Socle commun de connaissances, de compétences et de culture

La loi d’orientation du 8 juillet 2013, en son article 13, pose le principe du socle commun : « La
scolarité obligatoire doit garantir à chaue él!"e les mo#ens nécessaires à l’acuisition d’un socle
commun de connaissances, de compétences et de culture, auuel contribue l’ensemble des
enseignements dispensés au cours de la scolarité$ Le socle doit permettre la poursuite d’études, la
construction d’un a"enir personnel et pro%essionnel et préparer à l’e&ercice de la cito#enneté$ Les
éléments de ce socle commun et les modalités de son acuisition progressi"e sont %i&és par décret,
apr!s a"is du 'onseil supérieur des programmes$ (
)i la loi con%irme ainsi le principe du socle commun dé%ini par le décret du 11 juillet 200*, elle in"ite
en m+me temps à le %aire é"oluer$ )on « rapport anne&é ( demande notamment de « repenser le socle
commun de connaissances, de compétences et de culture et de mieu& l’articuler a"ec les
enseignements ($ ,l précise également : « La conception et les composantes du socle commun seront
donc rée&aminées par le 'onseil supérieur des programmes, a%in u’il de"ienne le principe
organisateur de l’enseignement obligatoire dont l’acuisition doit +tre garantie à tous$ (
'ette scolarité obligatoire cou"re di& années de la "ie et de la %ormation des en%ants et correspond
pour l’essentiel au& enseignements de l’école élémentaire et du coll!ge$ -récédée pour la plupart
d.entre eu& par une scolarisation en maternelle ui a commencé à préparer l’en%ant à son statut d’
él!"e, la scolarité obligatoire de * à 1* ans poursuit ce tra"ail de socialisation et d.acculturation$ /lle
%ait passer progressi"ement les jeunes de l.en%ance à l.adolescence en construisant en eu& et a"ec eu&
les connaissances et compétences indissociables ui leur permettront de s.épanouir personnellement,
de s.insérer dans la société o0 ils "i"ront , de participer, comme cito#ens, à son é"olution, d. obtenir les
dipl1mes ui leur ou"riront la porte de l.emploi et d. acuérir ainsi une culture commune ui leur
ser"ira de point de départ pour poursui"re leur %ormation tout au long de leur "ie$
'ette culture commune doit +tre équilibrée :
2/lle ou"re à la connaissance, %orme le jugement et l.esprit critiue$
2/lle %ournit une éducation générale %ondée sur des "aleurs ui permettent de "i"re en société$
2/lle %a"orise une croissance de la personne en harmonie a"ec le monde ui l.entoure$
2/lle dé"eloppe la %aculté de création et de s#mbolisation, le pou"oir d.apprendre, de penser
librement, et d.agir$
Le socle dé%init les connaissances et les compétences ui ou"rent à tous les él!"es cet acc!s à une
culture "i"ante$ ,l doit les conduire à ma3triser les langages %ondamentau& ui permettront de
conce"oir une représentation ordonnée du monde et l’acc!s à la rationalité ui en %onde
l’intelligibilité$ 'ette culture scolaire accompagne et %a"orise le dé"eloppement ph#siue, cogniti% et
sensible 4 elle permet d’agir, de conuérir et d’e&ercer ainsi progressi"ement sa liberté et son statut de
cito#en responsable$ )on acuisition est indispensable pour réduire les inégalités et permettre l’acc!s
au sa"oir à ceu& ui n’ont, pour l.essentiel, ue l’école pour apprendre$
5u cours de la scolarité obligatoire, les él!"es acui!rent des dispositions à s’approprier et mettre en
6u"re des sa"oirs dans tous les grands champs de l’e&périence et de la connaissance$ 'es sa"oirs
dé"eloppent le sens de l.obser"ation, le go7t du raisonnement, la distance de ré%le&ion nécessaires à
toutes les acti"ités humaines$ La construction d’un rapport spéci%iue à soi et à son corps, au monde,
1
au& autres, au langage et au temps, la recherche de "érité, la rigueur de l.argumentation et la précision
du langage di%%érencient les sa"oirs scolaires de la simple opinion et du préjugé$ /lles sont la promesse
d’une intégration responsable à la société 8ans cette perspecti"e, les connaissances ne sauraient
s’opposer au& compétences, con9ues comme capacité à mobiliser des ressources :sa"oirs, mais
également sa"oir;%aire ou sa"oir;+tre< de"ant une t=che ou une situation comple&e$ L’él!"e apprend à
entrer dans une posture ré%le&i"e, à mobiliser des connaissances, à choisir des démarches et des
procédures adaptées, pour penser, résoudre un probl!me, réaliser une t=che ou un projet, dans une
situation nou"elle ou inattendue$ ,l s.agit donc pour lui d.accéder à des opérations maruées d.une
certaine comple&ité$ Les enseignants plani%ient et choisissent la %a9on la plus pertinente d.# par"enir en
combinant des démarches ui mobilisent les él!"es, et centrent leurs acti"ités et celles de la classe sur
de "éritables enjeu& intellectuels, riches de sens et de progr!s$ 'onnaissances et compétences sont
donc les deu& %acettes complémentaires d’une authentiue démarche d’apprentissage$
Les connaissances et compétences à acuérir dans le cadre du socle rel!"ent de cin grands domaines
de %ormation, dont l’ensemble dé%init les composantes de la culture commune$
1- Les langages fondamentaux
2- Apprendre à apprendre
3-Former la personne et le citoen
!-L"#omme et le monde $ les sciences et les tec#niques
%-L&acti'ité #umaine dans un monde en é'olution
'es cin domaines ne se déclinent pas séparément et ne correspondent pas nécessairement à des
disciplines scolaires identi%iées$ 'haue domaine de connaissances et de compétences reuiert la
contribution de plusieurs disciplines et démarches éducati"es, chaue discipline apporte sa
contribution à plusieurs domaines$
-our chacun des cin domaines concernés, le socle dé%init les objecti%s "isés, les connaissances et
compétences correspondantes, et les principau& champs d’acti"ité dans lesuels se construisent ces
connaissances et compétences$
'omme le 'onseil supérieur des programmes l’a indiué dans la 'harte des programmes, le socle
constitue « le programme général correspondant au& c#cles de l’école élémentaire et du coll!ge$ ,l
dé%init les grands domaines de %ormation des él!"es en "isant leur cohérence d’ensemble$ ( /n tant
ue tel, il sera complété par des programmes détaillés précisant les connaissances et compétences
"isées par c#cle et par domaine de %ormation ou discipline$
-our ue la mise en 6u"re du socle soit satis%aisante, elle doit comprendre des procédures
d’é"aluation adaptées$ La derni!re partie de ce décret présente les principes u’il para3t
souhaitable de respecter à ce sujet$
2
(omaine 1 $ les langages fondamentaux
Le domaine des langages %ondamentau& est, par dé%inition, le plus trans"ersal de tous$ L.él!"e #
acuiert des sa"oirs et compétences sollicités comme outils de communication, de tra"ail et de pensée$
'es outils sont utilisés dans tous les champs du sa"oir et dans la plupart des acti"ités humaines$
L.él!"e doit +tre capable de lire, comprendre et e&ploiter des te&tes, des documents di"ers, des images
et des sons, des énoncés scienti%iues, des données numériues, des tableau& et des graphiues$ ,l doit
sa"oir écouter les autres, parler et communiuer en s.adaptant à des situations de communication
"ariées$ -our cela, il doit ma3triser des codes, des r!gles, des s#st!mes de signes et de représentation et
dé"elopper ses %acultés de s#mbolisation et de distanciation$ 'ette ma3trise le rend capable
d.apprendre, de réaliser des t=ches et de résoudre des probl!mes$ La notion de « langages
%ondamentau& ( recou"re donc des acceptions di"erses selon les domaines o0 elle s.appliue, mais leur
ma3trise progressi"e rel!"e bien de l&indispensable pour accéder à d.autres sa"oirs et à une culture
éuilibrée$
La ma)trise de la langue fran*aise est essentielle$ /lle repose sur un enseignement spéci%iue mais
rel!"e aussi de la pratiue de tous les autres enseignements et de la participation à la "ie scolaire$ La
mobilité accrue des personnes et l.internationalisation de tous les échanges impliuent également une
ma3trise su%%isante de deux langues 'i'antes$
L.él!"e doit conna3tre les bases du langage des nombres et des figures ui lui permettent de %ormuler
et de résoudre des probl!mes, d.utiliser des données chi%%rées dans toutes les disciplines$
>otre monde a intensi%ié les échanges et les réseau& de communication ui utilisent communément les
langues, les images et les sons$ 8e nou"eau& médias créent de nou"eau& usages ui obéissent à des
codes spéci%iues et reui!rent de nou"elles habiletés de la part des utilisateurs$ Les él!"es ne peu"ent
se contenter d.un usage spontané de ces nou"eau& médias$ ,ls doi"ent +tre initiés à un usage raisonné
et responsable de ces ressources pour en tirer béné%ice et enrichir leur %ormation$
/n%in, il n.est pas de croissance harmonieuse et de "ie épanouie sans un tra'ail du corps , une
ma3trise de ses émotions et de ses gestes, sans une recherche de l.e%%ort, du bien;+tre par les acti"ités
ph#siues, sporti"es et artistiues impliuant le corps et le dialogue a"ec soi;m+me$ '.est aussi
l.occasion pour l.él!"e de se con%ronter au& autres, de coopérer et de jouer en respectant des r!gles et
en apprenant des techniues$
+b,ectifs de connaissances et de compétences pour la ma)trise du socle commun
– Les compétences langagières en langue française, étrangère ou régionale
L.él!"e doit sa"oir lire et comprendre en dé"eloppant son attention à tous les signes te&tuels et en
sachant moduler sa lecture en %onction des te&tes et de leur di%%iculté$ ,l doit +tre capable de contr1ler
la pertinence de sa lecture$
L.él!"e doit comprendre l.importance d.une bonne ma)trise de l&écrit pour ré%léchir et donner "ie à sa
pensée$ ,l doit prendre le risue de s.# engager sans réticence$
,l dé"eloppe une e&pression claire et organisée pour parler et communiquer$
,l sait choisir le registre et le t#pe de discours en %onction de la situation$ ,l prend en compte les
destinataires et sait les écouter$
,l per9oit la langue comme un s#st!me comple&e mais cohérent dont il conna3t les r!gles s#nta&iues,
le&icales et orthographiues$
,l ma3trise au moins les compétences de ni'eau A2 du cadre européen commun de ré%érence pour
l.apprentissage des langues :'/'?L<$
– Le langage des nombres et des figures
3
La connaissance des nombres et la capacité à rendre des objets accessibles au calcul sont essentielles
à toute acti"ité scienti%iue et technologiue mais également à nombre de disciplines de sciences
humaines$
L.él!"e doit conna3tre les nombres entiers et doit a"oir automatisé leur calcul$ @ais d!s u.il s.agit de
mesures de grandeurs :géométriues, ph#siues, économiues$$$< il doit conna3tre et pratiuer de
nou"eau& nombres : la ma3trise des %ractions, des décimau& en lien a"ec les notions de pourcentage, de
di"ision, de proportionnalité$ Les tra"au& numériues conduisent à une ma3trise de ces écritures et à
l.assimilation du langage algébriue pour résoudre des probl!mes$
,l doit également comprendre et traiter l&information quantitati'e : tableau&, graphiues$$$ u.il
utilisera dans tous les champs du sa"oir$ ,l doit sa"oir organiser, représenter des données uantitati"es,
en e&traire des résultats, traduire des situations par des relations algébriues entre "ariables, les traiter,
caractériser des croissances, étudier leurs "ariations$ L.él!"e doit +tre initié à la lecture et à l.utilisation
de représentations graphiues et doit acuérir uelues notions de statistiues et d.organisation de
données$
L.él!"e doit s.initier à des tra'aux géométriques, ui lui permettent de dé"elopper ses ualités
d.obser"ation, d.abstraction, de raisonnement à partir d.objets géométriues dont il peut calculer les
grandeurs$ ,l conna3t et pratiue les théor!mes classiues :-#thagore, Ahal!s< et les trans%ormations
simples$
L.él!"e prend conscience ainsi de la di"ersité des situations dans lesuelles les mathématiues
permettent de %ormaliser le réel$ Bn juste éuilibre s.établit entre l.apprentissage de procédures
opératoires nécessaires pour libérer la pensée, et des acti"ités ui réclament recherche, initiati"e,
organisation de démarches et construction d.une argumentation rigoureuse$
– Le langage des images, des sons et des médias
Les él!"es "i"ent dans un monde ui a augmenté considérablement la production, les supports, les
usages des images %i&es ou mobiles$ ,ls ont acc!s partout à des uni"ers sonorisés et écoutent sans cesse
des musiues tr!s di"erses$ Les mo#ens de communication de masse se sont également di"ersi%iés,
sont omniprésents dans la "ie uotidienne et utilisent des codes u.il %aut sa"oir identi%ier et
comprendre pour é"iter les manipulations et dé"elopper un jugement libre$
L.él!"e doit +tre attenti% à tous les signes 'isuels et sonores pour leur donner sens, à partir d.une
obser"ation et d.une écoute attenti"e au& choi& de l.émetteur et au& e%%ets sur les destinataires$
,l doit conna3tre uelues notions d&analse des 6u"res musicales, plastiues, %ilmiues,
photographiues$
,l doit lui;m+me s.essa#er à produire des représentations "isuelles, plastiues et sonores et à en
justi%ier les choi& et les intentions$
L.él!"e doit apprendre les principales techniues de l&information selon les supports, sa"oir se repérer
dans la presse écrite et audio"isuelle par la connaissance de leurs codes, acuérir le go7t de leur
%réuentation$ ,l doit con%ronter les points de "ue sur les é"énements, prendre conscience de la
di"ersité des choi& et des opinions, distinguer in%ormation, commentaire et propagande $
– Le langage des outils numériques
La plupart des él!"es acui!rent un usage empiriue des outils contemporains de l.in%ormation et de la
communication$ L.école doit leur permettre un usage informé et critique de l.in%ormatiue, du
multimédia et de l.,nternet :c%$ domaine 2<$ /lle doit aussi les initier à son fonctionnement, à ses
r-gles et à son langage.
Les él!"es doi"ent sa"oir ue les éuipements in%ormatiues utilisent une in%ormation codée 4 ils
doi"ent +tre initiés au& principes des langages de programmation et doi"ent pou"oir réaliser eu&;
m+mes des petites applications utilisant des algorithmes simples$ ,ls sa"ent créer, produire, traiter,
e&ploiter des données$
C
,ls sont initiés au& composants du matériel :logiciels et ser"ices courants<, à la structuration et l.usage
d.un en"ironnement numériue de tra"ail$
,ls doi"ent également conna3tre le %onctionnement des réseau&, leur r1le dans la "ie sociale et
économiue, les r!gles ui les régissent$
– Le langage du corps
L.él!"e tra"aille au contact des autres$ Les acti"ités impliuant le corps :sport, danse, mime, musiue,
pratiues thé=trales, jeu&$$$< sont essentielles à son dé"eloppement personnel et à sa capacité à "i"re et
agir a"ec les autres$
,l doit +tre capable de s&engager dans un dialogue "erbal et gestuel pour réaliser une acti"ité,
construire une stratégie, se confronter à une épreu"e, réaliser une per%ormance, une chorégraphie,
un spectacle$$$
,l prend en compte l.espace et ses contraintes, la pesanteur, l.opposition, le milieu$ ,l ma3trise son
énergie, son émotion$
,l sait respecter des r!gles, des con"entions et des techniues propres à optimiser l.acti"ité dans les huit
domaines des acti"ités ph#siues et sporti"es, mais il sait aussi prendre et gérer des risues en
dé"eloppant son attention à la sécurité$
L.él!"e doit comprendre l.intér+t d.un échau%%ement, d.un entra3nement régulier 4 il doit sa"oir %ormuler
un projet tactiue ou esthétiue$
/#amps d&acti'ités correspondants
Aoutes les disciplines contribuent à l.acuisition de ces langages puisue toutes les utilisent à des
degrés di"ers$ @ais leur apprentissage rel!"e aussi d.un enseignement programmé impliuant
%ortement le %ran9ais, les langues "i"antes, les mathématiues, les arts, l.éducation ph#siue et sporti"e
et la technologie$ L.apprentissage de ces langages est étroitement dépendant des pratiues dans
lesuelles ils sont engagés$ 'es pratiues doi"ent donc "iser, de %a9on éuilibrée, et sur l.ensemble es
disciplines, à construire ces langages à la %ois comme objets de sa"oir et comme outils$
-our cela, les él!"es s.engagent dans des acti"ités d.écriture intensi"e et des échanges "erbau&
structurés : ateliers d.écriture, e&posés, débats argumentés, interactions linguistiues D
,ls s.engagent dans des acti"ités de recherche scienti%iue leur permettant d.émettre une h#poth!se, de
conjecturer un résultat$ ,ls mobilisent di%%érents langages pour décrire des phénom!nes, modéliser des
situations, organiser des données et les interpréter, pour raisonner, argumenter et prou"er, pour
communiuer leurs recherches et leurs résultats à l’écrit et à l’oral$ La discipline mathématiue
contribue spéci%iuement à l’apprentissage du langage des nombres et de l’alg!bre, des %ormes
géométriues et des représentations graphiues, en en %aisant des objets s#stématiues d’étude$ -our
l’apprentissage de ces langages, les él!"es utilisent couramment non seulement des outils traditionnels
mais aussi des logiciels de géométrie d#namiue, des tableurs;grapheurs et des calculatrices$,
Les él!"es créent des images, de la musiue, des documents écrits et illustrés, rédigent des journau&,
des clips, des "idéos di"erses$
,ls décou"rent et pratiuent des acti"ités sporti"es, s.initient au& arbitrages et ré%léchissent au& "aleurs
du sport$
,ls utilisent a"ec pertinence les outils numériues à leur disposition$
(omaine 2 $ apprendre à apprendre
Les principales méthodes de tra"ail « pour apprendre ( reuises par les études et la %ormation
tout au long de l.e&istence, ne constituent pas un enseignement en soi, mais elles doi"ent %aire
E
l’objet d’un apprentissage programmé et e&plicite, pendant la scolarité obligatoire, dans tous
les enseignements et espaces de la "ie scolaire$
'ette ma3trise progressi"e construit l’autonomie et le go7t de l’initiati"e 4 elle doit %a"oriser
l’implication dans le tra"ail commun, la recherche et la coopération$
+b,ectifs de connaissances et compétences pour la ma)trise du socle commun
− Maîtriser les techniques usuelles de l’information et de la documentation
L.él!"e doit conna3tre les principes de la production de l’in%ormation et de son acc!s :notions
de documents, auteur, éditeur, classement, dép1t légal, droits$$$< $ ,l aborde des éléments
d’histoire de l’écrit et de ses supports$ ,l est initié progressi"ement à l.usage des outils de
recherche de l.in%ormation sur tous supports$ ,l sait identi%ier des sites et des émetteurs et
apprend à constituer une bibliographie et une sitographie 4
L.él!"e est amené à utiliser des sites collaboratifs, à garder la mémoire de ses tra"au&$
,l sait restituer et snt#étiser l’in%ormation à l’oral et à l’écrit$ ,l prend conscience de la
comple&ité de ce champ dans les sociétés contemporaines et de la nécessité d’+tre un
récepteur et un utilisateur critiue et honn+te de l’in%ormation$ ,l comprend ue l.in%ormation
ne su%%it pas à la connaissance mais u.elle en est une premi!re étape$
- Maîtriser les techniques, les potentialités et les règles de la communication
numérique
,l a appris uelues principes du langage numériue :c%$ domaine 1<$ ,l doit pou"oir se ser'ir
de sa connaissance des outils et du %onctionnement des réseau& pour gérer, organiser,
effectuer une bonne part de son tra'ail scolaire, seul et en collaboration a"ec d.autres$
L.él!"e conna3t l’organisation matérielle et logicielle d’un en"ironnement numériue de
tra"ail4 il sait utiliser les cla"iers et logiciels courants 4 il sait reconna3tre et sélectionner des
sites %iables pour %aire une recherche$
,l est capable d.organiser et de traiter des données numériues à l.aide d.un tableur 4 il peut
exploiter et produire un document en ju&taposant plusieurs t#pes de composants :te&tes,
sons, images, tableau&, liens$$$<$ ,l sait utiliser un site collaborati% dans le cadre scolaire et
conna3t les r!gles de bienséance et de ci"ilité de la communication et de la discussion
numériue$
L.él!"e conna3t, comprend et respecte les droits de la propriété intellectuelle et de la création$
,l acuiert une conscience des potentialités mais aussi des risues et dangers de ces modes de
communication$
– Acquérir la capacité de travailler avec les autres, de coopérer, confronter, monter et
réaliser des proets
L.él!"e acuiert autonomie et initiati'e en les e&er9ant réguli!rement dans des acti"ités de
projets peu nombreuses, mais sur des périodes progressi"ement de plus en plus longues, ui
lui permettront de mettre en 6u"re des compétences multiples pour produire des tra"au&
élaborés sortant de l.e&ercice scolaire ponctuel$ '.est l.occasion aussi de mettre en relation
des compétences acquises dans des disciplines di'erses et d.approcher des t=ches
comple&es$
*
La classe, l.école, l.établissement sont des collecti"ités riches de potentiel, d.entraide et de
mutualisation des sa"oirs$ L.él!"e sait tra"ailler en éuipe, écouter les autres, argumenter
son point de "ue, négocier et rec#erc#er un consensus, accepter une répartition du tra"ail$
– !rganiser son travail pour l’efficacité des apprentissages
L.él!"e acuiert la capacité de se projeter dans le temps, d’ anticiper une situation, de
planifier une t=che$ ,l sait gérer les étapes d’un de"oir ou d’une le9on, mémoriser de %a9on
rationnelle ce ui doit l’+tre et organiser son tra"ail en %onction des "éritables enjeu& d.un
apprentissage$ ,l distingue donc la t=che à accomplir et la notion à lauelle elle donne acc!s et
u.elle mobilise$
-our # par"enir, l.él!"e dé"eloppe sa curiosité, s.intéresse au& connaissances et met en 6u"re
les capacités essentielles ue sont l&attention, la mobilisation, la concentration, le go0t de
l&éc#ange et du questionnement, le respect des consignes.
,l sait identi%ier un probl!me, proposer une démarche de résolution, mobiliser les
connaissances nécessaires, recti%ier une erreur, mettre à l.essai plusieurs solutions$ ,l attache
une importance particuli!re au& corrections ui lui permettent de progresser$
,l mobilise des ressources documentaires, utilise spontanément les dictionnaires, les
potentialités du traitement de te&tes, les manuels à sa disposition et leurs anne&es numériues$
L.él!"e apprend à se constituer des outils personnels de tra"ail e%%icace : prise de notes,
brouillons, %iches, le&iues, nomenclatures, plans, problématiues $$$$ , con%ormes au&
e&igences de chaue discipline$
(omaines d&acti'ités
« 5pprendre à apprendre ( est un enjeu ui concerne l.ensemble des champs et des
disciplines$ Les méthodologies du tra"ail ne s.apprennent u.en situation$ @ais il %aut leur
consacrer le temps nécessaire et les e&plicitations su%%isantes$ L.école ne peut e&iger ce u.elle
n.a pas appris$
Bn éuilibre doit +tre trou"é entre des acti"ités collecti"es et des acti"ités indi"iduelles 4 la
mise en commun des recherches, des pratiues et des di%%icultés permet de le"er bien des
obstacles$
/n dehors de la classe, le tra"ail personnel de l.él!"e, encadré le plus sou"ent possible,
constitue le prolongement indispensable : sa"oir apprendre une le9on, rédiger un de"oir,
préparer un e&posé, tra"ailler à un projet, reuiert l.usage de tous les outils à la disposition de
l.él!"e, la %réuentation des biblioth!ues et centres de documentation, l.usage de l.ordinateur$
'es outils et ces lieu& doi"ent %aire l.objet eu& aussi d.un apprentissage plani%ié$
La "alorisation des tra"au& d.él!"es par leur mise en ligne, l.e&position, la di%%usion
matérielle, le spectacle, l’organisation de journées à th!me :jeune po!te, jeune chercheur, pri&
Foncourt des él!"es$$$<, aupr!s de la communauté scolaire mais aussi lors des journées portes
ou"ertes constituent un puissant le"ier d.intér+t et de mobilisation des él!"es$
G
(omaine 3 $ La formation de la personne et du citoen
8ans le respect de l’éducation donnée par la %amille et des choi& ui la %ondent, l’école a une
responsabilité particuli!re dans la %ormation de l’él!"e en tant ue personne et %utur cito#en$
/lle doit dé"elopper cheH l’él!"e l’estime de soi et les mo#ens d’une autonomie respectueuse
des autres et des r!gles de la "ie en société sur la base de "aleurs comprises et partagées$ /lle
lui permet d’acuérir des capacités d’esprit critiue et de jugement, en m+me temps ue le
sentiment d’appartenance à une collecti"ité$ /lle l’aide à %aire preu"e d’esprit d’initiati"e et
de capacité à construire et mener à bien des projets$
'e domaine s’appuie sur trois catégories de principes :
1< l’autonomie et la coexistence des libertés : la liberté de conscience, d’e&pression et de
choi& du sens ue chacun donne à sa "ie 4 l’ou"erture au& autres et la tolérance réciproue$ La
capacité de juger et d’agir par soi;m+me ainsi ue de répondre de ses idées et de ses choi&$
Les él!"es apprennent à reconna3tre le pluralisme des opinions, des con"ictions, des
cro#ances et des modes de "ie$
2< ceu& ui rel!"ent à la %ois de la discipline et de la communauté des citoens : les él!"es
comprennent le bien;%ondé des r!gles régissant les comportements indi"iduels et collecti%s, ils
se con%orment à ces r!gles et connaissent le sens du droit et de la loi$ ,ls apprennent et
pratiuent le re%us de l’injure, l’égale considération des personnes, la solidarité, l’entraide, la
coopération$ ,ls comprennent la notion d’intér+t général, et acui!rent le sens de la
participation à la "ie démocratiue$
3< ceu& ui ressortissent au& conditions sans lesuelles les apprentissages scolaires ne
sauraient a"oir de dimension émancipatrice : les él!"es acui!rent le go7t du dialogue et de
la con%rontation des idées, dé"eloppent leur sensibilité ainsi ue leur jugement critiue,
apprennent à rechercher la "érité et à résister à toute %orme d’endoctrinement$
Ibjecti%s de connaissances et de compétences pour la ma3trise du socle commun
− "évelopper le respect de soi et des autres
La moti"ation, la con%iance en soi, le désir de réussir et de progresser sont des composantes
essentielles de l’éducation$ L’él!"e doit acquérir la capacité à se prendre en c#arge
personnellement, à e&ploiter ses %acultés intellectuelles et ph#siues$ ,l apprend à ré%léchir
sur les e&pressions premi!res des émotions et des sentiments, pour +tre capable de les
%ormuler et de les contr1ler$ ,l construit son identité en sachant croiser et hiérarchiser ses
appartenances et en identi%iant le lieu pertinent de leur e&pression$
L’él!"e acuiert en m+me temps le respect des autres : ci"ilité, tolérance, mise à distance des
préjugés et des stéréot#pes, respect de l’autre se&e, respect de la "ie pri"ée$
,l dé"eloppe la "olonté de résoudre paci%iuement les con%lits, et la ma3trise des mo#ens
d’e&pression, de communication, d’argumentation, ui é"itent le recours à la "iolence$
− #omprendre la règle et le droit
8
L’él!"e doit acuérir le sens des r-gles au sein de la classe, de l’école ou de l’établissement$
,l doit comprendre comment, dans une société démocratiue, des "aleurs communes
garantissent les libertés indi"iduelles et collecti"es, trou"ent %orce d’application dans des
r!gles et dans le s#st!me du droit, ue les cito#ens peu"ent %aire é"oluer selon des procédures
organisées$
L’él!"e apprend à con%ormer son comportement au& r!gles du cadre scolaire, ui contraignent
mais aussi autorisent$ ,l apprend à participer à la dé%inition de ces r!gles dans le cadre
adéuat$ ,l comprend le sens de l’autorité$ ,l décou"re le r1le éducati% et la gradation des
sanctions$
,l conna3t les grandes déclarations des droits de l’homme, les principes %ondateurs de la
?épubliue %ran9aise et de l’Bnion européenne, et la di"ersité de statut des te&tes normati%s
:r!glements, chartes, lois, constitution, con"entions internationalesD<$ ,l comprend u.ils sont
toujours per%ectibles et ue les dé%auts de leur application ne les in"alident pas pour autant$
− "évelopper le ugement
La %ormation de la personne et du cito#en "ise à ce ue l’él!"e dé'eloppe les compétences
en mati-re de réflexion critique et d"argumentation ui lui permettent de %onder et de
dé%endre ses jugements$ ,l apprend à identi%ier et discuter uelues grands probl!mes éthiues
posés par les progr!s de la science et de la techniue$
L’él!"e doit apprendre à mesurer la comple&ité des probl!mes rencontrés, à justi%ier ses choi&
en con%rontant ses jugements a"ec ceu& d’autrui, à éprou"er la "alidité d’une in%ormation, à
distinguer une pensée cohérente "isant la "érité de la simple e&pression d’une opinion$ ,l
de"ient capable de remettre en cause ses jugements initiau& apr!s un débat argumenté$
,l apprend par là à mesurer la portée de grands principes républicains : liberté d’e&pression et
d’opinion, laJcité$
− "évelopper le sens de l’engagement et de l’initiative
La culture de l’engagement prend appui sur l’importance de la promesse et du respect des
contrats dans la "ie ci"ile, mais aussi sur la connaissance du principe démocratiue de
participation à la "ie publiue, de la place des "aleurs communes dans l’organisation de la "ie
collecti"e$
Les compétences acuises par l’él!"e doi"ent lui permettre de s’engager, au& c1tés des autres,
dans le cadre scolaire, mais aussi de dé'elopper son esprit d"initiati'e et de préparer sa "ie
%uture$
8ans le cadre de l’école puis de l’établissement, il apprend à prendre en charge des aspects de
la "ie collecti"e, à s’impliuer dans la "ie scolaire en participant à des projets ou au& di"erses
instances$ ,l est capable de respecter ses engagements "is;à;"is des autres et de coopérer$ Les
acti"ités périscolaires permettent d’inscrire ces compétences dans un cadre plus large$
-ar là, l’él!"e s’initie au& principes de la participation démocratiue$
/n mettant en 6u"re des projets indi"iduels ou collecti%s, l’él!"e dé"eloppe son esprit
d’initiati"e et le go7t d’entreprendre$ 1l commence à faire des pro,ets pour son orientation
future $ connaissance de l’en"ironnement économiue, des métiers et des parcours de
%ormation$
K
'hamps d’acti"ité correspondant
'e domaine de compétences et de connaissances engage par e&cellence la totalité des
enseignements portés par les di%%érentes disciplines, mais aussi la "ie scolaire dans son
ensemble$ ,l s’appuie sur la participation de l’él!"e à la "ie de l’école ou de l’établissement, et
trou"e é"entuellement son prolongement dans les acti"ités ui sont les siennes en dehors du
cadre scolaire$
L’enseignement moral et ci"iue, mis en place tout au long de la scolarité, %ournit une
occasion pri"ilégiée pour dé"elopper et mettre en perspecti"e ces compétences$ ,l en "a de
m+me pour le parcours consacré à l’orientation et à la décou"erte des métiers, ou pour les
démarches éducati"es consacrées, par e&emple, à la santé, à la %ormation au& premiers
secours, à la se&ualité, ou à la sécurité, notamment routi!re$
(omaine ! $ L"2omme et le monde, les sciences et les tec#niques
5 l’issue de leur scolarité au coll!ge, les él!"es doi"ent disposer d’une culture scienti%iue et
technologiue leur permettant de se construire une premi!re représentation cohérente du
monde ui répond autant ue possible à leurs uestionnements$ ,ls doi"ent +tre capables de
mobiliser des connaissances scienti%iues pour e&pliuer le %onctionnement d’objets,
d’organismes, de phénom!nes du monde naturel et acuérir de nou"elles connaissances$ ,ls
ont compris l.intér+t des abstractions mathématiues pour dé"elopper une appréhension
scienti%iue du monde 4 ils ont aussi compris ue les mathématiues se nourrissent des
uestions posées par les autres domaines de connaissance et les nourrissent en retour$
,ls doi"ent +tre %amiliarisés a"ec les démarches scienti%iue et technologiue ui se donnent
pour objecti% d’e&pliuer et d’agir sur le monde selon une approche rationnelle ui distingue
les %aits et les h#poth!ses, des cro#ances et des opinions$ Leur pratiue dé"eloppe à la %ois
l’esprit critiue, le go7t de la recherche et de la manipulation, la curiosité et la créati"ité$
Les sujets liés à la santé, à la ualité de l’en"ironnement, au dé"eloppement des technologies,
sont partie intégrante du uotidien des él!"es$ ,ls doi"ent pou"oir en comprendre les enjeu&
mais aussi prendre conscience de leur responsabilité dans ces di%%érents domaines$
+b,ectifs de connaissances et de compétences pour la ma)trise du socle commun
- $e construire une représentation cohérente de l’%omme et de son interaction avec le
monde qui l’entoure par les sciences et les technologies
L la %in du coll!ge, les él!"es doi"ent disposer des ré%érences ui leur donnent les mo#ens
d’une part de dé"elopper une démarche ou"erte et critiue "is;à;"is des images et des
in%ormations apportées par les médias et de %aire des choi& éclairés, d’autre part d’acuérir de
nou"elles connaissances et compétences dans la "oie de %ormation u’ils choisiront$
10
,ls connaissent les principales fonctions du corps #umain :la nutrition, la respiration, la
reproduction, la locomotion< et le r1le des technologies pour réparer certaines %onctions
dé%icientes$ ,ls doi"ent comprendre ue tous les +tres humains appartiennent à une seule et
m+me esp!ce au sein de lauelle chaue indi"idu est uniue$
,ls ont connaissance des caractéristiues du monde "i"ant : la cellule, unité d"organisation
du 'i'ant, ui se reproduit en transmettant un programme génétiue, les conditions ui ont
permis l’apparition de la "ie sur Aerre et l’é"olution des esp!ces jusu’à l’Momme 4 la
di'ersité des esp-ces "i"antes et des milieu& de "ie$ ,ls per9oi"ent la place des
biotechnologies dans les acti"ités humaines :alimentation, santé, gestion des déchetsD$<
,ls prennent conscience du fonctionnement de la plan-te, a"ec ses phénom!nes d#namiues
:marées, "olcanisme, tectoniue des plaues, changement climatiue<, de sa structure
super%icielle et de sa place dans l"3ni'ers$
,ls obser"ent ue l"énergie, perceptible dans le mou"ement, re"+t des %ormes di%%érentes, ui
peu"ent s’échanger les unes les autres$ L’énergie électriue, les énergies contenues dans les
dép1ts %ossiles, les énergies dites renou"elables, l’énergie chimiue des organismes "i"ants en
sont des e&emples$ ,ls constatent ue la mati-re, constituée d"atomes, présente di%%érents
états, solide, liuide, gaHeu& et ue les matériau& poss!dent des propriétés mécaniues,
ph#siues et chimiues ui déterminent leur utilisation$ ,ls e&périmentent le %ait ue la
ma3trise de la mati!re et de l’énergie permet d’élaborer les objets techniues$
Les él!"es prennent la mesure du r1le des éc#anges d"information dans la nature et la
société$ -ar les sens, les +tres "i"ants re9oi"ent et traitent des in%ormations :signau&< en
pro"enance de leur milieu$ -atrimoine génétiue, ou programme in%ormatiue, sont des
e&emples d’in%ormations codées dans un langage, ui sont ensuite traduites dans la cellule ou
dans l’ordinateur$ La lumi!re est un e&emple, présent au uotidien, de transport à distance
d’énergie et d’in%ormation$
; #omprendre et mettre en &uvre les démarches scientifiques et technologiques
Les mathématiues et les sciences e&périmentales mettent en 6u"re une démarche et des compétences
spéci%iues ui permettent de construire une représentation rationnelle du monde$ Les sciences
e&périmentales ont pour essence la recherche de %acteurs e&plicati%s : %ormulation d’h#poth!ses et
e&périmentation dont on con%ronte les résultats à la réalité$
Les él!"es acui!rent la compréhension du processus m+me d’élaboration d’une science en pratiuant
cette démarche et sont conduits à obser'er, décrire, nommer, questionner, formuler des
#pot#-ses et les 'alider, argumenter et modéliser. ,ls manipulent et e&périmentent en éprou"ant la
résistance du réel$ ,ls e&ploitent et communiuent les résultats de mesures ou de recherches en utilisant
un langage précis ui repose aussi sur la ma3trise des unités, des grandeurs et de la notion
d’incertitude$ ,ls sa"ent interpréter les résultats statistiues$ Les mathématiues %ournissent des outils
de traitement de données et de modélisation$
La conception et la réalisation des produits prennent appui sur des a"ancées technologiues et
des %ondements scienti%iues ui s’alimentent mutuellement et contribuent à la recherche
permanente de l’inno"ation$ 5%in de comprendre la démarche propre au& technologies, les
11
él-'es analsent des besoins, con*oi'ent un produit et le réalisent en prenant en compte
notamment les données techniues socio;économiues et en"ironnementales$
; Mesurer les eneu' de société et les responsabilités individuelle et collective
Les él!"es doi"ent pou"oir adopter une attitude raisonnée %ondée sur la connaissance et
dé'elopper un comportement responsable 'is-à-'is de l"en'ironnement et de la santé$ /n
particulier ils doi"ent +tre conscients de l’impact de l’acti"ité humaine sur l’en"ironnement
par l’agriculture, le prél!"ement d’esp!ces "égétales, la canalisation de l’eau, l’utilisation des
énergies, la production de déchetsD, de ses conséuences sanitaires et de la nécessité de
préser"er les ressources et la di"ersité des esp!ces$ ,ls sont amenés à comprendre ue la santé
repose sur des %onctions biologiues coordonnées susceptibles d’+tre perturbées par les
caractéristiues de l’en"ironnement et par certaines conduites sociales ou des choi&
personnels$
/#amps d&acti'ités correspondants
Les sciences de la "ie et de la Aerre, la ph#siue;chimie, la technologie, les mathématiues
sont les disciplines principalement concernées mais aussi l’éducation ph#siue et sporti"e
dont l’apport pour la représentation du corps humain est essentiel et la géographie ui
participe à la compréhension des enjeu& scienti%iues et technologiues pour la société$
Les acti"ités d’obser"ation, de manipulation, d’e&périmentation et de %abrication, dans l’esprit
de La main à la p=te et de l’enseignement intégré des sciences et des technologies :/,)A<,
contribuent à l’appropriation des connaissances et permettent à l’él!"e de dé"elopper ses
compétences à e&pliuer, argumenter, justi%ier ainsi u’à communiuer dans l’écoute et le
respect des a"is e&primés$ Les mathématiues %ournissent des outils de modélisation et de
traitement des données$
La compréhension d’une réalité comple&e demande de croiser les apports des di%%érentes
disciplines et on ne peut attendre de l’él!"e u’il établisse de lui;m+me les conne&ions entre
les di%%érents enseignements u’il re9oit$ La conduite de projets menant à une réalisation
concr!te est l’occasion de mobiliser les sa"oirs et d’opérer des liens entre les disciplines$
'’est aussi le mo#en d’apprendre à s’engager dans le cadre d’un tra"ail collecti%$
(omaine % $ L"acti'ité #umaine dans un monde en é'olution
Le cinui!me domaine du socle commun rassemble les connaissances et compétences ui
permettent au& él!"es d’acuérir tout à la %ois le sens de la continuité et de la rupture, de
l’identité et de l’altérité$ ,l s’agit d’acuérir les rep!res indispensables pour se situer dans
l’espace et dans le temps, de s’initier au& représentations par lesuelles les hommes tentent de
comprendre le monde dans leuel ils "i"ent, de commencer à identi%ier les %a9ons dont ils
l’organisent et à en perce"oir les enjeu&$
12
-ar là, les él!"es dé"eloppent leur jugement, leur go7t et leur sensibilité$ Leur perception du
réel s’enrichit au %ur et à mesure u’ils décou"rent la di"ersité des situations humaines, u’ils
ré%léchissent sur leurs propres opinions, leurs sentiments, leurs émotions esthétiues$ ,ls
apprennent à les e&primer, et à dé"elopper des capacités d’in"ention et de création$
+b,ectifs de connaissances et de compétences pour la ma)trise du socle commun
- se situer dans l’espace
L.él!"e doit progressi"ement se situer dans l.espace à di%%érentes échelles : du milieu dans
leuel il "it au& espaces national, européen et mondial$ -our cela, il doit sa"oir s.aider de
représentations de l.espace et des déplacements dé"eloppées par les mathématiues$ ,l doit
aussi comprendre comment les hommes pensent, organisent et aménagent leurs espaces$
L’él!"e doit a"oir acuis les grands rep!res géographiues permettant d’identi%ier les grands
ensembles ph#siues :océans, continents, relie%s, %leu"es, grands domaines climatiues et
biogéographiues< et humains :répartition mondiale de la population, principales puissances
du monde contemporain et leurs métropoles, /tats de l’Bnion européenne et leurs capitales<$
,l doit pou"oir identi%ier les grandes caractéristiues géographiues de l’Bnion européenne et
du territoire %ran9ais :organisation et localisations, ensemble régionau&, outre;mer<$
,l approche les grandes uestions du dé"eloppement : il appréhende les causes et les
conséuences des inégalités et interroge la notion m+me de puissance, les sources de con%lits
et les solidarités, les grands probl!mes mondiau& de l.énergie, des ressources, de
l.en"ironnement et du climat$
,l a appris à utiliser les di%%érents langages correspondants :c%$ domaine 1<, en particulier les
tableau& et graphiues, schémas, représentations cartographiues$ ,l sait situer dans l"espace
un lieu ou un ensemble géograp#ique, en utilisant des cartes à di%%érentes échelles et en
produisant lui;m+me des représentations graphiues$ ,l sait mettre en relation un pasage,
une société, une ci'ilisation et une organisation économique, politique et sociale.
- se situer dans le temps
L’él!"e doit a"oir acuis les grands rep!res historiues permettant d’identifier les principales
périodes de l"#istoire de l"#umanité ainsi que les grandes ruptures$ Les é"énements
%ondateurs caractéristiues permettent de situer ces périodes les unes par rapport aux
autres en mettant en relation %aits politiues, économiues, sociau&, culturels, religieu&,
scienti%iues et techniues, littéraires et artistiues$ ,l s.agit de concilier une "ision claire des
grandes étapes, des périodes, des n6uds essentiels de l.histoire de l.humanité a"ec des
appro%ondissements limités mais signi%icati%s sur les modes de "ie, les mentalités, l.histoire
sociale et culturelle des sociétés du passé$ L.él!"e s.ou"re par là à la notion de ci"ilisations et
s.entra3ne à comprendre leur di"ersité, leurs traits communs et leurs relations$ ,l établit des
liens entre l.aménagement des espaces et l.histoire des hommes et construit ainsi son ou"erture
au monde$
8ans le m+me esprit, l’él!"e conna3t les périodes et les dates principales, les grandes %igures,
les é"énements %ondateurs de l’histoire de Nrance, ainsi ue les grands traits de l’histoire de la
construction européenne$
13
,l a appris à situer dans le temps les é"énements, les productions culturelles, les décou"ertes
scienti%iues et techniues, et à les mettre en relation a"ec les %aits historiues ou culturels
utiles à leur compréhension$ ,l acuiert ainsi une "éritable conscience historiue$
- comprendre les représentations du monde
L’él!"e décou're le sens et l’intér+t de uelues grandes 6u"res du patrimoine national et
mondial dans les domaines de la littérature et des arts$ ,l comprend ue les représentations des
aspects essentiels de l’e&istence humaine :naissance et mort, =ges de la "ie, %amille, amour,
etc$< ont une histoire$ ,l s’initie au& grands courants de pensée :l’humanisme, les Lumi!res, le
romantismeD< ui structurent les "isions du monde et lui permettent de mettre en perspecti"e
ses e&périences personnelles$ ,l prend conscience u.une langue "i"ante ou ancienne structure
toujours une %a9on d.+tre au monde$
8ans un esprit de laJcité respectueu& des consciences et des con"ictions, et en prenant
notamment appui sur des e&traits des te&tes %ondateurs, l’él!"e apprend ue les religions ont
longtemps structuré les rapports entre les peuples, les m6urs, l’uni"ers s#mboliue, et
u’elles tiennent encore une grande place dans l’uni"ers contemporain$
L’él!"e décou"re la %a9on dont les grandes étapes du progr!s scienti%iue et techniue %ont
é"oluer nos représentations du monde$
,l dé"eloppe ainsi des compétences de mise en relation des faits et des idées, de
compré#ension et d"interprétation des différents sst-mes de représentation, ui
permettent d’accéder à une culture "i"ante$
,l s’habitue à nourrir cette culture par la lecture, la production d.écrits di"ers et l’utilisation
des di%%érents médias culturels, la %réuentation des musées et des spectacles, la pratiue
d’acti"ités culturelles et artistiues$ ,l s.initie ainsi au jugement de "aleur argumenté sur les
productions culturelles$
- comprendre les organisations du monde
L’él!"e doit comprendre uelues grandes caractéristiues de la "ie des hommes en société$
8e la cité grecue au& états modernes, il s’initie au& di%%érentes %ormes d’organisation poli;
tiue, au dé"eloppement des idéau& démocratiues et à la reconnaissance des droits de
l’Momme$
,l décou"re une premi!re approche des %ormes d’organisation économiue et sociale, et des
grands principes de la production et de l’échange$
,l acuiert progressi"ement par là les compétences nécessaires pour aborder les grands dé-
bats du monde contemporain $ la mondialisation, les inégalités et les interdépendances
dans le monde 4 les notions de ressources, de contraintes et de risques 4 les en,eux du dé-
'eloppement durable 4 les conflits dans le monde et la notion de défense.
,l construit ainsi une cito#enneté critiue et partagée, ou"erte à l.altérité et à la di"ersité$
1C
/#amps d"acti'ité correspondants
L.él!"e doit se con%ronter lui;m+me au& contraintes et au& ressources de l.acti"ité humaine$
-ar la pratique d&acti'ités p#siques et artistiques collecti'es, par la création d&oeu'res
personnelles e&ploitant les di"ers champs de la production artistiue et culturelle, il
comprend u.il s.inscrit nécessairement dans des pratiues régies par des r!gles, des
démarches et des techniues$ ,l inscrit ainsi sa propre acti"ité dans une tension d#namiue
entre les 6u"res du passé et la création contemporaine$
L.él!"e comprend peu à peu, en décou"rant les sources des historiens, la comple&ité des
temps, des durées et des espaces$ ,l sait les comparer et les périodiser. ,l comprend ue
l.histoire est une construction en interaction a"ec le présent, u.elle est soumise à des usages
publics, et ue la géographie éclaire la %a9on dont l.homme a aménagé les espaces$
/n anal#sant et reconstituant uelues démarches scienti%iues et productions techniues du
passé, il comprend les liens étroits ui unissent l.acti"ité humaine et les principes
d.organisation des sociétés$
'e cinui!me domaine rel!"e, d!s l’école élémentaire, de la contribution de nombreu&
enseignements ui permettent de construire progressi"ement les connaissances et
compétences correspondantes$
'es enseignements sont mis en 6u"re, sans e&clusi"e, dans le cadre de di%%érents champs
disciplinaires ou disciplines : %ran9ais et langues étrang!res ou régionales, "i"antes ou
anciennes, enseignements scienti%iues et technologiues, histoire;géographie, enseignements
artistiues et histoire des artsD
,ls béné%icient également de dispositi%s comme le parcours d’éducation artistiue et culturelle
ou l’éducation ci"iue et morale$
1E

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful