Vous êtes sur la page 1sur 21
Ce soir, 11 e édition du Ballon d’Or Qui succédera à Madjid Bougherra ? LUNDI
Ce soir, 11 e édition du Ballon d’Or
Qui succédera à Madjid Bougherra ?
LUNDI
28
NOVEMBRE
2011
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1757 PRIX 20 DA
Bracci veut s’offrir leChababChababChababChababChababChabab
«Maintenant, j’exige une
victoire face au CRB»
Babouche «Le ballon n’avait
pas totalement franchi la ligne»
Le derby a fait un mort
KoudriKoudriKoudriKoudriKoudriKoudri«Je n’ai pas voulu provoquer
l’expulsion de Bouchema»
Une ponction de 50 % sur leurs salaires
Bouchema et Lemmouchia
sanctionnés
Réunion d’urgence avec Haddad demain
JSK
Les Kabyles
promettent un
retour d’enfer
Metref «La JSK
USMH
reviendra en force»
Ziane-Cherif
Tedjar blessé
Younès
«El Harrach
rivalisera avec
les meilleurs»
«Pas question
de rater l’ESS»
veut
partir
CRB
Ousserir
U23
De nos envoyés
spéciaux au Maroc
«Mon départ ?
On en reparlera
au mercato»
Belaïli incertain
face au Maroc
ESS
Serrar
Barrada «J'ai beaucoup parlé
avec Lacen sur ce Maroc-Algérie»
«Par respect
au CABBA, on
ne recrutera
pas Ferradji»
MCA

02

0 2 N° 1757 Lundi 28 novembre 2011 Coup d’œil Equipe nationale Pourquoi Kennny Jackett ne

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011

Coup d’œil Equipe nationale

Pourquoi Kennny Jackett ne compte

plus sur les services de Bouazza

Belhadj et Al-Sadd se rendront le 5 décembre au Japon

La direction de la formation qatarie d’Al-Sadd a annoncée, hier, via son site internet, que le club se déplacera le 5 décembre prochain au Japon, pour prendre part à la phase finale de la Coupe du monde des clubs qui se tiendra du 8 au 18 décembre pro- chain. Contrairement à ce qui a été annoncé par certains médias qataris, Al-Sadd n’effectuera pas finalement de stage pour préparer ce tournoi inter- national. Le club disputera vendredi prochain un match de championnat face Al-Rayan, avant donc de s’envoler à destination d’Osaka, la ville japo- naise, qui abritera le Mondial des clubs. A rappeler que les coéquipiers de l’Algérien Nadir Belhadj affronte- ront en quarts de finale la formation tunisienne, l’Espérance de Tunis. Le vainqueur de cette confrontation ren- contrera le champion d’Europe en titre, le FC Barcelone.

Ghezzal absent hier face à Genoa

Comme prévu, l’international algé- rien de la formation de Cesena, Ab- delkader Ghezzal, n’a pas été du groupe qui a affronté, hier après-midi, pour le compte de la douzième jour- née du championnat d’Italie, l’équipe de Genoa. Bien qu’il ait repris l’entraî- nement collectif dans le courant de la semaine passée, l’ancien pensionnaire de Bari a été jugé pas encore totale- ment prêt par le staff médical du club pour reprendre la compétition offi- cielle. Ghezzal devrait, sauf surprise, être présent lors de la prochaine jour- née.

Yahia réclame son dû

Décidément, le problème des sa- laires au sein du club d’Al-Nassr n’en finit pas de faire des remous. En effet, à croire les rapports de plusieurs mé- dias saoudiens, certains joueurs d’Al Nassr, dont Anthar Yahia, seraient montés au créneau ces derniers jours pour réclamer leur dû qui tarde à venir. Apparemment, la direction du club saoudien n’aurait pas encore versé aux joueurs les salaires des deux derniers mois. Voilà qui va alimenter les débats de la presse locale lors des prochains jours.

L’ absence de Ameur Bouazza depuis le début du champion- nat trouverait son ex- plication.

L’international algérien ne fait plus partie de l’effectif de Kenny Jackett depuis huit journées de champion- nat. La dernière absence de Bouazza remonte au dernier week- end et le match qui avait opposé Millwall au club de Cristal Palace. Des informations en provenance

de Milwall laissent entendre que le manager du club, qui n’est autre

que l’entraîneur, n’aurait pas appré- cié les déclarations de son joueur. Bouazza aurait menacé de quitter le club si son entraîneur continuait

à la mettre sur le banc de touche.

Kenny Jackett aurait décidé de se passer des services de Bouazza en consultant ses responsables. Le ma- nager du club attendrait des ex- cuses du Franco-Algérien, avant d’envisager de le libérer dès l’ouver-

Feghouli à victoire mène

Valence

une

nouvelle

Défaite à domicile lors de la

précédente journée face au Real

espagnole

Madrid, la formation

de Valence s’est bien rachetée avant-hier en allant s’imposer sur la pelouse du Rayo Valecano (1- 2). Un succès mérité qui relance

le club en haut du classement de la Liga. Comme c’est souvent le cas et ce, depuis plusieurs se- maines, l’international algérien

de Valence, So-

de cette équipe

fiane Feghouli, a débuté cette ren- contre en tant que titulaire. Disponible et très en jambes, lan- cien Grenoblois a eu un rende- ment très satisfaisant au cours de cette partie. Il a même contribué

à la réalisation du second but. Fe- ghouli a cédé sa place à la 77 à Piatti. Après cette victoire, Va- lence conforte sa troisième place au classement, à un petit point du Barça.

ture du mercato. Bouazza aurait re-

fusé de monter dans le bus, après la défaite contre Burnley à domicile. Bouazza avait joué les dernières minutes du match. Il aurait mal réagi à sa situation de remplaçant.

A partir de cet instant, le courant

ne passait plus entre les deux hommes. Kenett avait averti l’inter- national algérien au sujet de ses re- marques sur les choix du staff technique, mais Bouazza ne va pas l’entendre de cette oreille et aurait dit ce qu’il pensait à son coach. Ré- sultat des courses, Bouazza ne joue plus en championnat de 2 e Division

anglaise. Il a même perdu le temps

de jeu que lui offrait jusque-là

Kenny Jackett. Les sites anglais dé-

diés au foot insistent sur l’incident du bus et parlent de la principale raison du clash entre Bouazza et son manager.

Les supporters de Millwall partagés

Millwall pensent que le refus de Bouazza de monter dans le bus est une erreur, même si ces mêmes personnes

ne sont pas sûres sur les raisons exactes de la brouille entre le coach et l’attaquant algérien. Une autre partie des suppor- ters estime que Kenny Jackett de- vrait tenir compte des intérêts du club et pense qu’actuel- lement, Bouazza est le meilleur sur le couloir gauche de Millwall. Surtout que les affaires du club ne vont pas bien. En effet, l’équipe de Bouazza

du club ne vont pas bien. En effet, l’équipe de Bouazza Une partie des supporters de

Une partie des supporters de

Mbolhi retrouve la cage aujourd’hui

des supporters de Mbolhi retrouve la cage aujourd’hui Le club bulgare du CSKA Sofia accueillera, cet

Le club bulgare du CSKA Sofia accueillera, cet après-midi, son ho- mologue du PFC Ludo- gorets Razgrad pour un match qui s’annonce explosif. En effet, les deux clubs, qui occu- pent actuellement la tête du classement du championnat bulgare, miseront sur cette par- tie pour prendre une certaine distance et

s’adjuger surtout le titre honorifique de champion d’hiver. Après avoir purgé sa suspension d’un match, lors de la rencon- tre de coupe, face au Slavia Sofia, le gardien inter- national, Rais Ouahab Mbolhi, devrait retrouver sa place de titulaire lors de ce choc. Les espoirs des supporters sont grands sur lui pour préserver sa cages inviolée face à l’équipe la plus offensive du

championnat.

Tudor Yanchef (capitaine du CSKA) :

«Un départ de Mbolhi serait une perte pour le club»

Dans un autre registre, le capitaine de cette for- mation du CSKA Sofia, Tudor Yanchef, a déclaré en conférence de presse qu’un départ de Mbolhi lors du prochain mercato d’hiver, s’il venait à se confirmer, serait une énorme perte pour le club. Il n’a pas manqué néanmoins de souhaiter au keeper algérien bonne chance, au cas où il déciderait de quitter le championnat bulgare. «Comme tout le monde le sait, Mbolhi joue avec nous sous forme de prêt. On a entendu ici et là qu’il pourrait nous quit- ter lors du prochain mercato. Si cela venait à se confirmer, il est évident que ça sera une perte pour le club. On lui souhaitera bonne chance et beaucoup de réussite pour la suite de sa carrière» a-t-il conclu. Il est à rappeler que Mbolhi fait l’objet ac- tuellement, selon les médias bulgares, de la convoitise du club italien de l’Udinese.

S. F.

Djebbour craint un relâchement et pense à Arsenal

R afik Djebbour et son Olympiacos ont le vent en poupe mentalement, après leur retentissante victoire face

à l’Olympique Marseille. Les Rouges athé-

niens n’ont pas eu beaucoup de temps pour savourer le bonheur d’avoir battu l’OM au Vélodrome qu’ils se retrempent déjà dans la chaude ambiance du championnat grec en allant jouer demain chez Asteras Tripolis qui se bat dans la zone des relégables (13e, 6 points, 1 victoire, 3 nuls et 4 défaites) et qui a intérêt à arrêter cette mauvaise série qui l’enfonce chaque semaine un peu plus.

«Il faudra faire appel à notre volonté et au mental pour ne pas perdre ce dimanche»

Djebbour ne semble pas vouloir prendre

à la légère ce match, pour des raisons très

sensées qu’il explique : «Vous savez, les joueurs ont pris un coup de fatigue lors de ces deux derniers matchs. On peut facile- ment tomber dans le piège du relâchement face à Asteras Tripolis. On doit se méfier de cette équipe, car le match n’est pas gagné d’avance. Ce sera une rencontre très difficile si on n’y prend pas garde. Il nous faut faire

appel à d’autres moyens, comme la volonté et le mental, si on veut se mettre à l’abri d’une surprise dimanche», a averti l’attaquant des Verts. Mais ce ne sera vraisemblablement pas face à l’Olympiacos que Tripolis va re- dresser la barre. Surtout après ce réveil à Marseille qui a tonné dans la tête des Athé- niens comme le véritable déclic de la sai- son.

«Le match de Marseille avait des allures de vraie finale»

C’est ce que pense, d’ailleurs, l’internatio- nal algérien qui en parle avec beaucoup de certitudes. «Il est vrai que le match de Mar- seille ne se présentait pas dans les meilleures conditions pour un rendez-vous de la Ligue des champions. On avait plusieurs blessés et

Communiqué La grande famille footballistique de l’opérateur étoilé s’agrandit Nedjma, nouveau Sponsor Officiel
Communiqué
La grande famille footballistique de
l’opérateur étoilé s’agrandit
Nedjma, nouveau Sponsor Officiel de
l’USM El Harrach et du CS Constantine
Nedjma a signé un contrat de sponsoring avec
l’Union Sportive de la Médina d’El Harrach
(USMH) et le Club Sportif de Constantine (CSC)
portant ainsi à dix (10) le nombre de clubs spon-
sorisés par l’opérateur. Les contrats de sponso-
ring ont été paraphés par MM. Joseph Ged,
Directeur Général de Nedjma et Mohamed El Ayeb, Président du Conseil d’Ad-
ministration de la Société Sportive par Actions-USM EL Harrach (SSPA-USMH)
et Yassine Fersadou, Président du Conseil d’Administration de la Société Spor-
tive par Actions -CS Constantine (SSPA-CSC). Avec ces deux nouveaux
contrats de sponsoring, l’USM El Harrach et le CS Constantine rejoignent la fa-
mille des clubs de football sponsorisés par Nedjma, la plus grande sur la scène
sportive nationale et qui compte, outre l’Equipe nationale, la JS Kabylie, le CR
Belouizdad, la JSM Béjaïa, le MC Oran, le CA Bordj Bou Arréridj, le MC EL
Eulma, l’USM Annaba et l’ASO Chlef. A cette occasion, M. Joseph Ged, Direc-
teur Général de Nedjma a déclaré : «Nous sommes ravis d’accueillir au sein de
la grande famille de clubs de football que nous sponsorisons, l’USM El Harrach
et le CS Constantine, deux des plus anciens clubs de football d’Algérie. En tant
que sponsor officiel, Nedjma s’engage à apporter son soutien à ces illustres
clubs au parcours jalonné de victoires. L’USM El Harrach a été Champion d’Al-
gérie en 1998, et deux fois vainqueur de la Coupe d’Algérie en 1974 et 1987.
Et le CS Constantine fut Champion d’Algérie en 1997 et Champion d’Algérie de
Division 2 en 2011. J’espère que ce partenariat sera fructueux pour Nedjma et
les deux clubs auxquels je souhaite beaucoup de succès lors des prochaines
compétitions.»
Pour sa part, M. Mohamed El Ayeb, Président du Conseil d’Administration de
la SSPA-USMH, a affirmé : «Nous sommes honorés de sceller ce contrat de
sponsoring avec Nedjma, dont la contribution sincère à l’essor du football na-
tional n’est plus à démontrer. Ce partenariat sera, sans doute, d’un apport très
positif pour l’USMH et donnera une dynamique nouvelle à l’équipe. Nous
sommes fiers de faire partie de la grande famille des clubs sponsorisés par
Nedjma.» De son côté, Yassine Fersadou, Président du Conseil d’Administra-
tion de la SSPA-CS Constantine a souligné : «Nous sommes heureux de ce
nouveau partenariat avec Nedjma, l’un des principaux alliés du football natio-
nal. Cette alliance avec l’opérateur étoilé contribuera certainement à rehaus-
ser davantage l’image de notre club et participera grandement à son évolution
future.» A l’instar des autres clubs de football sponsorisés par Nedjma, l’USM
EL Harrach et le CS Constantine recevront chacun un bus luxueux habillé aux
D. D.
couleurs de leurs équipes respectives.
Pour rappel, Nedjma est également le Sponsor officiel de la Fédération Al-
gérienne de Football (FAF) et de la Coupe d’Algérie.
Le département des Relations Publiques

pas des moindres. En plus de cela, nous étions un peu déçus par la défaite contre le Pana. Ce n’était pas la bonne ma- nière pour préparer un match de Ligue de champions. Cela, sans ou- blier la fatigue qu’on a ressentie après ce derby. Mais on a tout de même été au bout de nos forces contre Marseille et nous sommes parvenus à arracher une vic- toire importante à l’extérieur dans un match qui avait les al- lures d’une vraie finale», a dé- claré Djebbour dans une interview vidéo accordée au site du club.

«J’appelle nos supporters à jouer leur rôle contre Arsenal»

Bien que le match de la Champions League soit prévu mardi 6 décembre, Rafik Djeb- bour a voulu être le premier à enflammer le match contre les Londoniens, en appelant les supporteurs à embraser le stade comme ils savent si bien le faire. «Lors des prochains matchs, nous devons tout faire pour nous mettre à l’abri des faux pas. Nous sommes arrivés

à

n’a plus le droit à l’erreur. Sur- tout pas chez nous, car ça risque de nous saper le moral et freiner cette belle dynamique. J’appelle dès maintenant nos supporteurs à nous soutenir face

à Arsenal.»

un point de non retour. On

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011 Coup d’œil Ballon d’Or 0 3 Ce soir, 11 e

Coup d’œil Ballon d’Or

03

Ce soir, 11 e édition du Ballon d’Or Le Buteur-El Heddaf

lauréats et on remet ça ! L e Ballon d’Or Le Bu- teur-El Heddaf continue
lauréats et
on remet ça !
L e Ballon d’Or Le Bu-
teur-El Heddaf continue
d’être un espace VIP où
seuls les meilleurs y sont introduits.
De 2001, année du tout premier lau-
réat, jusqu’à aujourd’hui, seul un
seul joueur, voué aux basses œuvres,
y était convié et plutôt deux fois
qu’une. Car avant que Madjid Bou-
gherra, puisque c’est de lui qu’il
s’agit, ne soit doublement sacré, l’es-
pace était réservé exclusivement aux
seuls milieux offensifs et autres
Hocine Metref, un local qui
répond aux normes de la
formation professionnelle
européenne
Si Metref est dans ce dernier pla-
teau, c’est tout à fait légitime, vu les
efforts et la progression constante
qu’il a affichée depuis plusieurs an-
nées. Ceux qui voteront pour lui au-
ront voté d’abord pour encourager le
produit local qu’il représente de si
belle manière, mais aussi pour la certitude que le
joueur formé en Algérie peut égaler et même dé-
passer ceux qui viennent d’ailleurs. Voter Metref,
c’est enfin une belle revanche sur
cette France qui nargue le système
«inexistant» de la formation chez nous. Enfin, il n’y
a pas que ce côté qui valorise Hocine Metref, car
ceux qui ont suivi son parcours savent aussi appré-
cier le football chatoyant qu’il pratique sans com-
plexe, depuis que Vahid Halilhodžić, l’étranger, a
décidé de lui faire confiance, après que Saâdane et
Benchikha l’aient marginalisé…
Hilal Soudani, le meilleur
buteur et le meilleur espoir
de l’attaque chez les
Verts
Hilal Soudani est monté en puis-
sance depuis deux saisons. Et ce n’est
que justice rendue s’il a quitté l’Algérie
pour un championnat plus huppé qui
lui donnera les moyens de progresser
encore. Soudani a été sensationnel avec
l’ASO qu’il a menée au titre de champion d’Algérie
pour la première fois de son histoire, terminant
même meilleur buteur de la saison. Les gens qui
voteront pour lui auront voté pour saluer sa forme
actuelle qui le met bien au-dessus de ses concur-
rents chez les Verts, tellement il a été impression-
nant contre la Tunisie. Ils voteront également pour
lui, parce que Soudani a été formé en Algérie,
comme Metref. Et pour les mêmes raisons que
celles de son compère de la JSK, Soudani mérite de
recevoir les encouragements de toute l’Algérie qui
se soucie de son football local.
D. D.
créateurs au talent incontesté. Tous
avaient ce petit plus, aux attraits de
dénominateur commun qui les ras-
semblait autour de cette cérémonie
devenue aujourd’hui un événement
incontournable du football algérien
qui est passé, en l’espace d’une dé-
cennie, d’une distinction person-
nelle à un trophée à décrocher,
faisant concourir dans les règles de
l’art les joueurs algériens d’ici et
d’ailleurs, le temps d’une saison. Le
Ballon d’Or Le Buteur-El Heddaf n’a
jamais fait de distinction, ne prêtant
qu’au meilleur tout simplement.
Certes, il a souvent eu un béguin
pour les «artistes», mais cela ne l’a
pas empêché de se laisser courtiser,
et plus si affinités, par un défenseur
à la classe connue et reconnue deux
années de suite : comme pour dire
qu’il sait aussi rester fidèle à ceux
qui restent fidèles à eux-mêmes.
Karim Ziani, qui a prolongé ses
noces avec sa majesté le Ballon d’Or
(2006, 2007) vous le dira. Jusque-là,
le Ballon d’Or Le Buteur-El Heddaf
ne se laissait entortillé que par les
maîtres à jouer, dont Belmadi
(2001), Benarbia (2002) Ammour
(2003), Saïb (2004), Dziri (2005),
Ziani (2006/2007), Saïfi (2008),
constituent dans l’ordre le palmarès.
Ils n’étaient pas identiques, conve-
nons-en, chacun ayant son style,
mais tous se rassemblaient autour
de ce statut de créateur (Ammour,
Belmadi), meneur de jeu (Benarbia,
Saïb, Ziani) ou charmeur de foules
(Saïfi, Dziri) qui les faisait intro-
duire de facto dans ce cercle très ré-
duit du Ballon d’Or Le Buteur-El
Heddaf. C’est donc une passion que
vouait le trophée aux hommes du
milieu, souvent plus valorisés en pa-
reilles circonstances que les autres,
de par le monde. Alors, à moins
d’un chambardement délibéré, le
Ballon d’Or Le Buteur-El Heddaf est
resté opiniâtre dans ses critères de
sélection, ne s’offrant qu’aux meil-
leurs, avec quelques exceptions près,
qu’il n’est pas dit que seul Madjid
Bougherra, nominé cette année en-
core, aura eu le privilège de connaî-
tre. Djamel Mesbah, qui ne fait
pourtant pas des folies avec un bal-
lon, est nominé cette année pour
son talent, sa régularité et sa dispo-
nibilité que ce soit à Lecce (Serie A,
Italie) ou en sélection. A ses côtés,
figurent des hommes du milieu
(Yebda, Boudebouz, Metref), mais
aussi ceux du front (Djebbour, Sou-
dani) qui ne font qu’attiser encore la
concurrence pour le sacre. Dix ans
sont passés. Dix Ballons d’Or ont
été remportés. Une nouvelle page
s’ouvre aujourd’hui, pour qu’une
nouvelle histoire s’écrive autour
d’un nouveau nom qui, quels que
soient son poste, son statut et son
palmarès, il sera Ballon d’Or
Le Buteur-El Heddaf
pour son talent.
A. A. A.

Aussi grand que les

stars qui le valorisent !

R evoilà Le Ballon d’Or algérien remis en jeu dans sa

11 e édition, pour récompenser les efforts des

meilleurs footballeurs algériens de la saison

2010/2011. Un évènement qui, avec le temps, a

pris une telle ampleur qu’il a fini par se mettre à la hauteur des grandes stars qui l’honorent chaque année. Pour ce soir, le suspense est partagé entre huit lauréats, parmi les locaux et ceux évoluant à l’étranger. Yebda, Bougherra, Mesbah, Djebbour, Boudebouz, Soudani et Metref. La bataille a été rude jusqu’au bout pour plusieurs raisons. D’abord, parce que chacun des joueurs retenus dans cette compétition des étoiles a rendu une copie reluisante durant l’exercice précédent. Puis, parce que le système de notation peut paraître sous certains angles trop injustes. Cela se discute bien évidemment entre plusieurs parties, faites d’entraîneurs de la Ligue 1, les capitaines d’équipe, les présidents, la presse, et enfin les internautes dont on ne retiendra qu’une seule voix Chacun y va de son envie et de ses préférences. Tout dépend de quel côté on se situe…

D. D.

Qui succédera

à Madjid Bougherra ?

Commençons par les nominés et ce qu’ils ont réalisé la saison écoulée. Madjid Bougherra, lauréat des deux dernières éditions, a gagné le titre de champion d’Ecosse avec les Glasgow Rangers, en étant très régulier tout au long de l’année. Avec les Verts, il est vrai que le pilier a un peu fléchi comme tous ses coéquipiers, mais sans avoir rompu, si ce n’est à Marrakech avec ce cinglant 4-0. C’est peut-être cela qui va lui faire rater un troisième Ballon d’Or qui lui tend pourtant les bras…

Hassan Yebda, il le mérite plus que tous, mais…

sieurs grands de la Serie A. Mais son club n’a pas fait sensation en championnat. Cela peut le décocter sensiblement. Avec l’Equipe d’Algérie, Djamel Mesbah a eu le mérite d’avoir suppléé le fléchissement inquiétant noté chez Nadir Bel- hadj, en lui imposant une concurrence aussi fa- rouche que rassurante. C’est cette image de sauveur au jeu propre et sans déchet que les supporteurs retiendront de lui. Mais est-ce suffi- sant pour gagner le Ballon d’Or ?

Rafik Djebbour, le roi de Grèce

Djebbour est considéré comme le meilleur attaquant en Grèce. Il a gagné un titre de champion de Grèce très valori- sant avec l’Olympiacos le Pirée, au moment où ses nombreux détracteurs espé- raient le voir se casser le nez pour de bon. Son caractère trempé l’a aidé à relever la tête encore plus haut. Mais pour les Algériens, ce n’est ja- mais impressionnant de gagner des grades dans un championnat de moindre calibre. Surtout quand Rafik Djebbour se met au régime sec avec les Verts et se trouve apparenté à un cer- tain Ghezzal avec qui il formait la paire stérile de l’attaque algérienne.

Ryad Boudebouz, un génie qui a dit non à la France… à temps !

Yebda, pour sa part, a été époustouflant avec Naples qu’il a mené avec ses coéquipiers à une place inespérée en Ligue des champions. Hassan a tout simplement atteint le firma- ment avec son club. C’était de loin la grande fierté du football algérien tout au long de la sai-

fierté du football algérien tout au long de la sai- son, au moment où beaucoup de

son, au moment où beaucoup de ses coéquipiers chez les Verts brillaient par des blessures ou d’horribles méformes. Franche- ment, Yebda n’a pas déçu en jouant à Naples qu’il a infiltré par son génie et sa combativité, avant de s’installer à son poste royalement. Chez les Verts, Yebda a subi comme tout le monde l’humiliation au Maroc, mais n’ou- blions pas que c’est lui qui nous a sauvés à An- naba. Sans parler de sa prestation héroïque contre la Tunisie. Tout journaliste est subjectif dans son jugement. Laissez-nous donc vous avouer que Yebda est, pour votre serviteur, le joueur qui mérite le plus ce 11 e Ballon d’Or.

Mais le vote est multiple et tout peut arriver donc…

Boudebouz est ce petit génie du football algérien qui a donné tant de fierté aux supporteurs, en tour- nant le dos à l’Equipe de France, au moment où il pouvait prétendre légitimement à une place dorée chez les Bleus. Par ce geste appré- cié à sa juste valeur par les Algériens, Ryad a conquis le cœur de tous ses compatriotes du bled et d’ailleurs. C’était le ticket d’entrée qui le rendra sympathique pour l’éternité. En plus de cela, Boudebouz joue parfaitement bien au ballon. S’il est consacré dans cette édition, ce ne sera pas sa remarquable saison qui l’aura aidé, mais plus son talent hors du commun, conjugué au grand espoir qu’il représente aux yeux de toute l’Algérie.

espoir qu’il représente aux yeux de toute l’Algérie. Djamel Mesbah, Monsieur propre ! Mesbah est également

Djamel Mesbah, Monsieur propre !

Mesbah est également un des plus méritants de ce Ballon d’Or. En club, il a été constant et ré- confortant. Il a beaucoup gagné en volume de jeu. Ce n’est pas pour rien qu’il est sollicité par plu-

Mobilis Sponsor Officiel et Exclusif de la 11 ème Edition du Ballon d’Or Algérien Le
Mobilis Sponsor Officiel et Exclusif de
la 11 ème Edition du Ballon d’Or Algérien
Le premier opérateur de téléphonie
mobile en Algérie, ATM Mobilis, reste
fidèle au rendez-vous annuel en tant
que Sponsor Officiel et Exclusif de la
11 ème Edition du Ballon d’Or algérien,
qui se tiendra le lundi le 28 novembre.
Le Ballon d’Or, un trophée qui ré-
compense les meilleurs footballeurs
algériens, organisé par les quotidiens
El Heddaf et Le Buteur.
Un événement sportif à travers le-
quel Moblilis marquera encore une fois
son engagement comme étant une en-
treprise nationale par sa contribution
au développement du sport ainsi que
la promotion de la jeunesse algé-
rienne.
Le Ballon d’Or est aussi un rendez-
vous pour la solidarité, durant lequel
Moblilis discernera à l’association
«l’Espoir de la vie» d’aide aux per-
sonnes atteintes de cancer, de la wi-
laya de Sidi Bel Abbès, un chèque de
Un Million de dinars (1 000 000 DA)
qui lui permettra sans doute de porter
aide et soutien à des malades dans le
besoin.
N° 1757 Lundi 28 novembre 2011 Coup d’œil EN Olymique De nos envoyés spéciaux au
N° 1757 Lundi 28 novembre 2011
Coup d’œil EN Olymique
De nos envoyés
spéciaux au Maroc :
Hamza
Hamza
Rahmouni
Berkaoui
Maroc-Algérie commence très tôt
Le staff technique
a visionné
Algérie- Sénégal
leurs, ils pensent que ce sera l'occa-
sion en or pour se venger des Lions
de l'Atlas et venger le peuple algé-
rien, humilié en juin dernier par les
Marocains à Marrakech (4-0). La
victoire est impérative pour les Verts
afin de s’assurer la qualification.
…et refaire le scénario
de l'UNAF
Le staff technique des Verts,
sous la houlette de Azzedine Aït
Djoudi, a visionné hier après-
midi le match Algérie-Sénégal.
Le sélectionneur national a
voulu le revoir à l'aise afin
d'avoir une idée plus précise sur
le rendement de ses joueurs, car
à chaud il lui était difficile d'ap-
porter le moindre jugement.
Par ailleurs, les joueurs ont tou-
jours en mémoire cette victoire face
au Maroc à l'issue du tournoi de
l'UNAF de l'an dernier. Les protégés
de Aït Djoudi s’étaient imposés sur
le score de deux buts à zéro au stade
de Casablanca. Un bon souvenir qui
donne un avantage psychologique
aux Verts.
Décrassage hier
matin à l'annexe
La sélection nationale a effec-
tué hier matin un décrassage au
niveau du terrain annexe du
grand stade de Tanger. La séance
a eu lieu à 11h, heure locale.
Le match s'annonce
explosif
noté sur son calepin beaucoup d'in-
formations sur les protégés de Azze-
dine Aït Djoudi. Il s'est même
montré très impressionné par le po-
tentiel réel de cette équipe, qui a
fourni une prestation remarquable,
au-delà du grand nombre d'occa-
sions nettes qui ont été ratées. Au
total l'Algérie s'est procurée une di-
zaine d'occasions de buts, peut-être
plus, mais sans pour autant être effi-
cace. Mais le fait de se procurer un
tel nombre d'occasions démontre
qu'il y a du jeu dans cette équipe.
C'est cela qui semble faire peur à
Pim Verbeek, qui se serait rendu
compte de la difficulté de la tâche
des Marocains. Autrement dit, alors
que les Algériens devaient avoir
peur des Lions de l'Atlas ce sont les
Marocains qui ont peur des Verts.
Halilhodzic attendu
ce soir
Les Algériens ne jurent
que par la revanche
du 4-0 de Marrakech…
Les protégés de Azzedine Aït
Djoudi qui ont réussi leur entrée en
scène lors de cette compétition ont
commencé à penser à ce match capi-
tal de demain face au Maroc. D’ail-
La rencontre de demain qui aura
lieu au stade de Tanger à 17h30 s'an-
nonce d'ores déjà explosive. Ce sera
en effet un choc à ne pas rater, car
les deux équipes se donneront à
fond pour remporter ce deuxième
succès du premier tour et éviter ainsi
les calculs du troisième match. Une
partie à ne pas rater pour les amou-
reux du football, tant que les deux
équipes ont produit un beau jeu à
l'issue de leur première sortie.
Hamza R.
Sauf changement de dernière
minute, Vahid Halilhodzic de-
vrait rallier la ville de Tanger ce
soir pour séjourner pendant
quelques jours ici à l'hôtel Al
Andalucia Golf pour apporter sa
touche et contribuer au succès
des moins de 23 ans. Il devrait
apporter des conseils précieux à
l'équipe.

04

Quand la peur change de camp

à l'équipe. 0 4 Quand la peur change de camp L es Verts ont réussi leur

L es Verts ont réussi leur entrée en scène dans ce tournoi en s'imposant de fort belle manière face au Sénégal, au grand stade de

Tanger, samedi soir. La victoire fut signée par le petit lutin usmiste Mehdi Benaldjia à un quart d'heure de la fin. Cela s’est passé sous les yeux du sélectionneur de l’équipe marocaine, le Hollandais Pim Ver- beek. Le technicien a assisté à cette rencontre, et a quitté la loge où il était assis juste avant l'ouverture du score par les Verts. Toutefois, il a

Cela s'est passé au vestiaire après le match

«Ya Raouraoua atina la prime»

L ui, il a mis tous les moyens à la dis- position de cette équipe olympique, à travers les stages organisés etc.

Pour ce tournoi officiel, il a même pris la décision de mettre à la disposition de l'EN un avion spécial pour se rendre directe- ment à Tanger, au lieu d'aller à Casablanca à bord d'un vol régulier et rallier par la suite Tanger par voie terrestre. Mohamed Raouraoua était très content et heureux au coup de sifflet final de l'arbitre camerou- nais signifiant la victoire des Verts. Il a par la suite pris la direction du vestiaire pour féliciter les joueurs de ce succès et pour

Daoud heureux après la victoire du Mouloudia

Farid Daoud était très heureux après la victoire du Mouloudia face au voi- sin usmiste. Le milieu de terrain des Vert et Rouge était aux anges après le succès de son équipe, ainsi que celui de l'EN, bien en- tendu.

Il a appris l'ouverture du score dans le vestiaire

Farid Daoud a appris l'ouverture du score de son coéquipier Hamza Zed- dam, une fois qu'il était au vestiaire. C'est cela qui lui a permis de rentrer sur le terrain avec un moral au beau fixe.

Il a taquiné Benaldjia et Chafaï

Après le match, à l'hôtel Al Andalucia Golf, Farid Daoud n'a pas manqué l'occasion de taquiner ses deux coéquipiers de la sé- lection, les Usmistes Fa- rouk Chafaï et Mehdi Benaldjia. Une photo sou- venir a même été prise.

leur courage aussi, car ils y avaient cru jusqu'au bout. Au moment où il est apparu à l'entrée du vestiaire, les joueurs ont tous commencé à scander : «Atina la prime» (donne-nous la prime). Ce message était adressé au président de la fédération, avec le sourire, surtout que ce dernier compte donner une prime à chaque joueur en cas de qualification aux JO.

Son message aux joueurs

Possédant une riche expérience dans ce genre de compétition, Mohamed Raou- raoua sait pertinemment que rien n'est en-

core fait et que la qualification n'est tou- jours pas assurée. D'ailleurs, sa réponse aux joueurs était de dire avec un large sou- rire : «Inch’Allah». Un message bien clair aux coéquipiers du gardien Rafik Mazouzi, autrement dit il est trop tôt de penser à la prime, se concentrer sur le terrain et s'ap- pliquer au travail, et c'est à la fin du tour- noi quand ils auront atteint leurs objectifs qu'ils pourront parler de prime. Reste à sa- voir si les joueurs ont compris ce message ou non.

H. R.

heures du calme derby maghrébin Aït A 24 Djoudi le jeu d'après- match Interrogé sur
heures du calme
derby maghrébin
Aït
A 24 Djoudi
le jeu
d'après- match Interrogé sur au le rendez- cours du vous point maghrébin de presse
face aux Lions de l'Atlas, Azzedine Aït
rations. Djoudi Il a voulu a même calmer souhaité le jeu une dans qualification ses décla-
de l'Algérie et du Maroc pour les demi-fi-
nales. “Ce sera un match difficile, c'est vrai. Le
plus important, c'est qu'il se déroule
dans un
fair-play total. Algériens et Marocains sont des
frères. Ce serait égoïste de ma part, par respect
à mon
ami
(ndlr:
Abdoulaye
Sarr),
je vous
inchallah,
l'Algérie
le
Maroc
de se la qualifieront sénégalais disais
ensemble.
J'appelle
et les
si gens
presse que
à dépassionner
les débats."
H. R.

Pim Verbeek :

«Face à l'Algérie, ce sera difficile»

Le sélectionneur national du Moroc, Pim Verbeek, es- time que le match Maroc- Al- gérie comptant pour le deuxième match du premier tour de ce championnat sera d'une très grande impor- tance. Pour cela, il a déclaré à l'issue de Maroc-Nigéria :

«Après avoir réussi notre première sortie face au Nigé- ria, nous allons penser au match contre l'Algérie. Ce sera très difficile pour les deux formations. L'équipe algérienne possède des ta- lents et un bon groupe.»

«On jouera pour gagner»

Pim Verbeek parle de l'in- tention de son équipe de bat- tre l'Algérie, malgré la difficulté de la tâche qui at- tend ses joueurs. «On est conscients de ce qui nous at- tend. On sait que ce sera dif- ficile, mais nous allons jouer avec l'intention de gagner ce match afin de prendre une sérieuse option pour assurer la qualification », a-t-il dit. H. R.

Barrada : « J'ai beaucoup parlé avec Lacen sur ce Maroc-Algérie»

L'attaquant de Getafe, Abdelaziz Barrada, a été l'auteur du premier but du Maroc face au Nigéria. A la fin du match, il s'ex- primé à la zone mixte où il avait parlé de cette pre- mière rencontre mais aussi de la prochaine qui sera difficile face à l'Algé- rie.

Quelles sont vos impressions sur ce match face au Nigéria ? Ce fût un match très difficile, les Nigérians nous ont créé certains problèmes surtout sur le plan dé- fensif, dans la mesure où ils se sont repliés derrière et ont opéré par des contre-attaques. Je pense qu'on a réalisé l'essentiel, il fallait les battre afin de réussir notre début. On a constaté quelques difficul- tés sur le plan du jeu… Non, ce ne sont pas des difficul- tés, pour le premier match c'est tou- jours comme ça. Je pense qu'on a su gérer la rencontre, et c'est le plus important. On est tous contents après ce succès qui nous ouvre les

On est tous contents après ce succès qui nous ouvre les portes pour la qualification au

portes pour la qualification au pro- chain tour, dès la prochaine ren- contre. Justement, le prochain match sera face à l'Algérie… Oui, c'est vrai. Ce sera un match difficile pour les deux équipes. Nous n'avons pas d'autre choix que de battre nos voisins algériens. Je ne vous cache pas que j’ai beaucoup entendu parler de ce genre de match entre Maghrébins. On jouera pour gagner.

A Getafe vous avez un coéqui- pier algérien qui a pour nom Medhi Lacen, avez-vous discuté avec lui à propos de ce match ? Medhi est un gars que j'ai trouvé très sympa. Avant ma venue au Maroc pour rejoindre la sélection, on a longtemps parlé de cette confrontation Maroc-Algérie. Ce sera un match très important pour nous deux. Le public devrait assis- ter à une très belle affiche. Entretien réalisé par Hamza R.

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011 Coup d’œil EN Olymique 0 5 Benaldjia et Touahri out,

Coup d’œil EN Olymique

05

Benaldjia et Touahri out, Belaïli

incertain face au Maroc

5 Benaldjia et Touahri out, Belaïli incertain face au Maroc U n malheur ne vient ja-

U n malheur ne vient ja- mais seul, ce dicton convient bien à la si- tuation de la sélection

nationale. En dépit du succès très important réalisé samedi soir face aux Sénégalais, la sélection sera privée de Mehdi Benaldjia, ex- pulsé en fin de partie. Meilleur bu- teur du dernier tournoi de l'UNAF et auteur du but victorieux face au Sénégal, l'attaquant usmiste ratera le match le plus important de ce tournoi face aux Lions de l'Atlas. Outre Benaldjia, Azzedine Aït Djoudi devra se passer des ser- vices de Amine Touahri face au Maroc. L'attaquant de l'USM El- Harrach s'est blessé à l'issue de la

El- Harrach s'est blessé à l'issue de la rencontre dans les dernières mi- nutes. Il a

rencontre dans les dernières mi- nutes. Il a en effet contracté une blessure au niveau du pied gauche qui l'a contraint de quitter le ter- rain. Le joueur a été victime d'un tacle appuyé du défenseur sénéga- lais, Soumare Khassim. A l'hôtel, il

a

trouvé des difficultés à marcher.

Il

a dû le faire en s’appuyant sur

des béquilles. Une source autorisée nous a révélé que le joueur harra- chi ne devrait pas prendre part au match du Maroc, et devrait être en principe rétabli pour le troisième match face au Nigéria. Aussi, il y a Youcef Belaïli qui souffre de dou- leurs au niveau du genou après un contact avec un joueur sénégalais. L'attaquant du MC Oran a entamé les soins après la rencontre et est

du MC Oran a entamé les soins après la rencontre et est incertain pour ce match

incertain pour ce match face au Maroc.

Un casse-tête pour Aït Djoudi, mais…

Malgré qu'il existe des doublures sur le banc de touche pour parer à toute éventualité, le sélectionneur

national, Azzedine Aït Djoudi, de-

vrait se retrouver dans une situa- tion assez embarrassante en prévision de cette rencontre face au Maroc. Tout d'abord, il a perdu les services d'un buteur racé, en l'occurrence Mehdi Benaldjia. Il a aussi perdu les services de Amine Touahri qui rend d'énormes ser- vices à l'équipe que ce soit sur le plan offensif ou défensif. Aussi, il pourrait ne pas pouvoir compter

sur les services de Youcef Belaïli qui souffre de blessure. Les solu- tions de rechange devraient avoir pour noms Amir Saâyoud et Sid- Ahmed Aouedj.

Touahri: " Je n'arrive même pas à marcher"

Rencontré à l'hôtel Al Andalu- cia, l'attaquant de l'USM El- Har- rach a eu du mal à marcher. Interrogé sur cette blessure, il nous dira : "Un joueur sénégalais m’a marché sur le pied avec ses cram- pons. C'est dur pour moi, car je sens d'énormes douleurs. Je n'arrive pas à marcher des deux pieds. J'es- père que mes coéquipiers seront dans leur jour et qu’on réussira à battre le Maroc."

Belaïli : " Je ne sais pas encore si je serais prêt face au Maroc"

Pour sa part, Youcef Belaïli dira qu'il n'est pas sûr de disputer cette rencontre face au Maroc, à cause de douleurs ressenties au genou. Il a été victime d'un contact avec un défenseur sénégalais. Il a déclaré :

" J'ai été victime d'un contact avec un joueur sénégalais qui m’a touché au niveau du genou. Je ressens d'in- tenses douleurs. Pour le match du Maroc, je ne sais pas encore si je se- rais rétabli ou non."

H. R.

Benaldjia, le sauveur qui ratera le choc maghrébin

E ncore une fois, Mehdi Benaldjia a été le sauveur de son équipe. L'attaquant usmiste a réussi à

marquer le but le plus important de sa carrière en permettant aux Verts d'ar- racher le premier succès de ce tournoi, en dépit du grand nombre d'occasions ratées. Ce n'est pas la première fois que Benaldjia sauve l'EN. A l'issue du tour- noi de l'UNAF, il avait réussi à sauver les meubles en s'imposant face à l'Ara-

bie Saoudite et le Niger. Malheureuse- ment pour lui et pour Aït Djoudi, il ratera le prochain match face au Maroc, après son expulsion. Il a été sévèrement expulsé

Mehdi Benaldjia a été expulsé en cours de jeu, lors du temps additionnel après avoir reçu le deuxième carton

jaune. Averti à la 76' pour avoir enlevé son maillot, le joueur a reçu le second carton après être rentré sur le terrain sans avoir eu l'aval de l'arbitre, du fait qu'il était en train de subir les soins du staff médical. Malgré cela, il faut dire que c'était trop sévère pour Benaldjia, mais les règlements ne protègent per- sonne de telles erreurs. Raouraoua l'a consolé Dans le couloir menant vers le ves- tiaire des Verts, la déception était visi- ble sur le visage de Mehdi Benaldjia. Le président de la fédération, Moha- med Raouraoua, qui empruntait le tunnel pour aller féliciter les joueurs, n'a pas manqué l'occasion de consoler le joueur après son expulsion, une ma- nière de lui remonter le moral sachant

qu’il semblait très abattu. «Je vais rater le Maroc, je n'en reviens pas encore !» Rencontré à l'hôtel, Mehdi Benaldjia était toujours sous le coup de la décep- tion. L'attaquant usmiste nous dira :

«Je me demande par combien de matchs la CAF va me sanctionner. J'espère que ce ne sera pas trop. Je vais quand même rater le match du Maroc, c'est vraiment dur pour moi. Je n'en reviens pas, je n'arrive toujours pas à y croire. Ce but m'a certes rendu heureux car il a per- mis à la sélection nationale de s'impo- ser, mais ma joie n'est pas complète à cause de ce carton rouge que je ne mé- rite pas. J’estime que je n'ai rien fait de grave.»

H. R.

Benlamri : «La confirmation sera face au Maroc»

Auteur d'une prestation ex- ceptionnelle lors de ce pre- mier match face au Sénégal

le défenseur des Verts, Dja- mel Benlamri, se dit très content de cette rencontre. C'est une victoire très impor- tante que vous avez réussie, n'est-ce pas? Ah oui, il n y a aucun doute là- dessus. Nous avons réussi une vic- toire très importante. Il fallait gagner cette première rencontre dans le but de réussir notre entrée en scène dans ce tournoi. On au- rait même pu gagner ce match avec un score plus lourd, mais nous avions raté un grand nombre d'occasions. L'essentiel pour nous aujourd'hui c'est le succès, surtout qu'on s'est donnés à fond. C'était un match d'hommes. Avez-vous douté à un moment donné de la partie ? Non, pas du tout. On n'a jamais douté. On a confiance en nos ca- pacités. On savait que le match al-

lait être très difficile car on connaît parfaitement le Sénégal, c'est une très bonne équipe. En plus, le pre- mier match d'un tournoi officiel est toujours difficile. Sur le plan personnel, êtes-vous satisfait de votre prestation ? Je suis satisfait de ma prestation

et de celle de tout le groupe. Les éléments qui ont joué ont prouvé qu'ils ont le niveau d'être dans cette équipe. On s'est tous donnés à fond. Pour ce qui est de la dé- fense, je pense qu'elle a été intrai- table tout au long de la partie. Le prochain match sera face au Maroc, qu'en pensez-vous? Ce sera un match difficile pour nous, à l'instar des Marocains. Chaque équipe essayera de gagner afin d'assurer la qualification avant le troisième match, et éviter ainsi les calculs pour la dernière jour- née. Nous allons tout faire pour gagner face au Maroc, ce sera le match de la confirmation pour nous. Il faudra se concentrer et garder les pieds sur terre afin de bien gérer cette rencontre. Optimiste pour la qualification aux demi-finales ? Oui, bien sûr. Avant le début du tournoi, on était tous optimistes, maintenant on a réussi à rempor- ter notre premier match donc on a encore plus confiance en nous. Nous allons gérer notre match face au Maroc comme il se doit pour donner de la joie au peuple algérien.

Entretien réalisé par Hamza R.

joie au peuple algérien. Entretien réalisé par Hamza R. Trop d'occasions ratées face au Sénégal Aït

Trop d'occasions ratées face au Sénégal

Aït Djoudi compte apporter sa touche

Malgré le succès réalisé par la sélection nationale face au Sé- négal, un grand travail reste à faire pour les Verts. Le cours du match a démontré qu'il existe un manque d'efficacité dans cette équipe, avec tout ce grand nombre d'occasions ra- tées. Toutefois, cela ne semble pas inquiéter le sélectionneur national, Azzedine Aït Djoudi. Ce dernier compte en effet ap- porter sa touche lors du deuxième match face au Maroc. Il devrait s'appuyer sur le rapport qu'il devrait établir sur le match du Sénégal, après l'avoir revu hier, ainsi que sur le match Maroc-Nigéria qui devait être supervisé hier soir ou au plus tard aujourd'hui.

"Le grand nombre d'occasions ratées est dû à la précipitation"

Voulant avoir son avis sur ce problème, qui est préoccu- pant, Azzedine Aït Djoudi dira qu'il n'est pas du tout in- quiet. Nous lui avons posé cette question au cours du point de presse d'après-match et il nous a répondu : "C'est vrai, on s'est créé beaucoup d'occasions de scorer mais la chance nous a tourné le dos. Je pense qu'il ne s'agit pas d’un problème de manque d'effica- cité, mais d'un problème de précipitation. Les joueurs se sont beaucoup précipités en voulant marquer le plus rapi- dement possible."

"Dans ce genre de match, le plus important reste la victoire"

Pour ce qui est de son avis technique sur le match, Azze- dine Aït Djoudi dira que la victoire reste la chose la plus importante réalisée par son équipe. Il s'est même montré satisfait de la production des joueurs : "Aujourd'hui, nous avons réalisé la victoire est c'est la chose la plus importante. Il fallait commencer le tournoi avec un succès afin de prendre une sérieuse option pour la qualification. En plus de ça, je pense que les joueurs ont fourni une prestation assez remarqua- ble."

Abdoulaye Sarr l'a avoué en conférence de presse

L’Algérie aurait pu nous battre par un score plus lourd

De son côté, le sélectionneur sé- négalais Abdoulaye Sarr a avoué lors du point de presse que son équipe s'en est sortie à bon compte avec une défaite (1-0), au vu du grand nombre d'occa- sions ratées : «Aujourd'hui, je le dis, on s'en est sorti à bon compte. On aurait pu perdre sur un score très lourd. L'Algérie a raté un grand nombre d'occa- sions. On était dans un jour sans, la preuve, je n'ai pas reconnu mon équipe. Je dis que cela est dû aux problèmes internes que nous avons vécus. Aussi, on nous si- gnifié la suspension de notre ca- pitaine juste à la veille de ce tournoi, alors qu'en principe, il n'est pas suspendu.»

H. R.

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011 06 C omme «L’argent ne fait le bonheur que
N° 1757 Lundi 28 novembre 2011
06
C
omme
«L’argent ne fait le bonheur
que du Barça»
il a dit
l ui
François Bracci, entraîneur du MCA
USMA-MCA
fait un mort !
Là-bas au moins, ton bail d’hôtel
ne risque pas d’expirer !
Le match USMA-MCA qu’on
voulait une fête du football a
viré au drame. Un adolescent a
été mortellement poignardé
dans les tribunes réservées aux
supporters mouloudéens peu
avant le match. En dépit des me-
sures de sécurité draconiennes,
des énergumènes de supporters
continuent à faire entrer en cati-
mini des armes blanches et au-
tres objets contendants qui
servent à agresser et racketter
les gens. Amine Belaïd, 17 ans, a
été inhumé hier dimanche au
cimetière El Kettar.
Bouguerra part en
guerre contre le diabète
Ce n’est pas
de la langue
de bois
Madjid Bougherra ne rechigne jamais à s’investir pour les bonnes causes. En
compagnie de son compatriote et coéquipier à Lekhwiya, Karim Boudiaf, l’inter-
national algérien, n’a pas hésité à répondre présent pour une campagne contre la
maladie du diabète organisée à Doha. Madjid s’est montré très au fait de cette ma-
ladie chronique puisque certains membres de sa famille en sont atteints. «Il faut
sans cesse faire dans la prévention pour éviter que les gens qui contractent le diabète
n’atteignent le stade critique de cette maladie», dira le défenseur algérien.
«J’ai dit
non à 10
sélections
africaines
avant de choisir
l’Algérie»
Vahid Halilhodzic,
sélectionneur national
CRB-MCA
au 5- Juillet
Les El Orfi,
tel aîné,
tel cadet !
U23
Mourad El Orfi est le frère cadet de
Houcine El Orfi, le milieu de terrain de
la JSK. Les deux frères sont facilement
reconnaissables dès lors qu’ils se res-
semblent comme deux gouttes d’eau.
Et encore, comme Houcine, Mourad
fait son bonhomme de chemin dans
l’autre club de la Kabylie, le MO Béjaïa
dont il est l’un des milieux de terrain
les plus en vue. Vendredi, lors du
match de Coupe d’Algérie ayant op-
posé le MOB à l’USMC, Mourad El
Orfi, que les
quelques sup-
porters de la JSK
qui sont venus
assister au match
ont reconnu, a été
particulièrement
sollicité pour des
photos souvenirs.
On lui aurait
même proposé de
signer à la JSK.
Ce qui n’est pas
pour déplaire au
joueur.
a Belkalem
refusé de
Ziani inaugure le site d’Al Jaïch
voir le match
Essaïd Belkalem est
resté
fidèle
ter
des
U23
bien
Le club d’Al Jaïch (D1, Qatar) vient de lancer
en ce début de semaine son site Internet. L’hon-
neur de l’inaugurer a échu à Karim Ziani, la «ve-
dette» du club, qui a accordé un entretien qui a
paru en exclusivité.
n’en
fasse
Finalement le derby qui
opposera samedi prochain
le CRB au MCA pour le
compte de la dou-
zième journée du
championnat aura
lieu au stade olym-
pique du 5-Juillet.
La Ligue profes-
sionnelle a dû re-
courir au tirage au
sort pour la désignation
de cette rencontre car dans la même
journée, une autre confrontation ré-
gionale mettra aux prises le NAHD
avec l’USMA qui devrait se dérouler
également sur la même pelouse. Mais
le piteux état dans lequel se trouve
désormais le gazon du 5-Juillet a
contraint la direction de l’OCO, en
concertation avec la LNFP, de porter
un choix sur un seul match et ce sera
CRB-MCA.
cause
à un de
grave
sure
l’adducteur
qui à
l’a
contraint
a suppor- partie l’arrêt
à
depuis
plus
de
neuf
Ighil n’apprécie pas
l’humour de Hemani
mois.
Samedi
soir,
le qu’il bles- alors
Zouani Billal
a Blida dans le
sang et le cœur
que
l’Algérie
affrontait
le
Sénégal
sa plus (1-0),
dé-
fenseur
central
préféré
sortir avec ses amis. «Je
ne peux pas voir le match.
C’est plus
fort que moi. J’ai peur d’être
malade»,
a confié le joueur qui,
pour éviter le
stress, s’amusait avec ses
amis tout en
appelant chaque cinq minutes ses
proches
pour s’enquérir du résultat.
Speed
Geiger fait gagner
à Sétif 20 points
et 23 milliards
Reléguée en Ligue 2, l’USMB avait mal
entamé la saison, mais depuis la prise
en main de l’équipe par Rezki
Amrouche, elle commence à retrouver
des couleurs. Samedi passé, à
l’occasion de la rencontre de Coupe
d’Algérie face au CRBOA, une
présence dans les tribunes du stade
Tchaker n’a pas échappé à notre
photographe dépêché sur place pour
couvrir cette rencontre. Il s’agit de
Billal Zouani. Celui-ci a, certes,
raccroché les crampons, mais cela ne
l’empêche pas de rester fidèle à son
club du cœur, même s’il a rétrogradé
en Ligue 2. Une fidélité qu’il a prouvée
durant sa carrière. Pur produit de
s'est
Gary suicidé
C'est un triste jour pour le Pays de Galles
ainsi que pour le reste du Royaume-Uni.
Le sélectionneur gallois et ancien joueur
de Bolton, Gary Speed, a été retrouvé
mort, pendu en son domicile. Selon la
police, les circonstances de sa mort ne
l’USMB, Zouani a porté les couleurs
blidéennes durant la quasi-totalité de
sa carrière puisqu’il y a eu une
parenthèse boufarikoise à la fin de sa
carrière.
font aucun doute : il s'agit
d'un suicide.
Un drame auquel personne
ne
s'attendait, notamment pas Michael
Owen, voisin de Gary Speed qui a déclaré
sur Twitter :
«Je n'arrive pas à croire ce
que j'entends à propos de Gary Speed.
Nous nous étions salués il y a seulement
quelques jours alors que nous déposions
nos enfants à l'école.
Je suis abasourdi.»
Ses collègues de la BBC, qui avaient
animé une émission la veille avec lui,
Le moins que l’on puisse dire est que
l’Entente de Sétif a retrouvé une seconde
âme avec l’arrivée d’Alain Geiger. En moins
de onze journées de championnat, le Suisse
a fait gagner à l’ESS 20 points et 23 milliards !
Rien que ça. En effet, la saison dernière, la di-
rection de l’Aigle noir avait dépensé 43 mil-
liards de centimes pour une moisson de
22 points seulement à ce même
stade de la compétition. Cette
saison, pour 19 milliards, le club
des Hauts-Plateaux en est à 20 !
Soit 2 points et 23 milliards de
centimes. Abdelhakim Serrar
pourrait presque être tenté de
donner un petit pourcentage à
son entraîneur.
Nabil Hemani est un fin blagueur, ça on le
sait. L’attaquant des Canaris a la langue tellement pendue qu’il lui
suffit d’un rien pour en placer une à
plier en quatre son auditoire. Ce sa-
medi à Saïda, alors que les atta-
quants kabyles s’invitaient
avec hésitation à tirer un
coup franc bien placé,
l’ex-Sétifien, qui suivait
la scène depuis le
banc de touche, a
lancé : «S’il n’y a
personne pour le
tirer, je me porte
volontaire. Je m’en
charge et je re-
viens !» Une
vanne que Me-
ziane Ighil n’a ap-
préciée que
modérément,
puisqu’il l’a inter-
pellé avec fermeté
pour lui rappeler
qu’«on est pas
dans un cirque».
Avec Da Meziane,
ça ne plaisante pas,
on l’a compris.
sont, eux aussi, incrédules.
Le joueur le
plus capé du Pays de Galles (85
sélections) tire sa révérence à 42 ans.
Le Tunisien
Djamel Saïhi
impressionné
par Tchaker
C’est l’arbitre
qui communique
le onze rentrant
■ ■ Cela se passe dans un club de l’élite où
l’entraîneur traîne derrière lui l’image de
Footaises
■ ■ Au cours de l’interview
qu’il nous a accordée,
Foued Kadir nous a rapporté
une petite confidence relative au
match amical Algérie-Tunisie.
Juste avant le coup d’envoi de la
rencontre, Djamel Saïhi, qui évolue à Montpel-
lier Hérault et qui connaît bien Kadir, s’est ap-
proché de ce dernier pour lui faire la
remarque suivante : «Hé Foued, je suis im-
pressionné de voir qu’un aussi grand nom-
bre de personnes se soit déplacé pour
■ ■ François Bracci ira
mendier un peu de
bonheur à Barcelone
■ ■ L’arbitre du match
Algérie-Sénégal
n’a pas apprécié le
streap-tease de Benaldjia
assister à un match amical, je suis vraiment
épaté !» La réponse de l’international algérien
ne s’est pas fait attendre : «Djamel, c’est ça l’Algérie.
■ ■ Vahid Halilhodzic a
refusé dix femmes
avant d’épouser l’EN !
Les Algériens sont des fous du foot.» Avec en sus un
quelqu’un qui a déjà fait ses preuves par où il est
passé. Les gens disent de lui qu’il est un dur à
cuire qui ne plairait pas à tous les présidents de
clubs algériens car il ne se laisse jamais marcher
sur les pieds. Pourtant, les dernières nouvelles qui
nous sont parvenues de l’Est augurent d’autre
chose. A en croire ses propres joueurs, c’est l’arbitre
qui communique le onze rentrant avant un match.
Ne voulant pas affronter d’éventuels mécontents,
ledit entraîneur charge le secrétaire du club de
remplir la feuille de match, pendant que tous les
joueurs sont mobilisés, à charge à l’arbitre d’annon-
cer le onze au moment de la vérification des li-
cences. Comme ça, ceux qui joueront le sauront et
ceux qui ne jouent pas le sauront aussi. Comme ça,
ils n’ont pas le temps de rouspéter et n’auront plus
qu’à ruminer leur colère sur le banc. Malin !
large sourire de Kadir.
L
i
n
f
o
p
e
o
p
l
e

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011 Coup sûr JSK 0 7 Après la belle MCS Le

Coup sûr JSK

07

Après la belle MCS Le podium n’est pas si loin ! victoire face au C’
Après la belle
MCS Le podium n’est pas si loin !
victoire face au
C’ est fait, la JSK, qui
a mal débuté le
championnat cette
saison en concé-
dant trois défaites
en a bien profité pour faire la diffé-
rence avec ses deux attaquants,
Boulemdaïs et Hanifi, qui, faut-il le
dire, ont été très efficaces.
buts Boulemdaïs, 2 buts Hanifi, 1
but Rial, 1 but Tedjar).
Battre l’ESS
pour la 4e place
et trois matchs nuls, commence
petit à petit à retrouver sa vitesse
de croisière. Après avoir assuré le
plus important le 22 novembre der-
nier en battant le CS Constantine
par la plus petite des marges, un
but à zéro, signé Saâd Tedjar, les
Kabyles ont rallié, quatre jours
après, la ville des Eaux en conqué-
rants afin d’enchaîner avec un autre
résultat positif et réussir la passe de
trois, après avoir décroché un nul
contre le MCEE et une victoire
contre le MCO. Effectivement, les
Canaris, qui étaient plus que jamais
déterminés à retourner à Tizi avec
un bon résultat, ont assuré le plus
important en battant le MCS, de-
vant ses supporters, deux buts à un.
Le premier responsable à la barre
technique, qui était contraint d’ap-
porter des modifications dans la
composante, puisque plusieurs élé-
ments n’étaient pas de la partie à
l’image des deux suspendus, Cham-
seddine Nessakh et Kaci Sedkaoui,
ainsi que Hocine El Orfi, blessé, a
compté sur Zarabi sur le flanc
droit, Assami dans l’axe, Saïdi à la
récupération et Hanifi en attaque.
Même si l’effectif était amoindri, la
JSK qui, désormais, ne perd plus à
l’extérieur, a réussi à glaner trois
autres points qui lui permettent
d’occuper la sixième place du clas-
sement avec seulement trois points
de retard sur le leader, l’USMA en
l’occurrence. Les responsables ka-
byles, qui étaient très heureux
après le match, n’arrêtaient pas de
dire que la JSK avait l’opportunité
d’occuper une place sur le podium
si elle avait réussi à battre l’USMA
ou éviter une défaite contre
l’USMH. Désormais, pour finir
dans le haut du tableau avant la fin
de la phase aller, il faudra garder
cette dynamique le plus longtemps
possible.
L’efficacité de l’attaque
retrouvée
Une première mi-temps
à retenir
Pour ne pas exagérer, la JSK a
livré, avant-hier, sa plus belle pre-
mière mi-temps depuis l’entame de
la saison. Les Canaris, qui ont dé-
buté le match à 100 à l’heure, ont
réussi à créer plusieurs occasions
dans un petit espace de jeu. Ainsi,
les joueurs, qui avaient la rage de
vaincre, ont développé un beau
football. D’ailleurs, les Saïdis, qui
étaient totalement out, n’arrivaient
même pas à enchaîner quatre
passes de suite tant les Kabyles
étaient bien positionnés. Profitant
des deux fautes commises, la JSK
Pour parler de l’efficacité en at-
taque, la JSK, qui a réussi à se créer
quatre occasions nettes en première
mi-temps, en a transformé deux.
Cette performance soulage davan-
tage Meziane Ighil qui n’aura qu’à
renouveler sa confiance à ses deux
attaquants contre l’Entente de Sétif
la semaine prochaine. Nabil He-
mani, qui a été mis pour la pre-
mière fois sur le banc, a effectué
son incorporation dans les der-
nières minutes de la partie en suc-
cédant à Hamza Boulemdaïs. Avec
ces deux buts, l’attaque kabyle a
inscrit avant-hier son neuvième
buts de la saison (2 buts Hemani, 3
Comme tout le monde sait, la
victoire face au MCS a permis aux
Canaris de se positionner à la sep-
tième place du classement, à trois
points seulement du leader,
l’USMA. La JSK, qui recevra, sa-
medi prochain, l’Entente de Sétif,
sera dans l’obligation de réaliser un
bon résultat qui lui permettra de
grimper à la quatrième place. Re-
trouver le podium avant la fin de la
phase aller permettra aux joueurs
d’entamer le stage de préparation
avec plus de détermination et de sé-
rénité pour espérer finir l’exercice
parmi les trois premiers et pour-
quoi pas, décrocher le titre de
champion d’Algérie.
S. Djoudi
Une prime
de 15 millions
en guise de
récompense
■ ■ Alors qu’ils devaient percevoir
une prime de 10 millions contre
l’USMA, les coéquipiers de Nabil He-
mani, qui ont été privés d’un but tout
fait, n’ont rien reçu, puisque les deux
équipes se sont séparées sur un match
nul. Contre le MCS, personne ne s’at-
tendait à une forte prime en cas de vic-
toire. Seulement, le président
Hannachi, qui était content, n’a pas
manqué de récompenser ses poulains
en leur offrant une prime de 15 mil-
lions de centimes. Les joueurs ont
beaucoup apprécié le geste de leur
président. Cette victoire, qui est tom-
bée au bon moment, a permis aux Ca-
naris d’occuper la septième place au
classement, avant d’accueillir la se-
maine prochaine l’Entente. Dans le cas
où les joueurs réussissent à enchaîner
avec une troisième victoire consécu-
tive, le chairman kabyle n’hésitera cer-
tainement pas à prouver encore une
fois sa générosité envers ses joueurs.
Rial retrouve Sayah
■ ■ A l’issue du match MCS-JSK, le capitaine kabyle, qui a été l’auteur d’une
belle prestation, a longuement discuté avec son ancien coéquipier à
l’USMA, Saïd Sayah. Les deux éléments se sont rencontrés aux vestiaires juste
après le match qui a vu les Kabyles prendre le dessus sur les Saïdis. Ainsi, ils ont
échangé quelques propos avant que le bus de la JSK n’arrive. Rappelons que les
joueurs ont regagné la capitale juste après le match.
S. D.
Remache
«Il ne faut pas
nous enterrer»
Après avoir été forcé
au repos pendant
plusieurs semaines en
raison d’une méchante
blessure au péroné
contractée en début de
saison, le latéral droit,
Belkacem Remache,
est sur une courbe
ascendante. De l’avis
de tous les présents
avant-hier au stade de
Saïda, Remache est à
créditer d’une superbe
prestation
accomplissant sans
faute son rôle en
défense et contribuant
aussi
considérablement au
travail offensif. La
victoire arrachée dans
des conditions très
difficiles est, selon
Remache, celle de la
volonté des joueurs
qui ont tenu à réagir et
à récupérer les points
perdus à domicile.
Remache ira même
jusqu’à révéler que
l’équipe frappera
encore fort lors des
quatre journées qui
restent, avant le
baisser de rideau de la
phase aller.
Un mot sur cette précieuse vic-
toire face au MCS, la deuxième
pour vous cette saison en de-
hors de vos bases…
Je vous assure qu’elle a été diffici-
lement acquise face à une équipe
qui jouait chez elle. Nous savions
que notre mission n’allait pas être
facile et que le MCS est souvent in-
traitable à domicile. Nous avons
beaucoup travaillé dans la semaine
qui a précédé le match dans l’op-
tique de réaliser un résultat positif,
au moins un match nul, car chaque
point récolté en dehors de nos
bases aura son pesant d’or. On a su
gérer l’entame de la partie durant
laquelle nous sommes parvenus à
scorer par deux fois. Les deux buts
marqués en première mi-temps
nous ont beaucoup motivés et per-
mis de poursuivre la rencontre se-
reinement.
En seconde mi-temps, vous avez
relativement reculé, une ma-
nière de préserver votre acquis
n’est-ce pas ?
Il est vrai qu’après s’être beau-
coup dépensés en première mi-
temps qui s’est matérialisée par
deux buts, nous avons quelque peu
reculé en seconde mi-temps pour
garder notre avantage. Nous sa-
vions pertinemment que les lo-
caux, qui n’avaient rien à perdre,
allaient sortir de leur zone dans
l’espoir de chercher à revenir dans
le match. On a donc fermé les es-
paces et procédé par des contres.
D’ailleurs, nous avons bénéficié de
plusieurs autres occasions de mar-
quer un troisième but. Ce que je
déplore le plus, c’est la qualité mé-
diocre de la pelouse sur laquelle
nous avons évolué.
La JSK a pu se hisser en haut du
tableau et n’est pas très loin du
podium, pensez-vous y parvenir
d’ici la fin de la phase aller ?
Pour tout vous dire, nous
n’avons jamais douté de nos
moyens. Certes, nous avons connu
un début très difficile et ça ne sert
à rien de vous rappeler les raisons.
Heureusement pour nous que la
situation s’améliore progressive-
ment et nous sentons une nette
progression de jour en jour. Le re-
tour de plusieurs joueurs qui
étaient par le passé indisponibles
est un paramètre non négligeable.
Aussi, lorsque le moral est au beau
fixe, rien ne peut nous arrêter. Je
suis convaincu que d’ici à la fin de
la phase aller, nous gagnerons en-
core quelques places au classe-
ment.
Un autre match très délicat vous
attend le week-end prochain
contre l’ESS à Tizi Ouzou, com-
ment allez vous l’aborder ?
Tous les matches sont impor-
tants et il n’y a pas de match de
moindre importance. Je m’attends
déjà à ce que les duels soient en-
core plus serrés face à l’ESS qui re-
vient, elle aussi, à son meilleur
niveau. Pour le moment, nous al-
lons profiter de ces deux jours de
récupération bien mérités avant de
reprendre les entraînements avec
l’objectif d’enchaîner avec un autre
résultat positif. Nous demanderons
à nos supporters de venir très
nombreux samedi prochain pour
nous encourager et j’espère qu’on
sera à la hauteur pour leur procu-
Il gagne encore des points
rer de la joie. Entretien réalisé par
Saïd Djoudi
Ayant été blessé au pied, l’arrière droit,
Belkacem Remache, n’arrête pas de
s’illustrer après chaque rencontre. Après
son retour contre le MCO en étant l’auteur
de deux passes décisives, le fils du Khroub
était l’un des meilleurs éléments sur le
terrain avant-hier, contre le MCS. En plus de
son rôle défensif, le numéro 2 a plusieurs
fois participé aux attaques de la JSK. Malgré
le fait qu’il ne soit pas à 100 % rétabli,
Remache se donne à fond sur le terrain
pour convaincre davantage son coach.
D’ailleurs, Meziane Ighil, qui ne laisse rien
au hasard, n’a pas manqué de féliciter son
joueur après le match. Des encouragements
qui motiveront certainement Remache qui,
faut-il le dire, est devenu le meilleur à son
poste.

08

0 8 N° 1757 Lundi 28 novembre 2011 Coup de canon JSK Auteur d’un retourné acrobatique

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011

Coup de canon JSK

Auteur d’un retourné acrobatique extraordinaire… «Je remercie Ighil de m’avoir fait confiance» Hanifi, un but
Auteur d’un retourné
acrobatique extraordinaire…
«Je remercie Ighil de
m’avoir fait confiance»
Hanifi, un but
venu d’ailleurs!
A près avoir été au frigo, respective-
ment contre le MCO et l’USMA,
l’attaquant kabyle, Salim Hanifi,
qui a pris son mal en patience, a
retrouvé de nouveau son poste de
avoir une bonne idée sur ses
attaquants faisant que la
concurrence pour deux postes en
attaque est lancée.
Interrogé par nos soins juste après le match, Salim Hanifi, qui a
bien profité de sa seconde titularisation en marquant un but
d’anthologie, n’a pas manqué d’encenser son coach, qui, selon
lui, lui a fait confiance en lui donnant la chance de prouver et
de convaincre. A ce sujet, il dira : «Tout d’abord, je suis vrai-
ment content de cette seconde victoire à l’extérieur. Sincèrement,
nous étions dans l’obligation de revenir avec un bon résultat,
d’autant plus que le CRB a gagné contre le CAB. Nous avons as-
suré le plus important dans cette partie. Toutefois, je tiens à re-
mercier Ighil qui m’a souvent encouragé. Je tâcherai à être encore
meilleur à l’avenir.»
«Je suis très heureux de cette réalisation»
titulaire, mardi dernier, contre le CS Constan-
tine. Même s’il n’a pas réussi à débloquer la si-
tuation, le meilleur buteur de la Ligue 2 la
Après le but le plus rapide,
il inscrit le plus beau but
saison passée était bon pendant les 88 minutes
qu’il a jouées. Alors que tout le monde s’atten-
dait à voir Hemani titulaire aux côtés de Bou-
lemdaïs, le premier responsable technique a
décidé de renouveler sa confiance à son jeune
attaquant, qui faut-il le dire, possède d’énormes
qualités qui lui permettent de gagner largement
la confiance du staff. Hanifi n’arrêtait pas de s’il-
lustrer et de séduire en fournissant une excel-
lente partie que ce soit en attaque ou en
défense, puisqu’il avait la tâche de revenir sou-
vent en défense pour donner un coup de main
Qui d’entre nous ne se souvient pas du pre-
mier but de Hanifi à la JSK inscrit dans la pre-
mière minute de la partie contre l’ASK ?
Salim, qui détient le but le plus rapide du
championnat jusqu’à présent (37 secondes), a
réussi, avant-hier, à inscrire certainement le
but le plus beau. Profitant d’un joli centre de
Metref, Hanifi, qui amortit le ballon de la
poitrine, n’a pas hésité de tenter un retourné
acrobatique qui s’installe en plein dans la
cage de Kial. Les supporters saïdis qui ne
s’attendaient pas à une telle réaction, n’ont
pas maqué de se lever et d’applaudir cette
belle réalisation.
A propos de son magnifique but, Hanifi, qui s’est montré plus
que jamais heureux ajoutera : «Lorsque j’ai vu le centre de Me-
tref, je ne voulais pas me précipité pour tirer. J’ai préféré amortir
le ballon avant de décider de tenter un geste acrobatique. Sin-
cèrement, j’étais l’homme le plus heureux lorsque j’ai vu le
cuir au fond des filets. Cette réalisation me poussera à re-
doubler d’effort et me montrer encore efficace à l’avenir. J’es-
père que ce but en appellera d’autres.»
«Je rends hommage à Nabil Medjahed»
à Zarabi et Camara. Ighil, qui hésitait souvent
entre Hanifi, Hemani et Boulemdaïs, semble
Avant de conclure, Hanifi n’a pas manqué de rendre
hommage à son ex-entraîneur, Nabil Medjahed, qui, selon
lui, était un bon conseiller : «Je profite de cette occasion
aussi de rendre hommage à mon ex-entraîneur, Nabil Med-
jahed. Comme vous le savez, j’ai joué sous sa coupe au RCK.
Sincèrement, il était un bon conseiller.» Rappelons que Ha-
nifi a inscrit son second but de la saison et le troisième
avec la JSK.
S. Djoudi
S. Djoudi
Les joueurs l’ont tous félicité
Voici ce qu’a dit Ighil aux
joueurs à la mi-temps
Ayant terminé le premier
half avec deux buts d’avance,
l’entraîneur en chef a tenu à
s’adresser longuement à ses
joueurs à la pause. Sachant
pertinemment que le MCS
allait revenir avec une ferme
détermination de reprendre
l’avantage, Ighil a insisté sur
plusieurs points
mais la partie n’est encore pas
terminée. Les Saïdi revien-
dront avec la ferme intention
de rattraper leur retard. Je
vous demande de faire très at-
tention dès le retour de la
pause et éviter de prendre un
but dans les premières mi-
nutes, cela va les pousser à re-
trouver leur punch et la
mission se compliquera pour
nous», a-t-il lancé.
coup de sifflet final, surtout
en défense où vous devrez
faire preuve d’un maximum
de vigilance», a-t-il ajouté.
Ayant inscrit un but fabuleux, les joueurs de la
JSK n’ont pas manqué l’occasion de féliciter leur at-
taquant, Hanifi, pour son retourné acrobatique.
D’ailleurs, même Zarabi n’arrêtait pas d’encourager
son coéquipier, en lui demandant de confirmer
cette performance lors des prochaines rencontres.
Il aurait pris la décision avant-hier
Younès veut quitter
«Nous allons
désormais les
attendre et opérer
par des contres»
la JSK au mercato
Après avoir débuté la ren-
contre en trombe, ce qui leur
«Saïda voudra
revenir dans le
match, faites
attention au retour
de la pause»
a d’ailleurs permis de scorer
par deux fois, les Canaris de-
«Gardez votre
concentration
jusqu’au coup
de sifflet final»
vaient revenir avec une autre
stratégie à la mi-temps. Ighil
L e milieu de ter-
rain de la JSK,
Sofiane
Younes, qui vit
depuis plu-
a tenu à rajouter ceci : «Dés-
Le premier point sur lequel
a beaucoup insisté Ighil est la
manière avec laquelle l’adver-
saire allait refaire son appari-
tion sur la pelouse : «Le MCS
est en retard de deux buts
L’autre point, et non des
moindre, sur lequel Ighil a
insisté se rapporte à la
concentration : «Gardez
votre concentration jusqu’au
ormais, nous allons devoir les
attendre et opérer par des
contres. Nous avons deux
buts d’avance et il va falloir se
battre pour les préserver.»
S. D.
prêtes à puiser dans leurs
ressources financières pour
s’attacher ses services au
prochain mercato. Reste
seulement à savoir si le
président Hannachi sera
favorable au départ de
Younes subordonné à l’ob-
tention de la lettre de libé-
ration, lui dont le contrat
s’étale jusqu’au mois de
juin prochain.
Ighil «Lorsque je disposerai de tous mes
Benmouhoub,
manager du joueur
joueurs, l’équipe fera encore plus mal»
L’entraîneur en chef kabyle n’a, depuis son
intronisation à la barre technique, jamais
disposé de l’ensemble de ses joueurs. Pour
plusieurs raisons, il a souvent préparé un
match avec un effectif amoindri ce qui a
rendu sa tâche un plus difficile. Toutefois, les
résultats positifs commencent à revenir et la
JSK retrouve graduellement son rythme. A
la fin du précédent match, Ighil, qui félicitait
ses joueurs pour leur rendement, a tenu à
dire que «l’équipe se porte de mieux en mieux,
les joueurs retrouvent progressivement la
rage de gagner. C’est ce qui nous intéresse le
plus en ce moment. Je suis persuadé qu’avec
le retour de l’ensemble des joueurs, l’équipe
fera encore mal. Nous allons continuer à pré-
parer les matches restant de la phase aller,
l’un après l’autre. Il nous reste encore quatre
confrontations. Nous devons faire preuve de
beaucoup de concentration pour récolter le
maximum de points».
«Younès
n’arrive plus
à accepter sa
situation»
Pour en savoir plus sur
la question, nous avons
contacté le manager du
joueur, Sadek Ben Mou-
houb, qui nous dira ceci :
S. D.
sieurs semaines des mo-
ments difficiles dus à sa
non utilisation par l’en-
traîneur en chef Ighil, au-
rait pris, avant-hier soir,
la décision de ne plus
continuer à la JSK. Utilisé
uniquement en fins de
matches comme ce fut le
cas lors des deux précé-
dentes rencontres face au
CSC et au MCS, Younes
semble ne pas être du
tout satisfait de sa situa-
tion d’éternel remplaçant.
Ce qui l’a amené à pren-
dre la décision de quitter
la JSK au prochain mer-
cato pour rejoindre une
autre formation qui lui of-
frira l’occasion de rebondir.
Pour rappel, Ighil s’est lon-
guement entretenu avec le
joueur lors de la séance
d’entraînement qui s’est dé-
roulée à Hydra la veille du
déplacement à Saïd. Néan-
moins, Younes semble ne
pas être convaincu par le
discours du coach.
Plusieurs clubs
le veulent
Si à la JSK Younes ne
rentre plus dans les choix
de l’entraîneur, il convient
de citer que plusieurs for-
mations sont intéressées
par les services du joueur.
L’on citera à titre d’exemple
le MCA et le CRB. Ces
deux formations sont
«Cela fait un moment que
Younes ne joue plus à la
JSK. Après avoir été titu-
laire indiscutable, le voilà
relégué au statut de rempla-
çant, une situation que le
joueur a du mal à suppor-
ter. C’est pour cela qu’il
songe sérieusement à chan-
ger d’air et opter pour un
autre club où il jouera plus
souvent pour retrouver la
plénitude de sa forme. Je
compte m’entretenir avec le
président Hannachi dans
les prochaines heures pour
lui soumettre la question.
J’espère qu’on trouvera un
terrain d’entente pour obte-
nir sa lettre de libération.»
L. A.

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011 Coup fort JSK 0 9 Boulemdaïs «Désormais, il faudra améliorer

Coup fort JSK

09

Boulemdaïs

«Désormais, il faudra améliorer nos prestations à domicile»

Alors qu’il s’est montré inefficace en début de saison, l’attaquant, Hamza Boulemdaïs commence à retrouver ses repères sur le terrain. Après avoir inscrit son second but contre le MCO, l’ex-joueur d’El Eulma a été l’auteur du

premier but, avant-hier, contre le MCS. Sollicité juste après le match, Boulemdaïs, qui était aux anges, nous a révélé que la JSK a besoin de livrer ses matches au 1er- Novembre de la même manière qu’à l’extérieur et ce, pour retrouver le plus vitre possible son vrai rythme. Appréciez !

Tout d’abord, que pouvez-vous nous dire sur cette belle victoire arrachée à l’extérieur contre une bonne équipe du MCS ? Sincèrement, c’est une belle victoire que nous avons arrachée

contre les Saïdis. Au début, on savait que notre mission allait être difficile, notamment après la défaite du MCS contre l’USMA. Nous avons été à la hauteur et nous avons réussi à maintenir la cadence. Cette victoire fera beaucoup de bien au groupe

qui commence à retrouver sa confiance. Après avoir tenu en échec El Eulma et surpris le MCO, vous avez réussi à gagner à Saïda. Peut-on dire que la JSK négocie parfaitement ses matches à l’extérieur ? Oui, ces derniers temps, on négocie bien nos matches en dehors de nos bases. A Tizi Ouzou, toutes les équipes

se replient derrière, contrairement à l’extérieur où les for- mations essayent de faire le jeu. Cela nous arrange pour les surprendre par des contre-attaques. Vous savez, heu- reusement qu’on gagne à l’extérieur, car nous

avons perdu plusieurs points à domicile. Si on avait réussi à se montrer intraitables dans notre fief, on aurait occupé la pre- mière place du classement mais il n’est pas encore trop tard pour se racheter.

La partie a connu une fin houleuse suite aux dépassements que les sup- porters Saïdis ont commis. Avez- vous quelque chose à dire là-dessus ? C’est vraiment décevant d’assister à ce genre d’actes en fin de match. Il est vrai que les supporters n’ont pas accepté

Ils ont été les artisans de la victoire contre le MCS

Tedjar, Metref et Boulemdaïs

I l est vrai que toute

l’équipe a parfaite-

ment tourné contre

le MCS, mais trois

éléments ont été

s’illustrent

décisifs. Il s’agit des deux milieux de terrain, Saâd Tedjar et Hocine Metref, ainsi que de l’attaquant, Hamza Boulemdaïs. Alors que le premier a été à la hauteur contre le CSC, en inscrivant le seul but de la partie, en réussissant contre les Saïdis à tirer son épingle du jeu en participant dans toutes les attaques et en couvrant convenablement son co- équipier, Remache, sur le flanc droit, le second, qui commence à retrouver ses repères, a été derrière les deux buts de la JSK, en servant sur un plateau Bou- lemdaïs et Hanifi. D’ailleurs, en plus de sa mission au milieu du terrain, l’in- ternational revenait souvent en dé- fense pour apporter son aide à Zarabi qui occupait le poste d’arrière gauche. Concernant Boulemdaïs qui avait raté deux fois de suite l’ouverture du score, il a réussi à inscrire son troisième but

de la saison. La méthode de Meziane Ighil porte désormais ses fruits. En effet, il a demandé à ses joueurs d’or- ganiser leurs attaques et de revenir tous en défense pour fermer convena- blement le jeu lorsque le MCS attaque. Apparemment, la tactique adoptée par l’entraîneur ces derniers temps réussit parfaitement, notamment à l’extérieur où la JSK négocie parfaitement bien ses matchs.

Metref : «La JSK reviendra en force dans peu de temps»

Tedjar souffre du pied Les duels intenses qui ont caractérisé le dernier match livré par
Tedjar
souffre du pied
Les duels intenses qui ont
caractérisé le dernier match
livré
par la JSK à Saïda n’ont pas été sans
conséquences sur l’international milieu
de terrain Saâd Tedjar. Le joueur n’est
d’ailleurs pas allé au terme de la
rencontre
puisqu’il a été remplacé par le jeune Hikem
à la 73’. Renseignement pris, Tedjar a res-
senti des douleurs intenses au pied, ce qui
a amené le staff médical à le faire sortir
pour éviter que la blessure s’aggrave.
Il est attendu que Tedjar soit exa-
miné par le kiné Guillou à la re-
prise des entraînements
demain après-midi.
Il
sera rétabli
d’ici à samedi
La blessure de Tedjar ne
l’empêchera pas d’effectuer sa
reprise des entraînements, encore
moins sa disponibilité lors du
prochain big match face à l’ESS
samedi prochain. L’entraîneur en
chef souhaite composer avec
l’intégralité de son effectif pour
se présenter face à l’ESS
avec tous les atouts en
main.
«Je
ferai tout pour
ne
pas rater le
match contre l’ESS»
«J’ai été touché au pied, je ressens
encore quelques douleurs qui
normalement disparaîtront dans les
prochaines heures, m’a rassuré Guillou. Je
reprendrai avec le groupe mardi et je ferai
de mieux pour
vite me rétablir. Je ne veux
et je ferai de mieux pour vite me rétablir. Je ne veux A l’issue du match
A l’issue du match MCS-JSK qui a connu une fin en queue de poisson, nous
A l’issue du match MCS-JSK qui a connu une fin en
queue de poisson, nous nous sommes approchés de pra-
tiquement tous les joueurs de la JSK pour avoir leurs im-
pressions, après cette seconde victoire consécutive à
l’extérieur. Parmi ces éléments, on citera le milieu de ter-
rain Hocine Metref. L’international algérien, qui s’est dis-
tingué dans cette partie, nous a fait savoir que la JSK ne
tardera pas à revenir en force en championnat : «C’est
une victoire très importante que nous avons réalisée au-
jourd’hui contre le MCS. Je pense que le groupe commence
petit à petit à retrouver sa confiance et son efficacité. Je
suis persuadé que la JSK ne tardera pas à revenir en force.
A propos de mes deux passes décisives, je tiens à dire qu’il
est toujours bien de contribuer à une victoire. Le meilleur
est à venir.»
«On tâchera de confirmer contre
l’Entente»
Comme ce fut le cas après chaque rencontre, le staff
technique de la JSK accorde deux jours de repos aux
joueurs afin de leur permettre de bien récupérer. La
reprise des entraînements, prévue mardi, sera l’occa-
sion pour les coéquipiers de Hanifi de préparer la
douzième journée qui les mettra aux prises avec
l’ESS. Une partie spéciale pour Metref qui devra af-
fronter ses ex-coéquipiers. A ce sujet, Hocine ajou-
tera : «Toutes les rencontres du championnat sont
difficiles. Il est vrai que nous allons accueillir l’Entente,
mais la partie s’annonce vraiment difficile d’autant plus
que cette dernière affiche une belle forme. De notre côté,
on tâchera de confirmer ce bon résultat acquis contre le
MCS.»
pas entendre parler d’une absence face à
l’ESS. Après nos deux derniers résultats
positifs, nous devons nous mobiliser
pour réaliser un troisième et
remonter davantage au
classement.»
S. Djoudi
Il a été supervisé vendredi dernier au stade du 1er-Novembre
Le Mobiste Ousmaïl intéresse les Kabyles
Nous avons appris d’une source
digne de foi que le jeune milieu de ter-
rain de la formation du MOB, Omar
Ousmail, a été supervisé vendredi der-
nier par des proches du président de la
JSK, Moh Cherif Hannachi. Profitant
de la venue du MOB à Tizi Ouzou où
les Crabes ont livré un match comp-
tant pour le dernier tour régional de la
Coupe d’Algérie, le président Hanna-
chi a chargé des proches de suivre la
production du joueur aligné par l’en-
traîneur Rahmouni en seconde pé-
riode. Selon notre source, le joueur,
originaire de Tizi Ouzou, né en 1989,
possède d’énormes qualités techniques
qui ont beaucoup séduit ceux qui l’ont
vu à l’œuvre. Pour l’instant, le contact
entre l’administration kabyle et le
joueur n’a pas été établi officiellement.
Néanmoins, les responsables de la JSK
sont très emballés à l’idée de renforcer
leur compartiment offensif. Les heures
à venir nous en diront plus. Affaire à
suivre…
A. Y.
PUB
Le Ssangyoung Korando Un pur SUV (2
260 000 DA TTC)
C’est l’un des petits SUV qui rencon-
tre du succès en Algérie. Commercia-
lisé par Emin Auto, distributeur
exclusif de Ssangyoug en Algérie, le
Korando semble plaire grâce notam-
ment a de vrais atouts de 4x4, une cor-
pulence adaptée pour un usage
quotidien en ville ou en milieu rural.
Parmi ses points forts figure aussi la ro-
bustesse, sachant que Ssangyoung est
un constructeur sud-coréen spécialisé
dans les tout-terrain, ce qui dénote
d’un savoir-faire assuré. Si le Korando
plaît, c’est également grâce à son des-
ign. Il faut dire qu’il a été dessiné par
Giorgetto Giugiaro, célèbre designer
appelé dans le mi-
lieu le «Michel
Ange» de la carros-
serie automobile. En
effet, le Korando a
un look moderne.
Ses courbes harmo-
nieuses et ses lignes
fluides ne laissent
pas indifférent. En
somme, il est beau à
regarder et son prix
est raisonnable.
Côté équipements, il
y a lieu de noter
qu’il est bien nanti
dès l’entrée de
gamme, avec des
dotations de qualité comme la climati-
sation, les jantes alliage en aluminium,
commandes au volant, vitres et rétro-
viseurs électriques, direction assistée,
Radio CD, réglage des phares et ver-
rouillage centralisé, Abs avec Ebd,
Esp et la liste est encore longue. En
option l’on trouve des équipements
de luxe comme le toit ouvrant, la
climatronic, le salon cuir et
tutti-quanti. A noter que le
Korando est animé
avec moteur Diesel 2.0
DT couplé à une boîte
à vitesse de 6 rapports,
Selon des indiscré-
tions, une boîte à vi-
tesse automatique sera
bientôt disponible.
Côté prix, la version
4x2 est proposée à
2.260.000 DA ttc, La
déclinaison 4X4 est
quand à elle affichée à
2.410.000 DA ttc.
Nabil Meghiref

de voir leur équipe perdre à domicile, mais je pense que nous n’avons pas volé la victoire. En football, il y a tou- jours un perdant et un gagnant. A mon avis, il faudra l’accepter et avoir plus de civisme. Vous avez réussi à inscrire votre troisième but de la saison, dont deux à l’extérieur, êtes-vous satis- fait ou devez-vous travailler da- vantage ? Il ne faut jamais être satisfait lorsqu’on est attaquant. Mon rôle est de marquer des buts. Je suis très heu- reux d’avoir inscrit mon troisième but de la saison, mais je dois bosser davantage pour être encore meilleur à l’avenir. Toutefois, je tiens à vous dire que ce n’est pas seulement moi qui marque, mais il y a derrière moi des joueurs qui exercent convenablement leur boulot. Ils sont à féliciter. Vous allez accueillir prochainement l’En- tente. Pensez-vous déjà à cette manche ? Toutes les rencontres sont difficiles. Pour le moment, on va savourer cette victoire comme il faut. Le prochain match, on y pensera à partir de mardi, soit le jour de la reprise des entraînements. Nous aurons encore quatre jours devant nous pour bien préparer cette victoire. Je pense qu’on n’a pas le droit de louper les trois points qui nous permettent de retrouver le podium. Nous allons faire de notre mieux pour gagner. Notre but pour le moment est de retrouver notre vraie place avant la fin de la phase aller. Je pense qu’on en est capables, vu l’effectif que la JSK renferme.

Entretien réalisé par Saïd Djoudi

Félicitations Nadir Mebrek s’est enfin décidé à se mettre la corde au cou, c’était le
Félicitations
Nadir Mebrek s’est enfin décidé à se mettre
la corde au cou, c’était le 19 novembre
passé en présence de tous les gens qui
l’aiment. En cette heureuse occasion, son
père, Mustapha, ses oncles Rachid et Ali, ses
cousins et frères, Mohamed, El Hadi, Yazid,
Sid Ahmed, Mahrez et Amine lui souhaitent
une vie pleine de bonheur avec ses deux
amours, sa chère épouse et bien
évidemment la…JSK. Pour cette dernière, il
avait même faussé compagnie à sa famille le
jour même de son mariage pour aller suivre
une mi-temps du match face à l’USMA.

10

1 0 N° 1757 Lundi 28 novembre 2011 Coup fort ESS Il vient de réaliser 4

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011

Coup fort ESS

1 0 N° 1757 Lundi 28 novembre 2011 Coup fort ESS Il vient de réaliser 4

Il vient de réaliser 4 victoires successives

Coup fort ESS Il vient de réaliser 4 victoires successives Geiger métamorphose l’équipe et redonne espoir

Geiger métamorphose l’équipe et redonne espoir aux Sétifiens

C e qu’est

en

train

de réa-

liser

actuel-

lement

le technicien suisse, Alain Geiger, est tout simple- ment admirable. Lorsqu’il a pris en main l’équipe, l’ESS était dans le bas du tableau et se battait pour son maintien en Ligue 1. Voilà que quelques se- maines plus tard, les En- tentistes se trouvent à la seconde position au clas- sement avec 20 points au total, soit à 1 unité du lea- der usmiste. La plus grosse performance du coach sétifien est d’avoir pu enchaîner 4 victoires de suite, dont celle du 20-Août face au CRB. Même s’il ne bénéficiait pas de l’ensemble de ses joueurs, Geiger a réussi à mettre à genoux la forma- tion du WAT sur le score de 3 buts à 1. C’est une sa- crée ascension que vien- nent de réaliser les camarades de Diss à 4 journée de la fin de la phase aller du champion- nat. Un parcours qui

la fin de la phase aller du champion- nat. Un parcours qui donne des idées aux

donne des idées aux sup- porters sétifiens qui rêvent déjà d’une place au po- dium d’ici la fin de la sai- son. Le moins que l’on puisse dire est que le tech- nicien suisse a complète- ment métamorphosé l’Entente depuis sa venue. A ce rythme, l’ESS peut ri-

valiser pour la course au titre.

Un jeu bien meilleur que la saison dernière

De l’avis de l’ensemble des supporters et autres observateurs, l’ESS joue mieux au foot. Contraire-

ment à la fin de la saison dernière, l’équipe dispose d’un fond de jeu. L’ESS a réappris à gagner avec Gei- ger, mais à convaincre aussi. Toutefois, l’impor- tant est de maintenir cette dynamique de la gagne, car il reste 19 matchs à jouer en championnat. Pour sa

part, le coach Geiger in- siste beaucoup plus sur l’aspect psychologique pour que ses joueurs re- descendent de leur nuage au plus vite, en prévision du prochain déplacement au stade de Tizi Ouzou où ils affronteront la JSK. Un match très spécial pour l’ex-Kabyle, Alain Geiger.

La mobilisation des supporters doit se poursuivre

Décidément, la mobili- sation ne se situe pas uni- quement au niveau du staff technique, puisque même les dirigeants du club font de leur mieux pour inciter les suppor- ters à rester solidaires derrière leur équipe. Le parcours est encore long et l’ESS passera forcément par des moments diffi- ciles. Le public sétifien doit toujours se comporter de la même manière que sa- medi soir face au WAT. Sans fumigènes et sans violence, les supporters sé- tifiens ont vraiment donné l’exemple et doivent tou- jours être ainsi.

S. B.

Les supporters boudent Ghazali

Au moment où il s’ap- prêtait à faire son appari-

tion face au WAT, les supporters sétifiens ont longue- ment sifflé l’attaquant Ghazali, suite à sa longue absence qui aura duré près de 50 jours. En fait, ils n’ont pas admis que le joueur réintègre le groupe sans passer par le conseil de disci- pline. Certains estiment que cette affaire ne doit pas passer sous silence, afin d’éviter tout autre écart disciplinaire à l’ave- nir.

Le coach a programmé un match face aux espoirs

Pour la séance de reprise de cet après-midi, le pre-

mier responsable du staff tech- nique, en l’occurrence Alain Geiger, a programmé un match d’application face aux espoirs, afin de mettre à l’essai les joueurs émigrés qui n’ont pas bénéficié d’un grand temps de jeu, en l’occurrence Sofiane Ri- hani, Messari Farid et Si Salem Yacine.

Mohammedi, ce mercredi en France

En l’absence de l’entraî- neur-adjoint Madoui qui

effectuera un stage de recy- clage, c’est le préparateur phy- sique Boudjemaâ Mohammedi

qui épaulera l’entraîneur en chef, Alain Geiger, dans sa mis- sion. Toutefois, Mohammedi se rendra en France mercredi pro- chain, avant de revenir au pays.

Serrar a envoyé six invitations aux joueurs étrangers

Serrar a envoyé six invitations aux joueurs étrangers Il a inscrit 3 buts en 4 jours

Il a inscrit 3 buts en 4 jours

Benmoussa

«Le meilleur est à venir»

L’attaquant sétifien nous parle dans l’entretien qui suit de la performance qu’il vient de réaliser, en inscrivant un doublé face à son ancienne formation et le 3 e but en 4 jours. Benmoussa remet ça au fait de jouer comme titulaire et de façon régulière, lors des trois derniers matchs. Il estime que le meilleur est à venir.

En prévision du mer- cato hivernal, la direc- tion du club a ciblé six joueurs étrangers de différentes nationalités. A ce sujet, nous avons appris que six invita- tions ont été envoyées aux joueurs en question pour venir effectuer des

essais à Sétif dans les prochains jours. Il s’agit des trois Camerounais Issar, N’Dyali et Idgar, du Béninois Traoré, du Burkinabé Ouidragou et de l’attaquant du Club Africain, en l’occurrence le Malien Diara. Serrar, qui semble avoir été satisfait dans un premier temps par les qualités de ces joueurs, souhaite- rait les voir à l’œuvre afin de choisir deux d’entre eux.

Un mot sur cette vic- toire face au WAT ? Je dirai que cette victoire
Un mot sur cette vic-
toire face au WAT ?
Je dirai que cette victoire
face au WAT est venue au
bon moment, nous avions
vraiment besoin de mainte-
nir cette dynamique de la
gagne et enchaîner avec
une 4 e victoires de suite.
Je dirais aujourd’hui que
le groupe est plus que
motivé à poursuivre son
ascension. Nous sommes
à un point du leader, ce
qui est extrêmement mo-
tivant.
Vous avez inscrit
un doublé face à
votre ancienne
formation.
blé face à mon ex-formation, mais
grâce à mon efficacité en attaque. Je
ferai en sorte à rester sur
cette courbe ascen-
dante.
Peut-on dire
que c’est la
semaine
de
Ben-
C’est certaine-
ment spécial pour
vous, non ?
Non, car je me suis
toujours comporté en
tant que professionnel.
Aujourd’hui, je suis à
l’ESS et je défendrai les
couleurs de ce club en
donnant le meilleur de moi-
même. Je suis heureux non
pas parce que j’ai inscrit un dou-
moussa
après avoir
inscrit 3 buts en
4 jours ?
L’important est
que l’ESS ait
gagné, croyez-
moi que c’est ce
qui compte le
plus à mes
yeux. Je sais
que je peux
donner en-
core plus,
ce que j’ai
dans les
jambes
et je
connais aussi mon niveau. Je n’ai jamais
baissé les bras, même lorsque je ne jouais
pas souvent. Aujourd’hui, les choses sem-
blent changer avec la venue de Geiger, je
n’espérais pas mieux.
En début de saison, vous avez déclaré
que vous vouliez quitter l’ESS. Avez-
vous changé d’avis ?
Il est vrai que je voulais changer d’air,
mais je pense que j’avais des raisons vala-
bles de vouloir partir. C’est difficile de res-
ter sur le banc lorsqu’on sait qu’on peut
apporter un plus à l’équipe, mais au-
jourd’hui, je suis persuadé que beaucoup
de choses vont changer. Je pense que le
fait d’avoir donné mon accord pour
jouer la prochaine édition de la Ligue
des champions est la preuve concrète
que j’ai envie de poursuivre ma mission à
Sétif.
Parlez-nous du prochain déplacement
face à la JSK ?
Je pense que la JSK se trouve dans la
même situation que nous. Elle vient de ga-
gner en déplacement à Saïda, et cherchera
à confirmer la semaine prochaine. Ce sera
la même chose pour nous, on se déplacera
à Tizi Ouzou pour gagner et enchaîner
avec une 5 e victoire même si ce sera le vrai
test pour nous.
Entretien réalisé par Samir Bechir

«Par respect aux dirigeants du CABBA, on ne recrutera pas Ferradji»

Le président sétifien dira à propos du recrutement de Ferradji : «Cela fait 10 ans qu’on œuvre pour que les relations avec le CABBA soient

La piste Ferradji abandonnée Dans le cadre du recrutement d’un gar- dien de but pour
La piste
Ferradji
abandonnée
Dans le cadre du recrutement d’un gar-
dien de but pour le prochain mercato hiver-
nal, nous avons appris que le président
Serrar vient d’écarter la piste de l’actuel kee-
per du CABBA, Mohamed Seghir Ferradji.
Le président sétifien justifie cela par le fait
qu’il existe d’excellente relations avec ses
homologues du CABBA et qu’il ne sou-
haitait pas que les relations se dété-
riorent à cause d’un transfert.

toujours bonnes. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de ne pas recruter Ferradji par res- pect aux dirigeants de ce club. C’est ainsi qu’on se rabat-

tra sur d’autres pistes dans les prochains jours.» S. B.

N° 1757 Lundi 28 novembre2011 Coup de chance USMA Des sanctions pourraient Des sanctions pourraient
N° 1757 Lundi 28 novembre2011
Coup de chance USMA
Des sanctions pourraient
Des sanctions pourraient
Des sanctions pourraient
Des sanctions pourraient
Des sanctions pourraient
Des sanctions pourraient
Des sanctions pourraient
être infligées aux joueurs
être infligées aux joueurs
être infligées aux joueurs
être infligées aux joueurs
être infligées aux joueurs
être infligées aux joueurs
être infligées aux joueurs
USMA-NAHD, vendredi à
Rouiba ou samedi à Blida
le de 5-Juillet de être MCA.
sera
réservé
pour
l’autre
derby
algé-
rois
la
douzième
journée
à qui au
opposera
CRB
et Le
Le
match
qui
mettra
le prises jouer
l’USMA
avec
NAHD
aura
lieu
vendredi
au
stade
Rouiba.
Si
les
deux
clubs
veulent
samedi,
ils
iront
se
défier
Blida.
La
aux décision demain.
devra
prise
le aujourd’hui,
plus
tard
L a défaite essuyée face au MCA samedi
soir pourrait être lourde de consé-
quence. En effet, n’ayant pas apprécié
que leur équipe favorite s’incline contre
leur rival éternel, les supporters ont de-
les jours à venir, ce qui serait logique aux yeux de
nombreux supporters après la salle soirée qu’ils
ont passée samedi et qu’ils n’oublieront pas de
sitôt.
joueurs capables d’apporter un plus sur le banc de
touche. Ces éléments ne sont au-
tres que Daham et Me-
Rebouh Haddad les aurait lessivés
mandé des comptes et les dirigeants pourraient
bien, eux, passer à l’action dans les heures ou les
jours à venir, sachant que l’équipe ne manque de
rien contrairement à celle du Mouloudia. Cette
deuxième défaite de la saison pourrait coûter cher
aux coéquipiers de Nacim Bouchema, non
concerné par le prochain rendez-vous de son
équipe après son expulsion avant-hier. A ce sujet,
Nous avons appris que Rebouh Haddad, le n°2 du
club, s’est rendu à l’hôtel Dar Diaf à la fin de la
partie. En colère, l’homme fort de Soustara n’au-
rait pas mâché ses mots puisqu’il aurait lessivé les
joueurs avant de quitter les lieux. Pour rappel,
présent à la tribune officielle, Rebouh Haddad a
été la cible des Mouloudéens présents qui n’ont
pas été tendres avec lui.

nous avons appris d’une source généralement bien informée que des sanctions pourraient être infli- gées aux joueurs comme ce fut le cas la saison passée lorsque le club avait enchaîné les contre- performances. Chouchoutés jusque-là, la roue pourrait bien donc tourner pour les joueurs dans

Les choix tactiques contestés

Par ailleurs, et en plus des joueurs, les membres du staff techniques n’ont pas été épargnés par les critiques des supporters. Selon eux, le technicien français a longtemps tergiversé avant d’opérer des changements, mais le pire c’est qu’il ait laissé des

Ferhat, l’une des rares satisfactions Incorporé à la place de Mohamed Rabie Meftah à un
Ferhat,
l’une des rares
satisfactions
Incorporé à la place de Mohamed Rabie
Meftah à un quart d’heure de la fin, Zine
Eddine Ferhat a une fois de plus fait parler
de lui en fournissant un bon rendement
durant toute la période qu’il a passée sur la
pelouse. Le jeune espoir usmiste, âgé
seulement de 18 ans, a été même l’une des
rares satisfactions. Titularisé à deux
reprises, il a prouvé une nouvelle fois que
l’USMA peut bel et bien compter sur lui
pour apporter du sang frais ou
remplacer un de ses coéquipiers
quand la situation
l’impose.

klouche. Le premier aurait apporté un plus offensi- vement par son expé- rience, alors que le second, percutant, a souvent fait la dif- férence

lorsqu’il avait été aligné. Adel C.

Zemmamouche : «Pour le but, je laisse le soin aux spécialistes de le commenter»

Joint par nos soins, Mo- hamed-Amine Zemma- mouche, incertain avant le grand derby mais titula- risé en fin de compte, est revenu sur la défaite concédée par son équipe. Voulant savoir s’il a vu le ballon dépasser la ligne, le gardien de but internatio- nal n’a pas voulu en parler préférant nous dire :

«Je laisse le soin aux spé- cialistes de le commenter. Moi, tout ce que je peux vous dire, c’est que j’ai donné le meilleur de moi- même, malheureusement cela n’a pas suffi pour que l’USMA évite la défaite. C’est clair, donc que je suis déçu.»

«Le plus important est de finir la saison avec des titres»

Mohamed-Amine Zem- mamouche ne s’est pas ar- rêté là puisqu’il a enchaîné : «Nous savons tous que c’est un match spécial pour les amoureux des deux équipes. C’est difficile d’ac- cepter la défaite, mais il faut savoir que le plus im- portant ce n’est pas unique- ment de gagner ce match. Moi, je voudrais finir la saison avec des titres.» Le message est donc clair. A. C.

Réunion entre les actionnaires hier

La réaction des responsables du club n’a pas tardé du côté de Soustara après tous les événements qui se sont pro- duits lors des dernières 24h. Ainsi, comme il fallait s’y attendre, une réu- nion d’urgence entre actionnaires a eu lieu en début de soirée durant laquelle plusieurs décisions ont été prises. Déçus de la défaite enregistrée par le club face à son rival de toujours, les protégés de Didier Ollé-Nicolle ne s’en remettront pas de si tôt après avoir échoué là où il ne fallait pas.

Bouchema et Lemmouchia seront sanctionnés…

Pour commencer, deux éléments se- ront sévèrement sanctionnés, d’après ce que nous avons pu apprendre. Il s’agit,

en effet, des deux milieux de terrain défensif, Bouchema et Lemmouchia. Le premier, après avoir été averti à deux reprises, a laissé les siens dans une si- tuation difficile. Ayant jugé qu’il pou- vait éviter cette expulsion, Bouchema payera les frais de son comportement. Le capitaine d’équipe sera sanctionné, lui aussi, pour s’être accroché avec des supporters, alors que ces derniers ne leur avaient demandé que de jouer avec plus de détermination et de volonté lors des prochains rendez-vous. Pour eux, l’addition sera salée.

… idem pour le reste du groupe

Bouchema et Lemmouchia ne seront pas les seuls à être sanctionnés, puisque

tous les éléments présents sur la pe- louse le seront. Il faut dire qu’une telle décision était attendue étant donné que ce n’est pas la première fois que Ali Haddad et ses proches réagissent après des échecs.

Réunion joueurs-Ali Haddad mardi

Selon toujours notre source d’infor- mation, une réunion entre Ali Haddad et les joueurs devra avoir lieu mardi matin. La reprise prévue pour au- jourd’hui, les coéquipiers de Khoualed, après avoir été lessivés par Rebouh Haddad, pourraient bien être sermon- nés par Ali, le premier responsable du club dans les heures qui viennent.

A.C.

Yekhlef : «Nous avons assez d’expérience

pour gérer ce genre de situation»
pour gérer ce genre de situation»

L’USMA a abordé ce derby dans la peau de favorite vu le parcours réa- lisé par les deux clubs, mais au final vous avez perdu. Quel com- mentaire faites-vous sur cette dé- faite que vous venez d’essuyer ? Que voulez vous que je vous dise ? C’est une défaite d’un goût très amer, personne ne pourra dire le contraire. Amer parce que nous savons tous que ce match est spécial aux yeux des amoureux du club. Nous avons failli dans notre mission, et naturellement nous sommes tous déçus. Nous au- rions voulu offrir une victoire à nos supporters et continuer sur notre lan- cée, mais malheureusement ce n’est pas le cas. Selon vous, quelles sont les raisons de cet échec ? Tout d’abord, je dirais que l’état de la pelouse nous a beaucoup pénalisés. Les Mouloudéens ont eu une occa- sion, ils ont profité mais à part ça, nous n’avons pas vu grand chose. Il y a aussi les fautes commises par l’arbitre et deux paramètres qui auraient pu changer le score final : L’expulsion de

Bouchema mais aussi le but. Je n’ai pas encore vu les séquences du match mais d’après ce qu’on m’a dit; la balle a dépassé la ligne. À présent, le mal est fait, nous ne pouvons pas revenir en arrière. Le mieux c’est de penser à l’avenir. Donc on comprend par là que si vous n’aviez pas été en infériorité numérique, ç’aurait été différent… C’est clair. L’expulsion de Bouchema nous a contraints de revoir nos plans. Notre adversaire a profité de cette oc- casion pour trouver la faille. Ne craignez-vous pas d’être désta- bilisés par cette défaite? Nous avons assez d’expérience pour gérer ce genre de situation. Nous sa- vons que ce match est spécial. J’ai vécu la même situation lorsque j’étais à Sétif. Lorsque un joueur signe au CABBA, la première chose qu’on lui dit c’est de gagner le derby des Hauts Plateaux et après tout est permis. Mais moi, personnellement, je ne vois pas les choses ainsi. Je préfère perdre le derby et remporter le titre de cham- pion en fin de saison. C’est notre prin-

cipal objectif, et nous allons faire de notre mieux pour l’atteindre. L’USMA a livré sa plus mauvaise prestation depuis le début de la sai- son. Comment expliquez-vous cela

?

Il n’y a pas une explication précise. Nous avons fait de notre mieux, mais il faut savoir que il y a des jours où une équipe passe à côté. Ça ne sert à rien de chercher, ce qui compte main- tenant, ce sont les rendez-vous à venir.

Entretien réalisé par Adel Cheraki

11

Condoléances

La famille usmiste, très affectée

par le décès de Saïd Daïd, père de leur athlète international, Sofiane Daïd, présente à ce dernier et à sa famille leurs sincères condo- léances et les prie de trouver ici l’expression de leur profonde sym- pathie. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournerons.

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011 12 N° 1757 Lundi 28 novembre 2011 13 Coup
N° 1757 Lundi 28 novembre 2011
12
N° 1757 Lundi 28 novembre 2011
13
Coup pour
coup MCA
Bracci
«Les joueurs doivent
maintenant penser au CRB»
Francesco
Pellicano
L a victoire remportée par le
Mouloudia samedi passé a,
certes, permis à l’équipe de
cette rigueur sur le terrain dans leur
placement et rester concentrés pour
éviter de perdre des balles faciles.»
respirer. Toutefois, l’équipe
a payé le prix cher, du fait
qu’elle sera privée de trois joueurs,
pour cumul de cartons. Il s’agit de
Babouche, Ghazi et Koudri qui sont
des éléments incontournables dans
l’échiquier de Bracci. Et lorsqu’on sait
qu’en fin de semaine, le MCA sera
appelé à jouer un autre derby face au
CRB qui à son tour retrouve le sou-
rire, après une mauvaise passe, on
peut d’ores et déjà dire que la mission
des coéquipiers de Yalaoui sera diffi-
cile face aux Belouizdadis. «Nous
avons réalisé une belle victoire, et
j’avais confiance en mes joueurs, mal-
gré le fait que l’adversaire renferme
dans sa composante de bons éléments.
Toutefois, les joueurs doivent oublier
cette rencontre et penser à notre pro-
chaine confrontation qui nous oppo-
sera au CRB, et qui sera tout aussi
importante que celle que nous venons
de remporter. Mes joueurs doivent se
concentrer sur leur sujet, afin d’éviter
de revivre le même scénario de
Khroub. En toute honnêteté, je pense
qu’on pouvait bien réaliser un bon ré-
sultat face à l’ASK, mais les joueurs
avaient beaucoup plus la tête au derby
qu’on a gagné face à l’USMH. C’est
pour cette raison qu’on doit se remettre
au travail et oublier notre
dernier succès», dira
Bracci.
joueurs qui ont leur poids dans
l’équipe. Toutefois, on trouvera des so-
lutions pour remplacer les joueurs
blessés, comme nous l’avons toujours
fait. Nous allons bénéficier du retour
de certains joueurs, et même s’ils man-
quent de compétition, je suis persuadé
qu’ils vont donner ce qu’on attend
d’eux.»
préférable pour moi de remanier le po-
sitionnement de mes joueurs comme je
l’ai fait et attendre l’évolution du jeu.
Comme le moment de donner un nou-
veau souffle à l’équipe était venu, j’ai
incorporé Douadi, avant de faire ren-
trer Oussalé qui a failli ajouter un
deuxième but.»
«L’amélioration de la
forme physique des
joueurs est une
satisfaction»
tous les duels. Ils ont terminé la par-
tie sur une bonne note sur le plan
physique, un volet que tout le monde
redoutait. «On redoutait la fatigue
chez les joueurs, du fait que c’est notre
troisième match qu’on allait disputer
en l’espace d’une semaine. Finalement,
les joueurs ont su tenir le coup, ce qui
est une satisfaction. Je peux vous dire
que depuis le derby qu’on a disputé
face à l’USMH, j’ai constaté une cer-
taine amélioration sur le plan phy-
sique.»
aujourd’hui ou
jamais à Alger
Comme rapporté
dans
notre précédente livrai-
son, on annonce, une nouvelle
fois, l’arrivée des
premier responsable de la
Italiens, à leur tête le
«Malgré la victoire, il y
a des choses à revoir et
je veux plus de rigueur»
Outre la victoire, les présents au
stade du 5-Juillet ont pu constater
que les joueurs ont fourni un match
héroïque en étant les premiers sur les
ballons ga-
gnant
ainsi
firme
Edil Pellicano,
en l’occurrence Francesco
«Je n’ai pas opté
pour le 3-5-2»
Pellicano, dont la venue
était attendue déjà lundi
dernier. Du côté du Mouloudia, on
évoque un
Evoluant en supériorité numérique
à partir de la trente-sixième minute
de jeu, tout le monde a constaté que
Francois Bracci a donné plus de li-
berté dans le jeu à Babouche et Bes-
seghir, en faisant décaler Djeghbala
pour évoluer avec trois axiaux. A ce
sujet, Bracci nous dira : «Etant en su-
périorité numérique, en prenant aussi
en considération le rôle de Djediat qui
était très remuant. J’ai demandé à
Djeghbala de le museler, et c’est
presque un 3-5-2, mais ce n’était pas le
schéma avec lequel on a évolué, car
nous avons toujours préservé notre 4-
problème de visa pour deux membres de la délé-
Même s’il était heureux de la vic-
toire de son équipe, il n’en demeure
pas moins que Bracci n’a pas apprécié
le manque de rigueur chez certains
joueurs, et les erreurs commises dans
cette confrontation face à l’USMA.
«Même si cette victoire est précieuse
face à une équipe coriace comme celle
de l’USMA, il y a des choses à revoir.
Nous avons perdu des balles faciles,
ce qui pouvait bien profiter à notre
adversaire. Je veux aussi plus de
rigueur de la part de mes
joueurs pour les matchs à
venir, à commencer
par celui que nous
allons jouer face au
CRB. Il faut qu’ils
apprennent à
préserver cette
même rage
de vain-
cre,
gation. C’est pour
cette raison que le voyage de la
«Amroune devra
saisir sa chance»
délégation italienne a été reporté.
Une source
digne de foi nous a confié
que Francesco Pelli-
sera accompagné de son conseiller Alessan-
Une victoire qui permet au
dro Favaretti,
d’origine tunisienne. Alors que Fran-
cesco Pellicano est
Alger aujourd’hui à
MCA de sortir de la zone rouge
Quant à la non-titularisation de
Amroune qui réclame plus de temps
du jeu, Bracci nous dira : «Amroune
doit saisir sa chance lorsqu’elle se pré-
sentera, car à chaque fois qu’il ne
trouve pas le chemin des filets, les
supporters se retournent contre
lui, et cela a pesé sur son ren-
dement. Il vaut mieux donc
le préserver et je suis per-
suadé qu’il aura l’occa-
sion de saisir sa
chance, comme il
l’a fait par le
passé.»
cano
l’avocat de l’entreprise, et d’un
traducteur
attendu à
Sayeh relègue
Amroune sur le banc
12h, le
conseil d’administration de la SSPA/MCA
devait se réunir hier à la villa de Chéraga pour
évoquer l’ouverture
du capital,
mais aussi débat-
tre de la venue
des Italiens dont ils n’ont jamais
cru.
P ositionné à la 14 e place avant d’affronter l’ogre usmiste, le
K. M.
Mouloudia a réalisé, avant-hier, la bonne opération de la
4-2.»
journée. En effet, les défaites de Saïda à domicile contre la
JSK et de l’ASK à Chlef et le match nul concédé par le Nas-
ria chez lui face au MCO ont permis à la bande de Bracci
de sortir de la zone de relégation. Avec douze unités dans son escar-
celle, le vieux club algérois est toutefois dans l’obligation de bonifier
son capital lors de la prochaine journée face au Chabab de Belouiz-
dad pour ne pas endosser une nouvelle fois le costume de relégable,
surtout que le MCS et l’ASK sont à l’affût du moindre faux pas, dans
la mesure où ils ne comptabilisent qu’un petit point de retard sur le
synonyme de suspension pour le rendez-vous de samedi prochain
face au Chabab de Belouizdad. Sans ces trois éléments qui consti-
tuent la colonne vertébrale de l’équipe, François Bracci devra dès
maintenant se creuser la cervelle pour pallier leur défection qui
risque d’être préjudiciable au club. A la récupération, le coach corse
devra associer Youcef Yanis à Abdelmalek Djeghbala pour une paire
inédite.
«Je n’ai pas voulu me
précipiter pour les
changements»
K. M.
Cherche latéral gauche désespérément
Doyen.
En quelques matches, Réda Sayeh semble avoir
conquis le cœur des Chnaoua et surtout la confiance
de Bracci. Face à une attaque incapable de marquer
depuis presque une année, l’entraîneur du Mouloudia
se devait de remédier à cette situation. Parmi les so-
lutions du coach corse, la titularisation de Sayeh qui
est devenu un élément essentiel dans le dispositif of-
fensif du Mouloudia. Une situation qui relègue Mo-
hamed Amroune au rang de remplaçant. A moins
qu’il retrouve le chemin des filets, l’ex-international
Espoirs devra se contenter de quelques brèves appari-
tions, lui qui ne ratait jamais un derby face à
l’USMA. Et ce n’est pas le retour du Burkinabé Hervé
Oussalé qui va rassurer Amroune plus que jamais sur
la sellette.
T. Che
Face au CRB sans Ghazi, Babouche et Koudri
Pour parvenir à battre l’ogre usmiste avec son armada d’internatio-
naux, le Mouloudia a dû perdre plusieurs joueurs cadres qui seront
absents le week-end prochain face au CRB. Il s’agit de Hamza Koudri,
Karim Ghazi et Réda Babouche qui ont tous écopé d’un carton jaune
Même si au niveau de la récupération, la solution est toute trouvée,
il faudra par contre se creuser les méninges pour pallier la défection
de Réda Babouche. Avec un Zineddine Bensalem out jusqu’à la fin de
la saison et Walid Cherfa en délicatesse avec son tendon d’Achille,
Bracci n’a actuellement aucun latéral gauche sous sa coupe. Ce sera
d’ailleurs le gros souci du technicien français qui n’aura d’autre choix
que d’aligner un élément comme Amine Belaïd dans un registre qui
n’est pas le sien.
T. Che
«Ce sera
difficile, mais
on trouvera
des solutions
face au CRB»
Koudri
Il a été l’un des meilleurs joueurs de son équipe
Le coach du Moulou-
dia abonde dans le même
sens et dira : «Le match
du CRB sera très difficile
pour nous, car on sera pri-
vés des services de trois
Suite à l’expulsion de Bouchema,
tout le monde s’attendait à ce que le
technicien français fasse sortir un de
ses trois milieux récupérateurs et
faire entrer un attaquant supplémen-
taire pour épauler Sayeh dans sa
tâche. Toutefois, Bracci a surpris tout
son monde en effectuant son premier
changement qu’après vingt minutes
de jeu de la seconde période, en fai-
sant seulement incorporer Douadi à
la place de Yalaoui, où il avait beau-
coup plus la tâche d’un milieu offen-
sif excentré, avant de mettre Oussalé
dans le bain à dix minutes de la fin de
la partie : «Je n’ai pas voulu me préci-
piter pour les changements, car en
étant en supériorité numérique, il était
Babouche «Je me suis donné
corps et âme pour rabattre le ballon
qui n’avait pas franchi la ligne»
«Je n’ai pas voulu
provoquer l’expulsion
de Bouchema qui restera
un frère pour moi»
Ghazi, le nouveau
chouchou des Chnaoua
Auteur d’une passe
décisive qui a offert
le but de la victoire à
son équipe, Réda
Babouche a été de
loin l’un des éléments
les plus en vue sur le
terrain.
une situation aussi délicate…
On ne parvient pas à rester ré-
guliers en termes de perfor-
mance. C’est ce manque de
régularité qui nous fait défaut et
qui nous coûte beaucoup de
points. Mais à présent, il faudra
rester constants pour confirmer
ce regain de forme.
Une nouvelle fois, vous avez
fait preuve de polyvalence en
débutant la partie comme
latéral gauche, avant de
monter d’un cran…
Après l’expulsion de Bou-
chema, le coach m’a demandé de
monter d’un cran. Cela nous a
permis d’étouffer les milieux de
terrain de l’USMA.
Vous avez écopé d’un carton
jaune à l’heure de jeu qui vous
prive du derby contre le
Chabab de Belouizdad. C’est
une grosse déception pour
vous, n’est-ce pas ?
Il est clair que c’est une grosse
déception de ne pas pouvoir jouer
cette affiche, d’autant plus qu’on
n’a pas de latéral gauche de dispo-
nible. Mais croyez-moi, lorsqu’on
joue ce type de match, on ne peut
se donner à 60%. Il faut se trans-
cender et ne pas faire de calcul,
sinon on risque de perdre le
match.
Racontez-nous maintenant le
geste acrobatique qui vous a
permis de rabattre le ballon
vers Zeddam qui avait alors les
bois grands ouverts pour
ouvrir la marque…
Je savais que Douadi allait pla-
cer le ballon au second poteau. Et
c’est là que je me suis déployé
pour rabattre le ballon qui a at-
terri dans les pieds de Zeddam le-
quel n’avait aucune peine à mettre
le cuir au fond des filets.
Alors le ballon a-t-il franchi la
ligne, car tous les Usmistes ont
réclamé la sortie de but ?
Je sais une chose. Tant que l’ar-
bitre n’a pas sifflé, on ne s’arrête
pas de jouer. Sincèrement, je suis
convaincu que le ballon n’a pas
totalement franchi la ligne. Si tel
était le cas, je ne me serai pas
donné tant de mal pour remettre
le ballon à Zeddam qui, lui aussi,
n’a pas arrêté son mouvement.
Preuve en est qu’on était sûrs qu’il
n’y avait pas de sortie de but. Et
puis les joueurs de l’USMA ne de-
vaient pas s’arrêter de jouer, alors
que l’arbitre n’avait pas sifflé.
Auteur d’un but d’anthologie
face à l’USMH et d’une passe
décisive qui restera dans les
annales, on peut dire que vous
avez vécu une folle semaine au
que je ne devais pas jouer les
deux rencontres à cause de ma
blessure, c’est un véritable conte
de fées ce que je suis en train
de vivre. C’est une très bonne
bouffée d’oxygène, après tous
les soucis que j’ai connus ces
derniers temps.
Après la victoire, il y
avait une grosse
communion entre vous
et vos supporters qui
sont venus cette fois-
ci en très grand
nombre au stade
olympique…
C’est cela les derbys
face à l’USMA. J’es-
père qu’ils seront tout
aussi nombreux
contre le CRB et lors
de nos prochains
matchs de cham-
pionnat, car nous
avons un calen-
drier favorable que
nous devons abso-
lument bien négo-
cier pour revenir
au milieu du ta-
bleau.
Entretien réa-
lisé par
Tarek-Che
S amedi dernier, il y
avait un match
dans le match
pour les joueurs
qui ont porté le maillot
du MCA et de l’USMA à
l’image de Bouchema,
Besseghir et Zemma-
mouche. Toutefois, du
côté des Chnaoua, les
yeux étaient beaucoup
plus braqués sur Karim
Ghazi qui, après plu-
sieurs années de loyaux
services à l’USMA, a
quitté l’équipe par la pe-
tite porte. Connu pour
être un gagneur, Ghazi
était comme à son habi-
tude au four et au mou-
lin, fournissant ainsi une
prestation de haute fac-
ture. Ce dernier, et à
l’image de ses coéqui-
piers, a été récompensé
pour les efforts qu’il a dé-
ployés sur le terrain par
une belle victoire face à
ses ex. A l’issue du coup
de sifflet final, Ghazi a
laissé éclater sa joie, lui
qui a pris sa revanche sur
ceux qui l’ont poussé à
quitter l’USMA par la pe-
tout au long de la saison.
Les Chnaoua ont longue-
ment scandé son nom, de-
venant ainsi leur nouveau
chouchou.
Il est fier de
porter les
couleurs
du MCA
taquiner les Usmistes, car
il en veut seulement à ceux
qui l’ont poussé vers le dé-
part, tout en gardant un
grand respect pour
l’USMA et ses supporters.
Le duel fratricide tant attendu entre Hamza
Koudri et Nacim Bouchema aura viré au cauche-
mar pour le joueur usmiste expulsé au bout de 39
minutes de jeu, suite à deux fautes commises sur
son pote de toujours, Chichou. Au-delà de la vic-
toire, c’était une revanche personnelle de Koudri
qui s’était complètement planté quelques jours plus
tôt face au Khroub. Le natif de Mila aura tenu sa
promesse en haussant son niveau de jeu pour pou-
voir contrer les Usmistes. «Personnellement, je ne
suis pas surpris par cette victoire car, souvent, à
chaque qu’on était outsiders, on est parvenus à bat-
tre l’USMA. Nous avons l’expérience de ce type de
rendez vous qui exige une concentration extrême et
un sang-froid à toute épreuve. Cette victoire consti-
tue sans aucun doute le match référence par excel-
lence», nous a déclaré Koudri avant d’ajouter :
Une nouvelle fois, vous avez
surpris tout le monde en
haussant votre niveau de jeu
pour battre l’armada
usmiste…
Je n’ai cessé de dire qu’un
match derby reste un rendez-vous
très particulier. Même si l’USMA
était archi favorite, tout peut arri-
ver lors de ce type d’affiche entre
deux équipes qui se connaissent
sur le bout des doigts. Et une
nouvelle fois comme cela fut le
cas contre l’USMH, nous avons
prouvé à tout le monde que nous
avons une belle équipe capable de
rivaliser avec les meilleurs. Au-
delà de la victoire, nous avons été
supérieurs à notre adversaire.
Nous avons dominé les débats et
nous sommes offerts les plus
belles occasions de scorer. Avec
plus de réussite, on l’aurait em-
porté sur un score plus éloquent.
En voyant votre équipe se
produire, on se demande
comment elle se trouve dans
n’a Bracci
Il tenait à
répondre à ses
détracteurs sur le
terrain
tari lui
pas sur
«Malheureusement, j’ai reçu un carton qui me pri-
vera du derby face au CRB. J’aurais aimé éviter cela,
mais il y a des paramètres qu’on ne maîtrise pas lors
d’un match. Pour ce qui est de l’expulsion de Bou-
chema, je n’ai jamais cherché à le provoquer. C’était
une question de duel et de guerre psychologique.
Mais sachez que cela ne changera rien au fait que
Nacim restera toujours un frère pour moi.»
T. Che
d’éloges
En plus
des
supporters,
le
coach
Mouloudia
n’a
pas
d’éloges
sur
a son du
joueur
qui
était
tout
et simplement et que tari
a époustou-
flant.
Bracci
estime
Ghazi
fourni
le
match
qu’il
fallait,
il
s’attendait
le
voir
réagir
de
cette
façon
sur
le
terrain,
à car
en
plus
de
la
volonté
la
détermination
qui
caractérisent
son
jeu,
Ghazi
Il sera mis au repos
aussi
pour
mis
son
capital
expérience
au
profit
de
son
équipe.
se rétablir
sa blessure
au de
mollet
délicatesse
a avec
son
mollet
droit
qui
le
fait
souffrir
de depuis
le
match
du contre
Saïda,
5-Juillet…
Réda
Babouche
été
contraint
de
reprendre
C’est extraordinaire de vivre
des moments aussi intenses. Un
but et une passe décisive alors
prématurément
du
service
pour
pallier
les
dé-
fections
Cherfa
Bensalem.
Avec
à sa
sus-
En se dirigeant vers les
supporters pour les saluer,
Karim Ghazi était fier
d’exhiber son maillot du
MCA sur lequel est floqué
son nom. Les supporters
qui l’applaudissaient ont
lancé des mots de grati-
tude envers lui, ce qui lui a
fait énormément plaisir.
Une fois au vestiaire, il a
été félicité par quelques
proches du club qui l’ont
porté en triomphe. Karim
Ghazi n’a pas manqué de
fêter cette victoire à sa ma-
nière, puisqu’une fois dans
le bus, il n’a pas manqué
de danser avec ses coéqui-
piers, sous le regard de
quelques dirigeants et
joueurs de l’USMA qui
étaient près de leur ves-
tiaire. Ce dernier n’avait
nullement l’intention de
Depuis qu’il a quitté
l’USMA, Karim Ghazi n’a
jamais voulu s’exprimer au
sujet de son ancienne
équipe, préférant réserver
sa réponse sur le terrain.
Ce dernier nous dira : «Je
n’ai jamais voulu polémi-
quer, même si la façon avec
laquelle j’ai quitté l’équipe
m’a fait très mal. Car la
saison passée, j’ai joué plus
d’une trentaine de rencon-
tres, en étant l’un des meil-
leurs joueurs de l’équipe, et
cette victoire n’est qu’une
réponse à mes
détracteurs», dira Ghazi
qui, malheureusement
pour son équipe, sera ab-
sent lors du derby face au
CRB, car suspendu pour
cumul de cartons.
K. M.
pension
au
CRB,
Babouche
pourra
tite porte, même s’il a été
le joueur le plus régulier
bénéficier
deux
et ou
trois
jours
de
repos
pour
En se
rétablir
de
son
problème
physique
et
se
préparer
de pour face
la
réception
WAT
Bolo-
ghine.
T. Che

14

1 4 N° 1757 Lundi 28 novembre 2011 Coup raté JSMB Béjaïa continue à manger son

N° 1757 Lundi 28 novembre 2011

Coup raté JSMB

Béjaïa continue à manger son pain noir
Béjaïa continue à manger son pain noir

R estant sur une belle victoire face au CRB en déplace-

ment, la JSMB a laissé échapper une bonne occasion

de se rapprocher un peu plus du leader et surtout

occuper la deuxième place en concédant un autre

faux pas sur leur terrain fétiche de l’Unité-Maghrébine, de- vant l’USMH. Visiblement, cet énième faux pas a affecté le moral du groupe. Quoi de plus normal pour une équipe qui pouvait glaner les trois points de la victoire sans que per- sonne crie au scandale. En effet, alors que les gars de Yemma Gouraya revenaient en force, voilà que les Harrachis vien- nent de stopper les Béjaouis chez eux. En d’autres termes, tout le monde croyait que la JSMB est revenue sur le devant de la scène après sa dernière victoire face au CRB. Cepen- dant, les coéquipiers de Maroci sont retombés encore une fois samedi dernier chez eux. Les raisons avancées par le staff technique à l’issue de cette rencontre est le manque d’ef- ficacité de l’attaque qui n’arrive toujours pas à faire sensation depuis le début de saison, ce qui ne justifie toutefois pas une telle prestation de ses joueurs qui avaient la tête ailleurs, no- tamment en seconde période. Un résultat et une prestation qui suscitent encore une fois des questions. Le club phare de la Soummam n’est pas sorti de l’auberge. Il y a encore du tra- vail à faire dans le but de ne plus tomber dans ce genre de piège.

Les joueurs n’ont pas démérité

Les Vert et Rouge n’y ont pas laissé des plumes face à une équipe prenable, bien au contraire, les Béjaouis ont joué face à l’USMH, une équipe qui a réalisé un très bon parcours cette saison et occupe la seconde place aussi. De plus, les Béjaouis pouvaient facilement remporter cette rencontre, mais il faut l’accepter car le football est ainsi

fait. C’est dire donc qu’ils sont passés à côté d’un bon ré- sultat, d’où les regrets du staff technique et des joueurs qui auraient tant aimé offrir la victoire à leur équipe et rester sur une bonne dynamique. Toutefois, les joueurs ne doivent surtout pas se décourager, car continuer à penser à ce faux pas pourrait leur être fatal. En tout cas, ce n’est pas le moment de baisser les bras. Face à l’USMH, ils ont réalisé un bon match dans l’ensemble, notamment en pre- mière période, mais la chance n’était pas de leur côté. Ils ont raté beaucoup d’occasions et la balle n’a pas voulu franchir la ligne. Les joueurs ont fait de leur mieux mais il faut dire aussi que l’inefficacité devant les bois a eu rai- son des attaquants cette fois-ci aussi, comme c’était les cas lors des dernières journées à domicile.

L’attaque, ce maillon faible

Comme c’était le cas lors des dernières journées, et concernant le secteur offensif, les Béjaouis n’ont pas pu bril- ler dans un match qui semblait pourtant à leur portée. Les Béjaouis ont créé beaucoup d’occasions, mais les attaquants de la JSMB n’ont pas pu mettre le moindre but dans la cage de Doukha, le gardien de l’USMH. Mieux, le seul but des Béjaouis a été l’œuvre de Bachiri, un défenseur. Certes, ces derniers ont été très dangereux et ont même posé beaucoup de problèmes à la défense adverse mais sans être efficaces. En résumé, l’efficacité a trahi l’attaque des Béjaouis lors de cette rencontre, chose qui commence à inquiéter sérieuse- ment l’entourage de la JSMB qui exige d’ores et déjà du staff technique de trouver des solutions lors des prochaines jour- nées.

Encore deux points de perdus à domicile !

Avant-hier, les Béjaouis ont perdu, face à l’USMH, deux pré- cieux points qu’ils regretteront certainement. Ces deux unités ne sont pas les premières perdus à domicile car la JSMB en a déjà égaré quatre autres à domicile devant le WAT et le MCEE aussi, ce qui fait six buts depuis le début de saison à Béjaïa. En revanche, les gars de Yemma Gouraya ont réussi toutefois à glaner des points de l’extérieur. Neuf ont été gagnée avec deux victoires face à l’ESS, lors de la troisième journée, et le CRB, la semaine dernière, ainsi que trois matches nuls contre le CSC, le CAB et l’ASK. C’est dire que la formation de la JSMB n’a pas en- core atteint la vitesse lui permettant de faire bonne figure lors des prochaines journées devant des formations plus difficiles que l’USMH, comme le souhaitent les dirigeants, et notam- ment les supporters.

Le coach secoue ses joueurs

Le driver béjaoui, Bouali, s’est adressé à ses poulains à la fin de la rencontre face El Harrach afin de les mettre en garde contre un éventuel faux pas lors de la prochaine rencontre de- vant le MCO en déplacement. Le premier responsable tech- nique a tenu à leur parler à l’entrée des vestiaires pour leur demander d’oublier cette contre-performance. Bien qu’il soit déçu par le résultat final, le coach de la JSMB a tenté de récon- forter ses protégés en leur affirmant que ce n’est pas la fin du monde : «Je sais que vous avez tout fait pour remporter les trois points de la partie, malheureusement la chance n’a pas été de votre côté. Il faut vite oublier ce match et ne penser qu’au présent et à l’avenir.» Et d’ajouter : «Il faut faire le maximum lors des prochaines journées pour se ressaisir.» S. A.

Yabeun «L’efficacité nous a fait défaut»

L’attaquant camerounais de la JSMB, William Yabeun, estime que le dernier faux pas face à El Harrach doit être oublié et ne penser qu’au prochain match devant le MCO. Le joueur nous a fait savoir que lui et ses coéquipiers sont vraiment déterminés à faire de leur mieux pour se racheter de ce revers.

Quel commentaire faites-vous sur votre dernier faux pas à domicile face à l’USMH ? Je dirai que nous n’avons pas mérité un tel sort. On a très bien joué durant toute la rencontre où on a dominé les débats. On a joué devant une équipe qui a refusé le jeu et qui s’est regroupée en défense du- rant toute la partie. Il faut dire que cette équipe d’El Harrach n’avait que quelques occasions durant ce match, ce qui prouve encore une fois qu’on méritait vraiment mieux lors de cette

rencontre. Quelles sont les vraies raisons de ce revers ? Même moi, je ne trouve au- cune explication à cela. Mais on n’a pas eu de chance, on a créé plus de trente occasions mais sans pour autant inscrire le moindre but de la victoire. Le ballon n’a pas voulu entrer. Il faut dire aussi que l’arbitre a mis son grain de sel en faussant la partie, car il nous a tout simple- ment lésés. Il nous a vraiment énervés, c’était franchement in- concevable de constater que le directeur de jeu sifflait conti- nuellement en notre défaveur. Mais il faut reconnaître que vous n’avez pas été efficaces devant… On a raté des occasions nettes de scorer. Dommage, une fois encore, l’efficacité nous a fait faux bond ! Maintenant, il faut oublier ce match pour se concentrer surtout sur l’avenir. Certes, on a perdu encore une fois deux précieux points sur notre jardin, mais je pense que rien n’est encore perdu. Ce n’est qu’un faux pas, on peut attein- dre notre objectif cette saison.

Avez-vous digéré cet énième faux pas ? Après ce match, on en a parlé entre nous les joueurs pour oublier cette contre-performance. Il est vraiment important de noter qu’il ne sert à rien de revenir sur une rencontre déjà jouée, sauf pour en retenir des enseignements utiles. Pour être plus pré- cis, je dirai que ce n’est pas le moment de fléchir, ce n’est qu’un faux pas et on doit se remettre en cause afin de se racheter prochainement. Désormais, comment

voyez-vous la suite ? Il est vrai qu’il est toujours très difficile de se remettre d’un faux pas, mais je peux vous dire qu’on a un bon groupe qui peut gérer ces moment difficiles et se ressaisir le plus tôt possible. Aujourd’hui, on a perdu deux points donc on fera de notre mieux pour en récolter d’autres lors des prochaines journées, à commencer par notre prochaine sortie à Oran pour affronter le MCO local. Revenons maintenant à vous. On a remarqué que vous avez un peu régressé par rapport au début de saison… Personnellement, je ne com- prends pas ce qui m’arrive en ce moment après un bon début de saison, avec, à la clé, deux buts lors de mes deux premiers matches. Je n’ai pas pu rééditer les mêmes exploits lors des ren- contres suivantes et cela com- mence à m’inquiéter vraiment. Toutefois, il faut dire aussi que c’est un problème de collectif que nous devrons essayer de ré- gler le plus vite possible. Entretien réalisé par S. A.

gler le plus vite possible. Entretien réalisé par S. A.     Boucherit a purgé  
   

Boucherit a purgé

   

Les joueurs applaudis

Samedi dernier, la formation de

avec un troi-

la JSMB a enchaîné

sième match en l’espace d’une se- maine après les deux déjà disputés

face au MCEE et au CRB. Pour

journée, et en dépit du nul

cette 11

e

enregistré à domicile devant cette

les supporters

équipe de lUSMH,

de la JSMB se sont distingués

par

leur comportement exemplaire en- vers les joueurs que ce soit les leurs

Ils ont

ou bien ceux de l’USMH.

longuement applaudi les vingt- deux acteurs, chose qui les honore,

voir dans nos

car il est rare de

stades un tel comportement après une contre-performance de l’équipe locale. Mais ce qui les a mis en co-

de larbi-

lère, ce sont les décisions

et ses deux

tre, M. Benouza,

assistants qui, selon eux, les ont

certain . Cest pas été épar-

privés d’une victoire

pour cela quils nont

béjaoui qui n’a

gnés par le public

pas hésité dailleurs à les traiter de

tous les noms doiseaux.

Décrassage hier dans la matinée

dernière rencontre qua

Après la

face à

livrée son équipe avant-hier

le staff

El Harrach, à domicile,

technique béjaoui n’a pas accordé une journée de repos à ses capés.

Les camarades de Bellakhdar

ont

repris donc le chemin de l’entraîne-

à 10h au

ment hier dans la matinée

stade de lUnité-Maghrébine. Les Béjaouis ont repris du service le moral à plat suite et ce faux pas

subi à domicile avant-hier leur

res-

tait en travers de la gorge. Toute-

fois, ils doivent se retrousser les

les correc-

manches pour apporter

tifs nécessaires avant le déplace-

ment à Oran pour affronter une équipe malade, à savoir le MCO.

qui sest déroulée

Pour cette séance

le staff tech-

hier dans la matinée,

nique n’a pas voulu trop forcer

avoir joué

fatigués après

les

joueurs

la veille.

une rencontre

sur

Ayant fait limpasse sur la dernière rencontre

avant-hier face à lUSMH après

de son équipe

avoir reçu son troisième carton jaune face au

de terrain de la JSMB a purgé par

CRB, le milieu

l’occasion sa suspension et sera de retour dès la

prochaine journée devant le MCO, en déplace-

donc pour le coach

ment. Une bonne nouvelle

récu-

sur son milieu

pourra compter

béjaoui qui

rencontre.

pérateur à partir de la prochaine

a absence

de et par Son Hamlaoui

ressentir

fait

le de s’est plan remarquable,

avait

un

il

comme

technique,

y

Sur des

précédentes

la ren-

rapport

aux

changement