Vous êtes sur la page 1sur 25
Ighil «C’est lui qui nous a fait accuse perdre» Bassiri «Il a privé Kacem «Avec
Ighil
«C’est lui qui nous a fait
accuse
perdre»
Bassiri
«Il a privé
Kacem
«Avec un
tel arbitre,
on n’avait
aucune
chance
de gagner»
Hachoud d’un
penalty»
www.lebuteur.com
LUNDI 1 ER FÉVRIER 2016
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF
N° 3263 PRIX 20 DA
Hannachi ne
décolère pas
Rial
«En privant Bijotat du banc
face au CRB, c’est la JSK
«On laisse
l’arbitre à sa
conscience»
qu’on veut casser»
«On a un rapport accablant
contre Boukhalfa»
«Un entraîneur m’a confié que
le MCA reçoit 10 millions d’euros
par an de Sonatrach»
CRB
Michel
«Certains
joueurs ont
la grosse
tête»
USMA
USMH
Les Usmistes pourraient être
champions lors de la 26 e journée
Herrag
NAHD
Gasmi
Objectif : fêter le titre
face au Mouloudia !
«On se
rachètera
face au
Nasria»
«Marquer
contre le
CRB, c’est
spécial»
Boudebouda «Rester invincibles jusqu’à la fin»
Equipe nationale
«Prêt à répondre
à l’appel de Gourcuff»
USMB
Halliche
brise le
silence
Hichem-Cherif
«C’était dur de rester
8 mois sans jouer !»
«Le penalty du
DRBT n’était
pas valable»
JSK
MCA
02 N° 3263 Lundi 1 er février NATIONALE EQUIPE 2016 Fulham voulait Bentaleb en prêt
02 N° 3263
Lundi 1 er
février
NATIONALE
EQUIPE
2016
Fulham voulait Bentaleb en prêt
Le stage de l’EN A’ débute aujourd’hui
Les locaux veulent
Tottenham dit non !
S elon la presse anglaise, la di-
rection de Fulham a sollicité
dernièrement son homologue
séduire Gourcuff
de Tottenham, de lui céder, sous
forme de prêt, un de ces trois
joueurs suivants : Nabil Bentaleb,
Alex Pritchard et Harry
Winks. Une demande aussi-
tôt refusée par les Spurs qui
assurent vouloir compter sur
ces éléments, notamment
l’international algérien. Ce
dernier, qui a perdu
sa place de titu-
laire cette sai-
son en raison
notamment
d’une vi-
laine
d’Angleterre, il a disputé l’intégra-
lité de la partie face Colchester
United, délivrant une passe déci-
sive. Tottenham s’est imposé 1-4.
Pochettino a rassuré
l’Algérien
Même s’il a perdu sa place de
titulaire, Nabil Bentaleb ne s’in-
quiète pas pour autant, lui qui
sait que Tottenham aura à dispu-
ter beaucoup de matchs
d’ici à la fin de la saison
et qu’il finira donc par
avoir un temps de jeu
considérable. Ajouté à
cela, la fait que le joueur
C ’est aujourd’hui que le stage
dédié aux joueurs locaux
débutera au centre tech-
chères, notamment au niveau de
l’animation offensive, en défense,
blessure
qui l’a éloi-
gné des ter-
rains pendant
trois mois, est
en train de re-
trouver petit à
petit à son meil-
leur niveau. Avant-
hier en Coupe
été rassuré récemment
par son coach, Mauri-
cio Pochettino, qui a
fait savoir qu’il
comptait sur lui,
en dépit de
l’émergence de
nouveaux jeunes
talents à son poste, à l’image
de Dele Alli ou Dier.
a
S. F.

nique national de Sidi Moussa. Un regroupement de trois jours qui permettra au sélectionneur natio- nal, Christian Gourcuff, de voir à l’œuvre les joueurs du champion- nat et évaluer ainsi leur forme du moment. Ce stage sera une belle occasion pour les coéquipiers d’Amir Sayoud de gagner des points auprès du coach et espérer une convocation à l’avenir au sein de la sélection nationale A. 24 joueurs ont été retenus pour ce re- groupement qui devrait être consacré beaucoup plus à l’aspect technico-tactique. Rappelons que le sélectionneur national, qui est revenu au pays jeudi soir après plusieurs semaines passées en France, a profité de la tenue de la rencontre USMA-JSK avant-hier pour aller au stade de Omar-Hamadi suivre de plus près certains joueurs des deux camps.

Le Français cherche défenseurs désespérément

Si les places en Equipe A sont très

centre de Sidi Moussa aujourd’hui. Christian Gourcuff a choisi de les remplacer par le duo du Moulou- dia de Béjaïa, Faouzi Yaya-Okacha Hamzaoui et Toufik Zerara de l’Entente de Sétif.

S. F.

en revanche, il y a de quoi postu- ler. Les huit défenseurs locaux re- tenus pour ce stage devront redoubler d’efforts pour convain- cre le coach national et s’assurer, pourquoi pas, une convo-

cation pour la double confrontation à venir face à l’Ethiopie pour le compte des 3e et 4e jour- nées des éliminatoires de la CAN 2017. Alors que Hicham Belkaroui peine à trouver un nou- veau club, Khoualed et Benayada auront ainsi un bon coup à jouer.

Yaya, Okacha et Zerara en renfort

Convoqués dans un premier temps pour ce stage, les joueurs, Amir Karaoui (MCA), Sayah Saïd et Abdenour Belkheir (JSS), actuellement blessés, n’intégreront finalement pas le

Il a retrouvé une place de titulaire

90’ pour Feghouli face à Gijón

Liste des

joueurs

locaux

convoqués

:

Gardiens : Asselah Malik (CRB), Khedairia

Sofiane (ESS)

Défenseurs

Hachoud

:

Abderrahmane

(MCA), Ziti

Mohamed Khoutir (JSK), Khoua-

led Nacereddine

(USMA), Arroussi

Said Khei-

reddine

(ESS), Benayada

Houcine

(USMA),

Naamani Mohamed (ASO), Boudebouda Bra-

him (USMA),

Zeghdane Toufik (MCA).

Milieux :

Aouadj Sidahmed (MCA,)

Faouzi

Yaya (MOB)

Ait Ouamar

Hamza (USMH),

Hadded Foued (DRBT),

Toufik Zerara

(ESS),

Niati

Belkacem

(CRB),

Bendebka

(NAHD), Koudri

Sofiane

Hamza (USMA).

Attaquants : Gourmi Khaled

(MCA), Sayoud

Amir (DRBT),

Boulaouidet Mohamed (JSK),

Nekache Hichem

(CRB), Okacha

Hamzaoui

(MOB) Moussi

Abdeslam (MCO).

P lus de deux mois après sa

dernière titularisation en

tons par ailleurs que l’ancien Gre- noblois était quelque peu sur les nerfs dans ce match perdu à domi- cile par Valence sur le score de (0- 1), puisqu’il a eu quelques altercations avec des joueurs ad- verses.

Aït Athmane continue de briller

Cette rencontre FC Valence-Spor- ting Gijón a vu une confrontation 100% algérienne entre Feghouli et le jeune Rachid Aït Athmane. Auteur la semaine passée d’une excellente presta- tion face à la Real Socie- dad, l’Algérien a été fort logiquement reconduit en tant que titulaire hier. Une nouvelle fois,

championnat, Sofiane

Feghouli a été à nouveau aligné d’entrée de jeu hier face au Spor-

ting Gijón, pour le compte de la 22e journée de Liga espagnole. L’international algérien, posi-

tionné sur le flanc droit, a disputé l’intégralité de la partie. Très re- muant en première mi-temps, il a essayé tant bien que mal de boos- ter l’attaque de son équipe, mais sans grand succès devant la mala- dresse de Negredo et consorts. Evidemment, Feghouli n’était pas à 100% de sa forme physique, lui qui revient à peine d’une assez longue absence pour blessure (il a joué 25’ jeudi dernier en coupe). D’ailleurs, en fin de match, on le voyait très fatigué et qui ne parvenait plus à mettre la même intensité dans son jeu.

No- Ghilas toujours muet La formation de Levante s’est inclinée hier face au FC Séville
No-
Ghilas toujours
muet
La formation de Levante s’est inclinée hier
face au FC Séville sur le score de 3-1, pour le
compte de la 22e journée de Liga espagnole. Nabil
Ghilas, de nouveau titulaire, n’a pu cependant faire
la différence et aider son équipe à revenir de ce dé-
placement avec un bon résultat. L’ancien internatio-
nal n’a, en effet, toujours pas marqué cette saison.
Une statistique affligeante pour un centre avant de
son statut. Alors que son départ cet hiver était forte-
ment évoqué, Ghilas devra montrer un tout autre vi-
sage lors de la seconde moitié de saison et surtout
retrouver son efficacité. De son côté, Carl Medjani, qui a
rejoint les rangs de Levante UTD avant-hier, devra
d’abord retrouver la plénitude de sa forme physique,
avant de pouvoir espérer rejouer de nouveau, lui
il a rendu une copie par-
faite. Très à l’aise techni-
quement, il y a été
pour beaucoup
dans ce suc-
cès des
siens. La
presse es-
pagnole
ne s’est
d’ailleurs
pas trom-
pée en lui
attribuant
une note
de 7.8, soit
la deuxième
meilleure
note du match.
S. F.
qui n’a plus disputé de match officiel depuis
deux mois.
Soudani
s’est blessé dans
un escalator !
Mbolhi rejoue
Dans notre livraison d’hier,
nous rapportions l’information
faisant état de la blessure
de Sou-
dani, qui nécessitera une semaine
de repos. Hier, la presse croate a ex-
pliqué comment l’Algérien s’est fait
mal. En effet, c’est au cours d’une sortie
dans un centre commercial en Espagne
que le joueur s’est blessé au gros orteil, au
moment où il s’apprêterait à monter sur
l’escalator. Une blessure bête, mais
fort heureusement pour lui,
pas trop grave.
Alors qu’il ne joue pas en championnat,
Raïs Ouhab Mbolhi profite toujours des
rencontres de Coupe de Turquie pour grap-
piller quelques minutes de jeu et rester
compétitif. Hier, à l’occasion du déplace-
ment d’Antalyaspor sur la pelouse de Ko-
nyaspor, pour le compte des huitièmes de
finale de la coupe, le keeper algérien a refait son retour dans le
groupe. Il a été d’ailleurs titularisé par son entraîneur. Toutefois,
cela n’a pas empêché Antalyaspor de s’incliner sur le score d’un
but à zéro et de se sortir de la compétition. Rappelons, enfin, que
la direction d’Antalyaspor voulait dans un premier temps prêter
jusqu’à la fin de la saison Mbolhi pour un club de deuxième divi-
sion turque, sauf que le concerné a refusé, préférant se battre pour
gagner une place de titulaire.
Ghezzal et Lyon chutent à Bastia L’Olympique Lyonnais est retombé dans ses travers, avant-hier, en
Ghezzal et Lyon chutent à
Bastia
L’Olympique Lyonnais est
retombé
dans ses travers,
avant-hier,
en concé-
dant une défaite face au SC
Bastia sur
le score de 1-0.
Rachid Ghezzal, titu-
laire une
prestation moyenne dans l’ensemble.
nouvelle fois,
a livré une
Pas trop
inspirés,
les Lyonnais s’éloi-
gnent de plus en plus du trio
de tête.
Notons enfin
que l’international algé-
rien a joué 70’, avant de céder sa place
à Cornet.
Alors
que Mesbah était absent
Taïder et Bologne
s’imposent
face
à
la Samp’
Importante
victoire
que
celle
rem-
portée
hier
après-midi
par
FC
Bo-
logne
sur
sa
pelouse
au
Sampdoria
de
Gênes,
pour
le
compte
de
la
22e
journée
de
Serie
A.
vic-
toire
(3-2)
acquise
en
toute
fin
de
match,
grâce
un
troisième
ins-
crit
sur
penalty
(87’).
Saphir
Taïder,
titulaire,
disputé
l’intégralité
de
la
partie.
L’ancien
Intériste,
qui
semble
de
mieux
mieux
depuis
le quelques face la Une but
semaines,
livré
un
bon
match
dans
l’ensemble.
De
son
côté,
Djamel
Mes-
bah,
toujours
blessé,
assure
presse
italienne,
a en n’a a
à pas
été
retenu
pour
ce
match.

Ghoulam et Naples toujours solides leaders de Serie A

Le Napoli semble bien armé cette sai- son pour s’adjuger le titre de cham- pion d’Italie. En effet, hier encore, dans leur antre de San Paolo, les coéquipiers de Gonzalo Higuain ont frappé fort en atomisant la pauvre équipe d’Empoli sur le score de 5-1. Les

la pauvre équipe d’Empoli sur le score de 5-1. Les visiteurs avaient réussi à ouvrir la

visiteurs avaient réussi à ouvrir la marque à la 28’, mais c’était sans compter sur la furia des

Napolitains qui ont complètement renversé la vapeur par la suite. Faouzi Ghoulam, titulaire, a dis- puté toute la partie et a été crédité d’une pres- tation moyenne. Il

faut dire que l’adver- saire n’a rien montré d’exceptionnel de- vant. Grâce à cette belle victoire, le Napoli a repris sa place de leader du classement chipée deux heures plus tôt par la Juventus, victo- rieuse sur la pelouse du Chievo Vé- rone (0-4).

LIGUE 1 JSK N° 3263 Lundi 1 er février 03 2016 Bijotat ne sera pas
LIGUE
1 JSK
N° 3263
Lundi 1 er
février
03
2016
Bijotat ne sera pas sur le banc face au CRB
Rial : «On laisse l’arbitre
à sa conscience »
La JSK doublement
sanctionnée
L e match USMA-JSK doit
être classé parmi les ren-
contres de la «honte». Des
erreurs d’arbitrage ont en-
core une fois, coûté des
A l’issue de la rencontre USMA-JSK, nous avons interrogé le capitaine Ali Rial. Malgré le
fait qu’il ait refusé de s’adresser à la presse à la fin de la partie, il a fini par accepter de
répondre à nos questions. Le défenseur kabyle estime que l’arbitre a saboté la JSK, qui
aurait pu repartir avec au moins un point de Bologhine.
Qu’avez-vous à dire de la défaite concédée face à
l’USMA ?
Sincèrement, je ne voulais pas trop parler de la partie
mais comme je suis ici, je dois dire que tout le monde a
vu comment nous avons perdu. On a bien débuté la par-
tie avant de prendre un but scandaleux. Je me demande
pourquoi l’arbitre l’a accepté alors qu’il aurait dû le refu-
ser.
Mais apparemment, le directeur du jeu a sifflé une fois
que Nadji ait touché le ballon avec la main ?
Effectivement, l’arbitre a bien sifflé. D’ailleurs, même
nous les défenseurs, on n’a pas suivi le joueur de l’USMA
lequel en a profité pour ouvrir le score. Au début, per-
sonne n’a réagi mais une fois qu’il a accordé le but, on ne
voulait pas nous taire car c’est de l’injustice.
Donc vous avez été volés
Oui, nous nous sommes donnés à fond pendant toute la
semaine pour à la fin perdre d’une manière scandaleuse.
On a bien dominé l’USMA et on aurait pu repartir avec
un bon résultat. On regrette vraiment ce résultat car les
joueurs sont tous abattus.
Vous avez été aligné en seconde période après une
longue absence. Un commentaire ?
mieux. Le coach m’a aligné pour aider les défenseurs et
apporter un plus mais malheureusement, on a pris un
but dans un moment délicat. Les joueurs n’avaient plus
envie de poursuivre la partie tellement qu’ils étaient dé-
goûtés.
Après le premier but, vous avez joué comme attaquant
de pointe. C’est l’entraîneur qui vous a demandé d’oc-
cuper ce poste ?
Effectivement, après le premier but encaissé, l’entraîneur
m’a demandé de monter pour apporter un plus au com-
partiment offensif. J’ai donné le meilleur de moi-même
mais c’était trop tard. Comme je disais, les joueurs
étaient abattus.
Un match difficile vous attend la semaine prochaine
contre le CRB. Comment comptez-vous aborder la
rencontre ?
C’est un match très difficile contre une très bonne équipe
qui négocie parfaitement ses matchs. Je pense qu’on n’a
plus le droit à l’erreur. Désormais, on ne doit plus perdre
de points à domicile. Il faut se montrer intraitables et
glaner le maximum de points. Il faut oublier cette défaite
et aller de l’avant.
rapport le comportement de l’axial
kabyle qui a contesté la décision du
referee. Ce qui pourrait lui jouer un
mauvais tour, vu qu’il ne devrait pas
être présent contre le CRB.
Les joueurs déterminés :
aucun point ne sera cédé
à domicile
A la fin de la partie, les joueurs de la
Je souffrais d’une blessure mais là je me sens beaucoup
Entretien réalisé par
Saïd D.
Il a cédé sa place à la 72’
JSK, abattus psychologiquement par
les événements qui ont émaillé la ren-
contre, ne voulaient pas s’exprimer
sur les erreurs d’arbitrage qui leur ont
coûté trois précieux points. Mais à
leur sortie des vestiaires, certains
d’entre eux ont accepté de répondre à
nos questions. Ces derniers sem-
blaient plus que jamais déterminés à
se racheter face au CRB. Ils ont tous
Harrouche rejoue et rassure !
déclaré la même chose : «Désormais,
aucun point ne sera cédé à domicile.»
Il forme un bon duo avec
Mebarki
points à la JSK. Il y a une semaine,
les Canaris ont été accrochés à do-
micile par le MO Béjaïa (1-1).
L’unique responsable de cet échec
n’est autre que le directeur du jeu,
Boukouassa, lequel a fermé les yeux
sur des fautes qui semblaient évi-
dentes tout en cassant le jeu de la
JSK. Ce samedi, à Bologhine, les Ka-
byles ont été victimes d’un nouveau
scandale. Sur une action pourtant
très claire dans laquelle l’attaquant
Nadji a repris le ballon avec la main,
le referee qui a bien vu l’action a
dans un premier temps sifflé avant
de revenir sur sa décision en accor-
dant un…cadeau aux Rouge et Noir.
Et lorsque les joueurs et le staff tech-
nique voulaient dénoncer cette in-
justice, Boukhalfa, dépassé par cette
grande affiche, n’a pas trouvé un
autre moyen pour sanctionner la
JSK que d’expulser son entraîneur
Dominique Bijotat, lequel n’a fait
que soutenir ses joueurs. Cela ex-
plique que l’équipe du Djurdjura a
été doublement sanctionnée. En
effet, les coéquipiers de Rial affron-
teront le CRB, vendredi prochain,
sans leur coach qui devrait suivre la
partie depuis la tribune officielle. Du
coup, c’est ses adjoints qui devraient
prendre le relais et diriger l’équipe.
Même si cela risque d’être difficile, le
président Hannachi semblerait opti-
miste. Il croit dur comme fer que ses
joueurs, qui désormais pratiquent
un beau football, sauront relever le
défi et décrocher trois autres points.
S. Djoudi
Brillant face au MOB, Billel Mebarki
a prouvé face à l’USMA que c’est un
élément qui peut faire la différence à
n’importe quel moment. Même s’il
n’a pas été positionné dans son vrai
poste, l’ancien joueur du MOB a
formé un bon duo avec Harrouche.
Les deux joueurs s’entendent parfai-
tement bien et au fil des journées, ils
seront encore au top. Cela réjouira
davantage le coach Bijotat.
Pour contestation
de décision, Malo out à
son tour
Boulaouïdet
et Ziti convoqués
en EN A’
«Face au CRB, je serai
encore meilleur»
Les mauvaises nouvelles s’enchaî-
nent à la JSK. En plus du coach,
Bijotat qui ne sera pas présent
sur le banc face au CRB, un autre
joueur devrait faire l’impasse sur
cette grande affiche. Il s’agit du dé-
fenseur Patrick Malo. A en croire
une source bien informée, le direc-
teur du jeu a mentionné dans son
Deux joueurs de la JSK ne seront
pas présents à la reprise. Il s’agit de
l’arrière droit, Mohamed Ziti et de
l’attaquant El Hadi Boulaouïdat. Les
deux éléments ont été convoqués en
Equipe nationale A’. Ils devraient
rater la première partie de la prépa-
ration du match face au CRB.
D’après nos informations, ils
réintégreront le groupe
jeudi.
A la recherche d’un bon meneur de

jeu, les dirigeants de la JSK ont cassé leur tirelire pour convaincre Hocine Harrouche de revenir en Kabylie et défendre le maillot jaune et vert. Pétri de qualités, l’ancien milieu de terrain du RCA a fait l’impasse sur les deux premiers matchs de la phase retour contre le CSC et le MOB à cause d’une blessure à l’adducteur. Même physiquement, il n’était pas apte à re- chausser ses crampons, lui qui n’a plus joué depuis plusieurs semaines. Mais à l’occasion du Clasico face à l’USMA, le premier responsable de la barre technique a décidé de convo- quer pour la première fois son nou-

veau meneur d’hommes. Alors qu’il ne devait jouer que les dernières mi- nutes de la partie, Harrouche a été fi- nalement aligné d’entrée. Et pour cause, l’international A’, El Hadi Bou- laouïdet qui souffre d’une forte an- gine, a déclaré forfait quelques heures avant le coup d’envoi. Même s’il n’était pas à 100%, Harrouche, et de l’avis de tous, a livré une excellente partie. A la 72’, il a prouvé qu’il possède d’énormes qualités qui lui permettent de s’imposer facilement. La technique existe, il ne lui reste qu’à améliorer sa condition physique pour être encore meilleur à partir de la prochaine journée.

A la fin du match face à l’USMA, nous avons interrogé Hocine Har- rouche qui a joué son premier match avec la JSK. Le meneur de jeu estime qu’il se sentait à l’aise et qu’il devrait être encore meilleur contre le CRB :

«Tout d’abord, je ne veux pas trop commenter la défaite face à l’USMA du moment que tout le monde sait comment nous avons perdu. Quant à mon rendement, je suis très satisfait pour une première apparition. Certes, je ne suis pas encore au top physique- ment, mais je suis persuadé que je serai à la hauteur face au CRB.»

S. D.

Sid Ali Asli «A chaque fois qu’on joue à Alger, nos supporters souffrent»

Le président du comité de supporters de la JSK, Sid Ali Asli, estime que les supporters de la JSK souffrent à chaque déplacement à Alger. Alors que les fans n’avaient bénéficié que de 400 places face au CRB, c’est pareil contre l’USMA. Selon lui, une partie de la tribune était restée vide alors que plusieurs supporters étaient en- core à l’extérieur du stade : «C’est dés- ormais une habitude, à chaque fois que la JSK joue à Alger, les supporters souf-

frent. Face au CRB, 400 places nous ont été accordées seulement et contre l’USMA, une partie de la tribune était vide alors que nos supporters cher- chaient des places pour suivre le match. Désormais, aucune équipe n’aura droit à plus de 500 places à Tizi Ouzou. Déjà, nous allons nous réunir pour ac- corder 400 tickets seulement aux sup- porters du CRB.»

S. D.

04 N° 3263 Lundi 1 er février JSK LIGUE 1 2016 A u lendemain de
04 N° 3263 Lundi 1 er février JSK LIGUE 1 2016
04 N° 3263
Lundi 1 er
février
JSK
LIGUE
1
2016
04 N° 3263 Lundi 1 er février JSK LIGUE 1 2016 A u lendemain de l’amère

A u lendemain de l’amère défaite concé- dée par la JSK à Bolo- ghine face à l’USMA sur une très grosse

bourde d’arbitrage de Boukhalfa ainsi que son premier assistant Ghomari, la déception était tou- jours visible sur les visages des di- rigeants kabyles. Comment pouvaient-ils être autrement après cette défaite qu’ils ont qualifiée d’injuste. La JSK est encore une fois lésée par l’arbitre qui a validé un but de Nadji, entaché d’une main que même les images de la télé ont à plusieurs fois répété pour confirmer que le but est liti- gieux. Le président Hannachi était toujours dans tous ses états hier matin. Acceptant de répondre à nos questions, il dira d’emblée : «Je suis toujours sous l’effet de la colère. Je ne comprends pas comment une telle erreur n’a pas été signalée. Le but n’est pas valable, tout le monde a vu qu’il y avait faute. Nous avons préparé ce matin un rapport acca- blant contre l’arbitre Boukhalfa et que nous transmettrons dans la journée à toutes les instances concernées, la FAF, la LFP ainsi que la commission fédérale de l’ar- bitrage. Nous ne pouvons plus continuer à supporter cela. La JSK est victime d’un complot.»

«Il y avait bel et bien une main qui a faussé le reste du match»

Revenant à l’action du but, Han- nachi a enchaîné : «Oui, il y avait bel et bien une faute commise par l’attaquant usmiste. Les images l’ont montré plusieurs fois, pas que les présents au stade qui l’ont vue mais tous les téléspectateurs peuvent té- moigner que la JSK a été lésée. Le but entaché d’une main a faussé le reste de la partie. Il a fait sortir mes joueurs du match et la suite tout le monde la connaît.»

«La JSK est lésée et j’ai attiré l’attention des responsables juste après le derby»

«Ce n’est pas la première fois que la JSK se retrouve victime d’un arbitrage de très mauvaise qualité. Il n’y a qu’à revenir au dernier derby face au MOB pour vérifier mes propos. La semaine écoulée, la JSK a été aussi lésée et j’ai de suite alerté les responsables concernés. L’arbitre Boukouassa est passé complètement à côté du cadre. Ce n’est que le lendemain du derby qu’il a avoué son erreur, incombant l’entière responsabilité à son premier assistant. Jusqu’à

«Nous avons rédigé un rapport accablant contre Boukhalfa»

La photo qui enfonce M. Boukhalfa En contestant la validité du premier but inscrit par
La
photo qui
enfonce M.
Boukhalfa
En contestant la validité du premier but inscrit par
l’USMA, les joueurs de la JSK ont fait savoir à M. Boukhalfa
que l’attaquant usmiste avait accompagné la balle à l’aide de
son bras et qu’il avait entendu le sifflet de l’arbitre, d’où le fait
qu’ils se soient arrêtés de jouer, chose qui a permis à Nadji de
mettre tranquillement la balle au fond des filets. Un argument
récusé par l’homme en noir qui n’a rien voulu savoir qui sera
démenti par les images de la télévision. Nadji a bel et bien
touché la balle avec son bras et M. Boukhalfa a également
sifflé. L’image ci-contre montre clairement qu’au moment
de l’action en question, il tenait le sifflet dans sa bouche
et qu’il soufflait au vu de l’état de ses joues. Certes,
le mal est fait et l’injustice ne peut être réparé,
mais par honnêteté, M. Boukhalfa devrait re-
connaître son erreur lorsqu’il sera audi-
tionné par la commission

les aides allouées à certains clubs au moment où les autres sont privés de toutes formes de subventions.»

«Ce n’est pas normal que l’opposition décide de marcher la veille d’un important match»

Dans un autre registre, Hanna- chi ira même jusqu’à incomber la responsabilité de la défaite de son équipe à Bologhine à l’opposition. En effet, selon ses propos, la marche organisée la veille d’un match important comme celui face à l’USMA pour demander son dé- part a perturbé les joueurs dans leur préparation : «En plus de tout ce qui s’est passé au stade de Bolo- ghine avec ce très mauvais arbi- trage, trouvez-vous normal que l’opposition ait organisé une marche à Tizi pour demander mon départ ? C’est anormal tout cela. En plus, ils devaient avoir compris avec ces di- zaines de supporters qu’ils ont pu rassembler.»

«Dans mon quartier seulement je peux mobiliser deux cents supporters»

Hannachi estime que le peu de personnes qui ont répondu à l’ap- pel de la marche de la semaine écoulée pour demander son dé- part prouve que la majorité lui est acquise. Il y va même jusqu’à dire que dans son quartier seulement, il peut mobiliser le double : «Il n’y avait pas cent personnes qui ont marché à Tizi pour demander mon départ. Cela prouve que les gens ne veulent pas verser dans la division et je prône la stabilité de ma région. Que tous ces mouvements cessent dans l’intérêt de la Kabylie. Les sup- porters me demandent d’organiser une marche, j’ai toujours dit non. Sinon, dans mon quartier seule- ment, je peux rassembler deux cents personnes.»

quand allons-nous accepter tout cela ? La FAF et la LFP ainsi que la CFA doivent réagir dans l’immé- diat pour stopper ça.»

«Bijotat est un connaisseur, il maîtrise le haut niveau, sa révolte après le but est logique»

Prenant la défense de son en- traîneur en chef Dominique Bijo- tat qui, après son entrée sur le terrain pour contester la décision de valider le but, a été expulsé, Hannachi nous confie : «Je com- prends parfaitement la réaction de mon entraîneur Bijotat qui s’est plaint, dans la correction la plus to- tale, auprès des arbitres suite à cette décision qui a complètement faussé le cours du match. Bijotat est un entraîneur d’une très grande correc- tion, c’est un entraîneur qui maî- trise bien le haut niveau. Il n’a pas pour habitude d’assister à ces scènes et donc sa révolte est des plus lo- giques.»

«Je dénoncerai tout lors des prochaines assises sur le football»

En plus du rapport préparé hier matin au siège du club et qui devait être transmis avec accusé de récep- tion le même jour, le président Hannachi a annoncé qu’il ne res- tera pas les bras croisés devant ce qu’il a qualifié de scandaleux, no- tamment le mauvais arbitrage. Hannachi a fait savoir que lors de la prochaine rencontre avec les res- ponsable du football élargie à tous les présidents des clubs profession- nels, il dénoncera tout : «Il est retenu au programme une rencontre entre les présidents de clubs professionnels et les responsables de notre football, sous forme d’assises dans quelques jours. Je me présenterai pour dénon- cer le marasme qui ronge notre foot- ball. Le mauvais arbitrage n’est pas le seul point noir, il faut aussi revoir

«A part l’APW de Tizi, la JSK ne reçoit de l’aide de personne»

Sur le plan financier, le prési- dent de la JSK n’omettra pas de souligner que le club n’est pas mieux loti que certaines forma- tions qui bénéficient des aides de l’Etat : «La JSK est le club le plus titré du pays. Financièrement, il ne reçoit rien du tout. Mis à part la subvention de l’APW, la JSK est marginalisée. Dans les autres wi- layas, les clubs se voient accorder des aides de l’Etat très impor- tantes, je demande pourquoi pas la JSK. Les autres formations reçoi- vent des chèques représentant des sommes colossales, alors que la JSK s’est vu accorder récemment un tout modeste sponsor, je n’ap- précie pas cette différence.»

«La JSK est une société, ce n’est pas en organisant des marches qu’on me poussera à partir»

«Je veux aussi soulever un autre point concernant ceux qui deman- dent à ce que je parte de la tête du club. Les gens doivent savoir que la JSK est devenue une société et ce n’est pas en organisant des marches à chaque fois qu’ils croient pouvoir me pousser vers la porte de sortie. Moi, je suis un en- fant du club et depuis l’existence de la JSK personne n’a contribué autant que moi. Pendant des an- nées, j’ai contribué à la bonne marche du club. J’ai remporté des titres continentaux et d’autres na- tionaux. Aujourd’hui, Azlef aussi contribue avec ses propres moyens, qu’on arrête de perturber le club à chaque veille d’un impor- tant rendez-vous. La JSK a besoin de sérénité.»

«Cela fait un an depuis qu’on m’insulte. Moi et tous mes frères aidons le club»

«Non seulement le club est vic- time d’un complot le visant, je dé- nonce aussi les agissements des membres de l’opposition qui ne font que compliquer la situation. Cela fait plus d’un an qu’on m’in- sulte à travers tous les meetings et autres rencontres. L’opposition ne rate aucune occasion pour m’in- sulter. Je rappelle seulement que moi et tous mes frères apportons un grand soutien à la JSK. J’ai dû débourser des milliards pour com- poser une bonne équipe et procé- der à un bon recrutement hivernal, je voudrais bien connaî- tre qui est venu me proposer la plus modeste contribution pour au moins montrer qu’ils aiment le club.»

«Un entraîneur m’a confié que le MCA reçoit 10 millions d’euros par an de la Sonatrach»

Poursuivant toujours dans le re- gistre des finances, Hannachi a ré- vélé que selon des informations qu’il a recueillies auprès d’un en- traîneur dont il n’a pas voulu citer le nom que le club de la capitale le MCA bénéficie d’une importante aide financière de la part de l’en- treprise nationale Sonatrach ainsi que deux ou trois autres clubs pro- fessionnels au moment où tous les autres se battent dans de grandes difficultés sur ce plan-là : «Ce n’est pas normal que quelques clubs seu- lement bénéficient du soutien de l’Etat. Un entraîneur m’a confié que le MCA reçoit de la Sonatrach une somme astronomique qui avoisine les 10 millions d’euros par an. La JSS aussi un peu moins. J’estime que la chute du prix du baril du pé- trole n’a pas touché ces clubs-là. Je

1 JSK ne vais pas arrêter de dé- noncer tout cela et lors des prochaines
1 JSK
1
JSK
1 JSK ne vais pas arrêter de dé- noncer tout cela et lors des prochaines assises,

ne vais pas arrêter de dé- noncer tout cela et lors des prochaines assises, je vais dé- fendre les intérêts de mon club et aux autres présidents de sui- vre aussi.»

«Le coach a mon soutien total, les assistants doivent l’épauler davantage»

Revenant sur la défaite face à l’USMA et pour plus d’éclai- rage sur tout ce qui s’est dit sur les réseaux sociaux, no- tamment sur l’avenir de l’en- traîneur en chef Bijotat, Hannachi coupe court à toutes les rumeurs en rassu- rant qu’il entretient d’excel- lentes relations avec son entraîneur en chef et qui lui accorde sa confiance totale :

«Je voudrais aussi souligner une chose importante, c’est que je suis très satisfait du travail de Bijotat. Il est en train de réaliser du bon travail avec le club et qu’il a mon soutien total. Toutefois, je voudrais souligner qu’il y a encore des choses à améliorer, notam- ment dans le choix des rem- plaçants et là je pense que les assistants doivent l’aider da- vantage. Une personne peut se tromper et un bon travail de coordination entre tous les membres du staff est néces- saire.»

«Nous avons une bonne équipe qu’il faut soutenir»

Pour ce qui est du rende- ment de ses joueurs après trois journées de la phase re- tour, Hannachi est également satisfait et fera remarquer que l’équipe a été renforcée par de bons joueurs qui sauront comment redresser la situa- tion : «Le rendement des mes joueurs après trois matchs de la phase retour est nettement meilleur à la phase aller. Tout le monde a vu les trois pre- miers matchs de la phase re- tour. Sur le plan de la qualité, je trouve qu’il n’y a pas de grands reproches à faire, il existe certes des choses à amé- liorer mais dans l’ensemble ça progresse. Cette équipe a les moyens de revenir en force, elle a besoin de soutien.»

«En privant Bijotat du banc face au CRB prouve qu’on veut casser notre cadence»

La JSK aura écopé d’une double sanction de la part de l’arbitre Boukhalfa. Une dé- faite face à l’USMA ainsi que

l’expulsion de son entraîneur Bijotat. Ce dernier ne sera pas sur le banc samedi pro- chain face au CRB. A ce titre Hannachi ajoute : «Je regrette beaucoup l’expulsion injusti- fiée de Bijotat face à l’USMA. Tout le monde a vu qu’il a contesté correctement la déci- sion de l’arbitre Boukhalfa. Il s’est comporté en professionnel qui connaît les règlements. Son absence face au CRB est une autre sanction infligée pour la JSK, ce qui m’amène à dire qu’on veut casser à tout prix notre cadence affichée en cette phase retour.»

«Ikiouane et Zaoui vont coordonner avec lui pour gérer la partie»

Optimiste quant à une bonne réaction de ses joueurs samedi prochain à l’occasion de la formation du CRB qui s’est neutralisée face au NAHD au 5-Juillet lors de la précédente journée, Hanna- chi affirme que les assistants Ikiouane et Zaoui seront chargés de bien coordonner avec Bijotat qui prendra place dans la tribune officielle :

«Certes, l’absence de Bijotat sur le banc n’est pas une bonne chose mais je reste optimiste. Les deux autres membres du staff à savoir Ikiouane et Zaoui feront tout pour bien coordonner avec lui et gérer cette partie. On doit réagir et je sais que les joueurs puise- ront au fond de leurs forces pour gagner ce match et se re- lancer.»

«Il n’y a que la mobilisation de nos supporters qui va accompagner la JSK pour revenir en haut du classement»

Pour conclure, le premier responsable de la formation du Djurdjura lance un appel aux supporters en déclarant :

«Je comprends la déception des supporters et quand le club ne réalise pas de bons résultat, ils sont moins mobilisés qu’avant. Je peux les rassurer que la JSK possède une bonne ossature. On a recruté de bons joueurs cet hiver et je suis optimiste pour la suite du parcours. Je dis aux supporters que seule leur grande mobilisation der- rière le club contribuera au re- tour des résultats et je promets que nous allons faire le maxi- mum pour revenir au plus haut du classement.»

Lyès A.

LIGUE USMA N° 3263 Lundi 1 er février 05 2016
LIGUE
USMA
N° 3263
Lundi 1 er
février
05
2016

Boudebouda

«J’étais loin sur l’action du but, l’essentiel est

d’avoir gagné»

autre chose ça ne me concerne pas. De ce match, je ne retiens que la victoire.

L’écart s’est creusé une nouvelle fois, dix points d’avance sur le poursuivant. Qu’avez-vous à nous dire là-dessus ? Je viens de l’apprendre, c’est une bonne nou- velle. Savoir que l’écart s’est creusé ne peut que nous réjouir et nous donner plus de confiance pour la suite du parcours. Nous sommes sur une série de dix-sept rencontres sans défaite, c’est aussi une motivation supplé- mentaire pour continuer à fournir des efforts afin que les succès durent plus long- temps.

Laissé sur le banc des remplaçants face au NAHD et l’ESS, Brahim Boudebouda a retrouvé
Laissé
sur le banc des
remplaçants face au
NAHD et l’ESS, Brahim
Boudebouda a retrouvé sa
place au sein du onze avant-hier,
à l’occasion de la réception de la
JSK. Un retour gagnant, puisque
l’arrière latéral gauche a été auteur
d’une belle prestation avec un but à la
clé. Accosté sur le terrain avant même
qu’il regagne le vestiaire après la fin
de la partie, l’international usmiste
est revenu sur cette première
victoire décrochée en 2016
avant d’évoquer d’autres
sujets. Ecoutons-le.

Tout d’abord, vos impressions à propos de ce match… Avant de parler de cette rencontre, permettez- moi de présenter toutes mes sincères condo- léances à la famille du jeune Ayoub. Que Dieu

vers la banderole qui a été ac-

crochée pour lui rendre hom- mage, après l’ouverture du score, qui a été à l’origine de cette initiative ? Croyez-moi, c’était une réaction spontanée. Nous ne l’avons pas prévu. Je me rappelle plus ce qu’on s’est dits au moment de fêter le premier but, mais par

la suite, Nadji s’est dirigé vers la banderole et nous l’avons tous suivi. La moindre des choses qu’on puisse faire. Je saisis cette occasion pour lancer

un message à nos supporters et à ceux

«Une victoire amère à cause du décès de notre supporter»
«Une
victoire
amère à
cause du
décès de notre
supporter»

Vous avez été l’auteur du deuxième but de la partie, quel est votre sentiment

?

Naturellement, je suis très content. Je suis un défen- seur, et ce genre d’occasion se présente rarement. J’ai

des autres clubs : «Faites attention, soyez vigilants

parce que nous ne voulons plus revivre ce genre de drame.»

l’accueille en Son Vaste Paradis. Personnelle- ment, j’ai appris la triste nouvelle quelques mi- nutes
l’accueille en Son Vaste Paradis. Personnelle-
ment, j’ai appris la triste nouvelle quelques mi-
nutes seulement avant le coup d’envoi du
match. Ça m’a vraiment choqué. J’ai
une profonde pensée pour les
membres de sa famille et ses
Revenons sur cette ren-
contre, votre point de vue
là-dessus…
Comme nous l’attendions, ce fut une ren-
contre difficile à négocier, mais l’important
c’est que nous avons pu la remporter. Cette
victoire est notre première depuis le début
de la nouvelle année, c’est sûr qu’elle
nous fera un énorme bien.
bien senti le coup, et ça m’a
fait plaisir de voir mes efforts
récompensés. J’espère qu’il ne
sera pas le dernier et qu’il fera
appel à d’autres à l’avenir.
proches. Cette victoire est pour
lui, mais aussi pour tous ceux
qui l’ont connu et qui souf-
frent de sa disparition.
«J’espère
que je n’ai
pas déçu le
sélectionneur
national»
Qu’est-ce qui s’est passé sur
l’action du premier but ?
J’étais loin de l’action, vu mon
poste de défenseur, je ne peux
répondre à cette question.
L’essentiel qu’on s’est imposés,
La présence du sélectionneur national
a-t-elle été une motivation supplémen-
taire pour vous ?
Non, parce que j’ignorais ça. Il m’a fait
confiance jusque-là, et j’espère que je ne l’ai
pas déçu. Il ne faut pas oublier qu’il m’a donné
ma chance en m’intégrant dans son groupe,
s’il fait appel à moi à l’avenir, je ferai de mon
mieux pour être à la hauteur.
Vous vous êtes dirigé
Vous allez affronter le MCO lors de la
prochaine journée…
(Il nous coupe) Le match face à la JSK vient à
peine de se terminer, personnellement je n’y
pense pas à la prochaine journée. Nous aurons
toute une semaine pour préparer ce rendez-
vous. Ce sera assez pour faire ce qu’il faut afin
que nous soyons prêts pour l’aborder de la
meilleure des manières.
Entretien réalisé par Adel Cheraki
Il a brillé devant Gourcuff
Le moindre qu’on puisse dire, c’est que Boudebouda
a réussi son come-back. L’arrière latéral gauche des
Rouge et Noir a livré, en effet, une bonne prestation
jusqu’au point où tous les supporters présents ont
scandé fort son nom durant plusieurs minutes vers la
fin de la partie. Affichant une excellente forme, le dé-
fenseur formé au MCA a su marquer des points en
présence de Gourcuff, ce qui ne fait que renforcer
un peu plus ses chances de figurer dans la pro-
chaine liste du sélectionneur des Verts.
Haddad a assisté à l’inhumation d’Ayoub
Après qu’il s’est rendu au domicile du jeune
supporter de l’USMA le jour de son décès en
compagnie de quelques dirigeants et proches,
le premier responsable de l’équipe usmiste a
présenté une nouvelle fois ses condoléances
tout en faisant part de sa profonde sympathie
le président du club a tenu une nouvelle fois à
être présent et prêt des mem-
bres de la famille du défunt
Ayoub, en se déplacement au
envers la famille de celui dont le nom a été
sur toutes les lèvres avant, pendant et
après la rencontre contre la JSK.
sont dirigés au domicile du défunt quelques
minutes seulement après la fin du match face
à la JSK, pour présenter leurs condoléances et
faire preuve de leur déception suite à cette
triste nouvelle.
«Qu’il repose en paix !»
cimetière d’El-Alia pour assister
à son inhumation. Un geste qui
a réconforté les parents de ce
Khoualed, Ferhat et El-
Orfi ont représenté les
joueurs
Le capitaine Nacer Eddine Khoualed a été
fan victime d’un accident de la
circulation à Bouira, au moment
où il s’apprêtait à regagner la
capitale, après avoir suivi à par-
tir des tribunes du stade 8-Mai-
45 le match qui a opposé
l’Entente à l’USMA, son club fa-
vori. Avant de quitter les lieux,
l’un des joueurs qui ont pris la parole. Le dé-
fenseur international a déclaré : «Je présente
mes sincères condoléances à la famille du
En plus de Haddad et de quelques
dirigeants, trois joueurs ont été aper-
çus au cimetière, à savoir Khoualed,
Ferhat et El-Orfi. Ils voulaient partager
la douleur avec la famille du disparu,
mais aussi pour représenter leurs co-
équipiers qui n’ont pas pu se déplacer
à El-Alia. Pour rappel, ces derniers se
jeune
Ayoub et à tous ceux qui l’ont connu.
Qu’il repose en paix. C’est le destin, on n’y
peut rien. Personne ne peut fuir le sien. J’ai
une profonde pensée pour ses parents, qu’ils
sachent que nous sommes de tout cœur avec
eux parce qu’il s’agit de l’un des nôtres.»
Adel Cheraki
N° 3263 06 Lundi USMA LIGUE 1 1 er février 2016 L’USMA champion dès la
N° 3263 06 Lundi USMA LIGUE 1 1 er février 2016
N° 3263
06
Lundi
USMA
LIGUE
1
1 er février
2016

L’USMA champion

dès la 26e journée

face au MCA ?

2016 L’USMA champion dès la 26e journée face au MCA ? L ancé à vive allure

L ancé à vive allure vers son 7e titre de cham- pion d’Algérie, l’USM Alger est toujours in- vaincue depuis la 1re

journée. En gardant ce rythme, les joueurs de Miloud Hamdi pourraient soulever le trophée

lors de la 26e journée, face au grand rival… le Mouloudia d’Alger. Le championnat algérien n’est

pas encore plié mais, après 19

journées, la tendance qui s’af- firme, semaine après semaine,

match après match, est claire et nette. Personne, ou presque, ne pourra se mettre en travers de la route de l’USMA cette sai- son, pas même le champion sortant, l’Entente de Sétif, ou même le club le plus titré en Algérie, la JS Kabylie. D’un point de vue comptable, le trou

est déjà béant. 12 victoires, 5

matchs nuls pour une seule et unique défaite, personne n’a

fait mieux ou autant cette sai-

son. Le CR Belouizdad, le dau-

phin des Rouge et Noir, est à

dix points, tandis que les can-

didats au podium, le MCA ou encore l’USMH sont à quatorze unités.

Avantage confortable

Dix points d’avance, c’est le ma-

telas des Usmistes avant d’abor-

der les onze dernières journées.

Autrement dit, quoiqu’il arrive,

les coéquipiers de Nacereddine

Khoualed seront probablement encore leaders s’ils parviennent à gagner face au Chabab de Be-

louizdad dans le derby al-

gérois, lors de la 23e journée. Et ce, même si le CRB rem- porte toutes ses rencontres d’ici-là. Enfin, l’USMA n’aura, d’ici-là, probablement rien perdu de son avantage mathé- matique et l’aura vraisembla- blement rendu encore plus confortable vu sa forme ac- tuelle. Vainqueurs, samedi der- nier, lors de la 18e journée face à une excellente équipe de la JSK (2-0), les Usmistes par- viennent même à remporter les rencontres où ils sont bouscu- lés. «Je pense que le plus impor- tant, aujourd’hui, aura été de remporter les trois points», re- connaissait le technicien us- miste, Miloud Hamdi, à l’issue du Clasico. Remporter ces fa- meux trois points, c’est devenu une habitude pour les gars de Soustara.

Calendrier favorable

Depuis plusieurs journées, l’USMA parvient à garder son avantage de dix points sur son premier poursuivant. En sui- vant ces bases, on serait alors tenté de dire que les Usmistes décrocheraient le titre à trois journées de la fin, c’est-à-dire lors de la 27e journée. En effet, avec dix points d’avance à trois journées de la fin, le titre ne pourrait plus échapper aux Rouge et Noir. Par ailleurs, les hommes de Miloud Hamdi n’entendent nullement dormir sur leurs lauriers lors de leurs prochaines sorties. Bien au contraire. Ils comptent accen- tuer leur avance, d’autant plus qu’ils bénéfi-

cient d’un calendrier favorable puisqu’ils joueront huit de leurs onze prochaines rencon- tres à Alger. Ils n’auront donc qu’à bien négocier trois dépla- cements, à Oran, pour affron- ter le Mouloudia local lors de la prochaine journée, à Béjaïa et à Relizane, respectivement lors des 21e et 24e journée, pour s’adjuger leur 7e titre de cham- pion.

Fête mémorable

Les Usmistes ne joueront donc que trois rencontres à l’exté- rieur, là où ils sont aussi intrai- tables (2,38 pts/match à Omar-Hamadi, 2,22 pts/match à l’extérieur). En suivant cette cadence infernale, l’USM Alger aura la possibilité de décrocher le titre final beaucoup plus tôt, probablement sur la pelouse du grand stade d’Alger, le 5-juillet, lors du derby qui les réunira, fin mars, avec leurs frères en- nemis, les Mouloudéens, dans un scénario incroyable. Tout usmiste qui se respecte rêve de cette possibilité, celle de fêter le championnat face au MCA, surtout après avoir goûté à la joie de vaincre, enfin, le Doyen dans une finale de Coupe d’Al- gérie. Il ne reste donc qu’à es- pérer que les coéquipiers de Rachid Nadji puissent mainte- nir cette cadence qui est la leur depuis le début de saison pour revoir les mêmes scènes de liesse que celles d’un certain 1er mai 2013

Islam Tazibt

Abdellaoui incertain Souffrant d’une blessure, Ayoub Abdellaoui a raté le match face à la JSK,
Abdellaoui
incertain
Souffrant d’une blessure, Ayoub Abdellaoui a
raté le match face à la JSK, mais pourrait également
faire l’impasse sur celui qui opposera le week-end
prochain au stade Ahmed-Zabana, son équipe au
MCO, lors de la dix-neuvième journée de la Ligue 1
Mobilis. Le défenseur polyvalent des Usmistes doit
poursuivre ses soins en attendant d’avoir le feu
vert du médecin pour se joindre une nou-
velle fois à ses camarades. Un retour
prévu en milieu de semaine.
Le
match face au MCO
décalé à samedi
Initialement programmé ce vendredi,
le match qui opposera le MCO à l’USMA
a été décalé de 24h. C’est donc samedi que
cette rencontre aura lieu. Si tout se dé-
roule normal, le coup d’envoi de la partie
se fera à 16h. Les membres de la déléga-
tion quitteront Oran à la fin de cette
confrontation pour regagner
la capitale.

Darfalou toujours en solo

Contrairement à ses coéquipiers, Oussama Darfalou a eu sa part d’exercice. En période de remise en

lattaquant international des

forme,

de suivre un

Rouge et Noir continue

programme spécifique pour pouvoir

le plus

être à nouveau opérationnel

rapidement possible. Opéré en début d’année à Doha plus précisent au centre Aspetar, celui qui a été élu comme meilleur espoir de la 15e cé- rémonie du Ballon d’Or a été présent dans la tribune ocielle avant-hier, et ne pourrait renouer avec la com- pétition officielle que vers la fin de ce

mois, voire en mars prochain.

Zemmamouche attendu à Bologhine

soir,

De retour à Alger avant-hier après avoir passé plusieurs

semaines

à Aspetar au Qatar où il a été opéré, Mohamed-Lamine Zemmamouche passera quelques jours parmi les siens et profitera de sa présence à Alger pour rendre visite à ses coéqui-

piers, avant de se rendre une nou- velle fois à Doha pour entamer la

déroulera

les à Si membres sur Bologhine, de c’est

tout

rééducation.

ses aujourd’hui se

qu’il

prévu,

comme

occa-

une

fera

saut

un

médi-

staff

du

sion

pour

nouvelles

et

le prendre

de

cal

santé.

de

état

point

faire

son

de cal santé. de état point faire son Hier repos Comme à chaque fin de match,

Hier repos

Comme à chaque fin de match, à domicile ou à l’exté- rieur, les joueurs de l’USMA ont eu droit à une journée de repos accordée par les mem- bres du staff technique. Cette décision, une sorte de récom- pense pour Mansouri et ses coéquipiers, après les efforts fournis tout au long de la se- maine, et avant-hier aussi. Des efforts qui leur ont per- mis de s’imposer au final sur le score de deux buts à zéro.

Reprise

aujourd’hui

Si tout se passe comme prévu, c’est aujourd’hui que les joueurs de l’USMA repren- dront le travail. La première séance de la semaine se dé- roulera en fin de journée au stade Omar-Hamadi, une oc- casion pour débuter la prépa- ration de leur prochaine rencontre. Pour rappel, les Rouge et Noir se rendront vendredi à Oran pour donner la réplique à l’équipe phare d’El Bahia, samedi, pour le compte de la dix-neuvième journée de la Ligue 1 Mobilis.

18 e journée CS Constantine 1 - 0 ES Setif ASM Oran 1 - 0
18 e journée
CS Constantine
1
- 0
ES Setif
ASM Oran
1
- 0
USM El Harrach
MO Bejaia
1
- 0
MC
Oran
USM Blida
1
- 1
DRB Tadjenanet
JS Saoura
2
- 1
MC
Alger
CR Belouizdad
1
- 1
NA
Hussein Dey
RC Relizane
3
- 1
RC
Arbaa
2
- 0
USM Alger
JS Kabylie
Clubs
Pts
DIff
JV
N
D BP BC
Ligue 1
Résultats
et classement
   

19 e Journée

DRB Tadjenanet

Vs
Vs

ASM Oran

NA Hussein Dey

Vs
Vs

USM El Harrach

CS Constantine

Vs
Vs

MO Bejaia

MC

Oran

Vs
Vs

USM Alger

JS Kabylie

Vs
Vs

CR Belouizdad

ES Setif

Vs
Vs

RC Relizane

RC Arbaa

Vs
Vs

JS Saoura

MC

Alger

Vs
Vs

USM Blida

   

20 e Journée

MC

Oran

Vs
Vs

CR Belouizdad

CS Constantine

Vs
Vs

USM Alger

DRB Tadjenanet

Vs
Vs

USM El Harrach

MC

Alger

Vs
Vs

ASM Oran

NA Hussein Dey

Vs
Vs

JS Saoura

RC Arbaa

Vs
Vs

USM Blida

JS Kabylie

Vs
Vs

RC Relizane

ES Setif

Vs
Vs

MO Bejaia

N° 3263 LIGUE 1 CRB Lundi 07 1 er février 2016
N° 3263
LIGUE
1
CRB
Lundi
07
1 er février
2016

La deuxième place semble désormais s’éloigner…

Le Chabab risque de tout perdre

Le 5-Juillet a été le théâtre d’une rencontre riche en rebondissements entre le CRB et le NAHD. Les Belouizdadis n’ont pas fait mieux qu’un résultat nul, dans une confrontation qui pourtant les a vus se diriger tranquillement vers une victoire jusqu’à ce but dans les temps morts des Sang et Or. Les retombées de ce résultat nul au goût d’une défaite seront lourds pour le club de Laâquiba. Certes, la bande à Michel peut toujours s’estimer heureuse de rester deuxième au classement, mais aujourd’hui le CRB voit l’étau se resserrer autour de lui en championnat. N’ayant plus qu’un petit point d’avance sur le MOB, un nouveau faux pas pourrait voir cette équipe belouizdadie perdre son fauteuil de dauphin, autrement dit le principal objectif de l’exercice 2015- 2016. Aussi, après ce match nul contre le NAHD, le leader usmiste qui a battu la JSK, s’envole vers le titre et compte 10 points d’avance sur le Chabab. Ainsi, avec les rêves du titre qui partent en fumée et cette deuxième place qui semble désormais s’éloigner, le club de Laâquiba peut rapidement basculer d’une saison exceptionnelle à un parcours semblable à celui de l’exercice précédent. Avec ce nouveau match nul concédé au stade du 5- Juillet, le CRB semble bien nourrir un complexe dans ce stade. C’est le troisième mauvais résultat sur les trois matches disputés dans cette enceinte. Lors des trois confrontations, le CRB jouait gros, que ce soit contre l’USMA dans une défaite qui avait fait chuter le club de Laâquiba de son fauteuil de leader ou face à l’USMH, avec un match nul qui a empêché le CRB de prendre seul la deuxième place. Enfin ce match nul contre le NAHD qui réduit l’écart à un point par rapport au MOB, et qui met fin aux rêves des supporters de jouer le titre. Avec la victoire du MOB et le match nul du CRB au 5- Juillet, l’écart de trois unités entre les deux clubs s’est réduit à un seul point à l’issue de cette 18e journée du championnat. Le club de Laâquiba, qui comme vous le savez a pour principal objectif de finir la saison à la deuxième place, n’a plus le droit au moindre petit faux pas, au risque de se voir doubler par les Crabes, surtout que le Chabab aura à se rendre à Constantine. D’ici là, les hommes de Michel ont intérêt à reprendre de l’avance sur son actuel rival pour la deuxième place.

Face à la JSK, la victoire, rien que la victoire

Maintenant que le CRB n’est qu’à un seul petit point du MOB, même des matchs nuls à l’extérieur pourraient ne pas suffire au CRB pour garder sa deuxième place. C’est dire que pour la prochaine sortie en championnat, les hommes de Michel se prépareront à affronter la JSK avec un seul mot d’ordre : la victoire.

Michel en colère

Michel en colère

Michel en colère

Michel en colère

Michel en colère

Michel en colère

contre ses joueurs

contre ses joueurs

contre ses joueurs

nous fait perdre deux points précieux et permet au MOB de mettre une grosse pression sur nous.» «Il faut être logique, nous n’avons pas les moyens de l’USMA» Ce match nul contre le NAHD aura mis fin aux espoirs du club de Laâquiba de se relancer pour la course au titre. De toute façon, Michel n’y a jamais cru. «On n’a jamais parlé du titre et on ne pouvait de toute façon pas le mettre en tant qu’objectif. La saison dernière, on n’était pas loin de l’exploit, si ce n’était les erreurs d’arbitrage, mais cette saison, il faudra raisonner d’une manière logique, nous n’avons pas les moyens de concurrencer un club comme l’USMA. C’est le club qui mérite le titre cette saison. Ses dirigeants font quand même du bon boulot depuis maintenant quatre années. Il y a toute une structure autour du club, c’est ça leur secret.» «On manquait de détermi- nation contre le NAHD» Le coach Michel continue à tirer sur ses joueurs. «Il faut avouer que nous avons été très mauvais contre le NAHD en première période. Nous avons manqué de détermination dans le jeu et les joueurs étaient complètement hors du coup. En seconde période, il y a eu une nette amélioration et nous avons imposé notre jeu sur notre adversaire quand ils étaient à 11. A dix, nous nous sommes mis à manquer des occasions bêtement, ça nous a coûté cher.» «Les remplaçants n’ont pas apporté le plus qu’on voulait»

contre ses joueurs

contre ses joueurs

contre ses joueurs

A la fin de la rencontre contre le NAHD, le technicien du CRB, Alain Michel, nous a déclaré

Alain Michel, n’a pas décoléré. Plus que jamais, le Français partage l’avis des supporters qui montrent du doigt l’attitude des joueurs depuis

que «certains joueurs ont perdu des

quelques semaines. «L’attitude de

points lors de ce derby». Le Français du Chabab n’a surtout pas apprécié

certains joueurs devient insupportable. Ils ont pris la grosse

la

mentalité de son groupe sur le

tête et se croient aujourd’hui

terrain qui dans un premier temps avait été complétement laissé dominer par le NAHD en première mi-temps, puis en se montrant

supérieurs. C’est une attitude qui affecte le groupe d’une manière générale. Aujourd’hui, je n’ai plus la force de les protéger ni de les couvrir,

passif sur la toute dernière action du match qui avait ramené le but du Nasria, croyant sans doute que le match était déjà dans la poche. Le vestiaire le dérange encore plus

il est grand temps qu’ils prennent leurs responsabilités envers leur club.» «Être sélectionné en EN locale ne veut rien dire» Sans citer de nom, l’entraîneur du CRB vise une partie de ses joueurs,

A

en croire nos sources, Michel ne

évoquant ceux qui ont été

serait pas seulement furieux contre

convoqués récemment en EN locale

le

comportement de ses joueurs sur

pour un stage de deux jours. «Les

le

terrain mais aussi en dehors. En

joueurs ont le droit de penser à leur

effet, on nous rapportera que l’attitude de certains éléments devient insupportable pour le coach du CRB. Il pourrait bien s’agir de l’annonce du 11 de départ qui fait

avenir, mais il faut aussi penser au club qui les emploie actuellement. Le fait que tu sois sélectionné en EN locale pour un stage ne fait pas de toi un international, ça ne veut rien

jazzer les joueurs qui ne figurent pas dans l’équipe type. Le match nul complique la tâche au Français On dit souvent qu’une victoire vient balayer les maux de la semaine. Seulement pour cette fois, le Chabab

dire.» «Le MOB nous met une grosse pression» Le coach du CRB reviendra sur le derby algérois contre le NAHD et ce match nul qui permet au MOB victorieux dans la même journée de

se contente d’un match nul au goût

d’une défaite. Ce résultat aura un effet inverse et compliquera un peu plus la tâche au Français pour contrôler son groupe. «Certains joueurs ont pris la grosse tête» Au lendemain du match nul contre

le

NAHD, le technicien du CRB,

se positionner à seulement un point du club de Laâquiba. «Encore une fois, nous n’avons pas gagné au stade du 5-Juillet. Si le match s’était déroulé au 20-Août, ç’aurait été autrement, j’en suis certain. Nos supporters ont répondu présents pour ce grand rendez-vous, mais ce n’était pas le cas

Les titulaires n’étaient pas les seuls à passer à la trappe, puisque Alain Michel a aussi tiré sur ses remplaçants. «Les remplaçants n’ont pas apporté le plus à leur entrée en jeu. J’avais fait rentrer Niati pour équilibrer le milieu de terrain, mais cela n’avait rien changé.» «La deuxième place sera quand même un bon exploit pour nous» Le coach du CRB tient quand même à rappeler que la deuxième place qu’occupe le club actuellement reste un bon exploit, vu le nombre de concurrents qui visent aussi le fauteuil de dauphin. «On est toujours deuxièmes au classement, on peut se réconforter avec ça. Si on finit dans cette position, ce sera toujours un bon exploit pour nous, sachant que tous les clubs s’arrachent pour nous faire tomber. Beaucoup ont des moyens bien supérieurs aux nôtres mais c’est nous qui sommes l’équipe à battre pour le moment.» «15 mois dans le même club en Algérie, ce n’est pas facile !» Pour conclure, Alain Michel nous avouera que son travail devient de plus en plus délicat au club. «Vous savez, en Algérie il est très difficile de rester dans un même club pendant 15 mois. Je suis venu en novembre 2014 et depuis j’ai vécu beaucoup de choses. Je ne vous cache pas que par moments, c’était très difficile pour moi de tout supporter. Je ne dis pas que j’en ai assez, j’ai encore des ressources, mais vous savez parfois il en faut peu pour faire tomber un entraîneur.»

Lamine Amimi des gars sur le terrain. Ce match nul rencontre étaient très importants pour
Lamine Amimi
des gars sur le terrain. Ce match nul
rencontre étaient très
importants pour nous
dans la course à la
deuxième place. On
s’est donnés à fond sur
le terrain pour les
assurer. Seulement
voilà, le NAHD a eu
son mot aussi dans la
rencontre. Nous
sommes frustrés
d’avoir laissé filer
encore des points
au 5-Juillet, mais il
faut bien finir par
l’accepter, le
championnat
n’est pas encore
fini.
Ce match
confirme
bien que
vous avez un sérieux problème
dans ce stade du 5-Juillet…
Sur les trois rencontres que nous
avons jouées ici, nous avons
toujours marqué les premiers. A
chaque fois, on revit le même
scénario et on se fait
rejoindre au score. C’est
vraiment malheureux de
gaspiller autant de
points, surtout quand
on joue bien.
Comment voyez-
vous aujourd’hui
vos chances de
finir deuxièmes
en championnat ?
Il est vrai que
maintenant, ça
sera très
difficile avec
un seul point
d’avance. Ce sera très serré à chaque
match. A nous de prendre nos
responsabilités et réparer l’erreur
pour atteindre notre objectif.
Il faudra déjà réussir la prochaine
sortie contre la JSK…
Si on veut toujours finir deuxièmes,
il faudra aller à Tizi pour chercher
un bon résultat.
Nous n’aurons pas d’autre choix que
de récupérer les points perdus ici au
5-Juillet.
Un mot aux supporters qui ont été
nombreux à vous soutenir dans ce
match ?
Encore une fois, ils ont été
extraordinaires. Nous regrettons ce
match nul qui les déçoit tout autant
que nous. On va se rattraper
inch’Allah.
Entretien réalisé par F. A.

«Nous allons nous racheter face à la JSK»

Un commentaire sur ce match nul contre le NAHD ? C’est très difficile de l’accepter. Nous avons pris ce but à l’ultime minute de la rencontre. Que pensez-vous de la rencontre ? C’était un match compliqué, comme on s’y attendait. Le NAHD nous a dominés en première période mais nous avons tenu bon. En seconde période, nous avons repris le monopole du jeu et nous nous sommes procurés beaucoup d’occasions qui nous permis d’inscrire un seul but. Tout allait bien jusqu’à cette dernière minute et ce but inattendu sur balle arrêtée. N’avez-vous pas le sentiment d’avoir perdu deux précieux points lors de ce derby ? C’est vrai que les points de cette

08 N° 3263 Lundi 1 er février MCA LIGUE 1 2016 Ighil : «Nous avons
08 N° 3263
Lundi 1 er
février
MCA
LIGUE
1
2016
Ighil :
«Nous avons perdu à cause de
l’arbitrage, pas parce la JSS était plus forte !»
Betrouni et le
Dr Benabdelouahab
seront auditionnés ce
matin par la LFP

A u lendemain de cette nouvelle dé- faite essuyée face à la JSS dans un stade du 20-Août devenu maudit pour les Mouloudéens,

nous sommes revenus avec plus de dé- tails sur l’analyse de Meziane Ighil qui n’a pas hésité à pointer du doigt l’arbitrage de Bassiri qui a totalement faussé la par-

tie. «Nous avons perdu face à la JSS, pas parce que notre adversaire était supérieur à nous, mais à cause de l’arbitrage. Certes, nous avons eu du mal à nous met- tre en marche, mais après, en seconde période, nous avons été dominateurs. Nous aurions dû inverser la vapeur dans nos temps forts. Mais certaines décisions nous ont été fatales. C’est toujours frus- trant de perdre une rencontre de la sorte. Mes joueurs ont fait ce qu’il fallait durant le second half. Leur réaction était posi- tive.»

«L’arbitre allait siffler un pe- nalty pour Hachoud, avant de désigner le corner»

Ighil semblait en avoir plein sur le cœur, à cause d’un arbitrage jugé vicieux. D’ailleurs, le technicien mouloudéen est revenu à la charge pour illustrer ce qu’il

reproche au referee. «Bien que nous étions en infériorité numérique, après l’ex- pulsion de Azzi, nous avons dominé toute la seconde période. On s’est créé une

multitude d’occasions nettes de scorer. D’ailleurs, sur une incursion, Hachoud a été pris en sandwich. A ce moment, l’arbi- tre allait désigner le point de penalty, avant de siffler corner. Il y avait d’autres actions où l’arbitre a sifflé injustement des fautes. On s’attendait à un match difficile mais pas à ce point avec un arbitrage à géométrie variable.»

«J’ai aligné trois attaquants en 2e mi-temps car on n’avait plus rien à perdre»

Le technicien mouloudéen est revenu sur son choix d’aligner trois attaquants durant le second half. Une audace qui, selon Ighil, a failli porter ses fruits, n’était certains faits de jeu qui n’étaient pas fa-

vorables aux Mouloudéens. «J’ai décidé, en seconde période, de jouer l’attaque à outrance car on n’avait plus rien à perdre. J’ai incorporé trois attaquants pour tenter de revenir au score. Nous avons réduit la marque et nous avons eu des occasions d’égaliser. On méritait au moins le point du match nul, mais les conditions de jeu ne nous l’ont pas permis pour les raisons que je viens d’énumérer.»

«Depuis la suspension de Merzougui, on souffre d’un gros déficit offensif»

Au milieu de cette affaire Merzougui,

Les joueurs dévoilent ce que Bassiri leur a dit durant la partie

Hachoud et les siens ne sont pas près d’oublier cette folle soirée et Bassiri, désigné pour la première fois pour arbitrer un match du vieux club algérois, et qui a, selon eux, faussé le résultat final. A l’is- sue du match, Ighil, Betrouni et tous les joueurs n’ont pas cessé de marteler en boucle les décisions de l’arbitre qui a privé le Mouloudia du partage des points. Nous avons voulu vraiment savoir ce qu’ont re- proché les Mouloudéens à Bassiri. Tout a commencé avec l’expulsion d’Ayoub Azzi qui a pris un second carton juste avant l’heure de jeu, alors qu’il n’y avait pas faute qui méritait un avertissement.

Zeghdane : «L’arbitre m’a dit qu’il s’était trompé en signa- lant un hors-jeu imaginaire» Sur une longue chevauchée ponc- tuée par un joli une-deux avec Der- rardja, Zeghdane allait se présenter seul dans la surface de vérité, mais le gaucher mouloudéen a été signalé en position de hors-jeu qui prête à caution. «J’allais me présenter seul face à Djemili lorsque l’arbitre a si- gnalé un hors-jeu imaginaire. A ce moment, l’arbitre Bassiri a reconnu son erreur en me disant qu’il s’était trompé. Hachoud s’est retrouvé dans la même position mais le referee a signalé une nouvelle fois un hors-jeu à cause de Gourmi qui était sur le côté opposé et donc dans une situa- tion passive.»

Boucherit : «Pris en sand- wich, Hachoud devait bénéfi- cier d’un penalty au lieu d’un corner imaginaire»

«L’arbitre de la rencontre a tout fait pour ne pas infliger des cartons aux joueurs de la JSS. Mais le meil- leur était pour la fin lorsque Ha- choud a été pris en sandwich entre Djemili et Maziz. A ce moment, Bassiri allait siffler un penalty, avant de changer d’avis en dési- gnant le corner. Un coup de coin imaginaire car c’était Hachoud qui avait touché le ballon en der- nier lorsqu’il a chuté», nous a confié Boucherit.

Le Mouloudia rédige un rapport accablant pour récuser Bassiri

Les Mouloudéens s’inter- rogent sur cette désignation de cet arbitre pour un match de cette importance. D’ail- leurs, comme nous l’a confirmé le président du club, Achour Betrouni, le MCA vient de rédiger un rapport accablant contre ce referee afin qu’il soit récusé et qu’il ne puisse plus diriger à l’avenir une affiche du Doyen.

T. Che

Concernant l’affaire Merzougui, la com- mission de discipline a décidé de convoquer Achour Betrouni et
Concernant l’affaire Merzougui, la com-
mission de discipline a décidé de convoquer
Achour Betrouni et le médecin du club,
Dr Benabdelouahab, pour être auditionnés.
Les deux hommes devront apporter des élé-
ments à ce dossier qui semble prendre des
proportions énormes.
Haddadj :
«Merzougui avait
disculpé le médecin du
club lors de son audition»
Invité avant-hier soir sur le plateau de l’ENTV, le pré-
sident de la commission de discipline, Abdelhamid Had-
dadj, est revenu sur l’affaire Merzougui. Alors que ce
dernier vient de changer son fusil d’épaule en décidant de
charger le médecin du club, Haddadj s’est interrogé en direct
sur l’attitude du joueur mouloudéen qui n’avait pas avancé
cette version des faits lors de son audition devant la commis-
sion de discipline. «Je ne comprends pas l’attitude de Merzou-
gui. Certes, il a le droit de faire appel mais il a changé sa
version des faits. Il faut savoir que lorsqu’il a été auditionné
par la commission de discipline, nous lui avons demandé s’il
avait informé le médecin du club, avant de prendre cette
substance. Il a été affirmatif. Il nous a dit qu’il n’a jamais
évoqué cela avec le médecin du club. Nous lui avons aussi
demandé si la vitamine lui a été remise par le médecin,
là aussi, il n’a jamais incriminé le staff médical. Il
nous a dit qu’il avait pris cette vitamine dans une
salle de musculation à Aïn Defla et que c’était
un copain qui lui avait remis cette molé-
cule», a déclaré Haddadj.
T. Che

qui a secoué la maison algéroise, Ighil n’hésite pas à évoquer l’absence de son attaquant qui est préjudiciable à sa for-

mation. «Il faut reconnaitre que cette af- faire Merzougui a eu des répercussions négatives sur le groupe. Nous restons so- lidaires avec ce joueur. J’espère qu’il y aura du nouveau dans les prochains jours. On espère tous qu’il sera un jour blanchi de toute accusation. Mais il faut aussi re- connaître que l’absence de Merzougui nous pose de sérieux problèmes car c’est le meilleur buteur de l’équipe. Après sa suspension, nous souffrons d’un gros défi- cit au niveau offensif. Et pourtant, il fau- drait parer au plus pressé en trouvant d’autres solutions.»

«Il faut battre Blida et ga- gner tous les autres matchs qu’on jouera à Bologhine»

Malgré la déception de cette défaite qui reste vivace, Ighil se projette déjà vers l’avenir avec ce match contre l’USMB qui

se profile à l’horizon. «Il faut qu’on garde la tête froide malgré la déception de l’échec. Nous devons très vite nous remo- biliser. Il faut qu’on gagne notre prochain match face à Blida et toutes les autres rencontres qu’on jouera à Bologhine, tout en tentant de grappiller des points de l’ex- térieur. Nous devons garder cet état d’es- prit pour rester dans la course au

podium.»

«Très affecté, le médecin de l’équipe m’a demandé de ne pas faire le voyage»

Nous avons ouvert une petite pa- renthèse pour parler du médecin du club, Dr Benabdelouahab, qui avait décidé de ne pas

faire le voyage avec l’équipe à Béchar. A ce sujet, Ighil nous dira :

«Le médecin de l’équipe est venu me parler, avant le départ pour Bé- char. Très touché par cette affaire Merzougui, le médecin m’a de- mandé de ne pas faire le voyage avec l’équipe. J’ai ac- cepté sans la moindre hésita- tion d’autant plus que nous avons un staff médical assez étoffé».

Billel. G

«Avec un tel arbitrage, on n’avait aucune chance de réaliser une perf’»

Egal à lui-même, Kacem Mehdi re- vient sur cette défaite concédée contre Saoura. Le milieu relayeur estime que son équipe a perdu, à cause d’un arbitrage défaillant. C’est la grosse déception, après cette défaite essuyée face à Saoura… C’est la grosse frustration car on ne méritait pas une telle défaite, surtout au vu de la seconde période que nous avons dominée. Encore une fois, nous avons perdu à cause des conditions de jeu qui étaient lamentables. On n’avait aucune chance de s’en sortir avec un arbitrage pareil. C'est-à-dire ? Tout d’abord, l’arbitre sort un carton rouge à Azzi pour une faute inexistante. Puis il nous prive d’un penalty suite à une faute flagrante sur Hachoud. Et pourtant malgré tous ces faits de jeu, nous avons pris le jeu à notre compte. On s’est créés les meil- leures occasions mais à chaque fois, il y avait une décision qui coupait notre élan. En d’autres termes, il n’y avait aucune chance qu’on revienne avec le partage des points de Béchar. Vous aurez prochainement un match tout aussi compliqué à huis clos à Bologhine contre Blida… Ce sera une autre rencontre tout aussi compliquée. Nous allons affronter un adversaire qui joue pour sa survie. On n’a pas le choix, nous devons nous montrer intraitables chez nous pour rester dans la course à cette deuxième place car on n’accuse que quatre points de retard sur le CRB. Tout reste encore jouable. Ce sera compliqué, surtout que le huis clos sera de rigueur… Ce n’est jamais facile de jouer à huis clos surtout face à une équipe comme Blida. Mais il faut qu’on trouve les bons arguments pour s’im- poser. On n’a pas d’autre choix si on veut rester en course pour les places africaines. Entretien réalisé par Tarek-Che

LIGUE 1 MCA N° 3263 Lundi 1 er février 09 2016
LIGUE
1 MCA
N° 3263
Lundi 1 er
février
09
2016

Betrouni : «J’espère qu’on n’aura plus affaire à un tel arbitrage à l’avenir»

Betrouni en discussion avec Ighil à l’aéroport

Après cet échec, et tout en attendant l’arrivée de l’avion pour rallier Alger, le président a dis- cuté avec Ighil à l’aéroport de Béchar. En s’adres- sant au coach, Achour Betrouni voulait avoir des explications nécessaires au sujet de la pro- duction négative du Mouloudia en première mi- temps. Ce dernier a émis le vœu de voir les joueurs évoluer avec cette hargne de ga- gner lors des prochains rendez-vous, en étant persuadé que si les co- équipiers de Hachoud parvien- nent à reproduire le jeu de la seconde période, une place sur le podium ne pourrait leur échapper.

Les joueurs se sont libérés, selon Ighil

Tout en justifiant ses choix, l’ancien sélec- tionneur national a expliqué à son interlo- cuteur que les joueurs se sont libérés en se- conde période, vu qu’ils n’avaient plus rien à per- dre, après avoir été soumis à une forte pression, ce qui leur a joué un tour à l’entame du match. Suite à ces argu- ments, le président l’a exhorté à mettre les joueurs dans les meil- leures conditions possibles sur le plan psychologique. Achour Betrouni lui a aussi demandé de donner à l’équipe une vocation plus offensive à l’avenir, quand celle-ci évolue à l’exté- rieur pour éviter les regrets. Avec un peu de réussite et un bon arbitrage, le MCA aurait sans aucun doute renversé la vapeur, donc l’équipe pourra prétendre à de meilleurs résultats à l’ave- nir en dehors de ses bases, lorsqu’on sait que le Doyen aura à évoluer à plusieurs reprises en dé- placement.

K. M.

«La 2e période, une référence, et je voudrais voir mes joueurs jouer de la sorte
«La 2e période, une référence, et je voudrais
voir mes joueurs jouer de la sorte à l’avenir»
Poursuivant son analyse, Betrouni ajoutera : «La
seconde mi-temps constitue une référence pour
moi et je souhaite voir l’équipe évoluer à l’avenir
sur ce même rythme. Les joueurs doivent
réussir de belles prestations pour que l’équipe
atteigne ses objectifs.»
«Le podium est notre objectif»
Malgré cette défaite, le premier respon-
sable reste serein et croit dur comme fer
que son équipe a des arguments à faire
valoir à l’avenir : «Certes, cette défaite
nous a fait mal, mais le podium demeure
notre objectif et on jouera nos chances à
fond pour qu’on puisse atteindre les objectifs
tracés».
Kamel M.
La reprise
aujourd’hui
à
Ain Bénian
l Pour préser-

L e président du Mouloudia, qui ne commentait pas l’arbitrage auparavant, s’est exprimé cette fois-ci sur les erreurs du referee : «Comme je l’ai dit, nous étions victimes d’un mauvais arbitrage

qui nous a privés d’un penalty flagrant en fin de partie, qui aurait pu nous permettre de revenir au moins avec un point. C’est frustrant de voir tous nos efforts déployés en seconde période voler en éclats à cause de l’arbitre. D’ail- leurs, je souhaiterais ne plus avoir affaire à un mauvais arbitrage de ce genre à l’avenir.»

«Les joueurs sont à féliciter»

Le président a tenu quand même à féliciter ses joueurs pour tous les efforts fournis : «Certes la première mi- temps nous a échappé, mais en deuxième période, mes élé- ments se sont bien débrouillés en montrant un bon visage. Les joueurs sont à féliciter pour leur réaction, car en dépit de l’infériorité numérique qui nous a été imposée, on a do- miné les débats.»

ver ses pou- lains de l’agressivité des supporters suite à ce faux pas à Bé- char, le staff tech- nique a programmé la re- prise des entraîne- ments à l’Ecole supérieure de res- tauration et d’hô- tellerie de Ain Benian, cet après- midi, puisque les coéquipiers de Gourmi ont béné- ficié d’un jour de repos.

Cinq joueurs

manqueront

à

l’appel

l Toutefois,

quatre joueurs

rateront l’entraîne- ment, entre autres Hachoud, Karaoui, Zeghdane, Aouedj et Gourmi, retenus en sélection natio- nale A’ pour un stage de courte durée à partir d’au- jourd’hui et qui s’achèvera mer- credi prochain. Ce regroupement sera bénéfique pour le moral des joueurs en question, avant de retrouver leurs coéquipiers pour les deux dernières séances de la se- maine, pour don- ner la réplique à l’USMB au stade

de Bologhine.

L’équipe est

arrivée à Alger à 2h du matin

l vol à destination d’Alger qui devait se

faire à 21h, a été retardé de trois heures, pour des raisons d’ordre organisa- tionnel. Durant les trois heures d’attente, les joueurs étaient informés qu’une frange de suppor- ters, en colère, les atten- dait à l’aéroport d’Alger, mais ce n’était que de l’intox, car une fois à Alger à 2h du matin, aucun fan ne se trouvait sur les lieux. Il est à rap- peler que les joueurs ont pris des sandwichs à l’aé- roport, car les dirigeants du club croyaient que le vol n’allait pas accuser de retard.

L’attitude de certains joueurs déplaît à leurs coéquipiers à l’aéroport

l Afin de passer le temps à l’aéroport

de Béchar, certains joueurs se sont adonnés au jeu de cartes, ce qui n’a pas manqué de pro- voquer le mécontente- ment de leurs coéquipiers qui leur ont demandé de remettre ça à plus tard. Ces derniers pensaient qu’il était in- concevable de jouer aux cartes après une défaite. Toutefois, les joueurs en question n’ont pas appré- cié cette remarque.

Le Mouloudia n’a pas osé à Béchar

Samedi passé, et à l’issue de la rencontre qui a mis aux prises le MCA avec la JSS, les Mouloudéens ont eu ce sentiment d’avoir manqué une belle opportunité de réaliser un bon résultat à Béchar, si on tient compte de la production de l’équipe en se- conde partie, bien qu’elle ait évolué en infé- riorité numérique durant trente-quatre minutes de jeu, suite à l’expulsion de Azzi. Même si l’arbitrage de Bassiri a été mis à l’index par les Algérois qui ont crié au scandale, cela ne peut expliquer la défaite du MCA, qui aurait pu revenir avec un point de son déplacement, si Ighil avait osé plus devant.

La stratégie défensive a pénalisé l’équipe en 1re temps

Bien que les dirigeants du MCA soutien- nent leur coach, ces derniers lui repro- chent quand même d’avoir opté pour la défensive en première mi-temps, où il au- rait pu refaire confiance à la même équipe qui a pris le dessus sur le RCR, car une équipe qui gagne devrait être reconduite.

Le driver qui a opté pour des contres a laissé Derrardja sur le banc en incorporant Boucherit à sa place, ainsi que Aouedj pré- féré à Benbraham, et c’est la raison pour la- quelle les attaquants manquaient de soutien, ce qui a facilité la tâche aux locaux qui ont eu la réussite sur une balle arrêtée.

Un bon coaching d’Ighil qui intervient en retard

Mené au score, le driver a effectué un premier changement après la pause citron en faisant incorporer Derrardja pour assu- rer l’animation du jeu et prêter main-forte aux attaquants. Les Mouloudéens, et même s’ils ont encaissé un second but, avaient tout de même la possibilité de refaire sur- face en réduisant la marque, avant de por- ter le danger dans le camp adverse, après l’expulsion de Azzi. Le coach a remanié sa défense en faisant évoluer Hachoud comme défenseur axial, pour ne plus recu- ler une nouvelle fois. A vingt minutes de la fin du match, le technicien a sorti Benbra- ham qui jouait sur le couloir en plaçant un

attaquant type, Aouedj. Ce changement a donné plus de tonus à l’équipe qui a touché deux fois le poteau, mettant la défense de la JSS à rude épreuve. Et si les coéquipiers de Abid avaient réussi à niveler la marque, personne n’aurait crié au scandale.

Le MCA doit retenir la leçon

Ainsi, le Mouloudia doit s’en mordre les doigts d’avoir raté son match, car si le coach avait osé dès l’entame de la rencontre en faisant valoir ses atouts offensifs, son équipe aurait profité du huis clos en pié- geant la JSS dans son fief. Toutefois, le Doyen doit retenir la leçon de cet échec et croire en ses chances à l’avenir, à commen- cer par son prochain déplacement en championnat face à l’ASMO, mais avant cette confrontation, les coéquipiers de Ha- choud doivent vaincre l’USMB au stade de Bologhine, dans une autre partie à huis clos, en raison de la suspension infligée au Mouloudia.

Kamel M.

.

N° 3263 10 LIGUE Lundi USMH 1 er février 2016 Aucune concession Bechouche : «Toutes
N° 3263 10 LIGUE Lundi USMH 1 er février 2016
N° 3263
10
LIGUE
Lundi
USMH
1 er février
2016

Aucune concession

Bechouche :

«Toutes nos défaites ont été concédées en première mi-temps»

nos défaites ont été concédées en première mi-temps» Même si la der- nière mauvaise performance était,

Même si la der- nière mauvaise performance était, faut-il le préciser, plus ou moins inattendue au vu de la valeur de l'équipe harrachie par rapport à leur adversaire, il

s'avère finalement qu'il existe certaines défaillances et qu'il serait utile pour les membres du staff technique d'y remédier au plus vite. Au vu de la sérénité qu'ils affichent, les membres du staff tech- nique ne semblent pas s'inquiéter outre mesure, du moins c'est ce que l'on peut en déduire à travers la dis- cussion que nous avons eue avec les membres du staff technique. Le coach adjoint de l'USMH, Nacer Be- chouche, que nous avons interrogé au lendemain de la rencontre contre l’ASMO pour nous donner son avis sur ce qui n'a pas marché au sein de son équipe, nous a déclaré : «Pour moi, la défaite contre l’ASMO et face à d’autres équipes, ont été concédées en première mi-temps. Un manque de concentration qui nous a coûté beau- coup de points précieux et pourtant à chaque fois on avait la possibilité d'arracher une victoire».

Gharbi : «Pour le maintien, rien n’est encore joué»

Interrogé sur la suite du parcours et les chances d’at- teindre son objec- tif, Gharbi, le milieu de terrain harrachi est caté- gorique : « Pour nous ce qui compte le plus, ac-

tuellement c’est d’arracher le maximum de points pour assurer le maintien le plus rapi-

dement possible. Même si on ne dis- pose pas d'assez de moyens pour jouer le podium, cet aspect ne nous décourage nullement puisque nous croyons en nos chances. On sait qu'on peut aller jusqu'au bout et arracher au moins la troisième place si, bien sûr, tout se joue sur le terrain. Le championnat est encore long, il reste plus de douze matches à jouer. On fera tout pour réaliser notre objectif qui est une place sur le podium ». N.R.

notre objectif qui est une place sur le podium ». N.R. 1 aux prochains adversaires A
1
1

aux prochains adversaires

place sur le podium ». N.R. 1 aux prochains adversaires A près l’incident qui s’est produit

A près l’incident qui s’est produit à la veille du match contre l’ASMO et les attaques des fans de la formation ora-

naise en guise d’intimidation contre les joueurs harrachis ces derniers sa- vent désormais qu’ils seront, à chaque déplacement chez une équipe menacée de relégation ou jouant pour un autre objectif, sous la menace des fans des équipes ad- verses. Même si les chances de maintien de l’USMH sont grandes, il n’en demeure pas moins que les supporters des Jaune et Noir atten- dent d’autres objectifs comme une place qualificative à une Coupe afri- caine. Les supporters de l’USMH restent en tout cas, optimistes sur les chances de leur équipe à arracher une place parmi les équipes du haut

du tableau. «Le groupe est en progres- sion constante. Il faudra aller grigno- ter des points à l'extérieur en vue d'améliorer le classement. Mais il faut surtout assurer à domicile où nous aurons un calendrier à notre avan- tage et essayer de faire le plein. On re- cevra, en plus des derbys, des formations comme le CSC, l’ESS, Tadjenanet, le RC Relizane qui ont des objectifs à atteindre. Donc aucune concession ne sera faite lors de ren- contres at home. Je pense qu'il y a un bon coup à jouer» dira Bechouche. A propos du match qui opposera la prochaine journée l’USMH au NAHD, Bechouche estime que ce sera une partie très difficile pour les deux clubs voisins. Mais il pense aussi que son équipe a les moyens de passer cet écueil : « Ce sera un match très difficile, certes, mais on a les

moyens d'arracher un résultat positif. Je ne me focalise pas sur une place au podium pour éviter toute pression inutile sur les joueurs, cependant notre objectif reste de récolter le maximum de points et terminer la saison à la meilleure place sans faire trop de calculs».

Aborder la suite du championnat avec un tout autre état d'esprit

L'adjoint de Charef, tout en minimi- sant les effets des derniers revers, nous a fait part de sa grande confiance quant aux aptitudes de son équipe : « Nous devrons oublier cet échec face à l’ASMO et bien se préparer pour le prochain match. Ce n'est qu'un faux pas et je suis convaincu que l'équipe a les moyens de se rattraper. Les joueurs ont à plusieurs reprises prouvé leurs capacités.

Personnellement, j'ai une grande confiance de les voir se ressaisir ». « Il nous faut aborder les prochains matchs avec un tout autre état d'esprit. Nous ne devons plus lâcher le moindre point, à domicile comme en déplace- ment. Il nous faut arriver à imposer notre jeu et renouer avec la victoire » nous dira le technicien harrachi avant d’enchainer concernant la suite du parcours : « De toute façon, à El Har- rach on y croit fermement. Les joueurs ont encore les capacités de jouer les premiers rôles. Désormais, on doit faire le plein à domicile et surtout ré- colter le maximum de points pour réussir notre objectif principal. Concernant la prochaine confronta- tion contre le NAHD, les joueurs doi- vent se montrer combatifs pour éviter une mauvaise surprise.»

N.R.

Revenir à la formation, principal souci des dirigeants Satisfait après la qualification des jeunes U21,
Revenir
à la formation,
principal souci des
dirigeants
Satisfait après la qualification des jeunes U21, le
porte-parole de l'USMH a été catégorique, en affir-
mant que la formation reste le premier objectif que la
direction s'est fixée : «Justement, vous m'offrez là l'occa-
faux pas
sion de donner une précision concernant les objectifs du
club à l’avenir. Il faut savoir que, depuis sa création,
l'USMH a toujours été un club formateur. C'est une vocation
et on ne peut rien y changer parce que l'USMH n'est pas
un club riche financièrement, mais il tire ses ressources
de son école de football. Je crois que personne ne peut
nier le fait que l'USMH a toujours été le réservoir des
clubs riches de la capitale et qui a beaucoup donné
aux différentes sélections nationales. Raison
pour laquelle on est en train de revoir un
peu les choses dans ce qu’il reste de
N. R.
la structure des catégories de
jeunes».

Un mois après l’ouverture du capital

On attend toujours les investisseurs

La direction de l'USMH, qui dispose du plus faible budget de la Ligue 1, est à la recherche d'investisseurs et de sponsors pour renflouer les caisses de son club. Des contacts sont, à juste titre, engagés avec certaines entreprises publiques et privées pour devenir ac- tionnaires dans la société sportive de l'USMH.

«Notre mérite est d'être aidés par des subven-

tions étatiques. Mais cela ne suffit pas. On a, en tout cas, sollicité plusieurs sociétés pour être actionnaires dans notre SPA. On espère que les négociations vont aboutir ». « On

a

attend toujours ceux qui veulent in-

ouvert le capital de notre club et on

vestir à l'USMH. Ils sont les bienve- nus», a annoncé un membre du conseil d’administration. Ce dernier

nous a fait savoir que « le club a pris attache avec plusieurs indus- triels pour les convaincre à investir

dans le domaine de la formation ».

« Il est clair que nos moyens finan-

ciers très limités ne nous permettent pas de répondre aux exigences d'un

vrai club professionnel et donc l'apport financier d'un éventuel investisseur ne peut être que bénéfique pour le club »

dira-t-il pour conclure.

Herrag «En Coupe, comme en championnat, on ira au bout de nos ambitions»

Comment vous sentez-vous, après deux jours de repos ? Dieu merci, ces deux jours nous ont per- mis de souffler un peu et de récupérer de nos efforts avant la reprise du travail. Ça nous a permis aussi d'oublier le dernier revers qu’on a subi à Oran contre l’ASMO et qui nous a fait beaucoup de mal. Donc, cette dernière contre-perfor- mance est déjà oubliée n’est-ce pas ? Pas tellement. Il ne sert à rien d’y pen- ser. Certes, on a encore perdu deux pré- cieux points, mais je pense que ce n'est pas si dramatique. Toutefois, il faut en tirer des enseignements afin de ne pas tomber dans les mêmes erreurs à l'avenir. Quelles sont les raisons de ce

concédé à Oran?

Personnellement, je n'arrive pas à expliquer tout cela mais je pense qu'on est devenus une équipe à battre. Toutes les équipes font tout leur possible pour nous accrocher. On a joué contre des équipes qui ont mal joué mais qui sont sorties indemnes à la fin. Quelle est la solution, selon vous ? La seule solution est le travail, c'est tout. On ne doit pas se décourager pour autant. Il

reste encore 13 matches, je pense qu'on doit redoubler d'efforts afin de récolter le maximum de points en n’en cédant aucun sur notre terrain. Votre objectif est donc de terminer sur le podium ? On doit faire le maximum pour arracher le maximum de points pour essayera d'accrocher le podium. Notre objectif est de jouer jusqu'au bout en gérant bien les matchs. En tout cas, nous ne lâcherons rien jusqu'à la dernière journée de championnat. Pour le prochain match ce sera, contre le NAHD, un derby indécis, n’est-ce pas

?

Le NAHD ou une autre équipe, le plus important c'est qu'on soit dans notre jour. Certes, notre mission ne sera pas facile devant une équipe redoutable mais, nous aussi, on a des arguments à faire valoir. On est d'ailleurs déterminés à gagner et à ne plus céder aucun point. Ressentez-vous une quelconque pres- sion avant ce match ? Pas du tout. Je n'irai pas jusqu'à dire que ce sera une partie de plaisir mais pour nous, ce sera un match comme les au- tres. On a toujours su se surpasser dans ce genre de rencontres. On ne va pas manquer de le montrer une fois encore. Entretien réalisé par

Nacer-Eddine RATNI

N° 3263 LIGUE 1 ESS Lundi 11 1 er février 2016 Suite au revers subi
N° 3263
LIGUE
1
ESS
Lundi
11
1 er février
2016
Suite au revers subi face au CSC

L’Entente s’éloigne du podium

A près avoir réussi un brillant parcours avec le début de la nouvelle année, l’Entente de Sétif vient d’enregistrer sa

première défaite en cette phase re- tour du championnat, vendredi der- nier, en déplacement face au CSC. Et même si l’ESS ne méritait pas vrai- ment de perdre cette rencontre, vu le match qu’elle a livré, le constat est tout de même là. Avec cette contre- performance, le club phare des hauts plateaux se voit freiner dans son élan, ce qui complique la tâche aux joueurs et à l’entraîneur. Il faut dire que l’Entente de Sétif espérait au moins se rapprocher du mieux possi-

ble de cette 3 e place sur le podium dans l’espoir d’assurer une place qua- lificative à une compétition africaine

la saison prochaine. Mais voilà que la situation se complique de nouveau puisque l’Entente s’éloigne petit à petit du podium. La défaite de ce vendredi a vraiment installé le doute. Désormais, l’erreur n’est plus permise, surtout à domicile.

Les joueurs de nouveau sous pression

Connaissant le président Hammar et les objectifs qu'il s’est tracés avec son

groupe, il est clair qu’à l’Entente de Sétif, on ne doit pas être très satis- fait, surtout que l’écart se creuse avec le 3 e au classement, à savoir le MOB. Cette situation place de nouveau les joueurs dans une situation inconfor- table. Les camarades de Khedaïria sont désormais sous pression et doi- vent impérativement redresser la barre au plus vite avant qu’il ne soit trop tard.

Battre le RCR et le MOB pour se racheter

Plus les journées passent, plus la marge d’erreur est réduite. En prévision de la prochaine rencontre de championnat contre le RCR, l’ESS, menée par le tech- nicien suisse, Alain Geiger, doit impé- rativement se préparer afin de réaliser un résultat positif. Seule la victoire pourra apaiser quelque peu la colère des supporters et de la direction. Et ce

n’est pas tout puisque l’équipe devra aussi briser l’élan du MOB lors de la 20 e journée en essayant de s’imposer une nouvelle fois pour se rapprocher du mieux possible du podium.

A 5 points du premier relégable !

L’autre paramètre inquiétant est que l’ESS n’est pas très loin de la zone de danger. Pour preuve, la défaite de ven- dredi dernier a rapproché le club du premier relégable, en l’occurrence le RC Relizane. Désormais, il n’y a que 5 petits points entre l’ESS et le premier relégable. Une situation qui ne rassure personne au sein du club. Tous ces pa- ramètres rendent la prochaine journée de championnat extrêmement impor- tante pour les hommes de Geiger.

A.F.

extrêmement impor- tante pour les hommes de Geiger. A.F. Zerara : «Après cette défaite à Constantine,

Zerara : «Après cette défaite à Constantine, nous devons faire le plein chez nous»

Le milieu de terrain, Zerara, se dit très déçu du résultat réalisé à Constantine. Tout comme l’ensemble des Sétifiens, il estime que son équipe ne méritait pas de perdre ce match. Toutefois, il reste convaincu que ses camarades et lui vont rebondir au plus vite, à commencer par la prochaine rencontre face à Relizane.

à commencer par la prochaine rencontre face à Relizane. Avec du recul, quelle est votre analyse

Avec du recul, quelle est votre analyse sur ce match face au CSC ?

C’est une rencontre qu’on ne méritait pas de perdre. Je pense qu’un nul au- rait été plus équitable. Nous nous sommes déplacés à Constantine avec la ferme intention de revenir avec un résultat positif. Malheureusement, les choses ne se sont pas passées comme prévu. Nous avons perdu cette rencontre et cela peut arriver au meilleur. Désormais, il faut pen- ser à la prochaine rencontre.

Ne craignez-vous pas que cette défaite vous plonge de nouveau

dans le doute ?

Je pense qu’après ce que nous avons réalisé en Coupe d’Algérie, il n’y a pas de place au doute. On sait que nous avons un bon groupe et nous l’avons démontré jusque-là. Ce n’est pas cette défaite face au CSC qui va tout remettre en question. Il est temps pour nous de travailler dans le calme et la sérénité car nous en avons vraiment besoin.

Que vous faudra-t-il pour rebon- dir ?

Il faut dans un premier temps bien se préparer cette semaine. Nous allons évoquer le prochain match avec le coach qui va certainement nous mon-

trer ce qu’il faut faire. Par la suite, c’est à nous, les joueurs, de relever le défi. On sait que cette phase retour est difficile à négocier surtout lorsque nous avons un retard à combler. Je pense qu’avec une victoire, tout rentrera dans l’ordre.

Avec 7 points de retard sur le MOB, peut-on dire que le po- dium est de plus en plus difficile à atteindre ?

Difficile oui, mais pas impossible. Nous ne sommes qu’à 7 points seule- ment. On sait qu’avec deux victoires seulement en championnat, le po- dium sera plus que jamais proche. La saison est encore longue et ce n’est pas le moment de se mettre la pression. On essayera de gérer match par match sans trop regarder au classement. L’important est de continuer à travailler et de ne sur- tout pas douter en nous. J’espère seulement que nos supporters reste- ront à nos côtés car on aura toujours besoin d’eux.

Comment se présente pour vous le prochain match face au RCR ?

Ce sera un match à 6 points. Si nous voulons vraiment rebondir au plus vite, il ne faudra pas perdre de points, surtout à domicile. Notre force, c'est au stade du 8-Mai 45 qu’on va la retrouver. C’est la raison pour laquelle j’estime que nous n’avons plus droit à l’erreur. Le pro- chain rendez-vous doit être celui du renouveau où la victoire ne doit pas

nous échapper. Entretien réalisé par A.F.

Face au nombre élevé de joueurs absents à la reprise…

Geiger doit agir

L e moins que l’on puisse dire est que le technicien suisse, Alain Geiger, se trouve face à une situation complexe, surtout après la

défaite de son équipe face au CSC. En plus du devoir de remobiliser ses troupes, le technicien suisse doit im- pérativement mettre fin à certaines mauvaises habitudes au sein de son

groupe. Et pour cause, le club fait face, ces temps-ci, au problème des absences. Il ne passe pas une séance de reprise sans que le groupe enre- gistre des défections. Ce manque d’assiduité agace quelque peu le staff et la direction. Désormais, le coach doit monter au créneau afin de met- tre fin à ces mauvaises habitudes qui perturbent le microcycle de la se- maine. La préparation a débuté hier C’est dans la journée d’hier que les joueurs ont repris le chemin des en- traînements. Il faut dire que l’am- biance était détendue malgré la défaite de vendredi dernier. Le coach a su trouver les mots pour re- mettre ses hommes dans le bain, mais aussi de leur donner cette confiance qui leur a manqué ces der- niers jours. Biquotidien pour aujourd’hui Pour ce qui est de la journée d’au- jourd’hui, le staff technique a pro- grammé un biquotidien pour les joueurs. La première séance de la journée sera consacrée au volet phy- sique. Il augmentera quelque peu la charge de travail avant de baisser la cadence dans la soirée. La seconde séance de la journée sera beaucoup plus consacrée au volet technico-tac- tique. L’occasion pour Geiger de re-

voir ce qui n’a pas vraiment marché face au CSC et de tenter de corriger au mieux ses gars avant la prochaine sortie à Relizane. Khedaïria et Aroussi absents Le portier Khedaïria ainsi que le dé- fenseur Aroussi manqueront à l’ap- pel cette semaine. La raison est que les deux joueurs se trouvent actuel- lement en stage avec la sélection na- tionale des joueurs locaux. Et ce n’est que mercredi prochain qu’ils effec- tueront leur retour parmi le groupe. En attendant, Geiger devra faire sans eux. Dagoulou toujours pas fixé Pour ce qui est du joueur centrafri- cain Dagoulou, il ne semble toujours pas remis de sa blessure. Le joueur qui poursuit les soins sous la coupe du staff médical n’a aucune idée sur la durée exacte de sa convalescence. Au moment où nous mettons sous presse, personne n’a été en mesure de se prononcer sur la durée de convalescence du joueur, qui n’est pas autorisé à reprendre du service avec le groupe. Ziaya incertain contre Relizane Souffrant d’une élongation à la cuisse, Abdelmalek Ziaya demeure incertain pour la prochaine rencon- tre de championnat face au RCR. Et ce n’est que ce mardi que le staff mé- dical se prononcera sur la probable participation de l’attaquant. En at- tendant, le joueur fait de son mieux pour revenir au plus vite parmi le groupe. Un moment que le coach Geiger attend avec impatience vu le poids de Ziaya au sein de l’effectif sé- tifien.

A.F.

12 N° 3263 Lundi 1 er février MOB LIGUE 1 2016 C omme attendu, les
12 N° 3263 Lundi 1 er février MOB LIGUE 1 2016
12 N° 3263
Lundi 1 er
février
MOB
LIGUE
1
2016

C omme attendu, les Béjaouis ont réalisé une très belle et pré- cieuse victoire sur le score d’un but à

zéro devant équipe du MCO. Cet énième succès n’était pas le fruit du hasard au contraire c’est le grand labeur effectué par le staff technique, les joueurs et les dirigeants qui ont fait de leur mieux pour réaliser cet objectif. Ces derniers n’ont

pas lésiné sur les moyens pour se surpasser et préserver leur

statut. Ce qu’il faut retenir dans ce match, c’est cette hargne et cette volonté affichées par la bande à Amrani. Avec un tel esprit, les fans du MOB ne peu- vent être que tranquillisés pour l’avenir de leur équipe. Malgré les quelques absences, le coach

a su aligner une équipe homo-

gène, volontaire et opportu-

jaouis ont su quand même en- granger les trois points, ce qui leur permettra d’ailleurs de préparer leur prochaine sortie dans une très bonne ambiance. Six matches sans dé- faite, une troisième place et le meilleur est à venir… Etant les premiers responsables sur le terrain, les joueurs sont parvenus à remonter la pente. Mis à part le nul face à la JSK, ils ont fait le plein à domicile et à l’extérieur en réussissant à né- gocier leurs six dernières ren- contres de championnat et en Coupe d’Algérie. Toutefois, d’aucuns estiment que le mérite revient aussi à l’entraîneur Ab- delkader Amrani qui a su re- donner confiance aux joueurs et remettre l’équipe sur les rails.

En effet, dès qu’il a pris l’équipe en main, Amrani n’avait pas hésité à dire qu’il avait trouvé

la ferme intention de gagner aussi. Que de ratages ! D’un autre côté, malgré la vic- toire acquise avant-hier, la for- mation du MOB n’a pas encore atteint le rythme à même de lui permettre de faire bonne figure lors des prochaines rencontres. Les joueurs ont raté plusieurs occasions dont les plus nettes par l’intermédiaire de N’Doye, Belkacemi et Zerdab qui n’ont pas eu de chance lors cette ren- contre, notamment en pre- mière période. Les Béjaouis se sont créé plusieurs occasions de but, mais les attaquants n’ont pu en mettre qu’un seul en se- conde période. Certes, ces der- niers ont été très dangereux et ont même posé beaucoup de problèmes à la défense adverse, mais sans beaucoup d’efficacité. En résumé, le réalisme a trahi l’attaque des Béjaouis lors de cette rencontre. S.A.

Une invincibilité qui

Une invincibilité qui

Une invincibilité qui

Une invincibilité qui

Une invincibilité qui

Une invincibilité qui

Une invincibilité qui

donne des idées !

donne des idées !

donne des idées !

donne des idées !

donne des idées !

donne des idées !

donne des idées !

compli. Amrani a réalisé six matchs sans défaite avec le MOB qui se pointe toute seule

à la troisième place, mais il est persuadé qu’il reste encore des lacunes à corriger. L’équipe revient à un point du CRB Après cette victoire face au MCO, les Béjaouis se sont re- venus à un point seulement du dauphin, le CRB qui compte, après son match nul face au NAHD, 31 unités. C'est donc

avec détermination que les gars du Yemma Gouraya s'apprêtent

à livrer leur prochaine rencon- tre de championnat, ce ven-

dredi, face au CSC. Même s'ils ont perdu tout espoir d'aspirer

à gagner le titre, les hommes

du coach Amrani veulent à tout prix décrocher les trois points de la rencontre de ce week-end. Cette motivation peut être expliquée par le fait qu'ils ont à cœur de s’emparer de la deuxième place. Un suc- cès des coéquipiers de Mebara- kou leur permettra d'atteindre

cet objectif. En face, les gars de Cirta devront impérativement en faire de même afin d'éviter

la relégation. Une chose est sûre, cette confrontation entre le CSC et le MOB promet d'être chaude. Une seconde période à mettre aux oubliettes Heureusement qu’en première mi-temps, les Mobistes ont fait l’essentiel, sinon avec le retour des capés de Bouali, en se- conde période, le MOB aurait certainement trouvé des diffi- cultés. Si en première période,

les poulains de Amrani ont ré- galé la galerie qui s’est présen- tée en masse au stade de l’Unité-Maghrébine ce jour-là,

avec un jeu très plaisant ponc- tué par un joli but bien tra- vaillé, en deuxième mi-temps, les joueurs n’ont pas montré grand-chose face un adversaire qui n’avait rien à perdre dans ce match. Les Béjaouis ont essayé de gérer leur avance, mais ils ont oublié qu’en face il y avait une équipe qui est venue avec

niste à souhait, une équipe qui a montré une grande maturité tactique pour gérer convena-
niste à souhait, une équipe qui
a montré une grande maturité
tactique pour gérer convena-
blement son match. Malgré
quelques difficultés, les Bé-
une équipe sans âme et qu’un
grand chantier l’attendait.
Ainsi, l’équipe commence à ré-
colter les fruits du travail ac-
Hamzaoui et qués Yaya en convo- EN A’ joueurs béjaouis ont été convoqués équipe na-
Hamzaoui et
qués Yaya en convo- EN A’
joueurs
béjaouis
ont
été
convoqués
équipe
na-
tionale
des
locaux.
effet,
sélectionneur
national
fait
appel
ces
deux
joueurs
afin
de
remplacer
Ka-
raoui,
Sayah
à Abde- en fait que
nour
Belkheirdes
le aura prévision bué vrier Deux
du
Tech-
nique
le Fédéra-
tion
Algérienne
de
la Football se et En Amir
Sidi
Moussa
1er
au
fé-
prochain.
Les
deux
joueurs
entameront
stage
aujourd’hui.
Cela
n’est
fruit
du
travail
sein
cette
3 tous qui en
les
de à National niveaux. lieu
Direction,
joueurs,
à staff au
et au a le à
supporters,
tous
ont
contri-
cette
du ascension Said Centre équipe prochain en technique qui de
beauté pour le club
qui doit
désormais faire de
son mieux
pour préserver son statut.

Amrani : «On devait marquer plus»

M ême après la belle victoire bien méritée, avant-hier, face au MCO, Amrani a soulevé en-

core une fois le problème de sa ligne at- taque qui n’arrive toujours pas à consacrer toutes les occasions durant un match : «C’est vrai qu’on a réussi un bon coup face au MCO, on a réalisé notre ob- jectif qui est de remporter les trois points, mais il faut dire aussi qu’on n’a pas su sai- sir toutes nos occasions devant le but. On a raté plus de dix occasions pour mettre un but seulement. C’est rageant tout cela. Je pense qu’on a un petit souci à se retrouver sur le terrain, c’est un problème d’attaque qu’on doit travailler davantage pour se- couer les attaquants pour marquer encore plus de buts lors des prochains matchs. C’est très important, car respecter son ad- versaire, c’est aussi cela. Il faut mettre le maximum de buts possible quand on a l’oc- casion de le faire. Produire du jeu, c’est bien, mais mettre des buts, c’est encore mieux. C’est dire que lors de cette rencon- tre, on devait en marquer plus.» «Désormais, on doit corriger notre placement sur le terrain, notamment en défense» Bien qu’il fût satisfait de l’ensemble de ses joueurs, Amrani affirme que par mo- ment les joueurs du n’ont pas été à la hau-

teur notamment en ce qui consiste leur placement sur le terrain : «On a mis au- jourd’hui un nouveau schéma tactique qui nous a permis de faire le jeu, dominer notre adversaire et, surtout, nous créer plu- sieurs occasions. Les deux latéraux mis en place nous ont beaucoup aidés sur le plan offensif, du moment qu’on a joué avec trois milieux récupérateurs, ce qui leur a donné plus d’espace devant. Toutefois, il faut dire qu’on n’a pas été dans le coup durant la se- conde mi-temps où nous avons laissé l’ini- tiative aux joueurs du MCO qui nous ont

failli nous marqué un but, suite à une mauvaise appréciation de mes joueurs. Désormais, on doit rectifier tout cela. On doit travailler davantage notre placement pour éviter de retomber dans des situations pareilles.» « Ce mois de février constitue un véritable virage pour nous» Le driver béjaoui pense aussi que ce mois de février consiste un véritable vi- rage pour son équipe pour la suite des échéances qui attend son équipe : « On a souhaité se remettre en route en après

équipe : « On a souhaité se remettre en route en après notre dernier nul face

notre dernier nul face à la JSK. On eu ce qu’on voulait donc je peux veut dire qu’on a déjà repris le bon chemin. Cela dit, c’est un mois de février très particulier qui nous attend. On aura trois compétitions à jouer. Des matches qu’on doit gagner aussi. Des rencontres difficiles mais qu’on ne doit pas rater si on veut se qualifier aux quarts de finale de la Coupe d’Algérie, au deuxième tour de la LDC et se maintenir sur le po- dium.» « Ce sera encore plus dur face au CSC mais on doit enchaîner » Pour la prochaine journée le MOB aura comme adversaire le CSC. Amrani estime que la rencontre sera très difficile devant une équipe qui pratique aussi beau foot- ball, mais le coach pense que son équipe a les moyens nécessaires de passer ce cap et enchaîner dés ce week-end avec une autre performance : « Franchement, je pense que ce n’est même pas la peine de vous dire que le match du CSC sera diffi- cile. Malgré la difficulté de la tâche, je pense qu’on a les moyens nécessaires pour réaliser un bon match. D’ailleurs on doit tout faire pour enchaîner avec un autre succès pour rester sur cette bonne dyna-

mique. » Propos recueillis par S.A.

LIGUE 1 MOB N° 3263 Lundi 1 er février 13 2016
LIGUE
1
MOB
N° 3263
Lundi 1 er
février
13
2016
LIGUE 1 MOB N° 3263 Lundi 1 er février 13 2016 DRBT Belkacemi Geraiche : «

DRBT

LIGUE 1 MOB N° 3263 Lundi 1 er février 13 2016 DRBT Belkacemi Geraiche : «

Belkacemi

Geraiche : « Nous avons prouvé que nous ne sommes pas des tricheurs » Le
Geraiche : « Nous
avons prouvé que nous ne
sommes pas des tricheurs »
Le président du DRBT Geraiche s’est dit très
«Je suis content d’avoir contribué
à la victoire et j’espère que
ce but en appellera d’autres»
fier de ses joueurs du point pris à Brakni contre
Blida cette semaine. Un résultat, selon lui, qui
fera taire les mauvaises longues : « Ce bon ré-
sultat à Brakni nous permet de redresser la
pente rapidement dans cette phase retour mais
aussi pour faire taire les mauvaises langues qui
ont douté de notre esprit sportif. Nous ne
sommes pas des tricheurs et ce résultat à Blida
le prouve que les supporters n’écoutent pas les
rumeurs qui visent à déstabiliser notre groupe.
»
Auteur de la seule réalisation de son
équipe, Abdelfetah Ismaïl Belkacemi,
le jeune attaquant béjaoui, fait partie
des éléments les plus en forme. Au-
teur d'une très belle prestation, il
semble en pleine possession de ses
moyens. À 22 ans, il est en train de
s'imposer progressivement grâce
à ses grandes qualités tech-
niques et son intelligence
dans le jeu. En tout cas,
Amrani compte beaucoup
sur ses services.
forts et du travail que nous ne cessons de
fournir. Il règne actuellement une am-
biance ex-
D’abord, parlez-nous
de la précieuse vic-
toire obtenue face
au MCO et quelles
sont vos impres-
sions ?
Je dirais que notre
victoire est ample-
ment méritée.
Certes, le match
était très difficile,
mais nous l'avons
bien préparé. On a
su comment gérer
la partie du début
jusqu’à la fin, et on a
été vigilants sur du-
rant toute la rencontre,
pour ne pas tomber dans
le piège de la facilité. On
était dans l’obligation d’em-
pocher le gain du match. Dieu
merci, on y est arrivés, et c’est
l’essentiel.
Tout le monde craignait cette équipe
d’Oran au départ, mais finalement c’est
le MOB qui a mérité sa victoire…
Pour ce qui est de la rencontre contre le
MCO, j’avoue qu’elle était difficile
comme il fallait s’y attendre, car ce genre
de confrontation se joue souvent sur un
petit détail. Ce qui s’est vérifié d’ailleurs
sur le terrain, où la partie était très dis-
putée jusqu’à l’ultime minute. Dans l’en-
semble, je pense que nous avons réussi
un bon match et on mérite amplement
cette victoire. J’espère qu’on va continuer
sur cette lancée.
C'est votre sixième match sans défaite
cette saison, peut-on dire que la bonne
série continue ?
Oui, c'est le cas de le dire, nous sommes
sur une courbe ascendante et nous cu-
mulons les bons résultats. La bonne série
continue et pourvu que ça dure. Il faut
bien dire que cela n'est pas le fruit du
hasard, mais plutôt la traduction des ef-
signe fort de votre retour au premier
plan…
Dieu merci, ce but est venu récompenser
aussi mes efforts personnels durant les
dernières semaines aux entrainements.
Si j’ai marqué, c’est grâce aussi à
mes coéquipiers. Je suis content
d’avoir contribué à cette vic-
toire et j’espère que ce but
en appellera d’autres. On
doit continuer à travail-
ler sans relâche.
A votre avis, ce but
vous mettra-t-il en
confiance ?
C’est une mission
qui me motive
beaucoup. J’avais
été recruté au
MOB pour mar-
quer des buts, et
je suis conscient
de cette respon-
sabilité. Je dois
rassurer le staff
technique et les
supporters qui at-
tendent beaucoup
de moi.
Un match important
vous attend ce week-
end. Comment
Bellalem : « Un point qui
nous motivera pour l’ASMO »
Pour le portier du DRBT Bellalem, ce point
pris à Blida encouragera son équipe pour le
prochain match contre l’ASMO : « Nous avons
tenu notre parole en promettant à nos suppor-
ters de rattraper notre faux pas à domicile avec
ce match nul à Blida. Maintenant la confiance
est revenue dans le groupe et on préparera la
rencontre de l’ASO avec une grande motivation.
»
La reprise prévue
pour aujourd’hui
Le groupe du DRBT reprendra aujourd’hui le
travail après deux jours de repos bien mérités.
La séance d’entrainement est prévue en début
d’après-midi durant laquelle les camarades de
Saâyoud entameront la préparation du match
contre l’ASMO.
Saâyoud et Heddad
reprendront avec les locaux
Alors que leurs camarades sont attendus au-
jourd’hui au stade Lahou-Ismail pour se remet-
tre au travail, le duo Saâyoud-Heddad
convoqué en EN locale entamera un stage blo-
qué aujourd’hui avec les Verts qui durera trois
jours.
Bouabdellah
Communiqué
cellente au sein
du groupe favorable à la bonne marche
de l'équipe. Il faut seulement maintenir
cet état d'esprit.
Êtes-vous capables de continuer sur
cette bonne voie et préserver votre sta-
tut ?
Je pense qu’on a les moyens de continuer
sur ce chemin, mais je pense aussi que ce
n’est la peine de s’enflammer. Certes c’est
une victoire qui fera beaucoup de bien
au groupe, mais il ne faut surtout pas
oublier que désormais on sera attendus
au tournant. Donc on doit prendre nos
mesures dès maintenant. C’est un bon
succès face à une bonne équipe mais je
dirai aussi qu’on doit quand même
confirmer lors de la prochaine journée.
Après un long mutisme, vous avez
réenclenché votre compteur buts. Un
voyez-vous ce duel
contre le CSC ?
C’est encore tôt pour aborder
cette rencontre, mais ce sera un
match difficile qui attend les deux
équipes. Nous aurons encore cinq
jours pour peaufiner notre prépara-
tion pour ce match. Les joueurs
sont conscients et ne comptent pas
baisser les bras. Les deux équipes se
présenteront avec des objectifs dia-
métralement opposés, mais nous
sommes déterminés à confirmer
notre bonne santé.
Vous comptez bien marquer en-
core, n’est-ce pas ?
Marquer n’est pas une obsession
pour moi. Le plus important est que
l’équipe gagne, peu importe celui
qui marque. Si je marque et que
l’équipe gagne, ce sera tant mieux
pour moi. L’essentiel est que le MOB
revienne avec un bon résultat de
Constantine.
Entretien réalisé par S.A.
COCA-COLA annonce le lancement de
« ONE BRAND » la Nouvelle Approche
Marketing Globale
Cristallisée avec la nouvelle
campagne mondiale "Taste
the Feeling"
Aujourd'hui, lors d'un évènement
organisé à Paris, Marcos de
Quinto, le CMO (Chief Marketing
Officer) de la The Coca-Cola
Company, a dévoilé la nouvelle
stratégie marketing globale de
Coca-Cola «ONE BRAND» et qui,
pour la première fois, réunit les
différentes variantes Coca-Cola,
Coca-Cola Light, Coca-Cola Zero
et Coca-Cola LIFE, sous la Marque emblématique Coca-Cola, à travers
une campagne créative mondiale, intitulée "Taste the Feeling ".
La stratégie «ONE BRAND» c’est:
• Etendre l’image mondiale et l'attrait emblématique de la marque Coca-
Cola originale, aux différentes variantes de la famille Coca-Cola sous la
marque numéro un des boissons dans le monde.
• Le lancement de la campagne de communication mondiale "Taste the
En-
CSC-MOB,
vendredi à 16h
core une passe
Feeling" basée sur un storytelling universel intimement lié aux moments
de tous les jours pour créer un lien émotionnel avec les consommateurs
à travers le monde.
Bou- décisive de Bentayeb
• Mettre en avant le produit Coca-Cola au centre des exécutions créa-
tives de la campagne,
célébrant ainsi l’expérience liée au simple plaisir
La rencontre de la 19 e journée
du championnat qui opposera le
CSC au MOB aura lieu vendredi
prochain à 16h au stade de Ham-
laoui. Les équipiers de l’attaquant
N’Doye veulent réussir leur
énième sortie en déplacement et
engranger les trois points de cette
kria passera
une échographie
aujourd’hui
La nouvelle recrue béjaouie cet hiver, Is-
maïl Bentayeb, a fait une belle partie avant-
de boire un Coca-Cola, quelle que soit la variante.
• L'engagement de la compagnie d’offrir le choix, le choix aux consom-
confrontation que leurs fans at-
tendent avec impatience. Cette
dernière a montré de belles
choses lors du dernier match
contre le MCO, chose qu’elle
Contraint de céder sa place en seconde
période, le défenseur Lyès Boukria a quitté le
terrain en boitant à la 75’. Souffrant de la
cuisse, il a pris un coup en seconde période qui
l’a empêché d’aller au bout de cette confronta-
tion. Ayant bénéficié de quelques heures de
repos à l’image de tous ses coéquipiers, il de-
vait faire une échographie afin que les
membres du staff médical puissent sa-
voir de quoi il souffre au juste et la
doit confirmer vendredi pro-
chain face aux Constanti-
nois du CSC.
nature exacte de ce bobo.
hier face au MCO. Incorporé d’entrée pour
la seconde fois depuis son arrivée au MOB
à la place de Salhi, l’ancien joueur du
MCEE a démontré de très belles choses
sur le terrain. D’ailleurs il a été à l’origine
du but inscrit par son camarade Belka-
cemi après une belle passe. Comme c'est
sa seconde passe décisive de suite, le
staff, qui lui a fait encore confiance après
le match face au MCO, est allé le féliciter à
sa sortie pour les efforts fournis. C’est dire
que ce joueur n’a pas raté l’occasion
avant-hier pour prouver ce qu’il
a dans le ventre.
mateurs de sélectionner le Coca-Cola qui répond à leur goût, leur style
de vie et leur alimentation.
« Chaque jour, des millions de personnes dans le monde choisissent un
Coca-Cola bien frais », a déclaré Marcos de Quinto, CMO de The Coca-
Cola Company. « La nouvelle approche « ONE BRAND» fait bénéficier les
autres variantes de la marque Coca-Cola du capital marque de Coca-Cola
TM (marque ombrelle), ceci pour renforcer notre engagement d’offrir le
choix aux consommateurs d’une manière simplifiée. C’est un investisse-
ment fort, concédé derrière toutes les variantes Coca-Cola, dont le but
est de démontrer à tous qu’ils peuvent apprécier l’expérience unique
d’un Coca-Cola très frais, qu’il soit avec ou sans calories, avec ou sans
caféine ".
«Taste the feeling » sera lancée à des moments différents au niveau
mondial tout au long de l’année 2016. Le lancement en ALGERIE est im-
minent.
à des moments différents au niveau mondial tout au long de l’année 2016. Le lancement en
N° 3263 14 NAHD LIGUE Lundi 1 1 er février 2016 Alors que Ghazi est
N° 3263
14
NAHD
LIGUE
Lundi
1
1 er février
2016
Alors que Ghazi
est suspendu face
à El Harrach
Gasmi : «C’était le match
RCR
Gracier Allali ou faire
appel à Guebli ?
qu’il ne fallait pas perdre»
Le Rapid tient bon
L’arrière latéral droit, Karim Ghazi
est suspendu pour un match et
manquera affreusement à son
équipe à l’occasion du prochain
derby contre l’USMH. Une ab-
Un nul ines-
péré qui est in-
tervenu en fin de
sence qui obligera le staff
technique à revoir ses cal-
culs et trouver des solu-
tions fiables sur le côté
droit de la défense.
L’entraîneur Youcef
Bouzidi sera proba-
blement contraint
de gracier le stop-
peur Slimane Allali,
afin de l’incorporer à
la place de Ghazi.
Dans le cas contraire,
match. Vos impres-
sions ?
Effectivement. C’est un
nul inattendu pour la plu-
part d’entre nous dans la me-
sure où on s’attendait à un
moment à l’autre au coup de
sifflet final. Seulement, nous
avons cru jusqu’au bout e
n’avions pas baissé les bras.
Je dirai que c’est un nul équi-
table, puisque chaque
équipe a eu sa mi-temps.
deux options se présen-
tent pour le coach nahdiste.
La première est de faire appel
Justement, vous
avez bien entamé
à Ishak Guebli dans l’axe et dés-
axer Mohamed Herida à droite. La
seconde est de reconvertir Sofiane
Bendebka en défenseur latéral mais
le milieu sera découvert et Bouzidi
ne trouvera pas de successeur. Donc,
la première option reste la plus
plausible.
le match avant
de replier en
arrière en se-
conde pé-
riode.
Comment ex-
pliquez-vous
Reprise
aujourd’hui
Après un jour de repos,
les joueurs repren-
dront aujourd’hui le
boulot afin de pré-
parer le derby face
aux Harrachis. La
reprise est prévue à
Bensiam dans
l’après-midi. Youcef M.
cela ?
Peut-être, c’est la
mentalité du joueur
algérien. En tout cas, ce
ne sont pas les consignes
de nos entraîneurs. En plus,
les joueurs du CRB étaient
plus motivés et déterminés
que nous après la pause. Ils
se sont ressaisis de leur piè-
tre prestation en première
mi-temps. Ce nul nous ar-
range et nous donnera plus
de confiance à l’avenir. Deux
matchs compliqués nous
attendent de suite et
c’est pour cela que ce match
face au CRB, il ne fallait pas
le perdre.
Voulez-vous revenir sur
votre septième but de la
saison ?
Ce but a une saveur parti-
culière pour les supporters.
Ils méritaient de repartir
avec le sourire. Pour ce qui
est de mon but égalisateur, je
dirai que c’est le fruit de
toute l’équipe. Malgré l’ex-
pulsion de Ghazi, nous
avons continué à croire et
nous n’avons, en aucun mo-
ment, baissé les bras. Nous
étions soulagés et cette réac-
tion nous boostera beau-
coup plus à continuer à
cravacher afin d’assurer
notre maintien dans les
meilleures conditions et sans
la moindre pression.
Vous allez enchaîner avec
un deuxième derby de
suite contre l’USMH ; un
mot sur ce duel ?
Un autre derby palpitant
qui nous attend en moins
d’une semaine. Nous devons
reproduire la même qualité
du jeu et de détermination si
on veut éviter la défaite.
Nous avons encore le temps
pour bien préparer cette em-
poignade. On fera en sorte
d’enchaîner avec un autre ré-
sultat probant.
Entretien réalisé par
Youcef M.
En s’imposant avant-hier face à la
lanterne rouge du championnat, le
Rapid de Relizane a réussi à rester en
contact avec les non relégables. Deux
points séparent toujours l’équipe de
Relizane au CS Constantine, en atten-
dant ce que va procurer la prochaine
journée du championnat de la Ligue 1
Mobilis. Il faut dire que l’erreur n’était
pas permise pour les Lions de la Mina
avant-hier face à une équipe du RCA,
venue jouer à quitte ou double. La
victoire sur le score de trois buts à un
devait aussi rassurer les joueurs du
Rapid, qui ont non seulement réussi à
mettre un terme à deux défaites de
suite mais aussi marquer trois buts en
un seul match, chose qui ne leur ait
pas arrivée depuis plusieurs journée.
De toutes les façons, cette victoire ô
combien méritée a fait du bien non
seulement aux joueurs mais aussi à
l’entraîneur, Mohamed Henkouche
qui a réussi son premier match sur le
banc de touche du RCR.
La touche
de Henkouche
Outre la victoire réalisée face au RC
Arbâa, le Rapid du Relizane a réussi à
ajouter un brin de manière au cours
de ce match. En effet, l’équipe a réalisé
un match plaisant comme en té-
moigne d’ailleurs le score final. Il faut
dire que le Rapid a réussi à convain-
cre ses fans grâce à une prestation de
tout premier ordre. D’aucuns esti-
ment que le nouvel entraîneur Moha-
med Henkouche a marqué de son
empreinte cette équipe du RCR après
seulement une semaine de travail à la
tête de l’encadrement technique de
l’équipe. Mohamed Henkouche a opté
pour un 4-4-2 qui a permis à l’équipe
de jouer l’attaque à outrance.

UnUnUnUnUnUnUnnulnulnulnulnulnulnulauauauauauauaugoutgoutgoutgoutgoûtgoutgoutdededededededevictoirevictoirevictoirevictoirevictoirevictoirevictoire

A vec un système de jeu offen- sif prôné en première pé- riode, les coéquipiers de

Guasmi ont réussi à contrer leur vis-à-vis dans leur zone. Les débats étaient dominés par l’équipe hus- seindéenne, dans la mesure où ils ont pris d’assaut la zone belouizda- die dès les premières minutes de la rencontre. Ils ont affiché une forme physique éblouissante, ce qui leur a permis d’appliquer convenable- ment les consignes de leur coach. Le bon début de la partie n’a pas suffi aux Nahdistes de gagner leur troisième derby de la saison. La première mi-temps aurait pu être largement terminée en faveur du NAHD, puisque les joueurs se sont procuré plusieurs occasions de sco- rer. Les Sang et Or étaient plus en- treprenants et auraient pu gagner aisément leur match si ce n’était l’inefficacité de la ligne avant. En parallèle, les proches du club sem- blent satisfaits de l’issue du derby, car leur formation est revenue de très loin pour arracher un précieux point.

Dominer au départ, se replier ensuite C’est le résumé du match CRB- NAHD qui a vu la domination des Nahdistes en première mi-temps, avant de céder le terrain aux Be- louizdadis. En effet, les poulains de Bouzidi auraient pu terminer la première manche de la partie en leur faveur si Gasmi, Choubaniet Benaldjia avaient concrétisé l’une des occasions offertes. «On a réussi une belle prestation avec pas mal d’occasions ratées. On aurait pu tuer

avec pas mal d’occasions ratées. On aurait pu tuer le match avant la pause si ce

le match avant la pause si ce n’était ces multiples ratages. On s’est créé des occasions de but et nous avons bien dominé les débats», dira Bou- zidi en substance. La règle le pré- cise bien : quand on ne marque pas, on encaisse et c’était le cas sa- medi dernier. Les joueurs du CRB ont démontré un tout autre visage en seconde période et leurs homo- logues du NAHD se sont repliés derrière. Cette attitude incompré- hensive leur a coûté un but et les Belouizdadis auraient pu aisément tuer le match dans les dix pre- mières minutes de la deuxième mi- temps. Pourtant, ce ne sont pas les consignes du duo Bouzidi-Dziri qui a insisté sur l’attaque à outrance et garder le même rythme jusqu’au coup de sifflet final. Heureusement, Gasmi est venu défrayer la chro- nique et « vole » un précieux point dans l’ultime minute de la rencon- tre.

L’inefficacité, encore et toujours Certes, l’équipe husseindéenne s’est rachetée de son dernier faux pas à domicile, mais le plus dur reste en- core à faire. Les coéquipiers de Ghazi, suspendu pour le prochain duel face à l’USMH, sont conscients que les prochaines sor- ties seront beaucoup plus labo- rieuses. Si on revient au dernier derby contre le Chabab, l’autre constat qu’on peut confirmer de nouveau, c’est que l’efficacité fait toujours défaut. Les attaquants ont laissé filer pas mal d’occasions de scorer et ont brillé par leurs ra- tages. Finalement, le problème per- siste et le staff technique devrait s’étaler sur ce mal et trouver des so- lutions fiables et adéquates dans les meilleurs délais. Seulement, les so- lutions de rechanges demeurent très réduites, limitées même.

Le Nasria invincible en 70 jours ! Les joueurs du NAHD ont pris une petite revanche sur le CRB en l’obligeant au partage des points. En effet, le Nasria a enregistré son huitième match de suite sans dé- faite. Cela fait 70 jours que les Husseindéens n’ont pas concédé de défaites et continuent surtout de gérer parfaitement leurs der- bys. Même s’ils sont chagrinés avant de remettre les pendules à l’heure, le parcours des Sang et Or demeure impeccable. Déçus par le résultat du précédent match du championnat contre l’ASMO, le Nasria a su trouver les ressources nécessaires pour remporter un bon point dans une rencontre très disputée, notamment de la part des Belouizdadis. Ce résultat permet aux camarades de Gasmi, auteur du but égalisateur, de retrouver sur- tout la confiance et la sérénité. Le moral des joueurs est au beau fixe après ce nul. «Dieu merci, on s’est très bien battus jusqu’à l’ultime mi- nute de la rencontre où nos efforts étaient récompensés. Nous avons réussi surtout à garder notre concentration jusqu’au coup de sif- flet final. Le staff technique a tou- jours insisté sur cet état d’esprit et nous sommes contents de la hargne et la combativité des joueurs. Vous savez, ce nul a précédé une période délicate et nous sommes satisfaits de ce sursaut d’orgueil», nous dira le joueur polyvalent, Bilel Ouali. Dés- ormais, l’équipe a besoin d’enchaî- ner avec une belle opération lors du prochain derby face à l’USMH avant de s’envoler à Béchar. Youcef M.

Un succès qui vaut huit millions de centimes

Les joueurs du Rapid de Relizane de- vront toucher la somme de huit mil- lions de centimes en guise du succès réalisé avant-hier face au RCR. La di- rection du club devra verser la prime aux joueurs au cours de la semaine, c'est-à-dire, avant le départ pour Sétif, chose qui devra motiver les coéqui- piers de Tiaïba afin d’aller chercher un résultat positif de là-bas, surtout que l’on sait que la rencontre va se jouer à huis clos.

Benabderrahmane et Benharoun défendent Touahri

Pris à partie par un groupe de sup- porters au cours du match contre le RCA, l’attaquant Touahri a eu le sou- tien indéfectible au cours du match de ses deux coéquipiers à savoir Be- nabderrahmane et Benharoun qui ont demandé aux supporters de cesser de l’insulter.

Bouhenni :

«Je suis content de mon équipe»

Le président du RCR, Hakim Bou- henni, qui était sous pression, tout comme les autres responsables du club qui ont suivi la rencontre à partir du tunnel qui mène aux vestiaires, se dit très content de la victoire réalisée par son équipe : «Je suis heureux de ce succès qui va nous permettre de se libé- rer, car on a vécu une semaine de pres- sion. Il faut dire que cette rencontre était décisive pour les deux équipes.» I.S.

on a vécu une semaine de pres- sion. Il faut dire que cette rencontre était décisive
LIGUE 1 CSC N° 3263 Lundi 1 er février 15 2016 Il s’est réuni avec
LIGUE
1 CSC
N° 3263
Lundi 1 er
février
15
2016
Il s’est réuni avec Boudida

Mellouli rassuré

S elon une source proche du CSC, une réunion a été tenue entre le nouveau directeur général du club, Hamid Bendida, et l’ex- joueur de l’Entente de Sétif, Farid Mellouli. Sujet du jour, le nouveau défenseur du club avait été énormément stressé après le

percevoir le reste de leur dû, et que le directeur général du club se se- rait porté garant pour épurer le reste des dettes envers les joueurs.

Les caisses doivent être renflouées et les joueurs payés

La direction saisit Tassili

Selon une source proche du club de la ville des Ponts suspendus, la direction du CSC vient de saisir celle de l’actionnaire majoritaire, Tas- sili, pour lui demander de virer l’argent qui ser- vira à payer les joueurs, et surtout ceux qui n’ont pas bénéficié de leurs anciens salaires. Le directeur général, Boudida, a voulu en fait pro- fiter de la belle victoire face à l’Entente pour prier ses employeurs de lui faciliter la tâche afin de sauver le club, qui est toujours dans la zone de turbulences. Pour rappel, cette situation de non-paiement des salaires des joueurs dure de- puis un long moment déjà, celle-ci a touché la sérénité du groupe au point de le déstabiliser dans ses résultats, ce qui a conduit le CSC à se morfondre dans le bas du tableau depuis des semaines. Selon notre source, l’actionnaire ma- joritaire du club aurait déboursé au mois de septembre 2 milliards, qui auraient été dépensés à l’époque de Moha- med Haddad, lequel aurait payé les engagements du club en début de saison, ainsi que quelques mensualités aux joueurs. Au mois d’octobre, enchaîne notre interlocuteur, les propriétaires du club au- raient déboursé près de 8 milliards qui auraient servi aussi au règlement des sa- laires impayés.

Une prime de 10 millions aujourd’hui Après avoir battu l’entente de Sétif le week-end passé,
Une prime de 10 millions aujourd’hui
Après avoir battu l’entente de Sétif le week-end passé, les dirigeants
du CSC, et comme nous l’avons déjà annoncé dans ces colonnes,
avaient promis de récompenser les joueurs en cas de victoire, et
comme cela a été fait brillamment, les Bezzaz et autres, dira notre
source, devraient toucher leurs chèques aujourd’hui. Une prime de 10
millions qui pourrait leur permettre de souffler un peu en attendant
d’autres succès
S. K.
Le driver se retrouvera
dans une situation iné-
dite pour lui depuis son
enrôlement à la barre
technique du club. Cette
fois-ci, il bénéficiera de
l’ensemble de son effectif
en défense, avec le retour
d’Akssas et la disponibi-
lité de Cheklam, sans ou-
blier la belle prestation
du duo axial face à l’En-
tente, à savoir Mellouli et
Chorfa. Ainsi, il doit re-
muer ses méninges pour
composer son arrière
garde. Celui-ci qui sem-
blait satisfait de la presta-
tion de la paire centrale
face à l’ESS devrait la re-
conduire contre le MOB,
à moins qu’il envisage de
changer ses cartes. Ce
qui est certain, c’est que
le Français se trouve
dans une situation em-
barrassante avec le retour
de tous ses joueurs de
l’arrière garde, qui relan-
cerait la concurrence
entre ses joueurs appelés
à redoubler d’efforts pour
le bien de l’équipe.
Février, le mois des
paiements
Pour montrer sa bonne foi,
on a appris aussi que l’action-
naire majoritaire Tassili de-
vrait débloquer l’argent dans
les jours à venir, soit au mois
de février, pour non seule-
ment mettre les joueurs dans
de meilleures dispositions,
mais leur permettre aussi de
se consacrer au championnat
au lieu de penser éternelle-
ment à l’argent au moment où
le club a plus besoin de résul-
tats qu’autre chose.
H. S.
S. K.
Sameur, un joueur
indiscutable

De retour à la compétition depuis quelques se- maines déjà, le milieu de terrain du CSC, l’ex-joueur du WAT, Sameur, est devenu un élément clé dans le dispositif du coach Gomez. Apprécié pour sa bonne éducation par le driver, et surtout son sérieux sur le terrain, le joueur des Vert et Noir est en train de voler la vedette à tous ses coéquipiers, et devient du coup un joueur indiscutable dans l’entre jeu du club de la ville des Ponts suspendus.

Akssas reprendra aujourd’hui

Selon une source médicale constantinoise, le défenseur central du CSC, Amine Akssas, de- vrait reprendre les entraînements aujourd’hui, après sa guérison de la blessure qui l’avait éloi- gné des terrains durant un bon moment. Le technicien, qui se ren- seigne réguliè-

rement sur l’état de santé de ses éléments malades, veut ré- cupérer la totalité de ses éléments pour étoffer son groupe et lui permettre de mieux préparer les matchs res- tants. Pour revenir à Akssas, ce dernier pourrait faire partie du groupe qui affrontera le MOB, le week-end prochain

Gomez met en garde contre tout absen- téisme

Ayant bénéficié de deux jours de repos suite à la victoire face à l’ESS, les joueurs du CSC devront reprendre le chemin du travail aujourd’hui, à Benabdelmalek. Le technicien français a mis en garde ses élé- ments, bien avant de leur accorder la détente, contre toute forme d’ab- sence qui pourrait leur coûter chère.

H. S.

limogeage de l’ex-DG, Hamiti, ce qui l’avait contraint à demander des explications quant à sa situation avec le club. Mieux, Mellouli a voulu savoir à qui il pouvait s’adresser pour pouvoir être payé. Ainsi, le nou- veau directeur général du club, Boudida, dira notre source, aurait eu une discussion franche avec son nouveau joueur, celui-ci aurait non seulement rassuré l’enfant de Sétif quant à son argent, mais aussi à pro- pos de sa situation administrative avec les Vert et Noir. Par la suite il

aurait rappelé au joueur ses droits et ses engagements avec le club, tout en lui réaffirmant son soutien. Boudida aurait dit à Mellouli qu’il compte sur son expérience pour mener à bien le bateau du Chabab vers le maintien.

Les autres joueurs vont percevoir une mensualité Par ailleurs, notre source enchaîne pour dire que le reste des joueurs, qui dans leur majorité doivent trois mois de salaires, devraient bénéficier les jours à venir d’une mensualité, en attendant de

Avec le retour d’Akssas et Cheklam, sans oublier la belle prestation de Chorfa et Mellouli

Gomez relance la concurrence en défense

«On se sent mieux mais il faut confirmer face au MOB»

Le revenant Bahri évoque son retour à la compétition qui a coïn- cidé avec la victoire face à l’ESS. Le joueur du CSC parle aussi de son association avec Chorfa et Mellouli et des bienfaits de la vic- toire, et affirme qu’il faut une confirmation face au MOB lors de la prochaine journée.

face à l’Entente, car je n’ai pas eu ma chance lors des dernières rencontres, je regardais mes coéquipiers à partir du banc de touche. Mais avec mon expérience j’ai pu gérer cela calme- ment, je savais que mon tour allait arriver, je me préparais aux entraîne- ments et j’avançais petit à petit, la preuve face à l’ESS je me sentais bien et je pense que j’ai fait de mon mieux, car avec mes coéquipiers on a su gar- der nos buts inviolés. Pour une première avec Chorfa et Mellouli, vous avez fait ce qu’il fallait, non ? Disons que ça s’est bien passé avec Chorfa et Mellouli, on va dire que les rencontres d’application qu’on a ef- fectuées nous ont été utiles, je connais leur façon de jouer parfaite- ment, et vice-versa, et c’est ce qui nous a permis de faire un sans-faute. On doit remercier le bon Dieu, car cela augure de belles choses pour la suite du championnat. À l’avenir vous serez une carte à jouer en plus pour Gomez ? Hamdoullah, je n’ai pas déçu les supporters et le coach, cette presta- tion face à l’Entente va m’être utile pour les prochaines rencontres, et là je ferai tous pour garder une place de titulaire et poursuivre mon travail afin d’être toujours prêt à aider mon club. Ça fait du bien une victoire, n’est-ce pas ? Bien sûr que ça fait du bien, c’est

de très bon augure pour la suite et sur- tout pour retrouver la confiance, en at- tendant une confir- mation. Le plus dur est passé, et face au MOB vous allez voir le vrai visage du CSC car la pression commence à s’atté- nuer, on a passé un bel après- midi face à l’ESS. Il y a aussi les supporters qui n’ont pas lésiné sur les efforts. C’est la plus belle chose qui pou- vait nous arriver, celle du retour de la vague verte dans les gradins de Ham- laoui. Ils nous ont manqué cette sai- son car ils ont déserté les lieux longtemps et on reste très compré- hensifs, mais je leur promets qu’on terminera la saison en force. Vous avez longtemps souffert de la pression. Comment avez-vous pu la gérer ? Effectivement, on est passés par des moments très difficiles en raison des mauvais résultats. On a été sujet à plusieurs critiques qui nous ont fait très mal. Les supporters ont le droit d’avoir peur pour leur équipe, sur- tout qu’on doit honorer nos engage- ments avec le club car nous sommes des employés du CSC, et on est dans l’obligation de tout donner pour le

club. Entretien réalisé par Samir K.

Vous devez vous sentir mieux qu’avant, non ? Bien sûr, Hamdoullah, la victoire arrachée face à l’Entente lors de la dernière journée est venue au bon moment car elle va nous permettre de mieux préparer nos prochaines confrontations et avec plus de séré- nité. Il ne faut pas oublier qu’il nous reste des rendez-vous très compli- qués. Il reste maintenant qu’on doit maintenir cette dynamique de vic- toire pour garder un bon moral et aller de l’avant afin de sauver le club Comment était la rencontre face à Sétif ? Comme il fallait s’y attendre et comme l’avait prévu notre entraî- neur, mais avec notre volonté aussi, on a su empocher les trois points de la victoire, on n’avait pas le choix dans cette rencontre, et Dieu merci on est parvenus à notre but. On passe par des moments très difficiles qui nous cassent le moral, ce qui nous oblige à effectuer des entrées fracassantes comme ce fut le cas face à l’ESS, on a assiégé le camp de Sétif et on a inscrit l’unique but au début de la seconde mi-temps. Ce n’était pas du gâteau, au vu de la belle équipe de l’Entente, qui nous a créé des problèmes. Comment jugez-vous votre pres- tation, après tout ce temps d’ab- sence ? C’est vrai, après une très longue période d’absence je suis réapparu

N° 3263 16 LIGUE Lundi MCO 1 1 er février 2016
N° 3263
16
LIGUE
Lundi
MCO
1
1 er février
2016
N° 3263 16 LIGUE Lundi MCO 1 1 er février 2016 Début d’année difficile pour les

Début d’année difficile pour les Hamraoua

A u-delà de la manière de jouer ou les conditions dans lesquelles ils évo- luent, les Hamraoua ne

sont pas au mieux de leur forme en ce début d’année 2016. La preuve, l’équipe a réalisé la plus maigre récolte parmi les équipes de la Ligue 1Mobilis en engran- geant un seul point en trois matches. Il est clair que ce n’est pas avec cette moyenne que le Mou- loudia va aspirer à une place au podium. Pis encore, l’équipe risque d’être rattrapée par les formations du bas de tableau qui se sont toutes réveillées en ce début de phase retour. Autant dire que le plus dur est à venir pour cette équipe oranaise appelée plus que jamais à se révolter dès les pro- chaines journées du championnat, à commencer par ce match contre l’USM Alger, vendredi prochain, au stade Ahmed-Zabana.

Un janvier 2016 à oublier

Le Mouloudia semble avoir mal géré en général ce mois de janvier 2016, à commencer par le stage de

Yasmine-Hammamet contesté par le staff technique, à sa tête l’entraî- neur, Fouad Bouali. Souffrant de la fatigue due essentiellement au stage et les conditions de travail et du voyage, les Hamraoua ont abandonné les trois points de la victoire face à l’Entente de Sétif avant de céder deux autres pré- cieux points contre le CS Constan- tine et confirme avant-hier leur malaise en s’inclinant face au MOB. Il faut dire que, même l’opé- ration recrutement effectuée cet hiver n’a pas encore porté ses fruits puisque l’équipe n’a pas marqué avant-hier. C’est la deuxième fois seulement que le Mouloudia ne marque pas dans un match après celui perdu face au MCA.

Le podium s’éloigne de plus en plus

Alors que l’objectif fixé d’une manière officieuse est le podium, l’on se demande si le rêve est en- core permis. Certes, mathémati- quement, rien n’est encore joué même si le MOB a creusé l’écart à huit points par rapport aux Ham-

raoua mais l’on se demande si le MCO a les moyens de relever la tête et se remettre en course pour cet objectif en enchainant par des résultats positifs sachant que les choses commencent à se serrer au classement général.

Avec quel esprit face à l’USMA ?

Apparemment, l’entraîneur du Mouloudia, Fouad Bouali, aura du pain sur la planche cette semaine pour pouvoir préparer son équipe à l’occasion de la réception du lea- der du championnat, à savoir, l’USM Alger. Sachant que ses élé- ments auront encore le moral au plus bas, le coach devra certaine- ment axer son travail sur le plan psychologique. Il faut dire aussi que le fait d’affronter une équipe comme l’USMA devra constituer une motivation supplémentaire pour les Hamraoua appelés tout de même à sortir le grand jeu pour espérer renouer avec le succès. A.L.

Aïch «On aurait pu revenir avec le point du nul»

L’arrière droit des Hamraoua, Rabeh Aïch, pense que son équipe a raté le coach avant-hier sur le ter- rain du stade de l’Unité-Maghrébine lorsqu’elle est reve- nue bredouille dans un match qu’elle avait, dans sa ma- jeure partie, dominé. L’ancien de l’AS Khroub pense que le Mouloudia doit réa- gir dès le prochain match à domicile.

Que s’est-il passé pour votre équipe face au MOB ? Tout d’abord le résultat final ne reflète pas la physionomie du match. On méritait au moins de revenir avec le point du match vu les nombreuses occasions que nous avons eues, notamment en se- conde période.

Donc, cette défaite vous a fait mal ? Oui bien sûr ! En toute sportivité, je pense qu’on ne méritait pas de perdre face au MOB car nous avons fait un bon match aussi bien sur le plan dé- fensif que sur un plan relatif à la circulation du ballon. On s’est procurés quelques occasions franches de scorer mais on n’a pas réussi à les tra- duire en but. C’est pourquoi, on nourrit beaucoup de regrets en fin de match.

Sur le plan comptable, le Mouloudia n’a arraché qu’un seul point sur les neuf possibles. Un bilan pas très convaincant, non ? J’avoue qu’on a du mal à retrouver notre rythme de croisière en ce début d’année contrairement à la fin de la phase aller. On est en train de connaitre un passage à vide que toutes les équipes traversent. Maintenant, on n’a pas d’autre choix que de travail- ler davantage et préparer les prochains matches car on doit réagir le plus vite possible.

Votre équipe va accueillir l’USMA dans un match qui s’annonce très difficile… L’USMA ou une autre équipe, il faut qu’on réa- gisse très vite. On ne doit plus se permettre de faux pas. C’est pourquoi, il faut bien préparer ce rendez- vous et essayer de renouer avec un succès qui va nous libérer en prévision des prochains matches. Entretien réalisé par Sofiane A.

Nessakh « On ne méritait pas de perdre » MCO-USMA décalé à samedi l l
Nessakh « On ne méritait
pas de perdre »
MCO-USMA décalé
à samedi
l l Selon nos informations, la rencontre
devant mettre aux prises au stade
L’ arrière gauche des Hamraoua,
Nessakh Chemseddine, pense
que son équipe ne méritait
pas de perdre ce match. « On est venus à
Béjaïa pour mettre un terme à cette série
de contreperformances réalisées lors des
deux derniers matches. On a bien joué du-
rant la majeure partie de cette confronta-
tion. Je trouve que le but encaissé au début
du match a faussé nos calculs. Pourtant,
on était les premiers à
mettre en danger cette
équipe du MOB. Cette
défaite nous fait
mal car on
avait large-
ment les moyens de revenir avec un résul-
tat probant. Le football est parfois cruel »
affirme Nessakh avant d’enchaîner : « Il
ne sert à rien de se lamenter. On doit
continuer à travailler et croire en nos
chances. Je pense que nous avons les
moyens pour réagir dès les prochains
matches du championnat ».
Ahmed-Zabana, le Mouloudia d’Oran avec
l’USM Alger devra être reportée de 24h.
Prévue initialement vendredi, la rencontre
aura finalement lieu samedi prochain. Selon
la même source, la LFP aurait informé la
direction du club de cette modification au
programme. Un changement qui arrangera
les affaires du Mouloudia d’Oran dont les
joueurs sont rentrés très fatigués après
avoir rejoint le bercail par route.
Une fissure du poignet
pour Merbah
Il a hérité du brassard de capitaine
l l Le défenseur central des Hamraoua,
Merbah Abdelmalek, sorti sur
En l’absence de Berradja, qui a com-
mencé le match sur le banc de touche, et
de Lamouchia, suspendu pour quatre
matches, c’est l’arrière gauche, Chemsed-
dine Nessakh, qui a hérité du brassard de
capitaine. Une autre distinc-
tion pour ce joueur qui a été
élu il y a une se-
maine meilleur ar-
rière gauche du
championnat de
l’année 2015 lors de
la cérémonie du
Ballon d’Or
A.L.
blessure lors de la première période du
match face au Mouloudia de Béjaïa, a été
évacué vers l’hôpital de Bejaïa. Le joueur a
souffert d’une fissure
du poignet. Une
blessure qui risque de le priver du prochain
match contre l’USM Alger. Une absence qui
se présentera comme un coup dur pour les
Oranais dans la mesure où Merbah est le
seul joueur à avoir joué tous les matches
du championnat depuis la saison passée
mais aussi parce que les autres défenseurs
axiaux souffrent soit d’un manque de
compétition ou semblent encore
convalescents.
A.L.
Arrivée
à 6h30 du matin
Les Oranais sont rentrés très tard
au bercail. En effet, les Rouge et Blanc,
qui ont rallié la ville de Béjaia par avion,
n’ont pas eu cette chance
lors
du retour. En
plus de la fatigue du match et la déception du
résultat, les coéquipiers de Belarbi se sont ren-
dus à Oran par bus. Les Hamraoua ont effectué
une véritable expédition pour arriver au bercail
puisqu’ils sont rentrés chez eux à six heures et
demi du matin. Exténués, les joueurs ont passé
pratiquement toute la journée chez eux en
train de récupérer leur force.
Une
déviation
obligatoire à Sétif
Selon nos sources, le bus du Mouloudia
Les
externes
rentrent chez eux
Bouali
est resté à
Béjaïa
L’entraîneur en chef des Rouge et
a été interdit par les services d’ordre de
rallier la route d’Akbou puisque des
échauffourées ont eu lieu lors du pas-
sage d’un groupe de supporters du
MCO avec les habitants de cette lo-
La plupart des joueurs du Mou-
loudia n’ont pas sauté dans le bus
de l’équipe puisque les externes à
l’image de Natèche, Merbah, Aïch et
Ogbi sont rentrés chez eux. Ces élé-
ments sont toutefois attendus à par-
tir de cet après-midi à Zabana pour
reprendre le chemin des entraî-
nements et préparer
l’USMA.
A.L.
Blanc, Fouad Bouali, n’est pas ren-
tré avec le groupe qui a pris la
route vers Oran après le match. Le
coach tlemcenien est resté à Bé-
jaïa. Il devait s’envoler hier après-
midi vers la capitale pour régler
une affaire personnelle. Il sera
toutefois présent aujourd’hui à
la reprise des entraînements
cet après-midi au stade
Ahmed-Zabana.
calité. Pour éviter l’affrontement,
on a recommandé un autre che-
min pour les fans du Mouloudia
ainsi que pour le bus de l’équipe
qui a dû emprunter la route de
Sétif, ce qui explique le retard
accusé par la délégation
oranaise à rejoindre le
bercail.
LIGUE 1 ASMO N° 3263 Lundi 1 er février 17 2016
LIGUE
1
ASMO
N° 3263
Lundi 1 er
février
17
2016

Son sort est lié au verdict du recours déposé par la direction du club

Le doute plane sur l’avenir de Medjahed

M ême si l’équipe commence à re- trouver une certaine régularité au niveau des résultats, en té- moigne le point récolté du stade

du 20-Août face au NA Hussein Dey puis le succès acquis avec brio vendredi dernier face à l’USM El Harrach, cela risque de ne pas être suffisant pour l’entraîneur Medja- hed Nabil pour poursuivre sa mission à la tête de la barre technique de l’équipe. Et pour cause, la lourde suspension dont il a

écopé récemment (Ndlr : six mois dont trois fermes) risque de lui coûter sa place d’en- traîneur de l’équipe. Cette sanction va le pri- ver du banc de touche jusqu’au 24 avril prochain, soit la fin du championnat. Cette situation n’est pas venue pour arranger les affaires de l’équipe qui lutte pour éviter le purgatoire. La direction du club vient d’in- troduire un recours au niveau de la CD de la LFP avec l’espoir de voir la sanction du coach réduite. Dans le cas contraire, les res-

ponsables du club pourraient songer à se sé- parer des services de leur entraîneur.

Le dernier mot revient à Baghor

Une source généralement bien informé des affaires du club de M’dina J’dida nous a révélé que la direction du club n’est pas inté- ressé de poursuivre sa collaboration avec un entraîneur qui ne pourra pas diriger l’équipe de la main courante lors des rencontres offi- cielles. Notre source ajoute que la direction du club ne veut pour l’instant pas prendre de décision et attend le verdict du recours

déposé concernant la suspension de Medja- hed. Autrement-dit, si sa sanction ne sera pas revue à la baisse, les responsables du club devrait mettre un terme à leur collabo- ration avec Medjahed Nabil. Selon notre source toujours, c’est le président du CSA, Baghor Merouan qui devrait trancher sur la question : «C’est Merouan qui l’a recruté, et c’est donc logiquement à lui de décider de son sort.» Précise notre source.

Riad O.

Naâman incertain face au DRBT Si Oussaâd effectuera son retour sur les terrains face au DRB Tadeja- net, cela pourrait ne pas être le cas pour le défenseur axial, Naâman. Victime d’une blessure au niveau de la cheville face au NA Hussein Dey, Naâman avait été contraint de faire l’impasse sur le match de vendredi dernier face à l’USMH. Comme an- noncé dans ces mêmes colonnes dans nos précédentes éditions, l’an- cien joueur du MC El Eulma avait bénéficié de dix jours de repos. La question qui mérite d’être posée est de savoir s’il sera en mesure de par- ticiper ou pas au match face au DRB Tadjenanet. Selon les informa- tions en notre possession, tout de- vrait se décider au courant de cette semaine. Les Asémistes ne veulent pas prendre de risque avec le joueur afin de ne pas aggraver son bles- sure. Si son absence face au DRBT venait à être confirmée, le staff tech- nique asémiste misera lors de cette rencontre sur la paire Sebbah-Ben- zerga dans l’axe de la défense.

La prime de la victoire l’USMH pas encore fixée La direction de l’ASMO n’a pas encore fixé le montant de la prime du précédent succès réalisé par l’équipe face à l’USM El Harrach. Toutefois, et selon nos indiscré- tions, les coéquipiers d’Aoued au- ront une belle récompense cette semaine. Ainsi, la direction du club veut jouer la carte de la motivation pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions possibles. La balle est désormais dans le camp des joueurs qui n’auront pas d’ex- cuses pour réaliser un bon résultat chez le DRBT samedi prochain.

DRBT-ASMO se jouera à 15h Pour le compte de la 19e journée du championnat de Ligue1 Mobilis, les Asémistes se rendront à Tadje- nanet pour croiser le fer avec le DRBT local. Cette rencontre est

prévue samedi prochain à partir de 15h. Les Asémistes, qui re- prendront aujourd’hui l’en- traînement, se rendront

La reprise

aujourd’hui

à Bouakeul

C’est aujourd’hui à partir de 10h que les gars de M’dina J’dida vont reprendre le che- min des entraînements au stade Habib-Boua- keul. Après avoir bénéfi- cié de deux jours de repos suite au succès réalisé vendredi dernier face à l’USM El Harrach, c’est donc avec un moral au beau fixe que les Asé- mistes vont entamer au- jourd’hui la préparation de leur prochain match chez le DRB Tadjenanet. Il faut dire que cette vic- toire acquise face à l’USMH a fait beaucoup de bien au moral des co- équipiers d’Aoued. Après une mauvaise série de quatre faux-pas de suite toutes compétitions confondues, les Vert et Blanc ont retrouvé le sourire et semblent plus que jamais décidés à se battre jusqu’au bout pour éviter la relégation. Le staff technique asé- miste va sans doute pré- parer à partir d’aujourd’hui le match face au DRBT dans les meilleures conditions possibles. Les Asémistes espèrent désormais dé- crocher leur premier succès en dehors de leurs bases depuis le début du championnat. R. O.

Oussaâd purge sa suspension Pour ce match face au DRB Tadjenanet, la formation de M’dina
Oussaâd
purge
sa suspension
Pour ce match face au DRB
Tadjenanet, la formation de M’dina
J’dida va bénéficier du retour de son dé-
fenseur latéral droit, Oussaâd.
Ce dernier a
purgé sa suspension après avoir été expulsé
face au NA Hussein Dey pour cumul
de carton.
Le retour d’Oussaâd face au DRBT constitue
une bonne nouvelle
pour les Asémistes,
lorsqu’on connaît son importance
dans le jeu de
l’équipe. L’ancien joueur de l’USM Blida avait
livré de belles prestations
ces dernières se-
maines et sa présence
sera bénéfique pour
l’équipe face à la formation
de Tadjenanet.
D’ailleurs, tout porte à croire qu’il va re-
trouver sa place de titulaire samedi
prochain dans le flanc droit de la
défense.

vendredi à Tadjenanet pour préparer cette rencontre. D’aucuns estiment que ce match revêt une

grande impor- tance pour les Vert et Blanc qui devraient absolu- ment chercher un

résultat positif chez le DRBT pour garder intactes leurs chances dans la course pour le main- tien.

R. O.

leurs chances dans la course pour le main- tien. R. O. Benamar : «Nos chances d’assurer

Benamar : «Nos chances d’assurer le maintien sont grandes»

L e manager général de l’ASMO, Benamar Houari s’est dit heureux et content par le succès réalisé par son équipe vendredi face à l’USM El

Harrach. Le dirigeant influant du club a félicité les joueurs pour tous les efforts qu’ils ont consentis afin de surpasser l’obstacle de l’USMH :

«Nous sommes bien évidement très satisfait par la victoire réalisée par notre team face à l’USM El Harrach. Il faut reconnaître que nous avons eu affaire à une solide équipe d’El Har- rach qui pratique un beau football et qui nous a posé pas mal de problèmes. Les joueurs se sont donnés à fond pour remporter cette rencontre.»

«L’ASMO d’aujourd’hui est to- talement différente de celle de la phase aller»

Interrogé sur les chances de l’équipe pour assurer son maintien parmi l’élite, le manager général du club dira : «Il faut certes reconnaitre que la mission sera difficile vu que nous sommes toujours dans la zone rouge du classement. Toutefois, les

joueurs sont conscients de la tâche qui les attend et déterminés à sauver l’équipe. Je suis convaincu que l’équipe pourrait s’en sortir si on reste sur cette lancée. En plus de l’importance de faire le plein à domicile, il va égale- ment falloir aller chercher des points en dehors de nos bases. Il faudra tou- tefois continuer à travailler et à tout donner pour enchaîner les bons résul- tats. Une chose est sure, on va tout faire pour permettre à l’équipe d’assu- rer son maintien parmi l’élite.»

«Bravo aux supporters !»

Benamar a également remercié les supporters de l’ASMO qui se sont dé- placés en masse vendredi dernier au stade pour encourager leur équipe face à l’USM El Harrach : «Je remer- cie les supporters qui se sont déplacés en masse au stade pour encourager leur équipe. Ils ont aidé l’équipe et grandement contribué à cette victoire. Je leur demande de continuer à aider leur équipe et on leur promet de tout faire pour être à la hauteur et permet- tre à l’ASMO de se maintenir en Ligue1 Mobilis.»

«Les recrues ont apporté un plus à l’équipe»

Pour Benamar, l’ASMO est en nette progression ces derniers temps : «Les nouvelles recrues de l’équipe lors de ce mercato hivernal, ont apporté un grand plus à l’ASMO. Même nos joueurs cadres ont livré de belles pres- tations ces dernières semaines, à l’ins- tar de Djemaouni qui retrouve son niveau habituel. L’ASMO d’au- jourd’hui n’a rien à avoir avec celle de la phase aller. L’équipe est en train de progresser et on espère rester sur cette lancée pour assurer le maintien.»

«Le plafonnement des salaires nous aidera à récupérer les joueurs oranais qui évoluent ailleurs»

Le manager général du club de M’dina J’dida a qualifié de sage la dé- cision du plafonnement des salaires des joueurs : «C’est une sage décision de plafonner les salaires des joueurs. Avec le plafonnement des salaires, on pourra alors récupérer les joueurs oranais qui évoluent dans les autres club du pays.»

Riad O.

N° 3263 18 LIGUE Lundi USMB 1 1 er février 2016 La colère gronde à
N° 3263
18
LIGUE
Lundi
USMB
1
1 er février
2016
La colère gronde à Blida
La reprise
Ils estiment avoir été floués
ce lundi
Un esprit de révolte
chez les joueurs
En donnant ses impressions de fin de match sa-
medi dernier, Bacha évoquera l’état d’esprit dans le-
quel se trouvent les joueurs. «Incontestablement, le
fait que l’équipe n'ait récolté qu'un seul point lors du
match contre le DRBT, il y a comme un esprit de ré-
volte chez tout le monde. Les joueurs sont persuadés
qu’ils ont été floués. Personnellement, je ne doute pas
un seul instant que cette équipe vaut bien mieux que
ce qu'elle a montré jusque-là. Cela se vérifiera lors des
prochaines rencontres.»
Bacha a accordé un jour de repos à ses
joueurs. Ces derniers reprendront le
chemin des entraînements ce lundi sur
la pelouse du stade annexe de l'OPOW.
L'entraîneur de Blida effectuera très cer-
tainement un large débriefing du match
de samedi dernier.
Boudina et Heriat
seront présents
Grand absent du match joué samedi
dernier, le milieu de terrain Heriat, qui a
reçu le feu vert de son médecin pour re-
prendre les entraînements. Il sera pré-
S. B.
sent pour cette séance de reprise, en
compagnie de Boudina qui lui aussi est
totalement remis de sa blessure.
Le plan anti-Sylla
de Bougherara
Benhoua de retour
dans l'équipe
S i l’équipe de Blida n'a pas réussi à
engranger les trois points du
match disputé samedi dernier,
contre le DRBT, les amoureux du
club phare de la ville des Roses ne
première mi-temps avec un ballon dévié de
la main par un défenseur du DRBT, comme
nous l’a juré un joueur blidéen, qui était tout
près de l’action.
«Quand Sylla tousse, c’est toute l’équipe de l’USMB
qui est enrhumée.» Tout cela est bien sûr exagéré mais
force est de reconnaître que l'attaquant blidéen est,
sans aucun doute, un élément clé du dispositif de
Bacha. Il est certain que du côté de l'équipe de Tadje-
nanet, il y a eu un plan «anti-Sylla» qui a été mis en
place. Pour Bougherara, le coach de l'équipe du
DRBT, empêcher Sylla de sévir était l'une des clés de
ce match. Le Guinéen a eu cependant quelques
éclairs. Comme ses coéquipiers, son rendement bais-
sera au fil de la rencontre. Il a même été remplacé par
Abed à la 58'.
Absent lors du déplacement de
l'équipe à El Harrach, Benhoua a re-
trouvé sa place au poste de latéral
gauche. Il est totalement remis de sa
blessure à la cuisse.
Première réalisation
de Hichem Cherif
Le MCA en ligne de mire
L'ex-joueur du MCO a dû attendre la
18 e journée du championnat pour ou-
vrir son compteur but. Il a repris de
volée un superbe centre d'Amiri.
…et en a offert un au DRBT
remettent nullement en cause la prestation
de la bande à Bacha. Bien au contraire, ils
s’insurgent contre les décisions jugées vi-
cieuses de l’arbitre Necib.
Necib a privé l’USMB
d'un pénalty…
En outre, les joueurs blidéens ont beau-
coup reproché à l’arbitre central d’avoir
fermé les yeux sur un penalty flagrant en
L'homme en noir a totalement faussé le ré-
sultat du match en accordant un penalty
imaginaire au DRBT à 3 minutes de la fin de
la rencontre. Victime donc du mauvais arbi-
trage de Necib, les joueurs blidéens ne gar-
deront pas de bons souvenirs de ce samedi
de fin de mois de janvier, encore moins les
supporters qui ont envahi les travées du
stade Brakni.
Toujours à propos du résultat nul contre le DRBT,
le coach de Blida ajoutera : «Il y a aussi eu cette for-
midable prise de conscience et cette volonté d’aller de
l’avant. Il nous revient à nous, membres du staff et di-
rigeants, d’entretenir cette rage de vaincre et cela,
jusqu’à l’ultime journée. Pour ce qui est du match
contre le MCA, il reste éloigné dans le temps. Je peux
seulement vous dire que ce sera très compliqué pour
les deux équipes. Cette rencontre aura ses propres ca-
ractéristiques et il nous faut être costauds pour rele-
ver le défi.»
Le but le plus
rapide de la saison
Hichem Cherif a trouvé le chemin des
filets 34 secondes après le coup d'envoi
du match. C'est incontestablement le but
le plus rapide de la saison.
Les dirigeants
en force au stade
S. B.
S. B.
Après le semi-échec
concédé face au DRBT
Hichem Cherif : «Mon but en appellera d'autres»
L'ensemble du comité directeur de
l'USMB était présent au stade Brakni. En
plus du directeur général Lyès Zouaoui,
Douidène l'ex-président était aussi dans
les tribunes.
Une défense aux abois
Les explica-
tions du coach
Buteur contre le DRBT, samedi dernier, l'atta-
quant de pointe de l'USMB, Hichem Cherif, ne
nous a pas caché qu'il était profondément déçu.
Il nous dira que son équipe méritait largement
de gagner.
«Moralement, mon équipe a gagné
ce match.» C'est ce que nous a dit entre
autres le coach blidéen Mohamed
Bacha. Il faut dire qu'on ne peut passer
sous silence le courage, la volonté de
gagner et surtout l’esprit de responsa-
bilité dont on fait preuve les joueurs de
l'USMB samedi dernier, malgré leur
dernière contreperformance sur la pe-
louse du stade Brakni. Mohamed
Bacha ajoutera : «Nous savions que ce
match face au DRBT est l’un des plus
difficiles à négocier de la phase retour.
Il fallait que les joueurs se mettent
dans la tête qu’ils allaient jouer face à
une équipe qui ne lâche rien et surtout
qui comporte de très belles individuali-
tés. Cela s’est vérifié sur le terrain, Nous
avions en face de nous des joueurs très
combatifs qui étaient sur tous les bal-
lons.»
Tout d'abord, quel est votre sentiment après le
nul concédé face au DRBT ?
J’aurais voulu que ce match se termine par une vic-
toire. Comme vous le savez, nous avons raté une belle
occasion de confirmer notre retour en forme. Nous ne
sommes pas arrivés à gagner un match qui pourtant
était largement à notre portée. La chance nous a tourné
le dos et j’espère vivement que les choses iront en
s’améliorant. Je pense aussi que nous avons été lésés.
Expliquez-vous.
Je veux parler de la faute qui a entraîné le pénalty.
Elle est inexistante. Kader (Laïfaoui, ndlr) sait gêner
un adversaire sans faire de faute. L'attaquant du DRBT
L'équipe de Blida aurait pu, en se-
conde mi-temps, se faire remonter au
score, tant les joueurs du DRBT se sont
créé des occasions. Ils effectueront à
trois reprises des slaloms au milieu de la
ligne arrière de Blida amorphe sur ces
coups, avant de rater le dernier geste ou
de buter sur Ouadah. Tout cela devant
une totale passivité des défenseurs.
Litime et Abed sur le
banc des remplaçants
a plongé et il a réussi à tromper l'arbitre.
Mis à part le pénalty, qu'est-ce qui n'a vraiment
pas marché samedi passé ?
Il y a ce manque de réussite qui nous empêche de
Bacha a pris la décision de ne pas
compter sur les services de deux habi-
tuels titulaires. Il s'agit de Ouadah et de
Abed qui ont dû se contenter d'une
place sur le banc des remplaçants. Abed
est entré sur le terrain à la 58' en lieu et
place de Sylla.
Maroci et Bedrane
dans la récupération
concrétiser les efforts qui sont fournis. D'un autre côté,
je pense que nous aurions dû faire preuve de beaucoup
«Mes joueurs ont fait
preuve de sérieux»
plus d'agressivité, en restant corrects bien sûr, dans les
duels. Je souhaite que cela aille mieux lors des pro-
chains matchs.
Bacha a confié le poste de milieu ré-
cupérateur à Bedrane. Ce dernier a été
associé à Maroci pour mettre à mal les
animateurs du DRBT. Amiri a évolué un
cran au-dessus, juste derrière ses atta-
Pour ce qui est du schéma tactique
qui a été préconisé samedi passé,
Bacha précisera : «Aucun entraîneur
au monde ne vous dira que ses
consignes ont été suivies à la lettre par
ses joueurs. Je vous dirais à ce sujet que
nous avons opté pour une organisation
de jeu assez simple, sur laquelle nous
nous sommes mis d’accord pour sur-
tout exercer un pressing constant sur
l’adversaire et cela très près de ses buts.
Sans entrer dans les détails, mes
joueurs ont fait preuve de beaucoup de
sérieux et ils étaient totalement
concentrés sur ce qu’ils avaient à faire.
Après avoir ouvert le score, nous avons
eu de nombreuses balles de but et là, je
ne vous parle que des occasions les plus
franches. Il y a eu aussi, mais surtout,
cette inexplicable décision de l'arbitre
de siffler un pénalty totalement inexis-
tant. Ce sont malheureusement des
choses qui arrivent en football.» S. B.
Qu'avez-vous à dire après avoir ouvert le score
pour votre équipe ?
Avant toute chose, il faut savoir que j'étais un peu
frustré de ne pas avoir trouvé le chemin des filets lors
des derniers matchs. J'aurais voulu que mon but se tra-
duise par une victoire. J'espère vivement que c'est le
premier d'une longue série.
Est-ce là une réponse à vos détracteurs ?
Je n'ai de réponse à donner à personne. Je veux pré-
ciser qu'en début de saison, j'étais un peu en-dessous
de ma forme physique. Les choses se sont améliorées
sur ce plan et cela me permet de mieux m'exprimer sur
le terrain.
D'après vous, qu'est-ce qui manque à votre
équipe ?
L'équipe joue de mieux en mieux, même si cela ne se
traduit pas au score. Les gens oublient qu'un grand
nombre de joueurs de l'effectif sont jeunes et qu'ils sont
en train de découvrir la L1 Mobilis. Notre parcours est
acceptable jusque-là, malgré quelques faux pas.
Et pour ce qui est du prochain match ?
Ce sera très compliqué pour les deux équipes. Nous
avons les moyens de contrer cette formation du Mou-
loudia.
quants. Hichem Cherif
seul en pointe
Samedi dernier, Bacha a aligné Hi-
chem Cherif à la pointe de l'attaque.
Parfois trop esseulé, l'attaquant de
l'USMB n'a pas eu le rendement es-
compté par son entraîneur.
Les U21 caracolent
en tête du classement
À la faveur de la large victoire acquise
contre le DRBT (3-0) samedi dernier, les
espoirs de l'USMB ont conforté leur
place de leader. En effet les poulains de
Haddou Sid-Ali occupent la toute pre-
mière place au classement et cela depuis
plusieurs journées. Ils totalisent 35
points et ils sont talonnés par l'ESS et le
CRB (33 points). Les U21 de l'USMB
joueront le prochain match contre leurs
homologues du MCA qui occupent la 6 e
place du classement.
S. B.
Entretien réalisé par Slimane B.
1 LIGUE RCA N° 3263 Lundi 1 er février 19 2016 Lounici «Toutes les conditions
1
1
LIGUE RCA N° 3263 Lundi 1 er février 19 2016
LIGUE
RCA
N° 3263
Lundi 1 er
février
19
2016

Lounici «Toutes les conditions étaient contre nous, et on doit penser au prochain exercice»

LIGUE

contre nous, et on doit penser au prochain exercice» LIGUE 2 PAC Benayad : «Il ne
2
2
PAC
PAC

Benayad : «Il ne faut pas s’enflammer, le plus difficile reste à venir»

Dans cet entretien qu’il nous a accordé, le buteur du Paradou AC, Riyad Benayad, revient sur le match qui a opposé son équipe à la JSM Bejaia. Il évoque aussi d’autres sujets qu’on vous laisse découvrir.

Revenons brièvement sur la victoire décrochée face à la JSM Bejaia. Quelle analyse faites-vous ? Comme il fallait s’y attendre c’était un match difficile. La JSMB est une grande équipe, elle n’est pas à présenter. On était bien concentrés sur cette confrontation, on savait très bien que la JSMB passe par une période un peu délicate, on voulait donc profiter de la situation afin de reve- nir avec les trois points. On savait très bien qu’une victoire à Bejaia nous rap- procherait davantage du podium. Selon vous, sur quel détail s’est jouée cette rencontre ? Je pense que le fait d’avoir marqué en premier nous a permis de bien gérer la suite du match. On y a cru jusqu’au bout, au final on a atteint notre objectif. Une semaine avant d’inscrire le dou- blé face à la JSMB, vous avez manqué un penalty contre l’ASO. Visiblement cela ne vous a pas perturbé ? Non, pas du tout. Le match face à l’ASO c’est du passé. Je me suis bien pré- paré au cours de la semaine. Dieu merci, j’ai réussi à inscrire deux buts. J’espère être aussi performant pour la suite du

parcours afin d’aider mon équipe. Comment voyez-vous la suite du par- cours ? Maintenant il ne faut pas s’enflammer, mais garder la tête sur les épaules et continuer à travailler. Le plus difficile reste à venir. Le championnat est encore long. L’objectif principal de l’équipe reste le maintien. C’est vrai qu’on est dans une position favorable pour jouer l’accession. On jouera donc nos chances jusqu’au bout. Pourquoi ne pas finir la saison sur le podium. Ce sera vraiment un exploit pour notre jeune formation. En fin de semaine, vous allez recevoir le CA Batna. Un mot sur cette confrontation ? Ce sera une rencontre comme toutes les autres. Il faut oublier ce résultat face à la JSM Bejaia et se concentrer sur le pro- chain rendez-vous qui nous attend. Qua- tre points seulement nous séparent de notre prochain adversaire, ce sera donc une rencontre à six points. On va tout donner sur le terrain afin d’enchaîner un nouveau succès. Entretien réalisé par Rachid C.

un nouveau succès. Entretien réalisé par Rachid C. S i certaines parties du club accusent X

S i certaines parties du club accusent X ou Y pour cette défaite, ce n’est pas le cas du coach Khaled Lounici

qui estime : «Toutes les condi- tions lors de ce match face au RCR étaient contre nous, les ab- sences, les blessures de Cherchar et Bensalem, ainsi que l’expul- sion de Ghizlan. Tout était contre nous et on doit penser dès maintenant à la prochaine saison».

« Les blessures de Cherchar et Bensalem ont compliqué notre tâche, et l’expulsion de Ghizlan était celle de trop »

Pour ce qui est des raisons de cette défaite concédée face au RC Relizane, le coach du RCA estime : «Les sorties de Cher- char et Bensalem pour cause de blessure ont compliqué notre

tâche, surtout qu’on était menés deux buts à zéro. Et au moment où on cherchait à égaliser, il y a eu cette expulsion de Ghizlan, c’était alors celle de trop pour nous».

« J’étais obligé

d’aligner Ghizlan d’entrée »

À une question relative à la participation de Ghizlan comme titulaire face au RCR, malgré ses absences aux entraî- nements, Khaled Lounici nous répond : «C’est vrai qu’au dé- part il était prévu que Bouyousfi joue d’entrée, mais ce dernier s’est excusé disant ressentir des douleurs, ce qui m’a obligé à ali- gner Ghizlan face au RCR».

« On assume tous la responsabilité »

Concernant ces accusations de certaines parties qui impu- tent la responsabilité de ce re-

vers à Ghizlan et Zaâlani, Lou- nici rétorque : «Je ne vois pas pourquoi on accuse Zaâlani, qui s’est absenté à la dernière mi- nute, et Ghizlan, qui a été ex- pulsé. On assume tous la responsabilité de cette défaite,

comme on a l’habitude de le faire quand on gagne nos matchs».

« On doit penser dès maintenant à la prochaine saison »

Pour ce qui est des chances de l’équipe de se maintenir en Ligue 1 Mobilis, le coach du RCA déclare : «Notre mission s’annonce très difficile et même impossible, vu l’écart qui nous sépare du premier non relégable. On doit avoir le courage de dire

la vérité et de penser dès main- tenant à la prochaine saison». M.A.

Après la défaite face au RCR

Certains joueurs pointés du doigt

La dernière défaite concédée par le RC Arba face au RC Relizane sur le score de trois buts à un a provoqué la colère des supporters, qui ne veulent pas croire que

leur équipe favorite a déjà mis un pied en Ligue 2 Mobilis, et ce, à 12 journées du baisser de rideau de cette saison footballistique 2015-2016. Les supporters sont

très remontés contre certains joueurs, qui sont à leurs yeux responsables de cette situa- tion que tra- verse le RCA, finaliste de la coupe d’Algérie de la précé- dente saison. Une défaite amère

qui a mis toute la galerie du RCA en co-

lère, car à ses yeux, certains joueurs n’étaient que l’om- bre d’eux-mêmes et sont accusés même d’avoir

levé le pied pour permettre au RCR de ga- gner et de re- faire surface, pour jouer sa

survie en Ligue 1

Mobilis. M.A.

Yettou «On assume tous la responsabilité de cette défaite»

«C’est une défaite amère et on doit vite oublier ce match et se concentrer sur la suite du parcours. On ne doit pas imputer la responsabilité à Ghizlan ou un autre joueur. Il faut savoir assumer la responsabilité, et tous les joueurs doivent se mettre dans la tête qu’on a raté des occasions qui auraient pu être transformées en buts. Il y a aussi les décisions de l’arbitre qui ont influé sur le rendement de l’équipe, les sorties de Cherchar, après dix minutes de jeu, ainsi que Bensalem, qui a quitté le terrain pour cause de blessure, et Ghizlan qui a été expulsé. Il ne faut pas oublier les absences de taille de Mehsas et Nouikès. Donc c’est un tout et on doit se remettre au travail en tentant de rebondir pour relever la tête.»

M.A.

Reprise cet après-midi à Bouchaoui Contrairement aux séances de reprise qui se déroulent au stade
Reprise
cet après-midi à
Bouchaoui
Contrairement aux séances de
reprise qui se déroulent au stade
Smail-Makhlouf, cette fois, les
joueurs sont appelés à reprendre
du service aujourd’hui à la forêt de
Bouchaoui. Le coach Khaled Lou-
nici veut fuir la pression des
supporters et permettre aux
joueurs de travailler
dans la sérénité.
Cherchar et Bensalem ont passé une radio, hier Les deux joueurs blessés, Cherchar et Bensalem,
Cherchar et
Bensalem ont
passé une radio, hier
Les deux joueurs blessés,
Cherchar et Bensalem, qui ont dû
quitter le terrain, ont passé hier
une radio pour connaitre la na-
ture et la gravité de leurs bles-
sures. Les résultats de ces
radios seront connus au-
jourd’hui.

Ghizlan risque une lourde sanction

L’attaquant du club d’Ezzerga, Ghizlan, qui a agressé un joueur du RCR, sous les yeux de l’arbitre de la rencontre et qui a été ex- pulsé, risque gros. Ghizlan risque d’être lourdement sanctionné par la commission de discipline, ce qui va porter un coup dur à l’équipe du RC Arba, qui a grandement besoin de ses services.

Il sera traduit en commission de discipline aujourd’hui

L’arbitre de la rencontre RCR-RCA a rédigé un rapport accablant contre Ghizlan, qui sera d’ailleurs traduit en commission de discipline au- jourd’hui. Il sera accompagné du nouveau secrétaire général du club, en l’occurrence Hamrouche.

Il risque 4 matchs de suspension

L’attaquant vedette du RC Arba, qui a agressé un joueur du RCR, risque une lourde sanction de la commission de discipline. D’après les textes et les règlements généraux, le joueur risquerait quatre matchs de suspension, ce qui va mettre le coach Lounici dans une situation embarrassante, lui qui mise beaucoup sur Ghizlan.

Les supporters en colère

Les supporters du RCA sont très en colère contre l’attaquant Ghizlan qui a été expulsé face au RC Relizane et qui risque gros. Ghizlan qui, pourtant est calme et ne répond jamais à la provocation, s’est comporté violemment en agressant un joueur adverse. M.A.

18 e Journée CAB Bou Arreridj 0 - 1 O Médea USM Bel Abbès 1
18 e Journée
CAB Bou Arreridj
0
- 1
O
Médea
USM Bel Abbès
1 - 0
JSM Skikda
US Chaouia
1 - 2
USMM Hadjout
MC
Saida
2
- 0
OM
Arzew
AS Khroub
0- 1
MC
El Eulma
ASO Chlef
0 - 1
A Bou Saada
JSM Bejaia
1 - 2
Paradou AC
CA
Batna
1 - 0
CRB Ain Fekroun
Clubs
Pts
JV
N
D
BP BC
1 O Médea
34
18
10
4
4
17 10
2 CA Batna
33
18
9
6
3
13 7
3 USM Bel Abbès
32
18
8
8
2
18 9
4 Paradou AC
28
18
7
7
4
18 12
5 JSM Bejaia
27
18
7
6
5
14 16
6 ASO Chlef
26
18
7
5
6
16 14
7 MC El Eulma
25
18
6
7
5
18 16
8 CA BB Arreridj
24
18
6
6
6
20 17
9 MC Saida
23
18
6
5
7
16 19
10 A Bou Saada
23
18
6
5
7
13 16
11 JSM Skikda
22
18
6
4
8
19 20
12 AS Khroub
22
18
6
4
8
18 19
13 US Chaouia
21
18
4
9
5
15 16
14 CRB Ain Fekroun
17
18
4
5
9
11 14
15 OM Arzew
17
18
4
5
9
14 24
16 USMM Hadjout
12
18
2
6
10 12 23
19 e Journée
20 e Journée
CAB B. Arreridj
Vs
OM
Arzew
USM Bel Abbès
Vs
MC
El Eulma
MC
Saida
Vs
O
Médea
US Chaouia
Vs
OM
Arzew
US Chaouia
Vs
JSM Skikda
JSM Skikda
Vs
CRB Ain Fekroun
USM Bel Abbès
Vs
CRB Ain Fe-
CAB Bou Arreridj
Vs
USMM Hadjout
CA
Batna
Vs
kroun
AS Khroub
Vs
Paradou AC
JSM Bejaia
Vs
Paradou AC
ASO Chlef
Vs
O
Médea
ASO Chlef
Vs
A
Bou Saada
JSM Bejaia
Vs
MC
Saida
AS Khroub
Vs
MC
El Eulma
CA Batna
Vs
A
Bou Saada
Ligue 2
Résultats
et classement
N° 3263 20 Lundi LIGUE2 1 er février 2016
N° 3263
20
Lundi
LIGUE2
1 er février
2016
N° 3263 20 Lundi LIGUE2 1 er février 2016 JSMB Après leur deuxième défaite consécutive à
N° 3263 20 Lundi LIGUE2 1 er février 2016 JSMB Après leur deuxième défaite consécutive à

JSMB

Après leur deuxième défaite consécutive à domicile

Les Béjaouis sous pression

consécutive à domicile Les Béjaouis sous pression L a défaite concédée vendredi der- nier par les

L a défaite concédée vendredi der- nier par les Vert et Rouge sur leur terrain et devant leur public face au Paradou AC met le club dans la tourmente puisque l’équipe ne cesse de perdre des

places au classement et pointe désormais à la cin- quième place avec 27 points et à cinq longueurs de l’USM Bel-Abbès qui occupe, lui, la troisième position. Sale temps pour cette équipe de la JSMB qui n’arrive pas à réagir, malgré le grain d’espoir qui renaquît chez les dirigeants et les fans après avoir réussi à terminer la phase aller sur une bonne note. Et pourtant, personne ne

s’attendait à ce début de phase retour en catas- trophe avec un point arraché sur neuf possibles, mais aussi deux défaites concédées à domicile devant la JSMS et le PAC. Une situation qui a fait que les dirigeants étaient en colère vendredi der- nier. Ils ont d’ailleurs longuement discuté avec l’entraîneur Saïd Hammouche en exigeant des explications à cette régression.

Pourtant les moyens sont là

Ayant commencé la saison avec le maintien comme objectif, les dirigeants ont été contraints de revoir leurs ambitions à la hausse à la fin de la phase aller après que le club a réussi à faire une remontée spectaculaire en terminant sur le po-