Vous êtes sur la page 1sur 9

Université Ibn Zohr

Faculté des Sciences Juridiques Économiques et Sociales

Travaux Dirigés

Analyse
mathématique I
Mohamed HACHIMI

FILIERE SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION


PREMIERE ANNEE EG
y

y0

x0 x

Semestre 1

2010
1
Faculté des Sciences Juridiques Économiques et Sociales

Fonction numérique d’une variable réelle

1.1 Vrai ou Faux


Parmi les affirmations suivantes lesquelles sont vraies, lesquelles sont fausses ?
Vrai Faux

1◦ Le produit de deux fonctions impaires est une fonction paire.


2◦ Le produit de deux fonctions croissantes sur un même ensemble E est une
fonction croissante sur E.
3◦ La composée g ◦ f de deux fonctions décroissantes sur leur ensemble de
définition est croissante.
4◦ Une fonction continue et décroissante admet toujours une réciproque.
5◦ Si une fonction est bornée et bijective alors sa fonction réciproque est bornée.
6◦ Si une fonction admet une limite finie en un point de R alors elle est définie en
ce point.
7◦ Si deux fonctions f et g ont même limite en x0 ∈ R, alors lim(f − g) = 0.
x0

f
8◦ Si deux fonctions f et g ont même limite en x0 ∈ R, alors lim= 1.
x0 g

9◦ Si une fonction f admet une limite à gauche et une limite à droite en x0 ∈ R


alors f admet une limite en x0 .
10◦ Si une fonction est définie en un point x0 ∈ R et admet une limite finie en ce
point alors elle est continue en x0 .
11◦ Il existe une fonction continue et bijective de R vers ] − 1, 1[.
12◦ Si f est dérivable en x0 ∈ R, alors le taux d’accroissement de f en x0 est
prolongeable par continuité en x0 .
13◦ Si la tangente à la courbe représentative de f en x0 ∈ R est verticale, alors f
n’est pas dérivable en x0 .
14◦ Si la dérivée de f s’annule en un point d’un intervalle ouvert I, alors ce point
est un extremum local pour f .
15◦ Si la dérivée de f est positive ou nulle sur un intervalle ouvert I, alors f est
croissante sur I.
16◦ Si la dérivée de f est strictement positive sur un intervalle ouvert I, alors f est
strictement croissante sur I.
17◦ Si f est dérivable et strictement croissante sur un intervalle ouvert I, alors sa
dérivée est strictement positive sur I.
18◦ Si f est convexe sur un intervalle ouvert I, alors f est continue sur I.
19◦ Si f est convexe sur un intervalle ouvert I, alors f est dérivable sur I.
20◦ Si f est convexe sur un intervalle ouvert I, alors f est dérivable à droite en tout
point de I.

HACHIMI • T.D • Semestre 1 • 2010/2011


1 Fonction numérique d’une variable réelle 3

1.2 Intervalles, domaine de définition, parité


1 Mettre sous formes d’intervalles (ou unions d’intervalles) les ensembles suivants :
© ¯ ª © ¯ ª
1◦ A = x ∈ R ¯ |x + |x|| > 2 2◦ B = x ∈ R ¯ x2 6 4 et x2 6= 1
© ¯ √ ª © ¯ ª
3◦ C = x ∈ R ¯ x+1 <1 4◦ D = x ∈ R ¯ x2 > 4 =⇒ x > 5

2 En se servant des valeurs absolues, exprimer les relations d’appartenance suivantes sous
forme de conditions sur x :

x ∈ [−3, 5] x ∈ [−1, 3] − {1} x ∈ ]3, 7[ x ∈ ] − ∞, −2] ∪ [2, +∞[

3 Résoudre dans R les équations suivantes :


√ √ √
|x2 − 4| = x 3−x=x−1 2x + 1 − x+1=1

4 Rechercher les domaines de définition des expressions suivantes :


√ p √
1◦ x2 − 6x + 3 2◦ 2 − |x − 3| 3◦ x3 − 1 4◦ log(|2x − 3| − 2)
2
√ r √
x + 2x + 5 x + 1 x+1 x+1
5◦ 2
6◦ 7◦ √ 8◦ log
x − 2x − 3 x−1 x−1 x−1

5 Déterminer le domaine de définition, puis étudier la parité des fonctions suivantes :


p √
1◦ 1 − |x| 2◦ x2 − x 3◦ |x − 1| + |x + 1| 4 ◦ x3 − x
1 1+x √ √ 4|x|
5◦ ex − x 6◦ log 7◦ x2 + x + 1 − x2 − x + 1 8◦
e 1−x x

1.3 Limite et continuité


6 Calculer les limites suivantes :
x2 − 1 x5 − 1 2x2 − 3x + 1
1◦ lim 2◦ lim 2 3◦ lim
x→−1 x + 1 x→1 x − 1 x→+∞ x2 + 1

3
√ √
4◦ lim x + 1 − x3 5◦ lim x2 + x − x 6◦ lim x2 + 1 − x
x→+∞ x→+∞ x→+∞

7 Étudier la continuité en 0 des fonctions suivantes :


( (
sin x si x 6 0 2x si x 6 0
1◦ f (x) = 2◦ g(x) =
x Log x si x > 0 2x + 1 si x > 0

8 Peut-on prolonger par continuité en 0 les fonctions suivantes ?


1 1
1◦ f (x) = x cos 2◦ g(x) = cos 3◦ h(x) = x Log |x|
x x
9 Les fonctions suivantes sont-elles prolongeables par continuité aux bornes (finies) de leurs
domaines de définition ?

◦ Log x ◦ x Log x ◦ x2
1 f (x) = 2 g(x) = 3 h(x) = 2x +
x−1 x−1 x
10 Étudier la continuité des fonctions suivantes :
sin x x+2
1◦ f (x) = 2 2◦ g(x) = Log(1 + x2 ) 3◦ h(x) =
x +1 x2 − 3x + 2
HACHIMI • T.D • Semestre 1 • 2010/2011
1 Fonction numérique d’une variable réelle 4

11 Montrer que les équations suivantes admettent au moins une solution réelle
1◦ x5 − 4x2 + 1 = 0 2◦ x8 + 5x3 + 2 = 0 3◦ x2 − 3 cos x + 2 = 0

12 Montrer que l’équation suivante admet une solution unique x0 ∈ ]1 ; e2 [.



Log x + x x − 2 = 0.

1.4 Dérivabilité
13 Etudier la dérivabilité des fonctions suivantes au point 0 :
x p
1◦ f (x) = 2◦ g(x) = (x + 1)| Log(x + 1)| 3◦ h(x) = x |x|
1 + |x|

14 Étudier la dérivabilité puis la continuité en 0 des fonctions définies par :


( (
2 1 1
x cos si x =
6 0 x cos si x 6= 0
1◦ f (x) = x 2◦ g(x) = x
0 si x = 0 0 si x = 0

15 Déterminer les dérivées des fonctions suivantes :


3x − 2 1 − Log x
1◦ f (x) = (x + 2)3 (3x − 1)2 2◦ g(x) = 2 3◦ h(x) = √
x −1 1+ x

16 Peut-on appliquer le théorème de Rolle aux fonctions suivantes :



3
1◦ f (x) = cos x sur [0, π] 2◦ g(x) = x2 − 1 sur [−1, 1]
p p
3◦ h(x) = x |x| sur [−1, 1] 4◦ `(x) = |x| + 1 sur [−1, 1]

17 En appliquant le théorème des accroissement finis, montrer que :


x
1◦ ∀ x ∈ ]0, +∞[, < Log(1 + x) < x
1+x
1 √ √ 1
2◦ ∀ x ∈ ]0, +∞[, √ < x+1− x< √
2 x+1 2 x

1.5 Etude d’une fonction


3
18 Etudier les branches infinies de la fonction f définie par f (x) = |x − 1| +
x+1

19 Montrer que la fonction f définie par f (x) = |x| est convexe sur R

1
20 La fonction f définie par f (x) = est-elle convexe sur ]0, +∞[ ?
x

21 Etudier les variations de la fonction f définie par f (x) = 2x4 − 4x2 et tracer sa courbe
représentative.

22 Etudier la fonction f définie par f (x) = x − 2 + e−|x| .

HACHIMI • T.D • Semestre 1 • 2010/2011


2
Faculté des Sciences Juridiques Économiques et Sociales

Primitives. Calcul intégral

2.1 Vrai ou Faux


Parmi les affirmations suivantes lesquelles sont vraies, lesquelles sont fausses ?
Vrai Faux

1◦ Soit f une fonction admettant des primitives sur un intervalle I. Alors toute
primitive de f sur I admet elle aussi des primitives sur I.
2◦ Toute fonction qui admet une primitive sur un intervalle I est continue sur cet
intervalle.
3◦ La fonction f (x) = |x| admet une primitive sur R.
4◦ Toute primitive d’une fonction paire est impaire.
5◦ Toute primitive d’une fonction impaire est paire.
6◦ Si f 2 admet une primitive alors f l’est aussi(∗) .
7◦ Soient f et g sont deux fonctions définies sur l’intervalle [a, b] où a, b ∈ R. On a
Rb Rb Rb
toujours la relation : a (f + g) dx = a f dx + a g dx.
Ra
8◦ Si f est continue et impaire sur R, alors −a f dx = 0.
9◦ Si f continue est périodique de période T , toute primitive de f est périodique.
10◦ Toute fonction continue sur [a, b] admet une primitive qui s’annule en b.
11◦ Toute primitive d’une fonction continue sur [a, b] s’annule en un point de [a, b].
12◦ L’intégrale sur [−1, 1] d’une fonction majorée par 2 est inférieure ou égale à 4.
13◦ Si l’intégrale d’une fonction f continue sur [0, 1] vaut y, alors il existe x ∈ [0, 1]
tel que f (x) = y.
14◦ Si l’intégrale d’une fonction f continue sur [−1, 1] vaut y, alors il existe x ∈ [0, 1]
tel que f (x) = 2y.
15◦ Toute fonction continue sur [a, b] admet une primitive qui s’annule en b.
16◦ L’intégrale de la fonction x sin2 x sur l’intervalle [−π, π] est nulle.
R1
17◦ Si f est continue sur [0, 1] et que 0 f = 1/2, alors f admet un point fixe.
18◦ Si
R xf est continue de R dans R, toute primitive de f sur R est de la forme x 7−→
a
f (t) dt où a ∈ R.
Z n+1
◦ dt
19 Soit la suite de terme général un = . On a lim un = 0.
n Log t
Z 2x
2

20 La fonction f définie sur R par f (x) = e−t dt est paire.
x
21◦ Toute primitive d’une fonction positive ou nulle est positive ou nulle.

HACHIMI • T.D • Semestre 1 • 2010/2011


2 Primitives. Calcul intégral 6

2.2 Primitives
1 Calculer les primitives suivantes :
Z Z Z √

¡ ¢
2 3 ◦ x dx ◦
1 x 1 − x dx 2 3 x 1 + 4x2 dx
x2 + 1

2 Calculer les primitives suivantes :


Z Z Z
Log x dx dx 2 +7
1◦
2◦
dx ◦
3 xe−3x dx
x x Log x

3 Calculer les primitives suivantes en intégrant par parties :


Z Z Z
−3x+7
1◦
Log x dx 2◦
xe dx 3 ◦
xn Log x dx, n ∈ N

4 Calculer les primitives suivantes à l’aide d’un changement de variable :


Z Z 3 Z
◦ dx ◦ x + 7x ◦ dx
1 2
2 4
dx 3 √
x +x+1 x +1 x 2x − 4

2.3 Intégrales
5 Calculer les intégrales suivants :
Z 1 Z 3 Z 0 p
2
I= |x + 1| dx, J= |x − 3x + 2| dx, K= |1 − x| dx
−3 0 2

6 Calculer les deux intégrales :


Z 1 Z 1
dt dt
I= et J=
0 1 + e−t 0 1 + et

7 A l’aide des intégrations par parties, calculer les intégrales suivantes :


Z Log 2 Z e Z π/2
−2x Log x
I= xe dx, J= dx, K= e−2x cos x dx
0 1 x2 0

8 A l’aide de changement de variable, calculer les intégrales suivantes :


Z 4 √ Z 1 Z Log 2 x
− x 1 e − e−x
I= e dx, J= 2 2
dx, K = dx
0 0 (1 + x ) 0 ex + e−x

9 On considère la fonction f définie par :


1
f (x) = x +
2x2
1◦ Etudier les variations de f et construire sa courbe représentative Cf .
2◦ Calculer l’aire, S(λ), de la portion de plan limitée par la courbe Cf , la droite d’équation
y = x et les droites d’équations respectives x = 1 et x = λ (λ > 1). Déterminer la limite
de S(λ) lorsque λ → +∞.

HACHIMI • T.D • Semestre 1 • 2010/2011


3
Faculté des Sciences Juridiques Économiques et Sociales

Formule de Taylor. Développements limités

3.1 Vrai ou Faux


Parmi les affirmations suivantes lesquelles sont vraies, lesquelles sont fausses ?
Vrai Faux

1◦ Si f admet une limite finie `, non nulle, quand x tend vers x0 , alors f (x) ∼ `.
x0

2 Si on a les équivalences f1 ∼ g1 et f2 ∼ g2 , alors on a aussi f1 ◦ f2 ∼ g1 ◦ g2 .
x0 x0 x0

3 Si on a les équivalences f1 ∼ g1 et f2 ∼ g2 , alors on a aussi f1 + f2 ∼ g1 + g2 .
x0 x0 x0

4 Si f et g sont équivalentes au voisinage de +∞, alors la fonction f − g a pour
limite 0 lorsque la variable x tend vers +∞.
5◦ Le reste de la formule de Mac-Laurin peut être nul en tout point du domaine
de définition d’une fonction.
6◦ Si deux fonctions ont le même développement limité (DL) à l’ordre n, elles sont
égales.
7◦ Si une fonction possède un DL à l’ordre n, ce développement est unique.
8◦ Si une fonction admet un DL à l’ordre 2, elle est deux fois dérivable.
1
9◦ Si x 6= 0, on pose f (x) = x + 2x2 + x3 sin . Alors, au voisinage de 0, on a :
x
f (x) = x + 2x2 + o(x2 ).
10◦ Si f admet un DL d’ordre k au voisinage de 0, alors f 0 admet un DL d’ordre
k + 1 au voisinage de 0.
11◦ Soient f et g deux fonctions, admettant un DL d’ordre 2 en 0. On peut en
déduire que la fonction f /g admet un DL d’ordre 2 en 0.
12◦ Soient f et g deux fonctions, admettant un DL d’ordre 2 en 0. On peut en
déduire que la fonction x 7→ x2 f (x)g(x) admet un DL d’ordre 4 en 0.
13◦ Si une fonction f admet un DL de la forme f (x) = Pn (x) + o(xn ), alors Pn est
une fonction équivalente de f .
14◦ Si une fonction f admet un DL d’ordre 0 en 0, alors f est continue en 0.
15◦ Soit f une fonction définie au voisinage de 0. Si f admet un DL d’ordre 1 en 0,
alors f est dérivable en 0.
16◦ Soit f et g deux fonctions définie au voisinage de 0. Si f + g admet un DL
d’ordre n en 0, alors f et g admettent aussi un DL d’ordre n en 0.
17◦ Si les fonctions f et g admettent un DL d’ordre n en 0, alors f ◦ g admet aussi
un DL d’ordre n en 0.
18◦ Si une fonction admet une limite infinie en 0, alors f ne peut pas admettre un
DL en 0.

HACHIMI • T.D • Semestre 1 • 2010/2011


3 Formule de Taylor. Développements limités 8

3.2 Comparaison des fonctions


1 Les fonctions f (x) = x2 + 3x et g(x) = x2 + 1 sont-elles équivalentes au voisinage de +∞ ?
au voisinage de 0 ?

2 Etant donné que x ∼ x + 1, les fonctions ex et ex+1 sont-elles aussi équivalentes au


+∞
voisinage de +∞.

3 Déterminer, en utilisant les fonctions équivalentes :


x3 + 2x2 + 1 1 (x2 + x) Log(1 + x)
1◦ lim 2
sin 2◦ lim
x→∞ 4x + 3x + 2 x x→0 x3 + 3x2

3.3 Formules de Taylor


4 Montrer que, pour tout x ∈ [0, 1], on a :

x2 x3 x4 x5 x2 x3 x4 3x5
1+x+ + + + 6 ex 6 1 + x + + + +
2 6 24 120 2 6 24 120

5 Ecrire la formule de Taylor-Lagrange, à l’ordre 4, des fonctions suivantes :


1
f (x) = , pour a = 1 ; g(x) = Log x, pour a = 1
1+x

3.4 Développements limités


6 Montrer que la fonction f (x) = x + 5x2 + x3 sin x admet un DL d’ordre 3, au voisinage de 0.

7 En utilisant la formule de Taylor-Young, déterminer le DL d’ordre 3, au voisinage de 0 de


f (x) = Log(1 + ex ).

8 Trouver le DL d’ordre 4, au voisinage de 0 de la fonction f (x) = 1 + x.

9 Trouver le DL d’ordre 3, au voisinage de 1 de la fonction f (x) = ex .

10 Déterminer le DL d’ordre 3, au voisinage de 0 de la fonction f (x) = e4x sin 3x.

Log(1 + x)
11 Déterminer le DL d’ordre 3, au voisinage de 0 de la fonction f (x) = .
cos x

12 Déterminer le DL d’ordre 3, au voisinage de 0 de la fonction f (x) = esin x .

13 Déterminer le DL d’ordre 3, au voisinage de 0 de la fonction f (x) = ecos x .


£ ¤
14 Déterminer le DL d’ordre 4, au voisinage de 0 de la fonction f (x) = Log (2 + x)2 .

15 Déterminer le DL d’ordre 2, au voisinage de 0 de la fonction f (x) = (1 + x) x .


1

x
16 Etudier les asymptotes éventuelles à l’infini de la fonction f (x) = 1 .
1 + ex

HACHIMI • T.D • Semestre 1 • 2010/2011


4
Faculté des Sciences Juridiques Économiques et Sociales

Fonctions de plusieurs variables

1 Déterminer l’ensemble des couples (x, y) pour lesquels sont définies les fonction :
p 1 + 2x + 4y
1◦ f (x, y) = Log(6 − 2x − 3y) + y − 1 − x2 2◦ g(x, y) =
x2 − y 2
2 Calculer les dérivées premières et secondes des fonctions suivantes :
1◦ f (x, y) = x3 + y 3 − 3xy 2◦ g(x, y) = ex sin y 3◦ h(x, y) = ex−y Log |y − x|
3 Calculer les extremums des fonctions suivantes :
1◦ f (x, y) = x3 + y 3 − 3xy
2◦ g(x, y) = x4 +y 4 −2(x−y)2
3◦ h(x, y) = x2 +(y 3 −y)2
4 Calculer les extremums de la fonction objectif f (x, y) = x2 + y 2 sous la contrainte
g(x, y) = x − y + 1 = 0.
5 Calculer les extremums de la fonction objectif f (x, y) = xy sous la contrainte
g(x, y) = x2 + y 2 − 2 = 0.
6 A chaque panier formé de x biens A et y biens B on associe une fonction d’utilité U définie
par :

U (x, y) = x y
1◦ Tracer les courbes de niveau 1, 2 et 3.
2◦ Calculer l’utilité du panier (x, y) = (2, 1), quelle est l’augmentation d’utilité lorsque x
augmente de ∆x et y augmente de ∆y ?

3 On suppose que les prix unitaires de A et B sont 5 dh et 10 dh et que le consommateur
utilise 1000 dh à l’achat de ces biens : quelles valeurs de x et y permettent de rendre U
maximal ?
7 Soit la fonction : n n
X X
S(a, b) = ε2i = (yi − a − bxi )2
i=1 i=1
Trouver les deux paramètres a et b tels que cette fonction soit minimale. Notons ces deux
a et bb.
valeurs estimées par b
8 A l’aide de l’exercice 7, trouver les valeurs estimées des deux paramètres a et b, pour les six
points ci-dessous :
(x1 , y1 ) = (50, 5) ; (x2 , y2 ) = (50, 5) ; (x3 , y3 ) = (50, 5) ;
(x4 , y4 ) = (50, 5) ; (x5 , y5 ) = (50, 5) ; (x6 , y6 ) = (50, 5).

9 Calculer l’intégrale double ZZ


(5x + y) dx dy
D
où D est la région limitée par les droites x = 1, y = 2 et 2x + 3y = 14

HACHIMI • T.D • Semestre 1 • 2010/2011