Vous êtes sur la page 1sur 9

Cas pratiques: motifs

justifiant un licenciement
Les motifs justifiant un licenciement
• Mise en situation:
• Un employeur a souhaité infliger une rétrogradation à un salarié afin de
sanctionner les graves manquements de ce dernier. Le salarié a indiqué à
l’employeur qu’il refusait cette rétrogradation.
• Est-il en mesure de refuser la sanction?
Oui
• L’employeur peut-il prendre acte de la rupture et licencier le salarié?
Oui
Les motifs justifiant un licenciement
• Un salarié qui se présente:
• En retard 2 fois durant le mois de décembre : avertissement
• En retard 1 fois durant le mois de janvier : mise à pied disciplinaire de 3 jours
• En retard 2 fois durant le mois de février: licenciement pour cause réelle et
sérieuse.

• Le salarié invoque un licenciement sans cause réelle et sérieuse


devant le CPH car l’employeur a invoqué à plusieurs reprises le même
motif.
Peine perdue
Les motifs justifiant un licenciement
• Un salarié a été mise à pied à titre conservatoire par l’employeur le 18
janvier 2020 suite à des malversations dans la paie.
• Le 25 janvier 2020 il reçoit une lettre lui notifiant un licenciement
pour faute grave.
• L’employeur a-t-il respecté la procédure?
Non manque de lettre et de délais
Les motifs justifiant un licenciement
• Un employeur a licencié un salarié après des insultes de sa sœur. En
effet, alors que l’employeur avait notifié un avertissement au salarié
sa sœur a insulté le responsable de « fumier ».
• Le salarié a été licencié pour insulte.
• Est-ce licite?
NON, c’est à la sœur d’être embauchée puis licenciée.
Les motifs justifiant un licenciement
• Un employeur licencie un salarié pour faute grave. Lors de l’entretien
préalable le salarié a fait état de graves difficultés financière et
demande exceptionnellement de pouvoir accomplir le préavis.
L’employeur accepte mais il indique clairement oralement et dans la
lettre de licenciement qu’il s’agit d’un licenciement pour faute grave
malgré l’autorisation du préavis.
• Par suite le salarié conteste le licenciement devant le CPH.
• Son action a-t-elle des chances d’aboutir?
• Non
Les motifs justifiant un licenciement
• Un employeur convoque un salarié à un entretien préalable au
licenciement pour faute grave le 20 juillet alors qu’il a eu
connaissance des faits fautifs le 26 mai
Respect du délai de prescription? Non

• Est-ce possible?
Non
Les motifs justifiant un licenciement
• Un salarié arrive depuis 2 ans en état d’ébriété sur son poste de
travail. L’employeur tolère jusqu’ici son comportement mais il décide
finalement de licencier le salarié pour faute grave.

• Le licenciement est-il justifié?


Oui
Les protections contre le licenciement
• Un employeur décide de licencier une salarié pour cause réelle et
sérieuse.
• Il convoque cette salariée le 8 janvier 2020 à un entretien préalable.
Elle est licenciée le 14 janvier 2020. Le 15 janvier 2020 il reçoit une
LRAR mentionnant que la salariée doit accoucher le 18 juillet 2020.
• Peut-il licencier cette salariée sachant qu’il n’était pas au courant de
sa grossesse lors de la mise en place de la procédure?

Non, elle sera alors réintégrée