Vous êtes sur la page 1sur 26
De notre envoyé spécial à Barcelone MERCREDI Julio Alberto 15 AVRIL 2009 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF
De notre envoyé spécial à Barcelone
MERCREDI
Julio Alberto
15
AVRIL 2009
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N°831 PRIX 20 DA
JSK
Les Kabyles
Les Kabyles
Les Kabyles
Les Kabyles
Les Kabyles
Les Kabyles
Les Kabyles
Les Kabyles
Les Kabyles
Les Kabyles
Les Kabyles
croient
croient
croient
croient
croient
croient
croient
croient
croient
croient
croient
au titre
au titre
au titre
au titre
au titre
au titre
au titre
au titre
au titre
au titre
au titre
«Pour les
Espagnols,
Madjer est un
joueur de classe
mondiale»
Derrag
«On défendra nos
chances jusqu’au bout»
Meftah
USMA
«La 1 re place,
c’est possible»
BOULEMDAÏS
quitte Béjaïa,
«Si je
pour aller
c’est
MCA
Ouznadji
Michel
Michel
Michel
Michel
Michel
Michel
à
la JSK»
Michel
Michel
Michel
Michel
risque
l’exclusion
sous pression
sous pression
sous pression
sous pression
sous pression
sous pression
sous pression
sous pression
sous pression
sous pression
CRB
Le Chabab
veut Younès
USMB
Ezechiel
incertain
face à la JSK
BéniéBéniéBéniéBéniéBéniéBéniéBéniéBéniéBéniéBénié Bénié
USMH
Lounici
«La FAF
m’a
«Je demande
pardon aux
supporters»
L’AGreportée
oublié»
MCA-ESS
à huis clos ?

2

Le Buteur n° 831 Mercredi 15 avril 2009

Coup d’œil JSK

Regroupement depuis hier Le staff technique a décidé que les joueurs soient mis en regroupement
Regroupement
depuis hier
Le staff technique a décidé
que les joueurs soient mis en
regroupement depuis hier soir.
Les coéquipiers de Meftah ont
rejoint leurs quartiers à l’hôtel
Amraoua juste après la fin de
la séance d’entraînement
du jour.
LaLaLaLaLaKabylieKabylieKabylieKabylieKabylie croitcroitcroitcroitcroit dedededede nouveaunouveaunouveaunouveaunouveauauauauauautitretitretitretitretitre

L a large victoire ramenée par les Canaris lundi de Saïda semble relancer assez sérieu- sement la course au titre. Pour ceux qui en doutent en- core, il n’y a qu’à voir le clas- sement actuel des deux équipes. Quatre petits points

séparent seulement les deux clubs avec, c’est vrai, un match en moins pour Sétif par rap- port à son concurrent immédiat. Ce qui nous donne quatre matches en retard pour l’En-

tente contre trois pour la JSK. C ’est peut-être dans ces matches-là que la différence pour- rait se faire, même si la confrontation directe entre les deux équipes à Sétif pourrait être le tournant. Maintenant, il est vrai qu’à la JSK, on préfère tempérer les ardeurs, répétant à chaque fois que le club se contentera d’une place pour l’Afrique, mais il n’en demeure pas moins que le désir de jouer le titre jusqu’au bout est réel. Et ce n’est pas Hannachi qui risque de nous faire croire le contraire, lui qui exige de ses joueurs le gain des trois pro-

chains matches, comme pour dire que la JSK n’a pas encore abdiqué dans la course au titre. En tous les cas, l’état actuel des lieux avec cette victoire des Canaris et la zone de doute que traverse le leader semblent favoriser une course ahurissante pour ce sprint final. Après, on entendra certainement d’autres échos du côté de Sétif, du genre «l’Aigle noir reste le fa- vori et c’est tant mieux pour le suspense». En définitive, les Canaris semblent disposer des ressources nécessaires pour tenir la dragée haute au leader. Quant à celui-ci, l’on se de-

mande s’il pourra se relever de sa défaite à do- micile face à l’Espérance de Tunis en match aller des demi-finales de la Coupe arabe qui en dit long sur l’état d’esprit du groupe. Le choix des dirigeants ententistes de jouer sur plusieurs fronts pourrait se révéler être une erreur que le club risque de payer cash. L’on verra bien ce que les prochaines journées vont nous apprendre. Toujours est-il, la course au titre est très sérieusement relancée. De quoi donner des idées aux Canaris. A. A. A.

Reprise hier soir Pas de repos pour les Canaris. Sitôt rentrés de Saïda, les coéqui-
Reprise hier soir
Pas de repos pour les Canaris.
Sitôt rentrés de Saïda, les coéqui-
piers de Meftah ont repris hier le
chemin des entraînements au
stade du 1er-Novembre. Le cap
sera mis sur le prochain match
face à l’USMB.
Maroci toujours
pas fixé
Le milieu de terrain Tayeb Ma-
roci attend toujours d’être fixé sur
son cas. Si une intervention sem-
ble inévitable, aucune décision n’a
été prise concernant le joueur qui
est astreint à un repos forcé chez
lui à Maghnia, en attendant de
voir plus clair. Il faut dire que ça
cogite assez sérieusement sur
l’avenir du joueur à la JSK. L’éven-
tualité de voir le contrat de Maroci
résilié est sérieusement envisagée,
même si à l’heure actuelle, aucune
décision n’a été prise. Il n’en de-
meure pas moins que le fait qu’au-
cune décision n’ait été prise
concernant l’opération nous
renseigne sur le doute qui
entoure l’avenir de Maroci
à la JSK. Affaire à suivre.
Retour de Coulibaly
Absent lors du dernier match
face au MCS, car suspendu, le Ma-
lien Idrissa Coulibaly effectuera
son retour, à l’occasion du match
de ce jeudi face à l’USMB. Le dé-
fenseur central palliera l’absence
de Abdeslam, suspendu. Il de-
vrait retrouver, par ailleurs, sa
place dans le onze de départ.
Derrag «On défendra notre titre jusqu’au bout» L’attaquant Mohamed Derrag nous parle dans l’entretien qui
Derrag
«On défendra notre titre
jusqu’au bout»
L’attaquant Mohamed Derrag nous parle dans
l’entretien qui suit du match face à Saïda,
mais aussi de la suite du parcours qu’il voit
serré. «On défendra notre titre jusqu’au
bout», prévient-il.
C’est une belle victoire que celle que vous venez de
ramener de Saïda ; un commentaire ?
Oui, elle l’est en tous points de vue. Ça fait toujours du bien de
revenir avec un bon résultat de l’extérieur. Après, quand on voit
la manière, c’est vrai qu’il y a de quoi tirer beaucoup de satisfac-
tions. On a bien maîtrisé notre sujet. Donc forcément, ça fait du
bien.
Vous attendiez-vous à inscrire quatre buts ?
On était conscients de nos capacités. On avait
de bonnes dispositions, mais j’avoue que planter
quatre buts à l’extérieur, ce n’est pas évident. On
aurait signé pour une victoire par la plus pe-
tite des marges, car pour nous seul le résul-
tat compte.
Vous avez-vous même inscrit un
but lors de cette rencontre ;
votre sentiment ?
Je suis naturellement content. C’est vrai que je ne
marque pas beaucoup ces derniers temps et cela fait
forcément du bien au moral.
Vous vous positionnez désormais à la
deuxième place, le titre est-il relancé selon vous
? Rien n’est encore joué ! Il reste encore des
matches, donc des points à prendre. Je ne dis pas
que nous allons à coup sûr finir à la première place,
mais il y a de quoi faire des projets. On verra bien ce
que ça va donner. L’essentiel est que nous
allons défendre notre titre jusqu’au bout.
Entretien réalisé par Achour Aït Ali

Meftah

«Maintenant, il faut faire le plein à domicile»

Le défenseur international Rabie Meftah pense que le titre est de nouveau en jeu, pour peu que son équipe parvienne à faire le plein à domicile.

que son équipe parvienne à faire le plein à domicile. Battre le MCS par quatre buts

Battre le MCS par quatre buts à deux chez lui, cela donne l’impression que ça n’était qu’une simple formalité pour vous ; était-ce réellement le cas ? Non, détrompez-vous. Ça n’a pas du tout été facile, car Saïda est une équipe qui ouvre le jeu. On l’a emporté par un score large, mais on pouvait aussi perdre, tant son potentiel offensif est certain. Je dirai qu’on a su gérer les moments forts et les moments faibles. Après, c’est vrai que c’est un beau score que de gagner par quatre buts à deux à l’extérieur. Pensez-vous que la course au titre est désormais relancée ? Je ne sais pas trop. Il ne faudrait pas, à mon avis, se référer à un seul match. La sai- son est loin d’être terminée. Il reste encore des matches importants à jouer. Nous préfé- rons gérer match par match. Nous allons re- cevoir Blida ce jeudi et notre objectif est de gagner. Après, on verra bien ce qui se pas- sera. Dans un coin de votre tête, ne vous dites- vous pas qu’il y a un bon coup à jouer ? C’est certain. La première place est accessi- ble. Nous sommes sur une bonne lancée et c’est clair que si on continue comme ça, il y a des chances pour qu’on termine en tête, surtout que nous gagnons à l’extérieur. Maintenant, il faut faire le plein à domi- cile !

Entretien réalisé par Achour Aït Ali

Le Buteur n° 831 Mercredi 15 avril 2009

3
3
Coup d’œil JSK Sur 12 matches, il n’a pas encore goûté à la défaite en
Coup d’œil JSK
Sur 12 matches, il n’a pas encore goûté à la défaite en championnat
LaLaLaLaLaLaLaLa La «Lang»«Lang»«Lang»«Lang»«Lang»«Lang»«Lang»«Lang» «Lang» marchemarchemarchemarchemarchemarchemarchemarche marche
le de L a JSK a réussi avant-hier la bonne affaire de la journée en
le
de
L a JSK a réussi avant-hier la bonne
affaire de la journée en s’imposant
hors de ses bases, plus exactement à
Saïda. Une victoire qui permet aux
coéquipiers de Abdeslam de pren-
complètement en faveur du technicien fran-
çais. Sous sa coupe, la JSK a disputé douze
rencontres, et figurez-vous que Lang n’a pas
encore goûté à la défaite.
dre seuls la deuxième place et augmentent
considérablement leurs chances de jouer le
titre. A Saïda, les Kabyles ont réussi à allier
l’art et la manière. Non seulement ils ont se-
coué les filets des Saïdis à quatre reprises, mais
ils ont dominé le jeu durant la quasi-totalité
de la rencontre.
Si la JSK a pu dominer outrageusement son
adversaire, c’est surtout grâce à la supériorité
de ses éléments sur le plan physique. Et quand
on dit physique, on dit le premier responsa-
ble technique de l’équipe, Jean-Christian
Lang. Il est clair que celui-ci est en train de
faire du bon travail. Si en Coupe nord-afri-
caine et en Ligue des champions la JSK a es-
Sur ces douze matchs, la JSK a remporté
sept victoires, les autres se sont terminées sur
un score de parité. L’autre point important,
sur ces douze confrontations, la formation ka-
byle en a joué sept hors de ses bases. Sur ces
sept justement, Lang et ses joueurs sont reve-
nus avec trois victoires face au NAHD, à l’US-
MAn et, avant-hier, le MCS. Contre le MSPB,
targuer d’avoir un atout pareil. Ces résultats
qui plaident pour lui devraient inciter davan-
tage le président kabyle à le garder. Cette sta-
bilité au niveau de la barre technique ne fera
que du bien au club kabyle qui en a largement
besoin en perspective de la saison prochaine.
Ce point n’a pas échappé au président kabyle
qui a exprimé à maintes reprises son souhait
de maintenir Lang en poste, et même ce der-
nier n’est pas contre cette idée.
D’ailleurs, les deux hommes ont convenu de
se rencontrer en fin de saison afin d’en discu-
Profitant de
leur escale dans
la ville d’Oran,
Berramla et Be-
labbès ont été au-
torisés à faire un
crochet chez eux,
il étaient attendus
pour hier à Tizi
le MCEE, l’ASK et la JSMB, la formation ka-
byle a forcé ces équipes au partage des points.
ter et essayer de trouver un terrain d’entente.
Cela ne paraît pas impossible dans le sens
A
domicile, la JSK a raté d’un cheveu de faire
où il y a approbation tacite de la part des deux
le
plein ; après avoir battu l’ESS, le RCK, elle
concernés et le fait que Lang se sente bien
a
été freinée dans son élan par l’USMA avant
chez lui à Tizi, lui-même l’a reconnu dans
de
reprendre la série victorieuse face au CRB
notre précédente édition. Attendons la fin de
et
le CABBA.
suyé des revers pour des raisons bien définies,
ce n’est pas le cas en championnat. En effet,
dans cette compétition, les résultats plaident
Dans le monde du football, on dit souvent
que le meilleur allié de l’entraîneur c’est les ré-
sultats. Dans le cas de Lang, cet adage lui va
comme un gant, car quel technicien peut se
saison pour en savoir plus. D’ici là, l’entraî-
neur kabyle pourra poursuivre sa marche.
Ali Hamouche
Abdeslam
«Je suis en mesure de jouer à n’importe quel poste,
le plus important est que la JSK gagne»
la
Parlez-nous, si vous le voulez bien, de la
dernière victoire obtenue à Saïda face au
Mouloudia local ?
Je crois que nous sommes revenus avec
une victoire très importante lundi dernier,
sachant que notre mission n’a pas été facile
durant les premières minutes de la partie,
durant lesquelles notre adversaire a exercé
une lourde pression sur nous, seulement
nous avions su les contrer, ce qui s’est d’ail-
leurs concrétisé par la première réalisation
qui, je dois l’avouer, est venue à point nommé
pour nous donner des ailes afin de poursui-
vre notre mission convenablement sur le ter-
rain. Le but égalisateur des Saïdis n’a pas
influé sur notre détermination, on est restés
soudés et efficaces, ce qui nous a permis de
secouer encore les filets à trois reprises.
Marquer quatre buts est une première
pour vous cette saison, un score auquel
personne ne s’attendait ; que pouvez-
vous dire à ce sujet ?
C’est vrai, la victoire face au MCS par
quatre buts à deux est unique cette saison,
mais elle ne constitue nullement une surprise
pour nous, les joueurs. Notre retour en fan-
fare en championnat a fait que nous tra-
vaillons toujours pour réaliser de meilleures
performances et de gagner avec un score
lourd. La JSK est grande et l’on doit réaliser
des résultats qui reflètent sa grandeur, ce qui
me laisse dire que réaliser de tels résultats
n’est pas une mission impossible. On a dis-
puté un match plein, les joueurs ont fait éta-
lage de qualités techniques remarquables,
mais aussi je tiens à rappeler cette parfaite
entente entre les joueurs, tous ces paramè-
tres ont joué en notre faveur, pour terminer
vainqueur avec l’art et la manière.
Cette victoire face au MCS vous
propulse au poste de dauphin, peut-on
considérer que les chances de la JSK de
défendre son titre restent intactes ?
C’est vrai, notre capital points a été bonifié
par trois précieuses unités qui nous propul-
sent à la deuxième place, à quatre points seu-
lement du leader, l’ESS. Mais il ne faut pas
oublier que la JSK devrait encore croiser le
fer avec de grosses cylindrées, à commencer
par le MSPB puis l’ESS, mais comme nous
occupons la deuxième place, le championnat
est désormais relancé, nous multiplierons les
efforts pour atteindre notre objectif.
Ce que nous avons constaté lundi face à
Saida, est le fait que vous aviez joué à un
poste inhabituel, en tant qu’axial, un
rôle que vous avez tenu avec brio ; quel
est votre commentaire ?
Détrompez-vous, à aucun moment je n’ai
redouté la mission qu’on m’a confiée. Souve-
nez-vous que j’ai déjà joué à ce poste lorsque
je défendais les couleurs du Nasria, et puis
lorsque l’entraîneur a songé à me faire jouer
à ce poste il a discuté longuement avec moi.
Il faut que vous sachiez que mon expérience
me permet actuellement de jouer à n’importe
quel poste. Ce qui importe le plus pour moi
est que la JSK gagne. Aussi je voudrais souli-
gner un point très important, la victoire face
au MCS est le fruit du travail de l’ensemble
des joueurs, c’est notre force de frappe d’ail-
leurs.
Le carton jaune reçu face au MCS vous
privera de la prochaine sortie de la JSK,
ce jeudi à Tizi Ouzou face à l’USMB,
que ressentez-vous sachant que vous
serez absent pour ce match ?
Sincèrement, j’ai été frustré de savoir que
ce carton allait me priver du prochain match,
face à l’USMB. J’ai fait de mon mieux pour
éviter de commettre des erreurs pouvant en-
traîner des cartons, seulement il faut savoir
que sur cette action j’étais obligé de commet-
tre une faute car l’adversaire menait une
contre-attaque rapide.
Entretien réalisé par M. L.
L’ex-Usmiste,
Moulay Haddou,
a profité de la
présence de la
JSK à Oran, à son
retour de Saïda
où elle a disputé
son match face
au MCS, pour re-
trouver une de

Hannachi rejoint l’aéroport avant les joueurs

Ayant savouré la victoire de son équipe

face au MCS, lundi dernier, sur la pelouse,

président de la JSK, Mohand Cherif

Hannachi, n’a pas attendu ses joueurs jusqu’à leur sortie des vestiaires. Le chair- man kabyle s’est dirigé directement à l’aé- roport d’Essenia pour accomplir les formalités d’usage d’embarquement.

Le vol décalé à 22 h

Prévu initialement à 20 h 40, le vol Oran–Alger a été décalé à 22 h. La délé- gation kabyle a préféré retourner à Oran,

à l’hôtel El Mouahidine, pour dîner avant

reprendre le chemin de l’aéroport.

Arrivée à Alger vers 1 h

C’est vers une heure du matin que les Kabyles ont atterri à l’aéroport d’Alger. Les joueurs résidant dans la capitale ont été li- bérés pour rejoindre leurs domiciles, tan- dis qu’un bus attendait ceux de Tizi-Ouzou pour les acheminer vers la ville des Genêts.

Berramla et Belabbès restent à Oran

ville des Genêts. Berramla et Belabbès restent à Oran Ouzou pour la séance d’entraînement de fin

Ouzou pour la séance d’entraînement de fin d’après-midi

sur la pelouse du 1er-Novembre.

Les amis de la JSK à Oran offrent des cadeaux à Chaouchi, Abdeslam et Guillou

On n’est pas sans savoir que la JSK compte des milliers de supporters dans les quatre coins d’Algérie, notam- ment à Oran. Lundi, c’était l’occasion pour les fidèles de la JSK résidant à Oran de rendre visite à

leurs favoris à l’hôtel où se trouvait toute

délégation kabyle. Des cadeaux ont été

offerts à Abdeslam, Chaouchi, mais aussi

Guillou. Un geste qui a énormément fait plaisir aux Kabyles.

Moulay Haddou rend visite à Achiou

plaisir aux Kabyles. Moulay Haddou rend visite à Achiou ses vieilles connaissances, Hocine Achiou en l’occur-

ses vieilles connaissances, Hocine Achiou en l’occur- rence. Les deux hommes, qui ont joué en- semble à l’USMA, ont eu une longue conversation.

Ambiance de fête dans le bus et dans l’avion

Les Canaris ne semblaient pas gagnés par la fatigue après le match livré face à Saïda. Pour preuve, durant tout le trajet effectué par bus vers Oran ou même dans l’avion, les joueurs n’ont pas cessé de chanter, excepté Isu Azuka qui, vraisem- blablement, ne comprend pas encore la langue, a préféré se rabattre sur son MP3 pour écouter de la musique.

4

Le Buteur n° 831 Mercredi 15 avril 2009

Coup d’œil JSK

HHHHHHHHHHHHHHHHHHHHaaaaaaaaaaaaaaaaaaaammmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmoooooooooooooooooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuddddddddddddddddddddaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
La patience
a fini par payer
Boulemdaïs
C’ est une belle revanche
prise sur le sort par le
milieu de terrain,
Nabil Hammouda, auteur d’une
belle prestation lundi face au
MCS. Cela fait pourtant belle lu-
rette qu’on n’a pas revu le milieu
défensif sur un terrain. C’en est
une première pour le joueur en
championnat cette saison, et il l’a
fêté en inscrivant un joli but
d’une frappe sèche des 40 mè-
tres. Il faut dire que Hamouda a
donné raison à son coach de
l’avoir titularisé pour ce match et
lui a nul doute donné matière à
cogiter quant à son futur statut
au sein de l’équipe. Il faut dire
que jusqu’ici le joueur ne figurait
pas dans les petits papiers de
Jean-Christian Lang qui ne l’a ti-
tularisé qu’une seule fois depuis
sa venue, c’était face à Al Itihad
de Tripoli en Coupe nord-afri-
caine. Depuis, Hammouda se
contentait de cirer le banc. Il était
même question d’un départ cet
hiver et ce n’est certainement pas
le joueur qui s’y serait opposé, lui
qui n’a jamais caché son désir
d’aller voir ailleurs, n’était le niet
catégorique opposé par Hanna-
chi qui croit en le potentiel de
son milieu de terrain. Lang vou-
lait certainement voir de ses
yeux se dont est capable Ham-
mouda. Et le moins que l’on
puisse dire est qu’il en a eu plein
les yeux avec cette prestation
plus qu’honorable d’un joueur
qui ne jouait pas. Dans ce cas, il
n’était pas très évident et on au-
rait sans gêne mis une mauvaise
sortie sur le dos du manque de
compétition. C’était à quitte ou
double en quelque sorte et le
joueur s’en est finalement pas
mal sorti. De quoi penser qu’on
le reverra sans doute plus sou-
vent dans le onze de départ dans
les matches à venir. En tous les
cas, ça ne sera que juste récom-
pense pour ce joueur qui a fait
preuve de patience tout au long
de sa mise au placard.
«Si je quitte Béjaïa,
ma priorité ira
à la JSK»
A. A. A.
«Je joue, je marque,
donc j’existe»
H amza Boulemdaïs fait partie des priori-
tés de la JSK. Il n'est un secret pour per-
sonne que ce joueur intéresse le club kabyle
depuis le début de la saison passée, lorsqu'il
avait été proposé par des personnes influentes
Absent des terrains depuis
plusieurs semaines, Nabil
Hammouda a été incorporé parmi
le onze rentrant lundi dernier
face au MCS, il a été l’auteur
du premier but de la JSK, qui a
ouvert l’appétit aux Canaris qui
ont secoué les filets saidis à
quatre reprises. Nabil affirme que
son rendement face au MCS
prouve qu’il existe bel et bien et
se dit prêt à rééditer la même
performance ce jeudi, face à
l’USMB.
Vous vous en êtes bien sortis à
Saida, avec cette belle victoire
qui vous permet d’occuper le fauteuil de
dauphin à quatre points seulement du leader,
l’ESS ; qu’en dites-vous ?
C’était vraiment une partie plaisante, durant
laquelle les joueurs se sont donnés à fond pour
empocher les trois points. Cette victoire on la
voulait vraiment, il fallait bien reprendre avec cet
esprit de gagneurs, surtout pour faire oublier à
nos supporters (et à nous-même aussi)
l’élimination prématurée de la coupe
d’Afrique. On doit se donner à fond
pour terminer en beauté la saison, et
bien sûr sur la marche qui nous per-
mettra de disputer une nouvelle fois la
Champion’s League qui reste le chal-
lenge numéro un de la JSK.
Après plusieurs semaines sur le banc des
remplaçants, l’entraîneur Lang vous a fait
confiance lundi dernier face au MCS ; votre
retour s’est fait brillamment avec ce but qui a
ouvert l’appétit à votre équipe ; qu’avez-vous
ressenti ?
Que de la joie, j’ai toujours été sûr de moi-
même et de ce que je pourrais apporter à l’équipe.
Certes, je ne joue pas souvent, mais je suis tou-
jours resté au service de mon club employeur. Je
ne suis pas un tricheur, je travaille assidûment à
l’entraînement où je me donne toujours à fond.
Lorsque je me retrouve sur le banc, j’accepte avec
beaucoup de sportivité, bien ces moments très
sont très durs à vivre. Lundi dernier c’était un
match comme tous les autres, j’ai appris avec beau-
coup de joie que l’entraîneur Lang m’a fait
confiance en m’incorporant parmi le onze ren-
trant. Dieu merci, j’étais dans mon jour et j’ai ins-
crit le premier but pour mon équipe ; une
réalisation qui a ouvert l’appétit comme vous le
dites.
Ce jeudi, on suppose que Lang vous
renouvellera sa confiance ; comment voyez-
vous le match face à l’USMB ?
Je reste toujours à la disposition de mon en-
traîneur. Ce jeudi, on n’a pas d’autre choix que de
gagner le match face à Blida, les trois points de-
vront rester à Tizi, ce sera pour nous une occasion
de retrouver notre public (fâché contre nous après
l’élimination en coupe d’Afrique). On essayera de
lui redonner le sourire et de croire encore à cette
jeune équipe. Il faut dire aussi que même le titre de
champion est bel et bien relancé, ce qui nous
poussera à récolter le maximum de points. Main-
tenant, l’ESS est avertie, aucun faux pas n’est per-
mis.
Et qu’en est il de votre avenir à la JSK,
sachant que la saison tire à sa fin, avez-vous
déjà une idée ?
au sein du club kabyle. Tout a commencé lors
du dernier mercato d'hiver lorsque des
proches de Hannachi lui ont proposé de re-
joindre le club phare de la ville des Genêts. Le
joueur, à son tour, n'était pas contre cette idée
de rallier les rangs de la JSK. Seulement, il
n'était pas aussi contre l'idée de rester à Bé-
jaïa. Autrement dit, il était dans l'expectative,
du fait qu'il a participé à une compétition in-
ternationale sous les couleurs de la JSMB.
Mais devant le problème de l’inefficacité de la
ligne d'attaque que traverse actuellement la
JSK, le président Moh Chérif Hannachi songe
sérieusement à recruter des attaquants lors du
prochain mercato, dans le but d'avoir une
équipe solide la saison prochaine, qui pour-
rait rivaliser avec les grandes équipes du
contient africain. Il faut dire que la direction
du club kabyle a commencé déjà à cibler des
joueurs
pour renforcer
Pour
le
moment je suis à la JSK et je me
concentre sur mon sujet jusqu’à la fin de la saison,
après, on reparlera.
Entretien réalisé par Lyès Aouiche
Achiou, Chaouchi,
Abdeslam et Meftah à la
FAF
droit à une séance d’entraînement légère.
Le groupe scindé en deux
derniers seront donc les seuls habilités à
prendra attache avec les joueurs suscepti-
bles de venir renforcer les rangs kabyles la
saison prochaine.
l'effectif et éviter ainsi les erreurs commises la
saison écoulée. A en croire une source sûre, le
président Hannachi s'est vu proposer Hamza
Boulemdaïs par ses plus proches collabora-
teurs. Le premier responsable kabyle n'a tou-
jours pas tranché officiellement. Par ailleurs,
on croit savoir que le joueur aurait été appro-
ché par un proche du club kabyle, et il s'est
montré ouvert à toute discussion avec les di-
rigeants kabyles et pas du tout contre cette
idée, surtout que le challenge de la JSK l'inté-
resse au plus haut point. Donc, on peut dire
qu'il existe un premier contact entre l'atta-
quant de la JSM Béjaïa et la JSK, en attendant
bien sûr l'entrée en lice de Moh Cherif Han-
nachi pour finaliser la transaction. Joint par
nos soins hier matin, l'attaquant béjaoui nous
a confirmé l'intérêt que lui porte le club ka-
byle : « ne vous cache pas que je suis heureux à
Béjaïa, un club où je suis à l'aise. Certes, je vous
confirme qu’il y a un contact avec la JSK, mais
pour l'instant, rien n'est officiel. Je préfère me
concentrer sur la suite du parcours de mon
équipe. Ce n’est qu’après que j'étudierai l'offre
de la JSK, un club auquel je donne la priorité.
Tout sera tiré au clair en fin de saison. Je peux
vous dire que si je quitte la JSMB, ce sera pour
rejoindre la JSK qui demeure un grand club.»
L. F.
Berchiche en solo
JSK qui demeure un grand club.» L. F. Berchiche en solo Hier, quatre joueurs de la

Hier, quatre joueurs de la JSK se sont rendus au siège de la Fédération algérienne de football. Il s’agit de Achiou, Chaouchi, Abdeslam et Meftah. Ces derniers y sont allés pour déposer leur dossier de de- mande de visa d’entrée en France, afin qu’ils puissent prendre part au prochain stage de la sélection nationale prévu à Marseille.

Séance légère

Hier en fin d’après-midi, les joueurs de la JSK ont repris le chemin des entraîne- ments. Ayant livré, la veille, une rencontre de championnat à Saïda, les Kabyles ont eu

Afin de pouvoir effectuer un travail ap- proprié, l’entraîneur kabyle a scindé son équipe en deux groupes, en tenant compte des joueurs qui ont joué à Saïda et de ceux qui n’ont pas été alignés ou pas convoqués.

La commission recrutement installée

En perspective de la saison prochaine, le président de la JSK, Moh Chérif Hannachi a procédé à l’installation de la commission chargée du recrutement. Cette dernière est composée de Hannachi, en sa qualité de premier responsable du club, Karim Dou- dane, président de la section football, et Rezki Amrouche, entraîneur-adjoint. Ces

Décidément, Koceïla Berchiche n’est pas encore complètement rétabli de sa bles- sure. La preuve, le joueur continue tou- jours de s’entraîner en marge du groupe.

Achiou, Abdeslam et Chaouchi absents

Trois joueurs ne se sont pas présentés à la séance d’entraînement d’hier. Il s’agit de Achiou, Abdeslam et Chaouchi. Retenus à la Fédération algérienne de football, ces derniers n’ont pu rallier à temps Tizi Ouzou.

Pensée

Allah l’a choisi pour être parmi ses bien aimés, il a mis fin à sa silencieuse souf- france, pour l’accueillir dans son vaste pa- radis. Mari, père, beau-père et grand- -père, aimant, tu l’as toujours été. Repose en paix papa chéri, nous t‘aimerons toujours. Ta petite famille qui t’aura toujours dans sa pensée et au fond de son cœur. Les familles Si-Bouekaz et Fraihat.

Le Buteur n° 831 Mercredi 15 avril 2009

Coup d’œil ESS

5
5
Les Kabyles font « peur sur la ville » ! A ttention, M. Serrar, à
Les Kabyles font « peur sur la ville » !
A ttention, M. Serrar, à ne pas
perdre, non seulement la
première place, mais aussi
et surtout la face. Ce que
l’on ne vous souhaite pas,
vous qui, dès la première
pluie de l’hiver dernier, tout à vos aises et n’en
déplaise à quiconque, n’aviez pas manqué
d’air jusqu’à donner rendez-vous à votre
monde pour fêter le titre de champion à la
fin de la saison. Aujourd’hui, les choses ont
changé et depuis, ça a bougé. Attention, il y
a le feu aux trousses et ce n’est sûrement pas
l’huile kabyle qui risque de faire défaut pour
qu’il fasse toujours encore plus chaud de-
vant! L’Aigle noir est averti, petit à petit, les
Canaris font leur nid. Il y a de la menace
dans « l’aire », avec l’avènement du pire dau-
phin sur lequel pouvaient tomber les Séti-
fiens. Ces Kabyles qui, comme d’un malin
plaisir, ont choisi d’aller frapper un grand
coup au fin fond de la steppe, à Saïda, l’air de
dire qu’ils reviennent vraiment de loin et non
moins sûrement. C’est d’ailleurs à travers
cette prouesse qu’apparaît dans toute son
étroitesse le nul dérisoire ramené de Blida
où, en l’état actuel des choses, le moins dont
on se serait attendu de la part d’un leader est
qu’il revienne avec une rose à la boutonnière,
si ce n’est pas le « bouquet » !
M. Raber
La fin d’un signe
indien
Au vu du classement des deux
équipes, aux antipodes l’une de l’autre,
d’aucuns pourraient trouver à faire la
fine bouche devant ce nul ramené par le
leader sétifien de Blida. Pourtant, au-
delà du résultat technique, si l’Entente
n’a pas gagné, il n’en demeure pas moins
qu’un signe indien a été brisé ce lundi
quand on sait que depuis l’inauguration
du stade Mustapha-Tchaker, c’est la pre-
mière fois que l’Entente parvient à sor-
tir indemne de sa virée blidéenne.
«J’ai comme le pressentiment
qu’on va se qualifier à Tunis»
L’Espérance contre
l’Etoile sur Hannibal TV
Hasard du tirage au sort, les deux ad-
versaires tunisiens de nos deux repré-
sentant en Ligue des champions arabe
et en Ligue des champions africaine, en
l’occurrence l’Espérance de Tunis et
l’Etoile du Sahel, seront face-à-face cet
après-midi partir de 15 heures pour
une confrontation comptant pour les
quarts de finale de la Coupe de Tunisie.
Pour ceux que ça intéresserait, et ils
doivent être sûrement nombreux du
côté de Sétif , ce match entre l’EST et les
gars de Sousse, qui ne sont autres que
les tombeurs de l’ASO en Ligue des
champions africaine, sera retransmis en
direct par la chaîne de télévision Hanni-
bal.
avait son contexte particulier et celui de
Blida aussi avait le sien pour ne pas avoir à
établir le lien entre
ces deux rendez-
vous. Mainte-
nant pour ce
qui est de
jouer deux
matches en l’espace de qua-
rante-huit heures, je ne vois
pas où est le problème dans
la mesure où c’est quelque
chose de normale dans
tous les autres pays, sauf en
Algérie où on trouve à
chaque fois à en redire. Ce
qui, par contre, peut paraî-
tre gênant en cela, c’est
que ce traitement, il n’est
bon que quand il s’agit de
Sétif…
vous dire qu’au match retour ça va être une
tout autre paire de manches.
Qu’entendez-vous au juste par une
autre paire de manches ?
Il faut savoir que juste avant le match re-
tour de Tunis, il y aura la demi-finale de la
Coupe d’Algérie contre le CABBA qui
pourra avoir une influence directe sur
notre second rendez-vous avec les Tuni-
siens. En clair, si on se déplace à Tunis avec
en poche le ticket pour la finale de la
Coupe d’Algérie, on aura le moral qu’il faut
pour être en mesure de faire face à toutes
les épreuves quelles que soient leurs diffi-
cultés.
Reprise sans les
internationaux
Vous voulez dire que vous croyez tou-
jours à la qualification pour la finale
de la Ligue des champions arabe ?
Personnellement, je ne sais pas pourquoi
ni comment, mais je sens qu’on va revenir
de Tunis avec la qualification. J’en suis
d’autant convaincu que l’Entente a de tout
de temps prouvé qu’elle est une équipe des
grands événements.
Pas un jour de répit pour les joueurs
sétifiens qui, après leur match de sa-
medi contre l’Espérance de Tunis, ont
eu une séance de décrassage dimanche
matin avant de s’envoler le soir même
pour Alger où ils ont passé la nuit pour
se rendre le lendemain lundi à Blida
pour la rencontre de championnat dès
hier mardi le chemin des entraînements
pour préparer leur rendez-vous de
Coupe de la CAF prévu vendredi contre
Récréativo. On se fatiguerait à leur
place, mais c’est ça les exigences de la
haute compétition pour qui veut deve-
nir champion. A signaler que cette
séance de reprise a vu l’absence des in-
ternationaux qui sont restés à Alger
pour accomplir les formalités de visa
d’entrée en France en prévision du pro-
chain stage de l’équipe nationale pro-
grammé pour se tenir à Marseille.
Et comment voyez-vous le reste
du parcours en championnat
après ce nul ?
Comme j’avais déjà eu l’occasion de
le dire, rien n’est encore joué en cham-
pionnat, il reste neuf journées à accomplir
et tout peut arriver, ce qui fait qu’on doit
rester toujours bien concentrés et très ap-
pliqués dans ce que nous avons à faire sur
le terrain, que ce soit aux entraînements ou
lors des matches officiels. C’est vrai que
nous sommes dans le bon couloir pour at-
teindre notre objectif mais ce n’est pas une
raison pour se permettre de desserrer
l’étreinte.
Que pensez-vous
de ce nul ramené lundi de Blida ?
Je pense que c’est un résultat positif
même s’il y a de quoi avoir quelques regrets
de ne pas avoir fait mieux eu égard au
nombre conséquent d’occasions de but
qu’on s’est créées, mais sans connaître de
réussite. Je dirais qu’il y avait au moins
quatre occasions nettes de scorer qui nous
sont passées sous le nez je ne sais com-
ment. Enfin, il y a eu un point de prix et
c’est toujours ça surtout qu’on a joué en dé-
placement.
Que faut-il exactement pour que vous
parveniez à réaliser cet objectif ?
L’Entente joue sur plus d’un front et
nous n’avons pas à avoir de préférence
pour une compétition plutôt que pour une
autre. Pour parvenir à atteindre un objec-
tif, il nous faut être forts et savoir faire face
à tous les paramètres et autres situations
auxquelles on peut se trouver confrontés.
C’est bien beau ce que vous dites, mais
ça a l’air un peu irrationnel, si vous
pouvez être un peu plus explicite ?
Si vous avez remarqué, notamment ces
derniers temps, nous parvenons à mieux
développer notre jeu en dehors de nos
bases où nous nous retrouvons à chaque
fois confrontés à des adversaires qui se
cantonnent derrière. D’ailleurs même l’Es-
pérance de Tunis n’a pas échappé à la règle
en deuxième mi-temps où on avait réussi à
dominer avant qu’ils ne nous surprennent
sur le seul contre digne de ce nom qu’ils
avaient pu mener. Une configuration qu’on
ne risque pas de rencontrer lorsque nous
évoluons à l’extérieur où le jeu ouvert de
nos adversaires nous convient parfaite-
ment.
Les Angolais
aujourd’hui à Sétif
C’est aujourd’hui en début de soirée
que les Angolais du Recreativo adver-
saire de sont attendus pour débarquer à
Sétif en provenance de Luanda par vol
spécial. A préciser que la délégation du
prochain adversaire de l’Entente en
Coupe de la CAF est constituée de 32
membres, et non 37 comme on a pu
l’annoncer par erreur dans notre édition
d’hier. Pour cette confrontation, qui
aura lieu vendredi, l’entraîneur brésilien
du Recre a amené 20 joueurs, parmi les-
quels 5 de ses compatriotes.
Ne pensez-vous pas que vous auriez
pu prétendre à mieux si vous aviez eu
plus de temps pour la récupération
après votre demi-finale de Ligue des
champions arabe disputée moins de
quarante-huit heures auparavant ?
Non, je ne vois pas les choses sous cet
angle. Pour moi, chaque match a ses pro-
pres caractéristiques sans rapport entre
une rencontre et la suivante. Le match
contre l’Espérance en Ligue des champions
Comme par exemple en Ligue des
champions arabe où votre mission n’a
fait que se compliquer après votre dé-
faite à Sétif face à l’Espérance de
Tunis, n’est-ce pas ?
Pour revenir à notre match de samedi
dernier, il est vrai qu’on a eu affaire à un
adversaire des plus valables, mais il faut sa-
voir reconnaître et admettre que nous
n’étions pas dans un bon jour. Si on revoit
le match, on remarquera que les Tunisiens
ne l’ont emporté que parce qu’ils étaient
mieux organisés sur le terrain et surtout
plus disciplinés tactiquement. C’est pour
Pour finir, que pouvez-vous nous dire
du match de la Coupe de la CAF qui
vous attend face à l’équipe angolaise
du Recreativo ?
Sincèrement, je vous dirais que nous al-
lons affronter une équipe qui nous est par-
faitement inconnue. Nous ne la
connaissons que de nom et c’est la raison
pour laquelle nous devrons faire preuve de
prudence en nous appliquant pour pren-
dre la mesure sur cet adversaire en es-
sayant de réussir le score le plus large
possible pour nous prémunir en prévision
du retour.
Entretien réalisé par S. B.
FrancisFrancis
Francis Francis

6 Le Buteur n°831 Mercredi 15 avril 2009

Coup risqué MCA

Reprise hier matin au 5-Juillet

Les joueurs du MCA se sont remis hier matin au travail à lannexe du 5-

préparer la rencontre

Juillet, afin de

prévue jeudi à Batna.

Dernière séance

ce matin

Les joueurs du Doyen devront ef- fectuer ce matin une dernière séance

à lannexe du 5- juillet,

travail

de

avant de senvoler dans laprès-midi à

destination de Batna.

Khenniche, Bénié, Hadjadj, Badji et Younès absents

en plus de

Lors de ladite séance,

Lachkham, cinq éléments ont brillé par leur absence. Il sagit de Badji,

Khenniche

et

Younès,

Hadjadj,

Bénié.

Hamadou en civil

Hama-

Le milieu de terrain Yacine

dou était présent à la séance mais en

demi-défensif n’a

tenue de ville. Le

pu sentraîner, en raison dune bles-

de re-

sure à la cheville qui lempêche

prendre la compétition.

T. Che

l a c o m p é t i t i o n . T. Che

L e match MCA-ESS pour- rait se dérouler sans la pré- sence du public. On peut même dire qu'il y a de

fortes chances qu’une telle décision soit prise, quand on se base sur ce qu'a mentionné l'arbitre M. Ama- lou sur la feuille de match. En effet, dans son rapport, le referee a si- gnalé «jets de fumigènes de la part des deux galeries». Lors de l'ouver- ture du score du Chabab par Fe- nier, les fans du Chabab ont jeté

quelques fumigènes sur le terrain de Bologhine. De leur côté, les Chnaoua ont savouré le but égali- sateur de Salim Boumechra en ba- lançant un grand nombre de fumigènes sur la pelouse. L’on s'at- tend donc à ce que le club phare de la capitale reçoive l'Entente de Sétif sans la présence du public, en at- tendant bien sûr le verdict de la commission de discipline de la Ligue nationale qui va siéger in- cessamment.

Prémédité ou pas ?

Dans l'entourage du vieux club de la capitale, on doute fort qu’un coup a été monté contre le Mou- loudia pour favoriser l'ES Sétif qui

risque d’avoir lieu à huis clos

Une fin de saison devant des gradins vides

Le Mouloudia risque tout de même d'être privé de ses suppor- ters pour plus d'un match. En effet, après avoir écopé cette saison déjà de deux suspensions du stade, la première après le match du MSPB et la seconde après le NAHD, les coéquipiers du capitaine Réda Ba- bouche risquent de terminer la sai- son devant des gradins vides. En effet, il est utile de rappeler qu’il ne reste au MCA que deux matchs à Bologhine face à l'ESS et l'USMB.

Amalou a lésé le Mouloudia

L'arbitrage de M. Amalou a joué un vilain tour au Mouloudia. Les dirigeants du club n'ont pas caché leur colère envers lui qui les a pri- vés d'un penalty flagrant, après que Bouguèche eut été fauché dans la surface de réparation par le jeune défenseur du Chabab, Mohamed Herida. Même en cours de jeu, l'ar- bitre a quelque peu avantagé le CRB.

de jeu, l'ar- bitre a quelque peu avantagé le CRB. lutte pour décrocher le titre de

lutte pour décrocher le titre de champion d'Algérie. Les dirigeants du Mouloudia ne comptent pas se taire et comptent défendre les in- térêts du club à fond, puisque selon eux, seuls deux fumigènes ont été lancés sur le terrain, pour célébrer l'égalisation. Il n'y avait donc pas de mauvaises intentions de leurs supporters qui, malgré le nul, ont applaudi à la fin de la rencontre les joueurs du CRB. Les Mouloudéens ont toujours en mémoire le scéna-

rio de la saison passée du match entre les deux équipes au stade du 5-Juillet et l'arbitrage scandaleux de l'arbitre de la rencontre, M. Be- namara, qui avait largement favo- risé l'ESS. Finalement, les Sétifiens n'avaient pu repartir chez eux qu'avec un seul point, après le but de Hadj Aïssa qui était en position de hors-jeu flagrante. Autrement dit, les Mouloudéens pensent qu’il s’agit là d’un coup fourré.

Hamza R. L’envolée de Babouche : Benhamou Lachkham souffre de «L’arbitre nous a privés d’un
Hamza R.
L’envolée de
Babouche :
Benhamou
Lachkham
souffre de
«L’arbitre nous a privés d’un
penalty flagrant»
Même si certains ont reproché à Benhamou
d’avoir eu une grande responsabilité sur le
but du CRB signé Fenier, le portier inter-
national mouloudéen a toutefois fait
oublier à tout le monde sa bourde
sur la tête de Nibié. En effet, sur
l’action du joueur burkinabé à la
74’ de jeu, tous les présents au
stade ont vu le cuir prendre le
chemin des filets, sauf bien sûr
l’ex-Parisien lequel au prix d’un
la cheville
Chakib Lachkham ne s’est pas entraîné
hier matin avec le groupe, en raison d’une
entorse à la cheville. Le joueur tunisien
devrait reprendre les entraînements au-
jourd’hui avec ses partenaires.
Le capitaine des Vert et Rouge, Réda Babouche,
très marqué par le match nul concédé à domicile,
n’a pas manqué l’occasion de critiquer l’arbitre de la
rencontre, à savoir Amalou, en nous déclarant :
«L’arbitre de la rencontre a trop abusé du sifflet. Il a
faussé le match par certaines de ses décisions, à l’image
du penalty flagrant dont il nous a privés en première
plongeant spectaculaire est parvenu
à bloquer le cuir sur sa ligne. Un arrêt
qui a certainement sauvé son équipe
d’une défaite aux conséquences fâcheuses.
mi-temps, alors que Herida avait fauché Bouguèche au
vu et au su de tout le monde. Il n’y avait apparemment
que l’arbitre qui n’a pas vu l’action. Ce match nul ne doit
pas pour autant nous déstabiliser. Il faut à présent aller cher-
cher au minimum un point à Batna, même si notre mission sera
périlleuse», nous dira Réda qui a évolué face au CRB au milieu du
terrain.
T. Che
T. Che

Coulibaly :

du terrain. T. Che T. Che C o u l i b a l y :

«Le rachat face à Batna est impératif»

Le fait de revenir dans la partie aussi vite prouve que notre équipe a du carac- tère. Mais c’était insuffisant, car on s’est montrés incapables de passer devant au tableau d’affichage. Je peux vous dire qu’en seconde mi-temps, nous étions un peu essoufflés. Vous avez dû avoir très chaud lorsque Nébié a failli tuer le match, n’était l’arrêt de Benhamou ? Je peux vous dire qu’à cet instant, j’ai eu de gros frissons. Mais Benhamou, sur cette action, a réussi quelque chose de fabuleux, il a réalisé un arrêt de classe mondiale. Jusqu’à maintenant, je n’arrive pas à croire comment il a fait pour arrê- ter la tête de Nébié. Justement durant le match, vous avez eu une petite altercation avec Nébié. Que c’est-il passé au juste ? Rien de grave. Il n’y a pas de quoi faire tout un plat. C’était durant le match lorsque nous avons eu une petite fric- tion, sans plus, comme cela peut arriver dans tous les stades du monde.

Vous avez eu l’occasion d’arracher les trois points de la victoire dans les arrêts de jeu sur l’action de Bénié qui a raté l’immanquable ? Certes, nous avons eu l’opportunité de sauver la mise, mais Bénié, étant es- soufflé, n’a pas pu avoir le dernier coup de rein qui lui aurait permis de mettre le cuir au fond. On ne peut lui reprocher l’action ratée, lui qui nous a souvent sor- tis de situations périlleuses. Après cette contre-performance, pensez-vous encore pouvoir décro- cher une place sur le podium ? Rien n’est perdu, car tout est encore jouable. D’ailleurs, on n’est pas vraiment loin du trio de tête. Nous accusons un retard de trois points seulement sur le deuxième. Vous allez devoir réagir lors de votre prochain match contre le Mouloudia de Batna ? On n’a pas le choix, nous devons faire le nécessaire pour sortir indemnes de ce

On imagine votre déception, après le match nul concédé à domicile face au Chabab, alors que tout le monde vous donnait favori pour cette affiche ? C’est la preuve qu’un match se joue sur le terrain , pas sur le papier. Pour ce qui est de la rencontre en elle-même, je pense que le but encaissé en début de partie nous a fait très mal. On ne s’atten- dait vraiment pas à un tel scénario ca- tastrophe. Devant notre public et avec toute la pression que génère un tel derby, on se retrouve d’entrée menés au score. Ne pensez-vous pas que certaines erreurs auraient pu être évitées ? Il faut savoir qu’à ce niveau de la com- pétition, la moindre erreur se paye cash. Je reconnais que nous sommes passés par des moments de flottement dont notre adversaire a su en profiter pour nous mettre en difficulté. Toutefois, vous êtes revenus très vite au tableau d’affichage ?

périlleux déplacement à Batna où nous allons affronter une équipe qui lutte pour sa survie parmi l’élite. Vous avez une revanche à prendre face à cette équipe qui vous avait battus lors du match aller à Bolo- ghine ? Cette défaite à Bologhine nous a énormément affectés. Personnellement, je ne peux oublier une telle déconvenue, alors qu’on avait la possibilité de se pla- cer aux avant-postes. Il y aura en face de vous votre co- pain Sidibé qui vous a fait tant mal au match aller. Que vous inspire ce duel ? Rafan, je le considère comme un frère. On est d’ailleurs toujours en contact. Ce sera bizarre de se retrouver face à lui. Mais notre fraternité ne va nullement nous empêcher de nous don- ner à fond sur le terrain, car chacun doit défendre les couleurs de son équipe. Entretien réalisé par Tarek-Che

Le Buteur n°831 Mercredi 15 avril 2009

7

Coup de manivelle MCA BéniéBéniéBéniéBéniéBéniéBéniéBéniéBénié :::::::: Les options de Michel remises
Coup de manivelle MCA
BéniéBéniéBéniéBéniéBéniéBéniéBéniéBénié ::::::::
Les options de
Michel remises
en cause
«Je demande
«Je demande
«Je demande
«Je demande
«Je demande
«Je demande
«Je demande
«Je demande
«Je demande
L ors du derby face au Chabab, tout le
monde a pu se rendre compte des li-
mites de cette équipe moulou-
déenne qui a fourni une prestation
qui laisse à désirer. Très justes physique-
pardon aux
pardon aux
pardon aux
pardon aux
pardon aux
pardon aux
pardon aux
pardon aux
pardon aux
ment, plusieurs joueurs semblaient trottiner
sur le terrain. Face à cette situation, le pre-
mier incriminé est le coach Alain Michel qui
supporters»
supporters»
supporters»
a
supporters»
supporters»
surpris tout son monde par ses choix.
supporters»
supporters»
supporters»
supporters»
La titularisation de
Bénié au centre de
la polémique
«Je ne pense pas pouvoir jouer
«Je ne pense pas pouvoir jouer
«Je ne pense pas pouvoir jouer
«Je ne pense pas pouvoir jouer
«Je ne pense pas pouvoir jouer
«Je ne pense pas pouvoir jouer
«Je ne pense pas pouvoir jouer
«Je ne pense pas pouvoir jouer
«Je ne pense pas pouvoir jouer
face au MSPB»
face au MSPB»
face au MSPB»
face au MSPB»
face au MSPB»
face au MSPB»
face au MSPB»
face au MSPB»
face au MSPB»
Jean-Marc Bénie a eu, lundi, une altercation avec des supporters qui n'ont pas accepté son ratage à la
dernière minute face au gardien Ousserir. Les choses ont failli dégénérer n'était la présence de cer-
tains sages sur la main courante. Dans cet entretien, l'attaquant ivoirien a tenu à présenter ses ex-
cuses aux supporters du Mouloudia, tout en leur promettant de marquer d'autres buts à l'avenir. Par
ailleurs, il sera en principe absent pour le match de demain face au MSPB pour cause de blessure.
Michel, à l’occasion de ce match derby
contre le CRB, a préféré aligner d’entrée
Jean-Marc Bénié qui, pourtant, n’avait effec-
tué qu’une seule séance de travail avec le
groupe, soit la veille du match. Même s’il
était court physiquement, l’entraîneur fran-
çais l’a fait jouer jusqu’au coup de sifflet final,
alors qu’un joueur comme Mohamed Am-
roune, qui affichait une très belle forme, a
dû se contenter d’un petit quart d’heure de
jeu seulement.
Khenniche aussi
Vous attendiez-vous à être
tenus en échec par le CRB à
Bologhine ?
Sincèrement, non. On était dé-
cidés à battre les Belouizdadis
dans le but de les distancer, mais
malheureusement, la chance n'a
pas été de notre côté. En plus, je
pense que le but encaissé en
début de partie, a faussé tous nos
calculs. Après, on a essayé de tout
faire pour revenir au score puis
marquer un second but, mais en
vain.
Vous avez raté un but tout
fait en fin de rencontre, et des
supporters ont eu des mots
amers…
Tout d'abord, au départ de l'ac-
tion, je ne m'attendais pas à me
retrouver seul face au gardien,
après j'ai tenté de l’éviter pour
marquer, mais manque de pot…
Je me suis accroché avec des sup-
porters à la fin du match. Ils
m'ont même insulté… Mais,
après coup, je les comprends, ils
aiment le club et ils m'estiment
beaucoup. Ils veulent toujours
voir leur équipe gagner. Je profite
de cette occasion pour leur de-
mander pardon et leur promettre
de marquer d'autres buts à l'ave-
nir.
être dispensé de ce match et être
prêt pour la suite. Je ne veux pas
rater plus d'un match. D'ailleurs,
c'est pour cela que j'ai fait l'im-
passe sur la séance d'entraîne-
ment d'hier. En tout cas, j'attends
le verdict du staff médical. J'ai
discuté avec le staff technique, et
tout se décidera la veille du
match.
Et pour le match de Batna ?
Je pense que je ne serai pas pré-
sent à Batna. Je souffre d'une
blessure à la cuisse, et je préfère
Entretien réalisé par
Hamza R.
Alors que le score était d’un but partout,
et pour donner une nouvelle impulsion à
l’équipe, Michel n’a pas trouvé mieux que
d’incorporer à la 83’, soit dans le money
time, un terme employé par les basketteurs,
Faris Khenniche à la place de Salim Bou-
mechra. L’ex-joueur de Créteil, qui n’a pas
joué la moindre seconde depuis le début du
championnat, s’est retrouvé propulsé au-de-
vant de la scène dans un match aussi im-
portant. C’est à se demander si Khenniche
pouvait apporter, dans un tel contexte, un
plus à son équipe, alors qu’il y avait sur le
banc des joueurs compétitifs qui n’atten-
daient qu’un signe de leur coach pour mon-
trer de quoi ils sont capables.
Michel :
Les changements opérés
tardivement
Les Chnaoua ont reproché aussi les chan-
gements de Michel qui, selon eux,
ont été opérés un peu tardivement. Ce n’est
"Pour limiter le nombre
des étrangers, il faut un
travail de fond"
Alain Michel n'a pas voulu s’étaler sur la nouvelle
réglementation de la FAF, qui a limité le nombre des
étrangers. Néanmoins, à ce propos, il a déclaré : "Pour
limiter le nombre des étrangers, il faut un travail de
fond, des terrains et des stades. En plus, nous au Mou-
loudia, nous donnons la chance aux jeunes comme Bed-
bouda, Daoud, Amroune et Belkheir."
qu’à partir de la 76’ que Michel a commencé
à
incorporer ses joueurs remplaçants, alors
que son équipe était en difficulté dès l’en-
tame du second half.
T. Che
Il ne manquait que quatre membres pour atteindre le quorum
L’AGE reportée au 21 avril
Aïzel :
L’ AGE du Mouloudia, qui
devait avoir lieu hier à
l’hôtel Icosium de Bou-
zaréah, a été reportée,
«
On n’avait aucune intention de
la réglementation en vigueur.
levée et les deux représentants de la
DJSL ont notifié leur présence au
huissier de justice.
pour la simple raison que le quo-
rum n’a pas été atteint. Confor-
mément aux règlements qui
régissent les associations spor-
tives, une assemblée générale ex-
traordinaire ne pourra avoir lieu
sans la présence des deux tiers de
ses membres, et ce, contrairement
à une assemblée générale ordi-
naire qui peut se tenir seulement
avec 51% des membres. Ainsi, sur
les 44 membres de l’AG, il ne
manquait que quatre membres
pour atteindre le quorum fixé à 29
membres. Amrous, lui, a brillé par
son absence. Après l’ouverture de
la séance présidée par maître Ha-
mani Djillali, et le quorum n’étant
pas atteint, il a été décidé à l’una-
nimité des membres présents de
reporter l’AGE pour le 21 avril
prochain, et ce, conformément à
Les représentants de
la DJSL et le huissier
dejustice présents
destituer Amrous, ce sont ses «
conseillers » qui veulent sa tête »
«
L’AG est souveraine et nous n’avons eu à aucun moment l’inten-
Prévus à 10h, les travaux de l’AG
n’ont commencé qu’à 14h, car suite à
l’application des différentes formali-
tés et une fois les représentants de la
DJSL arrivés, les membres de l’AG
ont été conviés à un déjeuner.Ainsi
la séance a commencé à 14h en pré-
sence des deux représentants de la
DJSL, Kada et Merabti, ce dernier à
titre d’observateur, ainsi que d’un
huissier de justice. Le quorum n’a
pas été atteint, les représentants de
la DJSL ont expliqué la réglementa-
tion qui consiste à reporter les tra-
vaux de l’AGE d’une semaine ou
bien d’une quinzaine de jours, et il
est nécessaire de refaire les mêmes
démarches administratives. Une fois
la nouvelle date fixée, la séance a été
La séance s’est dé-
roulée dans de
bonnes conditions
Il est à souligner la très bonne
organisation à l’hôtel Icosium où
le personnel de l’établissement n’a
ménagé aucun effort. Les mem-
bres, pour leur part, ont veillé au
respect de la réglementation et à
sa stricte application. En somme,
l’AGE aura lieu mardi prochain au
même endroit à 10h. Cela est as-
similé à une victoire pour le Mou-
loudia du moment que la volonté
des membres de tenir l’AGE a été
respectée, au moment où certains
ont crié à qui voulait les entendre
qu’elle n’aura pas lieu.
tion de destituer Amrous, car on a déjà discuté et il m’a assuré d’as-
sister à l’AG. Je souhaite donc qu’il sera présent mardi prochain avec
nous, car ceux qui le conseillent veulent sa tête, et je pense que nous
avons démontré aujourd’hui notre sens de la responsabilité et que
nous sommes respectueux des règlements. »
Hamani Djillali :
«
Si Amrous ne viendra pas mardi
prochain, on élira un intérimaire »
«
Nous avons veillé à ce que cette assemblée générale se déroule dans de
bonnes conditions, il n’était en aucun cas prévu que les travaux de l’AG soient
dirigés contre une personne. Amrous devait même être présent avec nous au-
jourd’hui comme il l’a affirmé à la presse, mais je pense qu’il a changé d’avis
et il ne sait plus sur quel pied danser. Maintenant, s’il ne sera pas présent
mardi prochain à l’AG, nous prendrons les décisions adéquates, entre autres,
désigner un intérimaire. »
K.M.
K.M.
8
8

Le Buteur n° 831 Mercredi 15 avril 2009

Coup d’œil USMA

Pourquoi Hosni ne joue pas

L e remplacement de Benaoumeur par Hosni à la 79’, effectué avant-hier lors du match ASO-USMA (2-1), a failli renverser

la vapeur à 11 minutes de la fin, alors que les Rouge et Noir étaient menés par deux buts à zéro. L’incor-

poration de l’ex-Mouloudéen a net- tement fait bouger les choses sur le

couloir droit, d’où on a pu inquiéter

à plusieurs reprises les Chélifiens dans les dix dernières minutes de

jeu. L’USMA est parvenue d’ailleurs

à réduire la marque sur un déborde-

ment de Hosni et une passe lumi- neuse de ce dernier vers Hamidi qui avait inscrit l’unique but des Rouge et Noir. Dans les ultimes secondes de la rencontre, le même Hosni a tenté de trouver Ammour au point du penalty, une balle d’égalisation que le meneur de jeu usmiste n’a pu intercepter à temps ; il était un peu court sur l’action, de quelques cen- timètres. L’arbitre mettra fin à la par- tie tout de suite après, et l’USMA ne regrettera peut-être qu’une seule chose, celle de n’avoir pas fait rentrer Hosni plus tôt, ou de ne l’avoir pas aligné carrément d’entrée, comme ont reproché à Mouassa en fin de match les quelques supporters qui avaient fait le déplacement. Très en colère, les supporters en question ont même prié Mouassa de partir. Nonobstant le jugement et l’avis de ces fans, très déçus de la production de leur équipe devant une formation

de la production de leur équipe devant une formation qui se demandait comment elle al- lait

qui se demandait comment elle al- lait faire pour éviter une défaite cer- taine chez elle, l’on s’interroge en effet sur les raisons, pour le moins obscures, de la mise à l’écart de Hosni qui n’a pourtant jamais déçu à chaque fois qu’il a été aligné. Même lorsque Benaoumeur passe complè- tement à côté de son sujet, il est re- conduit pour le match d’après, comme si le staff technique n’avait aucune autre solution de rechange. Un exemple édifiant : face à l’USMH, Benaoumeur étant dans un jour sans, dépassé par les évène- ments. Tout le monde s’attendait à ce que Hosni le remplace pour le match d’après contre El Eulma. Sur-

prise, ce dernier était dans les tri- bunes, même pas remplaçant. Les raisons ? Mouassa parle d’un choix, au moment où dans l’entourage de l’équipe on laisse entendre que l’en- traîneur usmiste serait rancunié pour on ne sait quelle raison, car lo- giquement, sur le plan sportif et pour l’intérêt de d’équipe, Hosni de- vait avoir sa chance comme tous les autres joueurs. Mais apparemment, à l’USMA certains joueurs n’ont pas le droit de dire ce qu’ils pensent, même à «huis clos», au risque de le payer cher, pendant que d’autres parlent et obtiennent gain de cause, comme ce fut le cas lundi dernier face à l’ASO.

Mekkaoui étouffé

dans l’embryon

Un cas similaire à celui de Hosni suscite également des interroga- tions. C’est celui de Zineddine Mek- kaoui qui, il y a une année, était promu à un bel avenir et devait être le digne successeur de Haddou de- vant une pénurie de joueurs évo- luant à ce niveau. A la base c’est un attaquant, mais on a pu déceler en lui les qualités d’un joueur de cou- loir, capable de défendre et d’atta- quer en même temps. Certes, il n’a pas encore donné entière satisfac- tion, mais fallait-il le condamner et carrément le «tuer» pour autant ?

Fullone lui reprochait beaucoup de choses et ne le ménageait pas à la moindre erreur, que ce soit à l’en- traînement ou en match officiel ; mais il le faisait jouer tout en lui fai- sant comprendre qu’il est loin de pouvoir gagner une place de titu- laire. Une manière de le pousser à bosser et à se corriger avant de mé- riter sa confiance. Mouassa a une toute autre méthode. Il a jugé que Mekkaoui n’a pas sa place à l’USMA et il l’a complètement ignoré. Le joueur ne fait plus partie de ses plans et ne constitue même pas une solu- tion de rechange. N’ayant pas pu bé- néficier des services de Bensaci face à El Eulma, pour cause de blessure, c’est Khoulaled qui a été aligné à gauche. Lundi passé face à l’ASO, Bensaci était de retour mais n’avait pas eu le rendement escompté. Néanmoins, il ne sera pas remplacé, et même s’il devait sortir ce n’était pas Mekkaoui qui allait rentrer, car ce dernier n’était même pas convo- qué. Aujourd’hui, le latéral gauche de l’USMA a perdu tout espoir et n’a plus envie de jouer, ni de s’entraîner. Il a fini par baisser les bras. Contrai- rement à Hosni, il a donné des rai- sons à son entraîneur pour l’enfoncer davantage. L’USMA est en train de perdre un joueur sur lequel elle avait pourtant beaucoup investi, comme elle en train de perdre les Habbache, Sayah, Meklouche et autre Benaldjia.

B. M.

Et de huit pour Hamidi ! En réduisant la marque pour son équipe à six
Et de huit
pour Hamidi !
En réduisant la marque pour son équipe à six
minutes de la fin, lundi dernier face à l’ASO Chlef,
l’attaquant usmiste Cheikh Hamidi a inscrit à l’occasion
son huitième but depuis le début de la saison, son sixième
sous les couleurs rouge et noir. Le natif de
Saïda, qui avait fini la saison passée
parmi les meilleurs buteurs du cham-
Dziri et
Bourahli ne se
sont pas entraînés
Une séance de décrassage a été
programmée hier, au lendemain
du match face à l’ASO. Dziri et
Bourahli, non concernés par ce
décrassage, étaient absents.
Les deux joueurs conti-
nuent de se soi-
pionnat, semble retrouver à Sou-
stara toutes ses sensations, lui qui
a connu un début de saison diffi-
cile sous les couleurs de l’USM
Annaba. Pour rappel, Hamidi
n’est pas seul au classement
des buteurs de l’USMA,
puisqu’il partage la pre-
mière place avec Amar
Ammour, lui aussi bu-
teur à six reprises.
A.C.
gner.

Ouznadji risque gros

Recruté lors du dernier mercato hivernal pour renforcer le secteur offensif des Rouge et Noir, Nouri Ouznadji, qui avait, pour rap- pel, opté pour l’USMA quelques heures seu- lement avant la fermeture du marché des transferts, n’a en fin de compte joué que six matches sous les couleurs de sa nouvelle équipe. L’ancien joueur de la JSK, qui n’a ins- crit qu’un seul but depuis le début de la phase retour et ce fut contre le MCEE sur penalty, a écopé lundi dernier d’un autre car- ton rouge suite à un geste antisportif, le deuxième depuis qu’il a rejoint le club us- miste. Déjà sanctionné par les membres de la commission de discipline qui lui ont in- fligé une sanction de quatre matches après avoir agressé Loukili, le joueur a refait le même coup avant-hier face à ASO. L’ex-Hus- seindéen ne s’est pas empêché d’agresser (sans ballon) un autre joueur, Ali Hadji en l’occurrence, ce qui lui a value encore une

fois l’expulsion. Ouznadji, qui venait juste de purger, devra donc faire l’impasse sur les prochains rendez-vous de son équipe, ce qui veut dire qu’il ne pourra participer qu’à la dernière rencontre du championnat. En cas de sanction plus lourde, ce sera tout simple- ment la fin de saison pour lui, vu qu’il ne reste que cinq rencontres à disputer. Nouri qui avait une chance de relancer sa carrière, lui qui a eu du mal à trouver ses repères à la JSK, n’aurait donc brillé qu’avec ses expul- sions qui n’ont pas été du goût du staff tech- nique ni des dirigeants, encore moins des supporters. Au final, on constate que ce joueur a été un investissement raté.

Il risque l’exclusion

Réagissant de la sorte face à l’ASO Chlef, Ouznadji, qui a commis une grosse faute, sera non seulement sanctionné par la com-

mission de discipline, mais aussi par la direction du club. En effet, il se pour- rait que le président réagisse en lui infligeant une sanction financière A rappeler que le joueur a été déjà averti après son expulsion à Batna face à l’équipe locale. Ouznadji, qui était injoigna-

ble hier, ne s’est pas pré- senté comme à ses coéquipiers pour prendre part à la séance de dé- crassage qui a eu lieu hier matin. Il devra sans doute donner des expli- cations pour ce geste qui n’honore ni le joueur, ni son club.

Oudni

«Dorénavant, nous n’aurons plus le droit à l’erreur»

«Dorénavant, nous n’aurons plus le droit à l’erreur» Abdelkrim Oudni a dû attendre plus d’un mois

Abdelkrim Oudni a dû attendre plus d’un mois pour retrouver la compétition. Titularisé en l’absence de Khoualed et Benaldjia, le transfuge de Saïda n’a joué en fin de compte qu’une heure. Joint par nos soins, il a accepté de revenir sur le match de l’ASO.

Avec un peu du recul, quelle analyse faites- vous de votre dernier match ? Comme on s’y atten- dait, ce fut un match serré puisque nous avons af- fronté une équipe qui voulait à tout prix se ra- cheter auprès de ses sup- porters après son élimination en Ligue des champions africaine. En ce qui nous concerne, nous avons fait ce dépla- cement avec l’intention de revenir à la maison au moins avec un point. Nous avons bien entamé notre rencontre, mais cela n’a pas suffi puisque nous avons encaissé un but à froid qui nous a un peu déstabilisés. Nous avons

continué de produire du jeu, mais une fois de plus nous avons encaissé un second but qui nous a scié les jambes. Certes, on a réduit le score, mais ça n’a pas suffi. Encore un échec, com- ment expliquez-vous cela ? Que voulez-vous que je vous dise ? Franchement, on voulait gagner, mais une fois de plus on s’est fait avoir. Nous nous sommes donnés à fond, au final on est revenus bredouilles. C’est décevant quand même, car on vou- lait tellement renouer avec un résultat positif. Désormais, on devra at- tendre la prochaine ren-

contre pour faire mieux. Avec cette nouvelle dé- faite, je pense que nous n’avons plus le droit à l’er- reur. Vous avez renoué avec la compétition après plus d’un mois ; que pouvez-vous nous dire sur ce retour ? C’est clair, j’étais très content de rejouer après toute cette durée, mais ma joie n’a pas été totale car mon équipe s’est inclinée. Je me sentais vraiment bien, que ce soit sur le plan physique ou mental. J’avais vraiment envie d’ai- der mes coéquipiers, ap- porter un plus quoi. Je me suis vraiment donné à fond. J’espère seulement

que j’étais à la hauteur de la confiance placée en moi. Maintenant que vous avez eu votre chance, il est évident que vous allez garder ce statut… Evidemment. Je me suis toujours entraîné avec un grand sérieux. Je n’ai à aucun moment perdu l’es- poir de retrouver ma place. Maintenant que j’ai eu cette occasion, je vais continuer à cravacher dur pour être à la disposition de mon entraîneur. J’ai bien entamé ma saison et je souhaite la finir sur le même rythme. Je me sens en bonne forme, pourvu que ça dure. Revenons à votre

équipe. Ce passage à vide dure depuis quelque temps. Ne craignez-vous pas que cela vous pénalise dans votre course ? Non, rien n’est impossi- ble, on garde toujours nos chances de décrocher un billet qui nous permettra de participer à une com- pétition internationale. Des cinq matchs, il nous reste quatre à jouer à Alger. Nous allons en pro- fiter pour revenir en force. C’est seulement de cette manière qu’on peut faire oublier à nos supporters les déboires de cette sai- son.

Entretien réalisé par Adel Cheraki

Le Buteur n° 831 Mercredi 15 Avril 2009

9

Coup de starter JSMB

Le plus dur est à venir

Le marathon va se poursuivre pour les Béjaouis qui auront à disputer d’autres rencontres difficiles, à com- mencer par le match aller, à Béjaïa, contre le Stade Malien, une rencon- tre entrant dans le cadre de la Coupe de la CAF. Juste après, il y aura le match de mise à jour de la 25 e jour-

Béjaïa respire mieux

Une équipe remaniée

Le coach Jean-Yves Chay a aligné une équipe re- maniée contre l’ASK. Avec la non-titularisation de quatre joueurs et non des moindres, à savoir Bou- lemdaïs, Deghiche, Mehaïa et Messali, il a réussi son coup.

Reprise hier Le huis clos porte-bonheur L es Vert et Rouge avaient à Chay calme
Reprise hier
Le huis clos porte-bonheur
L es Vert et Rouge avaient à
Chay calme
cœur de se racheter des
ses détracteurs
deux défaites précédentes

née contre le NAHD. C'est dire com- bien s’annoncent difficiles les échéances qui attendent Jean-Yves Chay et sa bande appelés à faire preuve de beaucoup de vigilance et de concentration. Toujours est-il que dans le camp des Vert et Rouge, on estime que cette succession de matches importants ne semble pas les effrayer. A ce titre d’ailleurs, le technicien béjaoui entend mettre à contribution l’ensemble de son ef- fectif, puisqu’il affirme qu’en dépit des difficultés qu’il va rencontrer du- rant cette période, il reste toutefois confiant quant aux moyens de son équipe de relever le défi et tenter par

la même occasion d’enchaîner d’au-

tres bons résultats. «On est bien avertis et conscients de ce qu’on aura à faire durant les prochaines journées. Le plus important pour nous, c’est surtout d’essayer de garder cette bonne dynamique qui va nous per- mettre d’aborder les prochaines échéances avec un moral au beau fixe. Cela ne se réalisera que par la contribution de l’ensemble des joueurs, sur qui je compte. La richesse de notre effectif va être utile pour nous», a déclaré le technicien bé- jaoui qui nous semble désorienté par rapport à la programmation des prochaines rencontres.

Une défense vulnéra- ble contre l’ASK

Le compartiment défensif a été le maillon faible lors de la dernière

rencontre des Vert et Rouge face à l’ASK. Ce qui avait surpris plus d’un puisque mis à part Adel Messali, ce sont les mêmes éléments alignés face

à Yakaar que Chay a reconduits.

Face aux Sénégalais, la défense bé-

jaouie s’est montrée vulnérable. Il n’y

a qu’à voir la façon avec laquelle les

deux buts ont été encaissés pour comprendre que ce compartiment est mal en point. Ce qui semble diffi- cile à comprendre sachant que ces mêmes élément sont capables du meilleur comme du pire.

enregistrées face respective- ment au MCA et au MCEE.

Avant-hier face l’ASK, ils ont failli revenir avec les trois ponts de la victoire. Il faut avouer que leur mission n’était pas de tout repos face à une bête blessée qui avait perdu lors de la der- nière bataille livrée à domicile contre l’USMH. Les Béjaouis, il faut le dire, paraissent à présent plus conquérants et surtout plus en jambes, ce qui leur a permis de glaner un point pré- cieux qui leur permet de conserver leur troisième place au classement général. D’ailleurs, comme entendu et même appréhendé par le coach Jean-Yves Chay, le match était loin d’être une simple formalité pour ses joueurs qui ont dû at- tendre les dernières minutes pour égaliser. Face à un Bel- hani des grands jours, les atta- quants béjaouis ont éprouvé

beaucoup de difficultés. Le kee- per de l’ASK a réussi à retarder l’échéance plus d’une fois, face aux assauts répétés de N’djeng, Belkheïr et Boukessassa. Il faut aussi préciser que l’incorpora- tion de Boulemdais et Ghazi a donné plus de mordant à la

ligne d’attaque béjaouie. Ces derniers ont permis à l’enfant de Guelma, en l’occurrence Ghazi, de sauver les meubles en inscrivant un joli but de la tête, grâce auquel son équipe est re- venue à la maison avec un point très précieux. Désormais à Béjaïa, l’heure est

à la sérénité. D’ailleurs, on s’at- telle à bien préparer la pro- chaine rencontre de samedi prochain, soit la manche aller du deuxième tour de la Coupe de la CAF, face au Stade Malien

à Béjaïa. Un match qui s’an-

nonce très difficile pour les Vert et Rouge qui devront l’em- porter coûte que coûte s’ils veu- lent espérer aborder le match retour sous de bons auspices.

Le point du nul ramené par les coéquipiers de Boulemdais face à l’ASK a quelque peu fait bais- ser la tension chez les fans de la JSMB et les membres de la di- rection du club. Le coach bé- jaoui avait déclaré, à maintes reprises, que la JSMB surmon- tera son passage à vide et ra- mènera des points de l’extérieur. Le pari a été tenu avec ce point ramené du Khroub où il n’est

pas du tout évident de s’en sor-

tir indemnes. Toutefois, la JSMB devra confirmer pour calmer certains pseudo-supporters qui dou- taient d’elle. Certains d’entre eux avaient même réclamé le

départ de Chay. Le coach bé- jaoui, très sérieux dans son tra- vail, vient de répondre à ses détracteurs par la plus belle des manières.

S. A.

Après un mois d’absence Ghazi revient, joue et marque

Eloigné du onze puis de la liste des convoqués pour le match de Coupe de la CAF face à Ya-

kaar, Farid Ghazi, l’attaquant de la formation

béjaouie, n’a pas tardé à retrouver le groupe.

A son retour de blessure, l’enfant de Guelma

a eu l’agréable surprise de voir son nom

parmi les joueurs concernés par le match face

à l’ASK qu’il débutera sur le banc, avant de

remplacer Bellatrèche à la… 86’ de jeu, une

entrée qui sonnera le réveil de l’attaque bé- jaouie qui réussira à marquer le but égalisa- teur de son équipe grâce à Ghazi d’une jolie tête, permettant à ses camarades de revenir à

Béjaïa avec un point très précieux. Ce qui a

grandement plu au joueur qui a marqué des points, en attendant son vrai départ. Peut-

être à l’occasion du prochain match face au Stade Malien.

CABBA

le Stade Malien.

La reprise des entraînements pour Megatli et consorts a été programmée par le staff technique pour hier matin au stade de l’Unité Maghrébine. Le groupe paraissait très détendu, après le nul arraché lundi face à l’ASK. Ce qui leur permettra de prépa- rer le match de Coupe de la CAF dans de bonnes conditions face au Stade Malien.

C’est la deuxième fois que la JSMB joue à huis clos cette saison. La première fois, c’était face à l’USMH, lors de 20 e journée qui avait vu les camardes de De- ghiche s’imposer par 2-0. La deuxième fois, c’était avant-hier au Khroub où la JSMB a pu ramener le point du nul.

Les Maliens aujourd’hui à Béjaïa

C’est aujourd’hui à 4h du matin que la délégation malienne est arrivée à l’aéroport Houari-Boume- diène d’Alger. Les dirigeants béjaouis ont mis à leur disposition un bus pour faire le voyage jusqu’à Béjaïa où l’arrivée est prévue pour aujourd’hui.

Mise au vert à l’hôtel les Hamadites

La délégation malienne, qui se compose de 30 per- sonnes, va devoir rejoindre l’hôtel les Hamadites à son arrivée à Béjaïa, pour effectuer la mise au vert d’avant-match. Les Maliens y seront hébergés durant trois jours, avant leur retour prévu à Bamako di- manche prochain.

Les arbitres arriveront demain

Les arbitres égyptiens Abdel Fatah Issam, Abed Nabi Nasser et Sadik Aymen sont attendus demain à Bé- jaïa. Ils seront hébergés à l’hôtel Royal.

Mehaïa rechute

Après son retour à l’entraînement la semaine passée, le milieu de terrain béjaoui, Mehaïa, a rechuté. D’après le staff médical, le joueur sera absent au mi- nimum une semaine au cours de laquelle il subira des soins.

Zerdab rate la reprise

Zerdab n’a pas repris avec le groupe hier, car selon le staff médical, il souffrait de l’estomac. Toutefois, il reprendra bientôt le travail avec le groupe et sera normalement prêt pour le match de samedi contre

S. A.

Retour de Hachoud

Après avoir assisté aux obsèques de

sa grand-mère, Abderrahmane Ha-

choud devait rentrer hier en fin

d’après-midi à Bordj. On ne sait pas

si Iaïche comptera sur ses services

contre Saïda ou le mettra sur le banc, vu que le joueur a raté deux jours d’entraînement en plus de la fatigue du voyage en aller et retour

à El Attaf. Il est fort possible que le coach fasse appel à Guera, du coup,

ménagera son meilleur élément pour les échéances futures puisque les Bordjiens joueront lundi contre El Eulma, ensuite contre Sétif en demi-finales de la Coupe d’Algérie, jeudi.

Mansour reprend

Un autre joueur devait lui aussi re- prendre les entraînements. Il s’agit d’Abdelhak Mansour qui a été blessé involontairement au nez par Bitam. L’arrière-latéral gauche du CABBA avait bénéficié de 2 jours

de repos, rappelons-le. Lui aussi de- meure incertain, et dans ce contexte

il serait fort probable que Benlou-

hem, qui a gagné ses galons dans l’axe, occupe le flanc gauche de la défense.

Les industriels

à la rescousse

D evant la situation financière

alarmante, les présidents

Bouda et Aktouf se sont rappro- chés du premier responsable de

la ville pour les aider en cette fin

de saison, d’autant plus que l’équipe joue les premiers rôles

en championnat et est demi-fi- naliste de l’épreuve reine. Le wali

a immédiatement réagi en invi-

tant les principaux industriels de la ville à mettre la main à la

poche. De source autorisée, il compte réunir deux milliards de centimes et l’opération qui a été enclenchée prendra fin, vrai-

semblablement, aujourd’hui (mercredi) au cours d’une ré- ception au siège de la wilaya. Il faut signaler qu’Abdelhamid Kedid n’en est pas à sa première

initiative, puisque les industriels de la ville ont été déjà invités à aider le club auparavant.

La somme réunie servira à régu- lariser les joueurs qui attendent 18 millions (primes de matches) ainsi que la deuxième tranche de la prime de signature, sans par- ler de la prime qui va leur être octroyée en cas de qualification en finale de la Coupe d’Algérie qui sera assez importante, vu la nature du rendez-vous. A. Benbacha

Prochains matches

16

avril à Bordj : CABBA-MCS

20

avril à El Eulma : MCEE-CABBA

23

avril à Batna : ESS-CABBA (demi-finale Coupe d’Algérie)

27

avril à Bordj : CABBA- ASO (mise à jour du calendrier - 9 e journée)

30

avril à El Khroub : ASK-CABBA (match à huis clos)

A partir de cette date, c'est-à-dire le 30 avril, les joueurs observeront une relâche de 14 jours au moins puisqu’ils ne renoueront, probablement, avec la compétition que le 14 avril, sachant que la suite du calendrier n’est pas encore connue.

Ne touche pas à mon «chocolat »

Les récentes déclarations de l’administration kabyle inhérentes aux contacts avec Samir Bentayeb continuent à susciter les questions les plus vives au sein de la galerie qui veut que Bentayeb soit maintenu pour la saison prochaine. Pour Yahia Aktouf, qui entretient des liens d’amitié particuliers avec le joueur, on voit mal ce dernier répondre aux chants des sirènes. En fin de compte, Hannachi n’aurait fait que faire monter les enchères dès maintenant en faisant le marché si tôt. On se souvient que le président de la JSK a eu le courage de dénoncer cette même dé- marche émanant de certains de ses col- lègues, qui avaient enflammé le marché. A force de regarder les singes, on apprend for- cément la magouille.

La défense sera remaniée

Devant les probables défections de Hachoud et Mansour qui occupent habituellement les deux flancs de la défense, Iaïche alignera Benlouhem à gauche et Guera à droite, alors que dans l’axe à trois, on retrouvera Ali Houari, Loucif et Linarès.

10 Le Buteur n°831 Mercredi 15 avril 2009

Coup d’œil USMH

El Harrach continue son ascension
El Harrach continue
son ascension
2009 Coup d’œil USMH El Harrach continue son ascension epuis quelques semaines, le onze harrachi semble

epuis quelques semaines, le onze harrachi semble avoir retrouvé sa

verve et la grande forme qui le caractérisait tout au long de la phase aller. En témoigne cette victoire, encore une, par un score de 1 à 0 aux dépens du Mouloudia de Batna venu pourtant défendre crâne- ment ses chances pour s'as- surer définitivement le maintien en première divi- sion. C'est la troisième vic- toire consécutive pour les Jaune et Noir qui, même s’ils- voient leur avenir parmi l’élite assuré définitivement, vont devoir se battre pour une

D

place honorable et ou encore se mêler, pourquoi pas, à la course pour la quatrième place qui reste du domaine du possible.

Les supporters

au Chabab de Belouizdad où une éventuelle victoire met- tra l'USMH en pole position pour arracher une quatrième place qui sera fêtée on n’en doute comme il y a une année quand les Jaune et Noir étaient sur le point de réaliser l'accession.

La quatrième place à l'hori- zon

Les Harrachis attendent d'ailleurs avec impatience leur prochaine rencontre contre le CRB prévue ce jeudi pour être certains de leurs ca- pacités à se lancer dans la

course avec comme nouvelle perspective la quatrième place au classement général. En tout cas, cette rencontre face au Chabab de Belouiz- dad sera à coup sûr détermi- nante sur les intentions de l'USMH à atteindre cet ob- jectif. En fait, les données sont favorables à l'USMH avec un calendrier qui pré- voit un seul déplacement sur les six matches restants sans tenir compte de celui de Blida qui, pour les Harrachis, est assimilée à un derby de ban- lieue plutôt qu'un déplace- ment.

N. R.

exigent

confirmation

Cette ascension de l'équipe harrachie au classement n'a pas été sans provoquer un certain enthousiasme chez les supporters qui, désormais, exigent plus en matière de ré- sultats. D'ailleurs, nombreux parmi eux attendent une confirmation de la part de leur équipe dès ce jeudi face

Premier but pour Zenga Le jeune Amine Touahri, pour son équipe face au surnommé Zenga
Premier but pour Zenga
Le jeune Amine Touahri,
pour son équipe face au
surnommé Zenga
(19), auteur
du but victorieux
MSPB lundi dernier, n'oubliera pas de
match contre les Batnéens
où il a réussi non seulement
sitôt ce
son premier but avec l'équipe
mais première,
mais en
aussi
une victoire
à son équipe qui voit désor-
son maintien
première
donné division
assuré.

L’USMH avec ses juniors face au CRB

Le coach harrachi, Boualem Cha- ref, ne pourra pas compter sur les ser- vices de plusieurs joueurs qui seront absents ce jeudi face au Chabab de Belouizdad et ce, pour différentes rai- sons. En effet, ils sont au nombre de cinq les joueurs qui ne pourront pas participer à cette rencontre derby et parmi eux trois sont des titulaires à part entière : Hamza Guessoum, Dja- bou Djeghbala et Bourekba. Les trois premiers cités sont blessés, alors que le dernier est suspendu pour avoir écopé d'un match de suspension pour contestation de décision. Autrement dit, c’est avec une équipe très amoin- drie que l’USMH affrontera la forma- tion belouizdadie. Mais par rapport à ce que l’on a vu lors de la rencontre contre le MSPB, le coach Charef ne se fait pas trop de souci. Il compte beau- coup sur l'intégration de certains ju- niors parmi le onze type pour pallier ces nombreuses défections, notam- ment au milieu et en attaque. Des élé- ments comme Touahri et Okbi semblent être prêts pour prendre leur place au sein de l'équipe première. Cela suppose que Charef a déjà une certaine idée pour composer son équipe et combler le vide que laisse- ront les habituels titulaires. Okbi et Touahri ne seront sûrement pas les seuls, puisque il y aura probablement l'intégration de Ferhat qui devra, sans aucun doute, être aligné à la place de Bourekba au poste d'avant-centre.

Le règlement prévoit trois juniors seulement dans le onze type

En dépit de la présence de plu- sieurs juniors, l'entraîneur harra- chi ne pourra pas compter sur toute sa pléiade de jeunes. Les nouveaux amendements dans les règlements généraux de la FAF interdisent à une équipe de pré- senter plus de trois juniors sur le terrain pour une rencontre des se- niors. Cela dit, Charef devra ali- gner donc au maximum trois joueurs. Les autres seront sur le banc.

au maximum trois joueurs. Les autres seront sur le banc. l'oublié de la FAF L a

l'oublié de la FAF

L a parution hier dans les colonnes de notre journal de tous les joueurs ayant porté

les couleurs nationales post- indépendance a fait réagir un joueur qui est très connu à l'échelle nationale et interna- tionale pour avoir porté plus de cinquante fois le maillot de l'équipe nationale durant la décennie entre 1990 et 2000. Il s'agit du milieu de terrain Khaled Lounici qui nous a précisé avoir été l'un des joueurs à être restés le plus longtemps en équipe natio- nale. Conscient qu'il s'agit juste d'un oubli, Lounici a pris cela du bon côté en se décla- rant satisfait de cette initiative de la FAF à laquelle il adhère avec toute sa bonne volonté.

«Surpris

mais pas

déçu»

avec toute sa bonne volonté. «Surpris mais pas déçu» Mebarakou : «Désormais, chaque point de pris

Mebarakou : «Désormais, chaque point de pris est un bonus»

Tout d'abord, un mot sur ce succès de votre équipe face au MSPB ? C'est une belle victoire, malgré ce petit score de 1 à 0. Ces trois points sont im- portants, car ils nous met- tent à l'abri de la relégation. Désormais, on ne se sent plus menacés par un retour en Super D2. De ce fait, notre objectif est presque atteint. Cela nous permettra d'aborder la suite du par- cours plus décontractés.

Justement, votre équipe fait une remontée spec- taculaire au classement général. Cela ne vous tente-t-il pas de viser plus haut ? Comme je viens de vous le dire, notre objectif est

déjà atteint. Cela nous per- met d'aborder la suite du parcours avec l’idée de faire encore mieux. On comprend par là que vous allez vous jeter dans la course pour arra- cher une place parmi les quatre premiers… La quatrième place n'est pas notre objectif, mais nous devrons rester sur cette lancée pour terminer à une place honorable. Il reste encore six matches et donc beaucoup de choses peu- vent arriver. A vous entendre parler, on a l'impression que vous voulez éviter une pression supplémentaire quant à ce quatrième rang qui reste le souhait des Harrachis… Non, ce n'est pas qu'on

veut éviter de se mettre la pression. Pour nous, le plus important a été atteint. Maintenant, tout ce qui vient en plus est un bonus.

Revenons à cette victoire face au MSPB. Vous avez mis du temps à la réali- ser ? En effet, cela a été très dif- ficile aujourd’hui face à cette équipe batnéenne venue avec la ferme inten- tion d'arracher un point. Leur dispositif basé sur la défensive nous a considéra- blement gênés. Il nous a fallu ce contre vers la fin du match pour y arriver. Quand vous avez à faire à une équipe qui joue avec plusieurs éléments derrière, il n'est jamais facile de ga- gner. Dieu merci, nos ef-

forts n'ont pas été vains. Ce but de Touahri est une juste récompense.

Sur le plan personnel, vous avez réalisé une belle prestation au- jourd’hui et pourtant vous n'êtes qu'à votre deuxième titularisation depuis le début de sai- son… Ces propos m'encoura- gent beaucoup et me met- tent plus en confiance. Mais j'ai besoin de jouer plus souvent pour gagner en compétition.

Vous êtes arrivé à l'USMH l'été dernier, vous avez passé plus de sept mois sur le banc. Comment avez-vous vécu cette situation ?

Cela a été difficile, certes, mais je savais que tôt ou tard, j'allais avoir ma chance. J'ai été titularisé la première fois contre l'ASK et aujourd’hui, c'est ma deuxième. Je ressens une grande joie, non pas seule- ment pour ma prestation mais surtout pour ces deux victoires consécutives.

Vous vous considérez un peu comme porte-bon- heur de l'équipe, n'est-ce pas ? En fait, je pense plutôt à un coup du hasard. Peut- être aussi que la chance était avec nous ces derniers temps. J'espère que cela va durer longtemps pour nous. Entretien réalisé par Nacer Eddine Ratni

«En lisant le communiqué de la FAF, j'ai tout de suite cherché mon nom. Mais grande fut ma surprise quand j'ai vu qu'on l’a oublié. J'ai pris cela du bon côté, car je savais pertinemment que c'était juste un oubli, comme cela peut ar- river à tout le monde d'ou- blier. Par contre, j'étais un peu surpris par la publication de certains noms de joueurs que je n'ai jamais connus ni en- tendu parler. A moins qu'il s'agisse de très anciens joueurs que je n'ai pas eu l'occasion d'entendre parler. Concernant cette initiative de la FAF, je trouve sincèrement qu'elle est bonne. L'Association des an- ciens internationaux permet- tra une plus grande considération pour les anciens internationaux qui, désor- mais, pourront se considérer comme partie prenante de notre football national.»

Le Buteur n° 831 Mercredi 15 avril 2009

11
11

Coup d’œil Division 1

CRB

Statu quo pour le Chabab F inalement, la formation belouizdadie n’a pas pris sa revanche,
Statu quo pour le Chabab
F inalement, la formation belouizdadie n’a pas
pris sa revanche, lundi, contre le Mouloudia.
Mais les Rouge et Blanc ont aussi évité de per-
dre en aller et retour. Mieux, les camarades de Ma-
meri ont frôlé l’exploit. Ils auraient pu faire mieux
que le nul, puisqu’ils étaient les premiers à ouvrir
le score par l’intermédiaire de Fenier. Les poulains
de Henkouche n’ont pas réussi à préserver leur
avantage, se faisant rejoindre au score à la demi-
heure de jeu. Les deux équipes se sont quittées sur
un nul, qui n’arrange pas leurs affaires. A l’issue de
cette 26 e journée de championnat, le CRB demeure
toujours à la cinquième place avec 38 points. Les
Belouizdadis sont à un point de la JSMB (4 e ), deux
points du CABBA (3 e ), et trois points de la JSK (2 e ),
mais ces trois formations comptent toutes des
matches en retard. C’est dire que la mission des
hommes de Henkouche ne sera pas une sinécure
en cette fin de saison s’ils veulent atteindre leur ob-
jectif, à savoir terminer à une place qualificative à
une compétition internationale. Les Belouizdadis
doivent récolter le maximum de points dans les
quatre matches qui leur restent à disputer et atten-
dre les résultats des équipes qui les devancent. Les
camarades de Mameri doivent réagir dès ce jeudi
et renouer avec la victoire, en accueillant l’USMH
dans un deuxième derby d’affilée après celui du
MCA.
Pour garder leurs chances intactes de postuler à
une compétition internationale, les Belouizdadis
savent que la victoire est impérative devant le voi-
sin d’El Harrach, qui les avait battus lors de la phase
aller au stade de Rouiba. Mais d’un autre côté, les
Rouge et Blanc doivent se réjouir de la place qu’ils
occupent actuellement par rapport à la saison pas-
sée ou ils avaient attendu la dernière journée pour
assurer leur maintien.
N. B.

Aït Ouamar confirme

C’est Hamza Aït Ouamar qui a été finalement aligné d’entrée dans l’en- trejeu lors du derby de lundi, contre le MCA. Mohamed Henkouche a préféré renouveler sa confiance à Aït Ouamar et laisser Lahmar sur le banc, pour l’incorporer en seconde mi-temps à la place d’Alex.

Herida-Bendahmane dans l’axe

Lundi, l’entraîneur belouizdadi, Mohamed Henkouche, a reconduit

la

même défense qui avait affronté

le

MCS jeudi au stade du 20-Août.

Le jeune défenseur Mohamed Herida a été associé à Bendahmane dans l’axe de la défense, laissant Maziz sur le banc.

Gharbi titularisé

Non retenu pour la rencontre contre le MCS, Sabri Gharbi a été ti- tularisé avant-hier contre le MCA. Il

a été néanmoins remplacé à l’heure

de jeu par Bey. Brahim Boushaba,

lui, a été laissé sur le banc.

Fenier marque son troisième but Hocine Fenier a marqué l’unique but de son équipe lundi

Fenier marque son troisième but

Hocine Fenier a marqué l’unique but de son équipe lundi passé contre le MCA, permettant à son équipe d’empocher le point du nul. Il s’agit de la troi- sième réalisation de l’attaquant belouizdadi qui a déjà marqué à Béjaïa et Blida. L’on remarque que Fe- nier n’a pas encore marqué au stade du 20-Août. Peu utilisé lors de cette phase retour, l’ex-joueur de l’US- MAn semble gagner la confiance de son coach qui le

titularise pour la troisième fois d’affilée (USMB,

MCS et MCA).

Gharbi Alex titularisé dans un

Non retenu pour la rencontre contre le

jour sans

MCS, Sabri Gharbi a été titularisé avant-

Gharbi titularisé

L’Ivoirien du CRB, Somian Alex, était

hier contre le MCA. Il a été néanmoins

Non retenu pour la rencontre contre le

dans un jour sans lors du derby contre le

remplacé à l’heure de jeu par Bey. Brahim

MCS, Sabri Gharbi a été titularisé avant-

MCA, alors qu’il a habitué les supporters à

Boushaba, lui, a été laissé sur le banc.

mieux.

même

hier contre le MCA. Il a été néanmoins

Certains

lui

reprochent

d’avoir remplacé laissé à l’heure trop de de liberté jeu par à Boumechra, Bey. Brahim

Boushaba, qui a marqué lui, le a but été égalisateur laissé sur le du banc. MCA.

L’absence de Talis intrigue

Lors du derby contre le MCA, l’entraîneur adjoint belouizdadi, Mohamed Talis, a brillé par son ab- sence. Une absence qui n’est pas passée inaperçue et qui n’a pas tardé à sus- citer des interrogations.

ASK

GGHHAARRBBII

: «Maintenant il

faut renouer avec la victoire

contre El Harrach»

Quel commentaire faites-vous sur cette rencontre contre le MCA ? C’était un match très disputé entre deux équipes qui en voulaient. Fina- lement, on n’a pas pu se départager. Même si nous nous sommes déplacés avec la ferme intention de gagner, on est néanmoins satisfaits du nul. On aurait pu faire mieux, certes, d’autant plus qu’on était les premiers à ouvrir la marque, mais le fait d’éviter la dé- faite et ne pas permettre au Moulou- dia de nous doubler au classement, c’est déjà un résultat.

Vous êtes toujours à la cinquième place, pensez-vous pouvoir amélio- rer votre classement ? Nous avons tablé sur une victoire afin d’accroître nos chances de termi- ner parmi les quatre premiers du championnat, pour assurer une par- ticipation en compétition internatio- nale. Malheureusement ce n’est pas le cas. Mais nous sommes satisfaits tout de même de ce résultat nul. Pour le moment, rien n’est encore joué. Il reste encore des matches à disputer, nous savons que notre mission ne sera pas facile. Et si nous ne voulons pas hypothéquer nos chances de jouer une compétition internationale la saison prochaine nous devons em- pocher le maximum de points dans les matches restants. A commencer par celui contre l’équipe d’El Harrach.

Vous n’avez pas, en fin de compte, pu prendre votre revanche sur le MCA, quel est votre sentiment ? Comme je vous l’ai dit, on aurait aimé gagner surtout pour effacer cet affront de la phase aller, mais le fait d’éviter une deuxième défaite contre cette même équipe nous réjouit tout de même. Je pense qu’on n’a pas de re- grets à avoir d’autant plus que nous avons eu déjà notre revanche en éli- minant le MCA en coupe d’Algérie.

Une épreuve dans laquelle on est tou- jours en course.

Vous allez accueillir l’USMH, ce jeudi, comment voyez-vous cette confrontation ? C’est un autre derby pour nous. C’est donc un match important. Le nul ramené de Bologhine nous per- mettra d’aborder ce deuxième derby d’affilée avec plus d’aise. Les Harrachis nous ont battus lors de la phase aller, on aura à cœur de les battre chez nous et de renouer de ce fait avec la victoire puisqu’on reste sur deux nuls. Ce jeudi, je dirai que même si notre mis- sion ne sera pas facile puisqu’il s’agit d’un derby, la victoire est impérative.

Un autre match également im- portant vous attend juste après, à sa- voir les demi-finales de coupe d’Algérie contre l’USMAn, y pensez- vous déjà ? Nous n’en sommes pas encore là, nous avons d’abord un match à dis- puter en championnat. Mais sachez que pour ce match de coupe, une fois qualifiés pour ce tour, nous pensons déjà au prochain match. Nous sommes à un tour de la finale, donc, nous pensons à cette rencontre mal- gré nous. Ces matches de champion- nat nous serviront d’ailleurs de préparation pour cette rencontre.

En ce qui vous concerne, vous avez été titularisé à nouveau à l’occasion de ce match, un commentaire ? Effectivement, et je suis content que le coach m’appelle, surtout dans des matches pareils. J’espère avoir été à la hauteur de ses attentes. Le fait de ne pas jouer régulièrement peut in- fluer négativement sur mon rende- ment, mais je me tiens toujours prêt à jouer.

Entretien réalisé par N. B.

Henkouche satisfait du résultat

Mohamed Henkouche a été satisfait du nul réalisé par son équipe contre le MCA au stade de Bologhine. Dans un discours à ses joueurs, il a tenu à les féliciter pour les efforts fournis durant la rencontre tout en leur faisant quelques remarques. Le technicien belouizdadi a atteint son objectif, à sa- voir ne pas perdre en aller-retour contre le MCA, alors que lui, il n’a pas en- core concédé de défaite contre le Doyen cette saison, puisque c’est Boualem Laroum qui était sur le banc lors de la défaite du Chabab au stade du 20- Août dans la phase aller.

4 joueurs sous la menace

Pas moins de quatre joueurs belouizdadis sont menacés de suspension. Bendahmane, Aït Ouamar, Berradja et Boukedjane ont tous 2 cartons jaunes, et doivent jouer avec prudence lors du match de demain contre l’USMH s’ils ne veulent pas rater le match des demi-finales de coupe d’Algérie contre l’USMAn. Henkouche envisage même de les ménager en prévision du match de coupe.

Départ aujourd'hui

Naâmoune a repris hier

Djabir Naâmoune a repris hier le chemin des entraînements avec son équipe, après un repos de quelques jours dû à une blessure. L'atta- quant khroubi n'est pas sûr d'être du

Liadé et Benchergui absents face au RCK

Jean-Michel Liadé et Benchergui seront absents ce jeudi à l'occasion du match face au RCK au stade Benhaddad de Kouba. Outre Liadé, Benchergui a écopé d'un troisième avertis- sement face à la JSMB, syno- nyme de suspension pour le

Douadi de retour parmi le onze…

Belhani : «Les résultats de Blida et Saïda nous arrangent»

à Alger

La délégation khroubie se déplacera aujourd'hui à Alger par le vol de 16h, alors que le retour est prévu pour demain, juste après le match. Par ailleurs, l'entraî- neur Mustapha Biskri a programmé pour ce matin une ultime séance d'entraî-

Douadi Eulmi a effectué son retour à la compétition à l'oc- casion de cette rencontre contre la JSMB. Le milieu de ter- rain khroubi a fourni une belle prestation, avant de céder sa place dans le dernier quart d'heure. Le joueur a été titularisé surtout après l'accident survenu à Djabir Naâmoune.

… Belhadef sur le banc

«C'est vrai. On a perdu deux points précieux à domicile. Mais je pense que les résultats enregistrés par Blida et Saïda chez eux nous avantagent beau- coup. Comme si on avait gagné face à la JSMB. Pour nous, c'est

Abdelkader Belhadef a été laissé sur le banc de touche à l'occasion de ce match ASK- JSMB. L'entraîneur Mustapha

nement avant de rejoindre la capitale.

voyage à Alger pour affronter le RCK.

prochain

match,

face

à

Biskri a décidé de ne pas le faire jouer d'entrée, car lors du match face à l'USMH il n'a pas montré un visage satisfai- sant. Autrement dit, sa longue absence lui a joué un vilain tour.

un résultat positif.»

Kouba.

 

C. A.

12
12

Le Buteur n° 831 Mercredi 15 avril 2009

Coup d’œil International

FCFC BarceloneBarcelone WiqanWiqan AltAltététicicoo MMaadrdridid Les excuses Manchester s’intéresse à Valdès
FCFC BarceloneBarcelone
WiqanWiqan
AltAltététicicoo MMaadrdridid
Les excuses
Manchester s’intéresse
à Valdès
de Zaki
Colchoneros
Régulièrement en retard avec son club
de Wigan après ses retours de sélec-
tion, le turbulent attaquant
égyptien Amr Zaki a
enfin présenté ses ex-
cuses aux supporters
du club anglais. Il
était temps. « Je
suis à bout de
nerfs avec lui. Je
n'ai jamais tra-
vaillé avec
quelqu'un
d'aussi peu
passent
à
l’action
Les pour
Alex
Désireux
de
renforcer
défense,
l’Atlético
à le et de Madrid s’y moins Man-
déjà
en
prévision
du
mercato
estival.
Et
l’on
puisse
et dire
c’est
que
Colchoneros
ont
l’am-
En
effet,
The
Sun
que
ces
derniers
ont
déjà
préparé
une
première
10
M€
pour
défenseur
central
brésilien
de
Chelsea,
Titulaire
reprises
cette
saison,
l’ancien
membre
du
PSV
joue
plus
souvent
s’est
même
sa révèle imposé les
Ricardo
Car-
valho.
et Courtisé
par
le
Milan
AC,
FC
Séville
chester
City,
pas
sûr
qu’Alex
le veuille avoir offre face
quitter
une
à le d’ores bition. que s’active formation 18
comme
Chelsea
après
à réussi de Alex.
im-
profession-
poser.
Surtout
nel, avait
déclaré son
entraîneur, Steve Bruce, la
semaine dernière. C'est un
manque total de respect envers le club. Zaki a déjà été sanctionné plus
que la moyenne des gens en un an en Grande-Bretagne. » Le joueur a
inscrit 10 buts en 26 matches en Premier League cette saison.
pour
rejoindre
une
formation
comme
l’Atlé-
tico,
pour
le
moment
inca-
pable
de
lutter
pour
le
titre,
mais
toujours
en
course
pour
ChelseaChelsea
une
qualifica-
tion
en
Ligue
des
Cham-
Hiddink
ManchesterManchester UnitedUnited
partira
lundi, dans un communiqué publié
sur le site internet des Blues : « Guus
Hiddink est arrivé ici il y a deux mois
pour une intervention temporaire et
c'est grâce à la Fédération russe
qu'il a pu venir. Mais c'est pure-
ment temporaire. Il y a eu beau-
coup de spéculations autour du
fait qu'il puisse rester, spéciale-
ment au vu des bons résultats.
Mais ce ne sera pas le cas. »
Ces spéculations ont égale-
ment fait état d'un possible re-
tour de Jose Mourinho dans la
capitale anglaise. Une possibilité
qui n'en est pas une, toujours
selon Buck : « Je pense honnêtement
que cela n'arrivera pas. Jose était un
grand entraîneur et c'est un homme
bien mais sont temps à Chelsea est ré-
volu. » Parmi les autres noms sou-
vent cités dans la presse anglaise, on
retrouve celui de Carlo Ancelotti,
très incertain quant à son avenir au
Milan AC.
pions.
Contrat de 5 ans
pour Macheda
Après avoir pisté d’autres portiers ibériques tels
que Sergio Asenjo et Diego Lopez, Manchester
United aurait décidé de se focaliser sur celui qui
est le dernier rempart
de la meilleure équipe
européenne, mais ja-
mais convoqué en sé-
lection nationale.
Avec un Van Der
Sar plus que
vieillissant (38
ans), les Red
Devils ne se-
raient pas in-
sensibles au
Catalan.
Selon The
People les
Mancuniens
sont même
disposés à of-
frir 24,5 M€ pour
s’attacher ses ser-
vices dès le mercato es-
tival. Sous contrat avec
le Barça jusqu’en 2010,
Valdés n’a toujours pas
prolongé et nul doute
que si ses dirigeants re-
çoivent une telle offre,
ils n’hésiteront pas
longtemps. Entre le fait
de récupérer un beau chèque ou de conserver leur
joueur une saison de plus pour le laisser partir
gratuitement en 2010, le choix risque bien d’être
vite fait.
RealReal MadridMadrid
Pourtant soutenu par ses joueurs,
Guus Hiddink ne sera vraisembla-
blement pas maintenu dans ses fonc-
tions d'entraîneur de Chelsea. Le
technicien batave, arrivé lors du mer-
cato pour remettre à flot un navire en
perdition sous le commandement de
Luiz Felipe Scolari, retournera s'oc-
cuper à plein temps de la sélection
russe. C'est le président du club lon-
donien Bruce Buck qui l'a assuré ce
Casillas exige
du renfort
Propulsé sur le devant de la scène en
Premier League, avec deux buts décisifs
inscrits au cours de ses deux premières
apparitions sous le maillot de Manches-
ter United, face à Aston Villa et à Sun-
derland, Frederico Macheda pourrait
rapidement se voir offrir un contrat de
cinq ans chez les Red Devils. Son agent
Giovanni Bia, qui s'est exprimé sur Sky
Le
gardien du Real Madrid, Iker Casillas, n'a pas la langue
dans sa poche. L'international espagnol n'a pas hésité à affirmer,
lundi, que la Maison Blanche
avait un
effectif trop limité en
qualité pour réussir en Coupe
d'Europe.
"Il manque des grands
◗ Le Barça fait
peur à Drogba
joueurs au Real pour bien figu-
rer en Ligue des Champions. Il
faut dire qu'on a dû affronter de
TV Italia, a en effet indiqué ce lundi
que le club pourrait « lui proposer un
contrat de cinq ans, et je pense que c'est lo-
gique, car ça n'a ni queue ni tête de perdre
un joueur à 21 ans », avant de préciser qu'ils
n'avaient pas « parlé de montants ».
grandes équipes, peut-être
qu'on
ne pouvait pas faire
En cas de qualifications respectives face au
Bayern Munich et Liverpool, le FC Barcelone
et Chelsea pourraient se retrouver en
demi-finale de la Ligue des
Champions. Un rendez-vous
qu'appréhende Didier
Drogba, tant le Barça lui fait
peur. "Cette équipe du Barça me fait
peur, elle fait peur à tout le monde. Mais Chel-
sea a les qualités physiques et les individualités
pour perturber cette équipe", estime l'attaquant
ivoirien des Blues.
BrésilBrésil
beaucoup mieux. Mais le
Real Madrid ne peut pas
passer cinq ans sans dé-
passer les huitièmes",
a-t-il affirmé dans
une interview parue sur le site officiel de
la Fifa.
AllemagneAllemagne
InterInter MilanMilan
Prolongation d’un
nouvel ordre pour Figo
Lehmann énerve
vraiment
Wiese
Être Ballon d’Or n’offre pas
toujours un statut de luxe. Luis
Figo peut aujourd’hui le vérifier. So-
Edmundo se
met à l'amende
ciétaire de l’Inter Milan, l’ancien Barce-
lonais ne joue quasiment plus avec les
Nerazzurri, José Mourinho ne lui faisant
guère confiance. De fait, son avenir pour-
rait s’écrire loin de la Lombardie d’ici les
prochaines semaines. Sauf qu’à 36 ans,
l’ex-international portugais est proche de
sa fin de carrière mais il se pourrait bien
qu’il prolonge l’aventure
en tant que di-
rigeant. La presse italienne révèle que ce
dernier pourrait étudier une offre intériste
à ce niveau et intégrer le staff par la suite.
L'ancien footballeur Edmundo n'en finit plus de
défrayer la chronique. Le journal brésilien O Dia a af-
firmé qu'au cours des trois dernières années, le Brési-
lien a reçu 47 amendes et perdu 219 points sur son
permis de conduire, qui n'en compte que 20 ! Ed-
mundo n'a plus le droit de prendre le volant jusqu'en
2011. En plus de cela, il est en procès pour avoir été
au cœur d'un accident de la route ayant provoqué la
mort de trois personnes en 1995. En première ins-
tance, l'ancien joueur avait été condamné à quatre ans
et demi de prison ferme.
Le gardien de but international
du Werder Brême, Tim Wiese, n'a
pas franchement apprécié la der-
nière sortie médiatique de
Jens Lehmann, lequel re-
vendique à nouveau
une place en équipe
d'Allemagne. Leh-
mann «est complète-
ment sur-estimé et il a perdu le sens des
réalités», a déclaré Wiese au quotidien Bild.
«C'est dommage, il était plutôt sympa avant
qu'il ne rejoigne Stuttgart. Maintenant, il
n'arrête pas de provoquer et cela commence
à m'énerver», a regretté Wiese qui est l'un
des trois gardiens retenus par Joachim Löw
en sélection depuis que Lehmann a renoncé
à la Nationalmannschaft.

Le Buteur n° 831 Mercredi 15 avril 2009

13
13

Coup d’œil ENTRETIEN

De notre envoyé spécial à Barcelone : Mohamed Saâd

Julio Alberto

«Pour les Espagnols, Madjer est un joueur de classe mondiale»

Les anciens se souviennent sans doute de Julio Alberto, l’ancien arrière gauche du Barça et
Les anciens se
souviennent
sans
doute
de Julio
Alberto,
l’ancien
arrière
gauche du Barça et de
la sélection espagnole
et de ses déboulées
sur le
flanc gauche.
En
Espagne,
Julio Alberto
est
pourtant
pour
sa
lutte
contre
la
drogue,
a étant les
lui-même
un
drogué.
d’ailleurs
pour
cette
raison
qu’il
venir
en
Algérie
pour
sensibiliser
jeunes
Algériens
contre
méfaits
de
Julio
Alberto
également
la les d’autres C’est acharnée espère drogue. ancien connu
projets qu’il nous a
révélés lorsqu’il nous
reçu dans l’un des
bureaux
du Nou Camp.

Après une carrière bien remplie, que devient Julio Alberto ? Je m’occupe des centres de formation que le FC Barce- lone compte implanter à l’étranger. Mais avant que les responsables du Barça me tendent une perche, je suis passé par des moments très difficiles à cause de la drogue et c’est pour cette raison que je suis en train de lutter pour

suis sorti, d’autres se sont re- trouvés dans l’impasse. Est-il vrai que vous avez commencé à vous droguer avec Maradona au moment de l’arrivée de ce dernier à Barcelone ? Excusez-moi, mais je pré- fère ne pas parler de cette pé- riode de ma vie. Mais il vous arrive de jouer avec Maradona des rencontres

Mais il vous arrive de jouer avec Maradona des rencontres Je suis passé par des moments

Je suis passé par des moments très difficiles à cause de la drogue et c’est pour cette raison que je suis en train de lutter pour éviter aux jeunes du monde entier de tomber dans le même piège que moi, car si moi je m’en suis sorti, d’autres se sont retrouvés dans l’impasse.

centres de formation. Ma mis- sion à Barcelone c’est de créer des centres de formation du Barça un peu partout dans le monde et comme je sais que l’Algérie est un pays de foot- ball, j’espère que le projet prendra forme bientôt. Vous dites que l’Algérie est un pays de football. Connaissez-vous des joueurs algériens qui vous ont marqué ? Vous savez, notre généra- tion, celle de Butragueno, Mi- chel, Camacho, Victor et autres Carrasco ne connaît qu’un seul joueur algérien qui a marqué son époque qui est également la nôtre : c’est Rabah Madjer. Pour moi, il reste l’un des meilleurs foot-

balleurs de notre génération qui a marqué l’histoire du football algérien et de son club le FC Porto. Quel souvenir gardez-vous de la rencontre Algérie – Espagne lors du Mondial- 86 ? A vrai dire, je n’avais pas participé à ce match, mais je me rappelle qu’on craignait beaucoup l’équipe algérienne qui, juste avant de nous af- fronter, avait tenu la dragée haute au Brésil. Mais sur le terrain, on a été surpris par la prestation moyenne des Algé- riens, même s’il faut avouer que l’Espagne avait une grande équipe capable de ga- gner le trophée.

Entretien réalisé par M. S.

ravages dans la so- ciété. Comptez-vous venir en Algérie pour les mêmes objectifs ? Avec plaisir, mais tout dé- pendra de mon calendrier. Il n’y a pas longtemps, je suis allé au Maroc pour la même mis- sion et tout s’est très bien passé. Je crois avoir un mes- sage à transmettre aux jeunes et je le ferai tant que ma santé et mon emploi du temps me le permettent. Avec votre jour- nal, on peut faire beaucoup de choses ensemble. Toutefois, je ne compte pas aller en Algérie juste pour lutter contre la drogue, j’ai également un pro- jet sportif là-bas pour le Barça. Pourrions-nous connaître lequel ? Il s’agit tout simplement des

pour lutter contre la drogue ? Effective- ment, car nous sommes tous les deux passés
pour lutter
contre la
drogue ?
Effective-
ment, car nous
sommes tous
les deux passés
par là et nous
savons com-
bien la drogue
peut faire des
Vous savez, notre génération, celle de
Butragueno, Michel, Camacho, Victor et
autres Carrasco, ne connaît qu’un seul
éviter aux jeunes du
monde entier de tomber
dans le même piège que
moi, car si moi je m’en
a
joueur algérien qui a marqué son
époque qui est également la nôtre :
c’est Rabah Madjer.

PUB

si moi je m’en a joueur algérien qui a marqué son époque qui est également la

14

Le Buteur n° 831 Mercredi 15 avril 2009

Coup raté USMB

En se faisant accrocher par l’ESS à Tchaker

L’USMB a brûlé un de ses jokers

E n concédant le nul à do- micile, lundi passé, les Blidéens ont réalisé une très mauvaise opération. D’abord, ils n’ont pas

réussi à prendre deux des douze points qui étaient mis en jeu, chez eux. Ils ne pourront désormais pré- tendre engranger, dans le meilleur des cas, que neufs points lors de la réception du RCK, de l’USMH et de l’ASO. Ces, trois équipes se bat- tront avec l’énergie du désespoir et cela pour diverses raisons. Un peu comme l’ont fait les poulains de Aït Djoudi, lundi passé. Avec un total de vingt-cinq points, le grand club de Blida est plus que jamais menacé de purga- toire. Un autre faux pas à domicile signifierait tout simplement que les chances de maintien seraient presque inexistantes, car on voit mal une équipe qui trébuche deux fois de suite chez elle devenir im- battable hors de ses bases. Jeudi passé, il y avait pour Zmit, Herbache et consorts une belle oc-

casion de récolter des points pré- cieux et par la même occasion dis- tancer les équipes du bas du tableau. Une occasion lamentable- ment gâchée, car les joueurs de Blida ne sont pas, comme l’aurait voulu leur entraîneur, « allés au charbon ». C’est tout le contraire que les pré- sents à Tchaker ont vu ; des joueurs qui semblaient assurer le service minimum, à la limite de l’indiffé- rence à ce qui pouvait arriver à leur club. L’USMB a bel et bien brûlé un de ses jokers, et il ne lui en reste pas beaucoup entre les mains, gare à la dégringolade, donc !

Une gentillesse

«désolante»

Le laxisme dont ont fait preuve les joueurs de l’USMB était d’autant plus visible qu’il y avait dans le camp adverse (celui de l’ESS) onze joueurs qui se jetaient sur tous les ballons. Le contraste était saisissant,

Senouci a purgé Le défenseur blidéen, Senouci, n’a pas été aligné lundi passé face à
Senouci a purgé
Le défenseur blidéen, Senouci, n’a pas été aligné lundi passé face à
l’ESS. Il a, en effet purgé sa suspension d’un match. Au vu de la presta-
tion de son remplaçant Saadi au
poste de latéral droit, il n’est pas certain

et alors qu’il fallait presser l’adver- saire, les joueurs de Blida usaient et abusaient des passes en retrait, à la recherche du geste technique par- fait alors que le chrono. En football, il faut parfois savoir forcer le destin, bousculer les choses …et l’adversaire. Rien de tout cela chez les joueurs de Blida qui sont d’une « gentillesse » désolante. Sous toutes les latitudes, les ren- contres de fin de championnat se jouent, pratiquement, comme une guerre des tranchées et les équipes qui ne font pas preuve de combativité et d’esprit de sacrifice dans les matches qu’elles ont à jouer n’ont aucune chance de s’en sortir. La jeunesse des joueurs n’explique pas, et surtout n’ex- cuse pas, leur manque de combati- vité. Pour espérer s’en sortir il faut impérativement donner de sa per- sonne, et cela aussi se travaille à l’entraînement.

Slimane B.

que l’ex-Saïdi retrouve sa place dans l’équipe. Ezeichel incertain face à la JSK L’attaquant N’Douassel
que l’ex-Saïdi retrouve sa place dans l’équipe.
Ezeichel incertain face à
la JSK
L’attaquant N’Douassel Ezeichel a dû céder sa place, lundi face à l’ESS
à Benmeghith, alors qu’on jouait la 69ème minute de la rencontre qui
Il s’est plaint de fortes douleurs à la
opposait son équipe à
celle de l’ESS.
cuisse, ce qui l’a empêché de prendre part à la séance de décrassage de
mardi.

à jouer de cette façon et que nous faisons des

cadeaux à l’adversaire, nous nous dirigerons

tout droit vers la D2 . Je persiste et je signe, plu- sieurs joueurs qui font partie de l’effectif et par la force des choses sont dans l’équipe qui est sur le terrain, sont loin d’avoir le niveau de la D. Pour ce qui est d’autre chose, si réellement je pensais que l’USMB n’avait pas sa place en D1, croyez-vous que j’aurai accepté d’entraîner l’équipe et de relever un défi difficile. Par ail- leurs, à ce que je sache il y a encore des matches

à jouer. Ce nul va-t-il laisser des séquelles sur le plan moral de vos joueurs ? Bien sûr que c’est un résultat difficile à digé- rer, mais ils doivent faire preuve de profession- nalisme. Ils ont à jouer un match ce jeudi et ce n’est pas celui qui est terminé qui est important, mais celui qui vient. Le président et moi-même, nous sommes entretenus avec eux et tout est rentré dans l’ordre. Il n’y a pas de quoi s’affoler. Les joueurs ont une mission à accomplir et ils seront à la hauteur. Cela veut-il dire que vous êtes en mesure de réaliser une belle performance à Tizi Ouzou ? Pourquoi pas ? Nous nous déplacerons pour jouer nos chances à fond et il en sera de même pour tous les autres matches. Il y a un travail à faire avant cela sur le plan psychologique, en plus de la préparation technico-tactique, et nous le ferons. Nul ne peut connaître à l’avance l’issue d’un match de football. Comprenez-vous la réaction, disons hos- tile, des supporters ? J’ai beaucoup de respect pour les supporters de l’USMB, car ils sont fidèles à leur équipe. Leur réaction a des raisons d’être même si je considère que certains propos sont inadmissi- bles. Il est normal qu’ils soient inquiets et c’est

à nous, membres du staff, joueurs et dirigeants,

de faire en sorte qu’ils croient en leur équipe. Ils ont eux aussi des devoirs, en particulier

celui d’être derrière l’équipe quand celle-ci est en difficulté. C’est ensemble que nous réussi- rons et pas autrement. Propos recueillis par Slimane Baghdali

Le mea culpa d’un entraîneur ! «Savez vous ce qu’il vient de dire à la
Le mea
culpa d’un
entraîneur !
«Savez vous ce qu’il vient de dire à la
radio, notre entraîneur ?…Il vient de
déclarer que plusieurs joueurs de
l’USMB n’ont pas le niveau de la D1», a
lancé un supporter blidéen à ses amis,
après la fin du match USMB-ESS. Ceci
fera l’effet d’une bombe, et plusieurs
supporters (usant de connaissances)
arriveront à se faufiler jusqu’à l’entrée
des vestiaires. Le coach Blidéen sera
interpellé et on lui demandera des
explications sur cet aveu d’échec.
«Effectivement, plusieurs joueurs
sont limités techniquement et ils sont
loin d’avoir le niveau de j’ai dit que si
nous continuons à jouer de cette
manière et que nous offrons des
cadeaux à l’adversaire, nous nous
dirigeons tout droit vers la D 2. Je
n’ai jamais dit que l’USMB n’avait
pas sa place parmi l’élite»,
rétorquera Khezzar à ce groupe de
supporters, visiblement pas du tout
convaincus.
Lors des commentaires à chaud
qu’il nous a fait à la fin du match,
l’entraîneur de l’USMB avait bel et
bien exprimé ce qui peut
s’apparenter à un mea culpa. Il a
pris sur lui le semi échec, lourd de
conséquences, que venait de subir
son équipe, sans toutefois omettre
de préciser que la situation était
loin d’être désespérée.
«Si je pensais réellement que les
chances de maintien étaient nulles,
est-ce que je resterais à la tête de
l’équipe ? Demander aux joueurs
quel genre de discours je leur ai tenu
à la fin du match. Oublier au plus
vite et repartir de plus belle, voilà ce
que je vais mettre dans les têtes de
mes joueurs, et faire en sorte pour
qu’ils soient dans les meilleures
conditions psychologiques pour la
suite du championnat.»
Slimane B.

KKhheezzzzaarr

«L’USMB n’est pas encore en D2»

manqué d’adresse ou de réalisme. Quand on commet ce genre d’erreurs, il ne faut pas beau- coup espérer de la suite du match. En voulez-vous aux joueurs qui ont raté toutes ces occasions ? Mon rôle d’entraîneur n’est pas d’en vouloir à tel ou tel joueur. J’ai à faire un constat de ce qui n’a pas fonctionné, de déceler les failles de l’équipe et de corriger ce qui peut l’être. Il y a dans l’équipe des joueurs qui ont une grande ex- périence et je laisse chacun avec sa conscience. D’un autre côté, en football comme en toute chose, l’erreur existe et elle est humaine. Les joueurs qui ont commis des erreurs, et cela je peux vous le certifier, sont très abattus. On vous reproche certains choix, comme les remplacements de Boumsong et d’Ezéchiel ; quel est votre avis à ce sujet ? Ezeichel était très fatigué et légèrement blessé, c’est lui-même qui a demandé à sortir. Je ne vais quand même pas prendre le risque de le perdre pour la suite du championnat en le gar- dant sur le terrain… De toutes les façons, ce joueur a été remplacé par un autre, et la raison du nul est à chercher ailleurs. Pour ce qui est des autres changements, j’ai incorporé des joueurs à vocation offensive alors que le score était de parité, dans l’espoir de mar- quer un but. Cela n’est pas arrivé et nous n’y pouvons rien. Qu’est-ce qui vous a réellement manqué, jeudi passé, pour faire la différence ? Pour vous répondre franchement, de la vo- lonté. Celle-ci était très grande chez nos adver- saires. Mes joueurs n’ont pas assez, comme on dit, mordu dans le ballon. Il leur fallait être présents dans les duels et se faire respecter et ils n’ont pas réussi en cela. Nous n’avons peut être pas fait les efforts et les sacrifices nécessaires pour gagner ce match.

Est-ce pour ces raisons que vous avez dit

que certains joueurs de l’USMB n’avaient pas le niveau de la D1 ? Vous me donnez là l’occasion d’apporter cer- taines précisions. J’ai dit que si nous continuons

Khezzar a, force est de le reconnaître, le mérite de répondre à toutes les questions qu’on lui pose, sans chercher d’échappatoires. Dans le long entretien qu’il nous a accordé, il donne les raisons qui ont fait que son équipe ait concède un nul, lourd de conséquences, à domicile. Il se veut par ailleurs optimiste, et croit fermement aux chances qu’a son équipe de se maintenir parmi l’élite.

à
à

Avec du recul, à quoi attribuez-vous ce semi échec concédé à domi- cile, face à l’ESS? C’est simple, nous avons commis des fautes impar- donnables, et ce nul nous l’avons offert à l’ESS. Quand on contrôle parfai- tement la partie, il faut concrétiser en mettant le

ballon au fond des filets ; cela n’a pas du tout été le cas. Nous nous sommes créés en première mi- temps une bonne demie douzaine d’occasions nettes de scorer, et

chaque

fois mes

joueurs

ont

Le Buteur n° 831 Mercredi 15 avril 2009

15
15

Coup d’œil Division 1

NAHD

Le Nasria a gagné un avant-centre Alleg épate le public

L e NA Hussein Dey a encore une fois perdu deux points à domicile. Les camarades de

Gana ont été tenus en échec par l’USM Annaba. C’est le troisième match nul à domicile consécutif. L’équipe est sérieusement en panne, mais elle a laissé cette fois une bonne impression, contrairement aux matches précédents. Les joueurs étaient plus motivés sur le terrain, notamment en deuxième période après l’ouverture du score par les visiteurs. L’entraîneur Ben- zekri était plutôt satisfait sur ce plan. « Cette fois l’équipe a bien joué, les joueurs étaient plutôt mo- tivés. Ils ont fait de leur mieux. Je remercie aussi le public qui nous a soutenu. Il y a une minorité qui est tombée dans la manipulation après l’ouverture du score par l’USMAn. Heureusement qu’on a vite égalisé. Je leur demande de nous soutenir dans ces moments difficiles car, nous avons une équipe jeune qui est en phase de construction », affirme- t-il. A propos de la jeunesse de l’équipe, Benzekri a lancé un autre

jeune joueur, Abdenour Siouane en l’occurrence, que le public vient de le découvrir puisque lors de sa pre- mière apparition face au RCK, le match s’était joué à huis clos.

Il a le sens des buts Siouane est un joueur qui a véri- tablement le sens des buts. Malgré le peu de temps qui lui a été imparti par l’entraîneur en chef (une ving- taine de minutes) Siouane a réussi à se créer trois occasions nettes de scorer. Il a été un véritable poison pour la défense annabie, constituée pourtant de joueurs chevronnés comme Bouacida et Maïza. Siouane, un enfant de Oued Ou- chayeh (un des fiefs du Nasria) né en 1989, a une marge de progres- sion époustouflante. Il a fait ses classes à l’équipe de Bach Djarah avant d’opter pour son club préféré, le NAHD, en juniors. Cette saison il a inscrit 8 buts dans sa catégorie en championnat. La direction et le staff technique lui ont fait signer un contrat de cinq ans pour bénéficier de ses services dans le futur.

de cinq ans pour bénéficier de ses services dans le futur. Siouane doit toutefois garder les

Siouane doit toutefois garder les pieds sur terre et se concentrer sur le travail.

S. H.

Le milieu de terrain Fouad Alleg qui a hérité du poste d’arrière gauche

face à l’USMAn en remplacement de Abbas (suspendu), a fourni une belle

prestation au point où il a épaté les supporters du club. Alleg, malgré le manque de compétition, était très présent sur le flanc gauche en distil- lant plusieurs balles judicieuses à ses coéquipiers. Impassible devant l’ad- versaire, il participait souvent à la construction du jeu. L’entraîneur adjoint, Hadj Ali Boudhar, était très satisfait de son rendement et il n’a pas maqué de le souligner : « Nous avons assisté à un match plaisant, les joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Alleg, en premier, malgré le manque de compétition, a eu un bon rendement. » Le coach Benzekri va sans doute le reconduire lors du prochain match de mise à jour du ca- lendrier, face à la JSM Béjaïa. Avec le retour de Abbas, il pourrait l’utili- ser dans son poste de prédilection au milieu de terrain, surtout que l’équipe a besoin d’un constructeur de jeu. S. H.

CAMARA : «Je suis plutôt déçu par le résultat»

Vous avez inscrit votre cin- quième but, vous devez être satis- fait de retrouver le chemin des filets… C’est vrai que c’est toujours bien de marquer, surtout que mon but nous a permis d’éviter une défaite. Mais dans l’ensemble, je suis déçu par le résultat final. J’aurais sou- haité gagner le match même si quelqu’un d’autre marque.

fois. On a juste manqué de réussite.

Comment voyez-vous la situa- tion de l’équipe après ce nul ? On est déçus bien sûr, mais notre situation n’est pas catastrophique car les autres équipes aussi ont fait des faux pas. On avance à petit pas. On doit toutefois réagir dans les prochaines journées pour amélio- rer notre classement.

Hadiouche reprend samedi

L’attaquant Abdenour Hadiouche, qui poursuit les soins après une blessures contractée face à l’USMB, reprendra les en- traînements samedi annonce une source proche du club. Hadiouche pourrait être opérationnel d’ici le prochain match. Son coéquipier, Mohamed Hafid, devra observer trois semaines de repos avant d’entamer la rééducation et les entraîne- ments avec le groupe, ajoute notre source.

L’équipe avec un nouveau maillot Le NAHD s’est présenté face à l’USM Annaba avec un
L’équipe avec un
nouveau maillot
Le
NAHD
s’est
présenté
face
à l’USM Annaba avec un
nouveau maillot
label de l’opérateur
flanqué du
de la télé-
phonie mobile
« Mobilis »
sponsor
majeur de
l’équipe
cette saison.
Mobilis » sponsor majeur de l’équipe cette saison. Reprise demain Après le match de lundi, l’en-
Reprise demain Après le match de lundi, l’en- traîneur Benzekri accordé aux joueurs deux jours
Reprise demain
Après
le match
de
lundi,
l’en-
traîneur
Benzekri
accordé
aux
joueurs
deux
jours
a de
repos,
car
l’équipe
n’est
ses concernée
par
le
prochain
à match pas
contre
l’ES
Sétif
ce à jeudi.
Benzekri
a donné
rendez-vous
poulains
pour
jeudi,
Bouchaoui.

Mais ce but va sans doute vous rendre la confiance devant les bois, surtout que vous n’avez plus marqué depuis Blida (excepté le penalty face à El Eulma)… Je n’ai jamais douté de mes capa- cités, mais je pense que le problème de l’inefficacité de l’attaque est gé- néral. C’est tout le compartiment offensif qui est en panne. Je pense toutefois qu’on a mieux joué cette

Justement, comment voyez- vous la suite du parcours ? Nous devons travailler davantage pour améliorer notre efficacité de- vant les bois. Avec la promotion de nouveaux joueurs, on aura plus de solutions en attaque. Nous deman- dons aux supporters de nous sou- tenir dans ces moments difficiles. Propos recueillis par Slimane H.

RCK

 

Cette équipe n’a pas le niveau de la D1

 

Les sponsor

placards Hyundai

publicitaires

du

ont

C ette énième sortie ratée à domicile contre le MCEE a mis à nu toute une gestion

approximative prônée depuis l’in-

Certains joueurs ne devaient pas prendre part à ce match à cause de son enjeu. C’était le match des che- vronnés et certains jeunes ne de- vraient pas êtres incorporés. Si le

collective et que chaque membre du club doit assumer. Tout simple- ment, cette équipe du RCK (du haut en bas) version 2008-2009 n’a pas le niveau de la D1.

Raed demeure fidèle à sa réputation et reste ainsi un réservoir indénia- ble et une véritable école de forma- tion. Malgré tout ce qu’a vécu le club depuis la saison passée, les Koubéens sont fiers de leur pur pro- duit, à savoir cette classe biberon. En effet, pas moins de trois élé- ments issus des juniors ont fait leurs preuves cette saison. Khellaf, Be- nyahia et Madi sont incontestable- ment la nouvelle vague koubéenne et demeurent l’avenir du RCK. Ajoutez à ce trio, les Benzama, Chaâboub et autres Chemseddine qui frappent à l’équipe fanion et qui méritent d’être bien encadrés. Ainsi, il faut retenir la leçon et penser à la saison prochaine car tout l’avenir du RCK est devant… Youcef Mimoune

disparu à Benhaddad

Rebrab furieux

tersaison. Le revers de lundi dernier

L’ex-président du RCK, Omar Re-

a

poussé le public à avoir une réac-

staff technique n’avait pas le choix on comprendrait ces positions, mais ce n’est pas le cas. On est en droit de se poser la question. L’ab- sence ou la mise à l’écart injuste de Boulakbache et Hnider n’a pas été faite pour arranger les choses. Leur présence aurait été un plus pour le Raed. Sur le plan du jeu, il a subi tout le poids de la rencontre et n’a pas été dangereux devant. En plus, les changements opérés par le staff technique koubéen n’ont rien ap- porté à l’équipe. Au contraire, ils sont remis en cause. Le remplace- ment des deux attaquants Amrane et Madi par deux milieux défensifs alors que le RCK était mené au score 2-1 demeure incompréhensif. Le staff technique aurait pu oser en

 

brab,

était

dans

tous

états

ses

tion négative et n’a pas empêché certains à verser leurs critiques à la fin de la rencontre et remettre en cause la valeur du groupe ainsi que les staffs technique et dirigeant. D’ailleurs, les joueurs ont quitté Benhaddad sous escorte. Alors que les supporters espéraient garder ce brin d’espoir, la défaite contre El Eulma a brisé le rêve des milliers de Koubéens. Pour revenir à la ren- contre en elle-même, on peut d’ores et déjà dire que le RCK a mis un pied et demi en Super D2. Les atta- quants koubéens se sont procurés plusieurs occasions de but mais ils manquaient, comme de coutume, d’efficacité. S’il y a un premier

constat à faire, c’est que le problème

On regrette Mihoubi

Le RCK n’a jamais connu autant d’entraîneurs comme cela été le cas cette saison. Pas moins de six tech- niciens se sont succédé à la barre technique des Vert et Blanc depuis août dernier, avec une moyenne d’un entraîneur chaque 40 jours. Parmi tous ceux qui sont passés à Kouba, un seul coach a fait ses preuves. D’ailleurs, c’était l’homme providentiel qui était en mesure de mener l’équipe au bon port. Il s’agit de Mohamed Mihoubi. Ce dernier a réussi à métamorphoser le groupe et instaurer la hargne de gagner chez les joueurs. Même lorsque le Raed perdait, cela se faisait avec les honneurs. Sur le plan comptable, Mihoubi a récolté huit points et son travail commençait à donner ses fruits avant qu’il décide de quitter le navire. Sa relation avec le groupe était extraordinaire et les joueurs regrettent son départ, à l’image de tous les Koubéens qui se sont ren- dus à l’évidence que Mihoubi était le technicien qu’il fallait pour leur jeune équipe, mais…

Il faut penser à l’avenir

Il est certes que le RCK est à 90%

lorsqu’il a appris que les placards pu-

blicitaires qui représentent

le spon-

sor majeur du club ont disparu du stade Benhaddad. En effet, la direc-

tion du club

avait pris la décision de

« renverser » à terre les panneaux qui

entouraient le stade. Un comporte-

ment qui a irrité l’ex-boss des

Vert et

Blanc. Pour lui, cette procédure

est

une violation flagrante de la conven-

tion du sponsoring

signée entre le

RCK et Hyundai.

Lors de la dernière

assemblée générale, Rebrab

avait dé-

claré que son entreprise

s’est engagée

comme un sponsor majeur durant

cinq ans pour

un montant de 12 mil-

liards. Cela a été mentionné lors

Reprise morose

du

pose sur le plan offensif et défen-

sif dans la mesure où l’ensemble des joueurs n’a pas eu le rendement es-

compté. Les Koubéens sont

convaincus que l’équipe du RCK a réalisé lundi une prestation médio- cre et était inférieure à son adver- saire du jour. Le schéma tactique prôné par le staff technique du Raed

aidé les joueurs du MCEE à do-

a

se

miner les débats et surtout oser en attaque. En jetant un coup d’œil sur

feuille du match et la composante

de l’équipe koubéenne, on peut dire

la

prônant carrément l’offensif à ou- trance dans la mesure où il n’avait rien à perdre. Au contraire, la pres- sion n’aurait pas été supplémentaire sur les épaules des joueurs du mi- lieu et de la défense. Sako aurait pu été une bonne carte en attaque. Sur un autre registre, le placement de certains joueurs du RCK sur le ter-

rain était complètement faux. Les observateurs sont unanimes à dire que le staff technique a perdu sa ba-

taille tactique et les dirigeants ont

les repris et pres-

et ont

RCK

les pour qui abattus du leurs

joueurs

Les

de à

entraînements

matin

hier

la

d’éviter

afin

Bouchaoui

supporters.

des

colère

la

et

sion

déroulée

s’est

reprise

Une

qui

morose

ambiance

dans

une

l’absence

marquée

par

été

a plusieurs aucune ments La de

élé-

Tous

joueurs.

n’avaient

étaient

s’entraîner

ou

envie

impressions.

livrer

nous

pré-

daujourdhui

est

séance

Beïda.

Dar

à

vue

PV de l’AGO. Donc, personne n’a le droit de résilier ce contrat ou appor-

ter des changements sur

l’un des ar- direction

ticles.

En plus de cela, la

koubéenne n’a pas hésité à mettre sur

les

maillots un

nouveau sponsor à marque Hyundai, qui n’a

côté de la

offert que 150 millions

de centimes

seulement. Rebrab demeure mécon- tent et furieux car, selon lui, c’est de

l’ingratitude envers tout ce

qu’il

a

donné au club. En somme, l’attitude des dirigeants koubéens n’a pas été à

la hauteur.

Y. M.

que cette défaite était prévisible.

échoué dans leur mission. Ce qui est sûr, c’est que la responsabilité est

relégué en Super D2, mais il existe quand même des satisfactions. Le

16
16

Le Buteur n° 831 Mercredi 15 avril 2009

Coup d’œil Division I

ASO

Une troisième affaire Benfissa ◗ Amrani : «Bravo les gars !» D écidément, le keeper
Une troisième affaire Benfissa
◗ Amrani :
«Bravo les
gars !»
D écidément, le keeper chéliffien, Lazreg
Benfissa, n’arrête pas de faire parler de lui
cette saison et sûrement pas en des termes
élogieux. Non, c’est en dehors de l’aire de
jeu qu’il brandit le gant menaçant comme
après que Benfissa ne lui ait donné pour explication à sa
désertion qu’une envie qui lui a pris de sortir prendre un
café. A présent, le cas de ce joueur, qui avait déjà eu des
démêlés avec Hadj Mansour, pour ensuite récidiver avec
Amrani qui venait de prendre le relais du Palestinien, est
plus que jamais entre les mains du président Medouar qui
devrait, soit dit en passant, s’attendre à entendre parler
argent car paraît-il depuis le début de la semaine, Ben-
fissa n’arrêtait pas de réclamer son dû. Affaire à suivre.
Après tout ce qu’on a
enduré durant les der-
niers mois, le plus im-
portant était de gagner
aujourd’hui. C’est pour-
quoi, la seule chose que
il vient de le faire pour la troisième reprise au cours de
ce présent exercice. Cette fois, il vient de quitter le lieu de
mise au vert de l’équipe sans l’autorisation de l’entraîneur
qui n’a pu que constater l’incartade, en attendant que le
joueur réapparaisse pour le mettre carrément à la porte,
j’ai retenue en cette soi-
rée, c’est la victoire. Il
faut dire aussi que les
joueurs étaient
conscients des consé-
quences qu’aurait engen-
«C’est en milieu de terrain que je suis
en possession de tous mes moyens»
dré
une autre
Gharbi
contre-performance à
domicile. Je suis d’autant
satisfait que le score pou-
Victoire et «promesses»
de Medouar
En
laissant
un
peu
la
ma-
une
à place
parmi
peloton
de
tête
et
nière
au
a vestiaire, que se
les
Chélif-
pouvoir
de
briguer
un
satisfecit
sous
fiens
se
sont
montrés
plus
forme
d’un
ticket
qualificatif
une
efficaces
qu’ils
ne
le
furent
lors
compétition
internationale
des
des
derniers
matches.
Une
C’est
en
tout
cas
le ce
que
le
président
tégie
qui
fini
par
leur
sourire
Medouar
a
exigé
de
ses
le joueurs
en
ce
moment
crucial
une
lorsqu’il
était
allé
les
voir
vait être plus large, vu le
nombre d’occasions
qu’on a ratées. Mais
bon, l’essentiel, comme
je vous l’ai dit, c’est
qu’on a pris les trois
points qui nous per-
mettront de souffler un
peu, avant de poursui-
vre notre chemin. Pour
finir, je ne manquerais
pas de dire bravo à
mes joueurs qui ont su
relever le défi une se-
maine après notre éli-
mination en Ligue
des champions.»
au
vestiaire
à
autre
contre-performance
les
la
fin
du
match.
On
ne
sait
pas
quel
aurait
définitivement
plongé
degré
prendre
cette
menacede
à à priver clubs.
dans
l’anonymat
du
classement.
du
reste
de
son
dû,
s’ils
ne
parviennent
D’où
ce
grand
ouf
de
soulage-
pas
limiter
là les
dégâts
en
réalisant
cet
Quel est votre sentiment mainte-
nant que vous venez de renouer
avec la victoire ?
C’est un sentiment de soulagement
que j’éprouve, car on a beaucoup souf-
fert du manque de résultats lors des der-
niers matches. C’était même devenu
pour nous comme un complexe, surtout
à domicile. L’élimination en Ligue des
champions d’Afrique nous a fait telle-
ment mal qu’on était obligés de renouer
avec le succès, surtout que les mauvais
résultats commençaient à se faire res-
sentir au niveau du classement. C’est
dire donc si ce succès nous fait plaisir.
Que pouvez-vous nous dire sur le
match ?
Ce fut un match très difficile, sur-
tout vers la fin de la partie quand on
s’était retrouvés en infériorité numé-
rique, suite à la sortie pour carton
rouge de Sellama. Heureusement
qu’on avait réussi à marquer le premier
but dans le premier quart d’heure, ce
qui nous a évité de douter en conti-
nuant à aller de l’avant pour planter
cette deuxième banderille qui nous a
mis plus à l’abri d’un retour de notre
adversaire.
Pensez-vous que le score de deux
buts à un reflète la physionomie
du match ?
Non, je crois que l’addition aurait pu
être plus salée, si on avait réussi à bien
exploiter les occasions nettes qu’on
s’était procurées. Enfin, avec deux buts,
je pense qu’il n’y a pas trop à se plain-
dre du manque de réussite, surtout
qu’avec cette victoire nous gardons
bon espoir de retrouver toute notre ef-
ficacité lors des prochains matches qui
restent.
ment
poussé
au
coup
de
objectif
accessoire
qui
reste
pour
sau-
final
de
l’arbitre.
A
présent,
faut
ver
une
saison
qui
aura
été,
celle de la grosse désillu-
◗ Sellama et
Kouadri
suspendus
disons
le
bien
croire
le
gain
de
il sifflet cette stra-
d’ores et déjà,
victoire
ne
limitera
trois points, au moment où
compté d’en
tirer matière à
être en droit
Comment vous êtes-vous senti en
reprenant votre poste en milieu de
terrain ?
Je me suis bien amusé lors de ce
match, surtout que j’ai évolué à mon
poste de prédilection. Ce rôle me
convient à merveille, car c’est là que je
me sens en possession de tous mes
moyens. Mais bon, moi je ne suis
qu’un exécutant et je joue là où l’en-
traîneur me le demande, car il ne faut
pas oublier que je suis aussi un joueur
polyvalent.
confiance pour
Comment voyez-vous la suite
du parcours, après cette victoire ?
Ce que je peux vous dire, c’est que
cette victoire va nous encourager à
croire davantage en nos possibilités
d’aller encore de l’avant pour viser le
haut du tableau. Je ne vous cache pas
que nous ne sommes pas du tout satis-
faits de notre classement actuel qui
n’est pas conforme avec le standing de
l’équipe. Par conséquent, tous nos ef-
forts vont être concentrés vers cet ob-
jectif qu’il nous reste, même si ça va
pas être facile.
pas
aux
se rappelle les pom-
il est es-
sion, quand on
peuses ambitions
nourries au départ.
reprendre
de viser
Entretien réalisé par
Ahmed Feknous
Suite à son exclusion
par l’arbitre après son ac-
crochage avec le joueur
usmiste Nouri Ouznadji,
le jeune Kheireddine Sel-
lama sera suspendu pour
le prochain match contre
Annaba . Même cas pour
le gardien de but Koua-
dri qui sera absent face
aux Annabis pour cause
de suspension lui aussi,
mais pour cumul de car-
tons jaunes, n’ayant pu
éviter un troisième aver-
tissement au cours de ce
match contre l’USMA.
A. Feknous

Ouaddah dans un jour sans

Souvent, il a tété le héros de Saïda en sau- vant son équipe en maintes occasions depuis le début de la saison, au point de devenir la coqueluche des supporters. Mais cette fois, c’est un bien sale après-midi qu’aura passé le gardien de but saïdi, Ouaddah, qui n’a pas du tout paru en confiance sans que l’on sache à quoi cela pourrait être dû. En tout cas, il aura beaucoup contribué au succès des Kabyles en se laissant surprendre par un tir lointain sur la première réalisation, avant de se trouer une seconde fois sur le coup franc botté de plus de 25 m par Meftah qui lui-même n’y croyait pas trop en voyant le ballon s’engouffrer au fond des filets. Deux buts qui ont eu pour effet de faire basculer le match et sur lesquels Ouadah n’était pas exempt de tout reproche, lui qui avait l’air complètement abattu en quittant le terrain à la fin de la partie.

Le but de Bouhafs était valable

On jouait la 11 e minute quand suite à un

MSC

retrait de Moumen, Bouhafs est sorti de der- rière les défenseurs kabyles et d’une tête trompe Chaouchi. Dans les tribunes, ce fut l’explosion de joie avant qu’à la stupeur générale l’arbitre, suivant son assistant, annule la réalisation pour une position de hors-jeu pas du tout évidente pour les présents. Ces derniers allaient d’ailleurs être confor- tés dans leur opinion par les images de la té- lévision qui ont montré clairement que l’attaquant saïdi avait su déjouer le piège du hors-jeu tendu par les défenseurs kabyles pour donner l’avantage à son équipe, avant que l’arbitre ne l’en prive. Inutile de préciser que cela avait provoqué le tollé sur le banc de touche saïdi et dans les gradins où les sup- porters n’ont pas manqué de manifester leur colère en fustigeant l’arbitre Benbaka.

Celui de Belahouel aussi

Benbaka et JSK font à peu près la bonne rime. En tout cas, ça sonne bien et ce n’est sû- rement pas le comportement de cet arbitre, lundi à Saïda, qui risque de prouver le contraire. En effet, ce referee , non content de s’être mis les locaux à dos en refusant à Bou-

hafs un but pour un hors-jeu pas du tout évi- dent, ne s’est pas empêché de récidiver quelques minutes plus tard en faisant de même avec Belahouel qui, à son tour, était tout étonné de se voir annuler un but qu’il avait marqué après avoir pourtant reçu un ballon venu de l’adversaire. C’en était trop pour les Saïdis qui ont dû alors se mettre à l’évidence qu’avec cet arbitre, ils n’avaient rien à espérer.

Les joueurs de la JSK pas du tout fair-play

Les joueurs et le staff technique du MCS étaient très en colère envers les joueurs de la JSK quand, lors d’un mouvement offensif, l’at- taquant Seddik a été fauché par derrière et s’est écroulé par terre. Suite à cette faute, les joueurs de la JSK auraient dû mettre la balle en touche pour permettre au joueur de bénéficier des soins. En vain, ils ont poursuivi le jeu pour mener, toute honte bue, une contre-attaque à l’issue de laquelle ils allaient inscrire un troi- sième but, alors que les défenseurs adverses étaient à l’arrêt. Inutile de se demander ce que faisait l’arbitre à ce moment-là, lui qui semblait n’attendre que cela.

Seddik a joué grippé

Seddik, qui a fait une bonne prestation face à la JSK, avec à la clé un but, n’a pas pu termi- ner la rencontre en se voyant contraint de céder sa place, suite à un choc avec un joueur ad- verse. Quand on sait que le joueur avait tenu à être de la partie tout en étant encore grippé, on peut dire qu’il a manqué de pot lui, qui en plus relevait de blessure.

Saïda en effervescence

A la fin de la rencontre face à la JSK, la ville de Saïda était en effervescence, puisque les milliers de supporters n’ont pas accepté cette défaite causée par un arbitre qui a tout fait pour que le MCS ne gagne pas. Comme si c’était cela la mission pour laquelle il était venu officier. En tout cas, si du côté de la direction du club on ne manquera pas d’adresser un rap- port à la FAF, dans les rues de Saïda et no- tamment à la sortie du stade, le pire n’a été évité que de justesse, grâce aux appels au calme lancés par certains sages connus dans la ville.

Amar Bensadek

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA Contact@lebuteur.com Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Contact@lebuteur.com

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP :

1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIA - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Le Buteur n° 831 Mercredi 15 avril 2009

17
17

Coup d’œil Division 1

USMAn

Mercredi 15 avril 2009 17 Coup d’œil Division 1 USMAn Un mot sur le nul ramené

Un mot sur le nul ramené d’Alger face au NAHD ? Je pense que c’est un résultat positif, fruit de la solidarité du groupe. Nous étions par- tis pour ramener la victoire, mais nous n’avons récolté qu’un seul point. C’est déjà ça. Lorsqu’on sait que l’adversaire avait un be- soin impératif de points, ce nul a valeur de victoire. Pourtant, c’est vous qui meniez au score… Certes, nous menions au score et l’idéal aurait été de conserver cet avantage, mais le

Hamlaoui : «Il ne faut pas faire

du MCEE une

Gaouaoui a repris les en- traînements

Le gardien de but inter- national de l’USM An- naba, Lounès Gaouaoui, a repris le chemin des en- traînements lundi sous la houlette du préparateur physique Abdelouahab Boussaâda qui ne s’était pas déplacée avec la délé- gation annabie à Alger pour le match contre le NAHD. Après avoir bien soigné sa blessure à la cheville, il a s’entraîne désormais de manière or- dinaire. «Je ne ressens plus aucune douleur», nous a-t-il assuré.

Rebih sera de la partie