Vous êtes sur la page 1sur 11
Agence japonaise de coopération internationale
Agence japonaise de coopération internationale
Agence japonaise de coopération internationale
Agence japonaise de coopération internationale
Agence japonaise de coopération internationale
Agence japonaise de coopération internationale

Agence japonaise de coopération internationale

1 L’approvisionnement en eau financé par l’aide japonaise fait le bonheur des enfants cambodgiens et
1 L’approvisionnement en eau financé par l’aide japonaise fait le bonheur des enfants cambodgiens et

1

L’approvisionnement en eau financé par l’aide japonaise fait le bonheur des enfants cambodgiens et améliore leur santé.

Sommaire

Avant-propos ……………………………………………… 2

Coopération internationale Enjeux mondiaux et soutien aux pays en développement ………………………………………… 3

Initiatives de la JICA Un pont jeté entre le Japon et les pays en développement ………………………………………… 5

Initiatives régionales [Asie] Fournir une coopération axée sur les besoins et adaptée à la diversité régionale ……………………… 9

[Moyen-Orient et Europe] Soutien à la stabilité régionale, à la paix et à la prospérité 11

[Afrique] Soutien à l’appropriation par l’Afrique de son développement ……………………………………… 12

[Amérique latine et Caraïbes] Soutenir la protection de l’environnement, les mesures contre le changement climatique, la croissance durable et la réduction de la pauvreté ……………………………… 13

[Région Pacifique] Élargir l’aide pour surmonter l’instabilité des petits États insulaires …………………………………… 14

Les partenariats de la JICA Pour une meilleure efficacité de l’aide

………………… 15

La JICA en bref ……………………………………………… 17

Agence japonaise de coopération internationale

AVANT-PROPOS

La mondialisation rapide et de nouveaux défis, en particulier la crise financière et le changement climatique, ont induit des changements fondamentaux dans l’économie politique des pays en développement, mais également dans celle de la communauté des donneurs internationaux. Depuis sa création en 1974, l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a fourni diverses formes d’assistance technique dans plus de 150 pays et régions. Le rôle de la JICA a évolué avec le temps. Elle s’est davantage orientée vers une action de terrain, en travaillant plus étroitement avec les gouvernements partenaires, les organisations de donneurs internationaux, les entreprises privées, et surtout les populations et communautés locales, insuflant ainsi plus d’espoir en l’avenir. En octobre 2008, la JICA a fusionné avec la section chargée de la coopération économique à l’étranger de la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC). La nouvelle JICA, en tant que plus grande agence de développement bilatérale au monde, est aujourd’hui capable de fournir une aide combinant harmonieusement coopération technique, prêts à des conditions de faveur et assistance financière non remboursable, dans un large éventail de domaines, s’étendant de l’infrastructure aux projets locaux. La brochure Profil de la JICA donne un aperçu général de la stratégie institutionnelle de la nouvelle JICA et de ses activités opérationnelles variées. Sa vision institutionnelle est de poursuivre « un développement inclusif et dynamique » de façon à garantir la « sécurité humaine » de toutes les populations dans le monde.

humaine » de toutes les populations dans le monde. Sadako Ogata Présidente Agence japonaise de coopération

Sadako Ogata

Présidente Agence japonaise de coopération internationale

Coopération internationale Enjeux mondiaux et soutien —Depuis plus d’un demi-siècle, la JICA est l’agence Si
Coopération internationale Enjeux mondiaux et soutien —Depuis plus d’un demi-siècle, la JICA est l’agence Si

Coopération internationale

Enjeux mondiaux et soutien

—Depuis plus d’un demi-siècle, la JICA est l’agence

Si la population de notre planète était de 100 habitants

Population des pays en développement

Personnes vivant avec un revenu inférieur à 2 dollars par jour

Personnes privées d’accès à l’eau potable

Enfants avec une espérance de vie inférieure à 5 ans

Personnes sous-alimentées

Personnes privées d’accès à l’électricité

Population analphabète

80

40

17

8

17

25

18

(environ 5,2 milliards)

(environ 2,6 milliards)

(environ 1,1 milliards)

(environ 0,5 milliards)

(environ 1,1 milliards)

(environ 1,6 milliards)

(environ 1,2 milliards)

Source : PNUD, Rapport mondial sur le développement humain 2007/2008

Les chiffres entre parenthèses indiquent le nombre réel par rapport à la population mondiale.

Agence japonaise de coopération internationale

aux pays en développement

d’exécution de l’aide publique au développement du Japon—

Problèmes de mondialisation et de diversification

La population mondiale dépasse les six milliards d’individus, dont 80 % résident dans les pays en développement. Malgré la croissance économique stable de nombre de ces pays ces dernières années, 1,2 milliard de personnes vivent encore avec moins d’un dollar par jour et beaucoup sont privées d’eau potable, d’un accès suffisant à l’éducation ou à des soins médicaux appropriés. Avec la globalisation rapide des économies et des sociétés, apparaît la crainte que ces problèmes, jusqu’alors spécifiques aux pays en développement, s’étendent à l’ensemble de la communauté internationale. Aider les pays en développement est par conséquent vital pour résoudre les problèmes de portée mondiale, tels que ceux liés à l’environnement, aux ressources et à l’alimentation. En 2000, en vue de contribuer à relever ce défi, les Nations unies ont adopté la Déclaration du Millénaire, qui énonce les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) à atteindre avant 2015. Ces OMD portent sur des objectifs quantitatifs dans huit domaines incluant la réduction de la pauvreté, l’éducation, l’égalité entre les sexes (amélioration du statut des femmes), la santé ainsi que l’environnement.

Soutenir les pays en développement en tant que membre actif de la communauté mondiale

Le Japon importe plus de 90 % de ses ressources naturelles telles que le pétrole, le gaz naturel et le minerai de fer, et 60 % de son alimentation. Il exporte une grande partie de sa production dans le monde. Si les exportations représentent 40 % des échanges avec les pays en développement, la part des importations atteint environ 60 %, ce qui fait de ces nations des partenaires indispensables pour le Japon. Depuis plus d’un demi-siècle, le Japon apporte une aide publique aux pays en développement (APD), afin de tisser des liens de partenariat plus étroits et de participer à la stabilité internationale. En qualité d’agence d’exécution de l’APD, la JICA a contribué au renforcement des ressources humaines, au transfert de technologie et au développement de l’infrastructure de divers pays par l’intermédiaire de la coopération technique, de prêts d’APD et de l’aide financière non remboursable (dons), fondés sur la coopération bilatérale. Ses activités sont très appréciées pour leur efficacité à promouvoir une croissance économique durable dans de nombreux pays d’Asie et à travers le monde. La JICA a forgé des relations étroites avec les gouvernements des pays industrialisés et les organisations d’aide internationales chargées d’atteindre les OMD et de résoudre les problèmes mondiaux tels que le changement climatique.

la JICA Initiatives de Un pont jeté entre le Japon La JICA assiste et soutient
la JICA Initiatives de Un pont jeté entre le Japon La JICA assiste et soutient

la JICA

Initiatives de

Un pont jeté entre le Japon

La JICA assiste et soutient les pays en développement en qualité d’agence d’exécution de l’APD japonaise. Selon sa vision d’un « Développement inclusif et dynamique », la JICA contribue à résoudre les problèmes des pays en développement en recourant aux outils les mieux adaptés parmi une large panoplie de méthodes d’aide et à une approche à la fois régionale, nationale et par problème.

La JICA et l’APD

Depuis son adhésion au plan de Colombo*1 en 1954, le Japon fournit une assistance technique et financière aux pays en développement par le biais de l’APD en vue de contribuer à la paix et au développement de la communauté internationale et d’assurer ainsi sa propre sécurité et prospérité *2 . La JICA est chargée de mettre en œuvre d’une manière intégrée l’ensemble des programmes d’APD – coopération technique, prêts d’APD, aide financière non remboursable – à l’exception des contributions aux organismes internationaux. La JICA est la plus importante agence d’aide bilatérale de la planète, elle est active dans plus de 150 pays et régions et son réseau compte une centaine de bureaux à travers le monde.

Coopération

technique

Aide publique au Aide JICA développement bilatérale (APD) (Milliards JPY) Coopération 161,1 technique* 1
Aide publique
au
Aide
JICA
développement
bilatérale
(APD)
(Milliards JPY)
Coopération
161,1
technique* 1
Prêts d'APD* 2
770,0
Aide non
111,0
*1 Au budget du compte général
*2 Montant des préts planifiés et financés
*3 Montant total accordé dans le cadre de nouveaux accords de dons (répresente
la part des activites de promotion dáide non remboursable et de mise en oeuvre
de la gestion de projéts pan la JICA)
Aide
remboursable* 3
multilatérale
Contributions
financières aux
(%, milliards JPY)
A Coopération technique* 1
Santé et soins médicaux
organismes
Énergie 2,13% (3,209)
9,01% (13,590)
Protection sociale 1,53% (2,303)
internationaux
Travaux et
Agriculture,
Planification et
Ressources
services
foresterie
Autres
administration
humaines
publics
et péche
32,11%
12,65%
12,07%
13,22%
12,77%
(48,421)
(19,077)
(18,209)
(19,935)
(19,261)
Mines et industrie 2,46% (3,705)
Commerce et tourisme 2,06% (3,100)

*1 Le plan de Colombo est une organisation internationale créée en 1950 pour promouvoir le développement socio-économique des pays d’Asie du Sud, du Sud-Est et de la région Pacifique. Son siège est à Colombo, au Sri Lanka.

*2 Extrait de la Charte de l’APD révisée en août 2003

n Volume des programmes de la JICA pour l’exercice 2008

nRépartition des dépenses par secteur de la JICA

*1 Dépenses pour l’envoi de volontaires et d’équipes de secours d’urgence incluses.

B Prêts d’APD* 2

(nouveaux décaissements)

Irrigation, lute contre les inondations et mise en valeur des terres 2,03% (18,9) Autres 3,45% (3,21)

Gaz et Transports Services sociaux électricité 44,24% 28,06% Préts en marchandises et d’autre nature 11,89%
Gaz et
Transports
Services sociaux
électricité
44,24%
28,06%
Préts en
marchandises
et d’autre nature
11,89%
6,52%
(411,2)
(260,8)
(110,5)
(60,6)
Agriculture, foresterie et pêche 0,56% (5,2)
Mines 3,23% (30,0)

*2 Les montants sont caluculés sur la base des accords de prêts.

C Aide non remboursable* 3 (nouveaux décaissements)

   

Génie rural 0,07% (0,025)

 

Transports

Agriculture, foresterie et péche

Services sociaux

Autres

9,13%

48.39%

8.44%

(3,388)

32,57%

(12,080)

(17,950)

(3,131)

 

Électricité 1,40% (0,520)

*3 Les montants sont calcules d’aprés les accords de dons.

Prêts

d’APD

(prêts à des condi- tions de faveur)

Aide financière

non

remboursable*

*Á l’exception des programmes d’aide financière non remboursable que le ministère japonais des Affaires étrangères continue à mettre en oeuvre indépen- damment selon une politique diplomatique spécifique.

Agence japonaise de coopération internationale

et les pays en développement

de coopération internationale et les pays en développement La coopération technique contribue au développement des
de coopération internationale et les pays en développement La coopération technique contribue au développement des
de coopération internationale et les pays en développement La coopération technique contribue au développement des

La coopération technique contribue au développement des ressources humaines et à la mise en place de systèmes administratifs dans les pays en développement par l’envoi d’experts, la fourniture d’équipements et la formation du personnel de contrepartie au Japon et dans d’autres pays. Les projets de coopération sont adaptés afin de répondre à un large éventail de problèmes.

Assistance agricole à l’Ouganda

Les prêts d’APD sont destinés à aider les pays en développement dépassant un certain niveau de revenu en leur fournissant des fonds (en yens) à faible taux d’intérêt sur le long terme afin de financer leur effort de développement. Les prêts d’APD sont utilisés pour des projets d’infrastructure de grande envergure et d’autres formes de développement nécessitant des fonds substantiels.

Deuxième pont sur le Bosphore en Turquie

L’aide financière non remboursable con- siste en subventions allouées à titre de dons aux pays en développement ayant un faible niveau de revenu. L’aide finan- cière non remboursable est utilisée pour améliorer l’infrastructure de base comme les écoles, les hôpitaux, les installations d’approvisionnement en eau et les routes, tout en renforçant les soins de santé, les services médicaux, les équipements et matériels, et autres activités requises.

Construction d’une école élémentaire et d’un collège au Yémen

n L’APD des principaux pays du CAD*

(Millions USD) (Décaissements nets) 30.000 États-Unis 25.000 Allemagne Royaume-Uni 20.000 France 12.163 Japon
(Millions USD)
(Décaissements nets)
30.000
États-Unis
25.000
Allemagne
Royaume-Uni
20.000
France
12.163
Japon
13.508
15.000
13.126 11.136
10.640 8.922
Canada
9.283
8.880
Italie
10.000
9.847
9.579
7.679
5.000
0
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
(Exercice en cours)

*CAD : Comité d’aide au développement Source : OCDE-CAD

Envoi d’experts Cet outil de coopération contribue au renforcement des ressources humaines et à la
Envoi d’experts
Cet outil de coopération contribue au
renforcement des ressources humaines
et à la mise en place d’institutions et de
systèmes dans les pays en développement
grâce à l’envoi d’experts qui transfèrent
la technologie requise et ont un rôle de
conseil auprès des administrateurs et
techniciens occupant des postes clés pour
le développement économique et social de
leurs pays respectifs.
Expert japonais (à gauche) enseignant une
technique d’épuration de l’eau au Cambodge
Accueil de stagiaires
Stagiaires en formation
technique agricole au Japon
Ce programme consiste à transférer le savoir
et la technologie du Japon dans le cadre de
stages de formation destinés aux
administrateurs, techniciens et chercheurs
des pays en développement, et contribue
ainsi à résoudre les problèmes respectifs de
ces pays. Ces programmes de formation
sont réalisés avec la coopération du gou-
vernement japonais, des autorités locales,
des universités, des entreprises privées, des
organisations non gouvernementales (ONG)
ainsi que d’autres partenaires concernés.
Secours en cas de catastrophe
Secours en cas de catastrophe
Secours en cas de catastrophe
Secours en cas de catastrophe

Secours en cas de catastrophe

Secours en cas de catastrophe
partenaires concernés. Secours en cas de catastrophe Équipe japonaise de secours d’urgence en Algérie

Équipe japonaise de secours d’urgence en Algérie

Coopération basée sur la participation des citoyens

Coopération basée sur la participation des citoyens
Coopération basée sur la participation des citoyens La JICA Global Plaza à Tokyo En cas de

La JICA Global Plaza à Tokyo

En cas de catastrophe majeure dans le monde, la JICA envoie des équipes japonaises de secours d’urgence afin de répondre aux requêtes des gouvernements des pays touchés ou des organismes internationaux en accord avec les décisions du gouvernement japonais. Ces équipes sont chargées de chercher les disparus, de participer aux opérations de secours, de dispenser les premiers soins et une aide médicale aux victimes blessées ou malades, ainsi que de fournir des conseils pour une reconstruction optimale. La JICA prend également en charge l’envoi d’équipements d’urgence, tels que couver- tures, tentes et médicaments.

La JICA envoie des volontaires tels que les Volontaires japonais pour la coopération à l’étranger (JOCV), gère des projets de dons par l’intermédiaire du Fonds de la JICA et encourage l’éducation au développement (éducation pour la compréhension internationale) afin d’aider à comprendre les problèmes auxquels doivent faire face les pays en développement. La JICA coopère de diverses manières avec les ONG, les autorités locales, les universités et autres organismes participant aux activités de coopération internationale.

la JICA Initiatives de Vision, mission et stratégie de la JICA De nombreux problèmes dans
la JICA Initiatives de Vision, mission et stratégie de la JICA De nombreux problèmes dans

la JICA

Initiatives de

Vision, mission et stratégie de la JICA

De nombreux problèmes dans le monde doivent être traités non pas par des pays agissant individuellement mais par la communauté internationale. En s’attelant à de tels problèmes avec sa propre vision, la JICA a

défini quatre missions à accomplir au moyen de quatre stratégies principales. Les opérations de coopération de la JICA sont mises en oeuvre selon cette vision et ces missions.

Mission1 Répondre aux questions prioritaires de portée mondiale Mission2 Réduire la pauvreté grâce à une
Mission1
Répondre aux questions
prioritaires de portée mondiale
Mission2
Réduire la pauvreté grâce à
une croissance équitable
Répondre aux questions prioritaires de
portée mondiale, dont le changement
climatique, l’eau, l’alimentation, l’énergie,
les maladies infectieuses et le financement
Poursuivre un effort soutenu
pour réduire la pauvreté grâce à
une croissance globale équitable
Vision
Développement
inclusif et
dynamique
Améliorer la
Mission3
Mission4
gouvernance
Assurer la sécurité
humaine*
Renforcer les politiques, les
institutions, les organisations et
les ressources humaines en tant
que bases du développement
Protéger les personnes contre
les menaces et construire des
sociétés où chacun puisse vivre
avec dignité
4 stratégies
* Selon la définition de la Commission sur la
sécurité humaine, l’objet de la sécurité humaine
est de protéger le noyau vital de toutes les vies
humaines, d’une façon qui améliore l’exercice
des libertés et facilite l’épanouissement humain.
La sécurité humaine - maintenant, Commission
sur la sécurité humaine, New York, 2003.
Commission sur la sécurité humaine, New York, 2003. Stratégie1 Stratégie2 Stratégie3 Stratégie4
Stratégie1 Stratégie2 Stratégie3 Stratégie4 Assistance globale Assistance continue Encourager les partenariats
Stratégie1
Stratégie2
Stratégie3
Stratégie4
Assistance globale
Assistance continue
Encourager les partenariats
pour le développement
Promouvoir la recherche et
le partage des connaissances
• Combiner soutien aux
politiques, renforcement des
institutions, développement
des capacités humaines,
développement des
infrastructures, etc.
• Fourniture rapide et constante d’aide,
depuis les secours d’urgence, jusqu’à
la réhabilitation/reconstruction,
et la construction de la paix
• Encourager les partenariats
publics-privés
• Promouvoir la recherche sur le
développement en tirant parti
• Mettre en oeuvre les
technologies et le savoir-faire
de la vaste expérience acquise
sur le terrain par la JICA
• Satisfaire les besoins en développement
d’une manière flexible, en fonction du
stade spécifique de développement,
• Assistance transfrontalière
et intersectorielle
• Renforcer les partenariats
au sein de la communauté
internationale
depuis les pays les moins avancés
jusqu’aux pays à revenu intermédiaire.
• Partager les résultats de la
recherche et conduire des
discussions sur l’aide interna-
tionale au développement

Agence japonaise de coopération internationale

Déroulement des opérations d’aide de la JICA

La JICA met en oeuvre une assistance efficace et rationnelle dans le cadre de la politique d’aide du gouvernement japonais, basée sur une large perspective allant au-delà des programmes d’assistance tels que la coopération technique, les prêts d’APD et l’aide financière non remboursable.

En particulier, la JICA dirige la formulation et la mise en oeuvre accélérée de projets en entreprenant des études préliminaires afin d’examiner sur le terrain la nature de l’assistance avant de recevoir les demandes d’aide de la part des pays partenaires.

JICA

[Gouvernement japonais] Politique étrangère, Politique d’aide Stratégie d’assistance régionale, nationale et
[Gouvernement japonais]
Politique étrangère, Politique d’aide
Stratégie d’assistance régionale,
nationale et thématique
Retour de l’information
Demandes d’aide de la
part des pays partenaires
Études préliminaires pour la
formulation de projets
Évaluation
Évaluation de
Évaluation
de l’aide
la coopération
des prêts
financière non
technique
d’APD
remboursable
[Gouvernement japonais]
Autorisation,
Signature
d’un accord international
Mise en oeuvre, supervision
Évaluation*

* La JICA conduit des évaluations en recourant au cycle du PDCA (Plan : Prévoir/planifier, Do : Réaliser, Check : Vérifier, Act : Consolider/ améliorer) pour chaque dispositif d’aide – coopération technique, prêt d’APD, aide financière non remboursable – et utilise le système pour encore améliorer les activités et assurer pleinement son obligation publique de rendre des comptes. http://www.jica.go.jp/english/operations/evaluation/

Missions de l’Institut de recherche de la JICA

Dans le cadre de ses trois missions, l’Institut de recherche de la JICA (JICA-RI) entreprend des recherches dans le but de résoudre les problèmes de dével- oppement des pays en développement et de contribuer aux stratégies d’aide de la JICA pour la résolution de tels problèmes.

Études universitaires pointues axées sur les politiques et contributions importantes dans le domaine du développement international

Analyse des problèmes des pays en développement et contribution aux stratégies d’aide de la JICA

Renforcement de la diffusion de l’information au Japon et à l’étranger et renforcement de la présence japonaise

De plus amples informations sont disponibles sur le site internet de la JICA : http://jica-ri.jica.go.jp/ Le JICA-RI gère également la bibliothèque de la JICA. http://www.jica.go.jp/english/publications/library/

Le JICA-RI gère également la bibliothèque de la JICA. http://www.jica.go.jp/english/publications/library/ 8
Initiatives régionales / Asie Fournir une coopération axée sur les besoins et adaptée à la
Initiatives régionales / Asie Fournir une coopération axée sur les besoins et adaptée à la

Initiatives régionales / Asie

Fournir une coopération axée sur les besoins et adaptée à la diversité régionale

Alors que certains pays d’Asie connaissent un fort taux de croissance économique, d’autres doivent faire face à la pauvreté ou aux conflits. Les inégalités augmentent, même dans les pays à forte croissance, entre les zones urbaines et rurales et les enjeux de la réduction de la pauvreté et du chômage restent toujours d’actualité. En outre, dans les zones urbaines, la détérioration de l’environnement, telle que la pollution, s’accélère parallèle- ment à la croissance économique. La JICA concentre ses opérations sur les problèmes ayant un impact important sur la sécurité et la prospérité du Japon, en fournissant l’aide la mieux adaptée aux différents besoins de ces pays.

la mieux adaptée aux différents besoins de ces pays. Source : Rapport Annuel de l’Agence japonaise

Source : Rapport Annuel de l’Agence japonaise de coopération internationale 2009

*1 Dépense pour l’envoi de volontaires et d’équipes de secours d’urgence incluses.

Asie du Sud-Est

Asie du Sud-Est

Asie du Sud-Est

Croissance durable par des partenariats publics-privés

La JICA encourage et contribue à la stabilité de la macro-économie et aux finances publiques de chaque pays de la région. Le renforcement et l’amélioration de l’environnement financier sont également nécessaires pour accroître les investissements du secteur privé. Pour ce faire, la JICA privilégie le développement de l’infrastructure économique et des ressources humaines pour créer les bases d’un développement économique durable.

Coopération pour la réduction de la pauvreté (correction des disparités)

Pour réduire les disparités aux niveaux nationaux et intrarégionaux, la JICA fournit une aide pour étendre les services sociaux de base et le développement de la communauté par l’amélioration des moyens d’existence et la mise en place de services de santé et d’éducation pour les pauvres. En l’occurrence, la JICA travaille à la construction de la paix à Mindanao et au développement de l’est de l’Indonésie.

S’attaquer à des problèmes transcendant les frontières

Alors que l’intégration régionale de l’ANASE s’intensifie en Asie du Sud-Est, la JICA privilégie la résolution de problèmes transnationaux tels que la protection de l’environnement, l’adaptation et la limitation des répercutions du changement climatique, la réhabilitation et la reconstruction après les catastrophes et leur prévention, le contrôle des épidémies et l’amélioration de la sécurité maritime.

Asie de l’Est, Asie centrale et Caucase

Coopération sino-japonaise sur les problèmes environnementaux

Pour faire face aux problèmes d’environnement non seulement en Chine, mais également à l’échelle planétaire, la JICA déploie efficacement son savoir-faire et sa technologie en soutien aux mesures de lutte antipollution, à la protection écologique, au développement de systèmes et de politiques environnementaux et au développement des ressources humaines dans les domaines de l’environnement.

ressources humaines dans les domaines de l’environnement. Construction du terminal d’un aéroport international pour

Construction du terminal d’un aéroport international pour faciliter la circulation des personnes et des biens (Vietnam)

la circulation des personnes et des biens (Vietnam) Une expert japonaise assurant la formation technique de

Une expert japonaise assurant la formation technique de sages-femmes dans un centre de soins (Cambodge)

technique de sages-femmes dans un centre de soins (Cambodge) Se concentrer sur la conservation des mangroves

Se concentrer sur la conservation des mangroves en tant que mesure efficace d’adaptation au changement climatique (Indonésie)

d’adaptation au changement climatique (Indonésie) Déterminer l’origine de la poussière jaune par

Déterminer l’origine de la poussière jaune par l’analyse de sables récoltés dans des zones désertiques (Chine)

Prêt d’APD* 2 Participants 702,507 à des formations techniques 12.609 Résultats des opérations en Asie
Prêt d’APD* 2
Participants
702,507
à des
formations
techniques
12.609
Résultats des
opérations en Asie
(Personnes)* 4
(Exercice 2008)
(100 milliards JYP)
Experts
détachés
3.083
Coopération
Aide
JOCV
technique* 1
financière
détachés
47,355
non
475
remboursable* 3
Asie du Sud-Est
11,445
Asie du Sud
Asie de l’Est, Asie centrale et Caucase

*2 Le montant est calculé sur la base des accords de prêts.*3 Le montant est calculé sur la base des accords de dons.*4 Les nombres des nouveaux volontaires/experts/participants. *Taux de change de 2008 défini par le CAD : 1 USD = 103.5 JPY

Asie du Sud

Asie du Sud

Asie du Sud

Construction de la paix et aide à la démocratisation

En tant que membre de la communauté internationale, la JICA travaille à faire progresser la paix et la stabilité en Afghanistan, au Pakistan et au Sri Lanka et fournit son aide pour la démocratisation au Népal. En particulier pour l’Afghanistan, la JICA fournit une aide visant une stabilité régionale à grande échelle en tenant compte de la situation politique des pays limitrophes tels que le Pakistan.

politique des pays limitrophes tels que le Pakistan. Aide à l’éducation de base pour améliorer la

Aide à l’éducation de base pour améliorer la qualité des cours (Afghanistan)

Croissance économique durable

La JICA apporte un soutien constant à la croissance durable dans les pays ayant connu des progrès économiques spectaculaires tels que l’Inde, par l’intermédiaire de prêts d’APD pour le développement de l’infrastructure, dont les secteurs des transports et de l’énergie, tout en aidant également à prévenir la pollution de l’environnement causée par le développement économique.

Prévention des catastrophes et reconstruction postcatastrophe

Devant le risque de répercussions dues au changement climatique, telles que l’augmentation du niveau de la mer ou l’érosion glaciaire dans des pays comme le Pakistan, le Bangladesh, le Bhoutan et les îles Maldives, la JICA concentre ses efforts concertés sur la prévention des catastrophes, la réhabilitation ainsi que l’aide d’urgence.

la réhabilitation ainsi que l’aide d’urgence. Métro de Delhi construit avec la technologie et le

Métro de Delhi construit avec la technologie et le savoir-faire japonais (Inde)

avec la technologie et le savoir-faire japonais (Inde) Revêtement de protection du littoral sur l’île de

Revêtement de protection du littoral sur l’île de Malé con- struit pour réduire les dégâts en cas de tsunami (Maldives)

Faire progresser la coopération en Asie centrale

La JICA encourage la coopération en Asie centrale et au Caucase en développant l’infrastructure des transports conformément à la politique gouvernementale et au Dialogue « Asie centrale plus Japon » et soutient la réduction de la pauvreté par une réforme économique axée sur le marché et le développement rural dans les pays concernés.

marché et le développement rural dans les pays concernés. Soutenir le développement autonome de la région

Soutenir le développement autonome de la région par la transition vers une économie de marché (Kirghizistan)