Vous êtes sur la page 1sur 3

La Sagesse Alimentaire par

Ammaarat Uddeen
Indexe du livre
Avant propos

Introduction

Chapitre 1 Etre belle et saine

Chapitre 2 Les aliments licites

Chapitre 3 Les boissons et les aliments interdits

Chapitre 4 Le mal de la malbouffe

Chapitre 5 Les précieux conseils

Chapitre 6 Comment se présente la cuisine

Chapitre 7 L’attitude adéquate pendant et après les repas

Chapitre 8 Le combat contre les maladies de l’âme

Chapitre 9 La maladie du corps : causes, conséquences et solutions

Chapitre 10 La sante par les fruits et les légumes

Chapitre 11 L’alimentation de l’enfant et de la femme

Chapitre 12 Les recettes qui font plaisir

Chapitre 13 Prendre le temps de vivre

Introduction

L’homme est un être aux multiples dimensions, c'est-à-dire, qu’il n’est pas constitué
uniquement de matière [d’un corps physique], mais il a aussi une âme et une
faculté de raison, sans quoi, il se comporterait exactement comme les animaux,
évoluant instinctivement. Or, si le corps a besoin, pour survivre , de la nourriture
saine et équilibrée , il en va de même pour le cerveau et le cœur.

Le wird [qui signifie la source abreuvante], mot très connu des croyants, signifie la
boisson spirituelle. Le wird est une alimentation pour l’âme et le cerveau, lesquels
doivent en être pourvus d’une dose régulière pour prouver son efficacité.
De la même façon, il est important de choisir intelligemment les aliments [du corps
bien sur] en fonction de ce qui nous a été commandé [comme étant licites] par Dieu
tout en prenant en considération notre constitution physique.

Dieu a crée toute chose pour l’homme et [a crée] l’homme pour lui, c'est-à-dire, Il a
mis l’univers à son service, et en retour l’adoration revient à Lui seul.

En effet, Dieu dit : « Je n’ai crée les djinns et les hommes excepté pour qu’ils
M’adorent. » Chapitre 51 :56

Car, c’est Lui qui : « ….a crée pour vous tout ce qui est sur la terre…. »
chapitre 2 :29

Et, « C’est Lui qui vous a désignés gérants de la terre, et qui vous a élevés,
en rangs, les uns au-dessus des autres afin de vous éprouver en ce qu’Il
vous a donné. » Chapitre 6 :165

En d’autres mots, le but de notre création est de reconnaitre Dieu, Pourvoyeur de


toutes nos nécessités, et Législateur d’un système de vie parfait, et de transcrire
cette reconnaissance en une adoration exclusive. En effet, Dieu a émis des lois, non
pas par méchanceté ni par tyrannie, mais par sagesse et amour pour nous, car Il
connait nos faiblesses et nos manquements et Il veut, à travers ce moyen, nous
protéger et nous empêcher de tomber dans la bassesse et l’égarement.

Etre vicaire de Dieu est certes une lourde tache mais O combien flatteur ! Elus
parmi toutes Ses créatures [parmi toutes les créatures que Dieu a créées] et dotés
de la faculté de raison, nous avons eu la noble tache de gérer les ressources divines
sur terre !!!

Afin de se montrer à la hauteur de cette noble tache, il est indispensable que


l’homme puisse contrôler son corps, sa tête et son coeur afin de ne pas basculer
vers la déchéance, ce qui entrainerait indubitablement sa chute et ceux des
autres…

– Quelle relation, me demanderez-vous, y a-t-il entre le rôle de vice-gérant et


celui de la nourriture ?
– Tout d’abord, il faut se dire que l’excès de nourriture constitue l’une des
quatre entrées par laquelle le démon [ash shaytan] nous accède. Si l’homme
parvient à se maitriser sur des choses licites, [dans le cadre du jeune de
Ramadan], se soumettant à une restriction volontaire en vue de se reformer
et d’être parmi les muttaqis [ceux qui développent une conscience vivante
que Dieu peut les sanctionner à tout moment], il sera à même de rester à
l’écart des choses illicites.

Il convient de dire, ici, qu’il existe un lien marquant entre l’organe digestif et le
cerveau. Le fait de manger un aliment douteux, ou incompatible à l’organisme, ou
le simple fiat de trop manger, affecte le bon fonctionnement du corps et, une fois le
corps affecté, l’esprit est tout aussi perturbé.

Parallèlement, nous disons que si le corps a besoin d’une nourriture saine et


adéquate pour survivre, l’âme a elle aussi besoin d’être nourrie. Au cas contraire,
elle se décompose et dégage une odeur puante [ eh oui !] d’où l’éloignement des
anges, tout comme le corps privé de nourriture, se dessèche et se décompose.

L’alimentation revêt donc une place importante dans la vie de tout homme, d’où
l’adage : « Dis moi ce que tu manges et je te dirai comment tu te portes ! »

L’excès de nourriture ou la mauvaise qualité de nourriture sont responsables des


multiples maladies dont souffre l’homme.

Les mauvaises habitudes prises depuis la plus tendre enfance, est un handicap pour
d’épanouissement moral et physique. Etant donné que l’homme s’est toujours
nourri par habitude [tradition familiale] et par les tendances, plutôt que par
compréhension, il est très difficile de s’en défaire une fois adulte. Pourtant, ces
mêmes habitudes le rendent malheureux, mal en point, obese, maladif et souvent
nerveux….car l’euphorie de quelques moments est souvent accompagnée des
moments durs et éprouvants, de maladies tenaces et parfois même irréversibles !!!

Grace à notre humble travail, nous espérons, insha Allah pouvoir vous aider à mieux
comprendre ce que signifie la suralimentation [manger à l’excès], la malnutrition
[être mal nourri] ainsi que le coté néfaste que cela comporte ; nous vous proposons
également de précieux conseils et des solutions très bénéfiques pour vous
permettre de vivre ‘belle et saine’.

Chaleureusement votre

Shariah