Vous êtes sur la page 1sur 1

CHEIKH TIDIANE CISSE

PRATIQUES PEDAGOGIQUES INNOVANTES

DEVOIR

SUJET :

I. Intérêts pédagogiques :
1. Le travail collaboratif : la résolution d’un problème nécessite obligatoirement une
collaboration. Les informations se multiplient, les connaissances croient les publications
scientifiques doubles. Personne n’est capable de tout savoir d’où la nécessité d’un travail
collaboratif qui favorise une communication de tous vers tous. l’élevé , l’étudiant
communiquent avec le professeur via des forums ,blogs, réseaux sociaux….
2. Le développement de l’intelligence collective : il permet de résoudre de nouveaux
problèmes. l’arrivée du web social va favoriser grâce à son potentiel organisationnel, la
création d’une intelligence collective. Internet apparait comme un fructificateur
d’intelligence.
3. Le développement de l’esprit critique : c’est une clé pour comprendre notre société de
l’information. Il permet à l’apprenant de jeter un regard critique sur les supports et
médias et d’apprendre à n’accepter aucune affirmation sans la vérifier ou le mettre à
l’épreuve.
4. Le développement de l’intelligence émotionnelle : il améliore les résultats scolaires des
élèves et étudiants, leurs compétences personnelles et sociales. Il permet a l’apprenant
de disposer de la capacité à percevoir, à comprendre et à gérer ses émotions afin de
prendre les décisions optimales.
5. Le développement de l’autonomie : l’autonomie est nécessaire aux apprentissages. les
enfants autonomes avancent deux fois plus vite que les autres. Il permet à l’apprenant
d’être capable de prendre des décisions et de leur donner un sens. Sur une plateforme
d’apprentissage la réussite dépend de l’autonomie face aux outils mis à sa disposition et
face au cheminement pédagogique qui lui est proposé.
6. Le développement de la motivation et de la confiance en soi : la motivation est un
besoin un désir qui sert à dynamiser le comportement. C’est l’un des meilleurs moteurs
de l’apprentissage. Un enfant confiant se fixe des objectifs plus élevés et travaille dur
pour les atteindre il sait s’auto motiver et arrive à gérer ses émotions et stress.
7. La différenciation pédagogique : permet de former l’élève à apprendre, et plus
seulement enseigner. On passe d’une logique d’apprentissage à une logique de coaching.
l’enseignant va apprendre à alterner ses casquettes selon la situation de l’élevé.
8. La pédagogie traditionnelle est une pédagogie aux résultats limités. Rompre avec cette
dernière et innover en se basant sur les méthodes nouvelles du XIX siècle va mieux
favoriser la réussite scolaire des élèves, réduire les inégalités. A l’heure du numérique, la
motivation des élèves et leur réussite scolaire ne pourront passer que par la multiplicité
des pédagogies employées.