Vous êtes sur la page 1sur 2

n° 22

Toujours 2010-2011
mercredi
2 février
2011

épidémique Le Réseau des GROG est


membre des réseaux
européens
EISN
En partenariat avec EuroFlu
Fluresp
l’Institut de Veille Sanitaire I-Move
L’épidémie de grippe se poursuit en France métropolitaine. L’activité grippale continue
sa décroissance dans les régions de France Nord touchées plus précocement et augmente
dans les régions du sud. Les virus grippaux A et B co-circulent toujours.
Les bronchiolites du jeune enfant liées au VRS restent fréquentes.
Questions de vigies GROG Les indicateurs GROG d’activité clinique et virolo-
D’un MG vigie GROG Ile-de-France. gique restent au-dessus du seuil épidémique en
« Plusieurs tableaux grippaux avec myosite signalés par France métropolitaine. La part des Infections Respi-
mes collègues en groupe de pairs. Avons-nous des arguments ratoires Aiguës (IRA) dans les actes de médecine
cliniques pour distinguer une myosite grippale d'une myosite générale et de pédiatrie est à nouveau en hausse. Au
épidémique (Maladie de Bornholm) ? » sein de ces IRA, l’estimation GROG du nombre de
Réponse GROG rédigée avec l’aide du Pr Catherine Weil- cas de grippe semble montrer un début de décrue
Olivier, pédiatre. épidémique.
La myosite aiguë bénigne ou myosite grippale est une entité par- On note un petit décalage chronologique de la circu-
ticulière à la grippe B et à l'enfant, différente des habituelles
lation grippale entre le nord et le sud de la Loire.
myalgies de la grippe. Les premiers cas furent rapportés en 1957.
La myosite survient brutalement au décours de l'épisode viral et L’activité grippale est maintenant en baisse dans
atteint électivement les enfants d'âge scolaire, avec une prédomi- certaines régions de France Nord : Basse-
nance masculine. Le tableau est stéréotypé : l'enfant présente, au Normandie, Centre, Ile-de-France et Nord-Pas-de-
réveil, une impotence douloureuse des membres inférieurs Calais alors qu’elle continue d’augmenter en Lan-
(mollets++). La marche est difficile, voire impossible. L'enfant guedoc-Roussillon, PACA et Rhône-Alpes.
tient ses pieds en flexion plantaire. L'examen neurologique est L’analyse virologique des prélèvements GROG
normal, en dehors de la faiblesse musculaire. Les examens biolo- montre une dominance de la grippe B chez les en-
giques montrent essentiellement une élévation majeure des CPK
fants (principalement les 5-14 ans) et de la grippe A
et une leucopénie.
chez les patients de 15-64 ans.
La maladie de Bornholm (décrite dans les années 30 dans l’île Les vigies GROG signalent aussi :
danoise de Bornholm) touche les enfants et les adultes jeunes.
- 2 cas de myosite grippale en Champagne-Ardenne
C’est une myosite saisonnière (été, automne), épidémique, liée
au virus Coxsackie B. L’atteinte musculaire (myalgies diffuses et en PACA;
spontanées et provoquées avec empâtement musculaire éventuel) - 2 cas de « grippe successive » : une grippe B puis
survient dans un contexte « grippal » (fièvre élevée, céphalées, une A en 3 semaines chez un enfant de 18 mois en
frissons, troubles digestifs…). Elle concerne surtout les muscles PACA et une grippe A puis une B en 10 jours chez
intercostaux, gênant la respiration (« pleurodynie ») ou les mus- un enfant de 10 ans en Languedoc-Roussillon.
cles de la paroi abdominale, mimant alors un syndrome abdomi- Infections Respiratoires Aiguës (IRA) et cas de grippe
nal aigu. La radio de thorax est normale, il n’y a pas de critères ayant motivé une consultation
biologiques spécifiques. en médecine générale ou en pédiatrie
En pratique, étiqueter avec précision ces manifestations muscu- Estimation GROG saison 2010-2011
laires n’est effectivement pas toujours évident. Dans les 2 cas, Sources : Réseau des GROG, CNR des virus influenzae,
l’évolution est simple, vers la guérison spontanée. laboratoires de virologie vigies GROG
1 600 000
Quelques « pistes » d’orientation vers l’un ou l’autre des virus :
1 400 000
estimation du nombre de cas

Myosite grippale Maladie de


Bornholm 1 200 000
Virus en cause Virus grippal B  Virus 1 000 000
(parfois A) Coxsackie B 800 000
Saisonnalité Automne-hiver Eté-automne 600 000
Chronologie Syndrome grippal puis Syndrome grippal 400 000
signes musculaires et musculaire
200 000
concomitants
Atteinte  Limitée aux membres Thorax, 0
musculaire inférieurs abdomen… 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 1 2 3 4
semaine
Biologie Elévation nette  NFS normale
grippe IRA
des CPK
Infections Respiratoires Aiguës (IRA) en médecine générale Situation épidémiologique de la grippe
Saison 2010-2011 en France métropolitaine
Comparaison avec les minima et maxima observés
entre octobre 1991 et avril 2010
Source : Réseau des GROG
40

35

30
IRA/acte (%), MG

25

20

15

10

0
36 38 40 42 44 46 48 50 52 2 4 6 8 10 12 14

Semaine

SOS
Activité des médecins généralistes Activité des pédiatres OCP médecins IRA
Tests rapides
(324 sur 435) bronch (90 sur 121) bronch activité SMOG TRS Géronto
Données GROG actes/j % IRA/a % AT/a particip <2 ans* actes/j % IRA/a particip <2 ans* en b.100 % IRA/c.* pos/prel pos/prel
Basse-Normandie 31 14% 5% 81% 21 19% 50% 153 140
cliniques
Bretagne 27 20% 5% 86% 26 25% 60% 109 162 8/11 4/20
Centre 25 15% 6% 63% en hausse 29 16% 60% en baisse 128 150 2,9
Haute-Normandie 35 18% 6% 40% 20 20% 60% 70 109
Pays-de-la-Loire 27 18% 7% 73% 94 128 5/9 0/2
Ile-de-France 22 14% 10% 79% stable 22 21% 85% stable 87 122 3,0 10/23 0/1
Alsace 23 18% 8% 94% 29 32% 86% 120 140 2/6
Semaine 2011/4 Bourgogne 29 20% 6% 68% 101 143 4/4 0/1
du 24 janv 2011 Champagne-Ardenne 30 19% 5% 56% 26 20% 67% 109 139
au 30 janv 2011 Franche-Comté 24 17% 8% 65% stable en hausse 85 155 1,9
Lorraine 27 19% 5% 89% 35 22% 75% 123 185 13/25
Nord-Pas-de-Calais 26 13% 5% 90% 135 88 4/10
Picardie 27 20% 8% 77% 103 133
Auvergne 25 26% 5% 40% 29 36% 67% 86 165
Source : Lang.-Roussillon 22 27% 5% 75% 100 129 15/30
stable stable 1,3
Réseau des PACA 21 23% 5% 54% 30 50% 75% 116 144 7/17
GROG Rhône-Alpes 27 20% 6% 87% 25 29% 81% 105 133 20/38 0/2
Aquitaine 23 19% 5% 80% 26 20% 67% 115 154 7/15
Limousin 94 153
en baisse stable 0,9
Midi-Pyrénées 25 21% 6% 72% 28 28% 63% 85 147 1/1
*Données concernant le
Poitou-Charentes 27 18% 5% 64% 195 139 1/1
niveau interrégional
France 26 18% 6% 74% 26 29% 74% 110 136 2,2 96/189 5/27

Confirmations Agents Isolement Sérologie Agents Isolement Sérologie Agents Isolement Sérologie
Virologiques infectieux Détections infectieux Détections infectieux Détections

Semaine 2011/03 Grippe A(H1N1) 224 0 Para-influenza 14 0 Chlamydia 1 2


du 17 au 23 janv
2011 Grippe A(H3N2) 18 0 Métapneumovirus 58 - Mycopl. Pneu 7 11
Sources : Grippe A non typée 229 12 Rhinovirus 81 - Fièvre Q 0 2
50 laboratoires de
virologie et CNR des
virus influenzae
Grippe B 225 3 Adénovirus 25 1 Bocavirus 0 0
Régions Nord et Sud
VRS 539 2 Entérovirus 11 1

Bulletin rédigé par Jean Marie Cohen, Anne Mosnier, Isabelle Daviaud, Marion Quesne, Marie Forestier, Françoise Barat et Tan Tai Bui avec
l’aide de Catherine Weil-Olivier, Frédéric Urbain, Jean-Dominique Laporte, Michel Coste, Jean-Paul Brule, Jean-Louis Bensoussan, Martine
Valette, Sylvie van der Werf, Dominique Rousset, Bruno Lina, Vincent Enouf, Pierre Pothier, Emmanuel Debost, Marcel Ruetsch, Hervé Berche,
Marie-Claire Servais, Sylvie Laganier et des membres du Réseau des GROG et des réseaux RENAL, EISN, Euroflu, Fluresp et I-Move.

Réseau des GROG France 2010-2011


Financement : Institut de Veille Sanitaire, Laboratoires Sanofi Pasteur MSD, Laboratoire Abbott Products SAS, Laboratoire Roche, Laboratoire Argène,
Laboratoire GSK. L’association Réseau des GROG est financée à 78% par des fonds provenant d’organismes publics.
Autres partenariats : Institut Pasteur, Service de Santé des Armées, SCHS Mairie de St Etienne, Service médical PSA Citroën Rennes, EDF-GDF,
OCP-Répartition, SOS Médecins France, MEDI’call Concept, Association Médecins de Montagne, DomusVi, RENAL, Open Rome.
Responsabilité scientifique : Réseau des GROG, CNR des virus influenzae Régions Nord (Institut Pasteur-Paris) et Sud (HCL-Lyon), virologie CHU Dijon.
Coordination nationale : Réseau des GROG avec l’aide d’Open Rome, 67 rue du Poteau, 75018 Paris.
Tél: 01.56.55.51.68 Fax: 01.56.55.51.52 E-mail: grog@grog.org Site Web http://www.grog.org
Bulletin national du Réseau des GROG 2 n° 22 - mercredi 2 février 2011