9..4.,r-24.

*

30 otl.2013

Modmq Monsir, C'€st rtàN l. @ dte d uê Mhée où l'écol€ êt À nouveaùr€spætée,s6 pBom€ls E@mrs .t ss boyeN prosBsivm€nt Imis à niv@ù pù lErat, qu€ ta Ville d€ ?ùis s €sl €rgâÉê da$ la éfome ds ry'hm* édùatifs. A iteq r@ns, j€ n'étais adressé dûecteûent À vou au @ùs de la pn:pmtior d€ la nisê €tr @!w de cene ÉÎom€. Jc souhaileI€ faire Ànolv€u aujôùrd'hui. Come voùs Ie savÈ, dæ noy€N inpon&is ort été nobilisés pou fâire dÈ cetle Éfom€ u prcsrès poùr læ 6f4ts !ùisietu, qùi v€mnl lem @nditions d'apprutissagc méLiont$ C.âe à lâ Épârtilron de l'tueisnûmt sù 4 joùÉ et dêni €r to! w€il au n6de o@we4 au !â@ d6 découvates dltuÉUæ, sponi!€s, scimiifqùB, pemis€s pù ls noùw€aùx atel,€6 péns@lai6

D6les !@rÀet disNs:ons srl osasmmr dee e Éfome, nous savior qrt te ;eæsi'mi. d; aEr@6c er d6 evoluùo;s. qui Nou: .omdso6 le! ;,mcLtLés
sôntremônté* êl monteot dcore du t@in. Noùs ne Iæ soùs{stiooN pas.Nous ovons m pmm6@ le $!ci de noù asslE qE la rcfome arteinl s6 obj€ctifs sloboux, €t Ies retom positifs qùe noDsrvons sùr la sàlisfadiotr ds afhL, $nr 6@uoerb, d veillmt, donsle même tflpi à æsùd, écolelar école 16 Êjùslnnrs né6saiÉs, C 6t av€o ætr€ doubte digùæ qùe noÉ avoN co.sidûablmat mélioré le dispositf rl€puis la r€nl!éc, er noùs conlinusom À le faire dùs læ pnchaine s€maines, autdt que ælè so nææsù€. Ai.si, poùr la rutdêlls, des instrùctioN pÉcis€s ont été donné6 dds les æ016 poù qE lB 6fmts nc sie.l pæ rév€illéi de leù. siste poùi pâ.ticiper rù âtelie6. Des mforts de nôas. ont aûénh @ !l&e rordnent poù le ..rôyage ds pùties cmmùcs. Ds ag6ts Dùicipru fomés, décbùsés d €nsdrenot ! enf6nG, sonr nâintmaol présds dùs cnâqùêéol€, afrn de prfldrE h chs.CeI orgdisârion d€sal€lien cr diâlogùerav€ovoùs.No6 avonsfait a sorted. miru voù itrfomr pe la rmise d ùd flyq voùs pÉsatmL 16 at€liæ suivis pd vôlJ. dfânr, et l o€aoislior de Éùiôns d iolomâtion daN tolt€s ]€s éælæ. Nou mforçûN pâr différdts no)6s ls dispositifs pmeuel d ^$Er la sécùit4 notanmmt pou les entre6 et srti6 d6 enlmri (mise eh place d ùn oùtil d€ liaison mt e pa.@ts êt equrpepéds@laire délivrânæ d mê atr6taiion à tous les inteûoanls pow âutoris! leû entréedlm I é.ole...) Noùs iéagisons imnaiormat dès qu€ d6 in$fisecs sont @nstâlæsdæ I ofre d €l€s Dla!ftes qu6tioN se font joù! qù il 6t objætiwm€nt plu dimcile d évalu€.avec un Écul de sfll€mmr quelqùêssenanr6. Ainsi pù exenple des cÉi.tes qùr s aprinent sur ls faticle des 6lMts c 6r !o!r t€nln d avoir ù€ apF{ocheôbj€.live et panaeê sù d6 qlesiios de c€ irle qe nor âvons,dà I ongiæ de lâ nifome, nddâté une étùdÊ indépqdete qùi noùs mùâ s6 plenières @nclusionsen dæembre

Bi6 oradu, tout âù lons d€ I'dée solaire, Ia réùssite de ætt€ réforne les parremires,Educdtion @nlinu@ de Éposû sù la nôbilisalion et Ia Gponsabililé de Loùs mtionsle. ViUe d€ Pans €t évidednùl padts d élèves. Cù lê @nsdsùs eahte sùr la finalité de cene nolvellê orCdNatio. dcs.tthhes édùcâtifs: il sâglt de hodiiie. I or8aisotion de la senrine pour f,cilit€r l appr..tissagê et l épanouisseûe.rd6 enfafis. J€ $uhaitlis sahû I'espnt de Éslonsabilité qùi a été celùi d€s enseisnùts et diredffi d écol6 dm I i.D€Ne majonté ds qs. ils ônt sù, deluis Ia imt ée, fai.c lâ démoNrration de pÉfèssioMalisn€, a acompognmt la nise d @uvÉ de la rélome, âur le sôùtid adif dùrecrutl côrê d6 Delemels dela Mlle. âvec læs pûsomels d€ la villê, æitalê6, ASEM, Respo.satles édùcstifs ville, respônsabls er direct4.s de point d'8coeil, ont fùt !n tEnil rmarqùoble, pour n€ttÉ dr placedæ la 663 éoles peisiemes ds âtelis périsolàir€s de qùalité dms da condilio.s de séùile eLd hygià€ optimals- te tias à tr@væù à 16 salùe. et à les rmerde. €r ih dom€nt au qùtidim ùôebelle inage du sæiæ pùblic n@icipâl L6 pdê.rs d éldes ont aùsi joùé ù rôle cenlral poùr la û^e 6 cùùê de I ménâeenent d6 rtlhnes edudtifs qùi â nodiné en prnie I'orseisâhon de h senâine des fmill6. ti majûiÎé d'6t e loE a lâit l€ chôix d irtuile votre où vos ofets eu activirs p.oposéëpd la ville C'6t ùe nùqle de @nfiùcevis-à-visdù s€ûicepublicnunicilal dont je rê félicite. ?où aùtùl, aù-delÈ ds iroùiprioù faics m déblt d mæ. nous aùJoud hùi d6 v&iations iEpolrstes d'ù joù sù I aùIrc dans la Fésmæ d* constatons flfanls D ùne cenâi.€ meièr€ le péris@lsneestpqç! pd cenains6nr€ ( à la cân€ ). Je rcunait€ âppeld votre altenLion M 1e faiL qùe æs vmalbns dc Aésu€nkton, 16 ineirtuda sur le nonbre d'6fels qùi sqont €frecdvmmt Fésents c[aqùe nardi et vendredi, ont ù inpâct djr€cl sù lô quâ]ité du sNice pùôIrc rodù Por aill€N, cela rend plÉ dificiiê lâ g6lim d* qù6tions de sécùriié sù. ldqùêllês i€s pdomeh de la ville, conme 16 ds€rCrrmls er l€s diÉlêE d école snt pâdicùlièrmenl nobilis:s- Je t€Èis à itrsisrerù cete qù4ûôn prâtiq@ d orsdietion nàle s, Je sâis pd ailleùB qæ la slabilisationde l'oflr€, l'tu@ de @s nouveau rlabmg dùs les habifud6 el les r@des des mfets. come de l€ur fmilL€, pemettra éEal€mentd€ n:soùdre ces Madme. Motrisr à I rsùece de m cosidùaiion

?u-a "*,,

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful