Vous êtes sur la page 1sur 18

INTRODUCTION A L’INFORMATIQUE

ET
STRUCTURE DE LA MACHINE

Mr MAHMOUDI
Janvier 2010
Chapitre 1 : Introduction à l’informatique
I. Introduction
a) Définitions et idées essentielles
L’information est un renseignement, une connaissance qu’on peut transmettre. Elle peut être un
texte, un signe, une image, un son, et qui a un sens bien réfléchi
Le traitement est un ensemble d’opérations, d’actions, de transformations ou d’analyses qui sont
effectuées sur un objet précis afin de le rendre utilisable.
Automatique terme qui désigne un processus ou une suite d’actions qui s’exécutent sans interven-
tion humaine.
Le mot informatique vient de la contraction des mots information et automatique. Il signifie le
traitement automatique de l’information. En anglais Computer sciences

b) Fonctions de base de traitement de l’information


Toute information appelle un traitement de la part de l’individu qui la reçoit. Tout traitement im-
pose la réalisation de 4 grandes fonctions :
- Fonction d’introduction de l’information
- Fonction de traitement de l’information
- Fonction de restitution de l’information
- Fonction de mémorisation de l’information
c) Ordinateur (computer)
Schéma simplifié du traitement de l’information

Entrée Traitement Sortie

Un ordinateur est une machine de traitement de l' information. Il est capable d'acquérir de
l'
information (fonction entrée), de la stocker, de la transformer en effectuant des traitements
quelconques(fonction traitement), puis de la restituer sous une autre forme(fonction sortie).

d) Avantages de l’ordinateur
L’ordinateur présente les avantages suivants :
• Rapidité lors de l’exécution du traitement
• Quantité d’informations qu’il peut traiter très importante
• Répétition de l’action autant de fois qu’on le désire
• Précision du calcul est très grande

e) Différents types d’ordinateurs


Il existe 5 types d’ordinateurs
- Les super-ordinateurs
- Les macro-ordinateurs
- Les ordinateurs
- Les mini-ordinateurs
- Les micro-ordinateurs
Cette classification a pour critères:la vitesse de la machine, sa taille, le coût, les capacités réseau

II. Historique de l’ordinateur


1. Chronologie :
L’ère mécanique
La pascaline de Pascal (1642)
Le prototype du calculateur de Babbage (1822)

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 2


Le Z3 (1938) : inventé par Konrad Zuse

L’ère électrique
ENIAC (Electronic Numerical Integrator and Computer) par Von Neumann (1945),
cette structure des machines à programmes enregistrés a été décrite par le mathéma-
ticien et physicien américain d'
origine hongroise John Von Neumann qui propose un or-
dinateur avec les caractéristiques suivan-
tes :
o Machine universelle contrôlée par
programme
o Les instructions du programme sont
codées sous forme numérique
(binaire) et enregistrées en
mémoire
o Le programme peut modifier ses
propres instructions normalement
exécutées en séquence
o Des instructions existent permettant les ruptures de séquence

Et présente l’architecture suivante avec cinq composants essentiels :


Unité arithmétique et logique (UAL) : un organe de calcul
Mémoire centrale : sert à contenir les programmes et les don-
nées
Unité d’entée et unité de sortie : permettent de communiquer
avec l’environnement et l’homme
Unité de commande : permet de piloter le fonctionnement co-
hérent des éléments précédents

Unité
commande

Entrée Unité Sortie


arithméti-
que (UAL)
de calcul

progrzmme

Mémoire centrale

Les ordinateurs actuels respectent cette architecture

L’ère électronique
Invention du transistor (1948), 1er ordinateur à transitor (1956) TRADIC de Bell
1971 Intel vend le premier micro-ordinateur MCS-4 utilisant un microprocesseur In-
En tel 4004
tr 1976 : Steve Wozniak et Steve Jobs créent le Apple I dans un garage, un micro-
processeur à 1 Mhz

L’ère de la micro-informatique
1981 : IBM lance son 5150 (PC), processeur Intel 8088 à 4.77 MHz
1984 : Macintosh processeur Intel 68000 à 8 MHz

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 3


1985 : Amiga 1000 de Commodore, processeur Intel 68000 à 7,16 MHz
1989 Intel lance le microprocesseur 486 qui contient un million de transistors.
1993 Intel invente le Pentium
1997 AMD introduit le K6 compatible avec le PR (Pentiumn d’Intel)
1998 Intel met sur le marché le Celeron, version à bas prix du Pentium
2000 Intel lance le processeur Itanium, le processeur à architecture 64 bits
2006 Intel Core 2™ Duo
2008 Intel Core i7

A l’heure actuelle la fréquence des processeurs a dépassé les 3 GHz.

Tableau depuis 1971 à 2008 des architectures avec largeur de bus de données

Date Nom Nbre transistors Fréquence de l’horloge Largeur des données

1971 4004 2 300 108 kHz 4 bits/4 bits bus

1974 8080 6 000 2 MHz 8 bits/8 bits bus

1979 8088 29 000 5 MHz 16 bits/8 bits bus

1982 80286 134 000 6 MHz 16 bits/16 bits bus

1985 80386 275 000 16 à 40 MHz 32 bits/32 bits bus

1989 80486 1 200 000 25 à 100 MHz 32 bits/32 bits bus

1993 Pentium 3 100 000 60 à 233 MHz 32 bits/64 bits bus

1997 Pentium II 7 500 000 233 à 450 MHz 32 bits/64 bits bus

1999 Pentium III « !!! » 9 500 000 450 à 1400 MHz 32 bits/64 bits bus

2000 Pentium 4 42 000 000 1,3 à 3.8 GHz 32 bits/64 bits bus

2004 Pentium 4D « Pres- 125 000 000 2.66 à 3.6 GHz 32 bits/64 bits bus
cott »
2006 Core 2™ Duo 291 000 000 2,4 GHz (E6600) 64 bits/64 bits bus

2007 Core 2™ Quad 2*291 000 000 3 GHz (Q6850) 64 bits/64 bits bus

2008 Core 2™ Duo (Penryn) 410 000 000 3,33 GHz (E8600) 64 bits/64 bits bus

2008 Core 2™ Quad (Pen- 2*410 000 000 3,2 GHz (QX9770) 64 bits/64 bits bus

2008 Intel Core i7 (Nehalem) 731 000 000 2,93 GHz (Core i7 940) 64 bits/64 bits bus
3,2 GHz (Core i7 Ex-
treme Edition 965)

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 4


2. Evolution
L’histoire des ordinateurs est caractérisée par: Une diminution considérable de leur taille, une
réduction de leur prix, une augmentation considérable de leurs capacités de traitement.

3. Les implications aujourd’hui


L'informatique fait aujourd'
hui partie intégrante de la majorité des entreprises :
• Informatique industrielle
• Informatique de gestion
• Télécommunications et réseaux (Internet)

L'informatique apparaît comme un élément déterminant de la compétitivité de tous les secteurs


économiques et même de l' évolution de la société, par son impact dans des domaines comme la
santé, l'
éducation, les loisirs, l'
environnement...

III. Composition apparente de l’ordinateur

IV. Les éléments de base d’un ordinateur


Un ordinateur est un ensemble très complexe de matériel et de logiciel. On parle ainsi de de
software pour désigner la partie logicielle et de hardware pour désigner l'
ensemble des éléments
matériels de l'
ordinateur

A. Partie logicielle (Software) :


Les logiciels se répartissent en trois catégories :
• Logiciel d’application :
Un logiciel d’application est un ensemble de programmes coopérant pour exécuter
une tâche particulière.
Exemple : Word, Excel, PowerPoint, Access, etc.
• Logiciel d’exploitation :
Un logiciel de base est un logiciel constitué d’un ensemble de programme
qui assurent le bon fonctionnement de l’ordinateur et gère les différents périphériques
(clavier, souris, l’imprimante, etc.).
Exemple : Windows, Unix, Linux, MS-Dos, etc.

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 5


Logiciel de développement :
Le logiciel de développement comprend l' ensemble des étapes et processus qui permet-
tent de passer de l'
expression d'
un besoin informatique à un logiciel fonctionnel et fiable

B. Partie matérielle (Hardware) :


Le schéma général synoptique d’un micro-ordinateur se présente comme suit

Les principaux organes constitutifs du micro ordinateur sont :


La carte mère principal constituant électronique, sur elle sont connectés les autres éléments et compo-
sants :
- Le micro processeur
- La mémoire centrale
- Les périphériques
- La mémoire de masse
- Les cartes d’extension

1. Le microprocesseur ou processeur
Le microprocesseur est le cerveau de l' ordinateur il coordonne le reste des éléments.
Ses principales fonctions sont l’exécution des instructions élémentaires don-
nées dans les programmes et la gestion des échanges avec la mémoire. Ses
échanges se font grâce à un dispositif électronique appelé BUS

Le dernier modèle de processeur est le Pentium de Intel qui intègre plus de 3 millions de transistors
Les principales composantes d’un processeur sont :

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 6


1. Une horloge qui pilote le processeur, sa fréquence s'exprime en MHz (millions de
battements par seconde). Plus elle sera élevée, plus la machine se-
ra rapide.
Exemple : ordinateur avec horloge de 100MHz veut dire qu’il
effectue 100 000 000 d’instructions en 1 seconde
2. Une unité de commande (d’instruction) qui lit les données, les
décode puis les envoies à l’unité d’exécution
3. Une unité de traitement Unité Arithmétique et Logique (d’exécution) accomplit
les taches données par l’unité d’instruction
4. Une unité de gestion des bus qui gère le flux d’informations entrant et sortant

Les bus constituent le système de communication central de l' ordinateur, ils relient le processeur
à la mémoire centrale et aux cartes d' extensions, c'
est par leur intermédiaire que transitent
toutes les informations entre les différents composants d’un ordinateur.

On distingue trois types de bus :


- le BUS de données transférant les données entre le processeur et les autres parties.
C' est un bus bidirectionnel.
- le BUS d' adresses par lequel le processeur indique l'
adresse mémoire à laquelle sont écri-
tes ou lues les données.
- le BUS de commande (ou contrôle) par lequel le processeur envoie des codes de com-
mande aux différents organes.

2. La mémoire centrale
Partie du système dans laquelle l' ordinateur mémorise les données et les programmes. Son rôle
est de contenir, de conserver et de restituer les informations. Elle se situe surtout sur la carte
mère.
Une mémoire est caractérisée par :
Le temps d’accès entre la demande de l’information et sa réception
La capacité
La volatilité
Elle se mesure en octets. Un octet correspond à un groupe de 8 bits utilisés pour représenter un
caractère tel que '
a','?'ou ' 4'.
Le bit (binary digit) est la plus petite unité de mémoire d'un micro-ordinateur. Chaque bit a une
valeur de 0 ou de 1.
1 octet = 8 bits
1mot = 2 octets = 16 bits
1double mot = 4octets = 2mots =32 octets
1 Kilo-octet = 1000 octets (1 Ko).

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 7


1 Mega-octet =1000 Kilo-octets (1 Mo).
1 Giga-octet = 1000 Mega-octets (1Go).

Exemple : Quel est le temps nécessaire pour le transfert d’un fichier de 4 Mo via un réseau dont
le débit est 128 kbits/s. (Rappel : Débit = nombre de bits transmis par unité de temps).
Calculons le nombre de bits qui contient le fichier de 4 Mo :
4 Mo = 4*1024*1024*8 bits = 33554432 bits.
Le temps nécessaire pour le transfert de ce fichier : Temps =
33554432 / 128000 = 262,144 s = 263 s

La mémoire centrale est composée de :.


2.1 La mémoire vive : RAM
La mémoire vive RAM (Random Acces Memory) ou mémoire à accès aléatoire permet
de stocker temporairement les données et programmes en cours de traitement. Mémoire dans
laquelle on peut lire et écrire. Les données contenues dans la mémoire vive sont perdues
lorsque le courant électrique est coupé.
La mémoire vive se présente sous la forme de barrettes qu’on insère dans un connecteur
de la carte mère On peut augmenter la taille mémoire en rajoutant des barrettes de
RAM.
Sa taille est en constante augmentation jusquà 1Go et plus de nos jours.

2.2 La mémoire morte : ROM


La mémoire morte (en anglais ROM = Read Only Memory) est une mémoire en lecture
seule, appelée aussi mémoire non volatile, c’est-à-dire une mémoire qui ne s’efface pas à
l'extinction de l’ordinateur. Elle stocke le programme de base pour démarrer et utiliser
un ordinateur (le BIOS : Basic Input Output System).
C' est le premier programme à s' exécuter. Il se trouve gravé en mémoire morte. Il est le
lien entre la machine et le système d' exploitation, dont il commande le chargement en
mémoire. Il comprend des routines pour le clavier, l' écran, les disques, le port série et le
port parallèle, les services internes comme l' heure et la date. Il contient aussi des fonc-
tions d' autotests au démarrage de l'ordinateur etc

2.3 La mémoire cache


La mémoire cache est une petite mémoire propre au processeur à accès rapide qui sert
de tampon entre la mémoire vive et le processeur. Elle stocke les informations les
plus souvent utilisées, permettant ainsi de réduire les états d'
attente du microprocesseur.
C’est une mémoire ultra rapide intégrée au microprocesseur. Elle stocke les données les
plus utilisées.

3. Les périphériques
Ses circuits électroniques et ses programmes informatiques font de l’ordinateur une machine qui

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 8


traite des informations (texte, image, vidéo) l’acquisition et la récupération des données se font
par l’intermédiaire des périphérique. On distingue quatre sortes de périphériques :

1. Les périphériques d’entrée : Ils permettent de transférer des informations et fournir à


l’ordinateur les données à traiter. Ils sont :
o Le clavier
o La souris
o Le microphone
o Le scanner
o La webcam
2. Les périphériques de sortie : Ils permettent de percevoir les informations transférées et
être capable d’en apprécier les modifications
L’écran ou moniteur
L’imprimante
Le haut parleur
3. Les périphériques de masse : Ils servent pour le stockage des données. On distingue
deux catégories :
Mémoire de travail : accès rapide, capacité allant de moyenne à grande
- Disque dur, Clé USB, Disquette
Mémoire de sauvegarde : accès lent, capacité grande
- CD ROM, DVD ROM

4. Les cartes d’extension :


Elles offrent de nouvelles fonctionnalités à l' ordinateur. Parmi les cartes d'
extension les plus cou-
rantes, on peut citer :
• Carte graphique : est une carte d' extension dont le rôle est de produire une image af-
fichable sur un moniteur d' ordinateur.
• Carte son : est une carte d' extension permettant d' écouter de la musique et des sons
sur votre ordinateur. Elle s'implante dans un connecteur PCI
• Carte réseau : est une carte d' extension permettant de connecter un ordinateur à un
réseau.
Leur emplacement est prévu sur des connecteurs d’extension disponibles sur la carte mère des-
tinés à les recevoir. Il existe plusieurs sortes de connecteurs :
1. Connecteur d'extension AGP : (Accelerated Graphics Port) est l' emplacement réser-
vé à la carte graphique.
2. Connecteurs d'extension PCI : (Peripheral Component Interconnect) est l' em-
placement où sont connectées les différentes cartes de votre ordinateur (carte son,
carte réseau, etc.).

5. Etude descriptive des principaux périphériques


a. Le clavier : Le clavier est la composante
matérielle qui vous permet d' entrer du
texte, des chiffres ou des commandes
dans votre ordinateur. Il peut être
AZERTY ou QWERTY. L’arrangement
des touches alphabétiques n’est pas le
même.
Les claviers standard comportent
conformément à la compatibilité IBM 102
touches
Un clavier comporte 4 grandes zones:

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 9


• Le pavé numérique
Le bloc alphanumérique
• Le pavé de flèches (touches de déplacement)
• Les touches de fonction de F1 à F12 (préprogrammées).

Sa connexion se fait sur câble sur port série ou USB ou sans fil par infrarouge
Le clavier d’un pc portable est différent du clavier ordinaire

b. La souris : Introduite par Apple sur Macintosh en 1984.Elle est un complément incontourna-
ble du clavier.La souris est un périphérique de pointage servant à déplacer un curseur sur
l'
écran et permettant de sélectionner, déplacer, manipuler des objets grâce à des boutons. 3
verbes lui sont associés : Pointer, Cliquer, Faire glisser
La souris comporte :
- Le bouton gauche :
• Cliquer (clic) est l’action consistant à appuyer une seule
fois sur le bouton gauche de la souris, il permet de sélection-
ner une icône sur le bureau, sélectionner une commande à
l’intérieur d’un menu, etc
• Double cliquer est l' action de cliquer deux fois brièvement sur
le bouton gauche de la souris. Cela provoque, sur une
icône, l' ouverture d' une fenêtre ou le
lancement d' un programme.
• Glisser-déplacer : indique le déplacement
d'un objet en maintenant le bouton gauche
enfoncé et en déplaçant la souris.
- Le bouton droit permet d' ouvrir un "menu
contextuel" en rapport avec la situation du pointeur ou
l'
objet sélectionné.
- Molette : elle permet de monter et de descendre
rapidement dans l' affichage d'un document.
Existe en souris à boule ou optique, se connecte sur câble port série ou USB ou sans fil infra-
rouge

c. Le scanner ou numériseur
Un scanner est un périphérique informatique permet-
tant de numériser des documents à partir d' un format
papier pour les stocker et/ou les traiter sur un ordinateur.
Périphérique d'entrée qui permet, par balayage optique, la
restitution d'
une image à l'écran de l'
ordinateur. Le
numériseur est semblable, dans sa forme, au photocopieur, avec toutefois une importante dis-
tinction; l'
image récupérée par l’appareil est transmise à l'
ordinateur au lieu d'
être immédiate-
ment imprimée sur du papier

d. La Webcam
Une webcam, ou cybercaméra, est une caméra conçue pour être
utilisée comme un périphérique d' ordinateur, et qui produit une vidéo
dont la finalité n'
est pas d'
atteindre une haute qualité, mais de pouvoir
être transmise en direct au travers d'un réseau, typiquement Internet
Certains appareils photo numériques intègrent également une fonction

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 10


webcam. Ceux qui n' en disposent pas peuvent être utilisés comme webcam s'
ils disposent
d'
une sortie vidéo, et que l'
ordinateur dispose d'
une entrée vidéo.

e. La caméra numérique
Les caméras numériques sont des appareils photographiques qui ne contiennent pas de film.
Les photos sont enregistrées sur une petite disquette au lieu de
s’imprégner sur une pellicule. La photographie obtenue pourra être
visionnée à partir de l’écran d’un ordinateur, ou encore d’un
téléviseur. Le grand avantage de ces nouveaux appareils est leur
capacité à transmettre une photo à un ordinateur, par l'
intermédiaire
d'un fil, pour ensuite l’intégrée à un document

f. L’écran ou le moniteur :
L’écran est un périphérique de sortie qui permet d’afficher en noir et blanc ou en cou-
leurs du texte et des images traités par l’ordinateur. Il est relié à une carte électronique
qui porte le nom de caret vidéo ou carte graphique. Celle-ci peut
être intégrée dans la caret mère avec un inconvénient une partie
de la RAM lui sera réservée ou enfichable sur la carte mère.
Il est de 2 types : cathodiques (tubes) ou plats (cristaux liquides).
La taille ou dimension de l' écran se mesure en
"pouces" (1pouce = 2,54 cm) et correspond à la
mesure de la diagonale de l'écran. Sa taille varie de 12
pouces à 30 pouces
La résolution de l’écran représente le nombre de points que l' écran peut
afficher.
L’affichage est exprimé en pixels (800x600, 1024x768…)
La qualité de l’affichage dépend de la carte graphique, du « pitch :
diamètre d’un point : pixel » (0,21 mm à 0,28 mm) et de la
fréquence de balayage
Le nombre de couleurs est exprimé en millions de couleurs

g. L’imprimante:
L' imprimante est un périphérique permettant de faire une sortie imprimée (sur
papier) des données de l' ordinateur. Elle se caractérise par les paramètres
suivants :
• La vitesse d’impression : le nombre de pages imprimées par minute
(exemple :6 pages/min) ;
• La résolution : détermine la qualité d’impression. Elle est mesurée en
points par pouce (ppp) ou dpi (dot per inch). Exemple : 600 dpi
• Le format de papier : la grandeur maximale des feuilles que
l’imprimante peut accepter
Il existe plusieurs types d’imprimantes dont les plus courants sont :
L'imprimante matricielle (à aiguilles) : permet d' imprimer a ve c de s ru b a ns
des documents sur le papier grâce à une
matrice de petites aiguilles. La qualité
d'impression dépend du nombre d' aiguilles de la
matrice. Plus le nombre est grand, meilleure est
la finesse de l'
impression

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 11


L'imprimante à jet d'encre : Imprimante dont la tête d' impression utilise de
l'
encre liquide contenue dans un réservoir dite cartouche d' encre. L'
encre est
mise en vibration ou chauffée, puis
projetée sur le papier à travers de
minuscules orifices.
L'imprimante laser : L' imprimante laser
permet d' obtenir des tirages papier de qualité
avec une vitesse d' impression élevée. Elle
utilise le même principe de fonctionnement
que les photocopieuses en utilisant un toner (encre sèche).

L’imprimante est un périphérique lent qui ralentit l’ordinateur. Pour résoudre cela les
imprimantes sont munies d’une mémoire tampon de plusieurs Mo l’ordinateur envoie tout
le texte dans cette mémoire et poursuit ses calculs, l’impression du texte s’effectue à partir
du contenu de la mémoire tampon.

h. Les mémoires de masse


Une mémoire de masse est une mémoire
supplémentaire de grande capacité, non volatile.
Elle est utilisée pour conserver les données de
manière permanente.
Le disque dur interne
C’est un des éléments clé de l’ordinateur, on y
stocke les programmes et les données.C’ est un
support composé de disques magnétiques sur
lesquels on peut stocker de très grandes quantités
d'informations (20 Go et plus).
Un disque dur est formé de plusieurs plateaux circulaires superposés entre lesquels
flottent des têtes de lecture et écriture et d’un moteur central permettant la rotation
de tous les plateaux en même temps.
Chaque plateau (2 surfaces) est composé de pistes concentriques. Les pistes si-
tuées à un même rayon forment un cylindre. Les pistes sont ensuite découpées en
secteurs qui sont l’unité élémentaire de stockage et dont la taille est de 512 octet.

Piste 0 Secteurs

Piste 1

Le cluster est la plus petite unité de stockage. Il représente un groupe de secteurs traités par le
système d’exploitation comme une unité. Ce système contrôle le nombre de secteurs présents
dans une unité d’allocation. Plus la capacité d'un disque physique ou logique est importante,

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 12


plus la taille du cluster utilisée est grande

Les caractéristiques d’un disque dur :


o Capacité : volume de données pouvant être stockées sur le dis-
que.
o Taux de transfert : quantité de données pouvant être
lues ou écrites sur le disque par unité de temps.
o Vitesse de rotation : vitesse à laquelle les plateaux tour-
nent, exprimée en nombre de tours par minutes.

Calcul de la taille (capacité) d’un disque dur


Capacité = Nombre de têtes (ou de faces)* nombre de cylindres * nombre de secteurs *
512 octets

• Le disque dur externe


Fonctionne comme une clé USB, mais l’encombrement du matériel est plus important et
par conséquent la portabilité est moindre. Les prix, même
s’ils baissent, les réservent aux gros consommateurs de giga-
octets. Ils peuvent aussi servir à transporter ses documents
pour pouvoir les utiliser sur un autre ordinateur.
Transfert : Port usb ou SCI
Capacité : A partir de 40 Go et jusqu’à 500 Go

• Le lecteur de disquette
Le lecteur de disquette permet de lire et d' enregistrer des informations sur la dis-
quette.
La disquette est un support de données magnétiques. Il existe plusieurs tailles de dis-
quettes sur le marché :
disquette de taille 5 ¼ pouces (1 pouce = 2.54 cm) avec une capacité de
1.2MB n’est plus utilisée
disquette de taille 3 ½ pouces rigide et d'une capacité de 1.44MB
est utilisée largement dans le marché.
disquette ZIP : support amovible de 100 à 250 Mo
Les disquettes sont divisées en pistes, chaque piste est divisée en un nombre cons-
tant de secteurs de taille égale. Chaque secteur représente 512 octets. La disquette
est souvent divisée en deux faces numérotées 0 et 1.

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 13


Calcul de la taille (capacité) d’une disquette
Capacité = Nombre de faces * nombre de pistes * nombre de secteurs * 512 octets
Exemple
La capacité d’une disquette 5 ¼ pouces double densité qui comprend 9 secteurs, 40 pis-
tes et 2 face est : 9 x 40 x 2 x 512 = 368640 octets,soit 368640 / 1024 = 360 Ko.

Le CD-ROM
Le CD-ROM : Média de 12 cm de diamètre
utilisable en lecture seule, les données y ont été
inscrites une fois pour toute. On ne peut plus
effacer leur contenu.
Sa Capacité : 650 Mo ou 700 Mo
Le système d’enregistrement est optique à la
différence du disque dur et disquette qui sont
magnétiques

La composition d'un CD-ROM


Le CD est constitué de matière plastique, recouvert d'
une fine pellicule métallique
d’aluminium sur une des faces. Les pistes sont gravées en spirales, ce sont en fait des al-
véoles d'une profondeur de 125nm et espacées de 1,6µ. ces alvéoles forment un code bi-
naire, une alvéole correspond
à un 0, un espace à un 1.

Exemple : prenons la
séquence suivante : 110010101. Celle-ci correspond sur le CD-
ROM à deux espaces, deux trous, un espace, un trou, un
espace, un trou, un
espace

On a ainsi une séquence binaire que le lecteur parcourt grâce à


un laser ; celui-ci est réfléchi lorsqu'
il rencontre un espace, il
ne l'
est pas lorsqu' il rencontre une alvéole.

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 14


Le lecteur CD-ROM (Compact Disc Read Only Memory )permet de lire les informations
se trouvant sur les disques CD-ROM.
Il est caractérisé par les éléments suivants : Vitesse et Temps d'accès
Sa vitesse exprimée sous la forme nX (8X, 12X, 24X…)
Son fonctionnement est le suivant :
C' est une cellule photoélectrique qui permet de capter le rayon réfléchi, grâce à un miroir
semi réfléchissant comme expliqué sur le dessin suivant :

Un chariot permet de déplacer le miroir de façon à pouvoir accéder au CD-ROM en entier

• Le graveur de CD-ROM
Le graveur de CD-ROM est un outil qui permet de réaliser des sauvegardes sur des
CD-ROMs. Il utilise deux sortes de disques : CD-R et CD-RW.
CD-R : cédérom que l’on ne peut écrire qu’une seule fois
CD-RW (CD ReWritable). CD que l’on peut écrire et effacer
plusieurs fois (1000 fois).
Il faut un graveur de cédérom pour écrire sur un CD (CD-R ou CD-RW).
La gravure se fait depuis le système d’exploitation (Windows XP) avec un programme
spécialisé (Nero.)

Le DVD-ROM
Le DVD-ROM ressemble comme deux gouttes d' eau au CD-ROM, mais il bénéficie
d'une densité d'
écriture nettement supérieure qui lui permet de dis-
poser d'une capacité de stockage de données au moins sept fois
supérieure. En effet, les alvéoles du DVD sont beaucoup plus petite
(0,4µ et un espacement de 0.74µ), impliquant un laser avec une lon-
gueur d'onde beaucoup plus faible.

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 15


Un DVD est un disque optique utilisé pour le stockage de données, notamment la vidéo
numérique.
Le sigle DVD signifiait à l' origine « Digital Video Disc », soit « disque vidéo numéri-
que ».
Par la suite, des fabricants ont essayé de populariser, la dénomination « Digital Versatile
Disc », soit « disque numérique polyvalent

Média de 8 cm de diamètre utilisable en lecture seule, les données y ont été inscrites
une fois pour toute. On ne peut plus effacer leur contenu.
Sa Capacité : 4,7 Go pour un DVD simple face, simple couche 17 Go « double face,
double couche »

Variété : DVD-R ou DVD+R : DVD que l’on ne peut écrire qu’une seule fois.
DVD-RW ou DVD+RW (DVD ReWritable). DVD que l’on peut écrire et effacer plu-
sieurs fois.

Le lecteur DVD-ROM (Digital Versatile Disc Read Only Memory )permet de lire les in-
formations se trouvant sur les disques DVD-ROM et CD-ROM
Il faut un graveur de DVD pour écrire sur un DVD.
Les graveurs de DVD peuvent lire des DVD ou des CD Rom. Ils peuvent écrire des CD-
ROM.

Les DVD version "double couche"sont constitués d' une couche transparente à base d' or
et d'
une couche réflexive à base d'argent. Dans le but de lire ces deux couches, le lecteur
dispose d'
un laser à deux intensités :

• une intensité faible ; le rayon se réflechit sur la surface dorée


• une plus grande intensité permet au rayon de traverser la première
couche et de se réfléchir sur la surface argentée.

L'intérêt du DVD touche en priorité le stockage vidéo qui demande beaucoup plus d'
es-
pace. Un DVD de 4,7 Go permet de stocker plus de deux heures de vidéo compressées en
MPEG-2 (Motion Picture Experts Group), un format qui permet de compresser les ima-
ges tout en gardant une très grande qualité d'
image

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 16


Il existe 4 types de DVD différents :

Type de support Capacité Temps musical Nombre de CD


équivalent équivalent
CD 650Mo 1h18 min 1
DVD simple face 4.7Go 9 h 30 7
simple couche
DVD simple face 8.5Go 17 h 30 13
double couche
DVD double face 9.4Go 19 h 14
simple couche
DVD double face 17Go 35 h 26
double couche

• La clé USB
Le fonctionnement d’une clé USB est le même que ce-
lui de la disquette. Sauf qu’il n’existe pas d’icône au
préalable sur le poste de travail.
Une fois la clé insérée dans votre ordinateur (sur une
prise dite USB), une icône « disque amovible » appa-
raît :

Sa capacité : 128 Mo à 4 Go, compacte, relativement


fiable, se branchant sur un simple port USB, un prix d’achat en chute libre et des capaci-
tés de stockage en hausse, c’est le support (presque) parfait, elle a remplacé la disquette

i. Les ports de communication

Les ports d'entrée-sortie sont des éléments matériels de l'


ordinateur, permettant au sys-
tème de communiquer avec des éléments extérieurs, c' est-à-dire d'
échanger des données,
d'où l'
appellation d'
interface d'
entrée-sortie.

Port série :
Le terme série désigne un envoi de données via un fil
unique Les données sont envoyées bit par bit, les uns
après les autres.
Sur un port série on peut brancher un modem, un
scanner, une souris ou un appareil photo numérique

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 17


Port parallèle :
La transmission de données en parallèle consiste à envoyer des données simultané-
ment sur plusieurs canaux (fils). C’est-à-dire que les 8 bits d’un octet sont en-
voyés simultanément. Ce type de communication est nettement
plus rapide que celui d’un port série.
Un port parallèle permet de connecter une imprimante.

Port USB :
Le bus USB (Universal Serial Bus, en français Bus série universel) est, comme son nom l'
in-
dique, basé sur une architecture de type série. Il s'
agit
toutefois d'
une interface entrée-sortie beaucoup plus
rapide que les ports série standards

Il existe deux types de connecteurs USB :


o Les connecteurs dits de type A, dont la
forme est rectangulaire et servant
généralement pour des périphériques peu gourmands en bande
passante (clavier, souris, webcam, etc.) ;

o Les connecteurs dits de type B, dont la forme est carrée et utilisés


principalement pour des périphériques à haut débit (disques durs ex-
ternes, etc.).
Les ports USB supportent le Hot Plug & Play, c'est à dire qu'
un périphérique peut être
connecté et reconnu, sans redémarrage de l'
ordinateur. Les périphériques qui disposent
actuellement de ce type de port sont les imprimantes, scanners, Webcams, etc.

j .Le modem
Le modem (modulateur – démodulateur) est un périphérique utilisé pour transférer des
informations entre plusieurs ordinateurs via les lignes téléphoniques . Il permet à
l’émission de convertir les données numériques provenant du PC
(les bits = 0 ou 1) en données analogiques
(fréquences multiples) compréhensibles par
la ligne téléphonique. Ce processus est
appelé modulation. A la réception le
modem procède à l’opération inverse,
qu’est appelé démodulation.
Liaisons série, USB ou Ethernet
Modem RTC (réseau commuté)
Modem ADSL (Fawri; Easy; Anis)

Introduction à l’informatique Mr MAHMOUDI Janvier 2010 18