Vous êtes sur la page 1sur 5

Le SIAL L’Institut de Rumengol route du Crannou

291590 Le Faou
℡ Tél: 02.98.81.93.07
 mail : ireo.rumengol@mfr.asso.fr
Les 60 élèves de BTS première et deuxième années sont partis à Paris à la découverte du SIAL www.mfr-rumengol.com
(Salon International de l’Alimentation). Le salon a lieu tous les deux ans, il est l'occasion pour les
industries alimentaires de présenter leurs dernières innovations.
Les secteurs présentent les tendances et les innovations concernant l’alimentation et la vente des
produits. Différentes animations étaient mises à leur disposition dont la cuisine du SIAL, le village
nutritionnel, de nouveau concept en matière de présentation de magasin et « valorisation du produit ». Edito 2009, une année pleine de projets
Le but de leur visite était de
récolter des informations et Après plus d’une année d’études techniques et économiques, la modernisation de
de la documentation qui ont l’Institut est en route. Votée par les membres de l’association lors de l’Assemblée
été mises en commun pour Générale du 15 janvier dernier, le permis de construire est en cours d’instruction
ensuite servir de base à une auprès des services de l’Etat.
étude de cas.
Une première tranche de travaux permettra cette année de construire le nouvel
internat, suivra les aménagements intérieurs, la restructuration de l’ancien internat
en salles pédagogiques, la construction d’une salle permettant des travaux en grands
groupes et la rénovation du bâtiment pédagogique actuel.
L’ensemble des travaux s’inscrit dans une démarche globale, cohérente et
respectueuse de notre environnement tant sur la réalisation des travaux que par la
Lors du SIAL les élèves ont pu découvrir les nouvelles tendances alimentaires comme le spray d'huile suite dans le fonctionnement. Les constructions s’effectueront en bois avec une
d'olive, la vinaigrette riche en oméga 3, le steak pré-grillé à réchauffer au micro-ondes. isolation importante pour minimiser les consommations. Nous prévoyons dès à
Ils ont goûté des aliments inhabituels comme du kangourou et du crocodile. présent de récupérer et d’utiliser les eaux pluviales, de produire de l’eau chaude
Perig Marrec / Marc Le Roy. solaire mais aussi de l’électricité à partir de panneaux photo voltaïques. L’Institut
travaille à minimiser son empreinte écologique.

C’est officiel également, dès la rentrée 2009, la préparation des baccalauréats


professionnels en 3 ans se généralise. Les jeunes issus de 3ème qui souhaitent se
Le cross former aux métiers du commerce pourront réaliser un parcours en trois années avec
deux diplômes à la clé : un BEP rénové en fin de première année et le Bac Pro à
l’issue des trois années.

Le jeudi 20 novembre, les classes de BEPA 2, Bac Pro Le parcours s’organise autour d’une classe de seconde professionnelle, d’une classe
de première et de terminale. Les trois années s’effectueront par alternance dans une
2, et BTS 2 sont allés à Quimper, pour faire le cross pédagogie Maisons Familiales adaptée à ce nouveau parcours.
inter-maisons familiales. C’était un après-midi, il faisait
chaud…
Les travaux, la rénovation des formations sont des éléments que nous abordons tous
avec enthousiasme afin de mieux répondre aux besoins des familles. Nous espérons
ainsi « coller » au plus près des demandes des professionnels du commerce qui
réclament du personnel expérimenté et motivé. Les élèves de l’Institut auront donc,
à leur disposition, des conditions de travail adaptées à leurs besoins et attentes.
Au départ à 14 h, c’était les filles, ensuite les garçons de – 17 ans, après les filles puis les garçons de
+ 17 ans. A la fin des courses, il y avait un goûter, avec un verre de jus de fruit et un morceau de
gâteau. Les coureurs qui finissaient dans les 10 premiers étaient qualifiés pour le cross régional. M. Lecaulle
Dans leur catégorie (+17 ans), ils étaient 178 coureurs au départ. Un élève de Terminale Bac Pro, Directeur
Marc le Roy s’est qualifié pour le cross régional, où il termina 6ème.

Christophe Prigent
L’assiette sale Portes ouvertes au refuge de landerneau

Le 27 novembre 2008, les élèves de l’Institut sont allés regarder à Douarnenez un film intitulé « l’assiette Le refuge animaliers du pays de Landerneau a trop de chiens, beaucoup plus que l’année
sale ». Ce film parlait des conditions de travail dans le sud de la France pour les travailleurs saisonniers dans dernière à la même période, explique d’emblée Agnes Cann l’une des nombreuses bénévoles.
la production de fruits (la pêche, la pomme).
La première partie du film présente des travailleurs saisonniers étrangers qui viennent en France. Mais le
droit du travail n’est pas respecté. Leurs patrons ne payent pas leurs heures supplémentaires et en plus ils
sont logés dans des bidonvilles. Les saisonniers font pour la première fois grève, car ils estiment ces
conditions indignes. Le documentaire nous montre les risques pour ces ouvriers de faire grève, car ils ne
seront pas réembauchés la saison suivante.

Afin de relancer les adoptions, le refuge a organisé un week-end Portes Ouvertes. D’après les
explications d’Agnes Cann beaucoup des animaux du refuge sont des chiens de fourrière, ils ont
été trouvés errant et n’ont pas été réclamés. D’autres chiens, enfin leur sont confiés après le
décès de leur maître ou le départ de celui-ci pour la maison de retraite. Souvent certaines familles
n’ont pas souhaité garder l’animal pour des raisons financières, de temps ou de prise en compte
de sa taille adulte. Faute de place, le refuge ne peut pas prendre tous les animaux abandonnés.
Ces journées étaient l’occasion de venir voir sur place les nombreux animaux actuellement
proposés à l’adoption. Une autre journée a été organisée un peu plus tard, un samedi au Magasin
Vert de Landerneau. Pour faciliter les adoptions les chiens sont tatoués, vaccinés et stérilisés et
peuvent faire le bonheur de nombreuses familles et y retrouver l’affection après un abandon.

Florent Guegan

La suite du film parlait de la production agricole, par rapport à deux méthodes, celle traditionnelle et l’autre
biologique. Dans la méthode traditionnelle les agriculteurs utilisent des produits comme des pesticides,
insecticides qui nuisent à la santé. Le film nous montre le témoignage d’un agriculteur qui a arrêté
l’agriculture traditionnelle pour se mettre à l’agriculture biologique. Il a du faire des changements radicaux Cycle de vie d’un produit
pour modifier sa manière de traiter ses produits, il a du trouver une méthode naturelle. Le documentaire
nous présente des groupes d’agriculteurs biologiques qui font des ventes à domicile afin d’éviter que le prix
des produits soit trop élevé pour le consommateur et cela évite donc les intermédiaires, comme les centrales
d’achats, les distributeurs, etc.

Après la diffusion, le réalisateur a demandé l’avis des élèves, ce qui a permis un débat. Certains pensent que
l’agriculture biologique ne sert pas à grand-chose si l’agriculture traditionnelle est à proximité. Alors que
d’autres estiment que l’agriculture biologique peut faire évoluer les modes de vie et de consommation.

Muriel Hascoët

Imprimable, opaque, isolant et d’une très bonne résistance, le carton, grâce à ses nombreuses
qualités, a permis des utilisations de plus en plus nombreuses, devenues aujourd’hui
indispensables.
Le recyclage des emballages plastique A la découverte de la
la nature

Aujourd’hui en France, plus de 5 bouteilles sur 10 sont triées par ménage.


On peut donc dire que le développement durable commence à être reconnu par chacun d’entre nous, et c’est
pour cela qu’en 10 ans, le recyclage du plastique a été multiplié par 8. Dans le cadre de la découverte de la faune et
la flore de notre région, les Bac Pro de
l’Institut ont visité une tourbière dans les
Les produits recyclés issus des emballages en plastique que l’on peut trouver sont par exemple les bouteilles et Monts d’Arrée à Commana. Le principe se
flacons en PET qui sont généralement des plastiques transparents, ensuite les bouteilles et flacons en PEHD, ce basait sur un parcours ludique.
sont des plastiques opaque servant à la fabrication de conteneur, flacon de lessive …

Avec une tonne d’emballages en plastique PET triée, on fabrique :


725 couettes (1kg de fibres de PET recyclé dans 1 couette)
1 813 pulls polaires. Des bornes interactives placées à différents points du sentier permettaient aux élèves d’en savoir
toujours un peu plus sur la richesse naturelle de ce milieu humide au fur et à mesure de leur avancée
Avec une tonne d’emballages en plastique PEHD triée, on fabrique : dans ce décors aux multiples facettes.
- 7 bancs publics - 68 bacs de collecte - 7,50 km de tuyaux Leur guide Marcel, spécialisé dans la pêche et bénévole au musée de la rivière, leur a expliqué de façon
simple comment se produit la filtration de l’eau dans cette zone, grâce à ses nombreuses plantes. La
Les bénéfices environnementaux du recyclage des emballages plastique permettent de limiter l’impact sur l’effet sphaigne, par exemple, peut retenir jusqu’à 3 litres d’eau pour seulement 1gramme de son poids. Ils ont
de serre : appris qu’une fois cette eau purifiée, elle se jetait dans le lac du Drennec qui est l’une des réserves
d’eau potable pour près de 400 000 finistériens. Celle-ci a été créée en 1974 suite à une grande
 1 tonne de plastique PET recyclé permet de diminuer les rejets de 2,29 de CO2. sécheresse. Le Conseil Général protège ce lieu unique car les élèves l’on bien compris il est
 1 tonne de plastique PEHD recyclé permet de diminuer les rejets de 1,53 de CO2. indispensable au bon fonctionnement de la nature.
Les bouteilles et flacons plastiques sont triés par l’habitant et sont ensuite collectés avec les autres emballages à Elodie Cazieux
recycler, puis sont expédiés vers les usines de régénération.
Mathieu Juguet

« Dem Walla Dee, partir ou mourir »

Le jeudi 27 novembre, les Terminales BAC PRO, BTS, et BEP se sont rendus à Douarnenez. Les élèves
Repas Bio ont passé l’après-midi au Port-Musée où ils ont assisté à la projection du film « Dem Walla Dee, partir
ou mourir ». Ce film parlait de l’immigration clandestine des africains. Ils espèrent trouver du travail
afin de pouvoir envoyer de l’argent à leur famille restée dans leur pays. Ce film était composé de
témoignages de jeunes qui ont tenté de passer les frontières. A travers ce document, les élèves ont pu
Le jeudi 6 Novembre, un repas a été préparé essentiellement avec des produits que l’on trouve chez des comprendre que cette alternative est le seul espoir que beaucoup d’africains ont pour aider leur famille à
producteurs à proximité de l’Institut. survivre. Elles placent alors tous leur espoirs dans le départ du jeune, même si, pour beaucoup, payer le
Par exemple : passeur, signifie donner tout ce qu’elles possèdent, et certaines mères ont même vendu leurs bijoux.
-Pain bio de la boulangerie GUIDAL à Hanvec. Après la projection, les élèves ont eu la chance d’assister au témoignage d’un clandestin originaire de
 -Poulet label rouge Terre et Plume au Faou. Tchétchénie où se déroule une guerre. Il a donc fuit, n’ayant pas le statut politique, la loi lui interdit de
 -Fromage Tomme Mont d’Arrée à Quimerc’h. travailler, il est aidé par une association. Cette expérience a permis aux jeunes de se rendre compte de la
chance qu’ils ont de vivre dans un pays libre, démocratique et en paix.
Coralie Jourdren Audrey Collombet.
Marché de Noël 2008 Les nouveaux bâtiments

Les Terminales Bac Pro ont participé au Marché de Noël de Afin d’avoir de nouveaux locaux,
l’Institut a décidé de s’agrandir. Un
Gourin le dimanche 21 décembre 2008. Ils avaient pour but de nouvel internat verra le jour.
faire une action commerciale ce qui comptera pour leur examen L’établissement met en place un projet
en fin d’année. Ces élèves ont dû s’organiser dans diverses de restructuration et d’extension des
tâches pour arriver à leurs souhaits. Pour cela il a fallu qu’ils locaux qui se déroule entre l’année
contactent leurs fournisseurs, ils en avaient un chacun. Pour le 2008 et 2012.
premier groupe Romain, Matthieu et Perig ont contacté M.
Châtelain vendeur de fruits secs, figues, épices…

L’ancien internat sera complètement réaménagé. Au rez-de-chausée, il y aura l’accueil, le secrétariat et la


Pour le deuxième groupe Elodie, Coralie, Pauline ont vendu des direction. Au 1er étage, se trouvera la salle informatique et au 2ème étage le CDI. La fin du chantier est
produits artisanaux issus de la transformation de fruits rouges prévue pour 2010 pour cette tranche de travaux.
(confitures, pâtes de fruits, crème de caramel à la fraise…) Enfin Geoffrey Coat
le troisième groupe, Mathieu, Florent, Emmanuel ont vendu des
ananas en provenance du Costa Rica.

En effet pour ces élèves il a fallu donner de soi-même pour parvenir au but. Ils se sont chacun partagés
les tâches, appels téléphoniques, contacts avec la responsable du marché de Gourin et les fournisseurs Océanopolis
pour prendre rendez vous…

Ensuite il fallait savoir quel stock de marchandises prendre pour le jour du marché. Les élèves ont
demandé l’autorisation au directeur de l’Institut pour emprunter le fourgon afin de transporter la
marchandise. Cette expérience leur a permis de prendre plus d’assurance grâce aux différentes
Les 28 élèves de BTS 2 ème
année de l’Institut sont
allés visiter le centre d’Océanopolis de Brest. Le but
démarches accomplies. Les élèves ont été contents du chiffre d’affaires qui est d’environ 800 Euros. de cette visite était d’avoir des informations
complètes et détaillées sur les requins, en particulier
Romain Le Gac sur le problème du braconnage et des dégradations
sur leur environnement.
Sac plastique

Modbury est une petite ville anglaise jumelée avec le Faou.


En mai 2007 la distribution de tous les sacs plastiques de la ville a été supprimée et remplacée par des Les élèves avaient à leur disposition un guide qui leur a apporté des connaissances sur l’univers des
sacs réutilisables en coton biologique donnés par les commerçants. requins. Un film a été projeté, il abordait 4 thèmes : le cycle des requins, la chasse aux requins, le conflit
Chaque année 122 millions de sacs finissent en mer et tuent 1million entre l’association GreenPeace et les braconniers et pour finir le commerce de requins. Les BTS ont
d’oiseaux de mer et 100 000 mammifères marins. Aujourd’hui un sac admiré les belles images, se sont intéressés au reportage de Nicolas Hulot grâce auquel ils ont pu récolter
plastique est utilisé en moyenne 20 minutes par une personne, le temps du des informations capitales pour l’oral d’anglais.
transport des produits jusqu’au domicile. Mais le temps de dégradation du
sac dans la nature est compris entre 100 et 1200 ans. Fabriqués en une Les sentiments ressentis à la fin de la visite étaient intenses car certaines scènes sont émouvantes ou même
seconde, leur production consomme de l’eau et des produits pétroliers et d’une terrible cruauté. Certains ont été choqués par des propos inhumains venant de la part des
génère des émissions polluantes. braconniers. Le requin a une image de prédateur mais il a sa place sur la planète au même titre que l’être
humain. Il a le droit d’être protégé pour éviter son extinction définitive.
Le faible temps d’utilisation d’un sac a donc un grand impact sur l’écosystème. Le but de l’action, Perig Marrec
proposée par l’Institut, est de s’inspirer de cette expérience pour l’appliquer sur la communauté de
communes de l’Aulne Maritime en distribuant des sacs en jute dans chaque foyer.

Coralie Jourdren
Le recyclage des produits Sacs plastique
- Les matières plastiques représentent 10 % des ordures ménagères, elles ne sont pas toutes biodégradables. Dans les
poubelles classiques, on met le plastique, le polystyrène, dans les poubelles « recyclage », on y met les produits
ménagers et les bouteilles d’eau. M odbury est une petite ville anglaise jumelée avec le Faou.
En mai 2007 la distribution de tous les sacs plastiques de la ville a été supprimée et remplacée par des sacs réutilisables en
- L’acier et l’aluminium contribuent à la destruction des forêts, 50 % des aciers qui sont consommés sont recyclés. On coton biologique donnés par les commerçants.
peut trier les emballages aluminium et acier vides. Dans les poubelles classiques, on met les emballages très sales. Chaque année 122 millions de sacs finissent en mer et tuent 1million d’oiseaux de mer
Dans les poubelles « recyclage », on met les conserves, barquettes aluminium. et 100 000 mammifères marins. Aujourd’hui un sac plastique est utilisé en moyenne 20
minutes par une personne, le temps du transport des produits jusqu’au domicile. Mais le
- Le papier, représente 50 % du total des ordures ménagères, 1 tonne de papier recyclé sauve 15 arbres. 85 % des temps de dégradation du sac dans la nature est compris entre 100 et 1200 ans. Fabriqués
papiers que chaque citoyen a dans sa poubelle est recyclable, comme les journaux. Dans les poubelles « recyclage » en une seconde, leur production consomme de l’eau et des produits pétroliers et génère
on met les magazines ou les papiers propres. des émissions polluantes.

- Le verre est à privilégier aux autres matériaux, il faut trier tous les verres. Dans les poubelles classiques, on met tout Le faible temps d’utilisation d’un sac a donc un grand impact sur l’écosystème. Le but de l’action, proposée par l’Institut,
ce qui est vaisselle. Dans les poubelles « recyclage », on met tous les bocaux, pots qui sont peu sales. est de s’inspirer de cette expérience pour l’appliquer sur la communauté de communes de l’Aulne Maritime en distribuant
des sacs en jute dans chaque foyer.
- Les déchets organiques sont complètement biodégradables, dans les poubelles recyclage, on y met ce qui est
épluchures, fleurs, restes de repas, pain. Coralie Jourdren

Christophe Prigent

Cycle de vie d’un produit

La durée de vie des produits

P ourquoi penser à la durée de vie des produits ?

Choisir des produits à longue durée de vie est un moyen privilégié de prévenir les déchets.
Pour le consommateur, être informé sur la durée de vie d’un produit, est une façon de s’assurer « qu’il y en aura pour son
argent ».
Voici la durée de vie des déchets jetés malencontreusement dans la nature :
- papier toilette : 2 à 4 semaines - sac en plastique : 450 ans
- trognon de pomme : 1 à 5 mois - carte de téléphone : 1 000 ans
- journal : 3 mois à 12 mois - verre : 4 000 ans
- filtre de cigarette : 1 à 5 ans
- chewing-gum : 5 ans
- boîte de conserve : 50 ans. Imprimable, opaque, isolant et d’une très bonne résistance, le carton, grâce à ses nombreuses
- pneu en caoutchouc : 100 ans
Geoffrey Coat qualités, a permis des utilisations de plus en plus nombreuses, devenues aujourd’hui
indispensables.