www.competition.

dz

24

Éjection, puis réintroduction de Hanni dans la liste des 31+1

Lundi 26 décembre 2016

Leekens éteint le feu

ARRET SUR IMAGE

«C'EST UN JOUEUR IMPORTANT POUR MOI»
Meftah ira au Gabon,
Belkhiter non

Le grand Mustapha
Dahleb, dit Moumous,
avec le maillot du
Chabab 1972

Licence
CAF A :
stage de
régularisation

La Fédération
algérienne de football
organise, du 28 au 31
décembre, un stage
de régularisation
pour l’obtention de la
licence CAF A. Les
candidats retenus
sont invités à se
présenter le 28
décembre, avant midi,
à l’INFS/STS d’Aïn
Bénian. Les frais du
stage sont fixés à 7
000 DA ; ils
représentent les frais
de restauration,
d’hébergement, les
frais d’assurance,
ainsi que les frais
pédagogiques.

Ligues d’Oran :
séminaire sur
l’uniformisation
des procédures
de gestion

Zefizef et
Haddad
animent les
travaux

Après la Ligue d’Alger,
un séminaire, sous le
thème
«Uniformisation de
procédures de
gestion des Ligues de
football», s’est tenu
samedi 24 décembre
2016 à l’hôtel Eden
Airport d’Oran. Ce
séminaire a eu lieu en
présence du
secrétaire général de
la Fédération
algérienne de
football, en
l’occurrence Ahmed
Yahiaoui. Deux
experts, Djahid
Zefizef et Kamel
Haddad, ont animé les
travaux qui ont
concerné les
présidents des Ligues
de la région d’Oran.

«

ACHIOU

L'USMA gagnera
joueurs
le championnat Six
terminent en tête
si...»
Meilleur buteur de la Ligue 1 Mobilis

Pas de buteurs racés en Algérie

Hocine Achiou, l’ancien international des Rouge et Noir, prévoit
une lutte serrée pour le titre. Pour lui, l’USMA peut gagner le
titre à condition de prendre des points à l’extérieur. «Ce qu’elle
ne fait plus avec Paul Put», relève-t-il.
Que retenez-vous de la phase aller de
Ligue 1 Mobilis ?

Cette saison, le fait de jouer à la maison
ne s’est pas avéré aussi avantageux que de
coutume, c’est d’abord ce qui saute à mes
yeux. Ainsi, on a vu pas mal d’équipes aller
chercher des points à l’extérieur sans souci,
ce qui n’était pas évident auparavant. A part
le MC Oran et l’USM Alger, qui ont quelque
peu assuré à domicile, les autres équipes
n’ont pas été aussi intraitables que d’habitude chez elles.

RAOURAOUA NE VEUT
PAS PAYER LES
AMENDES DE CLUBS

Après, j’ai noté que beaucoup sont allés
vite en besogne en début de saison quand
on voyait déjà la JS Kabylie jouer le titre
uniquement parce qu’elle avait réussi l’entame de l’exercice. Aujourd’hui, ils déchantent
tous. J’ai apprécié le parcours de l’O Médéa,
que personne n’attendait, et moins bien l’attitude des Harrachis qui se croient parvenus
juste après un petit regain de forme. En
somme, c’est un championnat un peu perturbé auquel on a eu droit jusque-là.

Et le MC Alger ?

Pourquoi ?

Parce que je m’attends à un retour de
l’USMA et de l’ES Sétif, il ne faudra pas
écarter aussi le MCO qui a de bons jeunes.
Le MCA a pris une option mentale importante, mais il devra composer avec l’USMA ;
ce sera comme un derby allongé qui va se
jouer durant toute la phase retour. Chacun
se souciera du résultat de l’autre, à chaque
journée.

muet au cours des quatre
dernières journées. Benayad
du RCR aurait pu faire mieux
s'il évoluait dans un club plus
fort comme l'USMA ou le
MCA, Mourad Meghni et
Nadji aussi pouvaient dépasser la barre des 10 buts sauf
qu'ils ont été blessés, donc
freinés dans leur élan. Par
ailleurs, ces six joueurs sont
talonnés par Rachid Nadji
(ES Sétif), Mourad Meghni
(CS Constantine), Ghislain
Guessan (USM Alger),
Mohamed- Hichem Chérif
(MC Oran) et Hamza Zaïdi
(JS Saoura).

Licences africaines

Quoi d’autre ensuite ?

Ils se sont mis en crise à cause d’un match
perdu en Supercoupe d’Algérie, on voit
qu’ils sont maintenant premiers. Ils ont
changé d’entraîneur, alors qu’il n’y avait pas
le feu. Cela étant, je ne suis pas surpris de
voir le Mouloudia leader du championnat.
Au vu du recrutement qu’il a effectué, le
Doyen est paré pour jouer le podium. Son
problème, c’est qu’il a eu des joueurs qui
cèdent sous la pression de leurs supporters.
Mais quand ce club est dans le haut du
tableau et qu’il est soutenu par son public, il
peut aller loin, mais ce sera difficile quand
même.

Six joueurs ont terminé en
tête du classement des
meilleurs buteurs de la Ligue
1 Mobilis avec six réalisations
chacun, au terme de la 15e
journée du championnat. Il
s'agit de Mohamed- Amine
Hamia (O. Médéa), Ahmed
Messaâdia (MO Béjaïa), Rabie
Meftah (USM Alger), Youcef
Chibane (DRB Tadjenanet),
Mourad Benayad (RC
Relizane) et Sofiane Balegh
(USM Bel-Abbès). MohamedAmine Hamia, révélation de
cette première phase, qui a
mené seul le bal pendant plusieurs semaines, est resté

Pourquoi l’USMA marche-t-elle moins
bien, cette saison ?

C’est parce que la stabilité n’est plus de
mise au niveau de l’effectif. Cette saison, on
a fait des folies, on a trompé beaucoup de
gens, on en connaît le résultat. Si vous vous
en souvenez, lors de la saison exceptionnelle
avec Courbis, l’USMA n’avait quasiment
pas fait de recrutement. Aussi, depuis la
venue de Paul Put, l’équipe n’assure plus
hors de ses bases. Non seulement elle ne
gagne plus, mais elle perd aussi. La force de
l’USMA, c’étaient les points qu’elle cherchait à l’extérieur. Malheureusement, ce
n’est plus le cas avec Paul Put.

L’USMA peut-elle garder son titre,
malgré tout ?

Je peux vous assurer que si elle se remet à
prendre des points en dehors de la maison,
l’USMA sera encore champion d’Algérie.
Parce qu’il ne faut pas perdre de vue que
l’USMA dispose toujours du meilleur effectif d’Algérie.
H. D.

Le président de la FAF a
ordonné aux clubs participants aux compétitions africaines d'envoyer les licences
des joueurs avant mardi à la
FAF pour que cette dernière
les transmette à son tour à la
CAF. Bien qu'il reste encore
quelques jours de délais au
MCA, à l'USMA, la JSS et la
JSK, Mohamed Raouraoua
veut éviter de payer les
amendes de retard à l'instance africaine. Les présidents
de ces équipes vont donc
devoir remettre de l'ordre

dans leurs maisons, établir
les listes des joueurs concernés au plus tard aujourd'hui,
ce qui implique les joueurs à
libérer et à rechuter dans les
plus brefs délais. Cette
mesure ne plaît pas à la JSK
et à la JSS qui n'a pas encore
tranché ces questions-là. Le
club kabyle par exemple enregistre le départ de pas moins
de 4 joueurs et n'a recruté
qu'un seul, Izerghouf en l'occurrence. Que va faire
Hannachi ?

La FAF organise des festivals
de football féminin sur tout
le territoire national
Dans le cadre du développement et de la promotion du football féminin à travers tout le territoire national et de la réalisation
de l'accord conclu entre la Fédération algérienne de football et la
Fédération algérienne de sport scolaire, la commission nationale
de football féminin organise plusieurs festivals dans plusieurs
wilayas du pays au bénéfice de jeunes filles scolarisées dont l'âge
varie entre 6 et 15 ans. Le coup d'envoi de ces festivals sera donné
e dimanche 25 décembre 2016 au stade Habib Bouakeul d'Oran
avec la participation d'environ 200 filles représentant les établissements scolaires de la wilaya. Après Oran, la wilaya d'Ouargla
sera le théâtre d'un deuxième festival le mercredi 28 décembre
2016. Durant les vacances de printemps, le festival sera hôte de
Batna et d'Akbou avant de se déplacer à El-Tarf au début des
vacances d'été.

www.competition.dz LUNDI 26 DÉCEMBRE 2016 20 DA France 2 € N° 4860 ISSN 1111

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

MCA-JSK

QUALIFICATION
D'EL-BAHARI
ET MAMÈCHE

au 5-Juillet

Kerbadj

Raouraoua dit

NON

OUI

à Hannachi

POURQUOI
PAS ?”

«L'ARTICLE 48
SERA APPLIQUÉ»

Raïah, Aïboud et Ferhani
retenus pour la CM militaire
Asselah pour la CAN

Ghrib :

«MAZOUZI M'A PROMIS DE
DÉBLOQUER LA SITUATION»

 «Celui qui veut partir, Allah eyssahel !»  «On se contentera de Mansouri»

MCO Bras de fer
Berramla-direction

BERRAMLA : «JE NE CESSERAI
PAS LES ENTRAÎNEMENTS»
BABA : «IL A INTÉRÊT À RÉCUPÉRER
SA LETTRE DE LIBÉRATION»

USMA

BENKABLIA
USMISTE
POUR 3 ANS

La JSK veut
reporter le clasico

Berchiche et Rial absents
Quelle défense
face à Fedjoudj ?

NAHD

Ouertani,
5e recrue

CRB Le Chabab sans Belaïli, Naâmani et Cherfaoui face au MCS

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

INTERNATIONALE

À LA UNE

2

Meftah

Mahrez, Slimani,
Feghouli et Guedioura
valident leurs billets

LES ANGLAIS
DE LA
PREMIER
LEAGUE IRONT
AU GABON

PRÉFÉRÉ
À BELKHITER

PAR KAMEL HASSANI
Après la mise à l'écart de Zeffane et
le niveau jugé tout juste moyen de Ziti
sur le couloir droit de la défense algérienne, le sélectionneur national Georges
Leekens a lancé son chantier durant les
dernières semaines dans le but de dénicher un bon latéral droit sur qui il peut
miser lors de la prochaine CAN du
Gabon. Voyant que le temps presse et
qu'il n'avait pas beaucoup de temps
pour chercher un joueur algérien évoluant à l'étranger capable de répondre
favorablement à ses attentes, le technicien belge a finalement privilégié la piste

Leekens
aurait
choisi
ses 23

Selon une source
crédible proche de
la FAF, le sélectionneur national,
Georges Leekens,
aurait choisi sa
liste des 23 pour
la CAN du Gabon.
Le technicien
belge n'a pas
voulu annoncer sa
liste afin de laisser le groupe des
32 de la liste élargie bien concentré. Le successeur
de Rajevac a rencontré le président de la FAF
juste avant son
départ en
Belgique pour
passer les fêtes
de fin d'année en
famille pour justement en parler.
Cette liste sera
envoyée à la CAF
le 31 décembre et
rendue publique le
2 janvier au cours
d'un point des
presse organisé
par Leekens juste
avant l'entame du
stage des Verts
qui se tiendra du
2 au 12 janvier au
CTN de Sidi
Moussa. Seuls les
23 joueurs retenus participeront
au rassemblement
du CTN. Les internationaux évoluant en Premier
League rejoindront le groupe le
5 janvier du fait
qu'ils sont retenus pour les
matches du
Boxing Day en
Angleterre.
K. H.

Brahimi
trop cher
pour le
Besiktas

locale même si Belkhiter joue en Tunisie
depuis l'été passé. Entre Meftah et
Belkhiter, Leekens aurait tranché pour le
défenseur usmiste pour plusieurs raisons. Il y a l'expérience de l'ex- joueur de
la JSK qui a un bon vécu sur le plan
international et en plus de cela il a beaucoup de qualités dans les centres et sur
les balles arrêtées. Le défenseur de
l'USMA est régulier dans ses prestations
et prêt physiquement pour disputer un
grand tournoi comme celui de la
CAN. Certes, Belkhiter a un gros
potentiel mais pour Leekens il
y a des choix à faire et finalement le choix a été fait.
K. H.

La mascotte de la CAN laisse
tomber sa couleur jaune

LA
ÉNIÈME
PROVOCATION DE BONGO
À SES OPPOSANTS
19 jours nous séparent du coup d'envoi de
la CAN 2017, et les organisateurs tentent tant
bien que mal d'aspirer la colère des citoyens et
surtout les tentatives des opposants du gouvernement Bongo, de plus en plus actifs sur le terrain comme sur les réseaux sociaux. Le dernier
épisode de leur campagne d'appel au boycott
concerne le changement subit du maillot jaune
de la mascotte ''Samba'' de cette CAN. En effet,
la mascotte Samba a initié le 12 décembre une
tournée dénommée Mascot'Tour qui l'emmènera
jusqu'au 30 décembre dans les 4 villes du Gabon
devant abriter la compétition. Au cours des premières étapes de Port-Gentil et Libreville, Samba
est apparue sans le jaune de son tee-shirt qu'on
lui connaissait jusque-là au détriment du
blanc ou encore au vert. Les internautes gabonais y vont chacun de
son commentaire, surpris de
voir Samba ne plus arborer le
jaune de son tee-shirt, présent sur l'ensemble des
visuels de la future compétition de football. Pour les
opposants du régime
Bongo, il s'agit d'une énième provocation d'Ali
Bongo, le président aurait
décidé d'éliminer la couleur, considérée comme
couleur de la défiance du
peuple.
Menaces L'activité des
opposants ne s'arrête pas
là, cette fois, ils ont tenu à
alerter les participants de

l'énorme risque que constituent les stades
notamment les 2 récemment construits à Oyem
et Port Gentil, pour eux il y a un énorme risque
d'effondrement des tribunes. Les opposants, à
travers leur campagne, rappellent le drame de
Furiani intervenu à Bastia le 5 mai 1992, l'effondrement d'une tribune du stade avait provoqué
la mort de 18 personnes et a fait 2 300 blessés.
Des supporters, des journalistes, des passionnés,
qui ont eu la peur de leur vie alors qu'ils allaient
assister à une demi-finale de coupe de France de
football entre Bastia et l'OM, un rappel qui en
dit long sur le sérieux de cette campagne qui
vise tout le monde, et surtout les supporters :
leur faire peur les pousserait à boycotter les
matches, et ce serait déjà une énorme
victoire pour les opposants.
CAN aquatique Cette
énième manœuvre intervient au moment où la
CAF a commencé à accréditer les journalistes
pour couvrir l'événement, au même moment
aussi, des villes comme
Port-Gentil coulent sous
les eaux et les routes
sont dans un état catastrophique à mois de 20
jours du coup d'envoi,
des vidéos de propagande circulent sur le net et
appellent le monde à
hésiter deux fois avant
de venir au ''Royaume''
des Bongo.
S. M. A.

Alors que les clubs
sont de plus en plus
nombreux à vouloir
recruter Yassine
Brahimi lors de ce
mercato d'hiver, une
information venant
droit de Turquie nous
faisait savoir avanthier que le Besiktas
était entré en ligne
dans le but de faire
signer l'Algérien. Cet
intérêt de la Turquie
pour Brahimi n'est
pas nouveau, mais
cette fois c'est le
Besiktas seul qui a
exploré la piste,
mais la transaction
ne devrait finalement pas avoir lieu à
cause des exigences
faramineuses des
Portugais.

En effet,
selon
Sporx.com,
citant

Sinan Engin le coach
du Besiktas qui s'exprimait sur Beyaz TV,
le joueur des Verts
ne fait plus partie
des priorités et ce à
cause des 25 millions d'euros exigés
par les Portugais.
D'après le coach, le
club va plutôt axer
ses efforts sur le
recrutement du
Néerlandais Ryan
Babel, ce dernier est
beaucoup moins
cher, et son transfert
du Deportivo la
Corogne en Liga ne
coûterait pas plus de
la moitié des exigences de Porto,
c'est pourquoi le
Besiktas a annoncé
son retrait des négociations pour
Brahimi. A noter
qu'après un début
difficile, Brahimi a
su rebondir, il bénéficie désormais du
soutien de son coach
Nuno qui voudrait
bien le garder, cela
paraît la possibilité
la plus proche de la
logique, en attendant
d'éventuels nouveaux
prétendants.
S. M. A.

Selon nos sources, le sélectionneur national Georges Leekens a
décidé de retenir les 4 internationaux
algériens évoluant dans la Premier
League anglaise pour la CAN 2017 du
Gabon. Il a jugé utile et indispensable
de prendre Mahrez, Slimani,
Guedioura et Feghouli pour le tournoi africain qui se tiendra du 14 janvier au 5 février. Des doutes avaient
plané sur le joueur de West Ham,
Sofiane Feghouli, mais après mûre
réflexion le coach belge a été convaincu que l'ex-joueur de Valence peut
beaucoup apporter à l'EN algérienne
de par son expérience et son influence
sur le groupe. Un joueur de cette
trempe, même s'il manque de temps
de jeu, peut rebondir au Gabon. Le
sélectionneur national a préféré
tendre la main à Feghouli dans l'espoir de voir la réponse du joueur sur
le terrain. Le joueur de West Ham,
qui a vécu une première partie de saison compliquée, peut, à travers la
CAN, retrouver sa confiance et son
punch. Leekens est conscient que
Feghouli manque de rythme, mais il
sait aussi que c'est un joueur costaud
mentalement qui a une envie terrible
de revenir au premier plan. Pour les
autres joueurs de la Premier League,
en l'occurrence, Mahrez, Slimani et
Guedioura qui sont compétitifs, ils
méritent largement de faire partie de
la liste des 23.
Mahrez et Slimani
sans discussion
Les deux attaquants de Leicester City
sont des titulaires indiscutables au
sein de leur équipe. Le meilleur
joueur de la Premier League 2016 a
maintenu la cadence lors de la phase
aller même s'il n'a pas brillé comme la
saison écoulée, mais il reste tout de
même un joueur exceptionnel capable
de déstabiliser n'importe quelle
défense. Pour Leekens, Mahrez
constitue une carte importante lors du
tournoi continental du Gabon. De
son côté, l'attaquant de pointe des
Verts Islam Slimani reste un élément
indispensable au sein du secteur
offensif de la sélection algérienne. Il
peut à lui seul dans un bon jour
dérouter les défenseurs adverses.
C'est un vrai chasseur de buts qui
n'hésite pas à aller au charbon.
Le profil de Guedioura
Le milieu de terrain de Watford est le
joueur utile par excellence. Même si
son jeu ne plaît pas à certains, il n'en
demeure pas moins que c'est un élément qui a une bonne lecture tactique. Le sélectionneur national a jugé
que l'ex-joueur de Nottingham Forest
a le profil idéal pour faire partie de la
liste des retenus pour jouer la CAN.
Sa polyvalence et son, gabarit ont
pesé dans la balance de Leekens
.Contre des adversaires costauds
comme la Tunisie et le Sénégal,
Guedioura peut beaucoup servir dans
la récupération et dans les duels.
K. H.

Ça bloque
pour Jesé
en Espagne

Cancelo
sera bientôt
blaugrana

Joao Cancelo sera
prochainement
joueur du FC
Barcelone à en croire le quotidien espagnol Sport pour la
saison prochaine. Le
club catalan aurait
déjà entamé les
négociations avec le
latéral portugais
pour les cinq prochaines saisons et
ces dernières
seraient même bouclées après avoir
rencontré son agent
qui n'est d'autre que
Jorge Mendes. Le
but pour le Barça,
est d'avoir la main
mise sur le joueur
de Valence qui est
courtisé par des
grands européens
tels que le Bayern
ou encore Chelsea.
Le club ché demande
un montant de 30
millions d'euros
pour laisser partir
son joueur et une
somme que le Barça
pourrait mettre pour
le défenseur âgé de
22 ans afin d'assurer la continuité.

Klop ne
recrute pas
cet hiver

Sur le site officiel de
Liverpool, Jurgen
Klopp a envoyé un
message aux fans
des Reds qui peut se
résumer ainsi :
inutile d'espérer des
recrues hivernales.
En effet, l'entraîneur
allemand du club de
la Mersey a confié :
"Nous n'allons pas
acheter pour le plaisir de le faire.
Evidemment, si une
ou deux très belles
opportunités, nous
essaierons de les
saisir. Mais si le
club du joueur en
question n'a pas
besoin d'argent,
alors ce sera très
compliqué."

COMPLOT AUTOUR
DU BOXING DAY ?
Alors que Manchester United s'apprête à jouer une série de 3 matches
en 8 jours, José Mourinho a remis en question un calendrier qui est
favorable à certaines équipes comme Chelsea.

La Premier League n'est pas le
championnat le plus suivi dans le
monde pour rien, il n'y a pas de trêve
hivernale ! Après les habituels festins
de Noël, les passionnés de ballon rond
ont donc le droit à une orgie de foot
anglais lors du traditionnel Boxing
Day, lundi. Huit matches sont programmés le " Jour des boîtes " et les
festivités ne s'arrêteront pas là avec
deux autres journées en moins de 10
jours ! Une succession de matches qui
ne plait vraiment pas à José
Mourinho… L'entraîneur de

Manchester United a en effet pointé
du doigt l'enchaînement de matches
qui est plus ou moins favorable aux
formations de PL. "La période chargée
ne l'est pas pour tout le monde, car en
analysant la congestion des matches,
le calendrier est fait pour donner du
repos à certaines équipes et créer des
problèmes à d'autres", clame ainsi le
"Special One" sur MUTV, sans pour
autant se plaindre davantage: "On est
habitué car on joue la Ligue Europa,
qui crée ce genre de difficultés. Nous
connaissons ça et c'est bien pour nous

SANCHEZ NE
CONNAÎT PAS
GÜNDOGAN

Récemment prolongé jusqu'en juin
2021, le milieu de
terrain Marcelo
Brozovic (24 ans, 11
matchs et 3 buts en
Serie A cette saison)
se sent bien du côté
de l'Inter Milan.
Pourtant, une offre
incroyable venue de
Chine pourrait
décontenancer les
dirigeants lombards.
En effet, le média
croate Index nous
informe que le club
de Quanjian Tianjin
serait prêt à mettre
50 millions d'euros
sur la table pour
recruter le Milanais.
Une somme conséquente qui laisse
songeur...

d'avoir tout le monde disponible". La
programmation des rencontres bénéficie ainsi étrangement au… leader,
Chelsea ! Les Blues jouent donc lundi,
puis samedi 31 et enfin mercredi 4 janvier 2017, alors que tous les autres
bigs du Royaume n'ont qu'une seule
journée de repos entre la 19 e et 20 e
journée. La tâche est d'ailleurs la plus
compliquée pour les Reds, dauphins
de Chelsea, qui affrontent Stoke City
demain soir avant d'enchaîner samedi
et lundi prochains. Les joueurs souffriront. Les spectateurs adoreront.

La semaine passée, Manchester City a pris le dessus sur Arsenal (2-1) en Premier League. Peu avant le
début de la rencontre, les Citizens ont apporté leur soutien au milieu de terrain Ilkay Gündogan (26 ans, 10
matchs et 3 buts en Premier League cette saison), victime d'une grave blessure à un genou, qui a mis un terme
à sa saison de manière prématurée, en portant le maillot
de l'ancien joueur du Borussia Dortmund. Une belle initiative qui a suscité l'interrogation du Gunner Alexis
Sanchez (28 ans, 17 matchs et 12 buts en Premier League
cette saison) puisque ce dernier ne connaît pas
l'Allemand d'après une vidéo relayée par les médias britanniques, où le Chilien demande le pourquoi du comment à Claudio Bravo (33 ans, 14 matchs en Premier
League avec cette saison).
Sanchez : Papaaaaaa ; je ne t'avais pas vu ! Je me
demandais "où est Bravo ?"
Bravo : Mais tu regardais où ?
Sanchez : Je regardais devant. Qu'est-ce qui s'est
passé, c'est qui ?
Bravo : Non, c'est juste son genou qui est mort.
Sanchez : Mais c'est qui ce 8 ?
Bravo : Gündogan.
Sanchez : C'est un jeune ?
Bravo : Non, il joue pour l'Allemagne.
Sanchez : Hahaha, je ne connais vraiment rien.
Surréaliste !

Son sort semblait scellé par l'arrivée de Julian Draxler en provenance de
Wolfsburg. Jesé, transféré cet été du
Real Madrid vers le PSG contre un
chèque de 25 millions d'euros, était
annoncé partant depuis quelques jours.
L'attaquant espagnol devait rejoindre le
club de Las Palmas en prêt, mais la
situation semble plus compliquée que
prévu, la faute à des considérations
pécuniaires, comme l'a expliqué le président du club ibérique, Miguel Ángel
Ramírez : "Jesé aimerait venir. Mais la
volonté du joueur ne fait pas tout.
L'opération, étant donné les prétentions
du PSG, n'est pour le moment pas envisageable". En clair, Paris souhaiterait se
délester intégralement des 2,6 millions
d'euros annuels qu'il verse à Jesé, ce que
Las Palmas ne peut assumer.

Zidane veut
Ousmane
Dembélé

VERS UNE BATAILLE À MANCHESTER
POUR GRIEZMANN

La liste des prétendants d'Antoine Griezmann s'allonge de jour en
jour. Selon le Manchester Evening News, Manchester City et son
coach Pep Guardiola seraient sur les rangs pour accueillir l'attaquant français. Dans le même temps, un autre média britannique,
The Sun, annonce un intérêt très prononcé de Manchester United
pour l'international français. Les Red Devils pourraient signer un
chèque de 60 millions de livres (environ 71 millions d'euros) pour
faire venir "Grizou" dans le nord de l'Angleterre.

Conte veut Vidal

Inter : une
offre de
50 M€ pour
Brozovic ?

23

A la tête d'une incroyable équipe de Chelsea, qui
reste sur onze victoires de rang en Premier
League, Antonio Conte souhaite toujours renforcer son entrejeu. A ce titre, le coach italien
souhaiterait retrouver son ancien joueur du
côté de la Juventus Turin, Arturo Vidal (29 ans,
14 matchs et 1 but en Bundesliga cette
saison). Selon les médias britanniques,
les Blues pourraient prochainement passer à l'action pour enrôler le Chilien, sous
contrat jusqu'en juin 2020. Cependant, on
imagine mal le club allemand lâcher une
de ses pièces maîtresses en cours de
saison. A moins d'une offre de folie, il
sera compliqué de faire bouger le
Sud-Américain cet hiver alors que
Chelsea n'est même pas qualifié en Ligue des champions.

Autorisé à recruter lors du prochain
mercato d'été après décision du TAS, le
Real Madrid prépare déjà sa liste. Selon
le quotidien Marca, Zinédine Zidane
apprécie beaucoup le profil d'Ousmane
Dembélé. A 19 ans, le français réalise
une belle saison avec le Borussia
Dortmund et notamment lors de la
confrontation en Ligue des Champions
face aux merengues. En octobre dernier,
Mundo Deportivo avait titré en Une :
"Un jour, je jouerai au Barça", club qu'il
apprécie beaucoup. Reste à voir sur le
coach français arrivera à convaincre le
jeune attaquant à venir dans la capitale
espagnole.

DI
MARIA
ÉVOQUÉ EN CHINE
Après des performances plus
que décevantes cette saison, le
Parisien Angel Di Maria pourrait
rebondir Chinese Super League.
L'agent d'El Fideo, Jorge Mendes,
scruterait donc du côté de la Chine
pour y trouver une porte de sortie à
son client, comme le révèle le journal L'Équipe ce dimanche 25
décembre. D'après le quotidien,

l'intermédiaire portugais aurait eu
des discussions avec plusieurs collègues rompus au marché chinois.
Cette semaine, le Brésilien Oscar
quittait le club londonien de
Chelsea pour le Shanghai SIPG, en
Chinese Super League, pour des
émoluments colossaux : 24 millions
d'euros par an. De quoi faire réfléchir Di Maria, donc.

www.competition.dz

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

Lundi 26 décembre 2016

DÉTENTE

INSOLITE

22

Citation

Suis le conseil
de celui qui te fait
pleurer, et non de
celui qui te fait
rire.
Proverbe arabe

À LA UNE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

Haute-Savoie : un étrange «trou dans le ciel» aperçu dans les Alpes
Un phénomène étrange a été capturé dans le
ciel de la Haute-Savoie. Il s'agit d'un nuage
en évaporation, selon les météorologistes.
On appelle ce phénomène "Sky punch",
"Punch hole" ou encore "Fallstreak". Un
internaute de La Chaîne Météo a
photographié, mardi, un phénomène rare et
étonnant depuis le domaine skiable de
Flaine, en Haute-Savoie, à 2 220 mètres
d'altitude. On a l'impression de faire face à
un gros trou dans le ciel. En réalité, il s'agit
d'un nuage en évaporation, selon les

météorologistes. Cette formation nuageuse
peut s'étaler sur 50 km en l'espace d'un
heure. "Cette évaporation des cristaux de
glace se produit essentiellement dans les
nuages altocumulus et cirocumulus", précise
La Chaîne Météo. D'après les experts,
lorsqu'un avion traverse cette couche
nuageuse, cela entraîne l'évaporation du
nuage. C'est pourquoi on a l'impression d'un
"trou dans le ciel". Cependant, ce phénomène
a déjà été observé dans d'autres conditions,
sans présence d'avions...

Il nie avoir été sollicité par Anderlecht
pour le leur laisser durant la CAN

Le Daily
Star évoque
le possible
départ de
Mahrez
cet hiver

LEEKENS

HANNI EST
UN JOUEUR
IMPORTANT
POUR MOI”

LES FLÉCHÉS

LA BLAGUE

massacres
en masse

cours suédois
manière
habituelle
d’agir

qui sert de
modèle

JOUR

3

métal

qui a renié ses
convictions
prenaient
avec eux

8 2
1
4
3 9
6 4
8 2
1
4
4 7
1 8
5
4
2
2
3
6

F
A
T
R
O
P
I
C
A
L
E
A
D
R
N

E
E
E
E
M
R
O
N
E
I
G
R
U
E
O

C
R
R
S
M
E
M
E
F
I
E
L
A
I
T

C
O
F
M
O
B
S
I
T
T
D
A
R
L
E

S
E
U
F
E
R
T
A
O
E
N
M
E
L
N

E
I
V
R
O
O
T
L
C
L
O
E
M
A
N

L
L
R
A
N
I
F
N
O
R
R
S
E
G
A

3
5
7
1
4
8
6
2
9

I
O
E
R
O
F
A
U
E
R
I
B
U
E
H

C
I
I
N
I
N
R
T
A
K
G
F
R
O
I

1
3
6
5
2
9
7
8
4
E
N
T
S
I
L
U
D
E
U
S
S
I
I
N

5
9
8
4
7
3
1
6
2

trois romain

action de tenir
bon

prométhéum

se rendait

acide
nucléique

article
d’Arabie

10

11

12

Alors que le joueur a
rejeté toutes les
propositions de
départ l'été dernier,
le Daily Star a évoqué hier la possibilité de le voir partir
cet hiver. En effet,
dans un article relatant la première
moitié de saison difficile du club en
championnat, le
journal anglais est
revenu sur le transfert du joueur en
évoquant la possibilité de le voir partir
dès cet hiver malgré
les difficultés liées
à la qualification de
Leicester pour le
prochain tour de la
C1. L'international
algérien s'apprête à
jouer une série de 3
matches à commencer par le Boxing
Day d'aujourd'hui et
la réception
d'Everton, allonsnous assister à une
surprise au terme
du match à
Middlesbrough le 2
janvier prochain ?

coloris du
visage

ville de
Sicile

fleuve côtier

excessif
pas question !

2

insensibles
colle de près
à Alma

11

impôts
cours
espagnol

10

pilote de
ligne

parfois
pronom

richesse

12

en ville
plateau
malgache

collège
anglais

4

objectif

8
M
A
N
T
R
C
E
N
E
R
G
N
A
G
E

I
I
E
C
A
E
P
E
N
I
T
E
N
C
E

A
N
B
L
C
I
T
S
O
N
G
A
I
D
R

xénon

LES MELÉS
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
AGITATION
AVEC
BENITIER
BRIN
COUR
CROUTE
DIAGNOSTIC
DURCIR
EMERAUDE
ENORME
FERME
FINANCE
GANGRENE
GIROND
HANNETON
HOBEREAU

IMBECILE
ISSUE
LAME
LOINTAIN
MEME
NOTIFIER
NOUS
OFFRE
OURLET
PENITENCE
RADICAL
ROSEAU
SACRIFICE
SIFFLOTER
TREILLAGE
TROPICAL

R
E
H
A
U
S
S
E
M
E
N
T

P
B
U
R
T
U
P

E
M
U

F

D
I
B

R
A
S
T
A

E
G
A
L
E
R

E
U
R
O

E
C
R
U

E
T
O
N

C
I
L
E
T

E
T
R
O
I
T
E

A
L
T
E
R
E
R

R

I
A
S
I
O
P
E
R
A
S

T
O
R

I
N
O

E
T
C
V
A
C
A
T
A
I
R
E
S
D

E
L
E
E
E
R

R
A
I
S
E

P
R
E
S
T
E
T
A
R
A
B
U
S
T
E

LES FLÉCHÉS
1

2

3

4

LES MELÉS
RONALDO

A M A R
5

Coach Georges Leekens a été
très heureux qu'il puisse accueillir
Hanni à nouveau dans la sélection.
"Hanni a laissé une très bonne
impression lors de sa première sélection. Nous l'apprécions beaucoup. Il
peut jouer dans plusieurs positions, il

est techniquement solide et est extrêmement positif dans le groupe", a
déclaré Leekens à Het Laatste
Nieuws.
«Il est important dans mon
groupe»
Des rumeurs avaient évoqué une correspondance d'Anderlecht qui aurait
demandé à Leekens de ne pas convo-

quer Hanni, le coach belge des Verts
est catégorique, il n'est pas question
de subir la pression des clubs, il
dément formellement cette rumeur. "
Je ne fais pas d'accords avec les clubs.
Hanni est un joueur important pour
moi et puis c'est moi qui l'ai choisi. Il
fait partie des éléments qu'on ne se
lasse jamais d'avoir avec nous,
Anderlecht en pense de même, et ses

dirigeants savent que je le veux dans
mon équipe. " Voilà qui laisse
entendre que Hanni pourrait revenir
de loin, et faire même partie des 23
qui iront au Gabon, car un coach qui
décrit un joueur comme élément
important ne peut pas le laisser tomber, voilà une bonne nouvelle pour
Sofiane, à moins que…
S. M. A.

RAHMANI ET ASSELAH SONT-ILS
CAPABLES DE DÉTRÔNER MBOLHI ?

vagabondas
à une heure
reculée
nœud
ferroviaire

PAR SMAÏL M. A.

Le duo local a gagné sa première bataille

renifle
note

rappel
flatteur

Bien qu'il soit tenu par le droit de réserve imposé par la FAF, l'entraîneur national Georges Leekens a
bien voulu commenter la dernière bourde de la FAF qui a oublié de mettre le nom de Hanni dans la liste
des 31 publiée jeudi passé sur son site.

fin de verbe

agiter

vin italien

promettrai
par serment

matériau

7

emeu

1

4
7
2
6
8
1
3
9
5
B
T
I
F
E
O
I
D
U
R
C
I
R
C
N

9

voisins du
lama

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

U
M
U
A
E
R
E
B
O
H
H
R
E
T
E

ville d’Italie

SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT

6
2
4
7
9
5
8
3
1

8

paresseux
de nature

c’est-à-dire

2
8
1
9
2
3
6
5
4
7

7

6

affection
virale

6
7
8
3
9
1
2
4
5
6

6

9

1 7

2
4
5
3
6
7
9
1
8

5

grande école

SUDOKU

9
6
1
8
5
4
2
7
3

4

donnent de
l’lan

apparu

REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.

3

5

Il existe deux types de douaniers : les
manuels et les intellectuels.
Les manuels font signe de passer avec la main, les intellectuels font signe avec la tête.

4 8
3
5 1

2

SOLUTIONS

DU

1

Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous découvrirez les nom et prénom du personnage.

3

6 7

8

9 10

L A R G O T

J-4 avant l'envoi de la liste définitive
des joueurs retenus pour la CAN 2017, dans
les rangs des Verts c'est le stress et l'harassante et très fatigante attente qui prend le dessus
durant ces vacances, où chacun des 32 heureux élus ''momentanément'' tente tant bien
que mal à se reposer pour repartir avec un
meilleur moral durant le second half de la
saison et espérer faire partie de l'expédition
africaine du 12 janvier prochain. Les joueurs
des Verts auraient aimé avoir la réponse définitive de la FAF plus tôt quant à leur convocation ou pas dans la liste finale, et ce pour
pouvoir tracer leurs programmes respectifs,
car plusieurs éléments parmi les 32 annoncés
jeudi passé risquent de se retrouver en
dehors de la liste, ils sont même une dizaine
à douter, seuls les cadres ainsi que les gardiens de but ont validé définitivement leurs
billets.
On redistribue les cartes
Ils sont 6 joueurs locaux à avoir intégré la
fameuse liste, et parmi eux 2 portiers, à
savoir Asselah et Rahmani, les deux gardiens
rejoignent Mbolhi au terme d'un examen
auquel ils ont été soumis au début de ce mois
et qui s'est avéré concluant, ils gagnent donc
leur première bataille, mais ce n'est que le
début, car la plus grosse bataille n'a pas encore commencé, c'est même une guerre qui va
être enclenchée le 2 janvier prochain, lorsque
les 3 keepers vont se retrouver au CTN pour

le début du stage. L'entraîneur national,
Georges Leekens, a affirmé récemment à ses
adjoints qu'il compte secouer Mbolhi en le
soumettant avec ses 2 concurrents à des tests,
dont le but est clair : tenter de relancer la
concurrence et pourquoi pas trouver enfin le
digne successeur de Raïs dans la cage, il
s'agit du pari fou de Leekens que les observateurs trouvent un peu risqué, mais le Belge
veut y croire.
Complexe
Ce qui est nouveau, c'est que Leekens a
décidé d'agir différemment, il a choisi de
mettre la pression sur des éléments qui
étaient jusqu'ici intouchables, Mbolhi en fait
partie, il ne joue pas depuis l'an dernier, et si

c'étaient Vahid ou Gourcuff, chacun d'eux
aurait tracé un programme spécifique pour
l'ancien Marseillais et c'est lui qui accapare le
poste de numéro 1, mais cette fois Leekens se
veut menaçant, après les joueurs, c'est aux
portiers qu'il s'est attaqué dans sa quête de
tirer le maximum de chacun de ses joueurs.
Ainsi et dès le 2 janvier, Mickaël Boully, l'entraîneur français des gardiens des Verts, se
lancera dans sa mission, sous l'œil vigilant de
Leekens, les gardiens partiront pour la première fois depuis plus de 8 ans sur un pied
d'égalité, à la recherche d'un poste accaparé
par Mbolhi depuis la Coupe du monde 2010
et la fameuse bourde commise par Chaouchi
contre la Slovénie, chacun désormais sera
récompensé en fonction de ses efforts et les

joueurs auront 12 jours pour bouleverser la
hiérarchie, mais Rahmani et Assela en sontils capables ? Il faut dire que rares sont les
joueurs locaux qui ont pu se déchaîner ces
dernières années, en venant arracher une
place dans le onze, les derniers en date, ce
sont Slimani et Belkalem, il est donc difficile
d'imaginer un autre le faire, par excès de respect ? Ou par complexe ? Peu importe, le
plus important à savoir c'est le niveau des
deux nouveaux concurrents de Raïs, Asselah
et Rahmani ont-ils réellement le niveau pour
jouer une CAN et défier le Sénégal et la
Tunisie et leurs terrifiants attaquants ? En
tout cas, ça ne sera pas du gâteau, d'ailleurs
récemment dans un dossier qu'on vous a
proposé, les techniciens algériens et anciens
gardiens étaient unanimes pour dire qu'aucun gardien ne pouvait détrôner Mbolhi, et
que cela allait être un risque, le message est-il
parvenu à Leekens et son envie de mettre sa
touche personnelle lors de cette CAN ? De
nombreuses questions risquent de rester suspendues, mais ce qui est sûr, c'est que
Mbolhi part favori, grâce notamment à son
expérience, il nous a toujours habitués à
revenir de loin, il n'y a aucune raison pour
qu'il ne le fasse pas encore une fois, qui sait ?
Peut-être que cette CAN sera pour lui un
autre tremplin pour se caser, n'avait-il pas
ébloui le monde et Antalya lors de la Coupe
ru monde 2014 au Brésil ?
S. M. A.

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

4

www.competition.dz

LIGUE 1 MOBILIS

JSMB

Besoin d’un
renfort de qualité

Berchiche suspendu, Rial parti

UNE PAIRE

centrale inédite
face à Fedjoudj
PAR N. BOUMALI
L'entraîneur Sofiane
Hidoussi sera dans l'obligation,
ce mardi face à Feloudj, de composer sa défense sans son capitaine Ali Rial et son défenseur
Koçeila Berchiche. Le premier
campe sur sa décision de quitter

la JSK en ce mercato hivernal et
le second est suspendu pour
cumul de cartons. En l'absence
de ces deux défenseurs centraux,
le coach tunisien alignera une
paire centrale inédite demain
face à la modeste formation de
Fedjoudj. Il fera sans nul doute
confiance à Tizi Bouali et Sebie

De notre correspondant

ZAOUCHE BADR-EDDINE

Touhami qui a joué titulaire lors
de la dernière rencontre du
championnat face au CRB.
Heureusement pour lui, l'adversaire n'est pas un foudre de guerre, sinon la JSK pourrait se faire
éliminer sur son propre terrain.
N. B.

Malgré les assurances données par Hannachi

Rial ne compte
pas revenir
Le capitaine Ali Rial n'est toujours pas revenu à de
meilleurs sentiments. Son absence à la séance d'hier
confirme qu'il campe, pour le moment, sur sa décision de
quitter la JSK en ce mercato hivernal.
Il a annoncé à ses
équipiers à la fin de la rencontre face au CRB qu'il ne
remettra plus les pieds à la
JSK à cause de l'attitude
des supporters envers lui.
Le président Hannachi a
tenté de lui faire changer
d'avis, mais en vain. Le
capitaine des Jaune et Vert
a joint l'acte à la parole en
faisant l'impasse sur l'entraînement d'hier matin.
Devenu la cible privilégié
des supporters qui ne
rataient aucune occasion
pour s'en prendre à lui,
Rial a craqué à la fin du
match face au CRB. Ses
dirigeants ont essayé de le
réconforter, mais il était
inconsolable. Il ne comprenait pas pourquoi on s'attaquait à chaque fois à lui,

alors que tout le monde
(dirigeants, staff technique
et joueurs) sont responsables du parcours catastrophique enregistré par
l'équipe en cette phase
aller.
Sécurité
Les insultes dont il a été
victime lors de la rencontre
de samedi dernier ne sont
pas l'unique raison qui a
poussé Rial à déclarer à ses
partenaires et à ses dirigeants qu'il ne reviendra
pas à la JSK. Certains fans
le critiquaient depuis plusieurs saisons, mais il
n'avait jamais menacé de
ne pas remettre les pieds
dans l'équipe. D'après une
source proche de la direction, Rial a confié à certains

de ses responsables qu'il ne
se sent pas en sécurité d'où
sa décision de quitter
l'équipe après le match face
au CRB. Pour le convaincre
de finir la saison avec le
groupe, le président
Hannachi lui a donné des
assurances, mais malgré ça,
il n'a pas repris hier avec le
groupe. S'il ne revient pas
à de meilleurs sentiments,
cela mettra les dirigeants et
le staff technique dans une
situation très délicate.
Incapables déjà de renforcer leur axe central avec un
bon défenseur, les dirigeants vont certainement
prier Rial pour qu'il revienne sur sa décision de
mettre un terme à son
aventure avec la JSK.
N. B.

Boulaouidet
et Raïah
incertains
L'attaquant L'hadi Boulaouidet et le
milieu Malik Raïah n'ont
pas pris part à la
séance d'hier matin.
Ils étaient présents
au stade, mais
pour se soigner. Le
premier a reçu un
violent coup lors
de la rencontre
face au CRB, alors
que le second souffre
d'une blessure à la cheville. Si les chances de
participation de
Boulaouidet à la
rencontre de
demain restent
intactes, celles de
Raïah sont très
infimes. Il revient
d'une blessure et si
l'entraîneur tunisien
prend le risque avec lui, il
l'exposerait à une éventuelle rechute. Et
comme Fedjoudj n'est pas un foudre de
guerre, il le dispensera certainement de
la rencontre de demain. Mais pour
Boulaouidet, il fera tout pour le récupérer vu qu'il ne dispose pas d'un autre
avant-centre. Benabou n'a rien prouvé
pour le moment et Si Salem a été décevant face au CRB.
N. B.

Asselah, Redouani, Ferhani et Raïah seront absents

Menace sur la préparation hivernale
Misant sur la trêve hivernale pour
combler les nombreuses lacunes relevées
dans l'équipe, l'entraîneur Sofiane
Hidoussi ne sait plus à quel saint se
vouer. Non seulement la direction peine
à recruter des joueurs de qualité, il
effectuera la préparation hivernale sans 4
de ses titulaires. Il s'agit du gardien
Malik Asselah, Houari Ferhani, Saâdi
Redouani et Malik Raïah. Le premier est
convoqué pour la coupe d'Afrique des
nations qui se déroulera au mois de
janvier au Gabon et le second s'il ne sera
pas retenu pour la CAN, il participera
aux côtés de Redouani et Raïah au

championnat du monde militaire qui
aura lieu à Oman. L'absence de ces 4
titulaires n'arrangera pas les affaires du
staff technique qui devra revoir plusieurs
choses dans son équipe durant cette trêve
hivernale. Sur demande de son
entraîneur, le président Hannachi a
renoncé à la participation de son équipe
au tournoi du Maroc pour pouvoir
programmer un stage d'environ une
dizaine de jours. Mais l'absence
d'Asselah, Raïah, Redouani et Ferhani ne
fera que compliquer la tâche de
l'entraîneur qui dispose d'un effectif très
limité.

MCA Pour le match de la première
journée de la phase retour face au
Mouloudia d'Alger, les dirigeants
kabyles parlent déjà de report. Si leurs 4
joueurs ne regagnent pas le pays avant la
reprise du championnat, ils comptent
saisir la Ligue de football professionnel
pour qu'elle ajourne le clasico face au
Doyen. La gestion de cette trêve
hivernale ne sera pas facile aux
dirigeants kabyles qui cafouillent d'un
jour à l'autre.
N. B.

Izerghouf déjà sous
pression
L'attaquant Thomas Izerghouf aura sans nul doute du
mal à convaincre l'entraîneur Sofiane Hidoussi.
Signataire d'un contrat de 18 mois, le Franco-Algérien
des Jaune et Vert devra redoubler d'efforts durant la
trêve hivernale pour tenter de gagner la confiance du
coach tunisien. Il a été recruté par le président
Hannachi sans être mis à l'essai au préalable, ce qui a
poussé Hidoussi à dire à la fin de la rencontre face au
CRB que si celui-ci ne sera pas à la hauteur, il ne le fera
pas jouer. Hidoussi n'a pas apprécié que la direction
engage un joueur émigré sans qu'il ne soit consulté. Lui
qui avait déclaré, il y a quelques jours de cela, sur la
chaîne d'El Djazaria qu'aucun Franco-Algérien ne sera
recruté sans son aval, n'a pas trouvé mieux à la fin du
match face au CRB que si une recrue ne lui plaît pas, il
ne la fera pas jouer. Izerghouf opérait dans un club
amateur en Belgique et pour faire taire les mauvaises
langues, il devra prouver qu'il a les qualités requises
pour jouer à la JSK. Une chose est sûre, Hidoussi exige
que les nouvelles recrues soient à la hauteur et qu'elles
sont venues pour apporter un plus à l'équipe.

Sebie Touhami
repêché
La direction de la JS Kabylie est revenue finalement sur
sa décision de libérer Sebie Touhami en ce mercato
hivernal. Auteur d'une prestation honorable face au CRB,
l'ex-pensionnaire de la JS Saoura a réussi à gagner la
confiance de ses dirigeants. Ces derniers avaient pourtant laissé entendre, il y a quelques jours de cela, que
Sebie ne sera pas retenu dans l'effectif de la JSK à la
phase retour, mais comme ils n'ont pas pu recruter un
deuxième défenseur central, ils ont préféré garder
Sebie que de se retrouver sans joueurs à la phase
retour.

N. B.

AFFAIRE À SAISIR

Vend une chambre froide démontable en très bon
état(Ouadhias), prix intéressant.
Yahia 0771901279



Félicitations

La famille Soussi est très contente et honorée d'annoncer
la naissance de Maria-Sérine qui illumine notre foyer
depuis 20 jours. En cette heureuse circonstance, ses
parents ainsi que sa famille maternelle Boukerche, notamment son oncle Mehdi Boukerche, lui souhaitent une longue
et heureuse vie, pleine de bonheur, santé et réussite.



Après des débuts prometteurs et
une bonne première place au classement général, les absences et la méforme affichée par certains éléments ont
eu raison des résultats du club. La
direction de la JSM Béjaia devrait, par
ailleurs, rencontrer le premier responsable de la barre technique du club
afin de discuter de ce volet qui
demeure important pour la suite de la
saison. Par ailleurs, les dirigeants de
la formation de Yemma Gouraya ne
doivent plus refaire les erreurs des
dernières saisons et cela en misant
beaucoup sur ce mercato hivernal. En
effet, nous avions constaté des erreurs
de casting qui ont conduit à une
démobilisation générale au sein de
l’effectif de l’époque et qui ont engendré les résultats que tout le monde
connaît. Associer les membres du
staff technique à ce travail de prospection est une chose primordiale, mais
cela ne doit aucunement avoir des
incidences sur le choix des joueurs.
L’attaque devrait être la
priorité des dirigeants
L’absence d’un serial buteur au sein
de l’effectif actuel des Vert et Rouge
est une évidence. Le président Tiab
Boualem avait d’ailleurs évoqué, lors
du dernier point de presse qu’il avait
tenu au siège du club, avoir prospecté
en Europe afin de trouver la perle
rare, mais que les joueurs émigrés ne
sont pas chauds de rejoindre le cham-

pionnat algérien à cette période précise. Cette déclaration nous renseigne,
par ailleurs, sur les ambitions des dirigeants du club lors de cette période
des transferts. Par ailleurs, en concertation avec le staff technique et le
coach Younes Ifticène, les responsables de la JSMB devront axer leur
prospection sur le compartiment
offensif qui reste très pauvre en
nombre et en qualité.
Achiou et Herbache
proches de la JSMB
Il semble que la direction de la JSMB
a passé la vitesse supérieure concernant le marché des transferts. En effet,
aussitôt la dernière rencontre de cette
phase aller jouée que les responsables
du doyen des clubs kabyles ont
annoncé avoir entrepris des contacts
avec des joueurs susceptibles de renforcer l’effectif actuel. Nous avions,
dans nos précédentes éditions, rapporté que le président Tiab Boualem
avait mis comme priorité le recrutement d’un milieu de terrain offensif
d’expérience. Le choix s’est d’ailleurs
porté sur le milieu de terrain du RC

Arba Hocine Achiou. Ce dernier, qui
avait donné son accord de principe
aux responsables de la JSMB, officialisera sa venue dans les prochains
jours. D’autre part, le milieu de terrain Herbache Billel, qui vient d’être
libéré de la JS Kabylie, aurait lui aussi
donné son accord de principe pour
rejoindre le club de Yemma Gouraya.
Hemiti et Attek, les premiers libérés
La direction de la JSM Béjaia vient
d’annoncer avoir trouvé un accord
avec Hemiti Fares et Attek Abdelhak
pour la résiliation de leur contrat. Si le
premier n’a joué que quatre matchs
depuis le début de la saison en raison
des nombreuses blessures qu’il avait
contractées, le second n’a pas montré
grand-chose aux dernières rencontres
qu’il a disputées sous les couleurs de
la JSMB. Les deux joueurs ont signé
leur résiliation de contrat hier dans la
journée, en attendant de connaître
l’identité du troisième joueur qui sera
libéré.
B. E. Z.

En l’absence de Hemiti et
Drifel, le staff technique de la
JSM Béjaia n’avait pas
d’autres solutions sous la
main. Les deux attaquants qui
restaient dans l’effectif ont
été titularisés d’entrée et ces
derniers avaient pour mission
de gêner les relances de la
formation de Blida. N’ayant la
taille nécessaire pour jouer
les duels aériens devant des
défenseurs qui, eux, étaient
tous grands de taille, Bensaha
Billel et Haddef Abdelmalik ont
néanmoins rendu une belle
copie en fin de match. Très
vifs, les deux petits lutins ont
posé énormément de problèmes aux Blidéens qui n’ont
pas réussi dans un premier
temps à dépasser le rideau
mis en place par le coach
Ifticène. Une performance qui
rassure quelque peu le staff
technique quant aux dispositions de ces deux joueurs qui
disposent d’énormes qualités,
mais qui n’ont pas su comment les utiliser sur le terrain
depuis le début de la saison.

L’absence de
Drifel a pesé
en attaque

La JSMB décroche un point précieux

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

après la défaite concédée mardi
dernier face au leader. En
affrontant un concurrent direct,
les Béjaouis se devaient surtout
de ne pas perdre. Ce qu’ils ont
bien fait en imposant le nul face
à une équipe de Blida qui n’a
perdu aucun match à domicile
depuis le début du championnat. Les hommes d’Ifticène
auraient d’ailleurs pu repartir
avec les trois points de la victoire n’était le manque de concentration de certains joueurs. Ce
point du match nul demeure
néanmoins encourageant pour
la suite du parcours dans la
mesure où la JSMB garde toujours sa place sur le podium.
Force de caractère
Les JSMBistes sont passés totalement à côté de leur sujet mardi
dernier en recevant l’équipe du
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

PAC qui continue à prendre le
large au classement général.
Réalisant une première période
honorable, les camarades de
Hamza Ounnas ont raté deux
ou trois occasions nettes de scorer. Après avoir réalisé qu’ils
n’avaient pas les atouts nécessaires pour aller chercher les
trois points, les Béjaouis ont
tenté de préserver ce point du
match qui reste néanmoins un
résultat positif. Le groupe en
place démontre, encore une fois,
qu’il dispose d’une force de
caractère. Aller chercher des
points face à un concurrent
direct et amoindri de plusieurs
titulaires relève de l’exploit. Un
résultat qui rappelle qu’il faut
compter sur le doyen des clubs
kabyles pour la seconde moitié
de la saison.

Des joueurs
déterminés
Les joueurs de la JSMB étaient
déterminés sur la pelouse du
stade Brakni de Blida. Ne voulant pas céder à la pression, les
Vert et Rouge ont réalisé le
match qu’il fallait devant un
adversaire qui évoluait à domicile et devant son public et qui
devait à tout prix remporter les
trois points afin de se faire pardonner de la dernière sortie
ratée face au CABBA. Les
hommes de l’entraîneur Younes
Ifticène ont montré une grande
volonté sur le terrain. Ils ont affiché un état d’esprit qui a surpris
certainement l’équipe de
l’USMB qui pensait qu’elle allait
facilement venir à bout d’une
formation en proie au doute.
B. E. Z.

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

Megatli
troisième
libéré
Arrivé l'été dernier,
l'aventure de Megatli
Amine n'a duré que 6
mois. La direction de la
JSM Béjaïa vient de
prendre la décision de
se séparer de son
arrière droit. L'exdéfenseur de l'ES Sétif
ne poursuivra pas
l'aventure sous les
couleurs du doyen des
clubs kabyles. N'ayant
pas bénéficié d'un
temps de jeu conséquent, Amine sur qui
les espoirs de la direction reposaient afin de
gérer le groupe en
apportant son expérience n'a pas été performant depuis son
retour.

Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

Latrèche a suivi la
rencontre à partir
des tribunes

Ayant fait appel à 19 joueurs
pour cette rencontre face à
l’USM Blida, le premier responsable de la barre technique des
Vert et Rouge se devait de faire
un choix en écartant un élément
de la feuille de match. Le choix
s’est porté sur le jeune émigré
Latrèche Mehddy qui revenait
de blessure. Ce dernier a suivi
la rencontre de son équipe à
partir des tribunes en compagnie des membres de la délégation de la JSMB.

Prestation solide
des défenseurs

La défense a tenu bon pour la
première fois depuis la rencontre de la 9e journée face au
CABBA. En effet, depuis
quelques journées, la défense
de la JSMB encaisse souvent et
cela s’est répercuté négativement sur le rendement global
de l’équipe. En réussissant à
maintenir sa cage inviolée lors
de cette rencontre, Yacine
Djebarat a contribué à la réussite dans cette rencontre.

Il semble que la formation de
la JSM Béjaia est étrangement
dépendante de la présence de
Drifel sur le terrain pour pouvoir trouver le chemin des
filets. En effet, alors qu’il réalisait une rencontre solide la
semaine dernière face au
Paradou, la sortie de l’attaquant des Vert et Rouge a
coupé court aux idées offensives des Béjaouis. Lors de
cette confrontation face à
l’USM Blida, il a été démontré
encore une fois la dépendance
de l’effectif de Younès Ifticen
de l’ex-attaquant du Nasria.
L’ombre de Drifel a plané tout
au long de la rencontre et sa
suspension a été un handicap
pour les Béjaouis qui n’ont pas
réussi à trouver le chemin des
filets dans cette rencontre.
B. E. Z.

En dépit de nombreuses absences
L’enjeu a visiblement primé
sur le spectacle samedi au stade
des Frères-Brakni. Une rencontre qui a opposé deux
équipes prétendant à l’accession. Seulement deux petits
points séparent les deux formations, à savoir la JSM Béjaia et
l’USM Blida. Les deux entraîneurs, à savoir Younes Ifticène
et Calin Augustin, ont eu
d’ailleurs beaucoup de mal à
mettre en place des onze
valables en raison des nombreuses absences dans leurs
rangs respectifs. Une situation
qui a donné suite à une rencontre pauvre en occasions où
les facettes de jeu se sont
concentrées essentiellement sur
le milieu de terrain. Les Vert et
Rouge sont d’ailleurs les grands
gagnants de cette rencontre
puisqu’ils étaient sous pression

21

Haddef et
Bensaha très
remuants

Une chose est certaine, à la
fin de cette première moitié
de la saison, le renforcement
de l’effectif actuel s’impose
plus que jamais pour la
direction de la JSM Béjaia.

Lundi 26 décembre 2016

Sifaqs Hammouche
de retour dans le
groupe

Blessé lors de la rencontre de
Coupe d’Algérie face à l’USO
Amizour, Sifaqs Hammouche a
été convoqué pour la première
depuis bientôt deux mois et
demi. Alors que son retour était
envisagé depuis quelques jours,
le coach des Vert et Rouge
n’avait pas d’autres alternatives que de faire appel à ce
jeune attaquant. Ce dernier a
remplacé Latrèche Mehddy.

Reprise programmée
pour jeudi

Le staff technique de la JSM
Béjaia vient d’arrêter la date de
reprise des entraînements. En
effet, les joueurs auront droit à
5 jours de repos avant de
reprendre les entraînements à
Béjaia, le jeudi 29 décembre. Le
premier responsable de la barre
technique de la JSM Béjaia
Younes Ifticène a d’ailleurs profité de cette période de repos
pour permettre à ses joueurs de
passer quelques jours auprès
de leur famille avant de
reprendre le chemin du travail.

Un stage de 5 jours
à El-Bez

Younes Ifticèhne a programmé
un stage de 5 jours dans le
centre de préparation technique
d’El Bez, dans la ville de Sétif.
Afin de préparer la deuxième
partie de la saison dans les
meilleures conditions possibles,
le coach des Vert et Rouge a
programmé un stage qui s’étalera du 31 décembre au 4 janvier. Le programme n’a pour
l’instant pas été communiqué
par la direction du club.

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

20

www.competition.dz

Lundi 26 décembre 2016

PUBLICITÉ

www.competition.dz

JSK
La JSK ne
participera
pas au
tournoi
d'El-Jadida

Compétition / PUB

ANEP 438 320 du 26/12/2016

Compétition / PUB

ANEP 438 396 du 26/12/2016

C'est désormais officiel, la
formation du Djurdjura ne prendra pas part au tournoi d'ElJadida. Dans un premier temps,
les responsables du club phare du
Djurdjura ont répondu favorablement à cette invitation, la JSK
devait participer du 2 au 10 janvier au tournoi d'El-Jadida qui
regroupera huit équipes magrébines mais à la derniere minute,
les hauts responsables du club ont
jugé utile de ne pas prendre part à
ce tournoi. D'abord, sur un plan
technique, l'équipe de la JSK a
besoin d'un bon stage de préparation afin que le staff technique
puisse réaliser un travail de fond
et revoir plusieurs choses qui ne
tournent pas rond au sein de
l'équipe. Et puis, la période de la
trêve hivernale est très courte, le
staff technique n'aura pas beaucoup de temps devant lui pour
préparer la seconde manche du
championnat, un tournoi n'aurait
pas rrangé les affaires d'une équipe qui va lutter lors de la phase
retour afin d'assurer son maintien
parmi l'élite. En plus de ces deux
détails, la direction du club est
concentré sur le recrutement, les
joueurs qui seront engagés cet
hiver doivent prendre part au
stage de préparation et de travailler plusieurs volets avec le
groupe. Enfin, Raïah, Redouani et
Ferhani seront en stage avec
l'équipe nationale militaire et
Asselah avec les Verts, pour toutes
ces raisons, la direction des
Canaris du Djurdjura a jugé utile
de ne pas prendre part à ce tournoi.
Un stage à Alger ou à
Hammam Bourguiba
A la fin de la rencontre de la
coupe d'Algérie de mardi soir, le
staff technique va accorder deux
ou trois jours de repos aux
joueurs, ces derniers seront appelés à reprendre le chemin des
entraînements au début de la
semaine prochaine à Tizi Ouzou
avant d'entrer en stage de préparation, soit à Alger ou en Tunisie,
puisque la direction du club songe
aussi à programmer un stage de
préparation à Hammam
Bourguiba mais à 80%, la JSK ne
quittera pas le territoire national
cet hiver, les Canaris du Djurdjura
devraient préparer la seconde
manche de la saison au pays.
A. H.

RAOURAOUA :

«Les règlements
sont clairs, l'article
48 sera appliqué»
saison. Le premier patron
de la FAF qu'on a joint
hier en fin d'après-midi
au téléphone confirme :
"Les règlements sont très
clairs, je ne comprends
pas pourquoi on a fait
tout ce bruit alors que les
choses sont claires comme
l'eau de roche sur ce plan,
l'article 48 existe depuis
cinq ans, on ne pourra pas
éliminer ou zapper un
article d'un jour à l'autre,
par le passé, les clubs de
DNA souffraient lors du

PAR ABDELLAH H.
Comme
nous
l'avions rapporté dans nos
précédentes éditions, les
responsables de la formation du Djurdjura attendaient avec impatience la
réponse des responsables
de notre football concernant la qualification de
Mamèche et El-Bahari.
Aux dernières nouvelles,
ces deux joueurs ne pourront pas jouer à la JSK, du
moins avant la fin de cette

mercato hivernal, des
clubs de cette division se
retrouvaient sans joueurs,
pour cette raison, l'article
48 n'a pas été promulgué
par hasard, bref, tout est
clair concernant ce point."
«Les FrancoAlgériens ne sont
pas concernés par
cet article»
Par contre, les clubs des
Ligue 1 et 2 Mobilis pourront recruter des joueurs
franco-algériens
ama-

Compétition / PUB

ANEP 25101754 du 26/12/2016

teurs. " Comme je vous l'ai
déjà dit, l'article 48 a été
promulgué afin de préserver les droits et de bien
protéger les clubs de
DNA lors du mercato
hivernal, pour les FrancoAlgériens qui évoluent
dans les différents championnats d'Europe, il n'y
aura aucun problème, ils
peuvent signer dans des
clubs des Ligues 1 et 2
Mobilis cet hiver."
A. H.

Tout est à revoir dans l'équipe

PAR N. BOUMALI
Le parcours catastrophique enregistré par l'équipe durant la phase aller
oblige la direction à se pencher sérieusement sur les
raisons de ce fiasco. Ce n'est
pas en imputant la faute
aux arbitres que la JSK
redressera la barre à la
phase retour. Certes, les
Canaris ont été lésés par les
arbitres lors de quelques
matches, mais il faut reconnaître que l'effectif actuel de
la JSK est très limité. Il y a
des lacunes dans tous les
compartiments et il sera difficile à n'importe quel

entraîneur de trouver les
solutions, si le président
Hannachi ne réalise pas un
recrutement qualitatif et
quantitatif. La victoire arrachée au forceps devant le
CRB ne doit pas faire
oublier aux dirigeants que
leur équipe a besoin de renforts de qualité. Il y a des
défaillances en défense, au
milieu et en attaque et si elle
se contentera juste de colmater les brèches, la JSK
aura du mal à rivaliser avec
les
autres
équipes.
L'entraîneur aussi a une
part de responsabilité, car il
n'arrive pas à trouver des
solutions. C'est vrai qu'il

dispose d'un effectif limité
quantitativement et qualitativement, mais ses choix
aussi sont surprenants. Il
fait confiance à des joueurs
qui ne méritent pas de porter le maillot d'un grand
club comme la JSK. Ceux
qui ont suivi la rencontre
face au CRB avaient du mal
à reconnaître la JSK sur le
terrain. La direction doit
aussi se remettre en cause,
car il est temps que le président Hannachi renforce son
comité directeur par des
personnes capables d'apporter un plus au club.
N. B.

Le président s'est réuni
avec Hidoussi

ANEP 438 397 du 26/12/2016

5

Cas El-Bahari et Mamèche

Afin de tirer les choses au clair avec lui

Compétition / PUB

Lundi 26 décembre 2016

Le premier responsable de la formation du Djurdjura
qui a fait un petit tour hier matin au stade du 1er-Novembre
a profité de sa présence sur la main courante du stade lors de
l'entraînement de l'équipe première pour parler à l'entraîneur
en chef de l'équipe. Les deux hommes qui sont revenus dans
un premier temps sur la rencontre de la veille ont abordé
aussi lors de cette petite réunion d'autres sujets qui concernent la vie quotidienne de l'équipe mais aussi l'avenir du
club. Mohand-Chérif Hannachi a même parlé à son entraîneur de la mise à l'écart de Berchiche la dernière fois et de
celle de Mebarki avant-hier puisque le joueur n'a pas été titularisé contre le CRB pour cause de son accrochage avec son
entraîneur la veille de la rencontre. Même concernant le

Le président
a réactivé
quelques
pistes de
FrancoAlgériens

Le premier responsable de la formation
du Djurdjura qui s'occupe en personne de
l'opération recrutement va réactiver
dans les prochaines
heures quelques
pistes de joueurs
franco-algériens.
Après la décision des
responsables de la
LFP, qui n'ont pas
qualifié Mamèche et
El-Bahari pour les
raisons que tout le
monde sait, le président de la JSK a été
obligé de refaire ses
calculs. Afin de ne
pas rater son recrutement, Hannachi va
réactiver quelques
pistes de joueurs
franco-algériens
dans les prochaines
heures, surtout que
les responsables de
notre football ont
rassuré les responsables des clubs des
Ligues 1 et 2 Mobilis
concernant les
joueurs franco-algériens qui jouent dans
les divisions amateurs à l'étranger. On
reviendra avec plus
de détails sur cette
affaire lors de nos
prochaines livraisons.
A. H.

recrutement, les deux hommes ont parlé du cas de Thomas
Izerghouf qui a signé un contrat de deux ans au profit de la
JSK ces derniers jours.
Réunion générale mercredi matin
Afin de ne pas perturber le groupe qui prépare le match de
la coupe d'Algérie de demain après-midi, Hannachi n'a pas
voulu aborder plusieurs sujets avec l'entraîneur en chef de
l'équipe. Néanmoins, le numéro 1 de la JSK va provoquer
une réunion générale mercredi matin avec les membres du
staff technique pour revenir avec eux sur la phase aller et
beaucoup plus pour arrêter le programme de la préparation
et du stage hivernal.
A. H.

Pensée

Hannachi
insiste sur
Lemhane
et Banouh
Dans notre édition d'hier, on a
rapporté le grand intérêt des responsables des Jaune et Vert pour
Mokhtar Lemhane, le meneur de
jeu de l'Olympique de Médéa. Les
dirigeants des Canaris du
Djurdjura veulent récupérer à tout
prix l'enfant du club qui fait les
beaux jours de la formation de la
ville de Médéa cette saison. Pour
un rappel, Lemhane qui a fait
toutes ses classes à la JSK a joué
plusieurs saisons en équipe senior
avant de quitter le club qui l'a
formé pour jouer à l'USC d'abord
avant de signer à Médéa, une équipe avec laquelle l'enfant de la cité
Bekar réalise une brillante accession. Cette saison, Lemhane a réalisé de très bons matchs, ce qui a
motivé le choix des responsables
des Jaune et Vert à leur tête le président Hannachi qui veut coûte
que coûte récupérer ce jeune
milieu de terrain. Même les supporters du club qui ont toujours
réclamé un bon recrutement ont
accueilli cette nouvelle avec une
grande joie. A la recherche d'un
bon meneur de jeu qui pourra
ramener un grand punch à la ligne
d'attaque, Hannachi et ses proches
collaborateurs ont jeté leur dévolu
sur Mokhtar Lemhane. Mais ce
dernier, qui est toujours sous
contrat avec l'OM, doit négocier
lui-même son bon de sortie avec
les responsables de son équipe
avant d'officialiser son retour à la
JSK. En plus de Lemhane, les dirigeants de la formation de la ville
des Genêts ont réactivé la piste
d'un autre joueur de cette équipe
de Médéa, il s'agit de Banouh, ce
jeune gaucher qui a épaté plus
d'un lors de la première manche
du championnat. Contrairement à
Lemhane, Banouh a été déjà
contacté par des émissaires de
Hannachi. Les deux joueurs qui
sont sous contrat avec leur club
employeur sont appelés dans un
premier temps à récupérer leurs
lettres de libération respectives de
chez la direction de l'Olympique
de Médéa avant de se déplacer à
Tizi Ouzou pour officialiser leurs
transferts respectifs à la JSK.
A. H.

La date du 25 décembre 2015 restera gravée dans les mémoires
des membres de la famille Aït-Djoudi Oufella. Cela fait un an,
jour pour jour, après le décès de notre chère mère et grandmère, Aïni. En cette douloureuse circonstance, ses enfants et
ses petits-enfants prient tous ceux qui ont connu et côtoyé la
défunte d'avoir une pieuse pensée en sa mémoire. A Dieu nous
appartenons et à Lui nous retournons.

www.competition.dz

Lundi 26 décembre 2016

6

www.competition.dz

USMB

LIGUE 1 MOBILIS

GHRIB :

Le nouveau semi-échec concédé par la formation de la ville des Roses à
domicile, avant-hier face à la JSMB, a affecté le moral des joueurs qui
commencent à douter de leurs capacités.
De notre correspondant

AMINE DJAAFAR

m’a promis une
aide financière»

Omar Ghrib, le directeur général de la SSPA/MCA assure que la
Sonatrach ne l'a pas lâché, puisque lors de son entrevue avec le
PDG, il a obtenu ce qu'il voulait, il est tout content et pense que
l'avenir sera plein de grandes surprises.
D'emblée Ghrib déclare : "J'ai
rencontré Mazouzi qui m'a promis
une aide financière. Il faut savoir
que maintenant, on a besoin du
nerf de la guerre pour avancer.
Pour ce qui est d'autre chose, on ne
manque de rien. L'équipe marche à
merveille et elle se trouve sur les
bons rails. Comme tout le monde
peut le constater, le groupe travaille
à Aïn Benian avec sérieux, rigueur
et une très bonne ambiance." L'été
dernier, beaucoup avaient critiqué
certains joueurs, à l'image de
Bouguèche et que son âge ne joue
pas en sa faveur, mais le temps a
donné raison à Ghrib et aujourd'hui, Bouguèche est titulaire. A cet
effet, Ghrib déclare : "Elhamdoulah,
le temps m'a donné raison sur tout.
Aujourd'hui, l'équipe a terminé la
phase avec 30 points. Incha Allah,
on réalisera un bon résultat avec
Béni Douala pour que la joie soit au
summum." Effectivement, le Doyen
est le champion d'automne avec 30
points au compteur et 16 buts marqués. Un bon constat pour le MCA.
«C'est moi qui ai choisi
Mouassa»
Si le Doyen est parvenu à cette
première place, le mérite revient à
l'entraîneur Kamel Mouassa qui a
métamorphosé le MCA. Il a su
comment sortir le meilleur de chacun de ses joueurs pour qu'ils terminent avec les honneurs la phase
aller. Omar Ghrib se rappelle bien
quand il a opté pour Mouassa,
alors qu'ils n'étaient pas nombreux
à être d'accord. Il a tenu à rappeler
ceci à ses détracteurs en déclarant
: "C'est moi qui ai choisi Mouassa.
Si j'étais du genre à suivre la rue,
je n'aurais pas choisi Mouassa, car
plusieurs étaient contre cette idée,
mais moi, je suis mon instinct. Je
gère l'équipe comme je le vois. Je
connais Mouassa et je connais ses
capacités. Tout le monde l'a critiqué, mais Ghrib avait pris sa décision et c'était irrévocable. Je ne
prends en considération ni l'avis
des managers, ni un autre avis,
juste le mien et elhamdoulah, je
n'ai pas eu tort jusque-là. Mouassa
est un homme avec un grand H
qui travaille avec des hommes.
Ceci dit, si tout marche bien, le
groupe, il lui faut un meneur
comme Mouassa, mais il faut aussi
savoir que j'ai le meilleur effectif.
Les joueurs que j'ai sur le banc, ils

peuvent aller jouer titulaires dans
n'importe quelle autre équipe. Il y
a un grand sérieux dans le travail
aussi. Je n'ai pas de va-et-vient ni
de parlotte. Tout le monde bosse
durement chez moi."
«Moi, je garde tous mes
joueurs, mais celui qui
veut partir, je ne le
retiens pas»
Par ailleurs, c'est le mercato et tout
le monde veut savoir qui vient et
qui quitte le Doyen. Pour ce qui
est des libérés, Ghrib assure :
"Moi, je garde tous mes joueurs,
mais celui qui veut partir, je ne le
retiens pas. Je n'ai jamais retenu
quelqu'un contre son gré.
Néanmoins, je sais que personne
n'a envie de partir. Certaines personnes parlent pour ne rien dire
tout simplement. On est premiers
et ils trouvent toujours le temps
pour nous critiquer. J'ai vu à
Omar Hamadi lors de la rencontre
contre l'USMBA la joie des supporters, ils sont ravis, leur club de
toujours a retrouvé sa place et ils
sont fiers de ça. Alors, je dis à
ceux qui nous critiquent, celui qui
ne peut pas nous aider, qu'il nous
aide avec son silence."
«Mansouri et c'est bon»
Pour le recrutement, Ghrib ne
compte pas faire de folie : "Incha
Allah, Mansouri et c'est bon. On a
tout réglé avec Zetchi dès le début
de la saison. Il reste quelques
papiers administratifs et tout sera
conclu. Je ne vois pas pourquoi
j'irais voir ailleurs, surtout que
Chita est de retour, comme
Kheiter. Je n'ai pas envie de faire
une crèche. On a un bon groupe
qui fonctionne à merveille, alors
pourquoi changer ce qui marche
bien." Une façon d'assurer à tout
le monde que le Doyen ne compte
vraiment pas faire de folie dans
ses achats cet hiver.
«Si on assure devant la
JSK et l'USMH, on parlera
podium»
Avant de clore son intervention,
Omar Ghrib précise que le Doyen
ne veut pas brûler les étapes, mais
il va prendre la phase retour avec
un grand sérieux pour réussir :
"Incha Allah, on passera en quart
de final. Après, quand la phase
retour débutera, on gérera match
par match. Si on parvient à assurer
dans les premières rencontres

Serrar
: «Ghrib
a remis
le MCA sur
les bons
rails»
L'ex-président

contre la JSK et l'USMH, on pourra
parler du podium."
«Quand il y a une grande
affiche, on recevra au 5Juillet comme c'est le cas
pour tous nos rendez-vous
de la CAF»
Tout le monde veut savoir si le
Doyen compte recevoir ses adversaires au 5-Juillet lors de la phase
retour. Ghrib déclare dans ce sens :
"Quand il y a une grande affiche,
on recevra au 5-Juillet, car tout le
monde veut suivre le match. Le
foot est un spectacle qui se joue au
5-Juillet, on veut radier la violence
dans les stades. Je ferais tout pour
que le Doyen maintienne la cadence. Sans Omar, le MCA vivait une
grosse mascarade et je n'ai pas l'intention de le laisser la revivre. On
va tout faire pour assurer sur les
trois fronts. Pour ce qui est des rencontres de la coupe de la CAF, on
recevra nos adversaires au 5-Juillet.
On fera mieux que les saisons
contre le Ahly et on fera tout pour
que le 5-Juillet soit rempli." Ghrib
veut vraiment garantir une saison
qui restera gravée dans les
mémoires et le fait que le PDG lui a
promis de l'aider comme il l'a
déclaré, il est bien décidé de réussir
encore mieux dans sa mission.
A. Z.

19

Le doute s’installe

«MAZOUZI
PAR AMINA ZERROUKI

Lundi 26 décembre 2016

On parle de
10 milliards
prochainement
dans les caisses

Sétifien, Abdelhakim
Serrar n'a pas omis de
jeter des fleurs à
Ghrib, auquel, selon lui,
revient le grand mérite
de voir le Doyen
aujourd'hui au devant
de la scène, en
déclarant : "Ghrib a
remis le MCA sur les
bons rails. Il a su
comment remettre le
Doyen à sa vraie
place."

Lors de son point de presse, Omar Ghrib a
parlé de l'aide financière que lui a promis le
PDG de la Sonatrach. Des sources proches du
directeur général du MCA, nous ont confié que
Ghrib a su convaincre le PDG de débloquer dix
milliards prochainement afin de pouvoir payer
les salaires et assurer un bon recrutement, surtout qu'il a veut réussir une très bonne phase
retour ; c'est ainsi qui est question de 10 milliards qui seront débloqués prochainement.
Seulement, une source proche du CA nous a
assuré que le MCA n'obtiendra pas de sitôt de
l'argent. On verra si Ghrib aura ses dix milliards
prochainement ou pas.

Kerbadj : «MCAJSK au 5-Juillet ?
Pourquoi pas»
Invité sur le plateau de la
télévision, le président de la
LFP, Mahfoud Kerbadj a
déclaré : "Je suis d'accord
pour que les grosses affiches
se jouent au 5-Juillet, à condition bien sûr que la même
journée, il n'y aura pas au
programme un derby.
Sincèrement, lors du match
contre l'USMBA, les supporters du MCA se sont montrés
exemplaires et donc, je n'ai
aucun souci pour que le rendez-vous contre la JSK se
joue au 5-Juillet." Ce serait la
meilleure nouvelle pour les
Mouloudéens qui vont avoir
le droit de suivre nombreux
leur équipe préférée dans le
clasico algérien.

Le classement des
jeunes catégories du MCA :
Les U17 terminent à la 9e
place

Avec 11 points au compteur, les U17 du MCA
ont terminé à la 9e place à 16 points du
leader, à savoir le PAC qui a fini la phase
avec 27 points, suivi de l'USMA avec 25
points et du CRB 18 points.

Les U15 terminent 3e

Les minimes du MCA terminent la phase
aller avec 24 points au même titre que le
second, le PAC, et à une longueur du leader
le Nasria.

Les U18 5e

Les U18 se placent à la 5e place avec 18
points, donc à 7 points du leader qui n'est
autre que l'ASO. Il faudra faire encore mieux
lors de la phase retour.

Les U20 5e

Quant aux U20, ça se joue très serré étant
donné que le premier de la liste est l'USMB
avec 20 points à son compteur et partage
cette place avec le RCK et l'USMA. L'ASO est
à la 4e place avec 19 points et le Doyen
avec 18 points à la 5e place.

L’entraîneur roumain n’a pas su
gérer les trois dernières rencontres et n’a
pas su non plus préparer son équipe
comme il se doit sur le plan psychologique et physique. Ainsi donc, cette
mauvaise préparation a eu des répercussions négatives sur le rendement des
joueurs. Ces derniers ont été éliminés de
la compétition de Dame Coupe en
concédant une défaite en déplacement
face au CABBA et ont été tenus en échec
à domicile face à la JSMB.
Aussi, beaucoup de supporters pensent que le limogeage de l’ancien entraîneur palestinien Hadj Mansour par la
direction du club était une mauvaise
décision, car depuis la venue du nouveau coach, il n’a pas fait de miracle ;
bien au contraire, les résultats se sont
détériorés, car Calin a concédé deux
défaites consécutives et un nul à domicile.

La phase retour, le test de
vérité pour Calin
La phase retour du championnat de la
Ligue 2 Mobilis s’annonce difficile pour
le nouvel entraîneur qui va entamer la
seconde manche de la compétition par
un match difficile à domicile face à la
JSMS. Après cela, les coéquipiers du
portier Meziane doivent se déplacer à
Aïn Fekroun pour affronter le CRBAF
sur son stade. Pour la troisième journée,
les gars de la ville des Roses
accueilleront le MCEE au stade des
Frères Brakni avant de se déplacer au
stade de Dar El Beïda pour affronter le
PAC, c’est-à-dire le leader. Aussi, la
cinquième journée ne sera pas facile
pour les Blidéens qui doivent recevoir le
MCS au stade des Frères Brakni.
Ceci dit, Calin Augustin n’aura pas la
tâche facile durant la phase retour, où il
doit faire ses preuves et prouver son
savoir-faire pour permettre à l’USMB de
consolider sa place de dauphin.
Dans le cas échéant, le Roumain sera

démis de ses fonctions et subira le
même sort que Hadj Mansour.
Les blessures et les
suspensions
L’entraîneur roumain Calin Augustin
a laissé entendre, à la fin du dernier
match de la phase aller du
championnat de Ligue 2 Mobilis, que
les absences ont privé son équipe de
battre la JSMB au stade des Frères
Brakni.
Certes, les absences peuvent
compliquer la tâche de n’importe
quelle équipe durant les matchs
cruciaux, mais ce n’est pas un
argument valable pour justifier un semiéchec, surtout que le club a pris
l’habitude de jouer les matchs avec un
effectif amoindris. L’entraîneur doit
donc revoir sa copie durant cette trêve
pour permettre à son équipe d’être plus
solide.
A. Dj.

MCS

Première phase
réussie
Personne ne
s’attendait à voir
l’équipe de Saïda
réussir cette première
manche du
championnat.
«Essadda», comme
aiment l’appeler les
amoureux du club, a
terminé la phase aller
à la 5e place avec 23
points et à deux
longueurs seulement
du podium.
De notre correspondant

K. DJELLOUL

Les dirigeants du
MC Saïda ont pourtant tiré
la sonnette d’alarme en raison d’une crise financière
qui ne dit pas son nom,
d’un président qui a failli
jeter l’éponge, n’était l’action des joueurs et des supporters, et surtout d’un
effectif dont le coach n’a
jamais pu aligner la même
équipe deux matches de
suite. Malgré tous ces aléas,
cette formation a réussi à
tirer son épingle du jeu.
Cette réussite est, de l’avis
de tous, le fruit d’un travail
des joueurs, du staff technique et administratif ainsi
que des supporters qui n’y
sont pas étrangers pour la
simple raison que tous ont
mis la main à la pâte, chacun à son niveau.
15 matches Ayant
effectué un début plus que
moyen, le MCS a continué

à bien faire en donnant le
tournis à plusieurs équipes
dont les plus huppées de
notre championnat. En 15
matches, cette équipe chère
aux Saïdis n’a perdu qu’à 6
reprises seulement dont 1 à
domicile contre le PAC,
alors qu’elle a gagné 7 fois
dont une à l’extérieur. Pour
ce qui est des matches nuls,
elle en a concédé 2 ; 1 a
domicile face à l’USMB et 1
autre à l’extérieur contre le
CRBAF. Deux matches
qu’elle aurait pu gagner vu
le bon rendement de l’équipe.
Rahmouni
Si l’attaque s’est illustrée en
inscrivant 15 buts, la défense en a encaissé, elle aussi,
15 buts. Les performances
des Saïdis ne se limitent pas
au championnat puisqu’en
Coupe d’Algérie, l’USMB a
fait les frais de la détermination de Bouheda et
consorts et surtout de l’apport de ses fans sachant
que l’équipe avait évolué
devant son public lors des
1/16 de finale. Rahmouni,
qui a utilisé presque tout
son effectif, a tenu sa parole
en alignant les éléments
prêts à répondre favorablement sur le terrain. Il l’a
déclaré après le match face
à l’ASMO : «On continuera
avec la même stratégie tout
en cherchant à engranger le
maximum de points.»
Il est vrai que le MCS aurait
pu faire mieux, même si
tout le monde dans l’entourage du club est satisfait du
parcours accompli jusquelà. En Coupe d’Algérie,
dont le prochain adversaire

est le CRB que le MCS
devra battre, les supporters
veulent voir leur équipe
aller le plus loin possible en
jouant ses chances à fond.
La bande à Rahmouni peut
réussir son pari car elle ne
manque pas d’atouts.
Le Chabab
n’impressionne
pas les Saïdis
Ayant achevé en beauté la
première moitié du championnat, les Saïdis veulent
encore faire plaisir à leurs
fans en se qualifiant lors de
ces 1/8 de finale de la
Coupe d’Algérie pour passer l’hiver au chaud. Il faut
dire que le Mouloudia part
avec les faveurs du pronostic face à cette équipe du
CRB car elle joue sur ses
bases. Mais l’entraîneur
Rahmouni ne veut pas
prendre les choses de cette
façon en jugeant utile d’entamer, deux jours avant le
match en question, le traditionnel travail psychologique.
Le coach du Mouloudia a
raison de se pencher sur cet
aspect car, en plus du fait
qu’il appréhende que ses
joueurs sous-estiment leur
rival du jour, il faut leur
rappeler que l’équipe a été
à deux doigts de laisser filer
deux précieux points contre
l’ASMO n’étaient les deux
buts inscrits lors de la
deuxième mi-temps.
Autrement dit, le staff technique cherche une qualification sans trop
d’embûches pour son équipe.
K. Dj.

USB
El-Khadra, la
bonne surprise
de l’aller
L’US Biskra a achevé
en beauté la phase
aller de la L2 Mobilis
en s’imposant samedi
face à l’ASK, à
Biskra, sur le score
de 2-1 grâce à Allati
dans le temps
additionnel.
PAR KAMEL HASSANI
Grace à ce succès, El-Khadra
des Zibans se propulse à la 5e
place avec 24 points. Les Biskris,
qui ont mal entamé le
championnat, se sont repris
depuis l’arrivée de l’entraîneur
Mounir Zeghdoud. Ce dernier a
su apporter sa touche et libérer
les joueurs qui ont pris
conscience de leur gros potentiel.
Les coéquipiers de Belgherbi ont
fait une remontée spectaculaire
au classement général pour venir
talonner le groupe de tête. Le
coach de l’USB Mounir
Zeghdoud, qui a félicité les
joueurs pour leur rendement
contre l’ABS et l’ASK, veut rester
humble même si son équipe a
réalisé un parcours formidable
lors de la première partie de la
saison : «Il est vrai qu’on a
terminé la phase aller en beauté
où on occupe la cinquième place,
mais il ne faut pas trop
s’enflammer car la phase retour
s’annonce difficile. On doit
prendre un peu de repos avant
d’attaquer la préparation de la
phase retour avec beaucoup de
certitudes. On va jouer à fond
nos chances durant la seconde
partie de la saison sans se poser
de questions», a assuré l’ex-coach
de l’USMA.
K. H.

Houari : «Corriger
nos erreurs durant
la trêve»
Le jeune milieu de terrain de l’USMB a justifié le
semi-échec concédé par
son équipe à domicile face
à la JSMB par la surestime
de l’adversaire.

cupe chaque équipe sur le
podium a compliqué notre
tâche.

Comment justifiez-vous
le semi-échec concédé
par votre équipe à
domicile face à la JSMB ?

On ne doit pas paniquer,
surtout que le club occupe
la deuxième place. Je pense
que le passage à vide
qu’on a traversé n’est
qu’un simple nuage d’été.
Avec un peu de courage et
de volonté et une bonne
préparation durant cette
trêve, on pourra entamer la
phase retour en force.

Pouvez-vous être plus
explicite ?

Le semi-échec face à la
JSMB ne va pas semer le
doute au sein du groupe ?

Le semi-échec concédé à
domicile face à la JSMB est
dû essentiellement à notre
surestime de l’adversaire,
ce qui l’a encouragé à rentrer avec un point précieux
chez lui.

On a trop respecté notre
adversaire par rapport aux
précédentes rencontres ; ce
qui nous a incités à jouer la
prudence contre une équipe qu’on a déjà battue en
compétition de Dame
Coupe. Il faut reconnaître
aussi que la position qu’oc-

Mais ce mauvais résultat
est le troisième de
suite ?

Il ne faut pas dramatiser
les choses, ce n’est qu’un
simple match nul et on
aura le temps de rectifier le
tir raté et de corriger nos
erreurs durant la trêve.
A. Dj.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS
CLUBS

1. PAC
2. USMB
3. JSMB
4. CABBA
5. USB
6. MCS
7. JSMS
8. ASO
9. CRBAF
10. ABS
11. ASMO
12.
13.
14.
15.
16.

WAB
ASK
MCEE
GCM
RCA

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
34 15 10 04 01 25
27 15 08 03 04 14
25 15 07 04 04 15
24 15 06 06 03 12
24 15 07 03 05 13
23 15 07 02 06 15

20
20
19
18
17
17
16

15
15
15
15
15
15
15

06
05
04
04
03
03
04

02
05
07
06
08
08
04

07
05
04
05
04
04
07

11
17
13
16
13
12
12

11 15 03 05 07 12
11 15 02 05 08 10
09 15 02 06 07 10

11
09
12
09
13
15

+14
+05
+03
+03

00
00
09 +02
16 +01
14 -01
16 00
13 00
14 -02
16 -04
19 -07
19 -09
15 -05

www.competition.dz

Lundi 26 décembre 2016

18

www.competition.dz

ASMO

MCA

11e au classement avec 3 succès seulement

Bilan fort mitigé
PAR L. M. AZZI
La formation de M’dina J’dida,
après sa défaite at home face au WA
Boufarik (1-2), a laissé des plumes
contre le MCS à Saïda sur le même
score. Avec cette défaite, la quatrième
de la saison, El-Djamîya finit la première partie du championnat à la 11e
place du classement général. Avec un
total de 17 points, l’équipe de M‘dina
J’dida s’éloigne du podium et se fait
distancer par une meute d’équipes
l’ayant coiffée à juste titre d’ailleurs.
Car faut-il le préciser, le parcours
paraît ahurissant au vu de la réputation du club. Mais au vu de la qualité
du groupe, ce même parcours est
logique. Car à l’exception d’une petite série positive, l’équipe de
Mohamed Henkouche n’a été que
l’ombre d’elle-même. En 15 matches
disputés, cette équipe ne compte seulement que trois succès obtenus sous
la coupe du Mascaréen. Même si à
l’extérieur, El-Djamîya a tiré son
épingle du jeu en confirmant sa solidité, chez elle, elle a été tout simplement hors sujet. En effet, 7 sorties at
home ont été ponctuées de trois succès trois nuls et d’un revers. Soit la
bagatelle de 9 points volatilisés de
son jardin de Habib-Bouakeul. Un
bilan fort mitigé d’autant qu’hors de
ce jardin, Berradja et ses coéquipiers
n’ont pas été capables de gagner le

moindre match sauf qu’ils ont ramené 4 points en 8 rendez-vous. C’est
dire que tous les chiffres ne sont pas
bons pour cette formation habituée à
dominer ses vis-à-vis. Sur le plan efficacité, l’équipe a frôlé le ridicule
maintenant que la ligne d’avant n’a
trouvé le chemin des filets qu’à treize
reprises, soit une moyenne de 0,86
but par match. Pour beaucoup, ce
chiffre reste la honte tellement
l’ASMO a habitué ses fans à faire
mieux.
A 6 points de la zone de
relégation
Le pire pourrait se produire en cas
d’autres faux pas à l’entame de la
deuxième partie du championnat.
Car actuellement, son classement ne
garantit aucune chute si elle continue
à collectionner les faux pas. A présent, El-Djamîya compte six (6)
points d’avance sur la première place
de relégation. Autant dire que le
risque d’une glissade est énorme
pour un groupe fragile sur le plan
mental. Le driver a beau stimuler les
joueurs et leur montrer la voie salutaire, mais ces derniers n’arrivent
toujours pas à comprendre l’importance d’une réaction d’orgueil. En
attendant les couleurs du prochain
meracto, inutile d’affirmer que les
jours de l’équipe asémiste ne sont pas
sereins et ce n’est pas cette 11e place
qui va le contredire, ni la manière de

ASO

Amère a été la
dernière défaite
De notre correspondant

A. BENABDELKADER

Avec l’arrivée de Bouzidi à la barre
technique du club, un premier test pour lui,
les supporters s’attendaient à un rachat de
leur équipe qui les a encore trop déçus face au
RCA. Mais grande fut leur déception après le
coup de sifflet final de l’arbitre puisque l’ASO
a encore trébuché et de surcroît face à la lanterne rouge. Les camarades de Melika sont
passés à côté malgré leurs efforts durant
toute la partie qu’ils ont dominée après avoir
concédé un but au tout début du match. Les
tentatives ont certes été multiples, mais la
chance n’a pas souri à la formation asnamie
dont les attaquants ont affiché une gaucherie
sans limite face à un excellent gardien de buts
adverses. Les Chélifiens, qui misaient sur six
points pour les deux derniers matches de l’aller, n’en ont récolté qu’un seul avec un ratage

du dernier qui pourrait leur être fatal au
décompte final. « Si l’on ne gagne pas face
aux équipes dites «faibles», quand est-ce que
l’équipe saura le faire », s’interrogent les
Djawarih qui perdent désormais confiance
même s’il reste encore une phase à tirer en
championnat.
Encore une erreur derrière
Le but concédé face au GCM fut sur une
erreur de la défense après une mésentente
entre Mebarki et le gardien de but Hamzaoui.
Des erreurs qui se répètent au grand désarroi
du nouvel entraîneur qui a été dans tous ses
états, lui qui estime que des erreurs pareilles
n’ont pas droit de cité à ce niveau de la compétition, et c’est normal diriez-vous. Comme
quoi, les joueurs ont sûrement été savonnés
par le coach qui est connu pour ses sautes
d’humeur et son penchant pour la rigueur.
A. B.

7

MOUASSA
:
«Attention, Beni Douala

Incorporé en seconde mi-temps face au MCS

Aklil confirme sa valeur

jouer des poulains de Henkouche.
Vivement le mercato,
dites-vous ?
Le volet lié aux chiffres confirme la
nette régression du niveau de l’équipe des Vert et Blanc. Cette équipe n’a
pas été en mesure de s’imposer ni de
montrer ses griffes tout au long de la
première partie de la compétition.
Après l’arrivée de Henkouche, les
résultats ont donné des lueurs d’espoir aux supporters. Mais depuis le
match de l’Arba face au RCA, ElDjamîya donne l’impression de patiner malgré un bon nul à Biskra face à
l’USB (0-0). Contre Ezzerga dont les
joueurs n’avaient aucun entraînement dans les jambes, l’équipe a laissé filer deux points par manque de
concentration et de maturité surtout.
Le match suivant a été le point noir
parce que cette équipe a concédé son
premier nul sous la coupe du successeur de Noureddine Saâdi. C’était
contre le GC Mascara (0-0) au terme
d’une prestation très quelconque.
Après Biskra, la bande à Henkouche
a tout simplement mordu la poussière chez elle face au WA Boufarik (12). A Saida, la réaction tant attendue
n’a pas eu lieu contre le Mouloudia
local, ravi de lui planter deux banderilles et de l’éloigner de la zone du
bonheur. Vivement le mercato, diront
les supporters asémistes !
L. M. A.

Lundi 26 décembre 2016

est un match piège !»

PAR KAMEL HASSANI
Longtemps relégué au banc de
touche et mis à part quelques
apparitions sporadiques durant la
phase aller, le défenseur Nazim
Aklil a été incorporé à la 54’ face
au MCS à la suite de l’expulsion
de Naâmane. L’ex-joueur de
l’USMA a fourni une excellente
prestation malgré la défaite de
son équipe sur le score de 2-1.
Sobre et bien concentré, il a su
apporter de l’assurance au compartiment défensif de son équipe.
Montrant une excellente condition
physique et une grande détermination, l’ex-international U20 a
été l’une des grandes satisfactions de son équipe durant ce
derby, malgré le fait qu’il n’a
bénéficié que de 40’ de temps de
jeu. Victime des choix de son
entraîneur, Aklil est resté tout de
même patient, attendant tranquillement sa chance. Avant-hier
sur le terrain de Saida, il a cloué

le bec à ses détracteurs par ses
qualités et son gros potentiel.
D’ailleurs, beaucoup de supporters de l’ASMO ont été surpris par
le niveau affiché par l’ex-joueur
de la JSMS contre le MCS et se
sont interrogés comment il n’a
pas été utilisé lors de la phase
aller, alors que la défense asémiste a été le maillon faible de
l’équipe. Le staff technique de
l’ASMO doit revoir sa copie lors
de la phase retour car un joueur
comme Aklil a largement sa place
dans le onze oranais et sa présence dans la charnière peut
constituer la meilleure solution
pour donner plus d’assurance à la
défense de l’équipe. Aux dernières
nouvelles, beaucoup d’équipes
sont sur les traces de l’ex-joueur
de l’Académie de la FAF qui pourrait bien quitter l’ASMO s’il ne
reçoit pas de garantis pour jouer
lors de la seconde partie de la
saison.
K. H.

Dans un point de presse tenu hier, Kamel Mouassa a abordé plusieurs sujets. Il
a envie de réaliser un très bon parcours avec le Doyen. Que ce soit en Coupe
d'Algérie, en championnat ou en Coupe de la CAF, Mouassa veut tour rafler sur
son passage.
PAR MOHAMED ZERROUKI
C'est avec le sentiment du
devoir accompli que le coach mouloudéen se présente au point de
presse animé hier matin à Aïn
Benian : " La première partie du
championnat, on l'a finie et on peut
dire que l'objectif est atteint. On ne
va pas parler du titre de champion
d'automne, pour nous le plus
important, c'est d'avoir assuré 30
points et il faudra maintenir la
cadence jusqu'au bout. " Le MCA
avait engrangé 6 buts en 9 journées,
mais avec Mouassa, il en a marqué

Nekkache s'est
fait opérer du
ménisque hier
chez le Pr Zemouri
C'est vers 13h30 que l'attaquant
mouloudéen, Hichem Nekkache
est passé sur le billard à la
clinique d'Essaada chez le Pr
Zemouri pour un souci du
ménisque. L'opération s'est
bien déroulée et aucune
complication n'a été
enregistrée.
Lors de la
dernière
journée de la
phase aller,
Hichem
Nekkache
a quitté
le carré
vert sur
une civière
avec des
douleurs
atroces au
genou et tout le
monde a tout de
suite pensé qu'il
serait
certainement
indisponible pour
le rendez-vous de
la Coupe. Après
avoir passé des
examens, il a été
décidé que
Nekkache doit passer
sur le billard. C'est
ainsi que Nekkache
s'est présenté à la
clinique en compagnie
de son papa et de son

frère. C'est fait et l'opération s'est
très bien déroulée et tout le
monde était soulagé pour lui.
Le joueur va devoir se reposer
avant d'attaquer sa
rééducation ; il sera
indisponible pendant
21 jours et il
entamera sa
rééducation à
partir de mardi.
Le joueur est
bien décidé à
retrouver ses
sensations
très vite, lui
qui est
revenu en
force ces
derniers
temps, est
conscient que
cette blessure
ne tombe pas
vraiment au bon
moment, surtout
que le Doyen a
besoin de lui pour
assurer mardi
contre Beni Douala,
mais Nekkache
entamera ce jour-là sa
rééducation.
C'est aujourd'hui qu'il
quitte la clinique pour
rentrer chez lui à Baba
Hassen.
A. Z.

Attelah a demandé des photos
à tous les joueurs

Afin de préparer la liste des joueurs qui participeront à la coupe d'Afrique, le
secrétaire Attelah a demandé hier matin à tous les joueurs de lui remettre le
plus tôt possible une photo d'identité afin de s'assurer que les dossiers
seront envoyés avant le 31 décembre.

10 en 6 journées. Un bon parcours
jusque-là, mais l'entraîneur assure
que c'est un travail collectif qui a permis au Doyen de finir à cette place en
déclarant : " Il y a des gens qui travaillent dans l'ombre et qui font
beaucoup pour cette équipe. En ce
qui me concerne, je dirais que je suis
à la disposition du club. Il y a un bon
état d'esprit avec une grande détermination de bien faire chez les
joueurs et la collaboration de tout le
monde nous a permis de finir premiers de la phase aller." Ce sont les
mêmes joueurs avec lesquels le
MCA a débuté la saison, mais il a
fallu attendre la venue de Mouassa
pour que le Mouloudia d'Alger soit
sur les bons rails.
«On veut passer en quart»
L'entraîneur en chef du MCA veut
finir l'année 2016 sur une bonne note
et pour cela, il est concentré sur la
rencontre de mardi contre Beni
Douala et il le fera savoir : " Il nous
reste un match de Coupe qui est différent des rendez-vous de championnat où la qualification est assurée pendant les 90 minutes, mais
aussi après les prolongations ou jusqu'à la séance des tirs au but. Donc,
il faut être prêt à toute épreuve, dans
un match de Coupe, tout reste possible. Il faut être vigilant et prudent à
la fois. On fera en sorte d'être présents sur le terrain avec tous nos
atouts ; pour nous, il est important
de passer au prochain tour, cela fait
partie des objectifs assignés par la
direction pour cette saison. "Le coach
veut la qualification, mais il souligne
que ce ne sera pas facile : " Il faut
savoir que Beni Douala est une équipe à respecter. Elle est passée aux
1/8 de finale et veut aller très loin
dans cette compétition. Ses joueurs
veulent garder cette belle dynamique après leur accession assurée
la saison écoulée. Ils sont en train de
réaliser un parcours positif. Je
connais ce groupe qui est bon. Je sais
que ses joueurs seront très motivés,
ils n'ont rien à perdre, mais au
contraire, tout à gagner. L'occasion
pour eux de s'illustrer davantage.
Pour nous, c'est un match piège. Il
faut être attentif et se préparer
convenablement pour assurer le

résultat qu'on veut, à savoir passer
au prochain tour. Quand j'étais à la
JSK, Beni Douala s'entraînait avec
nous et donc, je connais cette équipe.
C'est une bonne équipe qui a un bon
groupe dirigeant. " Même si le tirage
au sort a été clément avec le MCA
qui affronte une petite équipe et à
domicile, Mouassa craint les mauvaises surprises : " Le tirage au sort
n'a jamais donné de résultat. Quand
une équipe jouant en élite affronte
une équipe de division inférieure, il
y a eu des surprises et donc, en ce
qui nous concerne, on ne tient pas
compte de l'adversaire. On le respecte et on le prend très au sérieux, mais
on se concentre sur le travail afin que
les joueurs se présentent avec leur
meilleur niveau en donnant une
grande importance à cette rencontre
pour gagner."
«Les meilleurs joueront
mardi»
Pour le match de Coupe, tout le
monde voudrait savoir si Mouassa
va apporter des changements dans
son groupe comme il l'a fait contre
l'OMA où il avait pris le risque de
chambouler toute son équipe, ou
fera-t-il comme le match contre
Frenda en comptant sur les titulaires.
Le concerné déclare : " On a un effectif qu'on est en train de faire tourner
selon la forme physique de chaque
joueur. J'ai fait jouer contre l'OMA en
prenant le risque de donner la parole aux gars du banc. Mais je peux
dire que j'ai désormais une idée précise sur mon effectif. Donc, les
joueurs qui seront sur le terrain
seront les meilleurs du moment et ils
devront être à la hauteur. Ils auront
la chance de jouer et on espère qu'ils
vont nous faire passer en quart de
finale."
«Le MCA jouera à fond
sur tous les fronts, car il
est habitué aux grands
défis»
Le MCA est premier en championnat, il peut passer en quart de finale
et va dans deux mois jouer la Coupe
de la CAF où il veut aller très loin
dans cette compétition. Tout le
monde se demande si le Doyen
serait capable de jouer sur tous les

Le nouvel équipement sera
confectionné en Espagne

Le Mouloudia d'Alger n'a pas eu un bon équipement
pour cette première phase du championnat. Avec deux
tenues, une blanche et une bleue, le Doyen n'avait pas
vraiment le choix. Seulement, il se dit que l'équipementier Umbro est en train de préparer un nouvel équipement. Celui-ci devrait être confectionné en Espagne afin

fronts et assurer un grand max. Pour
le coach tout est possible : " On a un
effectif capable de jouer sur les trois
fronts. L'USMA aussi jouera sur trois
fronts. Que ce soit le MCA, l'USMA,
la JSS ou la JSK, ce sont des équipes
qui ont l'habitude de relever des
défis; le recrutement ainsi que la préparation lors de l'intersaison ont été
faits selon ces compétitions qu'ils
vont jouer. Le MCA jouera à fond
sur tous les fronts, car il est habitué
aux grands défis. " Mouassa, tout
comme Omar Ghrib, veut faire sensation cette saison. Tout se passe
bien actuellement, mais il faudra
maintenir la cadence jusqu'au bout
car avec les matches qui s'enchaîneront, il faut vraiment avoir une
bonne préparation.
Le Doyen doit déposer les demandes
de licence des joueurs à la CAF avant
le 31 décembre. Pour Mouassa, "c'est
la direction qui est en train de faire le
nécessaire. Je pense que la liste des
participants à la CAF, ce sera après le
mercato etil est possible qu'il y ait de
nouveaux joueurs".
«Le recrutement et les
libérés après la Coupe»
Le mercato permettra un renfort de
l'équipe et pour le MCA, selon
Mouassa, "le recrutement débutera
après la rencontre de Coupe. On n'a
rien encore décidé. Il faut trouver
les bons joueurs. Si je ramène un
joueur qui a le même niveau que
mes joueurs ou moins, ce n'est pas
la peine de le recruter. Pour le
moment, aucun joueur n'est libéré.
Le seul contact est avec Mansouri,
peut-être qu'il renforcera nos rangs
cet hiver. Il connaît l'équipe et il a
fait la préparation avec le groupe.
Donc, on verra après la Coupe le
recrutement et les libérés." Avant
de clore son intervention, Mouassa
parle de son premier adversaire en
Coupe de la CAF et dira : "Je n'ai
pas l'intention d'envoyer quiconque m'apporter des informations sur l'équipe ghanéenne, je
préfère me concentrer sur mon
groupe avec lequel je serais prêt à
affronter n'importe quelle équipe."
M. Z.

de permettre au Doyen de retrouver la phase retour avec
un équipement nouveau. On verra si celui-ci sera
convaincant ou pas.

Boucherit absent

Lors de la séance d'entraînement d'hier, le milieu de
terrain mouloudéen Antar Boucherit était absent. Il se dit
que le joueur est blessé et qu'il était aux soins.
M. Z.

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

8

MOB

OM

Hassissène, déjà un échec ?
Les supporters du MOB étaient pleins d'espoir au lendemain du changement effectué à la tête
du conseil d'administration de leur club, avec la destitution de Zahir Attia coupable d'avoir
provoqué beaucoup de scandales durant sa période de gestion et la nomination de Farid
Hassissène qui était censé réussir l'union sacrée entre les actionnaires.
De notre correspondant

BOUALEM AÏIZEL

Malheureusement,
plus d'un mois après ce remaniement, il convient de s'interroger si la prise de main de
l'actuel président et son équipe
ne s'avère pas être déjà un
échec, tant la situation sportive
n'a pas du tout changé alors
que les problèmes administratifs restent toujours posés.
Bouzidi, une grosse
perte de temps
L'affaire qui a été la plus mal
gérée par la nouvelle direction
est forcément celle du remplacement du coach Nacer
Sandjak, sachant que celui-ci a
eu gain de cause au niveau
due la CRL. Le président Farid
Hassissène avait décidé après
réflexion de faire appel à l'ancien coach du NAHD, Youcef
Bouzidi, un homme qui
connaît bien la maison
béjaouie mais qui a vite été
refroidi par la situation actuelle du MOB. Celui-ci n'a jamais
vraiment entamé sa mission, il
a gagné du temps en tergiver-

sant et négociant avec d'autres
formations jusqu'à s'engager
officiellement avec l'ASO, du
moment qu'il n'avait signé
aucun contrat au MOB. La
direction devait prévoir ce scénario, ce qui n'a pas été le cas
et on peut dire donc que l'intérêt de l'équipe n'a vraiment
pas été assez bien défendu
dans cette affaire.
Plus d'un mois
sans entraîneur des
gardiens
Depuis quelque temps, des
voix se lèvent pour critiquer le
rendement du gardien international
Chemseddine
Rahmani, celui-ci n'étant peutêtre plus aussi performants
que lors de la campagne en
coupe de la CAF. Ce qu'il faut
savoir, c'est que Rahmani et les
deux autres gardiens de l'effectif travaillent sans personne
pour les orienter depuis le
départ de Benhaha. La direction n'a pas jugé utile d'engager un nouvel entraîneur des
gardiens, ce qui n'est forcément pas normal pour une
équipe professionnelle de

Ligue 1, surtout qu'il n'est pas
du tout compliqué de trouver
quelqu'un pour ce poste. On
s'interroge donc pourquoi le
président et ses collaborateurs
n'ont pas réagi face à ce problème qui est forcément un
acte de mauvaise gestion.

Les Vert et Noir se sont déplacés à Alger avec de
bonnes intentions, ils voulaient coûte que coûte
mettre fin à la série de résultats négatifs en
revenant avec au moins un point dans les
bagages.
Tout le monde savait que
cette rencontre allait être difficile, car le NAHD est une
bonne équipe, qui a pour
habitude de créer d'énormes
difficultés aux Mobistes à
chaque confrontation. Au
final, les coéquipiers de
Faouzi Yaya enregistrent
une nouvelle défaite, ils se
retrouvent maintenant avec
une série de 11 matchs sans
victoire et une dernière place
au classement général qui
donne le tournis aux amoureux du MOB. Retour sur ce
match, qui, de l'avis des
observateurs, ne devait pas
échapper aux Béjaouis, surtout lorsqu'on sait que le
MOB s'est créé un grand
nombre d'occasions nettes
de scorer et a vu l'arbitre
annuler un but valable de
Lakhdari dans les dernières
secondes de la partie qui
porte totalement préjudice
au club de la capitale des
Hammadites.
Une 1re mi-temps
laborieuse
Les gars d'Yemma Gouraya
sont rentrés sur le terrain
avec une grande détermina-

tion, ils se battaient sur
chaque balle et ont essayé de
gagner la bataille du milieu
de
terrain.
Malheureusement, ce ne fut
pas suffisant. Le terrible
constat, c'est que l'équipe
béjaouie a encaissé sur la
première véritable incursion
du NAHD dans son camp et
cela lui a été fatal jusqu'au
bout. Le jeu des Vert et Noir
ne ressemblait pas à ce qu'ils
nous avaient habitués
depuis quelque temps, il y
avait bien un léger mieux
qui était largement visible.
Toutefois, durant cette première période, les Nahdites
auraient pu niveler la
marque à cause du manque
de concentration de l'arrièregarde du MOB. Alors que
les coéquipiers de Bentayeb
ont trouvé d'énormes difficultés pour approcher la
cage
de
Doukha.
Quoiqu'Yaya avait bien une
balle du 1 à 1 au bout du
pied juste avant la fin des 45
premières minutes.
Une bien meilleure
2e mi-temps
Lors de la seconde mi-

temps, les capés de
Boussaâda sont rentrés avec
la ferme intention de revenir
au score. Le fait que l'adversaire ait voulu se regrouper
derrière pour garder le score
devait faciliter les choses, les
camarades de Rahmani
jetant toutes leurs forces en
attaque. Salhi multiplie les
courses et les tentatives,
Yaya n'est pas resté en reste
et a menacé la cage adverse,
tout
comme
Khadir.
Cependant, le MOB a une
nouvelle fois fait preuve de
manque d'efficacité, ratant
des occasions faciles de scorer, au moment où la défense adverse donnait l'impression d'âtre totalement dépassée. Le coach fait entrer
Belkacemi pour forcer la
décision, mais en vain. Les
Béjaouis repartent avec zéro
point de Belouizdad, mais
ont montré qu'ils pouvaient
bien élever leur niveau de
jeu, ce qui laisse présager un
avenir meilleur lors de la
deuxième partie de saison,
surtout si la forme physique
s'améliore et que l'effectif se
voit renforcer.
B. A.

Après une séance de
décrassage hier, les
coéquipiers de Rahmani
vont reprendre le
chemin des
entraînements
aujourd'hui sous la
houlette du coach
Boussaâda avec l'idée
de préparer
convenablement la
rencontre de demain
face au CAB.

Les négociations avec
Mobilis
relancées

La situation
financière ne s'est pas
améliorée
Par ailleurs, le plus gros problème au temps du président
Zahir Attia était d'ordre financier, le club n'arrivant pas à
s'acquitter des frais indispensables à sa bonne marche. On
avait donc misé sur un changement total après la mise en
place d'une nouvelle direction
dans la principale mission était
justement d'assainir la situation financière. Toutefois, et
jusqu'à présent, le problème
financier persiste, les joueurs
réclament toujours d'être régularisé, ce qui est forcément nuisible pour le parcours sportif
de l'équipe, celle-ci aspirant à
assurer le maintien malgré la
difficulté de la tâche.
B. A.

L'équipe a montré
du caractère, malgré
la défaite

Reprise
aujourd'hui

L'opérateur de
téléphonie mobile
Mobilis pourrait bien
sponsoriser une
nouvelle fois le MOB à
partir de la nouvelle
année, les discussions
ont en tout cas repris
entre les deux parties et
une réunion aurait été
programmée pour ce
mardi afin de finaliser
l'accord.

L'AG reportée

Ferhat out face au CAB

Le milieu de terrain du MOB, Malek Ferhat, n'a pas tenu sa place face au
NAHD, ayant été remplacé par Bentayeb au dernier moment. L'enfant de Sidi
Aïch ne participera pas non plus au match de demain face au MOB, il doit
maintenant se soigner sérieusement pour revenir en force lors de la
deuxième partie de saison.

Alors qu'une nouvelle
réunion des
actionnaires devait se
tenir hier afin de
permettre la validation
du bilan de l'ancien
président Boubker
Ikhlef, cette assemblée
a finalement été
repoussée à une date
ultérieure.

Béjaïa crie au scandale :
«Bessiri nous a fait perdre»
Le MOB reste donc
lanterne
rouge au terme de
la 15e journée de Ligue 1
Mobilis. La situation se
corse pour les camarades
de Benmelouka qui ont, à
présent, besoin d'un
parcours de champion lors
de la deuxième partie de
saison pour se sauver.
La défaite concédée face
au NAHD a été imputée par
les Béjaouis à l'arbitre de ce
match, Mustapha Bessiri,
celui-ci a carrément faussé le
résultat. À voir les séquences
de la télévision, l'arbitre de la
rencontre NAHD-MOB est
passé incroyablement à côté
de son sujet. Ce dernier n'a
pas été à la hauteur des
attentes en refusant un but
valable à 100% au MOB à la
90e minute de jeu, quand
Lakhdari a profité de la sortie
totalement ratée de Doukha
pour mettre le cuir au fond
des filets. Les images de la
télévision algérienne ne laissent pas de place au doute, ce
but devait obligatoirement
être validé, c'est d'ailleurs
l'avis de l'ancien referee
Mohamed Youbi qui s'est
exprimé sur l'ENTV à la fin de
la partie. Pour sa part, le driver du MOB, Boussaâda, s'est

www.competition.dz

Lundi 26 décembre 2016

17

Le parcours
du combattant
du soldat bleu
Le nouveau promu a
souffert durant ce
premier acte de la
compétition. De
l'apprentissage au
podium, via le début
d'un sabotage, c'est
ainsi que se résume le
parcours du
combattant de ce
soldat bleu qui est l'O
Médéa.

qu'au début ", dira le tacticien
Slimani à ses capés après cet échec
oranais. Une reprise fut lourde et
plate. Les inconditionnels se tiennent
aux aguets.Les Ententistes de Sétif
surprennent Médéa. C'était peut-être
le plus sale après-midi que les
Médéens ont dû passer sur leur
propre ground du stade Imam-Lyès.
L'arbitrage aidant, les gars d'Ain
Fouara frappent à trois reprises et
repartent avec les trois points mis en
jeu. " C'est scandaleux", cria tout haut
un responsable des Olympiens.
Cette fois-ci, la chute est grave car elle
s'est produite à domicile et devant une
galerie qui n'avait pas l'habitude d'assister à une telle arnaque (3e journée).

De notre correspondant

Le soutien des supporters
Les supporters n'ont pas osé réprimander leurs joueurs ; bien au
contraire, ils venaient les réconforter
à l'entraînement. Ce qui a fait son
effet. Le staff technique des
Olympiens, à la suite de ce résultat
décevant à plus d'un titre, avait du
pain sur la planche pour redonner la
confiance au groupe. Au cours des
débats suivants, les partenaires de
Lamraoui avaient au menu un solide
concurrent, en l'occurrence la
Jeunesse de la Saoura. Hamia, l'attaquant sur lequel tout le monde
compte, répond sur le but des
Bécharis pour permettre à son équipe de quitter la région du Sud avec
un précieux point dans son escarcelle (4e journée).

M. GRINI

Pour sa première accession en Ligue
1, il a été difficile au club phare de la
capitale du Titteri de s'adapter d'emblée à son nouvel environnement. Il
débute le championnat cahin-caha
malgré la victoire qu'il a obtenue dans
son jardin face au club des Aurès, le
Chabab de Batna, par un but à zéro (1re
journée).
Soigner surtout le moral
Durant la semaine qui a suivi le premier match de la saison à ce niveau
supérieur de la hiérarchie du football
national, le driver médéen Slimani
était contraint de soigner surtout le
mental. Cela, malheureusement, n'a
pas suffi aux gars du Titteri de tomber sur les terres oranaises devant un
club du MC Oran bien appuyé sur
son expérience et son savoir-faire.
Bellatoui a donné sa leçon, les
joueurs l'ont appliquée à la lettre sur
le rectangle vert (2e journée). Quant
au coach médéen Slimani, la leçon
est apprise. " Allez, allez, les gars, on
doit se remettre au travail. On n'est

Encourageant La 5e journée
fut reportée par la LFP à cause de
l'adversaire qui participe à la coupe
de la CAF, le MO Béjaïa. Ce report
s'avère bénéfique pour la bande à
Slimani. Ce dernier n'a pas hésité à
soumettre ses hommes à un travail
de titan. Les trois volets technico-tactique, physique et psychologique ont

été passés au peigne fin. Rien n'a été
laissé au hasard par le coach et ses
adjoints. Les camarades de Banouh
ont jouée une entreprenante et retentissante seconde mi-temps face aux
Algérois de l'USM d'Alger, qui
avaient pourtant une avance de trois
unités à la pause. Le champion en
titre, qui évolue pourtant dans son
propre fief, n'a pas pu empêcher
Hamia et Saâdou de réduire le score.
Et n'étaient l'excès de précipitation et
le manque de concentration devant les
bois adverses, l'O Médéa aurait pu
regagner les monts du Titteri au moins
avec le point du match nul (6e journée).
Une défaite amère mais au goût de victoire dans le jeu. C'est à la suite de cette
bonne production que les Médéens
sont revenus à l'évidence, c'est-à-dire
qu'ils pourraient oser désormais. En
effet, ils ont osé une semaine après. Le
club husseindéen a laissé des plumes à
Médéa. Un succès qui venait d'injecter
un sang neuf dans les veines des
joueurs médéens qui partent à la
conquête d'autres succès.

prend la place de Zeroual sur l'aile
gauche. Les choses commencent à
bouger. Hamia remet les pendules à
l'heure et à dix minutes de la fin, il
permet à son équipe de sortir victorieuse après une période de doute.
Qui l'eut cru ! C'est la liesse dans les
gradins. La formation chère à Djamel
Tlemçani commence à croire sérieusement en ses capacités. Et cette prestation une semaine après face au
Chabab de Belouizdad a été une
illustration criante (1 à 1, 10e journée).

Quatrième revers amer
Mais les gars de Tadjenanet ne l'ont
pas entendu de cette oreille pour leur
marquer un tout petit but et les
battre. C'est le quatrième revers que
les gars du Titteri viennent de concéder depuis l'entame du championnat
(8e journée). Le staff technique des
Médéens était obligé de se pencher
sur le plan psychologique pour permettre à es capés de recharger leurs
batteries.

De bonnes individualités
Sur leur lancée, les hommes de
Slimani prennent le meilleur sur une
composante relizanaise qui renferme
en son sein de bonnes individualités
et drivée, pour la circonstance, par
un bon technicien tunisien en la personne de Moaz Bouakaz (11e journée). Et pour le compte du match
retard (5e journée) contre le MO
Béjaia, les poulains du coach Slimani
brûlent la politesse à leurs hôtes en
leur infligeant un score sans appel de
4 buts à 0. Le MOB ce jour-là était
méconnaissable et sans âme.
Dommage pour une formation qui a
honoré toute l'Algérie quelques jours
avant sur le plan continental bien
qu'elle ait perdu en finale.

On y croit Le club de la cité du
Vieux Rocher, le CS Constantine, se
rend dans la capitale du Titteri pour
en découdre avec le club local de
l'OM. Aoudia et Zerara marquent les
premiers pour leur formation sur
coup de pied arrêtés. C'est le silence
au niveau des tribunes. Rachedi

Plus de craintes de récupération
Les Orange et Bleu, après ce bel
exploit et seulement deux jours
après, viennent de la plus forte
manière à bout d'une formation qui
pratique un beau football, en l'occurrence l'USM Bel-Abbès par un score

étriqué de 1 à 0 (12e journée). Les
craintes de la récupération par le staff
technique médéen partent en fumée.
La surprise pour Hidoussi
Le driver Slimani, au cours de la
semaine qui précédait l'empoignade
face au club de la ville des Genêts, la
JS Kabylie, a tout prévu. " Je vais faire
une surprise à mon confrère
Hidoussi ", a-t-il avancé. Et, effectivement, il lui a fait cette surprise
lorsque le joueur Gherbi a marqué
l'unique but de la partie et celui de la
victoire (13e journée). Tout le monde
ce jour-là a regretté la piètre prestation des Canaris, car il s'agit là, qu'on
le veuille ou non, d'un club huppé
du football national et le plus titré de
l'Algérie.
Les Chnaoua envahissent
Titteri
La formation de Médéa vient
d'emmagasiner encore de la confiance. Le leader, le Mouloudia d'Alger,
rend visite à l'Olympique de Médéa
dans la semaine qui suit. Les
Chnaoua envahissent la capitale du
Titteri. Pas d'incidents. La partie qualifiée de palpitante mais pas de décisive n'a finalement connu ni vainqueur ni vaincu (14e journée). Et
pour l'ultime journée de ce premier
acte du championnat, les Olympiens,
bien en place, forcent le respect à
leurs homologues d'El-Harrach en
obtenant le partage des points dans
une rencontre où les occasions de
part et d'autre furent innombrables,
mais n'ont pas été saisies au grand
dam des deux galeries.
M. G.

JSS

A El-Khroub
avec 19 joueurs
dit dépité par la défaite concédée par son équipe face au
NAHD. "Je suis naturellement déçu par cette défaite,
dans la mesure où nous avons
fait le déplacement à Alger
avec la ferme intention de réaliser un résultat positif.
L'arbitre nous a vraiment lésés.
Sans son coup de pouce, le
NAHD n'aurait jamais gagné.
On a bien joué et je pense qu'on
méritait mieux dans ce match. Il
y avait un but totalement
valable de Lakhdari et il y avait
aussi moyen de sifflet un penalty avant cette action, je laisse ce
referee à sa conscience."
Le MOB ne va pas se
taire De leur côté, les responsables du club sont montés au créneau et ne comp-

tent pas en rester là, puisque,
selon les dirigeants, un rapport bien détaillé sera
envoyé dans les prochaines
heures à la Ligue de football
professionnel, et ce, dans le
but de dénoncer l'arbitrage
de Bessiri qui aurait privé les
Béjaouis d'un match nul
pour ne pas dire d'une victoire. Les gars de la
Soummam jugent qu'ils ont
été victimes d'un arbitrage
catastrophique. Les responsables du MOB ne comptent
donc pas se taire et envisagent d'aller loin dans cette
affaire qui fait couler beaucoup d'encre en ce moment.
En tout cas, selon les dirigeants, ce même arbitre ne
va plus officier de matches
du MOB.
B. A

Comme annoncé dans l'édition
parue hier, la JS Saoura s'est envolée
avant-hier soir pour l'aéroport
Mohamed-Boudiaf de Constantine.
En prévision du match de coupe face
à l'ES Sétif, les Bécharis ont prévu de
se préparer à El-Khroub et de séjourner à l'hôtel Arc-en-Ciel. La bande à
Karim Khouda a entamé sa préparation à partir de l'après-midi de ce
dimanche au stade d'El-Khroub,
réservé à l'équipe becharie. Les
joueurs auront une autre séance
aujourd'hui au même endroit comme
l'indique une source autorisée. Ce

sera en fait l'ultime séance avant le
jour J au stade 8-Mai-1945 de Sétif. Il
faut noter que le coach de l'équipe des
Vert et Jaune a emmené les 19 joueurs
de son échiquier cette saison qui ont
fait le déplacement avec la délégation
pour ce match (1/8 de finale de la
coupe d'Algérie. Evidemment, un élément sera sacrifié à l'issue de la dernière séance d'entraînement. La
même source précise que le moral de
des troupes est au beau fixe, et c'est de
bon augure pour le rendez-vous
contre l'Aigle d'Aïn El-Fouara.
L. M. Azzi

Mercato

Discrétion totale

Concernant l'opération liée au renfort de l'équipe en prévision du mercato
qui a ouvert ses portes, la direction bécharie semble prôner la discrétion la plus
totale. Que ce soit Mohamed Zerouati ou Mamoune Hamlili, les deux insistent
pour affirmer : "Ce n'est guère le moment de dire quoi que ce soit, parce qu'il
y a ce match de coupe contre l'Entente. Et puis nous avons pour habitude de
prendre toutes nos précautions afin de pouvoir ramener les éléments susceptibles d'apporter un plus à notre équipe." Selon Zerouati, la direction a établi
une liste de joueurs qui ont le profil recherché.

Plus de peur que de mal pour Bencherif

«Battre Sétif pour finir
l'année en beauté»
L'attaquant Sofiane Bencherif ne souffre finalement que d'une contracture
musculaire comme l'a annoncé le kiné de l'équipe Mohamed Boudaoud. C'est
pourquoi l'entraîneur Karim Khouda a pris le soin de l'inclure dans le groupe
qui a rallié la ville de Massinissa. Dans cet entretien réalisé hier, le n°9 a bien
voulu parler de cette blessure, de son équipe et du match de Sétif.
Vous avez accompagné l'équipe
à El-Khroub, donc tout va bien
pour vous…

Oui, Dieu merci, comme on dit
plus de peur que de mal.
Maintenant, je me sens bien après
des douleurs atroces aux ischiojambiers. Tout est rentré dans
l'ordre, je me sens prêt pour jouer.

Et ça coïncide avec la bonne
santé de l'équipe qui a bouclé la
phase aller par un bon
résultat…

Elhamdoullah notre équipe traverse une période faste. Le moral
est au beau fixe, nous avons fini la
première partie sur une bonne
notre car nous avons battu

l'USMA dans un match que nous
avons dominée. Donc tout va pour
le mieux pour nous. Il suffit de le
montrer pour ce match de coupe.

Justement comment se présente
ce match contre l'ESS ?

Il est certain que ce match ne
s'annonce pas de tout repos pour
nous comme pour l'adversaire. Ce
sera une partie difficile, il faudra
un vainqueur parce qu'il s'agit
d'un match de coupe. Donc on
essayera de faire le maximum
pour l'emporter et décrocher la
qualification.

En cas de qualification vous finirez
l'année 2016 en toute beauté…

C'est ce qu'on souhaite le plus.
C'est vrai que nous avons bouclé la
phase aller du championnat sur cette
belle victoire et méritée d'ailleurs sur
l'USMA. Donc pourquoi ne pas
continuer sur notre lancée dans ce
match de coupe. C'est pourquoi on
fera notre possible pour parvenir à
décrocher une qualification.

D'autant que votre équipe a ses
propres atouts…

Tout à fait ! Nous sommes sur
une bonne dynamique, nous
sommes sereins et en pleine
confiance. Il faudra le montrer sur le
terrain contre l'équipe de Sétif. Nous
avons des atouts pour remporter
cette rencontre incha Allah. L. M. A.

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

16

USMA

ESS

Les Noir et Blanc
à Alicante
dès le 2 janvier

Entraînemen
t à 10h hier

Les Ententistes ont
repris le chemin
des entraînements
samedi après-midi
à 14h au stade du
8-Mai-1945.
Dimanche matin,
les joueurs
avaient, comme
d'habitude, une
séance de
décrassage au
menu.
Une autre séance
d'entraînement est
prévue aujourd'hui
à 16h.

Keniche
blessé au
pied

Pour cette
première séance
d'entraînement, on
a pu remarquer
l'absence du
défenseur Ryad
Keniche. Ce dernier,
qui a déclaré
forfait à la
dernière minute
face au DRBT,
souffre d'une
blessure au pied.

Amada
rétabli

C'est officiel, l'Aigle noir de Sétif va préparer son
traditionnel stage hivernal en Espagne, plus précisément
dans la région d'Alicante.
PAR MERIEM-IKRAM BOUCHAREB
Les coéquipiers
d'Amokrane vont faire une
escale à Alger au Hilton avant
de rallier Alicante. Le départ
est annoncé le 2 janvier pour
un retour à Sétif le 11 du même
mois, selon le programme du
club. L'équipe de l'ESS va
profiter de 10 jours pour
recharger ses batteries et
préparer sérieusement la phase
retour du championnat. Les

joueurs qui veulent rafler un
autre titre cette saison encore
ont du pain sur la planche. Le
club a pour habitude, depuis
2011, d'effectuer leur mise au
vert à Benidorm. Après leur
confrontation face à la JS
Saoura, les hommes du boss
Hassan Hammar devront
bénéficier de quelques jours de
repos. Le célèbre sponsor Joma
va, quant à lui, se charger de
programmer des matches
amicaux avec des formations

locales. Pour l'instant, aucun
nom n'a été divulgué ainsi que
le nombre de matches qu'ils
pourront disputer. La direction
va se réunir pour régler ces
derniers détails. Le premier
responsable technique
Kheireddine Madoui et
l'adjoint Malik Zorgane vont
pouvoir ainsi travailler les
lacunes de l'équipe qui
persistent et aussi chaque
compartiment.
M. I. B.

Le joueur
malgache, qui lui
aussi était absent
face au DRBT
Tadjenanet, a
repris les
entraînements
avec ses
coéquipiers, à
l'instar de Keniche.
Ce dernier, qui
souffrait d'un
rhume, se sent
bien à présent.

Le directeur du stade
a démenti les
Tadjenantis

Le directeur du stade 8-Mai-1945 Bisker Abdelhak a tenu à
rétablir la vérité en revenir sur l'affaire du match face à la
formation du DRB Tadjenanet. Pour rappel, le club visiteur s'est
plaint auprès de Hammar et des dirigeants de l'état des
vestiaires. Ainsi, selon une source fiable, ces derniers ont filmé
la chaudière qui renfermait quelques outils utilisés durant les
travaux que connaît le stade en ce moment. Le directeur se dit
scandalisé par les déclarations du président du DRBT
Tadjenanet Geraich et a assuré : "Je n'ai jamais dit que
c'étaient les dirigeants de l'ESS qui avaient choisi ses
vestiaires pour l'équipe visiteuse. Je trouve ça malhonnête de
leur part de déformer les propos d'autrui pour escamoter cette
défaite ; l'ESS n'a rien avoir avec ça", concède-t-il avant
d'ajouter : "On a reçu le MOB, le MCA et d'autres équipes qui ont
utilisé ces mêmes vestiaires et aucun de ces clubs ne s'est
plaint de l'organisation." Le boss Hammar dira, quant à lui, que
le stade n'appartient pas au club, mais à l'Opow et que c'était
mesquin de leur part d'utiliser ça contre eux pour justifier leur
mauvais jeu.

Madoui toujours
attendu
Le prochain driver de l'ES Sétif

Kheireddine Madoui est toujours attendu.
D'après notre source, ce dernier est attendu aujourd'hui. Le
coach, qui débutera officiellement sur le
banc sétifien
face à la JSS,
doit à son exclub El
Wihad 2, 600
milliards et
attend juste de
régler ce petit
détail administratif. Les supporters,
qui réclamaient auparavant son départ, sont aujourd'hui très
impatients de revoir sans doute l'un des
meilleurs entraîneurs qu'a connus
l'Entente. Hassan Hammar, qui lui fait
pleinement confiance, attend beaucoup de
sa part, à commencer par permettre à
l'équipe de retrouver le haut niveau sur
les terrains.

Les
séances
d'entraînement à
huis clos

Le club veut se
concentrer sur ces
1/8 de finale de
Coupe d'Algérie
qu'il veut
remporter à tout
prix.
Et pour ça, les
joueurs veulent
éviter toute
pression négative
de la part de leurs
supporters ; les
dirigeants et le
staff technique
ont décidé que les
séances
d'entraînement se
dérouleraient à
huis clos.

Un aller cauchemardesque pour les Sanafir
Les Sanafir, les milliers de fans du CSC qui ne s'attendaient point
à voir leur team terminer la première partie du championnat de L1
Mobilis à la 14e place, sont en colère contre les dirigeants et les
joueurs de leur club qui leur ont fait vivre, disent-ils, une phase
aller cauchemardesque.
De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Six entraîneurs
en six mois
Pour les Sanafir, si leur équipe n'a
pu enregistrer aucune victoire les
huit dernières journées du championnat et s'est retrouvée classée 14e
à la fin de la phase aller, la faute
incombe, en premier lieu, à la direction de l'ENTP, le propriétaire de
leur club. Ils lui reprochent de diriger les Vert et Noir par un CA qui
siège à Hassi Messaoud, et surtout
de les avoir fait coacher, en six mois,
par six entraîneurs : Gomez,
Khouda, Boussaâda, Brahimi,
Portugal et Kebir.
Beaucoup trop
d'absences
Tous les supporters du CSC pensent que si leur club a fini l'aller

classé premier relégable, c'est aussi
la faute de certains joueurs qui
n'ont pas été performants lors de la
première partie du championnat
car ils ont séchaient assidûment
depuis la 3e journée la première ou
les deux premières séances d'entraînement de la semaine pour des
raisons qui ne sont point excusables.
La plus mauvaise
défense de l'élite
La défense des Vert et Noir, qui,
pourtant, est composée de joueurs
de métier (Bahri, Benayada,
Mellouli, Zaâlani et Bencherifa) a
été une vraie passoire lors de la
première partie du championnat.
Elle a été la plus mauvaise arrièregarde de la Ligue 1 Mobilis : elle a
encaissé, lors de la phase aller, 20
buts, dont plus de la moitié sur des
erreurs commises par ses défen-

seurs, mais aussi par ses deux
goals Cédric et Ghoul, qui, tous
deux, selon les observateurs avertis, ont été peu performants lors
des rencontres qu'ils ont jouées
cette saison.
L'attaque a marqué
18 buts, mais…
Pour les amateurs des chiffres, l'attaque du CSC a accompli son
devoir lors de la première moitié
du championnat car elle a marqué
18 buts, soit plus d'un but par
match. Mais, en analysant le parcours des Vert et Noir de la phase
aller, qui vient d'être clos samedi
dernier, l'avant-garde du CSC a
été, certes, performante les sept
premières journées du championnat en inscrivant 13 buts, mais elle
n'a pu marquer que 5 buts les huit
suivantes parce que, tout simplement, elle n'a que peu été alimen-

tée par des balles de but les huit
derniers matches de l'aller.
Stage à Hammam-Bourguiba
Selon une source autorisée, le nouveau coach du CSC Adel
Amrouche, qui devrait aujourd'hui
atterrir à Constantine pour signer
son contrat, a décidé de faire suivre
aux Vert et Noir un stage bloqué de
dix jours au complexe tunisien de

Hammam-Bourguiba. Selon notre
interlocuteur, ce regroupement,
qui sera meublé par des matches
amicaux, aurait lieu du 29
décembre 2016 au 10 janvier 2017.
Reste à savoir si les joueurs émigrés, qui sont partis en France fêter
le Nouvel An, seront du stage avec
leurs coéquipiers qui résident en
Algérie.
R. G.

Lundi 26 décembre 2016

Il a signé hier un contrat de trois ans

Benkablia, 2 recrue !
e

C'est désormais officiel : l'ex-attaquant de la JSK Mohamed Bekablia est Usmiste. Il a signé hier
un contrat de trois ans. Il est la deuxième recrue de l'USMA cet hiver après Faouzi Bourenane.
club algérois à plusieurs équipes qui
ont sollicité ses services.

PAR ANIS S.
Convoité par plusieurs clubs de la
Ligue 1 Mobilis, citant notamment le
MCO et l'ESS, Mohamed Benkablia a
finalement décidé d'opter pour
l'USMA. En effet, le joueur formé à
l'ASMO a rencontré dans la soirée
d'hier le président Rebouh Haddad au
siège de l'ETRHB à Dar El-Beïda. Les
deux hommes se sont mis d'accord sur
toutes les clauses du contrat et le
joueur a donc officialisé son arrivée au
club de Soustara en signant un contrat
de trois ans, soit jusqu'en 2020. Haddad
vient donc d'assurer les services d'un
deuxième joueur lors de ce mercato
hivernal après avoir engagé la semaine
passée le milieu de terrain franco-algérien Faouzi Bourenane, qui a signé,
rappelons-le, un contrat de quatre ans.
Il veut relancer
sa carrière à l'USMA
Mohamed Benkablia est un joueur

capable d'apporter le plus escompté au
compartiment offensif de l'équipe vu
ses grandes qualités techniques. Après
une expérience ratée avec la JSK où il a
rencontré plusieurs problèmes, ce pur

produit de l'école de l'ASMO ambitionne de relancer sa carrière avec l'USMA
et retrouver ainsi son meilleur niveau.
Aussi, l'aspect sportif a beaucoup pesé
dans le choix du joueur qui a préféré le

Haddad s'active pour Bouhenna
Comme tout le monde le
sait, le compartiment défensif de
l'équipe doit se renforcer cet
hiver en prévision de la phase
retour. Le président Rebouh
Haddad veut un bon défenseur
capable d'apporter le plus
escompté à l'arrière-garde de la
formation de Soustara mais
aussi pour pallier la défection de
Nacereddine Khoualed, dont le
retour à la compétition officielle
reste à déterminer. Le défenseur

du MCA, Rachid Bouhenna, est
la priorité du président usmiste.
En effet, les deux hommes sont
en contacts avancés et selon les
informations qui nous sont parvenues, on apprend que
Haddad s'active pour conclure
le transfert de Bouhenna au club
algérois à 24 heures seulement
du dépôt des licences africaines.
Il faut dire que le défenseur
mouloudéen est très emballé à
l'idée de tenter une expérience à

l'USMA. Non seulement pour
rebondir, mais aussi pour des
raisons purement familiales.
Mais il n'est pas maître de son
destin dans la mesure où il est
sous contrat avec son club pensionnaire jusqu'à la fin de la saison en cours. Il devra lui-même
racheter sa libération pour pouvoir rejoindre l'USMA cet hiver,
quand on sait que Haddad a
déjà fait savoir au joueur qu'il
n'est pas prêt à négocier son

transfert avec son homologue
du MCA Omar Ghrib. En
somme, les négociations entre
Haddad et Bouhenna sont sur la
bonne voie, mais reste à savoir si
le joueur pourra racheter son
fameux sésame pour pouvoir officialiser sa venue au club de Soustara.
A. S.

Put prépare les 11 guerriers de Bel-Abbès
Les joueurs usmistes poursuivent la préparation en prévision du match des 1/8 de
finale de la coupe d'Algérie qui les opposera demain à l'USM Bel-Abbès dans la
sérénité et dans de bonnes conditions.
Le moins que l'on puisse dire est
que la concentration bat son plein au
sein du groupe et les joueurs ne pensent que de réaliser leur premier
exploit en dehors de la maison cette
saison, synonyme de la qualification
pour les ¼ de finale de la compétition, dans laquelle les Rouge et Noir
ambitionnent d'aller le plus loin possible. L'entraîneur en chef, Paul Put,
quant à lui, est entrain de préparer
ses onze guerriers qui livreront l'important match de demain ainsi que
son plan de bataille face à un adversaire qui le connaît très bien. Avec le
retour et l'absence de certains éléments, le coach sera contraint de
procéder à des changements sur son
équipe-type et c'est donc avec un
onze quasiment remanié que la formation de Soustara abordera la grande empoignade de demain.
Benguit pour remplacer
Meftah
Mohamed-Lamine Zemmamouche
sera, sans surprise, reconduit dans
les bois pour garder la cage usmiste.
En défense, Paul Put effectuera deux
changements. Il alignera le jeune
Raouf Benguit pour pallier l'absence

de Rabie Meftah, suspendu, tandis
que Mokhtar Benmoussa va reculer
d'un cran pour occuper le flan
gauche à la place d'Ayoub
Abdellaoui. Farouk Chafaï sera associé à Mohamed Benyahia pour
constituer la charnière centrale. Le
coach usmiste espère que le compartiment défensif tiendra bien le coup
demain dans un match où la formation de Soustara n'aura absolument
pas droit d'encaisser des buts.
Koudri de retour dans le
onze, Hammar devrait être
reconduit dans l'animation
Dans l'entrejeu, et bien que Raouf
Benguit évoluera au poste de latéral,
on enregistrera le retour de Hamza
Koudri au sein de l'équipe à l'occasion de l'important match de
demain. Il sera épaulé par le jeune
Mohamed Benkhemassa pour assurer la récupération et relancer les
attaques. Dans l'animation, Put hésite encore entre Kaddour Beldjilali et
Ziri Hammar. Mais selon les informations dont nous disposons, ce dernier semble bien parti pour être
reconduit au poste de meneur de jeu.
Un poste dans lequel le joueur en

question s'est distingué lors des deux
derniers matchs face au CAB et face
à la JSS.
Tous les espoirs reposent
sur Guessan en attaque
A l'occasion de la rencontre de
demain face à l'USMBA, le coach
Put bénéficiera du retour de son
attaquant Ghislain Guessan.
Complètement rétabli de sa
blessure à la cuisse, il retrouvera donc sa place en pointe
et le moins que l'on puisse
dire, tous les espoirs reposent
sur lui pour secouer les filets
adverses. Le Franco-Ivoirien
sera épaulé par
Abderrahmane Meziane et
fort probablement d'Andria
Carolus pour animer le
compartiment offensif de
l'équipe. Il faut dire aussi
que les attaquants
usmistes sont appelés à se
réveiller car pour arracher la
qualification, il faut absolument marquer des buts.
A. S.

9
Les Rouge et
Noir depuis
hier en mise
au vert

Après avoir effectué la
séance d'entraînement
d'hier matin, les Rouge
et Noir sont rentrés
en mise au vert à
l'Ecole supérieure
d'hôtellerie et de
restauration d'Aïn
Benian en prévision du
match de coupe
d'Algérie de demain
qui les opposera à
l'USM Bel-Abbès. Si
cette décision a été
prise, c'est pour la
simple raison de
conserver la
concentration des
joueurs qui ne
pensent qu'à la
réalisation d'une
victoire à Bel-Abbès
et revenir ainsi à
Alger avec le billet
qualificatif pour les ¼
de finale de la coupe
d'Algérie.

Avec Abdellaoui, Benguit,
Benkhemassa, Darfalou et
Meziane, il ne trouvera
aucune difficulté pour
intégrer le groupe usmiste
Si tout marche comme prévu,
Mohamed Benkablia devrait commencer les entraînements avec l'USMA à
partir de l'entame de la préparation
hivernale, prévue la semaine prochaine. Il faut dire que la présence de ses
coéquipiers avec l'équipe nationale
olympique, en l'occurrence, Ayoub
Ultime entraîAbdellaoui, Raouf Benguit, Mohamed
Benkhemassa, Oussama Darfalou et
nement ce
Abderrahmane Meziane va beaucoup
matin
faciliter son intégration au sein du
C'est ce matin que les
coéquipiers du
groupe usmiste. Espérons qu'il pourra
capitaine Mohamedapporter le plus escompté lors de la
phase retour et être aussi au niveau des Lamine Zemmamouche
effectueront l'ultime
attentes des supporters.
A. S. séance d'entraînement

La concentration pour le match face à l'USMBA bat son plein

CSC

www.competition.dz

qui précède
l'important match de
demain. Elle aura lieu
au stade Omar-Hamadi
de Bologhine à partir
de 11h.

Départ
à Bel-Abbès
dans
l'après-midi

Après avoir effectué
l'ultime entraînement,
les Usmistes
prendront le déjeuner
au stade OmarHamadi. C'est
donc dans
l'après-midi
qu'ils rallieront
la ville de BelAbbès. Le trajet
s'effectuera par
route.

Paul Put
tiendra un
point de
presse ce
matin

Avant l'entame
de la séance
d'entraînement
de ce matin, le
premier
responsable de
la barre
technique du
club, Paul Put,
tiendra un point
de presse dans
la salle de
conférences du
stade OmarHamadi de
Bologhine. Le
coach usmiste
répondra aux
différentes
questions des
médias présents
relatives au
match des 1/8
de finale de la
coupe d'Algérie
qui mettra aux
prises demain
son équipe avec
l'USMBA.
A. S.

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

10

www.competition.dz

RCR

CRB

Hadj Mohamed veut
23% des actions
Tel que nous l'avions mentionné dans notre édition de samedi, Hadj Mohamed
est le nouveau président du CRB. Néanmoins, en raison d'un désaccord entre
les actionnaires, la signature de l'acte notarié est reportée pour aujourd'hui ou
demain. Explication.
PAR SOFIANE BOULAOUCHE
Hadj Mohamed est venu pour
racheter la presque totalité des actions
partagées actuellement entre Malek
(8%), les frères Abdeslam (8%), Gana
(4%), Boudoua (4%) et Boudoumi (1%).
La plupart des actionnaires ont accepté
de lui céder la totalité de leur part et lui
ont même promis de le faire gratuitement. Lors de la dernière réunion, il y a
eu accord entre les présents à ce que le
nouvel investisseur ait les 23% d'actions
et il y aura avec lui dans l'actionnariat
Gana et Malek qui devaient garder 1%
chacun. Néanmoins, ce dernier refuse de
céder ses actions sans aucune contrepartie financière, ce qui est tout à fait normal
lui qui dit qu'il a dépensé plus de 30 milliards de centimes depuis sa venue au
Chabab. C'est ce qui a fait donc que l'acte notarié ne soit pas signé hier, a-t-on
appris d'une source proche du dossier.
Celle-ci nous a également indiqué que
Hadj Mohamed aurait fixé un ultimatum
pour les actionnaires belouizdadis. On
nous a fait savoir qu'il leur a clairement

signifié que si on ne lui réglerait pas cela
aujourd'hui ou demain au plus tard, il
pourrait très probablement se retirer.
Dans le même sillage, le concerné
aurait même indiqué à ses proches qu'il
est un tant soi peu sceptique par rapport

à la situation dans laquelle se trouve le
club et au challenge sportif et notamment financier, qu'il a qualifié d'énorme,
qu'il devrait relever lorsque toutes les
procédures
seront
complétées.
S. B.

Le Chabab dans la tourmente
Mauvais classement,
recrutement incertain, instabilité
de la direction et une phase
retour qui s'annonce d'ores et
déjà difficile, tous ces facteurs
font que le Chabab Riadhi de
Belouizdad soit dans la
tourmente.
La défaite concédée face à la JSK
avant-hier met le Chabab devant le fait
accompli. A la fin de cette phase aller, tout
le monde se rend compte que le club est
frappé par une crise sans précédent. Il y a
le manque de résultats d'un point de vue
sportif, mais ce qui est le plus inquiétant
est que très peu de solutions se présentent,
à l'heure actuelle, pour mener le CRB à
bon port et que cette malheureuse saison
ait une fin heureuse. Le constat est alarmant ; le CRB termine la phase à la 10e
place, à deux points seulement de la zone
de relégation. Et si on voit le programme

Face au
MC Saïda
sans Belaïli,
Naâmani
et Cherfaoui

Une qualification ce
mercredi contre le MC
Saïda sera en soi un
exploit. Et pour cause, le
CRB affrontera une
formation très en forme
actuellement, aussi,
l'effectif avec lequel
Badou Zaki affrontera cet
adversaire sera réduit. Le
coach devra composer
sans trois de ses
défenseurs et tous des
éléments indispensables.
Il s'agit de l'arrière latéral
droit, Belaïli qui est
suspendu en cette
occasion. la paire centrale
Cherfaoui-Naâmani, qui ne
sera pas concernée par
cette rencontre pour
blessures. Le premier a
été touché au pied contre
la JSK et n'avait même pu
terminer la partie. Hier, il
s'est présenté à la séance
en boitant. Quant à
Naâmani, il n'a pas encore
repris le travail, lui, il
souffre du genou depuis le
lendemain du match
contre le CAB il y a une
dizaine de jours. Cette
situation n'est nullement
avantageuse pour le CRB
dont le coach n'aura
qu'une seule journée,
proprement dit, pour tout
remettre en ordre, ce qui
pourrait lui être très
insuffisant pour être à la
hauteur face à un
redoutable adversaire
comme le MC Saïda qui
aura plusieurs milliers de
ses supporters pour le
soutenir. Le MCS prend
déjà de l'avance avant
même le coup d'envoi de la
partie. Aux Belouizdadis
de tout basculer en leur
faveur !

Reprise hier

Contrairement aux
précédentes semaines où
les joueurs bénéficient d'au
moins deux jours de repos,
cette fois-ci, cela n'a pas
été le cas. La reprise des
entraînements s'est faite
hier matin au centre
d'entraînement du NAHD,
Bensiam. Le staff
technique a consacré cette
séance au décrassage pour
les titulaires et en partie
pour préparer les
remplaçants au match de
coupe.

Départ aujourd'hui vers Saïda

Le CRB effectuera son
déplacement vers la wilaya
de Saïda aujourd'hui.
Rappelons que la rencontre
se jouera mercredi.
L'équipe n'aura donc que
très peu de temps pour
bien se préparer à cette
rencontre. En tout, le CRB
ne s'entraînera que deux
fois. La première séance
est déjà consommée, celle
d'hier. Aujourd'hui, une de
nos sources nous a indiqué
qu'on n'envisage pas
d'entraînement. Le staff
technique n'aura donc que
la journée de demain afin
d'effectuer la préparation
technico-tactique.

Les supporters
seront du
rendez-vous

En prévision de la
rencontre d'après-demain,
plusieurs dizaines de
supporters du Chabab
s'apprêtent déjà à faire le
déplacement à Saïda pour
soutenir leur équipe.
Plusieurs appels ont été
lancés depuis hier. Ils
devraient être encore plus
nombreux à vouloir être
présent au stade le jour du
match. On s'attend à ce
qu'ils atteignent les 500
supporters le jour J.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
CLUBS

1. MCA

du début de la phase retour, il est même
possible de dire que le coach Badou Zaki
et ses joueurs auront une mission impossible qu'ils doivent tout de même accomplir. Il y aura non seulement des matchs
difficiles pour débuter, mais aussi les
concurrents directs joueront à domicile, ce

Le CRB accuse l'arbitrage
Au lendemain de la défaite concédée face à la JSK, des voix s'élèvent à l'intérieur du
Chabab accusant l'arbitrage ainsi que ceux qui ont été derrière la désignation du trio
qui a officié une si importante rencontre. Les Belouizdadis qualifient la CFA de malhonnête en raison d'une désignation qui, à leur sens, a considérablement influé le cours
de la partie. Ils pensent que Fehrani devait être expulsé tel que cela a été le cas pour
Belaïli, puisqu'il a commis une seconde faute contre Rebih pour laquelle il méritait bel
et bien un second avertissement. Les Belouizdadis pensent également que l'arbitre les
a privés d'un penalty sans mentionner d'autres fautes en faveur du club algérois qui
ont nettement avantagé la JSK. On pense que pour une telle affiche dont l'enjeu est si
important pour les deux clubs, cela aurait été plus juste et sage de faire appel à un
arbitre plus expérimenté.Pour terminer, une de nos sources nous a indiqué que c'est le
même arbitre qui a privé le CRB d'une victoire contre l'USMBA contre qui le club avait
enregistré un semi-échec à domicile.
Le club appréhende l'arbitrage face au MC Saïda
Dans le même sillage et selon nos informations, le CRB appréhende énormément la
désignation du trio d'arbitrage qui officiera le match de Coupe de mercredi contre le
MC Saïda. Ce sera une rencontre très délicate et à enjeu pour les deux clubs, surtout
pour le CRB qui jouera en déplacement.
S. B.

Lundi 26 décembre 2016

qui va sans nul doute rendre la mission
plus compliquée. Aussi, après une semaine depuis l'ouverture officielle du mercato hivernal, le CRB n'a encore rien fait
alors que d'autres clubs ont déjà tout fait
et clos leur recrutement. Et la cerise sur le
gâteau, on ne sait toujours pas qui dirige
officiellement le club. Le Chabab Riadhi
de Belouizdad est simplement et malheureusement très mal.
Badou Zaki commence à s'inquiéter
Suite à sa dernière défaite, Badou Zaki a
pris conscience que l'effectif qu'il a en
main est très limité et cela l'inquiète énormément malgré les multiples tentatives de
quelques dirigeants pour le rassurer. Le
coach leur a pourtant donné la liste des
joueurs à recruter. Deux milieux offensifs et
au moins un bon attaquant de pointe.
Néanmoins, ses responsables n'arrivent toujours pas à avancer dans le même sens que
lui et cela commence à le rendre perplexe. Le
technicien marocain est convaincu qu'avec
cet effectif et sans un renfort de qualité, il lui
est quasi-impossible de suivre le rythme lors
de la seconde moitié de la saison, ce qui fera
donc, à son sens, que le maintien du club soit
S. B.
difficile à assurer.

2.
3.
4.
5.
6.

MCO
USMA
ESS
OM
JSS

7. NAHD
8.
9.
10.
11.

USMBA
USMH
DRBT
CRB

12. JSK
13. CAB
14. CSC
15. RCR
16. MOB

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
30 15 09 03 03 16
28 15 07 07 01 16
26 15 08 02 05 23
25 15 07 04 04 21

09 +07
09 +07
14 +09
14 +07
07 04 04 21 16 +05
06 04 05 15 16 -01
06 03 06 18 16 +02
06 03 06 17 18 -01

25 15
22 15
21 15
21 15
19 15 04
16 15 04
16 15 04
16 15 03
16 14 04

07 04 09 10 -01
04 07 18 20 -02
04 07 11 14 -03
07 05 09 13 -04
04

14 15 03 05
13 15 05 04
08 14 01 05

06
07
06
08

10 16 -06
18 20 -02
13 18 -05
10 22 -12

16e JOURNÉE

17e JOURNÉE

MCA-JSK
USMH-USMBA
CAB-OM
NAHD-RCR
MCO-CRB
ESS-CSC
JSS-DRBT
MOB-USMA

DRBT-MOB
CSC-JSS
CRB-ESS
OM-MCO
JSK-NAHD
USMBA-CAB
MCA-USMH
RCR-USMA

15

BOUAKEZ :

«Je ne bloquerai

personne»

 «Remache, Mekkaoui et Messaoud
veulent partir» «10 jours de repos, ce n’est
pas trop pour les joueurs»
Afin de tirer les choses au clair, nous avons pris contact avec le
coach du Rapid Moez Bouakez. Le Tunisien nous a affirmé que
Remache, Mekkaoui et Messaoudi souhaitent quitter le club et partir
voir ailleurs. Cependant, il nous a confirmé qu’il n’obligera jamais un
joueur, malgré son poids ou ses qualités, à rester avec lui.

«Cela fait plus de 6 mois que
je n’ai pas vu ma famille»
De notre correspondant

départ éventuel de Remache et
Mekkaoui de l’équipe.

Un bon point ramené de Batna ?

Alors, vous confirmez le départ
de ces deux joueurs…

B. BOUGUELMOUNA

Cela fait plaisir de ramener un
bon résultat devant une équipe très
coriace qui joue très bien au ballon
et qui n’a surtout pas perdu le
moindre match dans son jardin.
Même si on a fait le déplacement
avec l’intention de revenir avec la
totalité des points, on est revenu
avec un point, c’est bon pour le
moral.

Après la fin de la phase aller,
comment évaluez-vous la
première partie du
championnat ?

Notre parcours ressemble à celui
d’un guerrier ; nous étions les
derniers à commencer la
préparation avec un effectif
renouvelé à plus de 90%, en plus de
la défalcation de 6 points et 3
défaites de suite. Malgré cela, on a
réussi à rattraper les autres équipes.
Mais nous sommes toujours
relégables. Alors il faut redoubler
d’effort pour sortir de la zone de
turbulence. C’est pour cela qu’on va
tout faire pendant la trêve pour
essayer de combler nos lacunes en
recrutant quelques joueurs ciblés.

Concernant les joueurs ciblés, la
signature de deux arrières
latéraux a soulevé beaucoup de
questions surtout qu’à ces
postes-là se trouvent Meddahi,
Remache et Mekkaoui…

Bien que j’aie donné le feu vert à
l’administration pour entamer les
négociations, cela ne veut pas dire
qu’ils seront officiellement avec
nous. Même s’ils ont paraphé leur
contrat avec nous, mais le fait de ne
pas avoir enregistré leur contrat à la
Ligue de football professionnel
signifie que rien n’est acquis. C’est
pour cela que je n’ai pas aimé la
médiatisation des deux joueurs.
Pour le choix de ces joueurs et à ces
postes là, on les a pris à cause du

Ce n’est pas à 100% sûr, mais
cela fait plusieurs semaines que ces
deux joueurs ont émis le vœu de
partir chercher leur gain ailleurs
que le Rapid. D’ailleurs, ce ne sont
pas ces deux seuls joueurs qui ne
veulent pas rester avec nous nous ;
j’ai entendu dire que Messaoudi
veut aussi partir, alors on doit
encore chercher un axial lors de ce
mercato.

Est-ce que vous allez parler avec
eux et essayer de les persuader
de rester ?

Je ne ferai jamais un tel geste ;
j’ai une politique que je pratique : je
n’oblige aucun joueur à rester avec
nous. Celui qui veut partir, je lui
montre la porte. Le Rapid est plus
grand que n’importe quel joueur et
entraîneur. Nous sommes un
groupe soudé et on a créé une
famille. Celui qui veut la laisser,
qu’il le fasse sans que je le retienne.

Parlons maintenant du mercato,
vous n’avez pas encore établi
définitivement la liste des
libérés et même des joueurs
ciblés…

Pour les libérés, ils seront deux
ou trois joueurs maximum ; pour
les joueurs ciblés, comme tout le
monde le sait, on a besoin d’un
milieu du terrain et de deux
attaquants.

Avez-vous un profil de joueurs
dans votre tête ?

Je pense qu’on songe, comme la
majorité des clubs du championnat,
à des joueurs libres ou bien pas trop
chers sur le marché. On a établi un
profil qu’on va étudier.

On a entendu dire que Benkablia,
Ziaya et Ghazzali sont vos
priorités…

Ce sont des pistes comme les
autres. Pour Benkablia, je viens
d’entendre dire qu’il a tout conclu
avec l’ESS ; il nous reste d’autres
joueurs qu’on va essayer de séduire
pour porter le maillot vert et blanc
du Rapid.

Parlons maintenant de la phase
retour, comment songez-vous
l’attaquer ?

Tout d’abord, on va se reposer un
petit peu de nos efforts. On
reprendra les entraînements le 4
janvier prochain pour entamer le
mini-stage pour recharger nos
batteries et être prêts pour la
deuxième partie de l’exercice actuel.

Dix jours de repos, ce n’est pas
un peu trop ?

Pas du tout ! Il faut donner le
temps au joueur de bien se reposer,
que ce soit physiquement en
laissant leurs muscles récupérer, ou
bien mentalement après le grand
stress des matches. Alors, dix jours
pour moi, c’est suffisant pour
revenir en forme et préparer la
phase retour.

Justement, où se déroulera le
stage de préparation de la
deuxième partie du
championnat ?

Pour l’instant, je ne sais pas, on
doit se réunir avec le président pour
dessiner la feuille de route pour le
stage hivernal. De toute façon, il
sera à Relizane ou une ville des
environs.

Quand allez-vous rejoindre votre
famille ?

Cela fait plus de six mois que je
n’ai pas vu ma famille ;
heureusement qu’il y a les réseaux
sociaux qui nous apaisent un petit
peu. Je vais régler quelques détails
pour le recrutement avec le
président avant de prendre le vol
vers la Suisse. Je pense que ce sera
d’ici ce mercredi.
B. B.

Les fans
relizanais,
véritable 12e
homme

En dépit des 1500 km
(aller-retour) entre les
deux villes Relizane et
Batna, les conditions
climatiques défavorables
et le froid glacial, cela n’a
pas empêché les
supporters du Rapid de
faire le déplacement à
Batna pour soutenir les
coéquipiers du défenseur
Ishak Guebli. Lors du
match du CAB, les
supporters relizanais ont
envahi les tribunes du
stade Seffouhi de Batna
avec de larges banderoles
du club. Les 500 fans n’ont
pas cessé d’encourager
leurs protégés durant les
90 minutes de jeu, ce qui a
permis à Zaidi et ses
coéquipiers d’avoir un
coup de pouce pour
revenir avec un bon
résultat à Relizane.

Remache
et Mekkaoui
sur le
départ...

Le recrutement de deux
arrières latéraux dernièrement,
en l’occurrence Sighini Ahmed
Abderraouf (22) ans et Merzoug
Louniss (21 ans), a beaucoup
intrigué les connaisseurs du
football dans la ville de Relizane
qui n’ont pas compris le choix
de la direction, surtout que dans
les couloirs défensifs du club se
trouvent trois joueurs très
expérimentés et talentueux qui
peuvent jouer, en l’occurrence
Karim Meddahi, Belkacem
Remache et Zinedine Mekkaoui.
Cependant, le trou dans l’équipe
se trouve bien dans la ligne
d’avant où le Rapid manque
d’effectif. Mais une source à
l’intérieur du club nous a
affirmé que la démarche du
président Mohamed Hamri est
venue après que Remache et
Mekkaoui ont émis le vœu de
quitter le club.

Juste après la fin de la
rencontre qui s’est
déroulée avant-hier entre
le CA Batna et le RC
Relizane pour la dernière
journée de Ligue 1 Mobilis,
et qui s’est terminée par
un score nul entre les
deux formations, les
camarades de l’attaquant
Mourad Benayad sont
rentrés directement à
Relizane par route. Les
Lions de la Mina ont pris
leur dîner au niveau de la
ville de Yachir avant de
continuer leur long chemin
du retour puisqu’ils ont
arrivés à Relizane à 3h du
matin.

... Même Messaoudi ne
veut pas continuer
l’aventure
En plus de Mekkaoui et
Remache, un autre joueur n’a
plus l’intention de continuer
avec le club phare de la ville de
Relizane ; il s’agit du défenseur
axial Abdelkader Messaoudi.
L’ancien du MOB est connu par
ses absences répétées ; la
dernière remonte à une semaine
quand il s’est volatilisé durant
plus d’une semaine sans donner
signe de vie. Ce qui lui a fait
rater le match de coupe contre
l’USMBA. Messaoudi ne veut
plus continuer l’aventure avec le
club et compte bien descendre
du train du Rapid avant le
terminus
B. B.

Les Lions de la
Mina sont
arrivés à 3h du
matin

CHERCHE
VENDEUR EN
PHARMACIE

FIN DE JOURNÉE
WEEK-END
GARDE DE NUIT

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
Envoyer CV et photo à
mirapharmacie@gmail.com

www.competition.dz

Lundi 26 décembre 2016

14

www.competition.dz

USMBA

MCO

Les Scorpions exigent la qualification

Le match de l’USMA
a déjà commencé
De notre correspondant

MALEK BOUZID

El-Khadra jouera ce mardi
au stade du 24-Février-56 face à
l’USM Alger et ce, pour le compte des 1/8 de finale de la Coupe
d’Algérie. La formation de
l’USMBA, qui a remporté une
précieuse victoire à domicile, il y
a moins de dix jours contre le
RCR, pour le compte des 1/16 de
finale de Dame Coupe, a du coup
gagné largement en confiance
dans cette épreuve ; ce qui lui
permet de garder tout de même
un bon espoir en Coupe
d’Algérie cette semaine. Pour
cela, il lui faut d’abord passer
l’écueil usmiste devant un stade
plein à craquer par les Scorpions.
Il est vrai que cela paraît difficile
face à un adversaire qui, d’une
journée à l’autre, confirme ses
bons résultats, même s’il avait
chuté jeudi dernier face à la JS
Saoura. Toutefois, El-Khadra a de
fortes chances de passer au prochain tour. Il faut dire qu’une fois
les 1/4 de finale atteints, l’envie
et la détermination engendreront
un désir fou de vouloir continuer
l’aventure dans cette compétition

où la logique n’a jamais d’ailleurs
existé. Ajoutons à cela les dernières sorties de l’USMBA en
championnat, qui pourraient lui
être favorables, et cela malgré le
dernier échec contre le MCA. A
Sidi Bel-Abbés, on devient plus
gourmands en matière de Coupe
d’Algérie.
Tabti le grand absent
Par ailleurs, ce qui fait craindre
le pire aux inconditionnels de
l’USMBA, c’est l’absence du
meneur de jeu Tabti, suspendu
en la circonstance, sachant que
parfaitement le trio d’enfer de
l’USMBA Tabti-Lamali-Balegh ne
sera pas au complet. Or, on misera sur le duo disponible ainsi que
le reste du groupe pour essayer
d’offrir au public la qualification
aux Scorpions. Ces derniers ont
commencé dès cette séance de
reprise de samedi après-midi à
mettre de la pression sur les
joueurs d’El-Khadra en leur exigeant la qualification au prochain
tour. Ces derniers ont réussi à
relever un nouveau défi cette saison, à savoir la qualification aux
1/8 de finale. Un tour que
l’USMBA a même réussi à dépas-

A la séance de reprise des entraînements
effectuée par le groupe d’El Khadra, l’aprèsmidi de samedi, en prévision du match de ce
mardi à domicile contre l’USM Alger, et ce,
pour le compte des 1/8 de finale de Dame
Coupe, tous les joueurs étaient présents, y
compris Farès Benabderrahmen, qui a raté le
match de jeudi dernier contre le MCA.
Toutefois, cette séance a été marquée par la
présence de Zenasni, mais en tenue de ville.
Il semblerait que l’arrière-droit d’El-Khadra
souffre toujours des adducteurs.

Mis sur la liste des libérés, Tayeb Berramla compte engager un bras de fer avec son
employeur.
PAR M. STITOU
" On a décidé de
me libérer, alors
j'exige d'abord de
rencontrer le président ; quitter un
club fait partie de la
vie d'un joueur ",
nous a confié, hier,
Tayeb Berramla,
qui semble très
affecté par cette
histoire de libér a t i o n .

Le nouveau wali de Sidi-Bel-Abbès, M. Tahar
Hachani, fraîchement installé, a tenu à
effectuer sa première visite au stade du 24Février-56 samedi après-midi, en compagnie
du DJS, Mohamed Rayan, et ce, pour rendre
visite au groupe d’El-Khadra, joueurs et
staffs. Une première visite de contact avec
les joueurs qui a été fortement appréciée
par les dirigeants de l’USMBA ; ces derniers
n’ont pas raté la visite du nouveau wali au
stade pour s’entretenir longuement avec lui.

CEO devra déjouer les
desseins de Put
Sur le plan tactique, le staff technique devrait concevoir un bon
schéma afin de pouvoir déjouer

les desseins de l’entraîneur
usmiste Putt. De leur côté, les
coéquipiers d’Abdesamed
Bounoua doivent faire preuve de
beaucoup de sérieux et aussi être
réceptifs aux conseils de leur driver afin d’appliquer convenablement le dispositif tactique qui
sera mis en place le jour du
match.
M. B.

11

Vers un bras de fer
Berramla-direction

Zenasni souffre toujours
des adducteurs

1re visite du nouveau
wali à El-Khadra

ser la saison passée où le club
phare de la Mekerra avait atteint
les demi-finales avant que l’équipe ne soit éliminée par le NAHD
au stade du 5-Juillet.

Lundi 26 décembre 2016

Cependant sans le dire, on a compris qu'il souhaiterait négocier son
départ. Or, cela n'est pas l'avis de
son employeur qui prétend qu'il a
été suffisamment payé, comme
nous l'explique le président
Ahmed Belhadj.
Baba : «Il a intérêt à
récupérer sa lettre de
libération»
C'est un président du MCO dans
tous ses états, qui nous a appelés
hier, en milieu de journée. Pour ce
dernier, "Berramla se trompe lourdement, il a pris depuis son arri-

vée au club huit mois de salaire,
soit 800 millions. Maintenant, s'il
refuse de résilier son contrat, le
perdant ce sera lui. Qu'il ne
m'oblige pas à lui demander de
nous ramener un club pour négocier avec lui sa libération ! Il faut
que Berramla sache que depuis
que je préside le MCO, je n'ai
jamais lésé un joueur. Il ne faut
pas qu'il ternisse notre image.
Contrairement à d'autres présidents qui exigent de l'argent pour
libérer leurs joueurs, normalement il doit saluer mon geste plutôt que de chercher le bras de fer

avec le club. Je le dis et répète, le
perdant ce sera lui, pas le MCO
ou Baba", prévient le président
son joueur, qui compte, d'après
nos informations, se présenter ce
lundi au stade pour s'entraîner
avec l'équipe. "Tant qu'on ne m'a
rien notifié, je ne cesserai pas les
entraînements ", ajoute Berramla.
Il est de l'intérêt des deux parties
de trouver un compromis dans
cette affaire qui risque, au rythme
où vont les choses, de prendre
des proportions alarmantes.
M. S.

Belarbi, l'autre libéré

Affaire USMBA-RCR

Une amende de 1 000 000 DA
pour El-Khadra

Alors que la liste des libérés a été
communiquée en fin de semaine
par le président, puis confirmée
par son entraîneur hier en début
d'après-midi, on a appris qu'à
cette liste, on vient d'ajouter le
nom d'Abdallah Belarbi, le
deuxième gardien de but.

Selon le règlement de la Coupe d’Algérie et
suite à l’examen des pièces versées au dossier des rapports des officiels de la rencontre USMBA - RCR, ainsi qu’aux auditions,
la commission de discipline a décidé d’infliger une amende de 1.000.000 DA pour négligence quant aux dispositions des droits
publicitaires.

El -Hamri
attend un milieu
de terrain

Benchiha
annonce
sa
démission
Finalement, Nasser Benchiha s'est
rendu à l'évidence qu'il serait mieux
pour lui de démissionner de son poste
de porte-parole. Hier matin, il nous a
appelé pour nous annoncer sa démission. " Samedi soir, j'ai annoncé sur la
chaîne Echourouk que je suis démissionnaire ", nous informera l'ancien
portier du club, qui justifiera sa décision : " Je pense que l'actuel président
veut mettre son frère Tedj à ma place
dans ce poste, alors que je préfère me
retirer après avoir contribué modestement au bon parcours de l'équipe,
dans cette première phase de la saison
", indiquera Benchiha qui a été honoré
par Abdelhakim Serrar samedi dernier.

Dans les heures à venir,
la direction, selon
Baba, devrait
officialiser le
recrutement d'un milieu
offensif. Toutefois, le
président ne souhaite pas
dévoiler le nom de cet
élément qu'il envisage de
recruter.

Belameiri veut
jouer au MCO

Auteur d'un bon match
vendredi face au club
oranais, El Hadi Belameiri,
qui évolue au CSC cette
saison après un passage à
l'ESS, serait intéressé par
une aventure au MCO. Selon
les rumeurs, Belameiri, qui
a été sondé par un des
proches du club oranais
après la rencontre de
vendredi, espère que son
actuel club ne le bloquerait
pas.

Le stage
commencera
le 4 janvier

Prévu initialement le 3
janvier, le stage bloqué qui
va durer dix jours, pendant
la trêve hivernale, est
décalé d'un jour. Concernant
le site qui abritera ce stage,
finalement la direction du
club a réservé à l'hôtel
Phoenix, a-t-on appris.

Cette décision a été
prise hier. Le président
Ahmed Belhadj, qui a invité Omar Belatoui à un
déjeuner pour discuter des
affaires de l'équipe et faire,
bien entendu, le bilan de la
phase aller, s'était plaint du
comportement de Belarbi
qui accepterait mal son statut d'éternel remplaçant.
D'après les échos qui nous
sont parvenus de la
réunion d'hier entre le président et l'entraîneur, celuici n'apprécie pas que
Belarbi fasse la tête sous
prétexte qu'il ne joue pas,
jugeant qu'un tel comportement nuirait à l'ambiance
du groupe. Belatoui a décidé de se passer de ses services pour la phase retour.
Ce sera donc le jeune por-

tier Makhloufi qui sera la
doublure de Natèche.
Il n'a pas fait la fête
Parmi les griefs retenus
contre Belarbi, son attitude
après le match ; tandis que
ses camarades fêtaient la
deuxième place arrachée
par l'équipe au terme de
cette première phase de la
saison, Belarbi ruminait,
d'après notre source, sa
colère. Quand cela a été
rapporté à Baba, le président ne s'est pas opposé à
la décision de son entraîneur de le libérer. Venu au
MCO en été 2013,
Abdallah Belarbi va donc
le quitter trois ans et demi
après. Hier, le secrétaire du
club devait l'informer de
cette décision.
M. S.

Versement de deux salaires
Après avoir versé en
intersaison à tous les
joueurs quatre mois de
salaire, la direction, qui veut
être toujours à jour avec les
joueurs, va débloquer la
semaine prochaine, c'est-àdire au début du mois de
janvier, deux mensualités.
Actuellement, la direction
est en train de préparer les
états afin de virer les
salaires à la banque. " J'ai
fait la promesse aux joueurs
de leur verser deux salaires
pendant la trêve ; cette
promesse, je vais la tenir ",
nous a confié hier Baba,
lequel, en dépit de l'absence
de rentrées financières et de

Aguid
maintenu
Toujours lors de la rencontre

d'hier entre le président et son
entraîneur, sachant que Belatoui
ne souhaitait pas le départ
d'Amir Aguid, il a réussi à
convaincre, force arguments à
l'appui, de garder l'ancien
défenseur du MOB. Ce revirement
de la direction, qui était sur le
point de le libérer, n'est pas dû
uniquement à l'intervention de
l'entraîneur en sa faveur,
On renonce à Benaldjia
mais également après la
Faisant partie des éléments susceptibles de renforcer l'effectif du MCO belle prestation du jeune
cet hiver, Bilal Benaldjia ne sera pas finalement recruté. La belle
Blaha. Avec le prochain
prestation face au CSC du jeune espoir Abderrahmane Blaha a changé la retour à la compétition
donne. Désormais, avec le maintien d'Aguid, le club n'a pas besoin de
de Réda Helaimia,
recruter un arrière-droit. Dire qu'en conférence de presse, après la
l'équipe devrait disposer
dernière rencontre, Omar Belatoui avait justifié le choix Benaldjia par sa
de plusieurs solutions
polyvalence ; d'où notre étonnement en apprenant qu'à l'issue de la
dans ce poste d'arrièreréunion d'hier, il a été décidé de renoncer au recrutement de l'actuel
droit.
sociétaire de Tadjenanet.
la non-reconduction du
contrat de sponsoring avec
Ooredoo, continue à assurer
le payement des salaires.
Les employés également
concernés
Outre les joueurs, qui
percevront deux salaires, la
direction n'a pas oublié les
employés du club. A cet

effet, d'après le président
toujours, les employés
toucheront chacun quatre
mensualités à la même
période. Une bonne nouvelle
pour les employés, qui
commençaient à
s'impatienter à propos de
leur dû.

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

USMH

NAHD

12

Il s'est engagé pour 18 mois

MEHDI OUERTANI
OFFICIELLEMENT

Il a privé Gasmi
d'un but et du
match devant le
PAC

Bessiri
irrite les
Nahdistes

NAHDISTE

Comme rapporté par nos soins depuis quelques jours
déjà, le Nasria était sur les traces d'un milieu de terrain
algéro-tunisien, évoluant au sein de la formation de la
JS Kairouan, répondant au nom de Mehdi Ouertani.
PAR MOHAMED A.
Le joueur, qui devait rejoindre
Alger au courant de la semaine dernière, a dû retarder son arrivée à
Hussein Dey, afin de régler les derniers détails de sa résiliation de
contrat avec le club tunisien. Arrivé
samedi dernier en provenance de
Tunisie, Ouertani a entamé les discussions avec les dirigeants du Nasria, et
à leur tête le président Ould Zmirli.
Les négociations entre les deux parties
ont été brèves, puisqu'un accord est
vite tombé, confirmant l'engagement
du jeune milieu de terrain de
26 ans, lequel s'est officiellement
engagé hier en fin de journée avec le
club nahdiste avec un contrat de
18mois, renforçant un secteur qui
avait besoin d'un élément supplémentaire qui apporterait d'autres solutions
à la formation nahdiste.
Il s'est même entraîné avec
le groupe hier
après-midi
Le néo-milieu de terrain nahdiste n'est
clairement pas un novice, lui qui a
évolué au plus haut niveau dans le

championnat tunisien durant de
longues années, lui qui a été formé au
FC Istres en France. Ouertani a
d'ailleurs évolué entre 2009 et 2016
dans pas mal de club de l'élite tunisienne, entre autres le CA Bizerte, le
Stade Tunisien, l'AS Marsa,
l'Olympique de Beja, l'ES Metlaoui,
l'US Ben Guerdane, avant de filer vers
la formation de la JS Kairouan l'été
dernier. C'est dire que le CV du nouveau joueur du Nasria est bien garni,
lui qui a laissé apparaître de très
belles dispositions sur les quelques
séquences qu'on a pu apercevoir de
lui à travers la toile. Le joueur a très
vite intégré le groupe nahdiste, puisqu'il s'est entraîné dès hier après-midi
avec le groupe, effectuant sa toute
première séance d'entraînement avec
son équipe.
La direction travaille
à le qualifier pour le match
contre le PAC
Et s'il a intégré le groupe nahdiste
aussi rapidement, le néo-milieu de
terrain nahdiste Mehdi Ouertani
pourrait bien faire ses débuts avec le
Nasria dès ce mercredi avec cette ren-

contre qui opposera son équipe au
Paradou AC. La direction du club
nahdiste est en train de travailler à
fond la caisse pour qualifier son nouveau joueur en vue du prochain
match de coupe face au PAC. Le
joueur ne sera probablement pas titulaire d'entrée de jeu lors de cette rencontre, mais le coach Alain Michel ne
se privera pas de le mettre dans le
bain, en le convoquant pour cette rencontre, il reste à savoir si la FAF recevra à temps sa lettre de sortie de la
part de la Fédération tunisienne de
tootball, chose qui confirmera sa qualification au Nasria.
El-Ouertani cinquième et
dernière recrue
L'Algéro-Tunisien Mehdi El-Ouertani
est la cinquième et dernière recrue
nahdiste en ce mercato hivernal, dans
la mesure où la direction du Nasria a
officiellement engagé quatre autres
joueurs avant lui. En effet, après avoir
assuré les services de Mohamed
Coumbassa au mois de novembre
dernier, avant de s'offrir Mourad Satli
au courant de la semaine dernière, la
direction du club nahdiste a officielle-

Délocalisation du match de coupe
Le Nasria insiste sur le caractère
derby de la rencontre

Comme rapporté par nos soins dans notre
édition d'hier, la direction du club nahdiste a
officiellement transmis une requête à la commission d'organisation de la coupe d'Algérie,
pour la délocalisation de la prochaine rencontre de coupe d'Algérie face au Paradou AC.
Une demande de délocalisation qui a été justifiée par le mauvais état de la pelouse du stade
Benrabah de Dar El-Beîda, mais aussi et surtout par rapport au caractère derby de la rencontre. Pour les Nahdistes, il est bien clair que
tout derby algérois doit avoir lieu sur un terrain neutre et non pas sur le terrain du premier
tiré, comme cela a été décidé par la commission d'organisation de la coupe. Les Nahdistes
s'attendent à ce que ladite commission change
la domiciliation de cette rencontre, soit vers le
stade Omar Hamadi de Bologhine ou bien vers
le stade olympique du 5-Juillet.

Khiat, l'infatigable
Titulaire indiscutable au sein de la défense
nahdiste, Abdelghani Khiat a encore une fois
été l'homme providentiel de son équipe, en
inscrivant le but de la victoire face au
Mouloudia de Béjaïa, comme ce fut le cas
d'ailleurs lors du précédent match à domicile
face au DRB Tadjenanet. Auteur de son 3e but
depuis l'entame de la saison, Khiat n'a pas

seulement été décisif en inscrivant le but de
la victoire, mais il a été également l'auteur
d'une prestation remarquable, assortie de
quelques chevauchées extraordinaires, dont
lui seul à le secret. Khiat a tellement donné
lors de cette rencontre qu'on avait l'impression qu'il pourrait bien jouer un autre match
dans la même soirée.

Coumbassa
titulaire
face au PAC

C'est la décision
qui a été officiellement prise par le
coach Alain
Michel. Qualifié
pour prendre part
au match de coupe
face au Paradou
AC, le nouveau
milieu de terrain
nahdiste Mohamed
Coumbassa sera
bien titulaire ce
mercredi lors de
cette confrontation. Le nouveau
meneur de jeu
nahdiste débutera
cette rencontre
dans le onze de
départ du Nasria,
lui qui est assez
déterminé à réussir ses débuts
sous ses nouvelles
couleurs. Une
chose est certaine, la suspension
de Gasmi sera
comblée par la
présence de
Coumbassa qui
donnera tout pour
signer ses débuts
avec le NAHD.

ment décidé d'engager les deux
défenseurs du club, à savoir Ibrahim
Ferhat et Hocine Laribi. Ce dernier
qui a séduit depuis quelques
semaines le coach Michel a réussi à
convaincre son coach et les dirigeants
du club pour l'engager, alors qu'il
semblait plutôt proche de la porte de
sortie. Ainsi, et après moins de deux
semaines après l'ouverture du mercato hivernal, le Nasria a d'ores et déjà
bouclé son mercato avec cinq recrues
qui sont venues renforcer les rangs de
leur équipe.
Ould Zmirli : «Nous avons
tranché au sujet de Laribi, il
sera bel et bien engagé»
Et pour confirmer l'engagement du
défenseur Laribi Hocine, nous avons
approché le président Bachir Ould
Zmirli après la fin de la rencontre qui a
opposé son équipe au Mouloudia de
Béjaïa, ce dernier a été catégorique : "Je
vous confirme bel et bien l'engagement
de Ferhat, mais aussi de Laribi, lequel
bénéficiera lui aussi d'une licence, c'est
ainsi que nous avons tranché, en attendant la conclusion du cinquième et dernier dossier."
M. A.

BOUZIDI,

DU TALENT
À REVENDRE
Titularisé au poste de latéral droit
lors de ce match face au MOB, le jeune
Abdelghani Bouzidi a été l'auteur d'une
prestation remarquable, soulevant l'admiration de tous les présents. En dépit
de sa très belle prestation, sur le couloir
droit de la défense nahdiste, le jeune
Bouzidi a laissé apparaître des qualités
que l'on voit très rarement chez les
jeunes de son âge, à savoir de la combativité, mais surtout du culot.
Lui qui n'a jamais cessé de coller aux
basques des attaquants du MOB, ne leur
laissant pas la moindre marge de
manœuvre.
Bouzidi a également laissé apparaître
des qualités techniques assez intéressantes qui ont séduit tous les présents.
Et comme cerise sur le gâteau, Bouzidi a
été également décisif pour son équipe,
lui qui a sorti un ballon sur sa ligne, en
seconde période, évitant à son équipe
un but certain. Une chose est bien certaine, après une telle prestation, Bouzidi
devrait être le titulaire au poste pour les
rencontres à venir, à moins qu'il cède à
la pression.
M. A.

Contesté par les
Mobistes qui estiment
qu'ils ont été privés d'un
but limpide en fin de
partie, le referee du
match NAHD-MOB, en
l'occurrence, M. Bessiri,
n'a pas non plus fait
l'unanimité du côté nahdiste. Il faut dire que l'arbitre de la rencontre a
pris quelques décisions
qui ont influé directement sur le résultat de la
partie. Comme c'est le
cas du but refusé à l'attaquant Ahmed Gasmi qui
a vu sa tête trouver le
chemin des filets
adverses, avant que l'arbitre ne signale une position de hors-jeu qui
n'avait pas lieu d'être,
puisque Gasmi était clairement couvert par le
latéral gauche béjaoui.
Gasmi a été la victime
parfaite de Bessiri, qui l'a
également averti pour
contestation de décision,
le privant du match de
coupe face au PAC. Une
décision qui n'a pas été
du goût des Nahdistes,
d'autant plus que Gasmi
aurait contesté respectueusement la décision
de l'arbitre, lequel n'a pas
hésité à le priver du prochain match de son équipe.
Gasmi : «J'ai
parlé avec l'arbitre
les mains derrière
le dos»
Alors qu'il sera suspendu
pour le prochain match
de coupe qui opposera
son équipe au Paradou
AC, l'attaquant nahdiste
Ahmed Gasmi a bien
voulu revenir sur l'action
qui a entraîné son avertissement, qui le privera
du match contre le PAC.
" Je laisse l'arbitre à sa
conscience car je n'ai à
aucun moment été agressif dans mes propos, tout
ce que j'ai fait, c'est de lui
dire que sa décision
n'était pas la bonne, de
plus j'avais les mains derrière le dos, une façon de
montrer tout mon respect, mais apparemment,
il n'attendait que ça, à
savoir suspendre Gasmi
et le priver du prochain
match."
M. A.

TOUT POUR RÉCUPÉRER
DAHAR AVANT LE CABBA

Absent lors des trois dernières
rencontres de son équipe, l'attaquant Merouane Dahar
pourrait retrouver sa place
pour le prochain match face au
CABBA comptant pour les
1/18 de finale de la coupe
d'Algérie.
PAR RACHID H.
Son concurrent, à savoir Siahi,
qui a disputé les dernières rencontres
à sa place, n'a pas bien profité de l'absence de Dahar (blessure). Bien qu'il
n'ait pas été mauvais à son poste, toujours est-il que Siahi n'a pas été efficace, ce qui pousse Charef à regarder en
direction de son attaquant titulaire
pour savoir s'il sera prêt pour mercredi. En phase de guérison, l'ex-joueur
du CRB et du MCO s'engage dans
une course contre la montre pour être
d'attaque après demain pour le match
de coupe contre le CABBA. Une rencontre importante où l'entraîneur préfère avoir ses meilleurs éléments disponibles. Se contentant de soins et de
tours de piste hier, Dahar semble

Aujourd'hui,
entraînement à
10h à
Mohammadia

commencer à retrouver la forme et à
se rétablir ce qui est bon signe à deux
jours de l'important rendez-vous de
la coupe d'Algérie où l'USMH jouera
une place en quart de finale. Ce n'est
qu'aujourd'hui que le coach Boualem
Charef sera fixé sur l'état de santé de
son poulain et de savoir s'il pourra le
récupérer et le faire jouer. L'avis du
staff médical est important pour l'entraîneur qui ne souhaite pas prendre
de risques et de compliquer la blessure de son poulain. Si le médecin
donne son feu vert, ce qui devrait se
faire aujourd'hui même, Dahar sera
de retour et devrait être aligné d'entrée pour faire en sorte de débloquer
la situation en attaque. Dans le cas
contraire, ce qui est moins probable,
ce sera une nouvelle fois Siahi qui

Zeghba

affecté par sa
suspension

Le jeune milieu de terrain,
Hamidi, ne s'est pas
entraîné hier avec le reste
de ses camarades. Resté
à l'écart du groupe, le
joueur s'est contenté de
tours de piste seulement
pour pouvoir récupérer
ses forces et ne pas s'exposer à une blessure qui
risquerait de l'empêcher
de jouer le prochain
match de coupe avec
l'équipe fanion.

MELLAL
:
«On donnera tout pour arracher
Le meneur de jeu de
l'USMH, Mellal, sera de retour
pour le match de coupe.
Suspendu pour la dernière rencontre, ce fut un mal pour un bien
pour le maître à jouer qui a pu se
reposer à un moment où son
équipe est soumise à un rythme
de la compétition élevée.

Laïb présent hier
à Mohammadia

Tours de piste
pour Hamidi

Abdat, Madani et Debbari
intensifient les soins
Pour l'heure, ils sont tous les trois
incertains mais devraient être récupérés à temps pour le match de mercredi. En effet, les deux défenseurs
axiaux, Madani et Abdat, souffrent
tous deux de blessure et donnent
beaucoup de travail au Dr Derriche et

son équipe. Il faudra pour le médecin
de l'équipe remettre tout le monde
sur pied pour ne pas connaître
d'autres absences face à Bordj BouArréridj. En plus des deux défenseurs
axiaux qui ont un poids important
dans l'équipe d'El-Harrach, un autre
défenseur est aux soins et il s'agit du
latéral droit Debbari. Ce dernier
souffre d'une blessure aux adducteurs
lui aussi et se fait soigner afin qu'il ne
rate pas la rencontre de coupe. Le
staff médical ne risque pas de chômer
ces deux prochains jours car il faudra
remettre pas moins de 4 joueurs sur
pied pour ne pas être amoindris à un
moment où l'USMH s'apprête à attaquer un virage décisif dans la compétition de la coupe d'Algérie.
R. H.

la qualification face à Bordj»

Les Jaune et Noir, qui se
sont entraînés hier dans
la matinée à Mohammadia
effectueront aujourd'hui
également une séance
d'entraînement au même
endroit et à la même
heure pour peaufiner la
préparation du match de
coupe face au CABBA.

Le président de l'USMH
était hier présent au stade
de Mohammadia où il a
assisté à la séance d'entraînement. Sa présence n'a
cependant pas pu permettre aux joueurs de discuter avec lui, surtout que
certains souhaitent lui parler de leur situation et
devront attendre encore
avant de pouvoir converser
avec Laïb.

sera aligné en espérant que cette fois
le joueur frappera comme il l'avait
déjà fait en 1/32 de finale de la coupe
contre Oued Sly. Dans tous les cas de
figure, que ce soit l'un ou l'autre, celui
qui sera titularisé devra jouer à fond
son rôle d'attaquant de pointe et faire
trembler les filets adverses car ce n'est
que de cette manière que l'USMH ira
en quart de finale de la coupe.

Au moment où il vient de
rejoindre les rangs de l'EN A', le
gardien de but, Zeghba, qui a pris
un avertissement en fin de
match pour contestation lors de
la rencontre face à l'OM, ne sera
pas de la partie ce mercredi pour
le match de coupe face au CABBA.
Cela n'a pas été sans l'affecter et
l'atteindre moralement puisque
le portier est touché par cette
suspension qui le privera du
match des 1/8 de finale de la
coupe d'Algérie. C'est un Zeghba
très abattu qu'on a aperçu hier à
l'entraînement qui ne pourra pas
jouer le prochain match avec son
équipe auquel il aurait souhaité
prendre part. Avec une place
pour les quarts de finale de la
coupe en jeu, le portier harrachi
aurait souhaité être présent et
aider son équipe, ce qui ne sera
pas le cas puisqu'il sera suspendu et laissera sa place à Mokrani
qui aura l'occasion de l'année
pour briller et faire aussi bien
que son camarade.

Revenons au match face à
l'OM, vous l'avez suivi des
tribunes, on imagine que
vous l'avez vécu avec des
fourmillements dans les
jambes…

Je ne vous le fait pas dire.
J'avais très envie de prendre
part à ce match et aider mon
équipe à remporter la victoire.
Mais cette suspension m'a
empêché de jouer et je ne vous
cache pas que j'étais sous tension lorsque j'ai vu que mon
équipe ne marquais pour glaner
les trois points.

Cependant la suspension est
un mal pour un bien puisque
vous revenez pour le match
de coupe plus frais…

Certes, le fait de ne pas avoir
joué ce match de championnat
contre l'OM m'a permis d'une
certaine manière de me reposer
au moment où nous jouons
beaucoup de matches en peu de
temps ces dernières semaines.
Cela dit, en toute franchise, j'aurais quand même aimé être sur

le terrain, mais on prendra le
bon côté des choses puisque je
vais revenir dès le prochain
match où je tâcherai de donner
le maximum pour que nous
arrachions la qualification.

Ce nul face à l'OM est-il un
mauvais résultat ?

Vu que nous avons évolué à
domicile, c'est un mauvais
résultat. Mais il ne faut pas
oublier aussi que Médéa voulait
se racheter après avoir
été éliminé en coupe
par notre équipe la
semaine d'avant. Il
y a eu aussi des
satisfactions avec
les jeunes joueurs
qui ont été très bons.
Je pense aussi que le
plus important est
que nous sommes
restés invaincus
depuis deux mois,
ce qui fait le plus
grand bien au
moral et pour la
confiance de l'équipe.

Vous allez affronter
mercredi le CABBA
en 1/8 de finale de
la coupe,
comment se
présente cette
rencontre ?
Ce

sera

un

match difficile que nous allons
jouer dans un stade dont nous
n'avons jamais foulé la pelouse.
Pour nous, ce sera avec la ferme
intention d'arracher la qualification qu'on se rendra à Bordj
Bou-Arréridj. On va tout donner pour nous qualifier et rester
en course pour la coupe
d'Algérie où nous visons d'aller
loin.

Sur un plan personnel vous
étiez décisif lors des
derniers matches, va-t-on
voir Mellal mener les siens
vers un nouveau succès ?

En tout cas je donnerai tout
sur le terrain pour apporter le
plus attendu et faire en sorte
d'aider mon équipe de
décrocher la qualification. J'espère continuer à être performant et à marquer
dans ces 1/8 de
finale et qu'on ira
en quart de finale.
Mais il faut savoir
que sur le terrain,
il n'y a pas que
Mellal
mais
toute une équipe
qui a envie et
prête à se donner
à 200% pour
gagner.
R. H.

13

Madani et
Abdat absents

La paire centrale de
l'USMH ne s'est pas
entraîné hier. Madani
qui souffre d'une blessure contractée face à
l'OM a été laissé au
repos au même titre
que son partenaire
Abdat qui traîne une
blessure lui aussi
depuis quelques
semaines au niveau de
la cuisse. Ce dernier
joue malgré le bobo
dont il souffre et
devra une nouvelle
fois tenir bon lors du
prochain match de
coupe avant de se
reposer et avoir le
temps de bien se soigner. En ce qui concerne Madani, ce dernier,
qui est aux soins,
devrait être fixé
aujourd'hui sur son
état de santé qui
devrait cependant lui
permettre de jouer
mercredi face au
CABBA.

Charef absent

Le coach, Boualem
Charef, était absent
hier à l'occasion de la
séance de reprise des
entraînements.
D'après des proches
du staff technique,
cette absence est due
aux cours que donne
l'entraîneur harrachi à
l'ISTS, qui a toutefois
laissé son programme
à ses adjoints pour
assurer la séance de
reprise qui s'est
déroulée hier à ElHarrach.

Le dossier de
Sylla bloqué
au niveau de
la wilaya

L'attaquant, Ibrahim
Khalil Sylla, qui
devrait faire partie
des premières recrues
cet hiver, a repris les
entraînements et travaille avec les Jaune
et Noir en attendant
de signer. Mais avant
cela, le joueur doit
d'abord obtenir la
nationalité algérienne
avant de pouvoir jouer
dans le championnat
local. Le Guinéen, qui a
réuni tous les documents, a vu son dossier avancer jusqu'à
ce que les choses
stagnent au niveau de
la wilaya. C'est
l'avant-dernière étape
avant de faire bénéficier le joueur de la
nationalité, ce qui lui
permettra de s'engager avec l'USMH. Pour
l'heure, même si Sylla
a tout ce qu'il faut, la
situation n'avance pas
et reste bloquée au
niveau de la wilaya qui
traîne à traiter le dossier et le transmettre
à la justice pour que
cette dernière valide
et fasse bénéficier le
joueur de la nationalité au moment où le
mercato hivernal
approche.

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

USMH

NAHD

12

Il s'est engagé pour 18 mois

MEHDI OUERTANI
OFFICIELLEMENT

Il a privé Gasmi
d'un but et du
match devant le
PAC

Bessiri
irrite les
Nahdistes

NAHDISTE

Comme rapporté par nos soins depuis quelques jours
déjà, le Nasria était sur les traces d'un milieu de terrain
algéro-tunisien, évoluant au sein de la formation de la
JS Kairouan, répondant au nom de Mehdi Ouertani.
PAR MOHAMED A.
Le joueur, qui devait rejoindre
Alger au courant de la semaine dernière, a dû retarder son arrivée à
Hussein Dey, afin de régler les derniers détails de sa résiliation de
contrat avec le club tunisien. Arrivé
samedi dernier en provenance de
Tunisie, Ouertani a entamé les discussions avec les dirigeants du Nasria, et
à leur tête le président Ould Zmirli.
Les négociations entre les deux parties
ont été brèves, puisqu'un accord est
vite tombé, confirmant l'engagement
du jeune milieu de terrain de
26 ans, lequel s'est officiellement
engagé hier en fin de journée avec le
club nahdiste avec un contrat de
18mois, renforçant un secteur qui
avait besoin d'un élément supplémentaire qui apporterait d'autres solutions
à la formation nahdiste.
Il s'est même entraîné avec
le groupe hier
après-midi
Le néo-milieu de terrain nahdiste n'est
clairement pas un novice, lui qui a
évolué au plus haut niveau dans le

championnat tunisien durant de
longues années, lui qui a été formé au
FC Istres en France. Ouertani a
d'ailleurs évolué entre 2009 et 2016
dans pas mal de club de l'élite tunisienne, entre autres le CA Bizerte, le
Stade Tunisien, l'AS Marsa,
l'Olympique de Beja, l'ES Metlaoui,
l'US Ben Guerdane, avant de filer vers
la formation de la JS Kairouan l'été
dernier. C'est dire que le CV du nouveau joueur du Nasria est bien garni,
lui qui a laissé apparaître de très
belles dispositions sur les quelques
séquences qu'on a pu apercevoir de
lui à travers la toile. Le joueur a très
vite intégré le groupe nahdiste, puisqu'il s'est entraîné dès hier après-midi
avec le groupe, effectuant sa toute
première séance d'entraînement avec
son équipe.
La direction travaille
à le qualifier pour le match
contre le PAC
Et s'il a intégré le groupe nahdiste
aussi rapidement, le néo-milieu de
terrain nahdiste Mehdi Ouertani
pourrait bien faire ses débuts avec le
Nasria dès ce mercredi avec cette ren-

contre qui opposera son équipe au
Paradou AC. La direction du club
nahdiste est en train de travailler à
fond la caisse pour qualifier son nouveau joueur en vue du prochain
match de coupe face au PAC. Le
joueur ne sera probablement pas titulaire d'entrée de jeu lors de cette rencontre, mais le coach Alain Michel ne
se privera pas de le mettre dans le
bain, en le convoquant pour cette rencontre, il reste à savoir si la FAF recevra à temps sa lettre de sortie de la
part de la Fédération tunisienne de
tootball, chose qui confirmera sa qualification au Nasria.
El-Ouertani cinquième et
dernière recrue
L'Algéro-Tunisien Mehdi El-Ouertani
est la cinquième et dernière recrue
nahdiste en ce mercato hivernal, dans
la mesure où la direction du Nasria a
officiellement engagé quatre autres
joueurs avant lui. En effet, après avoir
assuré les services de Mohamed
Coumbassa au mois de novembre
dernier, avant de s'offrir Mourad Satli
au courant de la semaine dernière, la
direction du club nahdiste a officielle-

Délocalisation du match de coupe
Le Nasria insiste sur le caractère
derby de la rencontre

Comme rapporté par nos soins dans notre
édition d'hier, la direction du club nahdiste a
officiellement transmis une requête à la commission d'organisation de la coupe d'Algérie,
pour la délocalisation de la prochaine rencontre de coupe d'Algérie face au Paradou AC.
Une demande de délocalisation qui a été justifiée par le mauvais état de la pelouse du stade
Benrabah de Dar El-Beîda, mais aussi et surtout par rapport au caractère derby de la rencontre. Pour les Nahdistes, il est bien clair que
tout derby algérois doit avoir lieu sur un terrain neutre et non pas sur le terrain du premier
tiré, comme cela a été décidé par la commission d'organisation de la coupe. Les Nahdistes
s'attendent à ce que ladite commission change
la domiciliation de cette rencontre, soit vers le
stade Omar Hamadi de Bologhine ou bien vers
le stade olympique du 5-Juillet.

Khiat, l'infatigable
Titulaire indiscutable au sein de la défense
nahdiste, Abdelghani Khiat a encore une fois
été l'homme providentiel de son équipe, en
inscrivant le but de la victoire face au
Mouloudia de Béjaïa, comme ce fut le cas
d'ailleurs lors du précédent match à domicile
face au DRB Tadjenanet. Auteur de son 3e but
depuis l'entame de la saison, Khiat n'a pas

seulement été décisif en inscrivant le but de
la victoire, mais il a été également l'auteur
d'une prestation remarquable, assortie de
quelques chevauchées extraordinaires, dont
lui seul à le secret. Khiat a tellement donné
lors de cette rencontre qu'on avait l'impression qu'il pourrait bien jouer un autre match
dans la même soirée.

Coumbassa
titulaire
face au PAC

C'est la décision
qui a été officiellement prise par le
coach Alain
Michel. Qualifié
pour prendre part
au match de coupe
face au Paradou
AC, le nouveau
milieu de terrain
nahdiste Mohamed
Coumbassa sera
bien titulaire ce
mercredi lors de
cette confrontation. Le nouveau
meneur de jeu
nahdiste débutera
cette rencontre
dans le onze de
départ du Nasria,
lui qui est assez
déterminé à réussir ses débuts
sous ses nouvelles
couleurs. Une
chose est certaine, la suspension
de Gasmi sera
comblée par la
présence de
Coumbassa qui
donnera tout pour
signer ses débuts
avec le NAHD.

ment décidé d'engager les deux
défenseurs du club, à savoir Ibrahim
Ferhat et Hocine Laribi. Ce dernier
qui a séduit depuis quelques
semaines le coach Michel a réussi à
convaincre son coach et les dirigeants
du club pour l'engager, alors qu'il
semblait plutôt proche de la porte de
sortie. Ainsi, et après moins de deux
semaines après l'ouverture du mercato hivernal, le Nasria a d'ores et déjà
bouclé son mercato avec cinq recrues
qui sont venues renforcer les rangs de
leur équipe.
Ould Zmirli : «Nous avons
tranché au sujet de Laribi, il
sera bel et bien engagé»
Et pour confirmer l'engagement du
défenseur Laribi Hocine, nous avons
approché le président Bachir Ould
Zmirli après la fin de la rencontre qui a
opposé son équipe au Mouloudia de
Béjaïa, ce dernier a été catégorique : "Je
vous confirme bel et bien l'engagement
de Ferhat, mais aussi de Laribi, lequel
bénéficiera lui aussi d'une licence, c'est
ainsi que nous avons tranché, en attendant la conclusion du cinquième et dernier dossier."
M. A.

BOUZIDI,

DU TALENT
À REVENDRE
Titularisé au poste de latéral droit
lors de ce match face au MOB, le jeune
Abdelghani Bouzidi a été l'auteur d'une
prestation remarquable, soulevant l'admiration de tous les présents. En dépit
de sa très belle prestation, sur le couloir
droit de la défense nahdiste, le jeune
Bouzidi a laissé apparaître des qualités
que l'on voit très rarement chez les
jeunes de son âge, à savoir de la combativité, mais surtout du culot.
Lui qui n'a jamais cessé de coller aux
basques des attaquants du MOB, ne leur
laissant pas la moindre marge de
manœuvre.
Bouzidi a également laissé apparaître
des qualités techniques assez intéressantes qui ont séduit tous les présents.
Et comme cerise sur le gâteau, Bouzidi a
été également décisif pour son équipe,
lui qui a sorti un ballon sur sa ligne, en
seconde période, évitant à son équipe
un but certain. Une chose est bien certaine, après une telle prestation, Bouzidi
devrait être le titulaire au poste pour les
rencontres à venir, à moins qu'il cède à
la pression.
M. A.

Contesté par les
Mobistes qui estiment
qu'ils ont été privés d'un
but limpide en fin de
partie, le referee du
match NAHD-MOB, en
l'occurrence, M. Bessiri,
n'a pas non plus fait
l'unanimité du côté nahdiste. Il faut dire que l'arbitre de la rencontre a
pris quelques décisions
qui ont influé directement sur le résultat de la
partie. Comme c'est le
cas du but refusé à l'attaquant Ahmed Gasmi qui
a vu sa tête trouver le
chemin des filets
adverses, avant que l'arbitre ne signale une position de hors-jeu qui
n'avait pas lieu d'être,
puisque Gasmi était clairement couvert par le
latéral gauche béjaoui.
Gasmi a été la victime
parfaite de Bessiri, qui l'a
également averti pour
contestation de décision,
le privant du match de
coupe face au PAC. Une
décision qui n'a pas été
du goût des Nahdistes,
d'autant plus que Gasmi
aurait contesté respectueusement la décision
de l'arbitre, lequel n'a pas
hésité à le priver du prochain match de son équipe.
Gasmi : «J'ai
parlé avec l'arbitre
les mains derrière
le dos»
Alors qu'il sera suspendu
pour le prochain match
de coupe qui opposera
son équipe au Paradou
AC, l'attaquant nahdiste
Ahmed Gasmi a bien
voulu revenir sur l'action
qui a entraîné son avertissement, qui le privera
du match contre le PAC.
" Je laisse l'arbitre à sa
conscience car je n'ai à
aucun moment été agressif dans mes propos, tout
ce que j'ai fait, c'est de lui
dire que sa décision
n'était pas la bonne, de
plus j'avais les mains derrière le dos, une façon de
montrer tout mon respect, mais apparemment,
il n'attendait que ça, à
savoir suspendre Gasmi
et le priver du prochain
match."
M. A.

TOUT POUR RÉCUPÉRER
DAHAR AVANT LE CABBA

Absent lors des trois dernières
rencontres de son équipe, l'attaquant Merouane Dahar
pourrait retrouver sa place
pour le prochain match face au
CABBA comptant pour les
1/18 de finale de la coupe
d'Algérie.
PAR RACHID H.
Son concurrent, à savoir Siahi,
qui a disputé les dernières rencontres
à sa place, n'a pas bien profité de l'absence de Dahar (blessure). Bien qu'il
n'ait pas été mauvais à son poste, toujours est-il que Siahi n'a pas été efficace, ce qui pousse Charef à regarder en
direction de son attaquant titulaire
pour savoir s'il sera prêt pour mercredi. En phase de guérison, l'ex-joueur
du CRB et du MCO s'engage dans
une course contre la montre pour être
d'attaque après demain pour le match
de coupe contre le CABBA. Une rencontre importante où l'entraîneur préfère avoir ses meilleurs éléments disponibles. Se contentant de soins et de
tours de piste hier, Dahar semble

Aujourd'hui,
entraînement à
10h à
Mohammadia

commencer à retrouver la forme et à
se rétablir ce qui est bon signe à deux
jours de l'important rendez-vous de
la coupe d'Algérie où l'USMH jouera
une place en quart de finale. Ce n'est
qu'aujourd'hui que le coach Boualem
Charef sera fixé sur l'état de santé de
son poulain et de savoir s'il pourra le
récupérer et le faire jouer. L'avis du
staff médical est important pour l'entraîneur qui ne souhaite pas prendre
de risques et de compliquer la blessure de son poulain. Si le médecin
donne son feu vert, ce qui devrait se
faire aujourd'hui même, Dahar sera
de retour et devrait être aligné d'entrée pour faire en sorte de débloquer
la situation en attaque. Dans le cas
contraire, ce qui est moins probable,
ce sera une nouvelle fois Siahi qui

Zeghba

affecté par sa
suspension

Le jeune milieu de terrain,
Hamidi, ne s'est pas
entraîné hier avec le reste
de ses camarades. Resté
à l'écart du groupe, le
joueur s'est contenté de
tours de piste seulement
pour pouvoir récupérer
ses forces et ne pas s'exposer à une blessure qui
risquerait de l'empêcher
de jouer le prochain
match de coupe avec
l'équipe fanion.

MELLAL
:
«On donnera tout pour arracher
Le meneur de jeu de
l'USMH, Mellal, sera de retour
pour le match de coupe.
Suspendu pour la dernière rencontre, ce fut un mal pour un bien
pour le maître à jouer qui a pu se
reposer à un moment où son
équipe est soumise à un rythme
de la compétition élevée.

Laïb présent hier
à Mohammadia

Tours de piste
pour Hamidi

Abdat, Madani et Debbari
intensifient les soins
Pour l'heure, ils sont tous les trois
incertains mais devraient être récupérés à temps pour le match de mercredi. En effet, les deux défenseurs
axiaux, Madani et Abdat, souffrent
tous deux de blessure et donnent
beaucoup de travail au Dr Derriche et

son équipe. Il faudra pour le médecin
de l'équipe remettre tout le monde
sur pied pour ne pas connaître
d'autres absences face à Bordj BouArréridj. En plus des deux défenseurs
axiaux qui ont un poids important
dans l'équipe d'El-Harrach, un autre
défenseur est aux soins et il s'agit du
latéral droit Debbari. Ce dernier
souffre d'une blessure aux adducteurs
lui aussi et se fait soigner afin qu'il ne
rate pas la rencontre de coupe. Le
staff médical ne risque pas de chômer
ces deux prochains jours car il faudra
remettre pas moins de 4 joueurs sur
pied pour ne pas être amoindris à un
moment où l'USMH s'apprête à attaquer un virage décisif dans la compétition de la coupe d'Algérie.
R. H.

la qualification face à Bordj»

Les Jaune et Noir, qui se
sont entraînés hier dans
la matinée à Mohammadia
effectueront aujourd'hui
également une séance
d'entraînement au même
endroit et à la même
heure pour peaufiner la
préparation du match de
coupe face au CABBA.

Le président de l'USMH
était hier présent au stade
de Mohammadia où il a
assisté à la séance d'entraînement. Sa présence n'a
cependant pas pu permettre aux joueurs de discuter avec lui, surtout que
certains souhaitent lui parler de leur situation et
devront attendre encore
avant de pouvoir converser
avec Laïb.

sera aligné en espérant que cette fois
le joueur frappera comme il l'avait
déjà fait en 1/32 de finale de la coupe
contre Oued Sly. Dans tous les cas de
figure, que ce soit l'un ou l'autre, celui
qui sera titularisé devra jouer à fond
son rôle d'attaquant de pointe et faire
trembler les filets adverses car ce n'est
que de cette manière que l'USMH ira
en quart de finale de la coupe.

Au moment où il vient de
rejoindre les rangs de l'EN A', le
gardien de but, Zeghba, qui a pris
un avertissement en fin de
match pour contestation lors de
la rencontre face à l'OM, ne sera
pas de la partie ce mercredi pour
le match de coupe face au CABBA.
Cela n'a pas été sans l'affecter et
l'atteindre moralement puisque
le portier est touché par cette
suspension qui le privera du
match des 1/8 de finale de la
coupe d'Algérie. C'est un Zeghba
très abattu qu'on a aperçu hier à
l'entraînement qui ne pourra pas
jouer le prochain match avec son
équipe auquel il aurait souhaité
prendre part. Avec une place
pour les quarts de finale de la
coupe en jeu, le portier harrachi
aurait souhaité être présent et
aider son équipe, ce qui ne sera
pas le cas puisqu'il sera suspendu et laissera sa place à Mokrani
qui aura l'occasion de l'année
pour briller et faire aussi bien
que son camarade.

Revenons au match face à
l'OM, vous l'avez suivi des
tribunes, on imagine que
vous l'avez vécu avec des
fourmillements dans les
jambes…

Je ne vous le fait pas dire.
J'avais très envie de prendre
part à ce match et aider mon
équipe à remporter la victoire.
Mais cette suspension m'a
empêché de jouer et je ne vous
cache pas que j'étais sous tension lorsque j'ai vu que mon
équipe ne marquais pour glaner
les trois points.

Cependant la suspension est
un mal pour un bien puisque
vous revenez pour le match
de coupe plus frais…

Certes, le fait de ne pas avoir
joué ce match de championnat
contre l'OM m'a permis d'une
certaine manière de me reposer
au moment où nous jouons
beaucoup de matches en peu de
temps ces dernières semaines.
Cela dit, en toute franchise, j'aurais quand même aimé être sur

le terrain, mais on prendra le
bon côté des choses puisque je
vais revenir dès le prochain
match où je tâcherai de donner
le maximum pour que nous
arrachions la qualification.

Ce nul face à l'OM est-il un
mauvais résultat ?

Vu que nous avons évolué à
domicile, c'est un mauvais
résultat. Mais il ne faut pas
oublier aussi que Médéa voulait
se racheter après avoir
été éliminé en coupe
par notre équipe la
semaine d'avant. Il
y a eu aussi des
satisfactions avec
les jeunes joueurs
qui ont été très bons.
Je pense aussi que le
plus important est
que nous sommes
restés invaincus
depuis deux mois,
ce qui fait le plus
grand bien au
moral et pour la
confiance de l'équipe.

Vous allez affronter
mercredi le CABBA
en 1/8 de finale de
la coupe,
comment se
présente cette
rencontre ?
Ce

sera

un

match difficile que nous allons
jouer dans un stade dont nous
n'avons jamais foulé la pelouse.
Pour nous, ce sera avec la ferme
intention d'arracher la qualification qu'on se rendra à Bordj
Bou-Arréridj. On va tout donner pour nous qualifier et rester
en course pour la coupe
d'Algérie où nous visons d'aller
loin.

Sur un plan personnel vous
étiez décisif lors des
derniers matches, va-t-on
voir Mellal mener les siens
vers un nouveau succès ?

En tout cas je donnerai tout
sur le terrain pour apporter le
plus attendu et faire en sorte
d'aider mon équipe de
décrocher la qualification. J'espère continuer à être performant et à marquer
dans ces 1/8 de
finale et qu'on ira
en quart de finale.
Mais il faut savoir
que sur le terrain,
il n'y a pas que
Mellal
mais
toute une équipe
qui a envie et
prête à se donner
à 200% pour
gagner.
R. H.

13

Madani et
Abdat absents

La paire centrale de
l'USMH ne s'est pas
entraîné hier. Madani
qui souffre d'une blessure contractée face à
l'OM a été laissé au
repos au même titre
que son partenaire
Abdat qui traîne une
blessure lui aussi
depuis quelques
semaines au niveau de
la cuisse. Ce dernier
joue malgré le bobo
dont il souffre et
devra une nouvelle
fois tenir bon lors du
prochain match de
coupe avant de se
reposer et avoir le
temps de bien se soigner. En ce qui concerne Madani, ce dernier,
qui est aux soins,
devrait être fixé
aujourd'hui sur son
état de santé qui
devrait cependant lui
permettre de jouer
mercredi face au
CABBA.

Charef absent

Le coach, Boualem
Charef, était absent
hier à l'occasion de la
séance de reprise des
entraînements.
D'après des proches
du staff technique,
cette absence est due
aux cours que donne
l'entraîneur harrachi à
l'ISTS, qui a toutefois
laissé son programme
à ses adjoints pour
assurer la séance de
reprise qui s'est
déroulée hier à ElHarrach.

Le dossier de
Sylla bloqué
au niveau de
la wilaya

L'attaquant, Ibrahim
Khalil Sylla, qui
devrait faire partie
des premières recrues
cet hiver, a repris les
entraînements et travaille avec les Jaune
et Noir en attendant
de signer. Mais avant
cela, le joueur doit
d'abord obtenir la
nationalité algérienne
avant de pouvoir jouer
dans le championnat
local. Le Guinéen, qui a
réuni tous les documents, a vu son dossier avancer jusqu'à
ce que les choses
stagnent au niveau de
la wilaya. C'est
l'avant-dernière étape
avant de faire bénéficier le joueur de la
nationalité, ce qui lui
permettra de s'engager avec l'USMH. Pour
l'heure, même si Sylla
a tout ce qu'il faut, la
situation n'avance pas
et reste bloquée au
niveau de la wilaya qui
traîne à traiter le dossier et le transmettre
à la justice pour que
cette dernière valide
et fasse bénéficier le
joueur de la nationalité au moment où le
mercato hivernal
approche.

www.competition.dz

Lundi 26 décembre 2016

14

www.competition.dz

USMBA

MCO

Les Scorpions exigent la qualification

Le match de l’USMA
a déjà commencé
De notre correspondant

MALEK BOUZID

El-Khadra jouera ce mardi
au stade du 24-Février-56 face à
l’USM Alger et ce, pour le compte des 1/8 de finale de la Coupe
d’Algérie. La formation de
l’USMBA, qui a remporté une
précieuse victoire à domicile, il y
a moins de dix jours contre le
RCR, pour le compte des 1/16 de
finale de Dame Coupe, a du coup
gagné largement en confiance
dans cette épreuve ; ce qui lui
permet de garder tout de même
un bon espoir en Coupe
d’Algérie cette semaine. Pour
cela, il lui faut d’abord passer
l’écueil usmiste devant un stade
plein à craquer par les Scorpions.
Il est vrai que cela paraît difficile
face à un adversaire qui, d’une
journée à l’autre, confirme ses
bons résultats, même s’il avait
chuté jeudi dernier face à la JS
Saoura. Toutefois, El-Khadra a de
fortes chances de passer au prochain tour. Il faut dire qu’une fois
les 1/4 de finale atteints, l’envie
et la détermination engendreront
un désir fou de vouloir continuer
l’aventure dans cette compétition

où la logique n’a jamais d’ailleurs
existé. Ajoutons à cela les dernières sorties de l’USMBA en
championnat, qui pourraient lui
être favorables, et cela malgré le
dernier échec contre le MCA. A
Sidi Bel-Abbés, on devient plus
gourmands en matière de Coupe
d’Algérie.
Tabti le grand absent
Par ailleurs, ce qui fait craindre
le pire aux inconditionnels de
l’USMBA, c’est l’absence du
meneur de jeu Tabti, suspendu
en la circonstance, sachant que
parfaitement le trio d’enfer de
l’USMBA Tabti-Lamali-Balegh ne
sera pas au complet. Or, on misera sur le duo disponible ainsi que
le reste du groupe pour essayer
d’offrir au public la qualification
aux Scorpions. Ces derniers ont
commencé dès cette séance de
reprise de samedi après-midi à
mettre de la pression sur les
joueurs d’El-Khadra en leur exigeant la qualification au prochain
tour. Ces derniers ont réussi à
relever un nouveau défi cette saison, à savoir la qualification aux
1/8 de finale. Un tour que
l’USMBA a même réussi à dépas-

A la séance de reprise des entraînements
effectuée par le groupe d’El Khadra, l’aprèsmidi de samedi, en prévision du match de ce
mardi à domicile contre l’USM Alger, et ce,
pour le compte des 1/8 de finale de Dame
Coupe, tous les joueurs étaient présents, y
compris Farès Benabderrahmen, qui a raté le
match de jeudi dernier contre le MCA.
Toutefois, cette séance a été marquée par la
présence de Zenasni, mais en tenue de ville.
Il semblerait que l’arrière-droit d’El-Khadra
souffre toujours des adducteurs.

Mis sur la liste des libérés, Tayeb Berramla compte engager un bras de fer avec son
employeur.
PAR M. STITOU
" On a décidé de
me libérer, alors
j'exige d'abord de
rencontrer le président ; quitter un
club fait partie de la
vie d'un joueur ",
nous a confié, hier,
Tayeb Berramla,
qui semble très
affecté par cette
histoire de libér a t i o n .

Le nouveau wali de Sidi-Bel-Abbès, M. Tahar
Hachani, fraîchement installé, a tenu à
effectuer sa première visite au stade du 24Février-56 samedi après-midi, en compagnie
du DJS, Mohamed Rayan, et ce, pour rendre
visite au groupe d’El-Khadra, joueurs et
staffs. Une première visite de contact avec
les joueurs qui a été fortement appréciée
par les dirigeants de l’USMBA ; ces derniers
n’ont pas raté la visite du nouveau wali au
stade pour s’entretenir longuement avec lui.

CEO devra déjouer les
desseins de Put
Sur le plan tactique, le staff technique devrait concevoir un bon
schéma afin de pouvoir déjouer

les desseins de l’entraîneur
usmiste Putt. De leur côté, les
coéquipiers d’Abdesamed
Bounoua doivent faire preuve de
beaucoup de sérieux et aussi être
réceptifs aux conseils de leur driver afin d’appliquer convenablement le dispositif tactique qui
sera mis en place le jour du
match.
M. B.

11

Vers un bras de fer
Berramla-direction

Zenasni souffre toujours
des adducteurs

1re visite du nouveau
wali à El-Khadra

ser la saison passée où le club
phare de la Mekerra avait atteint
les demi-finales avant que l’équipe ne soit éliminée par le NAHD
au stade du 5-Juillet.

Lundi 26 décembre 2016

Cependant sans le dire, on a compris qu'il souhaiterait négocier son
départ. Or, cela n'est pas l'avis de
son employeur qui prétend qu'il a
été suffisamment payé, comme
nous l'explique le président
Ahmed Belhadj.
Baba : «Il a intérêt à
récupérer sa lettre de
libération»
C'est un président du MCO dans
tous ses états, qui nous a appelés
hier, en milieu de journée. Pour ce
dernier, "Berramla se trompe lourdement, il a pris depuis son arri-

vée au club huit mois de salaire,
soit 800 millions. Maintenant, s'il
refuse de résilier son contrat, le
perdant ce sera lui. Qu'il ne
m'oblige pas à lui demander de
nous ramener un club pour négocier avec lui sa libération ! Il faut
que Berramla sache que depuis
que je préside le MCO, je n'ai
jamais lésé un joueur. Il ne faut
pas qu'il ternisse notre image.
Contrairement à d'autres présidents qui exigent de l'argent pour
libérer leurs joueurs, normalement il doit saluer mon geste plutôt que de chercher le bras de fer

avec le club. Je le dis et répète, le
perdant ce sera lui, pas le MCO
ou Baba", prévient le président
son joueur, qui compte, d'après
nos informations, se présenter ce
lundi au stade pour s'entraîner
avec l'équipe. "Tant qu'on ne m'a
rien notifié, je ne cesserai pas les
entraînements ", ajoute Berramla.
Il est de l'intérêt des deux parties
de trouver un compromis dans
cette affaire qui risque, au rythme
où vont les choses, de prendre
des proportions alarmantes.
M. S.

Belarbi, l'autre libéré

Affaire USMBA-RCR

Une amende de 1 000 000 DA
pour El-Khadra

Alors que la liste des libérés a été
communiquée en fin de semaine
par le président, puis confirmée
par son entraîneur hier en début
d'après-midi, on a appris qu'à
cette liste, on vient d'ajouter le
nom d'Abdallah Belarbi, le
deuxième gardien de but.

Selon le règlement de la Coupe d’Algérie et
suite à l’examen des pièces versées au dossier des rapports des officiels de la rencontre USMBA - RCR, ainsi qu’aux auditions,
la commission de discipline a décidé d’infliger une amende de 1.000.000 DA pour négligence quant aux dispositions des droits
publicitaires.

El -Hamri
attend un milieu
de terrain

Benchiha
annonce
sa
démission
Finalement, Nasser Benchiha s'est
rendu à l'évidence qu'il serait mieux
pour lui de démissionner de son poste
de porte-parole. Hier matin, il nous a
appelé pour nous annoncer sa démission. " Samedi soir, j'ai annoncé sur la
chaîne Echourouk que je suis démissionnaire ", nous informera l'ancien
portier du club, qui justifiera sa décision : " Je pense que l'actuel président
veut mettre son frère Tedj à ma place
dans ce poste, alors que je préfère me
retirer après avoir contribué modestement au bon parcours de l'équipe,
dans cette première phase de la saison
", indiquera Benchiha qui a été honoré
par Abdelhakim Serrar samedi dernier.

Dans les heures à venir,
la direction, selon
Baba, devrait
officialiser le
recrutement d'un milieu
offensif. Toutefois, le
président ne souhaite pas
dévoiler le nom de cet
élément qu'il envisage de
recruter.

Belameiri veut
jouer au MCO

Auteur d'un bon match
vendredi face au club
oranais, El Hadi Belameiri,
qui évolue au CSC cette
saison après un passage à
l'ESS, serait intéressé par
une aventure au MCO. Selon
les rumeurs, Belameiri, qui
a été sondé par un des
proches du club oranais
après la rencontre de
vendredi, espère que son
actuel club ne le bloquerait
pas.

Le stage
commencera
le 4 janvier

Prévu initialement le 3
janvier, le stage bloqué qui
va durer dix jours, pendant
la trêve hivernale, est
décalé d'un jour. Concernant
le site qui abritera ce stage,
finalement la direction du
club a réservé à l'hôtel
Phoenix, a-t-on appris.

Cette décision a été
prise hier. Le président
Ahmed Belhadj, qui a invité Omar Belatoui à un
déjeuner pour discuter des
affaires de l'équipe et faire,
bien entendu, le bilan de la
phase aller, s'était plaint du
comportement de Belarbi
qui accepterait mal son statut d'éternel remplaçant.
D'après les échos qui nous
sont parvenus de la
réunion d'hier entre le président et l'entraîneur, celuici n'apprécie pas que
Belarbi fasse la tête sous
prétexte qu'il ne joue pas,
jugeant qu'un tel comportement nuirait à l'ambiance
du groupe. Belatoui a décidé de se passer de ses services pour la phase retour.
Ce sera donc le jeune por-

tier Makhloufi qui sera la
doublure de Natèche.
Il n'a pas fait la fête
Parmi les griefs retenus
contre Belarbi, son attitude
après le match ; tandis que
ses camarades fêtaient la
deuxième place arrachée
par l'équipe au terme de
cette première phase de la
saison, Belarbi ruminait,
d'après notre source, sa
colère. Quand cela a été
rapporté à Baba, le président ne s'est pas opposé à
la décision de son entraîneur de le libérer. Venu au
MCO en été 2013,
Abdallah Belarbi va donc
le quitter trois ans et demi
après. Hier, le secrétaire du
club devait l'informer de
cette décision.
M. S.

Versement de deux salaires
Après avoir versé en
intersaison à tous les
joueurs quatre mois de
salaire, la direction, qui veut
être toujours à jour avec les
joueurs, va débloquer la
semaine prochaine, c'est-àdire au début du mois de
janvier, deux mensualités.
Actuellement, la direction
est en train de préparer les
états afin de virer les
salaires à la banque. " J'ai
fait la promesse aux joueurs
de leur verser deux salaires
pendant la trêve ; cette
promesse, je vais la tenir ",
nous a confié hier Baba,
lequel, en dépit de l'absence
de rentrées financières et de

Aguid
maintenu
Toujours lors de la rencontre

d'hier entre le président et son
entraîneur, sachant que Belatoui
ne souhaitait pas le départ
d'Amir Aguid, il a réussi à
convaincre, force arguments à
l'appui, de garder l'ancien
défenseur du MOB. Ce revirement
de la direction, qui était sur le
point de le libérer, n'est pas dû
uniquement à l'intervention de
l'entraîneur en sa faveur,
On renonce à Benaldjia
mais également après la
Faisant partie des éléments susceptibles de renforcer l'effectif du MCO belle prestation du jeune
cet hiver, Bilal Benaldjia ne sera pas finalement recruté. La belle
Blaha. Avec le prochain
prestation face au CSC du jeune espoir Abderrahmane Blaha a changé la retour à la compétition
donne. Désormais, avec le maintien d'Aguid, le club n'a pas besoin de
de Réda Helaimia,
recruter un arrière-droit. Dire qu'en conférence de presse, après la
l'équipe devrait disposer
dernière rencontre, Omar Belatoui avait justifié le choix Benaldjia par sa
de plusieurs solutions
polyvalence ; d'où notre étonnement en apprenant qu'à l'issue de la
dans ce poste d'arrièreréunion d'hier, il a été décidé de renoncer au recrutement de l'actuel
droit.
sociétaire de Tadjenanet.
la non-reconduction du
contrat de sponsoring avec
Ooredoo, continue à assurer
le payement des salaires.
Les employés également
concernés
Outre les joueurs, qui
percevront deux salaires, la
direction n'a pas oublié les
employés du club. A cet

effet, d'après le président
toujours, les employés
toucheront chacun quatre
mensualités à la même
période. Une bonne nouvelle
pour les employés, qui
commençaient à
s'impatienter à propos de
leur dû.

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

10

www.competition.dz

RCR

CRB

Hadj Mohamed veut
23% des actions
Tel que nous l'avions mentionné dans notre édition de samedi, Hadj Mohamed
est le nouveau président du CRB. Néanmoins, en raison d'un désaccord entre
les actionnaires, la signature de l'acte notarié est reportée pour aujourd'hui ou
demain. Explication.
PAR SOFIANE BOULAOUCHE
Hadj Mohamed est venu pour
racheter la presque totalité des actions
partagées actuellement entre Malek
(8%), les frères Abdeslam (8%), Gana
(4%), Boudoua (4%) et Boudoumi (1%).
La plupart des actionnaires ont accepté
de lui céder la totalité de leur part et lui
ont même promis de le faire gratuitement. Lors de la dernière réunion, il y a
eu accord entre les présents à ce que le
nouvel investisseur ait les 23% d'actions
et il y aura avec lui dans l'actionnariat
Gana et Malek qui devaient garder 1%
chacun. Néanmoins, ce dernier refuse de
céder ses actions sans aucune contrepartie financière, ce qui est tout à fait normal
lui qui dit qu'il a dépensé plus de 30 milliards de centimes depuis sa venue au
Chabab. C'est ce qui a fait donc que l'acte notarié ne soit pas signé hier, a-t-on
appris d'une source proche du dossier.
Celle-ci nous a également indiqué que
Hadj Mohamed aurait fixé un ultimatum
pour les actionnaires belouizdadis. On
nous a fait savoir qu'il leur a clairement

signifié que si on ne lui réglerait pas cela
aujourd'hui ou demain au plus tard, il
pourrait très probablement se retirer.
Dans le même sillage, le concerné
aurait même indiqué à ses proches qu'il
est un tant soi peu sceptique par rapport

à la situation dans laquelle se trouve le
club et au challenge sportif et notamment financier, qu'il a qualifié d'énorme,
qu'il devrait relever lorsque toutes les
procédures
seront
complétées.
S. B.

Le Chabab dans la tourmente
Mauvais classement,
recrutement incertain, instabilité
de la direction et une phase
retour qui s'annonce d'ores et
déjà difficile, tous ces facteurs
font que le Chabab Riadhi de
Belouizdad soit dans la
tourmente.
La défaite concédée face à la JSK
avant-hier met le Chabab devant le fait
accompli. A la fin de cette phase aller, tout
le monde se rend compte que le club est
frappé par une crise sans précédent. Il y a
le manque de résultats d'un point de vue
sportif, mais ce qui est le plus inquiétant
est que très peu de solutions se présentent,
à l'heure actuelle, pour mener le CRB à
bon port et que cette malheureuse saison
ait une fin heureuse. Le constat est alarmant ; le CRB termine la phase à la 10e
place, à deux points seulement de la zone
de relégation. Et si on voit le programme

Face au
MC Saïda
sans Belaïli,
Naâmani
et Cherfaoui

Une qualification ce
mercredi contre le MC
Saïda sera en soi un
exploit. Et pour cause, le
CRB affrontera une
formation très en forme
actuellement, aussi,
l'effectif avec lequel
Badou Zaki affrontera cet
adversaire sera réduit. Le
coach devra composer
sans trois de ses
défenseurs et tous des
éléments indispensables.
Il s'agit de l'arrière latéral
droit, Belaïli qui est
suspendu en cette
occasion. la paire centrale
Cherfaoui-Naâmani, qui ne
sera pas concernée par
cette rencontre pour
blessures. Le premier a
été touché au pied contre
la JSK et n'avait même pu
terminer la partie. Hier, il
s'est présenté à la séance
en boitant. Quant à
Naâmani, il n'a pas encore
repris le travail, lui, il
souffre du genou depuis le
lendemain du match
contre le CAB il y a une
dizaine de jours. Cette
situation n'est nullement
avantageuse pour le CRB
dont le coach n'aura
qu'une seule journée,
proprement dit, pour tout
remettre en ordre, ce qui
pourrait lui être très
insuffisant pour être à la
hauteur face à un
redoutable adversaire
comme le MC Saïda qui
aura plusieurs milliers de
ses supporters pour le
soutenir. Le MCS prend
déjà de l'avance avant
même le coup d'envoi de la
partie. Aux Belouizdadis
de tout basculer en leur
faveur !

Reprise hier

Contrairement aux
précédentes semaines où
les joueurs bénéficient d'au
moins deux jours de repos,
cette fois-ci, cela n'a pas
été le cas. La reprise des
entraînements s'est faite
hier matin au centre
d'entraînement du NAHD,
Bensiam. Le staff
technique a consacré cette
séance au décrassage pour
les titulaires et en partie
pour préparer les
remplaçants au match de
coupe.

Départ aujourd'hui vers Saïda

Le CRB effectuera son
déplacement vers la wilaya
de Saïda aujourd'hui.
Rappelons que la rencontre
se jouera mercredi.
L'équipe n'aura donc que
très peu de temps pour
bien se préparer à cette
rencontre. En tout, le CRB
ne s'entraînera que deux
fois. La première séance
est déjà consommée, celle
d'hier. Aujourd'hui, une de
nos sources nous a indiqué
qu'on n'envisage pas
d'entraînement. Le staff
technique n'aura donc que
la journée de demain afin
d'effectuer la préparation
technico-tactique.

Les supporters
seront du
rendez-vous

En prévision de la
rencontre d'après-demain,
plusieurs dizaines de
supporters du Chabab
s'apprêtent déjà à faire le
déplacement à Saïda pour
soutenir leur équipe.
Plusieurs appels ont été
lancés depuis hier. Ils
devraient être encore plus
nombreux à vouloir être
présent au stade le jour du
match. On s'attend à ce
qu'ils atteignent les 500
supporters le jour J.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS
CLUBS

1. MCA

du début de la phase retour, il est même
possible de dire que le coach Badou Zaki
et ses joueurs auront une mission impossible qu'ils doivent tout de même accomplir. Il y aura non seulement des matchs
difficiles pour débuter, mais aussi les
concurrents directs joueront à domicile, ce

Le CRB accuse l'arbitrage
Au lendemain de la défaite concédée face à la JSK, des voix s'élèvent à l'intérieur du
Chabab accusant l'arbitrage ainsi que ceux qui ont été derrière la désignation du trio
qui a officié une si importante rencontre. Les Belouizdadis qualifient la CFA de malhonnête en raison d'une désignation qui, à leur sens, a considérablement influé le cours
de la partie. Ils pensent que Fehrani devait être expulsé tel que cela a été le cas pour
Belaïli, puisqu'il a commis une seconde faute contre Rebih pour laquelle il méritait bel
et bien un second avertissement. Les Belouizdadis pensent également que l'arbitre les
a privés d'un penalty sans mentionner d'autres fautes en faveur du club algérois qui
ont nettement avantagé la JSK. On pense que pour une telle affiche dont l'enjeu est si
important pour les deux clubs, cela aurait été plus juste et sage de faire appel à un
arbitre plus expérimenté.Pour terminer, une de nos sources nous a indiqué que c'est le
même arbitre qui a privé le CRB d'une victoire contre l'USMBA contre qui le club avait
enregistré un semi-échec à domicile.
Le club appréhende l'arbitrage face au MC Saïda
Dans le même sillage et selon nos informations, le CRB appréhende énormément la
désignation du trio d'arbitrage qui officiera le match de Coupe de mercredi contre le
MC Saïda. Ce sera une rencontre très délicate et à enjeu pour les deux clubs, surtout
pour le CRB qui jouera en déplacement.
S. B.

Lundi 26 décembre 2016

qui va sans nul doute rendre la mission
plus compliquée. Aussi, après une semaine depuis l'ouverture officielle du mercato hivernal, le CRB n'a encore rien fait
alors que d'autres clubs ont déjà tout fait
et clos leur recrutement. Et la cerise sur le
gâteau, on ne sait toujours pas qui dirige
officiellement le club. Le Chabab Riadhi
de Belouizdad est simplement et malheureusement très mal.
Badou Zaki commence à s'inquiéter
Suite à sa dernière défaite, Badou Zaki a
pris conscience que l'effectif qu'il a en
main est très limité et cela l'inquiète énormément malgré les multiples tentatives de
quelques dirigeants pour le rassurer. Le
coach leur a pourtant donné la liste des
joueurs à recruter. Deux milieux offensifs et
au moins un bon attaquant de pointe.
Néanmoins, ses responsables n'arrivent toujours pas à avancer dans le même sens que
lui et cela commence à le rendre perplexe. Le
technicien marocain est convaincu qu'avec
cet effectif et sans un renfort de qualité, il lui
est quasi-impossible de suivre le rythme lors
de la seconde moitié de la saison, ce qui fera
donc, à son sens, que le maintien du club soit
S. B.
difficile à assurer.

2.
3.
4.
5.
6.

MCO
USMA
ESS
OM
JSS

7. NAHD
8.
9.
10.
11.

USMBA
USMH
DRBT
CRB

12. JSK
13. CAB
14. CSC
15. RCR
16. MOB

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
30 15 09 03 03 16
28 15 07 07 01 16
26 15 08 02 05 23
25 15 07 04 04 21

09 +07
09 +07
14 +09
14 +07
07 04 04 21 16 +05
06 04 05 15 16 -01
06 03 06 18 16 +02
06 03 06 17 18 -01

25 15
22 15
21 15
21 15
19 15 04
16 15 04
16 15 04
16 15 03
16 14 04

07 04 09 10 -01
04 07 18 20 -02
04 07 11 14 -03
07 05 09 13 -04
04

14 15 03 05
13 15 05 04
08 14 01 05

06
07
06
08

10 16 -06
18 20 -02
13 18 -05
10 22 -12

16e JOURNÉE

17e JOURNÉE

MCA-JSK
USMH-USMBA
CAB-OM
NAHD-RCR
MCO-CRB
ESS-CSC
JSS-DRBT
MOB-USMA

DRBT-MOB
CSC-JSS
CRB-ESS
OM-MCO
JSK-NAHD
USMBA-CAB
MCA-USMH
RCR-USMA

15

BOUAKEZ :

«Je ne bloquerai

personne»

 «Remache, Mekkaoui et Messaoud
veulent partir» «10 jours de repos, ce n’est
pas trop pour les joueurs»
Afin de tirer les choses au clair, nous avons pris contact avec le
coach du Rapid Moez Bouakez. Le Tunisien nous a affirmé que
Remache, Mekkaoui et Messaoudi souhaitent quitter le club et partir
voir ailleurs. Cependant, il nous a confirmé qu’il n’obligera jamais un
joueur, malgré son poids ou ses qualités, à rester avec lui.

«Cela fait plus de 6 mois que
je n’ai pas vu ma famille»
De notre correspondant

départ éventuel de Remache et
Mekkaoui de l’équipe.

Un bon point ramené de Batna ?

Alors, vous confirmez le départ
de ces deux joueurs…

B. BOUGUELMOUNA

Cela fait plaisir de ramener un
bon résultat devant une équipe très
coriace qui joue très bien au ballon
et qui n’a surtout pas perdu le
moindre match dans son jardin.
Même si on a fait le déplacement
avec l’intention de revenir avec la
totalité des points, on est revenu
avec un point, c’est bon pour le
moral.

Après la fin de la phase aller,
comment évaluez-vous la
première partie du
championnat ?

Notre parcours ressemble à celui
d’un guerrier ; nous étions les
derniers à commencer la
préparation avec un effectif
renouvelé à plus de 90%, en plus de
la défalcation de 6 points et 3
défaites de suite. Malgré cela, on a
réussi à rattraper les autres équipes.
Mais nous sommes toujours
relégables. Alors il faut redoubler
d’effort pour sortir de la zone de
turbulence. C’est pour cela qu’on va
tout faire pendant la trêve pour
essayer de combler nos lacunes en
recrutant quelques joueurs ciblés.

Concernant les joueurs ciblés, la
signature de deux arrières
latéraux a soulevé beaucoup de
questions surtout qu’à ces
postes-là se trouvent Meddahi,
Remache et Mekkaoui…

Bien que j’aie donné le feu vert à
l’administration pour entamer les
négociations, cela ne veut pas dire
qu’ils seront officiellement avec
nous. Même s’ils ont paraphé leur
contrat avec nous, mais le fait de ne
pas avoir enregistré leur contrat à la
Ligue de football professionnel
signifie que rien n’est acquis. C’est
pour cela que je n’ai pas aimé la
médiatisation des deux joueurs.
Pour le choix de ces joueurs et à ces
postes là, on les a pris à cause du

Ce n’est pas à 100% sûr, mais
cela fait plusieurs semaines que ces
deux joueurs ont émis le vœu de
partir chercher leur gain ailleurs
que le Rapid. D’ailleurs, ce ne sont
pas ces deux seuls joueurs qui ne
veulent pas rester avec nous nous ;
j’ai entendu dire que Messaoudi
veut aussi partir, alors on doit
encore chercher un axial lors de ce
mercato.

Est-ce que vous allez parler avec
eux et essayer de les persuader
de rester ?

Je ne ferai jamais un tel geste ;
j’ai une politique que je pratique : je
n’oblige aucun joueur à rester avec
nous. Celui qui veut partir, je lui
montre la porte. Le Rapid est plus
grand que n’importe quel joueur et
entraîneur. Nous sommes un
groupe soudé et on a créé une
famille. Celui qui veut la laisser,
qu’il le fasse sans que je le retienne.

Parlons maintenant du mercato,
vous n’avez pas encore établi
définitivement la liste des
libérés et même des joueurs
ciblés…

Pour les libérés, ils seront deux
ou trois joueurs maximum ; pour
les joueurs ciblés, comme tout le
monde le sait, on a besoin d’un
milieu du terrain et de deux
attaquants.

Avez-vous un profil de joueurs
dans votre tête ?

Je pense qu’on songe, comme la
majorité des clubs du championnat,
à des joueurs libres ou bien pas trop
chers sur le marché. On a établi un
profil qu’on va étudier.

On a entendu dire que Benkablia,
Ziaya et Ghazzali sont vos
priorités…

Ce sont des pistes comme les
autres. Pour Benkablia, je viens
d’entendre dire qu’il a tout conclu
avec l’ESS ; il nous reste d’autres
joueurs qu’on va essayer de séduire
pour porter le maillot vert et blanc
du Rapid.

Parlons maintenant de la phase
retour, comment songez-vous
l’attaquer ?

Tout d’abord, on va se reposer un
petit peu de nos efforts. On
reprendra les entraînements le 4
janvier prochain pour entamer le
mini-stage pour recharger nos
batteries et être prêts pour la
deuxième partie de l’exercice actuel.

Dix jours de repos, ce n’est pas
un peu trop ?

Pas du tout ! Il faut donner le
temps au joueur de bien se reposer,
que ce soit physiquement en
laissant leurs muscles récupérer, ou
bien mentalement après le grand
stress des matches. Alors, dix jours
pour moi, c’est suffisant pour
revenir en forme et préparer la
phase retour.

Justement, où se déroulera le
stage de préparation de la
deuxième partie du
championnat ?

Pour l’instant, je ne sais pas, on
doit se réunir avec le président pour
dessiner la feuille de route pour le
stage hivernal. De toute façon, il
sera à Relizane ou une ville des
environs.

Quand allez-vous rejoindre votre
famille ?

Cela fait plus de six mois que je
n’ai pas vu ma famille ;
heureusement qu’il y a les réseaux
sociaux qui nous apaisent un petit
peu. Je vais régler quelques détails
pour le recrutement avec le
président avant de prendre le vol
vers la Suisse. Je pense que ce sera
d’ici ce mercredi.
B. B.

Les fans
relizanais,
véritable 12e
homme

En dépit des 1500 km
(aller-retour) entre les
deux villes Relizane et
Batna, les conditions
climatiques défavorables
et le froid glacial, cela n’a
pas empêché les
supporters du Rapid de
faire le déplacement à
Batna pour soutenir les
coéquipiers du défenseur
Ishak Guebli. Lors du
match du CAB, les
supporters relizanais ont
envahi les tribunes du
stade Seffouhi de Batna
avec de larges banderoles
du club. Les 500 fans n’ont
pas cessé d’encourager
leurs protégés durant les
90 minutes de jeu, ce qui a
permis à Zaidi et ses
coéquipiers d’avoir un
coup de pouce pour
revenir avec un bon
résultat à Relizane.

Remache
et Mekkaoui
sur le
départ...

Le recrutement de deux
arrières latéraux dernièrement,
en l’occurrence Sighini Ahmed
Abderraouf (22) ans et Merzoug
Louniss (21 ans), a beaucoup
intrigué les connaisseurs du
football dans la ville de Relizane
qui n’ont pas compris le choix
de la direction, surtout que dans
les couloirs défensifs du club se
trouvent trois joueurs très
expérimentés et talentueux qui
peuvent jouer, en l’occurrence
Karim Meddahi, Belkacem
Remache et Zinedine Mekkaoui.
Cependant, le trou dans l’équipe
se trouve bien dans la ligne
d’avant où le Rapid manque
d’effectif. Mais une source à
l’intérieur du club nous a
affirmé que la démarche du
président Mohamed Hamri est
venue après que Remache et
Mekkaoui ont émis le vœu de
quitter le club.

Juste après la fin de la
rencontre qui s’est
déroulée avant-hier entre
le CA Batna et le RC
Relizane pour la dernière
journée de Ligue 1 Mobilis,
et qui s’est terminée par
un score nul entre les
deux formations, les
camarades de l’attaquant
Mourad Benayad sont
rentrés directement à
Relizane par route. Les
Lions de la Mina ont pris
leur dîner au niveau de la
ville de Yachir avant de
continuer leur long chemin
du retour puisqu’ils ont
arrivés à Relizane à 3h du
matin.

... Même Messaoudi ne
veut pas continuer
l’aventure
En plus de Mekkaoui et
Remache, un autre joueur n’a
plus l’intention de continuer
avec le club phare de la ville de
Relizane ; il s’agit du défenseur
axial Abdelkader Messaoudi.
L’ancien du MOB est connu par
ses absences répétées ; la
dernière remonte à une semaine
quand il s’est volatilisé durant
plus d’une semaine sans donner
signe de vie. Ce qui lui a fait
rater le match de coupe contre
l’USMBA. Messaoudi ne veut
plus continuer l’aventure avec le
club et compte bien descendre
du train du Rapid avant le
terminus
B. B.

Les Lions de la
Mina sont
arrivés à 3h du
matin

CHERCHE
VENDEUR EN
PHARMACIE

FIN DE JOURNÉE
WEEK-END
GARDE DE NUIT

OFFICINE SITUÉE À AÏN BENIAN
Envoyer CV et photo à
mirapharmacie@gmail.com

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

16

USMA

ESS

Les Noir et Blanc
à Alicante
dès le 2 janvier

Entraînemen
t à 10h hier

Les Ententistes ont
repris le chemin
des entraînements
samedi après-midi
à 14h au stade du
8-Mai-1945.
Dimanche matin,
les joueurs
avaient, comme
d'habitude, une
séance de
décrassage au
menu.
Une autre séance
d'entraînement est
prévue aujourd'hui
à 16h.

Keniche
blessé au
pied

Pour cette
première séance
d'entraînement, on
a pu remarquer
l'absence du
défenseur Ryad
Keniche. Ce dernier,
qui a déclaré
forfait à la
dernière minute
face au DRBT,
souffre d'une
blessure au pied.

Amada
rétabli

C'est officiel, l'Aigle noir de Sétif va préparer son
traditionnel stage hivernal en Espagne, plus précisément
dans la région d'Alicante.
PAR MERIEM-IKRAM BOUCHAREB
Les coéquipiers
d'Amokrane vont faire une
escale à Alger au Hilton avant
de rallier Alicante. Le départ
est annoncé le 2 janvier pour
un retour à Sétif le 11 du même
mois, selon le programme du
club. L'équipe de l'ESS va
profiter de 10 jours pour
recharger ses batteries et
préparer sérieusement la phase
retour du championnat. Les

joueurs qui veulent rafler un
autre titre cette saison encore
ont du pain sur la planche. Le
club a pour habitude, depuis
2011, d'effectuer leur mise au
vert à Benidorm. Après leur
confrontation face à la JS
Saoura, les hommes du boss
Hassan Hammar devront
bénéficier de quelques jours de
repos. Le célèbre sponsor Joma
va, quant à lui, se charger de
programmer des matches
amicaux avec des formations

locales. Pour l'instant, aucun
nom n'a été divulgué ainsi que
le nombre de matches qu'ils
pourront disputer. La direction
va se réunir pour régler ces
derniers détails. Le premier
responsable technique
Kheireddine Madoui et
l'adjoint Malik Zorgane vont
pouvoir ainsi travailler les
lacunes de l'équipe qui
persistent et aussi chaque
compartiment.
M. I. B.

Le joueur
malgache, qui lui
aussi était absent
face au DRBT
Tadjenanet, a
repris les
entraînements
avec ses
coéquipiers, à
l'instar de Keniche.
Ce dernier, qui
souffrait d'un
rhume, se sent
bien à présent.

Le directeur du stade
a démenti les
Tadjenantis

Le directeur du stade 8-Mai-1945 Bisker Abdelhak a tenu à
rétablir la vérité en revenir sur l'affaire du match face à la
formation du DRB Tadjenanet. Pour rappel, le club visiteur s'est
plaint auprès de Hammar et des dirigeants de l'état des
vestiaires. Ainsi, selon une source fiable, ces derniers ont filmé
la chaudière qui renfermait quelques outils utilisés durant les
travaux que connaît le stade en ce moment. Le directeur se dit
scandalisé par les déclarations du président du DRBT
Tadjenanet Geraich et a assuré : "Je n'ai jamais dit que
c'étaient les dirigeants de l'ESS qui avaient choisi ses
vestiaires pour l'équipe visiteuse. Je trouve ça malhonnête de
leur part de déformer les propos d'autrui pour escamoter cette
défaite ; l'ESS n'a rien avoir avec ça", concède-t-il avant
d'ajouter : "On a reçu le MOB, le MCA et d'autres équipes qui ont
utilisé ces mêmes vestiaires et aucun de ces clubs ne s'est
plaint de l'organisation." Le boss Hammar dira, quant à lui, que
le stade n'appartient pas au club, mais à l'Opow et que c'était
mesquin de leur part d'utiliser ça contre eux pour justifier leur
mauvais jeu.

Madoui toujours
attendu
Le prochain driver de l'ES Sétif

Kheireddine Madoui est toujours attendu.
D'après notre source, ce dernier est attendu aujourd'hui. Le
coach, qui débutera officiellement sur le
banc sétifien
face à la JSS,
doit à son exclub El
Wihad 2, 600
milliards et
attend juste de
régler ce petit
détail administratif. Les supporters,
qui réclamaient auparavant son départ, sont aujourd'hui très
impatients de revoir sans doute l'un des
meilleurs entraîneurs qu'a connus
l'Entente. Hassan Hammar, qui lui fait
pleinement confiance, attend beaucoup de
sa part, à commencer par permettre à
l'équipe de retrouver le haut niveau sur
les terrains.

Les
séances
d'entraînement à
huis clos

Le club veut se
concentrer sur ces
1/8 de finale de
Coupe d'Algérie
qu'il veut
remporter à tout
prix.
Et pour ça, les
joueurs veulent
éviter toute
pression négative
de la part de leurs
supporters ; les
dirigeants et le
staff technique
ont décidé que les
séances
d'entraînement se
dérouleraient à
huis clos.

Un aller cauchemardesque pour les Sanafir
Les Sanafir, les milliers de fans du CSC qui ne s'attendaient point
à voir leur team terminer la première partie du championnat de L1
Mobilis à la 14e place, sont en colère contre les dirigeants et les
joueurs de leur club qui leur ont fait vivre, disent-ils, une phase
aller cauchemardesque.
De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Six entraîneurs
en six mois
Pour les Sanafir, si leur équipe n'a
pu enregistrer aucune victoire les
huit dernières journées du championnat et s'est retrouvée classée 14e
à la fin de la phase aller, la faute
incombe, en premier lieu, à la direction de l'ENTP, le propriétaire de
leur club. Ils lui reprochent de diriger les Vert et Noir par un CA qui
siège à Hassi Messaoud, et surtout
de les avoir fait coacher, en six mois,
par six entraîneurs : Gomez,
Khouda, Boussaâda, Brahimi,
Portugal et Kebir.
Beaucoup trop
d'absences
Tous les supporters du CSC pensent que si leur club a fini l'aller

classé premier relégable, c'est aussi
la faute de certains joueurs qui
n'ont pas été performants lors de la
première partie du championnat
car ils ont séchaient assidûment
depuis la 3e journée la première ou
les deux premières séances d'entraînement de la semaine pour des
raisons qui ne sont point excusables.
La plus mauvaise
défense de l'élite
La défense des Vert et Noir, qui,
pourtant, est composée de joueurs
de métier (Bahri, Benayada,
Mellouli, Zaâlani et Bencherifa) a
été une vraie passoire lors de la
première partie du championnat.
Elle a été la plus mauvaise arrièregarde de la Ligue 1 Mobilis : elle a
encaissé, lors de la phase aller, 20
buts, dont plus de la moitié sur des
erreurs commises par ses défen-

seurs, mais aussi par ses deux
goals Cédric et Ghoul, qui, tous
deux, selon les observateurs avertis, ont été peu performants lors
des rencontres qu'ils ont jouées
cette saison.
L'attaque a marqué
18 buts, mais…
Pour les amateurs des chiffres, l'attaque du CSC a accompli son
devoir lors de la première moitié
du championnat car elle a marqué
18 buts, soit plus d'un but par
match. Mais, en analysant le parcours des Vert et Noir de la phase
aller, qui vient d'être clos samedi
dernier, l'avant-garde du CSC a
été, certes, performante les sept
premières journées du championnat en inscrivant 13 buts, mais elle
n'a pu marquer que 5 buts les huit
suivantes parce que, tout simplement, elle n'a que peu été alimen-

tée par des balles de but les huit
derniers matches de l'aller.
Stage à Hammam-Bourguiba
Selon une source autorisée, le nouveau coach du CSC Adel
Amrouche, qui devrait aujourd'hui
atterrir à Constantine pour signer
son contrat, a décidé de faire suivre
aux Vert et Noir un stage bloqué de
dix jours au complexe tunisien de

Hammam-Bourguiba. Selon notre
interlocuteur, ce regroupement,
qui sera meublé par des matches
amicaux, aurait lieu du 29
décembre 2016 au 10 janvier 2017.
Reste à savoir si les joueurs émigrés, qui sont partis en France fêter
le Nouvel An, seront du stage avec
leurs coéquipiers qui résident en
Algérie.
R. G.

Lundi 26 décembre 2016

Il a signé hier un contrat de trois ans

Benkablia, 2 recrue !
e

C'est désormais officiel : l'ex-attaquant de la JSK Mohamed Bekablia est Usmiste. Il a signé hier
un contrat de trois ans. Il est la deuxième recrue de l'USMA cet hiver après Faouzi Bourenane.
club algérois à plusieurs équipes qui
ont sollicité ses services.

PAR ANIS S.
Convoité par plusieurs clubs de la
Ligue 1 Mobilis, citant notamment le
MCO et l'ESS, Mohamed Benkablia a
finalement décidé d'opter pour
l'USMA. En effet, le joueur formé à
l'ASMO a rencontré dans la soirée
d'hier le président Rebouh Haddad au
siège de l'ETRHB à Dar El-Beïda. Les
deux hommes se sont mis d'accord sur
toutes les clauses du contrat et le
joueur a donc officialisé son arrivée au
club de Soustara en signant un contrat
de trois ans, soit jusqu'en 2020. Haddad
vient donc d'assurer les services d'un
deuxième joueur lors de ce mercato
hivernal après avoir engagé la semaine
passée le milieu de terrain franco-algérien Faouzi Bourenane, qui a signé,
rappelons-le, un contrat de quatre ans.
Il veut relancer
sa carrière à l'USMA
Mohamed Benkablia est un joueur

capable d'apporter le plus escompté au
compartiment offensif de l'équipe vu
ses grandes qualités techniques. Après
une expérience ratée avec la JSK où il a
rencontré plusieurs problèmes, ce pur

produit de l'école de l'ASMO ambitionne de relancer sa carrière avec l'USMA
et retrouver ainsi son meilleur niveau.
Aussi, l'aspect sportif a beaucoup pesé
dans le choix du joueur qui a préféré le

Haddad s'active pour Bouhenna
Comme tout le monde le
sait, le compartiment défensif de
l'équipe doit se renforcer cet
hiver en prévision de la phase
retour. Le président Rebouh
Haddad veut un bon défenseur
capable d'apporter le plus
escompté à l'arrière-garde de la
formation de Soustara mais
aussi pour pallier la défection de
Nacereddine Khoualed, dont le
retour à la compétition officielle
reste à déterminer. Le défenseur

du MCA, Rachid Bouhenna, est
la priorité du président usmiste.
En effet, les deux hommes sont
en contacts avancés et selon les
informations qui nous sont parvenues, on apprend que
Haddad s'active pour conclure
le transfert de Bouhenna au club
algérois à 24 heures seulement
du dépôt des licences africaines.
Il faut dire que le défenseur
mouloudéen est très emballé à
l'idée de tenter une expérience à

l'USMA. Non seulement pour
rebondir, mais aussi pour des
raisons purement familiales.
Mais il n'est pas maître de son
destin dans la mesure où il est
sous contrat avec son club pensionnaire jusqu'à la fin de la saison en cours. Il devra lui-même
racheter sa libération pour pouvoir rejoindre l'USMA cet hiver,
quand on sait que Haddad a
déjà fait savoir au joueur qu'il
n'est pas prêt à négocier son

transfert avec son homologue
du MCA Omar Ghrib. En
somme, les négociations entre
Haddad et Bouhenna sont sur la
bonne voie, mais reste à savoir si
le joueur pourra racheter son
fameux sésame pour pouvoir officialiser sa venue au club de Soustara.
A. S.

Put prépare les 11 guerriers de Bel-Abbès
Les joueurs usmistes poursuivent la préparation en prévision du match des 1/8 de
finale de la coupe d'Algérie qui les opposera demain à l'USM Bel-Abbès dans la
sérénité et dans de bonnes conditions.
Le moins que l'on puisse dire est
que la concentration bat son plein au
sein du groupe et les joueurs ne pensent que de réaliser leur premier
exploit en dehors de la maison cette
saison, synonyme de la qualification
pour les ¼ de finale de la compétition, dans laquelle les Rouge et Noir
ambitionnent d'aller le plus loin possible. L'entraîneur en chef, Paul Put,
quant à lui, est entrain de préparer
ses onze guerriers qui livreront l'important match de demain ainsi que
son plan de bataille face à un adversaire qui le connaît très bien. Avec le
retour et l'absence de certains éléments, le coach sera contraint de
procéder à des changements sur son
équipe-type et c'est donc avec un
onze quasiment remanié que la formation de Soustara abordera la grande empoignade de demain.
Benguit pour remplacer
Meftah
Mohamed-Lamine Zemmamouche
sera, sans surprise, reconduit dans
les bois pour garder la cage usmiste.
En défense, Paul Put effectuera deux
changements. Il alignera le jeune
Raouf Benguit pour pallier l'absence

de Rabie Meftah, suspendu, tandis
que Mokhtar Benmoussa va reculer
d'un cran pour occuper le flan
gauche à la place d'Ayoub
Abdellaoui. Farouk Chafaï sera associé à Mohamed Benyahia pour
constituer la charnière centrale. Le
coach usmiste espère que le compartiment défensif tiendra bien le coup
demain dans un match où la formation de Soustara n'aura absolument
pas droit d'encaisser des buts.
Koudri de retour dans le
onze, Hammar devrait être
reconduit dans l'animation
Dans l'entrejeu, et bien que Raouf
Benguit évoluera au poste de latéral,
on enregistrera le retour de Hamza
Koudri au sein de l'équipe à l'occasion de l'important match de
demain. Il sera épaulé par le jeune
Mohamed Benkhemassa pour assurer la récupération et relancer les
attaques. Dans l'animation, Put hésite encore entre Kaddour Beldjilali et
Ziri Hammar. Mais selon les informations dont nous disposons, ce dernier semble bien parti pour être
reconduit au poste de meneur de jeu.
Un poste dans lequel le joueur en

question s'est distingué lors des deux
derniers matchs face au CAB et face
à la JSS.
Tous les espoirs reposent
sur Guessan en attaque
A l'occasion de la rencontre de
demain face à l'USMBA, le coach
Put bénéficiera du retour de son
attaquant Ghislain Guessan.
Complètement rétabli de sa
blessure à la cuisse, il retrouvera donc sa place en pointe
et le moins que l'on puisse
dire, tous les espoirs reposent
sur lui pour secouer les filets
adverses. Le Franco-Ivoirien
sera épaulé par
Abderrahmane Meziane et
fort probablement d'Andria
Carolus pour animer le
compartiment offensif de
l'équipe. Il faut dire aussi
que les attaquants
usmistes sont appelés à se
réveiller car pour arracher la
qualification, il faut absolument marquer des buts.
A. S.

9
Les Rouge et
Noir depuis
hier en mise
au vert

Après avoir effectué la
séance d'entraînement
d'hier matin, les Rouge
et Noir sont rentrés
en mise au vert à
l'Ecole supérieure
d'hôtellerie et de
restauration d'Aïn
Benian en prévision du
match de coupe
d'Algérie de demain
qui les opposera à
l'USM Bel-Abbès. Si
cette décision a été
prise, c'est pour la
simple raison de
conserver la
concentration des
joueurs qui ne
pensent qu'à la
réalisation d'une
victoire à Bel-Abbès
et revenir ainsi à
Alger avec le billet
qualificatif pour les ¼
de finale de la coupe
d'Algérie.

Avec Abdellaoui, Benguit,
Benkhemassa, Darfalou et
Meziane, il ne trouvera
aucune difficulté pour
intégrer le groupe usmiste
Si tout marche comme prévu,
Mohamed Benkablia devrait commencer les entraînements avec l'USMA à
partir de l'entame de la préparation
hivernale, prévue la semaine prochaine. Il faut dire que la présence de ses
coéquipiers avec l'équipe nationale
olympique, en l'occurrence, Ayoub
Ultime entraîAbdellaoui, Raouf Benguit, Mohamed
Benkhemassa, Oussama Darfalou et
nement ce
Abderrahmane Meziane va beaucoup
matin
faciliter son intégration au sein du
C'est ce matin que les
coéquipiers du
groupe usmiste. Espérons qu'il pourra
capitaine Mohamedapporter le plus escompté lors de la
phase retour et être aussi au niveau des Lamine Zemmamouche
effectueront l'ultime
attentes des supporters.
A. S. séance d'entraînement

La concentration pour le match face à l'USMBA bat son plein

CSC

www.competition.dz

qui précède
l'important match de
demain. Elle aura lieu
au stade Omar-Hamadi
de Bologhine à partir
de 11h.

Départ
à Bel-Abbès
dans
l'après-midi

Après avoir effectué
l'ultime entraînement,
les Usmistes
prendront le déjeuner
au stade OmarHamadi. C'est
donc dans
l'après-midi
qu'ils rallieront
la ville de BelAbbès. Le trajet
s'effectuera par
route.

Paul Put
tiendra un
point de
presse ce
matin

Avant l'entame
de la séance
d'entraînement
de ce matin, le
premier
responsable de
la barre
technique du
club, Paul Put,
tiendra un point
de presse dans
la salle de
conférences du
stade OmarHamadi de
Bologhine. Le
coach usmiste
répondra aux
différentes
questions des
médias présents
relatives au
match des 1/8
de finale de la
coupe d'Algérie
qui mettra aux
prises demain
son équipe avec
l'USMBA.
A. S.

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

8

MOB

OM

Hassissène, déjà un échec ?
Les supporters du MOB étaient pleins d'espoir au lendemain du changement effectué à la tête
du conseil d'administration de leur club, avec la destitution de Zahir Attia coupable d'avoir
provoqué beaucoup de scandales durant sa période de gestion et la nomination de Farid
Hassissène qui était censé réussir l'union sacrée entre les actionnaires.
De notre correspondant

BOUALEM AÏIZEL

Malheureusement,
plus d'un mois après ce remaniement, il convient de s'interroger si la prise de main de
l'actuel président et son équipe
ne s'avère pas être déjà un
échec, tant la situation sportive
n'a pas du tout changé alors
que les problèmes administratifs restent toujours posés.
Bouzidi, une grosse
perte de temps
L'affaire qui a été la plus mal
gérée par la nouvelle direction
est forcément celle du remplacement du coach Nacer
Sandjak, sachant que celui-ci a
eu gain de cause au niveau
due la CRL. Le président Farid
Hassissène avait décidé après
réflexion de faire appel à l'ancien coach du NAHD, Youcef
Bouzidi, un homme qui
connaît bien la maison
béjaouie mais qui a vite été
refroidi par la situation actuelle du MOB. Celui-ci n'a jamais
vraiment entamé sa mission, il
a gagné du temps en tergiver-

sant et négociant avec d'autres
formations jusqu'à s'engager
officiellement avec l'ASO, du
moment qu'il n'avait signé
aucun contrat au MOB. La
direction devait prévoir ce scénario, ce qui n'a pas été le cas
et on peut dire donc que l'intérêt de l'équipe n'a vraiment
pas été assez bien défendu
dans cette affaire.
Plus d'un mois
sans entraîneur des
gardiens
Depuis quelque temps, des
voix se lèvent pour critiquer le
rendement du gardien international
Chemseddine
Rahmani, celui-ci n'étant peutêtre plus aussi performants
que lors de la campagne en
coupe de la CAF. Ce qu'il faut
savoir, c'est que Rahmani et les
deux autres gardiens de l'effectif travaillent sans personne
pour les orienter depuis le
départ de Benhaha. La direction n'a pas jugé utile d'engager un nouvel entraîneur des
gardiens, ce qui n'est forcément pas normal pour une
équipe professionnelle de

Ligue 1, surtout qu'il n'est pas
du tout compliqué de trouver
quelqu'un pour ce poste. On
s'interroge donc pourquoi le
président et ses collaborateurs
n'ont pas réagi face à ce problème qui est forcément un
acte de mauvaise gestion.

Les Vert et Noir se sont déplacés à Alger avec de
bonnes intentions, ils voulaient coûte que coûte
mettre fin à la série de résultats négatifs en
revenant avec au moins un point dans les
bagages.
Tout le monde savait que
cette rencontre allait être difficile, car le NAHD est une
bonne équipe, qui a pour
habitude de créer d'énormes
difficultés aux Mobistes à
chaque confrontation. Au
final, les coéquipiers de
Faouzi Yaya enregistrent
une nouvelle défaite, ils se
retrouvent maintenant avec
une série de 11 matchs sans
victoire et une dernière place
au classement général qui
donne le tournis aux amoureux du MOB. Retour sur ce
match, qui, de l'avis des
observateurs, ne devait pas
échapper aux Béjaouis, surtout lorsqu'on sait que le
MOB s'est créé un grand
nombre d'occasions nettes
de scorer et a vu l'arbitre
annuler un but valable de
Lakhdari dans les dernières
secondes de la partie qui
porte totalement préjudice
au club de la capitale des
Hammadites.
Une 1re mi-temps
laborieuse
Les gars d'Yemma Gouraya
sont rentrés sur le terrain
avec une grande détermina-

tion, ils se battaient sur
chaque balle et ont essayé de
gagner la bataille du milieu
de
terrain.
Malheureusement, ce ne fut
pas suffisant. Le terrible
constat, c'est que l'équipe
béjaouie a encaissé sur la
première véritable incursion
du NAHD dans son camp et
cela lui a été fatal jusqu'au
bout. Le jeu des Vert et Noir
ne ressemblait pas à ce qu'ils
nous avaient habitués
depuis quelque temps, il y
avait bien un léger mieux
qui était largement visible.
Toutefois, durant cette première période, les Nahdites
auraient pu niveler la
marque à cause du manque
de concentration de l'arrièregarde du MOB. Alors que
les coéquipiers de Bentayeb
ont trouvé d'énormes difficultés pour approcher la
cage
de
Doukha.
Quoiqu'Yaya avait bien une
balle du 1 à 1 au bout du
pied juste avant la fin des 45
premières minutes.
Une bien meilleure
2e mi-temps
Lors de la seconde mi-

temps, les capés de
Boussaâda sont rentrés avec
la ferme intention de revenir
au score. Le fait que l'adversaire ait voulu se regrouper
derrière pour garder le score
devait faciliter les choses, les
camarades de Rahmani
jetant toutes leurs forces en
attaque. Salhi multiplie les
courses et les tentatives,
Yaya n'est pas resté en reste
et a menacé la cage adverse,
tout
comme
Khadir.
Cependant, le MOB a une
nouvelle fois fait preuve de
manque d'efficacité, ratant
des occasions faciles de scorer, au moment où la défense adverse donnait l'impression d'âtre totalement dépassée. Le coach fait entrer
Belkacemi pour forcer la
décision, mais en vain. Les
Béjaouis repartent avec zéro
point de Belouizdad, mais
ont montré qu'ils pouvaient
bien élever leur niveau de
jeu, ce qui laisse présager un
avenir meilleur lors de la
deuxième partie de saison,
surtout si la forme physique
s'améliore et que l'effectif se
voit renforcer.
B. A.

Après une séance de
décrassage hier, les
coéquipiers de Rahmani
vont reprendre le
chemin des
entraînements
aujourd'hui sous la
houlette du coach
Boussaâda avec l'idée
de préparer
convenablement la
rencontre de demain
face au CAB.

Les négociations avec
Mobilis
relancées

La situation
financière ne s'est pas
améliorée
Par ailleurs, le plus gros problème au temps du président
Zahir Attia était d'ordre financier, le club n'arrivant pas à
s'acquitter des frais indispensables à sa bonne marche. On
avait donc misé sur un changement total après la mise en
place d'une nouvelle direction
dans la principale mission était
justement d'assainir la situation financière. Toutefois, et
jusqu'à présent, le problème
financier persiste, les joueurs
réclament toujours d'être régularisé, ce qui est forcément nuisible pour le parcours sportif
de l'équipe, celle-ci aspirant à
assurer le maintien malgré la
difficulté de la tâche.
B. A.

L'équipe a montré
du caractère, malgré
la défaite

Reprise
aujourd'hui

L'opérateur de
téléphonie mobile
Mobilis pourrait bien
sponsoriser une
nouvelle fois le MOB à
partir de la nouvelle
année, les discussions
ont en tout cas repris
entre les deux parties et
une réunion aurait été
programmée pour ce
mardi afin de finaliser
l'accord.

L'AG reportée

Ferhat out face au CAB

Le milieu de terrain du MOB, Malek Ferhat, n'a pas tenu sa place face au
NAHD, ayant été remplacé par Bentayeb au dernier moment. L'enfant de Sidi
Aïch ne participera pas non plus au match de demain face au MOB, il doit
maintenant se soigner sérieusement pour revenir en force lors de la
deuxième partie de saison.

Alors qu'une nouvelle
réunion des
actionnaires devait se
tenir hier afin de
permettre la validation
du bilan de l'ancien
président Boubker
Ikhlef, cette assemblée
a finalement été
repoussée à une date
ultérieure.

Béjaïa crie au scandale :
«Bessiri nous a fait perdre»
Le MOB reste donc
lanterne
rouge au terme de
la 15e journée de Ligue 1
Mobilis. La situation se
corse pour les camarades
de Benmelouka qui ont, à
présent, besoin d'un
parcours de champion lors
de la deuxième partie de
saison pour se sauver.
La défaite concédée face
au NAHD a été imputée par
les Béjaouis à l'arbitre de ce
match, Mustapha Bessiri,
celui-ci a carrément faussé le
résultat. À voir les séquences
de la télévision, l'arbitre de la
rencontre NAHD-MOB est
passé incroyablement à côté
de son sujet. Ce dernier n'a
pas été à la hauteur des
attentes en refusant un but
valable à 100% au MOB à la
90e minute de jeu, quand
Lakhdari a profité de la sortie
totalement ratée de Doukha
pour mettre le cuir au fond
des filets. Les images de la
télévision algérienne ne laissent pas de place au doute, ce
but devait obligatoirement
être validé, c'est d'ailleurs
l'avis de l'ancien referee
Mohamed Youbi qui s'est
exprimé sur l'ENTV à la fin de
la partie. Pour sa part, le driver du MOB, Boussaâda, s'est

www.competition.dz

Lundi 26 décembre 2016

17

Le parcours
du combattant
du soldat bleu
Le nouveau promu a
souffert durant ce
premier acte de la
compétition. De
l'apprentissage au
podium, via le début
d'un sabotage, c'est
ainsi que se résume le
parcours du
combattant de ce
soldat bleu qui est l'O
Médéa.

qu'au début ", dira le tacticien
Slimani à ses capés après cet échec
oranais. Une reprise fut lourde et
plate. Les inconditionnels se tiennent
aux aguets.Les Ententistes de Sétif
surprennent Médéa. C'était peut-être
le plus sale après-midi que les
Médéens ont dû passer sur leur
propre ground du stade Imam-Lyès.
L'arbitrage aidant, les gars d'Ain
Fouara frappent à trois reprises et
repartent avec les trois points mis en
jeu. " C'est scandaleux", cria tout haut
un responsable des Olympiens.
Cette fois-ci, la chute est grave car elle
s'est produite à domicile et devant une
galerie qui n'avait pas l'habitude d'assister à une telle arnaque (3e journée).

De notre correspondant

Le soutien des supporters
Les supporters n'ont pas osé réprimander leurs joueurs ; bien au
contraire, ils venaient les réconforter
à l'entraînement. Ce qui a fait son
effet. Le staff technique des
Olympiens, à la suite de ce résultat
décevant à plus d'un titre, avait du
pain sur la planche pour redonner la
confiance au groupe. Au cours des
débats suivants, les partenaires de
Lamraoui avaient au menu un solide
concurrent, en l'occurrence la
Jeunesse de la Saoura. Hamia, l'attaquant sur lequel tout le monde
compte, répond sur le but des
Bécharis pour permettre à son équipe de quitter la région du Sud avec
un précieux point dans son escarcelle (4e journée).

M. GRINI

Pour sa première accession en Ligue
1, il a été difficile au club phare de la
capitale du Titteri de s'adapter d'emblée à son nouvel environnement. Il
débute le championnat cahin-caha
malgré la victoire qu'il a obtenue dans
son jardin face au club des Aurès, le
Chabab de Batna, par un but à zéro (1re
journée).
Soigner surtout le moral
Durant la semaine qui a suivi le premier match de la saison à ce niveau
supérieur de la hiérarchie du football
national, le driver médéen Slimani
était contraint de soigner surtout le
mental. Cela, malheureusement, n'a
pas suffi aux gars du Titteri de tomber sur les terres oranaises devant un
club du MC Oran bien appuyé sur
son expérience et son savoir-faire.
Bellatoui a donné sa leçon, les
joueurs l'ont appliquée à la lettre sur
le rectangle vert (2e journée). Quant
au coach médéen Slimani, la leçon
est apprise. " Allez, allez, les gars, on
doit se remettre au travail. On n'est

Encourageant La 5e journée
fut reportée par la LFP à cause de
l'adversaire qui participe à la coupe
de la CAF, le MO Béjaïa. Ce report
s'avère bénéfique pour la bande à
Slimani. Ce dernier n'a pas hésité à
soumettre ses hommes à un travail
de titan. Les trois volets technico-tactique, physique et psychologique ont

été passés au peigne fin. Rien n'a été
laissé au hasard par le coach et ses
adjoints. Les camarades de Banouh
ont jouée une entreprenante et retentissante seconde mi-temps face aux
Algérois de l'USM d'Alger, qui
avaient pourtant une avance de trois
unités à la pause. Le champion en
titre, qui évolue pourtant dans son
propre fief, n'a pas pu empêcher
Hamia et Saâdou de réduire le score.
Et n'étaient l'excès de précipitation et
le manque de concentration devant les
bois adverses, l'O Médéa aurait pu
regagner les monts du Titteri au moins
avec le point du match nul (6e journée).
Une défaite amère mais au goût de victoire dans le jeu. C'est à la suite de cette
bonne production que les Médéens
sont revenus à l'évidence, c'est-à-dire
qu'ils pourraient oser désormais. En
effet, ils ont osé une semaine après. Le
club husseindéen a laissé des plumes à
Médéa. Un succès qui venait d'injecter
un sang neuf dans les veines des
joueurs médéens qui partent à la
conquête d'autres succès.

prend la place de Zeroual sur l'aile
gauche. Les choses commencent à
bouger. Hamia remet les pendules à
l'heure et à dix minutes de la fin, il
permet à son équipe de sortir victorieuse après une période de doute.
Qui l'eut cru ! C'est la liesse dans les
gradins. La formation chère à Djamel
Tlemçani commence à croire sérieusement en ses capacités. Et cette prestation une semaine après face au
Chabab de Belouizdad a été une
illustration criante (1 à 1, 10e journée).

Quatrième revers amer
Mais les gars de Tadjenanet ne l'ont
pas entendu de cette oreille pour leur
marquer un tout petit but et les
battre. C'est le quatrième revers que
les gars du Titteri viennent de concéder depuis l'entame du championnat
(8e journée). Le staff technique des
Médéens était obligé de se pencher
sur le plan psychologique pour permettre à es capés de recharger leurs
batteries.

De bonnes individualités
Sur leur lancée, les hommes de
Slimani prennent le meilleur sur une
composante relizanaise qui renferme
en son sein de bonnes individualités
et drivée, pour la circonstance, par
un bon technicien tunisien en la personne de Moaz Bouakaz (11e journée). Et pour le compte du match
retard (5e journée) contre le MO
Béjaia, les poulains du coach Slimani
brûlent la politesse à leurs hôtes en
leur infligeant un score sans appel de
4 buts à 0. Le MOB ce jour-là était
méconnaissable et sans âme.
Dommage pour une formation qui a
honoré toute l'Algérie quelques jours
avant sur le plan continental bien
qu'elle ait perdu en finale.

On y croit Le club de la cité du
Vieux Rocher, le CS Constantine, se
rend dans la capitale du Titteri pour
en découdre avec le club local de
l'OM. Aoudia et Zerara marquent les
premiers pour leur formation sur
coup de pied arrêtés. C'est le silence
au niveau des tribunes. Rachedi

Plus de craintes de récupération
Les Orange et Bleu, après ce bel
exploit et seulement deux jours
après, viennent de la plus forte
manière à bout d'une formation qui
pratique un beau football, en l'occurrence l'USM Bel-Abbès par un score

étriqué de 1 à 0 (12e journée). Les
craintes de la récupération par le staff
technique médéen partent en fumée.
La surprise pour Hidoussi
Le driver Slimani, au cours de la
semaine qui précédait l'empoignade
face au club de la ville des Genêts, la
JS Kabylie, a tout prévu. " Je vais faire
une surprise à mon confrère
Hidoussi ", a-t-il avancé. Et, effectivement, il lui a fait cette surprise
lorsque le joueur Gherbi a marqué
l'unique but de la partie et celui de la
victoire (13e journée). Tout le monde
ce jour-là a regretté la piètre prestation des Canaris, car il s'agit là, qu'on
le veuille ou non, d'un club huppé
du football national et le plus titré de
l'Algérie.
Les Chnaoua envahissent
Titteri
La formation de Médéa vient
d'emmagasiner encore de la confiance. Le leader, le Mouloudia d'Alger,
rend visite à l'Olympique de Médéa
dans la semaine qui suit. Les
Chnaoua envahissent la capitale du
Titteri. Pas d'incidents. La partie qualifiée de palpitante mais pas de décisive n'a finalement connu ni vainqueur ni vaincu (14e journée). Et
pour l'ultime journée de ce premier
acte du championnat, les Olympiens,
bien en place, forcent le respect à
leurs homologues d'El-Harrach en
obtenant le partage des points dans
une rencontre où les occasions de
part et d'autre furent innombrables,
mais n'ont pas été saisies au grand
dam des deux galeries.
M. G.

JSS

A El-Khroub
avec 19 joueurs
dit dépité par la défaite concédée par son équipe face au
NAHD. "Je suis naturellement déçu par cette défaite,
dans la mesure où nous avons
fait le déplacement à Alger
avec la ferme intention de réaliser un résultat positif.
L'arbitre nous a vraiment lésés.
Sans son coup de pouce, le
NAHD n'aurait jamais gagné.
On a bien joué et je pense qu'on
méritait mieux dans ce match. Il
y avait un but totalement
valable de Lakhdari et il y avait
aussi moyen de sifflet un penalty avant cette action, je laisse ce
referee à sa conscience."
Le MOB ne va pas se
taire De leur côté, les responsables du club sont montés au créneau et ne comp-

tent pas en rester là, puisque,
selon les dirigeants, un rapport bien détaillé sera
envoyé dans les prochaines
heures à la Ligue de football
professionnel, et ce, dans le
but de dénoncer l'arbitrage
de Bessiri qui aurait privé les
Béjaouis d'un match nul
pour ne pas dire d'une victoire. Les gars de la
Soummam jugent qu'ils ont
été victimes d'un arbitrage
catastrophique. Les responsables du MOB ne comptent
donc pas se taire et envisagent d'aller loin dans cette
affaire qui fait couler beaucoup d'encre en ce moment.
En tout cas, selon les dirigeants, ce même arbitre ne
va plus officier de matches
du MOB.
B. A

Comme annoncé dans l'édition
parue hier, la JS Saoura s'est envolée
avant-hier soir pour l'aéroport
Mohamed-Boudiaf de Constantine.
En prévision du match de coupe face
à l'ES Sétif, les Bécharis ont prévu de
se préparer à El-Khroub et de séjourner à l'hôtel Arc-en-Ciel. La bande à
Karim Khouda a entamé sa préparation à partir de l'après-midi de ce
dimanche au stade d'El-Khroub,
réservé à l'équipe becharie. Les
joueurs auront une autre séance
aujourd'hui au même endroit comme
l'indique une source autorisée. Ce

sera en fait l'ultime séance avant le
jour J au stade 8-Mai-1945 de Sétif. Il
faut noter que le coach de l'équipe des
Vert et Jaune a emmené les 19 joueurs
de son échiquier cette saison qui ont
fait le déplacement avec la délégation
pour ce match (1/8 de finale de la
coupe d'Algérie. Evidemment, un élément sera sacrifié à l'issue de la dernière séance d'entraînement. La
même source précise que le moral de
des troupes est au beau fixe, et c'est de
bon augure pour le rendez-vous
contre l'Aigle d'Aïn El-Fouara.
L. M. Azzi

Mercato

Discrétion totale

Concernant l'opération liée au renfort de l'équipe en prévision du mercato
qui a ouvert ses portes, la direction bécharie semble prôner la discrétion la plus
totale. Que ce soit Mohamed Zerouati ou Mamoune Hamlili, les deux insistent
pour affirmer : "Ce n'est guère le moment de dire quoi que ce soit, parce qu'il
y a ce match de coupe contre l'Entente. Et puis nous avons pour habitude de
prendre toutes nos précautions afin de pouvoir ramener les éléments susceptibles d'apporter un plus à notre équipe." Selon Zerouati, la direction a établi
une liste de joueurs qui ont le profil recherché.

Plus de peur que de mal pour Bencherif

«Battre Sétif pour finir
l'année en beauté»
L'attaquant Sofiane Bencherif ne souffre finalement que d'une contracture
musculaire comme l'a annoncé le kiné de l'équipe Mohamed Boudaoud. C'est
pourquoi l'entraîneur Karim Khouda a pris le soin de l'inclure dans le groupe
qui a rallié la ville de Massinissa. Dans cet entretien réalisé hier, le n°9 a bien
voulu parler de cette blessure, de son équipe et du match de Sétif.
Vous avez accompagné l'équipe
à El-Khroub, donc tout va bien
pour vous…

Oui, Dieu merci, comme on dit
plus de peur que de mal.
Maintenant, je me sens bien après
des douleurs atroces aux ischiojambiers. Tout est rentré dans
l'ordre, je me sens prêt pour jouer.

Et ça coïncide avec la bonne
santé de l'équipe qui a bouclé la
phase aller par un bon
résultat…

Elhamdoullah notre équipe traverse une période faste. Le moral
est au beau fixe, nous avons fini la
première partie sur une bonne
notre car nous avons battu

l'USMA dans un match que nous
avons dominée. Donc tout va pour
le mieux pour nous. Il suffit de le
montrer pour ce match de coupe.

Justement comment se présente
ce match contre l'ESS ?

Il est certain que ce match ne
s'annonce pas de tout repos pour
nous comme pour l'adversaire. Ce
sera une partie difficile, il faudra
un vainqueur parce qu'il s'agit
d'un match de coupe. Donc on
essayera de faire le maximum
pour l'emporter et décrocher la
qualification.

En cas de qualification vous finirez
l'année 2016 en toute beauté…

C'est ce qu'on souhaite le plus.
C'est vrai que nous avons bouclé la
phase aller du championnat sur cette
belle victoire et méritée d'ailleurs sur
l'USMA. Donc pourquoi ne pas
continuer sur notre lancée dans ce
match de coupe. C'est pourquoi on
fera notre possible pour parvenir à
décrocher une qualification.

D'autant que votre équipe a ses
propres atouts…

Tout à fait ! Nous sommes sur
une bonne dynamique, nous
sommes sereins et en pleine
confiance. Il faudra le montrer sur le
terrain contre l'équipe de Sétif. Nous
avons des atouts pour remporter
cette rencontre incha Allah. L. M. A.

www.competition.dz

Lundi 26 décembre 2016

18

www.competition.dz

ASMO

MCA

11e au classement avec 3 succès seulement

Bilan fort mitigé
PAR L. M. AZZI
La formation de M’dina J’dida,
après sa défaite at home face au WA
Boufarik (1-2), a laissé des plumes
contre le MCS à Saïda sur le même
score. Avec cette défaite, la quatrième
de la saison, El-Djamîya finit la première partie du championnat à la 11e
place du classement général. Avec un
total de 17 points, l’équipe de M‘dina
J’dida s’éloigne du podium et se fait
distancer par une meute d’équipes
l’ayant coiffée à juste titre d’ailleurs.
Car faut-il le préciser, le parcours
paraît ahurissant au vu de la réputation du club. Mais au vu de la qualité
du groupe, ce même parcours est
logique. Car à l’exception d’une petite série positive, l’équipe de
Mohamed Henkouche n’a été que
l’ombre d’elle-même. En 15 matches
disputés, cette équipe ne compte seulement que trois succès obtenus sous
la coupe du Mascaréen. Même si à
l’extérieur, El-Djamîya a tiré son
épingle du jeu en confirmant sa solidité, chez elle, elle a été tout simplement hors sujet. En effet, 7 sorties at
home ont été ponctuées de trois succès trois nuls et d’un revers. Soit la
bagatelle de 9 points volatilisés de
son jardin de Habib-Bouakeul. Un
bilan fort mitigé d’autant qu’hors de
ce jardin, Berradja et ses coéquipiers
n’ont pas été capables de gagner le

moindre match sauf qu’ils ont ramené 4 points en 8 rendez-vous. C’est
dire que tous les chiffres ne sont pas
bons pour cette formation habituée à
dominer ses vis-à-vis. Sur le plan efficacité, l’équipe a frôlé le ridicule
maintenant que la ligne d’avant n’a
trouvé le chemin des filets qu’à treize
reprises, soit une moyenne de 0,86
but par match. Pour beaucoup, ce
chiffre reste la honte tellement
l’ASMO a habitué ses fans à faire
mieux.
A 6 points de la zone de
relégation
Le pire pourrait se produire en cas
d’autres faux pas à l’entame de la
deuxième partie du championnat.
Car actuellement, son classement ne
garantit aucune chute si elle continue
à collectionner les faux pas. A présent, El-Djamîya compte six (6)
points d’avance sur la première place
de relégation. Autant dire que le
risque d’une glissade est énorme
pour un groupe fragile sur le plan
mental. Le driver a beau stimuler les
joueurs et leur montrer la voie salutaire, mais ces derniers n’arrivent
toujours pas à comprendre l’importance d’une réaction d’orgueil. En
attendant les couleurs du prochain
meracto, inutile d’affirmer que les
jours de l’équipe asémiste ne sont pas
sereins et ce n’est pas cette 11e place
qui va le contredire, ni la manière de

ASO

Amère a été la
dernière défaite
De notre correspondant

A. BENABDELKADER

Avec l’arrivée de Bouzidi à la barre
technique du club, un premier test pour lui,
les supporters s’attendaient à un rachat de
leur équipe qui les a encore trop déçus face au
RCA. Mais grande fut leur déception après le
coup de sifflet final de l’arbitre puisque l’ASO
a encore trébuché et de surcroît face à la lanterne rouge. Les camarades de Melika sont
passés à côté malgré leurs efforts durant
toute la partie qu’ils ont dominée après avoir
concédé un but au tout début du match. Les
tentatives ont certes été multiples, mais la
chance n’a pas souri à la formation asnamie
dont les attaquants ont affiché une gaucherie
sans limite face à un excellent gardien de buts
adverses. Les Chélifiens, qui misaient sur six
points pour les deux derniers matches de l’aller, n’en ont récolté qu’un seul avec un ratage

du dernier qui pourrait leur être fatal au
décompte final. « Si l’on ne gagne pas face
aux équipes dites «faibles», quand est-ce que
l’équipe saura le faire », s’interrogent les
Djawarih qui perdent désormais confiance
même s’il reste encore une phase à tirer en
championnat.
Encore une erreur derrière
Le but concédé face au GCM fut sur une
erreur de la défense après une mésentente
entre Mebarki et le gardien de but Hamzaoui.
Des erreurs qui se répètent au grand désarroi
du nouvel entraîneur qui a été dans tous ses
états, lui qui estime que des erreurs pareilles
n’ont pas droit de cité à ce niveau de la compétition, et c’est normal diriez-vous. Comme
quoi, les joueurs ont sûrement été savonnés
par le coach qui est connu pour ses sautes
d’humeur et son penchant pour la rigueur.
A. B.

7

MOUASSA
:
«Attention, Beni Douala

Incorporé en seconde mi-temps face au MCS

Aklil confirme sa valeur

jouer des poulains de Henkouche.
Vivement le mercato,
dites-vous ?
Le volet lié aux chiffres confirme la
nette régression du niveau de l’équipe des Vert et Blanc. Cette équipe n’a
pas été en mesure de s’imposer ni de
montrer ses griffes tout au long de la
première partie de la compétition.
Après l’arrivée de Henkouche, les
résultats ont donné des lueurs d’espoir aux supporters. Mais depuis le
match de l’Arba face au RCA, ElDjamîya donne l’impression de patiner malgré un bon nul à Biskra face à
l’USB (0-0). Contre Ezzerga dont les
joueurs n’avaient aucun entraînement dans les jambes, l’équipe a laissé filer deux points par manque de
concentration et de maturité surtout.
Le match suivant a été le point noir
parce que cette équipe a concédé son
premier nul sous la coupe du successeur de Noureddine Saâdi. C’était
contre le GC Mascara (0-0) au terme
d’une prestation très quelconque.
Après Biskra, la bande à Henkouche
a tout simplement mordu la poussière chez elle face au WA Boufarik (12). A Saida, la réaction tant attendue
n’a pas eu lieu contre le Mouloudia
local, ravi de lui planter deux banderilles et de l’éloigner de la zone du
bonheur. Vivement le mercato, diront
les supporters asémistes !
L. M. A.

Lundi 26 décembre 2016

est un match piège !»

PAR KAMEL HASSANI
Longtemps relégué au banc de
touche et mis à part quelques
apparitions sporadiques durant la
phase aller, le défenseur Nazim
Aklil a été incorporé à la 54’ face
au MCS à la suite de l’expulsion
de Naâmane. L’ex-joueur de
l’USMA a fourni une excellente
prestation malgré la défaite de
son équipe sur le score de 2-1.
Sobre et bien concentré, il a su
apporter de l’assurance au compartiment défensif de son équipe.
Montrant une excellente condition
physique et une grande détermination, l’ex-international U20 a
été l’une des grandes satisfactions de son équipe durant ce
derby, malgré le fait qu’il n’a
bénéficié que de 40’ de temps de
jeu. Victime des choix de son
entraîneur, Aklil est resté tout de
même patient, attendant tranquillement sa chance. Avant-hier
sur le terrain de Saida, il a cloué

le bec à ses détracteurs par ses
qualités et son gros potentiel.
D’ailleurs, beaucoup de supporters de l’ASMO ont été surpris par
le niveau affiché par l’ex-joueur
de la JSMS contre le MCS et se
sont interrogés comment il n’a
pas été utilisé lors de la phase
aller, alors que la défense asémiste a été le maillon faible de
l’équipe. Le staff technique de
l’ASMO doit revoir sa copie lors
de la phase retour car un joueur
comme Aklil a largement sa place
dans le onze oranais et sa présence dans la charnière peut
constituer la meilleure solution
pour donner plus d’assurance à la
défense de l’équipe. Aux dernières
nouvelles, beaucoup d’équipes
sont sur les traces de l’ex-joueur
de l’Académie de la FAF qui pourrait bien quitter l’ASMO s’il ne
reçoit pas de garantis pour jouer
lors de la seconde partie de la
saison.
K. H.

Dans un point de presse tenu hier, Kamel Mouassa a abordé plusieurs sujets. Il
a envie de réaliser un très bon parcours avec le Doyen. Que ce soit en Coupe
d'Algérie, en championnat ou en Coupe de la CAF, Mouassa veut tour rafler sur
son passage.
PAR MOHAMED ZERROUKI
C'est avec le sentiment du
devoir accompli que le coach mouloudéen se présente au point de
presse animé hier matin à Aïn
Benian : " La première partie du
championnat, on l'a finie et on peut
dire que l'objectif est atteint. On ne
va pas parler du titre de champion
d'automne, pour nous le plus
important, c'est d'avoir assuré 30
points et il faudra maintenir la
cadence jusqu'au bout. " Le MCA
avait engrangé 6 buts en 9 journées,
mais avec Mouassa, il en a marqué

Nekkache s'est
fait opérer du
ménisque hier
chez le Pr Zemouri
C'est vers 13h30 que l'attaquant
mouloudéen, Hichem Nekkache
est passé sur le billard à la
clinique d'Essaada chez le Pr
Zemouri pour un souci du
ménisque. L'opération s'est
bien déroulée et aucune
complication n'a été
enregistrée.
Lors de la
dernière
journée de la
phase aller,
Hichem
Nekkache
a quitté
le carré
vert sur
une civière
avec des
douleurs
atroces au
genou et tout le
monde a tout de
suite pensé qu'il
serait
certainement
indisponible pour
le rendez-vous de
la Coupe. Après
avoir passé des
examens, il a été
décidé que
Nekkache doit passer
sur le billard. C'est
ainsi que Nekkache
s'est présenté à la
clinique en compagnie
de son papa et de son

frère. C'est fait et l'opération s'est
très bien déroulée et tout le
monde était soulagé pour lui.
Le joueur va devoir se reposer
avant d'attaquer sa
rééducation ; il sera
indisponible pendant
21 jours et il
entamera sa
rééducation à
partir de mardi.
Le joueur est
bien décidé à
retrouver ses
sensations
très vite, lui
qui est
revenu en
force ces
derniers
temps, est
conscient que
cette blessure
ne tombe pas
vraiment au bon
moment, surtout
que le Doyen a
besoin de lui pour
assurer mardi
contre Beni Douala,
mais Nekkache
entamera ce jour-là sa
rééducation.
C'est aujourd'hui qu'il
quitte la clinique pour
rentrer chez lui à Baba
Hassen.
A. Z.

Attelah a demandé des photos
à tous les joueurs

Afin de préparer la liste des joueurs qui participeront à la coupe d'Afrique, le
secrétaire Attelah a demandé hier matin à tous les joueurs de lui remettre le
plus tôt possible une photo d'identité afin de s'assurer que les dossiers
seront envoyés avant le 31 décembre.

10 en 6 journées. Un bon parcours
jusque-là, mais l'entraîneur assure
que c'est un travail collectif qui a permis au Doyen de finir à cette place en
déclarant : " Il y a des gens qui travaillent dans l'ombre et qui font
beaucoup pour cette équipe. En ce
qui me concerne, je dirais que je suis
à la disposition du club. Il y a un bon
état d'esprit avec une grande détermination de bien faire chez les
joueurs et la collaboration de tout le
monde nous a permis de finir premiers de la phase aller." Ce sont les
mêmes joueurs avec lesquels le
MCA a débuté la saison, mais il a
fallu attendre la venue de Mouassa
pour que le Mouloudia d'Alger soit
sur les bons rails.
«On veut passer en quart»
L'entraîneur en chef du MCA veut
finir l'année 2016 sur une bonne note
et pour cela, il est concentré sur la
rencontre de mardi contre Beni
Douala et il le fera savoir : " Il nous
reste un match de Coupe qui est différent des rendez-vous de championnat où la qualification est assurée pendant les 90 minutes, mais
aussi après les prolongations ou jusqu'à la séance des tirs au but. Donc,
il faut être prêt à toute épreuve, dans
un match de Coupe, tout reste possible. Il faut être vigilant et prudent à
la fois. On fera en sorte d'être présents sur le terrain avec tous nos
atouts ; pour nous, il est important
de passer au prochain tour, cela fait
partie des objectifs assignés par la
direction pour cette saison. "Le coach
veut la qualification, mais il souligne
que ce ne sera pas facile : " Il faut
savoir que Beni Douala est une équipe à respecter. Elle est passée aux
1/8 de finale et veut aller très loin
dans cette compétition. Ses joueurs
veulent garder cette belle dynamique après leur accession assurée
la saison écoulée. Ils sont en train de
réaliser un parcours positif. Je
connais ce groupe qui est bon. Je sais
que ses joueurs seront très motivés,
ils n'ont rien à perdre, mais au
contraire, tout à gagner. L'occasion
pour eux de s'illustrer davantage.
Pour nous, c'est un match piège. Il
faut être attentif et se préparer
convenablement pour assurer le

résultat qu'on veut, à savoir passer
au prochain tour. Quand j'étais à la
JSK, Beni Douala s'entraînait avec
nous et donc, je connais cette équipe.
C'est une bonne équipe qui a un bon
groupe dirigeant. " Même si le tirage
au sort a été clément avec le MCA
qui affronte une petite équipe et à
domicile, Mouassa craint les mauvaises surprises : " Le tirage au sort
n'a jamais donné de résultat. Quand
une équipe jouant en élite affronte
une équipe de division inférieure, il
y a eu des surprises et donc, en ce
qui nous concerne, on ne tient pas
compte de l'adversaire. On le respecte et on le prend très au sérieux, mais
on se concentre sur le travail afin que
les joueurs se présentent avec leur
meilleur niveau en donnant une
grande importance à cette rencontre
pour gagner."
«Les meilleurs joueront
mardi»
Pour le match de Coupe, tout le
monde voudrait savoir si Mouassa
va apporter des changements dans
son groupe comme il l'a fait contre
l'OMA où il avait pris le risque de
chambouler toute son équipe, ou
fera-t-il comme le match contre
Frenda en comptant sur les titulaires.
Le concerné déclare : " On a un effectif qu'on est en train de faire tourner
selon la forme physique de chaque
joueur. J'ai fait jouer contre l'OMA en
prenant le risque de donner la parole aux gars du banc. Mais je peux
dire que j'ai désormais une idée précise sur mon effectif. Donc, les
joueurs qui seront sur le terrain
seront les meilleurs du moment et ils
devront être à la hauteur. Ils auront
la chance de jouer et on espère qu'ils
vont nous faire passer en quart de
finale."
«Le MCA jouera à fond
sur tous les fronts, car il
est habitué aux grands
défis»
Le MCA est premier en championnat, il peut passer en quart de finale
et va dans deux mois jouer la Coupe
de la CAF où il veut aller très loin
dans cette compétition. Tout le
monde se demande si le Doyen
serait capable de jouer sur tous les

Le nouvel équipement sera
confectionné en Espagne

Le Mouloudia d'Alger n'a pas eu un bon équipement
pour cette première phase du championnat. Avec deux
tenues, une blanche et une bleue, le Doyen n'avait pas
vraiment le choix. Seulement, il se dit que l'équipementier Umbro est en train de préparer un nouvel équipement. Celui-ci devrait être confectionné en Espagne afin

fronts et assurer un grand max. Pour
le coach tout est possible : " On a un
effectif capable de jouer sur les trois
fronts. L'USMA aussi jouera sur trois
fronts. Que ce soit le MCA, l'USMA,
la JSS ou la JSK, ce sont des équipes
qui ont l'habitude de relever des
défis; le recrutement ainsi que la préparation lors de l'intersaison ont été
faits selon ces compétitions qu'ils
vont jouer. Le MCA jouera à fond
sur tous les fronts, car il est habitué
aux grands défis. " Mouassa, tout
comme Omar Ghrib, veut faire sensation cette saison. Tout se passe
bien actuellement, mais il faudra
maintenir la cadence jusqu'au bout
car avec les matches qui s'enchaîneront, il faut vraiment avoir une
bonne préparation.
Le Doyen doit déposer les demandes
de licence des joueurs à la CAF avant
le 31 décembre. Pour Mouassa, "c'est
la direction qui est en train de faire le
nécessaire. Je pense que la liste des
participants à la CAF, ce sera après le
mercato etil est possible qu'il y ait de
nouveaux joueurs".
«Le recrutement et les
libérés après la Coupe»
Le mercato permettra un renfort de
l'équipe et pour le MCA, selon
Mouassa, "le recrutement débutera
après la rencontre de Coupe. On n'a
rien encore décidé. Il faut trouver
les bons joueurs. Si je ramène un
joueur qui a le même niveau que
mes joueurs ou moins, ce n'est pas
la peine de le recruter. Pour le
moment, aucun joueur n'est libéré.
Le seul contact est avec Mansouri,
peut-être qu'il renforcera nos rangs
cet hiver. Il connaît l'équipe et il a
fait la préparation avec le groupe.
Donc, on verra après la Coupe le
recrutement et les libérés." Avant
de clore son intervention, Mouassa
parle de son premier adversaire en
Coupe de la CAF et dira : "Je n'ai
pas l'intention d'envoyer quiconque m'apporter des informations sur l'équipe ghanéenne, je
préfère me concentrer sur mon
groupe avec lequel je serais prêt à
affronter n'importe quelle équipe."
M. Z.

de permettre au Doyen de retrouver la phase retour avec
un équipement nouveau. On verra si celui-ci sera
convaincant ou pas.

Boucherit absent

Lors de la séance d'entraînement d'hier, le milieu de
terrain mouloudéen Antar Boucherit était absent. Il se dit
que le joueur est blessé et qu'il était aux soins.
M. Z.

www.competition.dz

Lundi 26 décembre 2016

6

www.competition.dz

USMB

LIGUE 1 MOBILIS

GHRIB :

Le nouveau semi-échec concédé par la formation de la ville des Roses à
domicile, avant-hier face à la JSMB, a affecté le moral des joueurs qui
commencent à douter de leurs capacités.
De notre correspondant

AMINE DJAAFAR

m’a promis une
aide financière»

Omar Ghrib, le directeur général de la SSPA/MCA assure que la
Sonatrach ne l'a pas lâché, puisque lors de son entrevue avec le
PDG, il a obtenu ce qu'il voulait, il est tout content et pense que
l'avenir sera plein de grandes surprises.
D'emblée Ghrib déclare : "J'ai
rencontré Mazouzi qui m'a promis
une aide financière. Il faut savoir
que maintenant, on a besoin du
nerf de la guerre pour avancer.
Pour ce qui est d'autre chose, on ne
manque de rien. L'équipe marche à
merveille et elle se trouve sur les
bons rails. Comme tout le monde
peut le constater, le groupe travaille
à Aïn Benian avec sérieux, rigueur
et une très bonne ambiance." L'été
dernier, beaucoup avaient critiqué
certains joueurs, à l'image de
Bouguèche et que son âge ne joue
pas en sa faveur, mais le temps a
donné raison à Ghrib et aujourd'hui, Bouguèche est titulaire. A cet
effet, Ghrib déclare : "Elhamdoulah,
le temps m'a donné raison sur tout.
Aujourd'hui, l'équipe a terminé la
phase avec 30 points. Incha Allah,
on réalisera un bon résultat avec
Béni Douala pour que la joie soit au
summum." Effectivement, le Doyen
est le champion d'automne avec 30
points au compteur et 16 buts marqués. Un bon constat pour le MCA.
«C'est moi qui ai choisi
Mouassa»
Si le Doyen est parvenu à cette
première place, le mérite revient à
l'entraîneur Kamel Mouassa qui a
métamorphosé le MCA. Il a su
comment sortir le meilleur de chacun de ses joueurs pour qu'ils terminent avec les honneurs la phase
aller. Omar Ghrib se rappelle bien
quand il a opté pour Mouassa,
alors qu'ils n'étaient pas nombreux
à être d'accord. Il a tenu à rappeler
ceci à ses détracteurs en déclarant
: "C'est moi qui ai choisi Mouassa.
Si j'étais du genre à suivre la rue,
je n'aurais pas choisi Mouassa, car
plusieurs étaient contre cette idée,
mais moi, je suis mon instinct. Je
gère l'équipe comme je le vois. Je
connais Mouassa et je connais ses
capacités. Tout le monde l'a critiqué, mais Ghrib avait pris sa décision et c'était irrévocable. Je ne
prends en considération ni l'avis
des managers, ni un autre avis,
juste le mien et elhamdoulah, je
n'ai pas eu tort jusque-là. Mouassa
est un homme avec un grand H
qui travaille avec des hommes.
Ceci dit, si tout marche bien, le
groupe, il lui faut un meneur
comme Mouassa, mais il faut aussi
savoir que j'ai le meilleur effectif.
Les joueurs que j'ai sur le banc, ils

peuvent aller jouer titulaires dans
n'importe quelle autre équipe. Il y
a un grand sérieux dans le travail
aussi. Je n'ai pas de va-et-vient ni
de parlotte. Tout le monde bosse
durement chez moi."
«Moi, je garde tous mes
joueurs, mais celui qui
veut partir, je ne le
retiens pas»
Par ailleurs, c'est le mercato et tout
le monde veut savoir qui vient et
qui quitte le Doyen. Pour ce qui
est des libérés, Ghrib assure :
"Moi, je garde tous mes joueurs,
mais celui qui veut partir, je ne le
retiens pas. Je n'ai jamais retenu
quelqu'un contre son gré.
Néanmoins, je sais que personne
n'a envie de partir. Certaines personnes parlent pour ne rien dire
tout simplement. On est premiers
et ils trouvent toujours le temps
pour nous critiquer. J'ai vu à
Omar Hamadi lors de la rencontre
contre l'USMBA la joie des supporters, ils sont ravis, leur club de
toujours a retrouvé sa place et ils
sont fiers de ça. Alors, je dis à
ceux qui nous critiquent, celui qui
ne peut pas nous aider, qu'il nous
aide avec son silence."
«Mansouri et c'est bon»
Pour le recrutement, Ghrib ne
compte pas faire de folie : "Incha
Allah, Mansouri et c'est bon. On a
tout réglé avec Zetchi dès le début
de la saison. Il reste quelques
papiers administratifs et tout sera
conclu. Je ne vois pas pourquoi
j'irais voir ailleurs, surtout que
Chita est de retour, comme
Kheiter. Je n'ai pas envie de faire
une crèche. On a un bon groupe
qui fonctionne à merveille, alors
pourquoi changer ce qui marche
bien." Une façon d'assurer à tout
le monde que le Doyen ne compte
vraiment pas faire de folie dans
ses achats cet hiver.
«Si on assure devant la
JSK et l'USMH, on parlera
podium»
Avant de clore son intervention,
Omar Ghrib précise que le Doyen
ne veut pas brûler les étapes, mais
il va prendre la phase retour avec
un grand sérieux pour réussir :
"Incha Allah, on passera en quart
de final. Après, quand la phase
retour débutera, on gérera match
par match. Si on parvient à assurer
dans les premières rencontres

Serrar
: «Ghrib
a remis
le MCA sur
les bons
rails»
L'ex-président

contre la JSK et l'USMH, on pourra
parler du podium."
«Quand il y a une grande
affiche, on recevra au 5Juillet comme c'est le cas
pour tous nos rendez-vous
de la CAF»
Tout le monde veut savoir si le
Doyen compte recevoir ses adversaires au 5-Juillet lors de la phase
retour. Ghrib déclare dans ce sens :
"Quand il y a une grande affiche,
on recevra au 5-Juillet, car tout le
monde veut suivre le match. Le
foot est un spectacle qui se joue au
5-Juillet, on veut radier la violence
dans les stades. Je ferais tout pour
que le Doyen maintienne la cadence. Sans Omar, le MCA vivait une
grosse mascarade et je n'ai pas l'intention de le laisser la revivre. On
va tout faire pour assurer sur les
trois fronts. Pour ce qui est des rencontres de la coupe de la CAF, on
recevra nos adversaires au 5-Juillet.
On fera mieux que les saisons
contre le Ahly et on fera tout pour
que le 5-Juillet soit rempli." Ghrib
veut vraiment garantir une saison
qui restera gravée dans les
mémoires et le fait que le PDG lui a
promis de l'aider comme il l'a
déclaré, il est bien décidé de réussir
encore mieux dans sa mission.
A. Z.

19

Le doute s’installe

«MAZOUZI
PAR AMINA ZERROUKI

Lundi 26 décembre 2016

On parle de
10 milliards
prochainement
dans les caisses

Sétifien, Abdelhakim
Serrar n'a pas omis de
jeter des fleurs à
Ghrib, auquel, selon lui,
revient le grand mérite
de voir le Doyen
aujourd'hui au devant
de la scène, en
déclarant : "Ghrib a
remis le MCA sur les
bons rails. Il a su
comment remettre le
Doyen à sa vraie
place."

Lors de son point de presse, Omar Ghrib a
parlé de l'aide financière que lui a promis le
PDG de la Sonatrach. Des sources proches du
directeur général du MCA, nous ont confié que
Ghrib a su convaincre le PDG de débloquer dix
milliards prochainement afin de pouvoir payer
les salaires et assurer un bon recrutement, surtout qu'il a veut réussir une très bonne phase
retour ; c'est ainsi qui est question de 10 milliards qui seront débloqués prochainement.
Seulement, une source proche du CA nous a
assuré que le MCA n'obtiendra pas de sitôt de
l'argent. On verra si Ghrib aura ses dix milliards
prochainement ou pas.

Kerbadj : «MCAJSK au 5-Juillet ?
Pourquoi pas»
Invité sur le plateau de la
télévision, le président de la
LFP, Mahfoud Kerbadj a
déclaré : "Je suis d'accord
pour que les grosses affiches
se jouent au 5-Juillet, à condition bien sûr que la même
journée, il n'y aura pas au
programme un derby.
Sincèrement, lors du match
contre l'USMBA, les supporters du MCA se sont montrés
exemplaires et donc, je n'ai
aucun souci pour que le rendez-vous contre la JSK se
joue au 5-Juillet." Ce serait la
meilleure nouvelle pour les
Mouloudéens qui vont avoir
le droit de suivre nombreux
leur équipe préférée dans le
clasico algérien.

Le classement des
jeunes catégories du MCA :
Les U17 terminent à la 9e
place

Avec 11 points au compteur, les U17 du MCA
ont terminé à la 9e place à 16 points du
leader, à savoir le PAC qui a fini la phase
avec 27 points, suivi de l'USMA avec 25
points et du CRB 18 points.

Les U15 terminent 3e

Les minimes du MCA terminent la phase
aller avec 24 points au même titre que le
second, le PAC, et à une longueur du leader
le Nasria.

Les U18 5e

Les U18 se placent à la 5e place avec 18
points, donc à 7 points du leader qui n'est
autre que l'ASO. Il faudra faire encore mieux
lors de la phase retour.

Les U20 5e

Quant aux U20, ça se joue très serré étant
donné que le premier de la liste est l'USMB
avec 20 points à son compteur et partage
cette place avec le RCK et l'USMA. L'ASO est
à la 4e place avec 19 points et le Doyen
avec 18 points à la 5e place.

L’entraîneur roumain n’a pas su
gérer les trois dernières rencontres et n’a
pas su non plus préparer son équipe
comme il se doit sur le plan psychologique et physique. Ainsi donc, cette
mauvaise préparation a eu des répercussions négatives sur le rendement des
joueurs. Ces derniers ont été éliminés de
la compétition de Dame Coupe en
concédant une défaite en déplacement
face au CABBA et ont été tenus en échec
à domicile face à la JSMB.
Aussi, beaucoup de supporters pensent que le limogeage de l’ancien entraîneur palestinien Hadj Mansour par la
direction du club était une mauvaise
décision, car depuis la venue du nouveau coach, il n’a pas fait de miracle ;
bien au contraire, les résultats se sont
détériorés, car Calin a concédé deux
défaites consécutives et un nul à domicile.

La phase retour, le test de
vérité pour Calin
La phase retour du championnat de la
Ligue 2 Mobilis s’annonce difficile pour
le nouvel entraîneur qui va entamer la
seconde manche de la compétition par
un match difficile à domicile face à la
JSMS. Après cela, les coéquipiers du
portier Meziane doivent se déplacer à
Aïn Fekroun pour affronter le CRBAF
sur son stade. Pour la troisième journée,
les gars de la ville des Roses
accueilleront le MCEE au stade des
Frères Brakni avant de se déplacer au
stade de Dar El Beïda pour affronter le
PAC, c’est-à-dire le leader. Aussi, la
cinquième journée ne sera pas facile
pour les Blidéens qui doivent recevoir le
MCS au stade des Frères Brakni.
Ceci dit, Calin Augustin n’aura pas la
tâche facile durant la phase retour, où il
doit faire ses preuves et prouver son
savoir-faire pour permettre à l’USMB de
consolider sa place de dauphin.
Dans le cas échéant, le Roumain sera

démis de ses fonctions et subira le
même sort que Hadj Mansour.
Les blessures et les
suspensions
L’entraîneur roumain Calin Augustin
a laissé entendre, à la fin du dernier
match de la phase aller du
championnat de Ligue 2 Mobilis, que
les absences ont privé son équipe de
battre la JSMB au stade des Frères
Brakni.
Certes, les absences peuvent
compliquer la tâche de n’importe
quelle équipe durant les matchs
cruciaux, mais ce n’est pas un
argument valable pour justifier un semiéchec, surtout que le club a pris
l’habitude de jouer les matchs avec un
effectif amoindris. L’entraîneur doit
donc revoir sa copie durant cette trêve
pour permettre à son équipe d’être plus
solide.
A. Dj.

MCS

Première phase
réussie
Personne ne
s’attendait à voir
l’équipe de Saïda
réussir cette première
manche du
championnat.
«Essadda», comme
aiment l’appeler les
amoureux du club, a
terminé la phase aller
à la 5e place avec 23
points et à deux
longueurs seulement
du podium.
De notre correspondant

K. DJELLOUL

Les dirigeants du
MC Saïda ont pourtant tiré
la sonnette d’alarme en raison d’une crise financière
qui ne dit pas son nom,
d’un président qui a failli
jeter l’éponge, n’était l’action des joueurs et des supporters, et surtout d’un
effectif dont le coach n’a
jamais pu aligner la même
équipe deux matches de
suite. Malgré tous ces aléas,
cette formation a réussi à
tirer son épingle du jeu.
Cette réussite est, de l’avis
de tous, le fruit d’un travail
des joueurs, du staff technique et administratif ainsi
que des supporters qui n’y
sont pas étrangers pour la
simple raison que tous ont
mis la main à la pâte, chacun à son niveau.
15 matches Ayant
effectué un début plus que
moyen, le MCS a continué

à bien faire en donnant le
tournis à plusieurs équipes
dont les plus huppées de
notre championnat. En 15
matches, cette équipe chère
aux Saïdis n’a perdu qu’à 6
reprises seulement dont 1 à
domicile contre le PAC,
alors qu’elle a gagné 7 fois
dont une à l’extérieur. Pour
ce qui est des matches nuls,
elle en a concédé 2 ; 1 a
domicile face à l’USMB et 1
autre à l’extérieur contre le
CRBAF. Deux matches
qu’elle aurait pu gagner vu
le bon rendement de l’équipe.
Rahmouni
Si l’attaque s’est illustrée en
inscrivant 15 buts, la défense en a encaissé, elle aussi,
15 buts. Les performances
des Saïdis ne se limitent pas
au championnat puisqu’en
Coupe d’Algérie, l’USMB a
fait les frais de la détermination de Bouheda et
consorts et surtout de l’apport de ses fans sachant
que l’équipe avait évolué
devant son public lors des
1/16 de finale. Rahmouni,
qui a utilisé presque tout
son effectif, a tenu sa parole
en alignant les éléments
prêts à répondre favorablement sur le terrain. Il l’a
déclaré après le match face
à l’ASMO : «On continuera
avec la même stratégie tout
en cherchant à engranger le
maximum de points.»
Il est vrai que le MCS aurait
pu faire mieux, même si
tout le monde dans l’entourage du club est satisfait du
parcours accompli jusquelà. En Coupe d’Algérie,
dont le prochain adversaire

est le CRB que le MCS
devra battre, les supporters
veulent voir leur équipe
aller le plus loin possible en
jouant ses chances à fond.
La bande à Rahmouni peut
réussir son pari car elle ne
manque pas d’atouts.
Le Chabab
n’impressionne
pas les Saïdis
Ayant achevé en beauté la
première moitié du championnat, les Saïdis veulent
encore faire plaisir à leurs
fans en se qualifiant lors de
ces 1/8 de finale de la
Coupe d’Algérie pour passer l’hiver au chaud. Il faut
dire que le Mouloudia part
avec les faveurs du pronostic face à cette équipe du
CRB car elle joue sur ses
bases. Mais l’entraîneur
Rahmouni ne veut pas
prendre les choses de cette
façon en jugeant utile d’entamer, deux jours avant le
match en question, le traditionnel travail psychologique.
Le coach du Mouloudia a
raison de se pencher sur cet
aspect car, en plus du fait
qu’il appréhende que ses
joueurs sous-estiment leur
rival du jour, il faut leur
rappeler que l’équipe a été
à deux doigts de laisser filer
deux précieux points contre
l’ASMO n’étaient les deux
buts inscrits lors de la
deuxième mi-temps.
Autrement dit, le staff technique cherche une qualification sans trop
d’embûches pour son équipe.
K. Dj.

USB
El-Khadra, la
bonne surprise
de l’aller
L’US Biskra a achevé
en beauté la phase
aller de la L2 Mobilis
en s’imposant samedi
face à l’ASK, à
Biskra, sur le score
de 2-1 grâce à Allati
dans le temps
additionnel.
PAR KAMEL HASSANI
Grace à ce succès, El-Khadra
des Zibans se propulse à la 5e
place avec 24 points. Les Biskris,
qui ont mal entamé le
championnat, se sont repris
depuis l’arrivée de l’entraîneur
Mounir Zeghdoud. Ce dernier a
su apporter sa touche et libérer
les joueurs qui ont pris
conscience de leur gros potentiel.
Les coéquipiers de Belgherbi ont
fait une remontée spectaculaire
au classement général pour venir
talonner le groupe de tête. Le
coach de l’USB Mounir
Zeghdoud, qui a félicité les
joueurs pour leur rendement
contre l’ABS et l’ASK, veut rester
humble même si son équipe a
réalisé un parcours formidable
lors de la première partie de la
saison : «Il est vrai qu’on a
terminé la phase aller en beauté
où on occupe la cinquième place,
mais il ne faut pas trop
s’enflammer car la phase retour
s’annonce difficile. On doit
prendre un peu de repos avant
d’attaquer la préparation de la
phase retour avec beaucoup de
certitudes. On va jouer à fond
nos chances durant la seconde
partie de la saison sans se poser
de questions», a assuré l’ex-coach
de l’USMA.
K. H.

Houari : «Corriger
nos erreurs durant
la trêve»
Le jeune milieu de terrain de l’USMB a justifié le
semi-échec concédé par
son équipe à domicile face
à la JSMB par la surestime
de l’adversaire.

cupe chaque équipe sur le
podium a compliqué notre
tâche.

Comment justifiez-vous
le semi-échec concédé
par votre équipe à
domicile face à la JSMB ?

On ne doit pas paniquer,
surtout que le club occupe
la deuxième place. Je pense
que le passage à vide
qu’on a traversé n’est
qu’un simple nuage d’été.
Avec un peu de courage et
de volonté et une bonne
préparation durant cette
trêve, on pourra entamer la
phase retour en force.

Pouvez-vous être plus
explicite ?

Le semi-échec face à la
JSMB ne va pas semer le
doute au sein du groupe ?

Le semi-échec concédé à
domicile face à la JSMB est
dû essentiellement à notre
surestime de l’adversaire,
ce qui l’a encouragé à rentrer avec un point précieux
chez lui.

On a trop respecté notre
adversaire par rapport aux
précédentes rencontres ; ce
qui nous a incités à jouer la
prudence contre une équipe qu’on a déjà battue en
compétition de Dame
Coupe. Il faut reconnaître
aussi que la position qu’oc-

Mais ce mauvais résultat
est le troisième de
suite ?

Il ne faut pas dramatiser
les choses, ce n’est qu’un
simple match nul et on
aura le temps de rectifier le
tir raté et de corriger nos
erreurs durant la trêve.
A. Dj.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS
CLUBS

1. PAC
2. USMB
3. JSMB
4. CABBA
5. USB
6. MCS
7. JSMS
8. ASO
9. CRBAF
10. ABS
11. ASMO
12.
13.
14.
15.
16.

WAB
ASK
MCEE
GCM
RCA

MATCHS

BUTS
P. C. Diff.

Pts J. G. N. P.
34 15 10 04 01 25
27 15 08 03 04 14
25 15 07 04 04 15
24 15 06 06 03 12
24 15 07 03 05 13
23 15 07 02 06 15

20
20
19
18
17
17
16

15
15
15
15
15
15
15

06
05
04
04
03
03
04

02
05
07
06
08
08
04

07
05
04
05
04
04
07

11
17
13
16
13
12
12

11 15 03 05 07 12
11 15 02 05 08 10
09 15 02 06 07 10

11
09
12
09
13
15

+14
+05
+03
+03

00
00
09 +02
16 +01
14 -01
16 00
13 00
14 -02
16 -04
19 -07
19 -09
15 -05

20

www.competition.dz

Lundi 26 décembre 2016

PUBLICITÉ

www.competition.dz

JSK
La JSK ne
participera
pas au
tournoi
d'El-Jadida

Compétition / PUB

ANEP 438 320 du 26/12/2016

Compétition / PUB

ANEP 438 396 du 26/12/2016

C'est désormais officiel, la
formation du Djurdjura ne prendra pas part au tournoi d'ElJadida. Dans un premier temps,
les responsables du club phare du
Djurdjura ont répondu favorablement à cette invitation, la JSK
devait participer du 2 au 10 janvier au tournoi d'El-Jadida qui
regroupera huit équipes magrébines mais à la derniere minute,
les hauts responsables du club ont
jugé utile de ne pas prendre part à
ce tournoi. D'abord, sur un plan
technique, l'équipe de la JSK a
besoin d'un bon stage de préparation afin que le staff technique
puisse réaliser un travail de fond
et revoir plusieurs choses qui ne
tournent pas rond au sein de
l'équipe. Et puis, la période de la
trêve hivernale est très courte, le
staff technique n'aura pas beaucoup de temps devant lui pour
préparer la seconde manche du
championnat, un tournoi n'aurait
pas rrangé les affaires d'une équipe qui va lutter lors de la phase
retour afin d'assurer son maintien
parmi l'élite. En plus de ces deux
détails, la direction du club est
concentré sur le recrutement, les
joueurs qui seront engagés cet
hiver doivent prendre part au
stage de préparation et de travailler plusieurs volets avec le
groupe. Enfin, Raïah, Redouani et
Ferhani seront en stage avec
l'équipe nationale militaire et
Asselah avec les Verts, pour toutes
ces raisons, la direction des
Canaris du Djurdjura a jugé utile
de ne pas prendre part à ce tournoi.
Un stage à Alger ou à
Hammam Bourguiba
A la fin de la rencontre de la
coupe d'Algérie de mardi soir, le
staff technique va accorder deux
ou trois jours de repos aux
joueurs, ces derniers seront appelés à reprendre le chemin des
entraînements au début de la
semaine prochaine à Tizi Ouzou
avant d'entrer en stage de préparation, soit à Alger ou en Tunisie,
puisque la direction du club songe
aussi à programmer un stage de
préparation à Hammam
Bourguiba mais à 80%, la JSK ne
quittera pas le territoire national
cet hiver, les Canaris du Djurdjura
devraient préparer la seconde
manche de la saison au pays.
A. H.

RAOURAOUA :

«Les règlements
sont clairs, l'article
48 sera appliqué»
saison. Le premier patron
de la FAF qu'on a joint
hier en fin d'après-midi
au téléphone confirme :
"Les règlements sont très
clairs, je ne comprends
pas pourquoi on a fait
tout ce bruit alors que les
choses sont claires comme
l'eau de roche sur ce plan,
l'article 48 existe depuis
cinq ans, on ne pourra pas
éliminer ou zapper un
article d'un jour à l'autre,
par le passé, les clubs de
DNA souffraient lors du

PAR ABDELLAH H.
Comme
nous
l'avions rapporté dans nos
précédentes éditions, les
responsables de la formation du Djurdjura attendaient avec impatience la
réponse des responsables
de notre football concernant la qualification de
Mamèche et El-Bahari.
Aux dernières nouvelles,
ces deux joueurs ne pourront pas jouer à la JSK, du
moins avant la fin de cette

mercato hivernal, des
clubs de cette division se
retrouvaient sans joueurs,
pour cette raison, l'article
48 n'a pas été promulgué
par hasard, bref, tout est
clair concernant ce point."
«Les FrancoAlgériens ne sont
pas concernés par
cet article»
Par contre, les clubs des
Ligue 1 et 2 Mobilis pourront recruter des joueurs
franco-algériens
ama-

Compétition / PUB

ANEP 25101754 du 26/12/2016

teurs. " Comme je vous l'ai
déjà dit, l'article 48 a été
promulgué afin de préserver les droits et de bien
protéger les clubs de
DNA lors du mercato
hivernal, pour les FrancoAlgériens qui évoluent
dans les différents championnats d'Europe, il n'y
aura aucun problème, ils
peuvent signer dans des
clubs des Ligues 1 et 2
Mobilis cet hiver."
A. H.

Tout est à revoir dans l'équipe

PAR N. BOUMALI
Le parcours catastrophique enregistré par l'équipe durant la phase aller
oblige la direction à se pencher sérieusement sur les
raisons de ce fiasco. Ce n'est
pas en imputant la faute
aux arbitres que la JSK
redressera la barre à la
phase retour. Certes, les
Canaris ont été lésés par les
arbitres lors de quelques
matches, mais il faut reconnaître que l'effectif actuel de
la JSK est très limité. Il y a
des lacunes dans tous les
compartiments et il sera difficile à n'importe quel

entraîneur de trouver les
solutions, si le président
Hannachi ne réalise pas un
recrutement qualitatif et
quantitatif. La victoire arrachée au forceps devant le
CRB ne doit pas faire
oublier aux dirigeants que
leur équipe a besoin de renforts de qualité. Il y a des
défaillances en défense, au
milieu et en attaque et si elle
se contentera juste de colmater les brèches, la JSK
aura du mal à rivaliser avec
les
autres
équipes.
L'entraîneur aussi a une
part de responsabilité, car il
n'arrive pas à trouver des
solutions. C'est vrai qu'il

dispose d'un effectif limité
quantitativement et qualitativement, mais ses choix
aussi sont surprenants. Il
fait confiance à des joueurs
qui ne méritent pas de porter le maillot d'un grand
club comme la JSK. Ceux
qui ont suivi la rencontre
face au CRB avaient du mal
à reconnaître la JSK sur le
terrain. La direction doit
aussi se remettre en cause,
car il est temps que le président Hannachi renforce son
comité directeur par des
personnes capables d'apporter un plus au club.
N. B.

Le président s'est réuni
avec Hidoussi

ANEP 438 397 du 26/12/2016

5

Cas El-Bahari et Mamèche

Afin de tirer les choses au clair avec lui

Compétition / PUB

Lundi 26 décembre 2016

Le premier responsable de la formation du Djurdjura
qui a fait un petit tour hier matin au stade du 1er-Novembre
a profité de sa présence sur la main courante du stade lors de
l'entraînement de l'équipe première pour parler à l'entraîneur
en chef de l'équipe. Les deux hommes qui sont revenus dans
un premier temps sur la rencontre de la veille ont abordé
aussi lors de cette petite réunion d'autres sujets qui concernent la vie quotidienne de l'équipe mais aussi l'avenir du
club. Mohand-Chérif Hannachi a même parlé à son entraîneur de la mise à l'écart de Berchiche la dernière fois et de
celle de Mebarki avant-hier puisque le joueur n'a pas été titularisé contre le CRB pour cause de son accrochage avec son
entraîneur la veille de la rencontre. Même concernant le

Le président
a réactivé
quelques
pistes de
FrancoAlgériens

Le premier responsable de la formation
du Djurdjura qui s'occupe en personne de
l'opération recrutement va réactiver
dans les prochaines
heures quelques
pistes de joueurs
franco-algériens.
Après la décision des
responsables de la
LFP, qui n'ont pas
qualifié Mamèche et
El-Bahari pour les
raisons que tout le
monde sait, le président de la JSK a été
obligé de refaire ses
calculs. Afin de ne
pas rater son recrutement, Hannachi va
réactiver quelques
pistes de joueurs
franco-algériens
dans les prochaines
heures, surtout que
les responsables de
notre football ont
rassuré les responsables des clubs des
Ligues 1 et 2 Mobilis
concernant les
joueurs franco-algériens qui jouent dans
les divisions amateurs à l'étranger. On
reviendra avec plus
de détails sur cette
affaire lors de nos
prochaines livraisons.
A. H.

recrutement, les deux hommes ont parlé du cas de Thomas
Izerghouf qui a signé un contrat de deux ans au profit de la
JSK ces derniers jours.
Réunion générale mercredi matin
Afin de ne pas perturber le groupe qui prépare le match de
la coupe d'Algérie de demain après-midi, Hannachi n'a pas
voulu aborder plusieurs sujets avec l'entraîneur en chef de
l'équipe. Néanmoins, le numéro 1 de la JSK va provoquer
une réunion générale mercredi matin avec les membres du
staff technique pour revenir avec eux sur la phase aller et
beaucoup plus pour arrêter le programme de la préparation
et du stage hivernal.
A. H.

Pensée

Hannachi
insiste sur
Lemhane
et Banouh
Dans notre édition d'hier, on a
rapporté le grand intérêt des responsables des Jaune et Vert pour
Mokhtar Lemhane, le meneur de
jeu de l'Olympique de Médéa. Les
dirigeants des Canaris du
Djurdjura veulent récupérer à tout
prix l'enfant du club qui fait les
beaux jours de la formation de la
ville de Médéa cette saison. Pour
un rappel, Lemhane qui a fait
toutes ses classes à la JSK a joué
plusieurs saisons en équipe senior
avant de quitter le club qui l'a
formé pour jouer à l'USC d'abord
avant de signer à Médéa, une équipe avec laquelle l'enfant de la cité
Bekar réalise une brillante accession. Cette saison, Lemhane a réalisé de très bons matchs, ce qui a
motivé le choix des responsables
des Jaune et Vert à leur tête le président Hannachi qui veut coûte
que coûte récupérer ce jeune
milieu de terrain. Même les supporters du club qui ont toujours
réclamé un bon recrutement ont
accueilli cette nouvelle avec une
grande joie. A la recherche d'un
bon meneur de jeu qui pourra
ramener un grand punch à la ligne
d'attaque, Hannachi et ses proches
collaborateurs ont jeté leur dévolu
sur Mokhtar Lemhane. Mais ce
dernier, qui est toujours sous
contrat avec l'OM, doit négocier
lui-même son bon de sortie avec
les responsables de son équipe
avant d'officialiser son retour à la
JSK. En plus de Lemhane, les dirigeants de la formation de la ville
des Genêts ont réactivé la piste
d'un autre joueur de cette équipe
de Médéa, il s'agit de Banouh, ce
jeune gaucher qui a épaté plus
d'un lors de la première manche
du championnat. Contrairement à
Lemhane, Banouh a été déjà
contacté par des émissaires de
Hannachi. Les deux joueurs qui
sont sous contrat avec leur club
employeur sont appelés dans un
premier temps à récupérer leurs
lettres de libération respectives de
chez la direction de l'Olympique
de Médéa avant de se déplacer à
Tizi Ouzou pour officialiser leurs
transferts respectifs à la JSK.
A. H.

La date du 25 décembre 2015 restera gravée dans les mémoires
des membres de la famille Aït-Djoudi Oufella. Cela fait un an,
jour pour jour, après le décès de notre chère mère et grandmère, Aïni. En cette douloureuse circonstance, ses enfants et
ses petits-enfants prient tous ceux qui ont connu et côtoyé la
défunte d'avoir une pieuse pensée en sa mémoire. A Dieu nous
appartenons et à Lui nous retournons.

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

4

www.competition.dz

LIGUE 1 MOBILIS

JSMB

Besoin d’un
renfort de qualité

Berchiche suspendu, Rial parti

UNE PAIRE

centrale inédite
face à Fedjoudj
PAR N. BOUMALI
L'entraîneur Sofiane
Hidoussi sera dans l'obligation,
ce mardi face à Feloudj, de composer sa défense sans son capitaine Ali Rial et son défenseur
Koçeila Berchiche. Le premier
campe sur sa décision de quitter

la JSK en ce mercato hivernal et
le second est suspendu pour
cumul de cartons. En l'absence
de ces deux défenseurs centraux,
le coach tunisien alignera une
paire centrale inédite demain
face à la modeste formation de
Fedjoudj. Il fera sans nul doute
confiance à Tizi Bouali et Sebie

De notre correspondant

ZAOUCHE BADR-EDDINE

Touhami qui a joué titulaire lors
de la dernière rencontre du
championnat face au CRB.
Heureusement pour lui, l'adversaire n'est pas un foudre de guerre, sinon la JSK pourrait se faire
éliminer sur son propre terrain.
N. B.

Malgré les assurances données par Hannachi

Rial ne compte
pas revenir
Le capitaine Ali Rial n'est toujours pas revenu à de
meilleurs sentiments. Son absence à la séance d'hier
confirme qu'il campe, pour le moment, sur sa décision de
quitter la JSK en ce mercato hivernal.
Il a annoncé à ses
équipiers à la fin de la rencontre face au CRB qu'il ne
remettra plus les pieds à la
JSK à cause de l'attitude
des supporters envers lui.
Le président Hannachi a
tenté de lui faire changer
d'avis, mais en vain. Le
capitaine des Jaune et Vert
a joint l'acte à la parole en
faisant l'impasse sur l'entraînement d'hier matin.
Devenu la cible privilégié
des supporters qui ne
rataient aucune occasion
pour s'en prendre à lui,
Rial a craqué à la fin du
match face au CRB. Ses
dirigeants ont essayé de le
réconforter, mais il était
inconsolable. Il ne comprenait pas pourquoi on s'attaquait à chaque fois à lui,

alors que tout le monde
(dirigeants, staff technique
et joueurs) sont responsables du parcours catastrophique enregistré par
l'équipe en cette phase
aller.
Sécurité
Les insultes dont il a été
victime lors de la rencontre
de samedi dernier ne sont
pas l'unique raison qui a
poussé Rial à déclarer à ses
partenaires et à ses dirigeants qu'il ne reviendra
pas à la JSK. Certains fans
le critiquaient depuis plusieurs saisons, mais il
n'avait jamais menacé de
ne pas remettre les pieds
dans l'équipe. D'après une
source proche de la direction, Rial a confié à certains

de ses responsables qu'il ne
se sent pas en sécurité d'où
sa décision de quitter
l'équipe après le match face
au CRB. Pour le convaincre
de finir la saison avec le
groupe, le président
Hannachi lui a donné des
assurances, mais malgré ça,
il n'a pas repris hier avec le
groupe. S'il ne revient pas
à de meilleurs sentiments,
cela mettra les dirigeants et
le staff technique dans une
situation très délicate.
Incapables déjà de renforcer leur axe central avec un
bon défenseur, les dirigeants vont certainement
prier Rial pour qu'il revienne sur sa décision de
mettre un terme à son
aventure avec la JSK.
N. B.

Boulaouidet
et Raïah
incertains
L'attaquant L'hadi Boulaouidet et le
milieu Malik Raïah n'ont
pas pris part à la
séance d'hier matin.
Ils étaient présents
au stade, mais
pour se soigner. Le
premier a reçu un
violent coup lors
de la rencontre
face au CRB, alors
que le second souffre
d'une blessure à la cheville. Si les chances de
participation de
Boulaouidet à la
rencontre de
demain restent
intactes, celles de
Raïah sont très
infimes. Il revient
d'une blessure et si
l'entraîneur tunisien
prend le risque avec lui, il
l'exposerait à une éventuelle rechute. Et
comme Fedjoudj n'est pas un foudre de
guerre, il le dispensera certainement de
la rencontre de demain. Mais pour
Boulaouidet, il fera tout pour le récupérer vu qu'il ne dispose pas d'un autre
avant-centre. Benabou n'a rien prouvé
pour le moment et Si Salem a été décevant face au CRB.
N. B.

Asselah, Redouani, Ferhani et Raïah seront absents

Menace sur la préparation hivernale
Misant sur la trêve hivernale pour
combler les nombreuses lacunes relevées
dans l'équipe, l'entraîneur Sofiane
Hidoussi ne sait plus à quel saint se
vouer. Non seulement la direction peine
à recruter des joueurs de qualité, il
effectuera la préparation hivernale sans 4
de ses titulaires. Il s'agit du gardien
Malik Asselah, Houari Ferhani, Saâdi
Redouani et Malik Raïah. Le premier est
convoqué pour la coupe d'Afrique des
nations qui se déroulera au mois de
janvier au Gabon et le second s'il ne sera
pas retenu pour la CAN, il participera
aux côtés de Redouani et Raïah au

championnat du monde militaire qui
aura lieu à Oman. L'absence de ces 4
titulaires n'arrangera pas les affaires du
staff technique qui devra revoir plusieurs
choses dans son équipe durant cette trêve
hivernale. Sur demande de son
entraîneur, le président Hannachi a
renoncé à la participation de son équipe
au tournoi du Maroc pour pouvoir
programmer un stage d'environ une
dizaine de jours. Mais l'absence
d'Asselah, Raïah, Redouani et Ferhani ne
fera que compliquer la tâche de
l'entraîneur qui dispose d'un effectif très
limité.

MCA Pour le match de la première
journée de la phase retour face au
Mouloudia d'Alger, les dirigeants
kabyles parlent déjà de report. Si leurs 4
joueurs ne regagnent pas le pays avant la
reprise du championnat, ils comptent
saisir la Ligue de football professionnel
pour qu'elle ajourne le clasico face au
Doyen. La gestion de cette trêve
hivernale ne sera pas facile aux
dirigeants kabyles qui cafouillent d'un
jour à l'autre.
N. B.

Izerghouf déjà sous
pression
L'attaquant Thomas Izerghouf aura sans nul doute du
mal à convaincre l'entraîneur Sofiane Hidoussi.
Signataire d'un contrat de 18 mois, le Franco-Algérien
des Jaune et Vert devra redoubler d'efforts durant la
trêve hivernale pour tenter de gagner la confiance du
coach tunisien. Il a été recruté par le président
Hannachi sans être mis à l'essai au préalable, ce qui a
poussé Hidoussi à dire à la fin de la rencontre face au
CRB que si celui-ci ne sera pas à la hauteur, il ne le fera
pas jouer. Hidoussi n'a pas apprécié que la direction
engage un joueur émigré sans qu'il ne soit consulté. Lui
qui avait déclaré, il y a quelques jours de cela, sur la
chaîne d'El Djazaria qu'aucun Franco-Algérien ne sera
recruté sans son aval, n'a pas trouvé mieux à la fin du
match face au CRB que si une recrue ne lui plaît pas, il
ne la fera pas jouer. Izerghouf opérait dans un club
amateur en Belgique et pour faire taire les mauvaises
langues, il devra prouver qu'il a les qualités requises
pour jouer à la JSK. Une chose est sûre, Hidoussi exige
que les nouvelles recrues soient à la hauteur et qu'elles
sont venues pour apporter un plus à l'équipe.

Sebie Touhami
repêché
La direction de la JS Kabylie est revenue finalement sur
sa décision de libérer Sebie Touhami en ce mercato
hivernal. Auteur d'une prestation honorable face au CRB,
l'ex-pensionnaire de la JS Saoura a réussi à gagner la
confiance de ses dirigeants. Ces derniers avaient pourtant laissé entendre, il y a quelques jours de cela, que
Sebie ne sera pas retenu dans l'effectif de la JSK à la
phase retour, mais comme ils n'ont pas pu recruter un
deuxième défenseur central, ils ont préféré garder
Sebie que de se retrouver sans joueurs à la phase
retour.

N. B.

AFFAIRE À SAISIR

Vend une chambre froide démontable en très bon
état(Ouadhias), prix intéressant.
Yahia 0771901279



Félicitations

La famille Soussi est très contente et honorée d'annoncer
la naissance de Maria-Sérine qui illumine notre foyer
depuis 20 jours. En cette heureuse circonstance, ses
parents ainsi que sa famille maternelle Boukerche, notamment son oncle Mehdi Boukerche, lui souhaitent une longue
et heureuse vie, pleine de bonheur, santé et réussite.



Après des débuts prometteurs et
une bonne première place au classement général, les absences et la méforme affichée par certains éléments ont
eu raison des résultats du club. La
direction de la JSM Béjaia devrait, par
ailleurs, rencontrer le premier responsable de la barre technique du club
afin de discuter de ce volet qui
demeure important pour la suite de la
saison. Par ailleurs, les dirigeants de
la formation de Yemma Gouraya ne
doivent plus refaire les erreurs des
dernières saisons et cela en misant
beaucoup sur ce mercato hivernal. En
effet, nous avions constaté des erreurs
de casting qui ont conduit à une
démobilisation générale au sein de
l’effectif de l’époque et qui ont engendré les résultats que tout le monde
connaît. Associer les membres du
staff technique à ce travail de prospection est une chose primordiale, mais
cela ne doit aucunement avoir des
incidences sur le choix des joueurs.
L’attaque devrait être la
priorité des dirigeants
L’absence d’un serial buteur au sein
de l’effectif actuel des Vert et Rouge
est une évidence. Le président Tiab
Boualem avait d’ailleurs évoqué, lors
du dernier point de presse qu’il avait
tenu au siège du club, avoir prospecté
en Europe afin de trouver la perle
rare, mais que les joueurs émigrés ne
sont pas chauds de rejoindre le cham-

pionnat algérien à cette période précise. Cette déclaration nous renseigne,
par ailleurs, sur les ambitions des dirigeants du club lors de cette période
des transferts. Par ailleurs, en concertation avec le staff technique et le
coach Younes Ifticène, les responsables de la JSMB devront axer leur
prospection sur le compartiment
offensif qui reste très pauvre en
nombre et en qualité.
Achiou et Herbache
proches de la JSMB
Il semble que la direction de la JSMB
a passé la vitesse supérieure concernant le marché des transferts. En effet,
aussitôt la dernière rencontre de cette
phase aller jouée que les responsables
du doyen des clubs kabyles ont
annoncé avoir entrepris des contacts
avec des joueurs susceptibles de renforcer l’effectif actuel. Nous avions,
dans nos précédentes éditions, rapporté que le président Tiab Boualem
avait mis comme priorité le recrutement d’un milieu de terrain offensif
d’expérience. Le choix s’est d’ailleurs
porté sur le milieu de terrain du RC

Arba Hocine Achiou. Ce dernier, qui
avait donné son accord de principe
aux responsables de la JSMB, officialisera sa venue dans les prochains
jours. D’autre part, le milieu de terrain Herbache Billel, qui vient d’être
libéré de la JS Kabylie, aurait lui aussi
donné son accord de principe pour
rejoindre le club de Yemma Gouraya.
Hemiti et Attek, les premiers libérés
La direction de la JSM Béjaia vient
d’annoncer avoir trouvé un accord
avec Hemiti Fares et Attek Abdelhak
pour la résiliation de leur contrat. Si le
premier n’a joué que quatre matchs
depuis le début de la saison en raison
des nombreuses blessures qu’il avait
contractées, le second n’a pas montré
grand-chose aux dernières rencontres
qu’il a disputées sous les couleurs de
la JSMB. Les deux joueurs ont signé
leur résiliation de contrat hier dans la
journée, en attendant de connaître
l’identité du troisième joueur qui sera
libéré.
B. E. Z.

En l’absence de Hemiti et
Drifel, le staff technique de la
JSM Béjaia n’avait pas
d’autres solutions sous la
main. Les deux attaquants qui
restaient dans l’effectif ont
été titularisés d’entrée et ces
derniers avaient pour mission
de gêner les relances de la
formation de Blida. N’ayant la
taille nécessaire pour jouer
les duels aériens devant des
défenseurs qui, eux, étaient
tous grands de taille, Bensaha
Billel et Haddef Abdelmalik ont
néanmoins rendu une belle
copie en fin de match. Très
vifs, les deux petits lutins ont
posé énormément de problèmes aux Blidéens qui n’ont
pas réussi dans un premier
temps à dépasser le rideau
mis en place par le coach
Ifticène. Une performance qui
rassure quelque peu le staff
technique quant aux dispositions de ces deux joueurs qui
disposent d’énormes qualités,
mais qui n’ont pas su comment les utiliser sur le terrain
depuis le début de la saison.

L’absence de
Drifel a pesé
en attaque

La JSMB décroche un point précieux

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

après la défaite concédée mardi
dernier face au leader. En
affrontant un concurrent direct,
les Béjaouis se devaient surtout
de ne pas perdre. Ce qu’ils ont
bien fait en imposant le nul face
à une équipe de Blida qui n’a
perdu aucun match à domicile
depuis le début du championnat. Les hommes d’Ifticène
auraient d’ailleurs pu repartir
avec les trois points de la victoire n’était le manque de concentration de certains joueurs. Ce
point du match nul demeure
néanmoins encourageant pour
la suite du parcours dans la
mesure où la JSMB garde toujours sa place sur le podium.
Force de caractère
Les JSMBistes sont passés totalement à côté de leur sujet mardi
dernier en recevant l’équipe du
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

PAC qui continue à prendre le
large au classement général.
Réalisant une première période
honorable, les camarades de
Hamza Ounnas ont raté deux
ou trois occasions nettes de scorer. Après avoir réalisé qu’ils
n’avaient pas les atouts nécessaires pour aller chercher les
trois points, les Béjaouis ont
tenté de préserver ce point du
match qui reste néanmoins un
résultat positif. Le groupe en
place démontre, encore une fois,
qu’il dispose d’une force de
caractère. Aller chercher des
points face à un concurrent
direct et amoindri de plusieurs
titulaires relève de l’exploit. Un
résultat qui rappelle qu’il faut
compter sur le doyen des clubs
kabyles pour la seconde moitié
de la saison.

Des joueurs
déterminés
Les joueurs de la JSMB étaient
déterminés sur la pelouse du
stade Brakni de Blida. Ne voulant pas céder à la pression, les
Vert et Rouge ont réalisé le
match qu’il fallait devant un
adversaire qui évoluait à domicile et devant son public et qui
devait à tout prix remporter les
trois points afin de se faire pardonner de la dernière sortie
ratée face au CABBA. Les
hommes de l’entraîneur Younes
Ifticène ont montré une grande
volonté sur le terrain. Ils ont affiché un état d’esprit qui a surpris
certainement l’équipe de
l’USMB qui pensait qu’elle allait
facilement venir à bout d’une
formation en proie au doute.
B. E. Z.

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

Megatli
troisième
libéré
Arrivé l'été dernier,
l'aventure de Megatli
Amine n'a duré que 6
mois. La direction de la
JSM Béjaïa vient de
prendre la décision de
se séparer de son
arrière droit. L'exdéfenseur de l'ES Sétif
ne poursuivra pas
l'aventure sous les
couleurs du doyen des
clubs kabyles. N'ayant
pas bénéficié d'un
temps de jeu conséquent, Amine sur qui
les espoirs de la direction reposaient afin de
gérer le groupe en
apportant son expérience n'a pas été performant depuis son
retour.

Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

Latrèche a suivi la
rencontre à partir
des tribunes

Ayant fait appel à 19 joueurs
pour cette rencontre face à
l’USM Blida, le premier responsable de la barre technique des
Vert et Rouge se devait de faire
un choix en écartant un élément
de la feuille de match. Le choix
s’est porté sur le jeune émigré
Latrèche Mehddy qui revenait
de blessure. Ce dernier a suivi
la rencontre de son équipe à
partir des tribunes en compagnie des membres de la délégation de la JSMB.

Prestation solide
des défenseurs

La défense a tenu bon pour la
première fois depuis la rencontre de la 9e journée face au
CABBA. En effet, depuis
quelques journées, la défense
de la JSMB encaisse souvent et
cela s’est répercuté négativement sur le rendement global
de l’équipe. En réussissant à
maintenir sa cage inviolée lors
de cette rencontre, Yacine
Djebarat a contribué à la réussite dans cette rencontre.

Il semble que la formation de
la JSM Béjaia est étrangement
dépendante de la présence de
Drifel sur le terrain pour pouvoir trouver le chemin des
filets. En effet, alors qu’il réalisait une rencontre solide la
semaine dernière face au
Paradou, la sortie de l’attaquant des Vert et Rouge a
coupé court aux idées offensives des Béjaouis. Lors de
cette confrontation face à
l’USM Blida, il a été démontré
encore une fois la dépendance
de l’effectif de Younès Ifticen
de l’ex-attaquant du Nasria.
L’ombre de Drifel a plané tout
au long de la rencontre et sa
suspension a été un handicap
pour les Béjaouis qui n’ont pas
réussi à trouver le chemin des
filets dans cette rencontre.
B. E. Z.

En dépit de nombreuses absences
L’enjeu a visiblement primé
sur le spectacle samedi au stade
des Frères-Brakni. Une rencontre qui a opposé deux
équipes prétendant à l’accession. Seulement deux petits
points séparent les deux formations, à savoir la JSM Béjaia et
l’USM Blida. Les deux entraîneurs, à savoir Younes Ifticène
et Calin Augustin, ont eu
d’ailleurs beaucoup de mal à
mettre en place des onze
valables en raison des nombreuses absences dans leurs
rangs respectifs. Une situation
qui a donné suite à une rencontre pauvre en occasions où
les facettes de jeu se sont
concentrées essentiellement sur
le milieu de terrain. Les Vert et
Rouge sont d’ailleurs les grands
gagnants de cette rencontre
puisqu’ils étaient sous pression

21

Haddef et
Bensaha très
remuants

Une chose est certaine, à la
fin de cette première moitié
de la saison, le renforcement
de l’effectif actuel s’impose
plus que jamais pour la
direction de la JSM Béjaia.

Lundi 26 décembre 2016

Sifaqs Hammouche
de retour dans le
groupe

Blessé lors de la rencontre de
Coupe d’Algérie face à l’USO
Amizour, Sifaqs Hammouche a
été convoqué pour la première
depuis bientôt deux mois et
demi. Alors que son retour était
envisagé depuis quelques jours,
le coach des Vert et Rouge
n’avait pas d’autres alternatives que de faire appel à ce
jeune attaquant. Ce dernier a
remplacé Latrèche Mehddy.

Reprise programmée
pour jeudi

Le staff technique de la JSM
Béjaia vient d’arrêter la date de
reprise des entraînements. En
effet, les joueurs auront droit à
5 jours de repos avant de
reprendre les entraînements à
Béjaia, le jeudi 29 décembre. Le
premier responsable de la barre
technique de la JSM Béjaia
Younes Ifticène a d’ailleurs profité de cette période de repos
pour permettre à ses joueurs de
passer quelques jours auprès
de leur famille avant de
reprendre le chemin du travail.

Un stage de 5 jours
à El-Bez

Younes Ifticèhne a programmé
un stage de 5 jours dans le
centre de préparation technique
d’El Bez, dans la ville de Sétif.
Afin de préparer la deuxième
partie de la saison dans les
meilleures conditions possibles,
le coach des Vert et Rouge a
programmé un stage qui s’étalera du 31 décembre au 4 janvier. Le programme n’a pour
l’instant pas été communiqué
par la direction du club.

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

Lundi 26 décembre 2016

DÉTENTE

INSOLITE

22

Citation

Suis le conseil
de celui qui te fait
pleurer, et non de
celui qui te fait
rire.
Proverbe arabe

À LA UNE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

Haute-Savoie : un étrange «trou dans le ciel» aperçu dans les Alpes
Un phénomène étrange a été capturé dans le
ciel de la Haute-Savoie. Il s'agit d'un nuage
en évaporation, selon les météorologistes.
On appelle ce phénomène "Sky punch",
"Punch hole" ou encore "Fallstreak". Un
internaute de La Chaîne Météo a
photographié, mardi, un phénomène rare et
étonnant depuis le domaine skiable de
Flaine, en Haute-Savoie, à 2 220 mètres
d'altitude. On a l'impression de faire face à
un gros trou dans le ciel. En réalité, il s'agit
d'un nuage en évaporation, selon les

météorologistes. Cette formation nuageuse
peut s'étaler sur 50 km en l'espace d'un
heure. "Cette évaporation des cristaux de
glace se produit essentiellement dans les
nuages altocumulus et cirocumulus", précise
La Chaîne Météo. D'après les experts,
lorsqu'un avion traverse cette couche
nuageuse, cela entraîne l'évaporation du
nuage. C'est pourquoi on a l'impression d'un
"trou dans le ciel". Cependant, ce phénomène
a déjà été observé dans d'autres conditions,
sans présence d'avions...

Il nie avoir été sollicité par Anderlecht
pour le leur laisser durant la CAN

Le Daily
Star évoque
le possible
départ de
Mahrez
cet hiver

LEEKENS

HANNI EST
UN JOUEUR
IMPORTANT
POUR MOI”

LES FLÉCHÉS

LA BLAGUE

massacres
en masse

cours suédois
manière
habituelle
d’agir

qui sert de
modèle

JOUR

3

métal

qui a renié ses
convictions
prenaient
avec eux

8 2
1
4
3 9
6 4
8 2
1
4
4 7
1 8
5
4
2
2
3
6

F
A
T
R
O
P
I
C
A
L
E
A
D
R
N

E
E
E
E
M
R
O
N
E
I
G
R
U
E
O

C
R
R
S
M
E
M
E
F
I
E
L
A
I
T

C
O
F
M
O
B
S
I
T
T
D
A
R
L
E

S
E
U
F
E
R
T
A
O
E
N
M
E
L
N

E
I
V
R
O
O
T
L
C
L
O
E
M
A
N

L
L
R
A
N
I
F
N
O
R
R
S
E
G
A

3
5
7
1
4
8
6
2
9

I
O
E
R
O
F
A
U
E
R
I
B
U
E
H

C
I
I
N
I
N
R
T
A
K
G
F
R
O
I

1
3
6
5
2
9
7
8
4
E
N
T
S
I
L
U
D
E
U
S
S
I
I
N

5
9
8
4
7
3
1
6
2

trois romain

action de tenir
bon

prométhéum

se rendait

acide
nucléique

article
d’Arabie

10

11

12

Alors que le joueur a
rejeté toutes les
propositions de
départ l'été dernier,
le Daily Star a évoqué hier la possibilité de le voir partir
cet hiver. En effet,
dans un article relatant la première
moitié de saison difficile du club en
championnat, le
journal anglais est
revenu sur le transfert du joueur en
évoquant la possibilité de le voir partir
dès cet hiver malgré
les difficultés liées
à la qualification de
Leicester pour le
prochain tour de la
C1. L'international
algérien s'apprête à
jouer une série de 3
matches à commencer par le Boxing
Day d'aujourd'hui et
la réception
d'Everton, allonsnous assister à une
surprise au terme
du match à
Middlesbrough le 2
janvier prochain ?

coloris du
visage

ville de
Sicile

fleuve côtier

excessif
pas question !

2

insensibles
colle de près
à Alma

11

impôts
cours
espagnol

10

pilote de
ligne

parfois
pronom

richesse

12

en ville
plateau
malgache

collège
anglais

4

objectif

8
M
A
N
T
R
C
E
N
E
R
G
N
A
G
E

I
I
E
C
A
E
P
E
N
I
T
E
N
C
E

A
N
B
L
C
I
T
S
O
N
G
A
I
D
R

xénon

LES MELÉS
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
AGITATION
AVEC
BENITIER
BRIN
COUR
CROUTE
DIAGNOSTIC
DURCIR
EMERAUDE
ENORME
FERME
FINANCE
GANGRENE
GIROND
HANNETON
HOBEREAU

IMBECILE
ISSUE
LAME
LOINTAIN
MEME
NOTIFIER
NOUS
OFFRE
OURLET
PENITENCE
RADICAL
ROSEAU
SACRIFICE
SIFFLOTER
TREILLAGE
TROPICAL

R
E
H
A
U
S
S
E
M
E
N
T

P
B
U
R
T
U
P

E
M
U

F

D
I
B

R
A
S
T
A

E
G
A
L
E
R

E
U
R
O

E
C
R
U

E
T
O
N

C
I
L
E
T

E
T
R
O
I
T
E

A
L
T
E
R
E
R

R

I
A
S
I
O
P
E
R
A
S

T
O
R

I
N
O

E
T
C
V
A
C
A
T
A
I
R
E
S
D

E
L
E
E
E
R

R
A
I
S
E

P
R
E
S
T
E
T
A
R
A
B
U
S
T
E

LES FLÉCHÉS
1

2

3

4

LES MELÉS
RONALDO

A M A R
5

Coach Georges Leekens a été
très heureux qu'il puisse accueillir
Hanni à nouveau dans la sélection.
"Hanni a laissé une très bonne
impression lors de sa première sélection. Nous l'apprécions beaucoup. Il
peut jouer dans plusieurs positions, il

est techniquement solide et est extrêmement positif dans le groupe", a
déclaré Leekens à Het Laatste
Nieuws.
«Il est important dans mon
groupe»
Des rumeurs avaient évoqué une correspondance d'Anderlecht qui aurait
demandé à Leekens de ne pas convo-

quer Hanni, le coach belge des Verts
est catégorique, il n'est pas question
de subir la pression des clubs, il
dément formellement cette rumeur. "
Je ne fais pas d'accords avec les clubs.
Hanni est un joueur important pour
moi et puis c'est moi qui l'ai choisi. Il
fait partie des éléments qu'on ne se
lasse jamais d'avoir avec nous,
Anderlecht en pense de même, et ses

dirigeants savent que je le veux dans
mon équipe. " Voilà qui laisse
entendre que Hanni pourrait revenir
de loin, et faire même partie des 23
qui iront au Gabon, car un coach qui
décrit un joueur comme élément
important ne peut pas le laisser tomber, voilà une bonne nouvelle pour
Sofiane, à moins que…
S. M. A.

RAHMANI ET ASSELAH SONT-ILS
CAPABLES DE DÉTRÔNER MBOLHI ?

vagabondas
à une heure
reculée
nœud
ferroviaire

PAR SMAÏL M. A.

Le duo local a gagné sa première bataille

renifle
note

rappel
flatteur

Bien qu'il soit tenu par le droit de réserve imposé par la FAF, l'entraîneur national Georges Leekens a
bien voulu commenter la dernière bourde de la FAF qui a oublié de mettre le nom de Hanni dans la liste
des 31 publiée jeudi passé sur son site.

fin de verbe

agiter

vin italien

promettrai
par serment

matériau

7

emeu

1

4
7
2
6
8
1
3
9
5
B
T
I
F
E
O
I
D
U
R
C
I
R
C
N

9

voisins du
lama

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

U
M
U
A
E
R
E
B
O
H
H
R
E
T
E

ville d’Italie

SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT

6
2
4
7
9
5
8
3
1

8

paresseux
de nature

c’est-à-dire

2
8
1
9
2
3
6
5
4
7

7

6

affection
virale

6
7
8
3
9
1
2
4
5
6

6

9

1 7

2
4
5
3
6
7
9
1
8

5

grande école

SUDOKU

9
6
1
8
5
4
2
7
3

4

donnent de
l’lan

apparu

REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.

3

5

Il existe deux types de douaniers : les
manuels et les intellectuels.
Les manuels font signe de passer avec la main, les intellectuels font signe avec la tête.

4 8
3
5 1

2

SOLUTIONS

DU

1

Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous découvrirez les nom et prénom du personnage.

3

6 7

8

9 10

L A R G O T

J-4 avant l'envoi de la liste définitive
des joueurs retenus pour la CAN 2017, dans
les rangs des Verts c'est le stress et l'harassante et très fatigante attente qui prend le dessus
durant ces vacances, où chacun des 32 heureux élus ''momentanément'' tente tant bien
que mal à se reposer pour repartir avec un
meilleur moral durant le second half de la
saison et espérer faire partie de l'expédition
africaine du 12 janvier prochain. Les joueurs
des Verts auraient aimé avoir la réponse définitive de la FAF plus tôt quant à leur convocation ou pas dans la liste finale, et ce pour
pouvoir tracer leurs programmes respectifs,
car plusieurs éléments parmi les 32 annoncés
jeudi passé risquent de se retrouver en
dehors de la liste, ils sont même une dizaine
à douter, seuls les cadres ainsi que les gardiens de but ont validé définitivement leurs
billets.
On redistribue les cartes
Ils sont 6 joueurs locaux à avoir intégré la
fameuse liste, et parmi eux 2 portiers, à
savoir Asselah et Rahmani, les deux gardiens
rejoignent Mbolhi au terme d'un examen
auquel ils ont été soumis au début de ce mois
et qui s'est avéré concluant, ils gagnent donc
leur première bataille, mais ce n'est que le
début, car la plus grosse bataille n'a pas encore commencé, c'est même une guerre qui va
être enclenchée le 2 janvier prochain, lorsque
les 3 keepers vont se retrouver au CTN pour

le début du stage. L'entraîneur national,
Georges Leekens, a affirmé récemment à ses
adjoints qu'il compte secouer Mbolhi en le
soumettant avec ses 2 concurrents à des tests,
dont le but est clair : tenter de relancer la
concurrence et pourquoi pas trouver enfin le
digne successeur de Raïs dans la cage, il
s'agit du pari fou de Leekens que les observateurs trouvent un peu risqué, mais le Belge
veut y croire.
Complexe
Ce qui est nouveau, c'est que Leekens a
décidé d'agir différemment, il a choisi de
mettre la pression sur des éléments qui
étaient jusqu'ici intouchables, Mbolhi en fait
partie, il ne joue pas depuis l'an dernier, et si

c'étaient Vahid ou Gourcuff, chacun d'eux
aurait tracé un programme spécifique pour
l'ancien Marseillais et c'est lui qui accapare le
poste de numéro 1, mais cette fois Leekens se
veut menaçant, après les joueurs, c'est aux
portiers qu'il s'est attaqué dans sa quête de
tirer le maximum de chacun de ses joueurs.
Ainsi et dès le 2 janvier, Mickaël Boully, l'entraîneur français des gardiens des Verts, se
lancera dans sa mission, sous l'œil vigilant de
Leekens, les gardiens partiront pour la première fois depuis plus de 8 ans sur un pied
d'égalité, à la recherche d'un poste accaparé
par Mbolhi depuis la Coupe du monde 2010
et la fameuse bourde commise par Chaouchi
contre la Slovénie, chacun désormais sera
récompensé en fonction de ses efforts et les

joueurs auront 12 jours pour bouleverser la
hiérarchie, mais Rahmani et Assela en sontils capables ? Il faut dire que rares sont les
joueurs locaux qui ont pu se déchaîner ces
dernières années, en venant arracher une
place dans le onze, les derniers en date, ce
sont Slimani et Belkalem, il est donc difficile
d'imaginer un autre le faire, par excès de respect ? Ou par complexe ? Peu importe, le
plus important à savoir c'est le niveau des
deux nouveaux concurrents de Raïs, Asselah
et Rahmani ont-ils réellement le niveau pour
jouer une CAN et défier le Sénégal et la
Tunisie et leurs terrifiants attaquants ? En
tout cas, ça ne sera pas du gâteau, d'ailleurs
récemment dans un dossier qu'on vous a
proposé, les techniciens algériens et anciens
gardiens étaient unanimes pour dire qu'aucun gardien ne pouvait détrôner Mbolhi, et
que cela allait être un risque, le message est-il
parvenu à Leekens et son envie de mettre sa
touche personnelle lors de cette CAN ? De
nombreuses questions risquent de rester suspendues, mais ce qui est sûr, c'est que
Mbolhi part favori, grâce notamment à son
expérience, il nous a toujours habitués à
revenir de loin, il n'y a aucune raison pour
qu'il ne le fasse pas encore une fois, qui sait ?
Peut-être que cette CAN sera pour lui un
autre tremplin pour se caser, n'avait-il pas
ébloui le monde et Antalya lors de la Coupe
ru monde 2014 au Brésil ?
S. M. A.

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

www.competition.dz Lundi 26 décembre 2016

INTERNATIONALE

À LA UNE

2

Meftah

Mahrez, Slimani,
Feghouli et Guedioura
valident leurs billets

LES ANGLAIS
DE LA
PREMIER
LEAGUE IRONT
AU GABON

PRÉFÉRÉ
À BELKHITER

PAR KAMEL HASSANI
Après la mise à l'écart de Zeffane et
le niveau jugé tout juste moyen de Ziti
sur le couloir droit de la défense algérienne, le sélectionneur national Georges
Leekens a lancé son chantier durant les
dernières semaines dans le but de dénicher un bon latéral droit sur qui il peut
miser lors de la prochaine CAN du
Gabon. Voyant que le temps presse et
qu'il n'avait pas beaucoup de temps
pour chercher un joueur algérien évoluant à l'étranger capable de répondre
favorablement à ses attentes, le technicien belge a finalement privilégié la piste

Leekens
aurait
choisi
ses 23

Selon une source
crédible proche de
la FAF, le sélectionneur national,
Georges Leekens,
aurait choisi sa
liste des 23 pour
la CAN du Gabon.
Le technicien
belge n'a pas
voulu annoncer sa
liste afin de laisser le groupe des
32 de la liste élargie bien concentré. Le successeur
de Rajevac a rencontré le président de la FAF
juste avant son
départ en
Belgique pour
passer les fêtes
de fin d'année en
famille pour justement en parler.
Cette liste sera
envoyée à la CAF
le 31 décembre et
rendue publique le
2 janvier au cours
d'un point des
presse organisé
par Leekens juste
avant l'entame du
stage des Verts
qui se tiendra du
2 au 12 janvier au
CTN de Sidi
Moussa. Seuls les
23 joueurs retenus participeront
au rassemblement
du CTN. Les internationaux évoluant en Premier
League rejoindront le groupe le
5 janvier du fait
qu'ils sont retenus pour les
matches du
Boxing Day en
Angleterre.
K. H.

Brahimi
trop cher
pour le
Besiktas

locale même si Belkhiter joue en Tunisie
depuis l'été passé. Entre Meftah et
Belkhiter, Leekens aurait tranché pour le
défenseur usmiste pour plusieurs raisons. Il y a l'expérience de l'ex- joueur de
la JSK qui a un bon vécu sur le plan
international et en plus de cela il a beaucoup de qualités dans les centres et sur
les balles arrêtées. Le défenseur de
l'USMA est régulier dans ses prestations
et prêt physiquement pour disputer un
grand tournoi comme celui de la
CAN. Certes, Belkhiter a un gros
potentiel mais pour Leekens il
y a des choix à faire et finalement le choix a été fait.
K. H.

La mascotte de la CAN laisse
tomber sa couleur jaune

LA
ÉNIÈME
PROVOCATION DE BONGO
À SES OPPOSANTS
19 jours nous séparent du coup d'envoi de
la CAN 2017, et les organisateurs tentent tant
bien que mal d'aspirer la colère des citoyens et
surtout les tentatives des opposants du gouvernement Bongo, de plus en plus actifs sur le terrain comme sur les réseaux sociaux. Le dernier
épisode de leur campagne d'appel au boycott
concerne le changement subit du maillot jaune
de la mascotte ''Samba'' de cette CAN. En effet,
la mascotte Samba a initié le 12 décembre une
tournée dénommée Mascot'Tour qui l'emmènera
jusqu'au 30 décembre dans les 4 villes du Gabon
devant abriter la compétition. Au cours des premières étapes de Port-Gentil et Libreville, Samba
est apparue sans le jaune de son tee-shirt qu'on
lui connaissait jusque-là au détriment du
blanc ou encore au vert. Les internautes gabonais y vont chacun de
son commentaire, surpris de
voir Samba ne plus arborer le
jaune de son tee-shirt, présent sur l'ensemble des
visuels de la future compétition de football. Pour les
opposants du régime
Bongo, il s'agit d'une énième provocation d'Ali
Bongo, le président aurait
décidé d'éliminer la couleur, considérée comme
couleur de la défiance du
peuple.
Menaces L'activité des
opposants ne s'arrête pas
là, cette fois, ils ont tenu à
alerter les participants de

l'énorme risque que constituent les stades
notamment les 2 récemment construits à Oyem
et Port Gentil, pour eux il y a un énorme risque
d'effondrement des tribunes. Les opposants, à
travers leur campagne, rappellent le drame de
Furiani intervenu à Bastia le 5 mai 1992, l'effondrement d'une tribune du stade avait provoqué
la mort de 18 personnes et a fait 2 300 blessés.
Des supporters, des journalistes, des passionnés,
qui ont eu la peur de leur vie alors qu'ils allaient
assister à une demi-finale de coupe de France de
football entre Bastia et l'OM, un rappel qui en
dit long sur le sérieux de cette campagne qui
vise tout le monde, et surtout les supporters :
leur faire peur les pousserait à boycotter les
matches, et ce serait déjà une énorme
victoire pour les opposants.
CAN aquatique Cette
énième manœuvre intervient au moment où la
CAF a commencé à accréditer les journalistes
pour couvrir l'événement, au même moment
aussi, des villes comme
Port-Gentil coulent sous
les eaux et les routes
sont dans un état catastrophique à mois de 20
jours du coup d'envoi,
des vidéos de propagande circulent sur le net et
appellent le monde à
hésiter deux fois avant
de venir au ''Royaume''
des Bongo.
S. M. A.

Alors que les clubs
sont de plus en plus
nombreux à vouloir
recruter Yassine
Brahimi lors de ce
mercato d'hiver, une
information venant
droit de Turquie nous
faisait savoir avanthier que le Besiktas
était entré en ligne
dans le but de faire
signer l'Algérien. Cet
intérêt de la Turquie
pour Brahimi n'est
pas nouveau, mais
cette fois c'est le
Besiktas seul qui a
exploré la piste,
mais la transaction
ne devrait finalement pas avoir lieu à
cause des exigences
faramineuses des
Portugais.

En effet,
selon
Sporx.com,
citant

Sinan Engin le coach
du Besiktas qui s'exprimait sur Beyaz TV,
le joueur des Verts
ne fait plus partie
des priorités et ce à
cause des 25 millions d'euros exigés
par les Portugais.
D'après le coach, le
club va plutôt axer
ses efforts sur le
recrutement du
Néerlandais Ryan
Babel, ce dernier est
beaucoup moins
cher, et son transfert
du Deportivo la
Corogne en Liga ne
coûterait pas plus de
la moitié des exigences de Porto,
c'est pourquoi le
Besiktas a annoncé
son retrait des négociations pour
Brahimi. A noter
qu'après un début
difficile, Brahimi a
su rebondir, il bénéficie désormais du
soutien de son coach
Nuno qui voudrait
bien le garder, cela
paraît la possibilité
la plus proche de la
logique, en attendant
d'éventuels nouveaux
prétendants.
S. M. A.

Selon nos sources, le sélectionneur national Georges Leekens a
décidé de retenir les 4 internationaux
algériens évoluant dans la Premier
League anglaise pour la CAN 2017 du
Gabon. Il a jugé utile et indispensable
de prendre Mahrez, Slimani,
Guedioura et Feghouli pour le tournoi africain qui se tiendra du 14 janvier au 5 février. Des doutes avaient
plané sur le joueur de West Ham,
Sofiane Feghouli, mais après mûre
réflexion le coach belge a été convaincu que l'ex-joueur de Valence peut
beaucoup apporter à l'EN algérienne
de par son expérience et son influence
sur le groupe. Un joueur de cette
trempe, même s'il manque de temps
de jeu, peut rebondir au Gabon. Le
sélectionneur national a préféré
tendre la main à Feghouli dans l'espoir de voir la réponse du joueur sur
le terrain. Le joueur de West Ham,
qui a vécu une première partie de saison compliquée, peut, à travers la
CAN, retrouver sa confiance et son
punch. Leekens est conscient que
Feghouli manque de rythme, mais il
sait aussi que c'est un joueur costaud
mentalement qui a une envie terrible
de revenir au premier plan. Pour les
autres joueurs de la Premier League,
en l'occurrence, Mahrez, Slimani et
Guedioura qui sont compétitifs, ils
méritent largement de faire partie de
la liste des 23.
Mahrez et Slimani
sans discussion
Les deux attaquants de Leicester City
sont des titulaires indiscutables au
sein de leur équipe. Le meilleur
joueur de la Premier League 2016 a
maintenu la cadence lors de la phase
aller même s'il n'a pas brillé comme la
saison écoulée, mais il reste tout de
même un joueur exceptionnel capable
de déstabiliser n'importe quelle
défense. Pour Leekens, Mahrez
constitue une carte importante lors du
tournoi continental du Gabon. De
son côté, l'attaquant de pointe des
Verts Islam Slimani reste un élément
indispensable au sein du secteur
offensif de la sélection algérienne. Il
peut à lui seul dans un bon jour
dérouter les défenseurs adverses.
C'est un vrai chasseur de buts qui
n'hésite pas à aller au charbon.
Le profil de Guedioura
Le milieu de terrain de Watford est le
joueur utile par excellence. Même si
son jeu ne plaît pas à certains, il n'en
demeure pas moins que c'est un élément qui a une bonne lecture tactique. Le sélectionneur national a jugé
que l'ex-joueur de Nottingham Forest
a le profil idéal pour faire partie de la
liste des retenus pour jouer la CAN.
Sa polyvalence et son, gabarit ont
pesé dans la balance de Leekens
.Contre des adversaires costauds
comme la Tunisie et le Sénégal,
Guedioura peut beaucoup servir dans
la récupération et dans les duels.
K. H.

Ça bloque
pour Jesé
en Espagne

Cancelo
sera bientôt
blaugrana

Joao Cancelo sera
prochainement
joueur du FC
Barcelone à en croire le quotidien espagnol Sport pour la
saison prochaine. Le
club catalan aurait
déjà entamé les
négociations avec le
latéral portugais
pour les cinq prochaines saisons et
ces dernières
seraient même bouclées après avoir
rencontré son agent
qui n'est d'autre que
Jorge Mendes. Le
but pour le Barça,
est d'avoir la main
mise sur le joueur
de Valence qui est
courtisé par des
grands européens
tels que le Bayern
ou encore Chelsea.
Le club ché demande
un montant de 30
millions d'euros
pour laisser partir
son joueur et une
somme que le Barça
pourrait mettre pour
le défenseur âgé de
22 ans afin d'assurer la continuité.

Klop ne
recrute pas
cet hiver

Sur le site officiel de
Liverpool, Jurgen
Klopp a envoyé un
message aux fans
des Reds qui peut se
résumer ainsi :
inutile d'espérer des
recrues hivernales.
En effet, l'entraîneur
allemand du club de
la Mersey a confié :
"Nous n'allons pas
acheter pour le plaisir de le faire.
Evidemment, si une
ou deux très belles
opportunités, nous
essaierons de les
saisir. Mais si le
club du joueur en
question n'a pas
besoin d'argent,
alors ce sera très
compliqué."

COMPLOT AUTOUR
DU BOXING DAY ?
Alors que Manchester United s'apprête à jouer une série de 3 matches
en 8 jours, José Mourinho a remis en question un calendrier qui est
favorable à certaines équipes comme Chelsea.

La Premier League n'est pas le
championnat le plus suivi dans le
monde pour rien, il n'y a pas de trêve
hivernale ! Après les habituels festins
de Noël, les passionnés de ballon rond
ont donc le droit à une orgie de foot
anglais lors du traditionnel Boxing
Day, lundi. Huit matches sont programmés le " Jour des boîtes " et les
festivités ne s'arrêteront pas là avec
deux autres journées en moins de 10
jours ! Une succession de matches qui
ne plait vraiment pas à José
Mourinho… L'entraîneur de

Manchester United a en effet pointé
du doigt l'enchaînement de matches
qui est plus ou moins favorable aux
formations de PL. "La période chargée
ne l'est pas pour tout le monde, car en
analysant la congestion des matches,
le calendrier est fait pour donner du
repos à certaines équipes et créer des
problèmes à d'autres", clame ainsi le
"Special One" sur MUTV, sans pour
autant se plaindre davantage: "On est
habitué car on joue la Ligue Europa,
qui crée ce genre de difficultés. Nous
connaissons ça et c'est bien pour nous

SANCHEZ NE
CONNAÎT PAS
GÜNDOGAN

Récemment prolongé jusqu'en juin
2021, le milieu de
terrain Marcelo
Brozovic (24 ans, 11
matchs et 3 buts en
Serie A cette saison)
se sent bien du côté
de l'Inter Milan.
Pourtant, une offre
incroyable venue de
Chine pourrait
décontenancer les
dirigeants lombards.
En effet, le média
croate Index nous
informe que le club
de Quanjian Tianjin
serait prêt à mettre
50 millions d'euros
sur la table pour
recruter le Milanais.
Une somme conséquente qui laisse
songeur...

d'avoir tout le monde disponible". La
programmation des rencontres bénéficie ainsi étrangement au… leader,
Chelsea ! Les Blues jouent donc lundi,
puis samedi 31 et enfin mercredi 4 janvier 2017, alors que tous les autres
bigs du Royaume n'ont qu'une seule
journée de repos entre la 19 e et 20 e
journée. La tâche est d'ailleurs la plus
compliquée pour les Reds, dauphins
de Chelsea, qui affrontent Stoke City
demain soir avant d'enchaîner samedi
et lundi prochains. Les joueurs souffriront. Les spectateurs adoreront.

La semaine passée, Manchester City a pris le dessus sur Arsenal (2-1) en Premier League. Peu avant le
début de la rencontre, les Citizens ont apporté leur soutien au milieu de terrain Ilkay Gündogan (26 ans, 10
matchs et 3 buts en Premier League cette saison), victime d'une grave blessure à un genou, qui a mis un terme
à sa saison de manière prématurée, en portant le maillot
de l'ancien joueur du Borussia Dortmund. Une belle initiative qui a suscité l'interrogation du Gunner Alexis
Sanchez (28 ans, 17 matchs et 12 buts en Premier League
cette saison) puisque ce dernier ne connaît pas
l'Allemand d'après une vidéo relayée par les médias britanniques, où le Chilien demande le pourquoi du comment à Claudio Bravo (33 ans, 14 matchs en Premier
League avec cette saison).
Sanchez : Papaaaaaa ; je ne t'avais pas vu ! Je me
demandais "où est Bravo ?"
Bravo : Mais tu regardais où ?
Sanchez : Je regardais devant. Qu'est-ce qui s'est
passé, c'est qui ?
Bravo : Non, c'est juste son genou qui est mort.
Sanchez : Mais c'est qui ce 8 ?
Bravo : Gündogan.
Sanchez : C'est un jeune ?
Bravo : Non, il joue pour l'Allemagne.
Sanchez : Hahaha, je ne connais vraiment rien.
Surréaliste !

Son sort semblait scellé par l'arrivée de Julian Draxler en provenance de
Wolfsburg. Jesé, transféré cet été du
Real Madrid vers le PSG contre un
chèque de 25 millions d'euros, était
annoncé partant depuis quelques jours.
L'attaquant espagnol devait rejoindre le
club de Las Palmas en prêt, mais la
situation semble plus compliquée que
prévu, la faute à des considérations
pécuniaires, comme l'a expliqué le président du club ibérique, Miguel Ángel
Ramírez : "Jesé aimerait venir. Mais la
volonté du joueur ne fait pas tout.
L'opération, étant donné les prétentions
du PSG, n'est pour le moment pas envisageable". En clair, Paris souhaiterait se
délester intégralement des 2,6 millions
d'euros annuels qu'il verse à Jesé, ce que
Las Palmas ne peut assumer.

Zidane veut
Ousmane
Dembélé

VERS UNE BATAILLE À MANCHESTER
POUR GRIEZMANN

La liste des prétendants d'Antoine Griezmann s'allonge de jour en
jour. Selon le Manchester Evening News, Manchester City et son
coach Pep Guardiola seraient sur les rangs pour accueillir l'attaquant français. Dans le même temps, un autre média britannique,
The Sun, annonce un intérêt très prononcé de Manchester United
pour l'international français. Les Red Devils pourraient signer un
chèque de 60 millions de livres (environ 71 millions d'euros) pour
faire venir "Grizou" dans le nord de l'Angleterre.

Conte veut Vidal

Inter : une
offre de
50 M€ pour
Brozovic ?

23

A la tête d'une incroyable équipe de Chelsea, qui
reste sur onze victoires de rang en Premier
League, Antonio Conte souhaite toujours renforcer son entrejeu. A ce titre, le coach italien
souhaiterait retrouver son ancien joueur du
côté de la Juventus Turin, Arturo Vidal (29 ans,
14 matchs et 1 but en Bundesliga cette
saison). Selon les médias britanniques,
les Blues pourraient prochainement passer à l'action pour enrôler le Chilien, sous
contrat jusqu'en juin 2020. Cependant, on
imagine mal le club allemand lâcher une
de ses pièces maîtresses en cours de
saison. A moins d'une offre de folie, il
sera compliqué de faire bouger le
Sud-Américain cet hiver alors que
Chelsea n'est même pas qualifié en Ligue des champions.

Autorisé à recruter lors du prochain
mercato d'été après décision du TAS, le
Real Madrid prépare déjà sa liste. Selon
le quotidien Marca, Zinédine Zidane
apprécie beaucoup le profil d'Ousmane
Dembélé. A 19 ans, le français réalise
une belle saison avec le Borussia
Dortmund et notamment lors de la
confrontation en Ligue des Champions
face aux merengues. En octobre dernier,
Mundo Deportivo avait titré en Une :
"Un jour, je jouerai au Barça", club qu'il
apprécie beaucoup. Reste à voir sur le
coach français arrivera à convaincre le
jeune attaquant à venir dans la capitale
espagnole.

DI
MARIA
ÉVOQUÉ EN CHINE
Après des performances plus
que décevantes cette saison, le
Parisien Angel Di Maria pourrait
rebondir Chinese Super League.
L'agent d'El Fideo, Jorge Mendes,
scruterait donc du côté de la Chine
pour y trouver une porte de sortie à
son client, comme le révèle le journal L'Équipe ce dimanche 25
décembre. D'après le quotidien,

l'intermédiaire portugais aurait eu
des discussions avec plusieurs collègues rompus au marché chinois.
Cette semaine, le Brésilien Oscar
quittait le club londonien de
Chelsea pour le Shanghai SIPG, en
Chinese Super League, pour des
émoluments colossaux : 24 millions
d'euros par an. De quoi faire réfléchir Di Maria, donc.

www.competition.dz

24

Éjection, puis réintroduction de Hanni dans la liste des 31+1

Lundi 26 décembre 2016

Leekens éteint le feu

ARRET SUR IMAGE

«C'EST UN JOUEUR IMPORTANT POUR MOI»
Meftah ira au Gabon,
Belkhiter non

Le grand Mustapha
Dahleb, dit Moumous,
avec le maillot du
Chabab 1972

Licence
CAF A :
stage de
régularisation

La Fédération
algérienne de football
organise, du 28 au 31
décembre, un stage
de régularisation
pour l’obtention de la
licence CAF A. Les
candidats retenus
sont invités à se
présenter le 28
décembre, avant midi,
à l’INFS/STS d’Aïn
Bénian. Les frais du
stage sont fixés à 7
000 DA ; ils
représentent les frais
de restauration,
d’hébergement, les
frais d’assurance,
ainsi que les frais
pédagogiques.

Ligues d’Oran :
séminaire sur
l’uniformisation
des procédures
de gestion

Zefizef et
Haddad
animent les
travaux

Après la Ligue d’Alger,
un séminaire, sous le
thème
«Uniformisation de
procédures de
gestion des Ligues de
football», s’est tenu
samedi 24 décembre
2016 à l’hôtel Eden
Airport d’Oran. Ce
séminaire a eu lieu en
présence du
secrétaire général de
la Fédération
algérienne de
football, en
l’occurrence Ahmed
Yahiaoui. Deux
experts, Djahid
Zefizef et Kamel
Haddad, ont animé les
travaux qui ont
concerné les
présidents des Ligues
de la région d’Oran.

«

ACHIOU

L'USMA gagnera
joueurs
le championnat Six
terminent en tête
si...»
Meilleur buteur de la Ligue 1 Mobilis

Pas de buteurs racés en Algérie

Hocine Achiou, l’ancien international des Rouge et Noir, prévoit
une lutte serrée pour le titre. Pour lui, l’USMA peut gagner le
titre à condition de prendre des points à l’extérieur. «Ce qu’elle
ne fait plus avec Paul Put», relève-t-il.
Que retenez-vous de la phase aller de
Ligue 1 Mobilis ?

Cette saison, le fait de jouer à la maison
ne s’est pas avéré aussi avantageux que de
coutume, c’est d’abord ce qui saute à mes
yeux. Ainsi, on a vu pas mal d’équipes aller
chercher des points à l’extérieur sans souci,
ce qui n’était pas évident auparavant. A part
le MC Oran et l’USM Alger, qui ont quelque
peu assuré à domicile, les autres équipes
n’ont pas été aussi intraitables que d’habitude chez elles.

RAOURAOUA NE VEUT
PAS PAYER LES
AMENDES DE CLUBS

Après, j’ai noté que beaucoup sont allés
vite en besogne en début de saison quand
on voyait déjà la JS Kabylie jouer le titre
uniquement parce qu’elle avait réussi l’entame de l’exercice. Aujourd’hui, ils déchantent
tous. J’ai apprécié le parcours de l’O Médéa,
que personne n’attendait, et moins bien l’attitude des Harrachis qui se croient parvenus
juste après un petit regain de forme. En
somme, c’est un championnat un peu perturbé auquel on a eu droit jusque-là.

Et le MC Alger ?

Pourquoi ?

Parce que je m’attends à un retour de
l’USMA et de l’ES Sétif, il ne faudra pas
écarter aussi le MCO qui a de bons jeunes.
Le MCA a pris une option mentale importante, mais il devra composer avec l’USMA ;
ce sera comme un derby allongé qui va se
jouer durant toute la phase retour. Chacun
se souciera du résultat de l’autre, à chaque
journée.

muet au cours des quatre
dernières journées. Benayad
du RCR aurait pu faire mieux
s'il évoluait dans un club plus
fort comme l'USMA ou le
MCA, Mourad Meghni et
Nadji aussi pouvaient dépasser la barre des 10 buts sauf
qu'ils ont été blessés, donc
freinés dans leur élan. Par
ailleurs, ces six joueurs sont
talonnés par Rachid Nadji
(ES Sétif), Mourad Meghni
(CS Constantine), Ghislain
Guessan (USM Alger),
Mohamed- Hichem Chérif
(MC Oran) et Hamza Zaïdi
(JS Saoura).

Licences africaines

Quoi d’autre ensuite ?

Ils se sont mis en crise à cause d’un match
perdu en Supercoupe d’Algérie, on voit
qu’ils sont maintenant premiers. Ils ont
changé d’entraîneur, alors qu’il n’y avait pas
le feu. Cela étant, je ne suis pas surpris de
voir le Mouloudia leader du championnat.
Au vu du recrutement qu’il a effectué, le
Doyen est paré pour jouer le podium. Son
problème, c’est qu’il a eu des joueurs qui
cèdent sous la pression de leurs supporters.
Mais quand ce club est dans le haut du
tableau et qu’il est soutenu par son public, il
peut aller loin, mais ce sera difficile quand
même.

Six joueurs ont terminé en
tête du classement des
meilleurs buteurs de la Ligue
1 Mobilis avec six réalisations
chacun, au terme de la 15e
journée du championnat. Il
s'agit de Mohamed- Amine
Hamia (O. Médéa), Ahmed
Messaâdia (MO Béjaïa), Rabie
Meftah (USM Alger), Youcef
Chibane (DRB Tadjenanet),
Mourad Benayad (RC
Relizane) et Sofiane Balegh
(USM Bel-Abbès). MohamedAmine Hamia, révélation de
cette première phase, qui a
mené seul le bal pendant plusieurs semaines, est resté

Pourquoi l’USMA marche-t-elle moins
bien, cette saison ?

C’est parce que la stabilité n’est plus de
mise au niveau de l’effectif. Cette saison, on
a fait des folies, on a trompé beaucoup de
gens, on en connaît le résultat. Si vous vous
en souvenez, lors de la saison exceptionnelle
avec Courbis, l’USMA n’avait quasiment
pas fait de recrutement. Aussi, depuis la
venue de Paul Put, l’équipe n’assure plus
hors de ses bases. Non seulement elle ne
gagne plus, mais elle perd aussi. La force de
l’USMA, c’étaient les points qu’elle cherchait à l’extérieur. Malheureusement, ce
n’est plus le cas avec Paul Put.

L’USMA peut-elle garder son titre,
malgré tout ?

Je peux vous assurer que si elle se remet à
prendre des points en dehors de la maison,
l’USMA sera encore champion d’Algérie.
Parce qu’il ne faut pas perdre de vue que
l’USMA dispose toujours du meilleur effectif d’Algérie.
H. D.

Le président de la FAF a
ordonné aux clubs participants aux compétitions africaines d'envoyer les licences
des joueurs avant mardi à la
FAF pour que cette dernière
les transmette à son tour à la
CAF. Bien qu'il reste encore
quelques jours de délais au
MCA, à l'USMA, la JSS et la
JSK, Mohamed Raouraoua
veut éviter de payer les
amendes de retard à l'instance africaine. Les présidents
de ces équipes vont donc
devoir remettre de l'ordre

dans leurs maisons, établir
les listes des joueurs concernés au plus tard aujourd'hui,
ce qui implique les joueurs à
libérer et à rechuter dans les
plus brefs délais. Cette
mesure ne plaît pas à la JSK
et à la JSS qui n'a pas encore
tranché ces questions-là. Le
club kabyle par exemple enregistre le départ de pas moins
de 4 joueurs et n'a recruté
qu'un seul, Izerghouf en l'occurrence. Que va faire
Hannachi ?

La FAF organise des festivals
de football féminin sur tout
le territoire national
Dans le cadre du développement et de la promotion du football féminin à travers tout le territoire national et de la réalisation
de l'accord conclu entre la Fédération algérienne de football et la
Fédération algérienne de sport scolaire, la commission nationale
de football féminin organise plusieurs festivals dans plusieurs
wilayas du pays au bénéfice de jeunes filles scolarisées dont l'âge
varie entre 6 et 15 ans. Le coup d'envoi de ces festivals sera donné
e dimanche 25 décembre 2016 au stade Habib Bouakeul d'Oran
avec la participation d'environ 200 filles représentant les établissements scolaires de la wilaya. Après Oran, la wilaya d'Ouargla
sera le théâtre d'un deuxième festival le mercredi 28 décembre
2016. Durant les vacances de printemps, le festival sera hôte de
Batna et d'Akbou avant de se déplacer à El-Tarf au début des
vacances d'été.

www.competition.dz LUNDI 26 DÉCEMBRE 2016 20 DA France 2 € N° 4860 ISSN 1111

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

MCA-JSK

QUALIFICATION
D'EL-BAHARI
ET MAMÈCHE

au 5-Juillet

Kerbadj

Raouraoua dit

NON

OUI

à Hannachi

POURQUOI
PAS ?”

«L'ARTICLE 48
SERA APPLIQUÉ»

Raïah, Aïboud et Ferhani
retenus pour la CM militaire
Asselah pour la CAN

Ghrib :

«MAZOUZI M'A PROMIS DE
DÉBLOQUER LA SITUATION»

 «Celui qui veut partir, Allah eyssahel !»  «On se contentera de Mansouri»

MCO Bras de fer
Berramla-direction

BERRAMLA : «JE NE CESSERAI
PAS LES ENTRAÎNEMENTS»
BABA : «IL A INTÉRÊT À RÉCUPÉRER
SA LETTRE DE LIBÉRATION»

USMA

BENKABLIA
USMISTE
POUR 3 ANS

La JSK veut
reporter le clasico

Berchiche et Rial absents
Quelle défense
face à Fedjoudj ?

NAHD

Ouertani,
5e recrue

CRB Le Chabab sans Belaïli, Naâmani et Cherfaoui face au MCS

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful