Vous êtes sur la page 1sur 2

Industrie mécanique

Avec un effectif total de 45 400 salariés en 2006, L’industrie mécanique n’est donc pas, dans sa
globalité, une spécialisation de la région. Dans
l’industrie mécanique représente 8 % de l’industrie le détail, la fabrication d’ascenseurs et la fabrica-
francilienne et moins de 1 % de l’emploi total. tion d’armement sont plus présentes dans la
Cependant, de par ses champs d’application variés, région (respectivement 36 % et 37 % de l’emploi
elle est étroitement liée à la plupart des autres salarié français de ces branches).
activités industrielles, automobile, aéronautique et Souvent sous-traitants de donneurs d’ordres
spatial, défense, énergie et santé notamment, et de allant de la multinationale, telle que EADS, à la
ce fait constitue un secteur de première importance. petite PMI familiale de traitement de surface, les
établissements sont de petite taille : 60 %

L
comptent moins de 10 salariés et seulement 1,4 %
plus de 200 salariés.
’industrie mécanique comprend 2 grands secteurs : l'activité de
travail des métaux (chaudronnerie, éléments pour la construc-
57 % des emplois sont localisés en grande
tion…) représente un quart de l’emploi salarié, et la fabrication de ma-
couronne et seulement 3 % à Paris. La carte des
chines et équipements mécaniques (hors appareils domestiques),
salariés par commune fait ainsi apparaître une
d’armes et de munitions, représente les trois quarts restants. En 2006, le
implantation dense dans l’ouest de l’aggloméra-
secteur emploie 45 4001 salariés répartis dans 2 100 établissements.
tion, notamment dans les départements des
Yvelines et des Hauts-de-Seine (42 % des effectifs
L’Ile-de-France est la deuxième région mécanicienne en France der-
salariés). Ces deux départements accueillent les
rière Rhône-Alpes (✎ bibliographie 3). Pourtant, seuls 11 % des salariés
plus grands établissements du secteur : les 7 plus
français de l’industrie mécanique sont employés en Ile-de-France.
grands y sont implantés et les trois quarts des
effectifs des établissements de plus de 200 sala-
L'industrie mécanique riés y ont leur emploi.
dans les départements franciliens
La part de cadres est deux fois plus élevée dans ce
Effectif moyen Part dans secteur ouest (38 % dans les Yvelines et les
Nombre Effectif Hauts-de-Seine) par rapport à la moyenne dans le
par l'industrie
d'établissements salarié établissement mécanique reste de la région (20 %). A l'inverse, la part des
ouvriers y est deux fois plus faible (21 % et 43 %
Paris 143 1 379 10 3,0 %
respectivement). Ce phénomène est dû à la pré-
Hauts-de-Seine 196 8 977 46 19,8 % sence de quelques grands établissements : le
Seine-Saint-Denis 272 5 206 19 11,4 % siège d’Areva (chaudronnerie nucléaire) à
Val-de-Marne 259 4 081 16 9,0 % Courbevoie, le siège et les centres de recherche
Petite couronne 727 18 264 25 40,2 % de MBDA (systèmes de missiles) à Vélizy-
Seine-et-Marne 373 6 090 16 13,4 % Villacoublay et Châtillon principalement, où les ca-
Yvelines 290 10 120 35 22,3 % dres représentent plus des deux tiers des effectifs.
Essonne 285 4 316 15 9,5 %
Le secteur reste principalement employeur d’ou-
Val-d'Oise 315 5 259 17 11,6 % vriers, généralement qualifiés, et de techniciens
Grande couronne 1 263 25 785 20 56,8 % qui représentent près des deux tiers des emplois.
Ile-de-France 2 133 45 428 21 100,0 %
Très peu féminisé, le secteur compte 19 % de
Source : Insee, CLAP au 31 décembre 2006
femmes parmi les salariés en moyenne.
L'industrie mécanique par secteur
Part Part
Effectif
Secteur d'activité (NES 114) dans l'industrie
salarié
mécanique Cadres Ouvriers Femmes
Fabrication d'éléments en métal pour la construction 3 509 7,7 % 14,0 % 54,5 % 15,7 %
Chaudronnerie, fabrication de réservoirs métalliques et de chaudières 6 778 14,9 % 29,3 % 43,2 % 18,6 %
Fabrication d'équipements mécaniques 6 183 13,6 % 27,6 % 29,0 % 23,8 %
Fabrication de machines d'usage général 18 081 39,8 % 23,3 % 32,7 % 18,3 %
Fabrication de machines agricoles 523 1,2 % 24,1 % 39,6 % 18,4 %
Fabrication de machines-outils 1 726 3,8 % 30,8 % 25,0 % 18,8 %
Fabrication d'autres machines d'usage spécifique 5 047 11,1 % 23,5 % 37,3 % 16,8 %
Fabrication d'armes et de munitions 3 581 7,9 % 62,9 % 4,1 % 24,4 %
Industrie mécanique 45 428 100,0 % 27,5 % 33,5 % 19,2 %

Source : Insee, CLAP au 31 décembre 2006


1
Hors intérimaires, nombreux dans ce secteur de l’industrie.

18 Décembre 2009 - GÉOGRAPHIE DE L’EMPLOI 2006 EN ILE-DE-FRANCE


Industrie mécanique

Indice de
présence
Effectifs salariés
400 Total Ile-de-France : 45 400
120 2 500 0 20 km
80 1 500
Source : Insee, CLAP 31.12.06
30 1 000 Traitement : IAU îdF
100 © IAU îdF 2009

La concentration des activités sur quelques pôles se fait sou-


vent autour de grands établissements : Vélizy-Villacoublay L'emploi cadre et ouvrier de l'industrie mécanique
est la commune qui accueille le plus grand nombre de salariés
de la mécanique avec 2 500 salariés, dont MBDA, Schindler,
par département
7 000
Renault Agriculture… Trappes compte 1 850 salariés (Tyco
Fire en robinetterie, Comau produit des machines-outils,
Koné des ascenseurs…). Saint-Ouen-l’Aumône accueille 6 000
1 500 salariés dans deux établissements de plus de 200 salariés
(ABB MC : robots destinés à l’industrie manufacturière, Air 5 000
Liquide : matériel de soudage) et un nombre important de
plus petits établissements. Courbevoie compte 1 450 salariés, 4 000
dont l'essentiel travaille pour Areva le plus gros établissement
du secteur. A Villeneuve-la-Garenne, la grande majorité des
3 000
1 150 salariés du secteur travaillent pour les établissements
Koné ascenseurs.
2 000

La région accueille de nombreuses ressources spécialisées


1 000
telles que les réseaux et les syndicats professionnels, les labo-
ratoires de recherche en mécanique ainsi que deux pôles de
compétitivité associés (Mov’eo pour le secteur automobile et 0
75 92 93 94 77 78 91 95
ASTech pour le secteur aérospatial) dont l’effet moteur sur la
filière est limité par la structure éclatée du secteur (✎ biblio- Ouvriers Cadres
graphie 4). Source : Insee, CLAP au 31 décembre 2006

Décembre 2009 - GÉOGRAPHIE DE L’EMPLOI 2006 EN ILE-DE-FRANCE 19