Vous êtes sur la page 1sur 5

Le Conseil

national de la
Résistance
iranienne
OVERZICHT
25 années d’
a
ct
iv
i

Le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI)
Le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) est la coalition la plus ancienne de l'histoire
contemporaine de l'Iran. Il a été formé en juillet 1981 par Massoud Rajavi, actuel président du
Conseil national de la Résistance iranienne. Le Conseil fonctionne comme le parlement en exil de la
résistance. En plus des partis politiques et des corporations qui le compose, le CNRI compte dans ses
rangs des juristes, des artistes, des intellectuels, des athlètes, des scientifiques, etc.

Quelque exemple : le célèbre écrivain Manouchehr Hezarkhani, le chimiste de renommée


internationale le Pr. Hadi Mahabadi, le lutteur d'envergure mondiale et trois fois champion
olympique Moslem Eskandar Filabi, la diva de la musique iranienne Marzieh, le compositeur et chef
d'orchestre émérite Mohammad Chams ou l'ancien diplomate et ambassadeur Parviz Khazaï et
d’au t
re personnalité renommée.

Les organisations et les personnalités qui forment le CNRI représentent tout l'éventail de la
mosaïque sociale et politique iranienne. Elles couvrent diverses convictions religieuses, laïques,
libérales et nationalistes. Le conseil rassemble aussi les représentants des minorités ethniques, à
savoir les Kurdes, les Baloutches, les Turkmènes, les Arabes et de nombreuses minorités religieuses
comme les juifs, les chrétiens et les zoroastriens. Massoud Rajavi, président
du Conseil national de la
Le CNRI compte plus de 500 membres et fonctionne comme un parlement en exil. Il a pour but Résistance iranienne: “ La
d'instaurer un gouvernement de coalition, démocratique et laïc et en Iran. Les femmes forment 55% Résistance iranienne n‟ est
du CNRI. Cinq organisations sont aussi membres du conseil, dont les Moudjahidin du peuple, le plus qu‟ en guerre contre les
grand et le plus populaire des groupes de résistance en Iran. mullahs et personnes
d‟ autres, aucun autres
Autres groupes et organisations, membre du CNRI par exemple, Les Fadayin du peuple minorité (une personnes, peuple ou
organisation marxiste) et Towhidi. nation. Notre seul but est de
instauré la démocratie et la
Aussi quelque associations comme DAD (Association to Defend Iran's Independence and Democracy)
liberté dans notre pays
et Committed Professors of Iran's Universities and Schools of Higher Education sont membre du
Iran.”
CNRI.
Tous les membres du conseil ont une voix. Toutes les décisions sont prises à une simple majorité.

Ils existent 25 commissions, comme ‘la commission des affaires étrangères’


,‘la commission de lutte
contre le terrorisme’
,‘la commission des religions et cultures’
,‘
la commission d’ enseignement’,etc.
Chaque commission est présidée par une personnalité experte dans son domaine.

Quelque décision importante, approuvé par les membres du Conseil:


Mohammad Mohadessin,
voorzitter van de - Un gouvernement provisoire de six mois:
Les 25 commissions du Conseil forment la base d'un gouvernement provisoire de
Buitenlandse Zaken van
coalition après le renversement des mollahs. Le gouvernement provisoire ne restera au
de Nationale Raad van
pouvoir que six mois et sa principale responsabilité sera d'organiser des élections libres
het Iraans Verzet. In 2000
d'une assemblée nationale constituante et législative, puis de transférer le pouvoir aux
heeft de Buitenlandse
représentants du peuple d'Iran.
Zaken van de NCRI voor
het eerst de nucleaire Ceci est un des premières lois du Conseil.
faciliteiten van de mullahs
bekend gemaakt tijdens - La présidente de la République élue de la Résistance
een persconferentie, o.a. En août 1993, le CNRI a élu Maryam Radjavi future présidente de la République pour la
die van Natanz. période de transition de 6 mois après le renversement du régime. En tant que
musulmane, Maryam Radjavi a lancé un formidable défi politique, social, culturel et
Amerika heeft toegegeven idéologique dans sa nouvelle position de présidente élue aux mollahs misogynes qui
da t i
ndi
e n„ e enIraanse invoquent Dieu pour justifier leurs actions.
op posi
t
iebew e ging‟ d it
Ces 14 dernières années, Maryam Radjavi a été invité par des parlementaires dans
niet had vermeld, de
divers pays, comme la Norvège ou la Grande-Bretagne. Elle s'est rendue plus de trois
wereld de dag van
fois au Parlement européen, mais aussi déjà au Conseil de l’
Europe.
vandaag helemaal niet op
de hoogte was van het En novembre 2006, elle a été invitée par le Sénat belge et a été accueilli par la
gevaar van het nucleaire présidente du Sénat, Anne-Marie Lizin.
programma van Iran.
- Le Front de solidarité nationale
Bijna alle nieuwe Dans ses deux dernières sessions plénières en novembre 2002, le CNRI a adopté un
nucleaire faciliteiten, zijn plan pour former le « Front de solidarité nationale pour renverser la dictature religieuse
door het Iraans Verzet en Iran ». Le front a été désigné comme un programme pour rassembler tous les
bekend gemaakt. Sinds républicains iraniens qui "font campagne pour un régime démocratique, indépendant
2000 heeft de NCRI al et laïc." Le Conseil a noté que pour renforcer la perspective du renversement de ce
een meer dan 75 régime il fallait créer un élan de solidarité nationale encore plus vaste parmi les
persconferentie gehad, en Iraniens, un fait qui a poussé le CNRI à ratifier la formation du Front.
elke keer met nieuwe
Aux yeux de Maryam Radjavi, le Front « reflète les aspirations démocratiques les plus
informatie.
profondes de tout le peuple iranien, sans tenir compte des idéologie, des convictions,
des religions et des ethnies qui transcendent tous les intérêts partisans et politiques ».
Elle a estimé que le front « incarne la volonté inébranlable des Iraniens de renverser le
régime inhumain des mollahs. »
- Solution pour le Kurdistan
Le CNRI a différentes loi, approuvé par les
membres pour en ‘ Iran de Demain’, qu’
il doit
être approuvé par l’assemblée nationale élue
par le peuple.

Quelque exemple: Les droits humains, les


droits de la femme, la liberté de religion, les
droits de travailleurs, etc.

Le CNRI reconnaît aussi les droits de toutes


les minorités ethniques et nationales.

En novembre 1983 il a adopté un plan pour


l’autonomie du Kurdistan d’
Iran.
Le plan pour l’autonomie du Kurdistan d’
Iran
dispose des articles suivant:

1. L’autono mie d e l
a région conce rn e l
’en s
em ble du Kurdi
stan i
ranien. L e do ma i
ne géograp h i
q ue de c e
t
te
région devra être déterminé par le vote général de la population dans la région occupée par les Kurdes.

2. L’or
ga ne l
é gi
s l
a t
ifdans lesaffaires i
ntéri
e u r
e s de la région auton o me est l
e Co nseilsup r
ê m e du K u r
dist
an ,
dont les membres doivent être élus par des élections libres à vote général, direct, égal et secret. Les lois
générales de la République ont valeur de loi dans la région autonome. Les ratifications faites par le Conseil
suprême du Kurdistan ne doivent pas violer les lois générales de la République.

3. … (en totale 15 articles. 6 premiers articles sont disponible en français sur le site web du CNRI, version
complet et disponible en anglais.)

De NCRI dispose de plusieurs lois. Les lois comme la Constitution du CNRI, les lois sur les droits de femmes, sur le droits de
l’homme, etc. sont disponible (en parti ou complet) sur le site web (de la commission des affaires étrangères) du CNRI.
Ils sont disponibles en 5 langues : l’
anglais, le français, l’
allemand, l

i
ta
li
e
net l’
arabe.
Le site web est http://www.ncr-iran.org/fr

Simaye Azadi (Vision de la Liberté), est la télévision du Conseil national de la Résistance


iranienne, qui est très populaires parmi les iraniens. Avec le journal, des programmes pour les
jeunes, des „ question-réponse‟ en directe (questions posé par le téléphone) avec des iraniens
connu ou membre du CNRI. On peut le recevoir par le satellite ou l‟ internet (site web:
http://www.iranntv.com) Pourtant même si le satellite est interdit en Iran, beaucoup d'iraniens ont
reçoit Simaye Azadi et profite de ses programmes qui jouit d ‟une gr
a n de popularité en Iran.
Le régime des mullahs essaye de prévenir les iraniens de voir Simaye Azadi, et envoyant des parasites sur les fréquences
de Simaye Azadi, et de ralentir l‟accès a l‟
Internet.
Pourtant les iraniens trouvent d'autres manières pour continue à recevoir l'unique „
vision de la liberté‟
.