Vous êtes sur la page 1sur 29

Effets de site et les spectres de réponse EC8 et

RFS2001.01

Luis Fabián Bonilla

Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire

et les spectres de réponse EC8 et RFS2001.01 Luis Fabián Bonilla Institut de Radioprotection et de

Plan

• Historique

• Le réseau K-net au Japon

• Prédiction empirique du mouvement sismique

• Les mesures Vs30 ou H/V pour caractériser les sites?

• Conclusions

Prédiction empirique du mouvement sismique • Les mesures Vs30 ou H/V pour caractériser les sites? •

Remerciements

• Pousse G., C. Berge-Thierry, L.F. Bonilla and P.Y. Bard (2005). Eurocode 8 Design Response Spectra Evaluation using the K- NET Japanese Database, Journal of Earthquake Engineering, 9, 547-574.

• Yoshimitzu Fukushima (Shimitzu Corp. Japon), Oona Scotti (IRSN) and John Douglas (BRGM)

Engineering , 9 , 547-574. • Yoshimitzu Fukushima (Shimitzu Corp. Japon), Oona Scotti (IRSN) and John

Spectres EC8 : forme générale

Spectres EC8 : forme générale
Spectres EC8 : forme générale
Spectre de type 1 (05/2002)
Spectre de type 1
(05/2002)

Spectres : Recommandations EC8

Spectre de type 2

(05/2002)

Spectre de type 1 (05/2002) Spectres : Recommandations EC8 Spectre de type 2 (05/2002)
Spectre de type 1 (05/2002) Spectres : Recommandations EC8 Spectre de type 2 (05/2002)

Spectres EC8, Type 1

Spectres EC8, Type 1 1. Essentiellement SMA-1 2. Sismicité forte
Spectres EC8, Type 1 1. Essentiellement SMA-1 2. Sismicité forte
Spectres EC8, Type 1 1. Essentiellement SMA-1 2. Sismicité forte
Spectres EC8, Type 1 1. Essentiellement SMA-1 2. Sismicité forte
Spectres EC8, Type 1 1. Essentiellement SMA-1 2. Sismicité forte

1.

Essentiellement SMA-1

2.

Sismicité forte

Spectres EC8, Type 2 1. Essentiellement SMA-1 2. Sismicité modérée
Spectres EC8, Type 2 1. Essentiellement SMA-1 2. Sismicité modérée

Spectres EC8, Type 2

Spectres EC8, Type 2 1. Essentiellement SMA-1 2. Sismicité modérée
Spectres EC8, Type 2 1. Essentiellement SMA-1 2. Sismicité modérée

1.

Essentiellement SMA-1

2.

Sismicité modérée

A1, n = 5
A1, n = 5
C1, n = 11
C1, n = 11

Spectres

EC8,

Type 1

B1, n = 8 D1, n = 3 E1, n = 5
B1, n = 8
D1, n = 3
E1, n = 5
A1, n = 5 C1, n = 11 Spectres EC8, Type 1 B1, n = 8

Spectres

EC8,

Type 2

C2, n = 10
C2, n = 10
A2, n = 9
A2, n = 9
B2, n = 24
B2, n = 24
D2, n = 3
D2, n = 3
Spectres EC8, Type 2 C2, n = 10 A2, n = 9 B2, n = 24

Principales constatations initiales

• Enregistrements analogiques (SMA-1)

• Nombre de données pas assez représentatif

• Spectres type 2 :

–Formes scientifiquement non justifiées –Quelles observations

•Site A (Rocher) : Conservatif pour T > 0.15 s

–(cohérent avec données européennes)

•Site B (Rocher altéré / Sols raides) :

–Trop faible pour T < 0.20 s –Conservatif pour T > 0.20 s

•Site C (sol "normal") :

–Trop faible pour T > 0.30 s

•Site D ( sol mou ) :

–Trop faible pour T > 0.40 s

"normal") : –Trop faible pour T > 0.30 s •Site D ( sol mou ) :
1000 accéléromètres maille = 25 km Kyoshin Net
1000 accéléromètres maille = 25 km
1000
accéléromètres
maille = 25 km

Kyoshin Net

Données géotechniques pour chaque station

Données géotechniques pour chaque station • pénétromètre dynamique • mesure de vitesses • mesure de

• pénétromètre dynamique

• mesure de vitesses

• mesure de densité

• reconnaissance visuelle de la nature des sols

dynamique • mesure de vitesses • mesure de densité • reconnaissance visuelle de la nature des

Distribution des Stations

Distribution des Stations La classification de sol peut changer en fonction du calcul de Vs (Pousse,

La classification de sol peut changer en fonction du calcul de Vs (Pousse, 2005)

Distribution des Stations La classification de sol peut changer en fonction du calcul de Vs (Pousse,

Magnitude - Distance

Magnitude - Distance
Magnitude - Distance
Données K-net vs EC8 - sol C
Données K-net
vs EC8 - sol C
Données K-net vs EC8 - sol C

Statistiques

Statistiques • Grande dispersion des données. • Classes A et E pauvres . • Formes moyennées

• Grande dispersion des données.

• Classes A et E pauvres.

• Formes moyennées cohérentes avec les spectres de

dispersion des données. • Classes A et E pauvres . • Formes moyennées cohérentes avec les

type2.

Prédiction empirique du mouvement sismique log PSA ( f ) = ( ) + b

Prédiction empirique du mouvement sismique

Prédiction empirique du mouvement sismique log PSA ( f ) = ( ) + b (

log PSA ( f ) =

(

)

empirique du mouvement sismique log PSA ( f ) = ( ) + b ( f

+

b ( f ) " R ! log( R )

PSA ( f ) = ( ) + b ( f ) " R ! log(

+

Source

Parcours

Site

Magnitude

Distance

Caractéristiques du sol

+ σ

Pourquoi les effets de site sont-ils importants? (1)

Pourquoi les effets de site sont-ils importants? (1) L’allure du spectre de réponse reflet l’allure des

L’allure du spectre de réponse reflet l’allure des coefficients

Pourquoi les effets de site sont-ils importants? (2)

Pourquoi les effets de site sont-ils importants? (2) L'écart type est réduit

L'écart type est réduit

Pourquoi les effets de site sont-ils importants? (2) L'écart type est réduit

Résultats sur la base K-net (1)

Résultats sur la base K-net (1) PGA PGA peu sensible aux effets de site

PGA

PGA peu sensible aux effets de site

Résultats sur la base K-net (1) PGA PGA peu sensible aux effets de site

Résultats sur la base K-net (2)

Résultats sur la base K-net (2) Le rapport plateau - coefficient S n’est pas égal a

Le rapport plateau - coefficient S n’est pas égal a 2.5

Résultats sur la base K-net (2) Le rapport plateau - coefficient S n’est pas égal a
Incertitude de Vs30 • La variabilité dans chaque class de sol est très importante (Pousse,

Incertitude de Vs30

La variabilité dans chaque class de sol est très importante (Pousse, 2005)

• Cette variabilité est encore plus forte a profondeurs supérieures a 30 m

Vs30 est-elle donc suffisant?

Retournons en Europe (2 types de sol)

CALCUL DU MOUVEMENT SISMIQUE (RFS 2001)

R >=7 km

sol) CALCUL DU MOUVEMENT SISMIQUE (RFS 2001) R >= 7 km R < 7 km R

R < 7 km

MOUVEMENT SISMIQUE (RFS 2001) R >= 7 km R < 7 km R = 7 km,

R = 7

km,

avec majoration de M à I constant

7 km R = 7 km, avec majoration de M à I constant Calcul des spectres

Calcul des spectres associés aux SMS

de M à I constant Calcul des spectres associés aux SMS 300 < Vs < 800
de M à I constant Calcul des spectres associés aux SMS 300 < Vs < 800

300 < Vs < 800 m/s

des spectres associés aux SMS 300 < Vs < 800 m/s V S > 800 m/s

V S > 800 m/s

Vs < 300 m/s ou effets de site particuliers

800 m/s Vs < 300 m/s ou effets de site particuliers Spectres SMS (études particulières) Spectres

Spectres SMS (études particulières)

Spectres SMS

+

Autres paramètres du mouvement du sol : durée, accélérogrammes, A/V, CAV…

La situation en Europe

• Méconnaissance de caractérisation des stations

• Classification surtout basée sur la géologie

• Classification générale en sédiments (300 < Vs30 < 800 m/s) ou rocher (Vs30 > 800 m/s)

• Réseaux accélérometriques pas suffisamment denses

Pouvons-nous mieux classifier nos stations?

> 800 m/s) • Réseaux accélérometriques pas suffisamment denses • Pouvons-nous mieux classifier nos stations?

Encore le réseau K-net au Japon

Encore le réseau K-net au Japon • Calcul du rapport H/V sur le spectre de réponse

• Calcul du rapport H/V sur le spectre de réponse 5%

Proposition de 4 types

de sol en fonction de la période de résonance

• Calcul du rapport H/V

moyen et son écart type pour chaque type de sol

L’amplitude n’est pas importante, mais la période de résonance

Après Zhao et al (2006)

pour chaque type de sol • L’amplitude n’est pas importante, mais la période de résonance Après

Encore l’Europe

Encore l’Europe Banque de données enrichie avec séismes du Japon et d’USA Nombre de enregistrements par
Encore l’Europe Banque de données enrichie avec séismes du Japon et d’USA Nombre de enregistrements par

Banque de données enrichie avec séismes du Japon et d’USA

Nombre de enregistrements par station très faible. La grande majorité ont 2 enregistrements

séismes du Japon et d’USA Nombre de enregistrements par station très faible. La grande majorité ont

Résultats préliminaires (1)

après
après

avant

PGA sensible aux effets de site

Résultats préliminaires (1) après avant PGA sensible aux effets de site

Résultats préliminaires (2)

avant après
avant
après
Résultats préliminaires (2) avant après

Conclusions préliminaires

1. Les effets de site contrôlent la forme final des spectres de réponse

2. Vs30 n’est pas suffisante pour caractériser les sites

3. La période de résonance du site aide a une meilleur séparation des effets de site du spectre de réponse. De plus, cette classification est intuitive pour les ingénieurs de structures car elle montre davantage la période ou l’amplification est maximale

4. Cependant, sols avec des effets de site particuliers comme amplification large bande ne sont pas caractérisés avec cette classification

avec des effets de site particuliers comme amplification large bande ne sont pas caractérisés avec cette