 1.00 2.37
Murs porteurs intérieurs maçonnerie 36.00 9.00 1.71 1.00 1.71
Sens longitudinal X Murs BA 0.00 12.00 0.00 1.00 0.00
Mur Nombre l,w [m] t,w [m] I,y [m4] y,i [m] h,p [m] h,w / t,w H / l,w Galandages 20.00 2.70 0.28 1.00 0.28
MX1 1 1.84 0.18 0.09 2.50 2.50 13.9 2.93 Total éléments verticaux: 4.36
MX2 1 2.09 0.18 0.14 2.50 2.50 13.9 2.58
MX3 2 2.03 0.18 0.25 0.00 2.50 13.9 2.66 Total charges permanentes (plancher + éléments verticaux) [kPa] 11.21
MX4 1 2.00 0.15 0.10 9.26 2.50 16.7 2.70
MX5 1 4.20 0.15 0.93 9.26 2.50 16.7 1.29 4.3 Répartition des masses par étage
MX6 1 1.27 0.18 0.03 11.65 2.50 13.9 4.25 Masses
MX7 1 1.15 0.18 0.02 11.65 2.50 13.9 4.70 Charges permanentes Eléments verticaux Charges Masses pour
Etage Surface [m2] effectives
MX8 1 1.75 0.18 0.08 11.65 2.50 13.9 3.09 planchers [kN/m2] [kN/m2] 1) utiles [kN] calcul [kN]
[kN]
MX9 1 1.27 0.18 0.03 11.65 2.50 13.9 4.25 Toit 1.00 2.18 190 0.00 604 604
Σ= 1.67 Rez 6.85 4.36 190 125.10 2255 2255
Encastrement x x x x 0.0 0.0
Total 2859 2859
1)
Les masses des éléments verticaux sont partagés par moitié sur la dalle supérieure et la dalle inférieure. [Bac02a,s.163]
5. Efforts normaux dans les parois Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
Nach SIA D 0191 s. 78 MX7 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
N,decke = Normalkraft aus Deckenauflager = Sp * q,p + Sb * q,b [kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] [m]
q,T = Eigenlast der Tragwand pro Meter = Stockwerkshöhe * Wanddicke * 25 kN/m3 = 2.56 m * b,w * 25 kN/m3 Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
e,s = excentricité entre la surface d'influence et le point d'application de l'effort normal sur le mur Etage z,i [m] q,T 1.15
M,N = e,s x N,decke Moment dû à e,s Toit 5.40 1.80 1.00 0.00 1.8 8.1 0.0 2 0.0 0
Masse volumique maçonnerie 18 kN/m3 Rez 2.70 1.80 6.85 6.85 12.3 8.1 9.3 23 0.0 0
Encastr. 0.00 1.80 6.85 6.85 8.1 9.3 33 0.0 0
Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der Somme 14 19 33 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX1 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Lasten [kN/m2] Excentricité de
Meter [kN/m'] [m] [m] [m2] Tragwand N,g [kN]
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b MX8 N,decke Normalkraft [kN] la surface
Etage z,i [m] q,T 1.84 MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Toit 5.40 20.00 1.00 0.00 20.0 8.1 0.0 20 0.0 0 Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon [m] [m]
Meter [kN/m']
Rez 2.70 20.00 6.85 6.85 137.0 8.1 14.9 172 0.0 0 Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 1.75
Encastr. 0.00 20.00 6.85 0.00 8.1 14.9 187 0.0 0
Toit 5.40 3.00 1.00 0.00 3.0 8.1 0.0 3 0.0 0
Somme 157 30 187 0
Rez 2.70 3.00 6.85 6.85 20.6 8.1 14.2 38 0.0 0
Encastr. 0.00 3.00 6.85 6.85 8.1 14.2 52 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Somme 24 28 52 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX2 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
[m] Lasten [kN/m2] Excentricité de
Meter [kN/m'] [m2] Tragwand N,g [kN]
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b MX9 N,decke Normalkraft [kN] la surface
Etage z,i [m] q,T 2.09 MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Toit 5.40 15.00 1.00 0.00 15.0 8.1 0.0 15 0.0 0 Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] [m]
Meter [kN/m']
Rez 2.70 15.00 6.85 6.85 102.8 8.1 16.9 135 0.0 0 Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 1.27
Encastr. 0.00 15.00 6.85 0.00 8.1 16.9 152 0.0 0
Toit 5.40 3.00 1.00 0.00 3.0 8.1 0.0 3 0.0 0
Summe 118 17 135 0
Rez 2.70 3.00 6.85 6.85 20.6 8.1 10.3 34 0.0 0
Encastr. 0.00 3.00 6.85 6.85 8.1 10.3 44 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Somme 24 21 44 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX3 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m] Lasten [kN/m2] Excentricité de
Meter [kN/m'] [m2] Tragwand N,g [kN]
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b MY1 N,decke Normalkraft [kN] la surface
Etage z,i [m] q,T 2.03 MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Toit 5.40 8.00 1.00 0.00 8.0 8.1 0.0 8 0.0 0 Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon [m]
Meter [kN/m'] [m]
Rez 2.70 8.00 6.85 6.85 54.8 8.1 16.4 79 0.0 0 Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 1.29
Encastr. 0.00 8.00 6.85 0.00 8.1 16.4 96 0.0 0
Summe 63 16 79 0 Toit 5.40 3.00 1.00 0.00 3.0 8.1 0.0 3 0.0 0
Rez 2.70 3.00 6.85 6.85 20.6 8.1 10.4 34 0.0 0
Encastr. 0.00 3.00 6.85 0.00 8.1 10.4 44 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Somme 24 21 44 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX4 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s Einzugsfläche der Tragwand
Lasten [kN/m2]
Normalkraft aus Eigenlast der
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw [m] [m2] Tragwand N,g [kN] Excentricité de
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b MY2 N,decke Normalkraft [kN] la surface
Etage z,i [m] q,T 2.00 MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Toit 5.40 5.00 1.00 0.00 5.0 6.75 0.0 5 0.0 0 Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m]
Meter [kN/m']
Rez 2.70 5.00 6.85 6.85 34.3 6.75 13.5 53 0.0 0 Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 2.89
Encastr. 0.00 5.00 6.85 0.00 6.75 13.5 66 0.0 0
0.00 0.00 13.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0
Summe 39 14 53 0
0.00 13.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0
Toit 5.40 13.00 1.00 0.00 13.0 8.1 0.0 13 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Rez 2.70 13.00 6.85 6.85 89.1 8.1 23.4 125 0.0 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de Encastr. 0.00 13.00 6.85 6.85 8.1 23.4 149 0.0 0
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX5 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm] Summe 102 23 125 0
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[kN] Eigenlast pro
Länge Tragwand Lw
Nd d'influence e,s
Meter [kN/m'] [m]
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 4.20 Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de
Toit 5.40 6.00 1.00 0.00 6.0 6.75 0.0 6 0.0 0 [m2] Tragwand N,g [kN]
MY3 N,decke Normalkraft [kN] la surface
Rez 2.70 6.00 6.85 6.85 41.1 6.75 28.4 75 0.0 0 MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Encastr. 0.00 6.00 6.85 6.85 6.75 28.4 104 0.0 0 Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m]
Meter [kN/m']
Summe 47 28 75 0 Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 3.18
Toit 5.40 10.00 1.00 0.00 10.0 6.75 0.0 10 0.0 0
Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der Rez 2.70 10.00 6.85 6.85 68.5 6.75 21.5 100 0.0 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de Encastr. 0.00 10.00 6.85 6.85 6.75 21.5 121 0.0 0
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX6 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm] Summe 79 21 100 0
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] [m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 1.27
Toit 5.40 2.00 1.00 0.00 2.0 8.1 0.0 2 0.0 0
Rez 2.70 2.00 6.85 6.85 13.7 8.1 10.3 26 0.0 0
Encastr. 0.00 2.00 6.85 6.85 8.1 10.3 36 0.0 0
Somme 16 21 36 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MY4 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw [m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 9.79
Toit 5.40 8.00 1.00 0.00 8.0 6.75 0.0 8 0.0 0
Rez 2.70 8.00 6.85 6.85 54.8 6.75 66.1 129 0.0 0
Encastr. 0.00 8.00 6.85 6.85 6.75 66.1 195 0.0 0
Summe 63 66 129 0

Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der


Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MY5 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 3.10
Toit 5.40 10.00 1.00 0.00 10.0 6.75 0.0 10 0.0 0
Rez 2.70 10.00 6.85 6.85 68.5 6.75 20.9 99 0.0 0
Encastr. 0.00 10.00 6.85 6.85 6.75 20.9 120 0.0 0
Summe 79 21 99 0

Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der


Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MY6 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] [m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 2.23
Toit 5.40 9.00 1.00 0.00 9.0 6.75 0.0 9 0.0 0
Rez 2.70 9.00 6.85 6.85 61.7 6.75 15.1 86 0.0 0
Encastr. 0.00 9.00 6.85 6.85 6.75 15.1 101 0.0 0
Somme 71 30 101 0

Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der


Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MY7 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon [m] [m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 1.37
Toit 5.40 1.50 1.00 0.00 1.5 8.1 0.0 2 0.0 0
Rez 2.70 1.50 6.85 6.85 10.3 8.1 11.1 23 0.0 0
Encastr. 0.00 1.50 6.85 6.85 8.1 11.1 34 0.0 0
Somme 12 22 34 0

Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der


Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MY8 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] [m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 2.90
Toit 5.40 2.00 1.00 0.00 2.0 8.1 0.0 2 0.0 0
Rez 2.70 2.00 6.85 6.85 13.7 8.1 23.5 39 0.0 0
Encastr. 0.00 2.00 6.85 6.85 8.1 23.5 63 0.0 0
Somme 16 47 63 0

Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der


Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MY9 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon [m]
Meter [kN/m'] [m]
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 3.57
Toit 5.40 10.00 1.00 0.00 10.0 8.1 0.0 10 0.0 0
Rez 2.70 10.00 6.85 6.85 68.5 8.1 28.9 107 0.0 0
Encastr. 0.00 10.00 6.85 6.85 8.1 28.9 136 0.0 0
Somme 79 58 136 0
6. Calcul de la féquence fondamentale
7. Calcul des efforts de dimensionnement
6.1 Calcul de la fréquence fondamentale selon SIA 261 16.5.2.3:
7.1 Force horizontale de remplacement due au séisme
T1 = Ct * H 0.75 = 0.20 s avec Ct = 0.05 H= 6.20 m
Masse totale [kN]: Mtot = Σmj=Σ(Gk+ΣΨ2 x Qk) = 2859 kN
6.2 Calcul avec le quotient de Rayleigh
F,dx = Sdx * Mtot = 619 kN
Materiau déterminant MB,MC Nombre d'étages: 2 F,dy = Sdy * Mtot = 619 kN
Module d'élasticité E,xk 3.5 Gpa Masse totale: 286 t
Hauteur d'étage h,s 2.70 m 7.2 Répartition de la force de remplacement à chaque étage

Rigidités effective à l'état fissuré: 50 % de l'état non fissuré selon X Etage hi [m] Zi [m] m,i [kN] Fdi,x [kN] Fdi,y [kN]
0 0 6.2 0 0 0 [SIA 261 16.5.2.5]
50 % de l'état non fissuré selon Y
0 0 6.2 0 0 0
Toit 3.5 6.2 604 235.9 235.9
Calcul de la période:
Rez 2.7 2.7 2254.6 383.47 383.47 ΣZj(Gk+ΣΨ2 x Qk)j= 9832
Σ 2859 619 619 h,0 = 3.44 m
3
Direction X
Eieff / Eig
Iy [m4]
h / 6EI ΣFj*dj Σmj*dj2 fx Tx
[%] [m/N] [Nm] [Kgm2] [Hz] [s] 7.3 Excentricités
Non fissuré 100 1.67 5.6E-10 4.8E-08 3.6E-11 5.81 0.17
Fissuré 50 0.84 1.1E-09 9.6E-08 1.4E-10 4.11 0.24 Position du centre de masse M:

X,M= 7.105 m avec X,M=ΣXi Ai/A


Eieff / Eig h3 / 6EI
ΣFj*dj Σmj*dj2 fy Ty
Direction Y Ix [m4] Y,M= 5.2 m Y,M=ΣYi Ai/A
[%] [Nm]
[m/N] [Kgm2] [Hz] [s]
Non fissuré 100 14.16 6.6E-11 5.7E-09 5.0E-13 16.90 0.06 Position du centre de rigidité S:
Fissuré 50 7.08 1.3E-10 1.1E-08 2.0E-12 11.95 0.08
X,S= 7.57 m avec X,S=Σ(IixXi)/ΣIix
6.3 Valeurs spectrales de dimensionnement Y,S= 7.17 m Y,S=Σ(IiyYi)/ΣIiy

Spectres de dimensionnement: (selon SIA 261) Excentricités effectives:

Période selon SIA 261(38) T 0.20 Sd 0.217 [-] e,x = X,M - X,S = -0.47 m valeur abs. : 0.47
Période selon le quotient de Tx 0.24 Sd,x 0.217 [-] e,y = Y,M - Y.S = -1.97 m valeur abs. : 1.97
Rayleigh Ty 0.08 Sd,y 0.159 [-]
Excentricités de dimensionnement:
Fréquence
Choix Ly = 9.34 m
Comparaison Sd SIA 261 Rayleigh Direction X:
Sd,x Sd,y Sd,x Sd,y Sd,x Sd,y e,dy sup = 1.5e,y + 0.05Ly = 3.43 m
Grundschwingzeit T 0.20 0.20 0.24 0.08 0.24 0.08 e,dy inf = 0.5e,y - 0.05Ly = 0.52 m
Bemessungsspektrum Sd [-] 0.217 0.217 0.217 0.159 0.217 0.217
Direction Y: Lx = 14.39 m
e,dx sup = 1.5e,x + 0.05Lx = 1.42 m
Spectre de dimensionnement e,dx inf = 0.5e,x - 0.05Lx = -0.48 m
0.30
Accélération spectrale [-]

0.25 Sdx

0.20

0.15
Sdy
0.10

0.05

0.00
0.01 0.1 1 10
Période [s]
Spectre de dimensionnement, sol de classe A
Tx selon Rayleigh
Ty selon Rayleigh
7.4 Répartition des efforts sur chaque mur

Direction X:

X MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Fdx
Smax,x 0.069 0.101 0.204 0.059 0.545 0.018 0.013 0.046 0.018 0.000 0.015 0.082 0.055 0.121 -0.006 -0.003 -0.001 -0.011 -0.021 0.000
0 6.20 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 6.20 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Toit 6.20 16 24 48 14 129 4 3 11 4 0 3 19 13 28 -1 -1 0 -3 -5 0 236
Rez 2.70 26 39 78 23 209 7 5 18 7 0 6 31 21 46 -2 -1 0 -4 -8 0 383
Vd,max 43 63 126 36 338 11 8 29 11 0 9 51 34 75 -4 -2 -1 -7 -13 0 665
Nd,EG 172 135 79 53 75 26 23 38 34 16 34 125 100 129 99 86 23 39 107 63
Md,max 172 252 509 147 1362 44 33 116 44 0 36 205 136 302 -15 -6 -3 -27 -51 0

Direction Y:

Y MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Fdy
Smax,y 0.005 0.008 0.022 0.001 0.008 0.001 0.000 0.002 0.001 0.000 0.011 0.060 0.051 0.879 0.032 0.012 0.004 0.036 0.067 0.000
0 6.20 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 6.20 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Toit 6.20 1 2 5 0 2 0 0 0 0 0 3 14 12 207 8 3 1 9 16 0 236
Rez 2.70 2 3 9 0 3 0 0 1 0 0 4 23 20 337 12 5 1 14 26 0 383
Vd,max 3 5 14 1 5 0 0 1 0 0 7 37 32 544 20 8 2 22 42 0 713
Nd,EG 172 135 79 53 75 26 23 38 34 16 34 125 100 129 99 86 23 39 107 63
Md,max 14 20 56 2 20 1 1 4 1 0 26 149 128 2195 80 30 10 90 168 0

Efforts internes dans chaque mur:

MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
nbre [-] 1 1 2 1 1 1 1 1 1 0 2 1 1 1 1 1 1 1 1 0
h,s [m] 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70
Nxd,3 [kN] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Nxd,2 [kN] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Nxd,1 [kN] 20 15 8 5 6 2 2 3 3 2 3 13 10 8 10 9 2 2 10 8
Nxd,rez [kN] 172 135 79 53 75 26 23 38 34 16 34 125 100 129 99 86 23 39 107 63
Vd,3 [kN] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Vd,2 [kN] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Vd,1 [kN] 16 24 24 14 129 4 3 11 4 0 1 14 12 207 8 3 1 9 16 0
Vd,rez [kN] 43 63 63 36 338 11 8 29 11 0 3 37 32 544 20 8 2 22 42 0
M,N rez [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,3 [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,2 [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,1 [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,rez [kNm] 44 64 65 37 347 11 8 30 11 0 3 38 33 562 20 8 2 23 43 0
8. Résistance latérale selon la méthode basée sur les forces
8.1 Résistance à la base des murs, direction X

Direction X
Murs MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 Σ
Type MC MC MC MC MC MC MC MC MC
Nombre 1 1 2 1 1 1 1 1 1 10
Joints vert. remplis oui oui oui oui oui oui oui oui oui
t,w m 0.18 0.18 0.18 0.15 0.15 0.18 0.18 0.18 0.18
l,w m 1.84 2.09 2.03 2 4.2 1.27 1.15 1.75 1.27
f,xd Mpa 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5
f,yd MPa 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625
N,xd,rez kN 172 135 79 53 75 26 23 38 34
Mz1d,rez kNm 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Vd,rez kN 43 63 63 36 338 11 8 29 11 665
V,Rd,SIA266+ 53 50 30 20 45 6 5 13 8 259
V,Rd,S kN 78 69 49 37 65 23 21 32 26 450
V,Rd,R kN 49 46 28 18 56 6 5 12 8 255
V,Rd / V,d [-] 1.23 0.79 0.47 0.54 0.13 1 1 0 1 0.39
Vérif V,Rd,SIA>Vd ok KO KO KO KO KO KO KO KO KO

Mode de rupture: flexion

8.2 Résistance à la base des murs, direction Y

Direction Y
Murs MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10 Σ
Type MC MC MC MC MC MC MC MC MC
Nombre 2 1 1 1 1 1 1 1 1 10
Joints vert. remplis oui oui oui oui oui oui oui oui oui
t,w m 0.18 0.18 0.15 0.15 0.15 0.15 0.18 0.18 0.18
l,w m 1.29 2.89 3.18 9.79 3.1 2.23 1.37 2.9 3.57
f,xd Mpa 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5
f,yd MPa 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625
N,xd,rez kN 34 125 100 129 99 86 23 39 107
Mz1d,rez kNm 0 0 0 562 0 0 0 0 0
Vd,rez kN 3 37 32 544 20 8 2 22 42 713
V,Rd,SIA266+ 8 64 57 77 55 35 6 22 64 398
V,Rd,S kN 26 75 63 135 63 50 23 46 76 583
V,Rd,R kN 8 62 55 178 53 32 6 21 67 489
V,Rd / V,d [-] 2.55 1.74 1.81 0.14 2.78 4.63 3 1 2 0.56
Vérif V,Rd,SIA>Vd ok ok ok KO ok ok ok KO ok KO

Mode de rupture: cisaillement


9. Paramètres modaux 11. Déplacement cible

Etage z,i m,i φi mi φ i mi φ i2 mi φi zi Direction


[m] [kg] [kg] [kg] X Y
0 0.00 0 0.00 0 0 0 T s 0.23 0.15
0 0.00 0 0.00 0 0 0 m,E = 173130 kg S,e m/s2 3.25 3.21729
Toit 5.40 60400 1.00 60400 60400 326160 Γ= 1.48 S,u m 0.0044 0.0018
Rez 2.70 225460 0.50 112730 56365 304371 h,E 3.64 m Δ,D* m 0.0076 0.0048
Somme 285860 173130 116765 630531 Δ,D m 0.0113 0.0071
μ,D 5.55 5.63
10. Courbes de capacité
10.1 Courbes de capacité des murs en maçonnerie 12. Torsion

Direction X Caractéristiques principales


Murs MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 Centre de masse: X,M= 7.11 m
Nombre 1 1 2 1 1 1 1 1 1 Y,M= 5.20 m
V,Rd,i kN 53 50 30 20 45 6 5 13 8 Centre de résistance: X,W= 7.70 m Excentricités des résistances: e,Wx = 0.60 m
E,eff / E,0 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 Y,W= 4.77 m e,Wy= -0.43 m
h,p m 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 Centre de rigidité: X,S= 7.57 m Excentricités des rigidités: e,Sx = -0.47 m
h,0 m 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 Y,S= 7.17 m e,Sy = -1.97 m
Δ,y m 0.0051 0.0035 0.0023 0.0019 0.0010 0.0016 0.0017 0.0014 0.0020 Moment d'inertie en rotation: Lx = 14.39 m Rigidité en torsion: K,t = 9.1E+06 kNm
k,eff,i kN/m 10336 13976 13061 10511 46220 4004 3063 9145 4004 Ly = 9.34 m Rigidité en translation: K,x = 127381 kN/m
δ,u % 0.80 0.80 0.80 0.80 0.80 0.80 0.80 0.80 0.80 J= 4959.39 tm2 K,y = 314225 kN/m
μ,WE 8.47 12.20 18.93 22.89 44.11 27.47 25.41 31.15 21.09
Δ,u m 0.0227 0.0219 0.0212 0.0210 0.0205 0.0208 0.0209 0.0207 0.0211 Rotation du bâtiment Direction X Direction Y
Facteur de torsion ψ,x 0.79 [-] ψ,y 1.00 [-]
Direction Y Excentricité dynamique e,dyn,x 1.80 [m] e,dyn,x 0.15 [m]
Murs MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10 Rotation maximale du bâtiment θ,rx -0.0001 [rad] θ,ry 0.0000 [rad]
Nombre 2 1 1 1 1 1 1 1 1
V,Rd,i kN 8 64 57 77 55 35 6 22 64 Déformations maximales - Direction X
E,eff / E,0 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 Mur MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10
h,p m 2.5 2.5 2.5 5.4 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 Δ,D m 0.01131 0.01131 0.01131 0.01131 0.01131 0.01131 0.01131 0.01131 0.01131 0.01131
h,0 m 2.50 2.50 2.50 3.44 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 d,y m 2.70 2.70 5.20 -4.06 -4.06 -6.45 -6.45 -6.45 -6.45 0.00
Δ,y m 0.0020 0.0023 0.0020 0.0006 0.0020 0.0026 0.0012 0.0008 0.0015 Δ,r m 0.00029 0.00029 0.00056 -0.00044 -0.00044 -0.00070 -0.00070 -0.00070 -0.00070 0.00000
k,eff,i kN/m 4175 28129 28249 133897 26903 13504 4897 28324 41973 Δ,tot,i m 0.01160 0.01160 0.01187 0.01131 0.01131 0.01131 0.01131 0.01131 0.01131 0.01131
δ,u % 0.80 0.80 0.80 0.47 0.80 0.80 0.80 0.80 0.80
μ,WE 21.54 18.95 21.31 43.65 21.10 16.76 34.76 55.74 28.13 Déformations maximales - Direction Y
Δ,u m 0.0211 0.0212 0.0211 0.0252 0.0211 0.0214 0.0207 0.0204 0.0208 Mur MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Δ,D m 0.00712 0.00712 0.00712 0.00712 0.00712 0.00712 0.00712 0.00712 0.00712 0.00712
10.2 Courbe de capacité du bâtiment d,x m 7.11 7.11 4.08 -0.13 -4.07 -4.46 -7.10 -7.10 -7.10 0.00
Δ,r m 0.00019 0.00019 0.00011 0.00000 -0.00011 -0.00012 -0.00019 -0.00019 -0.00019 0.00000
Direction X Direction Y Δ,ED,i m 0.00732 0.00732 0.00723 0.00712 0.00712 0.00712 0.00712 0.00712 0.00712 0.00712
V,Rd,b 259 kN V,Rd,b 398 kN
k 127381 kN/m k 314225 kN/m
Δ,by 0.0020 m Δ,by 0.0013 m
Δ,by* 0.0014 m Δ,by* 0.0009 m
Δ,bu 0.0205 m Δ,bu 0.0204 m
μ,Δ 10.08 μ,Δ 16.13
T,1 0.23 s T,1 0.15 s
13. Vérifications
13.1 Degré de dommage 4

Direction X
Mur MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10
Δ,ED,i mm 11.60 11.60 11.87 11.31 11.31 11.31 11.31 11.31 11.31
Δ,u mm 22.74 21.90 21.23 21.01 20.53 20.84 20.91 20.74 21.10
Δ,y mm 5.10 3.54 2.28 1.89 0.98 1.57 1.70 1.39 2.05
μ,Δ 4.46 6.18 9.30 11.13 20.96 13.25 12.30 14.96 10.30
μ,D 2.27 3.27 5.20 5.99 11.54 7.19 6.65 8.15 5.52
δ,eff 0.35 0.39 0.43 0.41 0.43 0.42 0.42 0.42 0.41
Δ,u / Δ,tot,i 1.96 1.89 1.79 1.86 1.82 1.84 1.85 1.83 1.87
Contrôle ok ok ok ok ok ok ok ok ok

Direction Y
Mur MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Δ,ED,i mm 7.32 7.32 7.23 7.12 7.12 7.12 7.12 7.12 7.12
Δ,u mm 21.08 21.22 21.09 25.21 21.10 21.38 20.67 20.42 20.82
Δ,y mm 2.01 2.28 2.03 0.58 2.05 2.58 1.24 0.78 1.54
μ,Δ 10.51 9.31 10.40 43.65 10.31 8.30 16.63 26.34 13.56
μ,D 3.65 3.21 3.57 12.33 3.48 2.76 5.73 9.19 4.64
δ,eff 0.25 0.24 0.25 0.13 0.24 0.23 0.26 0.27 0.25
Δ,u / Δ,tot,i 2.88 2.90 2.92 3.54 2.96 3.00 2.90 2.87 2.92
Contrôle ok ok ok ok ok ok ok ok ok

13.2 Degré de dommage 5


Direction X
Mur MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10
δu,max 1.07 1.07 1.07 1.07 1.07 1.07 1.07 1.07 1.07
δ,eff 0.35 0.39 0.43 0.41 0.43 0.42 0.42 0.42 0.41
δu,max / δ,eff 3.01 2.75 2.51 2.59 2.47 2.55 2.57 2.52 2.61
V,Rd,i kN 53 50 30 20 45 6 5 13 8
Résistance résiduelle: V,Rd,b,rés = 259 kN > Vd,b,rés = 173 ok
Direction Y
Mur MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
δu,max 1.07 1.07 1.07 0.62 1.07 1.07 1.07 1.07 1.07
δ,eff 0.25 0.24 0.25 0.13 0.24 0.23 0.26 0.27 0.25
δu,max / δ,eff 4.27 4.38 4.34 4.72 4.43 4.65 4.13 3.98 4.23
V,Rd,i kN 8 64 57 77 55 35 6 22 64

Résistance résiduelle: V,Rd,b,rés = 398 kN > Vd,b,rés = 265 ok

Spectre ADRS Spectre de réponse


8.00 élastique, sol de classe A
7.50
Accélération spectrale S,e [m/s2]

7.00 Courbe de capacité X


6.50
6.00
5.50 Période T,x = 0.23 s
5.00
4.50
4.00 Déplacement cible X
3.50
3.00
2.50 Courbe de capacité Y
2.00
1.50
1.00 Déplacement cible Y
0.50
0.00
0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0.07 Période T,y = 0.15 s
Déplacement [m]

13.3 Ductilité
Direction X: R= 3.22 Direction Y: R= 2.08
ANNEXE B4
Etude de sensibilité
Villa à Troistorrents
Variable Comparaison 1: classe de sol Comparaison 2: module de rigidité 3: zone sismique
Zone 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 1 2 3b
E,eff / E,0 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 1 1 1 1 1 1 1 1 0.5 0.5 0.5
Bord de Centre de Bord de Centre de
Classe de sol A B C D E Rocher A B C D E Rocher A A A
plaine plaine plaine plaine
Maçonnerie MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC
h,p h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s
δ,u Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang
η,3 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5

Paramètres Métode basée sur les forces


Tx [s] 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24 0.24
0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.15 0.33 0.30 0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.15 0.33 0.30 0.10 0.17 0.27
Direction X

Sdx [-]
Fdx [kN] 619 743 712 836 867 438 953 858 619 743 712 836 867 438 953 858 286 476 762
VRd,x [kN] 259 259 259 259 259 259 259 259 259 259 259 259 259 259 259 259 259 259 259
VRd,x / Vdx [-] 0.39 0.33 0.34 0.29 0.28 0.55 0.25 0.28 0.39 0.33 0.34 0.29 0.28 0.55 0.25 0.28 0.85 0.51 0.32
Ty [s] 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08 0.08
0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.11 0.22 0.20 0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.11 0.22 0.20 0.10 0.17 0.27
Direction Y

Sdy [-]
Fdy [kN] 619 743 712 836 867 323 620 558 619 743 712 836 867 323 620 558 286 476 762
VRd,y [kN] 398 398 398 398 398 398 398 398 398 398 398 398 398 398 398 398 398 398 398
VRd,y / Vdy [-] 0.56 0.46 0.49 0.41 0.40 1.07 0.56 0.62 0.56 0.46 0.49 0.41 0.40 1.07 0.56 0.62 1.21 0.73 0.45

Paramètres Métode basée sur les déplacements


Tx [s] 0.23 0.23 0.23 0.23 0.23 0.23 0.23 0.23 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.16 0.23 0.23 0.23
Δ,by [mm] 2.04 2.04 2.04 2.04 2.04 2.04 2.04 2.04 1.02 1.02 1.02 1.02 1.02 1.02 1.02 1.02 2.04 2.04 2.04
Δ,bu [mm] 20.53 20.53 20.53 20.53 20.53 20.53 20.53 20.53 20.26 20.26 20.26 20.26 20.26 20.26 20.26 20.26 20.53 20.53 20.53
Direction X

μ,Δ [-] 10.08 10.08 10.08 10.08 10.08 10.08 10.08 10.08 19.91 19.91 19.91 19.91 19.91 19.91 19.91 19.91 10.08 10.08 10.08
Δ,D [mm] 11.31 16.96 19.50 26.53 19.79 8.00 30.23 27.21 7.99 11.79 10.07 11.82 13.75 5.66 13.47 12.13 5.22 8.70 13.92
R [-] 0.35 0.42 0.40 0.47 0.49 0.25 0.54 0.49 0.35 0.42 0.36 0.42 0.49 0.25 0.48 0.43 0.16 0.27 0.43
α,DG4 [-] 1.79 1.21 1.05 0.77 1.04 2.48 0.68 0.75 2.49 1.71 1.99 1.70 1.47 3.47 1.50 1.66 3.67 2.29 1.47
α,DG5 [-] 2.47 1.62 1.41 0.77 1.38 3.57 0.68 0.75 3.45 2.31 2.72 2.31 1.98 4.94 2.02 2.25 5.69 3.26 1.99
Tx [s] 0.15 0.15 0.15 0.15 0.15 0.15 0.15 0.15 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.10 0.15 0.15 0.15
Δ,by [mm] 1.27 1.27 1.27 1.27 1.27 1.27 1.27 1.27 0.63 0.63 0.63 0.63 0.63 0.63 0.63 0.63 1.27 1.27 1.27
Δ,bu [mm] 20.42 20.42 20.42 20.42 20.42 20.42 20.42 20.42 20.21 20.21 20.21 20.21 20.21 20.21 20.21 20.21 20.42 20.42 20.42
Direction Y

μ,Δ [-] 16.13 16.12 16.12 16.12 16.12 16.13 16.13 16.13 31.92 31.92 31.92 31.92 31.92 31.94 31.92 31.92 16.14 16.13 16.12
Δ,D [mm] 7.12 9.46 7.72 9.06 11.04 5.04 10.32 9.29 3.25 3.91 3.26 3.83 4.56 2.31 4.37 3.93 1.21 5.48 8.77
R [-] 2.08 2.49 2.03 2.38 2.91 1.47 2.72 2.45 1.71 2.06 1.72 2.02 2.40 1.22 2.30 2.07 0.96 1.60 2.55
α,DG4 [-] 2.87 2.16 2.65 2.25 1.85 4.03 1.98 2.20 6.13 5.13 6.11 5.23 4.41 8.55 4.60 5.10 14.99 3.72 2.33
α,DG5 [-] 3.98 2.95 3.65 3.09 2.51 5.77 2.69 3.00 8.75 7.21 8.72 7.36 6.13 12.71 6.41 7.16 20.00 5.27 3.19
DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

Annexe C : Villa à Monthey

C1 : Plans d’architecte
C2 : Vue en plan rez-de-chaussée
C3 : Note de calcul, cas de base
C4 : Note de calcul, étude de sensibilité

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

c1 : PLANS D’ARCHITECTE

Situation Rez-de-chaussée

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


Projet de semestre 29.05.2008 Projet de semestre 29.05.2008

Villa à Monthey Mur Nombre l,w [m] t,w [m]


Sens transversal Y
I,x [m4] x,i [m] h,p [m] h,w / t,w H / l,w
MY1 1 1.84 0.18 0.09 0.00 2.50 14.3 3.75
1. Données du projet MY2 1 2.84 0.18 0.33 0.00 2.50 14.3 2.43
MY3 1 3.73 0.15 0.65 4.32 2.50 16.7 1.85
1.1 Paramètres sismiques MY4 1 1.57 0.18 0.06 10.82 2.50 13.9 4.39
MY5 1 1.34 0.18 0.04 10.82 2.50 13.9 5.15
Lieu: Monthey MY6 1 1.15 0.18 0.02 10.82 2.50 13.9 6.00
Altitude [m]: 400 Param. spectre Σ= 1.19
Classe d'ouvrage: 1 γ,f = 1.0 S= FALSE
2
Zone sismique: 3a a,gd = 1.3 m/s T,B = FALSE 4. Calcul des masses par étage
Classe de sol: Microzonage T,C = FALSE
Microzonage Oui Zone Rocher T.D = 2.00 4.1 Charges utiles
Coeff. de comportement 1.5
Charges par
Etage Surface [m2] Catégorie Charges [kN] Surface [m2] Catégorie Charges [kN]
1.2 Géometrie étage[kN]
Toit x 0.00 x 0.00 0
Longueur Lx 11 m Hauteur d'étage Hauteur de Hauteur totale 1er 72 A1 43.20 x 0.00 43
Etage
Largeur Ly 8 m réelle calcul h,s [m] z,i [m] Rez 72 A1 43.20 21 A2 18.90 62
Nombre d'étages (calcul) 2 Encastrement x x x x x x x
Nombre de sous-sol 1 Toit 4.00 1.50 6.90 Total 105
Hauteur du bâtiment (sur ss) 6.90 m 1er 2.72 2.70 5.40
Surface d'étage 72 m2 Rez 2.72 2.70 2.70 4.2 Charges permanentes SIA 261 5.2.2 und 260 A.A Tab.2

Hauteur d'étage moyenne h,s 2.70 m Total 9.44 6.90


Hauteur du bâtiment (calcul) 5.40 m Masse volumique Poids propre G 2
Epaisseur [m] 3 2 γg γg · G [kN/m ]
[kN/m ] [kN/m ]

Toit Couverture - tuiles 0.05 14.00 0.70 1.00 0.70


2. Caractéristiques mécaniques de la maçonnerie Isolation thermique + étanchéité 0.05 2.00 0.10 1.00 0.10
Lattage et contre lattage 0.20 1.00 0.20
Maçonnerie type MB Maçonnerie type MC Maçonnerie Ambiotherm
Neige 0.00
Selon SIA 266 Selon SIA 266 Selon fabricant
Total toit : 1.00
f,xk 7 MPa f,xk 7 MPa f,xk 4 MPa
f,yk 2.1 MPa f,yk 3.5 MPa f,yk 1.2 MPa Plancher Dalle BA 0.20 25.00 5.00 1.00 5.00
γ,M 2 γ,M 2 γ,M 2 Isolation 0.03 3.00 0.09 1.00 0.09
f,xd 3.5 MPa f,xd 3.5 MPa f,xd 2 MPa Chape + revêtement 0.08 22.00 1.76 1.00 1.76
f,yd 1.05 MPa f,yd 1.75 MPa f,yd 0.6 MPa Total plancher : 6.85
E,xk 7000 MPa E,xk 7000 MPa E,xk 5000 MPa
Charge par mètre Charge répartie G
E,xd 3500 MPa E,xd 3500 MPa E,xd 2500 MPa Longueur [m] γg γg · G [kN/m2]
[kN/m'] [kN/m2]
G,xk 1400 MPa G,xk 1400 MPa G,xk 1000 MPa
Murs façades maçonnerie 28.00 9.00 3.50 1.00 3.50
μ,d 0.6 μ,d 0.6 μ,d 0.6
Murs porteurs intérieurs maçonnerie 9.00 7.00 0.88 1.00 0.88
v,mk 0.5 MPa v,mk 0.5 MPa v,mk 0.5 MPa
Murs BA 3.00 12.00 0.50 1.00 0.50
Galandages 5.00 2.70 0.19 1.00 0.19
3. Position et géométrie des murs Total éléments verticaux: 5.06

Sens longitudinal X Total charges permanentes (plancher + éléments verticaux) [kPa] 11.91
Mur Nombre l,w [m] t,w [m] I,y [m4] y,i [m] h,p [m] h,w / t,w H / l,w
MX1 2 1.39 0.18 0.08 0.00 2.50 13.9 4.96
4.3 Répartition des masses par étage
MX2 2 2.28 0.18 0.36 0.00 2.50 13.9 3.03
Charges permanentes Charges utiles Masses Masses pour
MX3 1 1.60 0.15 0.05 3.90 2.50 16.7 4.31 Etage Eléments verticaux [kN/m2] 1) Surface [m2]
planchers [kN/m2] [kN] effectives [kN] calcul [kN]
MX4 1 3.45 0.15 0.51 3.90 2.50 16.7 2.00
Toit 1.00 2.53 72 0 254
MX5 1 3.34 0.15 0.47 6.32 2.50 16.7 2.07
MX6 1 2.35 0.18 0.19 6.32 2.50 13.9 2.94 1er 6.85 5.06 72 43 901 1155
Σ= 1.66 Rez 6.85 5.06 93 62 1170 1170
Encastrement x x x x 0.0 0.0
Total 2325 2325
1)
Les masses des éléments verticaux sont partagés par moitié sur la dalle supérieure et la dalle inférieure. [Bac02a,s.163]
5. Efforts normaux dans les parois Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MY1 N,decke Normalkraft [kN] la surface
Nach SIA D 0191 s. 78 MN [kNm]
N,decke = Normalkraft aus Deckenauflager = Sp * q,p + Sb * q,b
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] [m]
q,T = Eigenlast der Tragwand pro Meter = Stockwerkshöhe * Wanddicke * 25 kN/m3 = 2.56 m * b,w * 25 kN/m3 Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 1.84
e,s = excentricité entre la surface d'influence et le point d'application de l'effort normal sur le mur
M,N = e,s x N,decke Moment dû à e,s Masse volumique maçonnerie 18 kN/m3 0.00 0.00 6.00 0.00 0.00 0.0 7.875 0.0 0 0.0 0
Toit 6.90 6.00 1.00 0.00 6.0 7.875 0.0 6 0.0 0
1er 5.40 6.00 6.85 6.85 41.1 7.875 14.5 62 0.0 0
Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de Rez 2.70 6.00 6.85 6.85 41.1 7.875 14.5 117 0.0 0
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX1 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
Encastr. 0.00 6.00 6.85 0.00 7.875 14.5 132 0.0 0
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s Somme 88 43 132 0
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon [m] [m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 1.39
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der
Toit 6.90 4.00 1.00 0.00 4.0 8.1 0.0 4 0.0 0 Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
1er 5.40 4.00 6.85 6.85 27.4 8.1 11.3 43 0.0 0 MY2 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
Rez 2.70 4.00 6.85 6.85 27.4 8.1 11.3 81 0.0 0 [kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m]
Encastr. 0.00 4.00 6.85 0.00 8.1 11.3 93 0.0 0 Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Somme 59 34 93 0 Etage z,i [m] q,T 2.84
0.00 0.00 6.00 0.00 0.00 0.0 7.875 0.0 0 0.0 0
Toit 6.90 6.00 1.00 0.00 6.0 7.875 0.0 6 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de 1er 5.40 6.00 6.85 6.85 41.1 7.875 22.4 69 0.0 0
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX2 N,decke Normalkraft [kN] la surface Rez 2.70 6.00 6.85 6.85 41.1 7.875 22.4 133 0.0 0
MN [kNm]
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s Encastr. 0.00 6.00 6.85 6.85 7.875 22.4 155 0.0 0
Meter [kN/m'] [m] Summe 88 45 133 0
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 2.28
Toit 6.90 10.00 1.00 0.00 10.0 8.1 0.0 10 0.0 0 Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der
1er 5.40 10.00 6.85 6.85 68.5 8.1 18.5 97 0.0 0 Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
Rez 2.70 10.00 6.85 6.85 68.5 8.1 18.5 184 0.0 0 MY3 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
Encastr. 0.00 10.00 6.85 0.00 8.1 18.5 202 0.0 0 [kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m]
Summe 147 37 184 0 Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 3.73
0.00 0.00 8.00 0.00 0.00 0.0 6.75 0.0 0 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Toit 6.90 8.00 1.00 0.00 8.0 6.75 0.0 8 0.0 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN] 1er 5.40 8.00 6.85 6.85 54.8 6.75 25.2 88 0.0 0
MX3 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s Rez 2.70 8.00 6.85 6.85 54.8 6.75 25.2 168 0.0 0
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m] Encastr. 0.00 8.00 6.85 6.85 6.75 25.2 193 0.0 0
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b Summe 118 50 168 0
Etage z,i [m] q,T 1.60
Toit 6.90 7.00 1.00 0.00 7.0 6.75 0.0 7 0.0 0
1er 5.40 7.00 6.85 6.85 48.0 6.75 10.8 66 0.0 0 Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der
Rez 2.70 7.00 6.85 6.85 48.0 6.75 10.8 125 0.0 0 Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
Encastr. 0.00 7.00 6.85 0.00 6.75 10.8 135 0.0 0 MY4 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
Summe 103 22 125 0 [kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw [m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 1.57
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de 0.00 0.00 2.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX4 N,decke Normalkraft [kN] la surface Toit 6.90 2.00 1.00 0.00 2.0 8.1 0.0 2 0.0 0
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s 1er 5.40 2.00 6.85 6.85 13.7 8.1 12.7 28 0.0 0
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw [m] Rez 2.70 2.00 6.85 6.85 13.7 8.1 12.7 55 0.0 0
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 3.45 Encastr. 0.00 2.00 6.85 6.85 8.1 12.7 68 0.0 0
Toit 6.90 13.00 1.00 0.00 13.0 6.75 0.0 13 0.0 0 Summe 29 25 55 0
1er 5.40 13.00 6.85 6.85 89.1 6.75 23.3 125 0.0 0
Rez 2.70 13.00 6.85 6.85 89.1 6.75 23.3 238 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der
Encastr. 0.00 13.00 6.85 0.00 6.75 23.3 261 0.0 0 Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
Summe 191 47 238 0 MY5 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m]
Meter [kN/m']
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Lasten [kN/m2] Etage z,i [m] q,T 1.34
[m2] Tragwand N,g [kN] Excentricité de
MX5 N,decke Normalkraft [kN] la surface 0.00 0.00 2.00 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0
MN [kNm]
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[kN] Eigenlast pro
Länge Tragwand Lw
Nd d'influence e,s Toit 6.90 2.00 1.00 0.00 2.0 8.1 0.0 2 0.0 0
Meter [kN/m'] [m] 1er 5.40 2.00 6.85 6.85 13.7 8.1 10.9 27 0.0 0
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 3.34 Rez 2.70 2.00 6.85 6.85 13.7 8.1 10.9 51 0.0 0
Toit 6.90 6.00 1.00 0.00 6.0 6.75 0.0 6 0.0 0 Encastr. 0.00 2.00 6.85 6.85 8.1 10.9 62 0.0 0
1er 5.40 6.00 6.85 6.85 41.1 6.75 22.5 70 0.0 0 Summe 29 22 51 0
Rez 2.70 6.00 6.85 6.85 41.1 6.75 22.5 133 0.0 0
Encastr. 0.00 6.00 6.85 6.85 6.75 22.5 156 0.0 0
Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Summe 88 45 133 0 Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MY6 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der [kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Lasten [kN/m2] Excentricité de Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] [m]
[m2] Tragwand N,g [kN] Meter [kN/m']
MX6 N,decke Normalkraft [kN] la surface Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
MN [kNm] Etage z,i [m] q,T 1.15
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
0.00 0.00 1.50 0.00 0.00 0.0 8.1 0.0 0 0.0 0
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon [m]
Meter [kN/m'] [m]
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b Toit 6.90 1.50 1.00 0.00 1.5 8.1 0.0 2 0.0 0
Etage z,i [m] q,T 2.35 1er 5.40 1.50 6.85 6.85 10.3 8.1 9.3 21 0.0 0
Toit 6.90 2.00 1.00 0.00 2.0 8.1 0.0 2 0.0 0 Rez 2.70 1.50 6.85 6.85 10.3 8.1 9.3 41 0.0 0
1er 5.40 2.00 6.85 6.85 13.7 8.1 19.0 35 0.0 0 Encastr. 0.00 1.50 6.85 6.85 8.1 9.3 50 0.0 0
Rez 2.70 2.00 6.85 6.85 13.7 8.1 19.0 67 0.0 0 Somme 22 28 50 0
Encastr. 0.00 2.00 6.85 6.85 8.1 19.0 87 0.0 0
Somme 29 57 87 0
6. Calcul de la féquence fondamentale
7. Calcul des efforts de dimensionnement
6.1 Calcul de la fréquence fondamentale selon SIA 261 16.5.2.3:
7.1 Force horizontale de remplacement due au séisme
T1 = Ct * H 0.75 = 0.27 s avec Ct = 0.05 H= 9.44 m
Masse totale [kN]: Mtot = Σmj=Σ(Gk+ΣΨ2 x Qk) = 2325 kN
6.2 Calcul avec le quotient de Rayleigh
F,dx = Sdx * Mtot = 357 kN
Materiau déterminant MB,MC Nombre d'étages: 2 F,dy = Sdy * Mtot = 357 kN
Module d'élasticité E,xk 3.5 Gpa Masse totale: 233 t
Hauteur d'étage h,s 2.70 m 7.2 Répartition de la force de remplacement à chaque étage

Rigidités effective à l'état fissuré: 50 % de l'état non fissuré selon X Etage hi [m] Zi [m] m,i [kN] Fdi,x [kN] Fdi,y [kN]
50 % de l'état non fissuré selon Y 0 0 0 0 0 0 [SIA 261 16.5.2.5]
0 0 0 0 0 0
1er 2.72 5.44 1155 237 237
Calcul de la période:
Rez 2.72 2.72 1170 120 120 ΣZj(Gk+ΣΨ2 x Qk)j= 9466
Σ 2325 357 357 h,0 = 4.07 m
3
Direction X
Eieff / Eig
Iy [m4]
h / 6EI ΣFj*dj Σmj*dj2 fx Tx
[%] [m/N] [Nm] [Kgm2] [Hz] [s] 7.3 Excentricités
Non fissuré 100 1.66 5.6E-10 4.9E-08 5.6E-11 4.70 0.21
Fissuré 50 0.83 1.1E-09 9.7E-08 2.2E-10 3.32 0.30 Position du centre de masse M:

X,M= 5.1 m avec X,M=ΣXi Ai/A


Eieff / Eig h3 / 6EIΣFj*dj Σmj*dj2 fy Ty
Direction Y Ix [m4] Y,M= 2.3 m Y,M=ΣYi Ai/A
[%] [m/N] [Nm] [Kgm2] [Hz] [s]
Non fissuré 100 1.19 7.9E-10 6.8E-08 1.1E-10 3.98 0.25 Position du centre de rigidité S:
Fissuré 50 0.60 1.6E-09 1.4E-07 4.3E-10 2.81 0.36
X,S= 5.31 m avec X,S=Σ(IixXi)/ΣIix
6.3 Valeurs spectrales de dimensionnement Y,S= 3.84 m Y,S=Σ(IiyYi)/ΣIiy

Spectres de dimensionnement: (selon microzonage) Excentricités effectives:

Période selon SIA 261(38) T 0.27 Sd 0.153 [-] e,x = X,M - X,S = -0.21 m valeur abs. : 0.21
Période selon le quotient de Tx 0.30 Sd,x 0.153 [-] e,y = Y,M - Y.S = -1.54 m valeur abs. : 1.54
Rayleigh Ty 0.36 Sd,y 0.153 [-]
Excentricités de dimensionnement:
Fréquence
Choix
Comparaison Sd SIA 261 Rayleigh Direction X: Ly = 8.00 m
Sd,x Sd,y Sd,x Sd,y Sd,x Sd,y e,dy sup = 1.5e,y + 0.05Ly = 2.71 m
Grundschwingzeit T 0.27 0.27 0.30 0.36 0.30 0.36 e,dy inf = 0.5e,y - 0.05Ly = 0.37 m
Bemessungsspektrum Sd [-] 0.153 0.153 0.153 0.153 0.153 0.153
Direction Y: Lx = 11.00 m
e,dx sup = 1.5e,x + 0.05Lx = 0.86 m
Spectre de dimensionnement e,dx inf = 0.5e,x - 0.05Lx = -0.45 m
0.35

0.30
Accélération spectrale [-]

0.25

0.20
Sdx
0.15
Sdy
0.10

0.05

0.00
0.01 0.1 1 10
Période [s]
Spectre de dimensionnement, microzonage "Rocher"
Tx selon Rayleigh
Ty selon Rayleigh
7.4 Répartition des efforts sur chaque mur

Direction X:

X MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Fdx
Smax,x 0.080 0.353 0.031 0.309 0.264 0.111 0.000 0.000 0.000 0.000 0.049 0.180 0.065 -0.004 -0.003 -0.002 0.000 0.000 0.000 0.000
0 0.00 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0.00 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
1er 5.44 19 83 7 73 63 26 0 0 0 0 12 43 15 -1 -1 0 0 0 0 0 237
Rez 2.72 10 42 4 37 32 13 0 0 0 0 6 22 8 -1 0 0 0 0 0 0 120
Vd,max 28 126 11 110 94 39 0 0 0 0 17 64 23 -2 -1 -1 0 0 0 0 409
Nd,EG 81 184 125 238 133 67 59 88 88 118 117 133 168 55 51 41 88 118 59 74
Md,max 129 569 50 498 427 178 0 0 0 0 79 291 105 -7 -4 -3 0 0 0 0

Direction Y:

Y MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Fdy
Smax,y 0.010 0.044 0.000 0.001 0.019 0.008 0.000 0.000 0.000 0.000 0.092 0.338 0.566 0.054 0.034 0.021 0.000 0.000 0.000 0.000
0 0.00 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0.00 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
1er 5.44 2 10 0 0 5 2 0 0 0 0 22 80 134 13 8 5 0 0 0 0 237
Rez 2.72 1 5 0 0 2 1 0 0 0 0 11 41 68 6 4 3 0 0 0 0 120
Vd,max 4 16 0 0 7 3 0 0 0 0 33 121 202 19 12 8 0 0 0 0 394
Nd,EG 81 184 125 238 133 67 59 88 88 118 117 133 168 55 51 41 88 118 59 74
Md,max 16 71 0 1 31 13 0 0 0 0 148 545 913 87 54 34 0 0 0 0

Efforts internes dans chaque mur:

MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
nbre [-] 2 2 1 1 1 1 0 0 0 0 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0
h,s [m] 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70 2.70
Nxd,3 [kN] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Nxd,2 [kN] 4 10 7 13 6 2 4 6 6 8 6 6 8 2 2 2 6 8 4 5
Nxd,1 [kN] 43 97 66 125 70 35 31 47 47 63 62 69 88 28 27 21 47 63 31 39
Nxd,rez [kN] 81 184 125 238 133 67 59 88 88 118 117 133 168 55 51 41 88 118 59 74
Vd,3 [kN] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Vd,2 [kN] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Vd,1 [kN] 9 42 7 73 63 26 0 0 0 0 22 80 134 13 8 5 0 0 0 0
Vd,rez [kN] 14 63 11 110 94 39 0 0 0 0 33 121 202 19 12 8 0 0 0 0
M,N rez [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,3 [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,2 [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,1 [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,rez [kNm] 26 113 20 197 169 71 0 0 0 0 59 217 363 35 22 14 0 0 0 0
8. Résistance latérale selon la méthode basée sur les forces
8.1 Résistance à la base des murs, direction X

Direction X
Murs MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 Σ
Type MC MC MC MC MC MC
Nombre 2 2 1 1 1 1 8
Joints vert. remplis oui oui oui oui oui oui
t,w m 0.18 0.18 0.15 0.15 0.15 0.18
l,w m 1.39 2.28 1.6 3.45 3.34 2.35
f,xd Mpa 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5
f,yd MPa 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625
N,xd,rez kN 81 184 125 238 133 67
Mz1d,rez kNm 0 0 0 0 0 0
Vd,rez kN 14 63 11 110 94 39 369
V,Rd,SIA266+ 20 71 31 131 77 29 422
V,Rd,S kN 43 87 57 112 76 49 506
V,Rd,R kN 19 66 31 129 75 28 405
V,Rd / V,d [-] 1.43 1.13 2.87 1.19 0.82 1 1.14
Vérif V,Rd,SIA>Vd ok ok ok ok KO KO ok

Mode de rupture: cisaillement

8.2 Résistance à la base des murs, direction Y

Direction Y
Murs MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10 Σ
Type MC MC MC MC MC MC
Nombre 1 1 1 1 1 1 6
Joints vert. remplis oui oui oui oui oui oui
t,w m 0.175 0.175 0.15 0.18 0.18 0.18
l,w m 1.84 2.84 3.73 1.57 1.34 1.15
f,xd Mpa 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5
f,yd MPa 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625
N,xd,rez kN 117 133 168 55 51 41
Mz1d,rez kNm 0 0 0 0 0 0
Vd,rez kN 33 121 202 19 12 8 1378
V,Rd,SIA266+ 38 66 101 16 13 9 846
V,Rd,S kN 59 76 91 36 32 27 1126
V,Rd,R kN 35 64 105 15 12 8 834
V,Rd / V,d [-] 1.16 0.55 0.50 0.82 1.04 1.14 0.61
Vérif V,Rd,SIA>Vd ok KO KO KO ok ok KO
9. Paramètres modaux 11. Déplacement cible

Etage z,i m,i φi mi φ i mi φ i2 mi φi zi Direction


[m] [kg] [kg] [kg] X Y
T s 0.26 0.31
m,E = 174013 kg S,e m/s2 2.3 2.3
1er 5.40 115515 1.00 115515 115515 623781 Γ= 1.20 S,u m 0.0039 0.0058
Rez 2.70 116996 0.50 58498 29249 157945 h,E 4.49 m Δ,D* m 0.0060 0.0073
Somme 232511 174013 144764 781726 Δ,D m 0.0072 0.0088
μ,D 1.66 2.53
10. Courbes de capacité
12. Torsion
10.1 Courbes de capacité des murs en maçonnerie
stiques principales
Direction X Centre de masse: X,M= 5.10 m
Murs MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 Y,M= 2.30 m
Nombre 2 2 1 1 1 1 Centre de résistance: X,W= 3.46 m Excentricités des résistances: e,Wx = -1.64 m
V,Rd,i kN 20 71 31 131 77 29 Y,W= 2.89 m e,Wy= 0.59 m
E,eff / E,0 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 Centre de rigidité: X,S= 5.31 m Excentricités des rigidités: e,Sx = -0.21 m
h,p m 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 Y,S= 3.84 m e,Sy = -1.54 m
h,0 m 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 Moment d'inertie en rotation: Lx = 11.00 m Rigidité en torsion: K,t = 1.9E+06 kNm
Δ,y m 0.0051 0.0053 0.0066 0.0051 0.0032 0.0021 Ly = 8.00 m Rigidité en translation: K,x = 103619 kN/m
k,eff,i kN/m 3981 13329 4768 25733 24244 14253 J= 4381.11 tm2 K,y = 69577 kN/m
δ,u % 0.80 0.80 0.80 0.41 0.80 0.80
μ,WE 10.81 10.36 8.37 5.59 17.38 26.74 Rotation du bâtiment Direction X Direction Y
Δ,u m 0.0233 0.0234 0.0242 0.0135 0.0220 0.0213 Facteur de torsion ψ,x 0.84 [-] ψ,y 0.95 [-]
Excentricité dynamique e,dyn,x 1.54 [m] e,dyn,x 0.21 [m]
Direction Y Rotation maximale du bâtiment θ,rx -0.0007 [rad] θ,ry -0.0001 [rad]
Murs MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Nombre 1 1 1 1 1 1 Déformations maximales - Direction X
V,Rd,i kN 38 66 101 16 13 9 Mur MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10
E,eff / E,0 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 Δ,D m 0.00721 0.00721 0.00721 0.00721 0.00721 0.00721 0.00721 0.00721 0.00721 0.00721
h,p m 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 d,y m 2.30 2.30 -1.60 -1.60 -4.02 -4.02 0.00 0.00 0.00 0.00
h,0 m 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 Δ,r m 0.00166 0.00166 -0.00115 -0.00115 -0.00289 -0.00289 0.00000 0.00000 0.00000 0.00000
Δ,y m 0.0048 0.0032 0.0034 0.0029 0.0035 0.0036 Δ,tot,i m 0.00886 0.00886 0.00721 0.00721 0.00721 0.00721 0.00721 0.00721 0.00721 0.00721
k,eff,i kN/m 7865 20665 29582 5454 3615 2397
δ,u % 0.80 0.80 0.43 0.80 0.80 0.80 Déformations maximales - Direction Y
μ,WE 11.42 17.31 8.81 19.01 15.93 15.34 Mur MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Δ,u m 0.0231 0.0220 0.0130 0.0219 0.0222 0.0223 Δ,D m 0.00880 0.00880 0.00880 0.00880 0.00880 0.00880 0.00880 0.00880 0.00880 0.00880
d,x m 5.10 5.10 0.78 -5.72 -5.72 -5.72 0.00 0.00 0.00 0.00
10.2 Courbe de capacité du bâtiment Δ,r m 0.00027 0.00027 0.00004 -0.00030 -0.00030 -0.00030 0.00000 0.00000 0.00000 0.00000
Δ,ED,i m 0.00907 0.00907 0.00884 0.00880 0.00880 0.00880 0.00880 0.00880 0.00880 0.00880
Direction X Direction Y
V,Rd,b 451 kN V,Rd,b 242 kN
k 103619 kN/m k 69577 kN/m
Δ,by 0.0044 m Δ,by 0.0035 m
Δ,by* 0.0036 m Δ,by* 0.0029 m
Δ,bu 0.0135 m Δ,bu 0.0130 m
μ,Δ 3.10 μ,Δ 3.76
T,1 0.26 s T,1 0.31 s
13. Vérifications
13.1 Degré de dommage 4
Direction X
Mur MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10
Δ,ED,i mm 8.86 8.86 7.21 7.21 7.21 7.21
Δ,u mm 23.26 23.40 24.21 13.52 22.03 21.32
Δ,y mm 5.11 5.33 6.60 5.08 3.18 2.06
μ,Δ 4.55 4.39 3.67 2.66 6.93 10.33
μ,D 1.74 1.66 1.09 1.42 2.27 3.49
δ,eff 0.22 0.22 0.12 0.16 0.21 0.24
Δ,u / Δ,tot,i 2.62 2.64 3.36 1.87 3.06 2.96
Contrôle ok ok ok ok ok ok

Direction Y
Mur MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Δ,ED,i mm 9.07 9.07 8.84 8.80 8.80 8.80
Δ,u mm 23.08 22.03 13.05 21.85 22.21 22.29
Δ,y mm 4.83 3.19 3.41 2.90 3.46 3.60
μ,Δ 4.78 6.91 3.83 7.52 6.41 6.20
μ,D 1.88 2.84 2.60 3.03 2.54 2.45
δ,eff 0.24 0.28 0.27 0.28 0.26 0.26
Δ,u / Δ,tot,i 2.55 2.43 1.48 2.48 2.52 2.53
Contrôle ok ok ok ok ok ok

13.2 Degré de dommage 5


Direction X
Mur MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10
δu,max 1.07 1.07 1.07 0.55 1.07 1.07
δ,eff 0.22 0.22 0.12 0.16 0.21 0.24
δu,max / δ,eff 4.76 4.88 8.88 3.45 5.14 4.53
V,Rd,i kN 20 71 31 131 77 29
Résistance résiduelle: V,Rd,b,rés = 451 kN > Vd,b,rés = 301 ok
Direction Y
Mur MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
δu,max 1.07 1.07 0.58 1.07 1.07 1.07
δ,eff 0.24 0.28 0.27 0.28 0.26 0.26
δu,max / δ,eff 4.45 3.79 2.17 3.84 4.05 4.10
V,Rd,i kN 38 66 101 16 13 9
Résistance résiduelle: V,Rd,b,rés = 242 kN > Vd,b,rés = 161 ok

Spectre ADRS Spectre de réponse élastique,


3.00 microzonage "Rocher"

Courbe de capacité X
Accélération spectrale S,e

2.50

2.00 Période T,x = 0.26 s


[m/s2]

1.50 Déplacement cible X

1.00
Courbe de capacité Y

0.50
Déplacement cible Y

0.00
0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 Période T,y = 0.31 s
Déplacement [m]

13.3 Ductilité
Direction X: R= 1.07 Direction Y: R= 1.99
ANNEXE C4
Etude de sensibilité
Villa à Monthey
Variable Comparaison 1: classe de sol Comparaison 2: module de rigidité 3: zone sismique
Zone 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 1 2 3b
E,eff / E,0 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 1 1 1 1 1 1 1 1 0.5 0.5 0.5
Bord de Centre de Bord de Centre de
Classe de sol A B C D E Rocher A B C D E Rocher A A A
plaine plaine plaine plaine
Maçonnerie MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC
h,p h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s
δ,u Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang
η,3 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5

Paramètres Métode basée sur les forces


Tx [s] 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30
0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.15 0.33 0.30 0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.15 0.33 0.30 0.10 0.17 0.27
Direction X

Sdx [-]
Fdx [kN] 504 605 579 680 705 357 775 698 504 605 579 680 705 357 775 698 233 388 620
VRd,x [kN] 422 422 422 422 422 422 422 422 422 422 422 422 422 422 422 422 422 422 422
VRd,x / Vdx [-] 0.81 0.67 0.70 0.60 0.58 1.14 0.53 0.58 0.81 0.67 0.70 0.60 0.58 1.14 0.53 0.58 1.75 1.05 0.66
Ty [s] 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36
0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.15 0.33 0.30 0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.15 0.33 0.30 0.10 0.17 0.27
Direction Y

Sdy [-]
Fdy [kN] 504 605 579 680 705 357 775 698 504 605 579 680 705 357 775 698 233 388 620
VRd,y [kN] 846 846 846 846 846 846 846 846 846 846 846 846 846 846 846 846 846 846 846
VRd,y / Vdy [-] 0.43 0.36 0.38 0.32 0.31 0.61 0.28 0.31 0.43 0.36 0.38 0.32 0.31 0.61 0.28 0.31 0.94 0.56 0.35

Paramètres Métode basée sur les déplacements


Tx [s] 0.26 0.26 0.26 0.26 0.26 0.26 0.26 0.26 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.26 0.26 0.26
Δ,by [mm] 4.35 4.35 4.35 4.35 4.35 4.35 4.35 4.35 2.18 2.18 2.18 2.18 2.18 2.18 2.18 2.18 4.35 4.35 4.35
Δ,bu [mm] 13.52 13.52 13.52 13.52 13.52 13.52 13.52 13.52 11.90 11.90 11.90 11.90 11.90 11.90 11.90 11.90 13.52 13.52 13.52
Direction X

μ,Δ [-] 3.10 3.10 3.10 3.10 3.10 3.10 3.10 3.10 5.46 5.46 5.46 5.46 5.46 5.46 5.46 5.46 3.10 3.10 3.10
Δ,D [mm] 10.19 15.28 17.57 26.57 17.83 7.21 27.43 27.25 7.20 10.80 10.71 12.57 12.61 5.10 14.33 12.89 3.03 7.84 12.54
R [-] 1.51 1.81 1.73 2.03 2.11 1.07 2.32 2.09 1.51 1.81 1.64 1.92 2.11 1.07 2.19 1.97 0.70 1.16 1.85
α,DG4 [-] 1.33 0.88 0.77 0.51 0.76 1.87 0.49 0.50 1.65 1.10 1.11 0.95 0.94 2.33 0.83 0.92 4.46 1.72 1.08
α,DG5 [-] 1.97 1.14 0.96 0.51 0.94 3.45 0.49 0.50 2.45 1.49 1.51 1.25 1.25 3.94 1.08 1.22 -65.46 2.98 1.47
Tx [s] 0.31 0.31 0.31 0.31 0.31 0.31 0.31 0.31 0.22 0.22 0.22 0.22 0.22 0.22 0.22 0.22 0.31 0.31 0.31
Δ,by [mm] 3.47 3.47 3.47 3.47 3.47 3.47 3.47 3.47 1.74 1.74 1.74 1.74 1.74 1.74 1.74 1.74 3.47 3.47 3.47
Δ,bu [mm] 13.05 13.05 13.05 13.05 13.05 13.05 13.05 13.05 11.96 11.96 11.96 11.96 11.96 11.96 11.96 11.96 13.05 13.05 13.05
Direction Y

μ,Δ [-] 3.76 3.76 3.76 3.76 3.76 3.76 3.76 3.76 6.89 6.89 6.89 6.89 6.89 6.89 6.89 6.89 3.76 3.76 3.76
Δ,D [mm] 12.44 18.65 21.45 33.57 21.76 8.80 33.48 40.59 8.79 13.19 15.17 19.79 15.39 6.22 22.55 20.29 5.74 9.57 15.31
R [-] 2.81 3.38 3.23 3.80 3.94 1.99 4.33 3.89 2.81 3.38 3.23 3.80 3.94 1.99 4.33 3.89 1.30 2.16 3.46
α,DG4 [-] 1.05 0.70 0.61 0.39 0.60 1.48 0.39 0.32 1.36 0.91 0.79 0.60 0.78 1.92 0.53 0.59 2.26 1.36 0.85
α,DG5 [-] 1.41 0.70 0.61 0.39 0.60 2.17 0.39 0.32 1.88 0.91 0.79 0.60 0.78 2.81 0.53 0.59 4.02 1.95 0.85
DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

Annexe D : Bâtiment à Monthey

D1 : Plans d’architecte
D2 : Vue en plan rez-de-chaussée
D3 : Note de calcul, cas de base
D4 : Note de calcul, étude de sensibilité

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

d1 : PLANS D’ARCHITECTE

Situation Sous-sol

Situation Rez + étages

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

Coupe

Façade Nord-Ouest

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

Façade Sud-Ouest

Façade Nord-Est

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES BATIMENTS EN MAÇONNERIE

Façade Sud-Est

EPFL – IMAC - Projet de semestre 2008 Annexe


Projet de semestre 02.06.2008 Projet de semestre 02.06.2008

Immeuble à Monthey Mur Nombre l,w [m] t,w [m]


Sens transversal Y
I,x [m4] x,i [m] h,p [m] h,w / t,w H / l,w
MY1 3 2.43 0.18 0.65 0.00 2.50 13.9 5.07
1. Données du projet MY2 2 1.77 0.18 0.17 0.00 2.50 13.9 6.97
MY3 2 3.21 0.15 0.83 4.15 2.50 16.7 3.84
1.1 Paramètres sismiques MY4 1 3.64 0.18 0.72 5.69 2.50 13.9 3.39
MY5 1 5.45 0.18 2.43 7.88 2.50 13.9 2.26
Lieu: Monthey MY6 1 5.31 0.18 2.25 7.88 2.50 13.9 2.32
Altitude [m]: 400 Param. spectre MY7 1 3.64 0.18 0.72 10.23 2.50 13.9 3.39
Classe d'ouvrage: 1 γ,f = 1.0 S= FAUX MY8 2 3.21 0.18 0.99 11.76 2.50 13.9 3.84
2
Zone sismique: 3a a,gd = 1.3 m/s T,B = FAUX MY9 3 2.43 0.18 0.65 15.92 2.50 13.9 5.07
Classe de sol: Microzonage T,C = FAUX MY10 2 1.77 0.18 0.17 15.92 2.50 13.9 6.97
Microzonage Oui Zone Bord de plaine T.D = 2.00 Σ= 9.56
Coeff. de comportement 1.5
4. Calcul des masses par étage
1.2 Géometrie
4.1 Charges utiles
Longueur Lx 16.1 m Hauteur d'étage Hauteur de Hauteur totale Charges par
Etage Etage Surface [m2] Catégorie Charges [kN] Surface [m2] Catégorie Charges [kN]
Largeur Ly 16.1 m réelle calcul h,s [m] z,i [m] étage[kN]
Nombre d'étages 3 Toit 4.17 Toit x 0.00 x 0.00 0
Nombre de sous-sol 1 2e 2.72 2.72 8.16 2e 253 A1 151.80 37 A2 33.30 185
Hauteur du bâtiment (sur ss) 12.33 m 1er 2.72 2.72 5.44
1er 253 A1 151.80 37 A2 33.30 185
Surface d'étage 290 m2 Rez 2.72 2.72 2.72
Rez 253 A1 151.80 x 0.00 152
Hauteur d'étage moyenne h,s 2.72 m Total 12.33 8.16
Encastrement x x x x x x x
Hauteur du bâtiment (calcul) 8.16 m
Total 522
2. Caractéristiques mécaniques de la maçonnerie 4.2 Charges permanentes SIA 261 5.2.2 und 260 A.A Tab.2

Maçonnerie type MB Maçonnerie type MC Maçonnerie Ambiotherm Masse volumique Poids propre G
Epaisseur [m] 3 γg γg · G [kN/m2]
[kN/m ] [kN/m2]
Selon SIA 266 Selon SIA 266 Selon fabricant
f,xk 7 MPa f,xk 7 MPa f,xk 4 MPa Toit Couverture - tuiles 0.05 14.00 0.70 1.00 0.70
f,yk 2.1 MPa f,yk 3.5 MPa f,yk 1.2 MPa Isolation thermique + étanchéité 0.05 2.00 0.10 1.00 0.10
γ,M 2 γ,M 2 γ,M 2 Lattage et contre lattage 0.20 1.00 0.20
f,xd 3.5 MPa f,xd 3.5 MPa f,xd 2 MPa Neige 0.00
f,yd 1.05 MPa f,yd 1.75 MPa f,yd 0.6 MPa Total toit : 1.00
E,xk 7000 MPa E,xk 7000 MPa E,xk 5000 MPa Plancher Dalle BA 0.20 25.00 5.00 1.00 5.00
E,xd 3500 MPa E,xd 3500 MPa E,xd 2500 MPa Isolation 0.03 3.00 0.09 1.00 0.09
G,xk 1400 MPa G,xk 1400 MPa G,xk 1000 MPa Chape + revêtement 0.08 22.00 1.76 1.00 1.76
μ,d 0.6 μ,d 0.6 μ,d 0.6 Total plancher : 6.85
v,mk 0.5 MPa v,mk 0.5 MPa v,mk 0.5 MPa
Charge par mètre Charge répartie G
Longueur [m] γg γg · G [kN/m2]
[kN/m'] [kN/m2]
3. Position et géométrie des murs Murs façades maçonnerie 65.00 9.00 2.02 1.00 2.02
Murs porteurs intérieurs maçonnerie 50.00 7.00 1.21 1.00 1.21
Sens longitudinal X
Murs BA 0.00 12.00 0.00 1.00 0.00
Mur Nombre l,w [m] t,w [m] I,y [m4] y,i [m] h,p [m] h,w / t,w H / l,w
Galandages 40.00 2.70 0.37 1.00 0.37
MX1 2 1.07 0.18 0.04 0.00 2.50 13.9 11.52
Total éléments verticaux: 3.60
MX2 1 3.30 0.18 0.54 0.00 2.50 13.9 3.74
MX3 1 4.34 0.18 1.23 5.65 2.50 13.9 2.84 Total charges permanentes (plancher + éléments verticaux) [kPa] 10.45
MX4 2 3.96 0.15 1.55 6.40 2.50 16.7 3.11
MX5 1 4.74 0.15 1.33 10.40 2.50 16.7 2.60 4.3 Répartition des masses par étage
MX6 2 5.08 0.18 3.93 15.92 2.50 13.9 2.43 Charges permanentes Charges utiles Masses Masses pour
MX7 1 3.50 0.18 0.64 15.92 2.50 13.9 3.52 Etage Eléments verticaux [kN/m2] 1) Surface [m2]
planchers [kN/m2] [kN] effectives [kN] calcul [kN]
MX8 2 3.96 0.18 1.86 8.1 2.50 13.9 3.11 Toit 1.00 1.80 253 708
MX9 2 3.96 0.18 1.86 11.59 2.50 13.9 3.11 2e 6.85 3.60 290 185 3215 3923
MX10 1 5.45 0.18 2.43 12.71 2.50 13.9 2.26 1er 6.85 3.60 290 185 3215 3215
Σ= 15.42 Rez 6.85 3.60 290 152 3181 3181
Encastrement x x x x 0.0 0.0
Total 10318 10318
1)
Les masses des éléments verticaux sont partagés par moitié sur la dalle supérieure et la dalle inférieure. [Bac02a,s.163]
5. Efforts normaux dans les parois Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
Nach SIA D 0191 s. 78 MX6 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
N,decke = Normalkraft aus Deckenauflager = Sp * q,p + Sb * q,b [kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] [m]
q,T = Eigenlast der Tragwand pro Meter = Stockwerkshöhe * Wanddicke * 25 kN/m3 = 2.56 m * b,w * 25 kN/m3 Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
e,s = excentricité entre la surface d'influence et le point d'application de l'effort normal sur le mur Etage z,i [m] q,T 5.08
M,N = e,s x N,decke Moment dû à e,s Toit 12.33 6.00 1.00 0.00 6.0 8.1648 41.5 6 0.0 0
Masse volumique maçonnerie 18 kN/m3 2e 8.16 6.00 6.85 6.85 41.1 8.1648 41.5 89 0.0 0
1er 5.44 6.00 6.85 6.85 41.1 8.1648 41.5 171 0.0 0
Rez 2.72 6.00 6.85 6.85 41.1 8.1648 41.5 254 0.0 0
Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de Encastr. 0.00 6.00 6.85 6.85 8.1648 41.5 295 0.0 0
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX1 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
Somme 129 207 337 0
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon [m] [m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Etage z,i [m] q,T 1.07 Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
Toit 12.33 3.00 1.00 0.00 3.0 8.1648 8.7 3 0.0 0 MX7 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
2e 8.16 3.00 6.85 6.85 20.6 8.1648 8.7 32 0.0 0 [kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
1er 5.44 3.00 6.85 6.85 20.6 8.1648 8.7 62 0.0 0 Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] [m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Rez 2.72 3.00 6.85 6.85 20.6 8.1648 8.7 91 0.0 0 Etage z,i [m] q,T 3.50
Encastr. 0.00 3.00 6.85 0.00 8.1648 8.7 100 0.0 0 Toit 12.33 4.00 1.00 0.00 4.0 8.1648 28.6 4 0.0 0
Somme 65 44 108 0 2e 8.16 4.00 6.85 6.85 27.4 8.1648 28.6 60 0.0 0
1er 5.44 4.00 6.85 6.85 27.4 8.1648 28.6 116 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Rez 2.72 4.00 6.85 6.85 27.4 8.1648 28.6 172 0.0 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de Encastr. 0.00 4.00 6.85 6.85 8.1648 28.6 201 0.0 0
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX2 N,decke Normalkraft [kN] la surface Somme 86 143 229 0
MN [kNm]
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Meter [kN/m'] [m]
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 3.30 Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de
Toit 12.33 7.50 1.00 0.00 7.5 8.1648 26.9 8 0.0 0 [m2] Tragwand N,g [kN]
MX8 N,decke Normalkraft [kN] la surface
2e 8.16 7.50 6.85 6.85 51.4 8.1648 26.9 86 0.0 0 MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
1er 5.44 7.50 6.85 6.85 51.4 8.1648 26.9 164 0.0 0 Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon [m] [m]
Meter [kN/m']
Rez 2.72 7.50 6.85 6.85 51.4 8.1648 26.9 242 0.0 0 Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 3.96
Encastr. 0.00 7.50 6.85 0.00 8.1648 26.9 269 0.0 0
Toit 12.33 7.00 1.00 0.00 7.0 8.1648 32.3 7 0.0 0
Summe 162 108 269 0
2e 8.16 7.00 6.85 6.85 48.0 8.1648 32.3 87 0.0 0
1er 5.44 7.00 6.85 6.85 48.0 8.1648 32.3 168 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Rez 2.72 7.00 6.85 6.85 48.0 8.1648 32.3 248 0.0 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de Encastr. 0.00 7.00 6.85 6.85 8.1648 32.3 280 0.0 0
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX3 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm] Somme 151 162 313 0
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 4.34 Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de
Toit 12.33 10.00 1.00 0.00 10.0 8.1648 35.4 10 0.0 0 [m2] Tragwand N,g [kN]
MX9 N,decke Normalkraft [kN] la surface
2e 8.16 10.00 6.85 6.85 68.5 8.1648 35.4 114 0.0 0 MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
1er 5.44 10.00 6.85 6.85 68.5 8.1648 35.4 218 0.0 0 Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] [m]
Meter [kN/m']
Rez 2.72 10.00 6.85 6.85 68.5 8.1648 35.4 322 0.0 0 Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 3.96
Encastr. 0.00 10.00 6.85 0.00 8.1648 35.4 357 0.0 0
Summe 216 142 357 0 Toit 12.33 8.00 1.00 0.00 8.0 8.1648 32.3 8 0.0 0
2e 8.16 8.00 6.85 6.85 54.8 8.1648 32.3 95 0.0 0
1er 5.44 8.00 6.85 6.85 54.8 8.1648 32.3 182 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Rez 2.72 8.00 6.85 6.85 54.8 8.1648 32.3 269 0.0 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN] Encastr. 0.00 8.00 6.85 6.85 8.1648 32.3 302 0.0 0
MX4 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm] Somme 172 162 334 0
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw [m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 3.96 Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de
Toit 12.33 7.00 1.00 0.00 7.0 6.804 26.9 7 0.0 0 [m2] Tragwand N,g [kN]
MX10 N,decke Normalkraft [kN] la surface
2e 8.16 7.00 6.85 6.85 48.0 6.804 26.9 82 0.0 0 MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
1er 5.44 7.00 6.85 6.85 48.0 6.804 26.9 157 0.0 0 Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon [m]
Meter [kN/m'] [m]
Rez 2.72 7.00 6.85 6.85 48.0 6.804 26.9 232 0.0 0 Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 5.45
Encastr. 0.00 7.00 6.85 0.00 6.804 26.9 259 0.0 0
Toit 12.33 9.00 1.00 0.00 9.0 8.1648 44.5 9 0.0 0
Summe 151 108 259 0
2e 8.16 9.00 6.85 6.85 61.7 8.1648 44.5 115 0.0 0
1er 5.44 9.00 6.85 6.85 61.7 8.1648 44.5 221 0.0 0
Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Rez 2.72 9.00 6.85 6.85 61.7 8.1648 44.5 327 0.0 0
Lasten [kN/m2] Excentricité de Encastr. 0.00 9.00 6.85 6.85 8.1648 44.5 372 0.0 0
[m2] Tragwand N,g [kN]
MX5 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm] Somme 194 222 416 0
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[kN] Eigenlast pro
Länge Tragwand Lw
Nd d'influence e,s
Meter [kN/m'] [m]
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 4.74
Toit 12.33 7.50 1.00 0.00 7.5 6.804 32.3 8 0.0 0
2e 8.16 7.50 6.85 6.85 51.4 6.804 32.3 91 0.0 0
1er 5.44 7.50 6.85 6.85 51.4 6.804 32.3 175 0.0 0
Rez 2.72 7.50 6.85 6.85 51.4 6.804 32.3 258 0.0 0
Encastr. 0.00 7.50 6.85 6.85 6.804 32.3 291 0.0 0
Summe 162 129 291 0
Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN] [m2] Tragwand N,g [kN]
MY1 N,decke Normalkraft [kN] la surface MY7 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm] MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s [kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon [m] Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon [m] [m]
Meter [kN/m'] [m] Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 2.43 Etage z,i [m] q,T 3.64
Toit 12.33 4.00 1.00 0.00 4.0 8.1648 19.8 4 0.0 0 Toit 12.33 5.00 1.00 0.00 5.0 8.1648 29.7 5 0.0 0
2e 8.16 4.00 6.85 6.85 27.4 8.1648 19.8 51 0.0 0 2e 8.16 5.00 6.85 6.85 34.3 8.1648 29.7 69 0.0 0
1er 5.44 4.00 6.85 6.85 27.4 8.1648 19.8 98 0.0 0 1er 5.44 5.00 6.85 6.85 34.3 8.1648 29.7 133 0.0 0
Rez 2.72 4.00 6.85 6.85 27.4 8.1648 19.8 146 0.0 0 Rez 2.72 5.00 6.85 6.85 34.3 8.1648 29.7 197 0.0 0
Encastr. 0.00 4.00 6.85 0.00 8.1648 19.8 166 0.0 0 Encastr. 0.00 5.00 6.85 6.85 8.1648 29.7 227 0.0 0
Somme 86 99 185 0 Somme 108 149 256 0

Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN] [m2] Tragwand N,g [kN]
MY2 N,decke Normalkraft [kN] la surface MY8 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm] MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s [kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m] Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
Meter [kN/m'] Meter [kN/m'] [m] [m]
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 1.77 Etage z,i [m] q,T 3.21
Toit 12.33 5.00 1.00 0.00 5.0 8.1648 14.5 5 0.0 0 Toit 12.33 8.00 1.00 0.00 8.0 8.1648 26.2 8 0.0 0
2e 8.16 5.00 6.85 6.85 34.3 8.1648 14.5 54 0.0 0 2e 8.16 8.00 6.85 6.85 54.8 8.1648 26.2 89 0.0 0
1er 5.44 5.00 6.85 6.85 34.3 8.1648 14.5 102 0.0 0 1er 5.44 8.00 6.85 6.85 54.8 8.1648 26.2 170 0.0 0
Rez 2.72 5.00 6.85 6.85 34.3 8.1648 14.5 151 0.0 0 Rez 2.72 8.00 6.85 6.85 54.8 8.1648 26.2 251 0.0 0
Encastr. 0.00 5.00 6.85 6.85 8.1648 14.5 166 0.0 0 Encastr. 0.00 8.00 6.85 6.85 8.1648 26.2 277 0.0 0
Summe 108 58 166 0 Somme 172 131 303 0

Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN] [m2] Tragwand N,g [kN]
MY3 N,decke Normalkraft [kN] la surface Normalkraft [kN]
MN [kNm] MY9 N,decke la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s [kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m] Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
Meter [kN/m'] Meter [kN/m'] [m] [m]
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 3.21 Etage z,i [m] q,T 2.43
Toit 12.33 8.00 1.00 0.00 8.0 6.804 21.8 8 0.0 0 Toit 12.33 4.00 1.00 0.00 4.0 8.1648 19.8 4 0.0 0
2e 8.16 8.00 6.85 6.85 54.8 6.804 21.8 85 0.0 0 2e 8.16 4.00 6.85 6.85 27.4 8.1648 19.8 51 0.0 0
1er 5.44 8.00 6.85 6.85 54.8 6.804 21.8 161 0.0 0 1er 5.44 4.00 6.85 6.85 27.4 8.1648 19.8 98 0.0 0
Rez 2.72 8.00 6.85 6.85 54.8 6.804 21.8 238 0.0 0 Rez 2.72 4.00 6.85 6.85 27.4 8.1648 19.8 146 0.0 0
Encastr. 0.00 8.00 6.85 6.85 6.804 21.8 260 0.0 0 Encastr. 0.00 4.00 6.85 6.85 8.1648 19.8 166 0.0 0
Summe 172 87 260 0 Somme 86 99 185 0

Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der
Lasten [kN/m2] Excentricité de Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN] [m2] Tragwand N,g [kN]
MY4 N,decke Normalkraft [kN] la surface MY10 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm] MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s [kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] Meter [kN/m'] [m] [m]
Meter [kN/m'] Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b Etage z,i [m] q,T 1.77
Etage z,i [m] q,T 3.64
Toit 12.33 8.00 1.00 0.00 8.0 8.1648 29.7 8 0.0 0 Toit 12.33 5.00 1.00 0.00 5.0 8.1648 14.5 5 0.0 0
2e 8.16 8.00 6.85 6.85 54.8 8.1648 29.7 93 0.0 0 2e 8.16 5.00 6.85 6.85 34.3 8.1648 14.5 54 0.0 0
1er 5.44 8.00 6.85 6.85 54.8 8.1648 29.7 177 0.0 0 1er 5.44 5.00 6.85 6.85 34.3 8.1648 14.5 102 0.0 0
Rez 2.72 8.00 6.85 6.85 54.8 8.1648 29.7 262 0.0 0 Rez 2.72 5.00 6.85 6.85 34.3 8.1648 14.5 151 0.0 0
Encastr. 0.00 8.00 6.85 6.85 8.1648 29.7 291 0.0 0 Encastr. 0.00 5.00 6.85 6.85 8.1648 14.5 166 0.0 0
Summe 172 119 291 0 Somme 108 72 180 0

Einzugsfläche der Tragwand Normalkraft aus Eigenlast der


Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MY5 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon Länge Tragwand Lw
[m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 5.45
Toit 12.33 14.00 1.00 0.00 14.0 8.1648 44.5 14 0.0 0
2e 8.16 14.00 6.85 6.85 95.9 8.1648 44.5 154 0.0 0
1er 5.44 14.00 6.85 6.85 95.9 8.1648 44.5 295 0.0 0
Rez 2.72 14.00 6.85 6.85 95.9 8.1648 44.5 435 0.0 0
Encastr. 0.00 14.00 6.85 6.85 8.1648 44.5 480 0.0 0
Summe 302 178 480 0

Surface d'influence du refend Normalkraft aus Eigenlast der


Lasten [kN/m2] Excentricité de
[m2] Tragwand N,g [kN]
MY6 N,decke Normalkraft [kN] la surface
MN [kNm]
[kN] Eigenlast pro Länge Tragwand Lw Nd d'influence e,s
Decke [m2] Balkon [m2] Decke Balcon
[m] [m]
Meter [kN/m']
Sp Sb [kN/m2] q,p [kN/m2] q,b
Etage z,i [m] q,T 5.31
Toit 12.33 8.00 1.00 0.00 8.0 8.1648 43.4 8 0.0 0
2e 8.16 8.00 6.85 6.85 54.8 8.1648 43.4 106 0.0 0
1er 5.44 8.00 6.85 6.85 54.8 8.1648 43.4 204 0.0 0
Rez 2.72 8.00 6.85 6.85 54.8 8.1648 43.4 302 0.0 0
Encastr. 0.00 8.00 6.85 6.85 8.1648 43.4 346 0.0 0
Somme 172 217 389 0
6. Calcul de la féquence fondamentale
7. Calcul des efforts de dimensionnement
6.1 Calcul de la fréquence fondamentale selon SIA 261 16.5.2.3:
7.1 Force horizontale de remplacement due au séisme
T1 = Ct * H 0.75 = 0.33 s avec Ct = 0.05 H= 12.33 m
Masse totale [kN]: Mtot = Σmj=Σ(Gk+ΣΨ2 x Qk) = 10318 kN
6.2 Calcul avec le quotient de Rayleigh
F,dx = Sdx * Mtot = 3439 kN
Materiau déterminant MB,MC Nombre d'étages: 3 F,dy = Sdy * Mtot = 3439 kN
Module d'élasticité E,xk 3.5 Gpa Masse totale: 1032 t
Hauteur d'étage h,s 2.72 m 7.2 Répartition de la force de remplacement à chaque étage

Rigidités effective à l'état fissuré: 50 % de l'état non fissuré selon X Etage hi [m] Zi [m] m,i [kN] Fdi,x [kN] Fdi,y [kN]
Toit 0 0 0 0 0 [SIA 261 16.5.2.5]
50 % de l'état non fissuré selon Y
2e 2.72 8.16 3922.6 1893.3 1893.3
1er 2.72 5.44 3214.6 1034.4 1034.4
Calcul de la période:
Rez 2.72 2.72 3181.3 511.83 511.83 ΣZj(Gk+ΣΨ2 x Qk)j= 58149
Σ 10318 3439.5 3439.5 h,0 = 5.64 m
3
Direction X
Eieff / Eig
Iy [m4]
h / 6EI ΣFj*dj Σmj*dj2 fx Tx
[%] [m/N] [Nm] [Kgm2] [Hz] [s] 7.3 Excentricités
Non fissuré 100 15.42 6.2E-11 5.9E-08 9.7E-11 3.94 0.25
Fissuré 50 7.71 1.2E-10 1.2E-07 3.9E-10 2.78 0.36 Position du centre de masse M:

X,M= 7.96 m avec X,M=ΣXi Ai/A


Eieff / Eig h3 / 6EIΣFj*dj Σmj*dj2 fy Ty
Direction Y Ix [m4] Y,M= 7.96 m Y,M=ΣYi Ai/A
[%] [m/N] [Nm] [Kgm2] [Hz] [s]
Non fissuré 100 9.56 1.0E-10 9.6E-08 2.5E-10 3.10 0.32 Position du centre de rigidité S:
Fissuré 50 4.78 2.0E-10 1.9E-07 1.0E-09 2.19 0.46
X,S= 7.99 m avec X,S=Σ(IixXi)/ΣIix
6.3 Valeurs spectrales de dimensionnement Y,S= 11.10 m Y,S=Σ(IiyYi)/ΣIiy

Spectres de dimensionnement: (selon microzonage) Excentricités effectives:

Période selon SIA 261(38) T 0.33 Sd 0.333 [-] e,x = X,M - X,S = -0.03 m valeur abs. : 0.03
Période selon le quotient de Tx 0.36 Sd,x 0.333 [-] e,y = Y,M - Y.S = -3.14 m valeur abs. : 3.14
Rayleigh Ty 0.46 Sd,y 0.333 [-]
Excentricités de dimensionnement:
Fréquence
Choix Ly = 16.10 m
Comparaison Sd SIA 261 Rayleigh Direction X:
Sd,x Sd,y Sd,x Sd,y Sd,x Sd,y e,dy sup = 1.5e,y + 0.05Ly = 5.51 m
Grundschwingzeit T 0.33 0.33 0.36 0.46 0.36 0.46 e,dy inf = 0.5e,y - 0.05Ly = 0.76 m
Bemessungsspektrum Sd [-] 0.333 0.333 0.333 0.333 0.333 0.333
Direction Y: Lx = 16.10 m
e,dx sup = 1.5e,x + 0.05Lx = 0.84 m
Spectre de dimensionnement e,dx inf = 0.5e,x - 0.05Lx = -0.79 m
0.45
0.40
Accélération spectrale [-]

Sdx
0.35
0.30 Sdy
0.25
0.20
0.15
0.10
0.05
0.00
0.01 0.1 1 10
Période [s]
Spectre de dimensionnement, microzonage "Bord de plaine"
Tx selon Rayleigh
Ty selon Rayleigh
7.4 Répartition des efforts sur chaque mur

Direction X:

X MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Fdx
Smax,x 0.008 0.116 0.170 0.199 0.099 0.220 0.036 0.196 0.119 0.150 0.070 0.018 0.043 0.022 0.003 0.003 -0.003 -0.007 -0.010 -0.002
Toit 0.00 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
2e 8.16 15 219 321 377 187 416 68 371 226 284 132 34 81 42 7 6 -6 -13 -18 -5 1893
1er 5.44 8 120 175 206 102 227 37 203 123 155 72 19 44 23 4 3 -3 -7 -10 -3 1034
Rez 2.72 4 59 87 102 51 112 18 100 61 77 36 9 22 11 2 2 -2 -4 -5 -1 512
Vd,max 27 398 584 685 340 756 124 675 410 517 239 62 147 77 12 11 -10 -24 -33 -8 4514
Nd,EG 91 242 322 232 258 254 172 248 269 327 146 151 238 262 435 302 197 251 146 151
Md,max 177 2599 3812 4473 2222 4935 807 4408 2677 3375 1562 403 961 503 78 72 -68 -157 -215 -55

Direction Y:

Y MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Fdy
Smax,y 0.001 0.012 0.014 0.015 0.002 0.037 0.006 0.012 0.002 0.008 0.078 0.020 0.093 0.079 0.254 0.235 0.079 0.111 0.077 0.020
Toit 0.00 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
2e 8.16 2 23 26 28 4 70 11 22 3 14 148 38 176 150 482 445 149 210 147 38 1893
1er 5.44 1 13 14 16 2 38 6 12 2 8 81 21 96 82 263 243 81 115 80 21 1034
Rez 2.72 0 6 7 8 1 19 3 6 1 4 40 10 48 40 130 120 40 57 40 10 512
Vd,max 3 42 47 52 7 126 21 40 6 26 269 69 320 272 875 809 271 382 266 69 3602
Nd,EG 91 242 322 232 258 254 172 248 269 327 146 151 238 262 435 302 197 251 146 151
Md,max 19 277 310 338 43 825 135 259 40 170 1756 452 2090 1776 5716 5287 1770 2494 1740 448

Efforts internes dans chaque mur:

MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
nbre [-] 2 1 1 2 1 2 1 2 2 1 3 2 2 1 1 1 1 2 3 2
h,s [m] 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72 2.72
Nxd,3 [kN] 3 8 10 7 8 6 4 7 8 9 4 5 8 8 14 8 5 8 4 5
Nxd,2 [kN] 32 86 114 82 91 89 60 87 95 115 51 54 85 93 154 106 69 89 51 54
Nxd,1 [kN] 62 164 218 157 175 171 116 168 182 221 98 102 161 177 295 204 133 170 98 102
Nxd,rez [kN] 91 242 322 232 258 254 172 248 269 327 146 151 238 262 435 302 197 251 146 151
Vd,3 [kN] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Vd,2 [kN] 7 219 321 188 187 208 68 186 113 284 49 19 88 150 482 445 149 105 49 19
Vd,1 [kN] 12 339 497 291 290 322 105 287 174 440 76 29 136 231 745 689 231 162 76 29
Vd,rez [kN] 14 398 584 342 340 378 124 337 205 517 90 35 160 272 875 809 271 191 89 34
M,N rez [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,3 [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,2 [kNm] 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Mz1d,1 [kNm] 20 596 874 513 509 566 185 505 307 773 134 52 239 407 1310 1212 406 286 133 51
Mz1d,rez [kNm] 52 1517 2225 1305 1297 1440 471 1286 781 1970 342 132 610 1037 3337 3086 1033 728 339 131
8. Résistance latérale selon la méthode basée sur les forces
8.1 Résistance à la base des murs, direction X

Direction X
Murs MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 Σ
Type MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC
Nombre 2 1 1 2 1 2 1 2 2 1 15
Joints vert. remplis oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui
t,w m 0.18 0.18 0.18 0.15 0.15 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18
l,w m 1.07 3.3 4.34 3.96 4.74 5.08 3.5 3.96 3.96 5.45
f,xd Mpa 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5
f,yd MPa 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625
N,xd,rez kN 91 242 322 232 258 254 172 248 269 327
Mz1d,rez kNm 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Vd,rez kN 14 398 584 342 340 378 124 337 205 517 4514
V,Rd,SIA266+ 17 132 193 139 155 152 103 149 162 196 2016
V,Rd,S kN 43 119 157 115 131 142 97 128 135 171 1801
V,Rd,R kN 15 127 222 147 198 215 101 160 172 292 2358
V,Rd / V,d [-] 1.23 0.33 0.33 0.41 0.46 0 1 0 1 0 0.45
Vérif V,Rd,SIA>Vd ok KO KO KO KO KO KO KO KO KO KO

Mode de rupture: cisaillement

8.2 Résistance à la base des murs, direction Y

Direction Y
Murs MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10 Σ
Type MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC
Nombre 3 2 2 1 1 1 1 2 3 2 18
Joints vert. remplis oui oui oui oui oui oui oui oui oui oui
t,w m 0.18 0.18 0.15 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18 0.18
l,w m 2.43 1.77 3.21 3.64 5.45 5.31 3.64 3.21 2.43 1.77
f,xd Mpa 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5 3.5
f,yd MPa 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625 2.625
N,xd,rez kN 146 151 238 262 435 302 197 251 146 151
Mz1d,rez kNm 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Vd,rez kN 90 35 160 272 875 809 271 191 89 34 3602
V,Rd,SIA266+ 62 43 122 152 261 181 118 132 62 43 1768
V,Rd,S kN 76 71 110 129 207 161 107 120 76 71 1806
V,Rd,R kN 58 42 118 152 372 265 119 127 58 42 1911
V,Rd / V,d [-] 0.70 1.24 0.76 0.56 0.30 0.22 0 1 1 1 0.49
Vérif V,Rd,SIA>Vd KO ok KO KO KO KO KO KO KO ok KO

Mode de rupture: cisaillement


9. Paramètres modaux 11. Déplacement cible
2 Direction
Etage z,i m,i φi mi φ i mi φ i mi φi zi X Y
[m] [kg] [kg] [kg]
T s 0.30 0.35
Toit 0.00 0 0.00 0 0 0 S,e m/s2 5 5
2e 8.16 392256 1.00 392256 392256 3200812 m,E = 712606 kg S,u m 0.0114 0.0153
1er 5.44 321460 0.67 214307 142871 1165828 Γ= 1.25 Δ,D* m 0.0266 0.0308
Rez 2.72 318130 0.33 106043 35348 288438 h,E 6.53 m Δ,D m 0.0332 0.0385
Somme 1031846 712606 570475 4655078 μ,D 5.15 5.07

10. Courbes de capacité


10.1 Courbes de capacité des murs en maçonnerie
12. Torsion
Caractéristiques principales
Direction X
Murs MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10 Centre de masse: X,M= 7.96 m
Y,M= 7.96 m
Nombre 2 1 1 2 1 2 1 2 2 1
Centre de résistance: X,W= 7.94 m Excentricités des résistances: e,Wx = -0.02 m
V,Rd,i kN 17 132 193 139 155 152 103 149 162 196
Y,W= 9.73 m e,Wy= 1.77 m
E,eff / E,0 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5
Centre de rigidité: X,S= 7.99 m Excentricités des rigidités: e,Sx = -0.03 m
h,p m 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5
Y,S= 11.10 m e,Sy = -3.14 m
h,0 m 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50
Moment d'inertie en rotation: Lx = 16.10 m Rigidité en torsion: K,t = 1.2E+07 kNm
Δ,y m 0.0152 0.0083 0.0075 0.0076 0.0063 0.0047 0.0058 0.0068 0.0073 0.0054
Ly = 16.10 m Rigidité en translation: K,x = 312447 kN/m
k,eff,i kN/m 1101 15920 25623 18351 24537 32701 17738 22021 22021 36243
J= 39844.58 tm2 K,y = 232585 kN/m
δ,u % 0.80 0.42 0.42 0.42 0.43 0.44 0.44 0.43 0.42 0.43
μ,WE 6.50 6.24 6.84 6.86 8.30 11.61 9.31 7.81 7.11 9.78
Δ,u m 0.0321 0.0171 0.0165 0.0166 0.0157 0.0147 0.0156 0.0161 0.0164 0.0151 Rotation du bâtiment Direction X Direction Y
Facteur de torsion ψ,x 0.70 [-] ψ,y 0.96 [-]
Direction Y Excentricité dynamique e,dyn,x 3.14 [m] e,dyn,x 0.03 [m]
Rotation maximale du bâtiment θ,rx -0.0011 [rad] θ,ry 0.0000 [rad]
Murs MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Nombre 3 2 2 1 1 1 1 2 3 2
Déformations maximales - Direction X
V,Rd,i kN 62 43 122 152 261 181 118 132 62 43
E,eff / E,0 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 Mur MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10
h,p m 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 2.5 Δ,D m 0.03322 0.03322 0.03322 0.03322 0.03322 0.03322 0.03322 0.03322 0.03322 0.03322
h,0 m 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 2.50 d,y m 7.96 7.96 2.31 1.56 -2.44 -7.96 -7.96 -0.14 -3.63 -4.75
Δ,y m 0.0073 0.0105 0.0097 0.0080 0.0072 0.0052 0.0062 0.0087 0.0073 0.0105 Δ,r m 0.00872 0.00872 0.00253 0.00171 -0.00267 -0.00872 -0.00872 -0.00015 -0.00398 -0.00520
Δ,tot,i m 0.04194 0.04194 0.03575 0.03493 0.03322 0.03322 0.03322 0.03322 0.03322 0.03322
k,eff,i kN/m 8582 4118 12594 19029 36243 34903 19029 15113 8582 4118
δ,u % 0.80 0.80 0.41 0.42 0.41 0.43 0.43 0.41 0.80 0.80
μ,WE 13.56 9.44 5.15 6.50 7.08 10.26 8.64 5.85 13.56 9.44 Déformations maximales - Direction Y
Δ,u m 0.0258 0.0283 0.0179 0.0169 0.0161 0.0150 0.0158 0.0173 0.0258 0.0283 Mur MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Δ,D m 0.03850 0.03850 0.03850 0.03850 0.03850 0.03850 0.03850 0.03850 0.03850 0.03850
10.2 Courbe de capacité du bâtiment d,x m 7.96 7.96 3.81 2.27 0.08 0.08 -2.27 -3.80 -7.96 -7.96
Δ,r m 0.00006 0.00006 0.00003 0.00002 0.00000 0.00000 -0.00002 -0.00003 -0.00006 -0.00006
Direction X Direction Y Δ,ED,i m 0.03857 0.03857 0.03853 0.03852 0.03850 0.03850 0.03850 0.03850 0.03850 0.03850
V,Rd,b 2016 kN V,Rd,b 1768 kN
k 312447 kN/m k 232585 kN/m
Δ,by 0.0065 m Δ,by 0.0076 m
Δ,by* 0.0052 m Δ,by* 0.0061 m
Δ,bu 0.0147 m Δ,bu 0.0150 m
μ,Δ 2.27 μ,Δ 1.97
T,1 0.30 s T,1 0.35 s
13. Vérifications
13.1 Degré de dommage 4

Direction X
Mur MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10
Δ,ED,i mm 41.94 41.94 35.75 34.93 33.22 33.22 33.22 33.22 33.22 33.22
Δ,u mm 32.10 17.06 16.46 16.58 15.67 14.67 15.61 16.08 16.43 15.07
Δ,y mm 15.18 8.27 7.54 7.58 6.32 4.66 5.82 6.75 7.34 5.42
μ,Δ 2.11 2.06 2.18 2.19 2.48 3.15 2.68 2.38 2.24 2.78
μ,D 2.76 5.07 4.74 4.61 5.26 7.13 5.71 4.92 4.53 6.13
δ,eff 1.19 1.41 1.19 1.16 1.13 1.18 1.14 1.11 1.09 1.16
Δ,u / Δ,tot,i 0.77 0.41 0.46 0.47 0.47 0.44 0.47 0.48 0.49 0.45
Contrôle KO KO KO KO KO KO KO KO KO KO

Direction Y
Mur MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
Δ,ED,i mm 38.57 38.57 38.53 38.52 38.50 38.50 38.50 38.50 38.50 38.50
Δ,u mm 25.80 28.33 17.89 16.86 16.08 14.96 15.82 17.34 25.80 28.33
Δ,y mm 7.27 10.45 9.71 7.97 7.20 5.20 6.21 8.74 7.27 10.45
μ,Δ 3.55 2.71 1.84 2.11 2.23 2.88 2.55 1.98 3.55 2.71
μ,D 5.30 3.69 3.97 4.83 5.34 7.41 6.20 4.41 5.29 3.68
δ,eff 1.31 1.21 1.23 1.29 1.31 1.37 1.34 1.26 1.31 1.21
Δ,u / Δ,tot,i 0.67 0.73 0.46 0.44 0.42 0.39 0.41 0.45 0.67 0.74
Contrôle KO KO KO KO KO KO KO KO KO KO

13.2 Degré de dommage 5

Direction X
Mur MX1 MX2 MX3 MX4 MX5 MX6 MX7 MX8 MX9 MX10
δu,max 1.07 0.56 0.56 0.56 0.57 0.58 0.59 0.57 0.56 0.57
δ,eff 1.19 1.41 1.19 1.16 1.13 1.18 1.14 1.11 1.09 1.16
δu,max / δ,eff 0.89 0.39 0.47 0.49 0.50 0.50 0.51 0.51 0.52 0.50
V,Rd,i kN 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Résistance résiduelle: V,Rd,b,rés = 0 kN > Vd,b,rés = 1344 KO
Direction Y
Mur MY1 MY2 MY3 MY4 MY5 MY6 MY7 MY8 MY9 MY10
δu,max 1.07 1.07 0.54 0.56 0.55 0.58 0.58 0.55 1.07 1.07
δ,eff 1.31 1.21 1.23 1.29 1.31 1.37 1.34 1.26 1.31 1.21
δu,max / δ,eff 0.81 0.88 0.44 0.44 0.42 0.42 0.43 0.44 0.82 0.88
V,Rd,i kN 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Résistance résiduelle: V,Rd,b,rés = 0 kN > Vd,b,rés = 1179 KO

Spectre ADRS Spectre de réponse élastique,


8.0
microzonage "Bord de plaine"
7.0 Courbe de capacité X
Accélération spectrale S,e [m/s2]

6.0
Période T,x = 0.30 s
5.0

4.0 Déplacement cible X

3.0
Courbe de capacité Y
2.0

1.0 Déplacement cible Y

0.0
Période T,y = 0.35 s
0.00 0.10 0.20
Déplacement [m]

13.3 Ductilité
Direction X: R= 2.21 Direction Y: R= 2.52
ANNEXE D4
View publication stats

Etude de sensibilité
Bâtiment à Monthey

Variable Comparaison 1: classe de sol Comparaison 2: module de rigidité 3: zone sismique 4: déformation max
Zone 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 3a 1 2 3b 1 2 3a 3b 1 2 3a 3b
E,eff / E,0 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 1 1 1 1 1 1 1 1 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5 0.5
Bord de Centre de Bord de Centre de
Classe de sol A B C D E Rocher A B C D E Rocher D D D D D D D D D D D
plaine plaine plaine plaine
Maçonnerie MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC MC
h,p h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s h,s
δ,u Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang Lang 0.6 0.6 0.6 0.6 0.8 0.8 0.8 0.8
η,3 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5 1.5

Paramètres Métode basée sur les forces


Tx [s] 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36 0.36
Direction X

Sdx [-] 0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.15 0.33 0.30 0.22 0.26 0.25 0.29 0.30 0.15 0.33 0.30 0.14 0.23 0.36 0.14 0.23 0.29 0.36 0.14 0.23 0.29 0.36
Fdx [kN] 2236 2683 2571 3018 3130 1582 3439 3096 2236 2683 2571 3018 3130 1582 3439 3096 1393 2322 3715 1393 2322 3018 3715 1393 2322 3018 3715
VRd,x [kN] 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016
VRd,x / Vdx [-] 0.69 0.57 0.60 0.51 0.49 0.97 0.45 0.50 0.69 0.57 0.60 0.51 0.49 0.97 0.45 0.50 1.10 0.66 0.41 1.10 0.66 0.51 0.41 1.10 0.66 0.51 0.41
Ty [s] 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46 0.46
Direction Y

Sdy [-] 0.19 0.26 0.25 0.29 0.30 0.13 0.33 0.30 0.19 0.26 0.25 0.29 0.30 0.13 0.33 0.30 0.14 0.23 0.36 0.14 0.23 0.29 0.36 0.14 0.23 0.29 0.36
Fdy [kN] 1960 2683 2571 3018 3130 1387 3439 3096 1960 2683 2571 3018 3130 1387 3439 3096 1393 2322 3715 1393 2322 3018 3715 1393 2322 3018 3715
VRd,y [kN] 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768 1768
VRd,y / Vdy [-] 0.86 0.63 0.66 0.56 0.54 1.22 0.49 0.55 0.86 0.63 0.66 0.56 0.54 1.22 0.49 0.55 1.21 0.73 0.45 1.21 0.73 0.56 0.45 1.21 0.73 0.56 0.45

Paramètres Métode basée sur les déplacements


Tx [s] 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.21 0.21 0.21 0.21 0.21 0.21 0.21 0.21 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30
Δ,by [mm] 6.45 6.45 6.45 6.45 6.45 6.45 6.45 6.45 3.23 3.23 3.23 3.23 3.23 3.23 3.23 3.23 6.45 6.45 6.45 6.45 6.45 6.45 6.45 6.45 6.45 6.45 6.45
Δ,bu [mm] 14.67 14.67 14.67 14.67 14.67 14.67 14.67 14.67 12.82 12.82 12.82 12.82 12.82 12.82 12.82 12.82 14.67 14.67 14.67 18.71 18.71 18.71 18.71 23.71 23.71 23.71 23.71
Direction X

μ,Δ [-] 2.27 2.27 2.27 2.27 2.27 2.27 2.27 2.27 3.97 3.97 3.97 3.97 3.97 3.97 3.97 3.97 2.27 2.27 2.27 2.90 2.90 2.90 2.90 3.67 3.67 3.67 3.67
Δ,D [mm] 12.34 18.51 21.28 33.31 21.59 8.73 33.22 38.46 8.72 13.08 15.05 18.75 15.27 6.17 21.37 19.23 5.77 25.62 41.00 5.77 25.62 33.31 41.00 5.77 25.62 33.31 41.00
R [-] 1.44 1.72 1.65 1.94 2.01 1.02 2.21 1.99 1.44 1.72 1.65 1.94 2.01 1.02 2.21 1.99 0.89 1.49 2.38 0.89 1.49 1.94 2.38 0.89 1.49 1.94 2.38
α,DG4 [-] 0.81 0.63 0.57 0.41 0.56 0.98 0.41 0.36 1.05 0.79 0.71 0.60 0.70 1.31 0.54 0.58 1.18 0.50 0.34 1.49 0.63 0.51 0.43 1.84 0.77 0.63 0.53
α,DG5 [-] 0.96 0.63 0.57 0.41 0.56 1.29 0.41 0.36 1.43 0.79 0.71 0.60 0.70 1.93 0.54 0.58 10.00 0.50 0.34 12.00 0.63 0.51 0.43 12.00 0.77 0.63 0.53
Tx [s] 0.35 0.35 0.35 0.35 0.35 0.35 0.35 0.35 0.25 0.25 0.25 0.25 0.25 0.25 0.25 0.25 0.35 0.35 0.35 0.35 0.35 0.35 0.35 0.35 0.35 0.35 0.35
Δ,by [mm] 7.60 7.60 7.60 7.60 7.60 7.60 7.60 7.60 3.80 3.80 3.80 3.80 3.80 3.80 3.80 3.80 7.60 7.60 7.60 7.60 7.60 7.60 7.60 7.60 7.60 7.60 7.60
Δ,bu [mm] 14.96 14.96 14.96 14.96 14.96 14.96 14.96 14.96 12.89 12.89 12.89 12.89 12.89 12.89 12.89 12.89 14.96 14.96 14.96 19.15 19.15 19.15 19.15 24.15 24.15 24.15 24.15
Direction Y

μ,Δ [-] 1.97 1.97 1.97 1.97 1.97 1.97 1.97 1.97 3.39 3.39 3.39 3.39 3.39 3.39 3.39 3.39 1.97 1.97 1.97 2.52 2.52 2.52 2.52 3.18 3.18 3.18 3.18
Δ,D [mm] 14.30 21.45 24.67 38.61 25.03 10.12 38.50 49.50 10.11 15.17 17.44 25.19 17.70 7.16 27.22 25.83 17.81 29.70 47.52 17.81 29.70 38.61 47.52 17.81 29.70 38.61 47.52
R [-] 1.64 1.96 1.88 2.21 2.29 1.16 2.52 2.27 1.64 1.96 1.88 2.21 2.29 1.16 2.52 2.27 1.02 1.70 2.72 1.02 1.70 2.21 2.72 1.02 1.70 2.21 2.72
α,DG4 [-] 1.05 0.70 0.61 0.39 0.60 1.48 0.39 0.30 1.27 0.85 0.74 0.51 0.73 1.80 0.47 0.50 0.84 0.50 0.31 1.07 0.64 0.50 0.40 1.36 0.81 0.63 0.51
α,DG5 [-] 1.42 0.70 0.61 0.39 0.60 2.41 0.39 0.30 1.79 0.85 0.74 0.51 0.73 2.84 0.47 0.50 0.84 0.50 0.31 1.46 0.64 0.50 0.40 1.95 0.81 0.63 0.51