Vous êtes sur la page 1sur 4

Faculté de Médecine /Unité de Chimie

1ère année Médecine et Médecine Dentaire 2019/2020


Fiche TD 11 : Thermodynamique

Q1- Parmi ces affirmations concernant l’enthalpie d’un système thermodynamique,


lesquelles sont correctes ?
❏ a. L’enthalpie d’un système thermodynamique est définie par H = U – PV.

❏ b. Lors d’une transformation isochore, la chaleur échangée est égale à la variation


d’enthalpie du système.
❏ c. Lors d’une transformation isobare, la chaleur échangée est égale à la variation
d’enthalpie du système.
❏ d. L’enthalpie est une fonction d’état.

Q2- On considère la combustion à 298 K et sous une pression de 1,0 bar d’une mole d’un
hydrocarbure de formule C20H20 selon l’équation : C20H20 (s) + 25 O2 (g) → 20 CO2 (g) +
10 H2O (l) La variation d’enthalpie lors de cette transformation est ΔH = – 10 828 kJ.
On donne la constante des gaz parfaits R = 8,314 J K–1 mol–1. Que vaut la variation
d’énergie interne ΔU?
❏ a. ΔU = – 10 828 kJ.

❏ b. ΔU = – 10 816 kJ.

❏ c. ΔU = – 10 840 kJ.
❏ d. ΔU = – 1 560 kJ.

Q3- Pour la réaction suivante


O2 (g) + 2H2 (g) ------2 H2O(l) réalisée sous pression de 1,0 bar,
on donne ΔHr = – 572 kJ · mol–1 .
Parmi ces affirmations lesquelles sont correctes ?
❏ a. La réaction est endothermique.

❏ b. La réaction libère de la chaleur dans le milieu extérieur.

❏ c. Pour la réaction 1/2O2 (g) + H2 (g)----- H2O (l), on a ΔrH = – 572 kJ · mol–1 .

❏ d. La formation de quatre molécules d’eau à partir de deux molécules de dioxygène et de


quatre molécules de dihydrogène à pression constante consomme 1 144 kJ.
❏ e. La formation d’eau à partir d’une molécule de dihydrogène dans un excès de dioxygène
à pression constante libère 286 kJ..
Q4- Soit la réaction suivante :
CH4(g) + 2O2(g) -------CO2(g) + 2H2O(l) On donne à 298 K les enthalpies standards de
formation :
ΔH°f (CH4, g) = – 75,0 kJ · mol−1.
ΔH°f (CO2, g) = – 393,1 kJ · mol–1..
ΔH°f (H2O, l) = – 285,6 kJ · mol–1..
Parmi les propositions suivantes quelle est celle qui donne la valeur la plus proche de
l’enthalpie standard de la réaction à 298 K ?
❏ a. ΔH0r = – 1 039,3 kJ · mol–1.

❏ b. ΔH0r = – 889,3 kJ · mol–1.


❏ c. ΔH0r = – 603,7 kJ · mol–1.
❏ d. Il manque des données pour calculer ΔH0r.

Q5-Soit la réaction suivante : 2H2O2(l) + N2H4(l) ----4H2O(l) + N2(g) On donne à 298 K


les enthalpies standards de formation :
ΔH°f (H2O2, l) = – 187,4 kJ · mol–1.
ΔH°f (N2H4, g) = + 50,4 kJ · mol–1.
ΔH°f (H2O, l) = – 285,6 kJ · mol–1.
Parmi ces affirmations lesquelles sont correctes ?
❏ a. L’enthalpie standard de la réaction est positive.
❏ b. Pour cette réaction ΔH0r = + 1 466,8 kJ · mol–1 .

❏ c. Pour cette réaction ΔH0r = – 818,0 kJ · mol–1 .

❏ d. La réaction est exothermique.


❏ e. L’enthalpie standard de formation de N2 est nulle.

Q6- On donne à 298 K l’enthalpie standard de combustion du phénol C6H6O et les


enthalpies standards de formation de CO2 et de H2O.
ΔH°comb (C6H6O, s) = – 3 053,5 kJ · mol–1 .
ΔH°f (CO2, g) = – 393,1 kJ · mol–1 .
ΔH°f (H2O, l) = – 285,6 kJ · mol–1 .
Parmi les propositions suivantes quelle est celle qui donne la valeur la plus proche de
l’enthalpie standard de formation du phénol à 298 K.
❏ a. ΔH0f (C6H6O, s) = – 1 163,1 kJ · mol–1.

❏ b. ΔH0f (C6H6O, s) = – 161,9 kJ · mol–1.

❏ c. ΔH0f (C6H6O, s) = – 6 258,9 kJ · mol–1.


❏ d. ΔH0f (C6H6O, s) = 1 803,3 kJ · mol–1 .

❏ e. ΔH0f (C6H6O, s) = 409,3 kJ · mol–1.

Q7- On donne les énergies de liaison suivantes :


El (H-H) = – 436 kJ · mol–1 .
El (C-H) = – 414 kJ · mol–1 .et l’enthalpie standard de sublimation du carbone solide ΔH°sub
(C,s) = 717 kJ · mol–1 .
Parmi les propositions suivantes quelle est celle qui donne la valeur la plus proche de
l’enthalpie standard de formation du méthane gazeux CH4 à 298 K ?
❏ a. ΔH0f (CH4, g) = + 224 kJ · mol–1 .

❏ b. ΔH0f (CH4, g) = + 739 kJ · mol–1 .


❏ c. ΔH0f (CH4, g) = – 784 kJ · mol–1 .

❏ d. ΔH0f (CH4, g) = – 503 kJ · mol–1 .

❏ e. ΔH0f (CH4, g) = – 67 kJ · mol–1 .


❏ f. ΔH0f (CH4, g) = + 1 501 kJ · mol–1.

Q8- On donne les enthalpies de dissociation des liaisons suivantes :


DH–H = 436 kJ · mol–1
DC–O = 360 kJ · mol–1
DO=O = 497 kJ · mol–1
DO–H = 463 kJ · mol–1
DC–H = 414 kJ · mol–1
DC–C = 348 kJ · mol–1
l’enthalpie standard de sublimation du carbone solide ΔH°sub (C,s) = 717 kJ · mol–1 et
l’enthalpie de vaporisation de l’éthanol liquide ΔH°vap (C2H5OH,l) = 41,7 kJ · mol–1 .
Parmi les propositions suivantes quelle est celle qui donne la valeur la plus proche de
l’enthalpie standard de formation de l’éthanol à 298 K.
❏ a. ΔH0f (C2H6O, l) = – 292 kJ · mol–1 .
❏ b. ΔH0f (C2H6O, l) = – 1 009 kJ · mol–1 .
❏ c. ΔH0f (C2H6O, l) = 6 190 kJ · mol–1 .

❏ d. ΔH0f (C2H6O, l) = 292 kJ · mol–1 .

❏ e. ΔH0 (C2H6O, l) = 1 009 kJ · mol–1 .


❏ f. ΔH0f (C2H6O, l) = – 250,5 kJ · mol–1 .

Q9- On donne à 298 K les entropies molaires standards suivantes :


S 0 m (CH4, g) = 187 J · K–1· mol–1 ,S 0 m (O2, g) = 205 J · K–1· mol–1
S 0 m (CO2, g) = 214 J · K–1· mol–1
S 0 m (H2O, l) = 70 J · K–1· mol–1
Parmi les propositions suivantes quelle est celle qui donne la valeur la plus proche de
l’entropie standard de réaction à 298 K pour la réaction suivante :
CH4 (g) + 2 O2 (g) ------ CO2 (g) + 2 H2O (g)
❏ a. ΔS0r = – 243 J · K–1· mol–1.
❏ b. ΔS0r = 951 J · K–1· mol–1.

❏ c. ΔS0r = – 108 J · K–1· mol–1.

❏ d. ΔS0r = 243 J · K–1· mol–1.


❏ e. ΔS0r = – 108 J · K–1· mol–1.

Q10- L’enthalpie molaire de combustion de méthane à 25°C et sous une atmosphère est égale
à -212,8 kcal.
Calculer l’enthalpie molaire de combustion du méthane sous une atmosphère et à la
température de 1273 K, en utilisant la méthode du cycle et la loi de Kirchhoff.
On donne les chaleurs molaires (supposées constantes entre 298 et 1273K) des corps suivants
: Cp (CH4, g) = 13,2 cal mol-1 K-1.
Cp (O2, g) = 7,6 cal.mol-1.K-1.
Cp (CO2, g) = 11,2 cal mol-1 K-1.
Cp (H2O,g) = 9,2 cal.mol-1.K-1.
Cp (H2O, l) = 18,0 cal mol-1 K-1.
L’enthalpie de vaporisation de l’eau est : ∆h°vap, 373(H2O, l) = 9,7 kcal.mol-1
 a-ΔH (1273K) = -798kJ.
 b- ΔH (1273K) = -839.76kJ.
 c- ΔH (1273K) = 798kJ.
 d- ΔH (1273K) = -421.80kJ.
 e- ΔH (1273K) = -376.2kJ.