Vous êtes sur la page 1sur 92

Le français au quotidien

Communiquer en français à travers la presse:

Le français au quotidien

Cours 11 : Sur les planches


Cours 13: Un zappeur de plus
Cours 14 : Sortir de sa coquille
Révision II : Le Chêne

Communiquer en français à travers la presse

D1. Biographies. Les métiers de la communication


D2. Vie rurale/ vie citadine
D3. Manières de s’informer : profession journaliste
D5. Les informations entre mensonge et vérité
D6. Le non-discursif et ses messages : la campagne publicitaire
Le français au quotidien

COURS 11
SUR LES PLANCHES
« Les héros morts pour la patrie peuvent servir de marchepied aux ambitions personnelles et
politiques des hommes. Certains pères, au lendemain de la Première Guerre Mondiale, arborent
leurs fils morts comme une décoration. Pour écrire « les Marchands de la gloire », en 1924, Marcel
Pagnol et son ami Paul Nivoix se sont ainsi inspirés d’une histoire vraie. La pièce est d’un cynisme
et d’un désespoir absolus. Un seul personnage résiste au jeu du massacre, Grandel, le père qui
refuse de tirer tout avantage de la mort de son fils. Contrairement à son vieil ami Bachelet.
Les dialogues de Pagnol sont d’une efficacité déjà farouche. Tirer des oubliettes cette pièce
créée en 1925 au Théâtre de la Madeleine est donc une bonne idée, signée Jean-Louis Martinelli. Sa
mise en scène est entachée par un tempo un peu lent et surtout par une caricature trop appuyée de la
vie politique. Les comédiens sont grinçants jusqu’au malaise. Ainsi Jean-Pierre Sentier, en maire
enrichi sur l’arrière-front. Charles Berling est le héros mort qui resurgit au mauvais moment,
voyageur sans bagages, mais lui aussi bien au fait de ses intérêts. Quant à Jean-Marc Bory,
Bachelet, le père à la morale élastique, voici un comédien d’une classe immense : il joue un homme
tout d’une pièce, solide comme un roc, et pourtant si faible. »
(Le Nouvel Observateur nr.18-24 MARS 1993)
A. Pour bien comprendre
1. Restabiliţi « ocupaţia » fiecărei persoane :
Marcel Pagnol = …………………………………………….
Jean-Louis Martinelli = …………………………………….. acteur
Jean-Pierre Sentier = ……………………………………….. personnage
Grandel = …………………………………………………... auteur
Bachelet = …………………………………………………. metteur en scène
Jean-Marc Bory = …………………………………………..

2. Răspundeţi la întrebări :
– Quel est le personnage qui tire des avantages de la mort de son fils ?
– Comment s’appelle l’écrivain de la pièce « Les Marchands de la gloire » ?
– Comment on qualifie Jean-Marc Bory ?
Le français au quotidien

– Quelles sont les attributs de la mise en scène de Martinelli ?


– Quand se déroule l’action de la pièce ?
– Qui résiste au jeu de massacre ?

3. Găsiţi perechile de expresii corespondente, păstrând sensul pe care


acestea le au în text :

servir de marchepied renouveler

grinçants très efficace


d’une efficacité farouche faciliter l’accès à un poste supérieur
tirer des oubliettes cyniques

B. Lexique
genres de spectacles : tragédies la mise en scène : décor : sobre
comédies chargé / dépouillé
drames moderne /
classique
pièces de boulevard couleurs sombres /
claires
une pièce à ne pas rater
éclairage : discret jeu des acteurs : camper un rôle
violent interprétation exceptionnelle
avoir du talent
louer des places au théâtre manquer de talent
lever / baisse le rideau un acteur irrésistible / adorable
réactions du public : la pièce est un triomphe / une réussite applaudir
un échec siffler
un opéra, le cinéma, le concert, le music-hall, un orchestre, le vestiaire, la garde-robière, le contrôleur, la galerie,
le parterre, le balcon, la scène, le trou du souffleur, un entracte.

Entraînez-vous !
1. Găsiţi ordinea corectă a cuvintelor şi refaceţi frazele :
actrice ; longuement ; les spectateurs ; ont applaudi ; cette.
du spectacle ; baisse ; le rideau ; à la fin ; on.
leur rôles ; très bien ; ont joué ; les acteurs.
a donné ; ce soir ; Michel ; m’ ; pour, des billets.
soir ; a été ; d’hier ; un triomphe ; la pièce.

2. Să ne imaginăm :
Le français au quotidien

Vous êtes un comédien qui vient d’interpréter son premier rôle sur la scène d’un grand
théâtre. La pièce a fait un vrai tabac. Maintenant vous donnez une interview à un reporter d’un
grand journal. Répondez aux questions :
– Vous trouvez ce premier rôle une réussite totale ? Pourquoi ?
– Est-ce que le souffleur vous a beaucoup aidé ?
– Avez-vous eu des émotions ? Le trac ?
– Quelle a été la réaction des spectateurs à la baisse du rideau ?
– Quels sont vos projets d’avenir ?

3. Povestiţi unui prieten ultima piesă de teatru văzută. Furnizaţi detalii legate de actori,
personaje, decoruri, regie, actori, reacţia publicului, etc. (minim 15 rânduri = 150 cuvinte)

C. Grammaire. Pour bien parler, pour bien écrire.


Le français au quotidien

Comparativul şi superlativul
Comparativ Adjectiv / Adverb Substantiv Verb
superioritate plus + adj / adv + que plus de + subst. + que verb + plus que
Anne est plus grande L’avion va plus vite davantage de + subst. + que
que Marie. que le train.
!! Neregulate : Jeanne a plus de travail
bon – meilleur bien – mieux que Lucien.
Le champagne est Il apprend mieux que moi. André travaille
meilleur que le vin. Marie a davantage de papiers plus que Jean.
mauvais – pire mal – pis à lire que sa sœur.
Tes notes sont pires que Tout va de mal en pis.
celles de ton frère.
egalitate aussi + adj / adv + que autant de + subst. + que verbe + autant
que
Ce livre est aussi cher que Il roule aussi vite Elle achète autant de pain Ils gagnent autant
ce magazine. que toi. que nous. que vous.
inferioritate moins + adj / adv + que moins de + subst. + que verbe + moins
Il est moins attractif que Il comprend moins Il cultive moins de blé que que
son frère. facilement que lui. nous. Elle mange
moins que moi.

Superlativ
absolut très beaucoup de verbe +
bien beaucoup trop de + subst. beaucoup
super + adj / adv énormément de bien trop de
hyper bien trop de si bien
extrêmement énormément
si
Ce film est très drôle. Il parle très bien Il y a énormément Elle chante si
si drôle. l’anglais. d’étudiants. bien.

relativ le le plus de le plus
la plus + adj / adv (de) le moins de + subst. verbe + le moins
les moins
Jean est le plus drôle Alain court le moins
(de tous). rapidement (de tous).
!! Neregulate : Dans le groupe c’est Sophie C’est Antoinette
bon – le / la meilleur(e) bien – le mieux qui a le plus de vitalité. qui travaille le
les meilleur(e)s. plus.
mauvais – le / la plus mauvais(e)
les plus mauvais
le / la / les pire(s)
Le français au quotidien

Entraînez-vous !
Hotelurile dumneavoastră în Canada (Québec)
Le Régent (2*) Le Saint-Laurent (3*)

1006 Boulevard Sainte-Anne – Beauport 3135 Chemin Saint-Louis – Sainte-Foy


67 chambres 81 chambres
Situé à Beauport, à 5 minutes du Vieux-Québec, Situé à Sainte-Foy, à environ 15 minutes du Vieux-
à proximité de la chute de Montmorency Québec.
et à quelques minutes de l’Ile d’Orléans. Piscine extérieure.
Piscine.

Auberge Ramada (3*) Manoir Victoria (4*)


1200 Lavigerie – Sainte-Foy 44 Côté du Palais – Vieux-Québec
99 chambres 84 chambres
Situé à Sainte-Foy, à environ 15 minutes du Vieux-Québec. Situé Côté du Palais dans le Vieux-Québec.
Piscine extérieure. Sauna, piscine intérieure.

A noter :
La ville de Québec est une ville fortifiée, elle se divise en deux parties :
• la ville intra-muros : le vieux Québec
• la ville extra-muros : les quartiers de Ste Foy et Beauport.

QUEBEC chambre simple chambre double


Le Régent 2* 230 F 350 F Petit déjeuner inclus
Le Saint-Laurent (3*) 210 F 390 F 01 / 04 – > 15 / 06
245 F 445 F 16 / 06 – > 31 / 10
Auberge Ramada (3*) 280 F 500 F
Manoir Victoria (4*) 290 F 490 F 01 / 04 – > 15 / 06
380 F 760 F 16 / 06 – > 31 / 10

1. Comparaţi hotelurile după criteriile de mai jos:


a) le nombre de chambres du Régent et du Saint-Laurent.
b) le nombre d’étoiles de Manoir Victoria et de l’Auberge Ramada.
c) la situation de l’Auberge Ramada et du Régent.
d) le confort du Manoir Victoria et du Saint-Laurent.
e) le prix du Régent et du Manoir Victoria.

2. Alegeţi un hotel şi oferiţi trei motive pentru a vă motiva alegerea, comparând, bineînţeles,
raportul calitate – preţ. Ex : Le Régent a moins de chambre que le Saint –Laurent.

3. Citiţi rezultate sportive de mai jos şi formulaţi 10 fraze, ca în model :


Le français au quotidien

ex : Hoen est le meilleur sauteur du monde.


Paschke est moins rapide que Privalova
Championnat d’Europe d’athlétisme – Helsinki 1994
Saut en hauteur (hommes) Saut en longueur (dames) 100 m (dames)
1. S. Hoen (Nor.) – 2,35 m 1. H. Drechsler (All.) – 7,14 m 1. I. Privalova (Rus.) – 11’’02
2. A. Partyka (Pol.) – 2,33 m 2. I. Kravets (Ukr.) – 6,99 m 2. Z. Taskaya (Ukr.) – 11’’20
S. Smith (G.-B.) – 2,33 m 3. F. May (Ital.) – 6,90 m 3. M. Paschke (All.) – 11’’28
3. H. Saernblom (Nor.) – 2,30

4. Formulaţi fraze comparative, pornind de la datele de mai jos :

Bucarest et Piatra Neamţ


a) La vie à Bucarest est active. Il y a beaucoup d’activités culturelles. Mais c’est fatiguant. Il faut
toujours se dépêcher. Les Bucarestois sont souvent énervés. Mais c’est une ville cosmopolite et
séduisante.
b) La vie à Piatra Neamţ est calme. Il y a beaucoup de parcs. Le climat n’est pas le même qu’à
Bucarest. En hiver, il fait froid et en été il fait chaud. Les habitants ont beaucoup de temps pour leur
loisir. C’est une ville touristique agréable qui attire les touristes roumains et étrangers.
Ex : La vie à Bucarest est plus fatigant qu’à Piatra Neamţ.

Le cinéma et la télévision
a) Le cinéma est très intéressant. C’est un art. Il permet au spectateur de s’évader. Il amuse et fait
réfléchir le public. Les places de cinéma sont un peu chères, et il faut avoir le courage de se
déplacer.
b) La télévision propose des émissions de niveaux variés. Cela peut être très bien ou très mauvais.
Mais elle permet de se changer les idées, en restant à la maison. Et puis c’est presque gratuit.

5. Comparaţi două oraşe pe care le cunoaşteţi bine : mediu, locuitori, activităţi de petrecere a
timpului liber, dezvoltare economică, etc. (150 cuvinte)

D. Compétences
Le français au quotidien

Rédiger un commentaire de spectacle

les sujets de commentaire commentaires et appréciations


LE SUJET l’histoire, racontez-la en quelques mots
DU SPECTACLE l’intrigue
les thèmes la pièce de théâtre / la chanson nous parle de…
le ton général gai – comique – tendre – tragique – pathétique - émouvant
la forme du une succession de… une alternance de… un enchaînement
spectacle de…
LA MISE le décor original, nouveau, surprenant / banal, quelconque – beau /
EN SCENE laid – adapté / inadapté à… etc.
le rythme rapide /lent – léger / lourd
L’INTERPRETATION le jeu des l’acteur (le musicien) interprète le rôle de… la musique
acteurs de… d’une manière excellente, émouvante, etc.
il joue bien / mal / à la perfection
il traduit les émotions, les sentiments… il nous fait rire…
les mouvements l’acteur / le chanteur a de la présence
les attitudes les mouvements / les attitudes de la danseuse évoquent…
rappellent… traduisent…
la voix une voix grave / aiguë – claire / étouffée – douce / éclatante
– dure / chaude, sensuelle…
LA MUSIQUE la mélodie simple / sophistiquée – douce – romantique – qui évoque…
qui traduit…
le rythme lent /rapide – entraînant – dansant – un rythme de blues, de
rap, de funk music, etc.

A vous maintenant !
1. Sunteţi comentatori de spectacol pentru ziarul « Lumea teatrului ». Redactaţi textul pentru
spectacolul care tocmai s-a desfăşurat :
Roméo et Juliette – ballet de Rudolf Noureev – la musique de Prokofiev – les acteurs jeunes – les
décors modernes

2. Comentaţi o piesă imaginară, urmărind informaţiile de mai jos :


- un échec total - les spectateurs ont sifflé
- musique trop lente
- décors trop artificiels
- mouvements saccadés
- adaptation et mise en scène médiocres

3. Imaginaţi textul pentru afişul de mai jos. Precizaţi :


Le français au quotidien

- le titre de la pièce à jouer


- les acteurs principaux
- le metteur en scène
- la musique
…………………… - la date et l’heure du spectacle
……………………
…………………… - moyens de procurer les billets

E. Pour aller plus loin

Les spectacles d’amateurs


Chaque samedi, pas très loin de notre maison, un spectacle en plein air se montait. Les gens
avaient besoin de rire, d’applaudir et de se réunir. La semaine est terminée et demain c’est
dimanche, on peut reprendre haleine et s’accorder du bon temps. Ce n’était pas un gala, ni même
une soirée artistique.
La scène était en bois et servait en semaine à des échafaudages. Les spectateurs s’asseyaient
sur des chaises de fer. Ils arrivaient par petits groupes, les hommes en maillots, les femmes avec
leurs gosses.
Tous les artistes qui prenaient part à ces spectacles étaient des amateurs. L’un chantait des
morceaux d’opérette, un autre amusait le public en racontant des histoires comiques, une blonde
exécutait des chansons d’amour de sa petite voix, des imitateurs copiaient des acteurs célèbres. Et
puis il y avait les chanteurs d’airs populaires, de véritables artistes. Ils croyaient tous un moment
qu’ils étaient de vrais grands artistes et le succès qu’ils remportaient leur donnait l’idée qu’ils
possédaient un grand talent.

Avez-vous compris ?
1. Găsiţi în text sinonime pentru cuvintele şi expresiile de mai jos :
tous les samedis = .……………………………………………………...
près de = ………………………………………………………………..
se reposer = ………………………………………………………….….
les gamins = …………………………………………………………….
participer = ……………………………………………………………..
Le français au quotidien

2. Explicaţi care este diferenţa dintre : « un spectacle d'amateurs » şi « un vrai spectacle ».


(10 – 15 rânduri)

3. Găsiţi în text toate cuvintele din aria semantică a cuvântului « spectacle »


ex : scène ; spectateurs ; …
Le français au quotidien

COURS 12
…DE LA PLUIE ET DU BEAU TEMPS
On était en mars et le printemps tardait. Par les larges baies du studio situé au dernier étage
d’un immeuble moderne, on voyait miroiter l’eau grise de la Seine qui reflétait le ciel de plomb où
se préparait une averse. …
Le lendemain il a plu. Ce n’était pas une de ces ondées légères dont, au printemps, on aime
recevoir la rosée au visage, mais une pluie qui tombait du ciel en cataractes et mettait aux fenêtres
une voile opaque.
… Elle regardait les rafales avec consternation.
Le temps ne s’améliorait pas, au contraire, les rafales fouettaient les vitres et les gouttières
se déversaient avec un bruit de sanglots.
… La pluie enfin ne tombait plus. Des chants d’oiseaux retentissaient dans les branches ; les
fleurs roses et rouges des rhododendrons, rafraîchies par la pluie, reprenaient leurs vives couleurs ;
les tulipes jaunes des parterres redressaient leurs têtes.
Un coucou lança même son cri annonciateur de printemps.
(d’après Claude Virmonne – L’Ombre de Bella)
A. Pour bien comprendre
1. Găsiţi în text sinonimele cuvintelor şi expresiilor de mai jos :
être en retard =
une averse =
la chanson =
se mettre au beau (le temps) =
renvoyer un son éclatant =

2. Căutaţi în dicţionar sensurile cuvântului « baie »


baie =
baie =
baie =

3. Povestiţi acele zile de primăvară utilizând cuvintele şi expresiile din text referitoare la
timp (7-8 rânduri) :
Cette année-là le printemps tardait…
Le français au quotidien

B.Lexique
La météo (le temps qu’il fait)

Il fait mauvais. Il fait gris.


Le ciel est gris / couvert. Le ciel est bas. Le temps est à la pluie.
Il y a de gros nuages noirs. L’orage va éclater. On entend déjà le tonnerre
qui gronde. Les éclairs sillonnent le ciel.

Le temps est variable. Le vent souffle fort. Il y a du vent. Il fait du vent.


Des passages nuageux vont permettre de brèves éclaircies.
Le ciel s’éclaircit. Il est bleu / serein / clair.

Temps froid. Il neige. Il y a des tempêtes de neige. La neige s’amasse dans


les rues, sur les trottoirs, devant les portes.
Il gèle. Il y a du verglas. La route est glissante.

Il pleut. Des flaques d’eau partout. Un temps humide, pluvieux, orageux.


la bruine – pluie fine ; l’ondée – l’averse ; le crachin – pluie fine et serrée
Il pleut des cordes. Il flotte. (fam.)

Il fait beau. Le baromètre est au beau. Le temps se remet au beau.


Le soleil tape fort. Il fait chaud. On a chaud.
Il fait du soleil. Le soleil brille.

Entraînez-vous !
1. Completaţi spaţiile libere cu câte un cuvânt din coloana din dreapta :
Nous sommes en …………………... C’est mardi, Les feuilles
23 octobre. Je regarde par la fenêtre. Le ciel est couvert de nuages
………………….. gris et il fait du ………………... . …… mauvais
………… des arbres, jaunes, rouges, brunes tombent par la pluie
terre. Il fait frais et les nuages annoncent………………… . automne
Mais en automne il ne fait pas toujours ………… temps. soleil
Parfois il y a du …………… et le ciel est bleu. Il ne fait vent
pas chaud comme en été, mais il fait…………… . beau

2. Răspundeţi în 5-6 fraze la întrebări :


– Quel temps fait-il d’habitude en hiver ?
– Où aimez-vous aller quand il fait beau temps? Pourquoi ?
– Quelle est votre saison préférée ? Pourquoi ?
Le français au quotidien

– Quels sont les phénomènes qui accompagnent le temps pluvieux ?

3. Alegeţi unul dintre subiectele de mai jos şi redactaţi un text de aproximativ o pagină pe
tema respectivă :
a) L’automne dans le parc. c) Un jour de pluie à Bucarest..
b) Un jour d’orage. d) Enfin le beau temps.
e) L’hiver à la montagne

C. Grammaire. Pour bien parler, pour bien écrire


Povestirea. Imperfectul şi perfectul compus.
Pentru evocarea amintirilor se foloseşte de obicei imperfectul.
Avant, je vivais tout seul.
Pentru a evoca evenimentele din trecut se foloseşte perfectul compus.
En 1995 je suis allé vivre avec mes parents.
In trecut, imperfectul se foloseşte pentru a descrie cadrul (descrierea locului, circumstanţele, …), iar perfectul compus
pentru a relata succesiunea evenimentelor.
La maison de mes parents était grande. J’ai changé complètement de vie quand j’ai déménagé.
Perfectul compus se foloseşte pentru momente sau perioade de timp bine definite ; imperfectul pentru perioade
neprecizate cu exactitate :
De 1998 à 2001
Pendant cinq ans j’ai pratiqué le cyclisme.
Entre 20 et 23 ans

Avant
A l’époque je faisais du cyclisme.
Quand j’étais jeune
Perfectul compus poate indica o schimbare de situaţie sau de obiceiuri.
Avant, j’habitais seul. Mais un jour je suis allé vivre avec mes parents.

Entraînez-vous !
1. Completaţi frazele, trecând verbele la imperfect sau la perfectul compus, după caz :
Quand je suis rentré chez moi, la radio (marcher) …………….. à pleine puissance.
Quand je suis rentré chez moi, ma fille (me sauter) ………………. au cou ; elle était
contente que je rentre si tôt.
Quand le téléphone a sonné, j’(sursauter) ………………
Quand le téléphone a sonné, j’(être) …………….. sous la douche.
Quand le train est arrivé, nous (faire) ……………… encore la queue au guichet.
Quand le train est arrivé, nous (se précipiter) ……………… sur le quai.
Quand ils ont appris la nouvelle, ses parents (dîner) ……………… tranquillement.
Quand ils ont appris la nouvelle, les journalistes (courir) ……………… vers le téléphone.
2. Faceţi fraze la trecut, variind timpurile :
Le français au quotidien

avoir des congés / partir en Bretagne


avoir faim / manger un sandwich
être malade / avoir mal à la gorge / rester au lit
avoir les cheveux longs / aller chez le coiffeur
ex. : La semaine dernière, j’avais trois jours de congé. Alors je suis parti en Bretagne.

3. Completaţi liber frazele :


Quand je suis sorti de chez moi, ……………………………………..
Quand je suis arrivé devant le cinéma, ………………………………
Quand j’ai demandé un billet, ………………………………………
Quand je suis allé à mon restaurant préféré, …………………………
Quand je suis rentré chez moi, ………………………………………
Quand ………………………………………………………………...

4. Imperfect ? Perfect compus ? Treceţi verbele din paranteze la timpul corect :


D’habitude je vais au travail en voiture. Hier, comme mon auto (être) __________ chez le
garagiste, je (vouloir) _____________ aller au bureau en bus. Pas de chance, tous les transports en
commun (faire) ______________ la grève ! A ce moment-là je (penser) _____________ prendre un
taxi. J’ai téléphoné à un taxi, j’ai attendu plus d’une demi-heure : rien. Je (ne plus savoir) _____
_________ quoi faire ; je (devoir) ____________ aller travailler… Finalement, je (décider) ______
_______ de m’y rendre à pied. Je suis arrivée avec une heure de retard mais, pour une fois, mon
patron (être) ________________ compréhensif.

5. Racontez une excursion à un ami. Employez l’imparfait et le passé composé :


Circonstances : Evénements:
Où est-ce que ça se passait ? Qu’est-ce que vous avez fait ?
A quel moment de la journée ? Qu’est-ce que les autres ont fait ?
Combien de personnes y avait-il ?
Quel temps faisait-il ?
Comment était la nature ?
Le français au quotidien

E. Pour aller plus loin


Chansons d’automne
Vers : Jacques Prévert
Musique : Yves Montand

Oh ! Je voudrais tant que tu te souviennes Les feuilles mortes se ramassent à la pelle


Des jours heureux où nous étions amis Tu vois, je n‘ai pas oublié
En ce temps-là la vie était plus belle Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Et le soleil plus brillant qu’aujourd’hui. Les souvenirs et les regrets aussi.

Et le vent du nord les emporte C’est une chanson qui nous ressemble
Dans la nuit froide de l’oubli Toi qui m’aimais et je t’aimais
Tu vois, je n‘ai pas oublié Nous vivions tous les deux ensemble
La chanson que tu me chantais. Toi qui m’aimais, moi qui t’aimais

Mais la vie sépare ceux qui s’aiment


Tout doucement, sans faire de bruit
Et la mer efface sur le sable
Les pas des amants désunis.

Avez-vous compris ?
1. Grupaţi în două coloane cuvintele şi expresiile referitoare la vreme şi la sentimentele
evocate :
Le temps Les sentiments
le soleil plus brillant les jours heureux
. .
. .

2. Rescrieţi povestea celor doi îndrăgostiţi, în proză, la persoana a treia, folosind timpurile
corespunzătoare : A l’époque où ils étaient amis…
Le français au quotidien

3. Incercaţi să punctaţi în câteva fraze corespondenţele între natură şi sentimentele umane


sau scrieţi calendarul vieţii dumneavoastră evocând condiţiile atmosferice :
Ex : Je suis née un jour de pluie… Le jour où je me suis mariée il avait tombé des cordes toute la
nuit, mais le matin…
Le français au quotidien

COURS 13
UN ZAPPEUR DE PLUS
Le meilleur des amis c’est le petit écran, qui nous fait faire le tour du monde. On n’a plus
besoin de sortir, on peut voyager à la manière de Jules Verne, qui a fait le tour du monde rien que
par son imagination. On passe son temps en attendant les nouvelles aventures de ses personnages
favoris.
Quand on revient fatigué, après une longue journée de travail, il n’y a rien de plus agréable
que d’appuyer sur un tout petit bouton, sans même se déplacer, confortablement assis dans un
fauteuil pour se trouver à l’autre bout du monde ou pour apprendre les dernières nouvelles de chez
soi ou d’ailleurs.
De plus, ce qui est très important, on a toujours le choix. Si l’on veut s’amuser, on peut
chercher une comédie. Si l’on veut s’instruire, on peut choisir un documentaire sérieux. En même
temps il y a des chaînes spécialisées en émissions sportives ou musicales. De nos jours, quand
assister à un vrai spectacle, dans une vraie salle, risque de devenir un luxe pour la plupart des
amateurs, voilà une chance d’avoir les grands chanteurs du monde chez soi.
On doit, quand même, prendre garde à ce vieil ami qui peut devenir le pire ennemi. Il y a
toujours le risque d’être désinformé, de réduire l’imagination à des modèles standard, de renoncer
aux livres immortels, etc. C’est pourquoi on doit toujours chercher l’équilibre…

A. Pour bien comprendre


1. Răspundeţi la întrebări :
─ Pourquoi on considère la télé le meilleur ami ?
─ Qu’est-ce qu’il y a de très important en ce qui concerne la télé ?
─ Qu’est-ce qu’on choisit si l’on veut s’instruire ?
─ Comment peut-on s’amuser à l’aide de la télé ?
─ Quelles sont les « désavantages » de la télévision ?

2. Găsiţi perechile de sinonime :


la touche les nouvelles
apprendre faire attention
les actualités s’instruire
prendre garde se divertir
s’amuser le bouton
Le français au quotidien

3. Grupaţi în două coloane factorii care pot face din televiziune cel mai bun prieten sau cel
mai rău duşman :
Le meilleur ami Le pire ennemi
se reposer ne plus lire des livres

. .
. .
B.Lexique
la télévision par satellite les types d’émissions : documentaires
par câble séries
le téléviseur feuilletons
films
la chaîne publique jeux
privée émissions en plateau avec invités
la télécommande : zapper = changer de chaîne, zappeur variétés
le reporter sports
le présentateur / la présentatrice les actualités / les nouvelles / le journal télévisé
l’animateur programmes culturels (musique / théâtre)
la publicité dessins animés

Entraînez-vous !
1. Adevărat sau fals ? Alegeţi varianta corectă :

A F
a) La présentatrice est la femme du présentateur.
b) La télécommande aide à passer d’une chaîne à l’autre.
c) Le journal télévisé n’est pas la même chose que les actualités.
d) La télévision en couleurs est devenue, de nos jours, une télévision en noir et blanc.
e) La chaîne Eurosport est spécialisée en émissions littéraires.

2. Completaţi acest fapt divers prezentat într-o emisiune de ştiri, folosind cuvintele şi expresiile de
mai jos (care nu sunt în ordine) : parmi – de – pendant – vers midi – dans – dans la cour – sur –
Alors – Ø – Finalement – Ø – aussi – durant
UN SANGLIER SANS TACTIQUE
Un sanglier a fait le siège ___________ plusieurs heures dans l’enceinte d’un commissariat de
police __________ Lublin, à l’est de la Pologne, en semant la panique __________ les
fonctionnaires.
Le français au quotidien

Arrivé __________ du commissariat __________, l’animal a creusé des trous dans le gazon et
léché les voitures de police. Poursuivant les gardiens de la paix __________le bâtiment, il a cassé
une porte vitrée, mais n’a pu traverser une grille, fermée à temps.
__________, il a élu domicile __________ le parking, reniflant les voitures volées retrouvées par la
police.
Le sanglier devait s’attaquer __________ à une maison voisine, où il a mordu un chien __________
et empêché le propriétaire, effrayé, de sortir __________ plusieurs heures.
__________ abattu __________ par deux chasseurs, il devait être examiné par un vétérinaire pour
vérifier s’il n’avait pas la rage.

3. Să ne imaginăm !
Descrieţi în câteva fraze programele pe care le urmăresc familiile de mai jos (folosiţi pozele
‘indicii’):

La famille regarde une


documentaire sur …

La famille regarde une


emission …

4. Care sunt tipurile de emisiuni pe care le preferaţi ? Alegeţi din lista de mai jos şi justificaţi-vă
răspunsul : émissions en plateau avec invités, les actualités, émissions sportives, culturelles,
variétés, téléfilms, séries.

C. Grammaire. Pour bien parler, pour bien écrire.


Discursul relatat (1)
Discursul relatat sau vorbirea indirectă reprezintă redarea afirmaţiilor, a relatărilor, a întrebărilor cuiva în mod
indirect, nu mot-à-mot. Verbul propoziţiei principale este, în acest caz, unul dintre verbele : dire, répondre, déclarer,
écrire, faire savoir, demander, être curieux de savoir, vouloir savoir, etc.
Atunci când în propoziţia secundară redăm sugestiile, indicaţiile cuiva, imperativul devine infinitiv :
Il nous dit : attendez une minute.
Il nous dit d’attendre une minute.
Atunci când în propoziţia secundară reluăm afirmaţiile cuiva , persoana I devine persoana a-III-a iar persoana
a-II-a devine persoana I sau a-III-a :
Elle me dit : « Je vais chez mon amie ». Elle lui dit : « Tu n’as pas raison ».
Elle me dit qu’elle va chez son amie. Elle lui dit qu’il n’a pas raison.
Elle me dit : « Tu es gentil ».
Elle me dit que je suis gentil.
Le français au quotidien

Entraînez-vous !
1. Treceţi la vorbirea indirectă propoziţiile de mai jos, variind verbele declarative :
J’ai faim. – Elle ___________________________________________________
Je ne veux pas aller à l’école. – Marie __________________________________
Je n’aime pas les animaux. – Michel ___________________________________
Je suis plutôt maigre. – Aline ________________________________________
Je commence à avoir des problèmes. – Maman __________________________

2. Restabiliţi frazele care au dus la următoarele relatări :


Marie dit qu’elle n’aime pas les émissions littéraires. ___________________________________
Ma sœur raconte qu’elle a vu un éléphant au zoo. ______________________________________
Papa répond qu’il n’est pas fatigué. _________________________________________________
André dit qu’il a raison. __________________________________________________________
Le petit enfant crie qu’il veut un joujou. _____________________________________________

3. Relataţi conversaţia de mai jos folosind vorbirea indirectă :


Marie : ─ Je n’aime pas la tarte aux oranges.
Paul : ─ Alors, tu ne dois pas la manger.
Marie : ─ Tu es gentil, mais maman ne croit pas la même chose.
Paul : ─ Je vais la manger pour toi.
Marie : ─ Tu es le meilleur ami du monde.
Paul : ─ Je ne le suis pas, mais j’aime bien la tarte aux oranges.

D. Compétences

Critica unei emisiuni sau a unui program

A. Critique positive :
Antène 2 nous a offert un téléfilm de qualité « Esclave et pharaon ». Le réalisateur Patrick Meunier
nous a montré de splendides images sur une musique superbe de Maurice Lecœur. Les acteurs, Luc
Lavandier et Cristophe Ratendra étaient remarquables d’émotion et de sensibilité. Cette œuvre a dû
enthousiasmer les amoureux de l’Egypte ancienne.
Le français au quotidien

B. Critique négative :
La météo telle qu’elle est pratiquée parfois sur TF1 est bien surprenante. Ces derniers temps, une
charmante demoiselle nous annonçait un soleil radieux alors qu’il a neigé dans notre région. Un peu
plus tard, elle prévoyait un temps gris et neigeux qui fut, en réalité, ensoleillé ! Un peu de sérieux et
moins de fantaisie !
Communiquer en français

Cuvinte cheie pentru a vă ajuta :


être surpris – choqué – interdit – scandalisé aimer – apprécier – goûter
critiquer – critiquer injustement – blâmer émotionner – sensibiliser
trouver immoral – mauvais – ridicule merveilleux – exceptionnel
mériter une critique – une observation – une remarque agréable – relaxant

A vous maintenant !
1. Redactaţi critica unei emisiuni de televiziune (150 cuvinte).

2. Alegeţi o emisiune controversată din punctul de vedere al moralei. Argumentaţi pro sau
contra difuzării ei pe post.

3. Sunteţi un telespectator care sună la un post de televiziune pentru a transmite un mesaj


referitor la canul respective sau la o emisiune anume. Redactaţi acest mesaj.

E. Pour aller plus loin


Des personnalités jugent la télévision

1 Que pensez-vous de la télé


d’aujourd’hui ? 2 Qu’aimeriez-vous y voir?

JEAN-CLAUDE CARRIERE
scénariste, président de la fondation européenne des métiers de l’image et du son

1. Toutes les chaînes veulent faire la même chose, donc toutes les émissions se ressemblent.
Depuis un ou deux ans, la plupart des programmes de 20 h 30 ont bénéficié de gros moyens mais
leur contenu s’est considérablement appauvri. Et la majorité des émissions importantes a été
reléguée à 23 h. Ce qui est fascinant tout de même, c’est qu’en multipliant par trois le nombre
d’heures de diffusion, la télévision n’a pas vu son audience bouger, sauf précisément tard le soir.
On peut dire, donc, que les Français prennent sur leur sommeil pour regarder ce qui les intéresse.
2. Souhaitons que les chaînes consentent à se démarquer les unes des autres. Pour le reste je
formule des vœux pieux : davantage d’émissions culturelles et scientifiques, un « vrai » service
public, des programmes pédagogiques…

ALAIN GIRESSE
footballeur

1. Je regarde les actualités, les reportages d’aventure et le sport, bien sûr.


Ce que je préfère ce sont les directs sur Canal+. Ils ont beaucoup apporté sur le fond et sur la forme.
Ils prennent le temps de montrer ce qui va se passer avant, après, autour d’un match. Je déteste par-
Communiquer en français

dessus toutes les coupures publicitaires. C’est insupportable d’être dérangé ainsi en plein milieu
d’un film, d’une histoire, d’une atmosphère. Je hais certaines émissions de jeu aussi.
2. J’aimerais voir une émission-débat qui fasse réfléchir sur les grandes questions humanitaires.
Que des gens échangent des idées, cherchent des solutions ! Le pouvoir de la télévision est énorme.
Quelle force de persuasion ! Même s’il ne faut pas abuser des opérations style Télé-thon, je pense
que l’on ne se sert pas assez de cet outil extraordinaire pour servir les grandes causes.

Avez-vous compris ?
1. Răspundeţi la întrebări
─ Que pense Jean-Claude Carrière des émissions des différentes chaînes ?
─ Où est reléguée la majorité des émissions intéressantes ?
─ Qu’aimeriez voir à la télé Jean-Claude Carrière ?
─ Quel est le métier de Jean-Claude Carrière ?
─ Quelles sont les émissions que Alain Giresse regarde ?
─ Qu’est-ce qu’il déteste ?
─ Qu’aimeriez voir à la télé Alain Giresse ?
─ Quel est le métier de Alain Giresse ?

2. Răspundeţi la întrebările formulate (1. 2.) în funcţie de propriile gusturi şi preferinţe.

3. Comparaţi răspunsurile celor două personalităţi (tipuri de emisiuni, gusturi, preferinţe


legate de profesia fiecăruia, etc.)

4. Formulaţi un set de 6-7 întrebări care credeţi că ar trebui să figureze într-un sondaj de
opinie despre televiziune în România.
Communiquer en français

COURS 14

Le soleil de la mer ou de la montagne vient récompenser onze mois d’efforts, de contraintes,


voire de frustrations. Pour être réussies, les vacances doivent marquer une rupture avec la vie
quotidienne : bronzage, gastronomie, fête et insouciance, et parfois aventure.
De nos jours, le vacancier ne va plus végéter sur une plage surpeuplée ; il a maintenant la
possibilité de choisir entre plusieurs activités. On lui offre des stages de sports, d’informatique et
même de survie. On lui inculque le goût du risque et de l’aventure, assez souvent par
l’intermédiaire de la télévision.
Pour beaucoup les vacances restent une occasion privilégiée pour se reposer, « se changer
les idées », « recharger les batteries ». D’autres sont partisans des vacances actives consacrées à la
découverte et à l’enrichissement personnel.
Depuis quelques années, la formule des « 3S » (soleil, sable, sexe) semble reculer devant
celle des « 3A » (activité, apprentissage, aventure).
De nos jours on ne peut plus imaginer les vacances sans « les grands départs » et « les
grands retours ». Pour la plupart des gens les vacances signifient d’abord voyager. La majorité part
en voiture. Pour les autres il y a encore l’avion, le train, le bus ou, pourquoi pas, le cheval.

A. Pour bien comprendre


1. Explicaţi cu propriile cuvinte expresiile :
végéter =
inculquer le goût du risque =
marquer une rupture =
insouciance =
recharger les batteries =

2. Daţi câte un exemplu de activitate specifică fiecărui « S » şi « A » :


ex : soleil – prendre des bains de soleil

3. « Depuis quelques années, la formule des « 3S » (soleil, sable, sexe) semble reculer
devant celle des « 3A » (activité, apprentissage, aventure). ». Argumentaţi cu exemplele găsite la
exerciţiul 2 în favoarea acestei idei.
Communiquer en français

4. Imaginaţi un scurt text în care să arătaţi rolul televiziunii în cultivarea gustului pentru risc
şi aventură.

B. Lexique
voyage en avion : voyage par le train :
s’amuser – se divertir la compagnie de navigation aérienne le contrôleur
se reposer – se détendre la place le poinçonneur
voyager : en chemin de fer l’escale l’express / exprès
par bateau l’aéroport le rapide
en auto « Enregistrement de bagages » l’accéléré
en avion l’hôtesse de l’air le tortillard
à bicyclette l’équipe : le pilote, le navigateur le T.G.V.
à motocyclette la piste d’envol la voie/ le rail
à cheval décoller / atterrir le wagon-lit / la voiture-lit
à pied le passeport la couchette
par le train le billet le haut-parleur
le départ / le terminus les passagers le filet à bagages
manquer le train

Entraînez-vous !
1. Fals sau adevărat ?
F A
L’accéléré est plus rapide que le tortillard.
Le lieu d’arrivée s’appelle le terminus.
On arrive à destination plus vite si on manque le train.
Le poinçonneur composte les billets.
Le haut-parleur annonce le départ du train.

2. Inlocuiţi punctele cu prepoziţiile corespunzătoare : à, en, de, par, dans :


Je vais à l’école ... pied. Marie va chez ses grands parents ... train. Les lettres sont envoyées
... avion. Il achète un billet ... train et un ticket ... métro. L’enfant va chez son ami ... bicyclette. La
demoiselle se promène ... cheval. Le voyage ... avion est assez agréable. Est-ce qu’il y a de la place
... l’hôtel ? Je n’ai pas trouvé de la place ... le train.

3. Alegeţi una dintre variante :


Vous voulez aller de Paris à Lyon. Est-ce que vous aller prendre le train, l’avion ou votre voiture ?
Comparez (rapide, cher, confortable, fatiguant) en vous aidant du tableau ci-dessous.
Dites ce que vous préférez et pourquoi.
Communiquer en français

durée fréquence prix


voiture entre 3h et 5h par l’autoroute essence à 6F le litre
train 2h 30 en T.G.V. 10 trains par jour 250F en deuxième
avion 45 min., mais il faut aller à l’aéroport 3 avions par jour 430F en classe économique

ex : Si on prenait l’avion ? C’est plus cher, mais c’est plus rapide


Non, parce qu’il faut aller à l’aéroport. …

4. Suggérer, indiquer, conseiller, recommander, informer. Ajutându-vă de aceste câteva


verbe sugeraţi (recomandaţi) unui prieten să plece în vacanţă cu avionul.

C. Grammaire. Pour bien parler, pour bien écrire

Discursul relatat (2). Interogaţia


In discursul relatat (sau vorbirea indirectă) exprimăm în propoziţia secundară o întrebare făcând următoarele
transformări :
- est-ce que si
Il me demande : Est-ce que vos documents sont là ?
Il me demande si nos documents sont là.
- qu’est-ce que / que ce que
- qu’est-ce qui ce qui
Qu’est-ce qui se passe ?
Je voudrais savoir ce qui se passe.
Que dis-tu ?
Je me demande ce que tu dis.
- combien, où, de quoi, etc. rămân neschimbate
Combien de livres as-tu lus ?
Il me demande combien de livres j’ai lus.
Marie me demande : Où vas-tu ?
Marie me demande où je vais.

Entraînez-vous !
1. Găsiţi corespondenţa între propoziţiile de mai jos :
J’ai trop bu. Monique me demande quelle heure il est.
Je suis allé au stade. Jean me demande si j’ai faim.
Oui, j’ai faim. Maman me demande où je suis allé.
Je veux jouer aux cartes. Ma femme me demande combien de verres j’ai bu.
Je ne sais pas. Papa me demande ce que je veux faire.

2. Transpuneţi următoarele propoziţii în vorbirea indirectă :


ex. : Tu ne dors pas ? (il)
Il me demande si je ne dors pas.
Que fais-tu ? (Marie)
Communiquer en français

Où vont-elles ? (Ils)
De quoi s’agit-il ? (Jean)
Est-ce que vous restez ici ? (Elles)
Qu’est-ce qui se passe ? (Maman)

3. Treceţi dialogul de mai jos în vorbire indirectă :


– Où vas-tu ?
– A l’école.
– Combien de temps restes-tu là ?
– Je ne sais pas.
– Est-ce qu’on t’attend pour dîner ensemble ?
– Ce n’est pas la peine.
– Alors bonne journée !
Ex : La grand-mère raconte à la mère : Ce matin je croise Georges dans la rue et je lui
demande où il va…7

4. Formulaţi întrebările care au dus la relatările de mai jos :


ex. : Maman la demande où elle va ?
Où vas-tu ?
Nous demandons à Pierre combien de pages il a lus.
Marcel me demande quelle heure il est.
Aline leur demande quel temps il fait.
Ma sœur me demande quand je pars.
Il lui demande à quoi elle pense.

D. Compétences

Redactarea unei cărţi poştale

Citiţi într-o revistă de turism prezentarea unei zone pitoreşti. Identificaţi :


1. Titlu
2. Chapeau
3. Text
4. Informaţii practice
Communiquer en français

Seine – Maritime : la Côte d’Albâtre et la voile


Du Havre au Tréport, entre Seine et Somme, s’étire un rempart naturel de quelques 120 km
de long : c’est la côte d’Albâtre, ainsi dénommée à cause de la couleur de craie de ses falaises.
Cette muraille gigantesque contre laquelle viennent buter les flots quelques fois déchaînés
de la Manche constitue un phénomène unique au monde. Le meilleur moyen de profiter du
spectacle de cette muraille d’Albâtre reste la plaisance. Le Tréport, Dieppe, Saint – Valéry – en –
Caux, Fécamp et le Havre sont les cinq ports de plaisance de la côte d’Albâtre qui permettent à près
de 3000 voiliers de jeter l’ancre dans les échancrures des falaises. Nostalgiques du succès qu’elle
avait à la fin du XIX-e siècle, chacune de ces stations a travaillé dur pour se refaire une jeunesse et
attirer les plaisanciers.
Toutes les solutions d’hébergement sont possibles : camping, hôtels, toutes catégories,
locations d’appartements ou de studio meubles. Il est prudent de réserver plusieurs mois à l’avance
pour un séjour d’été.
Et les touristes ne s’y sont pas trompés puisqu’ils reviennent en nombre sur les rivages
normands pour s’adonner aux sports nautiques.

A vous maintenant !
1. Imaginaţi un dialog în care răspundeţi întrebărilor de mai jos (utilizaţi informaţiile din
textul de mai sus).
─ Je suis une personne dynamique qui adore la mer et les sports nautiques. Qu’est-ce que
vous me proposez ?
─ ………………………………………………………………………………………………
─ C’est où la Côte d’Albâtre ?
─ ………………………………………………………………………………………………
─ Qu’est-ce qu’il y a d’intéressant à visiter dans la région ?
─ ………………………………………………………………………………………………
─ Et pour l’hébergement ?
─ ………………………………………………………………………………………………
─ Il faut réserver ?
─ ………………………………………………………………………………………………

2. Scrieţi o carte poştală de pe coasta normandă :


Communiquer en français

3. Din frazele propuse compuneţi două cărţi poştale, una cu aprecieri pozitive, cealaltă
negativă :
Il fait beau. C’est calme. Les couchers de soleil sont
Il pleut. C’est animé. splendides.
Il fait un temps de chien. C’est bruyant. Avec la fumée des usines, on
Le temps est au beau fixe. ne voit plus le soleil.
Ma chambre donne sur J’aime l’odeur des parfums
Je bronze. l’autoroute. exotiques.
J’ai la grippe. Depuis ma fenêtre, je vois la
J’ai attrapé la malaria. mer. Nous passons notre temps à
Je suis en pleine forme. Ma chambre donne sur la jouer aux cartes.
déchargé publique. Nous allons à la plage tous
les
Sur la plage on est serré Le matin, je suis réveillé par le jours.
comme des sardines. chant des oiseaux. Ouf ! Je rentre demain.
La région est très belle. J’aimerais vivre ici.
La ville est magnifique. La cuisine locale est délicieuse. Malheureusement, il faut
Les plages sont très polluées. J’ai attrapé une hépatite virale. rentrer.
Je mange des conserves.
Je me suis fait beaucoup d’amis. J’ai pris trois kilos.
Les gens sont très sympas.
Je ne connais personne.
Les gens sont insupportables.

E. Pour aller plus loin

Le campeur sous la tente


Il y a encore, aujourd’hui, des gens étonnés de nous voir camper, préférer notre liberté saine
à leur esclavage. Ils nous disent :
– Et les bêtes ?
– Quelles bêtes ?
Communiquer en français

– Mais les insectes ?…


Je n’ose pas leur dire qu’il n’est pas moins désagréable de trouver une jolie coccinelle
égarée sur mon sac de couchage que d’être réveillé par les punaises ou les puces.
– Vous n’avez pas froid ?
– Eh, bien ! Non ! Pas plus que chez moi, parce que, hiver comme été, je couche avec la
fenêtre grande ouverte…
– Et vous vivez des boîtes de conserves ?
– Vous voulez rire. Rien ne m’empêche pas de faire griller mon bifteck, de faire cuire de
frais légumes. Sans compter que la nature nous fournit un tas de choses délicieuses.
– Et quand il pleut ?
– Quand il pleut ? Mais ma tente supporte très bien la pluie…
– Oui, admettons cela pour la nuit. Mais le jour ?
– Le jour ? Si vous avez peur de vous mouiller (une peur que je n’ai pas, au contraire), qui
vous empêche d’endosser un imperméable et de gros souliers de chasse ! Il n’est pas
moins agréable de se promener sous la pluie qu’au soleil.
– Mais c’est malsain !
– Quelle erreur ! Quand il pleut, il n’y a pas de poussière. Jamais l’air n’est plus pur que
pendant et après une bonne averse.
– Vous êtes un original…

Avez-vous compris ?
1. Găsiţi cuvinte sau expresii sinonime pentru următoarele cuvinte :
camper =
un tas de choses =
se mouiller =
endosser =
malsain =

2. Găsiţi alte argumente decât cele din text în favoarea sau contra campingului.

3. Incercaţi să scrieţi un dialog asemănător despre avantajele sau dezavantajele unui sejur la
hotel.
Communiquer en français

REVISION II

Sur les scènes parisiennes, voilà près de vingt ans qu’on le voit monter Gozzi, Tchekhov,
Ionesco, Gogol ou Gorki ; mais peu nombreux jusqu’à présent étaient ceux qui connaissaient
Lucian Pintilie cinéaste. Avec Le Chêne, l’artiste roumain signe pourtant son cinquième film et
renoue avec sa passion première pour le cinéma. Une passion qui lui fut longtemps interdite par la
dictature communiste de son pays, puis longtemps empêchée par l’exil. De retour à Bucarest après
la « révolution » de 1989, nommé en 1990 directeur de la Société cinématographique du ministère
de la Culture. Lucian Pintilie ne s’est pas assagi pour autant : « Le Chêne » est le constat
apocalyptique de la Roumanie à la toute fin du règne de Ceauşescu…
TELERAMA : Pourquoi avoir choisi ce titre et ce symbole : le chêne ?
LUCIAN PINTILIE : Je reconnais qu’il est un peu simpliste, mais la situation de la
Roumanie est si catastrophique qu’il vaut mieux s’accrocher à des images claires et efficaces. Or, le
chêne, avec ses racines, ses feuilles verdoyants, sa majesté, me semble le signe même de notre
renouveau : nous n’aurons d’avenir que si nous retrouvons nos vraies traditions. Que si nous
oublions ces 45 ans de néant où le communisme nous a plongés.
TELERAMA : Le théâtre, une activité mineure ?
LUCIAN PINTILIE : Pour moi, seules comptent les preuves objectives que je pourrai
donner à Dieu au jour du jugement dernier. Or, au théâtre, on ne fixe rien. Un jour, la représentation
tient du miracle, le lendemain, c’est de la merde. Et moi, je suis impatient, exigeant, vaniteux et
assoiffé d’éternel. J’ai besoin d’absolu tout de suite. Sinon, je redoute la catastrophe. Et j’ai
facilement peur de tout.
TELERAMA : Vous trouvez l’absolu au cinéma ?
LUCIAN PINTILIE : Au moins, une fois que les acteurs sont bons, vous les emprisonnez
dans l’objectif. Ils vous appartiennent. Ils vous obéissent.

A. Pour bien comprendre


1. Răspundeţi la întrebări :
─ Quelle est la vraie passion de Lucian Pintilie ?
─ Comment s’appelle le cinquième film de Lucian Pintilie ?
─ Que symbolise le chêne ?
─ Pour quoi le succès dans le théâtre est considéré par Lucian Pintilie plutôt une question de
chance, de moment ?
─ Expliquez la différence entre « l’absolu » du cinéma et « la relativité » du théâtre.
Communiquer en français

2. Găsiţi perechile de sinonime :


reprendre contact il vaut mieux
vaniteux rendu sage
il est préférable de avenir
renouer assagi
future orgueilleux

3. Propuneţi alte cinci întrebări pentru interviul de mai sus.

B. Lexique

La réaction affective à un film


Bravo Pas si mal Faute de mieux Hélas Ah, non !
la joie le plaisir l’indifférence le dégoût la colère
exulter jubiler être déçu être affligé être furieux

Entraînez-vous !
1. Spuneţi contarul celor exprimate de aceste aprecieri elogioase :

UN FILM DELICIEUX, TOUT DE NUANCES ET DE

Une belle histoire d’amour, sublime !

Un film à voir deux, trois ou quatre fois

… un petit chef-d’œuvre pittoresque, modeste et pathétique

« On rit aux larmes, on est ému,


on est touché… C’est du très bon Une comédie qui nous divertit
cinéma » et nous émeut.

2. Aţi văzut un film care v-a impresionat în mod deosebit. Adresaţi-vă unui prieten,
comunicându-i impresiile dumneavoastră.
Communiquer en français

3. Imaginaţi un dialog în care doi prieteni îşi împărtăşesc impresiile total diferite asupra unui
film.

C. Grammaire. Pour bien parler, pour bien écrire


1. Treceţi verbele din paranteză la perfect compus :
Le train (venir) .................... à trois heures moins le quart. Elle (pleurer) ...................... à cause du
départ de son mari. Ils (rentrer) ............................. en Roumanie après une mission à l’étranger. Je
(se souvenir) .................................. de sa voix et je le (reconnaître) ............................. . Elle
(s’adresser) .......................... à sa voisine. Nous (se reposer) ....................................... bien cette nuit.
Nous (voter) .............................. contre sa proposition. A quelle heure vous (se lever)
.................................... hier ? Elle (se taire) ............ .............. un instant.

2. Completaţi propoziţiile folosind pronumele adverbial y :


- Il raconte qu’il est monté au sommet du Mont – Blanc en trois heures. Tu crois à cette
histoire ?
- Non, je ............................... (croire). Je pense qu’il .................... .............. (monter), mais
qu’il y a mis plus de trois heures.
- Tu as pensé à louer des places pour « Carmen » ?
- Oui j’ .................... (penser).
- Quand est – ce que tu .................... (aller) ?
- Hier matin. Il y avait la queue au guichet. J’ ....................... (rester) deux heures.

3. Refaceţi propoziţiile folosind superlativul :


Victor est ordonné. (tous les garçons)
..................................................................................................
La sœur de Paul est jeune. (la famille)
..................................................................................................
Ma chambre est claire. (la maison)
...................................................................................................
Pierre est petit. (sa classe)
...................................................................................................
La robe rouge de Marie est élégante. (de sa garde-robe)
....................................................................................................
4. Treceţi la superlativ adjectivele din paranteze :
Communiquer en français

C’est (bon)................ sportif de notre groupe. C’est (bonne).......... ................ réponse à notre
question. La santé est considérée comme le bien (précieux) .......................... . Ce n’est pas
(mauvaise) ....................... réponse. Il a (riche) ............................. collection de livres rares.

5. Treceţi la vorbirea indirectă propoziţiile de mai jos, variind verbele declarative :


J’ai faim. – Elle ___________________________________________________
Je ne veux pas aller à l’école. – Marie __________________________________
Je n’aime pas les animaux. – Michel ___________________________________
Je suis plutôt maigre. – Aline ________________________________________
Je commence à avoir des problèmes. – Maman __________________________

D. Compétences:

Commentaire de film

1. Donner quelques informations sur l’auteur


2. Analyser le titre du film
3. Trouver un sous-titre adéquat
4. Faire le résumé du film et son commentaire
5. Analyser les jugements implicites contenus dans les courts résumés
6. Trouver les personnages symboles

les p’tits vélos


Italien (1h 45).
Réal. : Carlo Mazzacurati ;
avec David Torsello, Adriana Asti, Jessica Forde
RIKIKI
Carlo Mazzacurati fit ses débuts avec La nuit italienne, produit par Nanni Moretti, qui
apparut comme l’œuvre d’un cinéaste sensible à l’étrangeté lovée au cœur du quotidien.
Les P’tits Vélos, portrait d’un enfant déshérité d’une bourgade de la Vénétie, dans l’Italie
musolinienne, ne tient pas les promesses de ce premier film. Cette chronique de la vie provinciale
n’est qu’une suite de belles images, composées avec soin, mais sans ferveur.
Communiquer en français

A l’exception de quelques séquences où apparaît Adriana Asti, qui donne un relief saisissant
à son rôle de vieille fille richissime, éprise du jeune et beau prêtre de la paroisse, ce film ne dépasse
jamais le niveau d’une bonne télé.
Les amateurs d’images de la vieille Italie, de ses bambini et de sa société divisée en castes,
seront mieux inspirés en allant découvrir Histoire de garçons et de filles de Pupi Avati ou revoir
Amarcord de Fellini.
Joshka Schidlow

A vous maintenant !
1. Redactaţi comentariul unui film care v-a plăcut. (150 cuvinte)

2. Aţi citit comentariul negativ al unui film care dumneavoastră v-a plăcut. Incercaţi să
redactaţi un articol care să combată acest comentariu.

E. Pour aller plus loin

Danse avec les ours


L’un des grands mérites d’« Agaguk », fiction du réalisateur français Jacques Dorfmann, est
de décrire avec un scrupule extrême la vie quotidienne des Inuits en 1935.
Jacques Dorfmann, le réalisateur, voulait qu’un ours blanc défonce l’igloo dans lequel s’était
réfugié Agaguk, le chasseur inuit répudié par son clan pour avoir tué un homme blanc. Des ours
blancs, il y en a beaucoup dans le Grand Nord canadien. Mais ce sont des fauves de trois mètres de
haut, que la présence de l’homme rend fous. Les seuls vaguement dressés sont au cirque de
Moscou. Pas moyen d’en faire venir un au Nunaviq (« le grand endroit où l’on vit »), ce territoire
du Nord-Québec plus grand que la France où habitent 8000 Inuits, sédentarisés dans quatorze
villages : toute importation animale est interdite au Canada. La scène sera donc tournée en Sibérie.
Mais là-bas, question igloo, il y a longtemps qu’on a perdu la main. Les Russes en ont bricolé un,
en forme de termitière. Echec total. L’ours a arraché le nez de son dompteur d’un coup de patte,
mais n’a jamais consenti à écraser le fragile édifice. Il a donc fallu se résoudre à coudre un peau
d’animal sur un géant. Dorfmann avait enfin son plan générique.
Il y a eu l’ours, mais il y a eu aussi le loup et le faucon. Et la baleine, 20 tonnes de bon acier,
construite en Grande Bretagne et immergée au milieu d’icebergs reconstitués autour de Montréal.
Mais surtout, 3000 kilomètres plus au nord, il y a eu le blizzard, qui peut tuer en quelques heures. Il
y a eu ces journées de quatre heures d’un soleil pâle qui ne s’élève jamais de l’horizon. Il y a eu les
Communiquer en français

scènes tournées dans les igloos, si petits qu’on ne peut y tasser plus de six adultes et que le moindre
spot fait fondre ! Avant d’être un film, « Agaguk » a d’abord été un défi à la raison.

Entraînez-vous !
1. Găsiţi perechile de sinonime :
inuit animal sauvage
fauve provocation
dresseur esquimau
défi dompteur

2. Enumeraţi animalele întâlnite în text (4):


ours, …

3. Găsiţi un subtitlu sugestiv pentru articolul de mai sus.


Communiquer en français

COMMUNIQUER EN FRANÇAIS
A TRAVERS LA PRESSE
Cours de français pour les étudiants
intermédiaires et avancés
(Variante modifiée de Communiquer en français)

Conf. univ. dr.


Anne-Marie Codrescu

BUCURESTI
2008
Communiquer en français

Dossier 1
BIOGRAPHIES
Texte A: L'interview
Dans une grande entreprise de construction, avant une réunion de travail, le PDG arrive,
accompagné d'un nouveau directeur de section.
Le PDG: Je vous présente notre nouveau collaborateur, Philippe Aubry, chargé de mettre en place
la section urbanisme.
Un jeune cadre: Vous prenez du café, Philippe? Il est encore chaud.
P.A.: Oui, merci.
Le chef du personnel: Philippe Aubry ? C'est vous qui avez écrit La vie moderne et l'urbanisme, je
suppose?
P.A.: Oui, oui. C'est un livre de jeunesse, j'étais encore à l'université.
Le chef du personnel: Vous aviez à l'époque l'intention d'enseigner à l'université, n'est-ce pas?
P.A.: En effet, j'ai enseigné quelques années à l'université de Nanterre, mais j'ai décidé ensuite de
me consacrer à la vie active des entreprises. Créativité et compétition c'est ce que je recherchais.
Le chef du personnel: Vous êtes tout de suite entré chez Bouin?
P.A.: Non. J'ai d'abord été chef de section au ministère de l'Equipement et du Logement. Mais je ne
m'entendais pas très bien avec mon patron. Nos conceptions en matière d'urbanisme étaient très
différentes.
Un jeune cadre: Alors vous avez quitté le ministère?
P.A.: Oui, c'est ça. J'ai profité d'une offre de l'Institut de recherche dans le bâtiment de Boston et je
suis parti aux Etats-Unis.
Un jeune cadre: Et vous êtes resté longtemps aux Etats-Unis?
P.A.: Quatre ans. C'est là que j'ai rencontré monsieur Bouin, lors d'un colloque international.
Intéressé par mes travaux, il m'a proposé de rentrer en France comme directeur de sa section
urbanisme.
Chef du personnel: Donc vous arrivez des Etats-Unis?
P.A.: Non, non, je viens de passer une année au siège de Paris. Comme vous savez, monsieur Bouin
à décidé de créer une nouvelle section ici. Il m'a chargé d'en prendre la responsabilité.
Le P.D.G.: Bon, c'est très bien tout ça, mais c'est l'heure de votre réunion. Alors bonne chance et à
bientôt.

Texte B: Personnalités
Albert COHEN (1859-1981) est né à Corfou en Grèce. Il a fait ses études secondaires à
Marseille et ses études universitaires à Genève où il a obtenu la nationalité suisse. D'abord avocat,
puis fonctionnaire à l'Organisation internationale pour les Réfugiés, il a commencé très tôt sa vie
d'écrivain en collaborant à diverses revues, dont la Revue juive.
Il a publié Solal (1930), Mangeclous (1938) qui décrit la saga d'une famille juive orientale,
Le livre de ma mère (1954), Belle du Seigneur (1968), merveilleux roman d'amour, Les valeureux
(1969), Ô, vous frères humains (1972) et Carnets (1978).
Albert Cohen est un des plus grands écrivains contemporains, son œuvre reflète son amour
de la langue française. S'adressant à la France dans "Ô, vous frères humains", il a écrit: "Tu m'as
formé à ton génie (...)
tu m'as donné ta langue (...)
ta langue qui est mienne et pays de mon âme,
ta langue qui m'est aussi une patrie."
Communiquer en français

Hubert REEVES, astrophysicien. Né le 13 juillet 1932 à Montréal (Canada). Fils de Joseph


Aimé Reeves, représentant et de Mme, née Manon Beaupré, Père de 4 enfants: Gilles, Nicolas,
Benoît, Evelyne. Etudes: Collège Jean-de-Brebeuf à Montréal, Université de Montréal, Université
Mc Gill (Canada). Diplômes: Bachelor of science, Master of science (physique atomique), Doctor
of physics (astrophysique nucléaire de la Cornell University (Etats-Unis). Carrière: conseiller
scientifique à la Nasa (1960-1964), directeur de recherche au CNRS (depuis 1966), membre de la
Société française de physique, membre de la Société royale du Canada (depuis 1991), auteur de
séries comme La vie dans l'univers (1982), de films scientifiques: La Soleil, notre étoile (1981), etc.
Œ uvres: Poussières d'étoiles (1984), Malicorne (1990), Compagnons de voyage (1992); nombreux
articles relatifs à l'astronomie, l'astrophysique, le nucléaire. Décorations: Chevalier de la Légion
d'Honneur, Officier de l'ordre du Canada. Distraction: musique. Sport: ski.

VOCABULAIRE
L'entreprise Les études

Une entreprise - publique - Apprendre – suivre des cours


privée – coopérative – familiale :
le PDG - président directeur général L’apprentissage – faire son apprentissage
les cadres - Faire / effectuer un stage de…/comme…
les employés - Enseigner - donner des cours
Une boite (fam.) - une société Enseignement public, - privé - libre -
Une PME - une petite et moyenne confessionnel
entreprise :
monter une entreprise Enseignement universitaire - un
diriger une entreprise diplôme universitaire
mettre en place une nouvelle Baccalauréat - Licence - Maîtrise - Agrégation -
section = créer et organiser Doctorat -
Embaucher - engager; l'embauche (f.) Passer - un examen - son bac - sa licence
CDD – contrat à durée déterminée Être - licencié - diplômé - breveté de
CDI - contrat à durée indéterminée l'Université
Licencier - congédier - débaucher - Échouer un examen
renvoyer - mettre à pied (fam.) - mettre Recaler quelqu'un à un examen (fam.) = refuser
à la porte (fam.); Elle s'est fait recaler au bac. Il est recalé.
Examen - épreuve de repêchage (fam.) = permet
aux candidats éliminés d'être admis.

Diplômes et établissements
C.A.P. - Certificat d'aptitude professionnelle
B.E.P. - Brevet d'études professionnelles IUT - Institut universitaire de technologie
B.T.S. - Brevet de technicien supérieur CNRS - Centre national de la recherche
D.E.U.G. - Diplôme d'études universitaires scientifique
générales l'ENA -Ecole Nationale d'Administration
D.U.T. - Diplôme universitaire de technologie les "Enarques" = diplômés de l'ENA
L.M.D. – Licence, Maîtrise, Doctorat
Présenter une personne
- Je vous présente Sylvie Durand, une amie d'enfance
architecte
celle qui a réaménagé notre maison
Communiquer en français

- Enchanté/ Ravi de faire votre connaissance.


Devant un public:
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, j'ai le plaisir / l'honneur de vous présenter.
Cher(s) auditoire/invités, nous accueillons aujourd'hui ...

COMPREHENSION
Texte A.
1. Rétablissez les principales étapes du parcours professionnel de Philippe Aubry. Notez les termes
qui désignent: la fonction professionnelle ou la relation professionnelle; les lieux spécifiques de
travail.
2. Présentez votre parcours de formation jusqu’à présent. Utilisez les termes du lexique concernant
les études. Vous pouvez utiliser le passé composé et des mots tels : d’abord, ensuite, puis, …
3. Avez-vous eu des expériences scolaires ou professionnelles moins réussies ? Avez-vous des
projets scolaires et / ou professionnels ? Écrivez-en une page dans votre journal en français.

Textes B
1. Au Salon du livre vous présentez Albert Cohen à l'occasion de la réédition de son roman
"Belle du Seigneur". Présentez sa personnalité littéraire, son oeuvre et des opinions sur
ce roman.
2. Renseignez-vous sur l’activité sociale et culturelle d’Albert Cohen et faites un compte-
rendu synthétique de la biographie.
3. Connaissez-vous d’autres écrivains ou personnalités culturelles contemporaines
d’expression française ? Faites un compte-rendu synthétique de son activité.
4. Vous devez parler d'Hubert Reeves dans les situations suivantes:
- Au centre culturel de votre ville Hubert Reeves vient faire une conférence. En tant que
directeur de l'établissement vous le présentez au public.
- Dans une soirée vous présentez H. Reeves à votre amie, écrivain et canadienne.
5. Vous avez la possibilité d'inviter dans votre faculté une personnalité célèbre. Choisissez
cette personnalité et expliquez les raisons de votre choix.

REPÈRES
LES METIERS DE LA COMMUNICATION
A. COMMUNICATION GLOBALE – Les métiers de référence:
chargé d’études / analist de piaţă directeur de la communication
chef de publicité / account manager responsable de la communication
chef de produit / brand manager responsable du sponsoring et du mécénat
concepteur rédacteur / copywriter responsable de la communication interne

Communication interne – formes et moyens:


Le journal interne; les réunions inter services; les enquêtes de satisfaction; les portes ouvertes.
La couverture médiatique – couvrir l’actualité
B. JOURNALISME – Les métiers de la plume, de l’image et du son ont en commun une
contrainte : respecter les impératifs de présentation et de délai (termen)

Un localier = journaliste d’un quotidien régional Chef de rubrique


Communiquer en français

ou d’une radio/TV locale


Un correspondant Un agencier = agent de presă

Un reporter du JT (journal télévisé) Journaliste d’entreprise


Un secrétaire de rédaction Reporter
Un pigiste ( journaliste payé à la ligne) / Secrétaire de rédaction
colaborator

C. RELATIONS PUBLIQUES ET PRESSE –


Des métiers de contacts Tous les secteurs
attaché(e) de presse mode / beauté / gastronomie …
chargé(e) de relations publiques sport / politique / informatique …
un porte-parole tourisme / cinéma / humanitaire …

Mission générale: promouvoir une action/ une idée/ un nouveau produit auprès de journalistes ou
auprès de certains publics privilégiés
Un attaché de presse est un relais entre l’entreprise et les médias. Il rédige les communiqués,
prépare les dossiers destinés à la presse, organise des actions appropriées( conférences, voyages)
Chargé de R.P. organise des séminaires, voyages d’études, expositions, salons, congrès.

Un porte-parole est le représentant d’une organisation ; il transmet et explique des décisions, des idées aux
journalistes ou au grand public via les médias.
(Institut International de Communication de Paris / 2001)
ACTIVITES:
1. Retrouvez l’intitulé exact des métiers qui correspondent aux définitions:
1. décide des actions de parrainage dans les domaines de l’art, culture, sport, s’attache à
renforcer l’image sociale et culturelle de l’entreprise –
2. coordonne et dirige la mise en page, la rédaction du journal et la photographie –
3. élabore, avec son équipe, la campagne de communication conforme aux attentes de
l’annonceur, participe à la stratégie et à la recherche créative –
4. relais entre les médias et l’entreprise, il rédige les communiqués, prépare les dossiers
destinés à la presse, organise des actions appropriées( conférences, voyages, ..) –
5. il cherche à faire participer toutes les “forces vives” de l’entreprise grâce au journal interne,
aux réunions inter services, aux enquêtes de satisfaction, aux portes ouvertes -
6. représentant une organisation, il transmet et explique des décisions, des idées aux
journalistes ou au grand public via les médias –
7. témoin de l’événement, il produit un document (écrit, visuel ou sonore) complet et bien
documenté sur le sujet.
Réponses correctes : 1 – responsable de sponsoring et mécénat; 2 – secrétaire de rédaction; 3 -
chef de publicité; 4 – attaché de presse; 5 – responsable de la communication interne; 6 – porte-
parole; 7- reporter
2. Etudes de cas réels ou inspirés de l’actualité (à proposer après une expérience où vous avez
vécu l’emploi du temps d’un professionnel de la communication);
3. Projet. Un dossier de recherche individuel sur un thème de votre choix (se projeter vers des
structures professionnelles- agences de communication, entreprises, institutions – ;
entretiens avec des professionnels; spécificités et perspectives d’évolution du secteur de
communication étudié).
Communiquer en français

COMMUNICATION
A. Astuces pour décrocher un premier emploi
Réussir le premier contact
Première chose à se mettre dans la tête avant un entretien : vous ne quémandez pas un emploi, vous
offrez votre compétence à une entreprise. Jouez gagnant(e) dès le premier coup de fil à la secrétaire
de votre éventuel futur patron. Redoutable, la secrétaire ! Un mot de travers, un manque de politesse
à son égard, trop d’insistance … et vous voilà pré-catalogué (e) par la principale intermédiaire entre
vous et « lui ». Alors qu’un petit mot favorable de cette éminence grise au boss peut vous faire
gagner des points. Le jour J, si vous êtes convoqué (e) à 10 heures, ne fixez pas un autre rendez-
vous à 11.30. Prévoyez un laps de temps suffisant entre deux entretiens d’embauche pour éviter le
stress du retard.
On affirme que « l’habit ne fait pas le moine » et pourtant …
Votre compétence est une chose. Mais ce n’est pas tout et vous savez bien qu’on va aussi vous juger
sur votre aspect extérieur. La règle générale : sobriété et discrétion. Le meilleur truc : un vêtement
basique auquel vous ajoutez une touche personnelle, un détail ou un accessoire qui vous distinguera
du troupeau.
Ayez une attitude de retenue (ce qui ne veut pas dire de recul), tenez-vous droit (e) mais sans
raideur, les épaules et les bras ouverts et non recroquevillés sur la poitrine.
La règle des « 4 x 20 »
Les 20 premiers pas : le « look », la façon de se lever, de s’avancer, la poignée de mains (ni molle,
ni « broyeuse ».
Les 20 premiers mots : la façon de se présenter. On dit : « Bonjour, je suis Sylvie Brunel » et non
pas « Brunel Sylvie ».
Les 20 centimètres du visage : le regard franc et direct, le sourire (très important), l’impression de
sérénité qui s’en dégage.
Et le tout dans les vingt premières secondes.
(Extraits d’un article de Dany Dobosz, Vital, no. 160, mars 1994, apud Cadences 2, p. 143-144)

Compréhension globale:
Est-ce que cet article vous intéresse? Pourquoi ?
A votre avis, il contient plutôt des informations utiles, des conseils, des exemples?
Justifiez votre opinion par des expressions du texte.
Après la lecture, vérifiez si les idées suivantes se retrouvent dans le texte. Marquez-les par vrai ou
faux:
VRAI / FAUX

Fixer plusieurs rendez-vous le même jour, condition de réussite


de ses entretiens d’embauche.
Un intermédiaire stratégique de la prise de contact : la secrétaire.
Vos seules compétences suffisent pour décrocher un emploi.
Ajouter un détail chic à votre complet classique.
Une tenue très originale garantit votre sélection.
La première impression est importante à l’interview d’embauche.
Communiquer en français

Compréhension détaillée :
1. Retrouvez les marques du style non-formel, décontracté de l’article. Prouvez par des exemples le
ton amical, l’humour de son auteur.
2. Consultez le tableau suivant sur les comportements et attitudes d’un candidat à un poste. Vous
y trouverez un lexique en français familier et ses équivalents en français standard.

Français familier Français standard ( expressions en


roumain)
Décrocher un emploi / une bonne situation Obtenir un emploi, etc
/ un poste / un prix
décrocher la lune (avec ses dents) Vouloir, désirer l’impossible
Bailler à se décrocher la mâchoire Bailler sans retenue (a-i trosni fălcile
căscând)
quémander un emploi demander avec humilité (a se milogi
Accrocher une bonne place Obtenir un bon emploi (a prinde, a pune
mâna pe un post bun)
Avoir le pied à l’étrier Avoir une garantie de succès (a fi pe calea
cea buna) - l’étrier= scara de la şa
études poussées tous azimuts Etudes éclectiques en plusieurs domaines,
sans liaison
Mettre le paquet Faire tout son possible (a apela la toate
mijloacele, a pune totul la bataie)
Jouer gagnant Etre certain de son succès
jouer les accrocheurs (les accros) être trop insistant ( a fi prea stăruitor,
insistent)
avoir une proposition alléchante Avoir une offre attirante, séduisante
prévoir un laps de temps suffisant Prévoir un intervalle, un délai suffisant
vêtement “basique” (mot d’emprunt), de Tenue standard, classique (le petit deux-
l’anglais “basical” pièces, un complet )
Attitudes:
Avoir une attitude trop relax (à l’aise) = être trop décontracté
les yeux rivés sur = fixer quelqu’un, quelque chose du regard
les coudes étalés sur la table / le bureau = avoir une mauvaise posture
le regard franc / = regarder droit dans les yeux, sincèrement
une poignée de main molle, broyeuse, ferme = la manière de serrer la main : délicate, forte,
ferme
Mettre le couteau sous la gorge = faire, exercer du chantage sur quelqu’un.
Tenir rigueur à quelqu’un = avoir de la rancune (a purta pica cuiva)
Se tenir droit / se tenir, rester, marcher recroquevillé = avoir une bonne /mauvaise posture (a sta
drept / chircit, ghemuit)
Parler à tort et à travers = a vorbi fără noimă, fără cap şi coadă
Un mot de travers = s’exprimer mal
Regarder de travers = regarder avec animosité, suspicion
Exercice:
Quelques astuces pour réussir sa première interview d’embauche. Ecrivez une lettre à un / une ami
(e) qui est à la recherche d’un emploi pour lui donner quelques conseils en utilisant le vocabulaire
ci-dessus.
Communiquer en français

Le CV et la lettre de candidature
1. Recherchez sur Internet le modèle européen de CV, Curriculum vitae Europass, et
complétez-le. Selon les rubriques mentionnées, présentez-vous au groupe classe:
Information personnelles
Emploi recherché / Domaine de compétence
Expérience professionnelle
Aptitudes et compétences personnelles
Aptitudes et compétences organisationnelles
Aptitudes et compétences informatiques
Aptitudes et compétences artistiques
Permis de conduire
2. Encore des conseils ou … la typologie des candidats manqués…Pouvez-vous la continuer ?
Le CV, votre « carte de visite », vous permettra à décrocher un rendez-vous. Alors, comme
c’est important, ne soyez pas …
Le distrait : oublie d’indiquer son numéro de téléphone.
Le mégalo : « ne cherchez plus, j’arrive ».
La suicidaire : « séparée, trois enfants en bas âge ». De quoi basculer dans la pile « non ».
Le torturé : à la fin de la troisième page, on n’a toujours pas compris ce qu’il fait.
L’éclectique : études poussées tous azimuts, assorties d’une vingtaine de stages divers et variés.
Le familial : avec photo 24x36 autour du sapin de Noel.
La pin-up : avec photo en maillot de bains à Villeneuve-sur-Mer.
3. Lisez le C.V et la lettre, et répondez aux questions.

Nelly Ballereau
111, boulevard des Capucines
03100 MONTLUÇON
Tél: 70 28 30 65
Née le 13 décembre 1958
EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE
Secrétaire correspondancière (français, allemand, anglais). FORD, Cologne (Allemagne) 1993-
1995.
Secrétaire chargé de la correspondance clients (anglais et allemand). Société Interdistri
(Grenoble 38) de 1985 à 1991.
Secrétaire commerciale, chargée du suivi et des relations clientèle. Société Perrot-Lerot
(Moulins 03) de 1980 à 1984.
Serveuse dans un pub Salford (Angleterre) mars à décembre 1979.
FORMATION
BTS de secrétariat trilingue (anglais- allemand).
Baccalauréat série A5 - Académie de Clermont-Ferrand (1976)
AUTRES EXPÉRIENCES
Stage ANPE: connaissance du traitement de textes Word, mars 1993.
Stage Informatique: analyste-programmeur (Blois 41) janvier à septembre 1991.
Monitrice à l'école de ski de Superbesse (63).
Langues :
Anglais : courant, écrit, parlé
Allemand : courant, écrit, parlé
Connaissances informatiques :
Logiciels Word, Excel, Power Point.
Communiquer en français

LETTRE DE CANDIDATURE
Nelly Ballereau
111, boulevard des Capucines
03100 MONTLUÇON
Tél: 70 28 30 65
Née le 13 décembre 1958

Société Euroexport
ZI des Alouettes
002200 Casset

Poste de secrétaire trilingue

Vos références : RF 15
Objet: candidature à l’emploi de secrétaire trilingue

Montluçon, le 2 février 1995


Madame, Monsieur,

Votre offre d’emploi, parue dans le journal Le Monde du 1er février dernier, m’a vivement
intéressée et je vous propose d’examiner ma candidature pour le poste de secrétaire trilingue.

Mon expérience m’a conduite à occuper plusieurs postes de secrétaire trilingue dans différents
secteurs, celui des relations commerciales en particulier. C’est un secteur dynamique qui permet
de démontrer ses capacités d’adaptation, le goût du service du client et une grande disponibilité.

Mes diverses expériences à l’étranger m’ont permis aussi d’acquérir une bonne maîtrise de
l’anglais de l’allemand et de développer mes qualités d’organisation et mon sens du contact. Je
suis sure que vous apprécierez aussi le sérieux et le dynamisme dont je fais preuve dans mon
travail. Ces qualités associées à une bonne maîtrise de l’informatique sont les atouts que je me
propose de mettre à votre service.

Je me tiens à votre disposition pour vous exposer plus précisément, lors d’un entretien, mes
motivations à assister efficacement votre nouveau directeur commercial.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’assurance de
ma considération distinguée.
Signature
Pièce jointe : CV

B. Avant de rédiger sa lettre de motivation, Nelly Ballereau a fait un plan. Remettez ce qu’elle
a écrit dans l’ordre.
1. Elle exprime sa motivation.
2. Elle sollicite un entretien d’embauche.
3. Elle fait part de ses compétences et de ses qualités.
4. Elle prend congé avec une formule de politesse.
5. Elle rappelle la source d’information et pose sa candidature.
Communiquer en français

Présenter une lettre de candidature


La lettre de candidature complète le CV, dont elle met en valeur certains aspects, selon les
demandes de l'annonce.
PRÉSENTATION
Écrire sur une feuille blanche de format standard (21x29 cm). La lettre sera soignée, présentée
selon les règles, manuscrite.
ORGANISATION DE LA PAGE
Rappeler en haut et à gauche ses références (nom, prénom, adresse et numéro de téléphone).
Rappeler en haut et à droite le nom et l'adresse de l'entreprise à laquelle on s'adresse.
Indiquer nettement dans l’en-tête le poste auquel vous êtes candidat
Indiquer l'objet de sa lettre, les références si le cas s’y prête.

CONTENU DE LA LETTRE
Adresser la lettre à: Madame, Monsieur, / Monsieur le Directeur du personnel -si vous
connaissez le nom-, pour une entreprise de plus de 200 employés ou Monsieur le Directeur pour
une plus petite entreprise.
Rappeler le numéro de l'annonce ainsi que le nom et la date du journal dans lequel elle est
parue.
Indiquer la nature de l'emploi auquel on prétend.
Développer les points importants de son CV en rapport avec les demandes de l'annonce.
Exprimer sa disponibilité et solliciter un rendez-vous.
Ne pas oublier la formule de politesse.
Pièce jointe: indiquer les documents que l'on joint à sa lettre.

Conseils:
- Comme vous joignez à votre lettre un C.V., inutile de reprendre les renseignements sur vous-
même qu’il contient. Vous insistez sur l’aspect de votre candidature qui vous semble le plus
décisif ( qualification possédée, stage, connaissance d’une langue). Vous expliquez brièvement
en quoi consiste votre formation si elle n’est pas connue. Vous montrez que votre situation vous
permet d’accepter certaines sujétions (contraintes) de l’emploi offert (possibilité de
déplacements fréquents, logement dans telle région);
- Parmi les précisions souhaitées: date précise à laquelle vous pourriez prendre vos nouvelles
fonctions; des références éventuelles (entreprises ou personnes qui fourniraient des
renseignements à votre sujet);
- Sur la délicate question des appointements, soyez prudents. Il est préférable de remettre la
discussion de ce sujet à un entretient ultérieur que vous souhaitez.
Erreurs fréquentes:
- À utiliser plutôt “en réponse à votre annonce” que “suite à”;
- Évitez l’abus de je;
- Inutile d’espérer que “cette demande sera prise en considération”. Cela va de soi, sinon vous
n’auriez pas écrit!
- Adressez votre lettre au Directeur ou au Chef / Directeur des Ressources Humaines de
l’entreprise;
- On sollicite un poste, on présente ou on propose sa candidature à un emploi .
La politesse avant toute chose…
Un homme adresse
- à une femme mariée: ses hommages, sentiments respectueux ou déférents, …
- à une célibataire: ses compliments ou ses sentiments respectueux …
- à un homme agé, à un supérieur: ses respects, ses sentiments respectueux …
Communiquer en français

- à un homme peu connu: ses salutations distinguées, meilleurs sentiments …


- à une haute personnalité: l’expression de son profond respect …
Une femme
- présente à un homme: ses salutations distinguées, son meilleur souvenir.
- à un homme éminent : sa considération distinguée ou la plus distinguée
- à une autre femme : des sentiments distingués, les meilleurs, affectueux …
Exemples :
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur, l'assurance de ma considération distinguée.
Veuillez accepter, Madame, l'expression de ma respectueuse considération.
Je vous prie de recevoir, Monsieur, l'assurance de mes salutations distinguées.

C. Remettez dans l’ordre la lettre de candidature à l’aide des éléments ci-dessous. Indiquez le
numéro correspondant dans la colonne de droite:
à Monsieur le Directeur des Ressources Humaines de la S.M.A.P. - 69- Villeurbanne
Jacques Dupont - 28, Avenue de la Rivière - 69006 LYON 1
Le 27 juin 2006
Veuillez trouver ci-joint mon curriculum vitae.
Signature
Mais je serais heureux de vous apporter toute précision directement au cours d’un
entretien que je vous prie de bien vouloir m’accorder. Nous pourrions alors évoquer le
salaire éventuel.
Réf.: V/offre d’emploi de technicien en micro-mécanique
Puis-je attirer votre attention sur le diplôme universitaire de technologie que je viens
d’obtenir? Il sanctionne deux années d’études supérieures à l’I.U.T. de Lyon, c’est à dire
une formation technique qui a porté notamment sur la micro-mécanique.
Vous obtiendrez aisément des renseignements sur mes études en vous adressant à M. le
Directeur du département de mécanique de l’I.U.T. de Lyon (adresse) ainsi qu’auprès de
la société XYZ (adresse) qui m’a accueilli pour un stage de cinq semaines en avril- mai
2003.
J’ai l’honneur de vous présenter ma candidature au poste de technicien en micro-
mécanique que vous proposez dans votre annonce parue dans le Figaro du 25 juin
dernier.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur des Ressources Humaines,
mes salutations distinguées,
Monsieur le Directeur des Ressources Humaines,

D. A l’aide des éléments du dossier, tout en respectant les recommandations de forme et de


fond qu’il contient, rédigez votre CV et une lettre de candidature pour : un emploi / un stage
de formation universitaire / une université d’été.
E. Cherchez dans les rubriques offres d'emploi, des postes dans la communication ou les
relations publiques. Ecrivez une lettre de candidature. Vous vous présentez à l'interview.
Jouez la scène.
F. Simulation. Interview d’embauche.
1. Vous trouvez ci-dessous deux offres pour des emplois en communication. Vous choisirez le
rôle de candidat ou de responsable des ressources humaines. Utilisez les indications de ce
dossier pour préparer votre rôle. Jouez la scène. Imaginez l’interview et écrivez le dialogue.
Communiquer en français

OFFRES D’EMPLOI
PME, dans le cadre de son développement sur un marché porteur
recherche un
CONCEPTEUR REDACTEUR
H ou F
PROFIL
22/26 ans, de formation communication Bac+ 3 ou équivalent
vous avez su démontrer votre créativité, vous désirez développer
votre sens de la curiosité et votre soif de savoir
MISSION
Responsable de la rédaction des slogans publicitaires,
Il est primordial de vous adapter selon les demandes
de vos clients et surtout d’être flexible.
NOUS VOUS OFFRONS
L’opportunité d’évoluer au sein d’une société en expension.
Rémunération: fixe + variable +voiture de fonction + frais

Pour un entretien avec notre société, adressez CV + photo + lettre de motivation manuscrite
à COM DOMICILIATIONS - No 679 –BP 1255
17011 LA ROCHELLE CEDEX
Concepteur-rédacteur
Fiche de fonction :
Il va imaginer des slogans publicitaires, écrire des textes, des synopsis, des documents
promotionnels destinés à la presse écrite, aux radios et aux spots publicitaires. Il s’attache à
sélectionner des mots et des phrases qui convaincront l’annonceur et séduiront le
consommateur.
SOCIETE IMPORT-EXPORT
Recherche
RESPONSABLE DE LA COMMUNICATION
polyvalent, dynamique, créatif, disponible
Pour diriger l’ensemble des actions de communication
d’une PME en expansion
Adresser lettre, CV + photo à
SOCIETE EUROEXPORT
Directeur des ressources humaines
ZI des Alouettes
03300 CUSSET

Responsable de communication
Fiche de fonction :
Poste similaire à celui de directeur de communication, mais travaille principalement au sein
de PME. Dans ce cadre il assume souvent la globalité de la politique de communication en
accord avec le directeur général de l’entreprise. Sa polyvalence l’autorise donc à concevoir
les stratégies de communication et à maîtriser l’ensemble des opérations de relations presse,
de relations publiques, de communication interne, de publicité.

2. Vous voulez postuler à un emploi à mi-temps de collaborateur à un quotidien - une agence


de publicité - un poste de radio. Comment vous présentez-vous? Voilà les questions du DRH :
- Parlez-moi de vous ?
- Quels sont vos objectifs à long terme ?
- Quels sont vos points forts ?
- Quelles sont vos limites ?
- Pour quelles raisons quittez-vous votre emploi actuel ?
Communiquer en français

- Que pensez-vous de votre ancien patron ?


- Pourquoi voulez-vous travailler chez nous ?
- Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le poste que nous vous proposons ? Qu’est-ce qui
vous plaît le moins ?
- Quelles sont vos activités extra-professionnelles ?
3.Vous êtes responsable de ressources humaines. Vous êtes chargé(e) de recruter le meilleur
candidat. Lisez ces quatre fragments d’entretiens professionnels. Quel candidat choisiriez-
vous? Pourquoi? Expliquez aussi pour quelles raisons vous n’avez pas retenu les trois autres.
Dialogue 1
- Vous savez, monsieur, j’ai des propositions beaucoup plus intéressantes dans une autre
société…
- Plus intéressantes à quel point de vue?
- Le salaire est beaucoup plus élevé!
Dialogue 2
- Accepteriez-vous de vous occuper aussi du courrier de l’entreprise?
- Bien sûr, monsieur le Directeur, je suis prête à faire n’importe quoi.
- Savez-vous que vous devrez quitter votre bureau à 19 heures tous les jours?
- Oui d’accord, mais je ne peux pas travailler le mercredi, je n’ai personne pour garder mes
enfants.
Dialogue 3
- Seriez-vous disponible dès maintenant?
- Oui, actuellement je n’ai pas d’emploi. Je ne vous cache pas que j’ai eu d’autres contacts, mais
votre proposition m’intéresse énormément. Quand pensez-vous que je puisse obtenir une
réponse de votre part?
- Je vous rappelle dans une petite semaine, ça ira?
- Parfaitement, monsieur.
Dialogue 4
- Je vous recontacte dans une huitaine de jours, pour vous faire part de ma décision.
- Vous ne pourriez pas m’appeler un peu avant, s’il vous plaît, je suis en attente d’autres réponses
et j’ai besoin d’avoir la vôtre le plus rapidement possible. Et puis je suis très demandé.
4. Les conseils d’un spécialiste en recrutement :
1. Racontez votre vie en trois parties : éducation, expérience professionnelle et ce qui s’est
passé au cours des dernières années
2. Adaptez vos réponses à la société qui vous reçoit. Maintenez vos ambitions à un niveau
réaliste.
3. Donnez au moins trois exemples dans un domaine proche du poste qu’on vous offre.
4. Donnez deux-trois facteurs intéressants, mais limitez les aspects négatifs à un-deux éléments
mineurs..
5. Essayez de connaître les salaires pratiqués dans la société ou dites votre dernier salaire.
6. C’est une question délicate qu’il faut traiter rapidement. Dites clairement qu’il s’agit d’une
réduction d’effectifs.
7. Soyez positif. La plupart des responsables n’aiment pas les employés difficiles.
8. Indiquez que beaucoup de situations et de problèmes de la société vous donnent l’occasion
d’apporter quelque chose grâce à votre expérience.
9. Répondez en indiquant un point fort dont l’excès peut constituer une faiblesse.
10. Montrez que vous avez une vie équilibrée et évitez de parler de trop d’activités extérieures :
on pourrait douter du temps qui vous reste pour travailler.
Communiquer en français

GRAMMAIRE

Passé - Présent - Futur


Exprimer le passé, le présent, le futur
Passé composé
J'ai travaillé Je suis allé(e)
Tu as travaillé Tu es allé(e)
Hier Il/elle travaillé Il/elle est allé(e) au cinéma
L'année dernière Nous avons travaillé Nous sommes allé(e)s
Le 25 avril Vous avez travaillé Vous êtes allé(e)
Ils/elles ont travaillé Ils/elles sont allé(e)s
Imparfait
J'étais
Tu étais
Il/elle était à Paris
Nous étions
Vous étiez
Ils/elles étaient
Présent Passé récent
Je voyage Je viens de partir.
Aujourd'hui Tu voyages
Maintenant Il/elle voyage
Nous voyageons
Vous voyagez
Ils/elles voyagent
Présent progressif
Je suis en train de lire.
Futur proche
Je vais arriver.
Futur
Je visiterai
Demain Tu visiteras
L'année prochaine Il/elle visitera New York
Nous visiterons
Vous visiterez
Ils/elles visiteront

NB: 1. Le passé composé des verbes suivants se forme avec “être” : a) les verbes pronominaux:
Nous nous sommes rencontré(e)s; b) les verbes: aller, venir, partir, arriver, rester, monter,
descendre, entrer, sortir, naître, mourir, tomber, retourner, passer (déplacement).
2. Dans le récit, le passé composé est utilisé pour les actions principales; l’imparfait est utilisé
pour les actions secondaires et les circonstances des actions principales.
3. Imparfait, présent ou passé composé. Quand on parle au passé, on peut utiliser dans une même
phrase le passé composé et l’imparfait. Quand je faisais mon stage, on m’a donné des
responsabilités. Quand on parle au présent, l’utilisation du passé composé exprime la relation
étroite avec la situation présente. Je vous envoie le courrier que j’ai reçu ce matin.
Communiquer en français

Exercices

Révision du présent.
1. Mettez les infinitifs entre parenthèses à la forme convenable du présent.
Les Français (choisir) ………………….. souvent l’Espagne pour partir en vacances.
Les enfants bien élevés (obéir) ………………. toujours à leurs parents.
Michèle a 16 ans. Elle ne (grandir) ………………. plus.
La Croix Rouge ( accomplir) ……………….. une action humanitaire en Afrique.
Vous (jouer) ………….du piano ?
Vous (entendre) ………………………. ce petit bruit ?
Les voyageurs (attendre) ……………… le train sur le quai de la garre.
Est-ce que vous (croire) ………………. qu’il est difficile d’apprendre le français ?
Est-ce que tu (pouvoir) ……………… m’aider à porter ma valise ?
A Paris, les chauffeurs de taxi (conduire) ………………………… comme des fous.
2. Complétez les phrases suivantes avec les verbes qui conviennent au présent.
Conduire épeler proposer
Connaître lire regretter
Courir mentir sentir
Croire nager
Cuire pouvoir
1. Est-ce que tu …………………. m’aider à porter ma valise ?
2. Je vous ……………………. d’arrêter maintenant. Il est tard.
3. A Paris les chauffeurs de taxis ……………………… comme des fous.
4. La viande de bœuf …………………. plus longtemps que la viande de porc.
5. A huit ans elle ………. déjà comme un poisson.
6. Ce bouquet de roses …………………. très bon.
7. Je ne …………………….. pas en la politique du Président.
8. Les Dubois sont nouveaux dans cette ville. Ils ne ………………….. personne.
9. « Je ne ………………….. rien » est une célèbre chanson d’Edith Piaf.
10. Vous dites la vérité ? Vous ne ……………… pas ?
11. Est-ce que tu ………………. vite ? – Plus maintenant, je fume trop.
12. Je vous ………………. mon nom parce qu’il est un peu difficile.
13. Vous ………………. Le Monde tous les jours ?

3. Les temps du discours .


3.1. Michel Blin, actuellement au chômage C'était un travail intéressant.
présente sa situation. Remettez les phrases dans J'organisais des expositions.
l'ordre chronologique. Je viens de quitter le musée.
Je suis au chômage. Nous ne nous sommes plus parlé.
J'ai travaillé au musée. Je lis. Je me promène.
Je vais m'inscrire à l'ANPE (Agence nationale 3.2. Relatez son récit en ajoutant des précisions
pour l'emploi). de temps (Pendant six mois... Un jour...
Je me suis disputé avec le directeur. Alors...)
Je travaillerai ou je m'inscrirai à l'université. "Pendant six moins, il a travaillé au musée.
C'était un travail..."
4. Passé composé ou imparfait.
Mettez les verbes entre parenthèses au passé composé ou à l'imparfait. Modifiez l'orthographe
des pronoms quand c'est nécessaire.
Communiquer en français

La mère du narrateur vient de mourir. Il raconte :


"Je (prendre) l'autobus à deux heures. Il (faire très chaud). Je (manger) au restaurant, chez
Céleste, comme d'habitude. Ils (avoir) tous beaucoup de peine pour moi et Céleste me (dire):
"On n'a qu'une mère". Quand je (partir), ils me (accompagner) à la porte. Je (être) un peu
étourdi parce qu'il (falloir) que je monte chez Emmanuel pour lui emprunter une cravate (...)"
(Albert Camus - L'Etranger)
5. Du passé au futur. L'an dernier...
Elle raconte ce qu'elle a fait et parle de ses Beaucoup de travail.
projets.Utilisez les indications pour la faire Pas de vacances.
parler. Examen difficile.
Rencontre avec Loïc
Cette année ... L'an prochain...
Fatiguée Prendre un an de congé
Toujours pas de vacances. Partir en voyage
Travail à mi-temps. Visiter l'Asie
Mariage avec Loïc Chercher un travail là-bas.
6. Retrouvailles
Ils étaient étudiants dans la même université. Ils ne se sont pas vus depuis dix ans.
Imaginez la scène de leurs retrouvailles et écrivez le dialogue :
"Alors, qu'est-ce que tu deviens?
Qu'est-ce que tu as fait ces dernières années?
Qu'est-ce que tu fais en ce moment?"
7. Violaine, l’assistante de Philippe Aubry, raconte son parcours professionnel. Remplacez les
infinitifs par la forme correcte du passé composé.
Après ma deuxième année de BTS, j’…. (faire) un stage de deux mois comme assistante de
direction au Futuroscope de Poitiers. Là j’…. (pouvoir) acquérir de l’expérience dans la
préparation des visites professionnelles du tourisme. Ensuite, je …. (rentrer) à Lyon et j’…
(poursuivre) mes études. J’y …. (commencer) une licence en communication et ressources
humaines. Pendant un an, parallèlement à mes études, j’ … (travailler) à temps partiel dans une
agence de tourisme. Cette expérience m’ …. (permettre) de préparer des visites et pratiquer mon
anglais.

8. Entretien d’embauche. Complétez le texte avec le temps / le mode qui convient.


Simone Brun (chargée de recrutement) : Parlez-moi de vous maintenant. … Quelles ……. (être)
vos qualités et vos points forts ?
Ana Marin : En Suède, mon expérience comme hôtesse d’accueil bilingue m’ ….. (permettre) de
développer mes qualités relationnelles. Bien sûr, j’ …. (pouvoir) améliorer ma pratique de l’anglais
et du français. Je …. (être) exigeante avec moi-même et persévérante ; je …. (posséder) une grande
force de travail.
SB : Et votre principal défaut ?
AM : En ce qui concerne mes défauts, je …. (dire) que je …. (être) perfectionniste et cela me ….
(faire) parfois perdre du temps …
SB : Euh, …. (dire)-moi, en quoi ….. (consister) votre travail en Suède ?
AM : Bien, j’ … (être) chargée d’effectuer les réservations, je …(devoir) m’occuper des passagers
à l’embarquement et au débarquement des bateaux. C’ … (être) une expérience qui m’ …
(permettre) de découvrir une autre culture.
Communiquer en français

Dossier 2

LA VIE CITADINE
Texte A: Contrastes
Une maison de pierre ocre, longue et basse. Une tonnelle de rosiers. A l'ombre d'un
châtaignier centenaire, quatre enfants sont assis autour d'une table. Les. deux plus grands mordillent
leur stylo, courbés sur les devoirs de vacances. Les deux petits font du coloriage. Sous la tonnelle,
autour de la table trois couples d'ex-citadins partagent leurs expériences:
- C'est ça, le bonheur! s'exclame Françoise, en balayant l'air d'un geste large, comme si
montagnes, vignes, ciel lui appartenaient.
- Avant, quand il faisait beau, les enfants jouaient sur le parking de l'immeuble, au milieu
des voitures. Je devais les surveiller de la fenêtre, ajoute Marion.
- Nous habitions à Massy Palaiseau, je travaillais à Versailles, comme chef comptable,
précise son mari, Jean-Pierre. En ville cela devenait invivable: toute la journée à courir, pour
s'entasser, le soir, dans un petit trois pièces. Je rêvais d'une grande maison, d'un jardin … D'avoir le
temps ... De voir grandir mes enfants ...
- Moi aussi, je voulais changer radicalement de mode de vie, intervient Philippe, le mari de
Françoise. L'appartement trop petit. La tournée des écoles, à huit heures. Un véritable parcours du
combattant, au milieu des embouteillages. Ici, tout se fait dans le calme.
- Là-bas je travaillais à plein temps. Ici, avec les deux sociétés où je m'occupe de
comptabilité, j'aménage mes horaires comme je veux. On a d'ailleurs tout sous la main: piscine,
tennis, terrain de football, supermarchés, et cela coûte infiniment moins cher qu'à Paris.
- A Massy, les enfants tombaient malades pour un rien. Ici, au grand air, ils ne voient jamais
le médecin ... Là-bas, le soir, à table, c'était le règne du surgelé. Ici, ce sont des produits frais
achetés sur le marché. ...
Là-bas, avant. On dirait des prisonniers récemment libérés qui évoquent les heures noires
passées dans leur cachots. ... Ils ont retrouvé le goût des choses simples et authentiques. ici tout est
possible: ils vivent au rythme de la nature, des saisons.
Textes B
B1. Paris et sa banlieue...
Paris est, a été et sera le lieu privilégié où aiment s'installer les étrangers du monde entier.
Que ce soit pour des raisons touristiques, professionnelles ou scolaires, les étrangers affluent vers
Paris qui représente, comme le disait si bien Joséphine Baker, "leur seconde patrie" ...
Mais ces étrangers ont volontairement choisi ou accepté de vivre pour un temps à Paris...
Il n'en est pas de même pour les étrangers immigrés, qui, eux, doivent résider dans des cités,
c'est-à-dire des grands ensembles d'habitation, dans la périphérie parisienne.
La vie dans ces cités de banlieue ne correspond pas souvent aux rêves des habitants. Ils sont
le plus souvent chômeurs, en attente d'un travail, ou très jeunes adolescents, ne s'étant pas intégrés
au milieu scolaire du pays.
Certaines cités de la banlieue parisienne sont donc des lieux de malaise et de difficultés de
vivre. Les jeunes, sans occupation, s'organisent en bandes qui effraient et parfois maltraitent les
résidents. Les plus anciens, qu'ils soient Français ou étrangers, ne s'y sentent plus en sécurité: la
peur règne.
La raison essentielle de ce malaise? le chômage, certes.
Mais aussi les difficultés d'adaptation pour ceux qui ne vivent en France que par nécessité
économique, sans pouvoir, ni vouloir s'intégrer quelque peu à ses modes de vie ...
(D'après Le Parisien 14375, 27 novembre 1990)
Communiquer en français

B 2. La banlieue s’embrase
Etude de cas : analyser la réaction des médias face à la violence urbaine.
Rappel des faits : Le 27 octobre 2005 démarraient en France, à Clichy-sous-Bois, banlieue
parisienne, une vague de violences urbaines qui, par leur extension, la durée et l’importance des
désastres, sortaient de l’ordinaire. Elles ont mis à l’épreuve les responsables politiques et les forces
de l’ordre pendant plusieurs mois. Ces événements ont fait la une de l’actualité et ont été repris par
les médias mondiaux.
Nous vous proposons une réflexion sur les causes, les conséquences et les solutions proposées à
partir des opinions recueillies dans les quotidiens français. Nous avons sélectionné des extraits d’un
article d’analyse publié dans Le Figaro.
« Les violences ne devraient pourtant pas nous surprendre, car elles s’inscrivent dans le phénomène
global de la violence urbaine, embryonnaire il y a trente ans, en expansion constante depuis. Dès
1990, les Renseignements généraux ont vu dans cette violence un fait majeur de société. Ils en ont
pris des mesures. Les émeutes se produisaient dans des zones déjà marquées par une violence au
quotidien exercée par de petits groupes de jeunes, pour la plupart français nés de parents immigrés,
occupant l’espace public, animés par le nationalisme de quartier et la haine des institutions. […] Le
dispositif a permis de montrer la vivacité croissante du phénomène et de dégager quelques
tendances d’évolution. En 1991 : une centaine de points chauds, parmi lesquels quarante, plus
gravement atteints, étaient le théâtre de violences contre les policiers ; en octobre 2000, ils étaient
respectivement plus de huit cents et plus de cent soixante. Les modes opératoires ont durci : usage
d’armes à feu, rixe entre bandes, réserves de projectiles et de bouteilles incendiaires, banalisation
des guet-apens contre la police … Dès 1995, avec l’apparition des portables, la violence a débordé
des quartiers d’origine : incidents dans les centres-villes, affrontements armées entre les bandes,
raids contre des lycéens lors des manifestations. […] enfermés dans une même contre-culture des
banlieues basée sur le ressentiment et une haine attisée par l’actualité internationale, les casseurs
potentiels s’exercent au quotidien, cultivent la contestation de la République et de ses institutions,
propagent et entretiennent des rumeurs et des stéréotypes, ressassent les analyses explicatives de la
violence qui les exonèrent de toute responsabilité personnelle. Les événements actuels s’inscrivent
dans ces grandes tendances. Tous les quartiers qui s’embrasent étaient répertoriés comme difficiles.
D’un point de vue qualitatif, il n’y a donc rien de nouveau dans nos banlieues.
On peut toutefois s’interroger sur les raisons de cette expansion forte.
… alors que, au bout de trois jours, l’émeute de Clichy-sous-Bois allait se calmer, des solidarités
autres que purement territoriales se sont éveillées, après l’explosion d’une grenade lacrymogène
devant l’entrée d’une salle de prière.
Le regain de nervosité a fait durer un phénomène qui était déjà abondamment présent à la
télévision (seul média, avec Internet, qu’on puisse sérieusement accuser de favoriser la contagion).
La médiatisation télévisuelle est montée en puissance. Elle a été très orientée sur le rappel de
problèmes sociaux qui, pour être réels, ne devraient tout de même pas être mis en balance pour
justifier des exactions criminelles en cours. Une fois encore, la télévision a joué le rôle de tam-tam
battant le rappel des troupes. […]
Enfin et surtout, toujours avec l’appui de la télévision, les événements ont été
instrumentalisés par les ennemis politiques du ministre de l’Intérieur, qui ont ressassé les termes de
« racaille » et de « karcher », sans jamais les replacer dans leur contexte … Ainsi caricaturés, ces
mots sont devenus le cri de ralliement pour des casseurs potentiels déjà fascinés par des images de
violences.
Le discours de l’excuse s’est alors trouvé survalorisé, les prises de position normatives ont
été rejetées comme politiquement incorrectes et les policiers ont fait office de bouc émissaires.
Il reste que la violence urbaine poursuit son expansion et son travail de sape, provoquant la
fuite des habitants qui en ont les moyens et accentuant le processus de ghettoïsation. »
Communiquer en français

(Lucienne Bui Trong, ancien chef de la section « Villes et banlieues » à la Direction centrale
des renseignements généraux, auteur de l’article « Violences urbaines : les raisons de la
contagion », Le Figaro, 7 novembre 2005)

COMPRÉHENSION
Texte A
1. Pourquoi les trois couples ont-ils décidé de quitter la ville pour la campagne?
2. Reconstituez leur vie de citadins : « Avant ils…Là-bas ils… ». Organisez les
informations du texte selon un plan : cadre de vie, travail, éducation, loisirs, santé.
Employez l’imparfait dans votre récit.
3. Comment a changé la vie des ex-citadins ? « Maintenant, ici, ils … ».
2. Quels sont les inconvénients de la grande ville à leur avis? Partagez-vous leur opinion?
Sinon quels sont vos arguments en faveur de la vie en métropole.
4. Imaginez quelles difficultés ils ont dû surmonter.
5. Aimeriez-vous vivre « au rythme de la nature, des saisons » ? Justifiez votre opinion.
6. Consultez la rubrique « Communication- Parler et convaincre ». Selon vous, en
choisissant la campagne à quoi les couples ont-ils renoncé? Peut-on parler dans ce cas d'un
bouleversement des mentalités?
7. Mini-débat: "La ville écrase, déshumanise, stresse. La quitter, c'est retrouver son
identité". Trouvez des raisons pour et contre cette affirmation de Nathalie Brault,
sociologue.
Justifiez votre opinion.
Textes B
1. Lisez le texte B 1 et répondez aux questions suivantes :
1. "J'ai deux amours, mon pays et Paris", chantait Joséphine Baker. Comment cette idée est-elle
exprimée dans le texte?
...........................
2. Les étrangers qui vivent temporairement à Paris, le font pour des raisons:
- économiques - scolaires
- touristiques - professionnelles
- politiques
3. Les immigrés viennent à Paris pour quelles
raisons? Choisissez dans la liste ci-dessus.
4. Ils habitent:
à Paris dans la banlieue
5. Quelle phrase correspond à ce qui est dit dans le texte?
- Ils sont tous chômeurs
- La plupart d'entre eux sont chômeurs
- La vie en banlieue ne correspond jamais à
leurs rêves
- La vie en banlieue ne correspond presque jamais à leurs rêves
6. D'après le texte:
- Les bandes font peur aux habitants
- Les bandes volent les habitants
- Les bandes insultent et agressent les habitants
7. Les bandes sont composées:
- de jeunes chômeurs
- de jeunes
8. Les personnes plus âgées sont tous des
Français:
vrai faux
Communiquer en français

9. D'après le texte, les immigrés ont des


difficultés d'adaptation:
- parce qu'ils ne veulent pas s'intégrer
- parce qu'ils ne peuvent pas s'intégrer

2. Vous venez de lire Paris et sa banlieue:


Est-ce que ce texte peut s'appliquer aux banlieues des grandes villes de notre pays? Dites ce
qui est semblable et ce qui est différent. Ecrivez un court essai sur la question. (Rédigez 15-20
lignes)
3. Après la lecture du Texte B2, dressez un tableau qui intègre le champ thématique
« violences urbaines ». Cherchez les mots et expressions apparaissant dans le texte et
organisez-les sous les entrées proposées:

VIOLENCE URBAINE
Formes Actions Acteurs Armes Causes Réactions

4. A partir de cette étude lexicale, écrivez un court article – résumé des événements
relatés par le texte B2. Aidez-vous de la rubrique « Vocabulaire » où vous
trouverez des équivalents lexicaux pour mieux comprendre et exprimer ensuite
autrement les situations.
5. Comment les médias ont couvert les événements ? Quels sont les reproches que
l’auteur fait aux médias ? Les partagez- vous ?
6. Considérez-vous que le thème de la violence urbaine vous concerne-t-il ? Sous
quelles formes se manifeste-t-elle dans les villes que vous connaissez ? Prenez
position dans une lettre au courrier des lecteurs du journal hebdomadaire Les
jeunes et l’actualité. Pour bien organiser votre texte, consultez la rubrique
« Communication - Ecrire une lettre au courrier des lecteurs ».
7. Etude de cas. « En 2025, un homme sur deux vivra en zone urbaine (60% de la
population mondiale sera citadine contre 10% seulement au début du XX-e siècle). La
croissance urbaine, alimentée par l’exode rural et une démographie plus forte qu’en
zone rurale, s’accompagne souvent d’une misère profonde. ».
Saviez-vous que : … en 2025, le Top 5 des mégalopoles (plus de 20 millions d’habitants)
sera : Tokyo, Bombay, Lagos, Shanghai, Jakarta ? … selon les Nations Unies, ce
millénaire comptera 33 mégapoles (villes de plus de 8 millions d’habitants) dont 27 dans
des pays en voie de développement, notamment en Asie ? … en 40 ans, Istanbul, la
capitale turque, est passé de 1 à 8 millions d’habitants ?
Les maux des mégalopoles
Istanbul est exemplaire des maux qui touchent les mégalopoles : problèmes d’infrastructure
(voirie défoncée, pénurie de transport en commun, ramassage aléatoire des ordures, etc.) ;
grave pollution de l’air et de l’eau ; embouteillages monstrueux. Autre difficulté :le
développement d’un habitat illégal qui représente 65% des quelques 2 millions
d’immeubles ; le plus souvent des baraquements où s’entassent les plus démunis. En raison
des naissances très nombreuses, sa population croît deux fois plus vite que dans le reste de la
Turquie. Les inégalités sociales sont criantes, comme dans toutes les mégalopoles : les 20%
des plus riches habitants disposent de 58% des revenus, tandis que les 20% des plus pauvres
n’en perçoivent que 5%.

8. Le thème vous intéresse-t-il ? Préparez un projet concernant le développement


urbain au XXIe siècle.
Communiquer en français

VOCABULAIRE

La ville Le village
capitale – cité – métropole – mégalopole Village important – un gros village
ville-lumière; ville-sainte; ville nouvelle Un petit village : un bourg – une
villes-satellites; ville d’eaux bourgade – un hameau –
cité-dortoir un trou – un lieu-dit

Phénomènes : croissance urbaine ; infrastructure Phénomènes : exode rural ;


inadéquate ; habitat illégal, insuffisant, désertification ; insécurité
provisoire ;
ghettoïsation
La population La population
un citadin – la population urbaine un(e) villageois(e) – un campagnard
un banlieusard – un faubourien un paysan – un cultivateur – un fermier
Espace urbain Espace rural
Le vieux village – la place de l’église-
le centre-ville / la banlieue – la périphérie les petits commerces – la mairie – les
un quartier résidentiel / – un faubourg -un petites routes de campagne - ;
bidonville ; zone commerçante – les commerces - une tradition – une coutume ;
; une fête folklorique – une danse
zone résidentielle – espaces verts - ; villageoise
circulation: zone, rue piétonne – un passage clouté
embouteillages, un bouchon -
Difficultés lexicales Dire autrement Difficultés lexicales Dire autrement
Un guets-apens un piège ( o capcană) Attiser ranimer, envenimer
Une contre-culture S’embraser prendre feu
Un regain un renouveau Ressasser répéter
Une exaction criminelle une malversation Exonérer dispenser
Une émeute un désordre, trouble Monter en puissance s’intensifier

A vous maintenant !
Exercices
1. Faites correspondre les synonymes :
1. Habiter 2. effrayer 3. périphérie 4. grands ensembles 5. vivre
a. banlieue b. cités c. résider d. s'installer e. faire peur

2.Cherchez dans les textes A et B les mots et expressions qui évoquent la vie en ville et ceux
qui évoquent la vie à la campagne. Placez-les dans deux colonnes. Essayez d'en ajouter
d'autres. L’attitude qu’ils reflètent est-elle favorable ou défavorable ?
Communiquer en français

3. Associez les mots à leurs définitions.


Ville d’eaux Ville qui se développe très vite
Ville- champignon Tout petit village isolé
Cité-dortoir Agglomération formée d’une ville et de ses
banlieues ou de villes voisines réunies
Faubourg Quartier où les habitants sont logés dans des
baraquement faits de matériaux divers
Ceinture verte Quartier périphérique
Périphérique Ensemble des agglomérations qui entourent
une grande ville
Bidonville Ensemble des parcs et des jardins disposés
autour d’une agglomération
Banlieue Boulevard qui contourne la ville
Conurbation Agglomération habitée par des personnes qui
ont leurs occupations dans une grande ville
voisine
Lieu-dit Station thermale

4. Associez les mots ou expressions des deux


colonnes:
1. en avoir assez a) plaquer
2. abandonner b) être épanoui
3. apercevoir quelqu'un à la hâte c) aménager ses horaires
4. avoir facilement accès à ... d) avoir ras-le-bol
5. bouder e) voir quelqu'un entre deux portes
6. être radieux, joyeux f) rêver de faire quelque chose
7. caresser un rêve g) faire la tête (fam.)
8. organiser son horaire à son gré h) avoir ... sous la main

5. Réemployez les mots et expressions de la colonne de droite dans des contextes nouveaux.
6. Expliquez le sens de ces expressions par vos propres mots ensuite cherchez-les dans le
dictionnaire:
ville-satellite; ville nouvelle; métropole; banlieue-rouge; agglomération
7. Retrouvez sans l'aide du dictionnaire, des mots de la même famille qu'urbanisme.
Placez-les dans des contextes.
8. Réutilisez le vocabulaire pour évoquer les caractéristiques d’un quartier que vous
connaissez bien (appréciations favorables, défavorables).
Communiquer en français

COMMUNICATION
Parler et convaincre
Pour vous aider
I. Accord (Approuver) II. Développer (Argumenter)

Je suis entièrement d'accord avec vous Si vous le permettez, ……


J'allais dire la même chose Je voudrais signaler à ce propos …
Je vous rejoins entièrement Juste quelques remarques …
Absolument - Tout à fait - Evidemment Au sujet de ... je voudrais :
Mais c'est l'évidence même ! - apporter une précision
- souligner
- ajouter
III. Demander une explication
Juste une question - au sujet de
- concernant
- à propos de
IV. Objecter
Marquer son désaccord
Je suis désolé, mais ... Vous avez tort
C'est complètement faux Alors là, excusez-moi, mais ...
Formuler une objection (rappel et contradiction)
Vous avez tout à fait raison de souligner ...
Si j'ai bien compris ... mais, dans ce cas ...comment expliquer ...
S'il est vrai que ... il faut quand même/tout de même/pourtant ...

Ecrire une lettre au courrier des lecteurs


Afin d’exprimer vos opinions ou de prendre position sur un fait de société, une émission,
sensibiliser les autres lecteurs, créer des liens, vous avez une formule de communication : la
lettre au courrier des lecteurs. La même structure textuelle et argumentative peut être utilisée
dans les forums, les blogs ou les sites interactifs d’Internet.
>> Rappeler les références du courrier:
Dans votre numéro …. du … Madame X écrit que…
J’ai lu avec intérêt la lettre de Madame X concernant / sur / …..
>>Donner son avis sur ce courrier:
Je partage tout à fait ce point de vue / cette opinion.
Je tiens à dire que je ne suis pas du tout d’accord avec ses propos .…
>>Indiquer l’objet de sa lettre :
J’aime les films populaires, ils ont sûrement autant d’intérêt que les films d’auteur.
La question de l’écologie ne doit pas être traitée avec légèreté.
>>Exprimer un souhait ou un regret
Je regrette beaucoup que le public boude ce film.
A mon avis, il faudrait plus d’émissions culturelles sur le petit écran.
>>Exposer des arguments pour ou contre:
Nous avons besoin d’être informés et les débats d’idées sont tout à fait indiqués pou cela.
Il est évident que si l’on montre des scènes violentes sans arrêt, les jeunes délinquants vont
s’imaginer que c’est le modèle à suivre et cela est très dangereux…
>>Conclure en s’adressant aux lecteurs:
Alors, je vous en prie, ne nous montrez plus de telles images!
Je dis simplement bravo pour ces moments inoubliables!
>>Conclure en formulant une hypothèse ou un souhait :
Si ces émissions étaient programmées plus tôt, je suis sure que l’audience doublerait.
Communiquer en français

Ah, si l’on pouvait suivre plus de rencontres sportives en direct!

1. En vous aidant du tableau ci-dessus, écrivez au magazine pour réagir à cette lettre.

Le 28 mars je serai à la rue…


J’ai 55 ans. Depuis plus de trente ans, je suis locataire d’un studio à Boulogne, mon seul domicile.
J’ai toujours payé mon loyer. L’immeuble dans lequel mon studio est situé, propriété de la
compagnie d’assurances Abeille, a été mis en vente. La justice française a décidé de mon expulsion.
Ayant épuisé tous les recours judiciaires, je vais être mise à la rue le 28 mars. Je n’ai aucun endroit
où aller. Je suis seule au monde. Je n’ai plus de famille, et ma situation pécuniaire ne me permet
pas de prétendre à une location dans le secteur privé. Depuis des années, je multiplie les démarches
pour l’obtention d’un logement social, mais je ne l’ai pas obtenu. Voilà ma situation: après une
carrière dans le spectacle, écourtée par un grave accident de voiture, j’ai passé un doctorat ès-
lettres à la Sorbonne. Mais même ce parchemin ne m’a pas permis de trouver un travail qui
rassurerait d’éventuels bailleurs. Alors je touche le RMI. Universitaire au chômage, je serait
bientôt SDF, fabriquée par un tribunal français au profit d’une compagnie d’assurances qui
réalise des actifs immobiliers en quête de rentabilité. On truque, on broie, on écrase, on en parle,
mais tout le monde s’en fout.
S.H., Boulogne
Nouvel Observateur (17 au 23 février 2001).
Notes: un bail = un contrat de location ; un bailleur = une personne qui loue;
RMI = revenu minimum d’insertion; SDF = sans domicile fixe
2. Proposez vous-mêmes des situations critiques ou des thèmes de débat à vos collègues.
Prenez position ! Ecrivez votre texte selon le modèle proposé.

GRAMMAIRE
Révision :Le récit. L'emploi de l'imparfait et du passé composé.
Exercices :
1. Distribuez le passé composé et l’imparfait comme dans le modèle; retrouvez les
actions principales et secondaires:
Il était environ dix heures. Soudain trois hommes qui faisaient la queue près des guichets ont
attaqué le cassier. Comme la banque était pleine de monde, le cassier a donné l'argent aux bandits,
mais il a averti secrètement la police qui est arrivée immédiatement sur les lieux. Quelque temps
après deux voleurs ont été arrêtés mais ils n'avaient plus l'argent. Le troisième a réussi à s'échapper
avec la caisse. Il portait une veste grise, un chapeau et des lunettes noires.

Imparfait Passé composé


Il était environ dix heures trois hommes ont attaqué le cassier
...................................... ....................................................
2. Mettez le texte au passé. Commencez le récit de Mme Elise par: J’étais une vieille
dame...
Madame Elise est une vieille dame qui vit seule sur la colline. Elle est veuve et elle n'a pas
de famille. Un jour, la colline prend feu. Madame Elise voit le feu avancer de tous côtés. Elle est
trop vieille pour courir, alors, elle se met à genoux et elle dit une prière; elle est prête à mourir et
elle attend. Mais le feu s'arrête tout près d'elle. Alors, Madame Elise change complètement de vie:
elle vend sa maison, elle retire son argent de la banque et elle part faire le tour du monde. Elle va en
Chine. Elle monte sur le Kilimandjaro et elle descend le fleuve Amazone. Elle publie ses mémoires
et à quatre-vingts ans elle devient très célèbre.
Communiquer en français

3. Reconstituez les fragments du roman Djinn, d’Alain Robbe-Grillet en mettant les


verbes à l’infinitif aux temps indiqués. Quelles fonctions remplissent –ils : habitude, action en
déroulement, explication, événement ponctuel, autres ?
1. « Tandis que nous (manger, imparfait) …………….., je (demander, p. composé) …………… à
Marie comment ce serveur (pouvoir, imparfait) …………………….. être employé dans un café,
avant sa mort, puisqu’il (être, imparfait) ……………………….. marin. Mais elle ne (se troubler, p.
composé) ……………………………….. pour si peu :
« C’ (être, imparfait) …………………….. évidemment pendant ses permissions. Sitôt à
terre, il (venir, imparfait) ………………….. voir sa maîtresse, qui (travailler, imparfait)
…………… là. Et il (servir, imparfait) …………………….. avec elle, par amour, les petits verres
de vin blanc et les cafés-crèmes. L’amour, ça fait faire de grandes choses.
- Et sa maîtresse, qu’ (devenir, p. composé) ………………….. ?
- Quand elle (savoir, p. composé) …………………………….. la fin tragique de son amant, elle ( se
suicider, p. composé) ………………………….. en mangeant une pizza industrielle. »
2. Marie invente une autre « histoire à dormir debout » :
« Mais non. Nous (ne pas habiter, imparfait) ………………… avec toi. Des bohémiens nous
(enlever, p. composé) ……………………………., Jean et moi, quand nous ( être, imparfait)
………………………….. encore bébés. Nous (loger, p. composé) ………………….. dans des
roulottes, parcouru l’Europe et l’Asie, mendié, chanté, dansé dans des cirques. Nos parents adoptifs
nous (obliger, imparfait) …………………… même à voler de l’argent, ou des choses dans les
magasins. Quand nous (désobéir, imparfait) …………………………….., ils nous (punir, imparfait)
……………………………. cruellement : Jean (devoir, imparfait) …………………….. dormir sur
le trapèze volant, et moi dans la cage du tigre.
(Alain Robbe-Grillet, Djinn, p.49-50)
3. Si cette histoire bizarre vous a inspiré, rédigez un court récit au passé. Vous pouvez soit
continuer l’histoire de Marie soit imaginer une autre.
4. Complétez le texte avec les verbes qui manquent:
Hier quand Jacques s'est levé, il était cinq heures et quart. Jacques .................... habillé
rapidement et à six heures, il ...................... déjà dans la rue. Il y .......... peu de gens dehors. Il .........
encore nuit. Jacques ................... le métro et il ................ à la gare chercher Maria. Le train de
Madrid ................... à huit heures, il ............... très en retard; Maria ............... un peu fatiguée et elle
............... un peu froid parce qu'elle ......................... une robe très légère. A Paris, il ............
seulement quinze degrés, mais à Madrid, ................... très chaud, c'............... encore l'été.
Communiquer en français

Dossier 3
MANIERES DE S’INFORMER.
PROFESSION : JOURNALISTE

Texte A. Enquête sur la lecture des journaux dans votre langue


1. Micro-trottoir. Menez cette enquête dans votre entourage et / ou dans la rue. Relevez
les caractéristiques de vos interlocuteurs (âge, sexe, profession).
Lisez vous des journaux ? oui - non
Entourez la bonne réponse.
Quelle sorte de journaux ?
Cochez la ou les bonne(s) réponse(s).
un/des quotidien(s)
un(e)/des revues, hebdomadaire(s)
Quels genres de magazines connaissez-vous ?
- mode
- people
- actualité
- spécialisé
Aimez-vous feuilleter les magazines ? Pourquoi ?
Quels sujets d’articles préférez-vous en général ?
Numérotez de 1 à 3 en commençant par le sujet que vous préférez :
- les sciences - la médecine
- la politique - la mode
- les sports - la culture (livres, cinéma...)
- l’économie - les faits divers
- la société - autre sujet: indiquez-le
Quand vous avez choisi de lire un article, vous commencez par:
Vous pouvez cocher une ou plusieurs cases.
- le titre - les sous-titres
- la photo - la légende sous la photo
- les lignes en gros caractères - autre chose ...
- le premier paragraphe
Quand vous lisez un article, vous lisez en général:
Lisez tout avant de répondre.
- en diagonale et en vous arrêtant sur les passages intéressants;
- en sautant des paragraphes;
- en entier, d’un bout à l’autre en commençant par le début;
- par “sondages” à partir d’un sous-titre;
- autrement ...
2. Communiquez les résultats de votre enquête. Comparez-les. Qu’en concluez-vous ?

Textes B :

B1. Le pouvoir d’informer


Un raz-de-marée informationnel envahit l’humanité contemporaine et la rend incapable de s’y
retrouver dans le flux de nouvelles déversé sur les ondes, dans les pages des journaux ou sur la
Toile. Parallèlement aux progrès technologiques, les médias, de par leur diversification, ont évolué
d’une part vers les médias « généralistes » qui permettent de se retrouver autour de références
Communiquer en français

communes et vers les médias identitaires ou tribaux. Le « plat du jour » s’est transformé dans un
menu « à la carte » ou chacun puise l’information et le divertissement selon ses intérêts particuliers.
Chacun peut se composer sa petite bulle informationnelle à sa guise : ce qui était déjà vrai avec la
diversification de l’offre de radio ou de télévision, devient encore plus évident avec les technologies
numériques. Beaucoup sont tentés de voir en Internet le contraire des mass-médias : chaque
utilisateur peut théoriquement devenir émetteur à son tour, les contenus semblent infiniment
diversifiés, le récepteur peut très bien ne plus se contenter de recevoir des messages fabriqués « à la
chaîne » pour un public moyen présumé.
N’importe qui peut s’organiser une page de favoris ou de fils RSS pour suivre en permanence tous
les sites (y compris les agences de presse) se rattachant à son sujet favori. Il dispose ainsi d’une
capacité de documentation gratuite très supérieure à celle d’un journaliste professionnel d’il y a
vingt ans, quand il fallait s’abonner à des agences et réunir de la documentation papier. Les flux
surabondants d’informations mettent chaque citoyen en mesure de rivaliser avec une vraie
rédaction.
B2. « Quantité et qualité de l’information d’aujourd’hui »
J.J. Servan-Schreiber surprend le désintérêt croissant des gens pour les canaux d’information,
devenus une marchandise dérisoire.
« Alors que pendant des siècles l’homme informé a fait figure de privilégié, l’information n’est
plus, pour le citoyen des pays développés qu’un produit de consommation qu’il n’hésite pas à
gaspiller. S’il lui paraît encore un peu gênant de jeter de la nourriture ou de ne pas ouvrir un livre
après l’avoir acheté, il ne sourcille même pas lorsque le poissonnier enroule ses harengs dans un
journal dont personne n’a lu plus de deux colonnes. Les revues s’empilent sur les tables des
abonnés qui n’ont pas le loisir de les parcourir. Les radios et les télévisions demeurent fermées, la
plupart du temps, pendant que le torrent de nouvelles qu’elles débitent n’est capté que par des
minorités successives d’auditeurs.
Plus qu’un produit, l’information est aujourd’hui considérée, au même titre que l’eau et l’électricité,
comme une ressource en permanence disponible et à laquelle on n’a accès qu’en fonction des
besoins de moment ou des habitudes. … Le prix de l’information est, en même temps, devenu
dérisoire. … Devenue financièrement un sous-produit de la publicité, l’information, ainsi à la portée
de presque toutes les bourses, est la denrée moderne la plus démocratique puisque c’est la même
que s’offre un ministre ou un employé de banque. Mais de tous les progrès, le plus essentiel et le
plus inachevé réside dans la qualité.»
Jean-Jacques Servan-Schreiber, aussi appelé par ses initiales JJSS, né Jean-Jacques Schreiber le
13 février 1924 à Paris, mort le 7 novembre 2006 à Fécamp (Seine-Maritime), était un journaliste,
essayiste et homme politique français. JJSS crée en 1953 le journal L'Express avec la journaliste
Françoise Giroud. À seulement 30 ans, Jean-Jacques Servan-Schreiber est le directeur de son propre
journal, où écriront Albert Camus, Jean-Paul Sartre, André Malraux et François Mauriac.
(fr.wikipedia.org/ wiki /Jean-Jacques_Servan-Schreiber)
B3. La dépêche d’agence.
Les organes de presse (journaux, radios, chaînes de télévision) ont souvent recours à des entreprises
spécialisées capables de couvrir les nouvelles du monde entier. Ce sont les agences de presse. Elles
vendent les informations recueillies par leurs journalistes. Fournisseurs de nouvelles pour la
majorité des médias, ceux-ci doivent répondre à des exigences professionnelles rigoureuses,
notamment dans la vérification et la citation des sources. Produite pour alerter, la dépêche doit être
transmise dans les délais les plus brefs et répondre à des règles précises d’écriture :
- Clarté et simplicité : la lecture d’une dépêche doit être aisée et efficace.
- Concision et précision : la dépêche doit d’abord répondre à six questions de référence
sur ce qui s’est passé : qui ? quoi ? quand ? où ? pourquoi ? comment ?
- Organisation : les éléments d’information d’une dépêche sont présentés dans un ordre
décroissant d’importance, appelé « pyramide inversée ». Ce plan journalistique peut se
résumer par la formule suivante : conclusion × développement. L’essentiel est donc dans les
Communiquer en français

deux premiers paragraphes. Cette construction permet aux utilisateurs (radios, presse écrite)
de ne retenir de l’information que ce qui l’intéresse.
Produit brut, la dépêche sera reprise, complétée, argumentée, « colorée » par le ton de différentes
rédactions.
(Source : dossier pédagogique de la Semaine de la presse, 2003, in LFDM, No. 332, p.77)

Exemple. Pour illustrer nos propos nous avons choisi la promotion faite par l’ AFP à ses
services sur Internet et un exemple de dépêche d’agence :
Reportages sur et autour de l'actualité, features exclusifs, interviews, images et
sonores de France et du monde
Chaque jour, une quarantaine de journalistes en France et dans le monde réalisent
dans tous les domaines liés à l'actualité française et internationale (politique, social,
économie, infos générales, société, culture) :
- des reportages commentés et des sujets d'angle,
- des reportages exclusifs,
- des sujets magazine et art de vivre,
- des interviews de personnalités, des images et sonores bruts sur les grands événements,
- un mini-journal vidéo, synthèse de l'actualité en France et à l'étranger, tout en images
(vidéo, photo et infographie).
A destination
- Des télévisions nationales, régionales et locales
- Chaînes thématiques et d'information
- Sites Internet
- Téléphonie mobile et secteur hors média
AFPTV en bref...
- 40 unités de production vidéo en France et dans le monde, qui s'appuient sur le réseau
mondial de journalistes de l'AFP : 2.200 journalistes dans 165 pays.
- Une couverture en France et à l'étranger, 24h/24, 365 jours par an
- Livraison des sujets
- Couverture
- Offre éditoriale
- Offre commerciale
- Conditions techniques
- Nos références clients

Début du procès de l’hormone de croissance / AFP 06/02/2008 10h23

Le procès du scandale sanitaire de l'hormone de croissance s'est ouvert mercredi matin devant le
tribunal correctionnel de Paris où sept médecins devront s'expliquer sur leur responsabilité dans ce
drame qui s'est soldé par la mort à ce jour d'au moins 110 jeunes.

(Source : afp.com/français/products/ ?pid=video/videoforum)

COMPREHENSION

1. B1.Comment ont évolué les médias?


2. B2.Quelles sont les caractéristiques actuelles de l’information, selon Servan-Schreiber?
3. Relevez différents types de comportements d’accès à l’information.
Communiquer en français

4. Commentez l’affirmation « l’information est aujourd’hui considérée, au même titre que l’eau et
l’électricité, comme une ressource en permanence disponible et à laquelle on n’a accès qu’en
fonction des besoins de moment ou des habitudes ». Partagez-vous l’opinion de l’auteur ? Quels
sont vos arguments ?
5. Parlez de vos habitudes d’information dans un article d’une page..
6. “Ils fouillaient dans le grenier à la recherche de vieux journaux. Ils parcouraient les histoires les
yeux pétillants de bonheur. Chargés de stress, toujours pressés, ils déjeunent sur le pouce, jettent
des coups d’œil rapides à la Une. D’autres ont un penchant avoué pour les grasses matinées
vraiment grasses où l’on peut prendre le pouls de l’actualité, l’œil encore à demi clos”.
Cherchez dans le texte ci-dessus l’équivalent des expressions suivantes:
inspecter; brillant; prendre un repas rapide; un regard; une préférence; la paresse matinale;
s’informer sur.
7. Expliquez par vos propres mots les expressions soulignées:
la Une...
ils dévorent leur quotidien ...
le survol des gros titres ...
prendre le pouls de l’actualité ..
gaspiller
l’information est la denrée moderne la plus démocratique
8. B3. Quel est le rôle d’une agence de presse et comment fonctionne-t-elle ?
9. Enumérer les qualités d’un journaliste d’agence et expliquez sa façon de travailler.
10. Quelles sont les règles de rédaction d’une dépêche d’agence ?

VOCABULAIRE:
La presse
un journal: publication périodique donnant diverses informations
un journal quotidien - hebdomadaire - mensuel – bimensuel : précise la fréquence de
parution – chaque jour / semaine / mois, tous les deux mois.
un journal / un magazine politique, littéraire, scientifique, humoristique, satirique
Contenu d’un journal: Titre. Manchette. Colonnes. Pages. La une (première page). * Les
informations - un scoop (nouvelle sensationnelle publiée en priorité). Les faits divers - * Articles.
Article de tête. Editorial.
* Titre - sous-titre - surtitre - chapeau (petit texte résumant et précédant un article pour l’annoncer) -
cheval (article dont la suite se trouve sur une autre page).
Rubriques: Vie politique, sociale, économique. Tribunaux, Spectacles. Etranger. Culture.
Communication, Bourse. Sports. Météo. Le courrier des lecteurs. Carnet mondain. Les petites
annonces.
Les genres journalistiques :
L’éditorial ; le commentaire ; la chronique ; l’écho ; la critique –livre, film, spectacle - ; la brève ; le
reportage ; l’enquête.

EXERCICES
1. Observez par groupes quelques journaux différents roumains ou français. Commentez
l’aspect physique du support, les informations données sur la couverture ou sur la manchette
du journal. Faites des hypothèses sur son contenu à partir du nom.
2. Quel est approximativement le pourcentage de la place accordée:
- aux nouvelles nationales et internationales,
- au bulletin de l’étranger,
- à la publicité, au dessin,
- au sommaire ?
Communiquer en français

3.En fonction de l’importance accordée aux différentes rubriques, au rapport texte/iconique, à la


longueur des textes, au contenu des publicités, précisez le portrait-robot du lecteur-cible visé par
votre journal.
4. Observez la Une du journal choisi et désignez les différentes parties avec l’un des termes
suivants:
publicité - sommaire - bulletin de l’étranger - articles - titre
sous-titre - surtitre - chapeau - cheval.
Commentez la mise en page.
5. Classez les différentes dépêches de Libération des 5 et 6 février 2008 dans les rubriques
habituelles d’un quotidien:
débat - étranger - politique - société - culture
communication - économie - sport.

Nouvelle journée de mobilisation pour les taxis


Opérations escargot, blocages et rassemblements sont prévus dans toute la France. Grosses
perturbations à prévoir pour les automobilistes.
Après le Soudan, le Tchad accuse la Libye de soutenir les rebelles
Somalie: 20 morts dans deux explosions dans le nord-est
Vingt personnes, la plupart éthiopiennes, ont été tuées et 80 autres blessées dans deux explosions
mardi soir dans la ville de Bossaso (nord-est), a-t-on appris auprès du ministère somalien de
l'Information.
Mercredi 6 février 2008 08:18
Le Premier ministre tchadien Delwa Kassiré Coumakoye a accusé mercredi la Libye d'avoir
"soutenu" et "armé" les rebelles tchadiens venus du Soudan qui ont attaqué N'Djamena le week-end
dernier.
Mercredi 6 février 2008 10:31
Tournoi- France-Irlande: composition du XV de France
Composition de l'équipe de France de rugby qui affrontera l'Irlande lors de la deuxième journée du
Tournoi des six nations, samedi (17h00 française) au Stade de France.
Mercredi 6 février 2008 10:15
François Fillon "soutient" l'enseignant qui avait giflé un élève
Le Premier ministre François Fillon a manifesté son "soutien" à l'enseignant qui avait giflé un élève
irrespectueux, se disant "choqué" que le professeur ait été placé en garde à vue, mercredi sur RMC
et BFM-TV.
Mercredi 6 février 2008 10:07
USA: plusieurs tornades ont fait au moins 18 morts
Plusieurs tornades qui se sont abattues mardi soir dans le sud des Etats-Unis ont fait au moins 18
morts et d'importants dégâts dans le Tennessee, l'Arkansas et le Kentucky, a annoncé mercredi la
chaîne de télévision américaine CNN.
Mercredi 6 février 2008 07:59
La guerre de Lazare Ponticelli
VIDEO Depuis le 20 janvier, Lazare Ponticelli est le dernier poilu en vie. En 2005, il avait raconté
sa sale guerre à Libération. C’est ce témoignage, sous-titré pour plus de clarté, et mis en images,
que nous publions aujourd’hui.
LIBERATION.FR : mardi 5 février 2008
Un «rital» qui s’est battu dans deux armées «En 1914, je me suis engagé» MAKING OF
Poilu pas perdu
L’ère du complot
Festival. La 21e édition de la Transmediale, rencontre berlinoise dévolue aux arts numériques,
mêle expositions et performances autour des théories conspirationnistes.
QUOTIDIEN : mardi 5 février 2008
Communiquer en français

Fomenko prend son palais à Moscou


Théâtre. Après neuf années nomades, la troupe du metteur en scène russe est dans ses murs.
QUOTIDIEN : mardi 5 février 2008
6. Etudiez la composition d’une dépêche, relevez les éléments d’information répondant aux
questions de référence. Relevez les lieux, les personnes, les institutions cités. Relevez les formules
utilisées par les journalistes pour préciser leurs sources

COMMUNICATION

Projet: Journal d’information ou Journal parlé pour la radio


Chacun de vous rédigera un bref article (10 à 15 lignes) qui servira à la composition du journal écrit
ou qui sera lu pendant le bulletin d’information radio.
• Etape 1
• Choisissez le type de journal que vous allez réaliser :
- un journal qui parle de l’actualité de notre pays;
– un journal destiné à un public particulier; par exemple, les étudiants de votre
école;
– un journal imaginaire; par exemple, le journal du 1er janvier 2010.
• Choisissez le type de lecteur à qui il sera adressé. (âge, gendre, milieu)
• Etape 2
• Constituez une petite équipe pour chaque rubrique de votre journal:
ROUMANIE, ECONOMIE, SPORTS, CULTURE, COMMUNICATION,
MONDE, SAVOIR, METEO
• Dans chaque équipe, recherchez des sujets d’articles. Choisissez et répartissez-vous ces sujets
• Organisez, en grand groupe, le plan de votre journal
Etape 3
• Dans les pages suivantes, vous travaillerez sur l’expression des opinions, paroles rapportées,
description, récit
• Rassemblez la documentation et les idées nécessaires à la rédaction de votre article (étape
finale)
Etape 4
• Rédigez votre article. Respectez les critères de rédaction d’une dépêche d’agence, mais ajoutez-
y une touche personnelle.
• Organisez une présentation collective des articles (après les avoir classés)
Plusieurs possibilités:
– bulletin d’information radio
– articles affichés
– articles collés sur des grandes feuilles (imitation d’un journal)
– journal en ligne

Pour vous aider:


Le plan journalistique
« Mettez les plus belles fraises sur le dessus du panier »
Françoise Giroud - elle a été rédacteur en chef de l’Express.
Nous vous dévoilons quelques secrets du bon journaliste, autant de principes essentiels pour la
rédaction de votre article :
• Pour le public et le journaliste, « l’ordre logique n’existe pas », il n’y a qu’un ordre
d’intérêt :
- le plus important de l’article doit figurer dans le titre et le chapeau ;
Communiquer en français

- dans chaque paragraphe, l’idée principale doit être mise en tête ;


- dans chaque phrase, les mots importants doivent venir d’abord.
• Le suspense d’un article, contrairement à celui d’un roman policier, c’est celui des
motifs et non des conclusions. Lorsqu’il affirme sa conclusion d’emblée, le
journaliste suscite l’intérêt, l’intrigue, choque le lecteur. On a affaire à un lecteur
pressé.
• Les avantages de cette méthode de rédaction : elle incite à être bref et permet de
réduire le texte à volonté.
La pyramide inversée :
___________________
COMMENT
POURQUOI
QUOI
QUI
QUAND

Description – Fonction - Organisation
Pour décrire
• se trouver – être situé à, dans, etc.
• se voir – se rencontrer
• prépositions et adverbes de lieu
Avec un A l’intérieur (de) / à l’extérieur (de) – en haut (de) / en bas (de)
verbe ou un - autour (de) – au – dessus (de) / au dessous (de) – au bord
nom - (de) – à côté (de) – etc.

Avec un Dans-sur-entre-parmi - le long de – du côté de – à travers, etc.


nom

Seulement avec un Dedans – dehors – ailleurs – partout – quelque part – n’importe où –


verbe là-bas – par là – tout droit etc.

• Verbes descriptifs: s’élever – dominer – surplomber – longer – entourer – border – s’étendre.

Pour parler de la fonction


• servir: A quoi ça sert ? – Ça sert à
• être utilisé pour: C’est utilisé pour …
• être destiné à: Cette salle est destinée à accueillir 400 personnes
• permettre (de). Le fax permet - la transmission des messages écrits
- de transmettre des messages écrits

Décrire l’organisation, la structure


• comporter – comprendre: Le musée d’Orsay comporte trois niveaux.
• contenir: Il contient des œuvres d’art du XIXe et XXe siècles
• faire partie de: La tour du Moyen Age fait partie de cet ensemble architectural
• appartenir: Ce château appartient à une vieille famille de la région
Communiquer en français

EXERCICES

1. Complétez ces phrases avec les mots et expressions indiqués; mettez les verbes à la forme convenable:

Description.
La ville de Sarlat est née _____ d’une abbaye fondée au haut Moyen se dresser
Age. C’est dans un étroit vallon, en plein cœ ur du Périgord Noir, qu’on s’étendre
____ Sarlat. La ville fut bientôt ____ de murailles. entourer
A présent elle ____ dans le vallon de la Cuze, tandis qu’une multitude trouver
de villas _____ sur les hauteurs. autour
Place du Peyrou, ______ l’hôtel de la Boétie et la cathédrale. se disperser
Fonction.
La ville ____ un patrimoine monumental exceptionnel. exercer une fonction
Elle _____ aujourd’hui _____ de centre régional. Pôle important des offrir
services, elle ____ une gamme très diversifiée de commerces de détail. favoriser
La rénovation du vieux Sarlat _______ l’essor de la construction. conserver
Organisation.
Le Futuroscope ____ le parc européen de l’image avec ses trois constituer
pavillons consacrés au Futuroscope, à la Vienne et à la Communication. comprendre
Il ____ également le Monde des enfants qui ___ deux hectares de jeux offrir
et découvertes. comporter
Il _____ un complexe destiné à la formation et à la recherche ainsi faire partie
qu’une aire d’actualité économique. En matière de loisirs, en ____ aussi
____ le parc aquatique et son lac enchanté, théâtre d’un spectacle
nocturne féérique.

2. Vous êtes journaliste et vous devez faire une brève présentation d’un monument, d’une
réalisation architecturale récente. Vous devez:
– faire une brève description de l’extérieur;
– dire quelle est la fonction du bâtiment (à quoi il sert);
– donner quelques indications sur son organisation intérieure.

GRAMMAIRE

Présenter un fait
Certitude / doute – Possibilité / impossibilité – Probabilité / improbabilité
Constructions Doute ou certitude
Le degré de certitude, de possibilité, de Je suis sûr(e) – persuadé(e) – convaincu(e)
probabilité d’un fait peu être présenté: qu’elle viendra. (indicatif)
Par un verbe d’opinion: Je ne suis pas sûr(e), etc., qu’elle vienne.
Je crois qu’elle viendra. Je ne suis pas sûr qu’elle (subjonctif)
vienne. Il est certain (sûr) qu’elle viendra.
Par une forme impersonnelle: Il n’est pas certain (sûr) qu’elle vienne.
Il est possible qu’elle vienne. Probabilité ou improbabilité
Par une phrase séparée: Il est probable qu’elle viendra (indicatif)
Elle viendra. C’est sûr. Il est improbable (peu probable) qu’elle
Possibilité ou impossibilité vienne. (subjonctif)
Je crois que c’est possible / impossible Elle doit / Elle ne doit pas venir.
Il est possible Il (me) semble qu’elle est fatiguée.
Communiquer en français

Il se peut qu’elle vienne. (subjonctif) Il ne (me) semble pas qu’elle soit en pleine
Il se pourrait forme.
Il est impossible
Il est exclu qu’elle vienne. (subjonctif)

EXERCICES

Indicatif ou Subjonctif
1) Présentez les faits suivants en exprimant 2) Imaginez une suite aux événements racontés
l’opinion entre parenthèses: en 1).
Le gouvernement va augmenter les impôts Exemple: Il est possible qu’il y ait de nouvelles
(possibilité) élections.
Il est possible que le gouvernement augmente les 3) Quelles sont les conséquences possibles /
impôts impossibles, probables / improbables, etc., des
Les gens resteront calmes (improbabilité) faits suivants:
Les syndicats organiseront des grèves (certitude) Pierre n’a jamais de chance. Il part quinze jours
Le pays sera désorganisé (possibilité) aux sports d’hiver …
Le gouvernement démissionnera (probabilité) Valéria a 18 ans. Ses parents veulent qu’elle
Un nouveau Premier ministre sera nommé soit médecin. Elle souhaite devenir
(incertitude) chanteuse…
Patrice, 18 ans, vit chez ses parents. Mais
depuis trois jours ses parents ne l’ont pas vu…

Le discours rapporté

« Tandis que nous mangions, j’ai demandé à Marie comment ce serveur pouvait être employé dans
un café, avant sa mort, puisqu’il était marin… Ensuite, Marie a voulu savoir comment vivaient les
gens à Moscou, puisqu’elle venait de m’attribuer la nationalité russe. J’ai dit qu’elle devait bien le
savoir, elle aussi, qui était ma fille. … Estimant sans doute qu’elle avait assez dit de bêtises, Marie a
déclaré, alors, que c’était à mon tour de raconter quelque chose… »
(A. Robbe-Grillet, Djinn, p. 49-50)
1.Dans le texte ci-dessus, soulignez les verbes introducteurs du discours rapporté et précisez le
temps employé.
2. A quels temps sont les autres verbes ?
3. Reconstituez le dialogue entre Boris et la petite Marie :
« Boris : Comment ce serveur peut-il être employé ….
Marie : Comment vivent les gens à Moscou ? …. »
Le discours rapporté, introduit par des verbes comme demander, dire, constater, penser,
confirmer, préciser à un temps passé exige, en français, une « harmonisation » des temps, des
pronoms, des adjectifs et des adverbes du temps.
La transposition du dialogue, dont les éléments situationnels sont je, tu, ici, maintenant, en
discours indirect au passé impose les modifications suivantes :
• Le présent de la phrase en discours direct se met à l’imparfait dans le discours indirect.
• Le futur devient le conditionnel dans le discours indirect.
• La transposition des pronoms, des adjectifs possessifs, des adverbes de temps, fonction
de la personne qui rapporte le discours.
« L’harmonisation » à l’intérieur du récit est donné par l’imparfait ou les terminaisons de
l’imparfait : -ais, -ais-, -ait, -ions, -iez, -aient.
Communiquer en français

Exemples:
« Sophie : Je reviendrai vous voir demain soir avec mon fiancé. »
Les parents rapportent les paroles de leur fille aux grands-parents :
Elle nous a annoncé qu’elle reviendrait nous voir le lendemain avec son fiancé.
Ils lui disent: « Vous devez partir car demain nos partenaires pourront signer le contrat ».
- Ils lui ont dit qu’il devait partir car le lendemain leurs partenaires pourraient signer le contrat.

Mémento grammatical : Rapporter les paroles de quelqu’un au présent


C’est la situation de communication où les participants sont présents dans un cadre spatio-temporel
ici, maintenant , qui exige pourtant des clarifications ou des reprises – « le dialogue des sourds ».
I. Une phrase déclarative - Verbes introducteurs: dire / affirmer / déclarer + que
Ex.: Jean: “Il fait froid” - Jean dit / affirme / constate qu’il fait froid.
II. Questions: (Phrases à caractère informatif):
a) Est-ce qu’il part ce soir ? Il demande
veut savoir + SI
s’interroge
Ex. : « Il est d’accord ? » - Elle demande si tu es d’accord.
« Part-il ce soir ? » - Elle veut savoir s’il part ce soir
b) Où, quand, etc., sans inversion
Ex. : « Michel: “Où va-t-il?” » - Michel veut savoir où il va.
c) Que, qu’est-ce que ? ce que (ce qu’)
qu’est-ce qui ? ce qui
Ex. : « Marie:“Qu’est-ce qu’il veut ? Qu’est-ce qui se passe?” »
Marie demande ce qu’il veut, s’interroge sur ce qui se passe.
III. Ordres (impératif): DE + Infinitif
Ne criez pas ! Le voisin demande DE ne pas crier
Ne rentre pas tard ! Papa dit de ne pas rentrer tard
Marche plus vite ! Papa dit de marcher plus vite
EXERCICES
1. Marc vient de recevoir cette lettre de son amie d’enfance, Nathalie. Il communique le contenu de
la lettre à sa femme. Que dit-il?
“Je viens de recevoir. ... Elle demande ...”
Périgueux, le 20 avril
Mon cher Marc,
Comment vas-tu? Ça fait longtemps que je n’ai pas eu de tes nouvelles. Que devenez vous,
Sylvie et toi?
Est-ce que vous connaissez la nouvelle? Nous venons d’avoir une petite fille. Elle s’appelle
Marion et elle est adorable. Je me porte bien et me consacre avec affection à notre petite merveille.
Si vous êtes libres le 15 mai, venez à la petite fête que nous organisons!
Gros bisous,
Nathalie
2. Nathalie n’a pas reçu de réponse. Le 10 mai, elle rapporte le contenu de l’invitation à sa
meilleure amie. Continuez ses paroles :
« J’ai écrit une lettre à Marc où je lui demandais…
3. Complétez avec les mots interrogatifs qui conviennent. Ensuite, transposez les questions en
discours indirect en utilisant des verbes introducteurs au passé.
______ tu veux faire samedi soir? Oh! Là, là: il y a beaucoup de monde dans cette rue, _______ se
passe? Tu as des disques de Francis Cabrel? Oui, j’en ai plusieurs. ______ chansons veux-tu
écouter? _______ as-tu rencontré hier soir? ________ est-elle allée au cinéma? _________ a
cassé les branches? Mais, c’est l’orage, bien sûr. Il y a tellement de jolies chaussures dans ce
Communiquer en français

magasin. ______ acheter? Quand vous étudiez à Paris, _______ faisiez-vous le samedi et le
dimanche? _______ a gagné le gros lot? ________ pensez-vous?

4. Rapportez au passé le dialogue du couple. Faites attention aux changements des temps verbaux,
des personnes et des adverbes de temps :
« - Je viens de recevoir l’invitation au concert.
- Moi, je ne l’ai pas reçue. Toi, tu y vas ?
- Non, je ne peux pas y aller car je serai à Londres le week-end prochain. Mais toi, pourras-
tu y aller ?
- Normalement, oui. Je n’ai aucun engagement.
- Alors, je te l’offre. Profites-en ! »
Communiquer en français

Dossier 5
LES INFORMATIONS ENTRE MENSONGE ET VERITÉ

Texte A: Le temps et l'image


Jean Guitton, de l'Académie française a traversé le siècle et a vu progresser avec une
rapidité étonnante les techniques d'information et de communication. Ses réponses sur la place de
l'éthique dans les médias et sur l'influence de l'image incitent à la reflexion.
Entretien avec Jean Guitton:
PW: Maître, vous n'avez cessé de penser à l'étrangeté de ce siècle. Dans votre ouvrage
Un siècle, une vie, vous êtes "persuadé que nous avançons en aveugle vers un avenir inimaginable,
vers des événements inouïs". Quelle est votre opinion sur le rôle des médias dans l'avenir: peuvent-
ils éclairer l'homme dans cette évolution ou, au contraire, estimez-vous qu'ils ne sont que les
témoins de l'histoire humaine?
Jean Guitton: Je suis frappé de la rapidité extrême des progrès à notre époque. Ainsi, en dix
ans, tout a changé, notamment dans le domaine des moyens de communication. Dans dix ans, il en
sera de même; nous serons en présence de moyens de communion, de communication, qui ne
peuvent être esquissés aujourd'hui, car l'homme peut décrire ce qui est et non ce qui sera.
PW: Quelles définitions donneriez-vous de l'information et de la communication à notre
époque ?
Jean Guitton: L'information et la communication ont toujours existé. L'homme est un
animal qui ne peut pas rester sans communier, c'est-à-dire sans communiquer avec son semblable
par des signes, que ce soit le langage, l'écriture ou la sympathie mystique. C'est une caractéristique
qui ne se retrouve pas chez les grands singes. Nous sommes donc en présence d'un fait
véritablement nouveau de la grande mutation qu'on appelle la pensée.
Aujourd'hui, avec l'apparition des moyens de communication modernes, les satellites par
exemple, le rôle de l'intervalle temporel va diminuer. Ce qui demandait mille ans ne demandera plus
que cent ans; ce qui demandait cent ans ne demandera plus que dix ans. Ce qui demandait dix ans
ne demandera peut-être plus qu'une seconde. Mais nous ne pouvons pas changer le plan qui régit
l'univers: nous avançons vers un langage instantané.
PW: Maintes personnes ont souligné que la télévision faisait perdre le véritable savoir. Pour
d'autres, elle représente le monde de l'instantané. Partagez-vous ces jugements ?
Jean Guitton: Je crois que l'univers de la télévision était, dans mon enfance, imprévisible.
Et je suis frappé qu'à la fin de mon existence, alors que j'ai presque cent ans, j'entre dans un monde
nouveau, dans lequel la notion d'intervalle va probablement disparaître. Et comme vous le dites, la
notion de l'instantanéité va, au contraire, apparaître. Par conséquent, nous allons connaître des
formes nouvelles de communion et de communication. Mais quelles sont-elles? L'avenir est
toujours difficile à prévoir dans ses détails, mais je peux toutefois en esquisser un schéma de son
ensemble. Je crois vraiment que nous allons vers une période où l'instant va se substituer à
l'intervalle qu'on appelle la durée.
PW: Quel sens donnez-vous à l'image ?
Jean Guitton: Je suis né il y a quatre-vingt quinze ans; j'ai vécu des périodes très
différentes. En même temps, j'observais les progrès de l'image. Il y a cinquante ans, l'éducation était
plutôt auditive; maintenant, elle devient plutôt visuelle. À l'avenir, elle cessera peut-être de l'être
pour devenir instantanée.
PW: Le manque d'éthique est le reproche le plus courant adressé à ceux qui utilisent,
mettent en œuvre, voire manipulent les médias. Que vous inspire le terme d'éthique ?
Jean Guitton: Je suis frappé de constater que le mot "morale" n'est plus guère employé, et
qu'il est remplacé par celui d'éthique. Pour quelles raisons? Y a-t-il vraiment une différence entre
l'enfant d'aujourd'hui et celui de 1906? Je ne le crois pas. Un enfant ressemble toujours à un enfant,
Communiquer en français

et il est soumis aux tentations de son âge. Ainsi, le fond de l'être humain ne changera pas. Ce qui est
en train d'évoluer, c'est la signification de la vie morale. La vie morale de l'enfant d'élite de l'an
2000 sera plus haute, plus profonde et plus adorante que celle de l'enfant que j'étais. L'humanité
entière progresse ainsi d'un point de vue moral.
PW: Saint Paul disait que "tout est permis, mais tout n'est pas utile". Quelles réflexions vous
inspire cette phrase ?
Jean Guitton: La différence d'utilité des actes est un phénomène facile à observer, mais je
suis de ceux qui croient aux progrès de l'humanité prise dans son ensemble. Ainsi, je pense que la
part d'utilité va diminuer au profit d'une part plus solide, et je me réjouis qu'au mot morale tend à se
substituer celui, plus religieux, d'éthique.
0
(Philippe Weber, Armées d'aujourd'hui n 213)
Jean Guitton (Saint-Étienne, Loire, 18 août 1901 – Paris, 21 mars 1999) est un philosophe et
écrivain français. Si vous voulez découvrir sa personnalité, consultez les sites Internet qui lui sont
consacrés. Vous découvrirez, entre autres, ses réflexions philosophiques, dont voici un avant goût :
« Avoir des opinions ne m'intéresse pas. C'est à la portée de n'importe qui. Mais avoir des idées
vraies, absolument vraies, voilà qui est difficile et voilà qui est beau.» [ Jean Guitton ] - Mon
testament philosophique
«Ne lis jamais une prose encore fraîche.» [ Jean Guitton ]
«Toutes les époques ont leurs lacunes et leurs erreurs. Si l'on me demandait quel est le défaut
majeur de la nôtre, je répondrais que c'est la confusion et le renversement des valeurs.»
[ Jean Guitton ]

Texte B: Les médias - la méfiance règne


Y aurait-il quelque chose de pourri au royaume des médias? De fait, le prestige de la chose
lue dans le journal ou vue à la télévision est aujourd'hui moins éclatant qu'auparavant.
Ce phénomène n'est pas nouveau; entamé depuis plusieurs années, il n'épargne aucun média.
En effet, alors que la crédibilité des journaux et de la radio est demeuré pratiquement stable en 1990
et 1991, celle du petit écran a, pour sa part, continué à décliner. Surtout, la télévision a désormais
assez nettement perdu au profit de la radio son image de média le plus crédible.
Il faut cependant souligner que cette baisse de crédibilité de la télévision n'est pas du tout
uniforme parmi les différentes catégories de la population. Il est en effet frappant de constater que
l'attitude critique à l'égard des médias progresse sensiblement avec le niveau d'instruction des
interviewés. A cet égard, leur jugement très sévère sur l'indépendance des journalistes est
révélateur.
Indéniablement, les interviewés jugent excessif le pouvoir qu'ils prêtent aux médias. Dans ce
sens, la moitié approuvent l'attitude de certains hommes politiques qui se permettent de critiquer les
médias.
Au fond, l'on peut se demander quelle est la signification de cette défiance à l'égard des
médias qui, en dépit de nombreux reproches, ne va pas jusqu'à la condamnation. Peut-être est-ce la
traduction d'une forte attente? Les interviewés reconnaissent l'importance du pouvoir des médias,
mais souhaitent sans doute qu'il s'exerce autrement... Trop de sensationnel, trop de spectaculaire que
l'on apprécie peut-être sur le moment, mais qui laisse finalement un sentiment d'insatisfaction.
L'attitude des personnes interrogées est en fin de compte pleine de sagesse. Ils rappellent
aux médias que leur pouvoir est grand et, par conséquent, grande leur responsabilité. Ils souhaitent
être distraits, mais pas à n'importe quel prix. En un mot, ils revendiquent leur droit d'être considérés
comme individus majeurs et non pas simplement comptabilisés en points d'audimat.
0
(in Télérama N 2192 - 15.01.1992)
Communiquer en français

VOCABULAIRE
être frappé que = surpris que
esquisser = présenter en lignes générales
l'égard (n.m.) - à l'égard de = envers quelqu'un ou quelque chose
à tous égards = sous tous les rapports
quel manque d'égards ! = quel manque de manières, de considération !
avoir égard à = considérer quelqu'un ou quelque chose avec une particulière attention
Ex.: Il faut avoir égard aux circonstances.
Ex.: Une maison agréable à tous égards.

Vérité Mensonge
admettre, reconnaître, dire la verité mentir
détester le mensonge cacher, dissimuler, altérer la vérité
La vérité d'un récit, d'un témoignage abuser, tromper quelqu'un par un mensonge
une vérite première, absolue une mystification - une farce - un mensonge
un accent de vérité un récit mensonger
la sincérité - la franchise des propos mensongers
Une vérité de La Palisse - une lapalissade =
un truisme, une évidence
Expressions
c'est vrai c'est faux, une erreur, un mensonge
c'est la vérité même avoir tort
c'est évident = ça crève les yeux commettre une erreur
avoir raison être dans l'erreur
EXERCICES
1. Cherchez dans le dictionnaire d'autres sens ou expressions avec le mot égard. Introduisez-les
dans des phrases.
2. Dites le contraire des phrases suivantes:
- C'est une histoire mensongère
- Vous êtes dans l'erreur, monsieur
- Il a commis une erreur grossière
- Cette information dissimule la vérité

COMMUNICATION
Interviewer
A vous !
1. Sur ce thème de la crédibilité de l'information, réalisez un sondage d'opinion parmi les jeunes de
votre âge. Présentez vos conclusions.
Questions suggérées:
1. L'intérêt pour l'information. Suivez-vous les informations données par les médias avec un
intérêt:
très grand très faible
assez grand assez faible
2. Qui donne la meilleure information politique. Parmi les sources d'information suivantes,
quelle est celle à laquelle vous faites le plus confiance?
la télévision
la radio
Communiquer en français

les quotidiens
les hedomadaires et les magasines
3. L'indépendance des journalistes. Pensez-vous que les journalistes sont indépendants des partis
politiques, du pouvoir ou de l'argent?
Non, ils ne sont pas indépendants
Oui, ils sont indépendants
4. La crédibilité de journaux. En général, à propos des nouvelles que vous lisez dans le journal,
vous dites que ....
les choses se sont passées vraiment comme ça
il y a pas mal de différences ou les choses ne se sont pas passées comme on les raconte
5. La crédibilité de la radio. Pensez-vous que ....
les choses se sont passées vraiment ou a peu près comme la radio les raconte
il y a pas mal de différences
Pour la radio à quelle station faites-vous le plus confiance comme source d'information?
6. La crédibilité de la télévision. Pensez-vous que ....
les choses se sont passées vraiment ou à peu près comme la TV les montre
A quelle chaîne de télévision faites-vous le plus confiance comme source d'information ?
(Télérama N02192)
Pour vous aider
Afin de pouvoir commenter les résultats statistiques, utilisez le tableau suivant:
Statistiques Mots et expressions à utiliser
(en pourcentage)
100% Tous; tous les sujets
90% La plupart des jeunes
70% une forte majorité; beaucoup
60% la majorité
10% Certains; certains jeunes; une minorité
3% quelques-uns
0% aucun; pas un

EXERCICES

1. Vous avez lu l'entretien avec Jean Guitton. Relevez dans le texte les idées que vous partagez mais
aussi celles qui vous surprennent ou avec lesquelles vous n'êtes pas d'accord. Justifiez votre point de
vue.
2. Comment auriez-vous répondu aux questions du journaliste? Organisez une table ronde.
3. Dans Un siècle, une vie, Jean Guitton affirme que "ce qui rend difficile l'interprétation des signes
d'avenir, c'est que le progrès va plus vite que l'intelligence". Organisez un débat. Trouvez chacun
des arguments pour et contre cette affirmation.
4. Mensonge et vérité dans les médias. Trouvez des exemples concrets pour illustrer ce thème de
réflexion.
5. Est-ce que l'image des personnalités politiques est déformée par les médias?
6. Ecrivez un court exposé sur le thème de la crédibilité de l'information.
Communiquer en français

GRAMMAIRE

Les indéfinis (adjectifs, pronoms, adverbes)


A. Pour parler d'une quantité indéfinie
Adjectifs / Adverbes Pronoms
Tous (toutes) mes ami(e)s ..... Tous (toutes) sont invité(e)s ...
Je les invite tous
Je les ai tous invités
Chaque ami(e)s ..... Chacun (chacune) est invité(e)
J'invite chacun d'eux
La plupart de mes ami(e)s ..... La plupart sont invité(e)s ...
Beaucoup d'ami(e)s ..... Beaucoup sont invité(e)s ...
Quelques ami(e)s ..... Quelques un(e)s sont invité(e)s ...
Certains (certaines) ami(e)s ..... Certains (certaines) sont invité(e)s ...
Peu d'ami(e)s ..... Peu sont invité(e)s ...
B. Absence de quantité
Aucun (aucune) ami(e) .... Aucun(e) n'est invité(e)
Je n'en ai invité aucun / pas un
Pas un (pas une) ami(e) .... Pas un n'est invitée
Je n'en invite aucun
Je n'en invite un seul
Nul (nulle) ami(e) .... Nul /Nulle n'est venu(e)
Personne
Rien
C. Qualité indéfinie
Quelque Quelqu'un a sonne
Il a quelque difficulté à comprendre Quelque chose a bougé
D. Pour présenter deux choses ou deux
groupes
L'un (l'une) ....... l'autre
les uns (les unes) ......... les autres Certains ...... d'autres

EXERCICES

1. Complétez avec chaque ou chacun, chacune.


Exemple: .......... étudiante de la classe a reçu sa note aujourd'hui
Chaque étudiante de la classe a reçu sa note aujourd'hui
.............. des étudiantes a contribué au projet.
Chacune des étudiantes a contribué au projet.
a. Il y avait des prix pour ............ élève.
b. La maîtresse faisait l'éloge de ........... des participants.
c. Les filles étaient là, ................ avait pris sa place dans la classe.
d. ................. jour on peut les voir dans la cour de l'école.
e. Il distribue des bulletins à ........... des jeunes garçons.
f. Il pleurait .......... fois qu'on l'interrogeait.
g. ............ faisait ce qui lui plaisait en classe.
h. Que ........... s'occupe de ce qui le regarde !
2. Complétez avec personne, rien, aucun, aucune, pas un, pas une.
Exemple: Je n'ai rencontré .......... Je n'ai rencontré personne.
Communiquer en français

a. Elle n'avait .......... idée du risque.


b. Ils n'ont .......... compris à ses paroles.
c. ............... possibilité ne s'est présentée.
d. ............... seul sportif n'est à l'abri de ces risques.
e. Vous n'avez ........... espoir de le sauver.
f. Je n'ai ............. d'autre à dire.
g. ................... seul enfant n'a voulu participer.
h. ................ ne nous avait jamais parlé comme ça.
i. Elle a perdu sa valise et n'a plus ............. à se mettre.
3. Complétez avec n'importe qui ou n'importe quoi.
Exemple: .......... peut faire ce travail.
N'importe qui peut faire ce travail.
Il dit ....... quand il est énervé.
Il dit n'importe quoi quand il est énervé.
a. Elle ferait ........ pour leur faire plaisir.
b. .......... a le droit d'entrer ici !
c. Les animaux font .......... dans la maison.
d. Attention à ce monsieur: ce n'est pas ...........
e. On ne donne pas ........... à boire aux enfants.
f. Je ferais ........... pour éviter cette éventualité.
g. Ils sortiraient avec .........
4. Complétez avec n'importe quel, n'importe quelle ou n'importe lequel, n'importe laquelle
Exemple: Ils mangent à .......... moment de la journée
Ils mangent à n'importe quel moment de la journée
Ces deux autobus vont au centre: vous pouvez prendre ........
Ces deux autobus vont au centre: vous pouvez prendre n'importe lequel
a. Je devais la faire à ........ prix.
b. Vous pourriez le mettre dans ......... catégorie.
c. Ces billets ont la même valeur, tu peux utiliser ..........
d. Les trois feuilles sont similaires; vous pouvez prendre ............
e. On trouve à manger à .................. heure ici.
f. ............ de ces propositions fera l'affaire.
g. Les deux ordinateurs ont la même puissance, servez-vous de ..............
5. Une famille traditionnelle. Complétez avec tout, toute, tous, toutes.
Exemple: C'est la mème histoire dans .......... les familles.
C'est la mème histoire dans toutes les familles.
a. Le père de famille travaille ........... le temps, il est rarement chez lui.
b. La mère reste .......... la journée à la maison à s'occuper de tout.
c. Les enfants rentrent ........... les jours à midi pour le déjeuner.
d. ............. les courses et ........... les repas sont faits pour eux.
e. .............. ce travail laisse peu de temps à la mère pour ses propres distractions.
f. Elle ne sort pas ......... les fois qu'elle le voudrait.
g. Et c'est comme ça pendant ......... l'année !
6. On est vraiment comme ça? Complétez avec tous ou toutes.
Exemple: Les garçons font du sport?
Oui, ils en font tous
Tu as prêté tes disques ?
Oui, je les ai tous prêtés.
a. Les enfants ont attrapé la rougeole ?
Communiquer en français

........................................................................
b. Les jeunes filles rêvent-elles d'amour ?

........................................................................
c. Les adolescents sont très sensibles ?

........................................................................
d. Les étudiants ont bien préparé leur examen ?

........................................................................
e. Tes amis sont allés au concert ?

........................................................................
7. Adjectifs. Complétez en faisant l'accord si nécesaire:
1
On ne voyait de ...... parts, que la mer. 2 ......... étudiant ne s'est même
absenté à cet examen où ........ les notes ont été excellentes. 3 .......... certain
gens préfèrent la télévision au cinéma ou, au théâtre. 4 Mon fils a les tout
........ résultats que le vôtre l'institutrice en est contente. 5 Les ........ quelque
heures que j'ai passées en sa compagnie m'ont suffi pour le chaque
connaître. 6 Nettoyez et mettez ....... chose à sa place. 7 Devant une tel
...... réponse, j'ai préféré me taire. 8 Je regrette mais votre réponse à nul
l'examen oral est ...... 9 Elle n'avait reçu ... nouvelle de son fils, elle aucun
était inquiète. 10 Quand j'ai été hospitalisée, ........... ami n'est venu
me voir.
8. Pronoms indéfinis. Même exercice:
1
... d'eux suit sa propre route. 2 Gabriel n'est pas très doué; il sera tout, tous
un enfant comme tous ... 3 Les jours passaient, pareils ... à ........ 4 les autres, chacun
........ s'étaient préparés, mais ...... d'entre eux n'étaient pas sûrs de la certains
réussite. 5 Mon amie ne me cache ..., elle dit ........ ce qui lui arrive. 6 l'un, l'autre
Je me demandais si on me cachait ......... quelque chose
rien
Communiquer en français

Dossier 6
LE NON-DISCURSIF ET SES MESSAGES :
LA CAMPAGNE PUBLICITAIRE

Texte A: Une consommatrice piégée


Surtout, je me désole de retomber sans cesse dans les mêmes pièges à sous qui
s'organisent et se multiplient autour de moi pour me faire succomber, tentations
matérielles qui me sautent aux yeux dès que je les ouvre. Il me suffit de feuilleter un
magazine, d'allumer la télévision, de lécher les vitrines ou de faire mon marché pour
sentir monter en moi mille envies aussi peu indispensables qu'un appareil à raclette ou
une paire de chaussettes vert pomme pas mûre. Les impulsions d'achat ne m'attaquent pas
seulement par les yeux: dès la radio du petit matin, elles m'envahissent par les oreilles
avec une efficacité répétitive.
Les stylistes, les responsables-marketing, les publicitaires, les commerçants du
monde entier dépensent des trésors d'énergie et de créativité pour me faire craquer. Ils y
parviennent trop souvent à mon gré, pas encore assez au leur.
Ma vie de consommatrice internationale s'envenime de jour en jour. Il ne me
suffit plus, pour tenir en équilibre sur mes finances, de résister à mes habitudes de vie
hexagonale qui me font préférer l'eau minérale à celle du robinet, le beurre des Charentes
0
à la qualité ordinaire, le bon Bordeaux au vin de table 12 , un chemisier bien coupé à une
blouse-tablier. Désormais, je dois également me défendre des industriels japonais, des
confectionneurs taïwanais, des fromagers hollandais et des hôteliers grecs. Plus les
progrès de l'économie mondiale rapprochent les quatre coins de la planète, plus j'ai du
mal à joindre les deux bouts (...)
(Christiane Collange, Nos sous, Librairie Arthème Fayard, 1989)
Texte B: Nous vivons tous de la vente de quelque chose
En lisant ces lignes, vous êtes en train d'accomplir un acte de consommation. Le
premier choc dans l'étude de la consommation est la prise de conscience de son ubiquité.
Nous sommes pratiquement toujours en train de consommer quelque chose, la plupart du
temps à la suite d'achats préalablement effectués. Dès la plus tendre enfance jusqu'à
l'heure de notre mort, nous sommes impliqués dans l'acquisition et l'utilisation de
multiples biens et services, depuis le plus banal (une feuille de papier, un verre d'eau
minérale) jusqu'au plus conséquent (une résidence principale, la voiture de ses rêves...).
Le second choc a trait aux enjeux. Dans un supermarché, une ménagère prend
machinalement un paquet de lessive qu'elle place dans son caddie. De cet acte, répété des
millions de fois, en d'autres temps et d'autres lieux, et des choix de marques qui en
résultent, dépendent le succès ou l'échec d'un produit, la construction ou l'abandon d'une
usine, l'essor ou le déclin d'une entreprise.
Qu'il s'agisse d'un produit, d'un service, d'une idée, nous vivons tous comme
aimait à le dire Robert Louis Stevenson, de la vente de quelque chose. L'ouvrier vit du
produit qu'il fabrique, l'auteur de la publication de ses œ uvres, l'artiste de l'accueil de son
public. Toute production n'acquiert de la valeur qu'à condition d'être échangée, en
réponse à des besoins.
Communiquer en français

Il n'est guère nécessaire de justifier à quelqu'un dont la prospérité dépend des


relations d'échange réussies, la nécessité d'étudier le consommateur. Qu'il travaille pour
une entreprise, un organisme public ou simplement pour lui-même, le responsable ne peut
éviter d'émettre implicitement ou explicitement, consciemment ou non, des idées
relatives au comportement du marché auquel il s'adresse. Il en a besoin pour effectuer ses
choix: lorsqu'une entreprise réduit ses prix, elle en attend un accroissement de demande.
Bernard Dubois, Comprendre le consommateur, Dalloz, 1990

COMPREHENSION

1. Texte A. Pour vérifier votre compréhension répondez aux questions suivantes:


Par qui et par quoi la consommatrice est-elle piégée ?
Comment évoque-t-elle ce sentiment de "cible permanente" ? Relevez les expressions
qui l'évoquent.
2 Retrouvez les expressions qui impriment un ton humoristique au texte.
Pour vous aider, voici quelques expressions figées utilisées:
"les pièges à sous"
"sauter aux yeux"
"faire du lèche-vitrines"
"déployer un trésor d'énergie"
"partir aux quatre coins du monde"
3 A votre avis quel est l'ennemi principal de cette consommatrice ?
Relevez les termes qui indiquent qu'il s'agit d'une lutte ?
4 Retrouvez dans la colonne de droite l'équivalent des mots ou expressions soulignés:
1
. Je passe mon temps à répartir mes gains et mes a. essayer de
avoirs.
2
. Je tente d'adapter mes sous à mes envies. b. occuper de force
3
. Dans un sursaut de raison. c. se détériorer/se dégrader
4
. Les impulsions d'achat m'envahissent. d. distribuer équitablement
5
. Pour me "faire craquer". e. avoir de la difficulté à
6
. Ma vie de consommatrice s'envenime de jour en f. une brusque réaction
jour.
7
. J'ai du mal à "joindre les deux bouts". g. succomber / ne pas pouvoir résister

Texte B
5. Cherchez dans le texte de Bernard Dubois les phrases clés qui correspondent aux idées
suivantes:
- Nous sommes tous des consommateurs.
- Le comportement du consommateur est une question vitale pour les entreprises.
- Nous sommes aussi tous des vendeurs.
- Il y a une condition essentielle pour que la production des produits ait de la
valeur.
- Cette condition intéresse beaucoup les responsables d'entreprises.
- Le désir des responsables d'agir sur le comportement des consommateurs.
- Un exemple de stratégie d’agir sur le marché.
Communiquer en français

6. Résumez en 5-7 lignes le texte B.


7. Justifiez par des exemples cette affirmation: "Nous vivons tous ... de la vente de
quelque chose".
8. A partir des textes A et B faites le portrait-type d'un consommateur (ou d'une
consommatrice).

REPÈRES

La publicité
Dialogue
Réunion au siège de la société Lecler-Reflexes. Une dizaine de personnes
assistent à la réunion dont Michèle Lecler elle-même, Jacques Filliol, responsable de la
publicité, Brigitte Lannier, directeur commercial, et deux publicitaires, Pierre Dami et le
directeur de son agence, Alain Bouineau.
Michèle L.: Je vous rappelle qu'ils s'agit de mettre au point la campagne
publicitaire de notre nouveau produit pour hommes. Je propose que nous commencions
par arrêter le nom du produit. M. Bouineau, vous avez réfléchi à la question ?
Alain B.: Que diriez-vous de DANDY ? Ça m'a semblé suggérer l'élégance, une
certaine désinvolture cultivé et surtout un côté romantique qui revient à la mode.
Michèle L.: C'est assez bien trouvé. Nous visons effectivement une clientèle qui
se veut raffinée. Qu'en pensez-vous, Jacques Filliol ?
Jacques F.: Bof ... Je n'en pense rien. Ce n'est pas génial, mais il faut y réfléchir.
Michèle L.: Et vous, Brigitte ?
Brigitte L.: Je ne crois pas que ce soit un nom vraiment porteur. DANDY évoque
trop la fragilité. Il y a de l'affectation et du maniérisme dans ce mot. Je n'ai pas
l'impression que le dandy soit le modèle idéal des hommes et des femmes d'aujourd'hui.
Michèle L.: Mais je crois que M. Dami a préparé un autre projet...
Pierre Dami: Effectivement ! La société dans laquelle nous vivons est instable,
changeante et fragile. Il faut donc sécuriser les gens en leur montrant des images de
stabilité, de solidité et de permanence. Voici donc mon projet d'affiche. Pour le nom du
parfum, je vous propose CARRARE, un mot qui associe la beauté, la dureté et la solidité
du marbre, la grâce des statues antiques et le culte du corps, ainsi que le charme de la
Toscane.
Michèle L.: Messieurs, vous êtes les premiers concernés. Quel est votre sentiment
sur le projet de P. Dami ?
Jacques F.: Si vous me permettez, je dirai que ça ne m'emballe pas.
Brigitte L.: Je trouve au contraire l'idée excellente P. Dami a réussi à associer le
raffinement, la force et la sensualité.

A vous !
1. Opposez les arguments pour les deux produits. Lequel achèteriez-vous ?
2. Classez dans le tableau ci-dessous les mots qui caractérisent les deux marques de
parfums ainsi que les clients potentiels.
Communiquer en français

Parfums Caractéristiques Clientèle


DANDY
CARRARE

3. Trouvez d'autres valeurs ou traits représentatifs de l'homme / de la femme moderne.


LA PUBLICITE fait désormais partie du décor quotidien: journaux, TV, paneaux et
porte un jugement moral sur nos habitudes de consommation, notre comportement, nos
valeurs, nos rêves ...
Définition: C'est l'ensemble des techniques de persuasion collective destinées à suciter
ou accroître le désir d'acquérir tel ou tel produit, ou de faire appel à tel ou tel service. Son
discours vise un but pratique (texte pragmatique), agir avec le maximum d'efficacité sur
les croyances, opinions ou comportements du public.
Destinataire: la société de consommation
Supports: les mass-média
Motivation: La publicité suit le système sociologique et de valeurs de l'époque
Nous vivons l'ère tertiaire de la publicité
Elle se manifeste par une tendance psychoaffective parce qu'elle touche le domaine, de
l'inconscient: le désir, le rêve, l'interrogation, les mythes contemporains.
Ses formes d'expressions: l'énigme, le choc, le rêve (l'imaginaire), l'érotisme, la
sensualité.
Conclusion: La publicité est l'imaginaire de la société, touchant aussi les frontières de
l'art et de l'économie.
De nos jours elle déborde la notion de consommation pour se mettre au service de la
sauvegarde de l'humanité et de la propagande.

VOCABULAIRE

La publicité
une affiche
un poster
un spot: bref message publicitaire
un clip: film vidéo, assez court, réalisé pour promouvoir (un produit, une chanson)
un placard publicitaire: insertion d'un texte ou d'illustrations séparé(es) dans un
périodique
un encart: feuille volante ou petit cahier que l'on insère dans une brochure
un autocollant
Une campagne publicitaire
faire un sondage - une étude de marché
l'image de marque - l'image d'un produit
trouver un sponsor - sponsoriser - parrainer - patronner
lancer une opération publicitaire - un slogan
l'impact - l'audience
Une exposition, une foire
Communiquer en français

un démonstrateur - distribuer des échantillons, une plaquette, une brochure, un dépliant,


un prospectus, un catalogue
La langue de la publicité
Les slogans publicitaires s'inspirent souvent du langage quotidien et deviennent ensuite
des automatismes.
Exemple: Publicité contre l'alcool au volant:
"Un verre ça va. Trois verres, bonjour les dégâts !"
Ce slogan a été décliné ensuite à toutes les sauces:
"Un jour de pluie, ça va. Trois jours, bonjour les dégâts ! "
La magie des mots:
- associations d'idées qui excitent l'intellect
- associations de sonorités qui provoquent un plaisir auditif
"Les mots, c'est comme des piles: ça s'use quand on s'en sert."
Donc à éviter les mots trop utilisés:
génie, talent, art premier, numéro 1, expérience
excellence, exigence qualité, performance, expérience
santé, beauté, liberté aimer, amour, vivre, vie, bonheur
désir, plaisir, passion, rage

EXERCICES

1. Choisissez les mots les plus utilisés dans les slogans publicitaires qui font vendre, chez
nous un savon, une lessive, un parfum, une voiture.
2. Associez des mots par paires:
fraîcheur / saveur
dignité / solidarité
solidité / sécurité
puis associez-les à un produit:
fraîcheur / saveur: dentifrice

3. A partir de ces associations, créez un ou deux slogans pour la diffusion de ces produits
en France:
Ex. Avec Dentimenthal, fraîcheur et saveur se conjuguent.

4. Cherchez des mots du champ lexical qui évoque le produit de votre publicité.
Ex. fauteuil: relaxation, confort,
détente, bien-être,
plaisir - loisir
Groupez-les de façon a inciter à l'achat du produit.
Ex. Actiflex: confort, relaxation,
détente, qualité: la meilleure réponse à vos exigences
Un système de relaxation unique au service de votre bien-être
Créez vous-mêmes un texte publicitaire pour une agence de voyages, une agence
immobilière, un film, un magazine, un espace commercial, etc.
Communiquer en français

COMMUNICATION:

Rédiger et interpréter un message publicitaire


Etude de motivation
Questionnaire sociologique
- Quel public ? à choisir les catégories socioprofessionnelles (9)
- Quels besoins humains ? à consulter la hiérarchie des besoins humains de Maslow. Ces
5 grandes classes peuvent être désignées ainsi:
- Les besoins physiologiques
- Les besoins de sécurité
- Les besoins d'appartenance
- Les besoins d'estime
- Les besoins de dépassement

Besoin
de
dépassement
(auto-accomplissement)
Besoin de
considération
(réalisation, reconnaissance,
indépendance, espoir, estime de soi)
Besoin d'appartenance
(affection, appartenance)
Besoin de sécurité
(sécurité, ordre, stabilité, structure)
Besoins physiologiques
(nourriture, sommeil, absence de douleur, etc.)

- Faut-il faire des annonces en couleur / en noir et blanc ?


- Quels slogans, quelles phrases d'accrochage choisir ?

Décrire et interpréter un document visuel


Une image est reçue différemment et parfois de manière contradictoire, selon les
individus, leur culture, leur ethnie. Au delà de l’effet de réel, les circonstances de
parution et l’accompagnement par le texte (légende et titre) oriente notre compréhension
de l’image.
Repères d'analyse:
Identifier le type de document et la source.
Ex. Il s’agit d’un/une dessin humoristique tiré / extrait de…
C’est un/une image / photo / publicité qui pourrait figurer/ paraitre dans…
Communiquer en français

A. Décrire l’image (Qui? Quoi? Où? Quand?):


- Localiser et détailler les éléments qui la composent (identification, position, attitudes,
gestuelle; action); structure de l’ensemble.
Utilisez: au premier plan; au deuxième plan; à l’arrière plan; un plan d’ensemble; un gros
plan; une perspective; les lignes de fuite.
- Si l’image ou l’intention n’est pas très claire / évidente:
Utilisez: on dirait ; il me semble que; cela pourrait être; il est possible que ce soit…
et justifiez votre impression.
B. Si l’image évoque un événement ou une histoire,
- commencez par A;
- imaginez l’histoire (actions antérieures et postérieures à l’action présentée;
circonstances )
Interpréter:
- Identifier le thème général ou le fait de société auquel on fait référence. S’agit-il d’une
illustration, d’une critique?
Plusieurs interprétations sont-elles possibles? N’hésitez pas à les présenter mais
argumentez votre point de vue.
Réalisation artistique de l’image / intention de l’auteur : choix des couleurs; jeux
d’ombres et de lumière; cadrage
Utilisez: A mon avis
Selon moi, l’image illustre / évoque / fait réfléchir à
le thème critique / dénonce / suggère
ou bien nuancez votre opinion : on dirait ; il me semble que; cela pourrait être; il est
possible..
Développer le thème :
Commentaire du fait de société ou du problème évoqué;
Opinion personnelle sur l’aspect en question ;
Exemple / expérience ou anecdote personnelle.
Apprécier l’image (opinions; impressions; réactions)
Utilisez des adjectifs :
Cette image, je la trouve intéressante, claire, réussie, frappante, originale; étrange,
curieuse, difficile à comprendre, drôle; tragique, troublante, terrifiante, inquiétante.
Utilisez des expressions de sentiment:
Cette image me plaît (beaucoup) parce que …
ne m’inspire pas/ est confuse / m’inquiète
me crée un sentiment de panique; m’amuse / me touche
Cas particulier : une publicité
Identifiez: le produit ; le public; justifiez en faisant correspondre le texte et l’image;
Décrivez l’image;
Repérez et interprétez les slogans;
Notez quelles qualités du produit sont mises en valeur (éléments et /ou symboles à
l’appui)
Appréciation personnelle ou critique (par ex. valeurs, sentiments, besoins) :
A quel public s'adresse chacune des publicités. Les trouvez-vous réussies ?
Commentez les symboles, les allusions culturelles, la fantaisie.
Communiquer en français

A vous !

1. QUI ? DIT QUOI ? A QUI ? AVEC QUELS EFFETS ? AVEC QUELS MOYENS ?
Analysez les textes publicitaires suivants, selon la grille proposée. Choisissez une
illustration pour accompagner chaque texte.
LES "JOURS CLAIRS" CHEZ MERCURE
100% DE QUALITE MERCURE
A 50% DE REDUCTION
ELLE 100% de la qualité LUI ... l'accueil, le fameux petit
Mercure, déjeuner, les services feutrés, la
la grande chambre, carte des grands vins, (Ah ! cette
la grande baignoire carte)
(Ah ! la grande baignoire !), le Bref, la qualité
confort, la prévenance Toute la qualité
* En semaine ou en week-end, certains
jours vous offrent toute la qualité, tout le hôtel Mercure
confort Mercure, à des prix beaucoup plus
bas. Jusqu'à 50% plus bas.

2. Pour parler franchement, votre argent m'intéresse


BNP - banque nationale de Paris
3. MERINOS, le matelas des réveils en beauté
La tendresse partagé du réveil au lever.

4. Imaginez des publicités originales pour un produit de consommation de votre choix.


Choisissez le support visuel. Rédigez le slogan et le texte publicitaire.
5. Choisissez dans les magazines des publicités qui vous semblent suggestives. Proposez-
les à la classe pour les interpréter. Discutez-en.
6. Rédigez une légende publicitaire portant l'un des titres suivants:
légende de la première voiture
légende de l'Internet
légende du premier portable
Vous pouvez vous inspirer du texte de Jean-Marie Le Clézio:

Autrefois, les hommes ne connaissaient pas le feu. Ils vivaient dans l'ombre, et ils
ressemblaient à des chauves-souris. En ce temps-là, il y avait une femme très belle
qui s'appelait Pal Mal. Elle avait peur, parce que tout était noir, qu'il n'y avait même
pas d'étoiles. Alors un jour elle a pris une feuille de journal, elle a mis dedans de la
poussière, et elle l'a fumée. Mais ce n'était pas bon. Alors elle a essayé avec des poils
de chien, mais ce n'était pas bon. Et puis un jour, elle a eu l'idée d'y mettre ses
cheveux, et elle a commencé à fumer. Et la fumée était si suave, si douce, il y avait
tellement de chaleur et de lumière, que les autres hommes ont voulu faire comme
elle.
Communiquer en français

Mais, comme toutes les femmes n'avaient pas des cheveux couleur d'or, comme Pal Mal, il
y a eu toutes sortes de cigarettes. Il y en avait avec des cheveux noirs, d'autres avec des
cheveux rouges, d'autres avec des cheveux gris. C'est depuis ce temps-là que les hommes
n'ont plus peur la nuit et qu'ils aiment respirer la fumée des cigarettes où brûlent les
cheveux de leurs femmes.
J.-M.G. Le Clézio, La Guerre, Éd. Gallimard, 1970.
7. Peut-on dire de la publicité ce que Esope a dit de la langue :
« Elle est la pire et la meilleure des choses ? »
Organisez votre discours. Elaborez un plan et appréciez-le en utilisant les questions
suivantes :
1. Toutes les idées inclues dans une série correspondent-elles bien à son intitulé ?
Où se trouve-t-il une ou plusieurs idées qui ne correspondent pas au thème de la
série ?
2. L’intérieur des séries est-il organisé ?
3. Les différentes séries sont-elles disposées de façon satisfaisante les unes par
rapport aux autres ?
4. Leur agencement constitue-t-il une structure logique ? dynamique ?

GRAMMAIRE

Les pronoms relatifs


Les propositions relatives

Pronoms Fonctions des pronoms Exemples

Qui est le sujet Je connais un homme:


- il est assis sur le banc
Qui - cet homme est assis sur le banc
- celui-ci est assis sur le banc
Je connais l'homme qui est assis
sur le banc
Que est complément d'objet Je mange les pommes:
- tu as acheté les pommes
Que - tu les as achetées
- tu as acheté ces pommes
Je mange les pommes que tu as
achetées
d'un nom J'ai un ami:
- la mémoire de cet ami est
exceptionnelle
- sa mémoire est exceptionnelle
Dont remplace J'ai un ami dont la mémoire est
Dont un complément exceptionnelle
précédé de la d'un verbe Prenez ces médicaments:
préposition DE, il - vous avez besoin de ces
Communiquer en français

est complément: médicaments


- vous en avez besoin
Prenez ces médicaments dont
vous avez besoin
d'un adjectif J'ai un fils:
- je suis fier de mon fils
- Je suis fier de lui
J'ai un fils dont je suis fier
- de lieu Ce quartier est très animé:
- j'habite dans ce quartier
-J'y habite
Où Où est complément - j'habite là
circonstanciel Le quartier où j'habite est très
animé
- de temps Vous vous rappelez ce jour
ce moment
cette période
Vous avez pleuré ce jour-là
à ce moment-là
à cette période-là
Vous vous rappelez le jour
le moment
la période
où vous avez pleuré.

I. Pour présenter, pour mettre en valeu: les présentatifs:


L'équipe de B a gagné un match dans ce stade
a. sujet b. complément direct c. complément de lieu
c'est ..... qui c'est .... que c'est ... où

a. C'est l'équipe de Bordeaux qui a gagné le match.


b. C'est le match que l'équipe de B. a gagné.
c. C'est la stade où l'équipe de B. a gagné.
les pronoms + Verbe
C'est moi qui suis coupable.
C'est nous qui avons gagné.
II. Pour caractérisez un nom.

QUI: L'équipe de B., qui est la meilleure, a remporté la victoire.


La compétition a lieu dans le stade qui est à côté de moi.
QUE: Le coureur, que vous avez vu, est champion du monde.
L'équipe n'a pas accepté la décision que la Fédération lui a
communiquée.
OU: Sinaia est une station de montagne où j'aime passer mes vacances de neige.
Communiquer en français

DONT de + Nom. : Je vous ai parlé d'un ami médecin.


pour présenter: Voici l'ami médecin dont je vous ai parlé.
Son fils, dont il était très fier, n'a pas réusi.
pour caractériser: La maison dont le toit dépasse les arbres est à M.
Martin.

EXERCICES

1. Complétez avec QUI, QUE, OU:


J'ai des amis ... adorent jouer au football. Le samedi après midi, ils viennent souvent
s'entraîner dans le stade ... est à côté de moi. C'est un grand stade ... viennent jouer de
grandes équipes. Le football est un sport ... je n'aime pas beaucoup pratiquer mais ...
j'aime bien regarder. Alors, quelquefois, je vais voir jouer mes amis, François surtout ...
est un très bon joueur. C'est toujours lui ... marque les buts.
Samedi dernier, leur gardien de but était absent. C'est moi ... ai dû le remplacer. Quelle
catastrophe ! Nous avons pris cinq buts.
2. Reliez les deux phrases en employant un pronom relatif.
QUI, QUE, OÙ:
- Le ski est un sport agréable. On peut le pratiquer à tous les âges.
- Envoie-moi le ballon. Il est sous la voiture.
- La piscine Deligny est une piscine d'été. J'y vais souvent en août.
- J'ai fait du tennis avec Florence. Je l'ai trouvée excellente.
- L'Americain Lewis a couru le 100 m en 9 secondes 99. Je l'ai vu aux Jeux Olympiques
de L.A.
DONT:
- M. Renaud a acheté une propriété. La terre de cette propriété est très fertile.
- J'ai fait la récolte des pommes dans une propriété. Le fermier de cette propriété
est mon cousin.
- Dans cette forêt, nous avons des arbres immenses. Nous ne connaissons pas le
nom de ces arbres.
- Elle a un nom bizarre. Je ne me souviens jamais de ce nom.
- Jacques a essayé un costume. La veste de ce costume est trop grande.
- Cet outil est cassé. Je me suis servi de cet outil pour réparer la porte.
3. La forme du verbe après un pronom relatif. Complétez les réponses.
C'est toi qui as gagné la course ?
Oui, c'est moi qui ...
C'est Jean-Luc est Didier qui préparent le repas ?
Non, c'est nous qui ...
C'est vous qui m'avez téléphoné ?
Non, c'est mon mari qui ...
C'est Jacques qui a eu le meilleur résultat ?
Non, c'est toi qui ...
4. Pronoms relatifs simples.
QUI, QUE, DONT, OÙ
Communiquer en français

Phrases à construire presque entièrement. Complétez les lettres en utilisant un pronom


relatif.
1
Marie a un frère. Il est professeur. Elle écrit à Françoise:
- Viens samedi prochain, je te présenterai .................
2
Miribel est un petit village. Chaque année dans ce village, il y a une grande fête.
Marie veut y aller. Elle écrit à Françoise:
- Veux-tu venir avec moi, je vais à Miribel ...............
3
Monsieur Leroux est en train de réparer une machine. Le directeur en a besoin; il
écrit un mot à monsieur Leroux:
- Monsieur Leroux, avez-vous ................
4
Le directeur, doit aller à une réunion. Il a besoin d'une lettre et il veut que sa
secrétaire la tape pour lui. Elle n'est pas là. Il laisse la lettre sur son bureau avec un mot:
- Mademoiselle, voulez-vous ...............
5
Madame Fumet a parlé d'un jeune homme à son patron. le patron voudrait voir
le jeune homme mais il a oublié son nom. Il écrit à madame Fumet:
- Madame, voudriez-vous ............
6
Monsieur Puce a perdu sa serviette. Il y avait des dossiers importants dedans. Il
voudrait retrouver sa serviette. il écrit à un ami policier.
- J'ai perdu .......... Veux-tu m'aider à la retrouver ?
7
Marc a aperçu dans le métro, mardi 10 octobre à 18 heures, une ravissante jeune
Asiatique habillée tout en rouge. Il écrit une petite annonce pour le journal Libération:
- Message personnel. Je voudrais revoir ........
8
Aglaé est amoureuse de Pierre. Pierre est amoureux de Sophie. Aglaé écrit au
courrier du cœ ur du journal Elle pour demander conseil: - Comment faire pour ...
5. Examinez les articles ci-dessous et refaites les phrases comportant des relatifs en
plusieurs phrases simples:
ETATS-UNIS - ACCIDENT D'AVION AVEC MARIJUANA
Un avion de tourisme, à bord duquel ont été retrouvés plus de 200 kg de
marijuana, s'est écrasé hier sur la base aéronavale de Jaksonville (Floride), tuant les deux
personnes qui se trouvaient à bord, a indiqué la marine américaine. L'appareil, un
bimoteur Piper Apache, qui s'était égaré dans un épais brouillard, a raté son atterrissage.
Sept balles de marijuana ont été retrouvées dans les débris de l'avion et un des passagers
avait sur lui 4000 dollars en liquide, a précisé un porte-parole de la marine.
VENEZUELA - SYNDICALISTE ASSASSINÉ
Le président de la Centrale unique des travailleurs du Venezuela (CUTV,
communiste), Hemmy Croes, a été tué par balles dans la nuit de dimanche à lundi à
Caracas. Des inconnus qui se trouvaient à bord d'une automobile ont tiré une rafale de
mitraillette sur Hemmy Croes, cinquante-quatre ans, qui a succombé sur le coup, a
précisé la police.
6. Rédigez des articles comportant des phrases relatives en incise à partir de ces éléments:
Article 1:
Phrase 1 - Un bateau a coulé hier au large de Brest. Il transportait des produits toxiques.
Il y a trois morts et deux blessés.
Phrase 2 - Le bateau a heurté un récif près de la côté. Son radar venait de tomber en
panne.
Communiquer en français

Phrase 3 - Cette zone maritime est la plus dangereuse de la Bretagne. De nombreux


bateaux y circulent.
Article 2:
Phrase 1 - L'acteur Alain Delon a critiqué la France. Il habite en Suisse.
Phrase 2 - L'acteur est mécontent des orientations politiques du gouvernement. Toute sa
carrière s'est faite en France.
Phrase 3 - On est étonné que cet auteur célèbre se plaigne de la France. Elle ne lui a
pourtant pas trop mal réussi ...
Article 3:
Phrase 1 - Les consommateurs rejettent de plus en plus l'abus de la publicité par courrier.
Ils ont trouvé un nouveau mode d'action.
Phrase 2 - Une association marseillaise vient d'imprimer un autocollant "retour à
l'envoyeur". Elle reprend ainsi une initiative parisienne.
Phrase 3 - Vous pouvez coller cet autocollant sur les lettres des sociétés de vente par
correspondance. Il permet de les renvoyer à l'expéditeur.
Phrase 4 - Ce nouveau mode d'action sera bientôt élargi à toute la France. Son efficacité
semble grande.