Vous êtes sur la page 1sur 2

Exercice 2.10.

Soit (X,M, µ) un espace mesur´e o`u µ est une mesure positive telle que µ(X) = 1. On

consid`ere

T = {A ∈ M, µ(A) = 0 ou µ(A)=1}.

Montrer que T est une tribu sur X.

Corrig´e. cf. l’exercice 1 du 14/11/1998 dans le paragraphe examens corrig´es.

Exercice 2.11.

Soit (X,M) un espace mesurable et (µj )j∈N une suite de mesures positives d´efinies sur M.

On suppose que pour tout A ∈ M et pour tout j ∈ N, µj (A) ≤ µj+1(A). Pour A ∈ M,

on pose

µ(A) = sup

j∈N

µj (A).

21

a. Montrer que µ est une mesure positive d´efinie sur M.

b. On consid`ere l’espace mesurable (N,P(N)) et pour j ∈ N, A ⊂ N, on d´efinit νj (A) =

Card(A ∩ [j, +∞[)(CardE d´esigne le nombre d’´el´ements de E si E est fini, +∞ sinon).

Montrer que νj est une mesure positive d´efinie sur P(N) telle que, pour tout A ⊂ N,

νj (A) ≥ νj+1(A). On pose

ν(A) = inf j∈N

νj (A).

Montrer que ν(N)=+∞ et que pour tout k ∈ N, ν({k}) = 0. En d´eduire que ν n’est pas

une mesure sur N.

Corrig´e. cf. l’exercice 2 du 14/11/1998 dans le paragraphe examens corrig´es.

Exercice 2.12.

Soit B la tribu de Borel sur R et soit µ une mesure positive d´efinie sur B telle que µ(K) <

+∞ pour K compact (on dira que µ est une mesure bor´elienne sur R). Soit
D = {a ∈ R, µ({a}) > 0}.

a. Soient n, l des entiers ≥ 1. On pose Dn,l = {a ∈ R, |a| ≤ n et µ({a}) ≥ 1/l}. Montrer

que Dn,l est fini. Montrer que D est d´enombrable.

b. On pose pour E ∈ B, λ(E) = µ(D ∩ E). Montrer que cela a un sens et que λ est une