Vous êtes sur la page 1sur 21

Introduction

Le souci du lendemain et le dessein de l’avenir soit le propre de

l’homme et sous tendent le besoin de sécurité de l’assurance est

relativement récente car elle repose sur une technique mathématique

dont les bases n’ont été élaborés qu au

XVII siècle.

Dans ce travail on va savoir plus qu est –ce que la responsabilité civile

et va savoir aussi tous les conditions générales sur l’assurance

automobile, cette assurance est obligatoire pour chacun de réparer les

dommages causés a autrui ; ce dommage peut être causé soit par une

imprudence de votre part, soit par la mauvaise exécution on l’absence

d’exécution d’un contrat.

1
Section 1 : Définition de l’assurance
La définition de l’assurance peut être exprimée de trois façons
différentes :

1-Définition juridique :1
Envisagé dans les relation contractuelles bilatérales assureur
souscripteur
"L’assurance est une convention par laquelle ; en contrepartie d’une
prime ; l’assureur s’engage à garantir le souscripteur en cas de
réalisation d’un risque a aléatoire prévu au contrat ; cette définition
souligne les trois élément constitutifs la nature spécifique du contrat
d’assurance : un risque , une prime , une prestation de garantie en cas
de sinistre .

2-definition technique
« L’assurance est l’opération par laquelle un assureur organise en
mutualité une multitude d’assurés exposé à la réalisation de certains
risque et indemnise ceux d’entre eux qui subissent un sinistre grâce a la
masse commune des primes collectées "

3Definition juridico – technique :


"l’assurance est l’opération par laquelle l’assuré se fait promettre ,
moyennant une rémunération , la prime pour lui ou pour un tiers en cas
de réalisation d’un risque , une prestation par une partie , l’assureur ‘ qui
prennent en charge un ensemble de risque , les compense conférents
aux lois de la statistique2

1
Yvone Lambert faivre " Droit des assurances "-Imprimerie DALOZ DELTA - 10 édition . 1998 page 34
2
Mémoire de licence "les assurances "encadré par Mr Jamel Sabagh présenté par Melle Amel Lallam – Melle Nassima Berbar
2002 / 2003 page 1

2
Section 11 : LES éLéMENT DU CONTRAT D’ASSURANCE
1-DEFINITION DU CONTRAT 3

Les contrat d’assurance est la conventuelle par laquelle un


souscripteur se fait permettre une prestation pour lui ou pour un tiers , ce
contrat dont la matérialisation est une police d’assurance , comprend
des condition générales non personnalisée et des conditions
particulières qui précis eut notamment la durée de garantie , les
caractérestiques du risque assuré , le montant de versement à faire par
le souscripteur , et le mode de déterminations de l’assureur .Celle-ci
sont payées par une entreprise d’assurance qui effectue la
compensation de risques analogues en utilisant des méthodes
statistiques . Le calcul des probabilités contribue à l’évaluation de la
fréquence de survenue de tel événement et de son coût.
De ses résultats se épuisent les condition possibles des garanties et le
montant des primes nécessaires.
De cette définition découle trois constantes qu’on retrouve dans tout
contrat d’assurance :
- un risque a garantie.
- Une prime à payer comme prix de la sécurité.
- Une prestation de l’assureur en cas de sinistre.

2 – Le risque
On dit du risque qu il est protéiforme et polysémique en ce sens que
ce concept prend à la fois différent sens philosophique, juridique ;
bancaire ….
Du point de vue de droit des assurances il s’agit du mot clé par
rapport à la prime, assurance, sinistre…..en effet le calcule de la prime
et la réalisation du sinistre sous tout deux fonctrons du risque assuré, le
risque en somme est l’éventualité de la survenance d’un événement
aléatoire (incendie, accident, décès)
Un risque sens aléa est réputé non assurable il est aussi
l’éventualité redouté par l’assuré.
Il est enfin, l’objet de la garantie en ce sens qu’il est rattaché à l’objet
on a la personne assurée.

3
Mémoire de Magistére Importance de la stratégie du marketing –mix en assurances de personne – encadré par prof
ABDERRAZAK. BENHABIB présenté par YASSINE ALI BELHADJ 2004-2005 - page 17

3
3 – La déclaration des risques ;
La des risques se refaire soit à un événement ( vol , dégât des eux )
à une activité surtout en matière de R.C (exploitation , professionnelle ,
médicale ) à des dommages ouvrages ( perte d’exploitation,
dommages,ouvrages, invalidité )
En fait , il y a rarement une déclaration de risque unique le propre
d’une garantie et de couvrir des risques connexes le meilleurs exemple
est la police multirisques habitation qui couvre tout les risques de la vie
familiale soit nombreux et varies .
Pour que le contrat soit de bonne foie la déclaration doit être précise
, honnête et complète car c’est la risque déclaré qui conditionne toit le
déroulement futur du contrat jusque et y comprise en cas de litige ou
d’affaire contentieuse .

4- La prime
La prime qui est le prix d’assurance représente du point de vue
technique le coût de la garantie du risque ; le calcule de la prime se fait
donc selon une évaluation technique
La prime prend le nom de cotisation il s’agit d’un assureur a
caractère mutuel ; qui considère l’assuré comme sociétaire membre de
commun usé agriculture, enseignants, marin, transporteur ………..)
* Le calcule de la prime :
La prime pure ou la prime technique est calculé sur le coût statistique
du risque garanti , par contre , la prime commerciale qui est réellement
dure par l’assureur est la prime pure augmentée des chargement .
La prime pure se calcule suivant la formue :

Prime pure = taux de prime * capitaux assurés

On constate donc que la justesse de la prime dépens ou calcul d’un


taux de prime correct et réaliste.

*La tarification :
Techniquement les risques sont apprécies par deux critère statistique
de probabilité qui indique la fréquence et d’intensité qui détermine le
coût moyen .

4
C’est sur cette base mathématique et statistique qu’est élaborée la
tarification.
a) la fréquence :
si pour quel type de voiture il se produit en un an 30 accidents
pour 1000 voitures assurées le rapport de fréquence et de 30/1000.

b) le coût moyen :
pour le même exemple cité plus haut toutes les voitures accidentées
ne le sont pas avec la même intensité au niveau des dommages subit ,
on peut ainsi déterminer un pourcentage du risque total qui est la perte
de la valeur complète des 30 voitures .
Ce pourcentage est appliqué à la fréquence et cette pendération
détermine le coût du sinistre.
c) le taux de prime :
Le taux de prime est calculé sur les paramètres statistiques de la
fréquence et du coût moyen des sinistres, soit ;

Taux de prime = fréquence * coût des sinistre

C’est ainsi qu’on remarque que les taux de primes sont souvent dues a
des hausses n’ont aucun pouvoir (main d’œuvre, pièce détachées, prix
de la journée d’hospitalisation)

5) le sinistre :
*Définition :
Le sinistre et la réalisation du risque garantie par un contrat
d’assurance valable en cours d’exécution en assurance de
responsabilité civile le sinistre est la réalisation du dommage causé à la
victime par l’assuré responsable et débiteur de l’indemnisation.
* obligation de l’assuré en cas de sinistre :
L’obligation légale la plus importante de l’assuré est cette de déclarer le
sinistre dans un certain délai ( 7 jours en Algérie ) D’autre obligation
accessoires peuvent être insérées au contrat tel que :
- faire appel à un vétérinaire en assurances bétail (mentalité)
- fournir un état estimatif des pertes avec justificatifs ….etc.

5
* obligation de l’assureur en cas de sinistre :
L’obligation première de l’assureur en vers l’assuré en cas de
sinistre et régler le sinistre en argues. ce pendant des obligation
accessoires peuvent être au contraint chargeant l’assureur de
l’assistance juridique dans la défense de l’assurée aux pré des tribunaux
cintre la victime du sinistre .
On remarque comment en départ ; a la signature du contrat quand le
risque était considère comme aléatoires l’obligation de l’assureur était
pris du conditionnel , a la réalisation de l’événement prévue elle devient
certain et exigible .

* la facture de réalisation de l’assureur après sinistre :


La faculté de réalisation du contrat par l’assureur après
survenance du sinistre lui est acquise de facto et de manière
discrétionnaire si elle est prévue au contrat c’est –a dire, si elle est
conventionnelle cependant, pour l’assureur elle demeure facultative il
peut exercer ce droit comme il peut s’abstenir de la faire.
Après un certain délai, s’il n’exerce pas ce droit et qu’il accepte le
paiement de la prime suivante il est forclos.
Deux situations spécifiques peuvent amener l’assureur à réaliser
le contrat après sinistre presque automatiquement.
La survenance du sinistre est entachée de doute ou de sus pic
ion de fronde à l’assureur.
Le contrat à était mal évalué : dans ce cas , et après réévaluation
du contrat sur la bas d’une expertise , l’assureur fais une nouvelle
proposition d’assurance mieux équilibrer et adaptée au risque sous
évalué ( majoration de prime mesures de prévention et de sécurité ,
francise accrues ) 4

4
Mémoire de licence " les assurances " -OP cit. page 27 – 28 – 29

6
Section 111 : les condition générales d’assurances
automobile
1 – objet et étendue de l’assurance :
* objet de l’assurance : le présent contrat couvre l’indemnisation des
dommages corporels et matériels causés à autrui par un accident, un
incendie ou une explosion dans les quels est impliqué en et hors
circulation
Le véhicule désigné aux conditions particulières, les accessoires et
produits servant à son utilisation, les objets substances qu’il transporte.
Les appareils terrestres attelés à celui – ci
La remarque on caravane désignée aux condition particulières.
*énumération des garanties pouvant être accordées .
1 ) Responsabilité
- En circulation Risque A
- Hors circulation Risque A bis
- Garanties complémentaires R.C Risque A ter
- Dommages causés au véhicule Risque B
Accident avec ou sans collision
Assurance tous risques
- Dommage – collision Risque C
- bris de glaces Risque D
- vol Risque E
- incendie et explosion Risque F
- Défenses et recours Risque G
- Occupants de véhicule Risque H
2) parmi les garantes, seules sont accordées par le présent contrat
celles qui sont mentionnées comme telle aux conditions particulières.
*Définition :
Assuré : pour les risque A et A bis ; par « assure » il faut entendre le
souscripteur du contrat ; le propriétaire du véhicule assuré , et toute
personne ayant , avec leur autorisation la garde ou la conduite du
véhicule , ne sont pas considéré comme bénéficiaires d’une telle
autorisation , les garagistes et personnes pratiquant habituellement le
courtage , la vente , la réparation , le dépannage , ou le contrôle du bon
fonctionnement des véhicules , ainsi que leur préposés , en ce qui
concerne les véhicules qui leur sans confiés en raison de leur fonctions.
- Pour le risque A ter (a etc.) les personnes désignées au 4

7
- Pour le risque A ter (B) toute personne ayant pris place comme
passager à titre gratuit dans le véhicule assuré avec l’autorisation de
l’assuré.
- Pour le risque A ter (C) les personnes désignées au 4 et 6.
- Pour le risque À ter (D) le souscripteur donnant une leçon de conduite
et les ascendants, le conjoint, les descendants du souscripteur prenant
une leçon de conduite
- Pour les risques B, C, D, E et F, le risque propriétaire du véhicule
assuré ou le souscripteur
- Pour le risque G les même personnes que celle désignées au 4 et 6.
-souscripteur : par « souscripteur « il faut entendre la personne
désignée sous ce nom aux condition particulières , ou toute personne
qui lui serait substituée par accord des parties , ou du fait du décès du
souscripteur précédent .
-véhicule assuré : par « véhicule « « il faut entendre le véhicule
désigné aux condition particulière, et qui peut être tout véhicule terrestre
à moteur ou tout véhicule terrestre (remorqué ou semi – remorqué)
construit en vue d’être attelé à un véhicule terrestre à moteur et destiné
au transport de personnes ou de choses.
- Toutefois , en cas d’en disponibilité fortuite du véhicule assuré , les
garanties définies à l’articule 5 , peuvent être transférées provisoirement
sur un véhicule de remplacement , loué ou emprunté par le souscripteur
ou la surance pouvant couvrir le véhicule de remplacement , elle sera
acquise des l’envoi à la société d’une lettre recommandée ( le cachet de
la poste faisant foi ) , l’informant du remplacement , à charge par le
souscripteur d’acquitter , s’il y a lieu , un supplément de prime , calculé
le tarif en vigueur au moment doit sous pein de sanction prévues par
l’article 21 de l’ordonnance n 95/07 du 25 janvier 1995 relative aux
assurances , mentionner les différences que présente le véhicule de
remplacement par rapport au véhicule assuré .
- personnes transportées à titre gratuit : est considéré comme
« personne transportée a titre gratuit « tout passager transporté sans
rémunération, même si, sans payer de rétribution proprement dite,il
participe occasionnellement et bénévolement aux frais de route ou est
transporté par l’assuré , à la recherche d’une affaire .
- franchise : somme fixé aux condition particulières et demeurant à la
charge du souscripteur par sinistre .
- Si la franchise est fixée en pourcentage de la valeur du véhicule
assuré, elle se calcule sur la valeur neuve.

8
2 – Exposé des garanties :
* garantie de responsabilité civile :
Responsabilité civil en circulation :
A ) Risque « A » :
- La société garantit l’assuré contre les conséquences pécuniaires de la
responsabilité que ce lui – ci peut encourir en raison des dommages
corporels ou matériels causés à autrui au cours ou à l’occasion de la
circulation véhicule
- Accident , incendie ou explosion causé par ce véhicule ou par un
appareil terrestre qui attelé lorsque l’emploi d’un tel véhicule est stipulé
aux condition particulière , par les accessoires et produits servant à leur
utilisation , ou par les objets et substances qu’ils transportent .
- la chute des ces accessoires, produits, objets et substances.
- La société garantit également l’indemnisation des dommages
corporels pour toute victime ou ses ayant droit alors même qu(elle
n’aurait pas la qualité de tiers vis-à-vis de la personne civilement
responsable n, conformément aux disposition de l’article 8 et 13 de
l’ordonnance n 74/15 du janvier 1974

Responsabilité civile « hors circulation »

b)Risque « A Biss »
- la société garantit l’assuré contre les conséquences pécuniaires de la
responsabilité que celui-ci peut encourir en raison des dommage
corporels ou matériels causés à autrui et résultant d’un fait prévu aux
paragraphes ci-dessus, lorsque ce fait n’est survenu ni au cour , ni a
l’occasion de véhicule assuré
- tout fois , cette garantie ne couvre pas les sinistres survenant lorsque
de mateur du véhicule assuré est utilisé nature que ce soit
Garanties complémentaire responsabilité civile
d) risque «A ter»
- la garantie est étendue aux dommage causés par le véhicule assuré ,
alors qu’il remarque occasionnellement un autre véhicule en panne .
cependant , se trouvant lui-même en panne , et entant remarqué par un
autre véhicule , les dégâts subis par les autre véhicules ne sait pas
couverts au titre de cette garantie
- lorsque le véhicule assuré est un véhicule a quatre roues , la garantie
est étendue dan les condition définies ci-après a la responsabilité
personnel encourue a l’égard des tiges non transportes par les

9
passagers à partir du moment ou ils mentent dans le véhicule assuré
jusqu’au moment ou ils en sortent.
- par «passager» il faut entendre ici toute personne transportée a titre
gratuit dans le véhicule n’occupant pas la place normale de celle tenant
le volant
- la présente extension de garantie est limitée aux accidents provoqués
par acte ou geste inconsidéré du passager «tel que ouverture
intempesive d’une partiere , geste maladroit entraînant une fausse
manœuvre du conducteur » sans que cet acte ou geste puisse se
rattacher d’une façon quelconque directe ou indirecte a la conduite du
véhicule par le passager
- lorsque le véhicule assuré est conduit par une personne autre que son
propriétaire la garantie est étendue aux conséquences pécuniaires de la
responsabilité personnelle débit propriétaire en cas d’accident
souvenant au dit conducteur ou aux personne transportées et résultant
d’un vice ou d’un défaut d’entretien du véhicule , imputable à son
propriétaire
- Lorsque le véhicule assuré est utilisé par le souscripteur pour donner
une leçon de conduite à ses ascendants , son conjoint ou ses
descendants ayant atteint l’age requis pour subir l’examen du du permis
de conduire , a l’exclusion de tout autre , et ce dans les conditions fixées
par l’aticle 261 ( a1.2) du code algerien de la route .
* garantie des dommage éprouvés par le véhicule assuré :
1- dommages causé au véhicule : assurance « tous risque »
Accident avec ou sans collisation ; Risques B
- En cas de collisation avec un autrevéhicule , de choc d’un corps fixe ou
mobil ou de versement sans collisation préalable du véhicule assuré , la
société garantit :
* le paiement de la réparation des dommage que cet évènement aura
causé au véhicule assuré ; ou aux accessoires ou pièces de rechange
prévues dan le catalogue du constructeur .
- a titre d’indemnité forfaitaire pour le préjudice causé à l’assuré par les
frais de dépannage et la privation de jouissance de son véhicule , le
verssement ,dans la limite de 200DA ( deux cent dinars) , d’une somme
égale à un certain pourcentage du montant des dommage subis ,
conformément aux stipulation de l’alinéa précédent , ce pourcentage est
fixé comme suit :
 4% pour les véhicules de tourisme a usage d’affaire

10
 6% pour les véhicules commerciaux à usage de transports privés
de marchandises
 8% pour les véhicules à usage de transports public de voyageurs
on de marchandises
.
2-dommage collision « risque C »
En cas de collisation survenant hors des garage ‘ remises ou
propriétés ,occupés par l’assuré entre le véhicule assuré et soit un
piéton identifié , soit un véhicule ou un animal domestique appartenant à
un tiers identifié , la société garantit à l’ssuré :
- Le paement jusqu’a concurrencede la somme indiquée aux
conditions particulières, de la réparation des dommage que cette
collision aura causé au véhicule assuré.
- A tire d’indemnité forfaitaire pour le préjudice causé a l’assuré par
les frais de dépannage et la privation de jaussancede son véhicule , le
verrsement dant la limite de 200DA d’une somme égale à un certain
purcentage du montant des dommage subis conformément aux
stipulations de l’linéa précedent. , ce pourcentage est fixé comme suit :
 4%pour les véhicules de tourisme à usage d’affaire
 6% pour les véhicules commerciaux a usage de transports privés de
marchandises .
 8% pour lmes véhicules à usage de transport publique de voyageurs
ou de marchandises
3- Bris de glaces (risque D)
- La société garantit l’assuré contre les dommages causés au pare-brise,
à la lunette arrière et aux glaces latérales du véhicule assuré , par
projection de cailloux , de gravillons ou autre corps . l’assurance
s’exerce indifféremment que ledit véhicule soit en mouvement ou a
l’arrêt
4- vol (risque E)
- la société garantit en cas de vol ou de tentative de vol du véhicule
assuré :
Les dommages résultant de sa disparition ou de sa détérioration ,a
l’éxclusion des dommage indirects
- Les frais engagés par l’assuré , légitimement ou avec l’accord de la
société pour sa récupération
- La société garantit en outre les pneumatique ainsi que les accessoires
et les pièce de rechange dant le catalogue du constructeur prévoit la
livraison en même temps que celle du véhicule

11
5- incendie et explosion (risque F )
La société garantit les dommage subis par le véhicule assuré et par les
accessoires et les pièce de rechange dont le catalogue du constructeur
prévoit la livraison en même temps que celle du véhicule lorsque ces
dommage résultent de l’un des évènement suivant : incendie ,
combustion spontanée , chute de la foudre et explosion ,a l’exclusion de
ceux occasionnés par tout explosif transporté dans le véhicule assuré
6- Défense – recours (risque G)
- La société garantit à concurrence de la somme indiqué aux condition
particulières , la défense des intérêts civile de l’assuré devant les
juridiction concernée , lorsque sa responsabilité civil est mise en cause
du fait de l’utilisation des véhicules désignés contrat
La société pourvoit a sa défisse devant les tribunaux répressifs en cas
de poursuites engagées par le ministère publique à la suite d’une
infraction aue règle de la circulation ou pour délit d’imprudence
( homicide ou blessures par imprudence délit de fuite) commis dans la
conduit desdits véhicules.
En cas d’accident causé aux véhicules assurés et imputable à un tiers ,
la société garantit tous les frais pour détenir de ce tiers , à l’amiable ou
par vois judiciaire :
a/ le paiement de tous dommages intraits , y compris le
remboursement des dégâts aux objets transportes et comme
accessoires à la réclamation pour les dommage matériel
b/ le paiement de toutes indemnités pouvant être dues en raison des
lésions corporelle subies dans l’accident par l’assuré ou par des
membre de sa famille vivant avec lui.

7- Garanties contractuelles en faveur des occupants du véhicule


assuré (risque H)
- la sosiété garantie dans les limites des somme fixées aux condition
particulier le paiement des indemnités stipulées ci- après en cas
d’accident corporel subi par l’assuré , lorsqu’il mante dans le véhicule
assuré ou en descend et lorsqu’il participe bénévolement à sa mise en
marche ou à sa réparation en cours de route .
Lorsque le vihicule assuré est un véhicule à quatre roues , la garantie
est entendue aux accidents subis par le souscripteur lorsqu’il utilise :

12
- Entant que conducteur ou passager , un véhicule automobile à quatre
roues dent le poids total en charge n’excède pas 3.5 tonnes ,
n’appartenant ni à son conjoint, ni à lui même et autre que le véhicule
assuré .
- Entant que passager , tout moyen de transport terrestre en commun
routier
- si le souscripteur est une personne morale , l’assuré qui bénéfice de
l’extension de garantie doit être indiqué aux conditions particulières.
- Il ne peut être désigné qu’un seul bénéficiaire de l’extension par
véhicule assuré
Idemnités contractuelles
En cas d’accident garantie , l’assureur s’engage à verser :
- en cas mort , si elle survient immé diatemment ou dan un délai d’un
après la date de l’accident , le capital prévu aux condition particulières
toutefois , le montant de l’indemnité est limitée .
- En cas de mort d’un enfant de moins de 16 ans à 15%du capital assuré
représentant les frais funéraires .
- Le capitale est payé aux (x) bénéficiaire (s) sur quittance collective de
l’assureur
- en cas D’INFERMITE PERMANE NTE , à l’assuré l’indemnité prévue
aux condition particulières par le degré d’en validité déterminé sur la
base du barème prévue en annexe ,une même accident ne peut donner
doit qu’à l’une on l’autre des indemnité prévues pour le cas de mort ou
d’infirmité , dans le cas ou la victime décède des suites d’un accident
garantie dan le délai d’un ans après sa survenance et a bénéficié en
raison du même accident de l’indemnité prévue pour infirmité ,
l’assureur versera le capital « DECES » diminué de cette indemuite su
celle-ci est inférieure audit capital
Frais de traitement : médicaux et pharmaceutiques le
remboursement des frais médicaux et pharmaceutiques s’effectue dans
la limite des garanties prévues aux conditions particulières, ceux-ci
comprennent
- Les frais des médecins , de chirurgiens de dentistes et d’auxiliaires
médicaux
- Les frais de séjour a l’hôpital ou a la clinique
- Les frais médicaux et pharmaceutique
- Les frais d’appareillage et de prothèse
- Les frais d’ambulance
- Les frais de garde , de jour et de nuit

13
- Les frai de transporte pour rendre chez les médecin
Lorsqu’il sont justifiés par l’état de la victime
Dans le cas ou la victime ne peut pas faire face aux débourse de ces
frais et, à titre exceptionnel , une prise en charge peut lui être délivrée
par l’assureur
Le remboursement ainsi garantis viendront , s’il y a lieu en complément
des indemnité ou prestations de même nature qui pourraient être dues à
l’assuré , pou les MEMES DOMMAGES par la sécurité social ou tout
autre régime de prévoyance collective ou par contrat d’assurance
antérieur au présent contrat sans que l’assuré puisse percevoir de
l’assureur un montant supérieur au débours a sa charge
Secours aux blessés de la route
Même si le contrat ne comporte ne comporte aucune des garanties
dommages éprouvés par le véhicule , la société rembourse a l’assuré
les frais réellement exposés par lui le nettoyage ou la remise en état de
ses effets vestimentaires , de ceux des personne l’accompagnant et des
garnitures intérieures du véhicule lorsque les frais son la conséquence
de dommages résultant du transporte bénévole et gratuit d’une
personne blessée du fait d’un accident de la route .
3- exclusion – déchéance – limitation des garanties
Exclusion s’applique aux garanties de responsabilité civile (risque
A.A bis et A ter )
Les exclusion de garantie ci-après ne dispensent pas l’assurée de
obligation d’assurance en ce qui concerne la responsabilité civil « en
circulation » (risque A) pour le risque qui en sont ainsi exclue et
aux quel il lui appartiens sous peine d’encourir des pénalités prévue par
l’article 190 de l’ordonnance 95/07 et l’article premier de l’ordonnance
74/15 du 30 janvier 1974 de ne pas s’exposer sans assurance préalable
.
Est déchu de la garantie
Le conducteur et ou propriétaire , pour avoir au moment du sinistre ,
transporté des personnes a titre ouéreux sans l’autorisation préalable
réglementaire, dan le cas ou ces personnes ont subis des dommage
corporel
Les conducteur et/ou propriétaire qui est condamné pour avoir au
moment du sinistre effectué un transport de personnes ou d’objets non-
conformité aux condition de sécurité fixées par les dispositions légales et
réglementaire en vigueur.

14
Ces déchéances ne sont , tout fois ,pas opposables aux victime ou a
leur ayants droit.
Sont exclus
Les dommages survenus en coure d’épreuves caisses ou compétitions (
ou leur essais) soumises , par la réglementation en vigueur , a
l’autorisation préalable des pouvoir public lorsque l’assuré y participe en
qualité de concurrent , d’organisateur ou de préposé de l’un des deux
Les dommages causés par le véhicule assuré, lorsqu’il transporte des
matériel inflammables , explosives , corrosives ou comburantes , si ces
dommage ont été occasionnés ou aggravé du fait desdites tout fois il ne
sera pas tenu compte, , pou l’application de cette exclusion des
transport d’huiles d’essences minéral ou de produit similaires dépassant
pas 500 Kg ou 600 litres , y compris la quantité de carburant liquid ou
gazeux nécessaire a 1 approvisionnement du moteur
4- formation et durée du contrat
Date d’effet : le présent contrat est parfait dés qu’il est signé par les
portier. La société pourra en poursuivre ce moment l’exécution . mais il
ne produira ses effet qu’a partir du lendemain à zéro heur , sof
convention contrair.
Durée du contrat : le présent contrat est conclu pour la durée indiquée
aux condition particulière
Résiliation du contrat le contrat peut être résilié avant sa dat
d’expiration normal dan les cas et les condition fixes ci-après
a/ par le souscripteur ou la société :
En cas d’aliénation du véhicule assuré
b/ par l’héritier ou la société
En cas de transfert de propriété du véhicule assuré par suit de décés.
c/ par la société
En cas de non paiement ,10 jour après la suspension des garantie
(article 16 de l’ordonnance du 25 janvier 1995)
En cas d’aggravation du risque passé un délai de 30 jour a partir de la
récupération de la proposition des nouveaux taux de prime non acceptés
par l’assuré (article 18 de l’ordonnance 955/07 du 25 janvier 1995 )
Si avant sinistre l’assureur constate qu’il y de la part de l’assuré
omission ou déclaration innexacte ‘et refuse le maintien du contrat
moyennant une prime plus élevée ( article 19 de l’ordonnance 95/07 du
27 janvier 1995)
En cas de faillite ou de règlement judiciaire de souscripteur (article 23
de l’ordonnance 95/07 du 25 janvier 1995)l’assureur a le droit résilier le

15
contrat après un préavis de 15 jour durant une période qui ne peut
excéder quatre mois à compter de la faillite ou du règlement judiciaire.
d/ par la masse de créancier du souscripteur
De 15 jour durant une période qui ne peut excéder quatre mois à
compter de faillite ou règlement judiciaire (article 23 de l’ordonnance
95/07 du 25 janvier 1995)
e/de plain droit
En cas de réquisition du véhicule assuré ( dan les cas et condition fixés
par la législation en vigueur )
En cas de perte totale du véhicule assuré résultant
D’un évènement prévu par la police
D’un évènement non prévu par la police
(article 42 de l’ordonnance 95/07 du 25 janvier 1995)

Section Ш :OBLIGATION
1- obligation du souscripteur :
*déclaration concernant le risque et ses modification
L’assurance est basée sur les déclaration du souscripteur , qui doit en
conséquence déclarer exactement toute les circonstances constitues du
risque connues de lui et notamment les élément suivant :
a- Renseignement figurant sur la carte grise , marque , genre , type
puissance fiscale , nombre de place , carrosserie du véhicule .
b- Valeur neuve du véhicule
c- Transformation éventuellement apportées au moteur ou la
carrosserie
d- Usage de véhicule
e- Age et profession du souscripteur ou des personne à qui le
véhicule est confie a titre habituel
f- Localité du garage habituel
g- Addition d’un cite car a une motocyclette
h- Charge utile et pois mort ( pour les véhicule utilitaire)
i- Conduite du véhicule par une personne ayant obtenu le permis de
conduite depuis moine d’un ans
j- Sus pension temporaire ou retrait du permis de conduire du
suscripteur du conducteur habituel on du titulaire de la carte grise
k- Infirmités physique a un accident ou a une maladie grave on
permanente( tell qu’amputation lésion cardfiatiquesurdité ,perte d’un œil
on de vision d’un œil , paralysie , épilepsie , aliénation mental) du
souscripteur du titulaire de la carte grise ou du conducteur habituel.

16
l- Nombre et nature des sinistre survenus au cour des 24 heur
présent la suscription
En coures de contrat , le souscripteur ou éventuellement , , l’assuré non
souscripteur doit déclarer à la société par lettre recommandée tous les
changements affectant l’un des éléments
-En cas de non paiement l’assureur a le droit de résilier le contrat
*paiement des primes
A l’exception de la premier , les prime sont quérable ou domicile du
souscripteur ou a tel autre lieu prévu aux conditions particulière
Elle se paient d’avance aux époque prévues aux condition particulières
ou par avenant
Les prime afférentes aux risque B et C ( valeur assuré seulement ) sont
calculées sur la valeur a neuf du véhicule au jour de la souscription ,
quelle que soit la valeur vénale de celui- a
- En sus de la prime n la souscription doit acquitter par quittance et en
même temps que la prime , les frais accessoire , taxes et timbres dan le
mentant est fixé aux condition particulière.
- Tout impôt et taxes établis ou pouvant être établis par la suite sut la
prime ou sur les somme assurés et dans la récupération n’est pas
interdite par la loi sont a la charge du souscripteur
1- lorsque le contrat est renouvelable par par tacite reconduction
lm’assureur est tenu de rappeler a l’assuré l’échéance de la prime au
mois a l’avance , en lui indiquant la somme à payer et le délai de
règlement
2- l’assurée doit procéder au paiement de la prime due au plus tard dane
les quinze 15 jour de l’échéance
3- A défaut de paiement, l’assureur doit mettre en demeure l’assuré ,
par lettre recommandée avec accusé de réception d’avoir a payer la
prime dan les trent 30 jour suivant après l’expiration du délai fixé a
l’alinéa précédent
4- L’assureur a le droit résilier le contrat dix 10 jour après la suspension
des garanties , en cas résiliation la partir de prime afférent a la période
garantie reste due a l’assureur
- la suspension de la garantie pour non paiement de la prime ne
dispense pas le souscripteur de l’obligation de payer les prime a leur
échéances

17
Modification du tarif d’assurance

-si la société est amenée à majorer son tarif , elle n’aura la faculté de
réviser la prime du contrat qu’a compter de la prochaine échéance , elle
ne pourra appliquer la nouvelle disposition du tarif
- si la société réduit son tarif d’assurance automobile , le souscripteur
ne pourra bénéficier di nouveau prix qu’a partir de la prochaine
échéance de son
contrat

*obligation de l’assuré en cas sinistre


A / délai de déclaration
sauf cas fortuit ou de force majeur ; l’assuré doit dans les sept 07 jour
de la date à la quelle il a en connaissance d’un sinistre effectuant l’une
des garanties accordées par le présent contrat ‘en faire par écrit ou
verbalement contre réceptive la déclaration à l’agence indiquée aux
condition particulier.
- s’il s’agit d’un vol ce délai est réduit à trois 03 jour ouvrable
B / autre obligatoire
L’assuré doit en outre :
- indiquer a la société les nomes et adresse de personne qui conduisait
le véhicule assuré , au moment du sinistre , ceux des blessées et ceux
des circonstances et conséquences connues ou présumées du sinistre .
- transmettre à) la société pour qu’elle puisse y répondre en temporelle ,
tous avis lettre , convocation assignations , actes extrajudiciaire et pièce
de procédure , qui lui seraient signifies a quelque requête que se soit
- En cas de dommage subis par le véhicule assuré ( garantie définies a
l’article6) faire connaître à la société l’endroit ou ces dommage peuvent
être constatés .
Les réparation dont le montant global axcéde 200 DA ne pouvant être
entreprise qu’après vérification par la société (cette vitrification devant
être effectuer dans un délai maximum 07 jour à compter de celui ou la
société a eu conaissance du sinistre ) envoyer a la société la justification
des dépense engagée
- En cas de dommage causés au véhicule assuré au cour de son
transport par mer ou par air les faire constater a l’égard du transporteur
ou des tiers par tous moyen légaux.
- en cas de vol aviser immédiatement les autorités locale de police et
faire opposition a la wilaya qui délivré le récepissé de déclaration de mis

18
en circulation du véhicule déposer une plainte au parquet si la société
l’exige et , en cas de récupération en aviser la societe dan les 08 jour
* sauvegarde des droits de la société subrogation
1- dommage causé au tiers ( garantie définies a l’articla 5 )
- aucune reconnaissance de responsabilité , aucune transaction
intervenant en dehors de la société ne lui seront opposable
Toute fois , n’est pas considéré comme une reconnaissance de
responsabilité l’aveu d’un fait matériel ni seul fait d’avoir procuré a la
victime un secours urgent, lorsque’ il s’agit d’un acte d’assistance que
tout personne à le devoire moral d’accomplir
2-garantie defence recouvre ( garantie définies à l’article 7)
L’assuré donne tout pouvoir a la société pour engager pour suivre et
siguer tout procédure outil
3-Subrogation
La société est subrogée conformément à l’article 38 de l’ordonnance
95/07 relative aux assurance jusqu'à concurrence de l’indemnité payée
par elle , dans les droit et les action de l’assuré contre les tiers
responsable du dommage
- si la subrogation ne peut plus du fait de l’assuré s’apurer en faveur de
la société celle-ci est décharger de ses obligations envers l’assuré dans
la mesure ou aurait pu exercer la subrogation

2- obligation de la société
* Montant de la garantit
Pour chacun des risques assuré le montant de la garantie par sinistre
est fixé aux condition générale

A / disposition epeciale aux garanties de responsabilité civile


- Les frais de procès de quittance et autre frais de règlement ne vient
dront pas déduction du montant de la garantie
- Ne sont pas opposables aux victimes ou à leur ayant driot
- Les franchise prévues aux condition particulière
- Les déchéances à l’exception de la suspension régulière de la garantie
pour non paiement de prime
- la réduction de l’indemnité prevue par l’article 19 de l’ordonnance
95/07dans le cas de déclaration inexacte ou incomplète du risque
-Dans les cas précités , la société conservera la faculté d’exercer contre
l’assuré responsable une action en remboursement de tout les sommes
qu’elle aura ainsi payer ou mises en réserve à sa place

19
- Si l’indemnité allouée à une victime ou à ses ayants droit consiste en
une et si une acquisition de titre est ordonnée pour sûreté de son
paiement la société emploie a la constitution de cette garantie la partie
disponible de la somme assuré
B /Dispositions spéciales aux risque de dommage éprouvés par le
véhicule assuré
- l’indemnité ne peut en aucun cas être supérieure à la valeur assurée
de l’obget sinistre au jour du sinistre
- Si la somme assuré est inférieure à la valeur vénale au jour du
sinistre , l’assuré restera son propre assureur pour l’excédent et
supportera sa part proportionnelle du dommage conformément à l’article
32 de l’ordonnance 95/07 de 25/01/1998
C / Dispositions spéciales aux garantie contractuelles en faveur des
occupants du véhicule assuré
-Si lors d’un accident le nombre des occupants du véhicule était
superieur au nombre de personne assurée indiquée aux condition
particulière les garantie seraient proportionnellement réduites pour
chacune des victime dan le rapport
Nombre contractuel des personne assuré
Nombre effectif des occupants

*Délai de règlement
Le règlement de l’indemnité sera effectué dans le délai de quinze 15 jour
à compter de la date de l’accorde des parties
- tout fois , encas de vol le règlement ne pourra être exigé par l’assuré ,
qui après un délai de trente 30 jour à dater de la remise complète de
tous les justificatifs établis conformément aux condition de la garantie vol
L’assuré s’engage à reprendre le véhicule volé qui serait retrouvé dans
ce délai la société étant tenue seulement à concurrence des dommage
et des frais garantis
- Si le véhicule volé est récupéré ultérieurement l’assuré aura en
connaissance de cette récupération , la faculté d’en reprendre
possession moyennant le remboursement de l’indemnité sous déduction
d’un somme correspondant aux dommage et aux frais garantie
- L’indemnité due à l’assuré à la suit d’un incendie réulte d’un accord
amiable sur l’état et le montant des pertes ou d’une expertise , lorsque
l’expertise est nécessaire , celle-ci être diligentée dan un délai maximum
de sept 07 jour apartir de la réception de la déclaration du sinistre , dan
le cas contraire , l’accord amiable doit intervenir dan un délai de trois 3

20
mois a partir de la remise des document justificatif permettant le
règlement du sinistre
- L’assureur est tenu de régler l’indemnité due dans les trente 30 jour qui
suivent le dépôt du rapport définitif de l’expert dans ce cas l’expert doit ,
sauf cas de force majeur fournir son rapport dan les 03 mois de sa
désignation

3- dispositions diverse
Prescription :
toutes action dérivant du présent contrat sont prescrit par trois ans a
compter de l’évènement qui y donne naissance dan les condition
prévues a l’article 27 de l’ordonnance 95/07 du 25/01/19955

5
Les document interne de la société

21

Centres d'intérêt liés