Vous êtes sur la page 1sur 40

ASSOCIATION CANADIENNE POUR LES NATIONS UNIES – GRAND MONTRÉAL

UNITED NATIONS ASSOCIATION IN CANADA – GREATER MONTRÉAL

OFFICIERS ACNUExpress, vol. 3, no. 14, du 16 juillet au 15 août 2008 /


16 July to 15 August 2008
Michèle Bertrand
Présidente Mot de l’éditeur / A message from the Editor

Gilles Gingras L’ACNUExpress reprend sa publication avec cette édition du 16 juillet au 15 août
Vice-président 2008. Nous reviendrons à une publication bimensuelle dès le 1 septembre 2008. Nous
renouvelons l’invitation lancée dans la dernière édition du bulletin (vol.3, no.13) aux
Robert Letendre membres et autres personnes intéressées à soumettre des textes sur des sujets d’intérêt
Secrétaire que nous pourrions inclure dans ce bulletin.

Michel Sirois
Il vous suffit de m’écrire à acnu@uqam.ca, avec la mention « ACNUExpress
Trésorier COMMENTAIRES ». Au besoin, je fournirai aux participants un protocole pour les
échanges de données.
ADMINISTRATEURS
ACNUExpress presents this bulletin, for 16 July to 15 August 2008, coming back, on
1 September 2008, to the bi-weekly edition. We reiterate the invitation to members
Michel Barcelo and others of the last edition of the bulletin (vol.3, no. 13) to propose contributions on
subjects that we could include in the bulletin.
François Carrier

Claude-Yves Charron You are all invited to participate. You can send me your opinions at acnu@uqam.ca
with the mention “ACNUExpress COMMENTAIRES”. If required, I would send to
Renato Cudicio participating members a protocol for the exchange of data.

Questions ou commentaires peuvent m’être adressés à acnu@uqam.ca avec pour


Louis Dussault objet : ACNUExpress – commentaires./ Questions or comments are welcome through
acnu@uqam.ca with, as subject, ACNUExpress – comments.
Michel Duval
L’éditeur / The editor
Michel Barcelo, OUQ ICU
Mario Lavoie
Dans ce numéro / In this issue:

Riham Sayed Omar NOUVELLES DE L’ACNU-GRAND MONTRÉAL /NEWS FROM UNAC-


GREATER MONTRÉAL (p.2)
Landry Signé
NOUVELLES DE L’ONU / UNITED NATIONS NEWS (p. 4)
Nicole Trudeau
Sommaire/
Gilles Vincent ALIMENTATION & ENERGIE / FOOD & ENERGY (p.4)

1
AUTOCHTONES / INDIGENOUS PEOPLES (p.5)
CONSOLIDATION DE LA PAIX / PEACEBUILDING (p.6)
COUR PÉNALE INTERNATIONALE / INTERNATIONAL CRIMINAL COURT (p.6)
CRISES HUMANITAIRES (p.7)
DROITS DE L’HOMME (p.7)
FAO : SOLS / SOILS (p.8)
FÉDÉRATION MONDIALE DES ANUs / WORLD FEDERATION OF UNAs (p.9)
JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE / INTERNATIONAL YOUTH DAY (p.10)
MISSIONS DE PAIX / PEACEKEEPING MISSIONS (p.12)
MONDIALISATION / GLOBALIZATION (p.13)
NUCLÉAIRE / NUCLEAR POWER (p.15)
OMS & FAO / WHO & FAO (p.15)
OMS & UNICEF / WHO & UNICEF (p.15)
PEACE AND JUSTICE (p.17)
POPULATIONS (p.18)
RÉFUGIÉS / REFUGEES (p.19)
SECRÉTARIAT GÉNÉRAL / SECRETARIAT GENERAL (p.20)
UN HABITAT, NANJING & SHANGHAI, 2008 -2010, CHINA (p.21)

AFGHANISTAN (p.22)
ASIE-PACIFIQUE : PAUVRETÉ / ASIA-PACIFIC : POVERTY (p.23)
CAMEROUN & NIGERIA / CAMEROON & NIGERIA (p. 24)
CANADA & SOMALIE / CANADA & SOMALIA (p.25)
DARFOUR /DARFUR (p. 25)
ÉTHIOPIE / ETHIOPIA (p. 29)
GAZA (p.30)
GÉORGIE /GEORGIA (p.30)
HAITI (p.31)
IRAQ ( p.33)
KENYA (p.34)
KOSOVO (p.34)
MYANMAR (p.36)
PÉROU /PERU (p.36)
SOUDAN (p.37)
VIET NAM (p.39)
Liens utiles /Useful links (p.39)

NOUVELLES DE L’ACNU-GRAND MONTRÉAL / NEWS FROM UNAC-GREATER


MONTRÉAL Activités passées et à venir / Events past and to come
CONFÉRENCE / LECTURE

« LA TRANSFORMATION DE L’ONU À L’ÈRE DE LA MONDIALISATION »

JOHN TRENT, professeur, Université d’Ottawa / professor, University of Ottawa

MERCREDI 10 SEPTEMBRE 2008, 18H 30 / WEDNESDAY 10 SEPTEMBER, 2008, 6:30 P.M.

UQAM, Pavillon Athanase-David, salle D-R200, 1440 rue Saint-Denis,


Métro Berri-UQAM
Entrée libre – Incription obligatoire /Free admission – registration required at

Tel : 514-987-3000 poste 7621; fax : 514-987-0249; courriel/e-mail : acnu@uqam.ca

2
Ancien directeur du Département de science politique de l’Université d’Ottawa, le professeur
John Trent est maintenant chercheur au Centre d’études sur la Gouvernance à l’Université
d’Ottawa. Ses recherches sont centrées sur la gouvernance mondiale, les minorités ethniques et
le développement de la science politique. Il fut secrétaire de l’Association internationale de
science politique de 1976 à 1988, président de la Société québécoise de science politique en
1995-1996 et vice-président fondateur du Conseil universitaire sur l’ONU (1988-91). Il est
membre de l’Office québécois de la langue française. Avant d’entreprendre sa carrière
universitaire, John Trent a été en affaires dans les domaines bancaires, de courtier en bourse et
de relations publiques. Il vient de publier un nouveau livre sur la réforme de la gouvernance
globale intitulée : « Modernization of the United Nations System : Civil Society‟s Role in
Moving from International Relations to Global Governance », (2007 Barbara Budrich Verlag,
Upladen, Allemagne,
https://outlook.umontreal.ca/exchweb/bin/redir.asp?URL=http://www.barbara-budrich.net/).

Fellow of the Centre on Governance at the University of Ottawa, John Trent was formerly a
professor and chair of the University’s Department of political science. His research interests
focus on the reform of international organizations, federalism, electoral reform, French-English
relations in Canada; and the development of political science. Professor Trent is the former
Secretary General of the International Political Science Association, a founding Vice-President
of the Academic Council on the United Nations System (ACNUNS) and past-president of the
Société québécoise de Science Politique. He is a Member of the Office québécois de la langue
française. Prior to his university career, John Trent was for several years in business in
banking, stock broking and public relations. He has recently published a new book on reform
in global governance, titled “Modernization of the United Nations System : Civil Society‟s Role
in Moving from International Relations to Global Governance”, (2007 Barbara Budrich
Verlag, Upladen, Germany,
https://outlook.umontreal.ca/exchweb/bin/redir.asp?URL=http://www.barbara-budrich.net/).

La conférence sera en français. M. Trent répondra aux questions en anglais et en français / The
lecture will be in French. Mr Trent will answer questions in both English and French.

Par: Gilles Gingras

Avec la collaboration /with the Collaboration of:


Conseil des relations internationales de Montréal – CORIM
Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques, UQAM

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prochaines conférences, précisions à venir / Next lectures, détails to come. Visiter /Visit
www.montreal.unac.org

le 28 octobre 2008 / 28 October 2008 - Pierre Lessard, économiste du Centre d’études et


de coopération internationale (CECI) sur « la crise alimentaire mondiale »
le 5 novembre 2008 / 5 November 2008 - Mario Cappadocia - professeur, Université de
Montréal, sur « La pomme de terre : un parcours de combattant », activité qui
soulignera l’Année internationale de la pomme de terre.

3
NOUVELLES DE L’ONU / UNITED NATIONS NEWS

ALIMENTATION & ENERGIE / FOOD & ENERGY

Crise alimentaire : Ban Ki-moon appelle à un investissement massif dans


l'agriculture

18 juillet 2008 – Il faudra entre 25 et 40 milliards de dollars par an pour compenser des années
d'abandon du secteur agricole dans le monde et éviter de nouvelles famines, a prévenu vendredi
le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, devant l'Assemblée générale.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16888&Cr=agriculture&Cr1=

Concerted global action needed for food and energy crises – Assembly
President
18 July 2008 – Urgent changes in global agricultural policies are needed to meet the threats of
soaring food and energy prices, the United Nations General Assembly President said today.

Reducing subsidies, lifting tariffs and other trade barriers would stimulate food production and
offer a route to development for 180 million small farmers in Africa, Srgjan Kerim told
Member States as the Assembly met to discuss the two global crises

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27420&Cr=food&Cr1=crisis

Crise alimentaire et énergétique : le manioc pourrait être une solution /


Cassava for food and energy security

25 July 2008 - At a global conference held in Gent, Belgium, cassava scientists called for a
significant increase in investment in research and development needed to boost farmers‟ yields
and explore promising industrial uses of cassava, including production of biofuels.

25 juillet 2008 – Le manioc, plante-racine tropicale, pourrait contribuer à la sécurité


alimentaire et énergétique des pays pauvres menacés par la flambée des prix des denrées
alimentaires et du pétrole, affirme l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et
l'agriculture (FAO) dans un communiqué publié vendredi.

Culture très répandue en Afrique tropicale, en Asie et en Amérique latine, le manioc est, par
ordre d'importance, la quatrième culture du monde en développement, avec une production en
2006 estimée à 226 millions de tonnes. C'est la denrée vivrière de base de près d'un milliard
d'habitants de 105 pays, où elle assure un tiers des apports caloriques quotidiens. Son potentiel
est énorme – à l'heure actuelle, les rendements moyens de manioc représentent à peine 20 % de
ceux obtenus dans des conditions optimales.

4
En dépit de la demande croissante et de son potentiel de production, le manioc demeure une
“culture orpheline”. Il est cultivé essentiellement dans des zones ayant peu ou pas d'accès aux
variétés améliorées, aux engrais et à d'autres intrants, et par de petits agriculteurs souvent
coupés des filières de commercialisation et des industries agroalimentaires. Les gouvernements
n'ont pas encore fait les investissements nécessaires en recherche à valeur ajoutée qui rendrait
les produits dérivés du manioc compétitifs à l'échelle internationale.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16931&Cr=agriculture&Cr1=manioc

http://www.fao.org/newsroom/en/index.html

AUTOCHTONES / INDIGENOUS PEOPLES

Ban Ki-moon appelle à protéger les langues des populations autochtones /


UN rights officials call on countries to back declaration on indigenous peoples
8 August 2008 – Two senior United Nations human rights officials called today for political
commitment from States and the support of the public at large to fulfil the rights of indigenous
peoples around the globe, in a joint statement released on the eve of the International Day of
the World‟s Indigenous People.

Acting UN High Commissioner for Human Rights Kyung-wha Kang and the Special
Rapporteur on the situation of human rights and fundamental freedoms of indigenous people.
S. James Anaya, both lauded the adoption of the Declaration on the Rights of Indigenous
Peoples last year by the General Assembly, but said that it “will not in itself change the
everyday lives of the men, women and children whose rights it champions.”

8 août 2008 – Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé la communauté


internationale à prendre des mesures pour protéger les langues des populations autochtones
menacées de disparition, dans un message publié à l'occasion de la Journée internationale des
populations autochtones.

« J'appelle les Etats, les populations autochtones, le système onusien et tous les autres acteurs
concernés à prendre des mesures pour protéger et promouvoir les langues menacées de
disparition et assurer la transmission de cet héritage commun aux générations futures »,
déclare-t-il. Selon lui, le monde est confronté à une « crise silencieuse » avec la disparition de
nombreuses langues, la grande majorité d'entre elles étant des langues de populations
autochtones. « La perte de ces langues affaiblirait non seulement la diversité culturelle
mondiale mais aussi notre savoir commun en tant que race humaine », ajoute-t-il.

La Journée internationale des populations autochtones est célébrée chaque année le 9 août
depuis 1994.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=17034&Cr=autochtone&Cr1=langues

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27640&Cr=Indigenous&Cr1=

CONSOLIDATION DE LA PAIX / PEACEBUILDING

5
Jane Holl Lute nommée à la tête du soutien à la consolidation de la paix /
Senior UN official named as new peacebuilding chief

7 August 2008 – Assistant Secretary-General in the Department of Field Support (DFS) Jane
Holl Lute has been tapped to head the United Nations office tasked with assisting countries
around the world to stabilize and rebuild their economies and societies after armed conflicts, it
was announced today.

Secretary-General Ban Ki-moon appointed Ms. Holl Lute, who will serve as Assistant
Secretary-General for Peacebuilding Support in her new capacity, to replace Carolyn
McAskie, who has led the Peacebuilding Support Office since its creation in 2006.

7 août 2008 – L'Américaine Jane Holl Lute a été nommée par le Secrétaire général au poste de
Sous-Secrétaire général au soutien à la consolidation de la paix, en remplacement de Carolyn
McAskie.

Mme Holl Lute était jusqu'à présent Sous-Secrétaire général au sein du Département d'appui
aux missions du Département des opérations de maintien de la paix de l'ONU (DPKO selon
l'acronyme anglais). Jane Holl Lute a mené les efforts de création de ce département qui
constitue une extension technique d'appui à toutes les missions du DPKO, de 2007 à mai 2008.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=17021&Cr=lute&Cr1=paix

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27630&Cr=peacebuilding&Cr1=

COUR PÉNALE INTERNATIONALE / INTERNATIONAL


CRIMINAL COURT

A l'ONU, la CPI célèbre son dixième anniversaire / International Criminal


Court is a legal milestone, Ban says on anniversary

17 July 2008 – The creation of the International Criminal Court represents one of the biggest
milestones of international law, United Nations Secretary-General Ban Ki-moon said today as
he marked the tenth anniversary of the ICC‟s founding.

In a statement at a ceremony in New York for the anniversary, Mr. Ban also said the UN and
the ICC fully complemented each other‟s work.

17 juillet 2008 – Premier tribunal pénal international indépendant, la Cour pénale


internationale (CPI) modifie la façon dont la justice intervient lors d'un conflit en cours, a
affirmé jeudi l'actuel président de l'Assemblée des Etats parties, Bruno Stagno, à l'occasion du
dixième anniversaire de sa création.

« La CPI est le premier tribunal pénal international indépendant. Elle est en activité depuis 6
ans, et 107 Etats ont ratifié le Traité, avec le dépôt hier par le Suriname de ses instruments de
ratification », a dit de son côté son successeur Christian Wenaweser, lors d'une conférence de

6
presse à New York, alors qu'une cérémonie devait avoir lieu pour marquer le dixième
anniversaire exactement de l'adoption par 120 Etats du Traité de Rome instituant la Cour
pénale internationale (CPI).

La CPI, chargée de juger les crimes les plus graves, les génocides et les crimes de guerre, est
une des « plus grandes réalisations de l'humanité », a affirmé M. Wenaweser. M. Stagno a
souligné pour sa part que pour la première fois un tribunal international intervenait, avec
l'affaire du Darfour, dans un conflit en cours, au lieu d'être relégué à la période post-conflit.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16879&Cr=CPI&Cr1=

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27405&Cr=icc&Cr1=

CPI : Ban Ki-moon appelle à ne pas sacrifier la justice pour la cause de la


paix
17 juillet 2008 – Il ne faut jamais sacrifier la justice dans la recherche de la paix, a déclaré
jeudi le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon à l'occasion du dixième anniversaire de la
Cour pénale internationale (CPI) qu'il a salué comme une réalisation majeure du droit
international.

« Dans nos efforts pour renforcer la CPI, nous devons trouver le bon équilibre entre le devoir
de justice et la poursuite de la paix. L'impunité pour les crimes ne peut jamais être tolérée,
l'amnistie pour les crimes internationaux est inacceptable. Surtout, la recherche d'un équilibre
entre la justice et la paix ne doit jamais être influencée par les menaces et l'attitude de ceux qui
cherchent à échapper à la justice », a estimé Ban Ki-moon.

Le Secrétaire général a souhaité que la Cour continue de fonctionner de façon purement


judiciaire dans une totale indépendance.

Il a aussi souligné la nécessité « d'améliorer la coopération entre la Cour et les Nations Unies
d'une façon qui prenne en compte les intérêts légitimes des deux partenaires ».

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16885&Cr=CPI&Cr1=justice

CRISES HUMANITAIRES

Crises humanitaires: 3,4 milliards de dollars encore nécessaires pour 2008

16 juillet 2008 – Six mois après le lancement de l'Appel humanitaire pour 2008, les Nations
Unies et plus de 200 organisations non gouvernementales (ONG) ont encore besoin de 3,4
milliards de dollars pour faire face aux principales crises humanitaires.

Entre-temps, le Programme alimentaire mondial (PAM) a dû réviser son appel en raison de


l'augmentation du prix des produits alimentaires, le portant de 1,9 milliard de dollars à 2,6
milliards de dollars. Le besoin d'argent pour les produits non alimentaires s'est aussi accru,
précise OCHA.

7
Au 30 juin, le Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) des Nations Unies a débloqué
165,4 millions de dollars pour six appels d'urgence. L'ONU a aussi débloqué 119 millions de
dollars pour les crises chroniques.

Le CERF est un fonds de l'ONU alimenté par avance par les Etats Membres afin d'éviter les
délais inévitables lors d'un appel à contribution. Cette année, les principaux bénéficiaires ont
été la République démocratique du Congo (RDC), le Myanmar, l'Afrique de l'Ouest, le Soudan
et l'Afghanistan.

OCHA met l'accent sur plusieurs crises qui ont connu une aggravation significative cette
année, à savoir le Tchad, Gaza, la Somalie et la Corne de l'Afrique et enfin le Zimbabwe.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16870&Cr=OCHA&Cr1=PAM

DROITS DE L’HOMME

Le Haut Commissariat aux droits de l'Homme salue le choix de Mme Pillay

25 juillet 2008 – Le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'Homme (HCDH) a
salué le choix de Navanethem Pillay pour remplacer Louise Arbour à la tête de l'institution,
estimant qu'elle était « exceptionnellement qualifiée » pour ce poste.

Mme Pillay a siégé dans deux des plus importants tribunaux pénaux internationaux traitant de
crimes de guerres, crimes contre l'humanité, génocides. Elle a passé huit ans au Tribunal pénal
international pour le Rwanda (TPIR), dont quatre en tant que président, et cinq ans à la Cour
pénale internationale (CPI).

Nouveau Haut commissaire aux droits de l'Homme: l'Assemblée générale


donne son approbation / Ban ‘gratified’ at General Assembly endorsement of
human rights chief nominee
28 July 2008 – Secretary-General Ban Ki-moon said that he was “gratified” that his
nomination of South African judge Navanethem Pillay as the new United Nations High
Commissioner for Human Rights had today been endorsed by the General Assembly.

28 juillet 2008 – L'Assemblée générale de l'ONU a approuvé lundi le choix de la Sud-Africaine


Navanethem Pillay comme nouveau Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de
l'Homme par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Son mandat de quatre ans commencera le 1er septembre 2008 et s'achèvera le 31 août 2012.

Le Représentant permanent de l'Afrique du Sud s'est félicité que l'Assemblée ait nommé une
personne qui a vécu pendant de nombreuses années sous le joug du régime cruel de l'apartheid
et qui a été en tant qu'avocate et défenseur des droits de l'homme, à l'origine d'une décision
remarquable contre ce régime, consistant à reconnaître aux détenus de Robben Island le droit
de visite par leurs avocats et leur famille.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16943&Cr=droits&Cr1=assemblée

8
http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27499&Cr=Pillay&Cr1=

FAO : SOLS / SOILS


FAO : Nouvelle base de données mondiale sur les sols / Soil database win-win
options for climate change mitigation and food production

21 July 2008, Rome – A new database on the world‟s soils improves knowledge of the current
and future land productivity as well as the present carbon storage and carbon sequestration
potential of the world‟s soils. It helps to identify land and water limitations, and assist in
assessing the risks of land degradation, particularly soil erosion risks, said FAO today.

21 juillet 2008 – Une nouvelle base de données sur les sols vient d'être créée et sera utile pour
l'atténuation du changement climatique et la production vivrière, a annoncé lundi
l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Elle permet d'améliorer les connaissances sur la productivité actuelle et future des terres ainsi
que sur le stockage actuel du carbone et le potentiel futur de fixation des sols de la planète,
précise la FAO dans un communiqué.

A partir de la base de données des sols, la FAO a publié une Carte mondiale du carbone
permettant d'identifier les zones qui emprisonnent le plus de carbone dans le sol et le potentiel
des sols dégradés à séquestrer des milliards de tonnes de carbone supplémentaires.

Les informations sur les sols ont souvent représenté le chaînon manquant qui a accentué
l'incertitude de prédiction du potentiel et des obstacles à la production d'aliments et de fibres,
ainsi que la capacité des sols à retenir le carbone.

Jusqu'à présent, la plupart des efforts d'utilisation de l'agriculture pour la gestion des gaz à effet
de serre portaient sur la séquestration du carbone au-dessus du sol, principalement par la
plantation d'arbres, le volume de carbone pouvant être piégé de cette manière étant
considérable.

Mais la recherche d'autres moyens d'accroître la fixation du carbone dans les sols suscite un
intérêt croissant. Les sols sont censés être le plus grand réservoir de CO2 du cycle terrestre du
carbone, même si les estimations de piégeage varient grandement.
Le sol peut être une source ou un puits des gaz à effet de serre en fonction de l'utilisation des
sols. Pour la séquestration à long terme, le carbone organique doit être stocké sous des formes
et dans des couches du sol à rotation lente.

“Les propriétés chimiques et physiques des sols aident également à obtenir des informations
spécifiques sur le fonctionnement du sol en tant que filtre de déchets, habitat d'organismes, site
de construction et réservoir de carbone”, affirme Alexander Müller, Sous-directeur général de
la FAO pour les ressources naturelles et la gestion de l'environnement.

“Plus nous recueillons d'informations sur les propriétés du sol, plus nous sommes en mesure
d'évaluer la qualité de nos ressources naturelles dans le monde entier et leur potentiel de

9
production de nourriture actuel et futur dans les scénarios de changement climatique”, ajoute
M. Müller.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16898&Cr=FAO&Cr1=sol

http://www.fao.org/newsroom/en/news/2008/1000882/index.html

FÉDÉRATION MONDIALE DES ANUs / WORLD


FEDERATION OF UNAs

UNAs and Educating About the UN


UNAs and UN Youth Associations (UNYAs) are valuable tools for educating people of all
ages about the work of the UN. UNAs and UNYAs conduct a variety of activities including
Model UN conferences, seminars, and panel discussions on emerging global issues. Please see
the Model UN News section for information about upcoming Model UN events hosted by
UNAs. Below is a selection of UNA activities from around the world on educating about the
UN:

To educate rural Congolese women and children about their rights, the UNA-Democratic
Republic of Congo published two booklets that compile excerpts from domestic and
internationals laws, declarations, resolutions and treaties referring to women and children. The
booklets are available in French, and are being translated into indigenous languages. The UNA
organized seminars in which they talk to women and children about what their rights are, and
what they mean, and then provide them with the booklets.
UNA-Germany emphasizes its devotion to youth education through its working group “UN
Research and Teaching” which promotes scientific UN research. The purpose of this working
group is to enhance the academic interest of university students who wish to go into the field of
UN studies.

People have different ideas about the significance of the UN and how the organization achieves
its goals. In order to combat this problem, UNA-Venezuela offers a free online course about
the UN. This free course offers simple, accessible information on the essential concepts related
to the organization and its agencies.
http://anuv.net/cursos_onu_gratuitos_por_internet.htm

Each year the UNA-Singapore brings a team of University students to visit the UN offices in
Thailand, such as agencies working in agriculture and environmental protection, and the
Economic and Social Commission for Asia and Pacific. www.unas.org.sg

The UNA-USA Student Alliance seeks to engage students by creating a nationwide network of
motivated individuals, student advocacy groups, international affairs clubs, and Model UN
teams who stand poised to collectively sound their voices and make their opinions heard
amongst their peers, in their communities and across the nation.
www.unausa.org/site/pp.asp?c=fvKRI8MPJpF&b=459309

http://www.wfuna.org/site/c.rvIYIcN1JwE/b.3769965/

10
JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE /
INTERNATIONAL YOUTH DAY

Ban Ki-moon appelle la jeunesse à s'investir dans la lutte contre le


changement climatique / Ban: young people should have active role in
combating climate change

12 August 2008 – Young people, who are adept at spreading new habits and technologies, are
well placed to contribute to the fight against climate change, Secretary-General Ban Ki-moon
said as he marked International Youth Day.

“They are adaptable and can quickly make low-carbon lifestyles and career choices a part of
their daily lives. Youth should therefore be given a chance to take an active part in the
decision-making of local, national and global levels. And they can actively support initiatives
that will lead to the passage of far-reaching legislation,” Mr. Ban stressed in his message for
the Day, which is observed annually on 12 August.

12 août 2008 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé mardi la jeunesse du
monde entier à s'investir dans la lutte contre le changement climatique à l'occasion de la
Journée internationale de la jeunesse.

« J'appelle les jeunes gens à travers le monde à employer leur énergie et leurs brillantes idées
dans le but de façonner une planète plus sûre et plus durable », dit-il dans une déclaration.

« Même si la science du changement climatique est complexe, les faits sont simples : notre
monde va être confronté à des problèmes [...] Laissé sans réponse, le changement climatique
pourrait détruire les progrès réalisés pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le
développement et pourrait aussi avoir de sérieuses implications pour la paix et la sécurité. A
moins que nous ne changions de manière radicale la manière dont nous vivons, le monde
pourrait être devenu un endroit plutôt inhospitalier quand la jeunesse de 2008 aura atteint mon
âge », ajoute-t-il.

Le thème de la Journée internationale de la jeunesse cette année est « Jeunesse et changement


climatique : le temps de l'action ».

Le Secrétaire général note que dans de nombreux pays en développement, la jeunesse, et en


particulier les filles et jeunes femmes, sont souvent responsables des tâches agricoles, de la
collecte de l'eau et du bois de chauffage. « Ces tâches seront rendues plus difficiles et
prendront plus de temps au détriment de l'éducation et des activités productives à mesure que le
changement climatique affecte l'accès à l'eau, la productivité agricole et la survie des
écosystèmes », souligne Ban Ki-moon.

Selon lui, les jeunes sont les mieux placés pour adopter de nouveaux modes de vie plus
respectueux de l'environnement. « La jeunesse devrait donc se voir offrir la possibilité de
prendre une part active dans le processus de décision aux niveaux local, national et mondial »,
dit-il.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=17048&Cr=climat&Cr1=BKM

11
http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27670&Cr=Youth&Cr1=

MISSIONS DE PAIX / PEACEKEEPING MISSIONS

Guéhenno : les missions de paix doivent être en mesure d'employer la force /


Robust peacekeeping here to stay, outgoing chief of UN missions says
29 July 2008 – The days of United Nations missions fielding only unarmed observers are long
past, according to the outgoing head of the world body‟s peacekeeping operations, who said
today that peacekeepers need to be able to wield force to get respect and make a difference.

Jean-Marie Guéhenno, who will be replaced by fellow Frenchman Alain Le Roy when he steps
down after almost eight years as Under-Secretary-General of Peacekeeping Operations, told
reporters in New York that hard lessons had been learned in recent times.

29 juillet 2008 – Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-
Marie Guéhenno, qui quitte ses fonctions, a estimé mardi que la possibilité pour les casques
bleus d'employer la force était essentielle s'ils voulaient se faire respecter.
« Je suis, en ce qui me concerne, convaincu que la force compte vraiment, et que l'époque où
nous n'avions que des observateurs sans armes est révolue.

« J'ai poussé pour des opérations de maintien de la paix robustes dans les forêts du Congo et
comme moyen de dissuasion en Sierra Leone, ou dans les bidonvilles de Port-au-Prince (Haïti)
», a-t-il ajouté. Jean-Marie Guéhenno est remplacé par un autre français, Alain Le Roy, à la tête
du Département des opérations de maintien de la paix (DPKO).

Il a noté que les opérations de maintien de la paix de l'ONU n'avaient cessé d'augmenter
pendant les huit ans où il avait été à la tête du DPKO. Aujourd'hui, 110.000 personnes
travaillent pour 20 opérations de maintien de la paix, sans inclure la mission au Darfour qui
doit compter 26.000 casques bleus, une fois complètement déployée.

Jean-Marie Guéhenno a toutefois mis en garde sur l'usage de la force : « L'idée que vous
pouvez imposer la paix est une erreur. C'est trop ambitieux ». « Vous pouvez dissuader ceux
qui veulent tout gâcher en marge du conflit, mais la paix doit être faite par ceux qui étaient en
guerre. Vous pouvez les aider, vous pouvez leur fournir un degré de confiance lors de la
période de transition pendant laquelle ils sont fatigués de la guerre mais pas encore convaincus
des bonnes intentions de l'autre partie et c'est là qu'une force de paix robuste peut faire la
différence. Mais vous n'allez pas imposer la paix avec une force de l'ONU », a-t-il ajouté.

Il a également souligné que le maintien de la paix était essentiellement un processus politique


qui avait besoin du plein soutien des Etats membres et du Conseil de sécurité. Il a appelé les
pays contributeurs à ne pas être avares de leur soutien financier. « Aux contributeurs financiers,
à ces pays qui paient la plus grande partie de notre budget, je leur demande de pas réduire leur
soutien aux missions. Vous les rendrez plus fragiles et vous pouvez perdre tout votre
investissement », a-t-il dit.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16953&Cr=paix&Cr1=

12
http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27513&Cr=Guehenno&Cr1=

MONDIALISATION / GLOBALIZATION

La mondialisation a permis une plus grande prospérité, selon l'OMC /


Prosperity and stability boosted by trade and globalization, says WTO

15 July 2008 – Trade and globalization have had the double effect of enhancing prosperity for
hundreds of millions of people and stepping up stability among nations, according to a new
report by the World Trade Organization (WTO).
Countries have gained from specialization and economies of scale to boost efficiency thanks to
trade, the WTO‟s annual World Trade Report, entitled “Trade in a Globalizing World,” noted.

15 juillet 2008 – Le commerce et la mondialisation ont assuré une plus grande prospérité à des
centaines de millions de personnes et une plus grande stabilité entre les pays, conclut un
rapport pour 2008 publié mardi par l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Intitulé “Le commerce à l'heure de la mondialisation”, le rapport estime que le commerce a


permis aux pays de tirer parti de la spécialisation et des économies d'échelle pour produire de
manière plus efficiente. Il a entraîné des gains de productivité, favorisé la diffusion des
connaissances et des technologies nouvelles et élargi le choix des consommateurs.

Mais l'OMC relève que l'intégration plus poussée dans l'économie mondiale n'a pas toujours
été bien accueillie et les avantages du commerce et de la mondialisation n'ont pas toujours
profité à tous les segments de la société. En conséquence, on observe dans certains milieux un
scepticisme croissant à l'égard du commerce mondial.

“Rares sont ceux qui contesteraient les avantages apportés par la mondialisation et le
commerce, qui assurent une plus grande prospérité à des centaines de millions de personnes et
une plus grande stabilité entre les pays. Pourtant, de nombreuses personnes de par le monde
n'ont pas ou presque pas profité de ces avantages. La gestion de la mondialisation impose aux
gouvernements des défis colossaux et, pour réussir à diffuser plus largement la prospérité, il
faudra une forte détermination commune”, souligne le directeur général de l'OMC, Pascal
Lamy, dans l'introduction du rapport.

Les enquêtes internationales sur les attitudes du public à l'égard de la mondialisation indiquent
que la plupart des gens en reconnaissent les bienfaits, mais s'inquiètent des problèmes qu'elle
pose. La grande majorité des gens estiment que le commerce international est bon pour leur
pays, mais craignent les perturbations et les inconvénients liés à la participation à l'économie
mondiale. Il semble que l'opinion soit plus favorable au commerce dans certains pays
émergents que dans les pays industriels. Le soutien à la mondialisation, quoique encore très
répandu dans le public, semble en recul dans les pays industrialisés.

Selon l'OMC, les résultats des enquêtes indiquant un soutien général à la mondialisation
peuvent être encourageants pour les décideurs qui sont favorables à l'ouverture des marchés,
mais s'ils ne tiennent pas compte de l'inquiétude croissante du public face à certains aspects de
la mondialisation, cela risque de compromettre la légitimité des gouvernements et d'affaiblir le

13
soutien de la société. Pour surmonter cette tension, il faut trouver un équilibre entre l'ouverture
des marchés et les mesures complémentaires prises au niveau national, tout en adoptant des
initiatives internationales permettant de gérer les risques liés à la mondialisation, estime
l'Organisation mondiale du commerce.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16863&Cr=OMC&Cr1=mondialisation

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27379&Cr=Trade&Cr1=

OMC / WTO & UNCTAD

Echec des négociations de l'OMC sur la libéralisation des échanges


commerciaux / Developing nations still playing catch-up with rich countries –
UN trade agency
29 July 2008 – Poorer nations, which are home to the majority of the world‟s population, are
still struggling to break the dominance of their richer counterparts in the global economy,
according to a report released today by the United Nations Conference on Trade and
Development (UNCTAD).

29 juillet 2008 – Le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), Pascal


Lamy, a annoncé mardi qu'à l'issue de neuf jours de négociations à Genève sur la libéralisation
des échanges commerciaux au niveau mondial les pays participants n'avaient pas réussi à se
mettre d'accord sur la baisse des subventions agricoles et des droits de douane sur les produits
agricoles et industriels.

« Cette réunion est un échec. Les pays membres n'ont pas été en mesure de combler leurs
différences », a-t-il dit, cité dans un communiqué de l'OMC. Il a indiqué que sur une liste de 20
sujets, des points de convergence avaient été constatés sur 18 d'entre eux mais que le fossé
n'avait pas pu être comblé sur le 19e sujet, le mécanisme de garantie pour les pays en
développement.

Il s'est dit personnellement déçu : “J'espérais annoncer que le boeuf, le sucre, l'éthanol, les
produits tropicaux ou les produits subissant des hausses de taxes douanières bénéficieraient
désormais d'un meilleur accès sur le marché mondial ». Selon lui, “ce que les pays membres
ont laissé passer est un ensemble de mesures permettant d'économiser plus de 130 milliards de
dollars de taxes douanières par an d'ici la fin de la période de mise en œuvre, dont 35 milliards
de dollars pour l'agriculture et 95 milliards de dollars pour les produits industriels ».

A l'ouverture de la réunion informelle du Comité des négociations commerciales la semaine


dernière, Pascal Lamy avait appelé à passer à l'action face aux menaces qui pèsent sur
l'économie mondiale. Cette réunion était destinée à permettre de définir un accord final sur le
Programme de Doha pour le développement.

Selon la presse, les discussions sont arrivées à une impasse quand les Etats-Unis, l'Inde et la
Chine n'ont pas réussi à trouver un compromis sur les mesures destinées à protéger les
agriculteurs des pays pauvres.

14
http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16955&Cr=OMC&Cr1=commerce

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27517&Cr=UNCTAD&Cr1=

NUCLÉAIRE /NUCLEAR POWER

AIEA: renouveau du nucléaire face à la pénurie d'énergies fossiles

4 août 2008 – De plus en plus de pays se tournent vers l'énergie nucléaire face à la pénurie et à
la hausse des prix des énergies fossiles (pétrole, gaz naturel, charbon), note l'Agence
internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans son Rapport annuel 2007 publié lundi.

Le développement nucléaire mondial est lié de manière croissante aux inquiétudes concernant
l'approvisionnement en énergie, l'alimentation et le changement climatique, relève l'AIEA.
L'agence note que davantage de pays réclament une assistance technique pour la mise en œuvre
de la technologie nucléaire dans le but de produire de l'électricité.
Les énergies fossiles sont en effet présentes en quantité limitée et non renouvelable et leur
combustion entraîne l'émission de gaz à effet de serre.

"Presque tout les aspects du développement, de la réduction de la pauvreté à l'amélioration des


services de santé, nécessitent un accès sûr aux services énergétiques modernes. Confrontés à
une pénurie croissante d'énergie et à une hausse des prix des énergies fossiles, de nombreux
pays s'intéressent désormais à l'énergie nucléaire comme moyen de diversifier leurs sources
d'énergie », souligne le rapport. En 2007, l'AIEA a révisé à la hausse ses projections à moyen
terme de la croissance mondiale d'énergie nucléaire d'ici à 2030.

Le rapport annuel a été publié dans la perspective de la conférence générale des Etats membres
de l'AIEA qui doit se dérouler cette année à Vienne, à partir du 29 septembre.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16989&Cr=AIEA&Cr1=

OMS & FAO / WHO & FAO

Le régime alimentaire méditerranéen de plus en plus ignoré dans sa région


d'origine / Waistlines expanding as Mediterraneans shun healthy diet, UN
agency says
29 July 2008 – Hailed by experts as keeping people slim, healthy and long-lived, the
Mediterranean diet has followers all over the world – but is increasingly disregarded around
the region, according to a senior economist with the United Nations Food and Agriculture
Organization (FAO).

29 juillet 2008 – Vanté par les experts pour sa capacité à maintenir les personnes en forme, en
bonne santé et favoriser la longévité, le régime méditerranéen à base de fruits et de légumes
frais a des adeptes partout dans le monde mais il est de plus en plus ignoré dans le pourtour
méditerranéen, affirme l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture
(FAO).

15
Ce régime alimentaire a été peu à peu abandonné au cours des 45 dernières années par les
populations de l'Europe méridionale et des régions de l'Afrique du Nord et du Proche-Orient,
selon l'économiste de la FAO, Josef Schmidhuber, dans un article présenté lors d'un récent
atelier organisé par le Consortium Californie/Méditerranée, qui regroupe sept institutions
universitaires des États-Unis et de l'Union européenne, sur les produits méditerranéens et le
marché mondial.

Les populations des rivages de la méditerranée ont utilisé leurs revenus plus élevés pour ajouter
un grand nombre de calories issues de la viande et des graisses à un régime alimentaire qui
était traditionnellement léger en protéines animales. Ce qu'elles mangent maintenant est "trop
gras, trop salé et trop sucré", souligne l'expert.

En 40 ans, la ration quotidienne en Europe (15 nations prises en compte par l'étude) a grimpé
de 2 960 kcal jusqu'à 3 340 kcal en 2002, soit environ plus 20 %. Mais la Grèce, l'Italie,
l'Espagne, le Portugal, Chypre et Malte, qui étaient plus pauvres que les pays plus au nord, ont
accru leur apport en calories de 30%.

"Une prise plus élevée et une dépense inférieure de calories ont fait aujourd'hui de la Grèce le
pays membre de l'Union européenne avec l'indice de masse corporelle moyen le plus élevé et la
plus forte prévalence de surpoids et d'obésité", indique M. Schmidhuber. "Aujourd'hui, les trois
quarts de la population grecque sont en surpoids ou obèses."
Plus de la moitié des populations italiennes, espagnoles et portugaises sont aussi en surpoids.
Dans le même temps, il y a également eu une "forte augmentation" des calories et de la charge
glycémique dans les régimes alimentaires au Proche-Orient et en Afrique du Nord.

Tous les pays de l'Union européenne négligent la recommandation OMS-FAO qui préconise
que les lipides ne doivent pas représenter plus de 30 % de l'apport énergétique journalier total.
L'Espagne, la Grèce et l'Italie sont toutes bien au-dessus de cette limite et leurs habitants sont
devenus les plus gros mangeurs de l'UE. Le pays qui a enregistré l'augmentation la plus
spectaculaire est l'Espagne, où la graisse qui comptait seulement 25 % du régime alimentaire il
y a 40 ans, représente aujourd'hui 40 %.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16948&Cr=alimentation&Cr1=FAO

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27509&Cr=Nutrition&Cr1=Global

OMS & UNICEF / WHO & UNICEF

OMS/UNICEF : 2,5 milliards de personnes n'ont toujours pas accès à des


toilettes / Despite progress, over 2 billion people lack access to improved
sanitation – UN
17 July 2008 – Despite recent progress, more than 2.5 billion people lack access to improved
sanitation, while nearly 1.2 billion people defecate without sanitary facilities, posing a major
health threat to their communities, according to a report released today by the UN Children‟s
Fund (UNICEF) and the UN World Health Organization (WHO).

16
“At current trends, the world will fall short of the Millennium [Development Goals] sanitation
target by more than 700 million people,” said Ann Veneman, UNICEF Executive Director.
“Without dramatic improvements, much will be lost.”

17 juillet 2008 – Plus de 2,5 milliards de personnes n'ont pas accès à des toilettes dans des
conditions hygiéniques et près de 1,2 milliard défèquent à l'air libre, la pratique la plus risquée
en terme d'hygiène, selon un rapport publié jeudi par l'Organisation mondiale de la santé
(OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Toutefois, de plus en plus nombreuses sont les personnes qui utilisent des « installations
d'assainissement amélioré », c'est-à-dire des « installations garantissant une élimination des
excréments de manière à éviter qu'ils ne provoquent des maladies en contaminant les aliments
et les sources d'eau », selon ce rapport, cité dans un communiqué de l'OMS.
« Même si la pratique de la défécation à ciel ouvert est en baisse, elle reste habituelle pour 18
% de la population mondiale, soit 1,2 milliard de personnes. En Asie du Sud, elle reste encore
la norme pour 778 millions de personnes », d'après l'OMS et l'UNICEF. Ce chiffre était de 24
% en 1990.

Cette pratique menace la survie des enfants, la contamination fécale dans l'environnement
s'associant directement aux maladies diarrhéiques, l'un des plus grands facteurs de mortalité
pour les moins de 5 ans. « Il est très difficile de maintenir un environnement propre en cas de
défécation à ciel ouvert, même par une minorité de la population », souligne le rapport.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16883&Cr=OMS&Cr1=UNICEF

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27408&Cr=water&Cr1=sanitation

PEACE AND JUSTICE

Outgoing UN legal chief says peace and justice must go hand in hand

25 July 2008 – Although maintaining the balance between restoring peace and ending
impunity can be sensitive and complex, amnesties for war crimes, crimes against humanity and
genocide are unacceptable, according to the United Nations Legal Counsel.

“In the past it was not infrequent to hear people say „look there are situations where we simply
have to make a choice: either you want peace or you want justice but you can‟t have both
together,‟ so the dilemma was peace or justice and the assumption was that sometimes it is
impossible to have the two. I would submit today that it is no longer acceptable to put the
dilemma in these terms,” Nicolas Michel, Under-Secretary-General for Legal Affairs, told
reporters in New York today.

The Under-Secretary-General said that a guiding principle for the UN was the need to create
conditions conducive to sustainable peace.

“I‟m convinced, and this is now the policy of the UN, that justice is part of these conditions
that are conducive to a sustainable peace. In other words, there is almost a slogan, but there is
a hard reality behind that – no peace without justice,” he said, speaking at his last press
conference before stepping down from his post at the end of August.

17
“What draws our attention in recent days is that there are situations where the link between
restoring peace and ending impunity is sensitive, is complex,” Mr. Michel added.

Citing examples from Sudan, Uganda, Sierra Leone and Burundi, Mr. Michel said the dilemma
was how to sequence steps towards peace and steps towards justice, while accepting the need
to adjust to specific circumstances on the ground.

“There might be circumstances for instance in which you have to take warlords out of the
picture because you can‟t achieve any peace with them and so you want to arrest them, but we
also have to recognize that there are situations where you need interlocutors, you need them to
negotiate a peace agreement – now what happens to them?” he said.
“You know we have good examples from the past of people who have negotiated peace
agreements and who ended up behind bars. So the fact that they are part of the negotiations
does not necessarily mean that they will not end up before a tribunal, and one of the clear
corollaries of the culture of ending impunity is that amnesty for international crimes is not
acceptable.”

Mr. Michel also stressed that, despite the establishment of the International Criminal Court
(ICC), and internationally-backed tribunals for Rwanda, Sierra Leone, Cambodia and the
former Yugoslavia, the end of impunity as a “new emerging culture” needed protection.

“This progress is still very fragile and I think that we have to be extremely careful how we
handle the very sensitive issues we are faced with because there is no doubt that there is a risk
of setbacks and these setbacks will have serious consequences.”

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27491&Cr=Nicolas+Michel&Cr1=

POPULATIONS

Dépourvues de moyens de contraception, les femmes pauvres du monde en


développement assument des millions de grossesses non désirées / Deprived
of Contraception, Poor Women in Developing World Bear Millions of
Unintended Pregnancies
World Bank urges countries and donors to renew their commitment to reproductive health for
women.

La Banque Mondiale incite les pays et les donateurs à renouveler leur engagement en matière
de santé reproductive pour les femmes.

WASHINGTON, D.C., 9 juillet 2008- À la veille de la Journée mondiale de la population, un


nouveau rapport de la Banque mondiale explique que malgré une augmentation considérable
des moyens de contraception à l’échelle mondiale, 51 millions de grossesses non désirées dans
les pays en développement sont enregistrées chez des femmes qui n’utilisent pas de
contraceptif. 25 millions de grossesses supplémentaires se produisent parce que le contraceptif
utilisé par les femmes ne fonctionne pas ou parce qu’elles ne l’utilisent pas correctement.

18
Selon le nouveau rapport- « Fertility Regulation Behaviors and Their Costs: Contraception and
Unintended Pregnancies in Africa and Eastern Europe and Central Asia » (Les comportements
de la régulation de la fertilité et leur coût :contraception et grossesses non désirées en Afrique,
en Europe de l’Est et en Asie centrale) - 35 pays pauvres en Afrique subsaharienne et dans
d’autres régions (Timor-Leste, Afghanistan, Djibouti, et Yémen) ont les taux de natalité les
plus élevés au monde (plus de cinq enfants par mère), ce qui reflète également les résultats
économiques et sociaux les plus alarmants du monde avec de faibles niveaux en matière
d’éducation, des taux de mortalité élevés et une pauvreté extrême. De plus, pour de
nombreuses femmes pauvres, l’avortement reste le dernier recours contraceptif. Environ
68 000 femmes meurent chaque année suite à un avortement non médicalisé, tandis que
5,3 millions souffrent d’un handicap temporaire ou permanent suite à ce type d’avortement.

Le rapport souligne également que les grossesses qui sont espacées de moins de quinze mois
plus que doublent le risque de mortalité de la mère. Les enfants nés 3 ans après une naissance
précédente sont en meilleure santé à la naissance et ont des chances de survie plus grandes. Les
grossesses chez les adolescentes comportent des risques de complications obstétriques plus
élevés, tels que l’arrêt de progression du travail, l’éclampsie et la formation de fistules ; et
pourtant les adolescentes sont beaucoup moins susceptibles de recevoir des soins prénatals ou
obstétriques, les rendant deux fois plus susceptibles de mourir pendant l’accouchement que les
femmes âgées de plus de vingt ans.

http://go.worldbank.org/ZYUER4YUD0

Pour obtenir de plus amples informations sur les activités de la Journée mondiale de la
population, visitez le site de l’UNFPA, le Fonds des Nations Unies pour la population :

http://www.unfpa.org/index.htm

http://web.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/ACCUEILEXTN/NEWSFRENCH/0,,conten
tMDK:21838574~menuPK:51200699~pagePK:34370~piPK:34424~theSitePK:1074931,00.ht
ml

http://web.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/NEWS/0,,contentMDK:21835941~menuPK:
34463~pagePK:34370~piPK:34424~theSitePK:4607,00.html

RÉFUGIÉS / REFUGEES

Le HCR appelle l'Europe à rester ouverte aux demandeurs d'asile / EU


needs to remain accessible for asylum seekers, UN refugee chief says
17 July 2008 – While welcoming efforts to build a unified asylum procedure, the top United
Nations refugee official has urged the European Union to ensure the rights of those seeking
international protection in its member countries.

The 27-member bloc is currently considering a draft European Pact on Immigration and
Asylum, presented earlier this month by the French EU Presidency.

17 juillet 2008 – Le Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, a
appelé mercredi l'Union européenne (UE) à rester ouverte aux demandeurs d'asile, alors qu'un

19
projet de Pacte européen sur l'Immigration et l'Asile a été présenté la semaine dernière à ses
partenaires par la France, qui préside actuellement l'UE.

« Nous nous inquiétons du fait que l'attention très forte portée au contrôle des frontières
extérieures de l'UE rende encore plus difficile aux demandeurs d'asile l'entrée sur le territoire
de l'Europe », a déclaré M. Guterres à l'occasion d'une visite à Bruxelles, au cours de laquelle il
a notamment rencontré le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et le
Vice-président de la Commission européenne, Jacques Barrot, chargé de la justice, des libertés
et de la sécurité.

« Des mesures concrètes doivent être prises pour s'assurer que la protection reste possible pour
ceux qui en ont besoin », a-t-il ajouté, cité dans un communiqué du Haut Commissariat des
Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

M. Guterres a souhaité que le projet de Pacte européen sur l'Immigration et l'Asile soutienne la
construction d'une 'Europe de l'Asile'. Le projet, qui est basé sur la conception d'immigration «
choisie », pourrait être ratifié en octobre, lors d'un sommet européen prévu à Bruxelles.

Il a également discuté avec M. Barrot des moyens d'augmenter les réinstallations de réfugiés
dans l'Union européenne. Antonio Guterres a souligné la nécessité pour l'UE de montrer son
soutien aux pays non membres de l'UE qui accueillent la majorité des réfugiés dans le monde.

« Réinstaller des réfugiés est une façon de montrer sa solidarité à l'égard de pays comme la
Syrie, qui accueille actuellement environ un million de réfugiés d'Iraq », a dit le Haut
commissaire. « Nous appelons la Commission européenne à poursuivre ses efforts pour
augmenter les réinstallations dans l'UE », a-t-il ajouté.

Actuellement, une minorité parmi les 27 Etats membres de l'UE met en oeuvre des
programmes réguliers de réinstallation, et l'UE fournit seulement 5% des places disponibles
pour la réinstallation des réfugiés sur le plan global, selon le HCR.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16875&Cr=HCR&Cr1=asile

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27400&Cr=Asylum&Cr1=

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL / SECRETARIAT GENERAL

Une femme nommée pour la première fois à la direction juridique de l'ONU


/ Eminent Irish jurist appointed UN’s first female legal chief

6 August 2008 – Secretary-General Ban Ki-moon has appointed Patricia O‟Brien of Ireland as
the new United Nations legal chief, making her the first woman in the Organization‟s history to
hold that post.

Since 2003, Ms. O‟Brien has been serving as Legal Adviser to the Department of Foreign
Affairs in Ireland, during which time she provided counsel on legal issues arising in Irish
foreign policy, particularly public international law, human rights law and European Union
law.

20
6 août 2008 – Le Secrétaire général a annoncé aujourd'hui la nomination de Patricia O'Brien,
de l'Irlande, au poste de Secrétaire général adjoint aux affaires juridiques et Conseil juridique
de l'ONU.

Patricia O'Brien est Conseiller juridique du ministère des affaires étrangères irlandais depuis
2003. « Elle dispose d'une expérience approfondie des affaires juridiques et internationales
pour ce qui est d'intégrer la dimension juridique dans les prises de décision, de promouvoir
l'Etat de droit dans les relations internationales et de contribuer à renforcer la culture tendant à
mettre fin à l'impunité », a ajouté la porte-parole.
Mme O'Brien remplacera le Suisse Nicolas Michel, dont le Secrétaire général a loué le
professionnalisme et l'intégrité.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=17011&Cr=OLA&Cr1=BKM

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27607&Cr=Legal

UN HABITAT, NANJING & SHANGHAI, 2008 -


2010, CHINA

The main theme of WUF4, Harmonious Urbanization: The Challenge of Balanced


Territorial Development, is supported by six sub-themes. The sub-themes, which provide
the main focus of the four-day Forum will be discussed in a series of dialogues that will bring
together high profile experts to offer views on topics related to the sub-themes and engage
participants from the audience to join in the discussion.
The provisional list of dialogues is:

Dialogue 1: Territorial balance in urban development

Dialogue 2: Promoting Social Equity and Inclusiveness

Dialogue 3: Making cities economically productive and more equitable

Dialogue 4: Harmonizing the Built and Natural Environments

Dialogue 5: Preserving the historical roots and soul of the city

Dialogue 6: A city for all generations

The Shanghai World Expo 2010 on Better City, Better Life, is an international
exposition that will take place from 1 May to 31 October 2010 in Shanghai, China. The Expo,
which will cover over 5 square kilometers hopes to attract 70 million people to see the displays

21
of exhibitors from over 200 countries from the public and private sectors, civil society,
international organizations.
The main theme of Expo 2010 Better City, Better Lifewill show initiatives for achieving better
living conditions in urban environments – where over half of the world’s population lives. The
sub-themes of the Expo are:

Blending of diverse cultures in the city


Economic prosperity in the city
Innovations of science and technology in the city
Remodelling of communities in the city
Interactions between urban and rural areas

The Government of China has invited the United Nations to demonstrate its work at Shanghai
World Expo 2010 in a 3,000 square meter pavilion. The United Nations Pavilion will show the
results of its activities, policies, best practices and partnerships towards the achievement of
sustainable cities.

As the lead agency in the United Nations Systems for sustainable urban development, UN-
HABITAT will coordinate participation of the United Nations system in the Shanghai Expo
2010.

All agencies in the United Nations Systems are invited to participate in the Shanghai Expo
2010. This list of participating agencies will be updated as more agencies sign up to the Expo.
To register your interest in participating please contact

ShanghaiExpo2010@unhabitat.org

http://www.unchs.org/content.asp?cid=5556&catid=560&typeid=24&subMenuId
=0

AFGHANISTAN

Afghanistan: plus de 38.000 mines antipersonnel enlevées en six mois /


Afghanistan making significant progress in mine clearance, reports UN official
21 July 2008 – More than 38,000 anti-personnel mines have been cleared in the past six
months across Afghanistan – one of the most heavily mined countries in the world –
representing 10 per cent of the total number cleared in the past 18 years, a senior United
Nations official said today.

Afghanistan is one of the most heavily mined countries in the world, and more than four
million Afghans are living in mine-contaminated areas.

21 juillet 2008 – Plus de 38.000 mines antipersonnel ont été enlevées en Afghanistan au cours
des six derniers mois, ce qui représente 10% du nombre total de mines enlevées au cours des
18 dernières années, s'est félicité lundi un responsable du Centre d'action des Nations Unies
contre les mines en Afghanistan, le Dr. Haider Reza.

22
« Le Programme d'action contre les mines en Afghanistan a retiré 38.297 mines antipersonnel,
419 mines antichars, 957.362 restes explosifs de guerre et nettoyé 65.361.363 mètres carrés à
travers le pays », a dit le Dr. Reza lors de la conférence hebdomadaire de la Mission
d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) à Kaboul lundi.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16895&Cr=afghanistan&Cr1=mines

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27431&Cr=Afghan&Cr1=

ASIE-PACIFIQUE : PAUVRETÉ / ASIA-PACIFIC : POVERTY

Asie: les plus pauvres ont du mal à accéder aux soins médicaux malgré la
croissance économique / Growing rich-poor divide threatens child health in
Asia-Pacific, finds UN report
5 August 2008 – While child survival in Asia and the Pacific – where half of the world‟s
children live – has improved considerably, deepening economic disparities have meant that the
region‟s poor are often unable to access proper health care, according to a new report by the
United Nations Children‟s Fund (UNICEF).

5 août 2008 – Malgré la forte croissance économique de la région Asie-Pacifique, qui a fait
reculer la pauvreté, les populations les plus pauvres n'ont le plus souvent pas accès aux soins
médicaux, selon un rapport du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) intitulé
'Rapport 2008 sur la situation des enfants de l'Asie-Pacifique'.
La région Asie-Pacifique, qui compte la moitié des enfants dans le monde, connaît une forte
croissance économique, la plus rapide du monde depuis 1990. La mortalité infantile,
considérée comme un élément clé par l'UNICEF pour évaluer les progrès en termes de
développement humain et de droits de l'enfant, a fortement baissé. Mais ces progrès sont
éclipsés par un approfondissement des disparités, souligne le rapport publié mardi.
Le rapport relève une tendance troublante dans la région : les dépenses de santé publique
restent bien inférieures à la moyenne mondiale de 5,1%, avec l'Asie du Sud dépensant
seulement 1,1% de son produit intérieur brut et le reste de la région Asie-Pacifique dépensant
1,9%. En outre, alors qu'on assiste à une privatisation des services de santé et à une diminution
de la part du gouvernement dans les budgets de santé dans la région, les infrastructures
publiques sont moins bien entretenues et les travailleurs du secteur de la santé s'en vont pour
des postes mieux payés dans le secteur privé ou à l'étranger.
« Les disparités entre riches et pauvres augmentent à un rythme troublant dans certaines sous-
régions de l'Asie-Pacifique laissant un grand nombre de mères et d'enfants face au danger d'une
pauvreté relative plus grande et d'une exclusion des services de santé primaire de qualité »,
note le rapport.

En Chine, la plupart des morts d'enfants de moins de cinq ans ont lieu dans les cinq premières
semaines, en raison surtout du manque de services obstétriques. En Inde, une femme sur trois
est sous-alimentée ce qui accroit les risques de mettre au monde des bébés au faible poids. Et
ces bébés ont 20 fois plus de risques de mourir pendant leur petite enfance que les bébés en
bonne santé.

23
Selon l'UNICEF, l'Inde a besoin de faire des progrès en termes de santé, de nutrition,
d'assainissement, d'éducation, d'égalité hommes-femmes et de protection de l'enfance. La
Chine a besoin de faire de gros progrès en matière de mortalité infantile. En 2006, 2,5 millions
d'enfants sont morts dans ces deux pays (Inde, 2,1 millions et Chine, 415.000), représentant
près d'un tiers de toutes les morts d'enfants dans le monde.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16999&Cr=UNICEF&Cr1=asie

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27584&Cr=Child+health&Cr1=

CAMEROUN & NIGERIA / CAMEROON & NIGERIA

Cameroun et Nigéria: Le transfert de Bakassi un triomphe pour le droit /


Ban: Nigeria-Cameroon peninsula transfer exemplifies ‘good neighbourliness’

14 August 2008 – The transfer of authority from Nigeria to Cameroon of a once-disputed


peninsula is a result of the resolve of the neighbouring African nations to bring a peaceful end
to the issue, Secretary-General Ban Ki-moon said today.

“The case of the Bakassi Peninsula has proven the viability of a peaceful and legal settlement
of border disputes, when it is done with the full support of the international community and in
a spirit of mutual respect, good neighbourliness and cooperation,” Mr. Ban said in a message
to the handover ceremony.

14 août 2008 – « Aujourd'hui nous célébrons un triomphe pour l'état de droit », a estimé jeudi
le représentant de l'ONU à la cérémonie de transfert de la péninsule de Bakassi du Nigéria au
Cameroun.

« Je voudrais rendre hommage à la hauteur de vue et à la volonté politique démontrés par les
gouvernements et les peuples de la République du Cameroun et de la République du Nigéria »,
a dit Kieran Prendergast au nom du Secrétaire général lors d'une cérémonie qui s'est tenue à
Calabar, au Nigéria.

Les deux pays avaient accepté de soumettre leur différend frontalier concernant la péninsule de
Bakassi, territoire riche en pétrole, à la Cour internationale de justice (CIJ), la plus haute
juridiction des Nations Unies, chargée de régler les conflits entre Etats.
La CIJ a rendu son arrêt en 2002 et un accord conclu à Greentree entre les deux pays sous les
auspices de l'ONU a défini modalités du transfert qui est effectif aujourd'hui.

« Pour les Nations Unies, l'Accord de Greentree a représenté l'essence d'une approche
novatrice du règlement des conflits », a estimé Kieran Prendergast. « Du retrait des troupes du
Nigeria il y a deuxans jusqu'à cette cérémonie, l'affaire de la péninsule de Bakassi prouve la
viabilité du règlement pacifique et juridique des différends frontaliers, lorsqu'il bénéficie du
plein soutien de la communauté internationale et qu'il se déroule dans un esprit de respect
mutuel, de bon voisinage et de coopération ».

24
Le représentant du Secrétaire général a souhaité que les parties fassent les mêmes efforts pour
protéger les droits des populations locales affectées par ce transfert de souveraineté «
historique ».

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=17074&Cr=cameroun&Cr1=nigeria

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27706&Cr=cameroon&Cr1=bakassi

CANADA & SOMALIE / CANADA & SOMALIA

L'ONU salue la décision du Canada d'escorter des bateaux d'aide


alimentaire pour la Somalie / UN hails Canada’s decision to provide escorts
for food ships heading to Somalia

6 August 2008 – The United Nations World Food Programme (WFP) today welcomed
Canada‟s decision to deploy a frigate to Somalia to protect the agency‟s food ships against
pirates, who have launched over two dozen attacks so far this year off the East African
country‟s coast.

“WFP is grateful for Canada‟s leadership in protecting our maritime lifeline from piracy –
this is a critical moment when more food is needed for a growing number of hungry,” said
WFP Country Director Peter Goossens.

6 août 2008 – Le Programme alimentaire mondial (PAM) a salué mercredi la décision du


Canada de déployer une frégate au large de la Somalie pour protéger contre les pirates des
bateaux du PAM remplis d'aide alimentaire.

Le Canada a proposé son aide après l'appel lancé par le PAM pour des escortes navales en
juillet. Le PAM espère que d'autres gouvernements se proposeront une fois que le Canada aura
achevé sa mission dans quelques semaines.

Des navires militaires de la France, du Danemark et des Pays-Bas ont successivement assuré
des escortes aux navires du PAM de novembre l'an dernier à fin juin. Les escortes ont montré
qu'elles avaient un effet dissuasif contre les pirates, qui ont lancé au moins 24 attaques jusqu'à
présent cette année le long de la côte somalienne.

Près de 90% de l'aide alimentaire du PAM pour la Somalie arrive par mer. Depuis la mise en
oeuvre du système d'escorte militaire, aucun bateau n'a été attaqué.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=17006&Cr=PAM&Cr1=somalie

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27600&Cr=Somali&Cr1=

DARFOUR / DARFUR

Chinese engineers arrive to support joint UN-African Union mission in Darfur

25
7 July 2008 – A company of 172 Chinese engineers arrived today in Nyala in South Darfur to
join the joint United Nations-African Union peacekeeping mission (UNAMID) in Sudan‟s
troubled western region.

The Chinese contingent will work primarily on the completion of a camp in Nyala and will
expand other UNAMID camps in Darfur, providing the infrastructure and facilities that will
allow more peacekeepers to deploy. They bring the total number of Chinese engineers in
Darfur to 315 and the total number of UNAMID forces to 8,000.

UNAMID Force Commander General Martin Luther Agwai had previously emphasised the
lack of engineering capacity as one of the principal constraints delaying deployment of more
peacekeepers to the currently under-manned mission.

The Chinese company of engineers includes bridge and road-building detachments,


construction and installation units, maintenance and support teams, and well-drilling
specialists.

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27410&Cr=UNAMID&Cr1

Darfour : Ban Ki-moon espère un déploiement à 80% des opérations de paix


d'ici fin décembre
16 juillet 2008 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a déploré mercredi la lenteur
du déploiement des opérations de maintien de la paix au Darfour et a espéré que ces opérations
seraient déployées à hauteur de 80% d'ici fin décembre.

« La communauté internationale, notamment les Nations Unies, a essayé de faire de son mieux
pour faciliter le processus de paix et le déploiement de l'Opération hybride UA-ONU au
Darfour (MINUAD) le plus tôt possible. Malheureusement, nous n'avons pas constaté
beaucoup de progrès en raison de nombreuses circonstances difficiles dues à l'inflexibilité du
gouvernement soudanais et aussi à nos propres difficultés à obtenir les moyens nécessaires, tels
des avions, des hélicoptères ou des véhicules », a déclaré M. Ban, lors d'une conférence de
presse à Berlin, à l'issue d'une rencontre avec le ministre allemand de la Défense, Franz Josef
Jung.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16867&Cr=soudan&Cr1=darfour

Le commandant de la Mission au Darfour réclame plus de ressources


militaires

21 juillet 2008 – Le commandant de l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD), le


général Martin Luther Agwai, a lancé un appel urgent à la communauté internationale pour
qu'elle fournisse les ressources en hommes et en matériel indispensables à la force de paix,
dans une tribune publiée lundi dans le Mail and Guardian Online.

« Je suis très préoccupé par la détérioration de la sécurité ici. Le maintien de la paix est devenu
une activité mortelle au Darfour », déclare le général Agwai, faisant référence à l'attaque du 8

26
juillet contre des casques bleus par des hommes armés non identifiés qui a fait 7 morts chez les
casques bleus et 22 blessés dans le Nord-Darfour.

« Il est grandement temps que la communauté internationale respecte ses engagements à l'égard
de cette force. Nous restons désespérément sous-équipés en hommes et en matériels.

« Est-ce que la communauté internationale va tolérer indéfiniment l'assassinat de casques bleus


de la MINUAD ? », s'interroge-t-il.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16896&Cr=Darfour&Cr1=MINUAD

MINUAD : 126 ingénieurs militaires égyptiens arrivent au Darfour /


Egyptian military engineers join UN-AU mission in Darfur

24 July 2008 – A contingent of 126 Egyptian engineers today arrived in El Fasher, Darfur,
according to the joint United Nations-African Union peacekeeping mission (UNAMID).

They join 83 personnel already deployed in the area, and UNAMID said it expects it to come
up to its full complement of 335 staff in the next few days.

24 juillet 2008 – 126 ingénieurs militaires égyptiens sont arrivés jeudi du Caire au Darfour, où
ils ont rejoint 83 de leurs compatriotes déployés à El Fasher depuis le 7 juin, a annoncé
l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD).

La MINUAD attend encore 126 autres Egyptiens dans les prochains jours pour que la
compagnie de 335 hommes soit au complet. Cette compagnie est composée d'un peloton
d'ingénieurs, d'un peloton de construction, d'un escadron de déminage, d'un escadron spécial
chargé de la protection, d'un bataillon capable de construire quatre kilomètres de route par
semaine et d'un bataillon de désalinisation de l'eau de mer capable de produire 2 mètres cubes
d'eau potable par heure.

“La compagnie égyptienne a pour mission la construction et la maintenance de l'aéroport d'El


Fasher”, a expliqué l'ingénieur en chef de la MINUAD, Jagdish Rele.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16929&Cr=Darfour&Cr1=MINUAD

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27481&Cr=Darfur&Cr1=

La MINUAD poursuit ses patrouilles au Darfour


28 juillet 2008 – En dépit du manque de moyens et des récentes attaques dont elle a fait l'objet
récemment, l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD) poursuit ses patrouilles de
protection des civils, a rapporté lundi la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas.

« La MINUAD signale que 33 patrouilles de renforcement de la confiance, 5 patrouilles de


nuit, 13 escortes de femmes transportant du bois de chauffage et 16 escortes humanitaires ont
été menées dans les dernières 24 heures », a dit la porte-parole lors de son point de presse.

27
L'Opération hybride signale toutefois le blocage d'une escorte ce week-end, ainsi qu'un vol
commis contre une clinique de Médecins sans frontières (MSF) à Tawilla, au Darfour. Un
membre du personnel international a été légèrement blessé. Les voleurs sont partis avec 9.000
dollars.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16946&Cr=Darfour&Cr1=Soudan

Le Conseil de sécurité reconduit pour un an la Mission au Darfour /


Mandate of UN-African Union mission in Darfur extended by one year

31 July 2008 – The Security Council tonight extended by one year the mandate of the joint
United Nations-African Union (AU) peacekeeping mission in the strife-torn western Sudanese
region of Darfur.

With 14 votes in favour and an abstention by the United States, a resolution was adopted to
extend the mission known as UNAMID – which was authorized by the Council exactly one year
ago – for another 12 months to 31 July 2009. The current mandate expires tonight.

31 juillet 2008 – Le Conseil de sécurité a voté tard dans la soirée de jeudi à New York une
résolution qui proroge jusqu'au 31 juillet 2009 l'Opération hybride UA-ONU au Darfour
(MINUAD) et qui prend note des procédures lancées par la Cour pénale internationale (CPI)
contre le président soudanais.

A l'issue de plusieurs jours de négociations, le Conseil de sécurité a voté ce soir la


reconduction de la Mission au Darfour dont le mandat expirait à minuit. 14 membres du
Conseil ont voté pour, tandis que le 15ème membre, les Etats-Unis, se sont abstenus.

Au cours des derniers jours, la question achoppait sur la décision du Procureur de la CPI, Luis
Moreno-Ocampo, de demander l'arrestation du président du Soudan Omar Al-Bachir pour
génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre. Les attaques contre la population du
Darfour menées depuis 2004 principalement par des milices armées et appuyées par le
gouvernement ont fait au moins 300.000 morts et conduit au déplacement de près de deux
millions de personnes dans cette région de l'ouest du pays, entièrement dépendantes de
l'assistance humanitaire internationale.

L'Union africaine demandait au Conseil de suspendre pour un an la procédure de la CPI afin


qu'elle n'entrave pas le processus de paix au Darfour.

La CPI est une juridiction internationale indépendante des Nations Unies.

Le texte adopté aujourd'hui rappelle en préambule « la nécessité de traduire en justice les


auteurs » d'attaques contre la population civile et le personnel humanitaire, ainsi que la
persistance et la généralisation des violences sexuelles.

Il affirme aussi que « le Conseil prend note du communiqué de l'Union africaine en date du 21
juillet 2008 », qu'il a « à l'esprit les préoccupations exprimées par certains de ses membres au
sujet de l'évolution potentielle de la situation suite à la demande formulée par le Procureur de

28
la Cour pénale internationale le 14 juillet 2008 ». Il note aussi « qu'ils ont l'intention de
poursuivre l'examen de ces questions ».

Enfin, le dispositif de la résolution réaffirme que le Conseil de sécurité « est prêt à prendre des
mesures contre toute partie qui entraverait le processus de paix, les opérations humanitaires ou
le déploiement de la MINUAD et considère que la justice doit suivre son cours ».

Par le texte adopté aujourd'hui, le Conseil de sécurité met en garde également contre toute
nouvelle attaque contre la MINUAD.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16974&Cr=darfour&Cr1=conseil

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27553&Cr=Darfur&Cr1=

La Mission au Darfour salue l'appel des ONG réclamant des hélicoptères

1 août 2008 – Le représentant spécial conjoint des Nations Unies et de l'Union africaine au
Darfour, Rodolphe Adada, a salué vendredi un rapport appuyé par 36 organisations non
gouvernementales (ONG) appelant la communauté internationale à fournir des hélicoptères aux
casques bleus.

« Rodolphe Adada a salué l'appel lancé à la communauté internationale à respecter les


promesses faites et non respectées », a indiqué la porte-parole du Secrétaire général, Michèle
Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16979&Cr=Darfour&Cr1=Soudan

ÉTHIOPIE / ETHIOPIA

Mission accomplie : l’Obélisque d’Axoum a été réinstallé avec succès /


Mission accomplished: Aksum Obelisk successfully reinstalled

The third and last block of the Aksum Obelisk was successfully mounted by the UNESCO teams
yesterday 31 July in its original location in Ethiopia. The monument‟s reinstallation was
greeted with joy by the local people, who spontaneously organized musical concerts yesterday
at the site.

The inauguration ceremony will take place 4 September.

Le troisième et dernier bloc de l’Obélisque d’Axoum a été réinstallé le 31 juillet sur son
emplacement d’origine, en Ethiopie. Cette réinstallation, réalisée par les équipes de
l’UNESCO, a été saluée hier par la population locale qui a organisé des concerts de musique
sur le site.

De par sa taille, l’Obélisque -150 tonnes et 24 mètres de haut – est la seconde stèle d’Axoum,
un site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial qui se trouve au nord de l’Ethiopie.
L’Obélisque avait été transporté à Rome par les troupes de Mussolini en 1937. En avril 2005,

29
le gouvernement italien a décidé de son retour et financé transport et réinstallation.

L’obélisque, âgé de près de 1700 ans, est devenu un symbole de l’identité du peuple éthiopien.

La cérémonie d’inauguration se déroulera le 4 septembre.

http://portal.unesco.org/fr/ev.php-
URL_ID=43222&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html

http://portal.unesco.org/en/ev.php-
URL_ID=43222&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html

GAZA

Gaza : la moitié des familles vivent sous le seuil de pauvreté / Over half of
Gaza’s households living below poverty line, UN says
24 July 2008 – Household poverty is worsening in Gaza, with over half of all households in the
area living below the poverty line, according to a new report released today by the United
Nations Relief and Works Agency (UNRWA).

Source

24 juillet 2008 – Pour la première fois, plus de la moitié des ménages de Gaza (51,8%) vivent
en dessous du seuil de pauvreté, selon un rapport de l'Office de secours et de travaux des
Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) publié jeudi.

Ce chiffre pour l'année 2007 est en augmentation en dépit de l'assistance humanitaire. La


situation est bien meilleure en Cisjordanie, où 19% des familles vivent dans la pauvreté, selon
l'agence des Nations Unies.

Le rapport de l'UNRWA, fondé sur des chiffres du Bureau central des statistiques
palestiniennes, estime que si le taux moyen de chômage dans le Territoire palestinien s'élevait à
29,5%, entre juillet et décembre 2007, il a atteint 45,3% à Gaza. Deux chiffres qui battent tous
les records mondiaux, selon l'agence, qui précise que même le taux de 25,5% de chômeurs en
Cisjordanie est deux fois plus élevé que le taux moyen au Moyen-Orient et en Afrique du
Nord.

Par ailleurs, ce sont les jeunes qui sont le plus touchés par le chômage.

Source

GÉORGIE VS RUSSIE / GEORGIA VS RUSSIA

Géorgie : Le HCR lance un pont humanitaire aérien vers le Caucase / UN


assisting thousands displaced by Georgia conflict

30
11 August 2008 – The United Nations World Food Programme (WFP) has begun providing
critical humanitarian aid to more than 2,000 people displaced by the escalating conflict in the
South Ossetia region of Georgia.

In response to a request from the Georgian Government, WFP distributed a 10-day food ration
to more than 1,900 displaced people living in shelters in the capital, Tbilisi, with more
distributions taking place today.

11 août 2008 – Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a
annoncé lundi qu'il allait envoyer en urgence de l'aide humanitaire par avion dans le Caucase
pour faire face aux conséquences du conflit en Géorgie.

Le Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, a décidé de puiser
2 millions de dollars dans la réserve d'urgence du HCR pour couvrir les éventuels besoins dans
la région confrontée à de nouveaux déplacements de populations en Géorgie et en Russie. Des
employés supplémentaires du HCR vont aussi être déployés, a précisé le HCR dans un
communiqué.

M. Guterres a appelé les belligérants à permettre un accès à l'aide humanitaire et à créer des
corridors humanitaires pour les civils. “Notre principale préoccupation est la sécurité des civils,
qu'ils soient déplacés ou non, et l'accès à l'aide humanitaire », a-t-il dit. « Nous avons mobilisé
nos ressources financières et nos ressources humanitaires. Des ponts aériens transportant une
aide humanitaire ont été ouverts. Mais il faut que nous puissions atteindre les personnes
déplacées », a-t-il ajouté.

Le premier avion, transportant notamment 20.000 couvertures, doit quitter lundi soir Dubaï, où
se trouve un grand centre logistique du HCR, en direction de la Géorgie. Un autre avion est
prévu pour mercredi depuis Copenhague, où se trouve un autre grand centre logistique du
HCR. Les deux avions transporteront de l'aide pour 30.000 personnes.

Antonio Guterres a offert un soutien humanitaire à la fois à la Russie et à la Géorgie.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=17041&Cr=HCR&Cr1=georgie

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27658&Cr=Georgia&Cr1=

HAÏTI / HAITI

Haïti : les enfants restent victimes de violences et d'enlèvements / Haiti’s


children still suffering grave human rights violations – UN report
22 July 2008 – Haitian children remain the target of kidnappings, killings, sexual violence and
child trafficking, and they have also been active participants in recent public protests, the
United Nations peacekeeping mission to the impoverished Caribbean country reports.

The latest report from MINUSTAH, covering the period from January to July this year and
released this week, found that children continue to be affected by armed violence, despite the
general improvement in the security situation in Haiti.

31
22 juillet 2008 – En dépit d'une amélioration générale de la sécurité en Haïti, les enfants
continuent d'être victimes de la violence armée, affirme mardi un rapport de la Mission des
Nations Unies pour la stabilisation en Haïti

« Les enlèvements d'enfants sont une source de préoccupation majeure. Les enfants
représentent 35% des victimes d'enlèvement et l'on assiste à un accroissement du nombre de
filles kidnappées », indique un rapport de la MINUSTAH qui examine la période de janvier à
juillet 2008.

Depuis le début de l'année, 68 mineurs dont 28 filles ont été kidnappés, contre 80 dont 41 filles
en 2007.

Parmi ces enfants, deux ont été tués par leurs ravisseurs : un bébé de six mois enlevé le 27
janvier à Archaie et tué le 3 février, et un garçon de 16 ans kidnappé à la sortie de l'école à
Port-au-Prince, torturé et tué malgré le paiement d'une rançon.

A l'inverse, des mineurs ont été arrêtés pour participation à des kidnappings. Ainsi, un garçon
de 15 ans a été arrêté pour l'enlèvement, le viol et le meurtre d'une femme de 20 ans, Farah
Natacha Kerby Dessources – une affaire qui a mobilisé l'opinion, rapporte la Mission des
Nations Unies.

La MINUSTAH se dit aussi préoccupée par la participation ou l'implication d'enfants lors des
émeutes contre l'augmentation du prix de la nourriture au mois d'avril, calculant que 30% des
participants étaient des mineurs.

Certains ont été blessés, et près de 45 mineurs ont été arrêtés et détenus illégalement à cette
occasion.

Enfin, la MINUSTAH cite les rapports d'organisations non gouvernementales « crédibles » qui
dénonce un accroissement du trafic d'enfants vers la République dominicaine voisine, où ils
sont exploités sexuellement ou contraints au travail forcé.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16911&Cr=Haïti&Cr1=MINUSTAH

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27451&Cr=Haiti&Cr1=

Crise alimentaire : La FAO livre des semences aux agriculteurs haïtiens /


Haitian farmers receive much-needed seeds and tools from UN agency

4 August 2008 – The United Nations Food and Agriculture Organization (FAO) has started
distributing urgently-needed seeds and tools to Haiti‟s most vulnerable farmers to help them
cope with the rising costs of food, fuel and fertilizer, ahead of the new planting season.

Some 600 tonnes of seeds, including beans, maize and sorghum, as well as tools such as hoes
and machetes, are being distributed for the July/August planting season under FAO‟s ongoing
international Initiative on Soaring Food Prices (ISFP).

4 août 2008 – L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a
entamé une distribution de semences et d'outils faisant cruellement défaut aux agriculteurs les

32
plus vulnérables d'Haïti pour les aider à supporter la flambée des coûts de l'alimentation, du
carburant et des engrais.

Quelque 600 tonnes de semences, notamment de haricots, de maïs et de sorgho, ainsi que des
outils tels que binettes et machettes sont en cours de distribution pour la campagne de semis de
juillet/août pour venir en aide à environ 70.000 ménages agricoles des zones les plus pauvres
d'Haïti, dans le cadre de l'Initiative internationale de la FAO contre la flambée des prix
alimentaires (ISFP), a annoncé la FAO dans un communiqué publié lundi.

L'opération de 4 millions de dollars est financée par le gouvernement espagnol, le Fonds


central d'intervention d'urgence (CERF) et la FAO. Si des fonds suffisants sont débloqués,
d'autres distributions sont prévues pour les deux prochaines campagnes (octobre/novembre
2008 et février/mars 2009) qui cibleront 400.000 autres familles.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16987&Cr=FAO&Cr1=haïti

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27567&Cr=FAO&Cr1=

IRAQ

Retour du personnel international de l'OMS en Iraq après cinq ans


d'absence
18 juillet 2008 – Le personnel international de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est
de retour en Iraq après cinq ans d'absence, ce qui permettra d'apporter un plus grand soutien à
ce pays pour faire face aux crises humanitaires et réformer son système de santé, a annoncé
vendredi la porte-parole adjointe du Secrétaire général de l'ONU, Marie Okabe.

Le personnel étranger de l'OMS installé en Iraq avait été retiré du pays après l'attaque terroriste
en août 2003 contre le bâtiment de l'ONU à Bagdad, a-t-elle précisé.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16891&Cr=OMS&Cr1=iraq

L'ONU signe un accord sur la reconstruction de l'Iraq / Landmark


cooperation deal signed between UN and Iraqi Government

13 August 2008 – The United Nations today signed a landmark agreement with the
Government of Iraq which lays down a three-year blueprint for the world body‟s work in
reconstruction, development and humanitarian assistance.

“The Strategy signals a real moment of opportunity in Iraq, with greater stability, a clear will
to recover, a growing UN presence and better access to many areas,” said David Shearer, the
UN‟s Humanitarian Coordinator for Iraq.

“We will now be able to consolidate achievements and shift focus – helping Iraq to mobilize its
substantial capacity and resources while we work to meet outstanding humanitarian needs,”
he added.

33
Ali Baban, Iraq‟s Minister of Planning and Development Cooperation, welcomed the
agreement, saying it represents “an important step” in Iraq‟s recovery process

13 août 2008 – Les Nations Unies et le gouvernement iraquien ont signé mercredi un accord
important qui définit le cadre du soutien de l'ONU à la reconstruction, le développement et
l'assistance humanitaire en Iraq sur les trois prochaines années.

Le document, intitulé « Stratégie d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq 2008-2010 », est le
premier du genre depuis les années 90, a précisé un porte-parole adjoint du Secrétaire général,
Farhan Haq.

Cette stratégie expose les moyens qui seront mis en place pour atteindre les objectifs définis
dans le « Pacte international pour l'Iraq », un plan d'assistance de plusieurs pays donateurs dans
les domaines économiques et sociaux.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=17063&Cr=iraq&Cr1=

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27686&Cr=Iraq&Cr1=

KENYA

UN warns that Kenya is in danger of losing its largest forest ecosystem


18 July 2008 – Kenya stands to lose $300 million in revenue from tea, tourism and energy if
the forest of the country‟s Mau Complex continues to be degraded and destroyed, the United
Nations Environment Programme (UNEP) warned today.
“For the past few years UNEP has been documenting for the Kenyan Government and the
people of Kenya the continued destruction and erosion of this vital ecosystem. It has reached a
point where if no measures are taken, Kenya will lose one of its fundamental assets,” said
Achim Steiner, UNEP Executive Director.

UNEP says the Mau Complex, which is the country‟s largest forest ecosystem, is an asset of
national importance that supports key economic sectors, including energy, tourism, agriculture
and water supply, and is also the single most important water catchment area in the Rift Valley
and western Kenya.

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27426&Cr=Kenya&Cr1=Environment

KOSOVO

La MINUK réorganisera ses activités en fonction des nouvelles réalités au


Kosovo / Recent events make it more challenging for UN to administer Kosovo
– envoy

25 July 2008 – The situation in Kosovo has changed fundamentally in the past few months and
events on the ground have contributed to creating a “profoundly new operating reality” for the

34
United Nations Interim Administration Mission there (UNMIK), the world body‟s top official in
Kosovo told the Security Council today

25 juillet 2008 – La Mission des Nations Unies au Kosovo (MINUK) ne peut plus ni gouverner
ni agir dans le domaine économique et doit concentrer ses activités sur des domaines où il lui
reste une latitude, a déclaré vendredi son nouveau chef, Lamberto Zannier, devant le Conseil
de sécurité.

« La capacité de la Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo


(MINUK) à mener la plupart de ses tâches en tant qu'administration intérimaire a été
fondamentalement remise en cause par les mesures prises par les autorités de Pristina et les
Serbes du Kosovo », a dit M. Zannier, Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU au
Kosovo.

La province serbe sous administration des Nations Unies depuis 1999 a déclaré son
indépendance le 17 février 2008 et l'Assemblée du Kosovo a adopté le 9 avril une «
Constitution de la république du Kosovo », qui est entrée en vigueur le 15 juin.
L'Assemblée a mis en place un ministère des affaires étrangères et a l'intention d'ouvrir des
ambassades dans un certain nombre de pays européens et à Washington, a dit M. Zannier,
précisant que les lois étaient promulguées par le président du Kosovo sans faire mention des
pouvoirs du Représentant spécial de l'ONU comme par le passé.

De leur côté, les Serbes du Kosovo continuent de s'opposer à la coopération avec les autorités
de Pristina. Le gouvernement serbe a organisé des élections municipales parallèles dans 23 des
30 municipalités où vivent des Serbes du Kosovo. La MINUK n'est pas intervenue mais a
déclaré non-valides les résultats de ces élections.

En conséquence de ces changements, le Représentant spécial ne peut plus légiférer de façon


contraignante au Kosovo. Le Premier ministre ne s'entretient plus de façon régulière avec lui
sur la gouvernance du territoire.

« Ma capacité à imposer des solutions s'appliquant sur la plus grande partie du territoire a en
pratique disparu », a rapporté le chef de la MINUK.

« Bien que je sois encore investi du pouvoir exécutif dans le cadre de la résolution 1244 du
Conseil de sécurité, je n'ai pas d'outils pour les mettre en oeuvre », a-t-il expliqué, citant
l'exception du maintien de l'ordre.

Par ailleurs, la décision de l'Union européenne de cesser le financement de la reconstruction


économique par la MINUK à partir du 30 juin laisse la Mission dans l'impossibilité d'agir dans
la plupart des domaines économiques, a expliqué Lamberto Zannier.

Le Représentant spécial a expliqué qu'il reconfigurerait en conséquence la Mission pour


concentrer ses activités sur la protection des droits de communautés, tout en maintenant une
attitude de stricte neutralité vis-à-vis du statut du Kosovo.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16935&Cr=Kosovo&Cr1=Serbie

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27490&Cr=Kosovo&Cr1=

35
MYANMAR

Myanmar : l'aide humanitaire toujours indispensable trois mois après


Nargis / Aid delivery in Myanmar still a challenge, UN says

5 August 2008 – Three months after Cyclone Nargis hit Myanmar, delivery of sufficient relief
and early recovery assistance remains a challenge, particularly in hard-to-reach areas of the
affected Ayeyarwady Delta, according to the United Nations Office for the Coordination of
Humanitarian Affairs (OCHA).

5 août 2008 – Trois mois après le cyclone Nargis au Myanmar, la livraison d'une aide
humanitaire d'urgence suffisante reste difficile, particulièrement dans les zones reculées du
delta d'Ayeyarwady, et le soutien de tous ceux impliqués dans les efforts humanitaires est
nécessaire pour répondre aux besoins des communautés les plus vulnérables et permettre la
reconstruction de leurs vies.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16996&Cr=myanmar&Cr1=OCHA

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27585&Cr=Myanmar&Cr1=

PÉROU / PERU

Pérou : La FAO vient en aide à 18.000 alpagas, gagne-pain de familles


pauvres / UN rushes aid as unexpected cold spell threatens Peruvian livestock
31 July 2008 – The United Nations Food and Agriculture Organization (FAO) has provided
urgently needed medical supplies to poor farmers in the Peruvian highlands whose livestock
are suffering as a result of a severe unseasonable cold spell, known locally as “El friaje.”

The antiparasitic medicines, antibiotics and vitamins are being used to treat some 18,000
alpacas in the country‟s Pilpichaca en Huanvavelica district that have been weakened or fallen
ill as a result of the unexpected cold snap.

31 juillet 2008 – L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a
livré dans l'urgence au Pérou 36.800 doses d'antiparasitaires et d'antibiotiques destinés à plus
de 18.000 alpagas, malades et affaiblis à cause d'une vague de froid appelée « friaje » dans le
district de Pilpichaca de la province de Huancavelica.

La livraison s'est faite par le biais de l'Unité de secours d'urgence de la FAO et grâce aux fonds
du gouvernement belge. Les alpagas sont le gagne-pain des familles pauvres des hautes Andes,
précise la FAO dans un communiqué publié jeudi.

Le friaje est une association de basses températures hors saison, de gelées, de neige et de grêle
qui cause des dégâts aux cultures et aux pâturages sur les hauts plateaux andins, explique le
coordonnateur des Opérations d'urgence de la FAO au Pérou, Marc Vandersmissen.

36
Dans les hautes Andes, la campagne agricole est limitée à un court laps de temps dont
l'agriculteur doit profiter pour semer et récolter selon un calendrier précis afin de pouvoir
nourrir sa famille. Mais à cause des changements climatiques, les schémas traditionnels sont en
train de changer, et les paysans ne sont plus en mesure de prévoir les dates des semis et des
récoltes.

Cette année, les vagues de froid ont démarré dès mars-avril, alors qu'elles n'apparaissent
normalement qu'en juin. Cela a nui aux cultures, et surtout, aux pâturages dont dépendent
lamas et alpagas, ce qui a poussé le gouvernement péruvien à déclarer l'état d'urgence dans 11
régions sur les 25 que compte le Pérou.

Les dégâts occasionnés par le friaje sont ravageurs pour les petits agriculteurs qui n'ont pas
encore fait les récoltes, et surtout, pour les éleveurs d'alpagas des hautes Andes qui voient les
pâturages se couvrir de neige. Les camélidés affamés s'affaiblissent et sont de ce fait plus sujets
aux maladies, selon M. Vandersmissen.

L'alimentation des éleveurs d'alpagas consiste en «papa seca» (pomme de terre sèche) avec un
peu de viande séchée de camélidé. Ils cultivent eux-mêmes la pomme de terre dans les zones
de moindre altitude ou l'échangent contre des fibres. Leurs alpagas sont toute leur vie et leur
unique source de revenus, ajoute-t-il.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16965&Cr=Pérou&Cr1=FAO

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27537&Cr=FAO&Cr1=

SOUDAN / SUDAN

L'ONU signe avec le Soudan un programme d'assistance pour la période


2009-2012 / Sudan and UN sign four-year development assistance plan

23 July 2008 – The Sudanese Government today signed an agreement with United Nations
agencies operating in the country on a four-year aid plan covering peacebuilding, governance
and the rule of law, employment, education and health care as well as other services.

The agreement, known as the UN Development Assistance Framework (UNDAF), was signed
by representatives of the Government of National Unity and the Government of Southern
Sudan and 18 UN agencies headed by Humanitarian and Resident Coordinator Ameerah Haq.

23 juillet 2008 – Les Nations Unies au Soudan ont signé mercredi avec le gouvernement
d'unité nationale et le gouvernement du Sud-Soudan un Plan-cadre des Nations Unies pour
l'aide au développement couvrant les quatre prochaines années, de 2009 à 2012, selon un
communiqué commun.

La cérémonie de signature s'est déroulée au Ministère de la coopération internationale à


Khartoum. « Le Plan-cadre 2009-2012 représente une étape importante [...] en soutien au
processus de paix. Alors que le Plan-cadre est un outil de planification pour l'ONU, les
priorités ont été développées en coopération étroite avec les partenaires des ministères
concernés », a déclaré le ministre d'Etat, ministre de la Coopération internationale du Soudan,

37
le Dr. El Elias Nyamlell Wakoson. Il a ajouté que le Plan-cadre devrait constituer une
transition de la reconstruction vers le développement.

Le document a été signé par les représentants de 18 départements et agences des Nations Unies
travaillant au Soudan, avec à leur tête Mme Ameerah Haq, Représentante spéciale adjointe du
Secrétaire général de l'ONU et Coordonnatrice humanitaire. Le plan sur quatre ans identifie
quatre domaines principaux de soutien : la construction de la paix, la gouvernance et l'état de
droit, les secteurs productifs et les services de base, précise le communiqué.

“Le gouvernement du Sud-Soudan a contribué activement à la préparation du Plan-cadre [...]


Nous saluons vivement les efforts de l'ONU pour contribuer aux objectifs de reconstruction et
de développement du gouvernement du Sud-Soudan», a déclaré de son côté, le ministre de la
Coopération régionale, le Dr. Barnaba Mariala Benjamin, qui a signé le Plan-cadre à Juba.

Mme Ameerah Haq a estimé pour sa part que le Plan-cadre constituait “une énorme
opportunité pour le partenariat entre l'ONU et le Soudan en matière de développement” et qu'il
permettrait de « fixer des objectifs de développement plus ambitieux ».

Il s'agit du deuxième plan-cadre de l'ONU pour le Soudan. Le premier couvrait la période


2002-2006 et a été prolongé de deux ans jusqu'à 2008 afin de permettre à l'ONU et à ses
partenaires nationaux de s'adapter à la nouvelle situation créée par la signature de l'accord de
paix en janvier 2005 entre le Nord et le Sud du Soudan qui a mis fin à 21 ans de guerre civile.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16912&Cr=soudan&Cr1=

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27455&Cr=Sudan&Cr1=Aid

Condamnations à mort au Soudan : l'ONU préoccupée par le non respect


des normes internationales / Top UN envoy urges Sudan to review death
sentences against Darfur rebels
7 August 2008 – The top United Nations envoy to Sudan has called for a review of the death
sentences passed by the country‟s counter-terrorism courts against 30 members of a Darfur
rebel group found guilty of participating in an attack near the capital in May, amid concerns
that they did not receive a fair trial.

7 août 2008 – La Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS) s'est déclarée jeudi
préoccupée par le non respect des normes internationales dans le cas de la condamnation à
mort par la justice soudanaise de 30 individus accusés d'avoir participé à une attaque à
Omdurman, près de Khartoum.

Le Mouvement pour l'égalité et la justice (JEM), mouvement rebelle du Darfour (JEM) avait
mené pour la première fois, le 10 mai 2008, une incursion jusqu'à Omdurman, ville voisine de
Khartoum, la capitale du Soudan.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=17018&Cr=Soudan&Cr1=justice

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27621&Cr=Darfur&Cr1=

38
VIET NAM

Business reform project in Viet Nam gets boost with UN funding

11 August 2008 – The United Nations Industrial Development Organization (UNIDO), along
with the Government of Norway, is providing $5.2 million so that businesses in Viet Nam will
be able to register more quickly and efficiently, it was announced today.
Under the project there will be nationwide access to official information on businesses, which
will be able to register at 63 offices in the country‟s provinces.

The initiative will help streamline efforts to boost the country‟s private sector, now that Viet
Nam is a member of the World Trade Organization (WTO), according to UNIDO‟s
representative Nilgun Tas.

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=27660&Cr=Viet

Liens utiles /Useful links :


Mission permanente du Canada auprès des Nations Unies à New York
http://geo.international.gc.ca/canada_un/new_york/menu-fr.asp

Opérations de maintien de la paix des Nations Unies


http://www.un.org/french/peace/peace/index.asp

Montréal International et les organisations internationales à Montréal


http://www.montrealinternational.com/fr/metropole/index.aspx

Association canadienne pour les Nations Unies /United Nations Association in Canada
http://www.unac.org

ACNU-Québec /UNAC-Québec
http://www.acnu-quebec.org/

ACNU-Saguenay-Lac-Saint-Jean
http://acnu-slsj.uqac.ca/

Dates importantes à venir / Next important dates


Calendrier des Journées de l’ONU http://www.kc3a.com/uno/index.php
Retrait de la liste d'envoi / If you do not wish to receive this bulletin
Ce bulletin est envoyé à tous nos membres et d’autres personnes intéressées. Si vous ne
désirez pas le recevoir, prière d'envoyer un courriel avec le mot "retrait" à l'adresse suivante:
acnu@uqam.ca / This bulletin is sent to all members and other interested parties. If you do not wish to
receive it, please send an email with the word “cancel” to the following address: acnu@uqam.ca

39
ACNU-Grand Montréal /UNAC-Greater Montréal
Adresse physique Adresse postale
UQÀM, Pavillon Judith-Jasmin bureau J-4350, UQÀM, Pavillon Judith-Jasmin, bureau J-4350,
405, rue Sainte-Catherine Est, C.P. 8888, succursale Centre-ville
Montréal (QC) H2L 2C4 Montréal (QC) H3C 3P8
Tél: (514) 987-3000, poste 7621 Fax :(514) 987-0249
acnu@uqam.ca www.montreal.unac.org

40