Vous êtes sur la page 1sur 16
photo Association des Paralysés de France Délégation de l’AIN 6 rue des Frères Lumière 01000 BOURG
photo
Association des Paralysés de France
Délégation de l’AIN
6 rue des Frères Lumière 01000 BOURG EN BRESSE
Tel: 04 74 23 41 59
N°39
E-mail : dd.01@apf.asso.fr
Web : http://dd01.blogs.apf.asso.fr
Guy CHAMPANAY Suppléant Annick MARIN Les membres du nouveau Conseil Départemental Pascal GOIFFRAY Jean-Louis PARIS Chers
Guy CHAMPANAY Suppléant Annick MARIN Les membres du nouveau Conseil Départemental Pascal GOIFFRAY Jean-Louis PARIS Chers
Guy CHAMPANAY Suppléant Annick MARIN Les membres du nouveau Conseil Départemental Pascal GOIFFRAY Jean-Louis PARIS Chers

Guy CHAMPANAY Suppléant

Guy CHAMPANAY Suppléant Annick MARIN Les membres du nouveau Conseil Départemental Pascal GOIFFRAY Jean-Louis PARIS Chers

Annick MARIN

Les membres du nouveau Conseil Départemental

Guy CHAMPANAY Suppléant Annick MARIN Les membres du nouveau Conseil Départemental Pascal GOIFFRAY Jean-Louis PARIS Chers

Pascal GOIFFRAY

Guy CHAMPANAY Suppléant Annick MARIN Les membres du nouveau Conseil Départemental Pascal GOIFFRAY Jean-Louis PARIS Chers

Jean-Louis PARIS

Guy CHAMPANAY Suppléant Annick MARIN Les membres du nouveau Conseil Départemental Pascal GOIFFRAY Jean-Louis PARIS Chers
Guy CHAMPANAY Suppléant Annick MARIN Les membres du nouveau Conseil Départemental Pascal GOIFFRAY Jean-Louis PARIS Chers

Chers amis,

J’espère que vous avez passé de bonnes vacances et qu’elles vous ont été très bénéfiques pour affronter

cette nouvelle rentrée avec enthousiasme.

Quant à nous, il est temps de reprendre nos missions avec acharnement afin de poursuivre notre combat pour nous faire reconnaître dans cette société.

Nous excellerons cette année, dans le domaine de

l’accessibilité, dans la sensibilisation, dans la défen-

se de nos droits au sein de l’état et dans l’effort à

fournir pour que nous devenions une société inclusi- ve.

A ce titre, permettez-moi de vous rappeler que dans le but de vous aider au quotidien, nous avons mis à votre disposition une boîte à idées (remarques et re- vendications) dans la nouvelle délégation. Vous pouvez également nous adresser vos courriers par mail (dd.01@apf.asso.fr ) ou par courrier (6 rue frè- res Lumière - 01 000 BOURG EN BRESSE).

Les informations que vous nous apporterez seront prises en considération, et nous permettrons de connaître vos attentes ou vos difficultés pour que nous puissions vous aider ou vous défendre le plus efficacement.

Tout en restant à votre écoute, les membres du Conseil Départemental et le directeur vous souhai- tent santé et vitalité.

Très cordialement.

Jean-Marc Maldini Représentant du Conseil Départemental

Page 2

Salon des Idées Créatives ……………… Vendredi 12 octobre Grands jeux animés par la Ludothèque…. Jeudi 25
Salon des Idées Créatives ……………… Vendredi 12 octobre Grands jeux animés par la Ludothèque…. Jeudi 25
 

Salon des Idées Créatives ………………

Vendredi 12 octobre

 
   

Grands jeux animés par la Ludothèque….

Jeudi 25 octobre

Vendredi 16 novembre

Jeudi 25 octobre Vendredi 16 novembre
 

SORTIES / ACTIVITES

Restaurant ………………………………

Sortie en train et métro,

Sortie en train et métro,

Marché de Noël à Lyon .…………….….

Vendredi 30 novembre

 

Visite du théâtre de Bourg ……………………………

Vendredi 14 décembre

 

Repas partagé de Noël ………………….……………

Vendredi 21 décembre

SORTIES RUGBY

USB / LILLE …………………………….

Dimanche 7 octobre (Sous réserve)

 

USB / CHALON …………………………

Dimanche 21 octobre (Sous réserve)

..

USB / VIENNE ………………….………. USB / ST ETIENNE ……………………

Dimanche 18 novembre Dimanche 2 décembre

 
Activités créatives…………… .. ……… .. 10 et 24 octobre; 7 et 21 novembre;

Activités créatives……………

..

………

..

10 et 24 octobre; 7 et 21 novembre;

   
 

5 et 19 décembre

5 et 19 décembre
 

Chant……………………………

…….

4 et 18 octobre; 15 et 29 novembre;

 
  • 13 décembre

 

ATELIERS

Informatique……………………… …. 3, 17 et 31 octobre; 14 et 28 novembre;

Informatique………………………

….

 

3, 17 et 31 octobre; 14 et 28 novembre;

 
 
  • 12 décembre

Radio…………………………………

....

Renseignements à la délégation

 

Rédaction du Roule Ta Vie………….…. Contacter la délégation

Cuisine……….……….………………… 16 octobre; 20 décembre

Rédaction du Roule Ta Vie………….…. Contacter la délégation Cuisine……….……….………………… 16 octobre; 20 décembre
 
   

LA PAUSE BENEVOLE ….…….…… Vendredi 9 novembre; Vendredi 7 décembre

 
Salon des Idées Créatives ……………… Vendredi 12 octobre Grands jeux animés par la Ludothèque…. Jeudi 25

DELEGATION

 

Journée des bénévoles ……

………….

Vendredi 5 octobre

 
 

Concert rock festif …….………

..

……

..

Samedi 3 novembre

VIE

Marché artisanal ………….……

…….

Dimanche 11 novembre

Opération Paquets cadeaux …………

...

 

Lieu et dates à définir

   
 
 

OYONNAX …

...

Jeudi 18 octobre; Jeudi 15 novembre; Jeudi 20 décembre

   
 

de 14H à 16H au centre social de la plaine

RELAIS

GROUPE

 

REYSSOUZE …. Mercredi 10 octobre; Mercredi 14 novembre; Mercredi 12 décembre

 

de 14h à 17h à la Mairie

 
 

Illustrations : Maria MILAZZO

Page 3

   

INFORMATIONS NATIONALES

 

HANDICAP ET RENTREE SCOLAIRE

 

Une rentrée comme tout le monde avec tout le monde ?

Alors que la rentrée scolaire approche et à l’heure de la concertation sur la re- fondation

Alors que la rentrée scolaire approche et à l’heure de la concertation sur la re- fondation de l’école lancée par le gouvernement il y a quelques semaines, l’APF

tient à souligner les avancées mais surtout les points de vigilance à avoir pour cette année en matière de scolarisation des élèves en situation de handicap. Des

avancées grâce à la création de l’aide mutualisée qui devrait permettre l’accom-

pagnement de plusieurs enfants en fonction de leurs besoins spécifiques ; des

points de vigilance car cette aide ne sera effective que pour les nouvelles deman-

des d’accompagnement et l’aide individuelle pourrait connaître des ratés avec la

question du renouvellement des contrats aidés.

 

Vers une meilleure inclusion grâce à l’aide mutualisée…

Selon le décret relatif à l'aide individuelle et à l'aide mutualisée apportées aux élèves handicapés paru au

Journal Officiel du 25 juillet et entré en vigueur de suite, deux types d’aide humaine sont définies et distin-

guées en fonction des besoins de l'élève : l'aide individuelle (AVSi) et l'aide mutualisée (assistant de scolari- sation - ASCO).

L’aide mutualisée devrait permettre de mieux répondre aux besoins de certains élèves et constitue en cela un

pas supplémentaire pour une école plus accessible et plus inclusive. En outre, elle ne pourra être apportée que

par du personnel sous statut d’assistant d’éducation et en aucun cas par des contrats aidés, ce qui apporte la garantie d’avoir des personnes qui ont au moins le baccalauréat (sauf si aucune aide pédagogique) et un

contrat de 3 ans.

…Mais des points de vigilance pour la rentrée 2012 !

La création de l’aide mutualisée peut être une réelle avancée en matière d’éducation inclusive.

Toutefois, ce nouveau système ne sera pas effectif pour cette rentrée, sauf pour les toutes

nouvelles demandes et il pose de toute façon la question de son pilotage, alors même que celui-ci ne va pas être simple !

En outre, des difficultés sont à craindre à la rentrée, puisque la majorité de l’aide individuelle est encore ap- portée par des contrats aidés (à quand le recours aux seuls contrats d’assistants d’éducation ?). Or, même si

une solution a été apportée au problème du renouvellement des contrats qui arrivaient à échéance cet été,

nombreux d’entre eux ont été rompus. Aucun élève en situation de handicap ne doit cependant être privé de rentrée scolaire en raison de l’absence d’AVSi. En cas d’absence ou de problème d’accompagnement (non-respect des heures) à la rentrée, l’APF conseille aux parents de contacter immédiatement la direction des services départementaux de l’éducation nationale de leur département (ex inspection d’académie) et/ou l’inspecteur de circonscription et met à leur

disposition des modèles de courriers dans chacune de ses délégations départementales.

Pour l’APF, cette rentrée 2012 a donc valeur de « test » en attendant le résultat de la concertation sur la refondation de l’école lancée par le gouvernement il y a quelques semaines. L’association espère voir pris en compte, dans la loi qui en découlera, les besoins de formation initiale des enseignants, de rythmes scolaires, d’évaluations… plus adaptés aux élèves en situation de handicap.

Emploi des personnes en situation de handicap : Plus de 3300 personnes privées de formation faute de moyens accordés par les pouvoirs publics !

L’APF, l’APAJH, l’UNAPEI et la FNATH joignent leur voix pour dénoncer l’abandon de 3334 parcours de formation destinés aux demandeurs d’emploi en situation de handicap, en raison d’un blocage des moyens de fonctionnement du

Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) par les tutelles.

Alors que la situation de l’emploi des personnes en situation de handicap connait actuellement une forte dégradation (14,7% d’augmentation du taux du chômage en 2011[1]) et quelques semaines après la conférence sociale, cette déci- sion sonne comme un recul inacceptable pour l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap ! Ainsi, l’APF, l’APAJH, l’UNAPEI et la FNATH demandent aux tutelles d’accorder les crédits suffisants au FIPHFP

afin que ce dernier puisse assurer ses missions et permettre, dans les meilleurs délais, la mise en place de ces 3334 par- cours de formation !

Page 4

 

INITIATIVES NATIONALES

 

Les Journées Nationales des Parents d’enfants en situation de handicap (JNP)

Les Journées Nationales des Parents d’enfants en situation de handicap (JNP) auront lieu les 23, 24

Les Journées Nationales des Parents d’enfants en situation de handicap (JNP) auront lieu les 23, 24 et 25 novembre 2012 à Poitiers (86) sur le site du Futuroscope.

Le déroulement de ces journées se fera en collaboration avec la délégation de Poitiers et de ses bénévoles. Le thème choisi par les parents lors des dernières JNP :

«Mobiliser et construire une Société Inclusive »

Cette année, les participants poursuivront la réflexion initiée l’année dernière sur le thème de la société inclusi-

ve en s’intéressant aux plans d’actions à mettre en place, avec un focus sur les aidants et l’éducation- formation : thèmes qui sont ressortis des JNP 2011. Il est indispensable de poursuivre cette réflexion en étant au plus près des préoccupations et des revendications des parents. Pour cela, Il est nécessaire de réfléchir ensemble pour mobiliser et construire une société inclusi- ve.

De nouveaux parents et en particulier de jeunes parents d’enfants en situation de handicap ont participé aux

dernières JNP. Nous souhaitons poursuivre cette dynamique. Ceci sera possible grâce à la mobilisation de tous.

Si vous êtes parents d’enfant en situation de handicap, n’hésitez pas à vous rapprocher de la la structure APF d’accueil de votre enfant ou la délégation.

Tout ce qui concerne les Journées Nationales des Parents sera en ligne sur le blog des

Parents d’enfants en situation de handicap dès le seconde moitié du mois septembre à cette adresse :

http://interparents.blogs.apf.asso.fr

 

INITIATIVES NATIONALES

Les Etats Régionaux de l’Inclusion

L’Association des Paralysés de France lors de son congrès de

Bordeaux en mai 2011 à inscrit comme fil conducteur dans son

projet associatif l’inclusion de la personne en situation de handi-

L’Association des Paralysés de France lors de son congrès de Bordeaux en mai 2011 à inscrit

cap.

Pour inviter tous les acteurs de notre société à nous suivre dans

cette dynamique, l’APF Rhône Alpes organise, avec le soutien du Conseil régional, ses premiers Etats Régionaux de l’Inclusion le Mardi 25 septembre 2012, L’Hôtel de région à Lyon.

cette dynamique, l’APF Rhône Alpes organise, avec le soutien du Conseil régional, ses premiers Etats Régionaux

Une journée de dialogue et d'échange concernant toutes les formes de handicap: exposés, débats, vidéos, table

ronde, témoignages… avec la présence d'acteurs associatifs, d'élus, de responsables institutionnels et d'entre-

prises.

 

"Projet devis ou projet de vie ?"

Denis De Mongolfier journaliste indépendant, animera cette journée. Le matin interviendront des universitaires

Philosophe et sociologues. L’après midi sera consacrée à une table ronde à laquelle interviendront des person-

nes en situation de handicap, Directeur de MDPH, élus et cadres de grandes entreprises et collectifs inter asso- ciatifs.

Chaque délégation départementale de la région Rhône Alpes Sont invitées à ces journées les Personnes handicapées, familles, professionnels du handicap, associations, institutionnels, partenaires économiques, et élus.

Page 5

   

De nouvelles élections pour votre Conseil Départemental en carence

Depuis le Congrès de Toulouse en juin 2003, vous, adhérents de l’APF élisez parmi vous votre Conseil Dé- partemental. Durant son mandat de trois ans, celui-ci a pour mission, par délégation du Conseil d’Administra- tion, de vous représenter,

De mettre en œuvre les orientations politiques nationales de l'Association des Paralysés de France,

De définir les orientations politiques départementales de l’Association des Paralysés de France dans le

cadre des orientations nationales,

D’organiser parmi les membres du Conseil Départemental et les adhérents à jour de cotisation la re-

présentation politique de l'APF dans le département ; ces représentants doivent jouir du plein exer- cice de leurs droits civiques,

De participer à l’organisation de la représentation au niveau départemental de l’association dans les CVS des structures gérées par l’APF dans le département en lien avec l’administrateur référent,

De participer à la définition des actions ressources de la Délégation afin de permettre la réalisation des

orientations décidées, De donner un avis préalable sur les projets du département soumis au Conseil d'Administration, De préparer et arrêter l'ordre du jour de l'Assemblée Départementale, Ils sont à l'écoute des adhérents, valident les groupes "Initiative" du département, Ils se tiennent informés des activités et des animations des groupes relais,

Ils rendent compte de leur mandat aux adhérents notamment au cours de l’assemblée départementale.

De nouvelles élections pour votre Conseil Départemental en carence Depuis le Congrès de Toulouse en juin

Cette année vous avez renouvelé votre Conseil Départemental. Le dépouillement a eu lieu le 19 mars dernier. ont été élus :

Jean-Marc MALDINI (représentant), Guy CHAMPANAY (représentant suppléant), Annick MARIN, Jean- Louis PARIS et Pascal GUIFFRAY.

Notre Conseil Départemental compte 5 élus. Il est en carence partiel puisque, selon les règles établies à

l’APF, notre délégation, pas son nombre d’adhérents, requiert un conseil départemental composé au minimum

de 6 élus et au Maximum de 9 élus.

Nous allons donc devoir procéder à de nouvelles élections partielles à partir du 24 septembre prochain pour

essayer d’agrandir cette équipe.

Si vous êtes adhérent(e) depuis au moins un an au 31 aout et à jour de vos cotisations, vous pouvez vous pré- sentez.

Tous les adhérents répondant à ces critères recevront, pour le 24 septembre prochain un dossier d’appel à can-

didature.

Si vous souhaitez vous investir à nos cotés, n’hésitez pas à prendre contact avec les membres de votre Conseil ou le directeur de la Délégation pour obtenir plus d’informations.

Michael Petoux

Page 6

COUP DE GUEULE

Bonjour à toutes et tous,

Cette histoire concerne un couple de gens normaux, « elle » est atteinte d’une sclérose en plaque très invalidante et « lui » fait partie du monde des valides.

  • Comme les gens normaux nous essayons de partir en vacances et ce quand on le peut

  • Comme les gens normaux nous prenons beaucoup de plaisir à profiter des vacances

  • Comme les gens normaux il peut nous arriver en vacances un accident do- mestique avec de fâcheuses conséquences

  • Comme les gens normaux, cela nous est arrivé et mon épouse est donc tom- bée de son fauteuil

  • Comme les gens normaux, plus de trois semaines après !!! il a été décelé une double fracture tibia péroné

  • Comme les gens normaux on a rencontré un chirurgien qui au vu de l’état de la fracture nous a convaincu de procéder à une intervention chirurgicale pré- vue ce vendredi matin

  • Comme les gens normaux nous avons donc procédé à l’entrée de mon épou-

Bonjour à toutes et tous, Cette histoire concerne un couple de gens normaux, « elle »

se à la clinique Convert de Bourg en Bresse le jeudi 9 août pour y procéder aux examens pré-chirurgicaux

  • Comme les gens normaux nous avons été reçus par un médecin cardiologue dans un placard à balai pour fai- re un électro cardiogramme, heureusement le mari était là pour porter sur la table de consultation.

  • Comme les gens normaux nous avons ensuite pris la direction du service et nous y avons été gentiment ac- cueilli.

  • Mais à partir de là nous avons pris connaissance que nous n’étions pas des gens normaux, car aussi Ahuris- sant que cela puisse paraître, la Clinique Convert n’est pas équipée de lève-malade dans les étages !!!!! A priori il n’en existe qu’un pour toute la clinique et il est réservé à la réanimation. Devant cette grande incré- dulité mon épouse a ressenti un stress de plus en plus important. Et donc après demande d’autorisation au- près des responsables du service je suis allé chercher à notre domicile notre propre lève malade. Heureuse- ment que notre kangoo aménagé a pu nous rendre service sur ce coup là.

Donc si la clinique CONVERT est accessible au Personnes à Mobilité Réduite et rentre dans le contexte de la loi applicable en 2015, l’ACCESSIBILITE AU LIT est un tout autre problème à la clinique et il faudra peut être légiférer la dessus.

Bonjour à toutes et tous, Cette histoire concerne un couple de gens normaux, « elle »

Donc ce matin je pousse ce petit coup de gueule et je vous en informe, j’espère qu’au bloc opératoire ils auront des bistouris ce matin car là j’en ai pas à la mai- son……

Bien à vous toutes et tous,

Jean-Jacques BERTRAND

Bonjour à toutes et tous, Cette histoire concerne un couple de gens normaux, « elle »

Illustrations : Maria Milazzo

Page 7

   

SENSIBILISATION

 

REUNION DU GROUPE REGIONAL SENSIBILISATION A LA DELEGATION EN VISIOCONFERENCE

Le groupe régional sensibilisation est composé de deux ou trois sensibilisateurs des huit délégations de Rhône-

Le groupe régional sensibilisation est composé de deux ou trois sensibilisateurs des huit délégations de Rhône-Alpes et d’un représentant du bureau régional, il a pour but de réfléchir sur nos actions de sensibilisation afin qu’elles soient plus pertinentes et de créer une mallette d’outils à destination de toutes les délégations et des sensibilisateurs.

Mardi 3 juillet le groupe s’est réuni dans nos nouveaux locaux et ce fut pour les autres

pour ce temps de travail qui s’est déroulé en VISIOCONFERENCE avec l’Ardèche.

délégations l’occasion de les découvrir. Une autre grande première attendait le groupe

Cinq délégations étaient présentes dans l’Ain et les autres avec le bureau régional dans l’Ardèche. Dans un premier

temps, nous avons dû nous adapter et apprivoiser cette technologie et cette nouvelle façon de travailler. Nous avons

très vite fait abstraction de l’écran et c’était comme si les personnes étaient présentes dans la salle. Nous avons tous apprécié ce temps de travail car chacun était à l’écoute de l’autre, la prise de parole se faisait l’un après l’autre sans

que tout le monde parle en même temps. (Nous vous reparlerons du projet VISIOCONFERENCE dans une prochaine édition du Roule Ta Vie).

Le groupe est en train de répertorier et de classer tout les documents (audio-visuel, livre diaporama) par public

(maternelle, primaire, collège, lycée, étudiants, tissus associatifs, entreprises) et par thème (les différents types de han-

dicap, l’accessibilité, la discrimination, etc…) qui seront à la disposition des sensibilisateurs afin de mieux préparer

leur intervention. Un blog « sensibilisation » sera créé où chacun pourra aller puiser les documents dont il aura besoin Le groupe travaille aussi sur la formation des sensibilisateurs et réfléchit dans cette

leur intervention. Un blog « sensibilisation » sera créé où chacun pourra aller puiser les documents

notion d’échange et de partage, qu’une délégation puisse faire appel à un sensibili- sateur d’une autre délégation qui serait spécialisé dans une thématique.

La prochaine rencontre du groupe aura lieu le Jeudi 11 Octobre à la délégation du

Rhône.

Eric

Sensibilisation ERDF & MEDEF Bourg en Bresse

Le 14 novembre prochain, l’équipe sensibilisation de la délégation, composée de Catherine Laurent, Annick Marin, Nathalie

Le 14 novembre prochain, l’équipe sensibilisation de la délégation, composée de Catherine Laurent, Annick Marin, Nathalie Guiffray accompagnées d’Eric Suarez et de Michael Petoux vont participer

à la première journée de sensibilisation organisée par le ERDF en partenariat avec le MEDEF.

L’objectif est de sensibiliser le personnel de l’entreprise au monde du handicap, aux différents types de handicap et de situations qu’il peut croiser dans sa vie professionnelle avec d’éventuels collègues ou clients ERDF, mais aussi dans sa vie personnelle. Le but est aussi de sensibiliser les managers, à l’accueil d’une personne handicapée dans une équipe, l’aménagement du poste de travail, du rythme etc… Les partenaires d’ERDF mais aussi les entreprises locales membres du MEDEF, seront convies à cette journée qui se composera d’une présentation de l’APF et de ses actions en faveur du handicap, suivi d’un échange ouvert avec les

sensibilisateurs sur les expériences de chacun. Ensuite les participants auront accès à un parcours fauteuils roulants installé dans les locaux, des films et quizz pour approfondir leur connaissance et répondre de manière ludique et inte- ractive à leur préoccupation sur le Handicap dans son ensemble. Le repas de midi servi les yeux bandé, sera aussi l’occasion de se « mettre dans la peau » d’une personne atteinte de cécité.

L’après midi, consacrée aux entreprises partenaires, sera organisé sur le même rythme avec une attention plus particu- lière portée sur l’emploi, la place des personnes handicapées dans l’entreprise.

Le Groupe Sensi et la délégation sont très heureux de participer à cette première initiative de grande envergure à l’at- tention du monde de l’entreprise en général. Cette journée nous offre l’opportunité de porter les valeurs de l’APF et de créer de nouveaux partenariats avec les en-

treprises de l’Ain, mais surtout de faire évoluer le regard porté sur le handicap par le monde du travail trop souvent

destructeur et excluant pour les personnes handicapées.

Nous n’espérons que cette première initiative des employeurs !

Nous n’espérons que cette première initiative des employeurs !

Page 8

SENSIBILISATION

 

Parcours handicap à St Denis - Le regard du maire sur la mobilité

Lundi 28 mai, la Petite Unité de Vie (PUV) de St Denis-lès-Bourg organisait un vide-grenier. Pour l’évène- ment, l’APF a été invitée à participer et à tenir un stand. Elle a également profité de l’occasion pour sensibili-

ser le public en mettant en place un parcours handicap, une façon ludique de présenter les problèmes ren- contrés quotidiennement par les personnes en fauteuil roulant.

Sur toute la longueur du parcours, des obstacles de toutes sortes ont été dressés, le but étant de finir dans les meilleurs temps à la force des bras car les participants ne pouvaient utiliser que des fauteuils manuels ! Quant

à lui l’enjeu de la journée était que les personnes valides soient confrontées et « touchent du doigt » les pro-

blèmes et obstacles concrets.

Lors de cette évènement, se sont succédés des groupes d’enfants, des pas-

sants mais également des membres des administrations de la commune de St Denis dont le maire Mr Jacques Nallet. Celui-ci a accepté de s’asseoir dans un fauteuil le temps du parcours et de nous en dire quelques mots.

sants mais également des membres des administrations de la commune de St Denis dont le maire
  • 1 – Le 28 mai dernier a été mis en place un « parcours du handicap ». Que pensez-vous de ce genre d’initiatives pour sensibiliser le public ? C’est une très bonne idée. Tout le monde y trouve son compte car c’est l’oc- casion d’échanger. Avec la PUV de St Denis nous essayons par exemple d’organiser souvent des rencontres avec le Conseil Municipal d’Enfants.

  • 2 Vous avez vous-même effectué ce parcours. Aviez-vous certaines appréhensions liées aux obstacles, au regard des autres ?

C’est vrai qu’au départ je ne savais pas si je voulais jouer le jeu car ce n’est pas un jeu. On se met dans le fau-

teuil mais après on se relève. Je ne voulais pas froisser les personnes handicapées, que ce soit vu comme quel-

que chose d’irrespectueux. Mais j’ai été très content d’y participer.

  • 3 Avez-vous rencontré des difficultés lors de votre parcours ? Lesquelles ?

En effet ! Il y a la moquette sur laquelle on n’avance pas, les portes lourdes difficiles à tirer vers soi tout en

maniant le fauteuil mais aussi à pousser. Les rampes d’accès nécessitent un réel effort, même si elles sont aux normes (c’est-à-dire d’une inclinaison de 5%) alors qu’avant je ne voyais pas bien la différence entre une pen-

te de 5% ou de 6%, 7%. Il faut contrôler sa vitesse dans la descente, ce n’est pas évident. Il y a des difficultés

de tous les instants, comme traverser une pièce remplie de divers obstacles matériels mais encore plus de tra- verser une foule qui nous dépasse.

  • 4 – Qu’est-ce que cette participation a changé pour vous ? Par rapport à votre vision du handicap, aux personnes handicapées, à leurs difficultés ?

On ne voit plus les choses de la même façon. Même en 3 minutes, on découvre des choses. J’ai évidemment

tout de suite raccroché ça au rôle de maire. Cette expérience a renforcé l’opinion que c’est un sujet à ne pas

traiter à la légère, à prendre en compte. Il faut poursuivre les aménagements prévus. Cela a été une sorte de piqure de rappel.

  • 5 Cela vous a-t-il donné la volonté de mettre en place plus d’aménagements adaptés ?

Nous allons poursuivre les aménagements prévus d’ici à 2015. Il y a des travaux sur beaucoup de bâtiments.

Certains nécessitent un aménagement mais d’autres demandent d’importants travaux de restructuration et prendront plus de temps. En ce moment nous tentons d’améliorer l’accessibilité au niveau de la voirie et des

trottoirs.

  • 6 Pour finir, combien de temps avez-vous mis pour réaliser ce parcours ?

Ça n’a duré que 3 minutes. Je n’ai pas fait attention à ça, ça n’était pas important. Mais je n’étais pas le plus

rapide, le plus doué !

 

Margherita Milazzo

Page 9

ACCESSIBILITE

SORTIE A LYON EN TRAIN

Vendredi 13 juillet, nous avions prévu une sortie à Lyon en prenant le train.

Personne ne s’y était inscrit, en discutant de celle-ci lors de l’atelier « arts créatif », Annie et Christine nous font part qu’elles auraient été intéressées, mais avait oublié de renvoyer leurs bulletins. Nous décidons de réaliser la sortie accompagnés par Ginette et Eric, le jeudi, je cours donc à la gare pour réserver les billets de train et le service « accès plus » (service d’accompa- gnement des personnes en situation de handicap), l’agent SNCF m’annonce

que ça ne sera pas possible pour « accès plus » car il faut le réserver au plus

SORTIE A LYON EN TRAIN Vendredi 13 juillet, nous avions prévu une sortie à Lyon en

tard 48 H avant le jour du départ, puis il me dit de nous présenter à l’accueil 30 minutes avant le départ et les

personnes seront prises en charge. Je réserve donc les billets, un depuis Bourg et un depuis St Marcel en

Dombes. Nous nous présentons le lendemain à l’heure du rendez vous, et là un agent de la SNCF nous attend,

il prend en charge Annie, lui fait traverser les voies, l’accompagne jusque dans le train et l’installe dans le wagon. N’ayant pas de personnel à la gare de St marcel, je préviens de suite le contrôleur qu’une personne

montera dans le train à celle-ci. Arrivé à la gare le contrôleur me rejoint, fait bloquer le train et aide Christine à monter. Arrivé à la Part Dieu un agent du service « accès plus » prévenu par le chef de gare de Bourg en Bresse nous attend sur le quai et prend en charge nos deux adhérentes, il nous emmène au bureau afin de faire

la réservation pour le retour. Cette petite démarche administrative ne nous a même pas pris cinq minutes.

Nous voilà maintenant lyonnais pour la journée, nous allons nous installer à la terrasse d’un café, papotage,

rigolade et les premiers commentaires et émois sur ce voyage en train et de se retrouver à Lyon commencent

à fuser. Elles n’en reviennent pas et sont très heureuses de l’avoir fait. Après cette petite collation, direction le

centre commercial de la Part Dieu. On commence à flâner et faire des repérages dans les boutiques. Christine

et Annie décident de s’installer à la terrasse d’une société de restauration rapide et après avoir déjeuné, direc-

tion les boutiques pour les soldes.

Christine et Annie ont vraiment été enchantées de prendre le train pour se rendre à Lyon et d’y passer la jour-

née. Dans le train, sur le chemin du retour elles nous ont dit que finalement prendre le train était quelque chose de

très facile et très agréable, et du coup on pouvait se rendre à Lyon rapidement sans le stress de la route, des

embouteillages et d’arriver à trouver une place de stationnement.

Je laisse la parole à Annie et Christine :

agréable ; vous passerez une bon- ne journée. « Et vive les soldes », nous nous sommes bien fait plai- sir et trouvé de jolis vêtements et on peut très bien aller à Lyon sans faire les soldes. »

vous verrez c’est super, très

de voyager en train, que nous sommes très bien pris en charge

espérant que la prochaine fois

compte qu’il n’est pas impossible

et que l’on se sent comme tout le

nous seront plus nombreux, et

monde. C’est une expérience que

« Nous nous sommes rendu

l’on a envie de recommencer, en

SORTIE A LYON EN TRAIN Vendredi 13 juillet, nous avions prévu une sortie à Lyon en
SORTIE A LYON EN TRAIN Vendredi 13 juillet, nous avions prévu une sortie à Lyon en
SORTIE A LYON EN TRAIN Vendredi 13 juillet, nous avions prévu une sortie à Lyon en

Eric

Page 8

   

ACCESSIBILITE

 

VOYAGER EN TRAIN

VOYAGER EN TRAIN
VOYAGER EN TRAIN
 

La loi du 11 février 2005

pour l'égalité des droits et des chances, la participation et

la citoyenneté des personnes handicapées fixe des obligations d’accessibilité aux transports en commun. Elle est à l’origine de la mise en place du service « accès plus » de la SNCF pas toujours bien connu des personnes en situation de handicap.

C’est un service gratuit d’accompagnement des personnes en situation de handicap. Il permet aux personnes à mobilité réduite qui nécessitent une aide au déplacement de voyager en train dans de bonnes conditions. Pour bénéficier de se service, il suffit d’être titulaire d’une carte d’invalidité quelque soit le handicap et le taux d’invalidité.

Fonctionnement du service :

Vous devez réserver le service au moins 48h avant le jour du départ au 0 890 640 650.

Au moment du départ : Vous êtes attendu 30 minutes avant le départ du train muni de votre billet. Informé de votre venue, l’a- gent de la gare vous prend en charge dès votre arrivée en gare et vous conduit jusqu’au train et vous installe à votre place.

A bord du train : Le chef de bord est prévenu de votre présence et veille au bon déroulement de votre voyage. A l’arrivée : Un agent de la SNCF vient vous chercher à votre place et vous conduit jusqu'à votre point de rendez-vous dans la gare ou vous conduit à votre prochain train en cas de correspondance dans la même gare.

ATTENTION : le service « Accès plus » ne fonctionne pas dans toutes les gares. Les plus petites ne disposent plus d’une présence de personnel SNCF. Vous devrez accéder au quai et monter seul dans le train, idem à la descente si la gare d’arrivée ne dispose pas du service Accès Plus.

Il est impératif de bien se renseigner au moment de l’achat de votre billet.

 

TARIFS POUR LA PERSONNE EN SITUATION DE HANDICAP :

Le prix du billet est le même que pour tous les voyageurs et vous pouvez bénéficier des mêmes réductions et offres promotionnel-

les.

TARIFS POUR L’ACCOMPAGNATEUR :

 

Gratuité du billet, si votre taux d’invalidité est supérieur ou égal à 80% et que votre carte comporte une des mentions suivantes :

« besoin d’accompagnement » ou « besoin d’accompagnement cécité » ou « tierce personne ». Tarifs réduits de 50%, si votre taux d’invalidité est supérieur ou égal à 80% et que votre carte ne comporte aucune mention ou la mention « station debout pénible » ou « canne blanche ».

Ce même service et numéro de téléphone sert aussi de plateforme de réclamation en cas de problème dans l’accompagnement

sur votre voyage. La possibilité pour le voyageur handicapé de faire entendre ses remarques est aussi un gage d’amélioration

continu de ce service.

Attention toutefois à ne pas trop attendre de ce service ! Il est destiné, tel que le prévoit la loi, à aider les voyageurs handicapés à voyager sur le réseau SNCF comme tout client, mais ce service n’a pas pour mission d’assumer votre prise en charge totale pendant le voyage. Il ne se chargera pas de votre accompagne- ment individuel spécifique (toilettes, aide à boire, à manger etc…) durant le trajet.

Si vous avez ces besoins, il vous faudra dans les trains comme dans les gares prévoir votre aide humaine comme dans toute situa- tion de votre vie.

 

Sortie à Lyon

 

La délégation a organisé le trimestre dernier une sortie à Lyon dont le but était de solliciter ce service et le tester avec les adhérents intéressés mais encore réticents ou dubitatifs vis-à-vis de son efficacité. Cette expérience a été très positive et les quelques participants ont apprécié ce mode de transport moins fatigant que la voiture. En plus de ce service, les gares engagent progressivement des travaux de mise en accessibilité qui les rendent « fréquentables » en fauteuil roulant ! C’est par exemple le cas pour Bellegarde sur Valserine et bientôt pour Bourg en Bresse. Nous renouvellerons cette expérience pour vous aider à utiliser le train en toute sécurité et ainsi vous offrir de nouvelles possibilités de déplacement.

Notre action pour faire s’améliorer les transports en commun dans les villes du département nous conduira bientôt à lan- cer ce type d’expérience sur l’agglomération de Bourg en Bresse. Là encore pour vous aider à mieux utiliser les bus

mais aussi pour impliquer l’agglo de Bourg et l’inciter à multiplier la mise en accessibilité du réseau et de la voirie.

Page 11

NOUVEAUTES DELEGATION

La délégation ouvre à la rentrée son premier atelier cuisine. La cuisine a été aménagée pour
La délégation ouvre à la rentrée son premier atelier cuisine. La cuisine a été
aménagée pour permettre aux personnes en fauteuil roulants d’accéder au plan
de travail et à l’électroménager.
Le premier atelier aura lieu le 18 septembre sur le thème créole. Il sera animé
par Béatrice.
Un deuxième atelier sera animé le 16 octobre par Ginette. La ratatouille sera
mise à l’honneur.
Beaucoup de personnes ont souhaité s’inscrire à cet atelier, et toutes les de-
mandes n’ont pas pu être honorées.
Pour éviter les déceptions et des incompréhensions, il nous est apparu important de réexpliquer les objectifs de
cet atelier, qui ne se limitent pas à la dégustation de bons plats comme nous avons l’habitude des les organiser à
l’APF!
Ce nouvel atelier a pour but de permettre aux personnes en situation de handicap de préparer en groupe de bon
petits plats afin de redécouvrir le plaisir de cuisiner pour soi et ses convives, de repren-
dre confiance dans une cuisine, de tester ses capacités avec l’aide de bénévoles et de dé-
couvrir des recettes à refaire chez soi.
Les personnes inscrites participeront donc à toutes les étapes de fabrication du menu
Suivant les menus proposés : Aller faire les courses au marché
Epluchage des légumes.
Préparations des entrées.
Confection des sauces.
Préparation et cuisson de la viande et autre mets.
Fabrication des pates à tartes et autres desserts.
Le service à table
La vaisselle, le nettoyage et rangement des lieux
Cet atelier se renouvellera une fois par mois (en fonction de la fréquentation et des disponibilités des bénévoles)
avec un thème de menu sera défini au préalable par le bénévole qui animera l’atelier.
La participation est limitée à 5 personnes par atelier, ceci afin de permettre à chacun de « mettre la main à la pâ-
te » et bénéficier d’une aide pour les gestes les plus délicats.
2 à 3 bénévoles animeront chaque atelier.
La fin de l’atelier se conclut par la dégustation des plats cuisinés par le groupe.
Une participation financière modique est demandée à chaque participant. Elle
est destinée à acheter les ingrédients nécessaires.
A ce jour nous ne prévoyons pas d’accepter des invités ou des goûteurs !!!
Toutefois, lorsque l’atelier sera bien installé nous pourrons envisager de faire
évoluer ses objectifs et peut être de réaliser des repas pour les événements
APF ou d’envisager la vente à la part aux salariés, adhérents etc…

Page 12

NOUVEAUTES DELEGATION

culture, de loisir et de fête. qui croient que l’accessibilité, l’inclusion doit se défendre partout y
culture, de loisir et de fête.
qui croient que l’accessibilité, l’inclusion doit se défendre partout y compris dans les espaces de
le et accessible à tous, en matière de mobilité, de prix, de style de musique, qui réunisse tous ceux
Rejoignez-nous à l’espace Salvert à Attignat le 3 novembre pour vibrer ensemble sur les
morceaux de La Carvane Passe, Hemzel Café et Mysterious Machine.
Nous avons aussi besoins de bénévoles pour cette opération.
Rapprochez vous dès maintenant de la délégation pour proposer vos services et participer à la
réalisation de ce beau projet.
Le but de cette nouvelle opération est de créer un événement festif ré-
unissant les jeunes et les familles aimant la musique rock festive pour faire connaître notre asso-
ciation, notre combat pour les personnes handicapées, mais aussi proposer une initiative convivia-

La délégation APF de l’Ain organise son premier concert le samedi 3 novembre à Attignat. Le projet un peu fou lancé par quelques bénévoles et salariés de l’APF, d’organiser un concert au profit de l’association va enfin voir le jour !

culture, de loisir et de fête. qui croient que l’accessibilité, l’inclusion doit se défendre partout y

Ouverture d’un groupe relais à Reyssouze

Le 19 septembre à 14h00, la délégation inaugure le groupe relais de Reyssouze dans les locaux rénovés de la mairie.

Sous l’impulsion de Guy Champanay Représentant suppléant au Conseil Départemental habitant de la commune et grâce à l’accueil chaleureux de

cette municipalité, dès la rentrée nous serons en mesure de proposer à

tous les adhérents et bénévoles du nord du département un espace de rencontre tous les deuxièmes mercredi du mois de 14h00 à 17h00.

Ouverture d’un groupe relais à Reyssouze Le 19 septembre à 14h00, la délégation inaugure le groupe

Guy Champanay, habitant de la commune et Annick Marin en charge du développement des groupes relais dans l’Ain seront référent de ce groupe avec l’équipe de la délégation. Nous vous rappelons qu’un groupe relais est un lieu créé pour que l’APF soit plus proche des adhérents. La devise de la

délégation étant « Rien pour les Handicapés ne se fait sans les handicapés ». Pour que ce nouveau groupe fonctionne, il est

impératif que chacun s’investisse et y participe.

Nous espérons vous voir nombreux à cette première rencontre. Elle sera l’occasion de rencontrer le Conseil Départemental

et l’équipe de la délégation, les représentants de la Mairie mais surtout nous pourrons définir ensemble les activités que

vous souhaitez voir se développer sur ce groupe.

PORTRAIT DE BENEVOLE Christine, « jeune retraitée » de la fonction publique, arrivée sur Bourg depuis
PORTRAIT DE BENEVOLE
Christine, « jeune retraitée » de la fonction publique,
arrivée sur Bourg depuis à peine 1 an, je cherchais une
association afin de me créer un nouveau réseau social.
Après une période d’essai à apprendre comment remettre
les agrafes, dans quel sens utiliser le tampon dateur, j’ai
été intégrée à l’équipe administrative !
Je remercie chaleureusement l’APF de m’avoir donné
l’occasion de découvrir un monde qui m’était inconnu, et
que je découvre plein d’humanisme, de convivialité, de
bonne humeur malgré les difficultés quotidiennes aux-
quelles sont confrontés les adhérents.

Page 13

 

SEJOUR DELEGATION

Vacances de la délégation APF de l’Ain séjour du 10 au 14 septembre 2012

Le lundi 10/09 à environ 10h c’est le départ d’une équipe de 16 joyeux lurons en

Le lundi 10/09 à environ 10h c’est le départ d’une équipe de 16 joyeux

lurons en destination du Lubéron. Aux environs de 12h arrêt sur une aire

d’autoroute pour le pique-nique de midi et la pause pipi. Arrivée au centre d’hébergement La Boucheyronne à Apt. Après un ac- cueil chaleureux par la responsable c’est l’installation dans les cham-

bres.

Le soir 19h30 Repas à l’extérieur car il faisait 30°, pendant et après le

repas c’est l’occasion de faire connaissance entre

chaque membre du groupe.

Mardi 11/09 Après une nuit réparatrice nous

Mardi 11/09 Après une nuit réparatrice nous

sommes partis dans la ville d’Apt. Après 2km de marche sur les pavés nous sommes arrivés au res- taurant chez Swan. Après un repas agréable et délicieux nous visitons le musée de l’aventure indus- trielle. C’est au bout d’une heure de visite que nous prenons un rafraîchissement en terrasse d’un

bar de cette magnifique ville gallo-romaine. De retour au centre, après une pause bien méritée l’ani- mateur du groupe est pris à parti dans une bagarre de verres d’eau. Ceci ressemble à un orage loca-

lisé. Mercredi 12/09 Matinée libre, jeux divers, balades. Départ à 11h avec le pique-nique pour la visite

de la route de l’ocre où nous découvrons de nombreux petits villages construits à flanc de colline et

toutes les carrières d’ocre de différentes teintes. Nous arrivons sur un magnifique panorama d’ocre,

 

mais non accessible pour des personnes en situation de handicap.

Le jeudi 13/09 Matinée libre sur le centre d’hébergement. A 14h Départ pour la visite d’un musée de la lavande à Coustel-

let.

Le soir après le repas c’est de la gaité et des laïus racontés suivis d’énormes fou-rires naturels ou effet du calva, car parmi nous il y a de la souche normande. Pour les personnes dont c’était la première, Sont-elles satisfaites, Sont-elles prêtes pour un nouveau périple en 2013 ? Alors tous à vos réflexions sur une nouvelle destination. Enfin pour terminer un énorme remerciement aux personnes bénévoles.

 

Toute l’équipe du séjour

SEJOUR DELEGATION Vacances de la délégation APF de l’Ain séjour du 10 au 14 septembre 2012
SEJOUR DELEGATION Vacances de la délégation APF de l’Ain séjour du 10 au 14 septembre 2012
SEJOUR DELEGATION Vacances de la délégation APF de l’Ain séjour du 10 au 14 septembre 2012

La saison des vacances se termine.

APF EVASION

Cette année, 27 personnes ont fait la demande d’un séjour APF EVASION (1 en séjour hiver et 26 en séjour été). 22 d’entre elles ont pu partir en vacances (1 en hiver et 21 en été).

Les séjours APF EVASION sont proposés nationalement, chaque année des séjours supplémentaires sont proposés, mais le nombre de demande augmente également, et malheureusement APF EVASION ne peut répondre positivement à toutes les demandes.

25 personnes ont fait une

nes ont obtenus une aide.

demande D’AIDE FINANCIERE ANCV pour financer leur projet de vacances. 21 person-

Pour la saison 2013, la campagne des séjours « hivers » débutera fin octobre et celle des séjours « été » débutera mi- janvier.

Page 14

Sortie au Parc animalier de Touroparc Ce jeudi 6 septembre nous étions 15, adhérents et ac-
Sortie au Parc animalier de Touroparc
Ce jeudi 6 septembre nous étions 15, adhérents et ac-
compagnateurs confondus, à nous préparer pour passer
une journée au parc animalier de Touroparc. Le ciel un peu gris et l’air frais
n’ont cependant pas entamé l’enthousiasme et la bonne humeur du groupe.
Nous voilà sur le départ !
Répartis en quatre voitures adaptées aux fauteuils roulants, nous avons roulé
sans nous presser afin de profiter du superbe paysage que nous offrait la Loire
tout au long de la route.
Arrivés à l’entrée du parc, et personne ne manquant à l’appel, nous avons pu commencer la visi-
te des lieux. Chacun à son rythme, tout le monde a pu découvrir les animaux. Nous avons été
transportés dans des pays lointains tantôt dans la savane avec les zèbres, les gazelles et les gira-
fes, tantôt dans la jungle avec les lions et les éléphants. Le parcours bien cohérent était agréable
au milieu des grands arbres et de la forêt de bambous. Des aras très bavards nous suivaient du
haut des branches. La pause pique-nique tombait à pic pour nous permettre de nous restaurer et
d’échanger nos impressions. Le temps s’est amélioré et notre visite a repris, cette fois sous un
soleil généreux. Les singes nous ont bien fait rire avec leurs grimaces
et leurs mimiques. Mais sans doute, le clou du spectacle était le tigre
blanc, une superbe femelle qui venait d’allaiter ses petits, quatre ado-
rables boules de poils, endormis blottis l’un contre l’autre. Une scène
attendrissante que beaucoup de monde regardait et prenait en photo.
Impressionnant et un peu oppressant aussi à cause de la chaleur, le
bâtiment qui abrite le monde des reptiles était très visité.
Et déjà nous voilà vers la sortie, mais pas avant le passage obligé à la boutique de souvenirs, peluches, vêtements…
Difficile de résister afin de prolonger le plaisir de la journée passée ensemble. Retour à Bourg, à la délégation, avec des
images plein la tête…
Dites-moi, et si on remettait ça un jour ?
Maria Milazzo
MAYOU LINGERIE
Qui sommes-nous ?
Pour celles et ceux qui, comme moi, mènent une vie active en situation de handicap, Mayou Lingerie
propose une collection de belles lingeries pouvant aussi séduire les personnes valides.
Notre choix privilégie des textiles de qualité, souples et agréables à porter. Pratiques à utiliser, originales grâce à leurs atta-
ches latérales qui permettent de positionner facilement le linge de corps, procurant liberté et autonomie, en particulier pour
nous qui sommes en situation de paraplégie.
A l'usage, familles, entourages et personnels soignants apprécient le gain de temps et la moindre nécessité de manutention
permise par la forme ergonomique de la lingerie.
Nous pouvons répondre aux demandes de toutes les Délégations et mettre à disposition, à leurs sièges, la collection de nos
produits.
Yolaine Poulin - Présidente de S.A.S. Mayou Lingerie

Page 15

Informations utiles

Les numéros verts d’écoute

Écoute moteur (0 800 500 597) accueille les demandes de toutes les personnes concernées par des déficiences motrices, notamment du fait de lésions médullaires.

Écoute SEP (0 800 85 49 97) est centré sur les questionnements spécifiques des personnes atteintes de sclérose en plaque (SEP).

Écoute Parents (0 800 800 766) est là

pour soutenir les parents d’enfants

en situation de handicap.

Informations utiles Les numéros verts d’écoute Écoute moteur (0 800 500 597) accueille les demandes
Votre DELEGATION DEPARTEMENTALE APF DE L’AIN 6 Rue des Frères Lumière - 01000 Bourg-en-Bresse  04.
Votre DELEGATION DEPARTEMENTALE APF DE L’AIN
6 Rue des Frères Lumière - 01000 Bourg-en-Bresse
04. 74. 23.41.59 / Fax : 04. 74. 22. 12.07
dd.01@apf.asso.fr
dd01.blogs.apf.fr
Directeur : Michael PETOUX – Vie Associative : Éric SUAREZ
Comptable : Jean Luc BERNARD
Votre CONSEIL DEPARTEMENTAL :
Jean Marc MALDINI Représentant départemental,
Annick MARIN, Jean Louis PARIS, Pascal GOIFFRAY, Guy CHAMPANAY

Les services et établissements APF dans l’Ain :

  • Service pour une Vie Autonome à Domicile SESVAD 11 rue Aristide Briand à Bourg – Tél. : 04 74 50 49 24

Centre d’Action Médico-Social Précoce CAMSP 6 bis av. du champ de foire à bourg – Tél. : 04 74 22 00 73

  • Service d’Éducation et de Soins Spécialisés à Domicile - SESSD

12 Bd de l’Hippodrome à Bourg – Tél. : 04 74 47 20

60

- Immeuble le Keynes, 13 A chemin du levant à Ferney Voltaire

Tél. : 04 50 40 41 82

Fax. : 04 50 40 17 02

  • Institut d’Éducation Motrice HANDAS

Le Coryphée – 151 rue Marcel Pagnol à Viriat

Tél. : 04 74 24 62 54

Fax. : 04 74 24 74 21

  • Service d’Accompagnement Médico-Social aux Adultes Handicapés HANDAS 4 rue André-Charles Boule à Bourg

Tél. : 04 74 25 18 80

Fax : 04 74 25 00 06

Rejoignez-nous

Adhérez à l’APF

Vous pouvez agir avec L’APF. Devenez acteur de la vie associative en adhérant à l’Association des Paralysés de France Tarifs : Adhésion d’un an à l’APF : 25€ Bénéficiez de toute l’actualité sur le

Handicap en vous abonnant à Faire Face

Abonnement d’un an à Faire Face : 31€

Devenez bénévole

Vous avez du temps libre, des savoirs faire. Vous souhaitez les faire partager à des

personnes en situation de handicap.

Vous avez un projet de formation ou

professionnel et vous souhaitez acquérir de

l’expérience.

Rejoignez nous.

Contactez la Délégation au 04.74.23.41.59

Page 12

Adhésion gratuite pour les jeunes

Les jeunes âgés de 18 à 25

ans n’ayant jamais adhéré jusqu’à aujourd’hui peuvent bénéficier d’une adhésion

gratuite pour un an .

Un abonnement d’un an

au magazine « Faire Face »

au tarif exclusif de 5€ leur

est aussi proposé.