Vous êtes sur la page 1sur 55

Projet de fin d’études

:
Découverte du métier de responsable d’affaires
3 février 2014 – 27 juin 2014

Auteur : BASSET Maxime, Génie Electrique, promotion 2014

Tuteur entreprise : M DECLERCQ Benoit

Tuteur école : Mme NGO Natacha

Citeos Orléans
Rue des Foulons
45400 FLEURY-LES-AUBRAIS

INSA Strasbourg
24 Boulevard de la victoire
67000 STRASBOURG

Remerciements
Au terme de ces cinq mois de stage je tiens à remercier chaleureusement toutes les
personnes qui m’ont permis de vivre un projet de fin d’étude très enrichissant :
 DECLERCQ Benoit, responsable d’affaires et mon tuteur de stage, pour m’avoir permis
de découvrir le métier de responsable d’affaires et pour la confiance qu’il m’a accordé
tout au long des différents projets traités
 DELIGNE RONAN, chef d’entreprise, qui m’a accueilli au sein de son entreprise
 DAMIENS Gery et BOURASS Meryem, responsables d’affaires, de m’avoir confié des
projets complémentaires et ainsi diversifier mes connaissances
 DESAILLY Jonathan, technicien, pour ses nombreux conseils techniques
 LE MARREC Ludovic et SMIRRA Mourad, ouvriers de chantier, pour leur collaboration
sur les projets que nous avons mené ensemble
 NKOUNKOU Arnauld, HARRAULT Jean-Baptiste, CHAMPIN Sébastien et THEVENOT
Romaric, ouvriers de chantier, de m’avoir partagé leur savoir-faire durant les deux
premières semaines d’intégration.
Mes remerciements vont également à tous les interlocuteurs que j’ai pu rencontrer sur
les chantiers, les bureaux d’études, les membres des services techniques municipaux, les soustraitants et les représentants des autres entreprises présentes qui m’ont permis de découvrir
l’univers des travaux publics.

Maxime BASSET

PFE 2014

1

Fiche d’objectifs
L’objectif de ce stage sera de découvrir les différentes facettes du métier de
responsable d’affaires sur des projets actuels. Ces projets concernent l’éclairage public mais
aussi la mise en valeur du patrimoine voire même la pose de réseaux basse tension. A terme,
je devrai être capable de gérer en autonomie toutes les étapes et les différents aspects d’une
affaire :
 Aspect financier : réaliser des chiffrages, commander le matériel, gérer les budgets
 Aspect technique : concevoir et optimiser des solutions techniques puis les valider avec
des simulations
 Aspect commercial : participer aux réunions de chantiers, veiller à la satisfaction client
 Aspect managérial : lancer les équipes de chantiers, établir les objectifs, gérer les
plannings, veiller à l’application des consignes de sécurité.
Tous ces aspects seront abordés pendant le stage, le tout étant d’avoir une
connaissance la plus large possible sur le monde des affaires en éclairage public. Ainsi, savoir
motiver son équipe, lui expliquer clairement ce qui est attendu d’elle, savoir déceler les
problèmes relationnels et les corriger sont des fonctions que doit remplir un responsable
d’affaires. Au niveau financier, une affaire doit être rentable. Au cours du stage, toutes les
étapes financières d’une affaire seront abordées. Quant aux connaissances techniques, celles
qui ont été acquises au cours des formations précédentes seront complétées par celles
apprises durant ce stage. L’objectif final est d’avoir traité toutes les taches que peut
rencontrer un responsable d’affaires.

Maxime BASSET

PFE 2014

2

Résumé
Citeos est la marque lumière de Vinci Energies. Elle opère dans l’éclairage public, la
mise en valeur du patrimoine, les illuminations festives ou encore les équipements urbains
dynamiques.
Durant mon stage de fin d’étude, j’ai intégré le site d’Orléans comme assistant
responsable d’affaires. Avec l’aide d’une équipe de chantier et d’un technicien, j’ai mené les
différentes affaires qui m’ont été confiées : en commençant par la réponse aux appels d’offres
puis la réalisation des travaux jusqu’à la facturation et le suivi financier.
Les projets étaient très divers, du simple remplacement de candélabre accidenté à la
réhabilitation de quartiers complets, pour des marchés publics et privés. J’ai dû rapidement
assimiler de nombreuses notions juridiques et techniques de façon à être opérationnel le plus
rapidement possible.

********************

Abstract
Citeos is Vinci Energies’ brand for light. It operates in public lighting, architectural
lighting, festive illuminations and urban traffic equipment.
I have carried out my final major project in their Orléans division as an assistant
business manager. Thanks to a construction team and a technician, I put across different tasks
entrusted to me, from responding to call for tenders and executing the work to billing and
following up the project.
Projects were very varied, including the replacement of a damaged candelabrum or
the reshaping of complete residential districts for public and private markets. I had to absorb
much juridical and technical knowledge to be operational as soon as possible.

Maxime BASSET

PFE 2014

3

Table des matières
Remerciements

1

Fiche d’objectifs

2

Résumé

3

Abstract

3

Table des figures

6

Introduction

8

1] Présentation de l’entreprise

9

1.1) Le groupe Vinci ................................................................................................................ 9
1.2) Vinci Energies .................................................................................................................. 9
1.3) Historique de Vinci Energies ......................................................................................... 11
1.4) Citeos ............................................................................................................................. 12
1.5) Citeos Orléans ............................................................................................................... 17
2] Le métier de responsable d’affaires

21

2.1) Les différents acteurs d’une affaire .............................................................................. 21
2.2) Les différentes fonctions du responsable d’affaires ..................................................... 21
2.3) Le déroulement d’une affaire ....................................................................................... 23
3] Travail réalisé

26

3.1) Réponses aux appels d’offres : cas du Clos de la Jabotte à Fleury-les-Aubrais ............ 26
3.1.1) Compréhension du cahier des charges .................................................................. 26
3.1.2) Le chiffrage ............................................................................................................. 32
3.1.3) L’étude électrique .................................................................................................. 37
3.1.4) Le mémoire technique ........................................................................................... 39
3.1.5) Le planning ............................................................................................................. 40
3.1.6) Attestation de visite de chantier :.......................................................................... 40
3.1.7) Bilan ........................................................................................................................ 41
3.2) L’exécution des chantiers.............................................................................................. 42
3.2.1) Attribution des chantiers ....................................................................................... 42
3.2.2) La préparation des chantiers ................................................................................. 43
3.2.3) La préparation du dossier de chantier et des instructions .................................... 44
3.2.4) Les réunions de chantier ........................................................................................ 45
3.2.5) Gestion de la sous-traitance .................................................................................. 45
3.2.6) Le suivi financier ..................................................................................................... 46
Maxime BASSET

PFE 2014

4

........7) La sécurité ............. 51 Conclusion 53 Bibliographie 54 Maxime BASSET PFE 2014 5 ......................... 46 3.......................3..........3......3) Quelques affaires diverses .......................2.......................................... 50 3..4) Audit de la communauté de communes de Chatillon-Coligny ..................................................2) Systématique de la ligne A du tramway d’Orléans ............. 47 3.......3.3...3) Alimentation provisoire d’une station de relevage à Saint Jean le Blanc ...................3...5) Réaménagement de la Place Mozart à Orléans ...............................................................3.................... 51 3............ 50 3.............1) Imprimerie Maury à Malesherbes .......................... 47 3....................................................

............................... 17 Figure 15 : Zone d’interventions de Citeos Orléans ................................................................................. 34 Figure 25 : Lanterne Citea ............................ 10 Figure 4 : Logos des marques du groupe Vinci Energies ........................................ 35 Figure 28 : Test de rigidité d’un candélabre .... 14 Figure 11 : Différentes solutions d’illuminations festives proposées par Citeos .......................................................................................................................................................................................... 34 Figure 26 : coffret interpak.................. 16 Figure 14 : L’entreprise Citeos Orléans ................................................ réalisée par Citeos ..................................................................................................... 10 Figure 5 : Mise en lumière du Château de Saumur..... 18 Figure 16 : Organigramme de l’entreprise ............ 9 Figure 3 : Répartition du chiffre d’affaires ................................................. 12 Figure 7 : Eclairage Public à Epinal réalisé par Citeos ...................................................................................................................................................................................................................Table des figures Figure 1 : Organisation générale du groupe Vinci ....................... 33 Figure 23 : Lanterne Furyo .................................... 29 Figure 21 : Légende des plans du projet ................................................ 16 Figure 13 : Réseaux de caméras de vidéosurveillance .......................... 29 Figure 22 : Massif béton ............. 23 Figure 19 : Plan EXE du projet ...................................... 20 Figure 18 : Synoptique des étapes d’une affaire ......... 35 Maxime BASSET PFE 2014 6 ....................................................................................................................................................................................................... 34 Figure 27 : Aperçu d’étude d’éclairement .......................................................................... 33 Figure 24 : Pose d’un candélabre ............................................................................................................................................................. 9 Figure 2 : Organisation générale de Vinci Energies ............................................................................................................................. 14 Figure 10 : Mise en lumière du Petit Palais à Paris ........................................................................................... 13 Figure 8 : Choix d’un matériel s’inscrivant dans le développement durable à Quimper ........................................... 15 Figure 12 : Gestion du trafic urbain ........................................................ 28 Figure 20 : Ensemble des départs du projet ........................................................................................................................................ 19 Figure 17 : Véhicules Citéos : Poids lourd et nacelle............................................................................................................................. 12 Figure 6 : Eclairage de Concarneau réalisé par Citeos ..................... 13 Figure 9 : Mise en lumière à Port Langeais .

.............................................................................. 37 Figure 30 : Calcul des chutes de tension du départ rouge optimisé ..................................................................................... 47 Figure 39 : Etude d’éclairement de la voix d’accès ....................................... 49 Figure 41: Station de tram de la ligne A d’Orléans ................................................... 39 Figure 33 : Planning d’exécution de la tranche ferme ......................................................... 52 Maxime BASSET PFE 2014 7 ..................................... 38 Figure 31 : Méthodologie de la pose d’une armoire de commande et de protection ..................... 51 Figure 44 : Mise en situation du chantier ............................................................... 51 Figure 45 : Plan d’implantation des armoires ................... 48 Figure 40 : Plan d’implantation modifié suite à l’entretien avec le client ................... 40 Figure 34 : Photos du site ...........................fr .................. 43 Figure 36 : Fenêtre de commande sur Oracle ....... 45 Figure 38 : Plan d’implantation pour la solution solaire et la solution classique ........ 40 Figure 35 : Demande de DICT sur dictservices....................................................................................................................... 50 Figure 42 : Plan d’implantation du réseau d’alimentation ....................................... 44 Figure 37 : Défaut de finition sur une saignée .......... 50 Figure 43 : Identification d’une armoire d’éclairage .................. 39 Figure 32 : Fiches techniques d’un ensemble Citea et d’un coffret interpak ...............................................................................................................Figure 29 : Calcul des chutes de tension du départ rouge ..............................................................................................................................................

que j’ai réalisé mon stage de fin d’étude. située à Fleury-les-Aubrais dans le Loiret. et des équipements urbains dynamiques. Maxime BASSET PFE 2014 8 . Cette étape obligatoire d’une durée de 5 à 6 mois permet aux étudiants d’acquérir une première expérience significative en tant que jeune ingénieur. C’est au sein de l’entreprise Citeos Orléans. Je finirai par une conclusion sur les objectifs de ce stage et mes sentiments personnels. DECLERCQ Benoit. Mon tuteur de stage. la mise en valeur du patrimoine. des illuminations festives. J’aborderai la structure de l’entreprise d’Orléans et des moyens dont elle dispose. ainsi que les suivis de chantiers et diverses missions qui m’ont été confiées. m’a permis de découvrir le métier de responsable d’affaires qui demande de mettre en pratique un large panel de savoirs acquis durant les 3 années de formation à l’INSA de Strasbourg.Introduction Tout élève ingénieur à l’INSA de Strasbourg doit compléter sa formation par un Projet de fin d’études (PFE) en entreprise. puis sa branche Energies pour arriver à Citeos. Tout d’abord je présenterai le groupe Vinci. elle est spécialiste de l’éclairage public. La partie suivante traitera le travail réalisé en évoquant une réponse à appel d’offres type. Je détaillerai ensuite les différents rôles et travaux spécifiques au métier de responsable d’affaires. Citeos est la marque lumière du groupe Vinci. M.

Ces deux entités scindent le groupe en deux parties bien distinctes : d’une part le regroupement Vinci Concessions et Vinci Autoroutes qui constituent l’entité Concessions . Vinci Energies et Vinci Construction qui appartiennent à l’entité Contracting. il développe et gère des infrastructures et des équipements urbains dans une vingtaine de pays ainsi que 4 385km d’autoroutes en France (la moitié du réseau autoroutier français concédé) à travers Vinci Autoroutes. Quant au groupement Concessions. Le schéma ci-dessous permet de mieux visualiser l’organisation générale du Groupe. d’autre part le regroupement Eurovia. Cette dernière regroupe 163 000 collaborateurs qui ont travaillé sur 262 000 chantiers dans une centaine de pays.1] Présentation de l’entreprise 1. Figure 1 : Organisation générale du groupe Vinci 1. Vinci Immobilier qui.1) Le groupe Vinci Le Groupe Vinci est un des plus grands groupes internationaux de concessions et de contracting. concentre ses activités dans le domaine de la vente d’immobilier. Il emploie 191 000 personnes dans une centaine de pays.2) Vinci Energies Figure 2 : Organisation générale de Vinci Energies Maxime BASSET PFE 2014 9 . Enfin. comme son nom l’indique.

5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2010 dont 41 % hors de France et 4 domaines d’activités : industrie. tertiaire. exploitation et aide au management. Auprès de ses clients. réalisation. Pour cela elle aide ses clients à optimiser leurs installations existantes ainsi qu’à créer des installations de plus en plus économes. infrastructures et télécommunications.Vinci Energies regroupe 1 500 entreprises. Etant donné la situation mondiale actuelle. Dans le contexte actuel. tout doit être fait pour accéder aux résultats souhaités par le protocole de Kyoto ainsi que par le Grenelle de l’environnement. VINCI Energies intervient en conception. Figure 3 : Répartition du chiffre d’affaires Les 6 marques de Vinci Energies sont représentées par :       Actemium : solutions pour l’industrie Axians : Communication d’entreprise voix-données-images Citeos : Eclairage urbain Graniou : Infrastructures de télécommunications Omexom : Transport et transformation de l’énergie haute tension Opteor : Maintenance industrielle et tertiaire Figure 4 : Logos des marques du groupe Vinci Energies Maxime BASSET PFE 2014 10 . particulièrement dans le paysage urbain que sur l’évolution des technologies de l’information. 6 marques. Vinci Energies affiche sa volonté de contribuer à l’amélioration de l’utilisation de l’énergie. 63 000 professionnels répartis sur 46 pays. maintenance. Les graphiques ci-dessous donnent un aperçu de la présence de Vinci Energies dans le monde ainsi que les proportions d’activité dans les différents domaines. 9. Vinci Energies travaille autant à la mutation des transports.

Suite à la reconstruction rapide du réseau électrique après la première guerre mondiale. boostées par l’exposition universelle de 1900 consacrée à l’électricité. Un an plus tard. G+H et Nickel en Allemagne. Actemium. fondée par Charles Saunier et Maurice Duval. La CGEE se développe encore et s’installe maintenant en Amérique du sud.1. L’essor économique des années 1950 avec notamment le développement de l’énergie nucléaire signe une nouvelle dynamique pour SDEL. La première entreprise. de turbines et de machines à souder pour développer le marché de l’énergie électrique. Au début du XXème siècle les entreprises d’électricité continuent de fleurir comme Garczynski Traploir et Fournié Grospaud. les entreprises Garczynski-Traploir et Fournié-Grospaud sont fondées. En 1928 Alsthom voit le jour (aujourd’hui Alstom) et se positionne sur la construction de moteurs. les établissements Lacarrière assureront l’éclairage public de tout Paris. l’éclairage des théâtres parisiens. En 1997 SDEL. Le développement de l’automobile amène la naissance de la Société Anonyme d’Electricité et d’Automobile fondée par les fils de Louis Mors. en autre. Garczynski-Traploir. Comsip Entreprise. GTIE et Sauterne forment la division travaux électrique de la SGE. Jean et Bouchon. En 1925 Tunzini et Sauterne sont créées ainsi que Kriegel et Schaffner qui deviendront plus tard le groupe Etavis. La deuxième moitié du XIXème siècle verra l’avènement de l’électricité. et Fournié Grospaud se greffent au groupe en 1984 pour devenir la GTIE.3) Historique de Vinci Energies Les entreprises pionnières sont créées au XIXème siècle avec le développement de l’éclairage urbain. la CGEE Alsthom prend le nom de Cegelec et développe des activités de contrôle industriel. Lacarrière rejoindra à la fin du siècle la société SDEL. G+H et Nickel. Suite à l’entrée dans le capital de la General Electric Company en 1989. Omexom et Opteor. En 1898 Pierre Azaria fonde la Compagnie Générale d’électricité (CGE). En 1922 la CGEE commence à s’implanter hors de France (au Maghreb et en Belgique). Jean et Chabrié est fondée suite à l’obtention en 1817 du marché du chauffage au bois et de l’éclairage aux chandelles du Palais Bourbon. Dans les années 1970 CGEE fusionne avec les entreprises du département électrique d’Alsthom et de la SGE (futur Vinci) pour créer CGEE Alsthom. Elle deviendra 15 ans plus tard la CGEE et sera l’ancêtre de Cegelec. en Afrique et au Portugal. Tunzini. De nombreuses sociétés fleurissent : Louis Mors en France. Le très bel éclairage de l’époque impressionne l’Europe entière et Paris se fera nommé par la suite la ville lumière. Viendra ensuite un nom emblématique du groupe en 1906 avec Ernest Tunzini qui ouvrira un premier atelier pour des travaux de chauffage à Versailles. Maxime BASSET PFE 2014 11 . Le développement de l’éclairage au gaz amènera en 1828 la création de la société Clémençon pour assurer. En 1999 sont créés les marques du groupe : tout d’abord Axians et Graniou pour les télécommunications puis Citeos. Les entreprises Mors.

Saga. de la régulation de trafic et des bornes d’alimentation électrique. elle fédère les personnes travaillant sur l’éclairage public.En 2000 SGE et GTM fusionnent pour créer Vinci. réalisée par Citeos Citeos est une des six marques de Vinci-Energies. G+H et TPI). L’objectif de Citeos est d’améliorer la qualité de vie dans les villes grâce à la lumière. ses compétences s’exercent aussi dans le domaine de la vidéo protection urbaine. GTIE regroupe alors les entreprises thermiques mécaniques du groupe (Lefort-Francheteau. les illuminations festives et les équipements urbains dynamiques. Cegelec prend alors en charge les activités de facility management et de maintenance tertiaire. La marque permet d’apporter l’embellissement. la performance. la sécurité et la maitrise de la consommation d’énergie aux collectivités qui le souhaitent. la mise en lumière du patrimoine. Tunzini. Elle permet de mettre en valeur les quartiers et de faire ressortir leur identité ainsi que leurs activités commerciales et les loisirs proposés. Faceo prend le nom de Vinci facilities. même dans une ambiance nocturne. De plus.4) Citeos Figure 5 : Mise en lumière du Château de Saumur. du contrôle d’accès. Nickel. C’est en 2003 que GTIE prend le nom de Vinci Energies pour faire valoir son appartenance au groupe. 1. Figure 6 : Eclairage de Concarneau réalisé par Citeos Maxime BASSET PFE 2014 12 . L’année 2010 est celle de l’arrivée de Cegelec et permet au groupe de renforcer son implantation à l’international.

Grâce à des moyens humains et techniques. Citeos accompagne également les communes dans leur désir de développement durable et leur propose des solutions d’économies d’énergie de façon à optimiser les consommations énergétiques. différents types de contrats sont proposés : les contrats de gestion globale et les PPP (Partenariat Public et Privé) sont les deux plus importants. Figure 8 : Choix d’un matériel s’inscrivant dans le développement durable à Quimper Enfin. Nous allons maintenant aborder quatre principales activités de Citeos : l’éclairage public. Cet outil se nomme Citeos Center et c’est un puissant outil de décision et de stratégie. l’éclairage public se doit d’être maitrisé pour permettre aux habitants d’avoir le confort souhaité dans leur cadre de vie. Ce sont des contrats sur longue durée mettant en place des travaux neufs et de la maintenance. La différence principale se fait sur le mode de financement : le PPP est financé par l’entreprise qui emprunte auprès d’établissements bancaires. Maxime BASSET PFE 2014 13 .La marque fédère 50 entreprises réparties sur tout le territoire français (métropole et outre-mer). le réseau Citeos met en place des solutions adaptées à chaque installation et chaque client. Citeos a développé un outil informatique permettant de suivre en temps réel l’état du parc d’éclairage public et permettant de déceler les anomalies et les pannes. les entreprises de la marque mettent en œuvre les Schémas Directeur d’Aménagement Lumière des villes qui représentent la volonté des collectivités d’aménager les lieux de vie de façon homogène et conviviale. La société se fait ensuite rembourser par la collectivité. L’Eclairage public Figure 7 : Eclairage Public à Epinal réalisé par Citeos Elément incontournable de l’aménagement urbain. la mise en valeur du patrimoine. les illuminations festives et les Equipements Urbains Dynamiques (EUD). en étant partenaire des concepteurs lumière. De plus. Chaque Citeos est organisé à sa façon : la taille diffère selon les entités.

les entreprises de la marque apportent une solution qui correspond à la demande du client. Citéos accompagne les collectivités dans leur démarche et leur apporte des solutions innovantes. un bâtiment. chaque situation est unique. Figure 10 : Mise en lumière du Petit Palais à Paris L’objectif étant de mettre en valeur un quartier. La structure du bâtiment ou du quartier est étudiée avec attention pour réaliser un projet durable et respectueux de son environnement et tout est mis en œuvre pour favoriser une maintenance aisée. originales et respectueuses de l’environnement. Etre en contact avec les concepteurs lumière qui élaborent les projets et les architectes des bâtiments de France permet aux équipes Citeos d’enrichir leur savoir-faire :  des formations sont organisées pour élargir les connaissances des collaborateurs en termes de mise en lumière  des équipes sont formées spécialement pour ce type de projets  des outils de calcul de consommation énergétique sont utilisés  des simulations infographiques sont proposées pour permettre au client d’avoir un aperçu de son projet  veille technologique permanente pour rester à l’écoute du marché Maxime BASSET PFE 2014 14 . Les édifices ayant des contraintes particulières tel que les monuments classés « monuments historiques » requièrent des installations avec un savoirfaire particulier. Chaque projet étant unique.La mise en valeur du patrimoine Figure 9 : Mise en lumière à Port Langeais Que ce soit pour des mises en lumière ponctuelles ou pérennes. un monument historique.

Figure 11 : Différentes solutions d’illuminations festives proposées par Citeos Les équipements urbains dynamiques Leur but est d’améliorer la sécurité. 650 km de guirlandes. et 5 millions de lampes et lucioles. installent. fluidifier ou ralentir la circulation des véhicules. Les projets de ce type sont constitués de plusieurs étapes (qui sont d’ailleurs aussi la base d’autres projets) :      l’étude de faisabilité l’étude de conception l’installation la maintenance l’exploitation Maxime BASSET PFE 2014 15 . plafonds et fils lumineux. gérer l’affluence lors des périodes de festivals d’évènements sportifs ou bien tout simplement durant l’été. L’implication et le professionnalisme des équipes Citeos représentent chaque année plus de 125 000 heures de pose et dépose. On conjugue ainsi illuminations festives et économies d’énergies. Citeos est capable de proposer des solutions innovantes et originales tout en respectant l’environnement. maintiennent et exploitent tous les systèmes permettant de réguler le trafic urbain. Cela permet de dynamiser tourisme et commerces et d’offrir un spectacle différent à chaque occasion. Les équipes peuvent ainsi proposer les LEDs. Les collectivités ont à cœur de permettre aux riverains ainsi qu’aux touristes de pouvoir circuler en toute fluidité dans les villes.Les illuminations festives Elles illuminent la ville lors d’un évènement particulier. les équipes Citéos conçoivent. De nombreuses idées existent pour faire scintiller la ville. les projections d’images. limiter la pollution. l’éclairage dynamique…. Pour permettre aux collectivités d’atteindre les objectifs en matière de déplacements urbains.

Figure 13 : Réseaux de caméras de vidéosurveillance Maxime BASSET PFE 2014 16 . elle permet entre autre de surveiller le trafic. Il existe des solutions multi techniques et adaptées qui passent toutes par des étapes prédéfinies :  la conception : diagnostic de la circulation.  Réalisation et mise en service des installations.En ce qui concerne le contrôle d’accès de voirie il est important de se rendre compte que certaines zones urbaines doivent être préservées des véhicules selon leur emploi du moment (espaces historiques. la réalisation. le conseil et le dépannage. la vidéo protection est devenue un outil quasiment incontournable.  Dépannage dans le cadre d’un contrat de maintenance. Pour sa mise en place elle suit les mêmes étapes que le contrôle d’accès de voirie. mise en évidence des besoins. aires de stationnement…). Avec la conception. de prévenir les actes de délinquances et de gérer les déplacements. élaboration et étude de la solution adaptée.  Conseil : former les personnes présentes sur place. couloirs de bus. Figure 12 : Gestion du trafic urbain Dernier point de ces équipements urbains : la vidéo protection urbaine. Pour la tranquillité publique et la sécurité des citadins. zones portuaires et aéroportuaires.

Chaque entreprise placée sous une même bannière se gère.1. L’équipe est jeune.5) Citeos Orléans Figure 14 : L’entreprise Citeos Orléans L’entreprise qui m’a accueilli durant mes 5 mois de stage est une jeune entreprise : créée il y a 6 ans. Maxime BASSET PFE 2014 17 . dynamique et travaille à l’amélioration continue de l’organisation de la société. il est plus aisé de communiquer entre elles. elle s’est progressivement développée pour atteindre sa taille actuelle. l’entité doit justifier d’une activité forte axée sur l’éclairage public et la maintenance de celui-ci. L’entreprise ayant ce type d’activité garde son nom initial et prend en même temps le nom « Citeos ». pour devenir une entreprise de la marque « Citeos ». Le fait d’obtenir ce nom permet d’avoir une meilleure reconnaissance au niveau national. L’entité fait partie d’un ensemble d’entreprises qui porte le nom de CEE (Centre Electrique Entreprise) et qui regroupe plusieurs structures. Ainsi. En réalité.

en voici quelques exemples :  L’entretien de l’éclairage de la ville d’Orléans  La mise en œuvre de l’éclairage de la ligne B du tramway à Orléans  L’éclairage et la mise en valeur de la place du Martroi à Orléans  Installation d’un réseau de caméras de surveillance à Olivet Bien que l’entreprise ait un périmètre d’action sur tout le Loiret. Carte du Loiret Figure 15 : Zone d’intervention de Citeos Orléans Les chantiers références de ces dernières années sont très variés.Périmètre d’action La société répond à de nombreux appels d’offres sur le département du Loiret et travaille en partenariat avec les autres Citeos de la région. Maxime BASSET PFE 2014 18 . il arrive fréquemment que des échanges d’équipes se fassent avec les Citeos du Cher et du Loir-etCher. la majorité des travaux se fait sur l’agglomération orléanaise. En cas de forte augmentation ou diminution d’activité. ce qui permet un renforcement des équipes en cas de besoin urgent sur un chantier.

Responsable d’affaires Responsable d’affaires Responsable d’affaires Jonathan DESAILLY Technicien Ludovic LEMARREC Arnauld NKOUNKOU Sébastien CHAMPIN Responsable Chantier Responsable Chantier Responsable Chantier Mourad SMIRRA Jean-Baptiste HARRAULT Romaric THEVENOT Ouvrier Ouvrier Ouvrier Figure 16 : Organigramme de l’entreprise Maxime BASSET PFE 2014 19 .Organigramme de l’entreprise Ronan DELIGNE Chef d’entreprise Sophie TOURRAINE Floriane THEVENOT Assistante de direction Ingénieure Eclairagiste Maxime BASSET Benoit DECLERCQ Gery DAMIENS Meryeme BOURASS Stagiaire R.A.

signalisation provisoire. d’EPI. appareille photo numérique.L’entreprise Citeos à Orléans et composé de 13 personnes : un Chef d’entreprise aidé par une assistante de direction. Cette structure à taille humaine permet une intégration rapide. trois responsables d’affaires avec une équipe de chantier attitrée ainsi qu’un technicien pour leur aider à préparer les chantiers. d’outillage pour électricien. Figure 17 : Véhicules Citéos : Poids lourd et nacelle Maxime BASSET PFE 2014 20 . multimètre. Moyens dont dispose l’entreprise De manière générale. compresseur et un treuil. clés à chocs. d’un téléphone portable… Les véhicules de l’entreprise :       4 Véhicules légers de liaison (type C3 de Citroën) 1 Véhicule rapide d’intervention (type Jumpy de Citroën) 4 Véhicules de liaison (type JUMPER de Citroën) avec GEO localisation 1 Nacelle légère 16 mètres 1 Camion PL 19 tonnes de levage 1 Camion benne + Mini Pelle 2. luxmètre. pince à sertir hydraulique.5 tonnes De plus chaque véhicule d’intervention comprend : une dérouleuse. mesureur de terre. chaque équipe de chantier dispose d’un équipement complet de balisage. aiguille en fibre de verre.

mon tuteur m’a délégué des missions comme la réponse aux appels d’offres et la conduite de chantiers. en tenant compte des spécificités des clients. Il gère également les projets en optimisant les paramètres tels que le coût. L’entreprise. il détermine et négocie le contenu. 2. Il s’agit de valoriser ses services auprès de cet acteur. étudier la faisabilité des contrats. j’ai travaillé en collaboration avec Benoit DECLERCQ. en contrepartie faire exécuter les travaux pour les clients et générer un profit ou résultat. C’est elle le client direct des entreprises. Dans cette partie. les différents rôles d’un RA seront détaillés afin de bien cerner ses fonctions au sein de l’entreprise. Il participe au choix des entreprises qui réaliseront les travaux et enfin il en suivra l’exécution.1) Les différents acteurs d’une affaire  La maitrise d’ouvrage : c’est elle qui décide de réaliser et fixe les caractéristiques des ouvrages. et un lien commercial important entre en jeu. fabrication. Elle doit s’assurer du respect des procédures légales et de l’utilité public des futurs travaux. il peut prospecter le marché et répondre à des appels d’offres. 2. Les affaires sont des activités commerciales et financières aboutissant à la réalisation d’ouvrages. Afin de me former à ce métier. Il peut participer directement aux travaux d’études liés aux projets. les délais et la qualité. L’entreprise Citeos effectue des travaux pour un client. responsable d’affaires (RA) de l’entreprise. Elle assure également le financement de ces travaux. rend compte des affaires au niveau de sa direction et donc au groupe Vinci. services…) spécifiques pour chaque client. Pour la mise en œuvre de ces contrats.  Les Entreprises : ce sont elles qui ont en charge la réalisation concrète des ouvrages. mise en service). il peut aussi assurer un service après-vente. Le RA entre en relation avec le responsable des travaux du client et reste en contact avec lui tout au long de la réalisation des travaux. Il anime et dirige des équipes de techniciens ou d’ouvriers. de la réalisation de projets particuliers (biens d’équipements.2) Les différentes fonctions du responsable d’affaires Le responsable d’affaires doit en premier lieu.2] Le métier de responsable d’affaires Durant mon stage. Enfin. Il coordonne leur exécution (études. L’entreprise délègue un « portefeuille d’affaires » au RA qui doit.  La maitrise d’œuvre : le maître d’œuvre a pour mission générale de traduire les décisions du maître d’ouvrage en un projet réalisable par une entreprise. Maxime BASSET PFE 2014 21 . De plus. par l’intermédiaire du RA.

il doit avoir de très bonnes capacités au niveau relationnel. De plus. négocier les prix et s’approvisionner  Réaliser un planning d’exécution et veiller à son respect  Déterminer les moyens humain et matériel à mettre en œuvre  Réceptionner le chantier  Acomptes et décomptes proposés et définitifs  Encaissement  Assurer l’évolution et l’évaluation du personnel placé sous son autorité  Rendre compte de la gestion des affaires. Les différentes fonctions du responsable d’affaires peuvent se résumer comme suit :  Appliquer les consignes du chef d’entreprise  Prolonger l’action du chef d’entreprise.Le responsable d’affaires est donc l’interlocuteur principal avec les clients. Maxime BASSET PFE 2014 22 . management). Il doit donc être polyvalent et avoir un champ de compétences assez large (technicité. devis) et après commande (suivi d’affaires). le client est très soucieux de l’attention qu’on lui porte. Il doit s’efforcer de répondre au mieux aux demandes de chacun d’entre eux avant commande (appel d’offres. par une présence continue au niveau de l’exécution  Demander une admission aux dossiers d’appels d’offres  Procéder à la revue de contrats et leurs validations  Préparer une réponse aux appels d’offres et la soumettre à l’approbation du chef d’entreprise  Veiller au bon déroulement des affaires :  Vérifier l’exactitude des études  Réaliser un ou plusieurs devis  Sélectionner des fournisseurs.

Réponses aux appels d’offres/prospection auprès des clients potentiels Analyse du cahier des charges Devis et budget d’affaire Négociation commerciale Commandes et achats Réalisation des plans de travaux et préparation du chantier Travaux Contrôle et réception du chantier Facturation Figure 18 : Synoptique des étapes d’une affaire Maxime BASSET PFE 2014 23 .3) Le déroulement d’une affaire Le responsable d’affaires est chargé de contrôler à chaque instant le bon déroulement des étapes. La figure suivante expose un synoptique des différentes étapes composant une affaire. Il doit également coordonner l’ensemble des équipes afin d’avoir un résultat optimal dans un délai le plus court possible.2. de la prospection jusqu’à la facturation.

Le cahier des charges est bien souvent réparti dans les différents documents constituant le dossier de candidature des entreprises.Analyse du cahier des charges Le cahier des charges est une pièce maitresse dans un dossier.  Le bordereau des prix unitaires (BPU) : il contient les prix unitaires sur chaque article du marché. le DCE :  Le règlement de consultation (RC ou RDC) : c’est un élément très important du dossier. Il est fourni dans les marchés conclus à prix forfaitaires. elles doivent toutefois guider l’entreprise pour la détermination de ses prix. Il informe sur : o La clause sur les révisions de prix (cout des matières premières. Il fixe les règles du marché. le stockage …) o Les opérations de vérification et d’admission (réception. Ces quantités ne sont pas contractuelles. On y retrouve : o les coordonnées des différents partis o le prix et la durée du marché o les coordonnées bancaires et la signature de l’entreprise Maxime BASSET PFE 2014 24 . Le DQE accompagne le BPU dans les marchés à bons de commande. ajournement. il permet de connaitre la nature exacte des travaux à réaliser. Cette pièce deviendra contractuelle par la suite. TVA …) o Les conditions de règlement des prestations o Les conditions d’exécution des prestations (règle les problématiques liées au lieu et à l’environnement. Il indique : o Les coordonnées de l’acheteur public et l’objet du marché o L’intitulé des lots o Les éléments sur la durée du marché o Si les variantes sont acceptées ou non o La liste des pièces à produire o Les critères de sélection des candidatures o Le formalisme à respecter pour la présentation du dossier de réponse  Le cahier des clauses administratives particulières (CCAP) : il régit les aspects administratifs au cours de l’exécution du marché.  Le détail du prix global et forfaitaire (DPGF) : il explique le détail du montant global forfaitaire sur lequel s’engage l’entreprise pour réaliser le marché. l’emballage. C’est un document contractuel décrivant ce qui est attendu du maître d’œuvre par le maître d’ouvrage. rejet …) o Les conditions de résiliation du marché o Les pénalités  Le cahier des clauses techniques particulières (CCTP) : c’est le cahier des charges technique du dossier.  Le détail quantitatif estimatif (DQE) : il contient les quantités estimées article par article.  L’acte d’engagement (AE) : on peut le représenter comme un contrat car il est signé par les deux partis.

les arrêtés et les consignations… Le RA doit connaitre l’avancé jour après jour des chantiers en cours. la synthèse et la compréhension du cahier des charges sont donc essentielles. le RA se rend sur place afin de bien cerner le chantier. télécom…) voir des demandes d’arrêtés de voirie si la zone de travaux modifie la circulation. Dans un premier temps. de ressources humaines et d’assurance qualité. Après analyse du cahier des charges. Au préalable. il effectue des demandes de prix auprès de différents fournisseurs afin de proposer le meilleur rapport qualité/prix. Il est très important de le mettre à jour tout au long de l’exécution des travaux pour détecter toute anomalie au plus tôt. Afin de ne pas prendre de risques sur la commande de matériel. Enfin. indépendamment de toute solution technique. En parallèle au remplissage du devis. le RA fait valider par le client des fiches techniques incluant le plus de détails possibles. Dans ce dossier figure le nombre d’heures prévu pour le chantier. On sait ainsi combien le chantier rapportera. Le RA consulte plusieurs fournisseurs et son choix se fait en fonction du prix et de la solution technique proposée. Toute erreur de compréhension ou d’interprétation peut entrainer une perte de l’affaire ou une perte financière dans le cas où l’on obtiendrait les travaux. le RA peut établir un budget d’affaire qui permet de prévoir les dépenses nécessaires au chantier ainsi que les recettes. il est nécessaire de bien préparer le chantier. Et. Devis et budget d’affaires Le devis est un document écrit dans lequel un client propose de vendre un bien à un certain prix. il est également nécessaire de préciser l’environnement dans lequel l’objet va être introduit. qu’il remet au chef d’équipe. L’analyse. le RA établit un devis où figurent les prix de vente des différents travaux à réaliser. Cette étape va conditionner la suite de l’affaire. Maxime BASSET PFE 2014 25 . Ensuite. ce même client s’engage à ne pas le modifier tant que l’acheteur n’a pas exprimé son intention de renoncer à en faire l’acquisition. il prépare un dossier de chantier. Ceci lui permettra de signaler toute anomalie lors des réunions de chantier hebdomadaires organisées avec l’ensemble des acteurs. Afin de bien mener une affaire. le matériel mis à disposition.Ces documents décrivent de façon bien précise les besoins auxquels le maitre d’œuvre doit répondre. de délai. il fait des demandes (DICT) afin de connaitre l’emplacement des réseaux existants (conduites d’eau. en général il faut une période de 8 à 12 semaines pour le matériel d’éclairage public. le plan de localisation exacte. Ceci permet de garantir au maitre d’ouvrage que les livrables sont conformes à ce qui est écrit. Le cahier des charges doit également contenir tous les éléments permettant au maître d’œuvre de juger de la taille du projet et de sa complexité afin d’être en mesure de proposer une offre la plus adaptée possible en termes de coût. Préparation et suivi du chantier La commande de matériel se fait en fonction des délais d’approvisionnement. gaz. et doit faire force de proposition pour toute difficulté rencontré. et dans le cas où la fourniture du matériel est demandée.

C’est un point très important pour essayer de réduire le montant du devis. En revanche j’ai travaillé sur toutes les étapes mais pour des affaires différentes. Ce projet comporte deux tranches : une tranche ferme et une tranche conditionnelle.71 . Dans cette partie.fr/ Maître d'œuvre : DAUGEP . il faut analyser les différentes pièces qui constituent le dossier de consultation des entreprises.ville-fleurylesaubrais. il est de 6 mois pour chaque tranche. Pour bien comprendre en quoi consiste ce projet.71. Il faut aller chercher les premières informations dans le règlement de consultation (RC). Le lot concernant l’éclairage public est le lot n°2. je n’ai pas pu participer à toutes les étapes d’une même affaire. mécaniques et photométriques des installations.. le financement provenant de ressources propres et d’emprunts.93.93. daté et signé  Un mémoire technique des dispositions qui seront mises en œuvre pour les réalisations des prestations (moyens matériels.71. Les travaux commenceront au mois de juillet.20 Site internet : http://www.1) Compréhension du cahier des charges Ce projet concerne le renouvellement complet des installations d'éclairage public du lotissement de la Jabotte à Fleury-les-Aubrais. Le mode de paiement se fera par virement bancaire. humains. le DCE. On y découvre tout d’abord l’identité de chacun Le pouvoir adjudicateur : Ville de Fleury-les-Aubrais Mairie de Fleury-les-Aubrais 7 place de la République BP12200 45402 Fleury-les-Aubrais cedex Téléphone : 02.. Enfin. Le délai d’exécution est également mentionné dans le RC. Le RC indique également que des variantes sont possibles.38. le RC mentionne la liste des documents à fournir dans le dossier de réponse :  L’acte d’engagement complété. Il est aussi noté qu’une visite des lieux d’exécution du marché est à réaliser.1) Réponses aux appels d’offres : cas du Clos de la Jabotte à Fleury-les-Aubrais 3.) comprenant une note de calcul des chutes de tension admissibles pour les branchements de réseaux souterrains et des rapports spécimens liés aux attestations de contrôle de conformité électriques. Je vais passer en revue ces différentes étapes.Service voirie infrastructures L’objet du marché est le : « Renouvellement complet des installations d'éclairage public du lotissement de la Jabotte à Fleury-les-Aubrais ». 3.  Un planning de réalisation  Les capacités professionnelles et financières des sous-traitants Maxime BASSET PFE 2014 26 .1. daté et signé  La décomposition du prix global et forfaitaire (DPGF) complété.38.Télécopie : 02.3] Travail réalisé Compte tenu de la durée assez courte de mon stage (5 mois). gestion du chantier .

Pour l’évaluation des offres. On y trouve le montant des pénalités de retard s’élevant à ?= ?∗? 500 avec V le montant du marché (hors taxes) et R le nombre de jours calendaires de retard. Maxime BASSET PFE 2014 27 . une note sera attribuée en tenant compte de la valeur technique (60% de la note) et des prix des prestations (40%). il faut prendre connaissance du cahier des clauses administratives particulières (CCAP).15 + 0. Les indexes TP sont des indexes nationaux travaux publics qui sont calculés par le ministère de l’écologie. TP12(0) correspond à cet index au début des travaux et TP12(n) sera l’index révisé. L’indice 12 correspond aux travaux de réseau d’électrification.85 x TP12(n)/TP12(o) ] P(n) le nouveau prix révisé.Les propositions devront être transmises par voie postale et informatique avant le jeudi 24 avril 2014 à 12h00. Les prix de la tranche conditionnelle sont révisables par application d'une formule représentative de l'évolution du coût de la prestation donné par : P(n) = P(o) [ 0. P(0) est le prix initial établi sur la base des conditions économiques du mois zéro. du développement durable et de l’énergie en consultation avec la fédération nationale des travaux publics. Avant de passer à l’étude technique.

Maxime BASSET PFE 2014 28 . on peut passer à l’étude de la partie technique du projet.Maintenant que le règlement est connu. Les plans ci-dessous représentent la dimension du projet qui s’étend sur tout un quartier. Figure 19 : Plan EXE du projet Ces plans permettent d’avoir une première idée sur l’étendue du projet.

Ensemble SAGITAIRE – FURYO hauteur 7.00m ou similaire avec luminaire CITEA MINI avec bloc optique sealsafe équipé de ballast électronique simple 45W CPOT ou similaire avec une simple crosse RENO en aluminium coulé saillie 0. Identifier les différents départs du réseau d’éclairage public (EP) : Figure 20 : Ensemble des départs du projet  Identifier le matériel à poser et déposer : Ensemble RENO CITEA hauteur 5. Ensemble RENO CITEA hauteur 5.30 ou similaire.00m ou similaire avec crosse simple SAGITTAIRE AR 1.00m ou similaire avec luminaire FURYO 90W CPOT électronique + lumistep 10h00 réflecteur highreflet vasque verre autonettoyante ou similaire.00m ou similaire avec luminaire CITEA MINI avec bloc optique sealsafe équipé de ballast électronique 10h00 et lampe CPOT 60W monté sur simple crosse RENO en aluminium coulé saillie 0.50 ou similaire. Dépose d’ensemble luminaire 250W BF (ballon fluorescent) Dépose d’ensemble luninaire 150W SHP (sodium haute pression) Figure 21 : Légende des plans du projet Maxime BASSET PFE 2014 29 .

Q : 5 U 9 . résistance aux chocs IK08. Q : 1293ml 3 . réflecteur multicouche highreflect. porte avec serrure haute et basse avec une crosse REMO coulé saillie 0. simple crosse y compris terrassement et évacuation en décharge des déblais et toutes sujétions. 2 . Q : 1100 ml 4 . protection verre auto-nettoyant. équipé de luminaires bloc optique Sealsafe IP66.0m. comprenant fût cylindro-conique Ø 167 mm en acier HLE ST 420. avec semelle entre axe 300x300. avec semelle entre axe 200x200. avec ballast électronique bi-puissance type lumistep 10H00 équipés de lampes cosmopolis de 60W à iodure à métallique à brûleur céramique et toutes sujétions.Fourniture et pose d'ensembles REMO .Fourniture et pose de massifs pour candélabre hauteur 7. comprenant fût cylindro-conique Ø 134 mm en acier HLE ST 420. réflecteur 1627 logement appareillage IP54. protection verre plan résistance aux chocs IK08. IP66 avec système économie d'énergie 10H00.Signalisation du chantier comprenant forfaitairement la fourniture. accès direct à la lampe cosmopolis de puissance 90W à iodure métallique à brûleur céramique. porte avec serrure en partie haute et basse avec une crosse simple SAGITAIRE AR 1.Fourniture.CITEA MINI – RAL 900 gris sable hauteur 5. simple crosse y compris terrassement et évacuation en décharge des déblais et toutes sujétions. porte avec serrure haute et basse avec une crosse REMO coulé saillie 0. comprenant fût cylindro-conique Ø 134 mm en acier HLE ST 420.Fourniture.Fourniture et pose d'ensembles REMO . en voici une version que j’ai résumé 1 . Q : 19 U 6 .CITEA MINI – RAL 900 gris sable hauteur 5.0m ou similaire. avec semelle entre axe 200x200. la pose. équipé de luminaires bloc optique Sealsafe IP66.Fourniture et pose de protection de candélabre de type arceau. avec ballast électronique XTREME. corps entièrement en aluminium thermolaqué. SOGEXI ou similaire classe 2 type I à III en pied de candélabres et toutes sujétions. seule la tranche ferme est évoquée). Le CCTP indique clairement le contenu de chaque article pour le lot éclairage public.RAL 900 gris sable hauteur 7.50m inclinaison 5 degré.30m. Q : 21 U 8 . Q : 40 U Maxime BASSET PFE 2014 30 . Q : 21 U 5 . la surveillance et la maintenance sur le site et toutes sujétions.0m ou similaire. pose et raccordement de câblette de terre cuivre nu 25mm² avec piquet de terre à raccorder sur l’armoire de commande « Eugène Pottier » et toutes sujétions. Q : 14 U 10 .Fourniture et pose de massifs pour candélabre hauteur 5. Q : 2 U 7 .Fourniture et pose d'ensembles SAGITAIRE – FURYO .Analysons maintenant plus en détail le cahier des charges technique avec le CCTP et le BPU (pour éviter les répétitions. pose et raccordement de coffrets de PERFO-FAST 72.0m ou similaire.Fourniture.0m. équipés de lampes cosmopolis de 45W) à iodure à métallique à brûleur céramique et toutes sujétions. bécome ou similaire et toutes sujétions. pose et raccordement de câbles U1000 RO2V 4X10mm² ou 4X16mm² cuivre suivant le calcul des chutes de tension admissible < à 2 % pour les réseaux souterrains et toutes sujétions.0m. Q : 1 forfait.

Q : 1 Forfait Pour chaque article du lot.Fourniture conformément au guide d’application de la norme EN 13201 du rapport complet de l’étude photométrique comprenant les méthodes de calcul nécessaires à l'expression des performances photométriques des appareillages utilisés. Q:3U 14 . Elle contiendra «voir documents photographiques » les matériels existants à conserver. au format DWG utilisant la liste des symboles autocad SIGOR. une annexe du CCTP indique clairement les procédés techniques à utiliser. Nous nous y référencerons si besoin. photométriques et horaires d'allumage et d'extinction. 1 parafoudre basse tension type 2 tétrapolaire de type PRD 40r. Un schéma électrique de principe de l'armoire de commande sera remis au Maître d'Ouvrage.Dépose de l'installation existante comprenant. l'uniformité longitudinale.Rééquipement de l'armoire en CCV de type 110-63 EPC 1/3-2/3 existante « Eugène Pottier » comprenant la fourniture et la pose de matériels de commande conforme à la norme NFC 17 200 et NFC 15 100. Q : 1 F 13 . résultats donnés après dépréciations (conformément à la norme EN 13201-3). électrique. Maxime BASSET PFE 2014 31 . la fourniture d’un support informatique et de 3 plans papier. nouveau à poser et à raccorder : 1 disjoncteur de branchement tétrapolaire différentiel de type S-DB90de calibre 30-60A. ainsi que le DIUO pour l'ensemble des matériels posés avec la géolocalisation des ouvrages exécutés pour l'opération et toutes sujétions. rattachement des levées au système de projection LAMBERTII (XY) et au système NGF IGN 69(z).1. 4 disjoncteurs bipolaires 20A. le niveau d'éclairement moyen. les mâts et luminaires de type VM1 équipés de lampe à vapeur de mercure 150 SHP et 250W-BF à recycler y compris évacuation et toutes sujétions. les mesures de tension. le niveau d'éclairement minimum.3x38. Il comprendra également le repérage des circuits. les essais.Réalisation du plan de récolement des ouvrages exécutés. les réglages mécanique. Q : 28 U 15 . 3 interrupteurs différentiels bipolaires 25A-30mA.Mise hors tension des départs abandonnés à l'armoire de commande EP « Eugène Pottier » comprenant la séparation des câbles de toute source électrique extérieure et l'isolement par la mise en place de capuchon thermo-rétractable isolé et toutes sujétions..11 . Q : 1 U 12 . la mise en service de l'installation. d'intensité des différents départs d'éclairage de l'armoire de commande. Q:1U 16 . le choix des mâts à contrôler sera établi par le Maître d'Ouvrage. 4 sectionneurs fusibles à tiroir uni + neutre 10. l'uniformité générale.Vérification conformément la norme EN40 par un organisme indépendant de la stabilité des massifs et mâts posés. Q : 1 Forfait 17 .Vérification de l’installation électrique par un organisme de contrôle indépendant.

la location de matériel et la sous-traitance.2) Le chiffrage Nous avons maintenant tous les éléments en main pour comprendre le projet et commencer le chiffrage à proprement parler. vérifier les quantités mentionnées. Pour la fourniture. Après vérification. Les quantités mentionnées dans le DPGF sont uniquement des estimations. une équipe met en général une journée (16H00 à 2) pour dérouler 450 ml. Pour cela on se réfère aux plans fournis dans le DCE. le fournisseur le moins cher. Pour dérouler ce type de câble. Le fournisseur choisi n’est pas le moins cher : en effet telefonika est le fournisseur le moins cher mais les tourets sont très souvent mal enroulés.3. Le temps de main d’œuvre de monteurs est estimé à 4H30 (2H15 chacun). Cette câblette est posée dans les tranchées en même temps que les fourreaux. J’ai mesuré au total 489 ml de câble U1000 RO2V 4X16mm² et 823 ml de U1000 RO2V 4X10mm². Pour la pose on négocie généralement à 50 centimes le mètre. Maxime BASSET PFE 2014 32 . Ensuite il faut compter le nombre de points lumineux du réseau existant et du projet. c’est-à-dire qu’il va falloir pour chaque article. Le point le plus sensible est le linéaire de câble et de câblette de terre. Article 2 : En plus du linéaire de câble. Article 3 : Pour la câblette de terre on compte sensiblement le même linéaire que pour le câble. De même si le projet nécessite 1600 ml de câble R2V. Il faut mesurer sur les plans à échelle avec l’aide d’un kutch l’ensemble du réseau d’éclairage public. la main d’œuvre. La première étape est donc de vérifier toutes ces quantités. 307m de câbles seront aux frais de l’entreprise. A noter que la pose de fourreaux est confiée au lot VRD. Pour calculer le montant de chaque article. J’ai passé une commande auprès d’helukabel pour ce câble.1. ce qui fait un total de 46H00 pour ce projet. Le DCE est composé d’un DPGF. c’est pourquoi cet article est très souvent sous-traité à l’entreprise qui détient l’article de la confection de tranchée. Si par exemple seulement 1000 ml de câble sont nécessaires pour exécuter le chantier. l’équipe peut alors perdre beaucoup de temps sur le chantier lors du déroulage. car il y a environ 2 mètres entre le fond de la tranchée et la boite de raccordement du candélabre. il y a 4 rubriques à remplir : les fournitures. J’ai fait un prorata pour avoir le montant le plus exact. donc aucune fourniture n’est à prévoir. la commande peut se faire chez telefonika. l’ensemble des quantités affichées sur le DPGF sont conformes aux mesures. il faut ajouter 4ml pour chaque candélabre. Article 1 : L’ensemble des panneaux est disponible au dépôt. 293 ml de câbles ne seront pas soldés.

le serrage des écrous et la réfection. J’estime un temps de pose de 2H30 par candélabre. Article 7 : Il faut être vigilant sur le matériel choisi car il existe une multitude de consoles. J’estime qu’en une journée de travail l’équipe peut faire 8 massifs de 0. Nous sommes confrontés à une situation de monopole.6x0.5x0.Articles 4 et 5 : Les mats des candélabres seront fixés sur des massifs bétons enterrés.5x0. La pose des candélabres se fera à l’aide du poids lourd équipé d’une grue Figure 23 : Lanterne Furyo auxiliaire. le réglage de l’inclinaison. Pour les mâts de 7 mètres il faut des massifs de 0. ce qui revient pour ce projet à 72H30 de travail.5x0. Je compte une heure pour la pose des deux protections.6x0.6x0.6 (en mètre) et 0. Pour poser un candélabre il faut au préalable câbler la lanterne. Suite à cela arrive la pose sur la semelle.5 pour les mâts de 5 mètres.5x0. Maxime BASSET PFE 2014 33 . En plus du béton. sans fournitures particulières. Les dimensions de ces massifs sont indiqués dans les fiches techniques des fabriquants de candélabres. des tiges d’ancrage et un gabarit sont nécessaires pour venir fixer la semelle du mât.5. Pour réaliser ces massifs et assurer une bonne cadence à la vue du nombre à réaliser. de lampes.6x0. Pour les fournitures il faut compter une semelle en caoutchouc pour stabiliser le mât.6 ou 10 massifs de 0. car chaque fournisseur revend des marques appropriées. de réflecteurs différents et une erreur est vite arrivée. Il est assez difficile de négocier les prix des candélabres avec les fournisseurs. Figure 22 : Massif béton Article 6 : Des protections de candélabres métalliques ou en béton sont souvent utilisées lorsque des mâts sont situés à proximité de places de stationnement. monter celle-ci sur la crosse et la crosse sur le mât. des kaptiges pour protéger les écrous de fixation. il est indispensable de louer une mini pelle mécanique avec un camion benne.

J’ai fixé un temps de raccordement de 25 minutes par coffret. Maxime BASSET PFE 2014 34 . composé d’un disjoncteur ou d’un porte fusible et de 4 borniers afin d’assurer la protection et la dérivation des câbles. Figure 26 : coffret interpak Article 11 : La réalisation de l’armoire de commande sera sous-traitée par une entreprise spécialiste du groupe Vinci.Figure 24 : Pose d’un candélabre Articles 8 et 9 : Le procédé pour ces articles est le même que pour l’article précédent. Actemium. que j’ai jugé à 4H. Article 13 : La dépose des départs existants est assez rapide. Article 12 : Pour assurer la conformité de l’installation. un consuel doit passer pour faire quelques relevés et certifier que toutes les normes sont respectées. Figure 25 : Lanterne Citea Article 10 : Chaque candélabre est équipé d’un coffret de raccordement. Elle nous garantit les meilleurs prix. Pour ces candélabres de 5 mètres le temps de pose prévu est de 2h20. Nous avons des forfaits en fonction de la taille du réseau. je compte 1H30 de travail. Cependant il ne faut pas oublier de compter le temps de raccordement de cette armoire sur le chantier.

Article 16 : Pour des raisons évidentes de sécurité. on prend en compte le degré de pollution du site. A l’aide d’un bras mécanique.Article 14 : La dépose de l’installation existante est un peu plus difficile à estimer : c’est un travail assez facile mais de nombreux éléments peuvent venir perturber cette étape. des tests de rigidité des candélabres seront effectués par un organisme extérieur. autoroute. Comme pour le contrôle électrique nous disposons de forfaits. Une grande partie de l’étude est déjà fournie par le fournisseur. Il existe une multitude de normes en fonction de l’emplacement (route. Article 15 : Cette étude d’éclairement se fait à l’aide du logiciel Dialux. comme des obstacles pour venir stationner le poids lourd à proximité du point lumineux. Cela permet de vérifier si les massifs sont suffisamment dimensionnés et si la semelle des mâts est correctement serrée sur les tiges d’ancrage. La détérioration de l’éclairage dans le temps est un facteur important. L’uniformité est égale à l’éclairage minimal sur l’éclairage moyen (en lux). on vient appuyer sur le mât du candélabre à une hauteur donnée puis on observe les déformations éventuelles en fonction de la contrainte exercée. Afin de l’estimer au mieux. des lignes électriques … Avec une moyenne des deux heures par point lumineux j’arrive à un total de 56H00. le type de Figure 27 : Aperçu d’étude d’éclairement vasque et le type de lampe. lotissement …) Les deux principaux paramètres sont le coefficient d’uniformité et l’éclairage moyen. Figure 28 : Test de rigidité d’un candélabre Maxime BASSET PFE 2014 35 . des écrous de fixation rouillés.

Article 17 : A la fin des travaux. C’est un point crucial du devis car elle peut tout changer. l’assistante de direction ou les responsables régionaux.S.S.. il n’y a pas de frais supplémentaires à prévoir pour les déplacements. Nous avons à ce moment-là le prix de revient intermédiaire. C’est le travail du technicien. les frais de devis sans suite. Pour le chargé d’affaires. au début d’une affaire. Il permet de compenser le temps passé par le RA à travailler sur des dossiers qu’il n’a pas obtenu. il réceptionne le matériel pour chaque affaire et s’occupe également de commander du matériel d’usage commun comme de la visserie.. Nous devons ajouter maintenant différents frais fixes. Les premiers les D. le temps pour réaliser des demandes d’arrêtés municipaux ect. de la peinture etc. Il faut savoir que le marché de l’éclairage public est ultra concurrentiel à Orléans. Là aussi on estime qu’il faut compter 10% du temps de travail des ouvriers de chantier pour la rémunération du RA. Arrive enfin les F. Le technicien est aussi le magasinier de l’entreprise. le matériel et commandé (donc payé) avant que la facture ne soit envoyée. Comme il a été mentionné. Une fois cette marge appliquée nous obtenons le prix de vente du projet.G. il reste à comptabiliser tous les frais qui ne figurent pas directement sur le cahier des charges. Jonathan DESAILLY. des plans des travaux exécutés devront être remis au format papier et numérique. Très souvent. Nous obtenons ainsi Le prix de revient total. Tout d’abord les frais de déplacement de l’équipe de chantier : j’ai compté au total 589H de travail avec des journées de travail de 7H00 pour mon équipe ce qui fait 42 aller retours soit 84 trajets. Prix de vente : ≃ 185 000€ HT soit ≃ 222 000€ TTC Maxime BASSET PFE 2014 36 . Maintenant que nous avons estimé les fournitures et les ressources nécessaires article par article. et la capacité à pouvoir le faire sera pris en compte lors de l’attribution finale. Pour un projet comme celui-ci. il faut comptabiliser le temps des réunions de chantier. On considère donc qu’il faut ajouter un dixième du temps de travail des ouvriers de chantier pour payer le technicien à exécuter ces différentes tâches. qui travaille sur le logiciel autocad pour mettre à jour les plans du projet. les éventuels déplacements sur site pour résoudre différentes problématiques. Ces frais correspondent à l’argent que l’entreprise avance sur chaque chantier.D. les frais de gestion qui permettent de rémunérer toutes les personnes qui ne travaillent pas directement sur affaire comme le chef d’entreprise. un tour de négociations sera organisé avec les trois premières entreprises à l’issue de l’examination des dossiers de candidature. Ensuite les frais financiers. il m’a indiqué qu’il avait besoin de 8H00 de travail. Le site du projet se trouvant dans la même commune que le dépôt. La dernière étape est l’attribution de la marge. A ce moment-là le client et la maitrise d’œuvre attendent un geste commercial. Une marge trop haute nous ferait perdre le projet et une marge trop faible ne nous tolérerait aucune erreur durant l’exécution du chantier et pourrait faire perdre de l’argent à l’entreprise.

61 % ∆U = 0.1. le type de câble. ∆U = 0.47 % ∆U = 0. développé par des ingénieurs de Citeos et approuvé par l’Apave. place Rouget De Lisle et rue Honoré Daumier).75 % ∆U = 1. Le raccordement préconisé est du double monophasé (phase 1 neutre 1 et phase 2 neutre 2). Il en est de même pour les trois autres départs. les sections ainsi que les longueurs entre chaque point lumineux. avec les points lumineux de la tranche ferme et de la tranche conditionnelle. Pour réaliser cette étude j’ai utilisé un programme Excel. Ce programme permet de calculer les chutes de tension pour un départ de réseau d’éclairage public et de déterminer les dispositifs de protection à installer.3. Faisons une simulation pour le départ rouge (rue Rouget De Lisle. Cableos. Maxime BASSET PFE 2014 37 . Le cahier des charges indique qu’il ne faut pas dépasser 2% de chute de tension en bout de ligne.3) L’étude électrique Intéressons-nous maintenant à l’étude électrique à fournir en annexe du mémoire technique. Il faut paramétrer le réseau en indiquant le type de lampe utilisé.08 % Figure 29 : Calcul des chutes de tension du départ rouge initial Ce départ répond au cahier des charges puisque qu’il reste en dessous des 2% de chute de tension autorisés.

C’est un argument à prendre en compte lors de la phase de négociation.49 % ∆U = 0.J’ai proposé d’optimiser le réseau d’éclairage public en utilisant un raccordement sur un réseau triphasé et en diminuant les sections des câbles à 6mm².58 % ∆U = 0.81 % ∆U = 1. Cette solution permet de réaliser une économie de 2 500€ soit 1.02 % Figure 30 : Calcul des chutes de tension du départ rouge optimisé Ces résultats sont toujours conformes au cahier des charges. Maxime BASSET PFE 2014 38 .35% du montant global du projet. J’ai réalisé une simulation de ce réseau avec Cableos : ∆U = 0.

du candélabre au coffret de protection en passant par les câbles ou encore les kaptiges.1.3.4) Le mémoire technique Le mémoire technique est fondamental dans le dossier de réponse. Il permet de présenter l’entreprise en présentant :     Un bref historique avec les chantiers références Les moyens humains et matériels mis à disposition Les méthodologies techniques décrivant les méthodes de travail de chacun Les politiques menées en termes de qualité. le certificat de conformité et consuel ou encore le dossier de vérification de stabilité des massifs. J’ai également rempli les fiches techniques de l’ensemble du matériel qui est prévu d’être installé. Figure 31 : Méthodologie de la pose d’une armoire de commande et de protection Figure 32 : Fiches techniques d’un ensemble Citea et d’un coffret interpak Maxime BASSET PFE 2014 39 . sécurité et environnement durable J’ai participé à la rédaction de ce mémoire en créant et en améliorant des méthodologies comme la pose d’armoire de commande et de protection.

Les temps impartis sont ceux déterminés lors du chiffrage.3. L’étape critique de ce planning est l’approvisionnement en fournitures et plus particulièrement la commande des candélabres qui nécessite environ 8 semaines avant la livraison.1. les câbles seront tirés juste avant la pose des candélabres.1. La dernière étape technique est le raccordement de l’armoire. Figure 33 : Planning d’exécution de la tranche ferme 3. Figure 34 : Photos du site Maxime BASSET PFE 2014 40 .5) Le planning Il s’agit de résumer de façon claire et précise les grandes étapes d’exécution du chantier.6) Attestation de visite de chantier : Comme demandé dans le cahier des charges. Toutefois la confection des massifs peut commencer un peu avant. J’ai pris quelques photos que j’ai joint à une attestation pour certifier ma visite. De sorte à limiter les risques de vol. je me suis rendu sur place pour prendre connaissance des lieux. puis nous pourrons procéder à la réalisation des dossiers de fin de chantier et à la livraison.

Pour le marché privé j’ai travaillé sur un appel d’offres lancé par l’agence immobilière Nexity qui avoisinait les 380 000€ TTC. prises pour guirlandes festives. 1 borne foraine … o ≃ 70 000€ TTC Maxime BASSET PFE 2014 41 . compte tenu des dates de mon stage. 4 candélabres.1. il faut surtout veiller à ne rien oublier. Des cadences trop élevées impliquent une plus grosse pressions pour l’équipe de chantier et peut engendrer des problèmes de qualité. Il faut également connaitre parfaitement le projet avant le début des travaux pour pouvoir anticiper tout problème. L’oubli d’un article peut avoir des répercussions économiques catastrophiques sur l’entreprise. Quelques autres appels d’offres étudiés :  ZAC des cinq Arpents à Vennecy pour Nexity (privé) : o 90 Candélabres. j’ai participé à de nombreuses réponses aux appels d’offres. aussi bien pour des marchés publics que privés. 105 chambres de tirage et regards. 400m de câble de réseau d’éclairage public. Malheureusement je n’ai pas pu assister aux débuts des travaux.3. Cette phase de préparation de réponse à l’appel d’offres est fondamentale. La principale difficulté est de trouver le juste milieu au niveau des cadences à adopter. 7200 mètres de réseau France télécom.7) Bilan C’est un projet que nous avons remporté malgré un nombre important de candidats. 400m de câble de sono. 1100 mètres de câble d’alimentation BT … o ≃ 380 000€ TTC  Rue de la corne. J’ai noté l’importance de toujours consulter plusieurs fournisseurs lorsque cela est possible pour obtenir les meilleurs prix. 17 chambres de tirage et regards … o ≃ 25 000€ TTC  La place du Gâtinais à Lorris pour le canton de Lorris : o 20 candélabres. tandis que des cadences trop faibles impliquent des prix plus élevés et risquent de faire perdre le marché. 140 mètres de réseau d’éclairage public. Durant mon stage. ZAC de la Cerisaille à Saint Jean le Blanc pour o 1600 mètres de réseau France télécom. 2400 mètres de câbles pour le réseau d’éclairage public. L’exemple qui vient d’être traité est le plus important pour le marché public.

2. dépose de 7 lanternes …  Place du cheval rouge à Orléans : pose de 11 lanternes et candélabres. 20 encastrés de sol de mise en valeur…  Avenue du château à Cepoy : dépose de 9 candélabres. mais surtout apprendre les plans d’exécutions des travaux. 775 mètres de câble EP. 10 coffrets encastrés en façade. 2 armoires de commande. En cas de question du client ou d’une autre entreprise en activité sur le chantier il faut être en mesure d’apporter une réponse de sorte à rester crédible et légitime. Citeos a remporté ce marché avec la société SPIE. d’autres pas encore. 85 mètres de tube IRL pour le cheminement de câble sur façade. certains étaient déjà commencés. 400 mètres de câble EP …  Rue Alsace-Lorraine tranches 3 et 4 à Orléans : Pose de 4 candélabres. Ce « marché ville d’Orléans » établi un prix fixe pour chaque article de travaux d’éclairage public en contrepartie d’un montant minimal de commande pour une durée de trois ans. j’ai participé aux réunions de chantier de plusieurs affaires importantes. 1 armoire de commande. dépose de l’éclairage existant et pose d’éclairage provisoire. Maxime BASSET PFE 2014 42 . 10 coffrets encastrés en façade dépose de 7 candélabres et lanternes … Pour être opérationnel le plus rapidement possible.1) Attribution des chantiers Durant ce stage. 2160 mètres de câble EP. …  Clos du Bourg et Rue de la gare à Saint Cyr en Val : Pose de 25 candélabres. pose de 12 candélabres. Voici les chantiers les plus importants qui m’ont été attribués :  Quartier de Wichita à Orléans : Pose de 67 candélabres. Il est assez difficile de jongler entre les différents chantiers en cours d’autant plus que les interlocuteurs ne sont pas toujours les mêmes. dépose de 14 lanternes …  Rue du grenier à sel à Orléans : Pose de 10 lanternes sur façade. Par conséquent j’étais directement impliqué dans l’organisation et l’avancée des travaux. 10 encastrés de sol pour la mise en valeur.3. 225 mètres de tube IRL en façade. 1345 mètres de câble EP. 600 mètres de câble EP. 3. 39 chambres de tirage. pose d’une caméra de vidéosurveillance sur mât.2) L’exécution des chantiers Cette partie traite seulement les affaires issues de marchés publics suite à des appels d’offres comme évoqué précédemment ou par le marché conclu avec la ville d’Orléans. il faut prendre connaissance du dossier.

2. Cette action permet d’obtenir sous une dizaine de jours les plans de tous les réseaux dans la zone délimitée de travaux.2) La préparation des chantiers Une fois que l’affaire est remportée. J’ai commandé le matériel et les services nécessaires pour les chantiers en cours.fr J’ai également réalisé des demandes d’arrêtés de circulation auprès des mairies et du conseil général du Loiret pour que les engins de chantier puissent bien accéder aux lieux des travaux et que les équipes travaillent en toute sécurité. C’est un point qui requiert beaucoup de vigilance. Pour les fournitures et la sous-traitance. hors les clients tardent souvent pour signer les bons de commande. J’ai réalisé plusieurs demandes de DICT notamment sur le chantier de Wichita où le nombre de massifs est important. lanterne. Figure 35 : Demande de DICT sur dictservices. Pour l’aspect technique tout d’abord. il ne faut pas perdre de temps avant de se lancer dans les préparatifs. il est indispensable de réaliser des DICT (déclaration d’intention de commencement de travaux). Ce logiciel permet d’envoyer un bon de commande directement chez le fournisseur suite à une demande de prix. Il est impératif de commander ce matériel rapidement. et a dû stopper toute activité pendant plusieurs heures afin de vérifier que ce réseau était bien abandonné. Les délais de livraison pour le matériel d’éclairage (candélabre. ces demandes requièrent un temps de traitement pouvant aller jusqu’à 15 jours. affaire par affaire. Ceci permet d’éviter de couper des réseaux existants ce qui pourrait provoquer de nombreux dégâts humains et matériels. les commandes se font avec le logiciel Oracle.3. crosse) peut aller jusqu’à 10 voire 12 semaines. Toutefois des erreurs existent : sur ce même chantier l’entreprise Eiffage travaux publics est tombée sur un réseau de gaz non signalé sur les plans. De même. Maxime BASSET PFE 2014 43 .

Il faut prendre en compte que tous les moyens dont dispose l’entreprise ne sont pas attribués à un seul mais trois RA.2. la désignation.3) La préparation du dossier de chantier et des instructions Tous les matins. C’est à cette occasion que les différents véhicules sont attribués à chaque RA pour la semaine à venir. Chaque dossier est composé de :  Une pochette avec le numéro d’affaire. Il permet à l’équipe de gagner beaucoup de temps dès leur arrivé sur site. 3. Maxime BASSET PFE 2014 44 . chaque RA s’entretient avec son responsable chantier pour lui confier le ou les dossiers de chantiers et les objectifs de la journée. les contacts des autres entreprises présentes sur place et de la maitrise d’œuvre  Un plan d’accès issu de Google Map  Les plans d’exécution des travaux  Un montage photo du travail à effectuer  Les fiches techniques du matériel à poser  Les DICT  Le nombre d’heures consacré et un devis sans prix (en cas de perte)  Une fiche anomalie et une fiche presqu’accident pour laisser une trace écrite des problèmes rencontrés Ceci implique qu’il faut être passé au plus tard la veille pour prendre quelques photos et connaissances de l’avancée des travaux.Figure 36 : Fenêtre de commande sur Oracle Une réunion entre les responsables d’affaires et le chef d’entreprise est organisée chaque vendredi matin.

Le responsable d’affaires d’Eurovia m’avait dit dans un premier temps qu’il les avait bien reçu puis dans un second qu’il ne les avait plus.2. il faut être tout autant vigilant avec les entreprises du même groupe.4) Les réunions de chantier Comme je l’ai évoqué en introduction. J’ai commandé des massifs préfabriqués et fait livrer dans leur dépôt de Montargis. puis par la suite reçu un bon de livraison. Suite à cela nous avons pris trois semaines de retard sur le chantier et deux rappels par le maitre d’œuvre. des protections de candélabres à certains endroits sensibles. J’ai dû faire appel à eux pour les chantiers de Cepoy.2. C’est également lui qui gère la coactivité et les conflits entre les entreprises. Pour les deux derniers j’ai contacté un artisan maçon pour la pose de luminaires encastrés au sol et pour la pose de coffrets encastrés en façade. jusqu’à ce que je m’adresse à un responsable chantier m’indiquant que finalement il les avait. Le chantier de Cepoy se trouvant à 100 kilomètres de Fleury les Aubrais nous avons décidé de sous-traiter la pose des massifs à Eurovia du groupe Vinci qui avait le lot VRD (voirie) de ce chantier. Durant des réunions des chantiers de Wichita ou Cepoy j’ai dû m’engager sur des délais d’intervention ou proposer des solutions techniques comme la modification de sections de câbles. Plus surprenant. Au début de chaque réunion le maitre d’œuvre fait le point sur l’avancée du travail et le respect du planning et soulève les problèmes techniques rencontrés lors de la semaine. Maxime BASSET PFE 2014 45 .3. Rue du Grenier à sel ou encore rue Alsace Lorraine. j’ai participé à plusieurs réunions de chantier hebdomadaires. ou bien des études d’éclairement suite à des modifications.5) Gestion de la sous-traitance Il est très courant que l’entreprise fasse appel à des soustraitants pour des travaux dont elle n’est pas spécialiste comme la maçonnerie ou du génie civile. 3. Cette pose revient clairement moins chère ainsi mais la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Je devais passer chaque soir pour vérifier le travail réalisé et j’ai constaté que beaucoup de coffrets étaient tordus ou alors les finitions des Figure 37 : Défaut de saignés n’étaient pas de la bonne couleur. Il faut alors contacter le finition sur une saignée sous-traitant pour lui demander de recommencer avant que le client ne passe sur les lieux et s’inquiète.

comme les dangers de la route. Par exemple j’ai participé à l’audit d’une équipe sur un chantier à la Ferté-Saint-Aubin. Des audits sont réalisés régulièrement sur chantier afin d’évaluer les équipes.2. Maxime BASSET PFE 2014 46 . mais également créé les factures clients. l’utilisation de casque anti bruit. 3. Le logiciel interne quartzi permet la visualisation de la santé des affaires en temps réel en fonction des dépenses et recettes.2. Un quart d’heure sécurité est organisé tous les mois par un RA afin de sensibiliser l’ensemble de l’entreprise sur des points précis. Tous les trois mois. Les chantiers éloignés du dépôt peuvent être propices à un relâchement des équipes sur les consignes de sécurité.6) Le suivi financier Afin de garantir la pérennité des affaires. il permet de le relancer. le bruit sur les chantiers ou encore la manutention. Le RA est responsable de la sécurité sur ses chantiers. C’est un travail méticuleux qui demande beaucoup d’attention et de rigueur. soulever des anomalies sur les affaires en cours et faire des prévisions sur les futurs marchés à court et moyen terme. il indique si le client a déjà payé. ce qui nous a permis de mettre à jour le matériel. Les RA sont principalement jugés lors de ces présentations. les pointages de main d’œuvre.7) La sécurité C’est la priorité sur tous les chantiers du groupe Vinci. les responsables d’affaires se réunissent avec le chef d’entreprise et le directeur régional pour faire le bilan sur les affaires clôturées. Les points à surveiller sont nombreux. et à venir. Nous avons constaté que toutes les consignes étaient respectées mais également que certains outils étaient obsolètes comme les cadenas de consignation des armoires électriques qui n’étaient pas conformes. il est indispensable d’assurer le suivi financier pour détecter au plus tôt toute anomalie. Il permet de récapituler les fournitures. Pour la facturation. Lors de notre arrivée. J’ai tenu à jour l’évolution financière des affaires qui m’ont été confiées en comptant toutes les ressources nécessaires. les services et la sous-traitance consommés. à environ 40 kilomètres de Fleury-les-Aubrais. le port du casque lors de l’utilisation de la grue auxiliaire. et pour faire le point sur les moyens dont elles disposent. la location de matériel. Tout d’abord il faut s’assurer que les équipements de protection individuel sont en bon état et veiller à ce qu’ils soient correctement portés : le casque et le harnais sur la nacelle.3. le cas échéant. l’équipe utilisait la nacelle pour le remplacement de lanternes. lunettes et gants lors des diverses taches etc… J’ai dû m’en assurer lors de mes visites sur chantier.

éloignées de toute alimentation électrique. établir des actions de maintenance. de mesurer les linéaires nécessaires pour les travaux et de voir où se situerait le départ électrique pour la solution classique. avec des candélabres de qualité mais pas très chers et avec un réseau souterrain. répondre à un besoin urgent d’un client etc.3. Ceci m’a permis de savoir où réaliser les tranchées en fonction des revêtements (espace vert.3) Quelques affaires diverses Les chantiers importants comme nous avons pu voir jusqu’à présent ne représentent pas la totalité des affaires traitées. Il pensait que c’était un moyen économique d’éclairer cette voix d’accès. Le responsable technique souhaitait dans un premier temps une solution à base de candélabres solaires. Je me suis rendu sur place pour pouvoir réaliser un plan d’implantation. or cette solution est privilégiée pour des installations isolées. cette mission m’a été attribuée.1) Imprimerie Maury à Malesherbes Nous avons été contactés par une société d’imprimerie pour éclairer la route d’accès entre une route nationale et le site. Cette partie va présenter différentes affaires de ce type qui m’ont été confiées. Figure 38 : Plan d’implantation pour la solution solaire et la solution classique Maxime BASSET PFE 2014 47 . bitume. béton …). Dès le début. J’ai donc établi un premier devis avec du matériel solaire. et créé en parallèle un devis avec une solution plus classique.3. 3. Il existe une multitude d’autres affaires qui consistent à remplacer du matériel endommagé.

j’ai considéré la route comme étant une ligne droite. Maxime BASSET PFE 2014 48 .4 selon la norme. Les performances de l’installation restent cependant très satisfaisantes. Pour le choix du matériel. J’ai également réalisé une étude d’éclairement à l’aide du logiciel Dialux pour vérifier mon travail et pour pouvoir argumenter auprès du client. Il m’a avoué qu’il avait sous-estimé les couts d’un tel projet et que même la solution alternative proposée est trop chère. ce qui alourdirait la facture ou augmenter la puissance des lampes. Ma visite m’a permis d’établir qu’il faudrait 40 mètres de tranchées sous bitume et 170 mètres de tranchées sous espace vert. ce n’est pas le modèle le plus esthétique mais il est performant et bon marché.32 pour 0. même s’il s’agit d’un projet privé. Figure 39 : Etude d’éclairement de la voix d’accès La norme dit que pour une voie de desserte urbaine (inférieur à 30km/h et avec une classe d’éclairage CE4 – CE3) le niveau d’éclairage moyen (Emoy) doit être de 15 lux. Je lui ai demandé qu’on se rencontre sur place pour redéfinir le projet plus précisément. je suis parti avec une lanterne ONYX 2 pour la solution classique. Pour arriver à cette valeur il faudrait ajouter un point lumineux. Avec cette installation l’éclairage moyen obtenu est de 19 lux ce qui est satisfaisant. Un autre point à surveiller est l’uniformité (Emin/Emoy) qui est de 0. Pour seule approximation. ce qui augmenterait la consommation. En conclusion. Suite à l’envoi de ces deux devis je me suis entretenu téléphoniquement avec le responsable technique.J’ai choisi d’implanter des candélabres de 6 mètres de hauteur tous les 25 mètres pour essayer de répondre aux normes d’éclairage public. Suite à cela j’ai fait plusieurs demandes de prix à des entreprises de terrassement afin d’obtenir les meilleurs prix. Elle sera montée sur un mat en acier galvanisé traditionnel. pour la solution solaire le devis s’élève à 45 000€ TTC contre 25 000€ TTC pour la solution alternative classique. Pour la solution solaire j’ai choisi le modèle Novea NV8 : c’est un candélabre cher mais parmi les plus performants et il est réputé pour avoir une meilleure tenue dans le temps.

ce qui permet de réduire le nombre de tranchées. puis une solution avec un réseau souterrain jusqu’au premier candélabre puis avec un réseau aérien jusqu’au bout. pour éviter tout contact avec les nombreux poids lourds qui y passent. il m’a dit qu’elles étaient conformes à ses attentes et qu’une décision sera prise avec sa direction au courant du mois de septembre. ce qui permet de gagner en longueur de tranchées et de creuser sur une surface moins dure. Pour faire encore quelques économies. donc le coût. Cette fois encore. Figure 40 : Plan d’implantation modifié suite à l’entretien avec le client L’alimentation du premier candélabre se fait à partir du poste de garde ou se trouve le départ électrique. Le nombre de points lumineux a été revu à la baisse pour arriver à 3 points lumineux.L’article le plus cher dans ce type de travaux est la confection de tranchées. les lanternes seront montées sur des poteaux en bois. Maxime BASSET PFE 2014 49 . nous avons donc décidé de ne plus éclairer la voie d’accès jusqu’au bout. Les montants des devis s’élèvent à 17 500€ TTC pour la solution entièrement souterraine et à 13 500€ TTC pour la solution aéro-souterraine. je vais proposer deux solutions : la première avec un réseau entièrement souterrain car c’est ce qu’il y a de mieux en terme de qualité et d’aspect visuel. Cette partie du réseau sera obligatoirement souterraine. Je me suis de nouveau entretenu avec le responsable suite à ces deux propositions. L’implantation des candélabres se fera depuis la cour de l’entreprise.

J’ai pris connaissance du réseau et estimé les éventuelles difficultés pour accéder avec une nacelle sur ces différentes stations. En effet il revient clairement moins cher de procéder ainsi plutôt que d’intervenir ponctuellement sur les points lumineux défaillants. Je prévois d’utiliser un câble torsadé en aluminium de 16 mm² par conducteur. toutes les lampes qui équipent les luminaires de toutes les stations de tramway de l’agglomération sont remplacées tous les deux ans.3. Ils se sont bien déroulés et il n’y a pas eu de problème particulier rencontré sur le site. J’ai fait une petite simulation sur Cableos qui a permis de confirmer que la chute de tension en bout de ligne est de seulement 1%. Maxime BASSET PFE 2014 50 . les travaux ont pu être réalisés. j’estime qu’il en faudra 5. En revanche il faudra implanter des ensembles massifs béton plus poteaux bois.5KW.3) Alimentation provisoire d’une station de relevage à Saint Jean le Blanc Nous avons été consulté par un cabinet pour mettre en place une alimentation provisoire d’une pompe de relevage. J’ai mesuré un linéaire de 250 mètres pour le réseau. J’ai ensuite estimé le temps d’intervention avant de réaliser le devis. Cette pompe foctionne en triphasé et a une puissance de 1. Pompe de relevage Départ d’alimentation Poteaux bois sur massifs préfabriqués Mâts d’éclairage Figure 42 : Plan d’implantation du réseau d’alimentation Il sera possible d’attacher le réseau sur des mâts d’éclairage existants.3.2) Systématique de la ligne A du tramway d’Orléans Par mesure de prévention. Figure 41: Station de tram de la ligne A d’Orléans 3. La première étape est d’identifier la source la plus proche et de réaliser un plan du réseau à mettre en place.3. Suite à l’envoi du devis et de la réception du bon de commande.

C’est un travail long mais indispensable permettant aux collectivités de prendre conscience de la vétusté de leurs installations. 3. Le projet s’est déroulé en deux étapes. pouvant parfois mettre en péril la sécurité des riverains.3. et surtout les coûts pour changer les équipements vétustes.5) Réaménagement de la Place Mozart à Orléans Nous avons été consultés assez précipitamment pour déplacer deux armoires de commande et déposer une dizaine de projecteurs suite à la démolition d’un bâtiment. l’état des armoires électriques … Le but est de terminer le taux de matériel à remplacer. vérifier l’état et faire des mesures de puissance pour chaque départ. nous devions assurer la continuité de l’alimentation des autres projecteurs en bout de ligne. le type de lampe.3. La première est la dépose des projecteurs qui se trouvent sur la façade du bâtiment qui va disparaitre. les modèles des lanternes et des crosses.4) Audit de la communauté de communes de Chatillon-Coligny Cette mission consiste à relever avec précision l’état du réseau d’éclairage public de la communauté de communes de Chatillon-Coligny : les coordonnées GPS de chaque point lumineux. Il a fallu passer cette ligne sous les balcons de l’immeuble situé juste derrière. C’est un travail difficile car l’accessibilité n’est pas optimale. la hauteur de feux. Les 2 armoires à déplacer Nouveau cheminement de câble pour les projecteurs Bâtiment supprimé Figure 44 : Mise en situation du chantier Maxime BASSET PFE 2014 51 . Il faut aussi vérifier l’emplacement de chaque armoire de commande. Figure 43 : Identification d’une armoire d’éclairage J’ai relevé l’état d’environ 220 points lumineux sur les 3000 que compte la communauté de communes. envisager pourquoi pas d’autres solutions. Ces projecteurs étant en début de ligne.3.

celle de l’agglomération est laissée en état hormis l’enveloppe qui a été remplacé par un modèle anti vandalisme. Les nombreuses entreprises intervenantes ont dû faire des efforts pour coordonner leurs actions. Ce chantier nécessite entre autre la pose de 600 mètres de câbles et la pose de nombreuses boites de jonction. De plus. Le projet a demandé une semaine de travail pour les ouvriers de chantiers compte tenu des nombreuses difficultés d’accès. et Eurovia les travaux de génie civil.Suite à cela l’entreprise de démolition a pu débuter son travail. Cette armoire a été remplacée à neuf. il ne serait pas toléré de laisser une partie du quartier dans le noir total. Maxime BASSET PFE 2014 52 . ce quartier est dit sensible. Nouvel emplacement de l’armoire ville d’Orléans et du nouveau transfo Ancien emplacement des armoires Nouvel emplacement de l’armoire agglomération Figure 45 : Plan d’implantation des armoires L’armoire de la ville d’Orléans est assez délicate à déplacer car elle compte 7 départs d’éclairage public.

thème sur lequel je n’avais que très peu de connaissances et bien sûr de génie électrique. préparer le matériel et les interventions. J’ai assimilé les spécificités de cet univers en étant impliqué dans toutes les tâches que peut rencontrer un responsable d’affaires au quotidien. veiller à la sécurité des ouvriers sur et hors chantier. assurer le suivit financier. France télécom et basse tension. à s’affirmer. Par conséquent.Conclusion Ce projet de fin d’études de 20 semaines suivi chez Citeos Orléans vient conclure ma formation d’ingénieur en génie électrique à l’INSA de Strasbourg. il demande plus de 5 mois pour pouvoir le maitriser totalement. En démarrant des réponses aux appels d’offres ou bien la réalisation de devis de quelques centaines d’euros jusqu’à plusieurs centaines de milliers. Ce stage a été très enrichissant sur de nombreux points. l’organisation et les méthodes de travail des travaux publics car mes précédentes expériences se sont déroulées dans des milieux industriels. J’ai également participé à décrocher de nouveaux marchés. bien évidemment. je ne connaissais pas l’ambiance. à prendre des décisions. avec des caractéristiques techniques différentes. De plus. j’ai appris de nombreuses notions de génie civil. j’ai pu rencontrer une multitude de personnes avec des formations. L’éclairage public est un domaine plus complexe que je ne l’imaginais. Les missions qui m’ont été confiées pour les chantiers m’ont permis d’apprendre beaucoup au niveau technique. On y apprend à être autonome. C’est un métier très complet. sur le plan humain. C’est une très bonne école pour se construire professionnellement et personnellement. manager une équipe de chantier. Citeos m’a permis de travailler aussi bien sur des projets ambitieux que sur de simples dépannages. sur l’installation des réseaux d’éclairage public. intéressant et très varié. du technicien ainsi que sur celles des équipes. Ce stage fut l’occasion pour moi de découvrir le monde de la gestion des affaires. des expériences et des connaissances diverses ce qui a été très bénéfique pour ma vision globale des chantiers. l’ensemble des objectifs fixés ont été atteints. qui fait appel à des connaissances très différentes mais pas uniquement. participer aux réunions de chantier hebdomadaires et veiller à la satisfaction client. Le bilan des chantiers est plutôt bon. Tout d’abord d’un point de vue technique. Sur un plan professionnel. Cette expérience m’a influencé pour diriger mon avenir vers ce type de métier que je trouve complet. Il n’y a pas eu d’accidents et la sécurité a été respectée malgré que certains chantiers ne se sont pas passés comme prévu. la petite structure de l’entreprise a permis une intégration plus rapide et une entente cordiale avec l’ensemble des collaborateurs. Certains délais devaient être tenus et l’ont été. Pour les mener à bien j’ai recherché les éléments techniques. celui des travaux publics et plus particulièrement l’éclairage public. J’ai découvert le métier de responsable d’affaires dans un domaine d’activité qui je ne connaissais pas. de gestion et de management utiles et je me suis appuyé sur des connaissances de mon responsable de stage. Maxime BASSET PFE 2014 53 . Et enfin.

Bibliographie  Site internet de Vinci : www.com  Site internet de Comatelec : www.fr  Site internet de Sogexi : www.com  Site internet de Vinci Energies : www.citeos.vinci-energies.vinci.comatelec.fr Maxime BASSET PFE 2014 54 .sogexi.com  Site internet de Citeos : www.