Vous êtes sur la page 1sur 23
Brahimi Hammouma, gagne du temps c’est «Pour le moment, l’Algérie n’est pas une priorité» non
Brahimi
Hammouma,
gagne du temps
c’est
«Pour le moment,
l’Algérie n’est pas
une priorité»
non !
VENDREDI
19
AOÛT
2011
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1660 PRIX 20 DA
Yanis, c’est fait !
«Je ne pardonnerai pas
à Zaïm de m'avoir privé
de mon argent»
Zeddam
a rempilé
Oussama Derradji
ASO
«Le Mouloudia
n’est pas le plus
faible du groupe»
Medouar
s’offre Achiou
JSK
CRB
Aouameur signe
Saïb dispose «enfin»
de tous ses joueurs
pour 2 ans
USMH
Hanitser-El Harrach,
Assami «Bientôt, vous
n’entendrez plus parler de
ce problème de cohésion»
le divorce
USMA
JSMB
De notre envoyé
spécial en France
De nos envoyés
spéciaux en Tunisie
Ouznadji
Djallit fait
sensation
blessé
MCA

02

0 2 N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Sport et Ramadan : mode d’emploi par un

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

Sport et Ramadan : mode d’emploi par un médecin de sport et un diététicien

P as toujours simple de suivre le Ramadan et de continuer la pratique sportive. Quel est le meil- leur moment pour aller s’entraîner ? Quelles sont

les précautions particulières à prendre ? Quels sont les risques encourus ? Un médecin et un nutritionniste du sport livrent leurs conseils. Tout d’abord, selon le D r Borlée, médecin du sport et de l'équipe de football de Charleroi, il est important de choisir le moment où l’on va s’entraîner. Préférez, par exemple, avant le lever du soleil ou à la fin de la journée, avant le coucher du so- leil. Ensuite, que vous soyez un sportif de niveau moyen ou de haut niveau, il y a quelques précautions à prendre. Pour le premier cas, il est préconisé de diminuer son volume d’entraînement pour éviter une perte hydrique et énergétique trop importante : le joggeur, par exemple, qui d’habitude effectue une sortie d’1h15 devra, pen- dant le Ramadan, la réduire à 45 minutes. Quant au sportif de haut niveau, selon les clubs, il n’est pas vrai- ment obligé de suivre le Ramadan à la lettre. Selon les imams, toutes les personnes qu’un jeûne prolongé met- trait en danger comme les personnes âgées, les malades ou les femmes enceintes sont autorisés à reporter le Ra- madan. Les sportifs de haut niveau peuvent donc être assimilés à ces catégories. Concernant les risques, le sportif amateur n’est pas à l’abri d’une hypoglycémie. Des troubles de sodium et potassium peuvent aussi ap- paraître, donnant lieu à des crampes. En ce qui concerne le sportif de haut niveau, les entraîneurs et les préparateurs physiques adaptent leur programme et sa- vent que leurs joueurs seront moins performants.

Serge Pieters (Diététicien du sport)

«A la rupture du jeune, commencer par une soupe, des dattes et un verre de lait sans oublier un apport de féculents comme du pain marocain par exemple»

L’alimentation du pratiquant est aussi importante lorsqu’il fait du sport. Le nutritionniste Serge Pieters, diététicien du sport et président de l’Union profes- sionnelle des diététiciens francophones, recom- mande une alimentation riche en féculents : à la rupture du jeûne, commencer par une soupe, des dattes et un verre de lait sans oublier un apport de féculents comme du pain marocain par exemple. Pour le repas traditionnel qui est composé en géné- ral de couscous ou de tajine, là aussi opter pour des féculents, cela permet de recharger les batteries. L’idéal est de se lever à 3h30 et prendre le petit déjeuner L’idéal serait de se lever vers 3h30 du matin et de prendre un petit déjeuner à base de pain, muesli, ou céréales. Des fruits secs comme les noix, noisettes, abricots ou dattes permettent aussi de faire le plein d’énergie. La récupération hydrique est impérative pendant la nuit Enfin, une hydratation suffisante est fortement indi- quée pour les sportifs. La récupération hydrique est donc impérative pendant la nuit : à ce moment de la journée, n’hésitez pas à boire plus, et si cette eau est minéralisée, c’est encore mieux ! Une eau non miné- ralisée a pour effet d’augmenter le liquide dans le sang, ce qui fait uriner davantage. Optez donc pour une eau plus salée ou pétillante qui reste plus long- temps dans l’organisme. Diminuer l’huile d’olive Enfin, pour contrer la prise de poids souvent asso- ciée au Ramadhan, les sportifs doivent diminuer la quantité d’huile d’olive dans leur alimentation et manger moins gras et moins sucré.

Allez le jeûne !

Besseghir : «Hamdoud,

smah binatna khouya !»

le jeûne ! Besseghir : «Hamdoud, smah binatna khouya !» Date et lieu de naissance ?

Date et lieu de naissance ?

5 mars 1978 à Mascara

Un surnom d’enfance agréable et/ou désagréable ? Tiara (avion, ndlr). Qui t’appelait comme ça ? Bahmane, Allah irahmou. Pourquoi ?

J’allais vite !

A quel âge as-tu commencé à faire le

Ramadhan ?

8 ans. J’ai fait 5 jours. On m’avait pro-

mis que si je jeûnais 15 jours, on m’achè- terait un vélo, j’ai craqué au bout de 5 jours !

Y a-t-il un rituel dans ta famille pour

ceux qui jeûnent pour la première fois ? On m’a préparé toutes sortes de plats. Et on m’a acheté quand même un cadeau.

Un vélo ?

Non !

A

quel âge as-tu commencé à jeûner

le

mois complet ?

10 ans. Que changes-tu dans tes habitudes durant le Ramadhan ? Je ne sors pas beaucoup. A part les heures d’entraînement, je reste générale- ment chez moi.

Ton humeur change-t-elle avec le jeûne ? Je me fatigue vite. Ton plat préféré ? Hrira !

Te permets-tu des excès de sucreries

et de fritures ?

Pas trop en fait. Je grignote par-ci par - là, mais de là à me goinfrer, non.

Chorba frik ou vermicelles ? Plutôt h’rira. Kalb ellouz ou zlabia ? Kalb ellouz ta3 Cherif ! é ou café ? é de Kouba. Bagri ou ghelmi ? Ghelmi.

La honte de ta vie ? Tu me prends à l’improviste là…Je m’en rappelle pas.

Allez, un petit effort… Walah, y a rien qui me vient à l’esprit là. De quoi es-tu le plus fier ? Moi-même ! Qui te fait le plus rire durant le Ra- madhan ? Un ami. Il bâcle Tarawih ! Il se casse en courant. L’émission à ne pas rater ? «D r House». Qu’as-tu fait de pire au mois de Ra- madhan ? Rire à la mosquée ! En quoi dépenses-tu le plus ton ar- gent ? Des amuse-gueules. Enfin, des trucs à manger.

Si tu devais changer trois choses chez

les Algériens durant le Ramadhan ? La dépense, la vitesse au volant et la nervosité.

A qui voudrais-tu que les lecteurs

prient en ce mois de rahma ? Au Mouloudia pour qu’il remporte le championnat !

A quel «ennemi» d’hier voudrais-tu présenter tes excuses en ce mois sacré ?

Je n’ai pas d’ennemi. Mais je voudrais présenter mes excuses à Mohamed Ham- doud. Je n’ai pas eu l’occasion de le faire jusqu’ici, mais si jamais il lit ça, je vou- drais lui dire : «Moha, je m’excuse pour tout.» Il comprendra. Quel est le défaut que voudrais-tu changer en toi ? Rouler moins vite. J’ai la mauvaise ha- bitude de trop appuyer sur le champi- gnon. Il faut que j’arrête. Que penses-tu des gens qui jettent leurs sacs poubelles de leurs balcons ? Ce n’est pas bien du tout. Voyez El Jam3y, on lui a balancé un sac sur la tête, il s’est retrouvé en prison (rires). Non, sé- rieux, les gens doivent faire preuve de plus de civisme et d’éducation. Que penses-tu de ceux qui dépensent plus qu’ils en gagnent en ce mois sacré ? C’est de la dépense. Il faudrait qu’ils ap- prennent à dépenser moins. Pourquoi, selon toi, les Algériens se fichent de la saleté dans les rues ? Allez savoir ! Quel conseil aimerais-tu donner aux conducteurs algériens ? De rouler moins vite. Pourrais-tu adopter un enfant fi sabi- lillah ? Je n’y pas pensé. Mais mes parents pro- jètent sérieusement d’adopter un enfant. Si t’avais le président de la Répu- blique en face de toi, tu lui diras quoi ? Je le remercierai pour tout ce qu’il a fait pour le pays. Saha ourek … Merci. Saha ourkoum à tous. Khbat Khbat

Que Dieu me pardonne !

Saha ourkoum à tous. Khbat Khbat Que Dieu me pardonne ! Benhamlat : «J’utilisais tous les

Benhamlat : «J’utilisais tous les

moyens pour intimider Mecheri»

Aziz Benhamlat est connu pour être technique, accrocheur et rusé. Des qualités qui faisaient de lui l’un des meilleurs arrière gauche de sa géné- ration. Un joueur lui a pourtant fait voir de toutes les couleurs : Mecheri Bachir. Il nous en parle. «C’était un joueur très doué. Non seulement il était technique, mais il allait très vite. Un super joueur ! Je trouvais beau-

coup de difficultés à le marquer. J’avoue que j’étais obligé de recourir à toutes sortes de moyens pour l’intimider. J’étais vraiment impitoyable. Quand je dis ça, c’est qu’il m’est arrivé de faire entorse aux règles du jeu et je m’en excuse. Je n’ai pas eu l’occasion de le lui dire en face, mais s’il lit ça, je voudrais qu’il sache que c’était soit ça, soit un sale après- midi (rires). Encore une fois, je m’en excuse.»

Le commentaire du pessimiste Tout le pays à formater ! Parfois, j’ai envie d’étrangler certains
Le commentaire du pessimiste
Tout le pays à formater !
Parfois, j’ai envie d’étrangler certains Algé-
riens qui insultent les joueurs qui ont signé
dans le Golfe arabique, en demandant au sé-
lectionneur national de ne faire appel qu’aux
locaux. A les en croire, on dirait que le cham-
pionnat d’Algérie est supérieur à celui du
Qatar ou d’Arabie Saoudite. Toooz, à la li-
byenne sur eux ! Tout le monde a remarqué
l’arnaque. En Algérie, on n’a que des chèvres
à deux pattes qui gambadent dans des
champs qu’on a nommés terrains de football.
Tout est moche, à vrai dire, dans notre pays.
Les joueurs sont faibles, les terrains pourris,
les stades vétustes et dégradés, le public mal
élevé, composé essentiellement de voyous
agressifs, lorsqu’ils ne se transforment pas en
tueurs, carrément, des dirigeants corrup-
teurs, des arbitres corrompus, une Ligue par-
tielle, une FAF affairiste et incompétente, un
peuple irrespectueux, un ministère sourd et
muet, un gouvernement toujours dépassé et
un président de la République qui ne sait plus
par quel bout commencer pour satisfaire 35
millions d’égoïstes… Bref, l’Algérie entière est
à formater, en vérité. Sauf moi et la chorba
toute chaude qui m’attend à côté…
Le pessimiste

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup d’œil Equipe nationale 0 3 Bouazza enclenche son compteur

Coup d’œil Equipe nationale

03

Bouazza enclenche son

compteur buts avec Millwall

L e revenant en sélection nationale, le milieu of- fensif, Hameur Bouazza, n’en finit pas de faire parler de lui en ce début de saison avec sa formation an-

glaise de Millwall. En effet, l’ancien sociétaire de Fulham, qui semble re- venu au mieux de sa forme, réussit une entame d’exercice très satisfai- sante en Championship. Entrepre- nant, vif et surtout efficace, Bouazza a séduit son entraîneur, le Gallois Kenny Jackett, qui, lors des trois jour- nées de championnat disputées jusque-là, l’a toujours aligné comme titulaire et lui a entièrement fait confiance. Avant-hier soir, lors de la réception de la formation de Peterbo- rough United, l’international algérien a surtout brillé par le joli but qu’il a inscrit à la 55’, et qui avait à cet ins- tant-là permis à son équipe de pren- dre un avantage de deux buts, avant que celle-ci ne se fasse rejoindre au score en fin de match (2-2). Durant cette partie, Bouazza a une fois de plus sorti un grand match, et a même

failli donner la victoire à Millwall en toute fin de match, sur un tir puissant que le gardien adverse a dévié in ex- tremis.

Il affiche une forme éblouissante

Il faut dire que le très bon début de saison qu’effectue actuellement l’an- cien joueur de Birmingham est en grande partie dû à la très bonne pré- paration d’intersaison qu’il a faite avec son club de Millwall durant près de deux mois. Ayant souvent été blessé lors des deux dernières saisons, Bouazza s’est beaucoup défoncé lors de la préparation pour s’assurer une bonne forme physique et éviter par conséquent toute nouvelle rechute, qui viendrait tout remettre à zéro. Le fait aussi que son entraîneur lui fasse confiance l’a beaucoup aidé, puisqu’il se sent utile à l’équipe et libéré entiè- rement dans sa façon de jouer. Le joueur, qu’on a joint hier par télé- phone, nous a précisé qu’il ne s’est ja- mais senti aussi bien qu’actuellement et qu’il pense pouvoir être encore meilleur à l’avenir avec l’accumulation

des rencontres.

Il pourrait constituer un atout face à la Tanzanie

Après 18 mois d’absence, Hameur Bouazza a été rappelé par le nouveau sélectionneur, Vahid Halilhodzic, pour le dernier stage de l’EN à Mar- coussis. Cela dit et suite à une erreur de la FAF, qui a envoyé la convoca- tion à son ancien club, le joueur n’a pu répondre favorablement à l’appel du Bosniaque. Toujours est-il, le joueur a été retenu pour la prochaine rencontre face à la Tanzanie, comp- tant pour la 5 e journée des élimina- toires de la CAN 2012. Une rencontre que les Verts devront ab- solument remporter pour garder un infime espoir de qualification. Avec les absences confirmées de Boude- bouz, Djebbour, Soudani et d’autres éléments à vocation offensive, Halil- hodzic pourrait très bien compter sur l’homme en forme de Millwall pour essayer de mettre enfin fin à l’inefficacité de l’équipe depuis plu- sieurs matchs maintenant.

S. F.

de l’équipe depuis plu- sieurs matchs maintenant. S. F. «Je me sens en super forme» «J’approuve
«Je me sens en super forme»
«Je me sens en super forme»
matchs maintenant. S. F. «Je me sens en super forme» «J’approuve la politique de Halilhodzic. La

«J’approuve la politique de Halilhodzic. La discipline est primordiale dans un groupe»

Joint par nos soins hier en début d’après-midi,

Hameur Bouazza a gentiment accepté de

Vous avez inscrit votre premier but de cette nouvelle saison, hier, face à Peterborough Uni- ted. Un commentaire ?

Oui, en effet. El Hamdoulilah, j’ai été content d’avoir marqué ce but certes, mais ma joie

ne fut pas complète, puisque l’adversaire a pu égaliser en fin de match et nous priver des trois points qui auraient été mérités. Toujours est-il qu’on est en train de réaliser un bon début de sai- son, puisque jusqu’à cette troisième jour- née, on est encore in-

vaincus, avec une victoire et deux matchs nuls. On essayera de se rat- traper lors de la prochaine journée. C’est rageant de se faire rejoin- dre au score après avoir long- temps mené par deux buts à zéro, non ? Je ne vous le fais pas dire. On te- nait vraiment la victoire, mais mal- heureusement, l’adversaire a su comment revenir au score au bon moment. On s’est créé pas mal d’oc- casions, qu’on n’a pas su toutes les concrétiser. Ce n’est pas trop grave, le championnat est long et il reste beaucoup de chemin à faire. A titre personnel, vous carbu- rez fort en ce début de saison avec votre équipe de Mill- wall… J’avoue que je me sens bien en ce début de saison et cela est dû à la bonne préparation

que j’ai effectuée à l’intersaison. Ajouter à cela que le coach me fait entièrement confiance et demeure très satisfait de mes performances. Cela m’aide beaucoup et me permet de jouer librement et en totale confiance. J’es-

père être encore plus décisif à l’avenir.

«Il ne faut pas croire que la qualification à la CAN est jouée. On doit se donner à fond face à la Tanzanie et mouiller le maillot»

Vous étiez titu- laire lors de ces trois premiers matchs de la saison. Cela démontre que l’entraîneur compte beau- coup sur

vous… Le coach est satisfait de mes pro- ductions. Il a attesté lors des ren- contres amicales de préparation que j’étais en excellente forme et c’est tout naturellement qu’il m’a aligné en tant que titulaire en ce début de saison. La confiance de l’entraîneur est nécessaire pour un joueur. Parlons maintenant de la sélec- tion. Malgré votre absence lors du dernier stage de Marcoussis pour les raisons que tout le monde connaît, Halilhodzic vous a quand-même retenu pour la rencontre face à la Tan- zanie, le 3 septembre prochain. On imagine que vous êtes content à l’idée de retrouver l’EN… Bien sûr que je le suis. Je remercie le coach pour sa confiance, tout en espérant qu’il ne regrettera pas de m’avoir rappelé. L’ambiance de la sé- lection m’a beaucoup manqué.

dre à nos questions et de nous parler de sa bonne

Le prochain stage débutera offi- ciellement le 28 août, y seriez- vous ? En principe, j’ai un match à dis- puter le 27 août. Je serai donc à Alger dès le lendemain, avant 19h.

Entretien réalisé par Saïd Fellak

Soudani reprend en solo

Touché à la cheville lors du dernier stage de la sélection à Marcoussis, le néo-attaquant de Vitoria Guimarães, Hillal Soudani, a repris les entraîne- ments avec son équipe, avant- hier. L’ancien canonnier chélifien, qui se remet tout doucement de sa blessure, s’entraînera durant quelques jours en solo. Il devra intégrer le groupe dans une dizaine de jours en principe.

S. F.

s’entraînera durant quelques jours en solo. Il devra intégrer le groupe dans une dizaine de jours

répon- forme actuelle avec Millwall.

Vous auriez sans doute aimé re- trouver vos coéquipiers lors du dernier stage… Bien évidemment. Comme vous le savez, il y a eu un problème d’or- dre administratif, qui a faussé mes calculs et qui m’a empêché de ré- pondre présent à ce stage. Ce n’est que partie remise et Inch’Allah, je serai bien au rendez-vous face à la Tanzanie. En tout cas, j’ai hâte d’y être. Vous y pensez à ce match ? A mon avis, on doit prendre très au sérieux cette rencontre. Certes, nos chances de qualification à la CAN sont minces, mais il ne faut pas baisser les bras pour autant et se dire que c’est fini. On doit se don- ner à fond et mouiller jusqu’au bout le maillot. Qui sait ? Peut-être qu’une victoire nous relancera com- plètement. En tout cas, on doit se préparer dans les meilleures condi- tions possibles et ne pas prendre à la légère notre adversaire. Avez-vous parlé avec Halilhod- zic ? Non, pas pour le moment. Vous avez sans doute lu les journaux ces derniers temps. Le nouveau sélectionneur a beau- coup insisté sur la rigueur et la discipline. Vous en pensez quoi de sa politique ? J’approuve. Je pense que la disci- pline dans un groupe est essentielle. N’importe quel entraîneur se doit de l’imposer. Nous, en tant que joueurs, on doit respecter et suivre les consignes à la lettre. Cela dit, je dois dire qu’il n’y a jamais eu de cas d’indiscipline au sein de l’EN par le passé et ça ne sert à rien de se foca- liser là-dessus avec l’arrivée d’un nouveau sélectionneur.

l’EN par le passé et ça ne sert à rien de se foca- liser là-dessus avec

04

0 4 N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup d’œil Équipe nationale Europa League Boudebouz et

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

Coup d’œil Équipe nationale

Europa League Boudebouz et Sochaux décrochent le nul en Ukraine La formation française du FC
Europa League
Boudebouz et Sochaux décrochent
le nul en Ukraine
La formation française du FC Sochaux
a
réussi, pour son premier match de l’Eu-
ropa League cette saison, à revenir à la
maison avec un bon match nul (0-0) de
son déplacement en Ukraine où elle avait
rencontré, hier en soirée, son homologue
du Metalist Kharkov. Un bon résultat, en
attendant le match retour au Stade Bonal, prévu pour jeudi
prochain. L’international algérien, Ryad Boudebouz, qui a
joué l’intégralité de cette rencontre, a eu un rendement
assez satisfaisant, notamment en première période.
Débuts compliqués
pour le CSKA de Mbolhi
Le CSKA Sofia s’est incliné, hier en
match aller des barrages du dernier tour
qualificatif de l’Europa League, en Rou-
manie face au Steaua Bucarest (2-0). Le
gardien de l’EN, Ouahab Rais Mbolhi,
titulaire, n’a pu éviter à son équipe ces
deux réalisations. La qualif ’ pour la
phase des poules semble très compli-
quée pour le club bulgare.
Halliche, finalement non retenu
Retenu dans un premier temps parmi
la liste des 19 joueurs concernée par la
rencontre de l’Europa League d’hier
soir face aux Ukrainiens du FC Dni-
propetrovsk, le défenseur central algé-
rien, Rafik Halliche, a été finalement
écarté par son entraîneur Martin Jol qui
a
préféré le sacrifier. Une situation qui
ne fait qu’empirer pour l’ancien socié-
taire du Nacional Madeira. A noter que
le club londonien s’est largement imposé à domicile, sur le
score de 3-0, ce qui le met dans d’excellentes conditions
avant le match retour.
S. F.

Asselah touché au genou

Hier à l’entraînement, Malik Asse- lah, le gardien de but de la JSK a été touché au genou, plus précisément au dessus du ménisque interne. Cela l’a contraint d’écourter la séance d’entraînement qui s’est dé- roulée en soirée au stade du 1er-No- vembre. Par ailleurs, le match d’application programmé par Saïb a été annulé en raison d’une coupure d’électricité.

ailleurs, le match d’application programmé par Saïb a été annulé en raison d’une coupure d’électricité.

Brahimi : «L’Algérie n’est

pas une priorité pour moi»

L e milieu de terrain du Stade Rennais, en l’occur- rence Yacine Brahimi, est intervenu hier en soirée sur RMC Sport (Radio Monte-Carlo) où il a évo-

qué plusieurs points relatifs à son actualité et celle de son club, en perspective de cette nouvelle sai- son 2011/2012. Actuellement blessé à une cheville, une blessure qu’il avait contractée à l’occasion du match retour face aux Géor- giens du Metallurgi Rustavi, lors du tour précédent de l’Europa League disputé le 4 août dernier et qui l’avait privé des deux premiers matchs de championnat face à Dijon et le PSG, le Franco-Algé- rien n’a pas effectué non plus le déplacement hier avec son équipe en Serbie pour disputer les bar- rages aller de cette Coupe d’Eu- rope face à l’Etoile Rouge de Belgrade. Courtisé par l’Algérie et par son sélectionneur Vahid Ha- lilhodzic, le joueur demeure tou- jours indécis par rapport à carrière internationale, lui qui as- sure qu’il ne s’est pas encore posé la question pour le moment. Entre la France, son pays d’adoption, et l’Algérie, son pays d’origine, le cœur de Brahimi balance et à tra- vers les déclarations qu’il a faites hier sur RMC, on peut d’ores et déjà avancer que son choix final n’est pas attendu pour bientôt. «Sincèrement, concernant mon avenir international, je n’ai pas encore tranché. Quand je me serai posé la question clai- rement, j’y réfléchirai. A l’heure actuelle, je dois dire que j’ai d’autres priorités que de penser à ça. Mon objectif est de re- trouver au plus vite les terrains avec Rennes, et après on verra. En tout cas, rien n’est fait pour l’instant et je préfère

tout cas, rien n’est fait pour l’instant et je préfère me concentrer pleinement sur mon club»

me concentrer pleinement sur mon club», a-t-il clairement signifié.

«Personne de la Fédération algérienne ne m’a sollicité récemment»

Répondant à une question du journa- liste qui voulait savoir s’il avait récem-

ment été contacté par un res- ponsable de la Fédération Algé- rienne de Football ou par le sélectionneur lui-même, pour le convaincre d’opter pour la sé- lection algérienne prochaine- ment, le prodigue franco-algérien a assuré que personne ne l’avait joint, préci- sant qu’à l’heure actuelle, il se souciait beaucoup plus de sa blessure, qu’à autre chose. «Non, personne de la Fédéra- tion algérienne ne m’a récem- ment sollicité. Par le passé oui, puisqu’on m’avait déjà contacté, il y a plusieurs mois de cela, mais rien depuis. Actuellement, je me focalise sur ma blessure et sur mon retour prochain sur les terrains. Je préfère aussi me concentrer sur mon début de sai- son et à rien d’autre.» Voilà qui est clair !

«J’espère être de retour sur les terrains jeudi prochain »

Pour finir, le joueur espère revenir sur les terrains dès jeudi prochain, à l’occasion du match retour de l’Europa League face à l’Etoile Rouge de Belgrade, lui qui affirme qu’il reprendra le chemin des entraînements en cette fin de semaine. «Je me rétablis assez bien de ma bles- sure à la cheville. J’ai de la chance que ce n’était pas un coup musculaire. Je repren- drai l’entraînement en principe en fin de cette semaine et j’espère être de retour sur les pelouses dès jeudi prochain», a-t-il conclu.

Saïd Fellak

Hassan Yebda ne s’est toujours pas casé. Pisté par plusieurs clubs européens, l’international algé- rien se donne encore du temps pour réfléchir à sa prochaine des- tination. Annoncé à Rome où la Lazio se serait renseignée sur lui, et en Grèce (l’Olympiakos était prêt à lui faire une offre), Yebda pourrait rebondir en Liga. Et pour cause, le Granada CF, le nouveau promu qui a déjà mani- festé son intérêt pour l’Algérien, se montre de plus en plus insis- tant. Cet intérêt renouvelé pour- rait inciter Yebda à dire oui.

Il a déjà fait une offre au Benfica

Très entreprenant, le Granada

de l’offre n’a pas été révélé, mais ce qui est certain,

l’Europe, une ambition

préfère attendre encore un peu avec l’espoir de trou-

A. A. A.

Hamouma dit non aux Verts

En voilà un qui ne fera pas courir les responsables de la FAF ! Selon France Football, Romain Hamouma, dont le nom a été cité mardi passé par Vahid Halilhodzic parmi les joueurs suscep- tibles de renforcer les Verts dans un futur proche et avec qui une approche a été tentée, a refusé tout net de jouer sous les couleurs algériennes. Le sus- pense ne va donc pas durer en ce qui le concerne et son cas peut être déjà classé.

la conjoncture actuelle, Romain Ha- mouma a très peu de chances d’être appelé en sélection de France et ga- gnerait, du moins sur le plan du pres- tige, à rejoindre les rangs des Verts, mais il se refuse à de tels calculs étroits, car convaincu qu’on ne peut défendre les couleurs d’une nation pour laquelle il ne ressent rien de par- ticulier.

Le Granada CF, le plus insistant pour Yebda

Lui, au moins, a été honnête D’autres continuent de jouer avec nos sentiments Il se
Lui, au moins, a été honnête
D’autres continuent
de jouer avec nos sentiments
Il se sent
pleinement
français, pas
du tout
algérien
Ce «verdict», aussi brutal qu’il
puisse paraître pour les Algériens a
quand même le mérite d’être honnête.
Au moins, Hamouma ne donne pas de
faux espoirs aux dirigeants algériens
dans l’espoir secret d’être appelé en sé-
lection de France. Il fait tout simple-
ment preuve de franchise et de
probité, au moment où d’autres
joueurs se font désirer et nous font at-
tendre en laissant croire qu’ils n’ont
pas encore tranché la question. Dans
Pour motiver
son refus, Ha-
mouma a sorti un
argument
implacable : il ne se
sent pas du tout algé-
rien. En effet, son
grand-père s’était installé
en France en provenance d’Algé-
rie dans les années 50, mais il dit ne
conserver aucune attache avec l’Algé-
rie, vu que sa mère est Française. De
ce fait, il se sent pleinement français et
ne se voit pas jouer pour un pays, l’Al-
gérie, dont il ne se sent pas du tout
proche et dont il sait uniquement que
c’est le pays d’origine de son grand-
père.
Cette attitude, tout à son honneur,
nous change de ces joueurs qui ne sont
venus en sélection algérienne que sur
le tard, après s’être résignés à ne jamais
être convoqués en sélection de France.
L’exemple d’Ali Benarbia faisant foi.
Malheureusement, il s’en trouve en-
core des joueurs à jouer avec les senti-
ments des Algériens en leur faisant
croire à un probable ralliement
sous la bannière des Verts,
alors que leur cœur et
leur raison attendent
impatiemment que
Laurent Blanc leur
fasse signe. Rien
que pour sa fran-
chise et son hon-
nêteté,
Hamouma
mérite le
respect.
F. A.-S.
montant
Jouer
avenir. Il

CF a déjà fait une offre au Benfica pour avoir Yebda. Le

c’est que le Benfica Lisbonne est disposé à céder Hassan Yebda qui est encore sous contrat jusqu’en 2012 avec le club portugais.

qui fait retarder la transaction

Hassan Yebda pourrait dire oui dès maintenant au Granada CF. Le club le veut et se montre prêt à faire l’effort nécessaire pour l’avoir. Seulement, l’ambition du joueur de jouer une compétition européenne fait qu’il n’a pas encore décidé de son

ver un prétendant à la hauteur de ses ambitions.

aN° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup de joie JSK 0 5 Le duo Rial-Assami

aN° 1660 Vendredi 19 août 2011

Coup de joie JSK

05

Le duo

Rial-Assami

pour un nouvel essai

En prévision du match retour face au DCMP, l’entraîneur en chef Moussa Saïb doit effectuer quelques changements dans le onze de départ. Dans un premier temps, la JSK sera appelée à jouer à l’extérieur, d’où la nécessité de revoir le dispositif sur le terrain. L’équipe n’évoluera pas avec le même schéma tactique comme lors des deux dernières rencontres. Toutefois, et en l’absence de Khelili, c’est le compartiment défensif qui est le premier visé par ce changement. Moussa Saïb va reconduire la paire Rial-Assami. Un duo qui n’a pas très bien fonctionné face à-aux Sunshine Stars. En effet, Rial, qui revenait tout juste des vacances, avait beaucoup de mal à termi- ner la partie, tandis que Assami avait fait l’objet de critiques lors de cette même ren- contre. Critiqué pour son poids, l’ex-joueur de Gap a essayé de ne pas trop prêter at- tention à tout ce qui s’est dit à son sujet, préférant soigner sa blessure aux adduc- teurs. Le joueur a toutefois été incorporé en cours de jeu face au DCMP, l’occasion pour lui de reprendre confiance après un programme spécifique réussi. D’après les observateurs, le duo axial en question a beaucoup à prouver lors de la prochaine rencontre qui se déroulera le 27 août à Kinshasa, d’autant plus que la défense su- bira à nouveau une grande pression de l’adversaire qui est en pleine confiance, après son succès au 5-Juillet. Même si la JSK est éliminée de la compétition, les joueurs kabyles doivent au moins récolter des points qui feront du bien à leur moral. A. A.

Air Algérie et la Royal Air Maroc affichent complet pour mercredi

Les dirigeants sommés de changer le plan de vol

A J-8 du match retour face au DCMP qui se tiendra à Kinshasa, les responsables de la JSK se trouvent confrontés à un pro- blème de réservation. En effet, d’après une source proche de la maison kabyle, les di- rigeants n’ont pas trouvé assez de place pour réserver 25 places en direction de Casablanca. Ni la compagnie nationale ni la Royal Air Maroc n’ont pu répondre fa- vorablement à la demande du club kabyle. Du coup, la délégation kabyle ne pourra pas effectuer le déplacement vers Casa- blanca mercredi. L’indisponibilité des places pousse les dirigeants à changer le plan de vol. Pour l’instant, on étudie la disponibilité de trouver places auprès des autres compagnies étrangères. Le moins que l’on puisse dire est que les dirigeants du club du Djurdjura éprouvent beaucoup de difficultés à se déplacer en Afrique lorsque ces derniers s’effectuent par escale. En plus des contraintes de réservation et du prix élevé des billets, le staff technique est lui aussi confronté au souci du manque de fraîcheur physique des joueurs. Contrairement au précédent dé- placement à Fès, le MJS n’a pas pris en charge le déplacement de l’équipe.

Escale via Paris ou Frankfurt, l’autre solution

Du coup, les responsables Kabyles doi- vent opter pour le plan B. D’après la même source, Hannachi et ses adjoints cherchent une autre compagnie pour ral- lier la capitale congolaise. On évoque dans l’entourage du club la possibilité de rallier Kinshasa via Paris ou Frankfurt. Toute- fois, c’est la seconde option qui est la plus plausible. Le vol devrait donc s’effectuer à bord de la compagnie allemande Lu- hansa. D’après la même source d’informa- tion, le plan de vol sera arrêté dès ce matin.

En prévision du match retour face au DCMP
En prévision du match retour face au DCMP
Saïb dispose «enfin» de l’ensemble de ses joueurs depuis le début de
Saïb dispose «enfin» de
l’ensemble de ses joueurs
depuis le début de

P our la première fois

la préparation des

matchs de Coupe

de la CAF, le staff

technique de la JSK

pourra bénéficier

de l’ensemble de

ses joueurs. Car jusque-là, Moussa Saïb n’a jamais pu rassembler son effectif qui était à chaque fois amoindri. Lors du premier match face au MAS de Fès, la JSK était privée de deux joueurs suspendus, dont le capitaine Ali Rial. Lors du second match face aux Nigérians, ce fut au tour de Remache, Lam- hene et El Orfi de déclarer forfait.

Le cauchemar de Moussa Saïb ne s’est pas arrêté puisque face au DCMP, un joueur clé était sus- pendu, à savoir Saâd Tedjar. Des absences qui ont mis le coach ka- byle dans des situations très em- barrassantes, la veille de ce rendez-vous africain. Toutefois, et pour la première fois cette saison, Moussa Saïb a la chance d’avoir sous la main 16 joueurs, pour le prochain déplacement au Congo. L’occasion pour lui d’opérer quelques changements dans son effectif. La plus grande satisfaction est le retour de Saâd Tedjar. Le re- tour de Hezil fait lui aussi les af- faires du coach kabyle qui pourra

ainsi compter sur les services de Nessakh en attaque. Ce qui est cer- tain, c’est que Saïb dispose de plu- sieurs variantes, en prévision du prochain match au cours duquel ses joueurs sont appelés à se res- saisir.

Seul Khelili est soumis à un programme spécifique

Le seul joueur qui est pour l’ins- tant indisponible pour le prochain match est l’international Espoirs Sofiane Khelili. D’après le staff mé- dical, le joueur en question sera soumis à un programme spéci- fique d’une dizaine de jours envi- ron. Le joueur, qui est déclaré

forfait pour le prochain match, fera de son mieux pour rechausser au plus vite ses crampons. Sa seule préoccupation, c’est que cette élon- gation à la cuisse ne soit qu’un mauvais souvenir et ce, dans les plus meilleurs délais. A. A.

Les joueurs concernés par le match d’application :

Asselah, Mazari, Remache, Saïdi, Assami, Rial, Hezil, Nessakh, Camara, El Orfi, Ziad, Younès, Tedjar, Hanifi, Boulemdaïs, Lamhene.

Vous avez entamé les entraînements lundi soir. Comment était l’ambiance au sein du groupe ?
Vous avez entamé les
entraînements lundi soir.
Comment était l’ambiance au
sein du groupe ?
Il est clair que l’ambiance est
toujours assez tendue, après
une défaite. Nous étions tou-
jours sous le coup de la dé-
ception, car 3 défaites en 3
matchs, c’est dur à digé-
rer. Mais nous allons
essayer d’oublier au plus
vite la rencontre du week-
end, car cela ne servira à rien de s’ac-
cabler. Nous avons fait de notre
mieux, mais il faut savoir que nous
trouvons beaucoup de difficultés
pour enchaîner les matchs. L’impor-
tant, c’est de poursuivre le parcours
sans trop se poser de questions.
Lors de cette même séance,
Moussa Saïb vous a demandé
d’oublier la CAF. Comment
avez-vous réagi à son
discours ?
Je dirai que le dis-
cours du coach
était motivant,
car il nous a
tenu un lan-
gage simple.
C’est récon-
fortant de

«On ne baissera pas les bras»

Le latéral droit Belkacem Remache nous a fait savoir que la JSK ne compte pas baisser les bras en Coupe de la CAF, mêmer si son équipe n’a plus à rien à espérer. Eliminés de la compétition, les Kabyles considèrent aujourd’hui les 3 prochaines confrontations du groupe B comme des matchs de préparation pour l’entame du championnat.

bénéficier de la confiance de l’entraîneur. Les dirigeants nous ont aussi soutenus pour la suite de notre parcours. Il est de notre devoir maintenant de leur rendre la pareille et d’offrir au club une victoire. Pour l’instant, on enchaîne avec les entraîne- ments dans le calme et la sérénité.

Dans quel état d’esprit allez-vous aborder le prochain match, sachant que vous êtes éliminés ? Nous n’allons pas aborder ce match avec l’intension de perdre. Bien au contraire, il nous reste encore 3 matchs à jouer. De plus, le staff technique nous a fait savoir que les 3 prochains serviront de prépara- tion aux rencontres du championnat. On doit se corriger. Ce qui est certain, c’est que nous allons poursuivre le reste de notre parcours en compétition africaine avec moins de pression.

Pensez-vous qu’une victoire est toujours possible ? Bien sûr qu’elle est possible. On est très motivés à l’idée de réaliser notre première victoire, même si cela peut paraître impos- sible pour certains. On ne baissera pas les bras, même si nous n’avons plus rien à es- pérer . La qualification nous a échappé et nous devons nous donner à fond pour achever la préparation en prévision du championnat. Entretien réalisé par A. S.

06

0 6 N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup franc JSK «Je me sens de Assami

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

Coup franc JSK

«Je me sens de

Assami

mieux en mieux et d’ici peu, je serai encore meilleur»

Le jeune émigré Assami se dit soulagé d’avoir retrouvé sa forme, après quelques jours de repos seulement. Il se dit même optimiste pour être encore plus performant lors des prochaines rencontres. Depuis l’arrivée de Sayeh à la barre technique, Assami affirme en avoir profité pour soigner un tant soit peu sa condition physique, et à l’heure qu’il est, il estime qu’il n’est pas très loin de sa forme habituelle. Il espère continuer sur le même rythme pour être prêt d’ici au début du championnat. Et pour pallier l’absence de Khellili, vendredi prochain, à l’occasion du match retour face au DCMP, c’est sans surprise Assami qui sera aligné aux côtés de Rial. Entretien

«Avec un peu plus de matchs, je suis persuadé quʼon nʼentendra plus parler de ce problème de cohésion»

Vous avez réintégré le groupe, cela signifie que vous êtes complètement ré- tabli, n’est-ce pas ? C’est exact, je suis très sou- lagé de n’avoir pas passé beau- coup de temps loin du groupe. En fait, je n’ai pas contracté une méchante blessure puisqu’en réalité, il ne s’agissait que de petites douleurs ressen- ties, après une séance d’entraî- nement. Dieu merci, j’ai pu rejoindre le groupe rapide- ment et cela m’a évité d’accuser du retard par rapport à mes coéquipiers. Aujourd’hui, (Ndlr : entretien réalisé avant- hier soir), je dois m’estimer heureux de participer à tous les exercices physiques qu’a programmés Sayeh, cela prouve bien que je suis apte.

Comment jugez-vous votre état de forme à l’heure qu’il est ? Il est en nette progression.

Nous travaillons dur sous la coupe du préparateur phy- sique, et ce genre de pro- gramme nous servira beaucoup dans un proche ave- nir. Je vous assure que je me sens de mieux en mieux et je peux même vous dire que je suis en train de retrouver pro- gressivement ma forme habi- tuelle. Avec un peu plus de travail je serai plus perfor- mant, pour mon bien et celui de toute l’équipe, qui aura be- soin de mes services.

Avec la blessure de Khellili qui est déjà officiellement out pour le prochain match face aux Congolais, c’est vous qui devriez jouer dans l’axe, un commentaire ? Tout d’abord, je tiens à sou- haiter à mon partenaire Khel- lili un prompt rétablissement pour qu’il puisse revenir le plus tôt possible parmi nous. Me concernant, je n’ai pas de

doute, je suis prêt à prendre ma place dans le onze ven- dredi prochain. J’ai encore de- vant moi une semaine avant la rencontre pour parfaire mon état de forme et me tenir prêt.

On ne cesse d’évoquer la co- hésion entre vous et Rial dans l’axe, qu’en pensez- vous ? C’est vrai que lorsque je suis arrivé, il m’était difficile de m’imposer, compte tenu du manque de cohésion. Au- jourd’hui, rassurez-vous, les choses ont beaucoup évolué et je sens qu’il y a réellement un changement positif dans ce sens, que ce soit avec Rial ou Khellili, avec lesquels j’ai déjà joué. Je crois que la cohésion est là, encore quelques matches et on n’en parlera plus, je vous le promets.

Après trois défaites en phase des poules et l’enjeu

qui a été revu à la baisse, comment songez-vous abor- der les trois autres confron- tations ? Ce n’est pas parce que nous avons perdu les trois premiers matches que nous allons tout abandonner, il faut encore continuer à jouer avec la même hargne et essayer d’amé- liorer les choses. Ces matches que nous disputons sont d’une grande importance, à plus d’un titre, je vous fais savoir que malgré la défaite face aux Congolais, il y a eu beaucoup de points positifs dans cette rencontre, c’est ce qui nous motivera le plus pour aller en- core de l’avant. D’ici au coup d’envoi du championnat, l’équipe sera mieux rodée et aura assurément son mot à dire. Entretien réalisé par

Lyès Aouiche

La première semaine de préparation bouclée

Les Canaris ont joué hier un match d’application

bouclée Les Canaris ont joué hier un match d’application intégrés parmi ceux concernés par la Coupe

intégrés parmi ceux concernés par la Coupe de la CAF. En ce moment, les joueurs devraient donc subir une éva- luation préliminaire en attendant, bien sûr, d’autres pro- grammes.

2- Parfaire la cohésion

L’autre objectif recherché réside dans l’amélioration de la cohésion entre les joueurs dans un premier temps et entre les trois compartiments, ensuite. Tout le monde sait que la direction kabyle a opéré une vaste opération de recrutement où ils ne sont pas moins de onze nou- velles recrues à avoir signé à la JSK cet été. De ce fait, après trois matchs officiels, la cohésion reste encore in- suffisante, aussi Saïb souhaite faire travailler encore les joueurs pour améliorer les choses.

3- Choisir les meilleurs joueurs

Un autre point très important que Saïb va devoir pren- dre en considération c’est le choix des meilleurs éléments au poste en prévision de la nouvelle saison qui pointe à l’horizon. Il est clair que pour les matches de la CAF, il n’a pas beaucoup de solutions puisque le nombre de joueurs concernés est étriqué, ce n’est pas le cas pour la

Après avoir libéré les joueurs pour trois jours de repos, au lendemain de la rencontre face au DCMP du Congo, l’entraîneur Moussa Saïb a rappelé ses troupes pour une autre préparation, en vue du match retour, le quatrième de cette phase des poules, face au même adver- saire. Le staff technique poursuit toujours sa double préparation, celle physique que dirige depuis sa venue le préparateur Sayeh, et tech- nique, conduite par Saïb et Adghigh. Pour cette semaine seulement, l’aspect physique a été longuement travaillé avec l’ensemble des joueurs puisqu’ à la bonne heure, ex- cepté Khellili blessé, tous les autres joueurs étaient concernés. Ainsi et pour faire une évaluation plus ou moins objective, Saïb a programmé hier soir une opposi- tion entre ses joueurs pour mieux s’imprégner du travail accompli jusque-là. Assurément, Saïb a dû se fixer plu- sieurs objectifs à atteindre en programmant ce genre de test.

Les trois objectifs principaux du test :

1- Jauger lʼétat de forme physique des joueurs

Dans un premier temps, il y a lieu de citer que l’objec- tif primordial que recherchait Saïb en programmant un match d’application sur un grand terrain, c’est de jauger l’état de forme physique des joueurs à la veille d’une autre confrontation continentale, après une bonne semaine de travail sous la coupe de Sayeh. Car c’est aussi la première fois que le groupe a travaillé ensemble, après l’implica- tion des joueurs blessés et les nouvelles recrues qui sont

tion des joueurs blessés et les nouvelles recrues qui sont nouvelle saison où les postes vaudront

nouvelle saison où les postes vaudront cher. Parmi les 25 joueurs que compte l’effectif kabyle pour la nou- velle saison 2011-2012, Saïb devra multiplier ce genre de test pour se faire une idée bien précise sur les joueurs potentiels appelés à former le onze type. Les doublures sont nombreuses et d’ici le premier match de cham- pionnat, le onze devra se dessiner au fur et à mesure.

La concurrence, c’est parti !

Par ailleurs, il est aussi attendu que les joueurs de- vaient prendre cette confrontation comme un match of- ficiel, et ce, pour la simple raison que c’est là l’occasion de se produire sous les yeux du coach qui prendra davan- tage connaissance des qualités de chacun et pourra éva- luer individuellement ses capés. Les notes qu’il prendra serviront de bases de données pour l’avenir et c’est la concurrence qui s’accentuera encore. Pour les trois com- partiments, défense, milieu et attaque, Saïb aura sous sa main plusieurs joueurs ayant le même profil et, du coup, profitera de ces tests, pour avoir une idée bien précise.

Éviter les blessures, une priorité

Alors qu’il ne reste qu’une semaine avant le match retour face au DCMP et en plus du match d’application d’hier soir, Saïb va certainement devoir encore program- mer d’autres exercices similaires avant le départ. Ainsi, les joueurs devront être plus prudents et éviter toute blessure pouvant priver l’équipe de leurs services. Lyès Aouiche

Saïb veille scrupuleusement à la mobilisation

De l’avis de ceux qui suivent les séances d’en- traînement, les Canaris sont en train de pour- suivre leur programme de préparation dans des conditions normales. On constate même que malgré les trois défaites d’affilée en Coupe de la CAF, même si l’enjeu n’est plus ce qu’il était il y a quelques semaines, les joueurs montrent des signes rassurants. Avant-hier, Saïb n’a pas cessé de les interpeller pour qu’ils gardent leur mobilisation intacte du- rant toute cette période.

Le vaccin pour les nouvelles recrues dimanche

En prévision de leur déplacement au Congo, mercredi prochain, les nouvelles recrues, qio sont au nombre de six, devraient se faire vacci- ner bientôt. Selon une source, Assami, Bou- lemdaïs et les autres se déplaceront dimanche prochain à l’Institut Pasteur à Alger.

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup d’œil Ligue 1 0 7 ESS Gourmi et Drass

Coup d’œil Ligue 1

07

ESS

Gourmi et Drass

Djahnit et Aouf, les deux Espoirs de l’équipe première

Les deux joueurs des U21 ans qui seront retenus parmi

les 25 joueurs de l’équipe A, comme l’exige la LNFP, sont

 

signent pour deux ans

Akram Djahnit et le latéral droit de l’ABM et international ju- niors, Hossameddine Aouf.

Serrar libère Kourbia pour le MCO

A près avoir ar- rêté, dans un premier temps, son ef- fectif à 21 joueurs,

A près avoir ar- rêté, dans un premier temps, son ef- fectif à

21 joueurs, la direction du club sétifien a changé d’avis en faisant signer deux joueurs parmi les quatre émigrés qui étaient en pé- riode d’essai avec le club. Ce qui porte le nombre de joueurs à 23. En effet, Samy Drass et Khaled Gourmi ont signé des contrats de deux ans au profit de l’En- tente. Tout a commencé après le f ’tour mercredi passé lorsque Diss a eu un entretien téléphonique avec Serrar qui lui a conseillé de garder les deux joueurs dans l’effectif, l’assurant qu’ils ont montré de bonnes choses lors des deux matchs d’application auxquels ils ont participé. Diss a demandé à Serrar de trouver un accord avec les deux joueurs, du moment que le nombre de joueurs, soit 21, dont 3 gardiens de but, est insuffisant pour toute une saison. C’est ainsi que Serrar a demandé à Redjradj de négocier à nouveau avec les deux joueurs. Alors que Drass

devait s’envoler en France mercredi passé, son vol a été annulé du moment qu’il a été contraint de revenir à l’hôtel El Mouradi pour y passer la nuit. Une fois à l’hôtel, Drass a été surpris d’entendre Redjradj lui demander de négocier à nouveau son transfert à l’ESS. Ce qui a suscité l’étonnement du joueur qui se trouvait à l’hôtel comme par hasard, après l’annulation de son vol. Les deux hommes n’ont pas passé beaucoup de temps pour parvenir à un accord. A l’issue des négociations, Drass a signé un contrat deux ans. Suite à quoi, la direction de Sétif s’est empressée de dépo- ser son dossier à la Ligue pour la demande d’une licence. Gourmi, quant à lui, a pris la route en compagnie des deux autres joueurs Heyma et Leb- bihi à destination de Sétif où il est arrivé jeudi à 1h. A son ar- rivée, Gourmi a été lui aussi étonné de savoir qu’il était at- tendu par le président Serrar pour parapher son contrat, alors qu’il croyait que son his- toire avec l’ESS était terminée. Les deux hommes ont négocié à nouveau les modalités du transfert ponctué par la signa- ture d’un contrat d’une durée de deux ans pour un salaire de

10 000 euros. Par ailleurs, Gourmi s’est montré sensible après avoir appris que des joueurs ont insisté auprès de Serrar pour qu’il le garde dans l’effectif, alors qu’il n’avait passé que quelques jours avec le groupe. Gourmi devait re- joindre le groupe en Tunisie hier dans la soirée pour pren- dre part au stage de prépara- tion.

Gourmi : «Je suis touché par le geste des joueurs»

Plusieurs joueurs, dont Diss, ont souhaité que le joueur émigré Khaled Gourmi soit gardé parmi le groupe, après que la direction ententiste eut jugé de le libérer. Ce qui a poussé Serrar à changer d’avis et demander au joueur de si- gner son contrat : «Lorsque Serrar m’a appris que ce sont les joueurs qui lui ont demandé de me signer un contrat, j’ai été touché et j’ai senti l’esprit de groupe qui caractérise cette équipe. Je ne suis resté que deux jours et je n’ai aucune relation spéciale avec l’un d’eux. Cela prouve qu’ils ne cherchent que l’intérêt de leur équipe. C’est motivant pour moi.»

S. B.

Le président du conseil d’administration, Abdelhakim Serrar, a décidé de remettre au jeune joueur Lyès Kourbia

sa lettre de libération. Ce dernier a illico signé un contrat de

3 ans au profit du MCO.

L’ESS affrontera le Club Africain demain…

L’Entente de Sétif devra disputer son premier match amical de son stage en Tunisie, demain à partir de 22h, au

centre de préparation du Club Africain contre une équipe composée des joueurs non qualifiés pour la compétition afri- caine et les Espoirs.

… et l’ASMO le 23 août

Le deuxième match amical de l’ESS se jouera face à

l’ASMO à Sousse, la semaine prochaine. Reste à détermi-

ner le stade où se déroulera le match ainsi que l’horaire. Deux

autres matchs sont programmés pour les 25 et 27 du mois en cours. Belkaïd et

autres matchs sont programmés pour les 25 et 27 du mois en cours.

Belkaïd et Benmoussa ne se sont pas entraînés mercredi

Farouk Belkaïd et Benmoussa n’ont pas pris part à la séance d’entraînement d’avant-hier dans la soirée, pour

cause de blessure. Belkaïd souffre de douleurs au niveau d’un genou, alors que Benmoussa a ressenti une contraction au ni- veau de la cuisse. Belkaïd a passé une échographie hier pour être fixé sur la nature de sa blessure.

Karaoui devra attendre encore

Amir Karaoui n’a pas encore rejoint le groupe à Tunis, après que les autorités concernées eurent reporté l’affaire de son passeport pour dimanche prochain. Il devra attendre encore avant d’espérer rejoindre le groupe en Tunisie.

NAHD

Face à l’USMMH

et la JSS à Hadjout

Les deux matchs amicaux que va livrer le Nasria face à l’USMM Hadjout (le 22 août) et la JS Saoura (le 25) auront lieu finalement au stade de Hadjout, apprend-on de source proche du club en raison du manque d’éclairage au stade de Tipaza où s’entraîne l’équipe depuis cinq jours. Le choix du stade de Hadjout est le mieux indiqué en raison de la distance qui existe entre le site du stage de l’équipe et la ville de Hadjout.

Medjahed : «Les joueurs doivent se sacrifier»

L’ entraîneur du Nas-

ria, Nabil Medja-

hed, s’est montré

très étonné du

manque de profes-

sionnalisme du joueur algérien, et bien évidemment de ceux du Nasria qu’il entraîne, qui ne veu- lent pas se sacrifier durant la pré- paration. Ces joueurs souffrent de leur éloignement de la famille et réclament un dîner nettement meilleur, alors que celui-ci a été amélioré et préparé selon les be- soins du corps de l’athlète après un effort physique (entraîne- ment), estime Medjahed qui de-

mande à ses joueurs d’apprendre à se sacrifier pour l’intérêt de l’équipe et de leur avenir, surtout durant cette période cruciale de préparation. Le coach husseindéen souffre également du manque de spar- ring-partners durant cette deuxième phase du stage bloqué, et qui est réservé au volet tech- nico-tactique. Selon le coach nah- diste, la JSK, qui avait dans un premier temps donné son accord de principe pour donner la ré- plique au Nasria, le 3 septembre, a décliné poliment l’invitation. Tout comme le CRB qui avait di-

rectement refusé d’affronter son équipe en amical. Medjahed s’est montré également étonné de l’at- titude de l’entraîneur de l’ESM Koléa, Nacer Akli, qui n’a même pas daigné donner une réponse à l’invitation. Par contre, le match que devait jouer contre l’USM El Harrach aurait été annulé, à la demande d’un dirigeant nah- diste, affirme une source proche du club. Après presque un mois de tra- vail, l’entraîneur Medjahed es- time que la plupart seront prêts physiquement au premier jour du championnat. Ce n’est pas le cas

pour Saïbi et Bensaïd qui ne se- ront pas prêts à la reprise, à cause du retard affiché sur le plan phy- sique. Ces deux joueurs, en plus de Oussalah et Ghoul, ont été soumis à un programme spéci- fique pour rattraper leur retard. Le coach Medjahed affirme que ces quatre joueurs ne réintègre- ront pas le groupe avant le retour de l’équipe à Alger. Toutefois, Même Oussalah et l’Ivoirien Courbine (pas évident) seront prêts pour le début du champion- nat, conclut Medjahed.

HH

SS

Nacim Ould Zmirli au Courbine ne sera pas engagé, Jimmy retenu secours de son Okbi
Nacim Ould
Zmirli au
Courbine ne sera pas
engagé, Jimmy retenu
secours
de son
Okbi prolonge
cousin
à tion L’actuel du
président
Nasria,
Mahfoud
Ould
Zmirli,
aurait
trouvé
du
soutien
pour
mener
bien
cette
période
L’attaquant ivoirien, Frank
Courbine, qui a été proposé au
club par le manager camerou-
nais, Léo, ne sera pas retenu dans
l’effectif de la saison 2011/2012.
Après des négociations mara-
thon, jeudi soir, la direction du
Nasria et le manager Léo ne sont
pas parvenus à un accord défini-
tif. Ils ont buté sur le volet finan-
cier et la prime que devrait être
attribuée au joueur. Selon une
source proche du club banlieu-
sard, le manager Léo aurait exigé
un salaire exorbitant qui n’est pas
dans les cordes des dirigeants
husseindéens, surtout que ces
derniers ne veulent pas miser
avec une grande somme sur un
joueur dont ils ne connaissent
pas les qualités. Il est vrai que
l’ancien joueur de Khouribga
(Maroc) a donné satisfaction à
l’entraîneur Nabil Medjahed qui
voulait l’avoir dans ses rangs,
mais au prix, estime notre
source, proposé par le manager
Léo. Selon notre interlocuteur, le
joueur, qui aurait connu des diffi-
cultés la saisons passée en cham-
pionnat marocain, devrait saisir
l’occasion de signer pour le
NAHD dans le but de relancer sa
carrière.
D’un autre côté, on apprend
que l’ancien milieu de terrain
sang et or, le Nigérien Jimmy, qui
était attendu mardi, devait finale-
ment arriver hier et sera engagé
directement dans l’équipe. La di-
rection qui lui a envoyé le billet
d’avion ne compte même pas le
mettre à l’essai. Jimmy sera, selon
notre source, engagé directe-
ment. Il est vrai que le joueur
avait laissé une bonne impres-
sion, il y a quatre ans de cela au
sein de la formation et garde de
bons souvenir avec
les dirigeants et les
supporters, mais
personne ne connaît
réellement la forme
et le niveau actuels
du joueur. En plus,
le Nasria souffre du
manque d’atta-
quants et pas de
milieux de terrain.
Avec la défection
de Courbine, le
Nasria doit se
contenter des atta-
quants engagés, à
savoir Bensaïd,
Saïbi et Benyahia,
ainsi que le bu-
teur de l’équipe la
saison passée,
Rabah Hafid.
cruciale
de
la
prépara-
Le milieu offensif du Nasria,
Hichem Okbi a accepté de pro-
longer son contrat d’une saison
après les négociations menées
avec les dirigeants du club. Okbi
dont le contrat expire en juin
de
l’équipe.
En
effet,
on
apprend
que
boss
husseindéen
compter
sur
l’apport
va du fi- le
nancier
de
son
cousin,
Nacim,
un
importateur
de
médicament.
Les
deux
hommes
se
sont
réunis
dans
le
bureau
président
à
Bir
Mourad
Raïs
et
ils
ont
convenu
de
s’entraider
pour
l’intérêt
du club.
même
Nacim aurait
promis à
son cousin
et
président du club de ra-
mener
trois entreprises
pour aider le club fi-
nancièrement.
2012 a finalement accepté de rem-
piler jusqu’en 2013 comme le sou-
haitait la direction qui a opté pour
des contrats de moyenne durée
afin de préserver l’ossature de
l’équipe et d’assurer la continuité
dans le travail. Selon une source
proche du dossier, au moment de la
signature Okbi n’aurait pas trouvé
dans le contrat le salaire convenu
lors des négociations, mais il a ac-
cepté de signer pour clore définiti-
vement ce chapitre. Okbi a déclaré à l’issue de la signature du
contrat : «Effectivement, j’ai prolongé mon contrat d’une saison. Je
ne vous cache pas que je voulais rempiler, mais j’ai demandé à être
estimé à ma juste valeur. Le problème était donc d’ordre financier.
Mais aux dernières négociations, on est tombés d’accord sur mon
nouveau salaire et donc j’ai décidé de rester.» Et d’ajouter : «L’équipe
s’est renforcée par des joueurs expérimentés qui peuvent apporter le
S. H.
S. H.
plus escompté, mais il nous faut beaucoup de travail durant l’inter-
saison et après pour assurer la cohésion entre les trois comparti-
ments. De mon côté, je ferai tout pour redonner de la joie aux
supporters husseindéens.»

08

0 8 N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup réussi MCA Il a paraphé son contrat

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

Coup réussi MCA

Il a paraphé son contrat mercredi dans la soirée

Yanis au Mouloudia

pour 2 ans

Y oussef Yanis est offi- ciellement moulou- déen. Lors de notre précédente livraison, on avait mentionné que des dirigeants

mouloudéens se sont rendus au bu- reau de Mohamed Zaïm pour régler définitivement ce litige et engager d'une manière officielle le joueur. Finalement, on a payé la somme de 400 millions de centimes contre la lettre de libération du joueur, qui a été remise aux dirigeants moulou- déens. Cette information a réjoui le jeune Yanis, attendu avec impa- tience du côté mouloudéen, surtout après les échos entendus un peu partout sur son niveau. Il faut dire que tout le monde au Mouloudia attend avec impatience de le voir à l’œuvre. Certains l'ont même dé- couvert lors d'un certain Algérie- Mauritanie, à Bologhine, comptant pour les éliminatoires de la CAN juniors, où il a été le meilleur élé- ment des Verts. Le joueur a paraphé dans la soirée un contrat de deux saisons au profit du Mouloudia. Ce qui va le laisser se concentrer sur la préparation avec sa nouvelle

équipe. Pour leur part, les diri- geants n'ont pas caché leur satisfac- tion quant à cette transaction.

Il touchera une mensualité de 6000 euros

Les négociations entre le joueur et la direction du club se sont bien dé- roulées. Les dirigeants mouloudéens n'ont pas trouvé de problème à convaincre le jeune Youssef Yanis à opter pour le Mouloudia. Quant au joueur, la proposition financière l'a intéressé, sans parler du projet spor- tif, surtout qu'avec la médiatisation un peu spéciale du club phare de la capitale, le joueur aura la chance de progresser et même frapper aux portes de la sélection. Ainsi, une source autorisée nous a révélé que le

Entraînement hier à 17h

La séance d'entraînement d'hier a eu lieu à 17h sur le terrain annexe du 5-Juillet.

Abdelhak Meguelatti a

pro-

grammé cette séance avant la rupture du jeûne, an de

ne pas trop mettre

ses

joueurs à contribution.

Belmihoub :

«Pour Aït Tahar, on n'a pas

encore tranché

»

Le manager de Aït Tahar, Sadek Belmihoub n'a pas en- core tranché quant au sort de Aït Tahar. Joint hier par nos soins, il nous a déclaré :

tranché

«On n'a pas encore quant à Aït Tahar.

J'appelle

Omar Ghrib, mais il ne me répond pas. Je ne sais pas, peut-être qu'il va signer à l'ESM Koléa et signer au Mouloudia en décembre, ou bien rester à s'entraîner au

Mouloudia avant de signer en décembre».

n e r a u Mouloudia avant de signer en décembre». joueur a signé un contrat

joueur a signé un contrat de deux ans, contre un salaire mensuel de 6000 euros.

Il a été présenté à la presse hier

Après la signature du contrat et la conclusion officielle de la transac- tion, la direction du club phare de la capitale a procédé hier en milieu de journée à la présentation officielle du joueur. Cette traditionnelle céré- monie a eu lieu à la villa de Chéraga, où le joueur avait posé avec le maillot mouloudéen.

« Heureux de jouer au Mouloudia »

Le joueur s'est dit très heureux d'être au Mouloudia. Youssef Yanis n'a pas manqué aussi de souligner son soulagement suite à ce dénoue- ment heureux de son affaire, surtout

que beaucoup pensaient qu'il allait être bloqué par le président blidéen. Pour cela, il a déclaré : «Je suis heu- reux d'avoir signé dans un grand club comme le Mouloudia. C'est un club qui va me permettre de montrer mes qualités et de me relancer. Je suis un joueur ambitieux qui veut à tout prix réussir. Je remercie aussi les dirigeants mouloudéens qui m'ont beaucoup aidé. Ils ont été corrects avec moi et ils ont été à mes côtés. Je compte leur

prouver qu'ils ne se sont pas trom- pés».

« Je n'oublierai pas mon passage à Blida »

Par ailleurs, l'ancien milieu de terrain de l'USM Blida a parlé aussi de son court passage au club phare de la ville des Roses pendant l'exercice précédent : «Je n'oublie- rai pas mon passage à Blida. J'ai

vécu de bons moments dans ce club, mais aussi je ne pardonnerai pas à Zaïm de m'avoir privé de mon ar- gent, et aussi de m'avoir rendu la tâche difficile».

H. R.

Son dossier a été déposé hier

Après avoir tout réglé, les diri- geants mouloudéens se sont ren- dus, hier, au secrétariat de la Ligue de football professionnel pour dé- poser le dossier de qualification du nouveau milieu de terrain Youssef Yanis. Il faut dire qu'après que les dirigeants mouloudéens eurent ré- cupéré la lettre de libération du joueur, sa qualification ne sera qu'une question de temps et qu’il

devra être présent à l’occasion du premier match de championnat face à la JSK.

José Manuel s'en remet à un psychologue

à la JSK. José Manuel s'en remet à un psychologue Pour préparer le match de Ligue

Pour préparer le match de Ligue des champions, comptant pour la quatrième journée, face au Mou- loudia d'Alger, au stade du 5-Juillet, José Manuel a fait appel à un psy- chologue. L'entraîneur du club cai- rote veut en effet préparer ses joueurs psychologiquement pour une confrontation explosive avec le Mouloudia. Le psychologue en question, Dr Mohamed Fakri, consacre une demi-heure chaque deux jours aux joueurs pour les préparer, surtout que les confronta- tions algéro-égyptiennes ont pris une autre tournure depuis le fa- meux match d’Oum Dourmane.

Ahmed Fathy privé de Queen's Park Rangers

Ahmed Fathy ne jouera pas pour le nouveau promu en Premier League, Queen's Park Rangers. La direction du club, par le biais de son directeur Sayad Abdelhafid, a refusé la proposition du club an- glais.

Manuel défend Aboutrika

José Manuel a défendu à fond ces derniers jours à travers la presse égyptienne, son joueur Mohamed Aboutrika. Le meneur de jeu de la sélection égyptienne a été la cible

d'attaques de la part de la presse et des spécialistes qui lui ont demandé carrément de raccrocher les cram- pons.

5 millions de livres pour avoir Sallah

La direction d'Al Ahly compte renforcer les rangs de son équipe par l'attaquant d’Arab Contractors, le jeune Mohamed Sallah, promis à un très bel avenir. Cet attaquant joue aussi chez les U20 français. Les responsables du club cairote sont prêts à débourser la somme de 5 millions de livres. Par ailleurs, Che- banna, milieu de terrain, a été mis sur la liste des joueurs à transférer.

Un match amical prévu dimanche

Un match amical est prévu ce di- manche pour la formation cairote. Le Portugais Jose Manuel l'a pro- grammé comme une ultime répéti-

tion en prévision du match face au Mouloudia d'Alger. José Manuel devrait choisir entre trois équipes, Assouane, Al Tersana et Al Man- sourah

H. R.

.

Moumen sacrifié

Comme nous l'avions indi- qué, deux joueurs étaient en ballottage pour bénéficier de la dernière licence avec l'équipe espoir. Il s'agissait de Billel Moumen et Mohamed Abe- rane. Les deux joueurs ont fait partie de l'équipe séniors du Mouloudia de l'an dernier. Seulement, la nouvelle régle- mentation de la LFP enjoint de limiter l'effectif des moins de 21 ans à 23 éléments. Donc, Aït Tahar a été la première vic- time de cette décision. Son re- crutement au Mouloudia est tombé à l'eau. Selon une source bien informée, la se- conde victime a été en effet Billel Moumen que la direc- tion du club a décidé de sacri- fier. D'après la même source, Moumen ne bénéficiera pas de licence. Omar Ghrib lui a pré- féré Mohamed Aberane. Cette décision était en effet attendue du fait que le joueur avait tiré à boulets rouges sur Omar Ghrib, il y a quelques mois dans ces mêmes colonnes. Une décision que beaucoup de gens ont jugé ingrate quoique la di- rection n'a pas trop eu le choix, sachant que Aberane avait déjà vécu cette situation l'an dernier.

La direction compte le laisser s'entraîner avec le groupe jusqu'au mois de décembre

Après cette décision, la di- rection du club compte adop- ter la même stratégie que celle de l'an dernier, avec Mohamed Aberane. On se souvient que le joueur n'avait pas bénéficié de licence au début de saison, mais il était resté à s'entraîner avec le groupe. Et c'est au mois de décembre qu'il a pu signer sa demande de licence. Cette stratégie est la meilleure pour la direction du club, pour pré- server le joueur et lui donner une seconde chance à partir du mois de décembre. Par ailleurs, le joueur s'est déplacé hier à la villa de Chéraga pour deman- der des explications aux diri- geants, quant à cette situation, surtout que le délai de signa- ture a expiré hier à minuit.

Le joueur abattu après cette décision

Hier, le joueur était sous le choc. Joint par nos soins, Billel Moumen n'a pas voulu faire le moindre commentaire. Après s'être rendu à la villa, Moumen a eu une discussion avec le coordinateur de la section football, Omar Ghrib. Ce der- nier a même tenu à rassurer son joueur, lui demandant de patienter jusqu'en décembre, avant de bénéficier d'une li- cence. Se sentant trahi par ses propres dirigeants, Moumen a regretté le fait d'être resté. Il est à noter que le joueur est ac- tuellement en convalescence. Il devrait rester loin des terrains jusqu'à la fin du mois d'octo- bre. Deux mois pourraient lui être bénéfiques pour se prépa- rer à la compétition officielle, avant sa qualification en dé- cembre.

H. R.

N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup franc MCA
N° 1660 Vendredi 19 août 2011
Coup franc MCA

Oussama Derradji

1660 Vendredi 19 août 2011 Coup franc MCA Oussama Derradji 0 9 (joueur EST) A ccosté

09

(joueur EST)

A ccosté avant -hier, à l’is- sue de la dernière séance effectuée par l’Espérance de
A ccosté
avant
-hier,
à l’is-
sue
de la
dernière séance effectuée
par l’Espérance de Tunis au
stade annexe du Complexe
du Parc, le meneur de jeu et
la star de l’ES Tunis, Ous-
sama Derradji, qui venait
juste d’écourter la
séance, après avoir
contracté une légère
blessure dimanche
dernier face au WAC,
a tenu quand même à
répondre à nos ques-
tions. Derradji nous a
parlé de plusieurs su-
jets ayant trait à son
club, notamment la
phase des poules de la
Ligue des champions,
du groupe qui com-
prend le Mouloudia
d’Alger et Al Ahly. Le
joueur affirme tou-
tefois que malgré le
parcours mitigé des
Mouloudéens
jusque-là, ces der-
niers demeurent un
adversaire de valeur.
Cependant, Derradji
estime que le WAC
est le club le plus
difficile à jouer de-
puis le début de
cette compétition
: «Non, le Mou-
loudia n’est le

«Le MCA n’est pas le plus faible du groupe, mais le WAC est notre concurrent direct»

encore trois rencontres, soit neuf points en jeu, donc tout est possible. C’est dire seule- ment que les chances de toutes les équipes demeurent intactes pour l’instant.»

«Le match du MCA ne nous préoccupe pas pour l’instant, mais on doit le gagner»

Toujours dans ce même contexte et concernant la rencontre de son équipe face au Mouloudia d’Alger qui se jouera à Tunis, le joueur estime qu’il est vrai- ment prématuré de parler maintenant de ce match, alors que le 27 du mois en cours, ils devront d’abord défier le WAC chez eux, avant de recevoir, quinze jours après, le Mouloudia au stade Radès, pour le compte de la cinquième journée de la phase des poules. Toutefois, Oussama Derradji nous a déclaré qu’il faudra à son équipe gagner ces deux matches qui se joueront sur son ter- rain pour assurer la qualifi- cation à Tunis, avant le déplacement au Caire pour jouer le dernier match contre Al Ahly : «Je pense qu’il est prématuré de parler de la rencontre face au Mouloudia d’Alger. On doit d’abord préparer notre

match face au WAC qui est prévu le 27 Août prochain chez nous à Tunis, avant de penser au Mouloudia. Ce sont des matches difficiles que nous devrions toutefois gagner pour assurer la qua- lification avant notre dépla- cement au Caire pour défier l’équipe d’Al Ahly.»

«N’djeng est un attaquant exceptionnel»

Avant de conclure, la co- queluche du club de l’Espé- rance nous a parlé aussi de son nouveau coéquipier re- cruté cet été. Derradji, qui a déjà joué avec lui trois matchs depuis qu’il débar- qué au mois de juillet der- nier, estime que le Camerounais Yannick est très bon attaquant qui fait un énorme travail en at- taque. «Je pense que ce n’est pas la peine de vous dire que Yannick est un attaquant exceptionnel, du moment que l’avez déjà vu jouer. Je dois dire que ce joueur nous a apporté beaucoup en at- taque, car j’avoue qu’il per- turbe beaucoup la défense adverse. Ce dernier a mon- tré beaucoup de belles choses lors des rencontres qu’il a jouées avec nous, en dépit du fait qu’il n’ait rejoint le groupe que le mois dernier.» Propos receuillis à Tunis par Sofiane Abdelli

Zeddam a signé avant-hier Le feuilleton Hamza Zeddam a enfin connu son épilogue. Le défen-
Zeddam a signé
avant-hier
Le feuilleton Hamza
Zeddam a enfin connu
son épilogue. Le défen-
seur central moulou-
déen, qui avait refusé,
dans un premier temps,
de signer son contrat
pour cause de problème
financier, a fini par céder
à la pression des diri-
geants. C’est ainsi qu’il a
signé son contrat mer-
credi soir ainsi que la de-
mande de licence pour
une durée d'une saison.
Cette information va
sans aucun doute réjouir
les supporters du club
qui craignaient de le voir
partir départ, surtout
après le départ massif de
certains joueurs.

club le plus faible du groupe. Certes, le club algérois n’a réalisé aucune victoire pour le moment, mais il reste quand même un club très respecté qui peut rebondir à n’importe quel moment. Le Mouloudia possède en son sein des joueurs de valeur, mais je dois dire que le WAC est le club le plus diffi- cile à jouer que nous avons eu à affronter depuis le début de cette compétition. Je pense qu’il sera aussi notre adversaire direct», a-t- il dit.

«Le chemin est encore long et les chances des autres clubs restent intactes»

Logique dans ses propos, le meneur du jeu de l’ES Tunis avoue que pour l’ins- tant, aucune équipe n’a as- suré sa qualification au prochain tour de cette com- pétition, du moment qu’il reste encore trois rencon- tres à jouer et que tout peut arriver. Pour lui, toutes les équipes vont essayer de faire de leur mieux pour ré- colter un maximum de points et améliorer ainsi leur classement : «Le foot- ball nous a toujours réservé des surprises, donc je pense qu’il faut toujours se méfier de ses adversaires. Il reste

La date de sa venue n'est pas encore connue

Voilà pourquoi Rabier hésite toujours

L a question de la nomination d'un entraîneur en chef au Mouloudia est toujours

d'actualité. Dans l'entourage du club, on annonce avec insistance le retour de l'ancien entraîneur de l'équipe en 2005, le Français Jean- Paul Rabier. Il faut dire que le re- tour de Rabier au Mouloudia est d'actualité depuis presque trois se- maines. Après un premier contact avec la direction du club, Rabier avait promis de venir avant le match face aller face à Al Ahly, mais il ne l'a pas fait. Le comble, c'est que les dirigeants du club ont tenté vainement de le contacter. Aux dernières nouvelles, une source très proche du technicien français nous a révélé que Rabier aurait eu des échos négatifs sur le Mouloudia de la part d'un agent qui voulait placer un entraîneur à lui. Après qu’on l’ait mis au cou- rant au sujet de la mauvaise ges- tion du club et du problème financier, Rabier a commencé à hésiter. En quelque sorte, son désir de prendre le Mouloudia s’est es- tompé. Cette information est arri- vée jusqu’aux oreilles des dirigeants mouloudéens qui ont commencé leurs investigations. Au départ, ils avaient accusé l'ancien entraîneur Alain Michel d'être derrière ce coup, mais par la suite, ils se sont rendus compte que c'est un agent qui voulait faire capoter cette affaire. Du coup, les contacts

voulait faire capoter cette affaire. Du coup, les contacts parties buttent sur la durée du contrat.

parties buttent sur la durée du contrat.

Avec le contrat FIFA, ils doivent éviter les scénarios de Nouzaret, Bracci

Etant donné que Rabier veut avoir un contrat FIFA, cela consti- tue une arme à double tranchant. Un avantage pour le club pour dé- fendre ses intérêts et ne pas être lésé. Cependant, il existe aussi un grand désavantage pour le club.

Sachant que sur le plan de la ges- tion, ça laisse à désirer, le Moulou- dia pourrait affronter d'énormes problèmes administratifs avec la FIFA, après les litiges avec Ndiako, Bracci, Nouzaret, Roche et les au- tres… Donc, les dirigeants mou- loudéens doivent bien réfléchir et, surtout, savoir s'ils sont capables de tenir leurs engagements, no- tamment financiers, avant de re- cruter Rabier.

H. R.

ont repris de plus belle avec Rabier. Mieux, un accord de principe a été trouvé avec l’an- cien entraîneur du Moulou- dia. Mais pour le moment, le Français n'a pas encore com- muniqué de manière officielle la date de sa venue.

Il attend de connaître l'avis de son avocat

Ayant reçu une copie du contrat qu'il lui sera proposé, Jean-Paul Rabier a mandaté un avocat pour étudier les clauses dudit contrat. D'ail- leurs, certaines clauses qui ont contrarié le technicien fran- çais devraient être revues. On croit savoir que Rabier devrait lui aussi faire une contre-pro- position.

Les dirigeants le veulent pour une durée de 4 ans

Selon une source très proche du club, la direction du Mouloudia veut engager Jean- Paul Rabier pour une très longue durée. Notre source nous a révélé que dans le contrat qu'il a été adressé à Rabier, la direction du club a mentionné que la durée du contrat sera de quatre ans. On se demande main- tenant quelle sera la réaction de Rabier. Va-t-il accepter de s'enga- ger pour une telle durée ? En tout cas, il est fort possible que les deux

N° 1660 Vendredi 19 août 2011 De nos envoyés spéciaux en France Coup triple USMA
N° 1660 Vendredi 19 août 2011
De nos envoyés
spéciaux en France
Coup triple USMA
2011 De nos envoyés spéciaux en France Coup triple USMA 1 0 Renard prévoit trois autres

10

Renard prévoit trois autres matchs amicaux

Mohamed

Mokdad

zerrouk

Basset

Haddad suit tout ce qui se passe à partir de son bureau

Les principaux dirigeants de l’USMA, les premiers responsables notamment, ne sont pas à Lisses. Rebouh Haddad est resté une seule journée seulement avec l’équipe avant de rentrer. Cela ne veut pas dire que l’équipe n’est pas bien entourée, bien au contraire, elle ne manque de rien grâce à des staffs tech- nique, médical et dirigeant qui veillent au grain. Seulement, le boss veut s’en assurer de ses propres yeux. Et comme il n’est pas là, il voit tout à la télévision. Rassurez-vous, il n’a pas installé des ca- méras de surveillance qui transmettent les images jusqu’à son bureau à Alger, mais c’est tout comme. Nous avons déjà indiqué qu’un caméraman séjourne avec l’équipe à Lisses et filme presque toutes les séances d’entraînement ainsi que les matchs amicaux. Les images sont transmises par la suite via internet jusqu’à Hydra où elles pourront être vi- sualisées. Mais pour les grands formats, comme le dernier match contre Créteil, on a dû l’envoyer par avion. Le patron veut être au courant de tout, mais répé- tons-le, ce n’est pas de la surveillance, mais juste pour vivre cette ambiance de loin à défaut d’être sur place, et pour suivre par images le déroulement du stage. Il se peut même que le coach en personne ait besoin de ces cassettes, pour revoir entre autres un match ami- cal ou une séance d’entraînement.

Les joueurs préfèrent les terrains de Léonard-de-Vinci

Comme on le sait, les séances du soir se déroulent tous sur le terrain du com- plexe sportif de Lisses, à quelques mi- nutes de marche de l’hôtel Léonard-de- Vinci. Les joueurs doivent donc faire l’aller et le retour à pied, mais c’est une marche plutôt tranquille et agréable où on apprécie cette petite brise du soir tout en rigolant. Malgré cela, les joueurs préfèrent s’entraîner sur les ter- rains du centre Léonard-de-Vinci, pour la simple raison qu’ils sont en gazon na- turel et qu’en plus, c’est à quelques mè- tres de leurs chambres. Mais dommage, faute d’éclairage, ils ne s’y entraînent que l’après-midi !

Les prix des abonnements au stade de Bologhine fixés

Selon nos informations, la direction de l’USMA vient de fixer les prix des différents abonnements du stade Omar- Hamadi pour la saison 2011/2012. Ainsi, on apprend que le prix de l’abon- nement en tribune dans tout le stade (première tribune, deuxième tribune, virage et nouvelle tribune) est le même. Il a été fixé à 3 000 DA pour la saison. Le prix de la tribune d’honneur a, quant à lui, été fixé à 40 000 DA, tandis que celui de la tribune officielle est de 60 000 DA. B. M.

Probable opposition avec le Red Star

Pour le match de lundi, il sem- ble que la question est beaucoup moins compliquée. L’USMA au- rait trouvé un deuxième adver- saire, le club parisien du Red Star FC, qui évolue dans la même di- vision que l’US Créteil, c’est-à- dire en National. Même si cette rencontre n’est pas confirmée à 100 %, elle a de fortes chances d’avoir lieu.

S’il se confirme, le match aura lieu à St-Ouen

Après deux journées de cham- pionnat de National, le Red Star occupe la dernière place au clas- sement après deux défaites, la première contre l’actuel leader, Frejus St Raphaël (2-1), et la der- nière face au FC Rouen (2-1). Le match aura lieu à St-Ouen, au nord de Paris, sur une très belle pelouse que les joueurs ont hâte de découvrir. Ce n’est pas du gazon naturel, mais ça y ressem- ble. Une pelouse synthétique dite de quatrième génération, mais d’une grande qualité. Et comme indiqué plus haut, la dernière rencontre amicale aura lieu contre l’équipe de l’UNFP (Union nationale des footbal- leurs professionnels), une équipe composée de joueurs pros qui n’ont pas encore trouvé de clubs preneurs.

B. M.

pros qui n’ont pas encore trouvé de clubs preneurs. B. M. D ’habitude, la dernière journée

D ’habitude, la dernière journée de stage est consacrée à un quar- tier libre dont bénéfi-

cieront les joueurs pour décompresser un peu et faire quelques achats avant de rentrer au pays. Sauf que cette fois-ci, un match amical, le dernier de ce séjour de Lisses, est programmé le 27 du mois en cours, c’est-à- dire la veille du retour de l’équipe. Cela dit, il se peut que les Rouge et Noir bénéficieront de ce repos beaucoup plus tôt, demain peut-être. L’entraîneur de l’USMA réfléchit, en effet, à leur donner quartier libre ce samedi car, à partir de dimanche, l’équipe rentrera dans la phase

précompétitive avec trois matches amicaux dans les prévi- sions.

La journée de mercredi pose problème

Il est à noter qu’Hervé Renard avait prévu de jouer quatre matchs amicaux pendant ce stage, ce qui serait suffisant pour lui, avant d’en programmer au moins un à Alger avant l’entame du championnat. L’USMA a déjà joué une rencontre face à l’US Créteil, et normalement, si tout se passe comme prévu, trois au- tres matchs seront au pro- gramme avant la fin de cette préparation d’intersaison. Mais

faute de sparring-partners dispo- nibles, il n’est pas sûr de les jouer tous. Le coach usmiste compte disputer deux rencontres la se- maine prochaine, l’une le lundi et l’autre le mercredi, mais pour la journée de mercredi, il est dif- ficile de trouver un adversaire vu qu’en France on joue les diffé- rents championnats les vendredi, samedi et dimanche, et aucune équipe n’aimerait jouer un match amical deux jours avant un match officiel. Toutefois, Renard dit avoir eu une confirmation, mais il s’agit d’une équipe très modeste, paraît-il. Selon ce que nous avons pu comprendre, il est en train de chercher mieux.

Meftah : «Il faut travailler le collectif»

Meftah : «Il faut travailler le collectif»

Rabie Meftah revient sur le dernier match amical disputé contre Créteil et pense que trois matchs amicaux peuvent suffire à l’équipe qui travaille beaucoup en parallèle.

Que pouvez-vous nous dire du match amical contre l’US Créteil ? C’était très difficile pour nous sur

le plan physique notamment. Je

crois que nous avons joué les pre- mières vingt minutes, après nous nous sommes arrêtés. Mais c’est normal tout ça, nous sommes en pleine préparation, et il est normal d’avoir les jambes lourdes et de res-

sentir cette grosse fatigue, car on se dépense beaucoup aux entraîne- ments. Heureusement que le coach

a disposé de tout l’effectif, ce qui lui

a permis d’aligner une équipe à chaque mi-temps. Et le jeûne en plus Oui, cela diminue évidemment de nos capacités physiques, mais le facteur qui nous a le plus gênés, c’est la chaleur. La victoire était-elle

importante ? Une victoire fait toujours du bien. Que ce soit en amical ou non, dans un grand stade ou dans un quartier,

à l’entraînement ou en match offi-

ciel, un joueur cherche toujours à gagner, et un match amical, on l’aborde toujours pour le gagner, c’est comme ça qu’on enracine la culture de la gagne. Est-ce impor-

tant ? Je dirai que oui, sur le plan

psychologique notamment. Il est clair maintenant que ce qui compte

le plus, pour nous et pour l’entraî-

neur, ce n’est pas ça. C’est quoi alors ? On cherche surtout à développer nos capacités physiques et tech-

niques, tout en améliorant la cohé- sion entre nous. N’oubliez pas qu’il

y a beaucoup de joueurs nouveaux

dans cette équipe. Voilà le plus im-

portant pour le moment. Peut-on dire que vous avez assez avancé dans la préparation ? Oui, je crois qu’on a bien avancé et nous entamons presque l’avant- dernière phase, celle des matchs amicaux où nous devons parfaire je jeu collectif. La dernière étape de la préparation aura lieu à Alger.

Donc, si l’on comprend bien, c’est le moment de travailler le collectif, c’est cela ? Oui, mais cela va prendre du

temps. Car, ce n’est pas une ques- tion de deux ou trois matchs ami- caux. Cela va prendre plus de temps, et comme je viens de le dire, il ne faut pas oublier que plus de la moitié de l’effectif a été renouvelée. Il va y avoir quatre matchs ami- caux au maximum, peut-être trois. Selon vous, c’est peu ou

c’est suffisant pour trouver la co- hésion ? Il ne faut pas oublier que nous travaillons beaucoup le collectif aux entraînements à travers les diffé- rents exercices que nous propose le coach. Et trois ou quatre matchs

amicaux, je trouve que cela pourrait être bénéfique. Et entre vous les joueurs, vous sentez que la concurrence est là ? Oui, on la sent tous les jours et cela c’est normal par rapport au très bon niveau de la majorité de joueurs de l’équipe. Entretien réalisé

par M. Zerrouk

joueurs de l’équipe. Entretien réalisé par M. Zerrouk Son état de santé s’est fortement dégradé Keddou

Son état de santé s’est fortement dégradé

Keddou en instance de transfert vers un hôpital parisien

Au moment où l’USM Alger s’at- telait à monter une équipe compéti- tive pour la saison prochaine, l’un des ses anciens joueurs les plus em- blématiques, Djamel Keddou, voyait son état de santé se détério- rer jour après jour pour devenir car- rément préoccupant ces derniers jours. L’ancien capitaine d’équipe de l’USMA est, en effet, hospitalisé au CNMS et est en instance de transfert en France pour y être soigné dans une clinique spécialisée. La direction du club, à sa tête le président Ali Haddad, a donné son accord pour assurer sa prise en charge à l’étranger et toutes les démarches ont été effectuées afin qu’il soit accueilli

démarches ont été effectuées afin qu’il soit accueilli dans les meilleurs délais dans un grand centre

dans les meilleurs délais dans un grand centre hospitalier à Paris. Tout est prêt et il ne manque que la délivrance du visa pour que Keddou y soit transféré.

Berraf, Raouraoua et Yacef Saâdi à son chevet

Depuis que la gravité de l’état de santé de Keddou a été confirmée, la famille du sport algérien s’est mobilisée pour le soutenir et lui venir en aide. Ainsi, le premier responsa- ble du football algérien, Mohamed Raou- raoua, lui a rendu visite il y a quelques jours, tout comme Mustapha Berraf, ancien

président du Comité international olym- pique et vice-président de l’Union des comi- tés olympiques africains. Des proches du malade affirment même que Berraf s’est beaucoup activé pour accélérer le processus de délivrance du visa à Keddou et à ses ac-

compagnateurs. Avant-hier, l’ancien inter- national algérien a reçu la visite de l’ancien moudjahid Yacef Saâdi, grand admirateur de l’USMA et de son ancien capitaine. Ceci sans compter les membres de la direction de l’USMA, ses anciens coéquipiers, des an- ciens joueurs et de simples citoyens qui ne cessent de lui rendre visite afin de s’enqué- rir de son état de santé. Le collectif du Bu- teur souhaite un prompt rétablissement à

Keddou !

A. C.

de s’enqué- rir de son état de santé. Le collectif du Bu- teur souhaite un prompt
N° 1660 Vendredi 19 Août 2011 11 De nos envoyés spéciaux en France Coup d’œil
N° 1660 Vendredi 19 Août 2011
11
De nos envoyés
spéciaux en France
Coup d’œil USMA
Mohamed
Mokdad
zerrouk
Basset
Blessé, Ouznadji
est resté à l'hôtel
A l'image
de
Séance de massage et
de soins
nom-
FC Barcelone au Real de Madrid
lors d'un match comptant pour la
Supercoupe d'Espagne.
breux
de ses
Les trois joueurs ont
suivi Barça-Real
coéquipiers, Nouri
Ouznadji a rejoint à son
tour l'infirmerie mercredi
soir. L'attaquant des Rouge
et Noir, qui souffre d'une
blessure au niveau de la
cuisse contractée face à
l'US Créteil lors de l'action
du penalty, s'est contenté
de quelques exercices lors de la
première séance du jour avant
d'être autorisé à rester en marge du
groupe le soir. L'ancien Hussein-
déen n'était pas le seul à ne pas
prendre part de la deuxième séance
de la journée, puisque Yacine Bez-
zaz, lui aussi, n'a pas fait le déplace-
ment au stade.
Le fait de ne pas avoir été du dé-
placement au stade avec ses co-
équipiers ne veut pas dire que
Nouri Ouznadji est resté à ne rien
faire. En effet, l'attaquant des
Rouge et Noir, qui a été l’auteur
d'une belle fin de saison, a été pris
en charge par les membres du staff
médical. En plus de la séance de
soins, celui qui a porté le n°7 lors
du précédent exercice a eu droit à
un massage, et c'est ce qui lui a fait
énormément de bien.
de l'ES Troyes qui a, pour rappel,
repris les entraînements avant
même la fin du championnat en
Algérie, et plus précisément le 23
juin, accuse une longueur d'avant.
C'est ce qui a poussé les membres
du staff à lui accorder plus de repos
par rapport à ses coéquipiers. Cela
est tombé à pic du moment que
l'ex-international souffre de légères
blessures aux adducteurs. Ce qui
lui a permis de souffler un peu
avant de reprendre.
Tous les trois non concernés par
la séance de mercredi soir, le trio
Ouznadji-Bezzaz-
Sehnoun grippé
Une journée de repos
pour Bezzaz
Si Nouri Ouznadji s'est entraîné
mercredi avant le f 'tour, Yacine
Bezzaz, lui, a eu droit à une journée
complète de repos. L'ancien joueur
Mohamed Amine Sehnoun est le
troisième joueur à ne pas avoir pris
part à la séance d'avant-hier soir.
Le jeune gardien de but arrivé cet
été du côté de Soustara a été obligé
de rester dans sa chambre à cause
d'une grippe. L'international junior
n'a pu la quitter que pour descen-
dre voir le Clasico qui a opposé le
Sehnoun a eu la chance de suivre
le match retour qui a opposé les
deux meilleurs clubs d'Espagne, à
savoir le Barça et le Real, à l'occa-
sion du match retour de la Super-
coupe. Pour rappel, les Catalans
ont été sacrés champions de la
Liga, tandis que les joueurs de Ma-
drid ont gagné la coupe. Les trois
éléments qui ont suivi l'intégralité
de la première mi-temps n'ont raté
que quelques minutes de la se-
conde à cause des soins qu'ils ont
subis.
M. Z.
Tennis ballon
au menu
Hamiti
souffre d'une
blessure au doigt
Farès Hamiti ne trichait pas. S'il
ne s'appliquait pas, c'est parce qu’il
souffre d'une légère blessure. Une
blessure au niveau d'un des doigts
de sa main gauche. D'ailleurs, il a
été obligé de faire un bandage
avant d'éviter toute mau-
vaise surprise.
Avant la fin de la
séance, les membres du
staff technique ont pro-
grammé une séance de
tennis ballon. C'est ce qui
a rendu les joueurs heu-
reux si on se réfère à
l'ambiance qui règne lors
de cet exercice. Comme
d'habitude, c'est dans la
bonne humeur que les
équipes se sont défiées.
Renard organise un match d’application
Au lendemain du premier test qui
les a opposés, pour rappel, à l'US
Créteil lors d'une rencontre qui s'est
soldée sur le score de deux buts à
un, les coéquipiers de Salim Bou-
mechra ont repris du service. A l'oc-
casion de cette reprise, le premier
responsable de la barre technique a
programmé un match d'application
durant lequel il a tout chamboulé en
alignant deux onze différents à ceux
qui ont pris part au match face au
pensionnaire du National à la
grande surprise des joueurs qui veu-
lent savoir dès maintenant s'ils se-
ront dans l'équipe type qui débutera
la saison dans deux semaines ou pas.
Pour le nouvel exercice, les gars de
Soustara recevront le CAB au stade
Omar-Hamadi lors d'une confronta-
tion qui se déroulera à huit clos.
mot à dire cette saison. Hervé Re-
nard a reçu leur message, eux qui
étaient les deux éléments les plus en
vue affichant ainsi une belle forme
qui ne devra que réjouir les mem-
bres du staff technique.
de cette seconde formation. L'ancien
capitaine des Rouge et Noir s'est
joint ainsi à Hamiti et ses coéqui-
piers.
Les gardiens
de but ont
battu Djediat,
Daham et
Boualem
Daham et Djediat sur
leur lancée
M. Z.
Buteurs lors du premier match
amical disputé par leur club, Nou-
reddine Daham et Lamouri Djediat
ont récidivé avant-hier. L'attaquant
des Rouge et Noir, comme fut le cas
le mardi passé, a ouvert le score
avant que l'ancien milieu de terrain
offensif de l'ESS double la mise. Ali-
gnés qu'en seconde période, ils ont
prouvé qu'ils auront bel et bien leur
Dziri a pris part au
match
Contraint de se passer des services
de Bezzaz et Ouznadji, à cause des
blessures dont ils souffrent, Hervé
Renard, le premier responsable de la
barre technique, a fait appel à l'un de
ses adjoints pour renforcer une des
deux équipes. C'est Billel Dziri qui a
été sollicité pour renforcer les rangs
Les
deux
équipes
alignées
A/ Mansouri, Belabbes, Yekh-
lef, Khoualed, Chafai, Fahem,
Lemmouchia, Boumechra, Boua-
lem, Daham,
Djediat
Scindés en plusieurs
groupes, les trois gar-
diens de but ont affronté
Djediat, Daham et Boua-
lem. Zemma et ses cama-
rades, qui ont fourni de
gros efforts, ont réussi à
battre leur vis-à-vis, à la
grande déception de l'au-
tre trio qui n'a pas pu
faire le poids bien qu'il
soit composé de trois élé-
ments dotés de grandes
capacités techniques.
B/ Zemmamouche, Meah,
Maïga, Laïfaoui,
Diamouténé,
Ta-
Diamouténé : "Le changement
de la loi nous soulage"
Renard fan du Bayern Munich
guelmint, Bouchema, Dziri, Ha-
miti, Benaldjia,
Meklouche
Au club depuis le moins de janvier passé,
mouténé nous a affirmé lors d'un entretien
Amadou Dia-
qu'il nous a ac-
cordé que "Le changement de la loi" le soulage "c'est une
bonne nouvelle. Nous avons souffert moi et Maïga puisque
Avant le début du Clasico, un match du tour préliminaire de la Ligue des champions a été télé-
visé. Une partie qui a opposé les Allemands du Bayern aux Suisses du FC Zurich. Cette rencontre
a été suivis avec un grand intérêt par Hervé Renard qui nous a révélé qu'il est un grand fan du
club bavarois et qu'il était aux anges après que le Bayern a remporté la première manche sur le
score de deux buts à un.
Boumechra,
Khoualed et
Benaldjia ont
créé une bonne
ambiance
pu
un seul d'être nous peux jouer alors que nous aurions
Il contraint Hamiti à s'appliquer lors des étirements
Dans un autre match
le faire tous les deux". Lors du prochain
exercice, les deux
passionnant, le trio Bou-
anciens joueurs du stade Malien de Bamako pourraient
jouer ensemble et c'est ce qui ne devra que réjouir Renard
mechra-Khoualed-Be-
qui apprécie beaucoup les deux étrangers
de l'USMA.
"Attendez nous moi et Maïga"
Hervé Renard ne badine pas avec la discipline, et quand il est sur le terrain, il contrôle tout.
D'ailleurs, il n'hésite pas à faire le tour pour s'assurer que les joueurs sont en train de travailler sé-
rieusement et réaliser la bonne manière les exercices. Avant-hier, sa cible avait pour nom Farès
Hamiti. Ayant constaté que le joueur ne s'applique pas assez, le technicien français n'a pas hésité à
aller lui parler, le poussant à faire plus d'efforts. De son côté, l'ex-Blidéen lui a affirmé qui souffre
d'une blessure au doigt. Mais l'ancien sélectionneur de la Zambie n'a pas branché.
Auteur d'une belle fin de saison, Amadou Diamouténé
Les joueurs déçus de rater de nouveau le Clasico
semble plus confiant que jamais "Pour cette nouvelle sai-
son, je suis sur que mon rendement sera
meilleur." Avant
d'ajouter "après six mois en Algérie, attendez nous moi et
Maïga. Je sais ce que je dis, et je suis sur que nous pouvons
faire mal.". A-t-il dis pour conclure.
Si Ouznadji, Bezzaz et Sehnoun ont eu la chance de suivre le match retour qui a mis aux
prises le Barça avec le Real, les autres joueurs n'ont pas eu ce privilège, et c'est ce qui a déçu
plus d'uns. Contraints d'aller s'entraîner, les camarades de Meah ont pu suivre une mi-temps
dimanche avant de rejoindre le terrain d'entraînement. Cette fois-ci, ils ont été forcés de quitter
les lieux quelques minutes seulement après le coup d'envoi. Les champions d'Europe en titre
avaient réussi à ouvrir la marque et mener au score.
naldjia a donné la
réplique à Laïfaoui, Mef-
tah et Fahem. Le premier
trio a battu le second, les
Boumechra, Benaldjia et
Khoualed n'avaient pas
hésité à chambrer leurs
homologues à chaque
fois qu'ils marquaient des
buts.
M. Z.

12

1 2 N° 1660 Vendredi 19 août 2011 N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup final

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

1660 Vendredi 19 août 2011 N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup final JSMB 1 3

Coup final JSMB

13

De nos envoyés spéciaux en Tunisie Sofiane Youcef Abdelli Koudri
De nos envoyés
spéciaux en Tunisie
Sofiane
Youcef
Abdelli
Koudri

Le premier cycle de préparation

prend fin aujourd’hui

des prochaines semaines où le coach va aborder un autre cycle de préparation, celui de la compétition précompétitive et des matchs amicaux. Di- manche dernier, la bande à Bouali a entamé sa deuxième semaine préparation à Tunis. Comme nous l’avions déjà si- gnalé, la charge de travail a baissé un peu durant ce mois de ramadhan pour l’adaptation des joueurs durant cette pé- riode, notamment lors des séances de l’après-midi, mais le plus important a commencé pour les Béjaouis. Cette série de quatre matches amicaux que veut atteindre le staff tech- nique débutera ce samedi. La formation béjaouie jouera d’autres matches amicaux du- rant la même semaine avant le retour au pays. Ainsi donc, le staff technique des Béjaouis se focalisera beaucoup plus sur la cohésion, les automatismes et le volet tactique. Le plus gros de la préparation a été fait lors

des deux premières semaines, se basant surtout sur le volet physique, technique et tac- tique mais il faut dire aussi que le coach veut surtout réus- sir ce cycle de préparation qui est très important pour ses joueurs et pour lui afin d’avoir une idée plus claire sur l’en- semble du groupe et la valeur de chacun de ses joueurs.

L’EST, un test, un vrai !

Pour cette seconde phase de préparation, la JSMB jouera en principe quatre rencontres amicales à partir de demain jusqu’au 27 du mois courant. Ce sera donc un match tous les deux jours contre l’ES Tunis, demain, Hammam-Lif, le 23 août, le CA Bizerte, le 25 et l’US Monastir, deux jours plus tard, soit le 27 août. Tou- tefois, il faut dire que tous les regards seront focalisés sur le match de demain, contre l’ES Tunis, qui sera le vrai test pour

Benchaïra «La défense retrouvera

sa solidité la saison prochaine»

Arrivé en provenance du CABBA cet été, Azzedine Benchaïra, la nouvelle recrue de la JSMB, aborde cette saison avec de nouvelles ambitions. Il nous le dit dans l’entretien qui suit.

pour les joueurs qui vont redou- bler d’effort pour mériter une place de titulaire, ainsi que pour toute l’équipe. Quant à moi per- sonnellement, la concurrence ne m’a jamais fait peur. Je connais mes capacités et je sais de quoi je suis capable sur le terrain. Je veux vraiment réussir et j’espère ins- crire le plus grand nombre de buts possible cette saison.

Mais il faut dire aussi que la défense était le maillon faible de la JSMB la saison écoulée… Oui, je sais que la défense a en- caissé beaucoup de buts la saison écoulée mais cela n’a pas influé sur le résultat final puisque l’équipe a pu terminer quand même la saison à la seconde place. C’est le plus important. Toutefois, il faut dire que, cette saison, on fera tout pour éviter les erreurs de la saison écoulée, et tenter de tout faire pour être plus forts derrière afin de donner encore plus de confiance à nos attaquants et à toute l’équipe.

Pensez-vous que l’équipe sera prête le 10 août ? A mon avis, il n’y a pas d’équipe prête à 100% de ses moyens au début du championnat, mais il reste que nous avons largement le temps de bien nous préparer dans l’objectif au moins de bien débuter la compétition qui s’annonce

d’ores et déjà difficile.

Estimez-vous que la JSMB est capable de jouer sur trois fronts avec un tel effectif ? Pourquoi pas ! L’effectif actuel est plein de potentialités et tous les joueurs, nouveaux et anciens, ont le temps, durant cette période de préparation, de retrouver tous leurs automatismes et surtout de former un groupe homogène et soudé qui permettra à la JSMB d’atteindre ses objectifs. Nous sommes engagés cette saison sur trois fronts, le championnat, la Coupe d’Algérie et la Ligue des champions. Je crois que nous sommes capables de faire un bon parcours dans les trois épreuves et nous terminerons l’exercice au moins avec un des titres.

Mais la réussite du groupe dé- pendra aussi du stage de prépa- ration ici à Tunis, n’est-ce pas ? Tout à fait. Comme je viens de vous le dire, il n’y a que le travail qui peut garantir la réussite. Je suis sûr que notre groupe fera mal la saison prochaine. Les joueurs sont tous déterminés à réussir une bonne préparation, et comme vous dites, ce stage d’intersaison est une aubaine pour créer des au- tomatismes afin de permettre à l’équipe d’aller de l’avant.

S. A.

de permettre à l’équipe d’aller de l’avant. S. A. Bouali a discuté avec le cuisinier de
Bouali a discuté avec le cuisinier de l’hôtel Pour trouver une solution à ce problème
Bouali a discuté avec le cuisinier
de l’hôtel
Pour trouver une solution à ce problème de
nourriture, le coach Fouad Bouali, qui ne veut rien
laisser au hasard pour permettre à ses capés le
meilleur séjour possible à Tunis, n’a pas hésité à
rencontrer le chef cuisiner du restaurant de l’hô-
tel. Le coach lui a expliqué que les joueurs
n’étaient pas satisfaits de la nourriture et lui a de-
mandé d’améliorer la qualité des plats proposés
aux joueurs. Le driver de la JSMB a même pro-
posé un autre menu au cuisiner qui a toutefois
promis de faire de son mieux pour permettre une
nourriture de qualité à la délégation béjaouie.

Le match de l’EST demain à 23h au stade du Parc

Comme annoncé par nos soins, le club béjaoui amorcera un autre cycle de la préparation à partir de demain. En effet, la formation de Yemma Gouraya disputera son premier match devant l’équipe première de l’ES Tunis dirigée par le coach Nabil

Maâloul qui nous a fait savoir qu’il affrontera les Béjaouis avec les joueurs qui ont joué le dernier match de la Ligue des champions face au WAC. Le match se jouera donc de- main au stade du Parc, à partir du 23h. C’est donc le premier test pour

les gars de Bouali durant cette pé- riode de stage qui devrait toutefois donner une chance à tous ses élé-

ments afin de les tester encore et éva- luer surtout le travail effectué durant les deux semaines de préparation.

A.

S.

Comme annoncé par nos soins, le rè- glement intérieur dévoilé mardi der- nier aux joueurs pour signature a créé

l’événement à l’hôtel. Certains joueurs n’avaient pas accepté de signer ce docu- ment en premier lieu avant de changer d’avis. Finalement tous ont apposé leur signature sur ce document qui a été signé par Za- four et quelques cadres le premier jour.

Depuis leur arrivée ici à Tunis, les joueurs de la JSMB ainsi que le staff technique n’arrêtent pas de contester la qualité de la nourriture proposée à l’hôtel du Parc. Les camarades de Gasmi n’arrivent toujours à s’y habituer pour le moment surtout durant cette période de Ramadhan. Ce qui pousse les joueurs à chaque fois à faire des achats.

Après deux semaines bien chargées

A près deux se- maines de prépa- ration et de travail, les Bé- jaouis peuvent

désormais souffler un peu, avant d’amorcer un autre cycle demain qui sera consacré dans son ensemble à la préparation précompétitive. La première semaine de préparation effec- tuée à Béjaïa a été une réussite totale. Physiquement, les joueurs ont cravaché très dur. Ils entameront ainsi la compé- tition sans se faire de souci sur ce plan, surtout qu’ils auront le temps de travailler encore ce volet. Sur le plan tactique, Bouali a mis en place ses diffé- rentes stratégies de jeu. Sur le plan technique, la JSMB, cette saison, renferme d’excellentes individualités. En résumé, la JSMB version 2011-2012, c’est du solide. Une défense en béton, un milieu royal qui ne connaît pas la fatigue, une at- taque qui crache le feu, une

discipline et une rigueur tac- tique de haute qualité, sans oublier bien sûr la bonne am- biance qui règne en perma- nence. La JSMB possède un groupe jeune, pétri de qualités. Un groupe qui commence à faire peur avant même le coup d’envoi du championnat. Il reste moins d’un mois pour le début de la compétition et le coach, qui veut bâtir une grande équipe cette saison, veut mettre à profit cette pé- riode afin d’être fin prêt pour la première journée du cham- pionnat.

Place aux matchs amicaux

Quatre matchs amicaux, c’est le nombre des rencontres que veut disputer le staff tech- nique durant cette période de préparation à Tunis. Donc on peut dire que les premiers jours de la préparation ont été une totale réussite pour les Bé- jaouis, en attendant mieux lors

l’équipe béjaouie qui affrontera une équipe qui en train de réa- liser un parcours en
l’équipe béjaouie qui affrontera
une équipe qui en train de réa-
liser un parcours en Ligue des
champions. Ce qui permettra
donc au coach Bouali de faire
tourner son effectif mais aussi
d’évaluer les qualités de son
groupe qui devra entamer, lui
aussi, la compétition africaine
au mois de février prochain.
Cela ne veut pas dire que les
autres rencontres ne sont pas
importantes pour le club bé-
jaoui mais Bouali compte
beaucoup sur ce match pour
évaluer le niveau de son
groupe par rapport à ce gros
calibre.
Tout d’abord, un mot sur la
préparation ? Où en êtes-vous
aujourd’hui ?
La dernière ligne droite vient à
peine d’être amorcée. Le plus gros
du travail reste à faire. Cela étant,
on sent chaque jour que l’on
s’améliore à tous les niveaux.
J’avoue que parfois, c’est très dur à
supporter, tant la charge de travail
qu’on nous impose est consé-
quente. Des stages d’intersaison,
j’en ai connu dans ma carrière,
mais je vous assure que c’est la
première fois que je transpire au-
tant. Avec le staff technique, on
est en train de bosser dur.
Le staff pourrait
diminuer la charge
Même si les joueurs répon-
dent parfaitement à la charge
de travail imposée par le staff
technique depuis le début de
la préparation, le 6 août der-
nier, notamment depuis l’arri-
vée de l’équipe à Tunis,
dimanche dernier, le coach
Bouali et ses assistants comp-
tent toutefois baisser la charge
durant cette dernière semaine
pour consacrer tout ce temps
à la compétition précompé-
titive et aux matches ami-
caux mais aussi au travail
technico-tactique et aux
retouches nécessaires
avant le retour au
pays le 28 août pro-
chain. Ce sera
aussi une étape
très importante
dans la prépara-
tion de l’équipe
béjaouie dans la
mesure où elle
permettra au
coach de baser son
travail sur la récu-
pération et la re-
mise en forme à
l’approche du
début de la com-
pétition.
Certainement, mais il y aura
par la suite des matchs de prépa-
ration et des quartiers libres pour
casser la routine. En outre, le
coach nous a autorisés quand
même à faire des petites sorties
avant et après la rupture du jeûne
pour être prêts à entamer la
séance de travail qui suit. On est
ici pour une période déterminée.
On bosse et on rentre chez nous.
Personnellement, ça ne me pose
pas de problème.
S. A.
Comment gérez-vous le reste
du temps ? Comment vous
occupez-vous ?
Il ne reste pratiquement
rien. On s’entraîne
quand même
trois fois par jour
! On commence
tôt et comme
vous voyez, on
finit souvent
tard. Ce qui fait
que le peu de
temps qu’il nous
reste, on le
consacre à la ré-
cupération. C’est
très important.
Etant une nouvelle recrue,
comment avez-vous trouvé
l’ambiance à la JSMB ?
Je pense qu’il règne une excel-
lente ambiance. C’est important
pour construire une équipe solide
qui peut faire face à toutes les
épreuves qu’on aura à négocier
prochainement. Il y a des jeunes
de qualité, il suffit juste de bien se
préparer et, avec du sérieux dans
le travail, je suis convaincu que
nous allons fournir une bonne
saison.
La routine ne risque-t-elle pas
de se faire ressentir, surtout
durant ce mois de Ramadhan ?
Vous êtes un défenseur, et avec
la présence de plusieurs
joueurs évoluant au même
poste, la concurrence sera cer-
tainement rude…
Certainement, cette saison les
places seront même très chères.
On a un effectif très riche, chose
qui va créer une certaine concur-
rence à tous les postes, mais je
pense que ce sera très bénéfique
Les joueurs
impressionnés
par le stade annexe
d’El Menzah

Le seul stade annexe du complexe doté d’une

pelouse naturelle étant occupé par l’équipe première de l’Es- pérance dans la soirée, l’équipe béjaouie a été contrainte de se trouver un autre lieu pour effectuer une séance du travail sur du gazon naturel. C’est ainsi que la formation béjaouie s’est déplacée dans la soirée d’avant-hier pour effectuer sa seconde séance de la journée sur le stade annexe d’El Men- zah qui se trouve à cinq kilo- mètres seulement de l’hôtel

du Parc. Ce qui est à signaler c’est que les joueurs de la JSMB, qui y ont effectué leur première séance, étaient très impressionnés

par la pelouse ainsi que l’éclai- rage parfait de ce terrain. Cer- tains joueurs n’ont pas hésité à dire aussi que même si ce c’est qu’un terrain annexe, ce der- nier est nette- ment meilleur que la plupart des stades en Al- gérie.

ment meilleur que la plupart des stades en Al- gérie. Les joueurs ont tous fini par

Les joueurs ont tous fini par signer le règlement intérieur

joueurs ont tous fini par signer le règlement intérieur Kacem rend visite à N’djeng ■ ■

Kacem rend visite à N’djeng

A l’issue de la dernière séance

qui s’est déroulée dans la soirée, les Béjaouis ont pris place à bord de leur bus personnel pour rejoindre l’hôtel. Une fois sur place, et en voyant son ex-coéquipier en train de s’entraîner juste à côté, le milieu de terrain franco-algé- rien, Mehdi Kacem, n’a pas hésité à aller voir Yannick N’djeng à l’en- traînement. Il a tenu à assister à tout le reste de la séance pour discuter avec le nouvel attaquant de l’EST qui était très content de le voir.

Les joueurs se plaignent de la nourriture

La séance de musculation annulée

ade n’était pas

Le club béjaoui est en train de souffrir le martyre ici à Tunis, de- puis son arrivée dimanche der- nier, soit pour dénicher un terrain pour effectuer ses séances d’en- traînement sur gazon ou bien une salle pour faire de la musculation, conformément au programme élaboré par le staff technique. En effet, alors que la première séance de travail d’avant-hier à

18h était prévue dans une salle du Complexe du Parc, cette dernière a

été annulée au dernier moment, car

le gardien du st

présent pour ouvrir les portes aux Béjaouis. Ainsi, le staff technique de la JSMB a été contraint d’annuler la- dite séance pour la remplacer ensuite par une séance sur l’un des stades annexes du complexe où le volet technico-tactique a été abord

Ziane réintègre le groupe

Apparemment, la blessure qu’a

contracté le jeune mi- lieu de terrain de la JSMB, Nadir Ziane, à la cheville lors de la séance d’entraînement, est complètement guérie, après seulement une journée de repos et de soins. Et comme il nous l’a fait savoir, sa blessure nécessitait seulement un petit moment de répit avant de reprendre le chemin du travail. Ef- fectivement, Ziane a re- pris les entraînements avant-hier avec le reste du groupe. Il a assisté à l’intégralité des deux dernières séances pro- grammées par le coach, a participé à tous les exercices programmés par le staff technique sans ressentir aucune douleur. Il semble bien rétabli de cette blessure, ce qui lui permettra donc de poursuivre la préparation avec l’équipe.

Travail spécifique devant les bois

Le staff tech- nique est en

train d’alterner entre l’aspect physique et tac- tique tout en essayant de maintenir de trouver les automatismes pour son groupe, du fait qu’il y a beaucoup de nou- veaux joueurs qui ont intégré l’effectif cet été. Pour cela, l’ancien coach du WAT a multiplié les ateliers spécifiques où les joueurs sont souvent mis en opposition at- taque-défense et ter- mine la séance avec un travail devant les bois. Un travail d’adresse pour les attaquants et surtout les nouvelles re- crues, à l’image de Ouali, Djalit, Laref qui s’y sont donnés d’ail- leurs à cœur joie. Reste à savoir si ce travail por- tera ses fruits lors des prochaines rencontres amicales que joueront les coéquipiers de Za- four à partir de demain.

tera ses fruits lors des prochaines rencontres amicales que joueront les coéquipiers de Za- four à
tera ses fruits lors des prochaines rencontres amicales que joueront les coéquipiers de Za- four à

14

N° 1660 Vendredi 19 août 2011 De nos envoyés spéciaux en Tunisie Coup fort JSMB
N° 1660 Vendredi 19 août 2011
De nos envoyés
spéciaux en Tunisie
Coup fort JSMB
Sofiane
Youcef
Abdelli
Koudri
Djallit
émerge du lot
le terrain. Ainsi, l’on
peut dire que ce
joueur, qui a fait le
bonheur du WAT et
de l’ESS ces dernières
années, est parmi les
meilleures nouvelles
recrues jusqu’à pré-
sent.
Il a inscrit un
but
d’anthologie à
Si Mohamed
Ce n’est pas le seul
but qu’il aura mar-
qué, mais le dernier
qu’il a inscrit, avant-
hier, lors d’un match
d’application a émer-
veillé tout le monde.
Djalit a pu étaler
toute sa technicité
pour inscrire un joli
but à Si Mohamed.
Recueillant une passe
très précise de son
camarade Kacem,
Djalit, qui était dos
aux bois, n’a pas eu
besoin de se tourner
pour mettre le ballon
dans les filets sur le
côté droit par une
belle pichenette
digne d’un grand
joueur. Le but mar-
qué par l’enfant de
Béchar peut être vu
dès aujourd’hui en
consultant le site In-
ternet du
buteur.com.
S. A.

La discipline, l’atout

majeur de Bouali !

D epuis sa venue à la JSMB cet été, Mus- N ul doute que la
D epuis sa
venue à la
JSMB cet
été, Mus-
N ul doute que la dis-
cipline sera l’un des
atouts maîtres de la
JSMB la saison
prochaine. Depuis
tapha Djalit, le nou-
vel attaquant béjaoui,
ne cesse de confirmer
ses qualités et tout le
bien qu’on pense de
lui. Par son abattage
et ses capacités tech-
niques, l’enfant de
Béchar reste une va-
leur sûre de l’équipe
béjaouie. Ce dernier
est train de faire
bonne figure depuis
qu’il est à Tunis. Lors
des oppositions pro-
grammées par le
coach ces derniers
jours, encore une
fois, il a été l’un des
meilleurs joueurs sur
l’arrivée des joueurs à Tunis il y a
cinq jours, le groupe fait preuve
d’une conduite exemplaire.
Pourtant, il n’est pas très évident,
comme le soulignait l’entraîneur
Bouali d’ailleurs, de gérer le quo-
tidien d’u groupe de joueurs iso-
lés du monde extérieur durant
deux semaines, dont la moyenne
d’âge est de 25 ans. Dans ce
contexte, on est toujours tentés
par quelque chose qui puisse
casser la routine quotidienne.
Autrement dit sortir de la mono-
tonie. «Depuis que je suis arrivé
au club, j’ai la chance de travailler
avec des garçons attentifs, mais
surtout très disciplinés. Ils ne re-
chignent jamais à la tâche. Je suis
là, je parle, ils écou-
tent et ça travaille ! Je
suis conscient que,
parfois, les exercices
que je leur fais faire
sont durs. Je le ressens
parfois à travers l’expression de
leur visage, mais ils ne disent ja-
mais stop, pas avant que je le dé-
cide», témoigne le coach béjaoui.
Le staff technique béjaoui veut
s’appuyer sur la discipline pour
construire un groupe solidaire.
Et pour ce faire, les entraîneurs
qui composent le staff technique
sont constamment sur le qui-
vive. «On a l’impression qu’ils
nous surveillent. C’est un peu ri-
golo comme façon de faire, mais
on le prend du bon côté. On n’est
en regroupement prolongé qu’une
fois par an, donc on peut bien
faire un effort. C’est très impor-
tant. On travaille et on rentre
chez nous», confie de son
côté Amar Bellakhdar.
Comme nous le disions
lors de nos dernières li-
vraisons, le staff technique bé-
jaoui a instauré des règles de
base de vie commune qu’il a
communiquées aux joueurs. A
charge pour ces derniers de les
respecter. «Il est très important de
mettre certaines règles d’hygiène
de vie, car nous sommes ici pour
au moins quinze jours. Ça va être
long quand même surtout durant
ce mois de jeûne. Nous avons ex-
pliqué aux joueurs certaines règles
de vie commune qu’ils devraient
respecter durant notre séjour à fin
d’éviter tout éparpillement. C’est
important», rappelle l’ancien
coach du WAT. Celui-ci multi-
plie, depuis l’arrivée de l’équipe
ici à Tunis, les réunions presque
chaque jour après la rup-
ture du jeûne, à partir de
22h30, pour «ressasser»
à ses joueurs les règles de
base. S’il lui arrive de
parler technique, comme
cela a été le cas lors de la
dernière réunion
lorsqu’il a averti ses
joueurs que les places
sallaient coûter cher, il
ne manque jamais d’in-
sister sur la discipline
dont il fait son cheval de
bataille. Quoi qu’il en
soit, les coéquipiers de
Zafour font preuve,
comme nous le disions
plus haut, d’une conduite
exemplaire.
S. A.

ASO

Il est la dernière recrue de l’équipe

S. A. A S O Il est la dernière recrue de l’équipe J oint au téléphone,

J oint au téléphone, le nouveau joueur de l’ASO Chlef nous a ex- primé sa joie de rejoin- dre le champion en titre

en déclarant : «Medouar a tenu parole et c’est la même chose pour moi. J’ai refusé de négocier avec d’autres clubs, en dépit des nombreuses offres

Achiou signe

pour une saison

L e désormais ancien joueur de l’USMA, Hocine Achiou, est la dernière recrue de l’équipe chélif- fienne de ce mercato. Ce dernier, qui était depuis plusieurs se-

maines en négociations avec le président Medouar, a fini par parapher son contrat avec l’ASO mercredi soir, à Alger. Il consti- tuera ainsi la dernière recrue de l’équipe, après Dennoune et Bourahli. A préciser qu’Achiou a signé un contrat d’une seule saison avec l’ASO. C’est dire que le président Medouar a accédé au voeu du coach Ighil qui lui avait demandé de recruter deux atta-

quants supplémentaires, après avoir jugé de

la nécessité de renforcer le compartiment offensif de son équipe.

Il rejoindra l’équipe avec Zaouche

Achiou ne s’est pas rendu avec sa nou- velle équipe au Maroc, du moment qu’il a signé à l’ASO la veille du départ des Chélif- fiens. Selon la direction de l’équipe, le joueur rejoindra le lieu de regroupement à Casablanca dimanche prochain, en compa- gnie de Mohamed Zaouche qui vient de perdre son frère.

A. F.

«J’ai signé pour un an et je veux terminer ma carrière avec l’ASO»

redis, je suis content de rejoin- dre l’ASO.»

«Je ferai bénéficier l’équipe de mon expérience»

Interrogé sur la concur- rence qu’il y aura au sein du club qui renferme plusieurs joueurs évoluant au même poste que lui, Achiou répon- dra : «Même au sein des équipes avec lesquelles j’ai déjà joué, la JSK et l’USMA, il y avait de grands joueurs, mais

je ne m’étais pas inquiété pour autant. La concurrence, si elle est loyale, sera bénéfique pour le joueur comme pour l’équipe. Je ferai en sorte de mettre mon expérience au ser- vice de l’ASO qui aura à conserver son titre de cham- pion d’Algérie et en Ligue des champions, une compétition que tous les Chéliffiens atten- dent avec impatience.»

M. B.

qui me sont parvenues. Ma signature était immi- nente, j’ai donc paraphé un contrat pour une durée

d’un an. Maintenant si ça se passe bien et que je me plais dans ce club, je renouvel- lerai mon contrat et j’y reste- rai jusqu’à la fin de ma carrière. En outre, je ne me sens pas étranger dans l’équipe, du moment que je connais tous les joueurs, l’en- traîneur Ighil et le président Medouar. Je le dis et je le

Abdeslam : «Le recrutement d’Achiou est un acquis pour l’équipe»

Au sujet du recrutement d’Achiou, le milieu de terrain Ab- deslam, son ex-coéquipier en sélection, dira : «Le niveau régu- lier que montre Achiou lui permet d’être parmi les atouts recrutés par le président du club. Nous lui souhaitons la bienve- nue parmi nous et lui souhaitons beaucoup de réussite.»

Hamidi : «Qu’il soit le bienvenu parmi nous»

De son côté, son ex-camarade à l’USMA, Cheikh Hamidi, dira : «En vérité, je n’étais pas au courant du recrutement d’Achiou, c’est Aouamri qui vient de me l’apprendre. Je suis très content et je lui souhaite la bienvenue parmi nous. J’espère qu’on réussira ensemble avec l’ASO.»

M. B.

Le match contre Chéraga n’a pas eu lieu

L’équipe n’a pas joué le match qui était prévu face à Chéraga, la veille de son dé- part au Maroc. Et pour cause, les résultats des exa- mens médicaux que les joueurs ont passés n’ont pas encore été réceptionnés. Les joueurs ont dû attendre longtemps. Ighil a donc dé- cidé d’annuler ledit match. La direction a tout de suite prévenu les dirigeants de la formation de Chéraga tout en s’excusant.

L’équipe a rejoint l’aéroport à 09h00

La délégation de l’ASO a rejoint l’aéroport d’Alger à 09h00. Le chef de délégation

ainsi que le secrétaire de l’équipe, M. Wahab, se sont occupés de toutes les dé- marches administratives pour faciliter le départ de l’équipe.

Les frais du stage pris en charge par l’APC

C’est l’APC de Chlef qui s’est chargée de payer tous les frais occasionnés par le stage au Maroc. Ce qui constitue un apport financier considé- rable. L’initiative du prési- dent de l’APC, M. Karim Dziri, a été fort appréciée par la direction de l’équipe. D’ail- leurs, le maire de Chlef a toujours été derrière l’équipe, surtout la saison dernière qui a vu le club sacré champion d’Algérie.

Ahmed Feknous

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

15

L’inquiétude gagne du terrain

L’entraîneur en chef du Chabab, Solinas, n’est pas pour autant rassuré quant à sa situation malgré son engagement avec le club et ce, depuis l’entame de la préparation. Le techni- cien italien n’a pas attendu qu’il perçoive une avance pour débuter son programme, en donnant sa parole à ses interlocuteurs lors des négociations. Pour lui, l’émargement de contrat n’est qu’une simple formalité, mais ne voyant rien venir, Solinas commence sérieu- sement à s’inquiéter car ne trouvant per- sonne à qui parler. La direction, en revanche, affirme que Solinas a été approché par les di- rigeants récemment en promettant de lui faire signer son contrat. En prenant contact avec le coach, ce dernier avec étonnement dira : «Jusqu’à présent, je ne sais plus com- ment réagir face à cette situation qui com- mence vraiment à m’inquiéter. Je ne sais pour quelle raison la signature de mon contrat ne s’est pas encore faite. Peut-être que les diri- geants attendent la désignation d’un président, pour enfin étudier ma situation. Me concer- nant, je voudrais que mon cas mérite une at- tention particulière. En prenant mes nouvelles fonctions à la barre technique, sans exigence aucune, n’est pas une preuve de ma bonne foi ?» Le professionnalisme du technicien italien n’est plus à prouver, préparant le groupe avec tout le sérieux qu’on lui connaît et les résul- tats de son travail ne se sont pas fait attendre : «Je suis très content du travail effectué du- rant les deux semaines de préparation, les joueurs s’entraînent et se donnent à fond. Il y a de la volonté et de l’abnégation qui caractéri- sent le comportement de tous les joueurs, et cela est d’autant plus encourageant. On com- mence, par ailleurs, à retrouver un peu le rythme de la compétition en programmant des rencontres amicales qui nous permettraient d’entamer le championnat dans des conditions idéales.» L’équipe a disputé deux matchs ami- caux avec des satisfactions que l’entraîneur a pu noter : «On a pu relever toutefois une amé- lioration sur le plan tactique, car les joueurs ont tactiquement été disciplinés et s’appli- quent. On doit encore s’améliorer dans ce re- gistre, on est contraints de travailler davantage durant les entraînements pour pouvoir attein- dre le niveau compétitif. Au vu des efforts fournis par les joueurs et l’assiduité qui les ac- compagne, cela me rend optimiste pour la suite.» Concernant certains éléments qui ont émergé, l’entraîneur Solinas a été charmé par la prestation de plusieurs joueurs : «Je suis content de la prestation de mes joueurs durant les deux rencontres amicales, particulièrement Kherbache. C’est un élément prometteur qui possède une qualité très importante dans le football moderne, à savoir la vitesse. Il doit savoir toutefois comment l’utiliser et persévé- rer pour progresser et parfaire cette qualité.» Evoquant le volet recrutement, le techni- cien transalpin n’est pas au courant des tractations em- menées par les dirigeants : «Je ne suis pas associé au recrute- ment alors que je devrai être consulté pour donner mon avis technique. Ce que je sais en revanche, c’est que le Cha- bab devrait finaliser avec Dine Cherif que nous avons décidé de garder, mais pour le poste de latéral droit. Je ne vois pas pourquoi on tergiverse et on hésite à trouver une doublure à Mammeri. D’ailleurs, après la blessure de l’unique arrière droit de métier, le groupe se trouve amoindri à un jour de la date butoir des transferts. Pour ma part, je ne peux exiger d’un joueur polyvalent qui n’a pas les mêmes caractéristiques d’avoir un rendement égal. D’ailleurs pour être plus performants, les suppléants dans ce poste ne sont guère contents et voudraient par conséquent retrou- ver leurs postes de prédilection pour mieux s’affirmer et montrer leurs talents respectifs. Le championnat n’est pas loin et le Chabab cherche désespéramment un latéral de métier.» Djamel Abed

désespéramment un latéral de métier.» Djamel Abed Coup neuf CRB Aouameur s’engage pour deux saisons «Je

Coup neuf CRB

Aouameur s’engage pour deux saisons

«Je suis dans un grand club»

L e Chabab de Be-

louizdad tient

enfin son latéral

droit en optant

pour l’ancien

défenseur de l’USMH, Abdel- malek Aouameur. Le joueur, qui a quitté la formation har- rachie qui ne l’a pas estimé à sa juste valeur de même que ses ex-coéquipiers Gherbi et Djeghbala qui, eux, ont rejoint respectivement le MCEE et le MCA, était convoité par l’USMB et le MCS, mais le CSC était sa destination finale avant que le CRB ne se mani- feste et lui propose de porter les couleurs du Chabab. Contacté par nos soins après

la signature du contrat, Aoua- meur affirme : «Effectivement, je viens de signer au profit du Chabab pour les deux pro- chaines saisons et je suis satis- fait de mon choix. Je me permets de remercier les diri- geants de l’USMB, du MCS et du CSC pour leur intérêt, mais le choix porté sur le Chabab obéit à plusieurs paramètres. Au Chabab, je ne risque pas de me dépayser car par la pré- sence de plusieurs ex-coéqui- piers me permettra toutefois de pouvoir m’intégrer rapidement dans le groupe. Je suis certain que le CRB m’offrira l’opportu- nité de gravir d’autres échelons dans ma carrière. Je promets à

ceux qui m’ont fait confiance d’être à la hauteur de la confiance placée en moi. Après avoir scellé mon avenir, je ren- tre chez moi pour récupérer mes affaires et entamer les en- traînements avec le groupe en principe demain (entretien réalisé jeudi). Le Chabab pos- sède un groupe de qualité et le fait que la direction ait réussi à maintenir les meilleurs élé- ments indique bien que le club ne se contentera pas de jouer les seconds rôles. Mon objectif est de réussir pleinement ma saison avec le CRB, et de pou- voir apporter le plus pour le- quel on m’a recruté.» Djamel A.

le plus pour le- quel on m’a recruté.» Djamel A. Mammeri : «J’ai évité des complications

Mammeri : «J’ai évité des complications certaines»

Ayant subi une opération chirurgicale avec suc- cès d’ailleurs, le latéral droit Karim Mammeri a préféré passer sur le billard et en finir avec la blessure en ratant une partie de la préparation et éviter le risque de rechuter en pleine saison. Sage décision du joueur, car en décidant de se faire opérer, il a évité d’autres complications parce que le ménisque n’était pas uniquement la cause des douleurs. Mammeri a cependant payé les frais de la négligence et de l’absence durant les entraînements d’un staff médical.

Comment vous sentez-vous après l’intervention ? Ça va mieux. Concernant l’opé- ration, le médecin traitant m’a as- suré que j’entamerai la rééducation dans deux semaines. Si tout va pour le mieux, je reprendrai les entraînements progressivement dans un mois. Cette blessure est mal tombée, n’est-ce pas ? Contrairement à ce que tout le monde pense, je crois que cette blessure quoique embarrassante ne saurait mieux tomber. Il est im- portant pour moi de rater une par- tie de la préparation que de subir les éventuelles blessures durant la saison. D’ailleurs, j’avais une autre alternative qui consistait à éviter le bloc opératoire et me consacrer à la rééducation. Le risque était tel- lement grand que j’ai écarté cette piste, en décidant de me faire opé- rer. Mais cette blessure obligera le staff technique à chercher d’autres latéraux droits pour vous remplacer, un commentaire ?

La direction devra chercher un seul latéral, comme il était convenu. Mon absence ne sera pas aussi longue, et je compte re- venir à la compétition dans un mois. Qui voyez-vous parmi vos coéquipiers vous suppléer ? Je crois que Abdat et Herida pourraient aisément accomplir cette tâche, Abdat particulière- ment. Il a souvent été aligné dans ce poste la saison précédente, et je suis sûr qu’il ne décevra pas en occupant de nouveau le flanc droit. Apparemment, vous gardez le moral Effectivement, le moral n’a pas été atteint et j’en suis content. Per- mettez-moi de remer- cier tous mes coéquipiers et les sup- porters qui se sont dé- placés à la clinique pour s’enquérir de mon état, et cela m’a énormément réconforté. Entretien réalisé par Djamel A.

Dine Cherif n’a pas signé

Contrairement à Aouameur, l’international ghanéen n’a pas trouvé un terrain d’entente avec les dirigeants du Cha- bab. En effet, les négociations n’ont pas abouti car Dine Cherif aurait exigé une revalorisation de son ancien salaire qui avoisinait 8 000 euros mensuellement et une durée de contrat de deux saisons. Les dirigeants du club, en re- vanche, lui ont proposé un contrat de trois saisons assorti d’une mensualité que le joueur a repoussé : «Je suis désolé pour le Chabab et ses supporters, car je voulais vraiment dé- fendre les couleurs de ce club. L’offre proposée par la direc- tion ne pourrait me satisfaire. C’est pourquoi j’ai décidé de rompre les tractations pour rentrer chez moi à mon grand regret. Je compte regagner le Ghana ce samedi.»

mon grand regret. Je compte regagner le Ghana ce samedi.» Anane, Benaldjia et Bourekba parmi le
mon grand regret. Je compte regagner le Ghana ce samedi.» Anane, Benaldjia et Bourekba parmi le

Anane, Benaldjia et Bourekba parmi le groupe

L’infirmerie commence à se dés- emplir après que les trois éléments Anane, Benaldjia et Bourekba ont re- joint le groupe au grand bonheur du staff technique. A l’exception du jeune Anane, blessé aux adducteurs, les deux autres sont restés longtemps loin des terrains suite aux opérations chirurgicales. Leur retour à la com- pétition est très attendu.

Slimani rejoint l’infirmerie

Le centre avant du Chabab, Islam Slimani, s’est blessé en prenant part à la séance d’entraî- nement de mercredi passé. On ne connaît pas encore la nature de la blessure, mais le joueur ne pourra reprendre les entraîne- ments qu’avant qu’il ne se fasse ausculter par un médecin. La bles- sure serait la conséquence de la forte charge de travail en cette pé- riode de préparation.

16

1 6 N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup de tonnerre USMH Jusqu’à hier à 16

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

Coup de tonnerre USMH

Jusqu’à hier à 16 h, il n’avait pas encore signé

Hanitser-USMH le divorce

h, il n’avait pas encore signé Hanitser-USMH le divorce O n vient d'appen- dre d'une source

O n vient d'appen- dre d'une source sûre que Hanitser pourrait ne pas faire partie de

l'effectif harrachi cette saison. En tout cas jusqu’à hier à 16 h, le joueur n’avait encore trouvé un compromis avec la direc- tion du club. Mais comme la Ligue nationale a décidé de prolonger de quelques heures la fermeture de ses portes (23 heures), il y a toujours la pos- sibilité de voir les dirigeants de l’USMH et Hanitser trouver un accord qui permet au joueur de rempiler. Donc sauf retournement de situation de dernièrement minutes, il ne sera pas Harrachi cette saison.

Selon nos sources, les négocia- tions butaient sur un problème financier. Les responsables de l'USMH, avec l'accord du staff technique, auraient décidé de mettre un terme aux négocia- tions avec ce joueur qui, selon toute vraisemblance, a refusé de renouveler soin contrat pour la somme de 300 mil- lions qui lui a été proposée par les dirigeants de l'USMH. D'aucuns à El Harrach, et en- core moins dans le milieu sportif, n'arrivent à élucider ce qu'il convient d'appeler «l'af- faire Hanitser» tant il y a beau- coup de zones d'ombre et où seul le joueur en est victime. En fait, pour en savoir plus sur cette affaire, où chacun pré-

tend avoir raison et s'érige en défenseur de sa propre per- sonne en rejetant la responsa- bilité sur l'autre, on a tenté de joindre le concerné mais toutes nos tentatives sont res- tées vaines. Sûrement préoc- cupé par son avenir sportif, Hanitser n’a pas décroché son téléphone.

Un ultime rendez- vous raté

Finalement, c’est aux envi- rons de 16 h que nous avons pu joindre Hanitser. Interrogé sur les raisons de ses tergiver- sations, l’attaquant harrachi nous dira : «Si je n’ai pas signé jusqu’à maintenant ce n’est sû- rement pas de ma faute. Je m’entraîne depuis plusieurs

jours avec le groupe. Alors que tous les joueurs ont été appelés pour négocier ou renouveler leur contrat, je suis le seul à n’avoir pas été appelé par le président. Hier, je me suis dé- placé au CATI pour m’entraî- ner et j’ai rencontré le président. Il m’a demandé les raisons de mes tergiversations. Franchement, j’étais surpris par la question de monsieur Laïb parce que cela sous-en- tend que c’était moi le fautif. Quand je lui ai répondu que j’attendais à être invité à négo- cié», finalement cet ultime rendez vous entre les deux parties était raté.

N. R.

Un effectif multicolore

L'effectif de l'USMH, cette saison, se pré- sente sous plusieurs couleurs, avec des joueurs venant de différentes wilayas et des quatre coins du pays. Il y en a même ceux qui viennent de la communauté algérienne en Eu- rope. Même si ce n'est pas le cas dans les au- tres clubs, c'est la région de l’Ouest qui est la plus représentée avec pas moins d'une dizaine d'éléments. On citera, entre autres, Doukha, Kahouadji, Borsi, Legraâ, Ziane Cherif, Demou, Gariche, Saha, Benyettou, Layati, Griche. Le Centre est également représenté par pas moins de cinq éléments, à savoir Li- mane, Touahri, Benayache, Chibane, Bouka- cem. Par ailleurs, avec un seul élément, Belkheloua, la région de l’Est reste la moins représentée. Pour le Sud, ils sont trois élé- ments à y figurer. Djarbou, le milieu offensif qui vient de l’USB. On citera également Benaï. Quant à Hendou et Yachir, ils sont des émi- grés. Le premier est un Algéro-Ukrainien. L’autre est Franco-Algérien.

Dix joueurs ont moins de 21 ans

Bechouche :

«Le rajeunissement de l’effectif relancera la concurrence»

A la lecture de la liste des éléments compo- sant l’effectif de l’USMH cette saison constate que pas moins de dix joueurs ont 21 ans et moins. Ces joueurs ont pour noms Djarbou, Belkheloua, Borsi, Tatem, Soltani, Bounedjah, Kella, Limane, Benayache. Pour Nacer Be- chouche, membre du staff technique, le rajeu- nissement de l’effectif devrait créer une plus grande concurrence que ce soit en attaque, en défense ou au milieu : «Le lancement de cer- tains jeunes issus du réservoir et d’autres nou- veaux, venus de divers horizons, est une très bonne chose pour l'équipe. Il y a des éléments qui sont certes perfectibles, mais qui possèdent des capacités pour être des concurrents de taille pour les éléments habituellement titulaires. Ces jeunes ont laissé apparaître des qualités cer- taines que nous avons d'ailleurs remarqué chez eux lors des différentes rencontres amicales. Avec une plus grande volonté et de sérieux dans le travail, ils devraient non seulement pouvoir s'accrocher mais aussi apporter un plus à l'équipe.»

Saha : «Nous sommes douze nouveaux et nous nous entendons très bien»

L’effectif de l’USMH saison 2011-2012

Liste des nouvelles recrues

Boukacem Khaled (USMB), gardiens de but, né en

1986

Belkheloua (USMA Beïda), arrière droit né, en

1990

Messaoudi (USB), arrière droit, né en 1989 Kahouadji (Bethioua), arrière gauche, né en 1988 Borsi (Frenda), arrière central, né en 1990 Ziane Cherif (O Médéa), arrière central, né en 1984

Gariche (SAM), milieu récupérateur, né en 1989 Saha (Remchi), milieu offensif, né 1989 Benyettou (SAM), attaquant, né en 1989 Aïssaoui (MCO), milieu offensif, né en 1986 Djarbou (USB), milieu offensif, né en 1990 Chibane (RCK), attaquant, né en 1988

Nouvelles recrutées en U21 Bounedjah (RCGO), attaquant, né en 1992 Tatem (USMA), milieu défensif, né en 1991 Soltani (JSMT), milieu offensif, né en 1992 Kella (OM Arzew), milieu défensif, né en 1991

Liste des joueurs maintenus Doukha Azeddine né en 1987 Limane Houssam né en 1990 Legrâa Mohamed né en 1986 Layati Amar né en 1985 Griche Adlène né en 1979 Demou Abdelghani né en 1989 Hendou Karim né en 1986 Yachir Samy né en 1985 Touahri Amine né en 1989 Benayache Zohir né en 1990

beaucoup de vous en at- taque. Que pourriez-vous apporter au club ? Pour l'instant, je
beaucoup de vous en at-
taque. Que pourriez-vous
apporter au club ?
Pour l'instant, je ne peux
rien promettre. Je dois tout
d'abord dire que je ne suis
pas encore à 100 % de mes
moyens. Mais je suis décidé
à faire de mon mieux pour
être à la hauteur de la
confiance placée en moi par
l'entraîneur et les dirigeants
harrachis.
Pourquoi votre choix s'est
porté sur l'USMH et pas
une autre équipe ?
Vous savez, j'avais une
grande ambition de jouer
dans un club de Ligue 1. Ce
qui est le cas d'ailleurs pour
tout joueur évoluant en divi-
sion inférieure. L'ambition
de gravir les échelons est
quelque chose de normal
chez tout être humain. Si j'ai
choisi l'USMH, c'est parce
qu'il s'agit d’un club de l’élite
et qui donne l'occasion à des
joueurs venant
d’en bas de jouer
parmi les
grosses cylin-
drées du
championnat
d'Algérie.
Vous avez été
remarquable lors
des rencontres
amicales. Du
moins, c'est l'avis de
tous ceux qui vous
ont vu jouer. Qu'est-ce
que cela vous fait ?
C'est très encourageant
pour un joueur de savoir
que ses prestations sont
bonnes. Par rapport à cela,
j'ai déjà une grande envie
de travailler pour progres-
ser davantage et gagner dé-
finitivement la confiance
de tous les Harrachis.
Entretien réalisé par
Nacer-Eddine Ratni

Tout d'abord, donnez- nous de vos nouvelles de- puis que vous avez rejoint l'USMH ? Elles sont excellentes, que ce soit sur le plan physique ou moral. La préparation se passe très bien. Je travaille d'arrache-pied pour retrou- ver au plus vite ma forme optimale. L'ambiance est ex- cellente au sein de l'effectif. Ce qui a facilité mon inté- gration dans ma nouvelle équipe. Cette saison, l'effectif est composé de joueurs ve- nant de toutes les régions, l'entente entre eux pren- dra un certain temps… Nous, les nouvelles re- crues, sommes une dou- zaine, mais il y a une parfaite entente entre tout le monde, que ce soit sur le ter- rain, pendant les entraîne- ments ou en dehors. A El Harrach, on attend

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup franc MCO 1 7 Djebbari : «Une fois le

Coup franc MCO

17

Djebbari : «Une fois le capital ouvert, je serai

l’actionneur majoritaire de la SSPA/MCO»

A près son élection à la tête du CSA/MCO, Djebbari Youcef at- tend désormais avec impatience l’ouver-

ture du capital de la SSPA/MCO. Djebbari, qui ne comprend pas pourquoi les responsables de la so- ciété sportive par actions tardent à ouvrir le capital de la société, nous a déclaré être prêt à injecter de l’ar- gent dans la SSPA/MCO et à deve- nir son actionneur majoritaire : «Je ne comprends absolument pas pourquoi les responsables de la SSPA/MCO tardent à ouvrir le ca- pital de la société. Ce n’est pas nor- mal. En principe, le capital doit être ouvert afin de permettre à tous ceux qui peuvent acheter des ac- tions d’injecter de l’argent dans la société. Je connais beaucoup de per- sonnes qui n’attendent que l’ouver- ture du capital pour devenir des actionnaires dans la SSPA/MCO. Ouvrons le capital et laissons ceux qui ont de l’argent contribuer au bon fonctionnement de la société de notre club», dira Djebbari et d’ajouter : «Moi, ce qui m’intéresse

est l’intérêt du club. Ce n’est pas normal que les biens du Mouloudia soient évalués dans la société à 3 millions de dinars. Une fois le capi- tal de la société sportive du Mou- loudia d’Oran ouvert, on évaluera à nouveaux les biens du club pour que le Mouloudia d’Oran soit l’ac- tionnaire majoritaire dans la so- ciété. Personnellement, je contribuerai aussi dans le bon fonc- tionnement de la société en injec- tant beaucoup d’argent. Je peux vous dire qu’en tan que personne physique l’un de ses actionnaires majoritaires.» Djebbari s’est mon- tré serein par rapport à l’ouverture du capital de la SSPA/MCO dans les tout prochains jours. Il nous

dira à ce sujet : «J’ai reçu des garan- tis pour que le capital de la SSPA/MCO soit ouvert dans les tout prochains jours. En principe, il sera ouvert dans moins de deux se- maines. D’ailleurs, je me suis rendu récemment chez le notaire du club, en l’occurrence M. Diabi, en pré- sence d’un représentant de la DJSL et nous avons longuement discuté de la SSPA/MCO.» Mais que compte faire Djebbari si jamais l’ouverture du capital de la société tarde à se concrétiser ? «Si tel est le cas, il existe une procédure légale qui consiste à augmenter le capital de la société par les biens du club. Que les choses soient claires, je ferai tout ce que est en mon possible pour défendre les intérêts du Mouloudia d’Oran.»

«Mehiaoui a manqué de considération au Mouloudia d’Oran»

Concernant la situation actuelle du club, Djebbari affirme ne pas cautionner le recrutement qui a été fait jusqu’à présent par les res- ponsables du club : «Que les choses soient claires, je ne cautionne pas du tout le recrutement qui a été fait jusqu’à présent par la direction du club. Ceux qui ont mené cette opé- ration recrutement doivent assumer leur responsabilité», dira d’emblée Djebbari avant d’enchaîner : «J’ai gagné à la tête du Mouloudia deux titres de championnat en 1992 et en 1993. Par expérience, je peux vous assurer que pour gagner des titres pareils, il faut avoir les meilleurs joueurs de la région de l’Ouest. A cette époque-là, j’ai réussi à garder les meilleurs éléments du Moulou- dia tels que Cherif El Ouazzani, Tasfaout, Belatoui. Par exemple, j’ai tout fait pour récupérer Mecheri qui est allé joué eu MCA. Idem avec Cherif El Ouazzani qui été

parti tenter une expérience en Tur- quie. Aujourd’hui, ce sont les joueurs de la région de l’Ouest qui font les beaux jours des autres clubs de la Ligue 1 tels que Boualem, Bouazza et Hamia. Moi, je me pose la question suivante : qu’est-ce que les actuels dirigeants du club ont fait pour faire venir ces joueurs joueur au Mouloudia d’Oran ?» Djebbari estime également que Mehiaoui aurai dû jeter l’éponge juste après la fin de la saison der- nière : «Puisque Mehiaoui a décidé de jeter l’éponge, je pense qu’il au- rait été préférable pour l’intérêt du club de le faire juste après la fin du précédent exercice sportif. En dé- missionnant à quelques jours seule- ment du début du championnat, je pense que Mahiaoui a manqué de considération au Mouloudia d’Oran.»

«Moi manipuler les supporters pour insulter les dirigeants ? Du n’importe quoi !»

Le président du CSA/MCO a tenu à démentir formellement les accusations dont il fait l’objet ces derniers temps et qui consistent à dire qu’il est responsable de la montée en créneau des supporters contre les actuels dirigeants du Mouloudia d’Oran : «Moi manipu- ler les supporters pour insulter les dirigeants ? Du n’importe quoi ! Mon éducation ne me permet pas de me rabaisser à ce niveau. Et puis à ma connaissance, les supporters insultaient ces dirigeants depuis la saison dernière, bien avant mon élection à la tête du CSA/MCO.» Djebbari a tenu à lancer un appel aux supporters du Mouloudia pour s’unir autour de leur club :

«Je demande à tous les fans du Mouloudia de s’unir autour de leur club. Le MCO traverse des mo-

ments difficiles et il a besoin de l’aide de tous ses enfants pour réali- ser
ments difficiles et il a besoin de
l’aide de tous ses enfants pour réali-
ser un bon parcours en champion-
nat inch’Allah.»
«Il n’existe aucun
problème entre Baba
et moi»
Dans le même temps, Djebbari a
démenti les rumeurs qui évoquent
ses conflits avec Baba. Pour Djeb-
bari, il n’existe aucun problème
entre lui et l’actuel bailleur de
fonds du Mouloudia d’Oran :
«Faux, il n’existe aucun problème
entre Baba et moi. D’ailleurs, je suis
le seul de ses amis qui l’appelle par
son vrai prénom Mohamed et non
pas Baba. Je dois saluer son geste
car on ne sait pas ce qui aurait pu
arriver au Mouloudia si Baba
n’était pas intervenu en payant cer-
tains joueurs. Baba a toujours aimé
le Mouloudia. D’ailleurs, il nous
avait déjà aidé par le passé lorsque
j’ai été à la tête du club.»
Riad O.

Mansour Hadj «En Tunisie pour mettre en place notre stratégie de jeu»

Les Mouloudéens ont entamé de- puis hier leur stage de préparation d’avant-saison qui aura lieu en Tu- nisie. Après environ trois semaines de travail à Oran, les coéquipiers de Fellah entameront les choses sé- rieuses dès aujourd’hui en Tunisie. D’aucuns estiment que ce stage est arrivé au bon moment pour les Oranais qui seront appelés à mettre les bouchées doubles durant ce stage de préparation afin d’être prêts pour la reprise du championnat prévu dans un peu plus d’un mois. L’entraîneur palestinien, Mansour Hadj a déjà tracé les objectifs de ce stage : «Nous avions déjà travaillé pendant plusieurs jours à Oran. Maintenant, nous allons profiter au maximum de ce stage de prépara- tion pour augmenter le charge de travail et préparer dans les meil- leures conditions possible la reprise du championnat prévu le 9 septem- bre», dira le premier responsables de la barre technique du Mouloudia

Mouloudéens et Asémistes dans le même avion Finalement, les deux délégations du MCO et de
Mouloudéens et Asémistes
dans le même avion
Finalement, les deux délégations du MCO et de l’ASMO ont rallié hier la
Tunisie dans le même avion de la compagnie aérienne Air Algérie. Pourtant,
d’Oran et d’ajouter : «Nous avons
deux objectifs à atteindre durant ce
stage de la Tunisie. Primo, travailler
le volet physique des joueurs. Se-
cundo, mettre en place la stratégie
offensive et défensive que nous al-
lons élaborer en championnat.
Nous devrons travailler dur afin
d’être au top d’ici la reprise du
championnat.»
Les dates des matchs
amicaux fixées
Les Diables rouges d’Oran dispu-
teront, durant le stage de la Tunisie,
trois rencontres amicales. Si les di-
rigeants du club préfèrent attein-
dre arriver en Tunisie pour
choisir les sparring-partnaires
de leur team, l’entraîneur
les Asémistes devaient s’y rendre à bord d’un avion de la compagnie
aérienne Tunis Air en début d’après-midi. Mais une fois à l’aéroport Houari-
Boumediène, les Asémistes ont appris que les responsables
de l’agence qui s’est occupée de leur
déplacement en Tunisie leur a réservé tout
Maghfour
refuse de se
déplacer en Tunisie
comme le Mouloudia d’Oran chez Air
Algérie. Les gars de M’dina J’dida et
d’El Hamri se sont donc déplacés en
Tunisie au bord du même avion.
Si El Bahari, Ouamane et l’entraîneur des
gardiens de but rejoindront le groupe moulou-
déen
aujourd’hui, l’entraîneur adjoint, Maghfour
Pas de biquotidien
durant le stage
L’entraîneur du Mouloudia
d’Oran, Mansour Hadj, a déjà éla-
boré le plan de préparation de
l’équipe durant le stage de Tunisie.
Durant ces dix jours, les coéqui-
piers de Sebbah se contenteront
d’une seule séance d’entraînement
par jour. Le technicien palestinien a
décidé de ne pas programmer du
biquotidien à ses joueurs. Les Ham-
raoua s’entraîneront chaque soir à
partir de 23h.
Mansour Hadj a déjà fixé
les dates des ces trois
matchs amicaux. Le pre-
mier match amical du
Mouloudia d’Oran devra
avoir lieu ce dimanche.
Les deux autres rencon-
tres auront lieu le 24 et le
27 de ce mois. Tout porte à
croire que les Mouloudéens
joueront contre les équipes
des Ligues 1 et 2 qui se prépa-
rent actuellement en Tunisie,
Ferhat, a refusé de prendre part à ce stage de prépa-
ration. Selon les informations en notre possession,
Maghfour a pris cette décision en raison de la non-
régularisation de sa situation financière. Notre
source ajoute que les responsables du Mouloudia
avaient refusé de verser de l’argent à Maghfour.
Une info démentie par les responsables du
Mouloudia qui expliquent que Maghfour
ne leur avait jamais demandé quoi que
ce soit.
El Bahari,
Ouamane et
l’entraîneur des
gardiens
aujourd’hui
en Tunisie
Alors que leurs coéquipiers se
sont rendus hier en Tunisie pour
prendre part au stage de
préparation d’avant-saison,
l’attaquant El Bahari, le portier,
telles que l’ES Sétif, la JSM Béjaïa et
l’USM Blida.
R. O.
Hamidi
et Ouasti
rejoignent l’ASMO
Ouamane et l’entraîneur des gardiens
de but, Mahi, rejoindront l’équipe
aujourd’hui. Selon nos informations, c’est
un problème de passeport qui les a
empêchés de faire le déplacement
avec le groupe.
A quelques heures de la clôture du
marché des transferts, la direction de
l’ASMO s’est offert les services de deux ex-
joueurs du MCO. Il s’agit de Hamidi Samir
et Ouasti Zoubir. En effet, ces deux joueurs
se sont engagés avec la formation de
M’dina J’dida pour durée d’une année.
Leur arrivée apportera à coup sûr
un plus à l’arrière-garde
asémiste.
Mansour Hadj n’a
pas décroché
son visa
Contrairement aux autres
membres de la délégation du
Mouloudia d’Oran, l’entraîneur,
Mansour Hadj, n’a pas déroché son
visa pour la Tunisie. Le Palestinien
n’a pas compris les raisons de ce
refus.

La direction doit régler 3 milliards de centimes de dettes

Le recrutement en attente

Jour après jour, les problèmes se multiplient pour les dirigeants du Mouloudia d’Oran. Hier, et quelques heures avant le départ de l’équipe en Tunisie pour effectuer son stage de préparation, la direction du Moulou- dia a eu la mauvaise nouvelle d’apprendre qu’elle est dans l’obligation de payer les dettes d’anciens joueurs du club. Ces dettes, qui datent de plus de 5 ans, sont estimées à environ 3 milliards de centimes. Les responsables du Mouloudia d’Oran seront dans l’obligation de les payer sous peine de ne voir aucun de ses nouvelles recrues qualifié pour le prochain exercice sportif. Hier, le P-DG de la SSPA/MCO, Larbi Abdelilah, s’est rendu à Alger pour rencontrer le président de la Ligue professionnel de football, Mahfoud Kerbadj, afin de trouver avec lui une solution concernant ce problème.

18

1 8 N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup d’œil Ligue 1 CSC Hadjadj « Les

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

Coup d’œil Ligue 1

CSC

Hadjadj

«Les Sanafir croient beaucoup en nous»

Une analyse sur le match de préparation d’Aïn Fakroun ?

Ce fut un bon galop d’en- traînement devant un adver- saire très en jambes et qui en voulait terriblement. Pour notre première rencontre, il est normal de constater encore assez de déchets à différents niveaux. De plus, il va falloir retrouver nos automatismes.

Il y avait cependant de bonnes choses…

Normal, car dans l’effectif, il y a des éléments aux qualités certaines et c’est légitime qu’ils donnaient à l’équipe plus de consistance. Cependant, c’est le volet cohésion qui fait défaut et les correctifs ne peuvent venir qu’avec les répétitions.

Un mot sur votre production personnelle ?

J’ai essayé de donner le meilleur de moi-même au mi- lieu du terrain. Il y a encore des automatismes à acquérir entre éléments travaillant côte à côte, pour que je puisse aller dans le bon sens. Mais je crois que face à un adversaire mieux préparé, on a réussi à nous sur- passer pour un match particu- lier pour tous, y compris l’entraîneur.

En parlant du comparti- ment du milieu, il y a de quoi se poser des ques- tions avec la présence de pas moins de neuf joueurs…

Il faut admettre que c’est mieux d’avoir beaucoup de so-

lutions de rechange que de ne rien avoir en matière de dou- blure. Même avec de la qualité dans ce domaine, c’est l’équipe qui pourrait être gagnante dans une compétition longue et difficile. Le coach est en droit de faire appel aux meil- leurs et aussi d’utiliser des élé- ments dans d’autres postes ou fonctions sur l’aire de jeu.

On parle déjà de la proba- bilité de voir Yacef absent pour longtemps…

Si cela venait à se confirmer, il faut reconnaître que c’est un coup dur tant pour lui que pour le groupe. C’est un élé- ment sur qui on comptait beaucoup, car balle au pied il peut faire ce qu’il veut. Je suis très déçu par ce qui lui arrive, et souhaite de tout cœur qu’il puisse être en mesure de reve- nir dans l’urgence.

Comment se passe la pré- paration pendant le carême ?

Beaucoup mieux qu’aux premiers jours. Mais c’est tou- jours difficile d’aspirer à faire trop d’efforts sans pouvoir ré- cupérer, tant sur le plan ali- mentaire que sommeil et autre. C’est assez spécifique, mais disons que nous nous sommes adaptés à cette parti- cularité d’ensemble. Et puis, c’est commun à toutes les for- mations, donc ce n’est point pénalisant, sauf qu’on risque de mettre un peu plus de temps à entrer dans la vraie compétition.

On parle déjà d’une grosse

équipe pour la saison… Vous savez, les Sanafir ont la particularité de croire que leur
équipe pour
la saison…
Vous savez, les Sanafir
ont la particularité
de croire que leur
équipe est capa-
ble de tout réus-
sir, tellement ils
l’a portent dans
leurs cœurs. Imagi-
nez un premier match
amical devant un pension-
naire de Régionale, et
vous trouvez 50 000 spec-
tateurs qui attendent.
Aucun club d’Algérie ne
peut se targuer de faire
cela. Mais j’espère qu’ils
ne vont pas tomber dans
l’excès, car en Ligue 1 il
existe d’autres paramè-
tres difficiles à gérer. Il
ne faudrait pas placer la
barre trop haut. Rester
ambitieux oui, je l’ac-
cepte.
On jouait à peine le quart de
jeu dans la rencontre amicale
face au CRB Aïn Fakroun,
que l’attaquant clubiste
Yacef ne se fasse tacler sè-
chement par un défenseur
adverse. Le joueur clu-
biste hurle et reste au sol.
L’intervention du soi-
gneur Tchalabi a été ra-
pide et significative, car il
demanda rapidement le
remplacement de Yacef.
Ce fut chose faite par
Ghodbane. Le même
soigneur nous a in-
formé sur place que ce
n’était pas assez grave,
mais qu’il fallait des ra-
diographies dès le len-
demain. Et
malheureusement
pour le joueur, il sem-
blerait que le coup
reçu au niveau du ten-
don serait très sérieux
et devrait le pousser à
un repos dépassant
les trois mois. Une
information qui
a fait réagir
les sup-
C’est à vous le mot de
la fin…
Mon souhait serait de
voir vibrer le stade Ham-
laoui à chacune de nos
sorties, mais sans pour au-
tant vouloir fixer des ob-
jectifs trop précis. Faire de
notre mieux pour avoir le
respect de tous, est une
obligation. Et puis il y a
eu des efforts consé-
quents en matière
de recrutement, il
va donc falloir jus-
tifier pareille initia-
tive.
Entretien Réalisé par
Tahar Aggoune
porters
clubistes, qui sa-
vent qu’ils doivent se passer
de leur meilleur atout au niveau
du compartiment offensif. Yacef
était déjà très en jambes en ce début
de préparation, et doit prendre son mal
en patience pour revenir au plus vite.
Dommage, car il prévoyait de faire de son
mieux avec ce retour à l’élite. Dans ce cadre,
les efforts des dirigeants se sont vite orien-
tés vers le recrutement d’un autre atta-
quant de métier.
Bouguera Fouad pourrait
être Clubiste

Les dirigeants avaient clairement affiché leur

Fin de saison pour Yacef ?

intention de renforcer le compartiment offensif, par l’apport d’un attaquant de métier. Deux choses viennent encore confirmer cette thèse, le constat fait par l’entraîneur José Dutra après le match amical et aussi la blessure sérieuse d’un des meilleurs attaquants, en l’occurrence Yacef. De source très au fait des affaires du club, les contacts entrepris en direction de l’international Bouguera Fouad qui pour l’heure se trouve en Hongrie seraient assez avancés. On parle même de l’arrivée éminente de cet attaquant, afin de fi- naliser dans l’urgence. On en saura davantage dans les heures qui suivent.

Ydiou libéré et choisit le MOC

Le jeune défenseur Ydiou, qui avait de grandes chances d’être maintenu dans l’actuel ef- fectif, s’est vu notifier son départ juste au lende- main de la rencontre amicale devant Aïn Fakroun. Le joueur qui a très mal pris la chose, car il sait parfaitement qu’il a sa place dans l’ac- tuel effectif, s’est rabattu sur le club voisin du Mouloudia de Constantine. On laisse entendre que les deux parties ont trouvé accord, car la bonne affaire est pour le MOC laquel récupère sans pression aucune un jeune défenseur à l’ave- nir certain et surtout très au point physique- ment. Les supporters, de leur part, sont partagés sur la destination du joueur mais beaucoup d’entre eux vont vite enterrer ce joueur pourtant respecté de tous les Clubistes. La vie de footbal- leur est ainsi faite, n’est-ce pas ? Nous croyons savoir qu’El Harrach aurait aussi fait des pro- positions au joueur.

Programme spécial pour Efoussa

Se trouvant à l’arrêt depuis qu’il a quitté son club le Nasr de Benghazi, l’attaquant nigérian Efoussa a reconnu lui-même avoir un retard conséquent sur le plan physique. Il a aussi admis ne pas prendre de risque inutile, avant de se sentir en possession de la totalité de ses moyens. Ce qui évidemment n’est pas passé inaperçu du côté du staff technique. Ce der- nier aurait concocté un programme adapté au joueur qui pourrait le mettre en pratique dès aujourd’hui. Son intégration dans le groupe serait dépendante de l’état du joueur lui-même. T. A.

MCS

La défense pas tout à fait sereine

Le MCS a encaissé deux buts lors du match amical face à l’E SM, et la facture aurait été salée n’avait été un Bouhada des grands jours. Ces deux buts sont venus en première période sur deux erreurs défensives. La dé- fense n’a pas été rassurante. Rouabah devrait revoir sa copie à propos de ce compartiment.

Hadiouche reprendra demain

L’attaquant Hadiouche, qui a repris l’entraînement après une intervention chirurgicale, devra se sentir comme un poisson dans l’eau puisqu’il a retrouvé toutes ses sensations. Le joueur ne res- sent plus aucune douleur et de- main il rependra officiellement face à l’ES Mostaganem, après plus de quatre mois d’absence.

Kial a repris hier

Le gardien Merouane Kial, blessé aux adducteurs, au repos pendant les quatre derniers jours, et se contentant juste de se faire prodiguer des soins chez le kiné, a repris l’entraînement hier jeudi. Il est apte à reprendre et normalement il sera dans le onze qui affrontera l’ESM pour le match amical retour.

Abdellaoui «On ne peut

pas juger l’équipe après deux matchs amicaux»

Comment est l’am- biance au sein du groupe ? Il y a une très bonne ambiance et le fait que l’ossature de l’équipe est restée presque la même nous a beaucoup aidés en cette période de pré- paration. Les nouveaux joueurs se sont facile- ment intégrés. Et comment se dé- roulent les séances d’entraînement du- rant ce mois de Ra- madhan ? Selon le programme tracé par l’entraîneur, bien que des fois il y a une seule séance mais la plupart du temps, c’est du biquotidien. Croyez- moi, c’est dur de se pré- parer au mois d’août où il y a une grosse chaleur et quand, en plus, il y a le Ramadhan. Donc, c’est pénible sur le plan physique et on trouve d’énormes difficultés pour récupérer. Quelle analyse faites- vous sur ces trois se-

maines de prépara- tion ? Le démarrage est tou- jours difficile après un arrêt qui a duré presque un mois, mais au fil des séances, tout est rentré dans l’ordre. On com- mence à s’habituer à cette charge de travail et le groupe est mis dans de bonnes conditions. Nous sommes dans les normes mais nous ne sommes pas encore prêts malgré le bon tra- vail que nous sommes en train de faire. Il nous reste encore beaucoup de choses à améliorer. Et sur votre rende- ment personnel ? Après trois semaines de préparation, je pense que je suis en nette pro- gression sur le plan physique. En vacances, je faisais des footings chez moi à Sidi Bel Abbès, ce qui m’a per- mis de reprendre les sans le moindre pro- blème. Un mot sur les deux

matchs amicaux que vous avez joués ? Nous avons joué quelques matchs d’ap- plication et aussi deux matchs amicaux. Nous avons affronté deux bonnes formations qui nous ont créé beaucoup de problèmes. Ceci nous a permis de jauger notre niveau sur le plan de la préparation. Donc, ce sont des tests béné- fiques. La prestation de l’équipe n’a pas été convaincante… Certes, nous n’avons pas développé un bon jeu, mais on ne doit pas nous juger sur ces deux matchs. Nous n’en sommes qu’à la troi- sième semaine de pré- paration. Il y a un problème de cohésion car à chaque fois il y a une revue d’effectif et aussi l’arrivée de pas moins de huit nouveaux joueurs Pensez-vous pouvoir faire mieux que la

saison passée ? La saison dernière, nous avons fait une bonne préparation et le groupe a bien entamé le championnat. Pour celle à venir, il y a eu un re- crutement judicieux avec la venue de bons jeunes joueurs. Nous avons les moyens et l’ef- fectif pour faire une grande saison, je suis persuadé que le groupe va relever une autre fois le défi et faire une bonne saison. Je vous laisse conclure… Il reste encore du tra- vail jusqu'au début du championnat. Nos sup- porters ne doivent pas nous juger sur les matchs amicaux, on es- père qu’ils seront là au début de la compétition et surtout dans les mo- ments difficiles car pour faire un bon parcours on doit bien démarrer le championnat. Entretien réalisé par Amar Bensadek

El Hadjari bon pour le service

L’arrière droit qui souffrait de son genou après avoir été blessé face au MBH, il y a plus d’une semaine, a repris mercredi soir et a même terminé la séance sans le moindre souci. El Hadjari sera prêt à affronter l’ESM, demain à 23 h au stade du 13-Avril-1958.

Madouni a repris l’entraînement

Un autre joueur blessé est revenu lui aussi à l’entraînement. Madouni, qui se plaignait des adducteurs, et après quelques jours de repos et de soins, a repris l’entraînement avant-hier. Avec ce joueur, le MCS sera presque au grand complet pour affronter l’ESM.

Le SAM et l’USMBA la semaine prochaine

L’entraîneur Rouabah a programmé deux autres matchs amicaux après celui de de- main face à l’ESM. Ainsi, le MCS recevra le club de Ligue 2, le SAM, le 25 août, et l’USMBA, le club voisin, à la fin de la se- maine

Camara en ballottage avec Keita Ibrahima

L’avant-centre guinéen, qui est à Saïda depuis maintenant une semaine pour des essais, va jouer son deuxième match. Ce sera l’ultime occasion pour montrer ses qualités. Un autre avant-centre guinéen de- vrait arriver aujourd’hui, il s’agit de Keita Ibrahima dont on dit beaucoup de bien. Il est fort possible qu’il soit aligné face aux Mostaganémois. Inutile de dire que Ca- mara sera sous pression car l’arrière central Bakayoko a presque gagné sa place. Il res- tera juste une licence pour les deux autres. Amar Bensadek

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup d’œil USMB 1 9 Amical, dites-vous ? USMB 2

Coup d’œil USMB

19

Amical, dites-vous ?

USMB 2 - ASK 3

Coup d’œil USMB 1 9 Amical, dites-vous ? USMB 2 - ASK 3 L es joueurs
L es joueurs de Blida se sont inclinés mercredi passé face à la formation de
L es joueurs de Blida
se sont inclinés
mercredi passé face
à la formation de
l’ASK par la plus pe-
tite des marges, dans un match
où l’engagement physique était
total. Pas de round d’observa-
tion dans ce match qui n’avait
rien d’amical. Les joueurs de
Blida assiègent le camp des
Khroubis et dès la 3’, Kibia ra-
tera de peu le cadre. A la 20’, le
même Kibia reprendra de la
tête un ballon qui frôlera la
transversale. Les occasions de
but se succèderont et elles se-
ront presque toutes à l’actif de
Blida. Tour à tour, Ledraâ (18’
et 26’) et Belkheir (30’) seront
tout près d’ouvrir la marque. A
la 40’, Mellika verra son ballon
s’écraser sur la transversale,
suite à un tir des 20 mètres. Ce
ne sera que partie remise,
puisqu’à la 44’, Belkheir servira
idéalement Telbi qui ne lais-
sera aucune chance à Toual, le
portier khroubi. Une seule oc-
casion côté ASK, à la toute
dernière minute, qui permet-
tra à Abdouni de s’illustrer. La
mi-temps sera sifflée sur une
avance au score et une nette
domination des joueurs de la
ville des Roses.
L’équipe «bis»
s’effondre
miteront les dégâts et se bat-
tront bec et ongles avec beau-
coup d’agressivité. Les joueurs
de l’ASK trouveront la faille à
la 84’ et inscriront le but de la
victoire. Le match était bel et
bien plié et les poulains de La-
trèche ont montré de bien
belles chose en première pé-
riode. L’équipe alignée en se-
conde mi-temps n’a pu
soutenir la cadence.
Après les citrons, les Bli-
déens relâcheront leur emprise
sur le match et subiront
jusqu’au coup de sifflet final. Il
faut dire que Latrèche a totale-
ment changé son équipe. Les
joueurs de l’ASK arriveront à
tromper coup sur coup (59’ et
70’) Khelladi. Suite à un cor-
ner à la 75’, botté par Kerfalli
qui reprendra du sommet du
crâne pour niveler la marque.
Le même Kerfalli a failli corser
la marque à la 79’, suite à un
missile des vingt mètres. Tota-
lement étouffés en fin de
match, les joueurs de Blida li-
Les équipes alignées
1re mi-temps :
Abdouni, Belkhethir, Si
Ahmed, Defnoun, Bertil, Bel-
loucif, Telbi, Mellika, Kibia,
Ledraâ, Belkheir.
2e mi-temps :
Khelladi, Djerroudi,
Aliouène, Latreche, Haddou,
Dardib, Hamia, Kerfalli, Ber-
til, Defnoun, Belkhethir.
Slimane B.
Accrochage Belloucif-Koffi
22 DT la séance d’entraînement
■ ■ Juste avant la fin de la première mi-
temps, un violent accrochage a opposé
■ ■ Chaque équipe présente à Aïn Draham
doit s’acquitter de la somme de 200 dinars
Belloucif à l’attaquant khroubi Koffi. Ce der-
nier s’est emporté après un tacle du Blidéen.
L’intervention des joueurs des deux camps a
mis un terme à cette dispute.
tunisiens (environ 15 000 dinars algériens),
pour une seule séance d’entraînement. Pour ce
qui est des matchs amicaux, le tarif est fixé à
250 DT que doivent régler les deux équipes.
Slimane B.
Le match a failli
dégénérer
Telbi chute et ne se relève pas
Cette rencontre entre
l’équipe de Blida et celle de
Monastir s’est jouée sur un
rythme soutenu et l’engage-
ment, était total. Juste après
le but inscrit par Telbi, les
choses changeront du tout
au tout. On assistera à plu-
sieurs interventions répré-
hensibles, et cela de la part
des joueurs des deux camps.
Les choses ont presque at-
teint le point de non-retour
après la faute commise sur
Telbi. On a failli en venir aux
mains, si ce n’est la sagesse
de Bougherara, Latrèche et
des accompagnateurs des
deux camps.
O n jouait la 55’ quand
Telbi, en allant dis-
puter une balle
haute, s’est fait
bousculer par un attaquant du
Khroub. Le milieu de terrain bli-
déen restera au sol en se tordant de
douleurs. Il se plaindra de l’épaule
et tout le staff médical se précipitera
pour voir de quoi il en était. Telbi
restera trois bonnes minutes au sol
et des soins lui seront prodigués. Il
se relèvera péniblement et deman-
dera à son entraîneur de le rempla-
cer, car il était dans l’impossibilité
de poursuivre le match. Latrèche
fera immédiatement rentrer Hamia
à sa place.
«Je ne ressens plus
aucune douleur»
Bien sûr, nous sommes très vite
allés aux nouvelles. Le médecin du
club nous dira que Telbi ne souffrait
que d’une toute petite contusion au
niveau de l’épaule et qu’il n’avait ab-
solument rien de grave. Le joueur,
pour sa part, nous dira : «Tout
d’abord, je suis presque certain que le
joueur de l’ASK n’a rien fait pour ar-
rêter son élan, alors que j’avais repris
le ballon. Je ne vous cache pas que
j’ai eu très peur, car j’avais mal à
l’épaule. Je ne ressens maintenant ab-
solument rien et tout va pour le
mieux.»
«C’est en match officiel que je veux marquer des buts»
C’est juste après le match amical disputé face à l’ASK que Telbi nous a accordé un
entretien. Il nous parlera de sa blessure et surtout de son avenir et celui de son équipe.
Latrèche : «Nous
avons eu à faire à
un adversaire hyper
motivé»
Après le coup de sifflet
final, c’est un Latrèche assez
content de son équipe, mal-
gré la défaite, qui nous don-
nera ses impressions de fin
de match : «Tout d’abord, je
voudrais féliciter mes joueurs
qui se sont bien battus. J’ai dû
aligner des joueurs qui n’ont
pas beaucoup de temps de jeu
dans les jambes. Mes joueurs
ont donné le meilleur d’eux-
mêmes, car ils ont été provo-
qués par des Khroubis assez
agressifs. Nous aurions pu ga-
gner ce match, si ce n’est cer-
taines erreurs. Pour ce qui est
du résultat, il a été obtenu
face à un adversaire hyper
motivé, ce qui nous permet de
voir l’avenir avec sérénité.
Nous gardons cependant les
pieds sur terre. Oublions ce
match et continuons à nous
préparer comme il se doit.»
S. B.
Tout d’abord, joyeux anni-
versaire…
Je vous remercie. Il est vrai
que j’ai eu droit à une belle
surprise de la part de mes
coéquipiers.
Qu’en est-il de votre bles-
sure ?
Dieu merci, il n’y a rien de
grave. J’ai fait une mauvaise
chute, après qu’un joueur de
l’ASK m’eut bousculé. Je ne
sais pas, mais je pense qu’il
aurait pu arrêter son élan,
car il n’avait aucune chance
de me prendre le ballon.
On vous a quand même
vu vous tordre de dou-
leurs…
Il est vrai que j’ai eu sur le
coup très mal, mais tout est
rentré très vite dans l’ordre.
C’est un bien beau but que
celui que vous avez inscrit
face à l’ASK. Cela a dû
vous faire plaisir, n’est-ce
pas ?
Cela fait toujours plaisir
de marquer des buts, mais
c’est en championnat que je
veux le faire. Pour ce qui est
de ce match amical, le score
n’a aucune espèce d’impor-
tance. Le plus important est
de gagner en cohésion.
Avez-vous pour ambition
de reprendre votre place
de titulaire ?
Plus que jamais, je suis
décidé à reprendre ma place
dans l’équipe. Cela ne sera
pas facile, car il y a d’excel-
lents milieux de terrain à
Blida. En ce qui me
concerne, je n’ai jamais douté
de mes qualités et je ferai
tous les sacrifices pour réus-
sir. Si je ne suis pas titularisé,
cela ne me gênera pas pour
autant, car le plus important
est l’intérêt de l’équipe.
Pouvez-vous nous faire un
petit bilan de votre prépa-
ration, jusque-là ?
Il est un peu tôt pour cela,
car nous n’en sommes qu’à
notre sixième semaine de-
puis le début de la prépara-
tion. Pour ce qui est des
matchs amicaux, je dirais
que même que c’est mieux de
ne pas réaliser tout le temps
de belles performances, car
cela va nous permettre de
nous remettre en question et
de travailler davantage. Le
tout est d’arriver à réaliser de
bons résultats en champion-
nat. La préparation se dé-
roule bien et le programme
établi par notre entraîneur
est suivi à la lettre.
Comment se passent les
choses à l’entraînement ?
Très bien. Je doisaussi di-
reque nous travaillons très
dur à l’entraînement. Nous
serons, nous les joueurs, les
grands bénéficiaires lorsque
débutera le championnat.
Vous savez que votre
équipe a totalement raté
sa saison. Sera-t-elle plus
forte cette année ?
Je ne peux rien vous dire
pour le moment, car il est
difficile de faire une compa-
raison. Il y a eu beaucoup de
départs et autant d’arrivées.
Il faut attendre trois ou qua-
tre journées de champion-
nat pour porter un
jugement.
Le fait que vous allez
avoir pour seul objectif
l’accession changera-t-il
quelque chose ?
Beaucoup de choses
changeront, car nous les
joueurs, nous nous impli-
querons davantage. La
place de l’USMB est en L1
et ce sera à nous les
joueurs de redorer le bla-
son du club.
Qu’avez-vous à dire à
vos supporters ?
Il est tout à fait normal
que nos supporters soient
exigeants. C’est vrai que cette
saison la direction a recruté
des joueurs et gardé ceux
qu’elle a jugé bon de garder,
mais nous devons travailler.
Sur le papier, l’USMB a un
effectif de qualité, mais il
faut le prouver sur le terrain.
Entretien réalisé par Sli-
mane Baghdali
Happy
Yaghni en solo
birthday…
Comme nous
l’avions annoncé,
Telbi
Yaghni a rejoint Aïn Draham
mercredi passé, en début d’après-
Au retour du stade
avant-hier, une surprise
attendait Telbi à l’hôtel.
En effet, c’était le jour
de son anniversaire et le
midi. C’est Cherif,
le chef de délé-
gation, qui s’est chargé d’aller
l’attendre au niveau du poste
frontière d’El Aïoun. Yaghni n’a
pas eu le temps de
souffler,
chef de délégation
commandé à cet effet
un immense gâteau
a
puisque une heure seulement
après son arrivée,
il prendra
comme ses coéquipiers
le Che-
min du stade.
Latrèche lui de-
orné de bougies.
Tous
mandera d’effectuer
quelques
les membres de la délé-
tours de piste avant d’aller pren-
gation ont souhaité
longue vie au milieu de
terrain de l’USMB qui a
fêté ses 24 ans.
dre sa douche. Dans les prochains
jours, Yaghni sera pris en charge
par Menad et il aura à exécuter
un programme spécial, vu son re-
tard sur le plan physique.

20

2 0 N° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup d’œil Ligue 2 CABBA L’équipe type se

N° 1660 Vendredi 19 août 2011

Coup d’œil Ligue 2

CABBA
CABBA

L’équipe type se dessine

Coup d’œil Ligue 2 CABBA L’équipe type se dessine Les numéros des joueurs 1 Naïli, 2

Les numéros des joueurs

1 Naïli, 2 Khiar, 3 Djerar, 4 Bakhtaoui, 5 Benchergui, 6 Mohamed Rabah, 7 Ak- kouche, 8 Bendahmane, 9 Bentayeb,

10

Latrèche, 11 Belguerfi, 12 Lemouadaâ,

13

Mansour, 14 Abed, 15 Oudni, 16 Bel-

kheir, 17 Mekkioui, 18 Si El Hadj, 19 Fer- radji, 20 Hosni, 21 Cherif El Ouazani,

22

Krachni, 23 Gharbi, 24 Hamdadou,

25

Hammouche. En plus des 25 joueurs, il

faudra ajouter les jeunes Benmessaoud et Mihoubi qui sont espoirs, et qui ont été promus parmi les seniors cette saison.

La reprise a eu lieu hier soir

Après deux jours de repos bien mérités, les joueurs ont eu droit à deux jours, ce qui n’a pas semblé suffisant pour certains. Les entraînements ont repris hier jeudi à partir de 22 h. Messaoudène a demandé à ses poulains de ne pas rater ce rendez- vous au risque de se voir sanctionner sé- vèrement, mais on imagine que les éléments qui résident à l’ouest du pays au- ront des difficultés pour rejoindre le

groupe au jour et à l’heure indiquée. Selon le règlement intérieur en vigueur, les absents auront tort car 10 millions de centimes seront prélevés sur leurs salaires.

Le stage à Aïn Draham se précise

Juste après la fin du stage qui s’est effec- tué à Alger du 1 er au 15 août, Iicène a demandé à ses joueurs de ne pas oublier de ramener avec eux leurs passeports, ce qui dénote que le prochain stage pourrait avoir lieu à Aïn Draham. On avait rap- porté auparavant que la crise financière que traverse le club actuellement a amené le président Messaoudène a programmé un autre stage à A1ger qui durera jusqu’à la fin du mois d’août sachant que le pro- blème des matchs amicaux ici en Algérie aurait été résolu. Cependant, dans le cas où les caisses seraient renflouées au cou- rant de la semaine, ce qui est fort proba- ble, l’équipe prendra la direction d’Aïn Draham.

A. B.

Q uinze jours de regroupement à Alger auraient suffi au nou-

veau coach Younès Ii- cène d’avoir une idée plus ou moins précise sur l’équipe qui débutera le championnat, selon les capacités des uns et des autres. Ainsi, dans les bois il n’y aura certainement pas de surprise avec l’in- contournable Ferradji meilleur élément de son équipe la saison écoulée. Cependant, il faudrait qu’il redouble de vigilance car Naïli n’a pas l’inten- tion de se faire impres- sionner. En défense sur le flanc droit, le coach a donné sa chance beaucoup plus à Hosni au cours du dernier stage, mais celui-ci n’a pas montré grand-chose et il doit monter en puissance sinon il sera menacé par Si El Hadj ou Bakhtaoui. A gauche Mekkioui semble parti pour une place au soleil, mais Mansour n’a pas encore dit son dernier mot. Dans l’axe central, l’ex- périence de Benchergui et Bendahmane fera la différence mais là aussi il faudrait faire très attention à la concurrence des doublures. Au milieu du terrain récupéra- teur, la cause semble être entendue, puisque Mohamed Rabah et Oudni ont montré de bonnes choses dans ce secteur et Cherif El Ouazani pourrait bien payer son arrivée tardive au stage sachant qu’il n’avait rejoint le groupe que quatre jours après le début du stage. Toujours au mi- lieu du terrain, le rôle de meneur de jeu sera confié à Belatrèche. Enfin en attaque Bentayeb, Abed et Akkouche bénéficie- ront sûrement de la confiance du coach mais cela ne veut pas dire que Belguerfi a dit son dernier mot.

USMBA
USMBA

En amical : USMBA 2 - IRB Maghnia 1

L’USMBA a disputé, avant-hier, son pre- mier match amical cette intersaison face à la formation de Lalla Maghnia, l’IRBM, en l’oc-

currence. La rencontre s’est soldée en faveur des hommes de Benyellès sur le score de 2 à

1. Les deux réalisations unionistes ont été

l’œuvre de Dif et Labiod. L’entraîneur des Vert et Rouge a procédé durant ce match d’application à une large revue d’effectif, en utilisant le maximum de joueurs.

Sidi Yakhlef chambré

Bien qu’il ne soit qu’un simple match ami- cal, les quelques fans présents n’ont pas laissé passer l’occasion pour chambrer l’entraîneur adjoint de l’USMBA, Sidi Yakhlef. Certains sont allés jusqu’à demander son exclusion du staff technique. Manifestement touché par l’attitude du public, l’assistant de Benyel- lès n’a même pas pu diriger les échauffe- ments. C’est en effet l’entraîneur des gardiens de but, Zitouni Zouaoui, qui l’a fait.

Tours de piste pour Zazoua et Benahmed

Deux nouvelles recrues bel-abbésiennes n’ont pas pu prendre part à cette joute ami- cale contre Maghnia : Zazoua et Benahmed. Ils étaient blessés. Ils se sont donc contentés de quelques tours de piste.

Hamiche convalescent

Ayant contacté une blessure au niveau du talon, Hamiche a, lui, raté cette rencontre. Le staff médical lui avait recommandé un repos de quelques jours, il devrait reprendre du service au plus tard hier.

Boukhari pour clore le recrutement

L’effectif de l’USMBA vient d’être complété par un néo-Bel-Abbésien, il s’agit de Bou- khari. Le Tlemcénien du WAT, sollicité pour endosser les couleurs de l’USMBA, vient d’apposer sa signature. Boukhari est le 25 e élément que recèle l’effectif vert et rouge ver- sion 2011/12.

M. O. Noureddine

MOC
MOC

Cinquième entraîneur, qui dit mieux ?

D u côté du Mouloudia de Constantine, on est en train de battre tous les records en ma-

tière de recrutement d’un entraîneur. En un temps record, nous avons vu dé- filer Latrèche, Bouarata, Khezzar et Tebib avant de revenir à la case finale de la saison écoulée, et ce retour de Assas. Mais dans ce cas, le premier sur- pris devrait être Assas, lequel se doit de se poser la simple question : pourquoi avoir cherché partout avant de décider la continuité. Il y a anguille sous roche n’est-ce pas ? Pour l’heure, Assas s’est déplacé à Constantine pour négocier son contrat sans se soucier des pro- blèmes existants. Car celui qui devrait prendre les rênes du Mouloudia se doit de s’armer de patience car rien ne sem- ble aller dans le bon sens. Monter une équipe compétitive et éviter la pression des supporters restent difficile à faire pour n’importe quel coach averti. C'est- à-dire celui qui pense à travailler dans le respect, pas celui qui doit être là pour toucher un salaire. La question mérite d’être posée non ?

Second entraînement sous la houlette de Khaïne Bachir

Dieu merci, il y a encore des gens qui

portent le club dans leur cœur et qui se donnent sans rien gagner en contre- partie. C’est le cas de l’entraîneur Khaïne Bachir, l’ex-joueur mociste, qui entraîne les U21. En l’absence d’un coach, on lui a fait appel pour entamer les entraînements avec l’effectif existant. Il a assuré la seconde séance, laquelle a vu la participation de seize éléments. A défaut d’être confirmé à un poste d’ad- joint par exemple pour service rendu, l’on s’attend à ce qu’un autre adjoint dé- barque sur conseil du nouveau coach. C’est significatif du climat que vit un Mouloudia au bout du rouleau.

Ferhat aurait eu sa libération

Ferhat, le milieu de charme qui a réussi à s’imposer dans la formation clubiste qu’il a rejoint sans être libéré, aurait eu ses papiers. Certains diri- geants clubistes ont admis que le pro- blème a connu solution et que le joueur est en droit de rallier l’autre équipe de la ville. Il faut dire qu’au début des pour- parlers, on avait annoncé pas mois de 500 millions de centimes avant de re- venir à un montant plus conforme au contrat de cet élément avec le MOC. Tahar Aggoune

SAM
SAM

Saïdi, dernière recrue

T out juste avant la clô-

ture du mercato d’été,

le SAM, à la re-

cherche d’un défenseur axial, vient d’enregistrer la venue de Saïdi, pur produit de l’école tlemcénienne et dont on dit le

plus grand bien. Ce joueur, après négociations avec la di- rection du club, a émis le vœu de porter les couleurs du SAM dont il considère que c’est un tremplin pour son avenir, tout comme son an-

cien coéquipier au Widad de Tlemcen, en l’occurrence Bel- gherbi, qui a été pour beau- coup dans sa venue au SAM. Saïdi Sofiane (22 ans) a signé un contrat qui le liera à son nouveau club jusqu’en 2013.

«JesuisSamisteà100%»

Qu’est-ce qui a motivé votre choix ? Tout d’abord, je tiens à remercier les diri- geants du SAM pour leur confiance et leur soutien. Pour dire vrai, le SAM ne se refuse pas, mon choix pour ce club a été motivé grâce au concours de mon ex-co- équipier au WAT et ami Belgherbi, que je remer- cie au passage. L’am- biance au sein du groupe est particulière, et je me sens d’attaque pour cette nouvelle sai- son. Je me considère comme Samiste à 100 % et je promets de ne pas

décevoir nos supporters.

Pourtant vous aviez des contacts… Exact. Le MCEE et le PAC me voulaient, mais j’ai répondu à l’appel du cœur en suivant la trace de mes amis Belgherbi et Menni qui m’ont dit beaucoup de bien sur le SAM. Le discours du président du club m’a convaincu. Je veux réus- sir une belle saison et prouver à mes détrac- teurs que mon choix n’est pas fortuit. Entretien réalisé par Allam Athmane

Djaâfri (P/APC Bouchentouf de Tighenif)

:

«Bienvenue au SAM et à ses supporters»

En marge de la rencontre amicale de dimanche dernier qui a été annu- lée, beaucoup de choses ont été dites

de lhuile sur le

et an de ne pas jeter

en parfait

feu, le P/APC de Tighenif,

gentleman a tenu a rassurer les deux parties. Il tient à armer haut et fort

que cette rencontre annulée na été

dans ce

qu’à un malentendu. Toujours

même registre, il tient a souhaité la

staff

et dérou- acte

sup-

joueurs,

bienvenue

le aux

sa re-

Pour

prouver

SAM.

du les du

porters

amical

match

se

foi,

bonne

la

avant

équipes

deux

lera

entre

e s du porters amical match se foi, bonne l a a v a n t
 

Dont

championnat.

prise

Allam Athmane

r e   D o n t c h a m p i o n n
n° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup d’œil International
n° 1660 Vendredi 19 août 2011
Coup d’œil International
n° 1660 Vendredi 19 août 2011 Coup d’œil International 2 1 Espagne FC Barcelone 3 -

21

Espagne
Espagne
FC Barcelone 3 - Real Madrid 2 Messi met le Real à genoux déjà buteur
FC Barcelone 3 - Real Madrid 2
Messi met le Real à genoux
déjà buteur à l’occasion du match aller de
la supercoupe d’espagne, dimanche, face au real ma-
drid (2-2), Lionel messi (24 ans, 33 matchs et 31 buts en
Liga en 2010-2011) a une nouvelle fois éclaboussé la ren-
contre de tout son talent au retour. auteur de deux buts
et d’une passe décisive mercredi soir au Camp nou, le
prodige argentin a permis au fC Barcelone de soulever
le trophée aux dépens des madrilènes (3-2). Les buteurs
des merengue se nomment ronaldo (20e) et Benzema
(82e) tandis qu’iniesta avait ouvert la marque (15e). a
noter que l’ancien Gunner Cesc fabregas a fait son appa-
rition sur la pelouse à la 83e minute de jeu.
Mourinho encense Pepe
et Marcelo !
Sanchez à l’infirmerie
Le nouveau joueur du fC Bar-
celone, alexis sanchez (22 ans,
31 matchs et 12 buts en serie a
en 2010-2011), n’a pas pu pren-
dre part au match retour de la
supercoupe d’espagne, face au real
madrid (3-2) mercredi. L’international
chilien souffre en effet d’une élonga-
tion et sera tenu éloigné des terrains
pendant environ dix jours, a annoncé
le club catalan sur son site officiel.
Piqué s’en prend aussi
à Mourinho
si le real ma-
drid s’est montré
assez solide, le
club madrilène
n’a rien pu faire
devant le génie
de Lionel messi
et s’est finale-
ment incliné 3-2.
Bien évidem-
ment, José mou-
rinho s’est dit
heureux de la
prestation des
siens. surtout
celles de pepe et
marcelo dont les at-
titudes agressives n’avaient pas leur place sur le terrain. Le pre-
mier aurait pu être expulsé et le second n’a pas fini la partie.
Ce qui n’a pas empêché le special one de se montrer dithy-
rambique vis-à-vis des deux joueurs. une déclaration qui
risque de faire grincer des dents du côté du fC Barcelone.
Xavi : «Mourinho
est pathétique»
Guardiola l’a recadré !
Le match retour de supercoupe
d’espagne, qui a vu le fC Barce-
lone l’emporter 3-2 face au real
madrid, mais aussi José mourinho
craquer en fin de rencontre en
mettant notamment son doigt
dans l’oeil de l’adjoint de Josep
Guardiola, s’est terminé de ma-
nière assez houleuse. pour xavi
(31 ans, 31 matchs et 3 buts en
Liga en 2010-11), le comporte-
ment de l’entraîneur des merengue
est scandaleux. «Le football espa-
gnol est bien au-dessus de person-
nages comme ça. La vérité, c’est que
son comportement est pathétique.
C’est lamentable, les images parlent d’elles-mêmes. Qu’est-ce
que je peux dire de plus
C’est lamentable, tellement la-
mentable», a réagi le milieu de terrain barcelonais, in-
a l’instar de son coéquipier xavi, Gerard piqué (24 ans, 31
matchs et 3 buts en Liga en 2010-11) s’est lui aussi montré très
critique à l’égard de José mourinho à l’issue du match retour
de supercoupe d’espagne remporté 3-2 par le fC Barcelone
face au real madrid mercredi soir. Le défenseur barcelonais
reproche notamment au technicien portugais de faire jouer ses
hommes de manière beaucoup trop brutale. «Mourinho détruit
le football espagnol. Les gens cherchent des coupables, ce sont les
Madrilènes. Il suffit de regarder les images du match pour le
constater. Ce n’est pas la première fois que ça arrive et ce sont
toujours les mêmes qui sont en cause. Il faudrait peut-être régler
ce problème», a réagi l’international espagnol après la rencon-
tre. Le mou s’est de nouveau fait remarquer
Vainqueur de la supercoupe d’espagne après un match re-
tour assez exceptionnel (3-2), le fC Barcelone peut savourer.
mais la fête est quelque peu gâchée par une fin de match hou-
leuse, avec un José mourinho qui a notamment été l’auteur
d’un geste peu recommandable à l’égard de l’entraîneur adjoint
du Barça. en conférence de
presse et relayé par as, pep
Guardiola recadre l’entraîneur
du real madrid : «Les images
parlent d’elles-mêmes. Il y a des
choses qui ne devraient pas avoir
lieu sur un terrain. Si on ne fait
rien, ça pourrait mal se terminer.
Moi, de mon côté, je peux faire en
sorte que mes joueurs se compor-
tent de leur mieux. Mais regar-
dez, les joueurs de Madrid ne
nous ont pas félicité et n’ont
même pas attendu que nous
recevions le trophée.»
digné, après la rencontre.

Wolfsburg

Hitzlsperger signe trois ans Le milieu de terrain omas Hitzlsperger (29 ans, 11 matchs et
Hitzlsperger signe
trois ans
Le milieu de terrain omas Hitzlsperger
(29 ans, 11 matchs et 2 buts en Premier
League en 2010-2011) s’est engagé pour trois
ans avec Wolfsburg, a indiqué le club alle-
mand. L’ancien joueur de Stuttgart évoluait
à West Ham la saison dernière mais était
libre de tout contrat depuis la descente en
deuxième division de la formation anglaise.

Atletico Madrid

deuxième division de la formation anglaise. Atletico Madrid Tottenham Redknapp prêt à lâcher Modric Le manager

Tottenham

Redknapp prêt à lâcher Modric

Le manager de tottenham, Harry redknapp, ne ferme plus la porte à un éventuel transfert de son milieu de terrain, Luka modric (25 ans, 32 matchs et 3 buts en premier League en 2010-2011), courtisé par

et 3 buts en premier League en 2010-2011), courtisé par Pizzi a débarqué L’atletico madrid ne

Pizzi a débarqué

L’atletico madrid ne reste pas inactif sur le marché des transferts. après avoir perdu sergio agüero, parti à manchester City, et compte tenu du possible dé- part de diego forlan, suivi par l’inter milan, les Colchoneros multiplient les pistes en attaque. tandis que le buteur du fC porto, falcao, est attendu, c’est l’international espoirs portugais pizzi (21 ans, 26 matchs et 7 buts en superliga en 2010-2011) qui s’est engagé en faveur du club espagnol. Le désormais ex-attaquant de Braga a signé un contrat de cinq ans et le montant du transfert s’élève à 8 millions d’euros.

Chelsea. «Nous pouvons le vendre, et avec l’argent faire venir quatre joueurs pour construire une meilleure équipe. Ou on garde Luka, qui est un joueur fantas- tique», a lâché le coach anglais. dans le cas d’une vente de l’international croate, les spurs ont déjà coché les noms d’emmanuel

adebayor (manchester City), Lassana diarra (real madrid) et scott parker (West Ham) sur leurs tablettes.

Le Brésil af- frontera le Ghana à Lon-

dres en match