Vous êtes sur la page 1sur 12
! D9CT0&:&Approche s & disciplinaire s & de&la& communication& & & ! !
!
D9CT0&:&Approche s & disciplinaire s & de&la&
communication& &
&
!
!
Master'AIGEME '
Céline'HOEFFLER '
2011 9 12 '

!

!

Sujet ' 2' : '

!

!

« & En&quel&sens&pourrait ; on&parler&d'une&approche&communicationnelle&de&l'art&? & » &

&

&

! && " &

Introduction!

! ! « " L’art"ne"transforme"pas,"il"formule." » " Roy&Lichtenstein. & !
!
!
«
" L’art"ne"transforme"pas,"il"formule." » "
Roy&Lichtenstein. &
!
!
Beaucoup& s’accorderont& à& dire& qu’il& n’est& nul& besoin& de&maîtriser&les& rudiments& des&
techniques& de& l’art& pour& en& apprécier& les& effets.& Deux& profils& de& professionnel s& se&
distinguent& :& ceux&qui&créent& l’art&ou&la&restaurent& ; & c'est; à ; dire&ceux&qui&la& « & pratiquent& »& ; & &
et& ceux& qui& la& « & décryptent& »& que& ce& soit& d’un& point& de& vue& philosophique,& historique,& ou&
contextuelle.& Mais& dans& un& sens,& l’art& n’est& pas& réservé& qu’aux& experts,& elle& s’adresse&
également&à&un&public&plus&novice&qui& peut & être&touché&par&une&œuvre&qu’elle&soit&picturale,&
musicale,&pho tographique&ou&numérique…&Il&est&alors&intéressant&de&se&demander&par&quels&
moyens&l’art&nous&interpelle&parfois& ;& par&quel&procédé&interne,&l’artiste&s’exprime&à&travers&
sa& production.& Il& est& incontestable& que& l’art& requiert& une& méthode& et& une& rigueur& dan s& sa&
réalisation& et& qui&découle&pour&certains& auteurs & de&leur&génie.&Mais&l’art&n’est&pas&une&simple&
création,& pour& les& interprètes& que& nous& sommes,& c’est& aussi& le& vecteur& d’idéologies & et&
d’émotion s .& L’œuvre& transmet& un& message,& certes& subjectif& mais& indéniablement& une&
communication&s’installe&en tre& l’artiste&et&le&« & récepteur& ».& &
&
L’approche& communicationnelle& touche& de& nombreux& domaines& et& s’appui e& sur& diverses &&
méthodologies & et& théories.& Et& tout& comme& l’art& est& difficile& à& définir,& le& champ& de& la&
communication&est&controversé&et&éclectique.& Nous&nous&attacherons&dans&l’analyse&qui&suit&
à& chercher& un& terrain& d’entente& où& l’art& trouve& en& l’approche& communicationnelle& un&
nouveau& regard.& Nous& tenterons& dans& un& premier& temps& de& définir& l’art& au& travers& de&
certaines&caractéristiques&consensuelles&puis&de&décrire&les&approches&dîtes&classiques&qui&s’y&
intéressent.&Certaines&limites&émergeront&alors&et&amèneront&vers&l’exploration&d’approches&
communicationnelles& appropriées& à& l’étude& de& la& construction& du& sens& dan s& le& domaine&
artistique. & La&sémiologie,&se&révèlera&alors&une&discipline&prometteuse&pour& l’étude&de&l’art. &
!

I.'Quelles'approches'pour'l’analyse'de'l’art' ? '

I

' .1.'Qu’est 9 ce'que'l’art ' ? '

Tenter& de& définir& l’art& serait& le& sujet& d’un& livre& entier.& En& effet,& au& fil& des& époques,& la& définition& de& l’art& évolue& mais& apparemment& sans& jamais& trouver& de& réel s & consensus.& Certaines&constantes&semblent&persister.&L’art&est&une&activité&humaine,&elle&est&le&propre&de& l’H omme .&Depuis& l’antiquité&et& jusqu’à& la& fin& du&moyen& âge,& on& prêtait& à& l’art& la& définition& suivante&proposée&par&Galien & :&

« Ars est systema præceptorum universalium, verorum, utilium, consentientium, ad unum eumdemque finem tendentium. »

Soit& :&

« & L'art&est&le&système&des&enseignements&universels,&vrais,&utiles,&partagés&par&tous,&tendant& vers&une&seule&et&même&fin 1 . & » &

L’art & s’oppose rait& à& la& nature& qui& «& produit& sans& réfléchir& » 2 .& En& cela,& on& peut& voir& dans& la& réalisation&d’un&o uvrage,& une&intention& de&son&auteur& qui&serait&caractéristique&de&l’œuvre& artistique.& & On& peut& également& postuler& que& l’œuvre& artistique& au; delà& d’être& une& volonté& de& créer& s’appuie&sur&des& techniques,&une&méthode&et& ceci&quelque&soit&sa&nature& :&q u’il&s’agisse&de& peinture,&de&sculpture,&de&musique&etc.&Que&l’œuvre&soit&orchestrée&par&les&mathématiques,& la& perspective& ou& l’acoustique,& on& peut& prétendre& qu’un& travail& peut& être& défini& comme& artistique&s’il&répond&à&un&ensemble&de&règles & connues&des&professionnels.&Cette&hypoth èse& n’implique& pas& que& l’art& soit & un&métier.& Bien& qu’artiste& soit& une& profession& reconnue,& l’art& peut&également&être&le&fruit&d’amateurs ,&de&compositeurs & ou&de&peintres & en&herbe&cherchant& à& s’exprimer.& & L’art& est& en& effet& pour& beaucoup& un e& forme& d’expression& et& avant& d’approfondir&s es&principes&philosophiques,&on&peut&s’arrêter&sur&une&vision&beaucoup&plus& simpliste&et& s’interroger& sur& l’étendu& du& champ&artistique& :& «& Où& commence& l’art& ? & »& Est; ce& nécessaire& d’être& reconnu& comme& artiste& pou r& affirmer& que& le& fruit& de& son& travail& soi t& de& l’art.& Les&graffitis&peuvent; ils&être&considérés&comme&de&l’art.&Marcel&Mauss&définissait&l’objet& d’art& comme& « & l'objet& reconnu& comme& tel& par& un& groupe& » 3 .& En& s’appuyant& sur& cette& définition,&on&peut&répondre& que&l’art&n’a&alors&pas&de&limite&que&ce&soit&par&sa&nature&ou&par& son&degré&de&maîtrise.&C’est&pourquoi&il&est&très&diffici le&de&le&définir,&tant&ce&qu’il&recouvre& est&vaste.&&

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

1 ! Traduction&par&Necrid&Master & pour&Wikipédia !

2 & http://fr.wikipedia.org/wiki/Art#cite_note ; 0 & &

3 & Marcel&Mauss ,&Manuel&d'ethnographie&[Cours&professé&entre&1926 ; 1939],&Payot,&Paris,&1971& 1947 & [ archive ],&p.&

89 & ;&cité&par& Thierry&de&Duve & (en) ,&Au&nom&de&l'art,&Minuit,&Paris,&1989,&p.&10. &

I

' .2.'L’approche'classique'de'l’art. '

! On&ne&peut&parler& d’art,&sans&parler&de&l a&notion&d’esthétique.&
!
On&ne&peut&parler& d’art,&sans&parler&de&l a&notion&d’esthétique.& Cette& discipline&philosophique&
a & pour& objet& l’art& et& la& perception.& D ’une& manière& plus& commune ,& l’esthétique& recouvre&
également& « & ce& qui& provoque& chez& l’homme& le& sentiment& que& quelque& chose& est& beau& » 4 . &
Cette&définition,&bien&que&réductrice&d’un&point&de&vue&philosophique,& pose&la&question&de&la&
place&du&« & Beau & »&dan s & l’art.&L’œuvre&artistique&doit; elle&répondre&à&des&critères&de&beauté&
sachant& que& le& jugement& esthétique& universel& ne& peut& exister& puisqu’il& est& subjectif& et&
soumis&aux& goûts & et&à&l’interprétation&de&chacun.&&!
L es& pratiques& artistiques& sont& & également& étudiées& à& travers& un& prisme& historique& et&
technique.& Le& contexte& socioculturel & dans& lequel& l’activité& est& produite& peut& être& analysé.&
L’Histoire&de&l’Art&est&ainsi&un&champ & disciplinaire&éten du,&destiné&à&l’étude&des&œuvres&et&
« & du&sens&qu’elles&peuvent&prendre& » 5 & . &
L’art& a& donc& fait& couler& beaucoup& d’encre& depuis& l’antiquité,& depuis& que& l’Homme& a& pris&
conscience&du&génie&qu’il&pouvait&révéler&et&de&la&place&qu’il&occupait&dans&la&société.&Mais&
avant& d’être& un& sujet& d’étude,& l’art,& comme& nous& l’avons& spécifié& dans& le& premier&
paragraphe,& est&également&une&forme&d’expression,&consciente&ou&inconsciente.&Le&message&
qu e& cherche& à& véhiculer& l’artiste& est& soumis& à& l’interprétation& de& chacun.& Mais& afin& de&
comprendre&ce&message,&si& tend&est&qu’il&y&en&ait&un,&ne& faut; il&pas&en&décoder&le&code&est&
donc&l’identifier& afin&de&le& « & lire& » & ? & Nous& entrons&donc&ici&dans&une&autre&approche&de&l’art,&
celle&de&la&communication&et&des&concepts&qu ’elle&sous ; tend .& &
&
!
I
' .3.'L es'limites'de'l’approche ' classique . '
!

De& nombreuses& di sciplines& s’intéressent& à& l’art& que& ce& soit& entend& qu’objet& ou& pour& son& contexte&mais&elles&concernent&avant&tout&les&spécialistes&de&ces&domaines.&Si&l’on&se&place& d’un&point& de&vue&moins&initié,&l’art&peut&prendre&un&tout&autre&angle.&Prenons&par&exemple,& la& Joconde.& Si& elle& ne& bénéficiait& pas& d’une& célébrité& mondiale,& est; ce& que& des& yeux& non& avertis,& y& aurai en t& vu& une& des& œuvres& les& plus& importantes& de& l’histoire& artistique& o u& ne& verrai en t; ils & qu’un&simple&portrait & ?&Certes& tout&à& fait& réaliste,&dans&ce&cas&la& technique&est& indiscutable,& même& pour& les& profanes,& mais& l’art& moderne& et& abstrait,& avec& ses& représentations&parfois&« & rudimentaires & »&et&« & sommaires & » ,& nous&prouve&souvent&qu’hors&du& monde&professionnel,&l’œuvre&artistique&est&parfois&inintelligible.& Faut; il&alors&apprendre&le& « & code& »& de& l’art& pour& le& décrypter,& y; a ; t; il& une& fonction& cognitive& nécessaire& à& l’interprétation&de&l’art& ?&La&plupart&des&gens,&amateurs&ou&non ,& répondront& probablement& que& non.&Tout& simplement& parce& que& chacun& de& nous&a&été&au&moins& une& fois& dans & sa&vie& touché& par&une&œuvre&artistique.&La&musique&est&alors&un&des&exemples&les&plus&probants.& Les& publicistes&et& réalisateurs ,& se& servent& de& la&musiq ue& comme& vecteur& d’émotions& parce& qu’il&n’est&nul&besoin&d’avoir&fait&d’étude&en&musicologie&pour&ressentir&et&interpréter&la&joie,& la&tristesse&ou&l’angoisse&au&travers&d’une&mélodie.&L’émotion&devient&alors&la&preuve&même& de&la&validité&d’une&approche&communicationnelle&de&l’art&car&il&s’agit&bien&ici&de&messages& véhiculés & entre&le&récepteur&et&l’émetteur.& !

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

4 ! http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/esth%C3%A9tique/31174 ! !

5 & http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27art & !

II.' L’art'comme'moyen'de'communication'

! II ' .1.'L’art'et'la'culture ' ! Bien& que& l’exemple& de&
!
II
' .1.'L’art'et'la'culture '
!
Bien& que& l’exemple& de& la&musique,& implique& que& l’art& peut& transmettre& des&émotions& sans&
même&avoir& une& culture&musicale& préalable,& un& certain& nombre& d’œuvres & ne& peuvent&être&
comprises & sans&une&certaine& conscience&culturelle& dans&laquelle& ces&œuvres&s’inscrivent.&Ceci&
implique& une& connaissance& commune&entre& l’émetteur&et& le& récepteur& de& l’art&et& souligne&
toute&la&difficulté&de&répondre&à&une&problématique&comme&celle&à&laquelle&nous&tentons&de&
répondre.& En& ef fet,& autant& l’art& peut& véhiculer& des& messages& de& manière& inconsciente& et&
subjective& en& passant& par& l’émotion,& autant& par& sa& techni que& et& son& contenu,& il& peut&
également&communiquer&au&travers&d’un&code&qui&nécessite&un&terrain&culturel&partagé. & Ce&
code&régit&le&fonctionnement&des&signes&qui&composent&l’œuvre&artistique.&
&
II
' .2 .'L’art' comme'système'de'signes '
!
Il&est&entendu&que& toute&œuvre&artistique&repose&notamment&sur&l’utilisation&d’allégories&et&
de& symboles ,& représentations& concrètes& de& notions& abstraites 6 .& Le& célèbre& tableau& de&
Delacroix&en&est&une&illustration.&&
&
&
Eugène'Delacroix' – ' La'liberté'guidant'le'peuple
'
'
Marianne& est&dans&ce& tableau&l’allégorie&de&la&liberté.&Elle&est&une& représentation&indirecte&
de& cet te& dernière& et& interprétée& comme& telle& au& travers& de& signes& conventionnellement&
construits.&Le&drapeau&bleu/blanc/rouge&symbolise&la&France,&c’est&un&objet& qui&appartient&à&
la&culture& française&et&donc&interprétable&par& tous&ceux&qui& maîtriseraient& le&code& de&cette&
culture.&Ce&tableau&est&constitué&d’un&ensemble&de&signes&au&sens&Saussurien&du&terme&(nous&
reviendrons& sur& cette& définition& dans& le& paragraphe& III.2) & et& illustre& parfaitement& qu’une&
œuvre&communique&au&travers&d’un&système&de&signes.&&
!
!

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

6 ! http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/symbole/ & !

Si&ces&signes&sont&conventionnels,&ils&s’inscrivent & dans&une&culture&au&sens&large&et& rejoignent& ainsi&la&définition&de&l’art&de&Marcel&Mauss.&Une&œuvre&peut&alors&être&définie& comme&objet& d’art,&si&elle& est& reconnue& comme&telle& auprès&d’une&communauté& capable&d’en&comprendre& son& code& et& d’en& déduire& sa& signification.& C’est& en& s’appuyant& sur& ce& processus& d’intercompréhension& et& d’interprétation& qu’on& peut& déduire& une& approche& communicationnelle&de&l’art. &

II

' .3 .'L’ approche'communicationnelle '

La&communication& est&u ne&action&qui&permet&de&transmettre&un&message&d’un&destinateur&à& un&destinataire.&Elle&n’est&pas&le&propre&de&l’Homme,&il&existe&également&une&communication&

entre& les& animaux,& les& plantes& et& les& machines.& Elle& est& ainsi& verbale& ou& non& verbale.& Le& champ & de& la&communication&est&vaste& et&recouvre&des&disciplines&différentes.&Les&sciences&du& langage&en&font&partie.&On&y&distingue& deux&approches,&la&linguistique&qui&étudie&le&langage& humain& et& la& sémiologie& qui& intègre& la& linguistique& mais& étend& son& champ& d’étude& à& l’ensemble&des&«& signes&de&la&vie&sociale& » 7 & .&C’est&deux&domaines&ont&pour&objectif&d’étudier& le&langage,&dans&son&sens&le&plus&large. & Roman&Jakob son,&dans&le&cadre&de&l’étude& la&communication,&postulait&que&« & le&langage&doit& être&étudié&dans&toutes&ses&fonctions & » 8 .& Il&proposait&le&schéma&suivant& :&

!

! !
!
!

Les'six'fonctions'de'la'communication'verbale,' selon'Jakobson '

!

!

Sources & :&Wikipedia& – & Schéma&de& Jakobson &

!

Nous&allons&voir&dans&le&chapitre&suivant&comment&l’art&peut&être& comparé&au & langage& ;&ce&

qui& nous& permettra& de& proposer& une& application& de& ce& schéma& en& tant& qu’approche& communicationnelle&de&l’art.& &

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

7 & Saussure,&Cours&de&linguistique&générale,&p.33 &

8 & JAKOBSON & Roman,&« & Closing&statements & :&Linguistics&and&Poetics & »,& Style"in"langage ,&T.A.&Sebeok,&New ; York,& 1960.& Pour&la&traduction&de&Nicolas&Ruwet & :&« & Linguistique&et&poétique & »,& Essais"de"linguistique"générale ,& Éditions&de&Minuit,&Paris,&1963. &

!

III.' Les'approches'communicationnelles'

&

III

' . 1 .'L’art'et'le'langage '

Dans&son& ouvrage,& « " Ce"que"fait"l’art" » 9 ,&Marie; Dominique&Popelard&s’appuie&sur&les&écrits&de& Croce&et&Cassirer&pour&tenter&un&rapprochement&entre&art&et&langage,&notamment&d ’un&point& de&vue&épistémologique.&De& ce& dernier,&elle& notera&l’idée& que&le&langage&et&l’art& «& ont& une& chose&en&commun,&le&fait&que&dans&les&deux&cas&les&éléments&sensibles&ne&subsistent&pas&par& eux; mêmes& et& qu’ils& se& disposent& pour& la& conscience& en& un& ensemble& qui& seul& leur& donne& leur&sens&qualitatif & ».&&Elle&ajoute&que&« & & ce&que&le&langage&et&l’art&ont&en&commun&est&le&fait& qu’aucun& d’entre& eux& ne& peut& être& considéré& comme& & une& simple& reproduction& ou& une& simple&imitation&d’une&réalité&toute&faite,&donnée,& d’une&réalité&extérieure. & » & Cependant&l’art& et& le& langage& se& distinguent& par& leurs& moyens& et& leurs& fins,& ce& qui& l’amène& à& les& décrire& comme& « & deux& types& différents& d’expression & ».& En& définissant& l’art& comme& représentation& puis& comme& signification& et& production& pour& finir& comme& symbolisation,& M ; D& Popelard& s’éloigne& des& théories& esthétiques& classiques& et& incite& à& l’étude& de& l’Art& comme& un& « & produit & »,&« & résultat&d’un&processus&de& fabrication & »&et&s’intéresse&non&plus&aux&« & critères& de& reconnaissance& du& caractères& esthétique& des& œuvres& »& mais& à& « & ce& qui& pourrait& faire& accepter& une& production& comme& œuvre& ».& En& rapprochant& langage& et& art,& on& peut& alors& suggérer& une& méthodologie& d’analyse& similaire& et& tenter& d’appliquer& des& concepts& linguistiques& tels& que& le& schéma& de& Jakobson & à& l’étude& d’œuvre& artistique.& De& plus& en& s’interrogeant& sur& la& construction& et& le& fonctionnement& intrinsèque& de& l’art,& sur& son& symbolisme,&on& touche&à&l’étude&systémique&des&signes&en&passant&ainsi&par&une&approche& sémiologique&et&donc&commun icationnelle. &

III

' .2.'Application'du'Schéma'de'Jakobson'pour'une'approche'communicationnelle'

 

de'l’art. '

 

Le& destinateur& (l’artiste)&transmet&un& message& au&travers&de&son& œuvre&qui&est&envoyé&aux& destinataires& (public,&spectateurs…).&Ce&message&renvoi e& à&un & contexte& ou&référent&qui&doit& être&compréhensible&des&deux&acteurs&de&la&communication.&Il&s’exprime&à&travers&un& code& qui&régit&un&système&de&signes&interdépendants.&L’émergence&de&code&par&l’étude&descriptive& et& interprétative& des& signes& est& l’objet& de& la& sémiologie& que& nous& développerons& dans& le& paragraphe&suivant. & Le& message&requiert&un& contact,&un&canal.&Celui ; ci&peut&être&visuel&pour& les&arts&plastiques&par&exemple&mais&également&sonore&dans&le&cas&de&la&musique. & Chacun&de& ces&éléments&est&liés&à&une& fonction&qui&peut&s’appliquer&à&l’art&dans&le&cadre&d’une&approche& communicationnelle.& Les& fonctions&expressive& (relative&à&l’émetteur)&et& phatique& (relative&au& contact& choisi)& sont& notamment& important es& dans& la& conception& et& l’étude& d’une& œuvre& artistiqu e&car&elles&corroborent & avec&notre&postulat&de&l’art&comme&vecteur&d’émotions.&& La& fonction&métalinguistique& (relative&au&code)&peut&être&l’objet&d’expert&en&Histoire&de&l’Art&et& de&ses&techniques.&La&fonction & poétique& du&message&passe&par&l’esthétique&de& l’ouvrage&et&la& fonction& référentielle& du& contexte& fait& appel& à& un& référent& commun& formant& une& relation& d’intercompréhension& triangulaire& entre& le& destinataire& ; & le& destinateur& ; & le& référent &

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

9 ! POPELARD&M ; D,&2002,&Ce&que&fait&l’Art,&Puf,&Paris,&pp.&69. !

indispensable& pour& la& transmission& du& message& et& l’efficience& de& la& communication . & Pour& finir,&la& fonction&conative& est&utilisée&par&l’artiste&pour&toucher,&influencer&ou&provoquer&une& émotion&chez&son&« & public & ». &

III

' .3 .'L’approche'sémiologique '

Nous&avons&démontré&que&l’œuvre&artistique&était&un&système&de&signes & d’où&l a&pertinence& de& la& sémiologie& pour& l’étude& de& l’art.&Nous& pouvons& dès& lors& nous& attacher& à& développer& cette&méthodologie&afin&de&savoir&comment&l’appliquer&dans&ce&contexte&spécifique.& La& sémiologie& s’articule& autour& de& deux& étapes& :& la& description& obj ective& des& signes& et& des& relations& qu’ils& entretiennent,& puis,& une& analyse& progressive& de& la& construction& du& sens& au& travers&de&l’interprétation.&&

Anticipée&par&Saussure,&soucieux&de&concevoir&«& une&science&qui&étudie&la&vie&des&signes&au& sein&de&la&vie&s ociale& »,&la&sémiologie&est&née&dans&son&esprit&sur&le&principe&que&tout&système& de& signes& pouvait& être& étudié& sur& la& base& d’une& méthodologie& comparable& à& celle& de& la& linguistique.&Il&considérait&néanmoins&que&la&Langue,&Objet&d’étude&de&la&linguistique,&était& chez& les& Hommes& le& principal& système& de& signes& qui& en& exprimant& des& idées& servait& aux& intérêts& de& la& communication.& Il& représentait& donc& la& linguistique& comme& une& partie& de& la& sémiologie& appartenant& quant& à& elle& au& domaine& plus& vaste& de& la& psychologie& sociale,& branche&de&la&psychologie&générale. & La& sémiologie,& du& grec& sêmion& «& signe& »& consiste& donc& à& apprendre& «& en& quoi& consiste& les& signes & »& et& quelles& lois& les& régissent.& Elle& les& considère& ainsi& « & en& eux& même& et& pour& eux& même& »& de& la&même&manière& que& la& linguistique& étudie& la& Langue.& Le& lien& entre& ces& deux& disciplines&devient&donc&évident&non&seulement&parce&que&la&sémiologie&est&née&pour&servir& les& intérêts& de& la& linguistique 10 & mais& également& parce& qu’elle& en& calque& les& principes& fondateurs&tout&aussi&bien&théoriques&que&méthodologiques. &

La& sémiologie& est& donc& basée& sur& les& principes& d’une& analyse& dite& systémique& de& signes,& entité&à&double&face& :& signifiant& et& signifié & indépendants&mais&liés&entre&eux&par&un&lien&plus& ou& moins& motivé.& Rappelant& la& réfl exion& épistémologique& de& Hjelmslev& qui& décrivait& une& étude& scientifique& comme& une& étude& qui& se& devait& d’être& adéquate,& cohérente,& simple& et& élégante,&les&principes&de&la&sémiologie& tendent&à& regrouper&ces&caractères&de&scientificité.& Tout& d’abord& parce& qu’il& s’agit& d’une& discipline& qui& a& fait& le& choix& de& baser& son& travail& de& déduction& sur& l’observation& de& faits& réels.& Mais& également& parce& que& sa& volonté& de& formaliser& et& de& tenter& d’apporter& une& explication& au& fonctionnement& de& cette& structure& sous ; jacente& confirme& le& souhait& d’adopter& une& méthodologie& à& l’attrait& objectif& et& aux& vertus& scientifiques& bien& que& la& phase& d’interprétation& lui& confère& un& aspect& intuitif& et& a& fortiori& quelque& peu& subjectif.& Cependant,& par& sa& recherche& d’exhaustivité& et& sa& rigueur& méthodologique,& elle& exorcise& toutes& tendances& de& projections& et& d’associations& personnelles. & D’un& point& de& vue& méthodologique,& la& sémiologie& devient& une& approche& intéressante&pour&analyser&l’art&comme&moyen&de&communication,&car&elle&peut&de&manière&

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

10 ! « & Si& l’on& veut& découvrir& la & véritable& nature& de& la& langue,& il& faut& la& prendre& d’abord& dans& ce& qu’elle& a& de& commun& avec& tous& les& autres& systèmes& du& même& ordre. & »& Ferdinand& de& SAUSSURE,& Cours" de" linguistique" Générale ,&Paris,&Payot,&1 ère & éd.1916,&p.35. &

objective,& faire&émerger& la&construction&du&sens ,&voire&une&structure&universelle&à&partir&de& traits&convergents& issus&de&plusieurs&œuvres.&Ceci&répondrait&à&la&préoccupation&décrite&par& M; D&Popelard&de&découvrir&« & ce&qui&pourrait&faire&accepter&une&production&comme&œuvre & » . &

!

Conclusion !

&

&

Nous&avons& orientée& notre& réflexion& principalement& vers& une&approche& sémiologique&mais& elle& n’est& probablement& pas& le& seul& axe& pour& une& approche& communicationnelle& de& l’art. & Cependant&elle&est,&de&notre&point&vue,&l’analyse&la&plus&pertinente& pour& ce&type&d ’étude&car& elle&prend&en&compte&l’intention&de&délivrer&un&message,&et&l’interprétation&subjective&qui&en& découle .& Ceci & explique& comment& l’art& peut& procurer& des& émotions& parfois & de& manière& inexplicable.&Sur&le&même&princi pe&que&la&publicité,&certaines&émotions&sont&exprimées&sans& que& l’émetteur& puisse& avoir& conscience& de& ses& effets.& Il& faut& ainsi& une& analyse& systémique& rigoureuse&et&exhaustive&pour& exposer& l’ensemble&des&signes & et&leur&fonctionnement,&mettre& des&mots&sur&u n& ressenti&et&décrire&un&processus&communicationnel ,& le&plus&objectivement& possible. & & La&sémiologie&et&l’étude&des&fonctions&dans&la&communication&se&complètent& et&permettent& une& première& approche& communicationnelle& générale& de& l’art. & C’est& pourquoi,& nous& avons& choisi& de& développer& ce& devoir& sur& ces& deu x& contributions & épistémologiques .& Ceci& nous& a& permis& de& mettre& en& avant& l’importance& de& la& structure& interne& de& l’art,& du& code& intrinsèquement& construit.& Si& le& jugement& artistique& n’est& pas& universel,& la& volonté& de& transmettre& un& message& à& travers& l’œuvre& semble& admise.& C’est& sur& ce& postulat& qu’une& approche& communicationnelle& est& envisagée& et& qu’une& isomorphie& méthodologique& entre& étude& du& langage& (verbal& ou& non)& et& de& l’art& devient& possible.& Inspiré& des& théories& linguistiques&comme&la&pragmatique&et&la&sémiologie,&on&peut&alors&prétendre&à&une&analyse& de&l’art&comme&système&de&signes&au&même&titre&que&tout&autre&mode&de&communication.&&

&

& Bibliographie ' ! ! & # JACOBSON & Roman ,&« & Closing&statements &
&
Bibliographie '
!
!
&
# JACOBSON & Roman ,&« & Closing&statements & :&Linguistics&and& Poetics & »,& Style"in"langage,&
T.A.&Sebeok,&New ; York,&1960.& Pour&la&traduction&de&Nicolas&Ruwet& :&« & Linguistique&et&
poétique& »,& Essais"de"linguistique"générale,&Éditions&de&Minuit,&Paris,&1963. &
# MAUSS&Marcel,&Manuel&d'ethnographie&[Cours&professé&entre&1926; 1939],&Payot,&
Paris,&1971& 1947& [archive],&p.&89& ;&cité&par&Thierry&de&Duve & (en) ,&Au&nom&de&l'art,&
Minuit,&Paris,&1989,&p.&10. &
# POPELARD&M; D,&2002,&Ce&que&fait&l’Art,&Puf,&Paris,&pp.&69. &
# SAUSSURE & Ferdinand&(de) ,& Cours"de"linguistique"Générale,&Paris,&Payot,&1 ère & éd. 1916,&
p.35. &
!
!
Sitographie '
!
!
# http://fr.wikipedia.org/wiki/Art#cite_note; 0!
# http://www.larousse.fr/dictionnaires/ francais/esth%C3%A9tique/31174! !
# http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27art &
# http://www.linternaute.com/di ctionnaire/fr/definition/symbole/ !
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
'
'
!