Vous êtes sur la page 1sur 2

Réveille (l'Es)sonne #3 - Juin 2013

ÉDITO DU PRÉSIDENT L'UDI, le réveil de la politique en Essonne
Le 25 mai dernier, vous m’avez fait l’honneur de m’élire à la présidence de l’Udi de la fédération de l’Essonne et je tenais à vous en remercier. Cette élection m’honore et m’oblige. Elle m’honore parce qu’elle traduit la confiance que vous me faite dans la mission qui est collectivement la nôtre de donner une âme à notre toute jeune famille politique en Essonne. De lui donner un sens et une consistance. Elle m’oblige, elle nous oblige tous collectivement, parce que, face au marasme économique et politique dans lequel se trouve notre pays, il est temps qu’une famille politique fasse entendre une autre « musique », soit force de proposition et relève les défis que nos compatriotes attendent. Ces défis, ils sont avant tout d’ordres économiques et sociaux. Les Français ont aujourd’hui besoin de voir leur horizon s’éclaircir et se projeter, de projeter leurs enfants, dans l’avenir. Aujourd’hui où qu’ils regardent, ils ne voient que de mauvaises nouvelles : le temps, la crise, la politique. Tous les signaux sont au rouge. Ils attendent de nous que nous leur fassions des propositions, que nous leur offrions une alternative. Notre responsabilité est grande car si nous n’y parvenons pas ce sera la victoire des extrêmes et de l’abstention. Nous devons démontrer à notre électorat – et plus largement aux Français – que nous sommes en capacité de représenter un autre choix. Cette nouvelle offre sera au cœur de notre prochain conseil national le 15 juin au CNIT : « Emploi et confiance – comment recréer les conditions de la croissance ? ». Les 45 Conseillers nationaux de l’Essonne qui viennent d’être élus en même temps que les conseillers départementaux et moi-même pourront ainsi participer, contribuer, proposer des pistes de réflexions pour recréer les conditions de la croissance. Ils valideront les propositions de l’UDI qui seront notre feuille de route. Cette nouvelle offre, nous devons également la porter lors des prochaines échéances électorales, les élections municipales qui verront, nous l’espérons sincèrement, l’Udi prendre de nouvelles positions en Essonne dans des villes clés. Ce sera la preuve que notre message, nos candidats, ont été entendu et que les idées que nous portons sont au cœur des préoccupations des Français. Cette nouvelle offre, il nous faudra également la porter dans le combat européen de mai 2014. On ne peut pas laisser les extrêmes occulter le débat européen et faire porter à l’Europe tous le maux de notre système. Nous devrons nous interroger sur l’Europe que nous voulons et l’Udi devra être le fer de lance de cette réflexion. Voici de bien beaux défis que je souhaite relever avec vous. Vincent DELAHAYE

Samedi 15 juin - 9h à 16h 1er Conseil National UDI
Jean-Louis BORLOO, Président et Hervé MORIN, Président du Conseil national invite l'ensemble des cadres Lieu: CNIT - La Défense (92) inscriptions@parti-udi.fr

15 au 16 juin Séminaire de formation des cadres
La Fédération UDI de l'Essonne accueille le 1er séminaire de formation des cadres de l'UDI Lieu: CNR Marcoussis (91) seminaire.cadres@parti-udi.fr Pour ceux qui souhaiteraient nous aider à accueillir les UDI de toute la France, nous contacter federation91@partiudi.fr

Jeudi 4 juillet - 19 h Jeudis des Jeunes UDI

Thème: "Un Nouveau Cap: les propositions portées par les jeunes UDI Essonne" Lieu: Maison Vaillant - 66 rue Étienne d'Orves Louise Verrières le Buisson

Imprimé par nos soins, ne pas jeter sur la voie publique. Directeur de la publication: Vincent DELAHAYE Rédactrice en chef: Marianne DURANTON Ont participé à la rédaction de ce numéro: Fabrice BARON (jeunes), Cecile BESNARD (photos), Mikael FAUCHOIS et Réveille l'Es(sonne) #3 Daniel MOURGEON (écologie)

1 Juin 2013

Réveille (l'Es)sonne #3 - Juin 2013
Le réveil de l'écologie :
Les questions d'aujourd'hui sont les réponses pour demain
Les grands défis environnementaux sont devant nous. C'est garantir l'avenir de la planète ; c'est bien là que se situe le cœur de la réflexion de l'UDI de Jean-Louis Borloo avec son "réveil de l'écologie". On passe du Grenelle avec des actions concrètes à effet quasi immédiat à la mise en place d'une stratégie politique visant à mettre la préservation de la planète comme base de travail. C'est cette idée qui doit déterminer le contenu de l'action écologique. "Il faut qu'il y ait un parti en France

Pour leur quatrième rendezvous de l'année, les Jeunes UDI de l'Essonne ont abordé le thème de la précarité. Les participants ont parlé de la précarité, mettant des mots sur des situations difficiles vécues au quotidien par de nombreux Français, et notamment de nombreux jeunes. A l'origine de cette précarité, les situations économiques, éducatives, familiales peuvent créer des e n v i r o n n e m e n t s défavorables. Les questions de logement pourraient être améliorées en valorisant et en organisant la colocation, ou en mettant en place des habitats tels que les containers. Cette dernière proposition existe aux PaysBas et offre tout le confort moderne, notamment en termes de télécommunications. La lutte contre la précarité est un combat de tous les jours et doit être considéré comme une cause nationale. Les Jeunes UDI l'ont bien compris et déposeront, dans les prochains jours, plusieurs propositions sur le sujet sur la plate-forme « Un nouveau cap », plate-forme sur laquelle s'élabore le projet participatif de l'UDI Compte-Rendu complet sur le site http:// federation91.parti-udi.fr

pour défendre le long terme, l'intérêt de la planète qui représente un idéal à défendre, surtout pour les jeunes" En une phrase se trouvait résumé la vision qu'il reste à mettre en musique. Finie la notion de croissance zéro et du retour à l'âge de pierre. Il s'agit bien de nouvelles méthodes de travail, alliant développement et respect de la planète avec une croissance verte mettant en œuvre imaginations, innovations et contrôles des processus industriels tout en maîtrisant l'impact sur le milieu naturel. Un défi pour garantir la

Lors de chacune des éditions de votre newletters, et à l'approche
des prochaines échéances municipales, nous vous proposons de partir à la rencontre d'un(e) de nos militant(e)s, où d'un(e) des candidat(e)s qui portent nos valeurs. Nicolas MEARI à Bretigny-sur-Orge,
A Brétigny, l’opposition au Maire actuel était divisée depuis 2001. Pour pouvoir porter un nouveau projet pour la ville, se rassembler était une exigence. Les équipes locales m’ont confié la responsabilité de conduire ce rassemblement. Notre équipe comprend donc des Brétignolais d’horizons divers qui partagent l’idée que dans l’intérêt de notre commune il est possible de dépasser les clivages politiques nationaux. On y retrouve des UMP, des UDI, des MoDem, des anciens du PS, des gens qui n’ont pas d’autre engagement que l’attachement à leur ville. Les sujets sont nombreux : le Maire organise une croissance de la population à marche forcée, 30% d’habitants en plus en 5 ans, n’est-ce pas trop rapide ? Comment intégrer au mieux les nouveaux habitants et proposer les équipements publics nécessaires ? Quel projet pour les terrains de l’ancien Centre d’essais en vol ? Sur tous les sujets nous nous sommes imposé une méthode : prendre le temps d’écouter ce que les Brétignolais ont à dire. On ne fait pas de belle politique en vase clos !

Jean-Paul LEBREC à Arpajon,
A Arpajon, Jean-Paul LEBREC, notre représentant local UDI, monte une liste d'union locale pour une alternative en 2014, VOUS D'ABORD. Les élus de l'opposition actuelle ont souhaité lui donner la légitimité pour reprendre la suite lors de leurs derniers voeux publics.

Son objectif est d'ouvrir son équipe aux centristes et indépendant, de droite comme de gauche, en s'appuyant sur des experts de la société civile. La lutte pour une meilleure qualité de vie, une urbanisation maitrisée, l'amélioration des conditions de circulation et de sécurité et une meilleure utilisation des impôts sont au centre de son projet. Jean-Paul s'appuie sur une solide expérience d'élu de terrain et propose aux Arpajonnais de porter, à la tête de la commune, des personnes qui s'impliqueront totalement pour les habitants de la commune.

Réveille l'Es(sonne) #3

2

Juin 2013